Friday, April 22, 2016
Public Access


Category:
Category: All

22
April 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Jour de la Terre - Θ
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Le Jour de la Terre marque tous les ans l'anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu'on le connaît aujourd'hui. Le jour de la Terre fut célébré pour la première fois le 22 avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés.

Gaylord Nelson, sénateur du Wisconsin, a proposé la première manifestation environnementale d'envergure sur le territoire américain pour secouer l'establishment politique et forcer l'insertion de la problématique environnementale à l'agenda national. « C'était un pari », se rappelle-t-il, « mais cela a fonctionné »[1]. En effet, ce premier Jour de la Terre a mené à la création de l'agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA) et à l'adoption de la loi « Clean Air, Clean Water, and Endangered Species ». En 1990, sous l'égide de l'environnementaliste américain Denis Hayes, le Jour de la Terre est devenu un événement planétaire, mobilisant 200 millions de personnes dans 141 pays et jouant un rôle de levier pour les enjeux environnementaux globaux. Le Jour de la Terre a donné un élan énorme aux campagnes de sensibilisation à la réutilisation et au recyclage, et a aidé à préparer le terrain pour le Sommet de la Terre des Nations Unies à Rio de Janeiro en 1992.

Au Québec, c'est depuis 1995 qu'on le célèbre en organisant toutes sortes d'activités de sensibilisation face aux enjeux environnementaux. Le Jour de la Terre fait résonner haut et fort le message que des citoyens de toute la planète souhaitent une action rapide et décisive en faveur de l'énergie propre.

Aujourd'hui, plus de 500 millions de personnes dans 184 pays passent à l'action chaque année dans le cadre du Jour de la Terre. Au fil des ans, le Jour de la Terre est devenu l'événement participatif écologiste le plus important de la planète.

JAMES BOND, 007 L'Exposition - 50 ans de style Bond
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Du 16 avril au 4 septembre 2016

DE LUNDI À VENDREDI 10H30 - 19H30
Dernière entrée 1h avant la fermeture
SAMEDI, DIMANCHE ET JOURS FÉRIÉS 9H30 - 20H
Dernière entrée 1h avant la fermeture

FERMETURES EXCEPTIONNELLES
Fermetures exceptionnelles les 26, 27, 28 et 29 mai à 14h et le 5 juin 2016 toute la journée

Tarifs
Adultes 21,99 €
Enfants (-12 ans) 16,99 €
Enfants (-4 ans) Gratuit
Pack Famille (2 adultes + 2 enfants) 69,99 €
Lundi (hors juillet-août) 18,99 €
Personne handicapée 18,99 €
Billets horaires par tranches de 30 mn

Infos & Réservations : www.jamesbond007-exposition-paris.fr
#Expo007Paris

Ce printemps, la Grande Halle de la Villette accueillera James Bond 007, l'exposition, 50 ans de style Bond. Une expérience qui plongera le visiteur au cœur du processus de création et de développement du style Bond tout au long de ses 50 ans d'histoireà travers les stars emblématiques, les costumes, les véhicules, les gadgets, les effets spéciaux, les illustrations, les destinations exotiques, les armes, les cascades et les accessoires.

Le parcours de l'exposition permettra de découvrir l'univers Bond à travers différents angles : les séquences d'ouverture des films, les territoires étrangers, le travail créatif de Ian Fleming, la section Q...

Pour la première fois en Europe, des pièces exclusives issues du tournage de Spectre seront présentées !

Le public pourra notamment découvrir l'Aston Martin DB10, le costume blanc de Daniel Craig, la robe en satin portée par Léa Seydoux, le pc portable de Q, le corset de Monica Bellucci...

Depuis ses débuts au Barbican Centre à Londres en 2012, Designing 007 a été présentée à Toronto, Shanghai, Melbourne, Moscou, Rotterdam, Madrid et Mexico.

Le Barbican Centre et EON Productions ont uni leurs forces pour créer une exposition exceptionnelle conçue par Ab Rogers grâce à un accès sans précédent aux archives de production d'EON, et en collaboration avec l'historienne de mode Bronwyn Cosgrave et la créatrice de costumes primée aux Oscars® Lindy Hemming.

JAMES BOND, 007 L'Exposition - 50 ans de style Bond

Exposition "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
6 avril - 24 juillet 2016
Tous les jours de 10h à 18h

Conditions d'accès : exposition seule : 8,50€ / musée et exposition : 12€

18 juin 1815, la bataille de Waterloo sonne le glas de l'Empire. Napoléon, vaincu, prend la route de l'exil. Craignant un éventuel retour de l'homme des Cent Jours, l'Angleterre fait le choix de la dernière demeure de l'Empereur : ce sera Sainte-Hélène, petite île hérissant ses reliefs hostiles au milieu de l'Océan Atlantique. Napoléon y débarque avec ses plus fidèles compagnons et s'installe à Longwood House, logis pour le moins modeste dans lequel il finira ses jours.

Organisée autour de l'opération exceptionnelle de restauration des meubles de Longwood House, l'exposition Napoléon à Sainte-Hélène. La conquête de la mémoire offre au public français l'occasion unique de venir contempler le mobilier qui entourait l'Empereur au moment de sa mort. Les vestiges impériaux, que Napoléon a réussi à emporter avec lui, entrent en résonance avec la précarité de sa condition de prisonnier. Que reste-t-il alors de l'Empereur, que reste-t-il de l'homme ? Napoléon se lance dans sa dernière conquête, celle de la postérité et fait de Sainte-Hélène le lieu de l'écriture de la légende, dès avant sa mort, le 5 mai 1821.

Cette exposition produite par le musée de l'Armée, est organisée avec le soutien de la Fondation Napoléon, du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, des Domaines nationaux de Sainte-Hélène, du musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau et du gouvernement de Sainte-Hélène, ainsi que du CIC, grand partenaire du musée de l'Armée.



Vernissage "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Lit de camp de Napoléon Ier à Sainte-Hélène
Provenance : musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau
© DESOUCHES, Marie-Jean

Vernissage "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Masque mortuaire

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-13:00] Vernissage presse du Festival Hors Pistes "L'ART DE LA REVOLTE"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
FESTIVAL HORS-PISTES 2016
L'ART DE LA REVOLTE
22 avril - 8 mai 2016
Entrée Libre

Des mouvements Occupy à Podemos, des Printemps arabes aux lanceurs d'alertes et activistes numériques, la 11ème édition du festival Hors-Pistes prend comme terrain d'investigation le combat citoyen et ses représentations plurielles sur la scène artistique contemporaine. Exposition, projections, conférences, bibliothèque participative, ateliers, performances...pendant deux semaines le Centre Pompidou vit au rythme des révoltes citoyennes.

Vernissage presse vendredi 22 avril
10h-13h
Télécharger l'invitation
EXPOSITION
Vidéos, installations participatives, les oeuvres réunies documentent les contestations, en témoignent, ou en questionnent plus largement ses fondements idéologiques et anthropologiques.
Pouvoir, démocratie, mouvements citoyens, sont abordées par des oeuvres pluridisciplinaires avec notamment Phillipe Parreno, Ai Wei Wei, Chihiro Minato, Justine Triet...

PROJECTIONS - CINETRACTS
Les cinétracts sont à l'origine des films de trois minutes environ, filmés au banc-titre et réalisés entre autres par Godard, Marker, ou Resnais. Ils avaient pour fonction d'inciter le spectateur à prendre part à la lutte politique lors des événements de Mai 68.
Treize artistes répondent par une commande originale à la question du cinétract en 2016.

CONFERENCES
L'esprit d'insoumission, l'activisme dans l'art, la "guerilla gardenning" sont autant de thèmes abordées dans des tables rondes ouvertes à tous.
Avec notamment : Gabriella Coleman, Danielle Tartakowsky, Esteban Buch, Isabelle Sommier, Gaby Bonnefille... et une journée organisée par Geoffroy de Lasganerie, avec Edouard Louis, Achille Mbembe, Catherine Corsini, Céline Sciamma...

PERFORMANCES
BLANK PLACARD DANCE est une performance créée par Anna Halprin à San Francisco à la fin des années 60, en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays.La chorégraphe Anne Collod, en dialogue avec Anna Halprin, recréé l'oeuvre avec une trentaine de danseurs professionnels et amateurs. Elle donne une résonance contemporaine à cette oeuvre des années 60 et questionne la dimension politique de la performance et son inscription dans l'espace urbain.

ATELIERS
Initiation au tag en mousse, ateliers de hacking, de cryptographie ou de jeu vidéo engagé, dans les différents espaces qu'occupe la manifestation de nombreux ateliers sont proposés tout au long du festival.

BIBLIOTHEQUE PARTICIPATIVE
La Bpi met en place une bibliothèque participative et citoyenne, à laquelle le visiteur est invité à collaborer, en apportant un ou plusieurs livres qui ont éveillé en lui le désir de révolte et de changement. A son tour il pourra repartir avec un livre qui a éveillé un(e) autre citoyen, annoté, commenté, un livre unique, objet de transmission.

Vernissage presse du Festival Hors Pistes "L'ART DE LA REVOLTE"

11:00
12:00
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-21:00] Vernissage de Frédéric Miel "Ici Gît"
Location:
19 Côté Cour
19, rue Marc Seguin
75018 Paris
M° Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 85 09 04 10
Mail : contact@19cotecour.fr
Internet Site : www.19cotecour.fr
Description:
"Ici" est né le désir de réunir les créations sculpturales de Frédéric Miel. "Git" hommes et animaux, dans une communauté de destin, et pourtant l'immobilité appelle le mouvement, l'équilibre.
La double sollicitation proposée par l'artiste est un essai engagé pour observer la réalité contemporaine complexe de notre société, pour saisir la densité de nos vies contrariées, notre aspiration d'un ici intemporel ou d'un ailleurs éphémère.

Vernissage de Frédéric Miel "Ici Gît"


[17:00-20:30] Vernissage de l'exposition collective "Material Reality"
Location:
Galerie Vanessa Quang
7, rue des Filles du Calvaire
Fond de cour, porte gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 54 92 15
Fax : +33 (0)9 50 42 81 96
Mail : info@galerie-quang.com
Internet Site : www.galerie-quang.com
Description:
Apr 22nd - May 4th
Opening Reception: Friday, Apr. 22nd, 5pm -8:30pm

About digital and its culture

Exhibited Artists : Célia Calvez, Thibault Coudouret, Sybil Dary, Corentin Derbré, Geofrey Jeanville, Elisabeth Gomes-Barradas, Brendan Keenan, Shankar Lestréhan, Alisson Schmitt, Lilas Souksomboune, Sanisa Tulyasukh, Miharu Yanai

L'exposition regroupe le travail des étudiants de l'ARC (Atelier de Recherche et de Création) « DataFlow » de l'EESAB - Rennes . 1 2 Les travaux témoignent de la réflexion menée par chacun autour des différents états du matériau du numérique et de sa culture dans les arts plastiques (réseaux sociaux, avatar, modélisation 3D, jeux vidéos, images virales, virus...).



[18:00-20:00] Rencontre avec Jean-Louis Murat
Location:
Fnac Paris - Montparnasse
136, rue de Rennes
75006 Paris
M° Saint-Placide, Notre-Dame-des-Champs, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 49 54 30 00
Fax : +33 (0)1 49 54 30 03
Mail : montparnasse@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=4
Description:
pour son album "Morituri"

A l'occasion de la sortie de son nouvel opus "Morituri", la Fnac Montparnasse ouvre ses portes à Jean-Louis Murat, ce vendredi 22 avril 2016, pour une rencontre exclusive.
A découvrir dans les bacs le 15 avril, "Morituri" fait suite à "Babel" (2014), double album enregistré avec The Delano Orchestra.
Pour réaliser ce nouveau disque, l'artiste français a choisi d'entrer en studio avec le clavier Gaël Rakotondrabe (Antony And The Johnsons, CocoRosie...), le bassiste américain Christopher James Thomas mais aussi le batteur Stéphane Reynaud.
Il en résulte plusieurs morceaux tous aussi intéressants les uns que les autres : "Le Cafard", "La Chanson du Cavalier", "Nuit sur l'Himalaya", "Interroge La Jument", "Tous Mourus" ou encore "French Lynx".

[18:00-22:00] Vernissage d'Elodie Dornand de Rouville "Traversée"
Location:
La Ville a des Arts
15, rue Hégésippe Moreau
75018 Paris
M° La Fourche
France
Mail : la.ville.a.des.arts@gmail.com
Internet Site : www.lavilladesarts.org
Description:
Du vendredi 22 avril au dimanche 01 mai 2016
Ouverture du lundi au vendredi de 15h à 19h
le samedi et le dimanche de 14h à 19h
ou sur rendez-vous au 06 66 00 89 01

Vernissage le vendredi 22 avril à partir de 18h
et lancement du livre "Croquis de Corée"

Elodie Dornand de Rouville, artiste française vivant depuis plus de 10 ans en Corée du Sud, vient de publier la version française de son livre illustré sur la culture coréenne, réalisé à quatre mains avec l'anthropologue Benjamin Joinau.
Pour son exposition "Traversée", Dornand de Rouville a choisi d'extraire, pour la première fois en France, certains de ses croquis de leur contexte littéraire. En les retravaillant et les ré-assemblant sur papier de mûrier traditionnel, elle se donne le temps de partager, avec nous, sa relation
avec la Corée du Sud. Si la culture coréenne est parvenue à s'exporter internationalement, l'artiste nous en livre ici une vision distanciée, plus intime et sincère. Loin des clichés, Elodie nous entraîne de l'autre côté du miroir, mettant en scène avec humour les contradictions et paradoxes propres à la culture du pays du matin calme.
"Traversée" crée un ballet de fines correspondances visuelles, teintées d'onirisme et d'ironie, afin de dévoiler un regard personnel, jubilatoire et incisif de la société coréenne.
Les dessins d'Elodie Dornand de Rouville seront à découvrir à la galerie La Ville A des Arts du 22 avril au 1er mai 2016, tous les jours de 15h à 19h et sur rendez-vous.


Biographie
Elodie Dornand de Rouville est artiste et illustratrice. Diplômée de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle s'installe en Corée sur un coup de tête et parce qu'elle aime être lost in translation. Sérigraphies, installations, dessins, peintures, mix-média, graffiti-paper, soundmapping : elle multiplie les médias et les perspectives et expose régulièrement à Séoul depuis 2005. Elle a été artiste en résidence à Beppu au Japon, invitée à l'Institut française de Fukuoka, au Art Festival de Yeosu et au Mac Val de Créteil.
Dans le cadre de l'Année France-Corée, elle vient de publier
à l'Atelier des Cahiers "Croquis de Corée, un guide illustré de la Culture Coréenne" écrit avec l'anthropologue Benjamin Joinau.
www.elodiedornand.com

Contacts
Elodie Dornand de Rouville (Presse)
Email: elodiederouville@gmail.com
Téléphone: +82 10 31 18 01 88

Vernissage d'Elodie Dornand de Rouville "Traversée"

[18:00-21:00] Vernissage de Barbara DURAN "WHITE"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Vernissage de Barbara DURAN "WHITE"

[18:00-21:00] Vernissage de Christina Hemauer & Roman Keller "Voyages atmosphériques"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
du vendredi 22 avril au dimanche 29 mai 2016 / 13h-19h
Vernissage le vendredi 22 avril 2016 de 18h à 21h

Depuis 2003, les recherches de Christina Hemauer et Roman Keller témoignent d'une implication écologique et politique d'envergure par le biais de films, performances, installations ou publications. En vue de leur exposition au CCS, ils lancent un ballon solaire équipé d'une technique de communication perfectionnée, depuis un glacier dans les Alpes suisses, où les réflexions sur la neige permettent une ascension plus rapide. Les données ainsi récoltées sont soumises à de multiples paramètres. Les artistes ont notamment constaté, avec le climatologue Atsumu Ohmura, que le bleu du ciel change aussi à cause du réchauffement climatique. Bleu céleste qui occupe une place essentielle dans leur exposition.

Vernissage de Christina Hemauer & Roman Keller "Voyages atmosphériques"
Christina Hemauer & Roman Keller, Fischaugenaufnahme auf dem Col du Géant, 2015

[18:00-22:00] Vernissage de Christine Glen & Isabelle Laurent Brion
Location:
Laboratoire d'exposition Art&Moi
Groupement Intensité
11-13, rue de l'Echiquier
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis
France
Mail : uta.kriesten@free.fr
Description:
Quelques mots à propos de l'exposition Ménopause - Bouffées de couleurs
Cette exposition est une façon de narguer le monstre "Chronos", une fête des couleurs pour célébrer une révolution culturelle en cours.
Contrairement à autrefois, cette transition dans la vie d'une femme annonce l'entrée dans un nouveau cycle et non plus un avant signe de vieillesse, un coup d'arrêt, qui ralentit l'élan, estampille la personne.
"Ménopause - bouffées de couleurs" témoigne d'un éclat réveillé. Éclosion d'énergie débordante. Orgie de couleurs saturées. Passage vers une période plus pleine, plus entière encore, avec des contraintes en moins, la maturité en plus.
Appartenant à une génération qui n'a plus de modèle puisque leurs mères et leurs grand-mères ont vécu la chose différemment, Christine Glen et Isabelle Laurent Brion sont des exploratrices de cette nouvelle condition de la femme. Elles défrichent un territoire vierge et découvrent avec étonnement ces temps inconnus de la féminité.
Dans le cadre de cette exposition, elles mettent en regard la continuité de leur travail de peinture et des fragments d'interviews de femmes de différents âges sur la question intime de la ménopause, nous conduisant à dédramatiser, à ouvrir un espace de débats et d'échanges sur une interrogation qui reste encore peu partagée.
Le lien à l'art ne vieillit pas. Chaque fois que le peintre prend le pinceau, il se sent vivant comme au premier jour. Le temps glisse sur la toile sans s'y arrêter.
Olivier Wahl

Exposition du 22 au 24 avril 2016
vendredi et samedi de 14h à 20h,
dimanche de 14h à 19h

Vernissage de Christine Glen & Isabelle Laurent Brion

[18:00-20:00] Vernissage de Dara Birnbaum "Psalm 29 (30)"
Location:
Galerie Marian Goodman
66&79, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 04 70 52
Fax : +33 (0)1 40 27 81 37
Mail : parisgallery@mariangoodman.com
Internet Site : www.mariangoodman.com
Description:
Du Vendredi 22 avril 2016 au Samedi 4 juin 2016.

« D'après moi les oeuvres n'apportent pas de réponse ; je n'ai jamais su faire cela. Elles posent toujours une question. »
Dara Birnbaum

La Galerie Marian Goodman est heureuse de présenter "Psalm 29(30)", une nouvelle installation vidéo multiécrans de Dara Birnbaum. La genèse de cette nouvelle oeuvre date de 2014, quand à la suite d'une longue hospitalisation, le chant du Psaume 29(30) apporta à Birnbaum un espoir de guérison et devint une source d'inspiration. Destiné à être chanté solennellement, ce psaume d'action de grâce est attribué au roi David. Celui-ci l'aurait écrit après s'être remis d'une grave maladie, le psaume évoque ainsi pour Birnbaum « la contradiction entre la lumière et l'ombre, la vie et la mort ».

En entrant dans l'espace de la galerie, le visiteur découvre d'abord cinq vidéos de paysages des Alpes italiennes. Empreintes de sérénité, ces images ont été filmées par l'artiste en 2011 lors de sa résidence à la Fondation Rockefeller de Bellagio au bord du lac de Côme. Le visiteur est ensuite invité à entrer dans le coeur de l'installation, une pièce centrale dans laquelle est projetée une vidéo composée d'images de la guerre civile en Syrie tournées en 2014. Provenant d'Internet et issues de diverses sources, ces images sont des témoignages directs qui révèlent une sensibilité rarement visible dans les médias.

« L'installation dans son ensemble est une méditation autour de la possibilité de guérison, un environnement conçu afin que le spectateur, lorsqu'il se trouve dans la pièce centrale puisse se confronter à des images de guerre dépourvues de la mise en scène déployée par les médias de masse et les chaînes d'information continue. » Dara Birnbaum, 2016

La défiance de Birnbaum concernant la spectacularisation de la guerre fait écho à la réflexion de Susan Sontag vis-à-vis de la photographie de guerre. «Existe-t-il un antidote à l'éternelle séduction qu'exerce la guerre ? » se questionne Sontag. Avec "Psalm 29(30)", Dara Birnbaum s'interroge à son tour : « La souffrance peut-elle être représentée de manière à générer de la pensée plutôt que de la peur, de l'angoisse ou de la colère ? »

Le montage et la post-production des vidéos ont été réalisés par Dara Birnbaum en collaboration avec Michael Saia. Les deux compositions sonores ont été spécialement créées pour cette oeuvre par Neil Benezra. Le Psaume 29(30) chanté par un choeur de moines de l'ordre des Chartreux est la source principale de la composition à l'extérieur de la pièce de projection. A l'intérieur, la partition originale de Benezra s'inspire de la musique syrienne et combine différent éléments sonores comme des cloches d'église ou des sonorités de la nature.

Artiste pionnière de l'art vidéo, Dara Birnbaum réalise sa première installation vidéo intitulée « Attack Piece » en 1975. Elle a toujours résisté à l'idée de réduire la présentation d'images en mouvement à une projection unique dans un espace obscur. Elle est ainsi l'une des premières artistes à avoir conçu des installations vidéo complexes et innovantes, juxtaposant des images empruntées à des sources diverses, intégrant parfois des photographies ou des éléments sculpturaux et architecturaux. Elle est notamment connue pour avoir détourné et manipulé l'imagerie télévisuelle. Depuis près de quarante ans, Birnbaum développe une oeuvre protéiforme
qui révèle le caractère idéologique des médias de masse et dénonce leur esthétique.

Dara Birnbaum (née à New York en 1946) est diplômée en architecture de la Carnegie Mellon University (Pittsburg), en peinture du San Francisco Art Institute et a obtenu un certificat en vidéo et montage électronique de la New School for Social Research (New York). Depuis sa première exposition en 1977 à l'Artists Space de New York, Birnbaum a eu des expositions personnelles dans de nombreux musées internationaux tels que, The Museum of Modern Art (MoMA), New York (2007); The Jewish Musem, New York (2004); Kunsthalle Wien, Vienne (2006 et 1995); Institut Valencià d'Art Modern (IVAM), Valence; (1990); The Whitney Museum of American Art, New York (1984). En 2009-2010, une exposition rétrospective "Dara Birnbaum: The Dark Matter of Media Light" a été présentée au Stedelijk Museum voor Actuele Kunst (S.M.A.K.), Gand, et a également voyagé au Museu de Arte Contemporânea de Serralves, Porto. En France, le Consortium de Dijon lui a consacré sa première exposition personnelle en 1984 et son travail a été montré à plusieurs reprises au Centre Pompidou, Paris ainsi que dans plusieurs autres musées français tels que le
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, le Musée Fabre à Montpellier ou le FRAC Lorraine à Metz.

Birnbaum a également participé à un grand nombre d'expositions collectives, de festivals et biennales dont la Biennale de Venise ou Documenta, Kassel. Elle a reçu plusieurs prix prestigieux comme The Rockefeller Foundation Bellagio Center Arts Residency (2011), le Pollock-Krasner Foundation Grant (2011) et le United States Artists Fellowship (2010). Elle est aussi la première femme récompensée du prix Maya Deren dans la section vidéo par l'American Film Institute en 1987. Elle enseigne actuellement à la School of Visual Arts (SVA), New York. Parallèlement à cette nouvelle exposition à Paris, son travail est montré dans deux expositions collectives ; MashUp: The Birth of Modern Culture à la Vancouver Art Gallery et Happy Ending au FRAC Champagne-Ardenne, Reims. En mai 2016, The Kitchen Center à New York lui décernera une
récompense lors de son gala de printemps.

Michael Saia est musicien, cinéaste et fondateur de la société de montage filmique jumP. Il a participé à plusieurs longs-métrages tels que la comédie dramatique Glory Road de James Gartner et Low Down de Jeff Preiss, un biopic sur le thème du jazz. Il a également travaillé sur les documentaires Living The Legacy de Cynthia Wade et Mission Congo.

Neil Benezra est compositeur et concepteur sonore pour le cinéma, le théâtre et les arts, ainsi que fondateur de la Brooklyn Sound Society. Il a collaboré avec des réalisateurs et artistes reconnus comme Abel Ferrara, James Franco, Richard Foreman, Joan Jonas, et On Kawara. Il a travaillé entre autre pour la Dia Art Foundation, New York ; le Museum of Contemporary Art, Los Angeles; l'Institute of Contemporary Art, Philadelphie et le Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig (Mumok), Vienne.

Vernissage de Dara Birnbaum "Psalm 29 (30)"

[18:00-21:00] Vernissage de Lennart Lahuis & Willem Oorebeek "Dead Seconds"
Location:
Shanaynay
78, rue des Amandiers
75020 Paris
M° Ménilmontant, Père Lachaise
France
Mail : info@shanaynay.fr
Internet Site : www.shanaynay.fr
Description:
with :
Lennart Lahuis
Willem Oorebeek

22.04.16-21.05.16
Opening Friday April 22nd 6 - 9 PM

One thing is to be a fan. Another is to convince someone to take a day off from his or her winter sleep to talk about what you believe is a shared field of interests. Eventually still being a fan but becoming a friend.

In the winter of 2015 Lennart Lahuis contacted Willem Oorebeek. It is a conversation in Dutch between two artists residing in French-speaking countries. A shadow partner, we have no intentions of making conclusions on its outcome. Instead, we let ourselves dwell on the inertia of something that has or is supposed to have velocity.

Vernissage de Lennart Lahuis & Willem Oorebeek "Dead Seconds"

[18:00-21:00] Vernissage de Marco Poloni "Codename : Osvaldo"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
du vendredi 22 avril au dimanche 10 juillet 2016 / 13h-19h
Vernissage le vendredi 22 avril 2016 de 18h à 21h

Marco Poloni est un artiste-chercheur qui, par le film, la photographie, le document ou l'installation, enquête sur des figures singulières par lesquelles il éclaire des pans méconnus de l'Histoire. En 2014, il crée l'agence The Analogue Island Bureau afin de rassembler quinze ans de travail. Celle-ci tente de construire un index de trames, problématiques et enjeux propres à la Méditerranée. Pour son exposition au CCS intitulée Codename : Osvaldo, Marco Poloni propose plusieurs études de cas qui se déploient à partir de la figure complexe et charismatique de Giangiacomo Feltrinelli. Millionnaire italien et révolutionnaire guévariste, Feltrinelli fonde sa maison d'édition à Milan en 1954 et participe aux mouvements anti-impérialistes Européens des années 1960 et 1970 sous le nom de guerre de compañero Osvaldo. Marco Poloni aborde cette figure comme la ligne d'ombre d'un récit rhizomatique qui interroge des chapitres refoulés de la construction de l'identité nationale italienne.

Remerciements à Noah Stolz et à Jürgen Schreiber, auteur de Sie starb wie Che Guevara: Die Geschichte der Monika Ertl, éd. Artemis & Winkler, 2009.

Vernissage de Marco Poloni "Codename : Osvaldo"
The Pistol of Monika Ertl / ©️ The authors and Marco Poloni / Courtesy Galerie Campagne Première Berlin

[18:00-20:00] Vernissage de Matt Saunders "Innondé"
Location:
Galerie Marian Goodman
66&79, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 04 70 52
Fax : +33 (0)1 40 27 81 37
Mail : parisgallery@mariangoodman.com
Internet Site : www.mariangoodman.com
Description:
Du Vendredi 22 avril 2016 au Samedi 4 juin 2016.

"J'explore une multiplicité de moyens afin de capturer une image sur du papier photographique."
Matt Saunders

La Galerie Marian Goodman a le plaisir d'annoncer une exposition de Matt Saunders présentant, pour la première fois à Paris, une série d'oeuvres abstraites en couleurs et un nouveau film d'animation. L'exposition « Inondé » s'inspire de diverses sources : les inondations causées par l'ouragan Sandy à New York, la crue de la Seine à Paris en 1910 ou encore certains passages du livre "Fantasmâlgories" de Klaus Theweleit. Le territoire inondé revêt une dimension poétique et métaphorique en lien avec son travail. « En chambre noire, vous essayez toujours de contrôler le flux de lumière qui peut contaminer le papier. » La pratique de Matt Saunders, explore la perméabilité des images et repousse les limites de la peinture, proposant un espace inédit entre peinture, photographie et film.

Les oeuvres sur papier naissent d'un processus original : la lumière traverse une peinture pour révéler une image photographique. Bien que Matt Saunders se considère comme un peintre, l'oeuvre finale est presque toujours un tirage photographique unique. Qu'il dessine à la peinture à huile sur une toile de lin ou à l'encre colorée sur des feuilles de mylar, les matériaux ne sont que des outils destinés à dialoguer avec la photographie.

Cette pratique minutieuse comporte une part d'inconnu : « J'ai besoin de travailler avec le processus. Il y a des choses que vous pouvez anticiper mais le plus surprenant c'est parfois les choses qui surgissent. » Ce n'est qu'à l'issue du processus que chaque oeuvre dévoile sa singularité et les marques de sa fabrication.

Mais loin d'être immuable, le processus est en constante évolution. Matt Saunders combine parfois plusieurs techniques et négatifs afin de créer une même image, pour preuve ses récentes expérimentations : "Les nouvelles images utilisent toujours la matrice d'un négatif peint à la main pour faire une sorte d'image hybride, pour déplacer la peinture dans l'espace photographique, mais à présent les dessins sont placés devant et dans l'agrandisseur, se chevauchant et créant souvent différentes strates pour faire la photo. La lumière et la couleur n'ont pas de limites." Les oeuvres de la série abstraite « Inondé » se rapprochent formellement et visuellement de ses films d'animation. Les vagues et marques polychromes introduisent simultanément continuité et interruption dans une même image, créant un mouvement et une dynamique quasi-cinématique.

Si ses précédents films oscillaient entre figuration et abstraction, Flooded Vault (2016) est aussi presque purement abstrait. Présenté dans l'espacé voûté de la galerie, les deux projections réalisées à partir de milliers de dessins numérisés, montrent un flux constant sans début ni fin, une image en perpétuelle mutation défiant toute temporalité. Partie intégrante de la présentation du film, un tirage en noir et blanc altéré en 2012 à la suite de l'ouragan Sandy, est à l'origine de toutes ses nouvelles explorations.

Matt Saunders est né en 1975 à Tacoma (Washington). Il vit actuellement entre Berlin et Cambridge (Massachusetts) où il enseigne à l'université de Harvard. En 1997 il obtient un diplôme en études visuelles et environnementales à Harvard et en 2000 une maîtrise en peinture et gravure à l'Université de Yale. En 2010 la Renaissance Society de Chicago organise sa première grande exposition monographique, Parallel Plot. Il expose également la Tate Liverpool en 2012: Matt Saunders: Century Rolls.

Ses oeuvres ont été acquises par de prestigieuses institutions aux Etats-Unis comme le Museum of Modern Art, MoMA (New York), du Whitney Museum of American Art (New York), du Guggenheim Museum (New York), San Francisco Museum of Modern Art ou encore UCLA Hammer Museum en Californie. Parmi les nombreuses expositions collectives auxquelles il a participé, on peut citer : Cinema and Painting, Adam Art Gallery, Wellington, New Zealand (2014), Test Pattern, Whitney Museum of American Art, New York (2013), Plot for a Biennial, 10th Biennale de Sharjah, Emirats arabes unis (2011), The Anxiety of Photography, Aspen Art Museum, Colorado (2011), The more things change, San Francisco Museum of Modern Art (2010-2011), Untitled (History Painting), University of Michigan Museum of Art, Ann Arbor (2009), Freeway Balconies, Deutsche Guggenheim, Berlin (2008), Blind Date Istanbul, Sabanci Museum, Istanbul (2007).

Matt Saunders a été récompensé de plusieurs prix dont le Rappaport Prize, DeCordova Sculpture Park and Museum (2015), le Prix Jean-François Prat (2013) et le Prix de la Louis Comfort Tiffany Foundation (2009). Parallèlement à l'exposition, son travail est également exposé dans deux expositions de groupe : Double-take: Drawing and Photography au Drawing Room and The Photographer's Gallery à Londres (14 avril - 4 juin) et Prix Jean-François Prat, Palais de Tokyo à Paris (14-17 avril). Matt Saunders a reçu le soutien du Swedish Arts Grants Committee pour réaliser une partie des oeuvres de l'exposition.

Vernissage de Matt Saunders "Innondé"
Inondé 1, 2016 (détail), c-print sur papier mat Kodak Endura Premiere, 119 x 175 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Sabrina Ellmann "Anthropocene or Postmodernism"
Location:
artefact project space
23, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Mail : info@artefact-marais.com
Internet Site : www.artefact-marais.com
Description:
Sabrina Ellmann "Anthropocene or Postmodernism: whatever you like"

23 Avril - 22 Mai 2016
Vernissage : 22 Avril, 18h - 21h

Le concept derrière l'évolution du 'Nouvel Homme' a été traité de la perspective de la science, politique et religion de la même manière, en métamorphosant dans les idées, idéaux, idéologies, théories et hypothèses différentes. Quelques uns sont devenus l'histoire, quelques uns restent des mythes. Ou bien dois-je dire que quelques uns sont mythes et quelques uns sont devenus l'histoire. Quelle que soit la façon qui fonctionne vraiment le mieux. L'Anthropocène ou le Postmodernisme: comme vous voulez est constitué d'un vidéo et d'une installation de trois structures faites avec des matériaux non organiques - plastique et fil de fer- et des matériaux organiques - terre et argile. Loin d'avoir une perspective simple ou hermétique, cette œuvre a été conçue comme un jeu et le processus comme joué. Tout en vivant en Nouvelle Zélande, je me suis intéressée au développement de l'art Maori et leur conception de 'Fil Éternel' et la (en plus de) la signification linguistique : Ils s'appellent Tangatawhenua - le peuple du placenta (ou terre). Le tissage est une des formes fondamentales de l'art Maori et les mots comme entrecroisé, tissage, articuler et entrelacer m'ont amenée au sens du tressage - et bien sur, la tresse et tressage comme un symbole.

« L'art n'est pas la réceptivité brut mais il implique une activité d'autoconstitution interne. Comme une activité auto-exprimant, l'art n'est pas principalement concerné par un objet extérieur, mais avec lui-même et ses propres moyens créatifs. Sa connaissance est donc la connaissance de soi, dans la mesure où il produit des objets sur lesquels elle fixe son propre sceau et dans lequel il se manifeste et se reconnaît. (...) Par cette auto-articulation, l'art devient quelque chose d'une aventure créative dans laquelle le "soi" fait naître sa propre connaissance de soi. L'idéal est l'idée dans la forme sensuelle, l'auto-devenir de la pensée réfléchie où la pensée et la forme sensuelle conforme à l'autre et convergent sur une unité immédiate. Son objet est l'auto- articulation propre (de l'art).»
- William Desmond, Art and the Absolute.

Les idéologies ont labouré l'humanité en dogmatisant ce qui était autrefois des terres fertiles à devenir un être humain intégral dans un terrain vague (en friche) ; en constant recyclage dans le même domaine. L'évangile judéo-chrétienne a façonné notre philosophie et perçu nos pensées et nos sentiments en les canalisant dans un être divin omniprésent absolu, qui (paradoxalement) nous avait créé à son image - mais pourtant les humains se perçoivent comme des êtres indéfinis, limités et divisés. En partant de la plasticité de l'idée et du matériau, l'œuvre peut être repris comme un interaction dynamique, un équilibre dialectique, une réflexion sensuelle, une rumination de la connaissance ; où tout est aussi hasardeux que prémédité, en effondrant les binaires au sein de la même controverse

QUI

ÉTÉS

VOUS ?

Eh bien, vous ne pensez pas que vous devez me dire QUI vous êtes d'abord ?

Pourquoi ?


Sabrina Ellmann (Buenos Aires, 1992) a étudié la photographie à Buenos Aires et l'art plastique à Londres. Sa pratique inclus un dialogue continu entre techniques, en varient de la photographie à la sculpture, en passant par la performance et la vidéo, souvent en les fusionnant dans une déclaration solitaire, presque philosophique. Son travail est souvent synthétisé comme des idées sensuelles, et donc l'esthétique céleste dans son travail dépend principalement sur la présence des matériaux achromatiques.
Currently based in Barcelona, Spain
www.sabrinaellmann.com

Vernissage de Sabrina Ellmann "Anthropocene or Postmodernism: whatever you like"
Anthropocene or Postmodernism (Print), Image © Sabrina Ellmann

[18:30-21:00] Vernissage d'Alfredo Jaar "Shadows"
Location:
Galerie Kamel Mennour (rue du Pont de Lodi)
6, rue du Pont de Lodi
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 56 24 03 63
Fax : +33 (0)1 40 46 80 20
Mail : galerie@kamelmennour.fr
Internet Site : www.kamelmennour.fr
Description:
22 avril - 28 mai 2016
Vernissage le vendredi 22 avril 2016 de 18h30 à 21h

http://alfredojaar.kamelmennour.com

Vernissage d'Alfredo Jaar "Shadows"
Alfredo Jaar
Shadows, 2014

[18:30-23:55] Vernissage de Raúl Castañeda "DIALOGUE AVEC..."
Location:
Espace Aliés Guinard
Atelier Luz Alies-Guinard
22, boulevard de Vanves
92320 Châtillon
M° Châtillon - Montrouge, Tram T6 Centre de Châtillon
France
Phone : +33 (0)1 46 12 99 69
Mobile : +33 (0)6 63 81 50 34
Mail : contact@espace-aliesguinard.com
Internet Site : www.espace-aliesguinard.com
Description:
Exposition "DIALOGUE AVEC..." du sculpteur et peintre colombien Raúl Castañeda

Avec son talent exceptionnel et ses thématiques riches et variées, il sublime des matériaux nobles et improbables nous invite au plus près de son cœur.

Avec sensibilité, grâce et une force incroyable, l'excellente comédienne Marie LOPES présentera "LES YEUX DE LA TERRE"... la pomme de terre dans tous ses états, performance poétique autour d'une installation artistique de Raúl Castañeda dans le cadre du vernissage à l'Espace Aliés Guinard !

Vernissage le vendredi 22 avril 2016 de 18h30 à minuit
Performance à 21h
Exposition du samedi 23 avril au dimanche 8 mai 2016 de 14h à 19h

Vernissage de Raúl Castañeda "DIALOGUE AVEC..."




[19:00] Vernissage de l'exposition "LE REVERS DE L'IMAGE"
Location:
The Window
Laboratoire d'expérimentations artistiques en milieu urbain
1, rue Gustave Goublier
75010 Paris
M° Château d'Eau, Strasbourg - Saint-Denis, Jacques Bonsergent
France
Phone : +33 (0)9 71 38 36 19
Mail : info@thewindowparis.fr
Internet Site : www.thewindowparis.fr
Description:
LE REVERS DE L'IMAGE
Exposition objets audiovisuels
De JORIS GUIBERT
EXPOSITION DU 22 AVRIL AU 25 MAI 2016
AVEC RE:VOIR FILM GALLERY

VERNISSAGE
VENDREDI 22 AVRIL - 19H
Avec les performances audio-vidéo
De MARC PLAS/ EMMANUEL FERRAND
NATHALIE FORGET& ALEX A
LIONEL PALUN/ LSDROOM/CELIO PAILLARD
ENTARTETE ELECTRONISCHE

Catherine Baÿ et l'équipe de The Window ont le plaisir de vous inviter à l'exposition LE REVERS DE L'IMAGE. Nous accueillerons le temps d'une soirée, le vendredi 22 avril à parti de 19h des performances audio-vidéo.

Vernissage de l'exposition "LE REVERS DE L'IMAGE"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Ralph Meyer - Undertaker"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
36, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Châtelet - Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
La galerie Daniel Maghen a le plaisir d'accueillir Ralph Meyer à l'occasion de l'exposition consacrée à la série Undertaker, sur un scénario de Xavier Dorison et une mise en couleur de Caroline Delabie et Ralph Meyer, publiée aux éditions Dargaud.

Salué par la critique dès le premier album, Le Mangeur d'or, Undertaker s'inscrit d'emblée parmi les séries ayant marqué le genre : Blueberry, Comanche ou encore Mac Coy. Ralph Meyer, Caroline Delabie et Xavier Dorison font de ce diptyque une œuvre très personnelle et donnent un nouveau souffle au western, en s'inscrivant dans un classicisme assumé qui n'enlève rien à une certaine modernité. On y trouve les topiques du genre : du sang, de la sueur et des larmes, des personnages affirmés sans tomber dans la facilité du stéréotype et Jed, mascotte emplumée du croque-mort.

Après les expositions de mai 2012 et mars 2013, la galerie Daniel Maghen retrouve Ralph Meyer au sommet de son art. L'ensemble des originaux, près d'une cinquantaine de planches réalisées au pinceau à l'encre de Chine, montrent toute l'étendue du savoir-faire de l'artiste. Son trait franc et précis, appuyé par un encrage puissant, rend à merveille toute la rudesse du Far West. Le rythme effréné de la narration servi par une composition aux cadrages efficaces rappelle celui des westerns-spaghettis. Notons également que pour la première fois l'artiste signe deux peintures à l'acrylique sur toile réalisées pour l'exposition, dont l'une sera utilisée en couverture de la version luxe de La Danse des vautours.

Daniel Maghen, Ralph Meyer, Caroline Delabie, Xavier Dorison, et les éditions Dargaud sont heureux de vous convier au vernissage le vendredi 22 avril 2016 à 19h.

Vernissage de l'exposition "Ralph Meyer - Undertaker"

[19:00-21:00] Vernissage du Festival Hors Pistes "L'ART DE LA REVOLTE"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
FESTIVAL HORS-PISTES 2016
L'ART DE LA REVOLTE
22 avril - 8 mai 2016
Entrée Libre

Des mouvements Occupy à Podemos, des Printemps arabes aux lanceurs d'alertes et activistes numériques, la 11ème édition du festival Hors-Pistes prend comme terrain d'investigation le combat citoyen et ses représentations plurielles sur la scène artistique contemporaine. Exposition, projections, conférences, bibliothèque participative, ateliers, performances...pendant deux semaines le Centre Pompidou vit au rythme des révoltes citoyennes.

Vernissage presse vendredi 22 avril
10h-13h
Télécharger l'invitation
EXPOSITION
Vidéos, installations participatives, les oeuvres réunies documentent les contestations, en témoignent, ou en questionnent plus largement ses fondements idéologiques et anthropologiques.
Pouvoir, démocratie, mouvements citoyens, sont abordées par des oeuvres pluridisciplinaires avec notamment Phillipe Parreno, Ai Wei Wei, Chihiro Minato, Justine Triet...

PROJECTIONS - CINETRACTS
Les cinétracts sont à l'origine des films de trois minutes environ, filmés au banc-titre et réalisés entre autres par Godard, Marker, ou Resnais. Ils avaient pour fonction d'inciter le spectateur à prendre part à la lutte politique lors des événements de Mai 68.
Treize artistes répondent par une commande originale à la question du cinétract en 2016.

CONFERENCES
L'esprit d'insoumission, l'activisme dans l'art, la "guerilla gardenning" sont autant de thèmes abordées dans des tables rondes ouvertes à tous.
Avec notamment : Gabriella Coleman, Danielle Tartakowsky, Esteban Buch, Isabelle Sommier, Gaby Bonnefille... et une journée organisée par Geoffroy de Lasganerie, avec Edouard Louis, Achille Mbembe, Catherine Corsini, Céline Sciamma...

PERFORMANCES
BLANK PLACARD DANCE est une performance créée par Anna Halprin à San Francisco à la fin des années 60, en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays.La chorégraphe Anne Collod, en dialogue avec Anna Halprin, recréé l'oeuvre avec une trentaine de danseurs professionnels et amateurs. Elle donne une résonance contemporaine à cette oeuvre des années 60 et questionne la dimension politique de la performance et son inscription dans l'espace urbain.

ATELIERS
Initiation au tag en mousse, ateliers de hacking, de cryptographie ou de jeu vidéo engagé, dans les différents espaces qu'occupe la manifestation de nombreux ateliers sont proposés tout au long du festival.

BIBLIOTHEQUE PARTICIPATIVE
La Bpi met en place une bibliothèque participative et citoyenne, à laquelle le visiteur est invité à collaborer, en apportant un ou plusieurs livres qui ont éveillé en lui le désir de révolte et de changement. A son tour il pourra repartir avec un livre qui a éveillé un(e) autre citoyen, annoté, commenté, un livre unique, objet de transmission.

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés