Saturday, November 7, 2015
Public Access


Category:
Category: All

07
November 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  400 ans du Marché des Enfants Rouges
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Réservez d'ores et déjà votre week-end du 7 et 8 novembre. Le plus vieux marché couvert de Paris fête ses 400 ans et pour l'occasion la Mairie du 3e, le gestionnaire du marché EGS ainsi que les commerçants organisent un week-end festif.

Au programme des concerts, des animations et de nombreux lots à gagner, offerts par vos commerçants

400 ans du Marché des Enfants Rouges

Salon Marjolaine
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
du 7 au 15 novembre

Exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
du 16 octobre 2015 au 2 janvier 2016
vernissage vendredi 16 janvier de 18h à 20h

Mario-Andreas von Lüttichau
LES NOIRS SONT LA MATIÈRE DE LA LUMIÈRE

Dans son dernier portrait de groupe, De Staalmeesters, de 1662, Rembrandt représente les maîtres de la guilde des drapiers d'Amsterdam. Cette instance était chargée de vérifier et de contrôler la qualité et la quantité des étoffes fabriquées, teintes et vendues par ses membres. Le personnage assis au centre en est le président. Le livre de comptes ouvert devant lui contient la quantité et l'évaluation de la production des membres. Le noir et le bleu étaient les tons habituels de l'habillement à cette époque, et l'on portait une attention particulière au noir des étoffes. L'étoffe noire portée par les Staalmeesters doit témoigner de l'exigence de qualité, et Rembrandt est chargé de manifester dans ce tableau les caractères et l'ambiance de l'assemblée annuelle. Aucun autre artiste, avant ou après l'âge d'or de la peinture descriptive hollandaise, n'est parvenu à produire ce noir presque palpable, à la fois iridescent à la surface du vernis et plein en profondeur. Mais les personnages du portrait de groupe de Rembrandt reflètent aussi un moment socio-politique intéressant : le ton noir uniforme nivelle l'individualité des maîtres drapiers. Au sein d'une société de castes, Rembrandt met en scène collectivement un cercle dirigeant. Les insignes de leur pouvoir sont introvertis et uniquement reconnaissables à la structure et au traitement de leurs vêtements.

Ces structures cachées, enfouies dans le noir par Rembrandt, nous les retrouvons dans les tableaux noirs de Pierre Soulages réalisés depuis les années 1970, parfois en dialogue avec le bleu de lapis lazuli et de délicates traces et lignes de blanc venant apporter du mouvement - toujours en contraste avec le noir comme les cols d'un blanc vif des drapiers. Des séries de tableaux noirs de grandes dimensions, comme les Polyptiques, laissent apparaître dans leur présence monumentale des profondes lignes tracées dans la pâte de la couleur. Elles structurent la texture lisse, mate et brillante et constituent des ordonnancements changeant composés de sillons et de crêtes horizontaux, verticaux, ou obliques. Soulages appelle « outrenoir » cette propagation radicale du noir pur et parle d'un « unique noir de ces peintures noires, ce sont des différences de textures, lisses, fibreuses, calmes, tendues ou agitées qui, captant ou refusant la lumière, font naître les noirs gris ou les noirs profonds ».

La régie de lumière définie précisément à Conques par Soulages relie le Français au Néerlandais. La mise en scène du portrait de groupe De Nachtwacht (La Ronde de Nuit, achevé en 1642), plongée dans une lumière théâtralisée, montre des membres d'une compagnie de gardes civils. Les deux personnages faisant des gestes au centre du tableau sont le capitaine Frans Banning Cocq, vêtu de noir, et son sous-lieutenant Willem van Ruytenburgh, qui marche devant en diagonale, magnifiquement représenté dans un uniforme d'un blanc lumineux. Rembrandt, dans cette œuvre, s'avère être aussi un metteur en scène conscient de l'effet scénique et plastique de la lumière sur ses acteurs en action. Nous percevons ses espaces comme des boîtes noires - des zones presque dépourvues de lumière du jour. Comme sur une scène de théâtre, la lumière a une force performative. Elle définit des actions et les met en mouvement. De la même façon, Soulages sait installer ses tableaux noirs. Il fait de l'espace d'exposition une scène, dont la lumière crée des tableaux prenant forme comme des sculptures autonomes - en parfaite conformité avec ce qu'écrit le linguistique et essayiste Henri Meschonnic : « Les noirs sont la matière de la lumière ». Mais les spectateurs sont confrontés à un autre type d'obscurité : l'obscure. Différente de la nuit abstraite, l'obscure est plus émotionnel ; il a une dimension mystique. Il suscite l'effort de vouloir la pénétrer - au risque de s'y perdre.

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Pierre Soulages, Peinture, 243 x 181cm, 28 août 2015

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 57 x 81 cm, 9 mars 2014
2014
Acrylique sur toile
57 x 81 cm
PSou/M 46

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 159 x 202 cm, 20 août 2015
2015
Acrylique sur toile
159 x 202 cm
PSou/M 51

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] 30e anniversaire du Musée de la Résistance Nationale de Champigny
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
30e anniversaire du Musée de la Résistance Nationale de Champigny

13:00  
14:00 [14:00-16:00] Dédicace de Francis Zegut
Location:
Saint-Cloud
Saint-Cloud
92210 Saint-Cloud
M° Pont de Sèvres, Boulogne - Pont de Saint-Cloud, Gares SNCF Val d'or et Saint-Cloud, Tramway T2
France
Internet Site : www.saintcloud.fr
Description:
Pour "American Freedom Machine"

Dédicace de Francis Zegut

Concession Harley Davidson Roadstar
12 Place Georges Clemenceau
92210 Saint-Cloud

[14:00] Dédicace du catalogue de ZEVS
Location:
Galerie Rive Gauche - Marcel Strouk
23, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 42 19
Fax : +33 (0)1 56 24 09 19
Mail : art.rive.gauche@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-strouk.com
Description:
"AGUIRRE SCHWARZ AU PAYS DE L' OR NOIR ...
AN EXHIBITION BY ZEVS"

Exposition du 16 octobre au 14 novembre 2015
Vernissage le jeudi 15 octobre 2015 à partir de 18h en présence de l'artiste
Dédicace du catalogue le samedi 7 novembre à partir de 14h

La galerie Rive Gauche – Marcel Strouk présente du 16 octobre au 14 novembre 2015 l'exposition de ZEVS.

A l'occasion de l'exposition de ZEVS, la galerie Rive Gauche publie un catalogue bilingue.

Aguirre Schwarz alias Zevs serait-il atteint d'un dédoublement de la personnalité ? Plasticien le jour, street-artiste la nuit ? En fait, la frontière qui sépare les deux activités de ce créateur à double détente reste poreuse. D'où la singularité de son travail de peintre nourri autant par sa connaissance de l'art moderne et contemporain que par son expérience sur le terrain. Schwarz observe. Zevs agit. Et Aguirre Schwarz, alias Zevs, signe, aujourd'hui, une série de tableaux atypiques intitulées « Oil painting LSD », traversées par une poésie froide et nimbée d'une tension électrique. Des toiles riches du métier de peintre et d'un esprit critique et frondeur. Des œuvres dans lesquelles on repère les signes de son vocabulaire graphique fait d'emprunts et de détournements, son goût des images puissantes, son amour des films noirs, son attachement au Pop'art et à la bande dessinée, et son attitude engagée. Il déclare : «l'écologie est au cœur de ce nouveau travail. Mais c'est de la peinture, pas de la politique. Le travail de l'homme sur terre se prolonge ici dans un travail de la peinture sur toile ».
Dans le civil, Aguirre Schwarz, qui a vu le jour en France l'année d'ouverture du Centre Georges Pompidou en 1977. Schwarz connaît les procédures qui font le sel de l'art contemporain, appropriation, détournement, hybridation, etc. Zevs s'en empare et devient un des street-artistes les plus inventifs de sa génération. En conjuguant son « œil » d'amateur d'art et sa culture contestataire, il renouvelle la pratique de l'intervention urbaine.
« Liquider les logos », à prendre au pied de la lettre, s'inscrit dans cette continuité mais sonne le retour à la peinture : cette fois, le « pubkiller » s'attaque à la globalisation et s'en prend aux logos des marques internationales, à leur puissance graphique et émotionnelle, à leur omniprésence planétaire à travers une intervention plastique originale.
Aguirre Schwarz crée, alors, des compositions picturales qui renvoient, entre autres, aux marées noires polluantes et destructrices de richesses naturelles. Les temps ont bien changé : l'or noir, eldorado du futur qui inspira à Hergé l'un de ses meilleurs albums, n'apparaît plus comme la panacée d'un bonheur béat.
Et, dans cette dernière série d'œuvres judicieusement intitulée « Oil painting LSD » et déclinées sous différents contrastes de couleurs, les logos des géants du pétrole se diluent comme une marée noire dans l'eau de la piscine d'une maison à l'architecture au cordeau. Les tons acidulés renvoient à la vision hallucinante sous prise de drogue, et aussi à la période insouciante de la culture Pop attachée à l'essor de la société de consommation. Ici, Aguirre Schwarz inscrit son forfait dans le décor idéal de l'American Way of life, celui du fameux « Bigger splash », tableau réalisé en 1967 par l'artiste britannique David Hockney qui s'était lui-même inspiré d'une publicité. La boucle est bouclée. Aguirre Schwarz, le peintre en retrait, avait laissé Zevs, le street artiste sur le devant de la scène. Aujourd'hui il a repris la main. Et désormais, ils ne font plus qu'un.

(Extraits de textes de Judicaël Lavrador et Elisabeth Couturier, a paraître dans le catalogue de l'exposition)

Vernissage de ZEVS

[14:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Petits drames (ou le bonheur invisible)"
Location:
Galerie Da-End
17, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 29 48 64
Mail : galerie@da-end.com
Internet Site : www.da-end.com
Description:
avec Guillaume Delaperrière, Ken Kitano, Daido Moriyama, Shunsuke François Nanjo, Nieto, Benjamin Renoux, Satoshi Saïkusa & Takeshi Sumi


[15:00-20:00] Vernissage de Jorge Queiroz "O Caso"
Location:
Galerie Nathalie Obadia (Bourg Tibourg)
18, rue du Bourg Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 53 01 99 76
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
9 novembre 2015 - 4 janvier 2016

La Galerie Nathalie Obadia est heureuse de présenter la quatrième exposition personnelle de Jorge Queiroz dans sa galerie à Paris depuis Scènes du monde flottant en 2009, qui mettait alors en scène exclusivement des œuvres sur papier. L'exposition personnelle O Caso au Pavilhao Branco au Museu da Cidade à Lisbonne en ce début d'année 2015, a été l'occasion de découvrir une première série de peintures que Jorge Queiroz compte poursuivre pour son exposition parisienne.
Jorge Queiroz, nous ayant habitué à une exploration des techniques liées au dessin, aborde ici le medium de la peinture de plein fouet. Pour autant, l'artiste continue de mettre à mal notre perception dans ses univers fictifs, peuplés de personnages inachevés aux corps hybrides, d'objets étranges disséminés dans de multiples espaces quasi flottant.

Ces évocations formelles organiques animées de couleurs fortes - oranges, pourpres, verts profonds -, évoquent le caractère introspectif de ces mondes parallèles, au coeur de la pensée la plus intérieure de l'artiste. Chaque toile est alors l'occasion de se plonger dans un réseau de scènes qui s'entrechoquent, créant des narrations aux significations secrètes. Jorge Queiroz, dans la continuité de son œuvre sur papier, exprime le caractère total de ses créations, et son intention de nous inciter à explorer son œuvre entre réalité et imaginaire : « Dans cet ensemble d'œuvres, l'une influence l'autre, la perception d'une oeuvre affecte celle de la suivante. Une structure apparemment abstraite ou une scène fictive est altérée par un flux d'images mentales, l'une se mêlant à l'autre. Ces peintures sont liées à mes dessins dans les tensions récurrentes entre réalité et imaginaire / figuration et abstraction. » Cette œuvre dans la veine surréaliste, au caractère onirique et fantastique confronte le reconnaissable et l'indéfinissable dans un assemblage de perspectives, jouant de la densité et du vide, du figuratif et de l'abstrait.

Dans « O caso do silencio », d'un méandre profond agité d'orange et de noir, se détache une bulle pensive verte complémentaire ; tel un interstice vers la pensée de l'artiste, l'évocation d'un corps replié, pensif, multiplie les possibilités de lecture invitant le spectateur à se pencher dans l'œillère.
Plus loin, dans « O caso do tempo para tudo », Jorge Queiroz use de la forte complémentarité des couleurs pour créer un espace puissant et happant, duquel se détachent deux personnages comme sur un pont, surplombant un lac animé de formes et de couleurs inquiétantes, en opposition avec la sérénité d'un ciel profond.

L'usage de cette palette riche et intense renforce l'impression du spectateur d'admirer un paysage rêvé, comme de science-fiction. Les narrations que l'on se surprend à suivre au fil des toiles, tantôt comme si nous les regardions à la loupe, tantôt comme si elles nous envahissaient, nous invitent à un voyage en immersion. Les toiles de Jorge Queiroz résistent pour la plupart à la description. Il y a un code dans le vocabulaire pictural de l'artiste mais qui est à chaque fois secoué par une mosaïque de lieux, de constructions, de personnages, qui rendent l'image mystérieuse et fascinante.
« L'espace d'exposition ressemble à une scène dynamique, sur laquelle chaque oeuvre vit et crée des relations avec d'autres œuvres. Ce contexte incite le spectateur à explorer la multiplication des idées, des espaces imaginaires et des formes » nous confie-t-il.


Jorge Queiroz est né à Lisbonne, Portugal en 1966. Il vit et travaille à Berlin.

Depuis la fin des années 1990, il expose dans de nombreuses institutions : What paper can support au Horst-Janssen-Museum à Oldenburg (Allemagne) en 2006, au Museu Serralves à Porto (Portugal) en 2007, Devaizo das pedras da Calçada a praia ! à la Fundaçao Carmona e Costa à Lisbonne (Portugal) en 2012, et plus récemment avec 0 Caso au Pavilhao Branco, Museu da Cidade à Lisbonne en 2015. Les oeuvres de Jorge Queiroz figurent dans de nombreuses collections privées et publiques prestigieuses dont celles du MoMA (New York), du SF MoMA (San Francisco), du Musée d'art contemporain de Funchal (Portugal), du Carré d'Art, Musée d'Art Contemporain (Nîmes), du Centre Georges Pompidou (Paris), de la Deutsche Bank (Frankfurt), de la Banque Postale (Paris) ainsi que celle de la Fundaçao Illidio Pinho (Portugal).

Vernissage de Jorge Queiroz "O Caso"
O caso do tempo para tudo, 2015, acrylique sur toile de lin,
160 x 180 cm (63 x 70 7/8 in.)

[15:00] Vernissage de Lily Hibberd "β Persei"
Location:
De Roussan Art Projects
Galerie de Roussan
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)9 81 28 90 5
Mail : contact@deroussan-artprojects.com
Internet Site : www.galeriederoussan.com
Description:
β Persei est la troisième exposition personnelle de Lily Hibberd à la galerie de Roussan, autour de l'histoire méconnue des femmes astronomes de l'Observatoire de Paris, dans le cadre de l'Année de la lumière de l'UNESCO. L'exposition présente des oeuvres expérimentales entre art et science, dont β Persei, un type d'étoile binaire à éclipses, qui agit comme une métaphore de cette histoire cachée.
Pour l'exposition, Lily Hibberd présente une série de fragments de photographies représentant des femmes de l'Observatoire réalisée en peinture et pigment photoluminescent sur miroirs optiques. ainsi que « Sur les traces de Vénus », vidéo allégorique faite en collaboration avec Suzanne Débarbat, astronome titulaire honoraire de l'Observatoire de Paris.β Persei retrace le parcours de femmes ayant travaillé à l'Observatoire de Paris, depuis son ouverture en 1671 jusqu'en 1941. Les femmes ont toujours été présentes à l'Observatoire de Paris dès sa création Une incursion dans le grand édifice de l'Observatoire de Paris révèle immédiatement que ces femmes astronomes ne sont pas commémorées en ces lieux. Environ trente portraits, de peinture et de pierre, décorent les murs et les allées du bâtiment. De ceux-là, seulement trois représentent des femmes : la statue de Notre-Dame de dessous de Terre, une fresque dépeignant le parcours de Vénus et un plâtre d'une tête de femme découvert par hasard dans le potager de l'Observatoire par Lily Hibberd.Des traces ont donc été récupérées, à partir desquelles Lily Hibberd dessine une histoire en représentant une femme pour chacune des douze grandes étoiles de la constellation Persée.
Ce projet est soutenu par le gouvernement de Victoria via Creative Victoria et aidé par le gouvernement australien via le Conseil d'Australie, son fonds pour les arts et son corps consultant.

Vernissage de Lily Hibberd "β Persei"

[15:30-17:30] Showcase des lauréats du Fair 2016
Location:
Fnac Paris - Bercy Village
49/53, cour Saint-Emilion
CC Bercy Village
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : 0825 020 020
Internet Site : www.fnac.com/Paris-Bercy-Village/Fnac-Bercy-Village/cl277/w-4
Description:
Dans le cadre de l'engagement de la Fnac auprès du Fair, trois lauréats 2016 viennent se produire à la Fnac de Paris Bercy Village, pour vous offrir une après-midi de showcases gratuits.

Au menu ? Broken Back à 15h30, Agua Roja à 16h15 et enfin Jain à 17h00.

Line-up :

Broken Back
Un bel avenir se dessine pour Jérôme, étudiant et déjà fondateur et gérant de plusieurs start-ups, quand un accident le conduit à une convalescence forcée, qui va le pousser à ressortir sa vieille guitare nylon du placard. Il commence alors à maquetter les premières démos de Broken Back, choisit de se consacrer entièrement à la musique et présente son premier EP trois ans plus tard. Mixés par Broken Back, Pierrick Devin et N'to, les 4 titres de Dear Misfortune, Mother of Joy apparaissent comme des hymnes à sa génération de 1990.

AGUA ROJA
La musique d'Agua Roja semble sonner comme une évidence car l'immédiateté de ces mélodies rappelle pêle-mêle quelques-unes des plus belles saillies musicales du siècle passé. Évidence aussi car c'est ici, entre les arpèges de guitares et les coups de batterie, que brille comme rarement l'ADN de la musique pop. Mêlant sans complexe la légèreté et la gravité, la naïveté et la finesse, les morceaux de leur EP témoignent d'un groupe qui malgré son jeune âge atteste déjà d'un savoir-faire pop d'orfèvre.

JAIN
Alors qu'elle n'a que 16 ans, cette globe-trotteuse passionnée de son croise le chemin de Yodelice. Il tombe littéralement sous le charme de sa singularité ; cette faculté à gratter son quotidien sur du papier, avec la facilité d'un vieux blues Man, le tout en mélangeant électronique et sons de synthèse. Ensemble ils élaborent des petits laboratoires, entre beat-making et percus africaines, ils affûtent ses chansons pour en ressortir un son hybride…Demandez lui ce qu'ils bricolent dans ce Labo, elle vous répondra "un Melting Pop".

[15:30-20:30] Vernissage de Joël Kermarrec
Location:
Galerie Claudine Papillon
13, rue Chapon
Code immeuble : 8719
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 07 20
Fax : +33 (0)1 40 29 07 90
Mail : contact@galeriepapillonparis.com
Internet Site : www.claudinepapillon.com
Description:
7 novembre - 19 décembre 2015
Vernissage samedi 7 novembre, 15h30 - 20h30

« Le moment est une durée limitée, indéterminée et aussi une opportunité, une conjoncture.
Dans le vocabulaire scientifique le moment du levier est une pesée pour élever, et aussi une inertie possible. » Etalon pré-posthume, Dessins 1957-2007, Joël Kermarrec,
éd. Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris, 2010, p.59.

Présenter une exposition de Joël Kermarrec, artiste français né à Oostende en 1939, pourrait sembler céder aux impératifs de la mode actuelle qui incite les galeries à “re-découvrir” les artistes qui oeuvraient dans les années 70/80.
Il n'en est rien ; Kermarrec s'impose par ses oeuvres. Une visite à l'atelier a permis de retrouver intactes les qualités de dessinateur et de peintre de cet artiste cultivé et même érudit qui, avec les ans, a atteint une forme de sagesse.

Le travail de Joël Kermarrec ne peut être expliqué par une seule et simple définition, aussi pertinente soit elle. En effet, chaque élément constitutif des œuvres de Kermarrec éloigne le « regardeur » selon son expression, d'une analyse raisonnable et raisonnée. Tout au long de son parcours, il n'a cessé de chercher, de réfléchir, de s'exprimer à travers dessins et autres « bricolages ». Mais nul besoin de discours, la richesse et l'intelligence de ses oeuvres parlent pour lui. Kermarrec compose sur la toile, sur le papier, de la couleur à la forme, en passant par le collage, l'assemblage, parfois même l'objet, toujours avec ce souci de justesse, sorte d'honnêteté intellectuelle envers son art. Une justesse qui de prime abord n'est pas évidente à comprendre. Si Kermarrec peut se laisser inspirer par la composition elle-même et dévoiler ses rêveries, c'est certainement de sa propre volonté qu'il brouille les éventuelles pistes d'analyse un peu trop rationnelles.
L'artiste assemble les différents éléments qui en appellent d'autres, par rebondissement voire même par « contamination » dans la surface. Que ce soit un motif représenté, une forme hybride non-identifiée, ou un texte calligraphié, tout ou presque dans l'œuvre de l'artiste interroge les évidences, les bouscule. D'une grande exigence envers sa propre pensée, il s'autorise tout type de références, notamment littéraires, qui sont autant de repères pour lui que de nouvelles questions pour le regardeur.

Pour cette première exposition personnelle à la galerie Papillon, à travers cette sélection de dessins des années 80 aux plus récents, ce qui prévaut c'est la singularité et la cohérence de l'ensemble. Rapprocher, réunir ces « moments » a dans un sens compressé le temps du travail et pourtant cela nous donne le temps du dessin et le temps de lecture. Le travail de Kermarrec se place entre fiction visuelle et réalité, il propose par cette complexité maîtrisée un nouveau champ de représentations et de réflexions. Que ce soit avec le spectre du double dans les AkeïropoÏete (1985), les mains mêlées et discrètes dans ce dessin de 2005 (Cela fait semblant d'être las…), ou les multiples personnages quelque peu « excités » mais presque invisibles dans Ce que Mamy Duck ne nous a pas raconté (2012), laissons-nous attraper et embarquer dans son périple. Kermarrec pense, réfléchit, révèle, réveille, et soigne sa mélancolie, mais aussi peut-être la nôtre, par ses « moments » d'illustration de vanités poétiques.


Joël Kermarrec – Né en 1939 à Oostende. Vit et travaille à Paris.
Il s'installe à Paris en 1960, et sort diplômé de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1964 avec un Prix de Rome. Dès 1966, il participe à plusieurs expositions collectives, Impact au Musée d'art moderne de Céret, Distances au Musée d'art moderne de la ville de Paris en 1969, aux côtés de Jaques Poli et Hervé Télémaque, ou Douze ans d'art contemporain au Grand Palais en 1972. En 1984, c'est à la galerie de France qu'il présente ses travaux. En 1997 le CRAC Alsace et le Musée des Beaux-Arts de Mulhouse donnent un aperçu plus large du travail (1971-1996). En, 2007, le Musée des Beaux-Arts de Nancy consacre une expositions aux Ardoises.
Parallèlement, il collabore à la mise en place du département Art de l'Université de Vincennes-Paris VIII (1968) où il enseigne de 1969 à 1975. Il devient ensuite professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Marseille-Lumigny, puis à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris pendant près de vingt ans.
Les œuvres de Joël Kermarrec sont entrées dans les collections de différents musées et institutions publiques, telles que celles du Musée d'art moderne de la ville de Paris, du Centre Georges Pompidou, de la Fondation Maeght, du CNAP, et des FRAC Ile-de-France, PACA, et Languedoc-Roussillon.

Vernissage de Joël Kermarrec

R + 1 & Showroom :
Gaëlle CHOTARD, Erik DIETMAN, Luka FINEISEN, Charles LE HYARIC, Sigmar POLKE, Dieter ROTH, JC RUGGIRELLO, Elsa SAHAL, Jana STERBAK, Didier TRENET
Depuis 2009, la galerie a ouvert au public le R+1, espace donnant les oeuvres à voir dans une atmosphère différente du «white cube».
Focus ou accrochages collectifs et évolutifs selon l'actualité des artistes, se déploient ainsi du showroom à l'étage.



[16:00-17:00] Dédicace de Claude Rutault
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
À l'occasion de l'exposition, la Librairie Flammarion - Centre Georges Pompidou, Paris organise une séance de dédicace avec Claude Rutault demain samedi 7 novembre de 16h à 17h.

[16:00-21:00] Rencontre [SPECTRES] avec Vavjeniak et Michaël Brack
Location:
Galerie Akiza
3, rue Tholozé
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche
France
Mail : akiza@akizashop.net
Internet Site : www.akizashop.net
Description:
Rencontre peinture, dessin et Fantômes

I ain't afraid of no ghost.
Je n'ai peur d'aucun fantôme.
I ain't afraid of no ghost.
Je n'ai peur d'aucun fantôme.

Akiza reçoit samedi 7 novembre entre 16 et 20h, deux artistes qui nous sont chers et qui sauront (certainement) vaincre leur timidité, pour partager, montrer leur passion, expliquer leur travail, évoquer leurs influences en décodant leurs participations à l'exposition [SPECTRES].

Vavjeniak et Michaël Brack ont réussi, chacun à sa manière, à construire une vision habitée par les nostalgies et les peurs de l'enfance avec une impeccable maîtrise technique.

Michaël Brack
http://michael.brack.free.fr

Vavjeniak
http://www.artsper.com/artistes-contemporains/vavjeniak




[17:00-19:00] Signature de Miss.Tic "Flashback, 30 ans de création"
Location:
Galerie Lélia Mordoch
50, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 53 10 88 52
Fax : +33 (0)1 53 10 88 49
Mail : lelia.mordoch.galerie@wanadoo.fr
Internet Site : www.leliamordochgalerie.com
Description:
Vernissage le jeudi 5 novembre 2015 de 18h à 21h

Exposition du 6 novembre au 23 décembre 2015

Signature le samedi 7 novembre de 17h à 19h à l'occasion de la sortie du livre "Flashback, 30 ans de création" de Miss.Tic chez Critère éditions

Flashback

« L'avenir a une excellente mémoire » : c'est un véritable appel à la postérité que lance Miss Tic pour ses trente ans de création que nous célébrons à la galerie Lélia Mordoch. Plutôt qu'une rétrospective, elle a choisi d'opérer un flashback et de revisiter son répertoire en opérant de nouvelles associations entre ses aphorismes les plus emblématiques et des portraits de femmes inédits. Une nouvelle collection automne/hiver haute en couleur sur toiles et tôle. Poète et plasticienne, plus souvent en escarpins qu'en baskets, elle est toujours habitée par la rage de vivre et de créer. Miss.Tic respire la liberté dans un nuage de fumée de cigarette. « Vagabonde du bitume », reine du street art à la langue bien pendue, elle s'est inscrite pour toujours dans la mémoire de Paris. Bon anniversaire Miss.Tic.

Lélia Mordoch

Vernissage de Miss.Tic "Flashback"
L'avenir à une excellente mémoire, 2015, encre aérosol sur toile de lin naturel ©Miss.Tic

[17:00-21:00] Vernissage de Duncan Wylie
Location:
Galerie Mitterrand
79, rue du Temple
Hôtel de Montmort
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 26 12 05
Fax : +33 (0)1 46 33 44 83
Mail : info@galeriemitterrand.com
Internet Site : www.galeriemitterrand.com
Description:
Vernissage de Duncan Wylie

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Material"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
avec Pierre-Olivier Arnaud, Linus Bill & Adrien Horni, Stephan Keppel, Erik van der Weijde, Philippe van Wolputte
Sur une proposition de Erik van der Weijde

Vernissage le 7 novembre 2015, de 17h à 21h
Exposition du 7 novembre au 19 décembre 2015





[18:00-21:00] Vernissage "Africa Hot Spot"
Location:
Galerie Metropolis
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 74 64 17
Mail : contact@galeriemetropolis.com
Internet Site : www.galeriemetropolis.com
Description:
L'hyper-création africaine est un ensemble bouillonnant né du déplacement des personnes, des idées et des formes.

Avec:
Les Historiques:
Studios photo - Tirages argentiques d'époque - + G. Lilanga + Cyprien Tokoudagba
Diaspora:
Myriam Mihindou + W.A.Wilson
Focus Bénin:
S. Ahouansou + K. Dossou + D. Zinkpé

[18:00-21:00] Vernissage de Marie-Claude Chailloux
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
Vernissage de Marie-Claude Chailloux

[18:00-21:00] Vernissage de Wise Two
Location:
Galerie Itinerrance
24 bis, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 16 62
Mail : contact@itinerrance.fr
Internet Site : www.itinerrance.fr
Description:
7 Novembre - 19 Décembre

Figure incontournable de la scène Street Art Kenyane, Wise Two nous offre une exposition autour du masque africain.

La Galerie Itinerrance accueille l'artiste Wise Two pour une exposition du 7 Novembre au 19 Décembre.

Wise Two est un artiste Kenyan dont les oeuvres autour du thème du masque et du hiéroglyphe nous invitent dans un univers où se mêlent les cultures traditionnelles africaines et la modernité propre aux artistes urbains. La clé de son travail réside dans sa recherche d'harmonie, d'équilibre, d'esthétique entre les ponts qu'il construit et les images qui naissent. Équilibre qu'il établit entre les mondes anciens- les cultures ancestrales dont la pureté n'aurait pas été troublée par l'avancée des civilisations- et la pratique de les exposer sur les murs des immeubles des grandes villes, tel une volonté de mémoire, de retour aux racines.
Harmonie qu'on retrouve aussi dans son soucis de retravailler ces masques et symboles en leur insufflant d'autres perspectives, au sens littéraire comme figuré. En effet grâce à sa technique de superposition de strates de couleurs, ses toiles s'inscrivent dans 3 dimensions avec une profondeur qui projette le masque véritablement au devant du spectateur. Ainsi sa façon de repenser le masque africain permet de ne rien perdre de son essence brute tout en lui conférant une dynamique dans l'espace résolument moderne. Dans une société baignée par la « pop culture » les fresques de Wise 2 peuvent surprendre : elles se démarquent tant par leur thème que par l'impression de majesté, de spiritualité et de grâce qui s'en dégage.

http://itinerrance.fr/focus-sur-wise-two/

Vernissage de Wise Two

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Au-delà de l'image (II)"
Location:
Galerie Escougnou-Cetraro
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : galerie@escougnou-cetraro.fr
Internet Site : www.escougnou-cetraro.fr
Description:
Rebecca Digne, Laura Gozlan, Emmanuel Le Cerf,
Pétrel I Roumagnac (duo), Ludovic Sauvage, David de Tscharner

Du 7 novembre au 19 décembre 2015
Vernissage, le samedi 7 novembre à 18h

Le premier volet de l'exposition collective « Au-delà de l'image » présentée en novembre 2014 à la Galerie Escougnou-Cetraro (ex Galerie See studio) ouvrait une réflexion sur les possibles du médium photographique dans le champ de l'art. Il s'agissait de considérer l'image comme étant le matériau de construction, la composante structurelle des actions artistiques, et de problématiser les actuels processus d'hybridation entre arts visuels et arts plastiques.
Aujourd'hui les artistes invités à participer au deuxième volet de l'exposition, poursuivent cette réflexion sur l'image fixe et/ou en mouvement, sur sa matérialité, son rapport à l'espace et au temps, avec une attention particulière à l'intermedialité engageant sculpture, peinture, musique, cinéma, architecture, théâtre ou performance. L'image se situe alors à l'intérieur des processus créatifs, au croisement entre les différents domaines de l'expression artistique, tel un agent chimique permettant à l'ensemble des éléments de précipiter vers la formation de l'œuvre.
Dans la continuité du premier volet, les dispositifs proposés interrogent les conditions habituelles de visibilité des images et questionnent les limites de leurs manipulations possibles.

[18:30-21:00] Vernissage de CACOU "BAZAR"
Location:
Galerie Art Génération
67, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 53 01 83 88
Fax : 01 53 01 83 99
Mail : info@artgeneration.fr
Internet Site : www.artgeneration.fr
Description:
Exposition du samedi 7 au 22 novembre 2015

Vernissage de CACOU "BAZAR"

[18:30-21:00] Vernissage de Daido Moriyama "Kiss"
Location:
Galerie Taka Ishii Photography Paris
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 68 98
Mail : contact@takaishiigalleryparis.com
Internet Site : www.takaishiigallery.com/en/exhibitions/photography-paris/
Description:
du 7 novembre au 19 décembre 2015

L'exposition se compose de 9 tirages uniques vintage de 1985, autoportraits doubles tirés de l'emblématique série "A Journey to Nakaji" et réalisés grâce à la technique du photogramme.

Vernissage samedi 7 Novembre à partir de 18h30






[19:00-21:00] Vernissage de Margaret Dearing et Timothée Schelstraete
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
"concentré sans raison une seconde de trop #2"

Cette exposition - dialogue fait suite à une première collaboration entre Margaret Dearing et Timothée Schelstraete, présentée en mai 2015 à Clovis XV (Bruxelles), sur l'invitation du collectif idiom.







[20:00] 17e cérémonie des NRJ Music Awards
Location:
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
1, Avenue Laugier
06403 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 4 93 39 01 01
Fax : +33 4 93 99 37 34
Internet Site : www.palaisdesfestivals.com
Description:
en présence de Ellie Goulding, Soprano, Sting, M. Pokora, Kendji Girac, Jason Derulo, Louane, Ed Sheeran, Mylène Farmer et Justin Bieber

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés