Tuesday, November 10, 2015
Public Access


Category:
Category: All

10
November 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Salon Marjolaine
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
du 7 au 15 novembre

Exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
du 16 octobre 2015 au 2 janvier 2016
vernissage vendredi 16 janvier de 18h à 20h

Mario-Andreas von Lüttichau
LES NOIRS SONT LA MATIÈRE DE LA LUMIÈRE

Dans son dernier portrait de groupe, De Staalmeesters, de 1662, Rembrandt représente les maîtres de la guilde des drapiers d'Amsterdam. Cette instance était chargée de vérifier et de contrôler la qualité et la quantité des étoffes fabriquées, teintes et vendues par ses membres. Le personnage assis au centre en est le président. Le livre de comptes ouvert devant lui contient la quantité et l'évaluation de la production des membres. Le noir et le bleu étaient les tons habituels de l'habillement à cette époque, et l'on portait une attention particulière au noir des étoffes. L'étoffe noire portée par les Staalmeesters doit témoigner de l'exigence de qualité, et Rembrandt est chargé de manifester dans ce tableau les caractères et l'ambiance de l'assemblée annuelle. Aucun autre artiste, avant ou après l'âge d'or de la peinture descriptive hollandaise, n'est parvenu à produire ce noir presque palpable, à la fois iridescent à la surface du vernis et plein en profondeur. Mais les personnages du portrait de groupe de Rembrandt reflètent aussi un moment socio-politique intéressant : le ton noir uniforme nivelle l'individualité des maîtres drapiers. Au sein d'une société de castes, Rembrandt met en scène collectivement un cercle dirigeant. Les insignes de leur pouvoir sont introvertis et uniquement reconnaissables à la structure et au traitement de leurs vêtements.

Ces structures cachées, enfouies dans le noir par Rembrandt, nous les retrouvons dans les tableaux noirs de Pierre Soulages réalisés depuis les années 1970, parfois en dialogue avec le bleu de lapis lazuli et de délicates traces et lignes de blanc venant apporter du mouvement - toujours en contraste avec le noir comme les cols d'un blanc vif des drapiers. Des séries de tableaux noirs de grandes dimensions, comme les Polyptiques, laissent apparaître dans leur présence monumentale des profondes lignes tracées dans la pâte de la couleur. Elles structurent la texture lisse, mate et brillante et constituent des ordonnancements changeant composés de sillons et de crêtes horizontaux, verticaux, ou obliques. Soulages appelle « outrenoir » cette propagation radicale du noir pur et parle d'un « unique noir de ces peintures noires, ce sont des différences de textures, lisses, fibreuses, calmes, tendues ou agitées qui, captant ou refusant la lumière, font naître les noirs gris ou les noirs profonds ».

La régie de lumière définie précisément à Conques par Soulages relie le Français au Néerlandais. La mise en scène du portrait de groupe De Nachtwacht (La Ronde de Nuit, achevé en 1642), plongée dans une lumière théâtralisée, montre des membres d'une compagnie de gardes civils. Les deux personnages faisant des gestes au centre du tableau sont le capitaine Frans Banning Cocq, vêtu de noir, et son sous-lieutenant Willem van Ruytenburgh, qui marche devant en diagonale, magnifiquement représenté dans un uniforme d'un blanc lumineux. Rembrandt, dans cette œuvre, s'avère être aussi un metteur en scène conscient de l'effet scénique et plastique de la lumière sur ses acteurs en action. Nous percevons ses espaces comme des boîtes noires - des zones presque dépourvues de lumière du jour. Comme sur une scène de théâtre, la lumière a une force performative. Elle définit des actions et les met en mouvement. De la même façon, Soulages sait installer ses tableaux noirs. Il fait de l'espace d'exposition une scène, dont la lumière crée des tableaux prenant forme comme des sculptures autonomes - en parfaite conformité avec ce qu'écrit le linguistique et essayiste Henri Meschonnic : « Les noirs sont la matière de la lumière ». Mais les spectateurs sont confrontés à un autre type d'obscurité : l'obscure. Différente de la nuit abstraite, l'obscure est plus émotionnel ; il a une dimension mystique. Il suscite l'effort de vouloir la pénétrer - au risque de s'y perdre.

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Pierre Soulages, Peinture, 243 x 181cm, 28 août 2015

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 57 x 81 cm, 9 mars 2014
2014
Acrylique sur toile
57 x 81 cm
PSou/M 46

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 159 x 202 cm, 20 août 2015
2015
Acrylique sur toile
159 x 202 cm
PSou/M 51

08:00  
09:00 [09:00-14:00] Vernissage presse de la Première Biennale des photographes du monde arabe
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
Du 11 novembre 2015 au 17 Janvier 2016. Ouverture du mardi au jeudi de 10h à 18h / Nocturne le vendredi jusqu'à 21h30 / Samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 19h.

Salles d'exposition, niveau -1 et -2
Combien 10€ tarif normal / 5€ tarif réduit / Billet couplé IMA + MEP : 13€ tarif normal / 8€ tarif réduit

La Biennale des photographes du monde arabe contemporain est une initiative conjointe de l'Institut du monde arabe et de la Maison européenne de la photographie. Cette première édition développera un panorama singulier des photographes contemporains qui opèrent depuis le début des années 2000, dans - et sur - le monde arabe. Reposant avec l'Institut du monde arabe et la Maison européenne de la photographie sur une complémentarité de compétences, l'événement se déploiera entre ces deux grandes institutions, proches et séparées par la Seine.

D'une rive à l'autre, l'IMA et la MEP constitueront les deux pôles géographiques d'un parcours le long duquel le visiteur découvrira plusieurs expositions, présentées dans des galeries privées et des espaces publics partenaires de la manifestation (Cité des arts, Mairie du IVème arrondissement, association Graine de photographe, Galerie Basia Embiricos, Galerie Photo 12, Galerie Binôme).

La Biennale réunira des œuvres signées d'artistes originaires des pays arabes en dialogue avec des travaux de photographes occidentaux. Autant de visions d'une région du monde plurielle et vivante, rayonnant au-delà de ses frontières. Cette manifestation a pour ambition de devenir un rendez vous important pour la photographie contemporaine.

Pour la première édition de la Biennale des photographies du monde arabe l'IMA choisit de monter une exposition collective. Nommée Histoire(s) contemporaine(s), elle met en perspective les œuvres d'une trentaine d'artistes photographes, émergents et confirmés, investissant avec pertinence une question, un sujet suscité par ce vaste territoire. Originaires des pays arabes et européens, les artistes en présence font preuve d'une grande mobilité. Ils ont cette impérieuse nécessité d'aller à la rencontre de leur sujet, de poser leur regard là où ils le veulent, parfois bien au-delà de tout territoire familier. Ne cherchant ni l'exhaustivité, ni la mise en avant de particularismes susceptibles de caractériser la pratique de la photographie au sein des pays arabes, l'exposition privilégie les regards d'auteurs. Mehdi Medacci et Lazare Djeddaoui en Syrie, Amélie Debray en Palestine, Diana Matar en Libye, Hicham Gardaf à Tanger sont plus que de simples témoins. Ils investissent pleinement leur sujet et privilégient la série à l'œuvre unique. Leurs images touchent à l'histoire politique et sociale récente des pays arabes, et contiennent en elles toutes les mutations et les contradictions en présence.

Le public découvrira ainsi la richesse et la diversité des points de vue de ces artistes opérant aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur du monde arabe. Menant un véritable travail d'écriture visuelle et mettant leur œil à distance, ils s'inscrivent dans cette tendance contemporaine de la photographie mêlant l'art au document.

Au travers de plusieurs thématiques telles que Paysages, Intérieurs, Identités, Mémoires et récits, c'est simultanément l'histoire de la photographie et l'histoire des individus et des sociétés que l'on convoque ici.

Coordination générale : Claude Mollard et Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la Photographie.
Commissariat : Gabriel Bauret, écrivain et critique d'art, Géraldine Bloch, chargée d'expositions, IMA.

http://www.biennalephotomondearabe.com

Vernissage presse de la Première Biennale des photographes du monde arabe

[09:30] Vernissage de Marie Maloux et Sibylle de Tanoüarn
Location:
Galerie-Espace Le Marais
15, Rue Elzévir
15, rue Elzévir
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Description:
Marie Maloux- L'atelier de la porcelaine
Sibylle de Tanoüarn- La papelista, créatrice papier

Elles présenteront leurs créations originales, pleines de poésie, sensibilité et étonnamment: Des porcelaines peintes à la main, bougies parfumées, tableaux des lumières, bijoux, décoration.

Deux moments de partage :
Petit Déjeuner Mardi 10 Novembre à 9h30 et
Un vin chaud le Vendredi Soir vers 18h

Exposition-Vente du Lundi 9 au Dimanche 15 Novembre


[10:30] Inauguration de « Carte blanche au vert »
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
Inauguration de « Carte blanche au vert »



[11:00] Visite presse de la vente Recto/Verso
Location:
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
M° Les Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 69 96 00
Mail : contact@fondationlouisvuitton.fr
Internet Site : www.fondationlouisvuitton.fr
Description:
A l'occasion de la vente Recto/Verso orchestrée par la maison Millon, au profit du Secours populaire, avec le soutien de la Fondation Louis Vuitton, présentation presse des œuvres de l'exposition le mardi 10 novembre à partir de 11h à la Fondation Louis Vuitton

Seront présents lors de cette journée Monsieur Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français, Monsieur Jean-Paul Claverie, Conseiller du Président de LVMH, Maître Alexandre Millon, Président de la maison de vente aux enchères Millon, Anne Milone, conceptrice du projet Recto/Verso

Parrain : Thomas Dutronc

>> invitation

Visite presse de la vente Recto/Verso

[11:15] Inauguration de l'installation de l'œuvre de Richard Texier
Location:
Gare du Nord
112, rue de Maubeuge
18, rue de Dunkerque
75010 Paris
M° Gare du Nord
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=37
Description:
Inauguration de l'installation de l'œuvre de Richard Texier




[12:00-14:00] Vernissage presse de l'exposition "Foam Talent 2015"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 11 novembre au 20 décembre 2015
Heures d'ouverture : mardi-dimanche, 13h-19h

Tarif : 2 €

Vernissage mardi 10 novembre 19h-22h

Exposition du Foam, musée de la photographie d'Amsterdam en collaboration avec l'ambassade des Pays-Bas à Paris

L'exposition Foam Talent 2015, à l'Atelier Néerlandais à Paris, réunit des œuvres de 21 artistes du monde entier : séries sombres et mélancoliques, projets d'une tonalité résolument positive et très personnelle, travaux mettant l'accent sur le processus de création ou encore photographies d'apparence intemporelle.

À travers cette exposition le musée de la photographie d'Amsterdam, Foam, dresse un état des lieux de la photographie et offre une visibilité internationale à de jeunes talents de moins de 35 ans.

Organisé chaque année par Foam Magazine, afin de faire découvrir les jeunes talents de la photographie internationale, le Talent Call est un concours qui s'adresse aux artistes de moins de 35 ans. Foam Magazine est fier de présenter les lauréats sélectionnés parmi les 1208 candidats originaires de 67 pays différents. La rédaction est une fois de plus très impressionnée par la qualité et la variété des travaux qui lui ont été soumis. Les 21 lauréats verront leur travail publié dans la prochaine édition du Foam Magazine Talent Issue, un tremplin qui permet aux jeunes talents de donner à leur carrière une impulsion internationale.

Les photographes sélectionnés pour Foam Talent 2015 sont :
Aaron Blum (États-Unis), Alessandro Calabrese (Italie), Tom Callemin (Belgique), Sara Cwynar (Canada)
David Favrod (Suisse), Dominic Hawgood (Royaume-Uni), Peng Guo (Chine), Heikki Kaski (Finlande), Matthew Leifheit (États-Unis), & Cynthia Talmadge (États-Unis), Mariam Medvedeva (Russie), Abel Minnée (Pays-Bas), Marton Perlaki (Hongrie), Constantin Schlachter (France), Sjoerd Knibbeler (Pays-Bas), Justin James Reed (États-Unis), Johan Rosenmunthe (Danemark), Jean-Vincent Simonet (France), Danila Tkachenko (Russie), Naohiro Utagawa (Japon), Christian Vium (Danemark) and Manon Wertenbroek (Suisse).

[12:00-15:00] Vernissage presse de l'exposition "HÉRITAGE CULTUREL DU JAPON"
Location:
Maison de la Culture du Japon à Paris
MCJP
101 bis, quai Branly
75015 Paris
M° Bir-Hakeim, RER C Champ de Mars - Tour Eiffel
France
Phone : +33 (0)1 44 37 95 00
Fax : +33 (0)1 44 37 95 15
Internet Site : www.mcjp.asso.fr
Description:
HÉRITAGE CULTUREL DU JAPON
PATRIMOINE MATÉRIEL ET IMMATÉRIEL

MAISON DE LA CULTURE DU JAPON À PARIS
Exposition et ateliers culturels

Le gouvernement japonais a estimé à 20 millions le nombre de touristes étrangers annuels au Japon, d'ici 2020, année des Jeux olympiques de Tokyo.
En préparation de cette date, l'Agence nationale japonaise des affaires culturelles désigne progressivement 100 sites patrimoniaux et organise leur promotion à l'international, grâce à un fonds administré par le Conseil des arts japonais.

Dans le cadre de ce programme, l'exposition HÉRITAGE CULTUREL JAPONAIS qui ouvrira à la Maison de la Culture du Japon à partir du 10 novembre, présentera 18 RÉGIONS JAPONAISES à travers des œuvres culturelles typiques de leurs localités via des récits narratifs captivants. Un ensemble de pièces exceptionnelles tel que des sculptures, manuscrits, bijoux, kimonos ou encore de la vaisselle traditionnelle, sera présenté dans le hall d'accueil.

Des ATELIERS CULTURELS avec des démonstrations GRATUITES spécifiques à ces régions compléteront l'exposition : dégustation de thé japonais, découverte de mets de l'époque, introduction au port des vêtements traditionnels…

[12:45] Vernissage de LAURENT BISMUTH et ADELAÏDE BROGUET « COUPLE »
Location:
Centre culturel Nelly Rotman
Hall de l'hôpital Henri Mondor - porte 1
51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94000 Créteil
M° Créteil - L'Echat
France
Phone : +33 (0)1 49 81 42 26
Internet Site : chu-mondor.aphp.fr
Description:
Vernissage de LAURENT BISMUTH et ADELAÏDE BROGUET « COUPLE »

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-21:00] Vernissage de Kambui Olujimi "Blind Sum"
Location:
Galerie E.G.P.
20, rue Germain Pilon
75018 Paris
M° Abbesses, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 31 04
Mail : contact@artegp.com
Internet Site : www.artegp.com
Description:
La Galerie E.G.P vous invite au vernissage de Blind Sum en présence de l'artiste Kambui Olujimi le mardi 10 novembre 2015 de 17h à 21h.

La Galerie E.G.P présente Blind Sum du 11 novembre 2015 au 16 janvier 2016, sa première exposition de Kambui Olujimi (né en 1976, vit et travaille à Brooklyn).

Cette série de photographies longue pose s'inspire des marathons de danse qui avaient lieu aux États-Unis dans les années 1930. Ce travail donne corps aux luttes communes de ténacité et de résistance, au désir de vivre au-delà des limites intériorisées par chacun.

Cette exposition fait partie du PARCOURS DIX-HUIT : La photographie, un art contemporain, du 10 au 15 novembre 2015.

Vernissage de Kambui Olujimi "Blind Sum"
Kambui Olujimi, Untitled (Blind Sum series), 2014. Giclée print, (36 x 24 in)

[17:00-21:00] Vernissage de Souhed NEMLAGHI « La Résistance à la photographie »
Location:
Galerie Basia Embiricos
Editions MBE
14, rue des Jardins Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Saint-Paul, Sully - Morland, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 48 87 00 63
Mobile : +33 (0)6 60 66 85 90
Fax : +33 (0)8 71 46 27 75
Mail : mbeparis@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriebasiaembiricos.com
Description:
Vernissage mardi 10 novembre 2015, 17h-21h
11 novembre 2015 - 17 janvier 2016

Dans le cadre de la première Biennale des photographes du monde arabe contemporain

[17:00-21:00] Vernissage de Véronique Dorey, Ciou & Sachiko Kanaizumi "WINTER TALES"
Location:
Arts Factory / Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Mobile : +33(0)6 22 85 35 86
Mail : artsfactory@free.fr
Internet Site : www.artsfactory.net
Description:
vernissage le mardi 10 novembre de 17h à 21h
exposition du 11 novembre au 23 décembre 2015

Pour son rendez-vous de fin d'année Arts Factory ouvre un singulier livre de contes grandeur nature et met à l'honneur les travaux oniriques de Véronique Dorey, Ciou et Sachiko Kanaizumi. Déployée sur les 3 niveaux principaux de la galerie, l'exposition "Winter Tales" propose une déambulation entre merveilleux et atmosphères beaucoup plus sombres, convoquant tout à la fois les influences de Tim Burton, Lewis Carroll ou encore Mark Ryden. Très remarquée lors des précédentes expositions HEY! à la Halle Saint Pierre, Véronique Dorey présente les dessins réalisés pour "Quatre coeurs imparfaits", la nouvelle de Véronique Ovaldé récemment publiée chez Thierry Magnier ; Ciou dévoile en avant-première les illustrations créées pour une nouvelle adaptation du "Poucette" d'Andersen, un album dont la sortie est prévue pour le prochain festival d'Angoulême. En contrepoint de ces deux habituées de la programmation Arts Factory, l'artiste japonaise Sachiko Kanaizumi expose pour la première fois en Europe ses envoûtantes nymphettes, cousines pas si éloignées des "Sylvidres" d'Albator et des "Vivian Girls" d'Henry Darger. Winter Tales, une exposition de saison qui devrait ravir les amateurs de pop-surréalisme et de culture low-brow, comme les collectionneurs de dessins les plus exigeants.


[ Chapter I : Véronique Dorey ]

D'abord coloriste pour la bande dessinée - elle a notamment oeuvré sur la trilogie "Le roi des mouches" du duo Mezzo / Pirus - Véronique Dorey cachait dans ses cartons à dessins d'hallucinantes pépites graphiques. A la faveur d'une première exposition avec la galerie Arts Factory en mai 2005, ses minutieuses acryliques sur papier sont enfin sorties de l'atelier, révélant un travail diabolique de précision. Véronique Dorey commence par créer au début des années 90 une suite d'images inspirée par la nostalgie des jouets de son enfance autour de bébés surdoués, conducteurs de bolides en tout genre. Suivront au mi-temps des années 2000, les couples légèrement névrosés de la série "A time for love" qui, sous l'apparente tranquillité d'un univers détournant habilement les codes de l'american way of life, font parfois surgir un humour noir des plus féroce. Entre 2011 et 2012, elle donne vie à son "Bestiaire Enchanté". Une nouvelle série de peintures sur bois - exposée notamment par la revue HEY ! au musée de la Halle Saint Pierre - où d'évanescentes demoiselles apprivoisent animaux et créatures chimériques dans les méandres d'un Eden féerique. Dans le cadre de l'exposition "Winter Tales", Véronique Dorey présente les illustrations réalisées pour "Quatre coeurs imparfaits", la nouvelle de Véronique Ovaldé récemment publiée chez Thierry Magnier, ainsi qu'une époustouflante série de dessins à la mine de plomb, aux ambiances sombres et inquiétantes.

[ Chapter II : Ciou ]

Ciou est née à Toulouse en 1981, où elle vit et travaille actuellement après de longs séjours à Paris et Bruxelles. Son univers, auto-qualifié de Necro-Kawai, trouve très vite sa place au sein de la scène low-brow internationale en s'exposant dès 2004 à la galerie Flux Factory de New-York. Un group show décisif aux côtés des grandes figures du pop surréalisme, qui sera suivi de nombreuses expositions à Rome, Barcelone, Portland, ou encore Amsterdam avec la galerie Kochxbos, éditeurs de la superbe monographie "Ciou Collected Art" en 2014. Entre rêve et cauchemar, les œuvres de Ciou sont peuplées d'une envoûtante galerie de créatures gentiment gothiques, sur fond de collages réalisés à base d'anciens livres de médecine et botanique. Pour sa participation à l'exposition "Winter Tales", Ciou présente un ensemble de peintures résolument baroques et colorées, associé à de somptueux dessins à l'encre de chine. Elle réalise par ailleurs le traditionnel walldrawing de la galerie, une impressionnante fresque de 3 mètres sur 5 !

[ Chapter III : Sachiko Kanaizumi ]

Sachiko Kanaizumi est une artiste japonaise née en 1976 à Kanagawa. Elle est diplômée de TAMA, l'université d'art graphique de Tokyo où elle découvre très tôt les oeuvres de Bosch, Balthus, Mark Ryden et Henry Darger. Sachiko se dirige alors naturellement vers l'illustration et collabore avec différents magazines (Saji, Nylon ...) ou créateurs comme Gwen Stefani et Sanrio. Sa rigueur esthétique formelle, qui n'est pas sans rappeler l'art de l'ukiyo-e ou les maitres de l'animation du Studio Ghibi, lui permet de développer dans cette lignée un univers d'une beauté perturbante, à la lisière du fantastique, riche en références et thématiques obsessionnelles. Après plusieurs expositions à succès au Japon, elle choisit Paris et la galerie Arts Factory pour la première présentation de son travail en Europe.

Vernissage de Véronique Dorey, Ciou & Sachiko Kanaizumi "WINTER TALES"

[17:00] Vernissage de l'exposition "Feminiz'Art"
Location:
Café des Psaumes
16 ter, rue des Rosiers
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 75 77 71 72
Mail : m.rapaport@ose-france.org
Internet Site : www.cafedespsaumes.org
Description:
Les artistes MAZEL, Martine Barbier et Audrenn Thorez seront présentes à partir de 18h le mardi 10 novembre pour vous présenter leurs oeuvres exposées jusqu'à la fin du mois au Café des Psaumes.

Fenimiz'Art ou l'histoire de la création d'un collectif d'artistes femmes.

Notre collectif, c'est en somme une naissance à l'image d'une petite famille artistique qui avancerait dans la même direction. Cependant, il s'agit de préserver les singularités, les techniques et la diversité des parcours de chacune (peintures, sculptures, collages ). Ainsi, partager, s'enrichir, se soutenir, nous permettrait d'aboutir à une intelligence collective.

Notre collectif, nous l'avons voulu féminin d'où son nom : FEMNIZ'ART. Un groupe féminin pourquoi pas ? C'est une belle idée !

L'esprit de ce groupe, nous le souhaitons dynamique, joyeux, souple et sans contraintes.

L'idée commune est de constituer un petit noyau stable d'artistes. Ce noyau favoriserait l'ouverture et le cooptage en faveur d'autres artistes.

Notre projet :
faciliter l'accès à des expositions
permettre une meilleure visibilité
nous faire mieux connaître
nous enrichir mutuellement des expériences de chacune

en perspective c'est la volonté de vivre une belle aventure humaine

Faire vivre FEMINIZ'ART c'est faire en sorte que notre groupe prenne forme et force.

Vernissage de l'exposition "Feminiz'Art"

[17:00] Vernissage de la vente Recto/Verso
Location:
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
M° Les Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 69 96 00
Mail : contact@fondationlouisvuitton.fr
Internet Site : www.fondationlouisvuitton.fr
Description:
A l'occasion de la vente Recto/Verso orchestrée par la maison Millon, au profit du Secours populaire, avec le soutien de la Fondation Louis Vuitton

Vernissage de la vente Recto/Verso


[18:00-21:00] Finissage de l'exposition "JOUR DES MORTS"
Location:
Association pour l'estampe et l'art populaire
Atelier Velasco-Meller
49 bis, rue des Cascades
75020 Paris
M° Jourdain, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 47 97 05 35
Mail : mel.vel@wanadoo.fr
Internet Site : www.estampe-artpopulaire.com
Description:
LE JOUR DES MORTS... À PARIS!
offrande et calaveras
du 31 octobre au 11 novembre 2015
vernissage samedi 31 octobre à 18h
exposition ouverte tous les jours de 15h à 20h

Chaque année, les artistes de l'association s'adonnent au jeu massacre consistant à dépeindre nos contemporains sous la forme de squelettes, pour rire.
Une offrande aux morts, dans la tradition mexicaine, figurera au cœur de l'exposition.
Un évènement à ne pas manquer !

Finissage de l'exposition "JOUR DES MORTS"

[18:00-21:00] Vernissage : PerformanceProcess / Focus Urs Lüthi
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
du 10 au 15 novembre
vernissage le mardi 10 novembre de 18h à 21h

> photographies de performances
Avec ses premiers autoportraits, Urs Lüthi a exploré très tôt les questions d'identité et de genre. Pour PerformanceProcess, le CCS a choisi d'exposer des tirages photographiques spécialement réalisés pour l'exposition, à partir de ses rares performances des années 1970 : Opening Performance Diagramma, Milan (1972), This is About You, Rome (1973), Mille Rose rosse, Milan (1974), Performance Firenze, The Lonely Saxophone (1974), L'artiste est dans la Cave, Genève (1974), Napoli Performance (1975), Bologna Performance (1975)...

Entrée libre
www.pprocess.ch

[18:00-21:00] Vernissage d'Albertine Trichon
Location:
Galerie Marie-Claude Duchosal
1, rue Ferdinand Duval
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 20
Mobile : +33 (0)6 12 78 64 57
Mail : galerie.duchosal@orange.fr
Description:
Peintures et dessins

Vernissage le mardi 10 novembre 2015 à partir de 18h
Exposition du 10 novembre au 5 décembre 2015
du mardi au samedi 14h-19h

http://www.albertinetrichon.com

Vernissage d'Albertine Trichon

[18:00-22:00] Vernissage d'Alexis Pichot "Incandescence"
Location:
Little Big Galerie
45, rue Lepic
75018 Paris
M° Blanche, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 52 81 25
Mail : littlebiggalerie@beall.fr
Internet Site : www.littlebiggalerie.com
Description:
du 10 novembre au 6 décembre

Vernissage d'Alexis Pichot "Incandescence"

[18:00-21:00] Vernissage d'Andrea & Magda "SINAI PARK"
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

Andrea & Magda sont un duo de photographes franco-italien. Ils vivent et travaillent au Moyen-Orient depuis 2008, principalement en Palestine et en Égypte. Ils explorent les conséquences de la mondialisation sur les territoires et l'économie.

[18:00-21:00] Vernissage de Bruno Barbey "Paysages"
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

Depuis près d'un demi-siècle, Bruno Barbey parcourt le monde et a su imprimer sa marque entre recherche artistique et témoignage au sein de l'agence Magnum. Il fuit le scoop, mais ne manque jamais un rendez-vous avec l'Histoire. Son œuvre est un travail de la juste distance, il embrasse les évènements avec humanité. Homme de rencontres, toujours ouvert à l'inconnu, ses photographies se font l'écho de ces rencontres et dessinent la trajectoire unique d'un photographe explorateur et poète, à travers un demi-siècle d'Histoire. L'exposition « Passages » à la MEP présente 55 ans de photographie et 150 tirages N&B et couleur de Bruno Barbey. Une rétrospective qui témoigne d'un double parcours, entre son travail d'auteur et son désir de témoigner sur notre époque.

[18:00-21:00] Vernissage de Daniel Gordon
Location:
onestar press
49, rue Albert
75013 Paris
M° Olympiades, Porte d'Ivry
France
Mobile : +33 (0)6 63 01 22 87
Mail : info@onestarpress.com
Internet Site : www.onestarpress.com
Description:
Présentation de nouveaux travaux de Daniel Gordon (USA) à Paris

Daniel Gordon
Fruits et riche vaisselle sur une table, 1640 - 2015
Après Jan Davidsz de Heem et Henri Matisse

Vernissage le 10 novembre 2015 à partir de 18H en présence de l'artiste

Daniel Gordon présente Fruits et riche vaisselle sur une table 1640 - 2015 une nouvelle interprétation du chef-d'oeuvre de Jan Davidsz de Heem.

Conservée au Musée du Louvre, l'oeuvre de 1640 et sa variation par Henri Matisse de 1917, conservée au MoMA - New York, ont été pour Daniel Gordon les éléments plastiques d'une nouvelle aventure photographique.

Suivant le processus qu'il a mis au point, Daniel Gordon a créé, en trois dimensions (à partir d'éléments graphiques téléchargés puis imprimés et découpés) une nouvelle composition de Fruits et riche vaisselle sur une table qu'il a ensuite photographiée à l'aide d'une chambre sur film positif.

Seront également exposées six nouvelles photographies, autant d'éléments de recherche accompagnant Fruits et riche vaisselle sur une table, 1640 - 2015, installées sur un papier peint dessiné par l'artiste.

Daniel Gordon sera présent à Paris Photo pour présenter son travail en compagnie de Christophe Boutin (onestar press) et Cay Sophie Rabinowitz (rédactrice en chef d'Osmos, New York) le jeudi 12 novembre à 17h au Grand Palais.

Vernissage de Daniel Gordon
Above, Daniel Gordon, Pixelated Pitcher, 2015. Digital printing on archival paper. 75 x 60 cm. Edition of three copies

[18:00-21:00] Vernissage de Daoud Aoulad Syad
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

Cinéaste et photographe, Daoud Aoulad Syad transcende dans ses films les limites de la fiction et du documentaire, pour être au plus prés de la réalité, sans renoncer à la poésie et au rêve. Il en est de même de ses photographies, dans lesquelles il témoigne, avec une force graphique, son attachement à la culture populaire, aux arts forains, à la mémoire collective.

Son exposition à la MEP souligne les effets de réciprocité entre sa production cinématographique et ses photographies. Face aux films projetés dans l'auditorium, les photographies sélectionnées témoignent d'aller-retours incessants entre fiction et réalité, entre voyage et rêve, immobilité et mouvement, adressant des questions décisives sur la société marocaine et ses mutations.

[18:00-21:00] Vernissage de Laurent ML "METROPOLES"
Location:
Espace Canopy
19, rue Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle
France
Mobile : +33 (0)6 06 72 26 67
Fax : +33 (0)1 55 79 70 74
Mail : canopy@labelette.info
Internet Site : www.labelette.info
Description:
DU 10 AU 15/11/15
Vernissage mardi 10/11 entre 18h et 21h

Dans PARCOURS DIX - HUIT

http://parcoursdixhuit.fr

L'idée de ce parcours est de rassembler des lieux à la fois privés et publics portés vers la culture : galeries, centres d'art, associations et de créer un lien entre les différents territoires et acteurs qui constituent le 18ème arrondissement.Le sujet est : La photographie, un art contemporain.

L'ESPACE CANOPY fait partie du parcours et accueille l'exposition "Metropoles" de Laurent ML.
Ce projet balance entre deux mondes.
Des paysages tout d'abord, urbains, ils captent les lumières, les curiosités architecturales tantôt sobres, sombres, tantôt joyeuses, lumineuses, de quelques unes des grandes métropoles du monde. Ensuite, comme l'envers de ce décor, font face à ces paysages leurs habitants, dans leurs instants banals, leurs habitudes, choisis en des moments fugaces les rendant finalement uniques, comme autant d'histoires qui font passer ces métropoles d'un état de paysage immobile en lieux de vie à part entière.

http://www.imagingyou.me

[18:00-21:00] Vernissage de Leila Alaoui "LES MAROCAINS"
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

Artiste franco-marocaine née en 1982, Leila Alaoui a étudié la photographie à l'université de la ville de New-York. Elle vit entre Marrakech et Beyrouth. Son travail explore l'identité, les diversités culturelles et la migration dans l'espace méditerranéen.

[18:00-22:00] Vernissage de Marc Bellini "Les Eaux Sombres"
Location:
Galerie Olympe de Gouges
11, rue de l'Odéon
75006 Paris
M° Odéon
France
Phone : +33 (0)1 77 16 93 21
Mobile : +33 (0)6 78 53 97 62
Fax : +33 (0)1 43 54 20 21
Mail : galerie@olympe-de-gouges.fr
Internet Site : www.olympedegouges.paris
Description:
EXPOSITION DU 11 NOVEMBRE AU 7 DECEMBRE 2015 ​
Vernissage mardi 10 Novembre de 18h à 22h
Participation Musicale Exclusive de FÉFÉ et Felipe SALDIVIA

Venez découvrir les histoires des voyageurs perdus
dans les Eaux Sombres.

Vernissage de Marc Bellini "Les Eaux Sombres"
Marc Bellini
Série « Les Eaux Sombres »
La Manche, photogramme argentique, tirage baryté, 2014

[18:00-21:00] Vernissage de Massimo Berruti "GAZA : EAU MIRACLE"
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

Prix Photo AFD/Polka

Né en 1979 à Rome, ville où il réside. En 2003, après quelques cours de photographie, il abandonne la biologie pour approfondir la photo. Massimo commence à travailler comme photographe en Italie et en Europe de l'Est où il documente l'immigration et la crise industrielle. En 2014, il a remporté le Grand Prix AFD / Polka du meilleur projet de reportage photo pour « Drops. Water crisis in Gaza and the West Bank ».

[18:00-21:30] Vernissage de Sanna Kannisto "Local vernacular"
Location:
Galerie La Ferronnerie Brigitte Négrier
40, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 78 01 13 13
Fax : +33 (0)1 48 06 50 84
Mail : brigitte.negrier@club.fr
Internet Site : www.galerielaferronnerie.fr
Description:
vernissage mardi 10 novembre de 18h à 21h30
exposition du 10 novembre au 15 décembre 2015

Sanna Kannisto, après avoir développé son travail photographique sous les Tropiques,
en Amérique du Sud, pendant de nombreuses années, travaille maintenant en Finlande.
C'est là qu'elle a élaboré la nouvelle série Local Vernacular (dialecte local).

Sanna Kannisto, à propos de cette nouvelle série "...cela a été merveilleux, très inspirant de travailler en Finlande,
où j'ai travaillé dans la réserve ornithologique de Hanko. ... Après avoir photographié sous les Tropiques, j'ai pris des
photographies en gardant le même l'esprit (staged photography) mais désormais je choisi des espèces locales : je parle
ainsi le dialecte local, i.e. local vernacular.

Le titre fait également allusion au chant des oiseaux, à leur langage, au fait qu'ils sont des oiseaux migrateurs avec un territoire qui leur est spécifique "... en réalité j'ai été fascinée par les couleurs splendides, la grande variété d'ombres et de détails du plumage de ces oiseaux locaux. ... Tous les oiseaux photographiés ont d'abord été bagués : l'anneau relie ainsi l'oiseau avec notre culture et permet de faire des recherches. L'anneau peut être un bijou ou une entrave..."

" ... La photographie et la science ont une histoire partagée ; comme nous le savons, aussitôt apparue, la photographie a été mise au service du domaine scientifique. ... Grâce à la photographie il a été possible de rassembler, classifier, catégoriser, enregistrer et finalement, exposer. ... Dans mes travaux précédents j'ai comparé, non sans ironie, l'objectivité de la science et de la photographie."

Sanna Kannisto, née en 1974 à Hämeenlinna, Finlande, vit et travaille à Helsinki.
Son travail photographique lui a valu en 2012 le prix de la Fondation Finlandaise pour la culture (Finnish Cultural Foundation Prize) .
Ses œuvres sont dans d'importantes collections publiques et privées, dont :
Centre Pompidou - Musée National d´Art Moderne, Paris, France ; Fotomuseum Winterthur, Switzerland ;
MEP, Maison Européenne de la Photographie, Paris, France ; Kiasma - Museum of Contemporary Art, Helsinki, Finland ;
Finnish Museum of Photography, Finland ;Helsinki City Art Museum, Finland ;
FNAC ( Fonds national d'art contemporain), Paris La Défense, France
Fonds Régional d'Art Contemporain, FRAC Haute-Normandie, France
Fonds Régional d'Art Contemporain, FRAC Bretagne, France ; DZ-Bank Art Collection, Allemagne ;
Statoil Art Collection, Norvège ; Fondazione Fotografica, Modena, Italie.

Vernissage de Sanna Kannisto "Local vernacular"
Sanna Kannisto, Day of Departure 3, 2015, 96 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Shôji Ueda "Objets exquis"
Location:
SAGE Paris
1 bis, avenue de Lowendal
75007 Paris
M° Ecole Militaire, Saint-François-Xavier, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 47 05 05 20
Mail : info@sageparis.com
Internet Site : www.sageparis.com
Description:
11 NOVEMBRE - 19 DECEMBRE 2015
Vernissage et réception privée : 10 novembre, de 18.00 à 21.00

SAGE Paris est heureux de présenter en première : Objets exquis, un ensemble de tirages en couleur de Shôji Ueda qui n'a jamais été exposé à ce jour.

Shôji Ueda (1913-2000) est incontestablement une des figures les plus remarquables de la photographie japonaise. Dès ses débuts dans les années 30, il s'inscrit délibérément en marge de la voie documentaire et manifeste un intérêt prononcé pour diverses expérimentations visuelles qui font souvent écho à celles de ses contemporains occidentaux les plus audacieux.

Des personnages plantés dans un décor de ciel et de sable : une femme en kimono, une famille - la sienne - mais aussi des objets tels que cannes et chapeaux. Ce sont surtout ces saynètes en noir et blanc dans les dunes, son « studio naturel » de prédilection, que l'on connaît de Ueda.

Son goût pour la mise en scène se retrouve dans cette dernière série réalisée entre 1987 et 1992, en couleur. Contraste total avec ses images iconiques, ces arrangements minimalistes réalisés dans l'intimité de son domicile, transfigurent les choses du quotidien - objets trouvés, bibelots et fruits de saison - en objets exquis, ménagerie de son imaginaire surréaliste toujours surprenante.

Une découverte éblouissante.

Vernissage de Shôji Ueda "Objets exquis"
Shôji Ueda, c. 1990

[18:00-21:00] Vernissage de Stéphane Couturier
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
12.11.2015 - 17.01.2016

L'exposition consacrée à Stéphane Couturier à la MEP s'articule en trois chapitres, présentant son travail depuis la fin des années 1990 jusqu'à ses développements les plus récents.

Privilégiant un parcours chronologique, cette rétrospective s'attache à préciser les grandes étapes de la réflexion, autant technique que conceptuelle, de Stéphane Couturier autour du medium photographique.

Depuis ses débuts en argentique il s'est intéressé à la notion d'archéologie urbaine, fil conducteur de sa pratique qui interroge sous diverses formes les mutations des paysages qui nous environnent. Illustrant cette quête perpétuelle, une installation monumentale, mêlant photographie et vidéo, met notamment en scène son tout dernier travail sur les cités logements d'Alger.

[18:00-21:00] Vernissage de Tom Wood "Cynefin, les paysages gallois"
Location:
SIT DOWN
4, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 08 07
Mobile : +33 (0)6 64 12 06 96
Fax : +33 (0)1 42 77 06 96
Mail : info@sitdown.fr
Internet Site : www.sitdown.fr
Description:
Vernissage mardi 10 novembre de 18h à 21h
Exposition du 10 novembre au 20 décembre 2015

Parallèlement, découvrez au Centre Culturel Irlandais une rétrospective de l'oeuvre de Tom Wood en Irlande, réalisée entre 1973 et 2003
- Paysages intimes de Tom Wood du 13 novembre 2015 au 10 janvier 2016
Expositions réalisées avec la participation de l'Eté Photographique de Lectoure

La série “Men and Women“ sera présentée dans le cadre de la foire What's up Photo Doc
- du 12 au 15 novembre 2015 à la Bellevilloise à Paris

"Tom Wood est l'un des photographes les plus délicats d'aujourd'hui, tous genres confondus"
Richard B. Woodward, The Wall Street Journal, 14 juin 2013

Tom Wood : à l'affut du paysage

Après 30 ans passés à documenter l'Angleterre urbaine de Liverpool et du Merseyside, le maitre de la photographie d'outre-Manche se tourne vers le temps suspendu des paysages du Pays de Galles, où il vit désormais. La galerie Sit Down présente jusqu'au 20 décembre 2015 quelques images de sa série “Cynefin“ : “ce lieu familier“.

Comme le battement d'un oeil, Tom Wood ne s'arrête jamais de photographier. Ce jour-là, vous ne le connaissez pas, vous ne l'avez pas encore remarqué qu'il vous photographie déjà depuis un moment, avec ceux qui vous entourent. Lorsque, entre deux grappes d'images qu'il saisit sans en avoir l'air – le bras en l'air, l'oeil vérifiant rapidement l'écran – vous surprenez son regard, il bredouille quelques mots et vous fixe en souriant. Comme si ce sourire énigmatique, mi-poli miespiègle, était la meilleure réponse à la question “pourquoi photographier ?“

Se fondre dans son environnement pour mieux le capter. Le principe est celui de la street photography. Aller chercher, si possible tout près, à ordonner dans le cadre ce que le hasard vous met sous le nez. Chez Tom Wood, à la différence d'autres, l'approche ne s'embarrasse pas d'économie de déclenchement : la bonne image surgit du multiple. Pas seulement pour pallier les aléas mais aussi pour s'oublier soi-même : “La seule manière de prendre de bonnes photos, dit-il, c'est de perdre conscience de ce que l'on fait, de s'oublier“.

Cette soif d'images, New Brighton et le Merseyside (Liverpool) s'en souviennent tant, à partir de 1978, Tom Wood en a arpenté les rues, épuisé les lignes de bus ou fermé les pubs les samedi soirs, en quête de la moindre étrangeté. En noir et blanc, mais aussi en couleur dont il s'avère très tôt, comme Martin Paar, l'un des plus fervents convertis. Il amasse de cette observation assidue un impressionnant corpus de scènes de genres du monde contemporain, de natures mortes ou de personnages isolés dans leur intimité sur fond de jungle urbaine de l'Angleterre thatchérienne, puis fin de siècle. Il gagne un surnom, forgé auprès des gosses de la rue : “Photieman“. Le type à l'appareil.

En déménageant en 2003 dans le verdoyant Pays de Galles, il voulait changer d'air, fuir l'âpreté de la ville et se poser la “question du paysage“. Dans cette région isolée, située à une heure de route de Liverpool, faute de permis de conduire, c'est à pied, à vélo ou grâce aux rares bus qu'il part chaque jour explorer la campagne, posant son trépied parmi les événements de la vie agricole, les bâtiments à l'oubli, les paysages nus. Il livre de ce pays un portrait noueux où, en dehors de rares groupes de touristes croisés au détour d'un panorama, les hommes ont presque disparu ; où les bêtes s'épanouissent dans le bocage. Le photographe semble à l'aise, comme l'indique le titre qu'il choisit pour cette série : “Cynefin“, une expression galloise qui renvoie à la familiarité que l'on éprouve face à un endroit, l'évidence de se retrouver en territoire ami.

Cet environnement suscite un formalisme inédit, obtenu à l'aide d'un vieil appareil panoramique argentique “Noblex“ qu'il utilisait jusqu'alors occasionnellement. Le paysage se tord, s'étire. Les arbres majestueux y déploient leurs branches interminables sous lesquelles, comme des vestiges archéologiques, dorment des engins agricoles, les intérieurs des fermes semblent de guingois. Seuls les moutons paraissent indifférents. Parfois, sous l'effet de quelque illusion d'optique offerte par le paysage, l'espace semble se resserrer à la manière d'un objectif “fisheye“. L'oeil du photographe. Comme pour rappeler que quelque soit l'environnement où ils évoluent, Tom Wood et sa curiosité restent à l'affut.

Amaury Chardeau

Vernissage de Tom Wood "Cynefin, les paysages gallois"
Gruff, tenant farmer since 1942, overlooking Dolmelynllyn 2011 © Tom Wood courtesy galerie Sit Down

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "De Bruits et d'Eden"
Location:
Lebenson gallery
56, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 81 88 75 61
Mobile : +33 (0)6 13 54 37 22
Mail : director@lebensongallery.com
Internet Site : www.lebensongallery.com
Description:
Exposition du Mardi 10 novembre au Mardi 8 décembre
Vernissage le Mardi 10 novembre 18h-21h

La Lebenson Gallery dans le cadre de l'exposition photo, durant la semaine de la photo à Paris, a choisi de présenter trois artistes en les associant sous le thème “De Bruits et d'Eden”.

Lior Gal, dernière signature de la galerie, propose sa nouvelle série “Eden”. L'utilisation du médium photographique est une étape qu'il dépasse depuis son modèle plastique.
En effet il soutient la photo dans une optique toute picturale en y associant la technique du collage. La dualité des mondes s'opère pour laisser place à une lévitation de corps astral. Il sous-tend son esthétique depuis une lecture talmudique des éléments. Cette série sera contrastée par le travail de Yuval Shaul pour sa série “Noise of Silence”: images d'archives de navires de guerre détournées, bois de cerfs remplaçant les canons et c'est l'instinct qui prévaut sur la technique et la civilisation. La métamorphose de ces monstres marins, que propose l'artiste Yuval Shaul, entame une progression poétique du sujet initial. La synthèse de ces 2 mouvements peut alors se cristalliser dans la série “BeatMe” de l'artiste Arnie. L'artiste montre sous les traits d'un Gene Vincent lynchien l'impossibilité technique de capter la fulgurance du génie. En effet,lors d'un concert filmé en 1967, le visage de Gene Vincent va disparaître sous l'effet d'une transe électrique. Montrer sans être capable de voir c'est un des enjeux réussis de cette série.

Vernissage de l'exposition collective "De Bruits et d'Eden"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Discours de la lumière"
Location:
Galerie Binôme
pour la photographie contemporaine
19, rue Charlemagne
75004 Paris
M° Saint-Paul, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 74 27 25
Mail : info@galeriebinome.com
Internet Site : www.galeriebinome.com
Description:
Zineb Andress Arraki, Mustapha Azeroual, Caroline Tabet /
Discours de la lumière

Exposition 10.11.2015 > 16.01.2016
Vernissage mardi 10 novembre à partir de 18h

Dans l'histoire de l'art occidental, on cite souvent Leonard de Vinci comme un des premiers utilisateurs de la camera obscura, plus rarement son inventeur, Alhazen, imminent savant du monde médiéval arabo-musulman. 2015, Année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière commémore notamment le millénaire des grandes découvertes des scientifiques arabes du Xème siècle, dont celles d'Alhazen en 1015. Ses ouvrages, Traité de l'optique, puis Le Discours de la lumière, sont fondateurs dans le domaine de l'optique. Au delà de l'hommage, l'exposition Discours de la lumière projète un retour aux sources, au sens propre comme au figuré, de la déconstruction analytique à l'expression du sensible. La lumière du monde arabe, par sa symbolique et son intensité, inspire les artistes du vieux continent depuis toujours. Sa dimension spirituelle et universelle constitue une voie d'ouverture et une énergie salvatrice. Quelles raisonnances peut-on trouver de ce rayonnement naturel et culturel dans le travail de photographes contemporains ?
Dans Discours de la lumière, les travaux récents de Mustapha Azeroual, Caroline Tabet et Zineb Andress Arraki, dialoguent sur ces thèmes de la réflexion lumineuse, de l'apparition et de la révélation.

[18:00-22:00] Vernissage de la Première Biennale des photographes du monde arabe
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
Du 11 novembre 2015 au 17 Janvier 2016. Ouverture du mardi au jeudi de 10h à 18h / Nocturne le vendredi jusqu'à 21h30 / Samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 19h.

Salles d'exposition, niveau -1 et -2
Combien 10€ tarif normal / 5€ tarif réduit / Billet couplé IMA + MEP : 13€ tarif normal / 8€ tarif réduit

La Biennale des photographes du monde arabe contemporain est une initiative conjointe de l'Institut du monde arabe et de la Maison européenne de la photographie. Cette première édition développera un panorama singulier des photographes contemporains qui opèrent depuis le début des années 2000, dans - et sur - le monde arabe. Reposant avec l'Institut du monde arabe et la Maison européenne de la photographie sur une complémentarité de compétences, l'événement se déploiera entre ces deux grandes institutions, proches et séparées par la Seine.

D'une rive à l'autre, l'IMA et la MEP constitueront les deux pôles géographiques d'un parcours le long duquel le visiteur découvrira plusieurs expositions, présentées dans des galeries privées et des espaces publics partenaires de la manifestation (Cité des arts, Mairie du IVème arrondissement, association Graine de photographe, Galerie Basia Embiricos, Galerie Photo 12, Galerie Binôme).

La Biennale réunira des œuvres signées d'artistes originaires des pays arabes en dialogue avec des travaux de photographes occidentaux. Autant de visions d'une région du monde plurielle et vivante, rayonnant au-delà de ses frontières. Cette manifestation a pour ambition de devenir un rendez vous important pour la photographie contemporaine.

Pour la première édition de la Biennale des photographies du monde arabe l'IMA choisit de monter une exposition collective. Nommée Histoire(s) contemporaine(s), elle met en perspective les œuvres d'une trentaine d'artistes photographes, émergents et confirmés, investissant avec pertinence une question, un sujet suscité par ce vaste territoire. Originaires des pays arabes et européens, les artistes en présence font preuve d'une grande mobilité. Ils ont cette impérieuse nécessité d'aller à la rencontre de leur sujet, de poser leur regard là où ils le veulent, parfois bien au-delà de tout territoire familier. Ne cherchant ni l'exhaustivité, ni la mise en avant de particularismes susceptibles de caractériser la pratique de la photographie au sein des pays arabes, l'exposition privilégie les regards d'auteurs. Mehdi Medacci et Lazare Djeddaoui en Syrie, Amélie Debray en Palestine, Diana Matar en Libye, Hicham Gardaf à Tanger sont plus que de simples témoins. Ils investissent pleinement leur sujet et privilégient la série à l'œuvre unique. Leurs images touchent à l'histoire politique et sociale récente des pays arabes, et contiennent en elles toutes les mutations et les contradictions en présence.

Le public découvrira ainsi la richesse et la diversité des points de vue de ces artistes opérant aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur du monde arabe. Menant un véritable travail d'écriture visuelle et mettant leur œil à distance, ils s'inscrivent dans cette tendance contemporaine de la photographie mêlant l'art au document.

Au travers de plusieurs thématiques telles que Paysages, Intérieurs, Identités, Mémoires et récits, c'est simultanément l'histoire de la photographie et l'histoire des individus et des sociétés que l'on convoque ici.

Coordination générale : Claude Mollard et Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la Photographie.
Commissariat : Gabriel Bauret, écrivain et critique d'art, Géraldine Bloch, chargée d'expositions, IMA.

http://www.biennalephotomondearabe.com

Vernissage de la Première Biennale des photographes du monde arabe

[18:00] Vernissage du salon Paris Tableau
Location:
Palais Brongniart
Palais de la Bourse des Valeurs de Paris
28, Place de la Bourse
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 83 92 30 20
Fax : +33 (0)1 49 27 55 20
Mail : palais.brongniart@gl-events.com
Internet Site : www.palaisbrongniart.com
Description:
du 11 au 15 novembre

Paris Tableau est un Salon spécialisé en tableaux de maîtres anciens européens du Moyen Age jusqu'à 1900. Pour sa cinquième édition, vingt-quatre galeries parmi les plus prestigieuses au monde, venant de France, d'Italie, du Royaume-Uni, de Suisse ou encore des Pays-Bas se retrouveront à nouveau au sein du célèbre Palais Brongniart, et présenteront leurs plus belles œuvres réservées spécialement pour le Salon.

Situé au cœur du milieu de l'art parisien, Paris Tableau proposera cette année encore des événements culturels à l'image d'un colloque intitulé Aux origines d'un goût: la peinture baroque aux Etats-Unis organisé sous la direction de Keith Christiansen du Metropolitan Museum of Art de New York et d'Anna Ottani Cavina de la Fondazione Federico Zeri de Bologne.

Un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de peinture ancienne !

[18:00-21:00] Vernissage «BEYOND 2020 BY JAPANESE PHOTOGRAPHERS #3»
Location:
Galerie YellowKorner Paris Pompidou
137, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Etienne Marcel, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 67 02 81 91
Mail : galerie.parispompidou@yellowkorner.com
Internet Site : store.yellowkorner.com/galeries/paris-pompidou/C50
Description:
vernissage de la 3eme édition de l'avant-garde japonaise «BEYOND 2020 BY JAPANESE PHOTOGRAPHERS #3», du 7 au 15 novembre 2015 et à Tokyo début 2016
mardi 10 novembre, de 18h à 21h

en présence des photographes Chihiro Ichinose, Satoshi Fujiwara, Kazuto Ishikawa.

A découvrir : une sélection de six talents sélectionnés par le magazine japonais de photographie IMA :
Satoshi Fujiwara, Chihiro Ichinose, Kazuto Ishikawa, tous trois présentant des œuvres réalisées avec le LUMIX DMC-GX8, ainsi que Emi Nakata, Shimpei Yamagami et Yoshitsugu Nagano

Vernissage «BEYOND 2020 BY JAPANESE PHOTOGRAPHERS #3»

[18:30-21:00] Finissage "Myop in Paris #4"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
Expositions du 31 octobre au 10 novembre :

* Ed Alcock - "Love Lane"
* Julien Daniel & Stephanie Gengotti - "Deux chroniques intimes"
* Olivier Jobard - "Balkans Transit"
* France Keyser - "#gueuledemarseillais"

Vernissage le samedi 31 octobre à 18h30
Finissage le mardi 10 novembre à 18h30

L'agence de photographes Myop fête ses 10 ans.

Pour marquer l'évènement, l'agence qui revendique une approche subjective et diverse, dévoile cet automne des travaux inédits dans 6 lieux d'exposition parisiens.
Le Point Ephémère, quatrième étape du cycle d'expositions MYOP in PARIS, présente du 31 octobre au 10 novembre: l'intime et mystérieuse Love Lane par Ed Alcock; Deux Chroniques Intimes, une émouvante correspondance entre la France et l'Italie par Julien Daniel et Stéphanie Gengotti; Balkan Transit, le bouleversant reportage d' Olivier Jobard qui accompagne une famille de migrants tout au long de leur périple de l'ile de Kos jusqu'à la Suède et #gueulesdemarseillais, la série tout en humour et tendresse de France Keyser.D

[18:30-21:00] Remise des prix Gastronomades 2015
Location:
Le Sénat
Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard
Palais du Luxembourg
75291 Paris Cedex 06
M° Odéon, Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 20 00
Fax : +33 (0)1 42 34 26 77
Internet Site : www.senat.fr
Description:
Laurent Fabius, Guy Savoy, Gérard Depardieu, etc. : le festival Gastronomades vous dévoile ses lauréats !

Le festival Gastronomades dévoile les lauréats des 20 ans des Prix Gastronomades. La cérémonie de remise des prix se tiendra le 10 novembre 2015 à 18h30 au Sénat.

Les 7 lauréats des prix Gastronomades 2015 sont :
- Gastronomades du livre : Guy Savoy pour Savourer la vie – Flammarion
- Gastronomades du numérique : Gilles Pudlowski pour son blog Les pieds dans le plat
- Gastronomades Cognac Révélation Culinaire : Mathieu Desmarest - Brigade des cuisiniers du Palais de l'Elysée - La Vieille Fontaine (Avignon)
Pour Jean-Bernard de Larquier, Président du Bureau National interprofessionnel du Cognac : « Ce prix vient récompenser un jeune talent faisant rayonner la cuisine française. »
- Gastronomades de l'initiative : Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du développement international pour l'ensemble de l'action ministérielle en faveur de la « gastrono-diplomatie ».
- Gastronomades de la personnalité : Périco Légasse – Journaliste à Marianne et critique gastronomique
Le jury a également souhaité remettre 2 prix spéciaux :
- Arash Derambarsh - Manifeste contre le gaspillage – Fayard
- Sebastien Fallourd, Stephane Bergouhnioux, Gérard Depardieu et Laurent Audiot – série A pleines dents – Arte & Films d'Ici 2

Pour Louis Gillet, Président du festival Gastronomades : « Par la remise de ces différents prix, le festival Gastronomades tient à saluer et à encourager les principaux promoteurs du bien manger. »

Fondé en 1995 à Angoulême, le festival Gastronomades est la plus grande célébration du bien manger en France. Rendez-vous du 27 au 29 novembre ! www.gastronomades.fr Remise des prix Gastronomades 2015

[18:30] Table ronde "Ghost is the machine"
Location:
XPO GALLERY
17, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 66 84 37 55
Mail : info@xpogallery.com
Internet Site : www.xpogallery.com
Description:
Rencontre avec l'artiste Pierre Clément et Manuela de Barros, maîtresse de conférences en art contemporain et philosophie à Paris 8 et auteure de Magie et Technologie aux Éditions Supernova et Marianne Derrien, commissaire de l'exposition

Philippe Riss, directeur xpo gallery
est heureux de vous inviter à la table ronde qui se tiendra à la galerie ce mardi
10 novembre à 18H30 - RSVP obligatoire
rsvp@xpogallery.com

Quel regard portons-nous sur les technologies? Trois regards vont se confronter afin de discuter cette question et de recontextualiser, tant le rapport corps et machines, la fabrication de croyances et des cultes que la force d'anticipation de l'art. Il s'agira aussi à cette occasion de revenir sur un ensemble de termes et de notions qui seront aborder dans un contexte spécifique, celui de l'exposition Transcom Primitive.

À la suite de cette rencontre, un verre sera proposé afin de continuer les échanges.

[18:30-20:00] Vernissage de Maher Attar "Le temps suspendu"
Location:
Galerie Photo12
14, rue des Jardins Saint-Paul
15, rue Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Sully - Morland, Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 24 21
Mail : aline@photo12.com
Internet Site : www.photo12.com
Description:
Photojournaliste de profession, Libanais de naissance, Maher Attar a porté un regard très personnel sur l'actualité de la région, les guerres du Liban, les femmes et le voile, la vie qui continue. Mais le monde arabe ne doit pas être réduit à l'extrémisme et à la guerre. Ce sont aussi des pays neufs, en pleine croissance, qui se positionnent au centre d'une nouvelle partie du monde qui va de chez eux à l'Inde et à la Chine.
C'est un aspect de ce monde-là que Maher Attar a choisi de photographier. Des immeubles qui surgissent au milieu du désert. Des Bédouins qui conservent l'attachement à leurs racines tout en entrant dans une modernité vertigineuse. Un monde en pleine gestation. Pour symboliser ce moment, il a choisi de revenir à l'argentique, au film, à un matériel obsolète, la lomographie. Ses images acquièrent ainsi une intemporalité qui symbolise cet « instant suspendu » au début du XXIème siècle, entre un passé séculaire presque immobile et un futur en pleine émergence.

Vernissage en présence du photographe : mardi 10 novembre, 18h30 - 20h
Exposition : 12 novembre 2015 > 17 janvier 2016

Vernissage de Maher Attar "Le temps suspendu"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "East West"
Location:
Opera gallery
62, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Concorde, Madeleine, Champs-Elysées - Clémenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 96 39 00
Fax : +33 (0)1 42 96 39 02
Mail : paris@operagallery.com
Internet Site : www.operagallery.com
Description:
A l'occasion de Paris Photo, PHOTO Management présente à Opera Gallery quatre photographes de Los Angeles : Tasya Van Ree, Robert Landau, Estevan Oriol et Alex Stoddard.

du 11 novembre au 15 novembre 2015
Lundi-samedi 10h-19h30, dimanche 11h-19h

A l'occasion de la foire mondiale Paris/Photo, Photo Management a choisi de mettre en avant quatre photographes venus de Los Angeles du 11 au 15 novembre à l'Opera Gallery.

L'exposition EAST/WEST nous montre la Cité des Anges à travers les objectifs de Tasya Van Ree, Robert Landau, Estevan Oriol et Alex Stoddard. Une ville, quatre visions que l'Opera Gallery se propose d'exposer du 11 au 15 novembre. Véritable vivier d'inspiration pour les cinéastes, les photographes et les écrivains, Los Angeles est une ville inépuisable comme nous le prouve ces clichés aux atmosphère si différents.
Les photos de Tasya Van Ree explore Los Angeles et ses paillettes d'une manière rock et en noir et blanc. Robert Landau adopte une vision urbaine, colorée qui ne manque pas de cocasserie. Estevan Oriol, lui, a photographié aussi bien des icônes du 7ème art que la culture street et hip-hop, indissociable de la côté Ouest. Enfin, Alex Stoddard propose un Los Angeles fantasmé à travers des mise en scène à la fois inquiétantes et attirantes.

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Tout est une fois" de Christian Janicot
Location:
Galerie du Pont Neuf
23, place Dauphine
66, quai des Orfèvres
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité, Saint-Michel, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 46 33 03 45
Mobile : +33 (0)6 09 06 54 07
Mail : contact@galeriedupontneuf.com
Internet Site : www.galeriedupontneuf.com
Description:
Vernissage le mardi 10 novembre à partir de 18h30 en présence de l'artiste
du 10 au 29 novembre

Pour ce travail de Christian Janicot tout commence par une carte de voeux, forme accomplie de l'ironie et du détachement, les voeux ne changent rien aux années qu'ils annoncent. C'est un usage récurrent qu'il convient de rejouer avec légèreté et pleine conscience. Identifier ou associer des signes qui témoignent de son état d'esprit, de ses voyages, des lieux qu'il comprend, additionne et entreprend d'envoyer à ses amis.
A cette fabrication spontanée vient se développer un travail sur une photographie plus captive, faite de natures mortes, de vitrines, de fenêtres. Une photographie d'images qui mobilisent une grande culture visuelle et beaucoup d'excentricité aussi.
Enfin la dernière part de ce travail débute par des croquis extrêmement précis qu'il reproduit ensuite en studio avec le concours de modèles ( à ce titre on devra dévoiler l'existence de nombreuse photographies pourtant jamais réalisées ainsi que de certains succès fort éloignés de leur origine, talent des modèles et imprévisibilité de la photographie obligent ).

Bien sûr rien n'interdit une certaine perméabilité entre ces trois catégories de photographies. C'est vrai pour la lecture individuelle des images, ça l'est plus encore pour l'accrochage de l'ensemble exposé aujourd'hui, construit autour de séquences d'images associées trois par trois. Une syntaxe qui fait directement référence aux haïkus, rend hommage à la pensée en mouvement et ouvre la possibilité d'une narration au delà des images.

« Tout est une fois » est une série empreinte de reconstruction.

Tout est ici question de reflet. Pas dans le verre dépoli d'un Rolleiflex mais, plus quotidien, à la surface brillante d'un smart phone, plus que jamais miroir et inventeur d'un monde que Christian Janicot reconnaît et regarde.
Jeux de piste urbain, images d'images, on est au seuil de mondes inventés, forcément incomplets, où l'irruption du réel ne vient pas de ce qui serait sauvé ou préservé par l'image mais de la furieuse envie d'aller rejoindre ces mondes, d'entrer dans les photographies et s'assurer que tout y est invention.

Comme dans la vitrine de cette diseuse de bonne aventure new-yorkaise où « Past, Present, Future» écrit au fil néon hypnotise et donne le sentiment étrange d'une lumière qui prend sa source hors de la photographie. Le reste, d'un gris sourd, presque solarisé remplit le fond de l'image: boulle de cristal, rideaux, lustre à pampilles anciennes et promesses de boniments infinis. Retour au présent face au néon « Past, Present, Future».

Un temps, une image, la magie de la photographie.

Thomas Doubliez

Vernissage de l'exposition "Tout est une fois" de Christian Janicot

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition « Des fossiles et des hommes »
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : mairie2.paris.fr
Description:
Du mardi 10 au lundi 30 novembre
Vernissage le mardi 10 novembre à 18h30
Visible du lundi au vendredi de 8h30 à 17h, et le jeudi jusqu'à 19h30

A quelques jours de la COP21, la Mairie du 2e accueille une exposition sur les projets d'extraction des énergies fossiles et sur les initiatives alternatives mises en place par les citoyen-ne-s. Rendez-vous dès le mardi 10 novembre pour en profiter.

L'établissement de sociétés économiquement, écologiquement et socialement soutenables dépend fortement de notre gestion des ressources naturelles. Les conséquences de l'extraction effrénée des ressources naturelles sur la planète et ses habitants est désormais connue, et nous savons que l'assurance d'une vie décente pour tous nécessite des changements fondamentaux dans nos modes de vie.

Cette exposition, réalisée par le Collectif à-vif(s) et composée de vidéos et photos, s'intéresse notamment aux projets d'extraction de ressources naturelles non renouvelables, et aux inégalités causée par la pollution et la dégradation de l'environnement. Partout, des mouvements, citoyens et associations mettent en place des alternatives face au modèle productiviste actuel.

L'exposition se déroule dans le cadre de l'évènement « Nos énergies en jeu » organisé par la Mairie jusqu'au 30 novembre. Il comporte également la pièce de théâtre « Changement climatique : de l'or en barre », réalisée par la Compagnie TAF Théâtre. L'histoire de dirigeants de multinationales qui se retrouvent dans une séance de coaching « greenwashing » à l'occasion du Very Big Green innovation Business Forum 2015, le forum mondial des solutions pour une croissance verte. Rendez-vous dimanche 15 novembre à 16h à l'Espace Jean Dame.

Vernissage de l'exposition « Des fossiles et des hommes »

Vernissage de l'exposition « Des fossiles et des hommes »

[18:50-21:30] Avant-première de "Ange & Gabrielle"
Location:
UGC Ciné Cité Paris 19
166, boulevard Macdonald
75019 Paris
M° Porte de la Villette, Porte de la Chapelle, Tram T3b Canal Saint-Denis
France
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?code=CCCBX
Description:
Réalisé par Anne Giafferi, avec Patrick Bruel, Isabelle Carré, Alice De Lencquesaing, Thomas Soliveres, Carole Franck, Laurent Stocker



[19:00-22:00] Cérémonie de remise des prix des Golden Blog Awards
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Les Golden Blog Awards est un événement récompensant les meilleurs blogs sur différentes catégories (Paris, Beauté, Voyage, Cinéma, Vidéo et Podcast, Hight-tech et bien sûr, Jeux). Un total de 20 catégories pour cette édition 2015.

http://www.golden-blog-awards.fr

[19:00] Lancement du spécimen "Trianon"
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
L'équipe de Production Type a le plaisir de vous inviter à venir fêter la publication de son tout dernier spécimen de caractères typographiques
« Trianon », à la librairie-galerie 0fr le mardi 10 novembre.

Le spécimen Trianon inclut un essai de Sébastien Morlighem « The Didot Style ».
Design & Direction Artistique Building Paris (Benoît Santiard & Guillaume Grall).
Photographie Hugo Deniau.
Stylisme Loris Ronzeau.

[19:00] Remise du Prix de Flore 2015
Location:
Café de Flore
172, boulevard Saint-Germain
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 26
Fax : +33 (0)1 45 44 33 39
Mail : info@cafe-de-flore.com
Internet Site : www.cafe-de-flore.com
Description:
remière liste de l'édition 2015 du Prix de Flore suite à la première réunion des jurés du Prix de Flore le mercredi 16 septembre 2015.

La deuxième sélection sera annoncée le 15 octobre et le Prix sera décerné le mardi 10 novembre.

Première liste de l'édition 2015 :
Laurent Binet, La septième fonction du langage (Grasset)
Julien Blanc Gras, In utero (Au Diable Vauvert)
Pierre Ducrozet, Eroica (Grasset)
Emilie Frèche, Un homme dangereux (Stock)
Héloïse Guay de Bellissen, Les Enfants de chœur de l'Amérique (Anne Carrière)
Mehdi Meklat & Badroudine Saïd Abdallah, Burn out (Seuil)
Jean-Pierre Montal, Les années Foch (Pierre-Guillaume de Roux)
Jean-Noël Orengo, La fleur du capital (Grasset)
Daniel Parokia, Avant de rejoindre le grand soleil (Buchet-Chastel)
Boualem Sansal, 2084 (Gallimard)

[19:00] Signature par Jérôme Gautier de "Dior New Looks"
Location:
Librairie Galignani
224, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 60 76 07
Fax : +33 (0)1 42 86 09 31
Mail : galignani@galignani.com
Internet Site : www.galignani.com
Description:
Signature par Jérôme Gautier de "Dior New Looks"

[19:00-21:00] Vernissage de Louis BAUDOIN
Location:
Studio Galerie B&B
6, rue des Récollets
75010 Paris
M° Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 40 38 08 88
Mail : info@studiogaleriebb.com
Internet Site : www.studiogaleriebb.com
Description:
11 - 15 novembre 2015
Vernissage le mardi 10 novembre à 19h

[19:00] Vernissage de l'exposition "Chandigarh : 50 ans après Le Corbusier"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
mercredi 11 novembre 2015 - lundi 29 février 2016

Cinquante ans après sa mort, la Cité de l'architecture & du patrimoine rend hommage à Le Corbusier en organisant une exposition sur Chandigarh, nouvelle capitale du Penjab conçue par l'architecte après la proclamation de l'indépendance de l'Inde.

L'exposition a pour objectif de présenter la ville de Chandigarh telle qu'elle est aujourd'hui, vécue et appropriée par les Indiens. Il s'agit de montrer cette ville dans son quotidien, à partir du temps présent, d'observer la façon dont ses habitants vivent la modernité corbuséenne, et de rendre compte de la façon dont les Indiens l'ont assimilée, détournée ou non. L'exposition fait donc l'éloge des capacités inventives de ses habitants. Elle questionne aussi le projet initial de
Le Corbusier et sa vision de la ville moderne.

Quels étaient les préceptes de la ville d'origine ? Comment ont-ils évolué ?
La même démarche sonde les capacités du planificateur et son plan à avoir anticipé le développement de cette ville. De 1951 à sa mort en 1965, Le Corbusier travaille sur la nouvelle capitale du Penjab. Ce projet lui permet de concrétiser son rêve en réalisant une ville fonctionnelle de toutes pièces, dans le respect des préceptes de sa doctrine urbanistique, soit la création de zones indépendantes pour les quatre « fonctions » : l'habiter, le travail, les loisirs et la circulation.
Il renonce alors à la ville verticale pour lui préférer une ville horizontale noyée dans une végétation généreuse.

Le visiteur accède aux multiples facettes de la ville en parcourant sept séquences thématiques, illustrées par des vidéos et un cabinet de curiosités composé de documents originaux, des dessins, des maquettes et d'autres objets dont certains sont conçus et réalisés pour l'exposition.

L'exposition a été réalisée avec le concours de la Fondation Le Corbusier et a bénéficié du soutien de Veolia, Terreal et des membres du Club entreprises de la Cité.

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Foam Talent 2015"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 11 novembre au 20 décembre 2015
Heures d'ouverture : mardi-dimanche, 13h-19h

Tarif : 2 €

Vernissage mardi 10 novembre 19h-22h

Exposition du Foam, musée de la photographie d'Amsterdam en collaboration avec l'ambassade des Pays-Bas à Paris

L'exposition Foam Talent 2015, à l'Atelier Néerlandais à Paris, réunit des œuvres de 21 artistes du monde entier : séries sombres et mélancoliques, projets d'une tonalité résolument positive et très personnelle, travaux mettant l'accent sur le processus de création ou encore photographies d'apparence intemporelle.

À travers cette exposition le musée de la photographie d'Amsterdam, Foam, dresse un état des lieux de la photographie et offre une visibilité internationale à de jeunes talents de moins de 35 ans.

Organisé chaque année par Foam Magazine, afin de faire découvrir les jeunes talents de la photographie internationale, le Talent Call est un concours qui s'adresse aux artistes de moins de 35 ans. Foam Magazine est fier de présenter les lauréats sélectionnés parmi les 1208 candidats originaires de 67 pays différents. La rédaction est une fois de plus très impressionnée par la qualité et la variété des travaux qui lui ont été soumis. Les 21 lauréats verront leur travail publié dans la prochaine édition du Foam Magazine Talent Issue, un tremplin qui permet aux jeunes talents de donner à leur carrière une impulsion internationale.

Les photographes sélectionnés pour Foam Talent 2015 sont :
Aaron Blum (États-Unis), Alessandro Calabrese (Italie), Tom Callemin (Belgique), Sara Cwynar (Canada)
David Favrod (Suisse), Dominic Hawgood (Royaume-Uni), Peng Guo (Chine), Heikki Kaski (Finlande), Matthew Leifheit (États-Unis), & Cynthia Talmadge (États-Unis), Mariam Medvedeva (Russie), Abel Minnée (Pays-Bas), Marton Perlaki (Hongrie), Constantin Schlachter (France), Sjoerd Knibbeler (Pays-Bas), Justin James Reed (États-Unis), Johan Rosenmunthe (Danemark), Jean-Vincent Simonet (France), Danila Tkachenko (Russie), Naohiro Utagawa (Japon), Christian Vium (Danemark) and Manon Wertenbroek (Suisse).

[19:00] Vernissage de l'exposition "La méthode Piano"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
La méthode Piano
Renzo Piano Building Workshop

mercredi 11 novembre 2015 - lundi 29 février 2016

L'art de construire et d'assembler est la marque de fabrique de Renzo Piano, né d'une famille de constructeur, dont les projets sont des champs d'expérimentation dans le domaine technique comme à l'échelle urbaine. Car, s'il est un fil conducteur dans son travail, c'est la relation à la ville.

Concevoir la plus haute tour d'Europe sur une gare londonienne comme insérer un petit bâtiment dans un îlot haussmannien à Paris ou bien développer un écoquartier dans le nord de l'Italie à Trento, ou encore inscrire le nouveau parlement maltais dans la cité des chevaliers à La Valette sont autant de défis que Renzo Piano et son équipe aiment à relever. Précisément, il s'agit bien d'un travail d'équipe avec ses associés du Building Workshop.

À l'opposé d'une rétrospective, l'exposition cherche à mettre à jour ce processus collectif si particulier qui fait que l'on ne sait plus qui a eu l'idée première. « La Méthode Piano » tient à cette indispensable itération à l'oeuvre dans l'agence de Gênes comme dans celle de Paris ; c'est le secret de fabrique.

La dimension « laboratoire » de ce travail est présentée dès la section introductive de l'exposition, dédiée aux travaux de recherche en matière de structures légères que Renzo Piano développe dès les années 1960. À cette époque il ignore que la France va lui donner, avec le Centre Pompidou conçu avec son complice Richard Rogers, le tremplin pour acquérir une dimension internationale. Par un dispositif de tables très documentées, l'exposition invite le visiteur à entrer dans l'univers d'un projet, le plongeant dans cette démarche d'expérimentation qui permet de construire un célèbre musée à New York, un palais de justice vertical à Paris ou un hôpital pédiatrique en terre en Ouganda. Exploiter les potentialités des matériaux en poussant les techniques de construction, c'est l'idée. D'innombrables maquettes et prototypes sont étudiés et mis au point pour tester les hypothèses. Travail sur la structure, sur la matière, sur le climat, sur l'urbanité, l'œuvre de Renzo Piano prend une dimension particulière lorsqu'elle se retrouve, de surcroît, dans une confrontation avec celles de Louis Kahn ou de Le Corbusier.

Le parcours thématique de l'exposition est construit autour de six familles de projets sélectionnés principalement en Europe et aux États-Unis, avec un focus particulier sur un projet humanitaire en Afrique : paysages, hauteurs, confrontations, patrimoines urbains, morceaux de ville, matières.

[19:00] Vernissage de l'exposition "Varda / Cuba"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Galerie de photographies - Centre Pompidou, Paris

11 novembre 2015 - 1er février 2016
de 11h00 à 21h00

Fin 1962, Agnès Varda est à Cuba. Cela fait quatre ans que Fidel Castro et son Movimiento 26 de Julio ont renversé le dictateur pro-américain Fulgencio Batista. Après le débarquement avorté dans la baie des Cochons, la mise en place de l'embargo économique et la crise des missiles, la tension avec les États-Unis est à son paroxysme. En octobre 1962, les photographies prises par un avion de reconnaissance américain révèlent que les Soviétiques construisent sur l'île des rampes de lancement d'ogives nucléaires. Seules d'intenses négociations internationales
permettront alors d'éviter que ce soudain « réchauffement » de la guerre froide en plein coeur des Caraïbes ne déclenche un nouveau conflit mondial.

Peu après cet événement, en décembre 1962, Agnès Varda arrive à La Havane. Son périple s'inscrit dans la tradition des voyages d'artistes et d'intellectuels français à Cuba. Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Gérard Philipe ou Chris Marker y sont déjà allés ; Henri Cartier-Bresson et René Burri sont là en même temps qu'elle ; Michel Leiris, Marguerite Duras et quelques autres y séjourneront bientôt. Dans l'île caribéenne, Varda est fascinée par l'élan de mobilisation populaire que permet la révolution. Mais elle est loin d'être naïve et demeure critique face aux impasses et aux contradictions du régime. Dans l'une de ses images, Castro apparaît comme un colosse aux ailes de pierre. À La Havane et dans ses environs, elle découvre un étonnant cocktail de politique omniprésente et de sensualité débridée. Cuba représente à ses yeux la rencontre inédite « du socialisme et du cha-cha-cha ». Sur place, Varda réalise des milliers de photographies. Elle fixe la démarche chaloupée des Cubaines, la coupe de la canne à sucre, les danses de rue improvisées et les discours interminables du Líder Máximo devant une foule conquise. Ses images jouent avec la composition, la profondeur de champ et les premiers plans. Elles ont la qualité d'un regard aigu mais toujours en mouvement.
De retour à Paris, la cinéaste filme ses photographies au banc-titre. Mises en séquences, les images fixes se trouvent ainsi réanimées au rythme des congas et d'un texte lu par Michel Piccoli et Varda elle-même. D'une durée de trente minutes, le film sort en mai 1964. Il porte le titre Salut les Cubains, en référence au magazine phare des yé-yé, Salut les copains, créé deux ans plus tôt. Il sera couronné d'une médaille de bronze au festival du film documentaire de Venise.

L'exposition du Centre Pompidou révèle pour la première fois au public les étonnantes photographies réalisées par Varda à Cuba et récemment entrées dans les collections du musée. En les mettant en dialogue avec le film, diffusé en boucle dans l'espace d'exposition, le projet recrée entre images fixes et images animées une tension qui est au coeur de l'oeuvre d'Agnès Varda.

Commissaire : Mnam/Cci, C.Cheroux, K.Lewandowska

Vernissage de l'exposition "Varda / Cuba"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition « Guerre 1914-1918, le travail des Femmes »
Location:
Maison des Arts d'Antony
20, rue Velpeau
Parc Bourdeau
92160 Antony
M° RER B Antony
France
Phone : +33 (0)1 40 96 31 50
Mail : maisondesarts@ville-antony.fr
Internet Site : www.ville-antony.fr/maison-des-arts
Description:
du 11 novembre 2015 au 3 janvier 2016
Le vernissage aura lieu le mardi 10 novembre 2015 à 19h à la Maison des Arts.

Vernissage de l'exposition « Guerre 1914-1918, le travail des Femmes »
Vernissage de l'exposition « Guerre 1914-1918, le travail des Femmes »

[19:00] Vernissages de Julien Chatelin et Elodie Chrisment
Location:
Le 61
3, rue de l'Oise
75019 Paris
M° Crimée, Ourcq
France
Phone : +33 (0)1 42 05 09 17
Mail : 61paris@gmail.com
Internet Site : www.61paris.fr
Description:
Vernissage des expositions "Parisianités" de Julien Chatelin & "Lieux de plaisir" d'Elodie Chrisment
Lancement d'Off the Wall #8, avec Alix Koffi

Julien Chatelin "Parisianités"
du 10 au 29 novembre

"Soirée de gala à prétexte humanitaire ; cocktail sponsorisé, meeting politique, événement sportif logotisé, aujourd'hui toutes les manifestations publiques sont toujours des manifestations médiatiques. Pas une soirée qui n'est sponsorisée par un spiritueux, un bijoutier, une maison de couture, un parfumeur, un marchand de portable. L'attachée de presse est devenue le chef d'orchestres des mondanités modernes. Pourvu qu'il ait des peoples, pourvu qu'on en parle, pourvu que ce soit "hype", pourvu que l'image qu'on façonne soit perçu par le cyclope. Les presses boutons des magazines people sont là, joue le jeu, ils sont là pour ça, il faut bien gagner sa croûte... Du côté des acteurs, des figurants, des piquent assiettes, chacun est à son rôle, en représentation. On soigne son image, les autres sont là et vous jaugent : est-ce que vous êtes à la hauteur de ce que vous croyez représenter ? Le photographe, spectacteur-acteur, joue aussi sa partition. Traître et complice, voyeur débusqué, abuseur abusé. À ce jeu, le chef d'orchestre le sait bien, on joue souvent à qui perd gagne !"
Né en France en 1968, Julien Chatelin, ancien membre de l'agence Rapho et co-fondateur du magazine De l'air, a collaboré avec de nombreux titres de la presse française et internationale, tout en développant des projets personnels. Il s'est intéressé plus particulièrement au sort des nations sans Etat, dont est extraite la série "Lhassa, l'âme perdue du Tibet" qui fut exposée en 2005 à la fondation Soros à New York. En 2008 il publie "Israel Borderline" aux éditions Images en Manœuvre ; une fresque en image de 160 pages de la société israélienne. Dans une quête constante de nouvelles approches formelles, Julien Chatelin produit en 2011 "Egyptorama", une road story dans les zones semi-désertiques égyptiennes, réalisée à la chambre, qui a obtenu le prix Camera Clara en 2013. "Egyptorama" constitue le premier opus de "Promised Lands", une série de travaux qui traitent de la transformation cyclique de nos environnements ; projet qui a obtenu une bourse de soutien du Centre National des Arts Plastiques.

Vernissage de Julien Chatelin "Parisianités"

Elodie Chrisment "Lieux de plaisir"
du 10 au 29 novembre

L'architecture informelle prend sous le couvert des arbres du bois de Boulogne, la forme de cabanes improvisées, de toiles de tentes que l'on entrevoit depuis la route, de pans de tissus tendus entre deux arbres. Ici s'y mettent en œuvre les principes premiers de l'architecture et de la construction, par ses femmes marginalisées au fond de ce bois périurbain, de ce lieu de promenade et de bols d'air salvateurs pour les gens normaux de la capitale si proche.
Mais très vite cette approche est dépassée face à l'épreuve de la chair, des corps et des âmes. Car ces cabanes ne sont pas que des formes fantomatiques qui se dressent parois au détour d'un chemin. On y sent dès qu'on s'en approche, la trace d'un être humain, d'une femme qui loin des seules images que l'on soit capable d'invoquer à l'évocation de ce « métier », investissent ces lieux, s'y projettent et y construisent leur avenir. Des objets personnels, des « aménagements » destinées à améliorer le confort d'hommes qu'elles ne veulent pas juger, des détails destinés à oublier ce sous-bois et la précarité de ces situations ; autant de choses visant à normaliser leur situation, lui donner le vernis d'une réalité quotidienne qu'on ne soupçonne pas nous même.
Photographe et architecte française née en 1985, Elodie Chrisment étudie la photographie, ainsi que le cinéma, et le paysage à l'Ecole d'Architecture de Versailles. De ses deux métiers, elle lie une démarche sociale et documentaire avec comme point de départ l'architecture informelle. Des favelas de Rio de Janeiro, aux migrants du barrage des 3 Gorges de Chongqing, elle fait état d'un processus chaotique, éclaire la violence de «l'acte urbain» et de ses corollaires ; démolitions, bidonvilles, déplacement de population... Membre du studio Hans Lucas, elle travaille dorénavant essentiellement auprès de personnes marginalisés dans des milieux comme la prostitution, et les zones de conflit.

Vernissages d'Elodie Chrisment "Lieux de plaisir"

Off The Wall #8
"Noir et blanc, une dualité aux multiples nuances; d'Elliott Erwitt à Yusuf Sevincli, d'Imogen Cunningham à Erwan Morère, il en existe bien plus de cinquante. Un volume, le huitième, deux cent quarante pages de noir et blanc : extase. Certes, la couleur est sublime, c'est un hymne à la vie. Mais la couleur distrait, elle maquille l'image et la charge d'évidences superflues. Le noir et blanc plus minimaliste, sibyllin, ouvre un boulevard à l'imagination. Il a souvent eu la préférence des précédents volumes de OFF the wall dans ses images tragiques, étranges, percutantes. Le noir et blanc, la noble couleur du portrait, de la photographie de rue, la couleur du cinéma, déploie ici l'étendue de sa puissance. OFF the wall cultures photo 8 présente quelques dizaines de virtuoses, talents publiés pour la première fois ou « stars stratosphériques » : ils sont les interprètes exceptionnels de cette nouvelle partition. Et l'histoire que cet ensemble raconte évoque aussi les maîtres desquels plane l'ombre des regards : Winogrand, Avedon, Sobol, D'Agata, Issermann, Weiss… Une touche de couleurs tout de même et la première couverture de la collection qui n'est pas en noir et blanc ! C'est l'œil du flâneur Harry Gruyaert sur sa Belgique : carnaval à Anvers, un tableau à la Jacques Tati, absurde déjanté, très OFF the wall." - Alix Koffi
Dans chaque numéro d'Off The Wall, le 61 choisit une image. Dans Off The Wall #8, "Le choix du 61" est Julien Chatelin.

[19:30-23:55] 11ème Cérémonie de remise des Trophées de l'APAJH
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
Cette soirée, pionnière dans le secteur du handicap, se déroulera en deux temps, avec une remise de prix à des initiatives inclusives en première partie et, ensuite, un grand moment festif.

La cérémonie sera honorée par la présence de trois Ministres. La Ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, remettra le Trophée Ecole et Culture, avec la Secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville. Le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, décernera le Trophée Sports aux lauréats.

Lors de cette soirée d'exception animée par Virginie Guilhaume, Lara Fabian, Mickael Miro, Elodie Frégé ou encore Salvatore Adamo se produiront sur scène avec un objectif : faire participer un public de plus de 1300 spectateurs, très majoritairement composé de personnes en situation de handicap accompagnées par l'APAJH.

en présence de Najat Vallaud-Belkacem, Lara Fabian, Elodie Frégé, Patrick Kanner, Ségolène Neuville, Virginie Guilhaume, Mickaël Miro, Salvatore Adamo




[20:00-22:00] Avant-première de "LE VOYAGE D'ARLO"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Film d'animation de Peter Sohn

[20:00] Concert de U2
Location:
AccorHotels Arena POPB
POPB
8, boulevard de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 40 02 60 60
Internet Site : www.bercyarena.paris
Description:
Concert de U2

[20:00] Vernissage de Carole Réman aka Darkawol « MAD Session »
Location:
Les Cuizines
Scène de musiques actuelles
38, rue de la Haute Borne
77500 Chelles
M° RER E Chelles
France
Phone : +33 (0)1 60 93 04 70
Mail : lescuizines@chelles.fr
Internet Site : www.lescuizines.fr
Description:
Passionnée depuis toujours par le dessin, Carole Réman utilise de multiples techniques de mise en forme, tant traditionnelles que digitales. La thématique « MAD Session » (Music And Draw Session), rassemble ses diverses influences musicales à travers des portraits de chanteurs et chanteuses, mais aussi des portraits qui reflètent son humeur musicale du moment.

Vernissage de Carole Réman aka Darkawol « MAD Session »

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés