Thursday, April 28, 2016
Public Access


Category:
Category: All

28
April 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Exposition "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
6 avril - 24 juillet 2016
Tous les jours de 10h à 18h

Conditions d'accès : exposition seule : 8,50€ / musée et exposition : 12€

18 juin 1815, la bataille de Waterloo sonne le glas de l'Empire. Napoléon, vaincu, prend la route de l'exil. Craignant un éventuel retour de l'homme des Cent Jours, l'Angleterre fait le choix de la dernière demeure de l'Empereur : ce sera Sainte-Hélène, petite île hérissant ses reliefs hostiles au milieu de l'Océan Atlantique. Napoléon y débarque avec ses plus fidèles compagnons et s'installe à Longwood House, logis pour le moins modeste dans lequel il finira ses jours.

Organisée autour de l'opération exceptionnelle de restauration des meubles de Longwood House, l'exposition Napoléon à Sainte-Hélène. La conquête de la mémoire offre au public français l'occasion unique de venir contempler le mobilier qui entourait l'Empereur au moment de sa mort. Les vestiges impériaux, que Napoléon a réussi à emporter avec lui, entrent en résonance avec la précarité de sa condition de prisonnier. Que reste-t-il alors de l'Empereur, que reste-t-il de l'homme ? Napoléon se lance dans sa dernière conquête, celle de la postérité et fait de Sainte-Hélène le lieu de l'écriture de la légende, dès avant sa mort, le 5 mai 1821.

Cette exposition produite par le musée de l'Armée, est organisée avec le soutien de la Fondation Napoléon, du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, des Domaines nationaux de Sainte-Hélène, du musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau et du gouvernement de Sainte-Hélène, ainsi que du CIC, grand partenaire du musée de l'Armée.



Vernissage "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Lit de camp de Napoléon Ier à Sainte-Hélène
Provenance : musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau
© DESOUCHES, Marie-Jean

Vernissage "Napoléon à Sainte-Hélène - la conquête de la mémoire"
Masque mortuaire

JAMES BOND, 007 L'Exposition - 50 ans de style Bond
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Du 16 avril au 4 septembre 2016

DE LUNDI À VENDREDI 10H30 - 19H30
Dernière entrée 1h avant la fermeture
SAMEDI, DIMANCHE ET JOURS FÉRIÉS 9H30 - 20H
Dernière entrée 1h avant la fermeture

FERMETURES EXCEPTIONNELLES
Fermetures exceptionnelles les 26, 27, 28 et 29 mai à 14h et le 5 juin 2016 toute la journée

Tarifs
Adultes 21,99 €
Enfants (-12 ans) 16,99 €
Enfants (-4 ans) Gratuit
Pack Famille (2 adultes + 2 enfants) 69,99 €
Lundi (hors juillet-août) 18,99 €
Personne handicapée 18,99 €
Billets horaires par tranches de 30 mn

Infos & Réservations : www.jamesbond007-exposition-paris.fr
#Expo007Paris

Ce printemps, la Grande Halle de la Villette accueillera James Bond 007, l'exposition, 50 ans de style Bond. Une expérience qui plongera le visiteur au cœur du processus de création et de développement du style Bond tout au long de ses 50 ans d'histoireà travers les stars emblématiques, les costumes, les véhicules, les gadgets, les effets spéciaux, les illustrations, les destinations exotiques, les armes, les cascades et les accessoires.

Le parcours de l'exposition permettra de découvrir l'univers Bond à travers différents angles : les séquences d'ouverture des films, les territoires étrangers, le travail créatif de Ian Fleming, la section Q...

Pour la première fois en Europe, des pièces exclusives issues du tournage de Spectre seront présentées !

Le public pourra notamment découvrir l'Aston Martin DB10, le costume blanc de Daniel Craig, la robe en satin portée par Léa Seydoux, le pc portable de Q, le corset de Monica Bellucci...

Depuis ses débuts au Barbican Centre à Londres en 2012, Designing 007 a été présentée à Toronto, Shanghai, Melbourne, Moscou, Rotterdam, Madrid et Mexico.

Le Barbican Centre et EON Productions ont uni leurs forces pour créer une exposition exceptionnelle conçue par Ab Rogers grâce à un accès sans précédent aux archives de production d'EON, et en collaboration avec l'historienne de mode Bronwyn Cosgrave et la créatrice de costumes primée aux Oscars® Lindy Hemming.

JAMES BOND, 007 L'Exposition - 50 ans de style Bond

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00] Cérémonie d'inauguration de la succursale régionale d'Île-de-France
Location:
La Défense
Defacto
La Défense
92095 Paris La Défense Cedex
M° RER A La Défense
France
Phone : +33 (0)1 46 93 19 00
Fax : +33 (0)1 46 93 06 79
Internet Site : www.ladefense.fr
Description:
Tour EQHO
2 avenue Gambetta
92066 Paris

François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, a le plaisir de vous inviter à assister à la cérémonie d'inauguration de la succursale régionale d'Île-de-France à Paris-La-Défense.

[17:00-21:00] Vernissage de Xavier Devaud "Crossing-House"
Location:
Art en Transe Gallery
4, rue Roger Verlomme
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 81 39 39 80
Mail : contact@entransegallery.com
Internet Site : www.entransegallery.com
Description:
Art en Transe Gallery présente du 28 avril au 18 mai l'exposition Crossing-House du plasticien
Xavier Devaud.

La toute jeune galerie, située dans le Marais, ouvre son espace à un artiste parvenu, à 40 ans, à la maîtrise de son art. C'est en même temps un moment de sa recherche où il exprime une nouvelle liberté mais se recentre également sur son intériorité et l'inconscient qui la sous-tend.
C'est ce qu'indique le titre de l'exposition, Crossing-House, qui évoque la maison, mais aussi le croisement, le carrefour, voire la confrontation.
L'exposition propose une douzaine de tableaux de formats divers : 180x180cm, 190x160cm, 150x200cm, 80x60cm, 60x60cm. Il s'agit d'huile sur toile avec bâton à l'huile et bombe pour les grands formats. Pour les plus petits, ce sont des toiles marouflées encre et huile sur photo.
Ces dernières œuvres ont pour point de départ des femmes découpées dans les magazines. « Je voudrais toutes les avoir, confie Xavier Devaud, alors je les couvre, je les voile, les fais disparaître. Cacher la beauté pour cacher la laideur. »
Pour cette exposition, l'artiste quitte la représentation pour l'abstraction, depuis longtemps présente à son esprit. C'est une nouvelle étape qui ouvre à une envie de peindre compulsive mais contrôlée. Ce qui ne change pas : la musique et le mouvement qui font partie de sa vie.
Sa liberté c'est de créer des formes qui n'obéissent à aucune loi, d'inventer des images radicalement différentes de la réalité. La peinture n'a de sens que dans cette glissade vers l'inconnu en soi et hors de soi. C'est la création du « jamais vu », c'est à dire de l'invisible. « C'est l'inconscient qui guide mon trait, observe Xavier Devaud, ouvrant la voie aux métaphores et aux symboles. »
Il admire de Kooning, Malevitch et Jeff Koons, mais ne subit pas leur influence.

https://devaux.wordpress.com

Vernissage de Xavier Devaud "Crossing-House"


[18:00-22:00] Cocktail de mi-parcours de l'exposition "La Trahison des objets"
Location:
H Gallery
ex. Galerie Sisso
90, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 38
Mail : galerie@h-gallery.fr
Internet Site : www.h-gallery.fr
Description:
La galerie Sisso et Homework - une collaboration curatoriale de Nicolas Blamoutier et Lysandre Enanaa - sont heureux de vous inviter au cocktail de mi-parcours de l'exposition La Trahison des objets. Nous espérons vous retrouver nombreux pour découvrir ou redécouvrir une exposition collective qui nous confronte à l'objet sous toutes ses formes.

Cocktail de mi-parcours le jeudi 28 avril 2016
de 18h à 22h


Exposition Collective "La Trahison des objets"

Exposition du 1er avril au 21 mai 2016

La galerie Sisso présente "La Trahison des objets", première exposition de Homework, une collaboration curatoriale de Nicolas Blamoutier et Lysandre Enanaa. Pastichant le titre de la célèbre toile de Magritte La Trahison des images (1929), l'exposition étudie la représentation de l'objet en confrontant les oeuvres de différents médiums et réalisées par cinq artistes et deux collectifs.

[18:00-21:00] Rencontre avec Thibault Laget-Ro
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
dans le cadre de son exposition "Exode"

Vernissage jeudi 14 avril à partir de 18 heures
EXPOSITION DU MARDI 12 AVRIL AU SAMEDI 7 MAI 2016

Rencontre avec Thibault Laget-Ro

[18:00-21:00] Sortie du numéro hors-série d'Artension "l'art singulier aujourd'hui"
Location:
Galerie Béatrice Soulié
21, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 57 01
Mobile : +33 (0)6 63 64 22 81
Mail : contact@galeriebeatricesoulie.com
Internet Site : www.galeriebeatricesoulie.com
Description:
Sortie du numéro hors-série d'Artension "l'art singulier aujourd'hui"

[18:00-21:00] Vernissage d'Alexandra Roussopoulos et Judith Espinas "Main à main"
Location:
Galerie Pixi
Marie Victoire Poliakoff
95, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 10 12
Mobile : +33 (0)6 11 90 29 35
Fax : +33 (0)1 43 25 10 12
Mail : galeriepixi@free.fr
Internet Site : www.galeriepiximarievictoirepoliakoff.com
Description:
du 28 avril au 2 juin

[18:00-21:00] Vernissage d'Anne Brérot
Location:
Galerie Claudine Legrand
49, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 25 96 60
Fax : +33 (0)1 43 25 96 60
Mail : gal.clegrand@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerielegrand.com
Description:
Du 28 avril au 21 mai

[18:00-22:00] Vernissage d'Anouck Durand-Gasseli "TAMOGITAKE"
Location:
Galerie ALB Anouk Le Bourdiec
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 49 96 58 09
Mobile : +33 (0)6 42 28 53 88
Mail : galeriealb@gmail.com
Internet Site : www.galeriealb.com
Description:
Vernissage d'Anouck Durand-Gasseli "TAMOGITAKE"

[18:00-21:00] Vernissage d'Elena Prentice et Gustave de Staël "Le proche et le lointain"
Location:
Galerie Documents 15
15, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 46 34 38 61
Mail : info@galeriedocuments15.com
Internet Site : www.galeriedocuments15.com
Description:
Le proche et le lointain
Near and far

Elena Prentice - Gustave de Staël

Vernissage le jeudi 28 avril à partir de 18 heures
en présence des artistes
Exposition du 29 avril au 4 juin 2016

Abstraction et imagination

L'atelier est une alchimie. La réalité du représenté devient le réel de l'œuvre. Le "vu" repose. il attend secrètement, parfois longtemps que le geste le ranime, le transforme. Pinceau ou encre; la lumière, l'eau, le ciel, les nuages ont toujours été les éléments du travail d´Elena Prentice. Aquarelles ou peintures s'attachent à un fragment, à un instant ou à des impressions colorées, visions subjectives où le paysage et le monde remplissaient la toile de leur macroscopique évidence.
Ici, le point est devenu trait. La perception, la sensation rejoignent l'abstraction. La couleur n'est plus qu'horizontalité. Le haut, le bas, le ciel et la terre sont pris dans une rigueur frontale. Ils gagnent la force du suggéré, renoncent à la joliesse descriptive.
Ils affirment.
Trait après trait Gustave de Staël a construit un univers dont il est le démiurge, l'architecte et le bâtisseur fantasque. La mémoire ouvre les portes de l'imaginaire. Le vacillement, l'accumulation ou le vide s'épaulent pour mettre en place une réalité, un possible qu'ils s'emploient très vite à déranger. Le vrai et le vu imperceptiblement mais sûrement n'appartiennent plus qu'à la méticulosité d'une trajectoire qui habite l'espace à sa guise. L'univers se détraque pour ne plus être que les propositions rêveuses de son créateur.
Un subtil vertige remplace le confort du reconnu.
Jacqueline Aubenas

Vernissage d'Elena Prentice et Gustave de Staël "Le proche et le lointain"
Elena Prentice. End of storm, 2015. Aquarelle sur papier marouflé sur toile

Vernissage d'Elena Prentice et Gustave de Staël "Le proche et le lointain"
Gustave de Staël. Fenêtres (détail), 2014. Encre noire et plume sur papier

[18:00-20:00] Vernissage d'Olivier Millagou
Location:
Galerie Sultana
10, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 44 54 08 90
Fax : +33 (0)1 44 54 09 60
Mail : contact@galeriesultana.com
Internet Site : www.galeriesultana.com
Description:
Vernissage d'Olivier Millagou

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La Galerie Beauté du Matin Calme a le plaisir de vous inviter à son vernissage en la présence de nos six talentueuses artistes. En ces jours ensoleillés, nous vous invitons à partager un moment agréable autour d'un apéritif où vous aurez l'opportunité de découvrir l'univers artistique de nos invités d'honneur.

le jeudi 28 avril de 18h à 21h :

- PATMOLI
- Delma GODOY
- ANJUNI
- Martine DÉ
- Barbara LAVENDA
- Pia PARODI

L'exposition collective se tiendra du 28 avril jusqu'au 08 mai.

[18:00-21:00] Vernissage de Dennis Rudolph "The Dark Side of the Portal"
Location:
Lily Robert
3, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 43 70 03 01
Mail : lily@lilyrobert.com
Internet Site : www.lilyrobert.com
Description:
28.04.2016 - 04.06.2016
Vernissage le jeudi 28 avril 2016 à 18h
La performance débutera à 18h

Conversation avec Agnès Violeau, auteur et curateur, le samedi 30 avril à 18h

The Dark Side of The Portal est la seconde exposition personnelle de l'artiste berlinois Dennis Rudolph chez Lily Robert. Sous un titre se référant à l'album éponyme de Pink Floyd, elle regroupe une série de nouveaux photogrammes dont la fabrique est réalisée in situ. Le sous-sol de l'espace est ainsi transformé en chambre noire occupée par l'artiste au travail, le soir du vernissage. Ce processus est filmé et retransmis en temps réel au rez-de-chaussée de la galerie.

Un point cardinal de la pratique de Rudolph réside en une attraction pour les notions de tentative, de seuil et d'échec. Elle fait état d'une polygraphie au sens de ce qu'elle interroge et réinvente, sous couvert d'un faire d'obédience néo-romantique, le patrimoine d'une civilisation occidentale considérée dans son déclin. Après des études au Language and Cultural Institute de Pékin, à l'Imperial Academy of Arts de St Petersburg ainsi qu'à la Berlin University of Arts d'où il sort diplômé en 2004, Dennis Rudolph entame une production tant plastique que performative, dans laquelle prennent place les notions d'inachèvement, de déconstruction ou perspectivisme. [...]

-Agnès Violeau

Vernissage de Dennis Rudolph "The Dark Side of the Portal"

[18:00-20:30] Vernissage de Jean-François Maurige "Tableaux 2013 -2016"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
28 avril – 28 mai 2016
Vernissage le jeudi 28 avril de 18h à 20h30

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une nouvelle exposition personnelle de Jean François Maurige dans laquelle sont présentés exclusivement des tableaux.

Depuis les années quatre-vingt, Jean François Maurige réalise ses tableaux selon des règles bien établies et évolutives. L'artiste achète au marché Saint-Pierre des morceaux de toile rouge, qui ne sont à priori pas faits pour la peinture, au lieu de la toile de lin traditionnelle. Il la prépare avec une peinture acrylique blanche très liquide qu'il passe à la brosse verticalement sur la toile agrafée au mur. Cette toile ainsi préparée est étalée au sol, l'artiste inscrit ensuite par frottage une large bande verticale de couleur noire. La toile est ensuite montée sur châssis. Le peintre peut alors passer la couleur rouge, à la tonalité variable allant du rouge orangé au violet, d'où s'extraient des formes qu'il manipule, formes qu'il désigne comme des « figures ». L'utilisation omniprésente de la couleur-matière rouge est un des constituants essentiels du travail de l'artiste, jusqu'à la notion de non couleur. Dans ses tableaux, Maurige use de cette couleur qu'il affectionne pour son efficacité tant graphique que chromatique.

Le choix de cette couleur s'est imposé à Maurige. Pour l'artiste, le rouge n'est pas qu'une surface, il a une matérialité propre, une épaisseur. La couleur est devenue au fil du temps le sujet même du tableau. L'artiste s'est approprié cette couleur et souhaite la sortir de ses connotations évidentes telles que le sang, la vie, la mort.

L'exposition présente un ensemble de tableaux réalisés entre 2013 et 2016. Dans les œuvres plus récentes, on peut déceler un nouveau geste de l'artiste. Les masses rouges apparaissent plus légères et se tranforment en volutes flottant sur le fond de la toile, dynamisant l'ensemble. Le fond, plus présent, est moins saturé par la couleur. La forme et le geste se libèrent. On retrouve cette arabesque dans les carnets de croquis de l'artiste, entièrement saturés par ce motif répétitif. Ce qui intéresse Jean François Maurige, c'est justement l'évolution et la maîtrise (ou non) du geste répétitif.
Un autre ensemble de tableaux présente des toiles avec des lignes obliques. Ces lignes obliques, déjà présentes dans les tableaux des années 2000, ont changé de couleurs. Elles ne sont plus rouges, ou noires comme dans les peintures sur papier, mais passent du bleu au violet.

L'accrochage dynamique alterne petits et grands formats, à différentes hauteurs, reprenant la méthode d'accrochage qu'il expérimente à l'atelier. Ce type de présentation, inédit à la galerie, a été expérimenté par l'artiste lors de la dernière manifestation L'art dans les Chapelles en 2015.


À l'occasion de Choices Collectors Weekend, une table ronde est organisée à la galerie le samedi 21 mai à 16h dans le cadre du projet Labex Arts H2H « Archives rêvées, mémoire de peintre », partenariat avec la Macc de Fresnes, le laboratoire AIAC de l'université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis et les Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine, en collaboration avec les galeries Bernard Ceysson et Bernard Jordan, Paris. Intervenants : Jean François Maurige, Christophe Cuzin (artiste) et Romain Mathieu (historien d'art), modérateur : Céline Leturcq.

Vernissage de Jean-François Maurige "Tableaux 2013 -2016"

[18:00-21:00] Vernissage de Marcus McAllister et Masha Schmidt "Hémisphères"
Location:
Galerie de Buci
73, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 22
Fax : +33 (0)1 43 29 80 29
Mail : galeriedebuci@gmail.com
Internet Site : www.galeriedebuci.wordpress.com
Description:
du 21 avril au 14 mai 2016
Vernissage le 28 avril à partir de 18h

Les mondes imaginaires de Marcus MCALLISTER et de Masha SCHMIDT

[18:00-21:00] Vernissage de Marie Sabal-Lecco Adato dite Ajomo
Location:
Espace Canopy
19, rue Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle
France
Mobile : +33 (0)6 06 72 26 67
Fax : +33 (0)1 55 79 70 74
Mail : canopy@labelette.info
Internet Site : www.labelette.info
Description:
26/04 au 01/05/2016
Vernissage Jeudi 28 avril à partir de 18h

Toujours
et encore debout

Marie Sabal-Lecco Adato
dite Ajomo

Peinture

Dans cette série de Mariannes noires intitulée « Toujours et encore debout », l'artiste rend un vibrant hommage à Paris suite aux événements tragiques de l'année dernière, ainsi qu'aux combattants de la grande guerre dont on fête le centenaire et surtout au Régiment des Tirailleurs Sénégalais qui a payé un lourd tribut, son propre oncle en ayant fait partie lors de la 2ème guerre mondiale.
Marie Sabal-Lecco Adato dite Ajomo vit et travaille dans le 18ème arrondissement de Paris depuis 1989. Elle a longtemps animé des ateliers de peinture avec les enfants de plusieurs quartiers du 18ème et notamment à la Goutte d'Or et la Moskova (quartier au nord de La Chapelle. Elle a remporté seule ou avec ses petits protégés des prix pour la France à l'étranger. Elle a exposé à la galerie Espace Canopy pour son ouverture, en 2006. Elle expose régulièrement en France et à l'étranger (Semaine africaine de l'Unesco, Festival « Elles résistent » de Montreuil, Prix Fémina de peinture pour la France en 2000 pour l'exposition en Israel, décembre 2015 exposition au Palais des Nations Unies à Genève…)
Cette artiste pluridisciplinaire (peinture, sculpture, objets) donne à présent une vision encore plus élargie du monde dans lequel elle vit, du fait de ses nombreux voyages à travers le globe, lui permettant d'entrer en contact avec toutes sortes de peuples, de cultures, de civilisations et de religions.

Site de l'artiste :
http://ajomo.com

[18:00-21:00] Vernissage de Maurice Daudeville
Location:
La Petite Galerie
35-37, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 51 85 54
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : ustunel@enst.fr
Description:
du 24 avril au 3 mai

[18:00-21:00] Vernissage de Nicolas Delay "Terres rares"
Location:
Galerie Beautiful Sea
Galerie BS
2, rue Thorel
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 15 11 69 97
Mail : wdecaux@beautiful-sea.com
Internet Site : www.galeriebs.com
Description:
du 21 avril au 30 juin

>> invitation

[18:00-21:00] Vernissage de Sacha Ketoff "LE RÊVE D'ICARE"
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
Vernissage le jeudi 28 avril à partir de 18h
Exposition du 28 avril au 7 juin 2016

La galerie Maïa Muller est heureuse de présenter la 3ème exposition personnelle de Sacha Ketoff.

Sacha Ketoff est un artiste-peintre et designer franco-italien, né à Saint-Dié des Vosges (France) le 1er octobre 1949 et décédé le 8 avril 2014 à Paris. Il fréquente dès son plus jeune âge le milieu artistique contemporain, notamment Jean Prouvé et Jean Dubuffet, amis proches de la famille. À partir de 1969, il intègre l'académie des Beaux Art de Milan (Academia di Brera) en section peinture et se spécialise en histoire de l'art sur les primitifs italiens. Il poursuit ses études à l'école d'architecture de Paris (UP5 et UP6). Il collabore dès 1969 avec la galerie d'Art de Franco Toselli à Milan et entretient, par ce biais, des relations suivies avec les tenants de l'Arte Povera : Luciano Fabro, Alighiero Boetti, Michelangelo Pistoletto, Joseph Beuys et Cy Twombly.

En 1978, il présente sa première exposition personnelle, Air Crash, à la Galerie Lacloche à Paris. Sacha Ketoff élabore son travail autour des airs et du vol en choisissant d'exposer des vestiges d'avions accidentés. L'exposition donne lieu à un catalogue dont les textes sont signés Paul Virilio.Les années 1980 marquent le début d'une activité importante dans le domaine du design, avec des conceptions pour la maison Ecart International d'Andrée Putman. En 1985, sa lampe W&O (en hommage aux frères Wright) est lauréate du concours de la lampe de bureau organisé par l'APCI2 et entre dans les collections permanentes du musée Cooper Hewitt de New-York.

À partir des années 1990, Sacha Ketoff revient à la peinture avec un travail sur les villes archaïques de Troie et de Babylone. Il présente ses grands formats (190 × 240 cm) lors d'une exposition personnelle - Troie, image votive de la ville - à la Galerie de Tugny Lamarre à Paris puis en 1993, au musée de l'évêché à Limoges dans Babylone, Annexe du Monde. Il participe, la même année, à l'exposition collective Design, miroir du siècle au Grand Palais à Paris, dans une scénographie de François Seigneur et sous la direction de Marianne Barzilay et Sylvain Dubuisson, commissaires de l'exposition.

Parallèlement à son travail de plasticien, il poursuit des recherches sur les techniques anciennes du tirage photographique : Collodion, Nitrate-Albumine et sur la fabrication de sténopés, dans le but ultime de retrouver la photo qu'aurait pu développer Léonard de Vinci. En 2006, à l'occasion de l'exposition collective Les peintres de la vie moderne, une série de ces photographies entre dans les collections permanentes du Centre Pompidou à Paris. En 2004, il est l'auteur d'un court métrage, Fisherman (Grand prix du festival de Dijon 2005 / Prix de l'innovation au festival De Villeurbanne en 2005) qui utilise également les techniques de la camera obscura (sténopé). Ce court métrage fut en sélection officielle au Festival international de court métrage de Clermont-Ferrand en 2005. Si sa pe inture reste très sombre dans ses nuances et par les techniques picturales utilisées (goudron, or, fusain, éléments végétaux et animaux en décomposition, noir « humain »), les années 2000 marquent l'avènement de la couleur chez Sacha Ketoff. Huile, acrylique, peinture en bâtiment, une explosion de couleurs caractérise alors les portraits et autres « mythologies personnelles » qui empruntent aux mythes classiques et modernes et puisent leur inspiration dans les rêves de l'artiste. En 2008, une exposition collective au Château de Tours présente différentes facettes de son œuvre picturale (dessins, peinture et photographie).

Sacha Ketoff expose depuis 2012 à la galerie Maïa Muller à Paris.

Vernissage de Sacha Ketoff "LE RÊVE D'ICARE"
* Oiseau magique - mine sépia dark et or sur papier paraffiné - 195 x 180 cm - 2012

[18:00-21:00] Vernissage de Sean Snyder "Aspect Ratio / Dispositif"
Location:
Galerie Chantal Crousel
10, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 38 87
Fax : +33 (0)1 42 77 59 00
Mail : galerie@crousel.com
Internet Site : www.crousel.com
Description:
Sean Snyder
Aspect Ratio / Dispositif
April 28 - June 1, 2016

&
Horizontal / Vertical, Vertical / Horizontal (Inverted Perspective)
A screening project by Sean Snyder as part of Aspect Ratio / Dispositif
with three documentaries by Daniel Buren, Nam June Paik and Gordon Matta-Clark
at Silencio, Paris on Friday, April 29 at 6.30pm [+]
RSVP by email rsvp@crousel.com or call +33 1 42 77 38 87

Sean Snyder has always been fascinated with the way that images function to transmit, distort and store information. His early focus on political propaganda was part of a larger project of exploring the role of the image, and this has led him over the years to question both what constitutes an image and what constitutes information itself. The many different ways in which information will be shaped by its vehicle undermine any rigid distinction between 'content' (information) and 'form' (image). In a work of vast breadth and scope, Snyder taps into the myriad sources of today's newsfeed culture to make us reflect on the very foundations of what we see on our screens.

The current exhibition takes its title from the basic geometry of the visual image. The aspect ratio of a rectangular image is the measure of width divided by height, and any construction of a visual space will involve a choice as to which aspect ratio to employ. The Golden Ratio has enjoyed a certain monopoly here, and Snyder was interested in Fechner's 1876 experiments on the aesthetics of rectangular forms which apparently substantiated its privilege. Fechner studied the preferences of his 347 subjects for ten white rectangles laid out on a black surface with different aspect ratios. His conclusion that there was a real gravitation towards the ratio of 1:1.618 was taken as evidence for some sort of natural, innate biology of form, yet more recent work has shown fairly conclusively that this is not the case, and that different people may prefer different rectangles.

This of course begs the question of what it means to 'prefer' a rectangle, yet in our daily lives it is rarely up to us to make this choice. Images surround us and capture us with a predetermined aspect ratio, and hence Snyder opens his exhibition not with any kind of seductive image, replete with meaning and resonance, but, on the contrary, the empty formal framework of a rectangle, encouraging us to recognize how prior to any image making there are procedural issues of formatting, 'grounds' in the properly Kantian sense. This is the first encounter in the exhibition.

Once we pass this initial frame - which is, after all, the initial frame of any visual image - Snyder draws us further into his enquiry. His dialogue with Pit Schultz was a major inspiration for him, revolving around questions of translation of data into visual and non-visual form. The works, indeed, present data in all its forms: moving image, sound, a QR code, and a meticulous analysis of reordered puzzle pieces. Media shift and change, as we witness John Cage's iconic silent 4'33” metamorphosise into a visual timeline on a plasma monitor, bringing movement back into what might have seemed to be a static absence. Images, sounds and even the absence of sound become data here, and data is elevated to the status of art object.

The very discrepancy between the formats and techniques that each of the works uses reminds us of how many different forms of representational space there are and poses the question of what, if anything they have in common. Is there some hard, irreducible kernel at the heart of all these practices of data transmission, some remainder or core that each of them circumscribes, some ultimate truth or jewel of information that lies at their centre?

Drone footage taken around Mount 10 in Switzerland (Cloud Sediment (Gstaad)), the Fort Knox of data storage, evokes both ideas of surveillance and attack, and of this hidden treasure, the information Grail buried deep beneath the facility's surface. The storage centre is apparently able to withstand earthquakes, atomic bombs, terror and hacker attacks, yet the spectacular images of the site are offset by Snyder's emphasis on the fragile apparatus that has produced them. The transformation of data itself is played out in the humble Walkman which plays the audio of the drone yet without the images. Data and data deprivation coalesce. In parallel, Snyder's analysis of jigsaw grids suggests that this loss is a condition of the passage of information in the digital world, that the chest is empty, with their fragmentary serial approach, and their absence of a final piece. The original image is a lithograph of a painting that the CIA used during the Cold War, but it is never visible in its entirety. These works deny us the finality of a completed image, as if all we have are fragments. At one level, this evokes the way in which we are perpetually bombarded with information, shaped by ideologies, with no ultimate knowledge situated outside the flow of news or 'information', no single Archimedean point from which all would suddenly come into proper perspective.

The mischievous inclusion of a contemporary Duty-Free Molotov Cocktail not only references the ever-present threat of a terrorist attack - or rather, how this is relayed and channeled to us - but also the idea of a collapse of the image, an act of destruction that perhaps lies at the horizon of information and encryption. The gleaming Absolut bottle and fancy scarves which would serve to light the cocktail situate it simultaneously as another consumer good. Terrorism itself become product.

The potentiality of a wholesale act of destruction becomes complicated when we turn to Snyder's work Fukushima Daiichi (November 15, 2009). Here we see static images of the site of Japan's nuclear disaster, yet it is unclear what exactly we are seeing. Is this Fukushima before or after the catastrophe? What does the image itself really tell us here, beyond the manipulation it requires in order to transmit the desired information. Our inability to determine this reminds us of our dependence on how the image is framed for us, while at the same time perhaps performing an operation of subtraction. In some sense we see the images in a different way, allowing Fukushima to lose its identity with Fukushima, a place where people lived and worked and not just as the site and symbol of a nuclear disaster.

Fukushima thus becomes neither pure information nor pure image, occupying a space between both and questioning our partitioning of the one from the other. Tableau-Bateau intensifies this process, as we see a series of images of rough seas sourced from amateur and professional news footage, archived on youTube, and video games looped on a hacked mobile phone. Snyder has reformatted the images, and deleted any sound, so the screen is transformed into a painting. Technology here becomes the conduit for new forms of art - painting in the twenty first century perhaps - but also, more fundamentally, for a collapse of the boundaries between information and image. Snyder, after all, puts the image in the exact space where we expect information - our phone screen - showing us through his art how each of these terms is equivalent to its own failure to be either pure information or pure image.

-- Darian Leader

Vernissage de Sean Snyder "Aspect Ratio / Dispositif"

[18:00-21:00] Vernissage de Seth Price "What Decomposes Is Nature"
Location:
Galerie Chantal Crousel
10, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 38 87
Fax : +33 (0)1 42 77 59 00
Mail : galerie@crousel.com
Internet Site : www.crousel.com
Description:
April 28 - June 1, 2016
Opening on Thursday, April 28 from 6 to 9pm

La galerie Chantal Crousel a le plaisir de présenter une sélection inédite d'œuvres sur papier de Seth Price.

Depuis 2000, année qui marque son entrée dans l'art, sa pratique vaste passe de la sculpture à la musique, de l'écriture à la vidéo. Seth Price a toujours réalisé des dessins préparatoires, des collages, collecté des documents et pris des notes dans des carnets, qui sont de réels appuis à sa création, à l'instar des tableaux composés de cordes ou de bombers thermoformés sur toile dont le point de départ est souvent un dessin esquissé.
A l'image de l'ensemble de son travail, ses dessins sont variés en style et renvoient à plusieurs univers : les médias, la publicité, la culture populaire, le dessin satirique… Ils lui permettent d'expérimenter et de tester différents médiums et techniques (mine de plomb, aquarelle, fusain, peinture émaillée, jet d'encre, sérigraphie) qui influenceront sa production.

Carpenter date de 1997 lorsque Seth Price venait d'arriver à New York et voulait être graphiste. Il faisait partie d'un portfolio qu'il avait composé pour montrer ses « talents » - tout relatifs selon lui - d'illustrateur et de typographe.

Les impressions « Bonne Année » ont été réalisées quelques années plus tard, en 2003, alors que l'artiste venait d'acquérir son premier scanner et sa première imprimante. Il s'intéressait aux publicités utilisant des images manipulées numériquement, les scannait et en faisait des posters. Seth Price précise : « J'ai eu l'idée des « Bonne Année » quand j'ai vu une carte de vœux du Parti Communiste Français qui devait dater du début des années 70, où l'on voyait La Jeune Fille à la perle de Vermeer en fond. Je n'en croyais pas mes yeux, c'était tellement français : le bon goût parfait, sans réflexion, sans une once d'ironie ou d'agression, comme si les soixante-huitards n'avaient jamais perdu le sens inné du décorum bourgeois. »

L'expérimentation avec les images et la technologie qui l'ont conduit à créer ces posters l'ont inspiré pour la série des Calendar Paintings, pour laquelle il a poussé l'association « texte / image / utilité » à un autre niveau.
Les Calendar Studies ont également servi de base à cette série. The Road Ahead par exemple reprend le titre de l'ouvrage de Bill Gates qui traite de l'autoroute de l'information. Comme l'indique Seth Price, l'image utilisée est un célèbre montage 3D réalisé par le Graphics Group de Lucasfilm (maintenant Pixar) montrant une portion de route du Comté de Marin en Californie où les employés de la Silicone Valley ont l'habitude de tester leur nouvelle voiture avec la musique à fond.

Les Vacuum Sketch sont des dessins que l'artiste utilise pour ses œuvres thermoformées. La technique est la suivante : il scanne son dessin, l'imprime sur une grande plaque de plastique transparent, puis la plaque est thermoformée sur une corde nouée, peinte sur la tranche arrière puis montée sur une surface à motifs. Comme le dit Seth Price : « Tout un long processus à partir d'un petit dessin un peu nul. »

Title Screen ou Public Space sont issus d'un ensemble d'oeuvres que l'artiste a commencé après l'exécution du journaliste américain Daniel Pearl en 2002. Sa décapitation par des membres d'Al-Qaïda, filmée et diffusée sur Internet, marquait l'entrée du terrorisme dans l'ère numérique. Les inscriptions en arabe sont issues de la vidéo qui fut disponible brièvement sur le net.

Ces dessins représentent une clé d'entrée passionnante dans l'œuvre multi facettes et parfois complexe de l'artiste. La question de l'image, de sa source, de sa circulation et de sa manipulation, centrale dans son travail, est en germe dans toutes ses œuvres sur papier. Elles sont des fragments d'idées de différentes périodes, et leur regroupement permet d'entrevoir les multiples connections qui infuse toute sa pratique.


Seth Price est né en 1973, il vit et travaille à New York.
Ses expositions personnelles incluent l'Institute of Contemporary Art de Londres (2008), la Kunsthalle de Zurich (2008), le Museo d'Arte Moderna de Bologne (2009), et plus récemment Wrok, Fmaily, Freidns à 356 S Mission Rd, Los Angeles (2016).
Son travail a été montré dans de nombreuses biennales (Venise, 2011 ; Gwangju, 2010 ; Whitney, 2008 ; Lyon, 2007) et à la Documenta de Kassel en 2012.
Récemment il a participé aux expositions de groupe suivantes : La Boîte de Pandore, Musée d'art moderne de la Ville de Paris ; Images, Fridericiaum, Kassel; Painting 2.0: Expression in the Information Age, Museum Brandhorst, Munich ; Under The Clouds: From Paranoia to the Digital Sublime, Serralves, Museum of Contemporary Art, Porto.
Seth Price est aussi écrivain ; ses romans How to Disappear in America (2008) et Fuck Seth Price (2015) sont publiés chez Leopard Press.
En 2017, son travail fera l'objet d'une rétrospective au musée Brandhorst de Munich, puis au musée Stedelijk d'Amsterdam.

Vernissage de Seth Price "What Decomposes Is Nature"

[18:00-21:00] Vernissage de Thierry Valencin
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
Espace photographique de Sauroy
58, rue Charlot
dans la cour, à gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 16 76
Mail : espacesauroy@orange.fr
Description:
Vernissage de Thierry Valencin

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Against a conspiracy of invisibilities"
Location:
Sobering gallery
87, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 66 82 04 43
Mail : contact@soberinggalerie.com
Internet Site : www.soberinggalerie.com
Description:
Against a conspiracy of invisibilities
Une proposition de Rodrigo Arteaga pour Sobering Galerie

EXPOSITION
Against a conspiracy of invisibilities est une exposition collective proposée par l'artiste chilien Rodrigo Arteaga et composée d'une sélection d'œuvres de 12 jeunes artistes contemporains d'origine chilienne : Aymara Zegers, Claudia Müller, Lautaro Veloso, Benjamín Ossa, María Edwards, Javier Toro Blum, Mariana Najmanovich, Raisa Bosich, Bernardita Arís, Marcela Serra, Pablo Rodríguez et Martín La Roche.
L'exposition sera visible du jeudi 28 avril au samedi 4 juin 2016 à la galerie Sobering.

AUTOUR DE L'EXPOSITION
Présentation et discussion autour de l'art chilien et latino-américain, dont les intervenants seront Rodrigo Arteaga (artiste et commissaire de l'exposition) et Ignacio Szmulewicz (historien de l'art et critique) le samedi 30 avril à 16h à la galerie Sobering.


Against a conspiracy of invisibilities est une exposition collective proposée par l'artiste chilien Rodrigo Arteaga et composée d'une sélection d'œuvres de 12 jeunes artistes contemporains d'origine chilienne : Aymara Zegers, Claudia Müller, Lautaro Veloso, Benjamín Ossa, María Edwards, Javier Toro Blum, Mariana Najmanovich, Raisa Bosich, Bernardita Arís, Marcela Serra, Pablo Rodríguez et Martín La Roche.

L'exposition sera visible du jeudi 28 avril au samedi 4 juin 2016 à la galerie Sobering. Le samedi 30 avril se déroulera une présentation et une discussion sur l'art chilien et latino-américain, dont les intervenants seront Rodrigo Arteaga (artiste et commissaire de l'exposition) et Ignacio Szmulewicz (historien de l'art et critique).

L'exposition se structure autour du travail de 12 artistes qui font partie d'une nouvelle génération d'artistes au Chili, à laquelle s'intègre également l'artiste Rodrigo Arteaga. Ce groupe d'artistes émergents est actif au Chili, par là même, l'exposition est une manière d'examiner comment les interprétations respectives de leurs œuvres évoluent et dialoguent avec le nouveau contexte culturel local.

Les œuvres évoquent inévitablement l'identité chilienne. De ce point de vue, le commissaire d'exposition a choisi des artistes dont les questionnements identitaires s'étendent aux différentes régions de la pensée, du culturel au naturel. Aymara Zegers se plonge dans les thèmes relatifs à la biologie, à l'écologie, au cycle de la vie ; Mariana Najmanovich s'intéresse à la politique, la mémoire et l'histoire ; Lautaro Veloso à la mythologie ; Claudia Müller à l'hydrographie, Raisa Bosich à l'architecture et à l'urbanisme ; Martín La Roche à la narration et à la collection ; Bernardita Arís à l'imagerie, au collage et à la signification de l'habitat ; Benjamín Ossa à la lumière, au temps et à la perception ; Javier Toro Blum à la phénoménologie de la perception ; María Edwards à l'astronomie, la poésie, la musique et aux mathématiques ; Pablo Rodríguez au paysage urbain ; Marcela Serra à la représentation, à la déformations des animations vidéo.
Ce groupe représente une partie importante de la production la plus intéressante faite au Chili, et, pour la même raison, intéressante à exposer dans un autre contexte.

Le titre fait référence à un poème d'Alejandra Pizarnik qui évoque la limite inhérente du langage, magnifiquement décrite par le langage justement. Alors comment cela peut-il s'appliquer au langage visuel ?

Les encyclopédies, ou les autres représentations du monde peuvent être comprises comme des représentations d'elles-mêmes, comme des miroirs. Si une personne réalise un ouvrage sur la botanique, alors le livre représentera également l'auteur dans sa réalisation, à travers les décisions, le contexte et la forme.
Si quelqu'un enquête sur un problème écologique, le résultat est probablement un autre problème écologique. La limite à partir de laquelle les œuvres atteignent leur propre pouvoir suggestif est ce qui constitue le seuil de leur matérialité. La manière dont elles apparaissent et se projettent sur la vie, utilisant le monde qui nous entoure comme contenu et matière pour être capable de voir le processus à travers la forme, pour révéler comment les éléments s'assemblent ou se défont.

L'exposition cherche à visualiser comment cette conspiration des invisibilités peut être analysée à travers un langage visuel, transcendant et repoussant également la limite géographique. Comment ce que nous pensons local se révèle en fait universel et comment ce que nous pensons universel se révèle finalement local ? Est-ce que l'image/la forme est plus efficace à transcender les limites et à se déployer que les mots ?

Vernissage de l'exposition "Against a conspiracy of invisibilities"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Du Point À La Ligne #4"
Location:
Galerie Mamia Bretesché
77, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)1 42 71 50 94
Mobile : +33 (0)6 60 87 06 21
Mail : mamia.bretesche@gmail.com
Internet Site : www.mamiabreteschegallery.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Du Point À La Ligne #4"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'arbre et la matière"
Location:
Ateliers d'Art de France
55, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Mail : info@ateliersdart.com
Internet Site : www.latelier-viaducdesarts.com
Description:
29 avril - 4 juin 2016

Symbole de vigueur et de résistance, l'arbre est au coeur de la vie. Il fascine et nourrit l'imaginaire de nombre d'artistes. Céramique, bois, verre, textile, caoutchouc, métal...

13 créateurs transforment l'Atelier en une forêt imaginaire :
Béatrice Bruneteau, Cailloutchou Déliz, Béatrice Desrousseaux, Barbara Billoud & Géneviève Mathieu (L'Arbre féerique), Alexandra Hajek, Charlotte Heurtier, Claire Pégis, Sandrine Pincemaille, Suzanne Rippe, Claire-Lise Thiriet, Laurent Trébout, Valérie Vayre, Eric Weber

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "CF."
Location:
Plateforme
73, rue des Haies
75020 Paris
M° Avron, Maraîchers, Buzenval
France
Phone : +33 (0)9 54 92 23 35
Mail : info@plateforme.tk
Internet Site : www.plateforme.tk
Description:
avec Romain Gauthier, Benjamin Geffroy, Ninalou Giachetti, Lilian Hardouineau, Blobs & Fluff, Anaïs Mak, Félix Pommier

Avec les illustrations de Rémi Andron

Exposition du 28 avril au 01 mai 2016
Vernissage le jeudi 28 avril de 18h à 22h

En parallèle du ChaudardLand Festival se tiendra l'exposition expérimentale "Cf." à la galerie Plateforme du Jeudi 28 Avril au Dimanche 8 Mai. Plusieurs artistes vidéastes sont invités à venir revisiter les œuvres de Rémi Andron par le biais de projection vidéo. Ils créeront pour l'occasion des vidéos sur mesure afin de s'approprier de manière éphémère le travail de l'illustrateur.

Le vernissage se déroulera le Jeudi 28 Avril dès 18h.

Vernissage de l'exposition collective "CF."

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition collective "Dessins"
Location:
Galerie Jacques Elbaz
1, rue d'Alger
75001 Paris
M° Tuileries, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 40 20 98 07
Mobile : +33 (0)6 49 01 66 35
Mail : contact@galeriejacqueselbaz.com
Internet Site : www.galeriejacqueselbaz.com
Description:
du 30 mars au 23 juillet 2016

avec Jean-Michel Atlan, Christian Bonnefoi, Pierre Faure, Peter Flaccus, Monique Frydman, Jean-Luc Jehan, Vivian Kral, Yves Levêque, Gilles Marrey, Jean-Pierre Pincemin, François Rouan, Jean-Baptiste Sécheret, Sam Szafran

[18:00-22:00] Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain
Location:
Place de la Bastille
Place de la Bastille
75004 Paris
M° Bastille
France
Description:
du jeudi 28 avril au lundi 2 mai 2016

[18:30-21:00] Exposition 3 jours : Paris College of Art "Intimate Spaces"
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
Vernissage le jeudi 28 avril à partir de 18h30
Exposition : le vendredi 29 et samedi 30 avril

Exposition 3 jours : Paris College of Art "Intimate Spaces"

[18:30-21:00] Rencontre avec Marco Del Re
Location:
Maison du Val d'Aoste
3, rue des Deux Boules
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 50 13 50
Mail : info@maisonvda.com
Internet Site : www.maisonvda.com
Description:
pour la présentation du livre Avis de tempête
et de l'installation site specific au Fort de Bard,
Madri Italiane

>> invitation

[18:30-22:30] Vernissage de Lukáš Kándl "L'Alchimiste"
Location:
Galerie JPHT
Jean-Philippe Thérond
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 08 25 45 97
Mail : contact@galeriejpht.com
Internet Site : www.galeriejpht.com
Description:
du Jeudi 28 Avril 2016 au Jeudi 26 Mai 2016

VERNISSAGE
le jeudi 28 Avril 2016 de 18h30 à 22h30
EN PRESENCE DE L'ARTISTE

FINISSAGE
le jeudi 26 Mai 2016 de 18h30 à 22h30
EN PRESENCE DE L'ARTISTE

Diable ! tout ici n'était-il donc qu'apparence, illusion, y compris cette torpide quiétude que nous prenions pour le réel ? La mascarade est mise à nu. Sous l'écorce de l'encéphale rugit le magma en fusion, le chant profus, protubérant de la matière. Le poète aux fins doigts d'orfèvre lâche en nous sa meute de perles, de rongeurs fuselés et de phantasmes déchaînés. Son cabinet de curiosités ne serait-il qu'un musée noir ? Non pas, mais un réservoir de mystères, une ménagerie remplie de désirs crépitants.
Au policé de la surface, Kándl l'explorateur préfère les profondeurs intimes, l'antre gravide de la terre. Les semis de l'imaginaire nous convient dans son labyrinthe. Attention! Son génie peut faire perdre pied!
Luis PORQUET
Le 7 mars 2004

Vernissage de Lukáš Kándl "L'Alchimiste"

[18:30-21:00] Vernissage de Samuel Gélas "Négricide"
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
28 avril - 28 mai 2016
Vernissage jeudi 28 avril de 18h30 à 21h

La Galerie LJ est fière de présenter la 1ère exposition personnelle à Paris de l'artiste français originaire de Guadeloupe, Samuel Gélas, né en 1986. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris Cergy, résident de la Cité Internationale des Arts, son travail fut notamment découvert du grand public au Salon de Montrouge 2012 en France, et ArtBemao 2013 en Guadeloupe. En 2015 ses peintures ont été présentées à Paris dans des expositions collectives à la Galerie Nathalie Obadia et la Galerie LJ.

La démarche picturale de Samuel Gélas s'apparente à la figuration narrative et au pop art dans une forme à la fois ludique, poétique et critique du monde. Le peintre de 30 ans regarde et analyse les phénomènes médiatiques et sociétaux de la vie quotidienne. La plupart de ses œuvres questionnent la nature humaine à travers ses diverses formes d'animosité et d'animalité dans un corpus travaillant avec force la question des violences urbaines, sociales et culturelles.

Pour sa nouvelle série de peintures à la pierre noire et l'acrylique produite en 2015-2016, Gélas s'est inspiré du néologisme inventé par le critique d'art guadeloupéen Jocelyn Valton : «négricide», dans un texte publié en 2015*. Associant « nègre » et « homicide », ce terme désigne «l'ensemble des meurtres de masse, ou au caractère moins étendu, perpétrés sur une grande échelle de temps, allant du XVème au XIXème siècle, contre les Africains réduits en esclavage par des trafiquants pour les colons européens (...) dans le contexte raciste de la traite négrière transatlantique ».
C'est suite à une déclaration de François Hollande le 27/01/2015 à propos de la la Shoah, qualifiée de plus grand génocide jamais commis, que s'ensuivent les réactions de nombreux intellectuels noirs, dont Valton avec la publication de son texte, ou l'artiste guadeloupéenne Joëlle Ursull, dans une lettre ouverte envoyée au président dénonçant la hiérarchisation des horreurs de l'Humanité.

Interpellé par ces débats, Gélas décide de proposer une série de peintures introspectives et engagées qui questionnent ses origines et celles des afro-descendants caribéens, sur fond ocre rouge rehaussé de noir, symboles de la peau noire et du sang. L'esclavage y est évoqué dans son extrême violence, renforcée par le truchement de la représentation animale. L'idée que la traite négrière ait sa propre appellation, Négricide, a inspiré à Gélas cette série de peintures qui en traduisent le caractère inhumain via des métaphores faisant référence au monde animal et aux objets. Il représente les divers châtiments que pouvait subir quotidiennement les esclaves : traversée de l'Atlantique entassés dans les cales des navires, lynchages, pendaisons, crémations en masse, viols routiniers, pieds et mains coupés, ou encore finir dévoré par des chiens, le tout détaillé et légiféré dans le Code Noir, sont quelques exemples du caractère génocidaire de la traite négrière évoqués dans ses peintures. Ce travail trouve tout son sens aujourd'hui alors que la question des réparations se pose parmi les afro-descendants.

Vernissage de Samuel Gélas "Négricide"
"Emancipation", 2016, pierre noire et acrylique sur toile, 180 x 180cm

[18:30-21:00] Vernissage de Speedy Graphito "HOME STREET HOME"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
La Galerie HUBERTY & BREYNE
8A rue Bodenbroeck
Grand Sablon
1000 Bruxelles
Tél. +32 (0) 2 893 90 30
Mobile +32 (0) 478 319 282
www.hubertybreyne.com

Exposition du 29 avril au 29 mai 2016

Créateur éclectique, Speedy Graphito joue de la peinture, de la sculpture, des installations plastiques, de la photo, de la vidéo, pour créer son propre langage universel, sans jamais oublier l'enfant qu'il était. Son imagerie reste imprégnée de réminiscences de bande dessinée, de comics, de dessins animés, de mangas, de publicités…

Son oeil détourne la symbolique des figures universelles de l'art populaire comme Mickey, Blanche Neige, Super Mario, Bugs Bunny, Captain America, Bob l'éponge, les 4 Fantastiques, Astro le robot, Popeye ou Lucien, le rockeur à la banane de Métal Hurlant…

Dans la Galerie Huberty & Breyne, l'artiste sarcastique confronte ses aérosols et son talent au génie des pinceaux de René Magritte, d'Henri Matisse ou de Roy Lichtenstein.
Il œuvre dans le mélange des genres, toujours en quête de diversité.

Vernissage de Speedy Graphito "HOME STREET HOME"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "URBAN START UP GRAFFITI"
Location:
Quartier de la Goutte-d'Or
Boulevard de la Chapelle
Rue des Poissonniers, Boulevard Barbès
Rue de la Chapelle et Rue Marx-Dormoy
75018
M° Château Rouge, Barbès - Rochechouart, La Chapelle, Marx Dormoy
France
Description:
8, rue Myrha - Paris 18e

Nous avons le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition URBAN START UP GRAFFITI, organisé par le Club des Entrepreneurs le jeudi 28 avril prochain à 18h30 à la Manufacture, espace de coworking installé au sein d'une ancienne fabrique d'architecture Eiffel (8, rue Myrha - Paris 18e).

Le vernissage sera suivi par une vente au profit de jeunes entrepreneurs, présidée par Pierre Cornette de Saint Cyr, commissaire priseur et promoteur acharné des arts urbains et contemporains depuis plusieurs années.

Le Club des Entrepreneurs, réseau de créateurs et dirigeants d'entreprises fort de plus de 18 000 membres en France et à l'international, souhaite rassembler, au travers de cette exposition, deux univers en apparence distincts mais en réalité étroitement connectés : le monde du street art et celui de l'entrepreneuriat, impliqués de concert dans la création et l'émergence des nouvelles tendances à l'œuvre dans notre société.

Guillaume Cairou, Président du Club des Entrepreneurs, est disponible en amont pour répondre à l'ensemble de vos questions sur l'exposition, ses visées et la manière dont entrepreneuriat et street art peuvent interagir, à l'aube d'une nouvelle société gouvernée par les jeunes, qu'ils soient artistes ou créateurs d'entreprises.

Vernissage de l'exposition "URBAN START UP GRAFFITI"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition de la marque FRAMA "Enclosed Volume"
Location:
Gallery Serge Bensimon
111, rue de Turenne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 50 77
Internet Site : www.gallerybensimon.com
Description:
La Gallery S.Bensimon vous invite à partir du 28 avril à découvrir l'exposition « Enclosed Volume » qui révèlera les différentes facettes de la marque Frama, incluant les objets de la collection permanente, la collection St Pauls ainsi qu'une sélection des pièces du « Studio » Frama.

Vernissage de l'exposition de la marque FRAMA "Enclosed Volume"

[18:30-21:00] Vernissage du 2e tour du XXIe concours artistique
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.atelier-z.org
Description:
Thème 2016 :
"NOTRE PENSÉE CRÉE LE MONDE"

Les lauréats vous invitent à leur vernissage jeudi 28 avril 2016 à partir de 18h30.

Exposition
du 28 avril au 9 mai 2016, de 14h à 18h30 (sauf le dimanche)

A l'occasion du deuxième tour du Concours 2016 de l'Espace, Christiane Peugeot a le plaisir de réunir les lauréats couronnés lors du premier tour, qui se déroulait en mars dernier.

Du 28 avril au 9 mai prochain, les onze lauréats bénéficient chacun d'une exposition individuelle au sein de la galerie, pour leur permettre de présenter plus largement leur travail.

Lauréats 2016
Peinture figurative : Dale-Joseph Rowe
Peinture abstraite : Daniel Convenant
Sculpture figurative : Hakim Mouhous
Sculpture abstraite : Gilles Hirzel
Photographie : Thibault Messac
Dessin : Sylvie Lesgourgues
Graphisme : M.Ansermet-Papadopoulos
Art numérique : Bernard Pourchet
Installation : Elia Pagliarino
Autres : Laurent Violeau
mention spéciale
sculpture figurative : Svetlana Raslo

Vernissage du 2e tour du XXIe concours artistique



[19:00] Conférence «L'histoire et le marché du jeu vidéo»
Location:
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie9.paris.fr
Description:
en partenariat avec Drouot Formation

Organisé par la Mairie du 9e en partenariat avec Drouot formation, le programme « l'Art en Conférences » offre aux habitants du 9e des conférences sur des thèmes précis et variés liés à l'Art.

Des experts seront présents afin de vous offrir une conférence de qualité, alliant interaction et pédagogie, où des démonstrations d'expertise seront réalisées.

[19:00-21:00] Freak Wave Night - lancement de Freak Wave numéro 6
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
EXPOSITION DU MAR 26.04 AU DIM 01.05
VERNISSAGE JEU 28.04 À 19H

A l'occasion de la parution de Freak wave numéro 6, une soirée de présentation est organisée à point FMR. Radicalement subversive, dérangeante, voire noire, la revue Freak wave est un mélange de styles, de générations et d'origines unifiés dans un même thème : un insolent parti-pris misanthropique. Donner libre cours aux humeurs, fussent-elles fielleuses ou cyniques, aux antipathies pathologiques ou plus simplement à la sincérité.

Freak wave, c'est l'art descendu de son piédestal, ébouriffé de contre-culture et d'imagerie populaire. Peintures de fêtes foraines, photomontages troubles, dessins porno-sociaux, pamphlets rageurs, prose décadente et poésie kamikaze participent de la subversion, à contre-courant de l'art officiel engendré par les écoles des Beaux-Arts du Commerce et de la Banalité Equitable.

De la littérature noire à la peinture mauvais genre, Freak Wave fédère les courants de la contre-culture française et étrangère. Bousculant les barrières de l'art, les influences pêle-mêle des fanzines, du multimédia, de l'art brut, des écoles sensationnistes sud américaines, ou encore l'arrivée d'une école africaine curieuse, ces tendances si diverses font de cette mouvance un courant artistique majeur du début du 21e siècle.

Au plus loin des jugements de valeurs et dans une démarche baroque non-sectaire, Freak wave 6 rôde sur l'océan sulfureux de la culture de rue, du punk/rock et de l'art voyou.

AU PROGRAMME DU VERNISSAGE

19:00
Présentation Freak wave 6
Projection films courts et animations

19:45
lecture Michael
lecture Christophe Comentale

20:00 : concerts
Jokband - chansons - 30 mn
Franck Sabbath - rock psyché - 30 mn
Butch Mc Koy - folk rock - 30 mn
Moistcréatures - défilé mode monstres - 15 mn

Sydney Valette - electro punk - 30 mn

23:30 : DJ set
THTH Freaky Manège

Freak Wave Night - lancement de Freak Wave numéro 6

[19:00-21:00] Inauguration du Festival Brouillage - Vernissage "PM/TCHK"
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
Brouillage 2016 connaît une extension arts plastiques & sonores !

On quitte la boîte noire de La Loge et les ondes de Radio Campus Paris le temps d'un soir pour s'inviter à la galerie sometimeStudio, nouveau partenaire du festival.

PM/TCHK est une installation interactive et musicale composée de modules percussifs et autres machines à bruits. Véritable instrumentarium de musique concrète et électronique, PM/TCHK prend vie en fonction de la présence et du mouvement autour d'elle (avec le soutien de la Gaîté Lyrique).

PM/TCHK est une installation in situ interactive et musicale composée de modules percussifs et autres machines à bruits. Véritable instrumentarium de musique concrète et électronique, PM/TCHK prend vie en fonction de la présence et du mouvement qu'elle perçoit.

L'installation sonore est donc une invitation à la danse, s'adaptant au rythme et aux envies du public. Plus les spectateurs bougent, plus la machine activera de modules, augmentera le tempo et jouera des morceaux aux rythmes intenses. Son comportement a été programmé de sorte à présenter une part d'imprévisible, instaurant, de fait, un dialogue permanent entre spectateur et machine. Chaque expérience est unique.

Studio Bruyant​ est un studio de création travaillant sur l'interactivité, la musique et le jeu vidéo. Il crée des installations, des performances et des applications multimédia. Il imagine (concept, gameplay) et produit (développement informatique, design visuel, sound design) des expériences aux nouvelles formes narratives.
http://www.studiobruyant.com/fr

PM/TCHK est une installation in situ créée pour le Festival Brouillage, organisé par Radio Campus Paris et La Loge.
Pour découvrir toute la programmation du festival (28 avril au 7 mai) et le suivre jour après jour, c'est ici :
http://festival-brouillage.tumblr.com/Programmation

Vernissage et soirée d'ouverture du Festival : Jeudi 28 avril à partir de 19h
L'exposition sera à voir et à écouter du 28 avril au 7 mai inclus.
Horaires d'ouverture : du Mardi au Samedi de 14h à 19h

Inauguration du Festival Brouillage - Vernissage "PM/TCHK"

[19:00] Performance poétique et musicale d'Etel Adnan et de Gavin Bryars
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
Dans le cadre de l'exposition BRUT(E) de Jannis Kounnelis, la Monnaie de Paris présente une performance poétique et musciale d'Etel Adnan et de Gavin Bryars : Five senses for One Death.

[19:00] Présentation du livre "INCA GARCILASO DE LA VEGA. OBRAS COMPLETAS"
Location:
Instituto Cervantes - bibliothèque Octavia Paz
11, avenue Marceau
75116 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 20 70 79
Fax : +33 (0)1 47 20 58 38
Mail : bibpar@cervantes.es
Internet Site : paris.cervantes.es
Description:
Présentation du livre :
INCA GARCILASO DE LA VEGA. OBRAS COMPLETAS (3 vol.)

Éd. Ministère des Affaires Étrangères du Pérou (Lima, 2015) édition par Carlos ARANÍBAR

Avec la participation d'Alonso RUÍZ ROSAS, poète et directeur du Centro Cultural Inca Garcilaso et Bernard LAVALLÉ, profesor.

Suivie d'un pisco d'honneur que l'Ambassade du Pérou offrira au public.

Organisé avec Centro Cultural Inca Garcilaso et l'Ambassade du Pérou en France.

[19:00] Rencontre avec Franck Leibovici et Julien Seroussi «Enquêter / Transcrire»
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Jérôme Mauche reçoit Franck Leibovici et Julien Seroussi.

« Poésie Plate-forme » convie Franck Leibovici, poète et artiste, et Julien Séroussi, juriste. Ils ont entamé une collaboration sous forme d'un livre (bogoro) et d'une suite d'expositions (law intensity conflicts). En traitant les matériaux - transcripts et éléments de preuve - du premier procès de la Cour Pénale Internationale (2007-2014), portant sur des crimes commis en Ituri, dans l'est de la République démocratique du Congo, ils cherchent à articuler les outils de l'art et de la poésie à ceux des sciences sociales et du droit pour rendre compte de l'invention actuelle de la justice internationale, dont la C.P.I. (créée en 1998) est aujourd'hui le premier laboratoire.

BIOGRAPHIES

Franck LEIBOVICI
Franck Leibovici est poète et artiste. Il a fait paraître notamment, quelques storyboards, ubuweb, 2003 ; 9+11, ubuweb, 2005 ; des documents poétiques, Al Dante, 2007 ; portraits chinois, Al Dante, 2007 ; (des formes de vie) - une écologie des pratiques artistiques, Questions théoriques / Les Laboratoires d'Aubervilliers, 2012 ; lettres de jérusalem avec Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, spam, 2012 ; filibuster (une lecture), Jeu de Paume, 2013 ; des récits ordinaires avec Grégory Castéra et Yaël Kreplak, Les Presses du réel, 2014. À partir des systèmes de notation issus de la musique expérimentale, de la danse, de l'analyse conversationnelle, il travaille depuis plusieurs années à la création d'un mini-opéra pour non-musiciens - lequel ne relève pas du « spectacle vivant » - et ayant pour objet les conflits dits de « basse intensité ». Les dix séquences de ce mini-opéra pour non-musiciens ont été données dans des musées, centres d'art, festivals de musique, centres chorégraphiques, en France et à l'étranger.

Julien SEROUSSI
Julien Seroussi est agrégé de sciences sociales et docteur en sociologie. Il a commencé à s'intéresser à la justice pénale internationale dans le cadre de sa thèse sur les batailles juridiques et politiques autour de la définition de la compétence universelle des juges nationaux. Après une expérience à la Cour Pénale Internationale de 2009 à 2012, il poursuit aujourd'hui sa carrière au sein du Pôle « Génocide, Crime contre l'humanité et Crimes et délits de guerre » du Tribunal de Grande Instance de Paris. Ses recherches ont fait l'objet d'articles en France et à l'étranger parus dans « Critique Internationale », « Actes de la recherche en sciences sociales », « L'Année sociologique » ou des volumes collectifs comme Lawyers and the Construction of International Justice (Yves Dezalay & Bryant Garth, ed., Routledge, 2012).

[19:00-21:00] Vernissage "Les Maîtres de la peinture irakienne à Paris"
Location:
Espace Le Scribe-l'Harmattan
19, rue Frédéric Sauton
Place Maubert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)9 81 62 06 38
Mobile : +33 (0)6 99 42 87 65
Mail : scribeharmattan@gmail.com
Internet Site : lescribeharmattan.hautetfort.com
Description:
24, rue des Ecoles
75005 Paris

Vernissage Jeudi 28 avril 2016 à 19h
Exposition du 27 avril au 3 mai 2016

Artistes présents :
Shahla Kamal Kamil,
Nidhal Mohammed Younus,
Nawars Falah Hasan.
Salam Mohammed Saeed Hashim,
Ali Omar Ibrahim,
Thaehr Ali Abbas,
Ali Jebur Hussein,
Saad Mohammed Radhi,
Abdulhameed Fadhil Jaafar,
Raheem Kadhim Ahmed,
Mahmood Ajmi Jasim

[19:00-21:00] Vernissage de David Lynch "Plume of Desire"
Location:
Galerie Item
Galerie Idem
51, rue du Montparnasse
75014 Paris
M° Edgar Quinet, Vavin, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 35 35 35
Mail : itemeditions@free.fr
Internet Site : www.itemeditions.com
Description:
Item a le plaisir de vous inviter Jeudi 28 Avril de 19h à 21h, au vernissage de la prochaine exposition de David Lynch, Plume of Desire, en présence de l'artiste.
Une suite de 25 nouvelles lithographies et un ensemble d'oeuvres originales seront présentés à la galerie jusqu'au 11 Juin 2016.

Vernissage de Lynch David "Plume of Desire"
Plume of Desire. David Lynch. Lithograph. Edition of 30

[19:00] Vernissage de Fernando Barata
Location:
Galerie Marie-Laure de l'Ecotais
au fond de la cour
49, rue de Seine
fond de cour
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 81 89
Mail : aufondelacour@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerieaufondelacour.com
Description:
peintures 2016

Peintre et dessinateur, diplômé de l'École Nationale des Beaux Arts de Rio de Janeiro (Brésil) en 1977, Fernando Barata est installé à Paris depuis 1982 où il vit et travaille. Dès 1974, il participe au XXVe Salon National d'Art Moderne à Rio de Janeiro, puis, en 1976, à la Biennale Nationale de São Paulo. En 1984, il obtient une Mention Spéciale du Jury à la Première Biennale de La Havane et participe l'année suivante à la XVIIe Biennale Internationale de Sao Paulo. En 1990, il réalise, une fresque murale à Douai pour l'Agence de l'Eau Artois Picardie, dans le cadre du 1%. Sélectionné pour le prix Fortabat (Maison de l'Amérique Latine à Paris), son travail est également primé lors du Grand Prix International d'Art Contemporain Michelin en 1998. Depuis les années 80, Fernando Barata expose à la fois individuellement et collectivement surtout en France, en Belgique et au Luxembourg. Il a été choisi en 2016, avec Sebastião Salgado, pour intégrer la collection de l'Ambassade du Brésil en France.
Avec une quinzaine de peintures (grands, moyens et petits formats), toutes datées de 2015 et 2016, le peintre d'origine brésilienne Fernando Barata confirme une démarche picturale où dans la permanence et le renouvellement, s'impose la prégnance de la couleur éclatante, la subtilité des transparences et des lavis dans un espace pictural découpé où cohabitent les éléments d'une iconographie pérenne, sans cesse revisitée et diversifiée. La densité ou la légèreté picturale qu'il cherche pour son espace, en utilisant des acryliques très dilués, des fonds aquarellés, contraste avec différentes inclusions de matières. Dans cette dernière exposition, c'est le choix du jute marouflé sur toile qui rehausse les contrastes entre les couleurs et conditionne la lecture visuelle et sensible aux oppositions de textures. Le jute offre une couleur « filtrée » par la trame qui atténue sa perception alors que la couleur pure posée en aplats impose un « choc » visuel, cette opposition entre deux intensités de polychromie construisant une manière d'être picturale caractéristique de sa perception du monde et de la peinture.

Vernissage de Fernando Barata

[19:00-22:00] Vernissage de Frédéric Lère "STEPS TO THE HIGHT LINE"
Location:
Vivienne Art Galerie
30, galerie Vivienne
75002 Paris
M° Bourse, Pyramides
France
Phone : +33 (0)9 50 84 09 54
Mobile : +33 (0)6 74 54 73 13
Mail : info@vivienneartgalerie.com
Internet Site : www.vivienneartgalerie.com
Description:
Frédéric Lère HABITE À NEW YORK ET LES PEINTURES QU'IL NOUS PRÉSENTERA DU JEUDI 28 AVRIL AU SAMEDI 28 MAI SONT LE RÉSULTAT DE SES EXPLORATIONS DANS UN MANHATTAN INCONNU DES TOURISTES, Des accès désolés du Lincoln Tunnel aux escaliers menant au parc de la High Line, le tout reflété dans des flaques d'eau.

Frédéric Lère présentera également une série de paravents originaux évoquant des scènes new yorkaises qui vous surprendront.

Vernissage de Frédéric Lère "STEPS TO THE HIGHT LINE"

[19:00] Vernissage de Ramzi Adek "GLORIOUS UNBASTARD"
Location:
Galerie Golan Rouzkhosh
GRK Gallery Paris
32, rue Feydeau
75002 Paris
M° Bourse, Quatre-Septembre, Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 42 21 11 13
Mobile : +33 (0)6 99 02 48 19
Fax : +33 (0)1 42 21 11 13
Mail : golan@grkgallery.com
Internet Site : www.grkgallery.com
Description:
Vernissage de Ramzi Adek "GLORIOUS UNBASTARD"




[20:00] PK 0, les Rendez-vous du Fleuve
Location:
Bateau Daphné
quai de Montebello
sous le Pont de l'Archevêché
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 30 36 18 88
Fax : +33 (0)1 34 48 03 57
Mail : info@bateaudaphne.com
Internet Site : www.bateaudaphne.com
Description:
Dans le cadre de "PK 0, les Rendez-vous du Fleuve"
le Bateau Daphné vous invite :

Jeudi 28 avril 2016 à 20h

Rencontre avec Gil et Marine Bouchard, les mariniers du Kaïros, qui, depuis 2003, sillonnent les fleuves et canaux d'Europe,
embarquant avec eux des passagers pour leur faire découvrir leur passion !

http://www.kairos-peniche.com/

Projection du film de Jérôme Mignard et son équipe qui sont venus naviguer en 2011 sur le Kaïros quelques jours afin de réaliser un film présenté à l'émission "Des Racines et Des Ailes", sur le patrimoine fluvial et la vie à bord.

La projection-débat se poursuivra autour d'un buffet fluvial et convivial...

entrée libre sur réservation : info@bateaudaphne.com

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés