Friday, November 27, 2015
Public Access


Category:
Category: All

27
November 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  3 days in Paris
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
27 - 28 et 29 novembre 2015

Les galeries Jean Brolly, Charlot, Duboys, Eva Hober, Bernard Jordan, Marie-Robin, Maria Lund, Metropolis, Mi*, NextLevel, Claudine Papillon, Polaris, Sator, Schumm-Braunstein et Marine Veilleux, s'associent à nouveau pour les 3 days in paris du 27 au 29 novembre 2015.

Partez à la rencontre des professionnels de l'art Ces trois jours d'expositions, seront rythmées de rencontres avec des artistes, mais aussi des galeristes, des éditeurs, des commissaires d'expositions, des directeurs d'artothèque, de centre d'art, de revue…

Osez soutenir la création Alliez découvertes artistiques et rencontres au plaisir d'acheter votre première oeuvre originale… Devenez collectionneur…


ARTISTES : William Adjete Wilson, Simplice Ahouansou, Ajee, Lena Amuat, Pierre Ardouvin, Art & Language, Badmarvel, Cathryn Boch, Océane Buret, John Casey, Gaëlle Chotard, Guillaume Dégé, Raphaël Denis, Erik Dietman, Kifouli Dossou, Luka Fineisen, Bernard Gaube, Momlele Gladys, Gary Goldstein, Olivier Goulet, Benjamin Grosser, Hanakam & Schuller, Hippolyte Hentgen, Martina Hoogland Ivanow, Benoit Huot, Joël Kermarrec, Ebba Krigstrom, Yvan Le Bozec, Charles Le Hyaric, Georges Lilanga, Katja Loher, Frédérique Loutz, Albertine Meunier, Zoë Meyer, Keiichiro Muramatsu, Lea Nielsen, Guillaume Pinard, Sigmar Polke, Étienne Pressager, Dieter Roth, JC Ruggirello, Elsa Sahal, Jana Sterbak, Taroop & Glabel, Cyprien Tokoudagba, Damien Tokoudagba, Roland Topor, Paul Van Der Eerden, Emilie Vialet, Thomas Wagensommerer, Shannon Willis, Marlon Wobst, Robert Zandvliet, Dominique Zinkpé


En plus des expositions présentées lors des 3 days in paris, les galeries seront heureuses de vous convier à différents rendez-vous…

Vendredi 27 novembre
> OUVERTURE DES ESPACES DE 11H À 21H
18h-21h > Nocturnes des 3 days
Vernissage des galeries Jean Brolly, Charlot, Mi* et Polaris.

Samedi 28 novembre
> OUVERTURE DES ESPACES DE 11H À 19H
11h00 : Galerie Marine Veilleux > projection des vidéos de Lena Amuat et Zoe Meyer (artistes)
11h30 : Galerie Marie-Robin > rencontre avec Clotilde Scordia (historienne de l'art et curator)
14h : Galerie Sator > Signature du dernier catalogue de Raphaël Denis (artiste)
15h : Galerie Jean Brolly / Editions P > Signature de la dernière parution de Simon Boudvin (artiste)
16h : Galerie Polaris / Artothèque de Caen > Rencontre avec Claire Tangy (directrice de l'artothèque de Caen)

Dimanche 29 novembre
> OUVERTURE DES ESPACES DE 11H À 19H
11h00 : Galerie Marine Veilleux > projection des vidéos de Lena Amuat et Zoe Meyer (artistes)
15h : Galerie Polaris / Artothèque de Caen > Rencontre avec Claire Tangy (directrice de l'artothèque de Caen)
16h : Claudine Papillon Galerie > Signature du catalogue de Joël Kermarrec (artiste)
17h30 : Galerie Duboys / Revue Opossum > lancement du N°3, Conférence d'Yves Michaud (philosophe) et signature du livre de Thierry Diers (artiste)

D'autres événements seront programmés dans les prochains jours, les contenus sont mis à jours en temps réel :
>> www.3daysinparis.fr

Exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
du 16 octobre 2015 au 2 janvier 2016
vernissage vendredi 16 janvier de 18h à 20h

Mario-Andreas von Lüttichau
LES NOIRS SONT LA MATIÈRE DE LA LUMIÈRE

Dans son dernier portrait de groupe, De Staalmeesters, de 1662, Rembrandt représente les maîtres de la guilde des drapiers d'Amsterdam. Cette instance était chargée de vérifier et de contrôler la qualité et la quantité des étoffes fabriquées, teintes et vendues par ses membres. Le personnage assis au centre en est le président. Le livre de comptes ouvert devant lui contient la quantité et l'évaluation de la production des membres. Le noir et le bleu étaient les tons habituels de l'habillement à cette époque, et l'on portait une attention particulière au noir des étoffes. L'étoffe noire portée par les Staalmeesters doit témoigner de l'exigence de qualité, et Rembrandt est chargé de manifester dans ce tableau les caractères et l'ambiance de l'assemblée annuelle. Aucun autre artiste, avant ou après l'âge d'or de la peinture descriptive hollandaise, n'est parvenu à produire ce noir presque palpable, à la fois iridescent à la surface du vernis et plein en profondeur. Mais les personnages du portrait de groupe de Rembrandt reflètent aussi un moment socio-politique intéressant : le ton noir uniforme nivelle l'individualité des maîtres drapiers. Au sein d'une société de castes, Rembrandt met en scène collectivement un cercle dirigeant. Les insignes de leur pouvoir sont introvertis et uniquement reconnaissables à la structure et au traitement de leurs vêtements.

Ces structures cachées, enfouies dans le noir par Rembrandt, nous les retrouvons dans les tableaux noirs de Pierre Soulages réalisés depuis les années 1970, parfois en dialogue avec le bleu de lapis lazuli et de délicates traces et lignes de blanc venant apporter du mouvement - toujours en contraste avec le noir comme les cols d'un blanc vif des drapiers. Des séries de tableaux noirs de grandes dimensions, comme les Polyptiques, laissent apparaître dans leur présence monumentale des profondes lignes tracées dans la pâte de la couleur. Elles structurent la texture lisse, mate et brillante et constituent des ordonnancements changeant composés de sillons et de crêtes horizontaux, verticaux, ou obliques. Soulages appelle « outrenoir » cette propagation radicale du noir pur et parle d'un « unique noir de ces peintures noires, ce sont des différences de textures, lisses, fibreuses, calmes, tendues ou agitées qui, captant ou refusant la lumière, font naître les noirs gris ou les noirs profonds ».

La régie de lumière définie précisément à Conques par Soulages relie le Français au Néerlandais. La mise en scène du portrait de groupe De Nachtwacht (La Ronde de Nuit, achevé en 1642), plongée dans une lumière théâtralisée, montre des membres d'une compagnie de gardes civils. Les deux personnages faisant des gestes au centre du tableau sont le capitaine Frans Banning Cocq, vêtu de noir, et son sous-lieutenant Willem van Ruytenburgh, qui marche devant en diagonale, magnifiquement représenté dans un uniforme d'un blanc lumineux. Rembrandt, dans cette œuvre, s'avère être aussi un metteur en scène conscient de l'effet scénique et plastique de la lumière sur ses acteurs en action. Nous percevons ses espaces comme des boîtes noires - des zones presque dépourvues de lumière du jour. Comme sur une scène de théâtre, la lumière a une force performative. Elle définit des actions et les met en mouvement. De la même façon, Soulages sait installer ses tableaux noirs. Il fait de l'espace d'exposition une scène, dont la lumière crée des tableaux prenant forme comme des sculptures autonomes - en parfaite conformité avec ce qu'écrit le linguistique et essayiste Henri Meschonnic : « Les noirs sont la matière de la lumière ». Mais les spectateurs sont confrontés à un autre type d'obscurité : l'obscure. Différente de la nuit abstraite, l'obscure est plus émotionnel ; il a une dimension mystique. Il suscite l'effort de vouloir la pénétrer - au risque de s'y perdre.

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Pierre Soulages, Peinture, 243 x 181cm, 28 août 2015

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 57 x 81 cm, 9 mars 2014
2014
Acrylique sur toile
57 x 81 cm
PSou/M 46

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 159 x 202 cm, 20 août 2015
2015
Acrylique sur toile
159 x 202 cm
PSou/M 51

08:00  
09:00  
10:00 [10:30] Hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Cour de l'Hôtel National des Invalides

11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Vernissage de Benjamin Grosser "Systems Under Liberty"
Location:
Galerie Charlot
47, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 02 67
Mail : info@galeriecharlot.com
Internet Site : www.galeriecharlot.com
Description:
En partenariat avec le Prix Arte Laguna, Venise

Jusqu'au 12/12/2015

Les œuvres présentées dans l'exposition « Systems Under Liberty » s'insèrent dans le débat autour des derniers projets de loi en France sur la surveillance. Malgré les révélations de WikiLeaks sur l'espionnage par la NSA de hauts responsables français - la loi sur le renseignement a cependant été promulguée en Juillet 2015. Les « boîtes noires » placées chez les Fournisseurs d'accès à Internet permettraient à des « robots logiciels » de surveiller les données de tous ceux qu'ils estimeront « potentiellement dangereux ». Comment les logiciels sont en train de modeler notre culture et vice-versa ? Que signifie « être citoyen d'une société du logiciel » ? Surveillance, interactions « homme-machine » et « machine-machine », systèmes d'intelligence artificielle, Big Data sont tous des thèmes soulevés par les œuvres de Benjamin Grosser. L'artiste aborde ces questions au travers d'une pratique artistique propre du « culture jamming » : le sabotage culturel. Par une tactique de « braconnage » (M. de Certeau, L'invention du quotidien), Benjamin Grosser tente une réappropriation des logiciels intégrés à notre quotidien. L'artiste crée des softwares, des applications et des extensions qui détournent les usages de ces logiciels, qui sont autant des systèmes de surveillance et collecte de données. : Facebook, Gmail, Systèmes d'intelligence artificielle, Localisation d'IP, etc… Son approche ironique crée un effet de distanciation qui éveille chez le spectateur / utilisateur une prise de conscience de certains de ses automatismes et de sa place dans cet ordre culturel dominant. Ce faisant, il met les bases d'une anti-discipline permettant une affirmation de soi en tant que sujet historique actif, face à ce pouvoir technologique. Saine antidote contre la tentation à la victimisation et instrument pacifique de résistance, cette « désobéissance digitale» suggère une possibilité d'évasion.

Valentina Peri, catalogue de l'exposition


Benjamin Grosser crée des expériences interactives, des machines et des systèmes qui explorent les implications culturelles, sociales et politiques du logiciel. Son travail a été exposé au : Eyebeam, NY; The White Building, Londres; the Media Art Biennale, Wroclaw; The Digital Arts Festival, Athènes, ILE, São Paulo; Telecom Italia Future Center, Venise et Museum Ludwig, Cologne.

Benjamin Grosser a récemment reçu le Premier Prix de VIDA 2016, un Prix international décerné à des travaux qui interrogent la relation entre art et vie artificielle, une Bourse et une Commission Net Art par Rhizome, et le Expanded Media Award for Network Culture de la Stuttgarter Filmwinter. Benjamin Grosser est Professeur adjoint de Nouveaux Média à la School of Art + Design ainsi que membre affilié en Etudes critiques en Technologie au National Center for Supercomputing Applications, à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, Etats Unis.

https://bengrosser.com


[19:00-21:00] Vernissage de Salvatore EMBLEMA "Trasparenza"
Location:
Galerie Bugada & Cargnel
Cosmic
7-9, rue de l'Equerre
75019 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 71 72 73
Fax : +33 (0)1 42 71 72 00
Mail : contact@bugadacargnel.com
Internet Site : www.bugadacargnel.com
Description:
Vernissage le 27 novembre 2015, de 19h à 21h
Exposition du 28 novembre 2015 au 16 janvier 2016

[19:00] Vernissage de la rétrospective Tibet
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
36, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Châtelet - Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
Vernissage de la rétrospective Tibet

[19:00] Vernissage du mur réalisé par Aleteïa
Location:
Centre d'animation Ken Saro-Wiwa
63, rue Buzenval
75020 Paris
M° Buzenval
France
Phone : +33 (0)1 43 56 57 60
Mail : kensarowiwa@ligueparis.org
Internet Site : ligueparis.org/centre-animation/20eme-arrondissement__trashed/ken-saro-wiwa__trashed
Description:
http://aleteia.fr

19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés