Saturday, March 19, 2016
Public Access


Category:
Category: All

19
March 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Salon du Livre
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Du jeudi 17 Mars au dimanche 20 Mars

Téléchargez votre invitation ICI :
>> demande d'invitation

Votre code pour bénéficier de notre offre : SDLDIDFLE2016

Période de validité de votre invitation :
Le 17 mars de 11h à 22h // Le 18 mars de 10h à 20h //
Le 19 mars de 10h à 20h // Le 20 mars de 10h à 19h //

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-20:00] Vernissage de Kazuko Shiihashi "Le vent Tourbillonnant"
Location:
Galerie Matthieu Dubuc
166, avenue Paul Doumer
92500 Rueil-Malmaison
M° RER A Rueil-Malmaison
France
Phone : +33 (0)1 47 08 22 16
Mail : galerie@matthieudubuc.com
Internet Site : www.maisondesmuses.com
Description:
19 mars - 27 avril 2016
Vernissage : samedi 19 mars de 10h à 20h
Présence de l'artiste de 17h à 20h
Dédicaces du catalogue (98 pages)

A cette occasion aussi ...
Une exposition d'estampes japonaises originales du 19ème siècle d'Hokusai et Hiroshige

Vernissage de Kazuko Shiihashi "Le vent Tourbillonnant"
"Vivre" - 90x180cm

[10:30-13:00] Rencontre avec Franck Eon
Location:
Galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 75 50 42 65
Mail : info@cortexathletico.com
Internet Site : www.cortexathletico.com
Description:
Rencontre avec Franck Eon autour de son exposition
"Abstraction faite d'une conception plutôt magique de la situation"

Du 13 février au 2 avril 2016, la galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico présente une nouvelle exposition de Franck Eon comprenant deux séries de peintures récentes : Abstraction faite... (crépusculaire) qui fait écho à des œuvres des années 1990 à partir desquelles il a développé le motif du rond, base de son langage plastique, et Talisman qui dévoile une composition architecturée plus complexe.

« Epiphanie. A l'origine de chaque tableau de Franck Eon, se pose la question de l'apparition. Et pour cette série, récente, inédite, la solution trouvée fut celle de la couleur. Celle-ci, loin de rejouer la quête intime d'une palette personnelle ou d'afficher l'extase d'un coloriste, vient plutôt agir comme un éclairage intérieur. Aussi, le orange choisi par le peintre est-il un agent révélateur, un projecteur qui aurait pour mission de structurer et d'animer la toile. La couleur, comme chef d'orchestre immanent, structure et apporte autonomie à l'œuvre. Elle est là, comme une force vive qui assurerait l'architecture et l'existence en soi du tableau. Sans elle, pas de vie, pas de regard. Il n'y a donc pour ainsi dire plus de sujet. Ou plutôt, il n'y en a plus qu'un : la couleur comme vecteur de matière. Les éléments architecturaux figuratifs ont déserté la toile. Seuls quelques cercles viennent s'y déposer et s'y mouvoir. Un peu à la façon dont une phrase s'édicterait. Les formes rondes sont des fragments sensés, bribes d'un langage élémentaire intime, comme autant de syntagmes que seul l'artiste (re)connaîtrait. A la source de ces créations picturales inédites, s'articule ainsi le dire d'un peintre fondu dans un geste. Quand dire, c'est faire, serait-on tenté d'affirmer avec Austin, car, il y a bien dans la peinture de Franck Eon quelque chose de l'ordre d'une énonciation dont on percerait et sonderait volontiers le signifiant, par le regard, pour commencer. »

Léa Chauvel-Lévy, 2016


[11:00-16:00] Brunch pour la fin de l'expo de Gaston Damag "A blueprint for dystopia"
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
Vernissage le samedi 6 février
Exposition jusqu'au 19 mars 2016

Ce sont les luttes qui font l'histoire. Ce sont les luttes qui nous construisent. Sans elles nous n'aurions pas d'histoire, pas de langage, pas d'être.
Ngugi wa Thiong'o - Décoloniser l'Esprit (1986).

Par l'étude et l'observation de sujets aussi vastes que l'anthropologie, l'ethnologie ou l'histoire de l'art, Gaston Damag fouille les mécanismes de construction de l'altérité : de quel point de vue un objet, un individu ou un groupe deviennent exotiques ? Qui est l'Autre ? Comment l'appréhender ? Pourquoi marquer une différence ? Avec des artistes comme Kader Attia, Dierk Schmidt, Jimmy Durham ou Kendell Geers, il partage un terrain de jeu qui est celui du musée ethnographique. Aux murs, au sol et dans les vitrines, sont présentés des objets usuels, rituels, des costumes, des œuvres, des documents (écrits, vidéos, sonores) issus des différentes civilisations à travers le temps. Les objets, enfermés, décontextualisés et muets, sont soumis à de nouvelles ordonnances, de nouvelles interp rétations qui déforment la réalité d'une culture. Ces musées, principalement actifs dans la zone occidentale, regorgent de collections en tout genre et posent des questions : d'où viennent ces objets et ces œuvres ? Comment et par qui sont-ils mis en scène ? Pour quel récit ? L'artiste produit un commentaire acerbe sur les musées en versant de l'acide à la surface des photographies de salles d'expositions saturées de vitrines et de visiteurs. Une réécriture de l'histoire est réclamée.

Depuis plus de trente ans, aux États-Unis comme en France, Gaston Damag fait l'expérience de cette rencontre troublante en découvrant des objets philippins extraits de leur réalité. À travers eux, il retrouve sa propre culture, qui, par la scénographie et les associations, est amputée de son sens et de son usage. Par l'observation des collections et des expositions temporaires, l'artiste étudie les dispositifs de présentation, les agencements et les méthodes interprétatives qui structurent un discours dominant. Il prélève alors des éléments originaires de différentes cultures : des statuettes en bois, des couteaux, des idoles, des masques. Ils sont reproduits, multipliés, décontextualisés et remis en scène. Gaston Damag s'approprie les dispositifs de présentation muséologiques po ur y injecter une

perturbation produite par la fusion entre l'anthropologie, l'ethnologie et l'art contemporain. Les vitrines sont décomposées, stratifiées, éclatées, les miroirs augmentent la confusion, la multiplication démythifie les objets sacrés. Ces derniers sont d'ailleurs récoltés sur les marchés. L'artiste s'intéresse davantage à leur valeur marchande qu'à leur prétendue authenticité. Les artefacts culturels (asiatiques, africains, sud-américains), vendus aux touristes en quête d'exotisme, font alors l'objet d'une transformation. Ils sont reproduits, moulés, fondus, recyclés, hybridés, peints, éclatés dans l'espace. Certains motifs sont récurrents comme les bululs, des statuettes philippines sculptées dans le bois utilisées lors de c& eacute;rémonies pour demander la protection des plantations de riz. Les bululs traversent l'ensemble de l'œuvre protéiforme de Gaston Damag, elles sont constitutives de son identité culturelle et fonctionnent comme un alter ego, qui, par la répétition et l'apparition, interpellent le regardeur sur un ensemble de distorsions, de malentendus et d'approximations. Son travail obsessif de la représentation accidentée des bululs trouve une traduction expressionniste au creux de peintures animée par la brutalité des couleurs et des gestuelles. De l'expressionnisme allemand jusqu'à la peinture contemporaine (Manuel Ocampo, Georg Baselitz, Jonathan Meese), en passant par Francis Picabia et A.R. Penck, Gaston Damag participe à une mouvance picturale sans concession.

Les peintures, les photographies, les sculptures et les installations participent à la déconstruction d'un discours hérité d'une histoire coloniale persistante. Une histoire nourrie d'incompréhensions, de stéréotypes ancrés, de négation et de mépris. La pratique de décontextualisation et de manipulation des objets cultuels bouleverse l'impérialisme culturel, les rapports épuisés entre Nord et Sud, entre une culture prétendument dominante et une culture prétendument dominée. Par l'hybridation des philosophies, des codes artistiques et culturels, Gaston Damag ouvre un territoire critique où s'évanouissent les notions d'autorité et de pouvoir au profit d'une création vivante et décomplexée.

Gaston Damag est né en 1964 à Banaue Ifugao, Philippines. Vit et travaille à Paris, France
Quelques dates - 2016 : Jusqu'à ce que rien n'arrive, Commissaire : Pierre Vialle, Maison des Arts de Malakoff, France - 2015 : Où est Madame Pschitt, Group Show, Galerie Maïa Muller, Paris, France - 2014 : The Drawing Room, Manille, Philippines / Ifugao Red, Vargas Museum, Manille, Philippines - 2013 : Manila Vice, Musée International des Arts Modestes, Sète, France - 2012 : Bastard of misrepresentation, Gallery Topaz, New York, USA - 2010 : Accrochage de Septembre, MUDAM, Luxemboug - 2007 : Damag, Ocampo, Deroubaix, Magnet Gallery, Quezon City, Philippines - 2005 : Miserable intentions, Gaston Damag and Manuel Ocampo, Galerie Alimentation Générale d'Art Contemporain, Luxembourg - 2000 : Paris pour escale, Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, France - 1999 : La Naturaleza de la Cultura, Gaston Damag with Manuel Ocampo, Centre Andalous d'Art Contemporain, S&e acute;ville, Espagne

Vernissage de Gaston Damag "A blueprint for dystopia"

[11:00-21:00] Vernissage "Morning Sketchs" by Ondeone
Location:
Galerie Lacroix
19, rue Lesage
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Mobile : +33 (0)6 64 87 60 88
Mail : galerielacroix@gmail.com
Internet Site : www.galerie-lacroix.com
Description:
Du 19 Mars au 30 Avril,
Ondeone et ses Morning Sketchs débarquent à Belleville.
Une exposition événement où l'artiste publiera son 500ème dessin le 21 mars !
L'occasion de marquer le coup avec une centaine d'oeuvres exposées,
un vernissage animé ouvert au public,
et des produits exclusifs déclinés de l'univers de l'artiste.

L'artiste ONDEONE est un graphiste illustrateur, co-fondateur du studio TRBDSGN, et acteur de la scène "post-graffiti". Depuis les années 90, il aime évoluer dans un univers peuplé de personnages nonchalants et expressifs.

Son compte Tumblr est devenu un rendez-vous quotidien : Morning Sketch propose une humeur ou un clin d'oeil en dessin. Des personnages aux visages expressifs dont le design plein d'humour est la signature de son auteur.
http://morningscketch.tumblr.com

Rendez vous dès le 19 mars de 11h à 21h
La Galerie accueillera curieux et admirateurs pour la journée de lancement de l'exposition. Quoi de plus normal pour l'occasion, la galerie offre café et pâtisseries aux lève-tôt. "What else?" : pour les plus audacieux, le tatoueur Grom sera présent toute la journée et réalisera des tatouages "flashs" des dessins d'ONDEONE.
Six dessins originaux exclusifs mis en vente pour l'occasion.

Vernissage "Morning Sketchs" by Ondeone

[11:30] 20ème édition de l'exposition "Collection Passion" : Le bistrot d'autrefois
Location:
Hôtel Anne-de-Pisseleu
Département Culture et Patrimoine
Place de l’Hôtel-de-Ville et des Droits-de-l’Homme
91150 Etampes
M° RER C Etampes
France
Phone : +33 (0)1 69 92 69 07
Mail : service.culturel@communaute-communes-etampois.fr
Internet Site : www.etampes.fr
Description:
Du 19 mars au 3 avril 2016




[13:30-20:30] Vernissage de Philippe Godderidge et Philippe Legay
Location:
Galerie XXI
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Mobile : +33 (0)6 73 36 34 83
Mail : galeriexxi@free.fr
Internet Site : www.arterres.com
Description:
Vernissage de Philippe Godderidge et Philippe Legay





[14:00-19:00] Finissage d'Anne Blanchet "LIGHT DRAWINGS"
Location:
Galerie Denise René Rive Gauche
Espace Rive Gauche
196, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 77 57
Fax : +33 (0)1 45 44 89 18
Mail : info@deniserene.com, gdr@deniserene.com
Internet Site : www.deniserene.com
Description:
Finissage d'Anne Blanchet "LIGHT DRAWINGS"

[14:00-20:00] Vernissage de l'exposition collective "Cabinet Da-End 06"
Location:
Galerie Da-End
17, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 29 48 64
Mail : galerie@da-end.com
Internet Site : www.da-end.com
Description:
La Galerie Da-End présente au printemps son sixième cabinet de curiosités contemporain, et confie à une trentaine d'artistes la tâche, aussi irrésistible que malaisée, de traduire de toutes les façons possibles cette inclination naturelle à laquelle le monde aspire : l'amour.

Avec : Markus Åkesson, César Bardoux, Franz von Bayros, Hans Bellmer, Philippe Bréson, Arthur Bouet, Marion Catusse, Mr Djub, Ellen Ehk, Lucy Glendinning, Apolline Grivelet, Sarah Jérôme, Balata & Jullien, Kun Kang, Elina Kechicheva, Magali Lambert, Mirka Lugosi, Mike MacKeldey, Eudes Menichetti, Pierre Molinier, Daido Moriyama, Nieto, Claire Partington, Simon Pasieka, Léopold Rabus, Till Rabus, Félix de Recondo, Benjamin Renoux, Cendrine Rovini, Toshio Saeki, Satoshi Saïkusa, Carolein Smit, Nicolas Tolmachev, Paul Toupet & Edwart Vignot

Exposition du 19 mars au 30 avril 2016

[14:00-20:00] Vernissage de l'exposition collective "Oeuvre aux singuliers"
Location:
Les Tanneries
Centre d’art contemporain Les Tanneries
234, rue des Ponts
45200 Amilly
M° Gare SNCF de Montargis
France
Phone : +33 (0)2 38 85 28 50
Mail : contact-tanneries@amilly45.fr
Internet Site : www.lestanneries.fr
Description:
Grande Halle

Inaugurée le 19 mars et visible jusqu'au 13 novembre 2016

Sur une invitation faite à l'association galerie d'artistes L'AGART par la Ville d'Amilly, sa directrice artistique, Sylvie Turpin, revient sur les temps forts d'une programmation d'expositions réalisées depuis 2001 dans leur galerie du centre bourg. Elle présente des peintures et des sculptures d'artistes des années 1970 à nos jours qui ont inspiré la ligne éditoriale de la galerie. Explorant sans a priori ce qui fait la réalité de la peinture - motif, surface, inscription du geste sur la toile - ils en interrogent les évolutions possibles, inventent de nouvelles manières de peindre et d'envisager le tableau. Il en est de même dans le champ de la sculpture où l'emploi de matériaux de récupération et d'objets du quotidien favorise les bricolages ludiques de formes.

Avec : Martin Barré, Christian Bonnefoi, Erik Dietman, Norman Dilworth, Jean-Pierre Pincemin, François Rouan, Claude Viallat, Jan Voss






[15:00] Vernissage de Samuel Aligand "Morphochromie"
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
Les possibilités opératoires de la forme
Marion Delage de Luget

Samuel Aligand fait œuvre comme on conduit une expérience. À l'atelier, il soumet les matériaux à l'étude, engageant une kyrielle de procédures techniques : les colles amenées au point de fusion sont agglomérées en masse par un mouvement centrifuge ou solidifiées par choc thermique, les panneaux de PVC soumis à un souffle d'air chaud jusqu'à être malléables. Chaque tentative est l'occasion de pousser la matière dans ses retranchements, jusqu'à en obtenir certaines propriétés extrêmes. Voire inopinées, car c'est bien cela qui guide ces dispositifs de recherche, l'expérimentation. Moins la visée d'un résultat que la valeur d'une prospection. Ce questionnement continuel qui se produit, en acte, constitue véritablement la pierre angulaire de son travail.
Et de fait, Samuel Aligand opte pour une relative absence de maîtrise dans la production de la forme. Les expériences qu'il mène, par tâtonnements empiriques, à coups d'essais renouvelés, n'entérinent aucun savoir-faire. Façon de ne pas céder à cette obsession, dénoncée par Bataille, d'une « forme idéale de la matière, d'une forme qui - censément - se rapprocherait plus qu'aucune autre de ce que la matière devrait être"*. Au regard de ce processus éminemment exploratoire, rien d'étonnant à ce que l'Œuvre de Samuel Aligand soit si disparate. Il ambitionne même cette belle hétérogénéité. Les séries aux identités parfaitement singulières se multiplient - les sphères minimales d'Irma, les envolées lyriques des draperies pailletées des Secoués, les lambeaux monumentaux des Hors champs... -, comme autant de taxons déclinant leurs lots d'individus. Pour Samuel Aligand, à un processus donné répond toujours une pluralité de formes - comme si l'œuvre, jamais esseulée, ne pouvait se livrer qu'en une multiplicité de versions possibles d'elle-même. Trouver la variété dans l'unité, afin de résister à un trop franc ordonnancement des choses.
Car le travail de Samuel Aligand dénote ce réel souci de déconstruction animant ce que l'on nomme communément l'anti-forme. Ses choix d'accrochage le confirment : les Etoilements, pendus à un crochet, dégoulinent comme de la pâte de guimauve, leur poids seul décidant de la forme finale de l'œuvre. Montrer la matière pour ce qu'elle est, suivre sa tendance à l'entropie et, au lieu de lui infliger un socle, magnifier son affaissement. Il faudrait presque n'apprécier ses œuvres que selon leur capacité à déjouer les procédures - ne jamais être l'application d'une idée, ce pourrait constituer leur finalité-même.

* Georges Bataille, « La valeur d'usage de D.A.F. de Sade », Œuvres Complètes, Paris, Gallimard, 1988, tome II, pp. 61-62.


Né en 1979, Samuel Aligand vit à Aubervilliers et travaille à Gennevilliers. Il a obtenu le DNSEP de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy en 2003. Son travail, nourri de procédés techniques, s'inscrit dans cette tradition qui tend à relier art et science. Il s'ingénie à pousser la matière dans ses retranchements, jusqu'à en obtenir certaines propriétés extrêmes : il modèle les panneaux de PVC par thermoformage, amène les colles à fusion afin de les mouler, fige les polymères par choc thermique. Ce processus expérimental dénote également d'un souci de déconstruction très proche de celui qui guide la notion d'anti-forme.
Ses œuvres ont été présentées lors d'expositions personnelles par POCTB (Orléans, 2015 et 2013), à La Borne (Montoire sur le Loir, 2011), au Centre d'art le Safran (Amiens, 2009), à la Galerie du Haut-Pavé (Paris, 2006). Parmi nombre d'expositions collectives, il a participé à : Mutation(s) à la Maison des arts plastiques Rosa Bonheur (Chevilly-Larue, 2015), Nuit Blanche avec la Galerie RDV hors les murs (Le Prisme, Elancourt, 2014), Jonction et 3en1 : la sculpture à l'EAC Camille Lambert (Juvisy-sur-Orge, 2012), Rencontres N°41 à La Vigie (Nîmes, 2012), La chair de l'objet à la Villa des tourelles (Nanterre, 2009). En 2004, il a réalisé une résidence à la Friche La Belle de Mai à Marseille.

Vernissage de Samuel Aligand "Morphochromie"
Vernissage de Samuel Aligand "Morphochromie"

[15:00-18:00] Vernissage de Sébastien Le Roy "Passion"
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Eglise Saint-Denys-du-Saint-Sacrement

Vernissage de Sébastien Le Roy "Passion"

Exposition du 19 mars au 15 mai 2016
Pour les heures d'ouverture de l'église, consulter le site internet de la paroisse :
www.saintdenys.net

A l'occasion de cette exposition sera édité le livre Passion reproduisant les linogravures de Sébastien Le Roy accompagnées des textes du Père Maxime Deurbergue et de François de Saint-Cheron.

Ce cycle de la Passion est également publié dans son intégralité par les éditions Les Paroles Gelées sous la forme d'un livre d'artiste et d'une suite sous portefolio, tirés à partir des matrices originales.

Vernissage de Sébastien Le Roy "Passion"
Cycle de la Passion de Sébastien Le Roy
Chapelle Sainte-Geneviève à Saint-Denys-du-Saint-Sacrement







[16:00-19:30] Performances de Dune Perez
Location:
XPO GALLERY
17, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 66 84 37 55
Mail : info@xpogallery.com
Internet Site : www.xpogallery.com
Description:
Performances de Dune Perez
#1 map - carte - conversation non enregistrée
dessins au sol à la craie

Alexandre Cadain et Philippe Riss co-fondateurs XPO STUDIO
sont très heureux de vous inviter aux performances données par Dune Perez dans le cadre de l'exposition Drawing after Digital samedi 19 mars
de 16h à 16h30 et de 18h à 18h30

Dune Perez est un artiste-chercheur né a Colmar le 19/07/1985.

A travers un voyage transdisciplinaire, il cherche à déceler les structures et mécanismes qui régissent aujourd'hui notre réalité.

Par analogie entre plusieurs phénomènes et par expérimentation, il explore les engrenages de notre conscience et de notre univers. Rouage après rouage, il nous invite à découvrir sa vision des coulisses de ce réseau conceptuel en constante évolution.

[16:00-20:30] Vernissage de Florencia Rodriguez Giles "Strabisme Interne"
Location:
Bendana-Pinel Art Contemporain
4, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 22 97
Fax : +33 (0)1 42 74 25 29
Mail : galerie@bendana-pinel.com
Internet Site : www.bendana-pinel.com
Description:
Exposition du 19 mars au 7 mai 2016

[16:00-21:00] Vernissage de Jean-Pierre Bertrand "Des surfaces peintes larges plates claires"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
19.03 - 07.05.2016
opening march 19, 4-9 pm

Vernissage de Jean-Pierre Bertrand "Des surfaces peintes larges plates claires"

[16:00-21:00] Vernissage de Joep Van Lieshout
Location:
Jousse Entreprise - Art Contemporain
6, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 53 82 10 18
Fax : +33 (0)1 53 82 13 63
Mail : art@jousse-entreprise.com
Internet Site : www.jousse-entreprise.com
Description:
Vernissage de Joep Van Lieshout

[16:00-21:00] Vernissage de Margaux Bricler "un oeuf, un caillou, un chat"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
19.03 - 07.05.2016
opening march 19, 4-9 pm

Vernissage de Margaux Bricler "un oeuf, un caillou, un chat"
LA PROSE DU MONDE #15 (Euterpe & Tyché), 2016
techniques mixtes
80 x 60 cm

[16:00-20:00] Vernissage de Valérie Le Merrer "Terres incertaines"
Location:
Galerie en Ré
10, place de la République
(place de l'Hôtel de Ville)
BP 11
92270 Bois-Colombes
M° Gare SNCF Bois-Colombes
France
Phone : +33 (0)1 42 42 42 52
Mobile : +33 (0)6 20 04 52 76
Mail : galerie@galerie-en-re.com
Internet Site : www.galeriemarineenre.com
Description:
du 19 mars au 30 avril 2016
Vernissage le samedi 19 mars de 16H à 20H

Nouvelle exposition personnelle des œuvres de Valérie Le Merrer

Née en 1963

Médaille d'or au Salon de la Marine de 2014.

« Le paysage s'offre à nous. Il est là, à toutes les heures de la journée, tard le soir, la nuit. Nous lui devons bien de le regarder avec attention et de le questionner. Interroger ses lumières, ses matières, ses couleurs. Nous inquiéter de savoir de quoi sont faits ses bleus, ses verts, ses bruns, et comment ils chantent ensemble. Cela suffit pour désirer peindre.

Mais parfois, le paysage donne plus qu'à voir, sa « présence » nous convoque et nous sommes tout retournés par la sensation d'être embrassés par lui, d'en faire partie. C'est un pur moment de bonheur… Et le début des questions : pourquoi ce moment nous a tellement bouleversés, pourquoi ce gris est si doux et si crémeux qu'on voudrait le boire, pourquoi ce noir de faille de falaise, sec et rugueux fait-il tant de bien ? Pourquoi ce bleu de ciel dans les mares est-il encore un étonnement ? Pourquoi les teintes de la mer sont-elles si troublantes ?

Mon travail est la chose « à faire » pour ne pas rester dans la seule contemplation ou interrogation. Je « mets la main à la pâte » et m'obstine à peindre la lumière avec des pigments. Peinture à l'huile. »

Vernissage de Valérie Le Merrer "Terres incertaines"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "en corps et encore"
Location:
Galerie Quai Est
79-81, rue Victor Hugo
angle 1, rue Paul Mazy
Loft A9 - Code 915A
94200 Ivry-sur-Seine
M° Pierre Curie
France
Mobile : +33 (0)6 89 99 17 44
Mail : altopad@altopad.com
Internet Site : www.galeriequaiest.com
Description:
vernissages :
- Samedi 19 mars de 16 h à 21h
- Dimanche 20 mars de 16h à 19h

Vous y découvrirez les œuvres de Anne Bothuon, Arnaud Franc, Etienne Gros et Ewa Hauton.

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Le Petit A de O"
Location:
Galerie Houg
22, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Mobile : +33 (0)6 61 38 11 89
Mail : romain@galeriehoug.com
Internet Site : www.galeriehoug.com
Description:
Commissariat d'exposition de Marie de Brugerolle

EXPOSITION DU 19 MARS AU 23 AVRIL 2016 À PARIS
VERNISSAGE SAMEDI 19 MARS 2016 À PARTIR DE 16H00

Avec :
Nicolas CHARDON, Ivan FAYARD, Amy GRANAT, Olivier MOSSET, Camila OLIVEIRA FAIRCLOUGH, Hugo PERNET, Emmanuel VAN DER MEULEN

Le petit A de O, proposition de Marie de Brugerolle, commissaire invitée, réunit sept artistes et une vingtaine d'œuvres autour d'un tableau A d'Olivier Mosset. Pour la plupart inédites, les pièces de Nicolas Chardon, Ivan Fayard, Camila Oliveira Fairclough, Amy Granat, Hugo Pernet, Emmanuel Van der Meulen convoquent l'art non représentationnel, l'abstraction trouvée, le monochromaniaque, l'impertinence et la marge, mais avant tout la volonté manifeste de peindre et de voir de la peinture. C'est aussi la tension de la lisibilité et de la visibilité, de la toile et de l'écran qui sera en jeu ici. Tous les artistes de l'exposition ont un lien avec le A de O, avec l'œuvre d'Olivier Mosset. Directement ou indirectement, leurs travaux résonnent avec le sien, sans aucune volonté d'hommage ou désir de faire école, mais des échos surgissent entre les pièces. C'est à partir de ce petit tableau A «perdu», au sens où durant des années sa localisation n'était pas connue, et de sa trouvaille par le galeriste Olivier Houg, que l'idée d'une nouvelle rencontre s'est imposée. Celle de ce A perdu/trouvé et d'œuvres d'artistes qui, de près ou de loin, ont des choses en commun avec le travail d'Olivier Mosset. (....)​

texte extrait de Le Petit A de O, 2016 écrit par Marie de Brugerolle

Le Petit A de O fait l'objet d'une publication originale, en édition limitée, avec un essai de Marie de Brugerolle et un entretien inédit d'Olivier Mosset par Marie de Brugerolle et Malek Abbou, écrivain et historien d'art. À paraître pour le vernissage.

[16:30-19:30] Vernissage de Patrick Le Divenah "Détournements"
Location:
La Lucarne des Ecrivains
115, rue de l'Ourcq
75019 Paris
M° Crimée, RER E Rosa Parks
France
Phone : +33 (0)1 40 05 91 29
Mail : lalucarnedesecrivains@gmail.com
Internet Site : lucarnedesecrivains.free.fr
Description:
Exposition du lundi 14 mars au samedi 2 avril 2016








[17:00-20:00] Vernissage "Atelier Morales - Archéologies III"
Location:
Galerie Nathalie Obadia (Bourg Tibourg)
18, rue du Bourg Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 53 01 99 76
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
19 mars - 10 avril 2016
Vernissage samedi 19 mars de 17h à 20h

[17:00-20:00] Vernissage "Ce que fait le printemps avec les cerisiers"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
Ce que fait le printemps avec les cerisiers*
*Pablo Neruda

19 mars - 10 avril 2016
Vernissage samedi 19 mars de 17h à 20h

avec :
Rina Banerjee
Valérie Belin
Carole Benzaken
Patrick Faigenbaum
Fabrice Hyber
Youssef Nabil
Laure Prouvost
Fiona Rae
Sarkis
Mithu Sen

[17:00-20:00] Vernissage de Carmen Calvo "Les Opéras de Carmen"
Location:
Galerie Thessa Herold
7, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 78 78 68
Fax : +33 (0)1 42 78 78 69
Mail : galherold@free.fr
Internet Site : www.thessa-herold.com
Description:
Vernissage le samedi 19 mars
Jusqu'au 23 avril 2016, prolongée au 30 avril

Vernissage de Carmen Calvo "Les Opéras de Carmen"

[17:00-20:00] Vernissage de Carolina Ponte
Location:
MdM Gallery
6, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)9 54 59 23 77
Mail : contact@mdmgallery.com
Internet Site : www.mdmgallery.com
Description:
du 19 mars au 30 avril
vernissage samedi 19 mars 2016 en présence de l'artiste 17:00 » 20:00

La MdM Gallery a le plaisir de présenter du 19 mars au 30 avril la première exposition en France de Carolina Ponte, artiste brésilienne dont le travail exalte l'aspect artisanal de l'œuvre d'art dans un va-et-vient entre textile, céramique et dessin. La dizaine de pièces sélectionnées - différents collages de motifs trouvés dans les cadres, les tapis, les sols et les architectures - montre son intérêt pour la décoration et l'ornement, des éléments habituellement secondaires dans les arts graphiques et appliqués que l'artiste choisit ici de mettre au premier plan.

Cette collection d'ornements à la fois brodés, modelés et dessinés, n'existent que pour eux-mêmes, annulant ainsi leur raison d'être initiale - attirer l'attention sur un contenu, qu'il soit architectural ou artistique. Les couleurs vives intensifient encore davantage cette nouvelle condition de « fenêtres aveugles », comme l'a défini le critique d'art Marcelo Campos. En opposition à l'éthos moderniste, Carolina Ponte assume avec ses sculptures brodées la beauté du geste excessif si propre à l'homme. Ce processus de resignification atteint également les techniques utilisées par l'artiste : les petits étoffes de crochet et les récipients en céramique, objets si liés à l'espace domestique (et donc à un imaginaire affectif), sont travaillés et transformés pour les faire accéder au statut d'œuvre d'art.

A une époque qui voit le manuel disparaître de la vie contemporaine, Caroline Ponte dessine avec des fils sans avoir une vision finale de l'œuvre ; elle rassemble ensuite des motifs différents comme dans un collage. Sa démarche peut presque sembler obsessionnelle : pour concevoir l'une de ses sculptures textiles, elle peut broder jusqu'à un mois sans s'arrêter.

Par ailleurs, sans que l'intention soit explicitée, il est difficile de ne pas voir dans son travail une interrogation sur la fonction sociale de la femme à travers sa pratique de la couture - ce n'est ainsi pas un hasard si l'artiste a appris la technique du crochet auprès de sa grand-mère et si, jusqu'à ce qu'elle l'incorpore dans son œuvre artistique, elle la pratiquait seulement pour se détendre.

Née en 1981 à Salvador, Carolina Ponte vit et travaille aujourd'hui à Petrópolis au Brésil. Son travail est présent dans de nombreuses collections privées brésiliennes. Artiste montante de sa génération, la galeriste Maria do Mar Guinle est heureuse de réléver son travail au public français.

Créée par Maria do Mar Guinle en 2012, la MdM Gallery est la première galerie spécialisée dans l'art contemporain brésilien à Paris. En révélant des artistes aussi bien émergents que confirmés de la scène brésilienne (comme Carlos Vergara, Brígida Baltar, Pedro Varela, Ana Holck, Maria Laet, Ala d'Amico ou encore Adriano Melhem), MdM Gallery est devenue une référence pour l'art brésilien à Paris.

Vernissage de Carolina Ponte
Carolina Ponte | Sans titre, 2016
acrylique, encre et feutre sur papier, 135x175 cm

[17:00-21:00] Vernissage de Mimosa Echard "iDEATH"
Location:
Galerie Samy Abraham
43, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 43 58 04 16
Mail : gallery@samyabraham.com
Internet Site : www.samyabraham.com
Description:
19.03 - 30.04.2016
vernissage le samedi 19 mars à partir de 17h

[17:00-21:00] Vernissage de Nicolas Momein "Les Déplaceuses"
Location:
White Project
24, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 60 35 69 14
Mail : info@whiteproject.fr
Internet Site : www.whiteproject.fr
Description:
Vernissage le samedi 19 mars 2016, à partir de 17h
Exposition jusqu'au 30 avril 2016

« (…) les objets de Nicolas Momein témoignent d'une forme de jubilation. Ils sont des ruptures dans la chaîne de production, des détournements du flux tendu vers un objectif improductif. Bien qu'ils aient été fabriqués par les mains et les outils de professionnels, comme les autres produits de l'entreprise, ils diffèrent entièrement d'eux ; car, au lieu de refouler dans la violence toute trace de ceux qui l'ont fait, ils sont là pour en révéler l'existence. » Extrait du texte de Camille Azaïs, critique d'art et commissaire d'exposition

[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Traits d'un abri"
Location:
Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Description:
du 19 mars au 7 mai
vernissage samedi 19 mars de 17h à 20h en présence de Martinet&Texereau et de Shoi

avec des oeuvres d'Esben Klemann, Martinet & Texereau (Pauline Martinet et Zoé Texereau), Shoi

Abris pour l'âme, le corps et l'imaginaire...
Cette exposition s'inscrit dans la longue histoire d'amour qu'entretient la galerie avec le dessin contemporain. Trois mondes sont présentés : celui d'une réalité de l'espace scrutée de très près par Martinet&Texereau, les improvisations sans fin d'Esben Klemann ainsi que le monde secret, attendrissant et grotesque de Shoi.

Zoé Texereau (née en 1986) et Pauline Martinet (née en 1987) créent à deux depuis 2008. Leur collaboration est partie d'un désir de sortir le dessinateur de sa solitude et de désacraliser le lien entre auteur et œuvre... Diplômées de ENSAD en 2010 Martinet&Texereau ont déjà une quinzaine d'expositions derrière elles dont cinq personnelles (Le fond des choses, 2011 - Tropiques, 2012 - Héliotropisme et Midnattssol, 2014 - Lieux Communs, 2015). Le duo est aussi l'auteur de deux livres d'artiste et d'un catalogue rétrospectif retraçant l'ensemble de leur œuvre. En 2014 il a bénéficié d'une résidence à LKV (Trondheim, Norvège). Le travail de Martinet&Texereau a été présenté dans les salons Drawing Now (Paris, 2013-2014) et Drawing Room (Castres, 2011) et il a été récompensé par le Prix de la Fondation Charles Oulmont (2015). Traits d'un abri est la première présentation de l'œuvre de Martinet&Texereau à la Galerie Maria Lund.

Esben Klemann (né en 1972) est passé par l'Académie royale des Beaux-Arts du Danemark, avant de multiplier les expositions à travers le pays, dans les institutions (Charlottenborg, Bornholms Kunstmuseum, Vejen Kunstmuseum, Danmarks Keramikmuseum), les galeries et l'espace public. Il a notamment été invité, en 2013, par la ville de Vejen, à installer 14 sculptures en béton dans l'espace public (projet EGNSBETON). La Galerie Maria Lund l'a exposé une première fois à l'été 2013 dans le cadre de Terres - Copenhagen Ceramics Invites (Nouvelle vague - Palais de Tokyo-CPGA). L'année suivante un ensemble de sculptures et une vidéo était sa contribution à Chaotiquement votre. Dernièrement la galerie a montré son travail à ART15 (Londres) et Le Parcours Carougeois (Suisse) a accueilli une sélection de ses sculptures pour son édition 2015. L'œuvre d'Esben Klemann fait partie de nombreuses collections de référence au Danemark dont celle du Fond national pour l'art ; cette année il réalise trois commandes pour l'espace public.

Shoi (née en 1983) est diplômée de l'ENSBA, Paris où elle a été l'élève de Giuseppe Penone et de Jean Luc Vilmouth (2007-2010). Dès 2007 elle a participé à des manifestations collectives dont Collection printemps/été 2008 à l'Espace de la Fondation EDF et Projet Cafétéria avec Tadashi Kawamata. En 2012, la Galerie Maria Lund a accueilli sa performance Mes souffles dans le cadre de la Nocturne de la FIAC ainsi qu'un ensemble de ses dessins dans l'exposition 12x12.
La collaboration s'est poursuivie en 2014 avec la présentation de ses premières sculptures céramiques (Intériorité - 3 days in Paris).

[17:00-22:00] Vernissage de l'exposition "d'émail et de feu... les tapirs entêtés"
Location:
Galerie Terres d'Aligre
5, rue de Prague
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 43 41 90 96
Mobile : +33 (0)6 07 83 48 90
Fax : +33 (0)1 44 87 07 15
Mail : terresdaligre@orange.fr
Internet Site : terres-d-aligre.over-blog.com
Description:
Vernissage de l'exposition "d'émail et de feu... les tapirs entêtés"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Paysages sublimés"
Location:
Centre d'Art Contemporain Chanot
Centre d'Arts Plastiques Albert Chanot
33, rue Brissard
92140 Clamart
M° Gare SNCF de Clamart
France
Phone : +33 (0)1 47 36 05 89
Fax : +33 (0)1 47 36 05 89
Mail : cacc@clamart.fr
Internet Site : www.cacc.clamart.fr
Description:
Du samedi 19 mars au dimanche 3 juillet 2016
Vernissage : samedi 19 mars de 17h à 21h

Avec les artistes Hicham Berrada, Marie Denis, Chourouk Hriech, Mirka Lugosi, Bertrand Planes, Anne Laure Sacriste et Ludovic Sauvage

Une proposition de Madeleine Mathé

Du samedi 19 mars au dimanche 3 juillet, l'exposition « Paysages sublimés » s'intéresse à l'existence du genre paysage dans la création récente.

Si la représentation de la nature n'est pas absente de la peinture antique ou médiévale, il faut attendre la fin du XVIIe et le romantisme pour que le paysage devienne un sujet à part entière en Italie et en France.
À la fin du XIXe, le mouvement symboliste prend le motif comme prétexte à des divagations poétiques, à une représentation du cosmos et des profondeurs de l'âme humaine. Le sublime apparaît au cœur des recherches des artistes et des auteurs, romantiques et symbolistes, qui tendent par leurs formes à transfigurer le réel, à explorer l'inconscient, à encourager le rêve et l'imaginaire, en s'engageant notamment dans des expériences hallucinatoires. La représentation du paysage devient dès lors, en tant qu'acteur autonome, producteur d'expériences.
Dans l'essai Le Déclin du mensonge, 1891, le poète symboliste Oscar Wilde explicite ce lien particulier à la Nature, ne la trouvant pas propice au développement humain et lui préférant l'Art, pure création de l'esprit - « Elle n'a pas de plan, manque étonnamment de fini, présente une extraordinaire monotonie et un complet inachèvement ». En somme pour l'auteur, la Beauté qui n'existe pas dans la Nature s'avère être le propre de la créativité humaine. L'art doit conserver son autonomie, trouver ses sources d'inspiration, agir comme le partage d'une vision subjective de la réalité.

Le Centre d'Art Contemporain Chanot propose ainsi d'explorer les possibilités pour ce genre emblématique de s'abstraire du réel, d'établir un lien entre création et réalité, d'envisager l'éther et de voir si, comme l'affirme Oscar Wilde, « la nature imite l'art ».

Autour de l'exposition.
==> Samedi 9 avril à 16 h : visite commentée de l'exposition.
==> Samedi 11 juin de 15 h à 21 h : « Samedi arty », rencontres, concert, performances et détente en présence des artistes autour de l'exposition.









[18:00-22:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Victor Sfez
Avant-gardes du XXème siècle
18, place Dauphine
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité, Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 82 10 25 00
Mobile : +33 (0)6 22 87 32 46
Mail : galerievictorsfez@gmail.com
Internet Site : victorsfez.blogspot.fr
Description:
DANIEL G. HILL
JOCELYNE SANTOS
SHAWN STIPLING
BOGUMILA STROJNA

EXPOSITION DU 19 MARS AU 23 AVRIL 2016

Vernissage d'exposition collective

[18:00-21:00] Vernissage de Claude de Soria
Location:
Galerie Laurent Godin
5, rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 10 66
Fax : +33 (0)1 42 71 10 77
Mail : info@laurentgodin.com
Internet Site : www.laurentgodin.com
Description:
À l'occasion de la publication de la monographie publiée aux Editions du Regard et accompagnée d'un film de Michelle Porte "Claude de Soria Sculpteur"

Vernissage samedi 19 mars, 18h - 21h
Exposition du 19 mars au 2 avril

Vernissage de Claude de Soria

[18:00-20:00] Vernissage de Darren Almond "...beyond reach but within reason"
Location:
Galerie Max Hetzler
57, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 80
Mail : info@maxhetzler.com
Internet Site : www.maxhetzler.com
Description:
19 mars - 16 avril 2016
Vernissage 19 mars, 18h - 20h

Vernissage de Darren Almond "...beyond reach but within reason"
Timescape 00:03, 2016, aquacryl and gouache on aluminium, 94 x 124 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Friedrich Kunath "My Loneliness shines"
Location:
VNH Gallery
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 85 09 43 21
Mail : gallery@vnhgallery.com
Internet Site : www.vnhgallery.com
Description:
du 19 mars au 30 avril 2016
Vernissage public le 19 mars à partir de 18h

"How do you become less you and more world and what are the pictures that you leave behind Life in soft focus"
"Life finds its limits at the edge of our bodies"
"Walk out slowly backwards and I'll think you're walking in"
"The window's accusing the doors of abusing the wall"
"Sometimes darkness can give you the brightest light"
"The distance from there to here"
"A poster shop in '86."
"Christopher Cross's daughter had her stomach stapled"
"Some get young"
"I spent all of my time blowing on dandelions for nothing"
"The world is 41 years old"
"C'est tragique"
"It was sunset and I felt a strong joy of getting away with it so far"
"We can't afford to stay the same"
"I got through everything but the door"
"I didn't know the world would last this long"
"You don't have to be a scientist to do experiments with your own heart"
"Les choses de la vie"

Vernissage de Friedrich Kunath "My Loneliness shines"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Christophe Norman "We are still not returned"
Location:
Galerie Vincenz Sala
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)9 82 47 37 15
Mobile : +33 (0)6 58 93 39 27
Mail : vincenz.sala@vsala.com
Internet Site : www.vsala.com
Description:
du 19 mars au 30 avril 2016
Vernissage le 19 mars, 18h-21h

Depuis la fin des années 90, Jean-Christophe Norman, développe une œuvre protéiforme qui questionne les liens possibles entre le récit et l'espace du monde et entre le langage et sa dispersion géographique. En 2013, Norman a commencé la réécriture d'Ulysse de James Joyce sous la forme d'une ligne écrite à l'aide de craies blanches sur le sol des villes qu'il traverse au cours de ses différents voyages aux quatre coins de la planète. Le texte est alors déplié et donné à voir dans sa propre errance de Tokyo à Paris en passant par Phnom Penh, Palerme, ou Gdansk.

Au printemps 2015, Jean-Christophe Norman s'est rendu à Phnom Penh pour réaliser un projet sur le Mékong. Il a reproduit à l'échelle 1, à la surface du fleuve et à l'aide d'une embarcation légère, le plan de l'appartement que Marguerite Duras a longtemps habité rue St Benoît à Paris et que le cinéaste Benoît Jacquot lui avait dessiné quelques années en amont. Sa présence dans cette ville lui a aussi permis de faire avancer son projet au long court « Ulysses, a long way » et de se livrer à une exploration hasardeuse de Phnom Penh. Il a par exemple réalisé une longue performance dans un appartement privé où il venait d'être invité pour y découvrir une grande bibliothèque personnelle. Durant une nuit entière, il a réécrit la dernière phrase ou les derniers mots de chacun des livres qui composaient cette bibliothèque. Il en résulte un texte étrange et poétique dans lequel le hasard et la méthode se renvoient sans cesse l'un à l'autre*.

Dès son retour du Cambodge, l'artiste a décidé d'écrire un récit qui viendra restituer ce nouveau voyage. Ce premier manuscrit sera publié en mars chez De l'incidence Editeur.

Pour son exposition à la galerie Vincenz Sala, Jean-Christophe Norman va réécrire son propre récit sur les murs de la galerie et proposer ainsi une expérience immersive où le visiteur est amené à se saisir de blocs de mots, de phrases ou de pans entiers du récit, pour composer le sien.

Le texte pourra par la suite être « continué » dans Paris sous la forme d'une ligne écrite sur le sol. Ainsi que le fait remarquer Patrice Joly, « Les voyages de Jean-Christophe Norman sont des réécritures tant littérales que métaphoriques, des récits voyageurs plus que de voyage, qui déplacent les constituants de la fiction et donnent à la littérature des prolongements inattendus. »

Jean-Christophe Norman sera représenté en focus sur le stand de la galerie à Drawing Now| Le salon du dessin contemporain (30 mars-3 avril). Le 24-25 mars, il réalisera une performance « Un jour, une nuit » au musée Picasso. Il interviendra également au musée des Arts Décoratifs dans le cadre de l'exposition organisée par Agnes Callu, "Le Contemporain dessiné" (17 mars-28 juin 2016).

* Grand Mekong Hotel, De l'incidence Editeur, mars 2016, suivit d'un entretien avec Frank Smith

Vernissage de Jean-Christophe Norman "We are still not returned"
Grand Mekong Hotel, 2015

[18:00-21:00] Vernissage de Lothar Hempel "Sex and the City"
Location:
Galerie Art : Concept
4, passage Sainte-Avoye
entrée par le 8, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 60 90 30
Fax : +33 (0)1 53 60 90 31
Mail : info@galerieartconcept.com
Internet Site : www.galerieartconcept.com
Description:
du 19 mars au 16 avril

Sex and the City, la couleur est annoncée par le titre prometteur de la cinquième exposition de Lothar Hempel à la galerie Art : Concept. Empruntant à l'emblématique série américaine des années 1990, l'artiste troque les quatre célibattantes new yorkaises pour de plus illustres icônes.

Vernissage de Lothar Hempel "Sex and the City"

[18:00-21:00] Vernissage de Michelle Lopez "Chandelier"
Location:
Galerie Christophe Gaillard
5, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 49 16
Mobile : +33 (0)6 65 15 75 30
Mail : contact@galerie-gaillard.com
Internet Site : www.galerie-gaillard.com
Description:
Vernissage : samedi 19 mars, 18h - 21h

"Dans son poème « Qu'il est doux parfois », Rilke évoque notre condition d'humain avant d'y affirmer que nous nous devons : « D'être cet arbre de gestes, qui un instant, ralentit les allures célestes pour y placer sa vie. » Et si l'art de Michelle Lopez ne visait qu'à cela, ralentir les allures célestes pour y placer nos vies." - Extrait du texte de Damien Sausset

Vernissage de Michelle Lopez "Chandelier"

[18:00-21:00] Vernissage de Pia Rondé & Fabien Saleil "La campagne est noire de soleil"
Location:
Galerie Escougnou-Cetraro
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : galerie@escougnou-cetraro.fr
Internet Site : www.escougnou-cetraro.fr
Description:
Commissariat d'exposition : Léa Bismuth

Du 19 mars au 30 avril 2016
Vernissage samedi 19 mars à 18h

Avec le soutien aux galeries / première exposition du Centre national des arts plastiques

« Entre les colonnes aux ombres maintenant obliques,
les inquiétudes fondaient dans l'air comme des oiseaux blessés » 1

La Campagne est noire de soleil, une invitation au dévoilement de toutes choses, les yeux éblouis, l'échine roussie, le corps ramené vers la terre craquelée, vers l'argile fissuré des commencements. Le soleil irradie de toutes parts, ne laissant plus de place à la fixité, obligeant à une immersion absolue dans un paysage aux contours peu définis, flous dans les vapeurs de chaleur. Les yeux en restent brûlés, et par là-même s'ouvrent à un archaïsme millénaire, redeviennent sauvages, à l'affut de la moindre chose qui pourrait donner un sens, ou permettre la vie : une cavité minérale, une concrétion rocheuse, les restes d'une tourterelle rappelée à l'humus primordial et dévorée par des fourmis. Non loin de là, sous un ciel cramé, le chemin mène à une forêt brûlée : des arbres aux cimes charbonneuses, un sol calciné, des feuilles et des brindilles consumées. La forêt bruit doucement, craque et divague ; encore aux prises avec le vent, elle balance ses cimes rescapées dans le blanc d'une voûte d'azur.

Pia Rondé et Fabien Saleil ont de tels territoires d'élection. Des lieux solaires. Des sanctuaires nouveaux dans lesquels des images sont prises, pour mieux apparaître plus tard, une fois dépouillées de leur prison photographique. La photographie est alors pure matière à noircir du verre, ou peau permettant d'opacifier la transparence. La photographie n'est qu'un outil : elle est la potion - au sens stricte de bouillon du liquide photosensible, révélateur ou fixateur - de cet art sorcier. Peu importe comment telle ou telle image se fabrique, comment elle finira par déposer sa pellicule à la surface d'une membrane ou d'une lentille de verre, tant les techniques sont diverses : prise de vue au sténopé, à l'argentique, au numérique, agrandissements, impressions de négatifs ou de positifs de différentes natures, systèmes de calques et de caches, photogrammes, jeux de découpe de la gélatine encore fraîche… Ce qui compte, c'est la somme de tout cela et leur indistinction, c'est le surgissement de l'image sous sa forme sculpturale, s'adaptant et fusionnant amoureusement avec son support. Ainsi, tels les débris d'une archéologie intemporelle, des sculptures de verre froissé, fondu, encore chaud peut-être, sont ce que les artistes appellent des « corps coulants », des corps en suspension. Car le verre, matière vivante et organique, nait d'une fusion à haute température habitée par le souffle de l'homme et de sa flamme, tout comme la photographie se produit par une exposition à la lumière du soleil. Ce sont deux techniques soeurs, deux sources de vie qui vont chercher la brûlure pour advenir et exister.

La visibilité, tout comme l'ambition photographique, est à double tranchant : quête pour l'artiste qui veut créer une apparition, mais aussi simple mécanique physiologique nichée dans l'architecture d'un oeil. L'Humeur vitrée, l'installation clôturant l'exposition, nous rappelle à cette double nature : l'oeil, en tant que globe, est rempli d'une substance nommée « vitré » pouvant être à l'origine de la vision de « corps flottants », tâches ou filaments dansant dans l'atmosphère lorsque l'oeil se meut. Alors, une voûte lumineuse ou une cartographie stellaire attire le regard vers le haut, oblige à raidir la nuque pour faire l'expérience visuelle d'une composition organique et ordonnée, à la fois opaline, cristalline, givrée, gelée, aqueuse, sombre, lumineuse, momifiée, émaillée, médusée, minérale, végétale, animale, aquatique, radiographique, mathématique, labyrinthique. En un mot : cosmique.

Léa Bismuth

1. Albert Camus, Noces, Folio Gallimard, page 26

Vernissage de Pia Rondé & Fabien Saleil "La campagne est noire de soleil"
Pia Rondé & Fabien Saleil, Humeur vitrée, 2016

[18:00-21:00] Vernissage de Pierre Charrié "Ondes"
Location:
Great Design Gallery
65, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 93 16 43
Mobile : +33 (0)6 21 55 46 36
Mail : info@greatdesign.fr
Internet Site : www.greatdesign.fr
Description:
en collaboration avec Lily Alcaraz & Léa Berlier

du 17 mars au 14 avril 2016

GREAT DESIGN a le plaisir de présenter l'exposition ONDES.

SURFACES SONORES, conçues par Pierre Charrié et PINCEAU, réalisées en collaboration avec les designers textiles Lily Alcaraz & Léa Berlier et éditées par GREAT DESIGN, investissent l'espace de la galerie, transformé ainsi en paysage sonore et lumineux.

La lampe PINCEAU vient agrandir la famille de luminaires de la galerie.
Editée en deux formats (64 cm et 94 cm), elle est disponible en trois tissages différents : Orage, Ondée, Bruine.

Vernissage de Pierre Charrié "Ondes"

[18:00-21:00] Vernissage de Rachel Labastie
Location:
Galerie Odile Ouizeman
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 91 89
Fax : +33 (0)1 42 71 94 13
Mail : contact@galerieouizeman.com
Internet Site : www.galerieouizeman.com
Description:
De l'apparence des Choses, Chapitre V, Territoires

Exposition du 19 Mars au 4 Mai 2016
Vernissage le Samedi 19 Mars de 18H à 21H

Manipulant les paradoxes, jouant sur l'ambiguïté de formes à la fois séduisantes et dérangeantes, Rachel Labastie pose un regard critique sur les modes d'aliénation physique et mentale produits par une société toujours plus encline à contrôler les corps et les esprits. Dans un permanent jeu de forces contraires, elle nous invite à voir au-delà de l'apparence des choses.

Son rapport à la matière est à la fois intime et puissant, conceptuel et physique, contemporain et ancré dans les pratiques séculaires de la terre crue et cuite. Alors qu'elle choisit des objets relevant du registre de la violence comme des haches ou des entraves, elle n'exalte aucunement une activité pulsionnelle. Bien au contraire, elle réalise ses pièces avec beaucoup de minutie, un labeur patient au cours duquel elle pose sa réflexion sur l'enfermement, l'aliénation, la contrainte mentale autant que physique.

Ses sculptures se situent à égale distance de l'intimité et de l'universalité, servant tout à la fois d'illustrations, de contrepoids et de remèdes à la destinée humaine, sur un mode d'être tenant de l'inventaire (ce qui est), de l'enchantement (ce qui exalte), de la thérapie (ce qui sauve).

Rachel Labastie poursuit la série d'exposition De l'apparence des choses. Elle développe également de nouveaux projets comme Liberté liberté chérie au musée Basque de Bayonne ou lors de l'exposition Ceramix - Ceramic art from Gauguin to Schütte au Bonnefantenmuseum (Maison Rouge - Maastricht, Pays bas) ainsi que différents projets collectifs au niveau national et international (2016 L'aristocratie, Hong Kong).

Vernissage de Rachel Labastie
Mains, terre paraffine, 15x22x17cm, 2016

Rachel Labastie expose également hors les murs :
Ceramix de Rodin à Schütte - La Maison rouge
Fondation Antoine de Galbert, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Silvère Jarrosson "In Utero"
Location:
Galerie Hors-Champs
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 53 48 14 04
Mail : contact@galerie-hors-champs.com
Internet Site : www.galerie-hors-ch​amps.com
Description:
Exposition du 19 mars 2016 au 29 avril 2016
Vernissage le 19 mars 2016 de 18 heures à 21 heures

Commissaire d'exposition : Hannibal Volkoff

Pour sa première exposition monographique, « In Utero », Silvère Jarrosson prolonge l'édification de son univers pictural comme une cartographie psychique, et en atteste la singularité dans ses voyages visuels, entre l'exploration géologique et la vision microscopique.

Si la carte est bien tracée, le territoire, lui, est encore indéfini, et compte bien le rester. C'est que ce territoire se plaît à se dérober, comme la peinture se dérobe du pinceau suspendu de Jarrosson, à se mouvoir dans un panel d'évocations unissant les opposés (l'infiniment grand et l'infiniment petit mais aussi le charnel et l'inerte) pour les diriger vers autre chose.

En effet, Jarrosson travaille en dripping afin de mieux se laisser guider par la matière -n'est-ce pas de cela dont il s'agit toujours en peinture : l'apprivoisement commun de deux forces… L'inspiration de l'artiste est dans la matière elle-même, dans son potentiel que l'on pourrait presque croire autonome -comme un corps de ballet ? La peinture prend vie, les sillons se dessinent, se conquièrent dans le grand projet d'ensemble, qui serait la toile, mais au sein de ce projet, chaque mouvement se constitue d'une multitude d'autres mouvements, fragmentés, s'attelant à leur propre vie de traces fractales.

Après l'invasion de la toile, Jarrosson orchestre son magma psychédélique au couteau, en compose l'harmonie et les modulations avec un sens du détail particulièrement raffiné. Chaque geste contient un univers en soi, et de leur assemblage une naissance s'opère.

De quelle naissance s'agit-il ? Celles des formes, échappées du chaos. Le sujet de l'exposition n'est pas le motif reconnaissable, défini par sa fonction, que ces formes vont adopter, non, le sujet est leur engendrement. La nuit utérine, la gestation qui n'est pas encore langage, est la quête centrale de la peinture abstraite.

En biologie, le terme in utero qualifie des phénomènes physiologiques susceptibles d'impacter le développement de l'embryon. Si la peinture suit son propre cours, si chaque forme suit sa propre migration, alors l'enfant sera mutant. Très souvent, les compositions de Jarrosson jouent de fractures, d'anomalies soudaines qui rompent l'intention d'un mouvement principal. La faune cellulaire se refuse à l'identifiable et revendique l'anomalie : c'est peut être pour cela qu'il règne sur chaque toile une atmosphère désolée, murmurant le sommeil d'une galaxie morcelée ou d'un monde désertique, comme le requiem de la figure qui n'apparaîtra pas…

Dans le film de Kubrick, 2001 l'Odyssée de l'Espace, le voyage aux confins de l'univers équivaut à une renaissance, où le devenir-fœtal est un devenir-astre. Le retour aux sources est le propre de toute odyssée. Celle de Silvère Jarrosson est de faire de cette aspiration un paysage, une peau pour vêtir le chaos dont le seul devenir serait celui de la latence.

Vernissage de Silvère Jarrosson "In Utero"

[18:00-21:00] Vernissage de Sylvie KIMYON
Location:
Galerie Le Ballon Rouge
10, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 86 24 23 55
Mail : contact@leballonrouge.paris
Internet Site : www.leballonrouge.paris
Description:
DU 19 MARS AU 31 MARS 2016
Du lundi au dimanche de 10h à 12h et de 13h à 19h
Vernissage samedi 19 mars de 18h à 21h

L'exposition ...
Après de nombreux apprentissages allant des Arts Décoratifs aux Beaux-Arts de Paris, de sa formation de graveur sur bois et sur cuivre en rencontres marquantes comme celle d'Etienne Martin et de Ye Xin, de sa pratique de la danse à celle du Tai-Chi, du jaune des feuilles d'automne de la forêt de Fontainebleau aux lignes de la calligraphie chinoise, le travail de peintre de Sylvie Kimyon a évolué pour ne donner à voir qu'une recherche poétique de la couleur et des formes en mouvement. Les carrés se démultiplient, se croisent, créent leurs propres espaces. Ces corps flottants ne sont immobiles qu'en apparence, le spectateur est invité à les plier et déplier en lui, à en éprouver leur forces, à se laisser entraîner par eux. Des signes pour s'échapper de soi...

Vernissage de Sylvie KIMYON

[18:00-20:00] Vernissage de Wang Keping
Location:
Galerie Zürcher
56, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 82 20
Fax : +33 (0)1 42 72 58 07
Mail : info@galeriezurcher.com
Internet Site : www.galeriezurcher.com
Description:
19 mars - 14 mai 2016

Le sculpteur chinois Wang Keping, né en 1949 (naissance de la République Populaire de Chine) après avoir subi 29 ans d'exil - il a été expulsé en 1984 - connaît enfin la reconnaissance dans son pays d'origine : une première rétrospective lui a été consacrée à Pékin en 2014 par l'UCCA (Ullens Center for Contemporary Art). En France, il vient de terminer une œuvre monumentale, Les Gardiens, pour le Château de la Celle-Saint-Cloud, propriété du Ministère des Affaires Etrangères.
La galerie Zürcher est particulièrement fière de l'avoir soutenu et maintes fois exposé depuis 1986 à Paris puis à New York (depuis 2011). Wang Keping est, à la fin des années 1970, l'un des fondateurs du premier groupe d'artistes chinois dissidents baptisé Xing Xing (Les Etoiles) parce que se souvient-il « nous étions alors les seules lueurs qui brillaient dans une nuit sans fin ».

A 18 ans il est « Garde rouge ». Survivant au régime des camps de rééducation, il décide de devenir sculpteur à la fin des années 1970 et choisit le bois comme matériau de prédilection. Contestataire, ses premières œuvres sont explicitement provocantes : Idole ou Silence (1979) eurent un grand retentissement et furent exposées au Centre Georges Pompidou en 1989 et plus récemment à New York (China Institute in America, 2011). Un esprit de provocation qui l'anime toujours.

Son ami Ai Wei Wei écrit : « L'œuvre de Wang Keping associe une approche traditionnelle de la sculpture à un usage profondément original des matériaux et des textures. C'est cette approche et cette technique si uniques, alliées à sa compréhension des formes abstraites et de l'espace, qui confèrent à son œuvre la sensibilité et la personnalité propre à l'art contemporain. (1) »

1. Essai d'Ai Wei Wei dans « Wang Keping », catalogue publié à l'occasion de l'exposition personnelle de l'artiste au Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin du 27 septembre 2013 au 5 janvier 2014.


Expositions historiques
1980 : Première exposition officielle du groupe « Les Etoiles » au Musée national d'Art de Chine, Pékin.
1979 : Première exposition non-officielle du groupe « Les Etoiles » devant le Musée national d'Art de Chine, Pékin.

Expositions personnelles (Sélection)
Wang Keping, Zürcher Gallery, New York (2016) ; Wang Keping, Ullens Center for Contemporary Art (UCCA), Beijing (2014) ; Women, Zürcher Studio, New York (2013) ; Ben Brown Fine Arts, London (2013) ; Renaissance, Galerie Zürcher, Paris (2012) ; Wood, Flesh Form,10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong (2012) ; Zürcher Gallery, New York (2011) ; La Chair des forêts, Musée Zadkine, Paris (2010) ; He Xiangning Art Museum, Shenzhen (2008) ; 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong (2007) ; Galerie Zürcher, Paris (2006) ; Galerie Grand Siècle, Taipei (2005) ; Galerie Zürcher, Paris (2003) ; 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong (2002) ; Déesses, Galerie Zürcher, Paris (2001) ; Galerie Zürcher, Paris (1999) ; Galerie Zürcher, Paris (1998) ; Alisan Fine Art, Hong Kong (1997) ; The Hong Kong University of Science and Technology, Hong Kong (1997) ; Ethan Cohen Gallery, New York (1996).

Vernissage de Wang Keping
à gauche: Couple, 2015, bois de frêne, 65 x 50 x 49 cm
à droite: Grand couple, 2012, Laiton martelé patiné, 220 x 120 x 160 cm

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Danse, Musique et Théâtre"
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Danse, Musique et Théâtre"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Une deuxième image"
Location:
Maison des Arts de Malakoff
105, avenue du 12 février 1934
92240 Malakoff
M° Malakoff - Plateau de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 47 35 96 94
Fax : +33 (0)1 47 35 91 54
Mail : maisondesarts@ville-malakoff.fr
Internet Site : maisondesarts.malakoff.fr
Description:
Vernissage Samedi 19 mars - 18h
Exposition du 19 mars au 8 mai 2016

Commissaires invités : Anaël Pigeat et Renaud Auguste-Dormeuil

Avec : Laëtitia Badaut Haussmann, Jérémie Bennequin, Raphaële Bezin, François Bianco, Kyrill Charbonnel, Brice Dellsperger, Tim Eitel, Ken Gonzales-Day, Gianni Motti, Fabrice Samyn, Alexandre Singh

Après notre exposition Time Capsule, en 2012 à la Maison des Arts, dans laquelle nous montrions des œuvres qui rassemblaient plusieurs temps dans une même image, nous nous sommes interrogés, en guise de deuxième volet d'un diptyque d'expositions, sur le fait que certains artistes activent plusieurs images dans une même image.

Pour la Deuxième image, nous avons choisi des œuvres où coexistent des images activées et d'autres désactivées. Que signifie l'activation d'une œuvre ? Toute création est-elle une activation ? Quels sont les différents types possibles d'activation ? L'activation d'une œuvre passe-t-elle par la désactivation d'un objet ?

Certaines œuvres semblent pouvoir être activées en fonction de corps qui les parcourent, des yeux qui les regardent, des énergies qui les traversent, des silences qui planent sur elles, en fonction d'une absence, d'un hors-champ, d'un geste de l'artiste ou de la disparition même de cette œuvre. Parfois des images sont activées à l'intérieur d'une œuvre. Toutes donnent à voir une autre image, une deuxième image, visible ou invisible, qui se superpose au réel.

Ces œuvres à réactiver ne sont pas des ready-made, mais plutôt des « anti-ready-made », des objets inutiles activés pour devenir une œuvre. Ce ne sont pas des photographies, qui pourraient pourtant être prises comme l'activation d'un instant. Ce ne sont pas le fruit d'anamorphoses mais l'effet qu'un hors-champ produit sur une image. C'est l'arrivée du réel qui transforme l'art.

Et toute l'exposition pourrait se dessiner comme un mouvement de caméra qui passerait du champ au hors-champ, et du hors-champ au champ. C'est le hors-champ qui déclenche l'image.

Rencontre avec les commissaires de l'exposition le dimanche 20 mars à 15h
Visites accompagnées de l'exposition le samedi 26 avril à 15h et 16h30

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "bOurlesque"
Location:
Galerie Municipale de Vitry
Galerie Municipale Jean-Collet
59, avenue Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 15 33
Mail : galerie.municipale@mairie-vitry94.fr
Internet Site : galerie.mairie-vitry94.fr
Description:
Jusqu'au 30 avril
Vernissage : samedi 19 mars à 18h

Avec les œuvres de Michel Blazy, Anna et Bernhard Blume, Rémi Boinot, Raphaël Chipault / Gilles Gerbaud, Erik Dietman, Anthony Duchêne, Richard Fauguet, Patrice Ferrasse, Jérémy Laffon, Loriot & Mélia, Saverio Lucariello, Philippe Mayaux, François Mezzapelle, Francis Montillaud, Valérie Mréjen, Simon Nicaise, Bernard Quesniaux, Alexandra Sá, Peter Saul, Patrick Van Caeckenbergh.

Commissariat Jacques Py et Catherine Viollet

Sous l'égide d'un portrait photographique d'Henri de Toulouse-Lautrec, vêtu d'un kimono et louchant, les artistes de l'exposition bOurlesque se jouent des codes, réfutent le sérieux, dynamitent le bon goût comme valeurs établies et assument la part d'auto-dérision entrainant en leur sillage la sympathie des spectateurs… En définitive, dans le burlesque il n'y a jamais eu de place pour les normes admises, la logique et le réalisme !


Samedi 19 mars à 18h : performance participative "Le Dais" de Patrick Van Caeckenbergh
Déambulation - procession insolite du MAC VAL vers la Galerie municipale Jean-Collet
A quelques jours du printemps, la réplique du Dais de l'artiste flamand est activée dans la ville de Vitry-sur-Seine, du MAC VAL à la galerie. La procession insolite convie le public à une recréation du monde ; femmes et hommes portent leur ciel, leur condition d'habiter la terre en poète. Inscription pour participer à l'activation du Dais jusqu'au 11 mars - Pour tout renseignement : 01 43 91 15 33

Samedi 19 mars à partir de 18h : chorégraphie "eXtension - CURIOSITIES solo" de Maxence Rey
A la galerie lors du vernissage de l'exposition "bOurlesque"
Maxence Rey propose eXtension - CURIOSITIES solo, une performance spécifiquement conçue pour la galerie. En réinvestissant la créature énigmatique de la pièce CURIOSITIES, la danseuse et chorégraphe Maxence Rey pénètre l'exposition en l'appréhendant comme un cabinet de curiosités, une chambre des merveilles.










[19:00-22:00] Finissage de Paul Alessandrini "Solitudes"
Location:
Jola Sidi Gallery
80, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)1 40 27 04 04
Mobile : +33 (0)6 86 86 72 27
Mail : gallery@jolasidi.com
Internet Site : www.jolasidi.com
Description:
Vernissage le jeudi 4 février 2016 de 19h à 22h
Exposition du 4 février au 19 mars 2016

J'ai rencontré Paul il y a cinquante ans et je lui connais déjà quatre vies.

D'abord ce fut le chroniqueur musical flamboyant, le critique iconique de Rock & Folk qui nous faisait découvrir toutes les musiques émergentes de ces années folles que furent les sixties et les seventies.

Ensuite, directeur artistique du mythique Palace : lors de soirées mémorables, où de grands noms de la soul pop disco s'y produisirent.

Puis ensemble, nous partageâmes la rédaction en chef de Match International, une aventure un peu folle qui réunit un temps les groupes Filipacchi et Time Life.

Enfin, au début des années 90, il se consacra presque exclusivement à la photographie. Ses photos illustraient les articles de voyage de son inséparable compagne Marjorie avec laquelle il sillonnait le monde.
Il se prit ainsi de passion pour ce nouveau moyen d'expression. Et l'on découvrit que Paul n'était pas un photoreporter ou un photojournaliste de plus, mais un photographe voyageur qui au delà de la beauté du monde et des hommes, capte avec un style original (tendresse, humour) surtout des émotions: les siennes.
Ainsi de ces « Solitudes »…
Il est passé avec succès des mots aux images.

Joli parcours !

JEAN-JACQUES NAUDET
Directeur de L'Œil de la photographie


Paul Alessandrini

Journaliste, écrivain, éditeur, cinéaste, animateur de radio, producteur, photographe...
Si Paul Alessandrini a connu une carrière éclectique tout au long d'une vie riche de rencontres et d'expériences nouvelles, c'est depuis toujours sous le signe du voyage.
Participant, dès la fin des années 1960, à l'invention de la « rock critique » en France, il contribue au succès d'une nouvelle presse (Rock & Folk, Actuel). Il poursuit le défrichage des nouvelles musiques dans de nombreuses émissions de radio : jazz, rock et musiques du monde (France Musique, France Culture). Aux Etats-Unis comme en Europe, il part sur les traces des géants du jazz et des stars du rock. Ses documentaires le conduisent à New York, au Brésil, à Cuba, en République Dominicaine et en Jamaïque, où il filme Bob Marley en studio : des instants rares que l'on retrouve dans le film devenu mythique « Rastas et Ballon Rond ».
Dans les années 1977-80, il distribue quelques films oubliés par le circuit classique (Jimi Hendrix, Denis Hopper...), et devient le directeur artistique du Palace, le club mythique, où il invite les plus grandes stars « disco » du moment: de Grace Jones, Patti Labelle ou Gloria Gaynor à Bette Midler, voire Michael Jackson au sein des Jackson 5.
Depuis le début des années 1990, c'est avec un appareil photo qu'il parcourt la planète, attaché à capter les instants de beauté du monde et la vérité des hommes. Avec une prédilection pour l'Asie (Japon) dans tous ses aspects, traditionnels et contemporains.
Ses photographies ont donné lieu à plusieurs expositions, à Paris : Maison de la Chine, Hôtel Sofitel Paris le Faubourg, à Rabat au Maroc et à Bastia (« Tous à Table » ou L'Art de vivre au Japon).

Finissage de Paul Alessandrini "Solitudes"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Norouz"
Location:
Galerie des 13 regards
4, rue du docteur Leray
75013 Paris
M° Maison Blanche
France
Mobile : +33 (0)6 47 33 16 37
Internet Site : www.galerie-des-13-regards.fr
Description:
Norouz (fête du nouvel an perse)

L'Association Setak a le plaisir d'organiser l'exposition des peintures de Bita Baharmast et des illustrations de Maryam Jafari à l'occasion de Norouz (fête du nouvel an perse) qui se tiendra du 16 au 30 mars 2016 dans "la Galerie des 13 regards".

[19:00] Vernissage de l'exposition collective "7 femmes"
Location:
APONIA
scène conventionnée
6, avenue Montrichard
94350 Villiers-sur-Marne
M° RER A Noisy-le-Grand (Mont d'Est)
France
Phone : +33 (0)1 49 30 57 29
Mobile : +33 (0)6 20 49 36 90
Mail : aponia@wanadoo.fr
Internet Site : www.aponia.fr
Description:
Aponia présente en partenariat avec l'Association Jondeau Tequi

AURORA - HELENA - KARIDIA - KOUDABEE - MALEN - NADJIA - ZAHIA

Exposition du 19 mars au 27 mars 2016
Vernissage le 19 mars à partir de 19h (entrée libre)

"7 femmes"

Illustrations / Emmanuelle Kast Duparchy
Conception Graphique / Vincent Perrottet

Recueil de narration du parcours de migration de 7 femmes venues d'ailleurs
Projet soutenu par la Drac Ile de France

[19:30] Vernissage de l'exposition "Dessins de nus"
Location:
L'Age d'Or
Boire - Manger - Ecouter - Voir
26, rue du Docteur Magnan
75013 Paris
M° Tolbiac, Olympiades
France
Phone : +33 (0)1 45 85 10 58
Mail : contact@lagedorparis.com
Internet Site : www.lagedorparis.com
Description:
Exposition collective des artistes de l'Atelier libre de modèle vivant de la Grande Masse des Beaux Arts

Ouvert tous les jours du 19 au 2 avril
Vernissage le samedi 19 mars à partir de 19h30

Vernissage de l'exposition "Dessins de nus"

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés