Thursday, September 8, 2016
Public Access


Category:
Category: All

08
September 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Fête nationale d'Andorre
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Festa Nacional (Fête Nationale) de la Verge (Vierge) de Meritxell, en souvenir de Mare de Deu de Meritxell (1278)

[Deauville] 42e Festival du Cinéma Américain de Deauville
Location:
Deauville
Deauville
14800 Deauville
M° Gare SNCF Trouville - Deauville
France
Internet Site : www.mairie-deauville.fr
Description:
La 42ème édition du Festival de Deauville ouvrira ses portes du 2 au 11 septembre 2016. Dans la sélection de ce nouveau cru: le nouveau film Todd Solondz en compétition, des prix pour Daniel Radcliffe et Chloë Moretz, Miles Ahead en avant-première...

La 42ème édition du Festival du Film Américain de Deauville qui se déroulera du vendredi 2 au dimanche 11 septembre prochain vient de dévoiler sa sélection officielle.

Les Hommages

L'Amérique qui s'engage est à l'honneur cette année au Festival de Deauville puisque des hommages seront rendus au furieux documentaliste Michael Moore qui présentera également Where To Invade Next, au comédien Stanley Tucci vu dans le récent Spotlight (Oscar du meilleur film en 2016) ainsi qu'à l'acteur, réalisateur, écrivain et scénariste James Franco. Ce dernier viendra également présenter Goat d'Andrew Neel en compétition et sa dernière mise en scène, In Dubious Battle, hors-compétition.

Le Prix du Nouvel Hollywood sera remis à deux superstars légendaires depuis leur plus tendre enfance : Chloë Grace Moretz et Daniel Radcliffe, qu'on retrouvera au Festival dans le film Imperium, dévoilé en avant-première hors-compétition.

La Compétition

Qui parviendra à tenir tête à Todd Solondz, illustre nom du cinéma indépendant américain présent dans la Compétition du 42e Festival de Deauville avec son dernier film, Le Teckel ? Ne pas sous-estimer, bien entendu, Captain Fantastic de Matt Ross et avec Viggo Mortensen, très remarqué au 69ème Festival de Cannes. Kelly Reichardt, la réalisatrice de La Dernière Piste et de Night Moves, sera aussi de la partie avec Certain Woman. Après Once et New York Melody, l'Irlandais John Carney revient en musique avec Sing Street.

Les Premières

Beaucoup de longs métrages très attendus figurent parmi les 14 films présentés cette année en avant-première au Festival de Deauville. Free State of Jones de Gary Ross avec Matthew McConaughey sera enfin révélé, tout comme la première réalisation de Don Cheadle dans le rôle de Miles Davis, Miles Ahead, face à Ewan McGregor. Le dernier film de Rob Reiner (Stand By Me, Princess Bride, Misery) avec Michael Douglas et Diane Keaton, Ainsi va la vie, sera également dévoilé au public.

David McKenzie (Les Poings contre les murs) et Gavin Hood (X-Men Origins: Wolverine) seront présents avec leurs dernières oeuvres pleines de vedettes, Comancheria et Eye In The Sky, tout comme John Michael McDonagh qui, après L'Irlandais et Calvary, dévoilera son premier film tourné aux Etats-Unis.

Les Jurys

L'ex-Ministre de la Culture, réalisateur, producteur et écrivain Frédéric Mitterrand pourra compter sur Françoise Arnoul, Eric Elmosnino, Sara Forestier, Ana Girardot, Douglas Kennedy, Radu Mihaileanu, Emmanuel Mouret et Marjane Satrapi pour l'assister dans sa mission de Président du Jury. Ensemble, ils décerneront le Grand Prix du Festival de Deauville, ainsi que le Prix du Jury lors d'une cérémonie qui aura lieu le samedi 10 septembre 2016.

Le Jury de la Révélation Cartier sera présidé par la journaliste Audrey Pulvar, entourée de Cédric Anger, Jérôme Bonnell, Kheiron, Diane Rouxel et Christa Théret.

La Compétition complète

Certain Woman de Kelly Reichardt
Captain Fantastic de Matt Ross
Brooklyn Village d'Ira Sachs
Sing Street de John Carney
Mean Dreams de Nathan Morlando
Goat d'Andrew Neel
The Free World de Jason Lew
The Fits d'Anna Rose Holmer
Complete Unknown de Joshua Marston
Christine d'Antonio Campos
Le Teckel de Todd Solondz
Teenage Cocktail de John Carchietta
Transfiguration de Michael O'Shea
Transpecos de Greg Kwedar

Daniel Radcliffe sera au Festival du Cinéma Américain à Deauville le vendredi 9 septembre 2016 pour recevoir un prix dédié aux jeunes talents. Chloë Moretz sera présente le 2 septembre. Stanley Tucci le 3. Miles Teller et Jonah Hill le 10. James Franco le 5. Michael Moore le 4.

[Deauville] 42e Festival du Cinéma Américain de Deauville

PARIS DESIGN WEEK
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
PARIS DESIGN WEEK, la manifestation off du salon MAISON&OBJET, se déroulera du 3 au 10 septembre 2016 !

Pendant 8 jours, PARIS DESIGN WEEK invite les professionnels et le grand public à découvrir plus de 200 lieux où la création va bon train : les adresses créatives du design à Paris, la jeune création réunie lors de l'exposition now! le Off aux Docks - Cité de la Mode et du Design, les nocturnes, les débats, et les installations vont animer la ville pour faire écho aux nouveautés de la rentrée et ouvrir la période commerciale d'avant les fêtes !

PARIS DESIGN WEEK

08:00 [08:30] Vernissage de Sélène de Condat "Les Artisans de la propreté"
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Florence BERTHOUT Maire du Ve arrondissement Conseillère Régionale d'Île-de-France
Hélène HAUTVAL Adjointe, chargée de la propreté, de la voirie, des déplacements et des espaces verts
les élus de l'arrondissement
et la Direction de la Propreté et de l'Eau

sont heureux de vous inviter à un temps de rencontre avec les agents de la propreté à l'occasion de l'inauguration de l'exposition

« Les Artisans de la propreté » réalisée par Sélène de Condat, photographe

le jeudi 8 septembre 2016 à 8h30

Hall de la Mairie

RSVP : cabma05-invitations@paris.fr

EXPOSITION DU 30 AOÛT AU 16 SEPTEMBRE 2016
ENTREE LIBRE

09:00  
10:00 [10:00-12:00] Avant-première du film "The Beatles: Eight Days A Week"
Location:
Cinéma Gaumont Opéra
Gaumont Capucines - ex Paramount Opéra
2, boulevard des Capucines
75009 Paris
M° Opéra, Chaussée d'Antin - La Fayette
France
Internet Site : www.paramount.fr
Description:
Entre 1964 et 1965, The Beatles goûtaient à leur succès américain au travers de trois concerts particulièrement enthousiasmants, enregistrés pour The Beatles: Live At The Hollywood Bowl, un album paru en 1977 jamais réédité jusqu'à aujourd'hui.

Oui, "jusqu'à aujourd'hui", car "The Beatles: Live At The Hollywood Bowl" ressort le 9 septembre prochain pour le plus grand bonheur des fans. Les 17 pistes (dont 4 inédites) ont été retravaillées au célèbre studio d'Abbey Road à Londres par Gilles Martin, qui s'est servi des bandes originales pour une fidélité maximale. Une sortie qui s'accorde parfaitement avec celle du documentaire The Beatles: Eight Days A Week - The Touring Years réalisé par Ron Howard, en salles dès le 15 septembre.

[10:00] Inauguration de l'Hôtel André Latin (heure TBD)
Description:
Hôtel André Latin
50-52 rue Gay Lussac
75005 Paris
www.hotelandrelatin.com
NEW DESIGN
ART EXPERIENCE
FOOD DISCOVERY
DJ SET & COCKTAILS
#hotelandrelatin
@hotelandrelatin
www.facebook.com/hotel.andre.latin.paris
www.instagram.com/hotelandrelatin

Détaché de Presse
Julien Verry
+33643103208
attache@detachedepresse.com

[10:00-17:00] Inauguration presse de l'hôtel Le Roch Hôtel & Spa***** by Sarah Lavoine
Description:
Le Roch Hôtel & Spa*****
28 rue Saint-Roch
75001 Paris

A quelques pas de l'Opera Garnier et du Jardin des Tuileries se cache une nouvelle adresse incarnant le chic parisien…
Blotti au coin de la rue Saint-Honoré, c'est au 28 rue Saint-Roch, dans le 1er arrondissement que sera dévoilé le 14 Juillet 2016, une adresse chic et confidentielle, qui deviendra très vite une référence parisienne : Le Roch Hôtel & Spa*****.
Imaginé par Sarah Lavoine - icône du style parisien, ce boutique hôtel 5 étoiles, déjà membre des Design Hotels, équilibre parfaitement design, élégance et esprit de Paris. Sarah Lavoine qui signe ici son premier hôtel, projette dans cette adresse à part la quintessence de ce qui a fait sa renommée : une palette de couleurs tendres et tendance, du mobilier conçu sur mesure et réalisé avec soin, des matières chaleureuses et naturelles… Là, le design prend toute sa place et répond avec charme aux aspirations de ses futurs clients.
Comme une parenthèse confidentielle, une pause en plein cœur de l'effervescence parisienne…
Le Roch Hôtel & Spa offrira des services exceptionnels à ses hôtes : un spa by Codage avec une carte de soins sur-mesure, un restaurant-bar dont la carte est conçue par le jeune chef étoilé Arnaud Faye, une terrasse ensoleillée, un fitness et une piscine intérieure avec hammam bénéficiant de la lumière naturelle du jour.
Le Roch Hôtel & Spa dispose de 37 chambres, dont 4 suites Bien-Être qui sont équipées d'un hammam privatif. La suite Saint-Roch offre, quant à elle, grâce à sa grande terrasse, une vue imprenable sur les toits de Paris. Tout est imaginé pour faire d'un séjour au Roch Hôtel & Spa un moment unique, un souvenir inoubliable au coeur la ville lumière.
Le Roch Hôtel & Spa emmène le concept de boutique hôtel au-delà de sa définition, il devient une véritable maison pour ceux qui souhaitent faire l'expérience d'un moment de vie parisienne.

Contact Presse
S2H Communication
http://www.s2hcommunication.com
Sarah Hamon / sarah@s2hcommunication.com
Laurena Hamon / laurena@s2hcommunication.com

[10:00-17:00] Présentation presse des nouvelles collections de Bernardaud
Location:
Bernardaud
11, rue Royale
75008 Paris
M° Concorde, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 47 42 82 66
Fax : +33 (0)1 43 12 52 17
Mail : ajensen@bernardaud.fr
Internet Site : www.bernardaud.fr/FR/boutique/royale.htm
Description:
Présentation presse des nouvelles collections de Bernardaud

[10:00-12:00] Vernissage presse de l'exposition "Louis Faurer"
Location:
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 Paris
M° Gaîté, Edgard Quinet
France
Phone : +33 (0)1 56 80 27 00
Fax : +33 (0)1 56 80 27 01
Mail : contact@henricartierbresson.org
Internet Site : www.henricartierbresson.org
Description:
La Fondation Henri Cartier-Bresson consacre une exposition au photographe américain Louis Faurer, du 9 septembre au 18 décembre 2016.

Cette présentation est l'occasion de découvrir l'œuvre de l'artiste, qui n'a pas fait l'objet d'exposition en France, depuis 1992. Natif de Philadelphie, Louis Faurer (1916 - 2001) s'installe à New York en 1947, comme aspiré par la vie de Times Square, il y traque la solitude dans la foule, toujours à distance, sans pitié. Le reportage et le journalisme, ne l'intéressent guère, Faurer penche plutôt pour la fragilité des choses, l'inconscient révélé. Il accomplit un travail de commande remarqué pour des magazines prestigieux comme Flair, Harper's Bazaar, Glamour, Mademoiselle qui génère chez lui un mépris non feint, un déchirement paradoxal, que seul l'humour parvient à rompre. Ces travaux lui permettent à la fois de vivre et de poursuivre une œuvre plus personnelle dans les rues de New-York.

Concerné par ce qu'il voit, il nous fait partager ses doutes, sélectionne les êtres anonymes croisés dans la banalité du trottoir: ils ont été arrachés à la mélancolie ambiante, au film noir qui s'y déroule, à la détresse envahissante qui semble être le lot de sa vie. Remarquable tireur, il sut expérimenter le flou, les superpositions de négatifs voire l'importance du grain, dû à la limite de l'éclairage nocturne qu'il affectionnait. Bon nombre de photographes ont tenté de l'aider comme William Eggleston qui avait su voir en lui une profondeur unique. Dans l'élégante revue japonaise déjà vu parue en 1994 et qui lui est entièrement consacrée, il est question de redécouverte et de ces quelques mots de Nan Goldin : « on peut croire à nouveau que la photographie peut être honnête ».

L'exposition est conçue par Agnès Sire, directrice de la Fondation Henri Cartier-Bresson en collaboration avec l'Estate Louis Faurer à New York, la galerie Howard Greenberg à New York ainsi que Deborah Bell Photographs. L'exposition est co-produite avec le Centro José Guerrero à Grenade.Le catalogue de l'exposition est publié par Steidl. Il sera disponible en français et en anglais et propose deux textes originaux de Louis Faurer et Walter Hopps ainsi qu'un essai écrit par Susan Kismaric.

Petit-déjeuner presse le jeudi 8 septembre 2016 de 10h à 12h. Merci de confirmer votre présence en vous inscrivant ici :
>> RSVP

Vernissage presse de l'exposition "Louis Faurer"
Louis Faurer, Deaf Mute, New York, 1950 © Louis Faurer Estate


[11:00] Conférence de presse "Vous avez dit Félicien Rops ?"
Location:
Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
46, rue Quincampoix
127-129, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 53 01 96 96
Fax : +33 (0)1 48 04 90 85
Mail : info@cwb.fr
Internet Site : www.cwb.fr
Description:
du 24 septembre au 16 décembre 2016
vernissage inaugural vendredi 23 septembre 2016 à 18h30
L'arc - scène nationale Le Creusot

Conférence de presse "Vous avez dit Félicien Rops ?"
Conférence de presse "Vous avez dit Félicien Rops ?"

[11:00-13:00] Vernissage presse "Jean Tinguely - '60s"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
Vernissage presse 8 septembre 2016 11h-13h
en présence de Nathalie et Georges-Philippe Vallois
et de Marianne Le Métayer, directrice de la galerie

Accueil presse au 36 rue de Seine
RSVP : romain@pierre-laporte.com


Jean Tinguely
'60s

9 septembre au 29 octobre 2016
2 espaces / 33 et 36 rue de Seine, Paris 6e

Vernissage presse "Jean Tinguely - '60s"

A l'occasion du 25e anniversaire du décès de Jean Tinguely, la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois rend hommage à cet artiste majeur du XXe siècle avec un exceptionnel ensemble de 15 sculptures et reliefs animés réalisés dans les années 60.

Au moment où le Kunstpalast de Düsseldorf lui consacre une grande rétrospective (actuellement et jusqu'au 14 août) qui sera ensuite attendue au Stedelijk Museum d'Amsterdam, « '60s » est à ce jour l'unique exposition française entièrement dédiée à Jean Tinguely en cette année anniversaire.

Georges-Philippe et Nathalie Vallois avaient déjà dévoilé en 2012 une sélection rare de reliefs Méta-mécaniques et de Méta-Matics réalisés dans les années 1950, perpétuant ainsi leur mission de valorisation de l'extraordinaire patrimoine artistique des Nouveaux Réalistes.

Depuis les exceptionnels « Baloubas » jusqu'aux rarissimes « Radio WNYR », l'exposition « '60s » résume une autre décennie mythique dans le travail de Tinguely, au cours de laquelle son oeuvre est diffusée dans le monde entier, et acclamée par la critique des USA aux Pays-Bas en passant par le Japon et la Suède.

Evocations de chaos et d'anarchisme pour les unes, d'une certaine sérénité et élégance pour les autres, ces oeuvres ont toutes en commun d'explorer le mouvement et le son sous toutes ses formes.

L'exposition se déroule dans les deux espaces de la galerie (aux 33 et 36 rue de Seine) et est accompagnée d'un catalogue publié aux éditions Hazan, richement illustré et préfacé par Camille Morineau, historienne de l'art, ancienne conservatrice au centre Georges Pompidou, et commissaire de nombreuses expositions dont la Rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais et au Guggenheim Bilbao en 2014-2015.

Vernissage presse "Jean Tinguely - '60s"







[16:00-21:00] Découverte en avant-première de l'exposition "Impérial & Royal"
Location:
Galerie Aveline
94, rue du Faubourg Saint-Honoré
Plave Beauvau
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 60 29
Fax : +33 (0)1 42 66 45 91
Mail : aveline@aveline.com
Internet Site : www.aveline.com
Description:
- Découverte en avant première de l'exposition IMPERIAL&ROYAL
- Signature de l'ouvrage dirigé par Camille Leprince
"Napoleon 1er & Sevres"
- Souscription du Château de Fontainebleau pour poursuivre l'acquisition d'une collection de Sèvres classée Trésor National

Découverte en avant-première de l'exposition "Impérial & Royal"

[16:00-20:00] Vernissage "Paul Jacoulet - Un artiste français au Japon (1896-1960)"
Location:
Maison de la Culture du Japon à Paris
MCJP
101 bis, quai Branly
75015 Paris
M° Bir-Hakeim, RER C Champ de Mars - Tour Eiffel
France
Phone : +33 (0)1 44 37 95 00
Fax : +33 (0)1 44 37 95 15
Internet Site : www.mcjp.asso.fr
Description:
9 septembre - 15 octobre 2016

"Paul Jacoulet, rare Occidental ayant passé toute sa vie au Japon, a renouvelé l'art de l'estampe ukiyo-e par l'audace des couleurs et l'originalité des sujets traités. Artiste-voyageur, il a réalisé d'étonnantes séries de portraits et de scènes de la vie quotidienne du Japon, mais aussi de Corée, de Chine, de Mongolie, de Micronésie.
La centaine de gravures sur bois réunies dans cette exposition ont été réalisées entre 1934 et 1960. Entre témoignage ethnographique et Asie rêvée, elles nous entraînent dans un monde aujourd'hui disparu."








[17:00-21:00] Vernissage : Parcours Brussels Gallery Weekend
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Depuis plusieurs années, les Brussels Art Days constituent l'événement de la rentrée en matière d'art contemporain. Une trentaine de galeries célèbrent le début de la saison en multipliant les animations, confirmant Bruxelles comme capitale avant-gardiste au sein de l'Europe.

Au programme : expositions, vernissages, shows, drinks...

Galeries participantes et horaires mentionnés sur le site web :
http://brusselsgalleryweekend.com

[17:00-20:00] Vernissage d'Antoine Wagner "Interference"
Location:
Galerie Rabouan-Moussion
11, rue Pastourelle
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 87 75 91
Mobile : +33 (0)6 10 82 39 77
Fax : +33 (0)1 42 71 42 81
Mail : rabouanmoussion@noos.fr
Internet Site : www.rabouan-moussion.com
Description:
du 8 septembre au 3 octobre

Antoine Wagner (1982, Evanston, Illinois) vit et travaille entre New York, Londres et Paris.

Il est diplômé de la Northwestern University en Théâtre et Sciences politiques et ancien de Sciences-Po, Paris.

Au cours de ces douze derniers mois, Antoine Wagner a présenté:
- Exil au Volkerkunde Museum de Hamburgqui rejoindra Breda Photo en Hollande à partir du 14 Septembre jusqu'au 30 Octobre 2016,
. une sélection d'Exil dans le cadre de Patrice Chéreau. Un musée imaginaire, pour la Collection Lambert en Avignon durant l'été 2015,
- Cadences à la Filature de Mulhouse. (catalogue Kundry publié par Gourcuff Gradenigo)

Pour Interference, il part du postulat selon lequel la genèse du son se trouve dans le silence. Tenter de l'interpréter visuellement est une manière d'en capter l'essence, il a pour cela sélectionné une combinaison d'installations et de photographies.

Vernissage d'Antoine Wagner "Interference"

[17:00-21:00] Vernissage de Liz Magor "The Blue One Comes In Black"
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Internet Site : www.credac.fr
Description:
du 9 septembre au 18 décembre

Commissaires associés : Claire Le Restif et Nigel Prince, directeur de la Contemporary Art Gallery, Vancouver

Liz Magor (née en 1948, vit et travaille à Vancouver) puise ses idées dans les croyances, réactions et comportements humains, particulièrement quand ils ont trait au monde matériel. Elle s'intéresse ainsi aux vies sociales et émotionnelles des objets ordinaires voire domestiques, affectionnant particulièrement les matériaux qui ont perdu le lustre de leur usage ou fonction d'antan. Les choisissant pour leur capacité à renfermer et à refléter les histoires, comme les identités personnelles et collectives, Liz Magor révèle une résonance dépassant leur simple fonction utilitaire par le biais de transformations et de déplacements.

Ses oeuvres, qu'elle dit conçues, créées et polies par le jeu des contradictions, semblent restituer les antagonismes qui tourmentent, mais qui participent aussi à la vitalité de l'existence. C'est en travaillant à partir de moulages hyper réalistes d'objets ou de vêtements quotidiens, en reprisant et protégeant des objets choisis pour leur apparente désuétude, que Liz Magor nous alerte. À travers ce réveil d'un monde matériel anonyme, on lit une certaine histoire de notre culture moderne : de la propriété au besoin de protection et d'accumulation, de l'ambiguïté et l'inconstance du désir qui nous lie aux objets.

Elle réunit ici un ensemble récent de sculptures et photographies qui permettent de mesurer l'étendue formelle de sa démarche, s'attachant à privilégier le souvenir de l'humain, pour cette exposition située dans une ancienne usine.

Cette exposition est conçue en collaboration avec la Contemporary Art Gallery, Vancouver (Canada) et Peep-Hole, Milan (Italie).

Elle est soutenue par le Centre culturel canadien à Paris ; Canada Council for the Arts International - Touring Program, The Province of British Columbia - International Touring Initiative et BC Arts Council Touring Initiative Program.

Liz Magor est représentée par les galeries Susan Hobbs, Toronto, Catriona Jeffries, Vancouver et Marcelle Alix, Paris.

Vernissage de Liz Magor "The Blue One Comes In Black"
Liz Magor, Body, 2015
Pinault Collection. Photo : Marcelle Alix, Paris
Graphisme : Mathias Schweizer


+ inauguration du Crédakino
Dédié au cinéma et à la vidéo,
Crédakino est un espace de projection au sein du Crédac.
Il accueille des programmations d'artistes et de commissaires.

- Du 8 septembre au 16 octobre -
Olivier Dollinger, The climate control and the summer of love, 2016
Film UHD, 11 min. En boucle.

Jeudi 6 octobre à 19h : Projection et rencontre avec Olivier Dollinger

Le film repose sur une action unique menée par une performeuse plongée dans un décor se jouant des codes du studio d'incrustation à fond vert, utilisé pour produire les effets spéciaux. Le costume et le masque que porte la performeuse, opèrent des similitudes avec la figure du spectre dans les premiers films muets, son action se réduisant à produire et maintenir en apesanteur une simple bulle de savon au dessus d'une table
de verre [...] Olivier Dollinger, 2016

- Du 18 octobre au 20 novembre -
Carte blanche à Elfi Turpin, directrice du CRAC Alsace
Jeudi 17 novembre à 19h : Projection et rencontre avec Elfi Turpin

- Du 22 novembre au 18 décembre -
Estefanía Peñafiel Loaiza, remontages, 2014-2016
Jeudi 1er décembre à 19h : Projection et rencontre
avec Estefanía Peñafiel Loaiza

[17:00-21:00] Vernissage de Martine Feipel & Jean Bechameil
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
La galerie Valérie Bach est heureuse de présenter la deuxième exposition personnelle de Martine Feipel & Jean Bechameil à Bruxelles.

En 2014, le couple d'artistes franco-luxembourgeois avait présenté à la galerie une installation intitulée « Un Monde parfait » portant sur l'architecture moderniste et « utopiste » des années 50-70 et plus spécialement sur les habitations sociales de cette époque ; les Grands Ensembles. Les moulages monumentaux en résine d'édifices emblématiques ainsi que la série de dessins « Derniers souffles » réflétaient la fin d'une utopie. Dans cette nouvelle exposition intitulée « A Hundred Hours from Home », les artistes s'éloignent de l'architecture pour s'intéresser aux objets de notre quotidien mais leur propos reste identique. Ils donnent à voir les vestiges romantiques d'une modernité qui a échoué. Ils nous parlent du déclin incontournable de toute chose.

La pièce centrale de l'exposition « At dawn », en polyester et fibre de verre, consiste en un empilement d'objets cassés : une voiture, un poste de télévision et un transistor représentant une société en déclin. Une certaine nostalgie se dégage de leur travail comme en témoigne également l'œuvre « Moonlight solitude », accumulation de matériels audiovisuels (téléviseurs, enceintes, transistor, amplificateurs), compagnons fidèles de découvertes musicales et télévisées, symbole de la société de loisirs, qui ont largement contribué à la démocratisation des biens culturels.

Martine Feipel & Jean Bechameil nous transportent dans un univers à la fois obsolète et rétro-futuriste et parviennent à sublimer cette civilisation et son idéologie vacillante.

Vernissage de Martine Feipel & Jean Bechameil

[17:00-22:00] Vernissage de Tristan Gac "Ruines de la beauté"
Location:
Villa Belleville
Résidence de Paris Belleville
23, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Couronnes
France
Mail : contact@villabelleville.org
Internet Site : www.villabelleville.org
Description:
DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'EXPOSITIONS DES ARTISTES RESIDENTS DE VILLA BELLEVILLE :

5) TRISTAN GAC - RUINES DE LA BEAUTÉ

Tristan Gac, vit et travaille à Nantes. Après un cursus aux Beaux-Arts d'Angers où il développe une pratique du dessin et de la peinture qui se meut progressivement dans des installations ou des volumes, son travail combine des réalisations artisanales à des dessins, des peintures dans des réflexions autour de la culture populaire.
Dans le cadre de l'exposition à la Villa Belleville, Tristan Gac présente un ensemble de sculptures évoquant naïvement les vestiges d'une civilisation contemporaine factice. Cet ensemble offre une représentation de clairière artificielle composée de simulations de pierres ancestrales et de reliques archaïques, organisée en assemblages d'éléments décoratifs et picturaux. Chaque sculpture est ainsi comme un diorama authentiquement faux qui ressemble à un rêve de beauté.

http://www.tristangac.com

Villa Belleville - Résidences Paris Belleville présente le travail de trois artistes résidents : Tristan Gac, Sophie Brillouet et Elliot Berard. Les 8, 16 et 21 septembre, ils investiront successivement l'espace d'exposition de Villa Belleville, situé au coeur des ateliers ouverts et partagés.

Vernissage de Tristan Gac "Ruines de la beauté"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jacques Flèchemuller - Je vous aime beaucoup"
Location:
Galerie Corinne Bonnet
63, rue Daguerre
Cité artisanale
75014 Paris
M° Denfert-Rochereau, Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 43 20 56 06
Mobile : +33 (0)6 82 66 08 89
Fax : +33 (0)1 43 20 56 67
Mail : galeriecorinnebonnet@gmail.com
Internet Site : www.galeriecorinnebonnet.com
Description:
"L'allergie de Flèchemuller au sérieux est la clé pour comprendre la qualité de son œuvre puisque son humour, le style qu'il a choisi (il a un répertoire varié et sauvage), et son coup de pinceau sont toujours en harmonie et en fusion parfaite les uns avec les autres. En même temps il y a dans son œuvre une dichotomie qui pour finir reflète notre monde de manière délicieuse, sérieuse et pertinente : Jacques Flèchemuller est tout sauf un peintre sérieux, et c'est en partie à cause de cela ( parfois au delà des apparences) que ses tableaux sont de l'art tout ce qu'il y a de sérieux " in "Anatomie d'un artiste sérieux" par Lockwood Smith, New York, 2016

Première exposition de Jacques Flèchemuller à la galerie pour découvrir ses dernières peintures, ses dessins et quelques unes de ses sculptures.

Vernissage Jeudi 8 septembre à partir de 17h, puis jusqu'au 8 octobre 2016
La galerie est ouverte du mardi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 15h à 19h et sur rdv le reste du temps.

Vernissage de l'exposition "Jacques Flèchemuller - Je vous aime beaucoup"

[17:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Vasarely"
Location:
Galerie Victor Sfez
Avant-gardes du XXème siècle
18, place Dauphine
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité, Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 82 10 25 00
Mobile : +33 (0)6 22 87 32 46
Mail : galerievictorsfez@gmail.com
Internet Site : victorsfez.blogspot.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Vasarely"

[17:30-20:00] Mybluehour at Arty Dandy - Rives de la Beauté 2016
Location:
Artydandy
1, rue de Furstemberg
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 54 00 36
Mail : shop@artydandy.com
Internet Site : www.artydandy.com
Description:
VOTRE SIGNATURE OLFACTIVE

On rêve tous d'une fragrance inoubliable, de graver notre souvenir dans la mémoire des autres.
Un sillage que l'on retient, c'est une histoire d'émotion, d'adéquation avec notre personnalité.
Choisir un parfum est un geste qui parle de nous.
Loin des sentiers battus, il y a mille parfums qui vous attendent.
Dans le cadre des Rives de la Beauté, l'experte parfum Sophie Normand (Mybluehour) vous invite à découvrir la perle rare. Au coeur du concept-store Arty Dandy, lové dans le quartier de Saint-Germain des Prés, elle esquissera votre profil olfactif afin de vous guider vers le parfum qui vous ressemble, parmi l'offre des boutiques partenaires de l'évènement.

Infos et réservation:
sophie.normand.parfum@gmail.com
T. 06 13 39 24 07
Sophie Normand, journaliste et formatrice parfum free-lance

Mybluehour at Arty Dandy - Rives de la Beauté 2016

[17:30-20:30] Vernissage de Gregory Crewdson "Cathedral of the Pines"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Galerie Daniel Templon
Rue Veydt 13A
1060 Bruxelles

8 SEPTEMBRE - 29 OCTOBRE 2016
VERNISSAGE LE JEUDI 8 SEPTEMBRE DE 17H30 À 20H30

Rencontre / conférence autour de Gregory Crewdson, animée par Michel Poivert
Vendredi 9 septembre 2016 à 19h
Centre Pompidou, Petite salle. Entrée libre.

Le photographe américain Gregory Crewdson présente pour la première fois en Europe sa dernière série : Cathedral of the Pines. Très attendue, cette série exceptionnelle de 31 photographies sera présentée conjointement à Paris et à Bruxelles.
Toutes les oeuvres ont pour décor la petite commune rurale de Becket dans le Massachussetts, où Gregory Crewdson s'est isolé avant de retrouver l'inspiration. "C'est au cœur des forêts de Becket, Massachussets, que j'ai finalement senti l'obscurité se lever, que je me suis reconnecté avec mon processus artistique et que j'ai évolué vers une période de renouveau et d'intense créativité" explique-t-il.
A l'instar d'un réalisateur, depuis sa série nocturne Twilight (98-02) l'artiste planifie méticuleusement ses mises en scène et travaille avec une équipe complète de tournage. Reprenant les codes du cinéma fantastique, du drame psychologique, du suspense, il se place dans le sillage de Diane Arbus, Alfred Hitchcok ou Edward Hopper. Né en 1962 à New York, Gregory Crewdson vit et travaille entre New York et le Massachussets. Il est le directeur du Master de photographie à l'université de Yale. Ses œuvres sont entrées dans les plus grandes collections américaines dont celles du Metropolitan Museum of Art, du Museum of Modern Art, du Whitney Museum of American Art, du Guggenheim Museum (New York), du Los Angeles County Museum of Art et du Broad Museum. A l'occasion de l'exposition, la maison d'édition Aperture a publié un livre complet illustré, avec un texte de Alexander Nemerov.

Vernissage de Gregory Crewdson "Cathedral of the Pines"
Gregory Crewdson
Mother and Daughter, 2014
Digital pigment print
95,3 x 127 cm; 37 1/2 x 50 in.
Edition of 3 + 2 A.P.

[17:30-21:30] Vernissage de Michaël Cailloux "A l'ombre de la Tour Eiffel"
Location:
Le 6, Mandel
Naturelei
6, avenue Georges Mandel
1, rue Greuze
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 42 27 27 93
Mobile : +33 (0)6 09 84 77 05
Fax : +33 (0)1 45 05 30 26
Mail : contact@naturelei.com
Internet Site : www.naturelei.com
Description:
A l'ombre de la Tour Eiffel,
le cabinet de curiosités de Michaël Cailloux

Sculpture, gravure et déclinaisons créatives

Exposition le vendredi 9 septembre de 13h à 19h
et le samedi 10 septembre de 11h à 20h

Vernissage-Cocktail le 8 septembre de 17H30 à 21H30

Vernissage de Michaël Cailloux "A l'ombre de la Tour Eiffel"

Michaël Cailloux est à la une de l'actualité du mois de septembre : sélection de l'agence NellyRodi à Maison&Objet mais aussi les Cahiers Tendances d'Ateliers d'Art, à la suite d'articles parus ces derniers mois dans la presse française et internationale… Il est également à l'honneur pendant 3 jours dans le magnifique hôtel particulier du 6, Mandel et quel écrin de plus adéquate que celui-ci pour exposer les dernières créations inédites de cet artiste !

Bijoux Muraux et Gravures à l'eau forte

Pour l'occasion La Galerie Nathalie Béreau a réalisé une sélection d'œuvres exclusives de bijoux muraux, plaques de cuivre gravée à l'eau-forte et découpée à la scie bocfil, et de gravures, toutes pièces uniques, sur le thème de l'insecte, de l'araignée, de l'animal et du corps humain. Michaël Cailloux travaille sur le principe de l'ex-voto qu'il développe au fur et à mesure en une sorte de fusion où le corps se déploie et se ramifie sous forme animalière ou florale créant ainsi une nouvelle entité. Des compositions plus baroques sur le thème de la nature morte seront aussi accrochées dans leur écrin, telles des œuvres d'entomologiste. L'artiste présentera aussi en exclusivité de nouveaux bijoux muraux avec une finition or ou argent, sculptures murales inédites en avant-première.

Papier peint, foulards, parapluies, papeterie d'art…

Seront également présentées les créations dérivées de l'artiste, toujours en série limitée et réalisées à la main nées de ses inspirations d'artiste plasticien :

- Le papier peint « Paris plage la Tour Eiffel », (lé de 150×113 cm),

- De Grands foulards de soie (120×120 cm) aux compositions inspirées de la nature (insectes, oiseaux) dans des couleurs chatoyantes,

- Une nouvelle collection de parapluies Made in France,

- Des reliures d'art en collaboration avec la relieuse Reine Taëvran : les catalogues de papier peint détournés sous forme de livres d'art, tirage unique sur différents thèmes : le Noir, les Araignées, le Corps, Coordonnées et nouveaux carnets à écrire en cuir gaufré et intérieur motifs papier peint.

http://www.michaelcailloux.com










[18:00-22:00] Soirée pour la sortie de FIFA 17
Description:
EA Sports

[18:00-21:00] Vernissage "Jean Tinguely - '60s"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
Jean Tinguely
'60s

9 septembre au 29 octobre 2016
2 espaces / 33 et 36 rue de Seine, Paris 6e

Vernissage "Jean Tinguely - '60s"

A l'occasion du 25e anniversaire du décès de Jean Tinguely, la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois rend hommage à cet artiste majeur du XXe siècle avec un exceptionnel ensemble de 15 sculptures et reliefs animés réalisés dans les années 60.

Au moment où le Kunstpalast de Düsseldorf lui consacre une grande rétrospective (actuellement et jusqu'au 14 août) qui sera ensuite attendue au Stedelijk Museum d'Amsterdam, « '60s » est à ce jour l'unique exposition française entièrement dédiée à Jean Tinguely en cette année anniversaire.

Georges-Philippe et Nathalie Vallois avaient déjà dévoilé en 2012 une sélection rare de reliefs Méta-mécaniques et de Méta-Matics réalisés dans les années 1950, perpétuant ainsi leur mission de valorisation de l'extraordinaire patrimoine artistique des Nouveaux Réalistes.

Depuis les exceptionnels « Baloubas » jusqu'aux rarissimes « Radio WNYR », l'exposition « '60s » résume une autre décennie mythique dans le travail de Tinguely, au cours de laquelle son oeuvre est diffusée dans le monde entier, et acclamée par la critique des USA aux Pays-Bas en passant par le Japon et la Suède.

Evocations de chaos et d'anarchisme pour les unes, d'une certaine sérénité et élégance pour les autres, ces oeuvres ont toutes en commun d'explorer le mouvement et le son sous toutes ses formes.

L'exposition se déroule dans les deux espaces de la galerie (aux 33 et 36 rue de Seine) et est accompagnée d'un catalogue publié aux éditions Hazan, richement illustré et préfacé par Camille Morineau, historienne de l'art, ancienne conservatrice au centre Georges Pompidou, et commissaire de nombreuses expositions dont la Rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais et au Guggenheim Bilbao en 2014-2015.

Vernissage "Jean Tinguely - '60s"

[18:00-21:00] Vernissage "Les chemins ne mènent pas toujours là ou l'on pense..."
Location:
Galerie Linz
art contemporain
19-21, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 76 93 74
Mobile : +33 (0)6 07 36 29 44
Mail : galerie.linz@orange.fr
Internet Site : www.galerielinz.com
Description:
"Les chemins ne mènent pas toujours là ou l'on pense..."

Exposition collective du 8 septembre au 8 octobre
Vernissage de l'exposition 8 septembre à partir de 18h

avec :
Robert Schad
Sati Zech
Isabel Aguera
Hélène Loussier
Angélique

deux artistes confirmés de la galerie
Sati Zech avec de nouvelles oeuvres de petits formats, Robert Schad avec ses sculptures en acier

à découvrir les oeuvres de Hélène Loussier et son travail de céramique qui explore les avatars, les êtres dissimulés dans les coins des maisons, ceux qui se transforment...
Isabel Aguera avec des huiles sur toile et papiers autour du thème de l'épouvantail
et Angélique, sculpture d'organdi, travail sur qui du plein ou du vide donne naissance à la forme, travail sur la transparence et la fragilité de l'instant...

[18:00-20:00] Vernissage "Regards sur la porcelaine" : Eiko Fukagawa, Olivier Gagnère
Location:
Galerie Maeght
42, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 45 15
Fax : +33 (0)1 42 22 22 83
Mail : galerie.maeght@maeght.com
Internet Site : www.maeght.com
Description:
exposition du 9 septembre au 8 octobre 2016

Du 8 septembre au 8 octobre l'exposition Regards sur la porcelaine à la Galerie Maeght réunit le designer français Olivier Gagnère et la designer japonaise Eiko Fukagawa, qui expose pour la première fois en France. La puissance graphique et colorée du parisien dialoguera avec les compositions élégantes et raffinées de l'héritière de la célèbre manufacture Fukagawa-Seiji.

Les liens étroits qu'entretiennent la Galerie Maeght, Olivier Gagnère et Eiko Fukagawa remontent au début des années 1990. Olivier Gagnère est alors captivé par la pâte et la polychromie si particulières qui font la renommée de la manufacture japonaise. Il réalise dans leurs ateliers des porcelaines éditées par La Galerie Maeght. Pour Isabelle Maeght: « tous deux puisent dans l'expertise ancestrale des plus grandes manufactures une immense liberté de création. Ils partagent une exigence et une audace formelle rares. » L'exposition, présente le dialogue entre de deux designers autour de la porcelaine japonaise ainsi que les créations réalisées par Olivier Gagnère pour Bernardaud à Limoges, Gien, Henriot à Quimper et Parigi en Italie.

Vernissage "Regards sur la porcelaine" : Eiko Fukagawa, Olivier Gagnère
Olivier Gagnère, Imari, porcelaine, 2016
Eiko Fukagawa, Square Shizuku, porcelaine, 2016

[18:00-21:00] Vernissage d'Akira Inumaru "Au retour du Jardin"
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
39 rue Volta 75003 Paris, 01 45 23 31 52

Vernissage: le jeudi 8 septembre 2016 à partir de 18h

Exposition du 8 septembre au 17 octobre 2016
Du mardi au samedi, de 14h à 19h

 Vernissage d'Akira Inumaru "Au retour du Jardin"

[18:00-20:00] Vernissage d'Elisabeth VON WREDE et Marc LAFFOLAY
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
3 cerises sur une étagère
48, rue Mazarine
06 25 48 27 72
www.3cerisessuruneetagere.fr

du 6 au 24 septembre

[18:00-21:00] Vernissage d'Enric Mestre et Marcelo Fuentes
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
Vernissage le jeudi 8 septembre à 18h en présence de Marcelo Fuentes
Exposition du 9 septembre au 22 octobre

Cette exposition, excursion hors de notre domaine photographique, nous est particulièrement chère, à la mesure de notre passion pour les deux artistes qu'elle rassemble : le sculpteur, céramiste, Enric Mestre et le peintre Marcelo Fuentes.

Fuentes et Mestre se rejoignent dans une représentation épurée, essentielle, de formes architecturales, tendant vers l'abstraction. Si leurs modes d'expression diffèrent, ce rapprochement nous a paru naturel, tant la sympathie entre les deux œuvres opère et crée des liens qui semblent "naturels".

Tous deux vivent et travaillent à valence (Espagne). Il est probable qu'on peut trouver dans cette ville, dans sa lumière, ses couleurs, une sorte de ferment unificateur qui aura imprégné deux artistes par ailleurs portés par la même sensibilité au dessin, à l'architecture.

Enric Mestre est né en 1936 à Alboraia, banlieue de Valence, où il a toujours son atelier.
Il est l'un des céramistes les plus respectés de sa génération et ses œuvres ont été exposées et collectionnées dans de nombreux pays d'Europe, d'Asie et aux USA.
Après des études de dessin et peinture, il se passionne pour la poterie et suit des cours à l'École de céramique de Manises où enseigne son maître Alfons Blat. Il assimile une riche tradition espagnole mais s'ouvre également au monde de la céramique orientale (Japonaise en particulier). En 1969, il obtient un poste de professeur de céramique à l'École des arts appliqués de Valence.
Le tournant définitif dans son oeuvre a lieu quelques années plus tard : découvrant les recherches contemporaines exposées à la Biennale internationale de Faenza (Italie), Mestre abandonne définitivement la céramique "utilitaire" pour se consacrer à la sculpture.
Sa maîtrise des techniques de façonnage et de cuisson du grès lui permet de créer un monde de formes à la géométrie, aux couleurs, aux matières, patiemment travaillées pour arriver à la justesse, à la résonance parfaite de ces éléments entre eux. Des objets d'une pure beauté.

Marcelo Fuentes est né à Valence en 1955 où il réside toujours actuellement.
Nous avions exposé pour la première fois son travail en 2014, en duo avec les photographies de Bernard Plossu. Artiste autodidacte, il travaille par séries, avec une prédilection pour les espaces urbains. Dans ses peintures, une lumière sourde découpe les volumes d'une ville (Valence le plus souvent, mais aussi New York ou Tokyo) qui, bien que déserte, semble habitée d'une présence énigmatique. Un sentiment de temps suspendu et d'attente se dégage des lieux que peint et dessine Fuentes. Dans les aquarelles récentes, il s'éloigne de la représentation et tend vers une pure sensation picturale de la couleur et de la forme : déclinaison plus abstraite de formes, rejoignant en quelque manière la recherche essentielle de Mestre.

Vernissage d'Enric Mestre et Marcelo Fuentes

[18:00-21:00] Vernissage de Brice Portolano "No Signal"
Location:
Art en Transe Gallery
4, rue Roger Verlomme
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 81 39 39 80
Mail : contact@entransegallery.com
Internet Site : www.entransegallery.com
Description:
DU 8 AU 25 SEPTEMBRE 2016
VERNISSAGE LE JEUDI 8 SEPTEMBRE À 18H

ART En Transe Gallery est heureuse de vous présenter sa nouvelle exposition: BRICE PORTOLANO // NO SIGNAL

Dès sa sortie de l'école des Gobelins et durant 3 ans, le photographe né en 1991 explore les grands espaces pour partir à la rencontre de ceux qui les habitent, des forêts enneigées de la Laponie aux archipels de l'Alaska. Ses maîtres mots : authenticité, aventure et liberté.

Alors que plus de la moitié de la planète vit en milieu urbain, l'Homme n'a jamais été aussi déconnecté de la nature et des grands espaces. À travers le projet “No Signal” entamé en 2013, Brice Portolano choisit de documenter le retour de l'Homme à la nature dans le monde occidental et la réflexion qui entoure cette quête de sens.

Vernissage de Brice Portolano "No Signal"

[18:00-20:30] Vernissage de Dominique De Beir
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
8 septembre - 15 octobre 2016

Pour la première exposition personnelle de Dominique De Beir à la galerie Jean Fournier est présentée la série d'œuvres récentes de la série Altération et d'autres plus anciennes intitulées Zone, Dés(altérer), Macule, Il fait grand Bleu.

Depuis 1997, l'artiste, par des gestes mécaniques et répétitifs, altère de multiples surfaces, papiers, cartons, polystyrène, à l'aide d'instruments et d'outils existants (poinçons, stylets, scalpels, échelles à pointes, chaussures cloutées… ) ou fabriqués spécifiquement en collaboration avec des artisans. Perforer, frapper, griffer, éplucher, brûler, retourner, tels sont les gestes que Dominique De Beir expérimente pour « attaquer » ses supports. Le recours à des matériaux « pauvres » associé à la mécanique gestuelle renvoie le travail de Dominique De Beir à certaines pratiques picturales de Pierre Buraglio ou encore Pierrette Bloch, deux artistes dont elle a toujours été très proche. Dominique De Beir se définit comme peintre avant tout, cherchant une forme de sensualité et de rapport tactile à la matière, actuellement une affirmation plus forte de la couleur étant manifeste.
En effet, la série Altération, commencée à l'été 2014, lui a permis d'introduire la couleur dans ses œuvres, elle utilise de grandes plaques de polystyrène teinté (saumon, violet, vert ), qu'elle recouvre d'une fine couche de peinture, parfois de cire et qu'elles « maltraitent » à l'aide de ses instruments. La dernière étape consiste à chauffer la surface donnant naissance à des excroissances, des creux, des bosses, à une nouvelle appréhension du matériau. Cette dernière étape laisse une grande place au hasard et à l'aléatoire. La couleur apparaît, par craquelures, au cœur de la matière. L'œuvre oscille entre la brutalité apparente du matériau et la douceur des tons pâles.
Ces matériaux banals, « bruts » sont comme transcendés, et on pense à Janis Kounellis, Mario Merz et plus généralement au courant de l'Arte Povera, que les années 2010 font largement redécouvrir. Cette confrontation avec la matière se retrouve également dans les les blocs Altération posés tels des stèles ponctuant le mur de la galerie. « Il fait grand Bleu » (2007) est un « simple » carton perforé où la couleur migre par altération et perforation. Le titre, poétique et climatique, fait écho aux changements de la matière, lunatique et versatile, triturée au gré des gestes de l'artiste. C'est aussi la question de la vie, du mouvant, du sensible que Dominique De Beir aborde dans son œuvre, révélant, par le changement d'échelle, la matière dans son intégrité et dans les moindres détails. « La réalité physique des matériaux utilisés par Dominique De Beir, le papier, le carton, le polystyrène, se manifeste dans la transformation pour devenir des récits qui engagent le spectateur dans des expériences de perception physique et conceptuelle. »1
Ce travail sur le vivant, et par-là même le corps, se retrouve également dans la série d'œuvres sur papier intitulée « Macule » commencée en 2013. Ce mot a plusieurs significations. Ce peut être une salissure sur une surface, une maladie dermatologique, ou encore une trace d'encre sur une feuille imprimée dans le domaine de l'imprimerie. La paraffine versée sur le papier crée une auréole translucide autour du motif imprimé, laissant à peine deviner un deuxième plan. Il s'agit d'une variation sur la lumière et ses multiples variations colorées afin d'en éprouver la profondeur, transparaître au travers de l'opacité des choses.
« On parle en général de beauté pour certains matériaux naturels tels que la pierre ou le bois, l'usure du bois peut être « belle. Et aujourd'hui, nous pouvons parler de la même manière de matériaux synthétiques industriels. Je crois que tout matériau a propre présence, autant un morceau de polystyrène qu'une écorce de chêne »2
Parution d'une monographie aux éditions Hermann, Paris avec un entretien de Diane Watteau et des textes de Dominique De Beir, Jean-Michel Le Lannou et Louis Doucet (traduit en anglais).

1 Dominique De Beir, entretien avec Diane Watteau, Les matières du monde de Dominique De Beir, entretien avec l'artiste, monographie Dominique De Beir, Editions Hermann, Paris, 2016
2 Ibid.

Vernissage de Dominique De Beir
Dominique De Beir, Altération, 6 mai 2014
Peinture, cire, impacts sur polystyrène - 32 × 23 × 2 cm
© Dominique De Beir, Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Dorian Gaudin "Second offense"
Location:
Galerie pact
70, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 77 17 23 08
Mobile : +33 (0)6 27 01 08 66
Mail : info@galeriepact.com
Internet Site : www.galeriepact.com
Description:
du 8 septembre au 15 octobre
vernissage jeudi 8 septembre 2016 de 18h à 21h

La galerie pact est heureuse de présenter la première exposition personnelle en Europe de l'artiste franco-américain Dorian Gaudin, du 8 septembre au 15 octobre prochain. L'exposition mettra en relation le travail de Gaudin avec celui de Gianni Motti, dont une pièce sera prêtée par la galerie Perrotin.
Le titre de l'exposition, « Second offense » (i.e « Récidive » en français) est un clin d'oeil à la violence du mouvement de l'installation de Dorian Gaudin, vingt ans après le tremblement de terre revendiqué par Gianni Motti en Rhône Alpes. Allusion à la seconde exposition personnelle de l'artiste, ce terme trouve par ailleurs écho dans les tensions socio-politiques qui secouent actuellement les Etats-Unis -lieu de résidence de Gaudin.

« La fin est dans le commencement et cependant on continue. »
Samuel Beckett, Fin de Partie, 1957, Ed. de Minuit

« Second offense » de Dorian Gaudin pourrait être une mise en scène du théâtre de l'absurde à l'ère du tuning : l'interprétation ingénieuse d'un dialogue répétitif et percé de silences entre deux aveugles paraplégiques aux mouvements limités (par exemple). Les vérins télescopiques en plus.

L'espace de la galerie est transformé en scène contiguë où le visiteur devient spectateur, mis à distance (et en danger) par le mouvement contrôlé mais brutal de cette mécanique anthropomorphe. L'artiste érige une surface noire et lisse qui combine l'élégance minimaliste des années 70 à l'humour méta-mécanique des premières expérimentations d'art cinétique. John McCracken et la loi de Murphy en somme, puisque tout ce qui monte, chez Gaudin, doit forcément redescendre.
Sa sculpture mobile à l'apparente simplicité est mue par un système aussi complexe que son effet est déceptif : la surface se dresse à la verticale, fière, elle tente l'équilibre, cherche sa fonction, avant de s'écraser lourdement au sol. Elle souffle, exhale un soupir, abandonne l'effort. Sorte de machine célibataire qui peine à maintenir le désir, d'objet sisyphéen qui porte en lui sa propre fin et rejoue en boucle sa faillite.

Pour sa première exposition personnelle dans une galerie parisienne, Dorian Gaudin a choisi de faire dialoguer son installation avec une pièce de Gianni Motti, Revendication, Terremoto, Rhône-Alpes, 1994. À l'inverse de Gaudin, qui développe une ingénierie intriquée au service d'un effet limité, Motti joue l'économie de moyens en proposant trois documents qui laissent entendre qu'il est responsable d'un tremblement de terre. L'action de l'un comble le manque de l'autre. Et vice versa. Dans le fond, les deux artistes théâtralisent le néant en jouant sur les échelles (physiques et médiatiques) et sur la grandiloquence, un peu ridicule, d'un système qui fonctionne en vase clos.

Myriam Ben Salah


Dorian Gaudin (né en 1986 à Paris, France) vit et travaille à New York. Sa réflexion porte essentiellement sur l'installation et l'univers de la machine. Les travaux de Gaudin ont été présentés dans des expositions de groupe, notamment à la galerie C.L.E.A.R.I.N.G à Bruxelles ; au DUMBO Arts Centre de Brooklyn (NY, USA), au Palais de Tokyo à Paris, et récemment à Zurich, en parallèle de la Manifesta dans le cadre de l'exposition "Your memories are our future" curatée par le Palais de Tokyo (Julien Fronsacq) dans les studios du producteur A-Crush. Sa première exposition personnelle s'est tenue à la galerie Nathalie Karg, New York, en Février 2016. Son exposition à la galerie pact à Paris sera son tout premier solo show en Europe.
Le travail de Gianni Motti (né en 1958 à Sondrio, Italie) échappe aux formats traditionnels de diffusion de l'art. Par des gestes dérisoires, l'artiste italien construit un travail qui retourne contre elles-mêmes les stratégies de pouvoir. Avec une remarquable économie de moyens, il investit les lieux, détourne l'exposition et transforme celle-ci en une machine dialectique, un poste avancé de son entreprise critique. Génie de l'appropriation et de la manipulation des événements, ses oeuvres se répercutent sous forme d'interférences absurdes et ironiques, et se transforment en un organe de protestation sociale et politique. Il revendique aussi l'apparition de certains phénomènes naturels ou accidentels qui dépassent de loin les actions limitées de la condition humaine, comme en 1994 quand il revendique un tremblement de terre en France, dans la région Rhône-Alpes. Gianni Motti est représenté par la Galerie Perrotin.

Vernissage de Dorian Gaudin "Second offense"
Usine dans laquelle Dorian Gaudin réalise l'anodisation de ses oeuvres sur aluminium, NYC, USA, Courtesy pact

[18:00-22:00] Vernissage de François Glineur & Pierre Voituriez "Dialogue"
Location:
Galerie Gilbert Dufois - Paris
4, rue du Bourg l'Abbé
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Réaumur - Sébastopol, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 27 91 68
Mobile : +33 (0)6 85 54 92 36
Mail : infos@galeriegilbertdufois.com
Internet Site : www.galeriegilbertdufois.com
Description:
VERNISSAGE :
Jeudi 8 septembre, à partir de 18h

EXPOSITION :
Du vendredi 9 septembre au samedi 22 octobre

Vernissage de François Glineur & Pierre Voituriez "Dialogue"

[18:00-21:00] Vernissage de Françoise Huguier "Virtual Seoul"
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Exposition du 10 septembre au 29 octobre

La galerie Polka est heureuse de présenter "Virtual Seoul", la nouvelle série de la photographe Françoise Huguier, lauréate du prix Albert Kahn 2016.

« Virtual Seoul » illustre la Corée d'aujourd'hui dans toute sa singularité et sa diversité. Construite comme une balade ultra colorée dans une capitale virtuelle postmoderne où se rencontrent toutes les générations, l'exposition explore les multiples facettes d'une ville nouvelle aux influences et symptômes avant-gardistes.

En 1982, à la suite d'une grande traversée de l'Asie du Sud-Est, Françoise Huguier découvre la Corée et plus particulièrement Séoul. A l'époque, le pays se relève de la guerre et démarre discrètement sa grande mutation. Trente-deux ans plus tard, en 2014, la photographe française revient sur ces terres. Fascinée par la mondialisation et l'omniprésence de la technologie, elle choisit de rester sur place plusieurs mois et de se concentrer sur cette nouvelle ville ultramoderne pendant plus d'un an. Elle livre le portrait intergénérationnel d'une société tiraillée entre traditions et course au développement.

La photographe fait rapidement connaissance avec le mouvement populaire K-pop (abréviation de « Korean pop », un genre musical en vogue) qui s'immisce dans tous les écouteurs du pays et influence les nouveaux codes vestimentaires. Elle rencontre alors un de ces girls bands « Laboum », symbole ultime de la réussite, qui, comble du cynisme est sponsorisé par une clinique de chirurgie esthétique. Les membres du groupe, âgées de 14 à 18 ans, ont toutes le même visage. L'artificiel « V face », fruit de nombreuses opérations, considéré comme le visage idéal dépourvu des rondeurs originelles, très en vogue chez les jeunes adolescents coréens. « Dans certaines rues fréquentées par la jeunesse, j'avais le sentiment de croiser toujours la même personne. L'étrange impression de marcher au milieu de mutants », observe la photographe.

Tout en capturant les modes de vies des jeunes Coréens, Françoise Huguier retrouve les pionniers de la reconstruction du pays durant l'après-guerre, « cette génération sacrifiée au nom du miracle économique ». S'ils ne sont pas pris en charge par leurs enfants, ils échouent dans les bidonvilles. La photographe pousse la porte des habitations, s'intéresse aux retraités aux costumes pailletés et bien taillés qui passent leurs journées à danser avec leur « lover » dans les colathèques.

Le travail photographique de Françoise Huguier met en exergue les différents maux de la société coréenne moderne. La peur constante du déclassement face à une industrialisation florissante qui lui vaut d'être, aujourd'hui, la 13e puissance économique mondiale, l'angoisse et le mal-être profond des plus jeunes. En fouillant les tréfonds de l'âme coréenne, la photographe française documente les évolutions de ce peuple encore imprégné des valeurs du confucianisme. En 2017, elle compte poursuivre son travail en Corée du Nord.

Vernissage de Françoise Huguier "Virtual Seoul"
Tea party chez Marie-Antoinette, Laboum, Séoul, Corée, 2014 © Françoise Huguier, Courtesy Polka Galerie

Vernissage de Françoise Huguier "Virtual Seoul"
Tea party chez Marie-Antoinette, Laboum, Séoul, Corée, 2015 © Françoise Huguier, Courtesy Polka Galerie

Vernissage de Françoise Huguier "Virtual Seoul"
Myrza en tutu, Séoul, Corée, 2014 © Françoise Huguier, Courtesy Polka Galerie

[18:00-21:00] Vernissage de Frédéric Kapa "Pierres philosophales invasives"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Espace Blanche
Rue Marché au Charbon, 3 - 1000-Bruxelles
+32 2 510 01 41 l galerie@espaceblanche.be

La galerie Espace Blanche est heureuse de vous convier à sa prochaine exposition "Pierres philosophale invasives" de Frédéric Kappa.

Du 9 septembre au 2 octobre 2016
VERNISSAGE jeudi 8 septembre, de 18H à 21H

Vernissage de Frédéric Kapa "Pierres philosophales invasives"

[18:00-20:00] Vernissage de Giuseppe Penone "Fui, Sarò, Non Sono"
Location:
Londres
London
London
London
M° www.tfl.gov.uk/tube
United Kingdom
Internet Site : www.cityoflondon.gov.uk
Description:
9 septembre - 22 octobre 2016

« La perception tactile nous rapproche du présent. » Giuseppe Penone

La Galerie Marian Goodman annonce deux expositions simultanées de Giuseppe Penone à Paris et à Londres. Ces nouvelles expositions rassemblent une sélection d'œuvres ayant pour thème le sens du toucher, et dont les formes émanent de gestes spécifiques accomplis par la main de l'artiste. Comme l'observe Laurent Busine: « Rien n'est plus intensément le geste de Giuseppe Penone que la poignée ; c'est-à-dire, la quantité de choses que la main peut contenir, soit que la main presse ou écrase, que la main tienne et garde ou encore que la main glisse et caresse. » Les œuvres présentées dans les deux expositions (dont le titre fait référence, au passé, au futur et au présent) révèlent que gestes humains et perceptions tactiles sont, aux yeux de Giuseppe Penone, liés à l'individualité et au temps: “Une forme sans le geste d'un homme est un présent collectif ; avec le geste d'un homme, c'est un présent individuel.”
La galerie de Paris présente un ensemble d'œuvres dans lesquelles l'artiste rend palpable la relation entre le corps humain et le monde naturel, grâce à l'empreinte de sa main, à la fois distincte et évocatrice. Dans Germinazione (2005), une série de six sculptures murales en résine acrylique, l'empreinte des doigts de l'artiste se superpose aux moulages d'arbres et de branches. Le groupe d'œuvres intitulé Avvolgere la terra (Envelopper la terre) (2014) conjugue la terre cuite avec différents matériaux, tels que de l'engobe de silice colorée, de la résine, du cuir et de l'aluminium. D'un simple geste, « l'action d'envelopper la terre avec les mains, la contenir », l'artiste donne forme à la terre cuite. Ce geste, emblématique de son œuvre, met en évidence la connexion intime, complexe entre les hommes et la nature. « Il s'agit de la forme qu'imprime, dans la matière, le mouvement fluide de l'univers. Une simple poignée d'argile contient la synthèse d'une forme universelle. »
Jouant sur la relation entre le contenant et le contenu, Il vuoto del vaso (2005) associe de larges vases en terre cuite et des images radiographiques. Tandis que les vases témoignent de la pression exercée sur l'argile, les radios qui les accompagnent révèlent les gestes des mains de l'artiste, rendant visible un processus fugace et imperceptible. Geometria nelle mani - 4 aprile (2004), une série de négatifs photographiques en noir et blanc, montre les mains de Penone tenant de petites formes géométriques en bois. Grâce aux vides lumineux présents sur chaque image, notre imagination peut remplir l'espace laissé libre par les mains de l'artiste, l'espace potentiel d'une sculpture à venir.
Giuseppe Penone poursuit son exploration des limites du voir et du toucher dans Pugno di grafite - palpebra (2012), un grand dessin au graphite sur toile noire représentant la texture d'une paupière, orné d'une poignée de graphite compressé. Selon l'artiste, les paupières fermées donnent « la définition exacte des frontières et de l'espace de la pensée », et « reflètent le fait que notre corps est présent dans l'espace ».

De nouvelles et emblématiques sculptures de Penone sont actuellement visibles dans les jardins du Rijksmuseum, à Amsterdam (jusqu'au 2 octobre 2016) tandis que le Musée d'Art Contemporain de Trente et Rovereto (MART) vient de présenter une grande rétrospective. Récemment, des œuvres de Penone ont aussi été exposées au Nasher Sculpture Center, à Dallas (2015) ; au Musée Cantonal des Beaux-Arts, à Lausanne (2015) ; au Beirut Art Center (2014) ; au Musée de Grenoble (2014) ; au Kunstmuseum Winterthur (2013) ; à la Whitechapel Gallery, à Londres (2013). Giuseppe Penone a présenté des sculptures monumentales dans de nombreux jardins prestigieux, tels que les jardins du château de Versailles (2013); le Madison Square Park, à New York (2013); le Giardino di Boboli, Forte di Belvedere, à Florence (2014); la Venaria Reale, près de Turin (2015).
Giuseppe Penone est né en 1947 dans la petite ville piémontaise de Garessio, en Italie. Il a fait ses études à l'Accademia di Belle Arte à Turin, où il vit et travaille. En 2014, il a été, en tant que sculpteur, lauréat du prestigieux Praemium Imperiale, décerné à des artistes internationaux. En 2007, il a représenté l'Italie à la 52ème biennale de Venise.

Fui, Sarò, Non Sono (I was, I will be, I am not), Marian Goodman Gallery, London 8 septembre - 22 octobre, 2016 Vernissage: jeudi 8 septembre, de 18h à 20h
Deux visites seront organisées à l'occasion de ces expositions : Londres : parcours en compagnie de Clare Lilley, directrice du programme, Yorkshire Sculpture Park, samedi 8 octobre, à 16h Paris : parcours en compagnie de Laurent Busine, curateur et ancien directeur du Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Mac's), jeudi 20 octobre à 11h

Vernissage de Giuseppe Penone "Ebbi, Avrò, Non ho / J'eus, J'aurai, Je n'ai"
Vernissage de Giuseppe Penone "Ebbi, Avrò, Non ho / J'eus, J'aurai, Je n'ai"

[18:00-21:00] Vernissage de Johann Rivat et Isabelle Levenez
Location:
Galerie Metropolis
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 74 64 17
Mail : contact@galeriemetropolis.com
Internet Site : www.galeriemetropolis.com
Description:
Ground floor : Johann Rivat
Basement : Isabelle Levenez

Vernissage le jeudi 8 septembre - 18h à 21h

[18:00-21:00] Vernissage de Jérémie Bennequin « Au Pays parfumé »
Location:
Editions Dilecta
49, rue Notre Dame de Nazareth
54, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 43 40 28 10
Fax : +33 (0)1 43 40 28 62
Mail : info@editions-dilecta.com
Internet Site : www.editions-dilecta.com
Description:
A cette occasion sera présenté "Les Lesbiennes", un livre d'artiste en édition limitée, un an après son voyage à l'île Maurice sur les pas de Charles Baudelaire.

Exposition du 8 septembre au 29 octobre 2016

Vernissage de Jérémie Bennequin « Au Pays parfumé »

[18:00-21:00] Vernissage de Lynn Saville "dark city"
Location:
Galerie Baudoin Lebon
8, rue Charles-François Dupuis
75003 Paris
M° Temple, République, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 09 10
Fax : +33 (0)1 42 72 02 20
Mail : info@baudoin-lebon.com
Internet Site : www.baudoin-lebon.com
Description:
du 9 septembre au 29 octobre 2016
vernissage jeudi 8 septembre 2016 de 18h à 21h en présence de l'artiste

La nuit américaine dans les paysages de Lynn Saville met en lumière une archéologie contemporaine. Elle interroge avec une précieuse subtilité notre existence actuelle, en introduisant dans ses prises de vues urbaines et nocturnes une dimension à la fois cinématographique et documentaire. Là ou ailleurs, l'architecture devient "événement" et relève à la fois de la chronique sociale, du concept, de la mémoire collective, de la représentation et du mythe.

Vernissage de Lynn Saville "dark city"

[18:00-21:00] Vernissage de Marcel Devillers "General Donor"
Location:
Galerie Triple V (Rue du Mail)
5, rue du Mail
75002 Paris
M° Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 45 84 08 36
Mail : info@triple-v.fr
Internet Site : www.triple-v.fr
Description:
Le travail de Marcel Devillers doit aussi bien à l'univers de la science-fiction qu'à celui du cinéma, de la publicité, ou à celui de la mode. Les matériaux qu'il emploie, très haptiques, toujours séduisants, semblent renvoyer à une espèce de violence sourde dissimulée, à un danger latent occulté derrière des surfaces chatoyantes.
Le titre de son exposition personnelle à Triple V, « General Donor », fait peut-être référence au réseau d'images (dans les petits et grands écrans, ou sur papier glacé) qui irrigue notre imaginaire collectif : un réseau sanguin, un système électrique fluide, une matière vive qui alimente nos désirs, nos obsessions, et nos hantises.

Marcel Devillers est né en 1991 à Paris, où il vit et travaille.
Après un passage à l'École du Louvre, il intègre l'École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris en 2010. Sensible à des univers artistiques très variés, il expérimente le monde de la danse avec la compagnie MFSM en 2013 lors d'une résidence au Point Éphémère (Paris) et à la Briqueterie (Ivry).
Diplômé en 2015, il participe à plusieurs expositions collectives, notamment : Chez Marty (Galerie Sator), D'autres possibles (Pavillon Vendôme) ou Vertige en terrain plat (Galerie Eva Meyer - Project room). Marcel Devillers a écrit trois recueils poétiques qui résonnent étroitement avec son œuvre plastique: Galbe latent, en 2012, L'accusé c'est le lac et Sexy Klhyst, en 2014.
Résident de la Casa de Velázquez en 2016 à Madrid, une exposition personnelle lui sera consacrée en janvier 2017 au Centre d'Art - Les Bains Douches à Alençon.
L'exposition à Triple V est réalisée avec le soutien des Amis des Beaux-Arts de Paris.

Vernissage de Marcel Devillers "General Donor"

[18:00-21:00] Vernissage de Matt Henry "The Trip"
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Exposition du 10 septembre au 29 octobre

La galerie Polka est heureuse de présenter « The Trip », la première exposition du photographe anglais Matt Henry.

Fasciné par la politique et la culture américaine des années 60 et 70, Matt Henry s'intéresse au concept de « conte photographique ». Il imagine et fabrique un récit visuel en costume d'époque, conçu comme un roman photo, qui dresse le portrait d'une Amérique contestataire. La passion de Matt Henry pour les Etats-Unis commence dès son plus jeune âge, lorsqu'il se faisait livrer des VHS de films américains pour échapper à l'ennui de son petit village anglais. Ensuite, il y a eu les écrivains, Steinbeck, Faulkner puis les séries télévisées.

« Ce grand mix de médias a provoqué en moi un tropisme américain.»

Entre 2007 et 2009, il réalise sa première histoire photographique, « Burial Creek ». Très rapidement, Matt Henry prend conscience de la force de l'image fixe : « Les séries photos, avec les vides entre deux vues, conservent une ambiguïté que ne peut se permettre le cinéma. Mes fictions habitent cet entre deux, entre moi qui raconte et celui qui regarde, auquel j'abandonne une part d'imagination. »

Avec la série « The Trip » (2015), présentée intégralement à la galerie Polka, le photographe anglais met en scène deux couples de sudistes qui vont embarquer dans un voyage psychédélique, guidés par le propriétaire illuminé d'une station-service, Acid James. Inspiré par ses propres expériences, Matt Henry veut montrer « ce monde parallèle, étranger à notre rationalité, où le processus de création loge dans des états de conscience modifiée ». Mais «The Trip» n'est pas que psychédélique, c'est avant tout un voyage philosophique où le photographe nous replonge dans les années post-Vietnam lorsque le changement individuel intérieur était perçu comme une solution aux atrocités de la guerre. Beaucoup d'Américains trouvèrent ainsi refuge dans la drogue, la méditation ou la spiritualité avec la conviction que leur propre exploration intérieure aurait un impact sur la société. « J'épingle la croyance consistant à penser qu'on peut changer le monde grâce à une pilule. Mais en même temps, cette illusion dit peut être la vérité. Après tout, ce que j'exprime dans la photo, avec son chromatisme saturé et son étrange féerie, c'est que, peut-être, l'illusion fait partie de la solution... »

En parallèle de « The Trip », la galerie présente la série « The King » (2009), dans laquelle Matt Henry revisite l'omniprésence culturelle d'Elvis Presley et la persistance des aspects mythiques de sa personnalité, à travers la production de masse d'objets éphémères tels des miroirs, des jeux de cartes, des quotidiens datés du jour de sa mort, des enregistrements télévisés, des puzzles... Cette série explore la façon dont de simples objets suscitent la nostalgie, non seulement de l'artiste, mais aussi d'un monde utopique habité par l'idéal masculin du gentleman poli, bienveillant et viril. Ces objets ne sont plus uniquement des preuves de l'histoire et de la popularité du King, mais aussi des témoins d'une vie simple, pieuse et conservatrice qui a fini par disparaître dans un monde de plus en plus complexe.

Vernissage de Matt Henry "The Trip"
The Trip #13, 2015
Archival pigment print
Signed, titled, dated and numbered

Vernissage de Matt Henry "The Trip"
The Trip #14, 2015
Archival pigment print
Signed, titled, dated and numbered

Vernissage de Matt Henry "The Trip"
The Trip #19, 2015
Archival pigment print
Signed, titled, dated and numbered

[18:00-21:00] Vernissage de Mehmet Ali Uysal "Concrete Solutions"
Location:
Galerie Paris-Beijing
62, rue de Turbigo
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 74 32 36
Mail : paris@galerieparisbeijing.com
Internet Site : www.galerieparisbeijing.com
Description:
Mehmet Ali Uysal
Concrete Solutions (to your most abstract problems)

Curated by Yann Perreau

Opening on Thursday, September 8th from 6:00 pm to 9:00 pm
In the presence of the artist and the curator

Exhibition from September, 8th to October, 29th 2016

Mehmet Ali Uysal invites us to revise our conception of art gallery and the traditional notion of "white cube" by deconstructing its walls and deforming its flawless surface, using the space to reveal how the process of creation and perception are connected to a specific time and place. Materials, form and content are reinterpreted. The sterile and flawless white cube become itself a work of art, beyond the conventional dualism between frame and content.

Vernissage de Mehmet Ali Uysal "Concrete Solutions (to your most abstract problems)
Mehmet Ali Uysal, Peel, 2016, digital mock-up, installation for Galerie Paris-Beijing

[18:00-21:00] Vernissage de Michal Mráz "Decadence"
Location:
Galerie ALB Anouk Le Bourdiec
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 49 96 58 09
Mobile : +33 (0)6 42 28 53 88
Mail : galeriealb@gmail.com
Internet Site : www.galeriealb.com
Description:
du 3 septembre au 25 octobre

Exposition personnelle de l'artiste slovaque Michal Mraz à la galerie.

Michal Mráz, jeune artiste slovaque représenté en exclusivité en France chez ALB, mélange savamment le monde de la culture street art et la peinture. On retrouve cette approche dans la technique - une combinaison de peinture à l'huile/ acrylique et l'utilisation de bombe appliquée au pochoir. Sa peinture est caractérisée par une narration à multiples niveaux. Son travail est hybride tant d'un point de vue formel que thématique, mélangeant souvent des éléments incongrus pour former un tout. L'intensité de son travail repose dans l'impact simultané d'un ensemble de composition et sur l'observation du regardant qui sans relâche erre d'un motif à l'autre sans parvenir à se poser.
Après une première présentation de ses œuvres lors d'Art Paris 2016, nous sommes fiers d'accrocher les dernières peintures sorties d'atelier de Michal Mráz à la galerie.
Il est depuis représenté par des galeries en Angleterre, en Allemagne, au Danemark et en Slovaquie.
Cette sorte d'incertitude interne liée à l'impossibilité de saisir une réalité saturée, comme un bruit visuel, fait référence aux thèmes présents dans la peinture de Mráz : la déconstruction, la reconstruction d'une société, une certaine fascination de la mondialisation, le contrôle d'individu tout autant dans la sphère publique que la sphère privée, démontrent une réflexion critique de l'état de la société.
Pour Michal Mráz, la peinture est devenue tardivement le medium principal comme moyen d'expression artistique. Après des études au département de sculpture à l'Académie des Beaux-Arts et Design de Bratislava, il a d'abord été reconnu dans la culture street art en tant que graffeur. Ses premières peintures se focalisaient sur un microcosme d'espaces urbains, des espaces laissés à l'abandon. Ses personnages représentaient les protagonistes de la communauté street art dissimulant leur identité sous des capuches, qui erraient à travers les villes pour laisser leurs messages personnels sous forme de tag ou de graffiti.
Avec une iconographie certaine (principalement LIFE magazine), Mráz remixe et combine ces motifs en les ajustant à sa propre approche subjective et artistique.
Dans ses peintures, une mise en abîme picturale critique des systèmes socio-économiques à travers une crise financière, une crise des valeurs morales, souvent juxtaposée avec un moment similaire dans l'histoire - la Grande Dépression. Cette quête du monde parfait, en devenir, fait référence à l'iconographie américaine de ces sujets. Le scepticisme existant et la faiblesse de changer, ou de rectifier en partie le statu quo, dans son travail, équilibrés par des thèmes positifs tels que les plaisirs du quotidien de familles heureuses vivant le rêve américain ou bien encore la nature, ici sorte de catharsis.
En analogie à la nature de la réalité d'aujourd'hui, la complexité du tout nous empêche de saisir la vue d'ensemble et nous sommes laissés avec seulement des fragments en partie décodés, qui parfois ne créent pas nécessairement un puzzle narratif qui a du sens ou des principes basés sur la logique. Mais tel est le monde dans lequel nous vivons. Michal Mráz est un DJ visuel qui remixe des motifs et des genres variés, déplaçant des histoires dans de nouveaux contextes, parfois surprenants, avec des possibilités de lecture sans fin.

Vernissage de Michal Mráz "Decadence"

[18:00-21:00] Vernissage de Nádia Taquary "Crioula"
Location:
Galerie Agnès Monplaisir
8 bis, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 83 51
Fax : +33 (0)1 46 34 03 08
Mail : galerie@agnesmonplaisir.com
Internet Site : www.agnesmonplaisir.com
Description:
25 . 08 - 08 . 10 . 2016

Native of Salvador de Bahia, Nadia Taquary's art is a hymn to the History, religiosity and Bahian culture - and to Africa by extension. The confrontation between a group of tribal sculptures and artworks of Nadia Taquary, reveals an ancestral link. Balangandãs and Figas, that are rooted in Brazilian culture, respond forcelly to tribal art, shedding light on the the identity ties between these works beyond eras and continents.
With this exhibition, the Agnès Monplaisir Gallery offers a singular perspective that breaks the traditional approach of each field for a contemporary interpretation.

[18:00-21:00] Vernissage de Pan Xiaorong "A la lueur du noir"
Location:
Galerie Liusa Wang
15, boulevard Saint-Germain
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Cardinal Lemoine
France
Mobile : +33 (0)6 17 96 07 11
Fax : +33 (0)1 83 56 01 44
Mail : galerieliusawang@gmail.com
Internet Site : www.galerieliusawang.com
Description:
For the upcoming exhibition season, we present you an abstract solo exhibition of artist Pan Xiaorong. The exhibition will last from 8th September to 30th September.

Vernissage: Thursday, 8th Sept, 18h - 21h

Vernissage de Pan Xiaorong "A la lueur du noir"

[18:00-21:00] Vernissage de Ray Richardson
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Zedes Art Gallery
Rue Paul Lauters 36
1050 Ixelles
Belgique
http://www.zedes-art-gallery.be
https://www.facebook.com/ZedesArtGallery1987

Vernissage de Ray Richardson

Vernissage de Ray Richardson

[18:00-21:00] Vernissage de Servane Mary "Babyliss"
Location:
Galerie Triple V (Rue du Mail)
5, rue du Mail
75002 Paris
M° Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 45 84 08 36
Mail : info@triple-v.fr
Internet Site : www.triple-v.fr
Description:
Du 8 au 24 septembre et du 18 octobre au 5 novembre 2016, Triple V présente l'exposition "Babyliss" de Servane Mary dans son nouvel espace rue du Mail.

"Babyliss", la deuxième exposition personnelle de Servane Mary à la galerie Triple V, est l'occasion pour l'artiste de présenter un ensemble de pièces nouvelles : des photographies de femmes conduisant des motos, imprimées sur du métal puis mises en volume - ou mises en plis, d'où le titre.

Les structures ondulantes en acier ou en cuivre qui servent de support aux photos, par ce passage aux trois dimensions, suggèrent un « dos » de l'image, et la possibilité d'accéder à son envers ou à sa profondeur.

Ces nouvelles œuvres s'inscrivent dans la continuité des travaux récents de Servane Mary, dans lesquels l'artiste, en transférant des photos trouvées (principalement des portraits de femmes des années 1940 à 1970) sur des supports inattendus ou avec des techniques d'impression inhabituelles, éprouvait la signification originelle de cette imagerie - et notre propre réception de ces images aujourd'hui.

Servane Mary est née en 1971. Elle vit et travaille à Brooklyn, New York.

Vernissage de Servane Mary "Babyliss"
Servane Mary, « Untitled (Property II) », 2016
Impression jet d'encre sur acier émaillé. 122 x 165 x 23 cm / Inkjet Print on Enamel Painted Steel. 48 x 65 x 9 inches

Vernissage de Servane Mary "Babyliss"

[18:00-21:00] Vernissage de Soyeon Cho
Location:
H Gallery
ex. Galerie Sisso
90, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 38
Mail : galerie@h-gallery.fr
Internet Site : www.h-gallery.fr
Description:
La Galerie Sisso devient H Gallery et inaugure sa nouvelle ligne esthétique en présentant la première exposition en France de l'artiste américano-coréenne, Soyeon Cho.
Exposition du 9 septembre au 15 octobre 2016

Vernissage de Soyeon Cho

[18:00-21:00] Vernissage de The Guerrilla Girls et de La Barbe
Location:
Galerie MFC Michèle Didier
66, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 27 34 41
Mail : info@micheledidier.com
Internet Site : www.micheledidier.com
Description:
Depuis 1985 The Guerrilla Girls n'ont eu de cesse de créer quantité de posters, tracts et autres éphéméras dans le but «d'interpeller le public sur les discriminations qui sévissent dans les institutions artistiques fortement phallo et ethno centrées*».

La Barbe est un groupe d'action féministe dont le but est de «rendre visible la domination des hommes dans les hautes sphères du pouvoir, dans tous les secteurs de la vie professionnelle, politique, culturelle et sociale en ringardisant leurs codes, leurs valeurs, leur esprit de corps**».

Cette exposition sera l'occasion de montrer les dispositifs graphiques conçus par The Guerrilla Girls (posters, bannières…) permettant de retracer leur histoire et d'appréhender l'esthétique singulière du groupe. En outre, leur ouvrage The Hysterical Herstory of Hysteria and How It Was Cured, produit et publié par mfc-michèle didier, y sera présenté en avant-première.

Seront aussi exposés à la galerie les panneaux, les tracts et les postiches que La Barbe utilise lors de ses interventions. Un atelier de confection de barbes ainsi qu'un panneau photo - dans lequel chacun(e) pourra passer sa tête et affirmer son appartenance au groupe - seront mis à disposition du public.

Vernissage de The Guerrilla Girls et de La Barbe

[18:00-21:00] Vernissage de Toshiya Motaï
Location:
Galerie Grand E'terna
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : k-nishikawa@jsb-g.co.jp
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
Painting and Paper Works

Toshiya Motaï 母袋俊也

会期:2016年9月5日~10月2日
Exposition du 5 septembre au 2 octobre 2016

ヴェルニサージュ:2016年9月8日18時~21時
Vernissage Jeudi 8 septembre de 18h à 21h

Nous essayions d'exprimer la notion de temps depuis que ce concept existe.
Visualiser le temps, c'est une chose très difficile même si on peut l'imaginer de manière abstraite.
Le dispositif visuel de Toshiya MOTAI « le chalet de vue pour la peinture » possédant plusieurs fenêtres, permet d'observer le temps et les modifications de la nature en regardant continuellement à travers différentes vues « encadrées » comme lorsque l'on regarde le ciel ou les étoiles se mouvoir à partir d'un point fixe.
De plus, l'instant représenté dans l'encadré n'est pas que la représentation du moment actuel, mais également la mémoire du passé. Ainsi, il s'exprime par l'intermédiaire de cette représentation du temps.
Il s'est inspiré du BYOBU, paravent japonais et a fait des peintures liées qu'il a nommées « TA », correspondant aux vues de ce dispositif ou au format oblong de ses fenêtres.
En ajoutant l'expression de la nature au BYOBU qui était, à l'origine, un simple paravent (d'où le sens du mot Kanji « BYOBU » composé des Kanji « vent » et « gêner »), cela permet de sentir le vent et de se relier au Monde.
Mais ce n'est pas la reproduction exacte qui en est faite. Il le peint comme il le ressent et non comme il le voit.
En règle générale, le concret se mêle à l'abstrait. Les œuvres s'expriment par l'apparence ou par ce qui vient de l'intérieur ou de l'esprit.
Chaque élément de la nature représente une variété d'évènements invisibles que représente Toshiya MOTAI.
Il explique que c'est sûrement par l'inspiration des « Correspondances » de Baudelaire que ses œuvres sont calmes et imposantes.

Vernissage de Toshiya Motaï

[18:00-21:00] Vernissage de Tristan des Limbes « Chair à vif »
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Exposition du mardi 6 au dimanche 11 septembre 2016
Vernissage le jeudi 8 septembre à partir de 18h

Portraits ou autoportraits ? Double je, Tristan des Limbes se met à nu dans ses collages et nous montre le mal-être à l'état pur. Voyage intérieur, la recherche au plus profond de soi, de sa chair, de son âme, comme pour en extraire une vérité. Tristan ou «l'ombilic des limbes » nous entraîne dans son univers en spirale, où la vie, la mort, la souffrance, l'existence même sont remises en question.

Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Vernissage de Tristan des Limbes « Chair à vif »

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Entre chiens et loups"
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
8 septembre - 1 octobre 2016

Partie 1 : Julie Chaffort ou l'échappée
L'eau paraît lisse d'abord, et le temps s'étire ou se suspend dans une forme d'insouciance, de légèreté, ou de calme propice à la contemplation. Les bourdonnements, le clapotis de l'eau, le soleil ou la brume nous enveloppent dans de longs plans fixes, et une certaine torpeur. Et d'un coup, le temps se resserre, se tend ; les sons et le paysage s'altèrent ; et l'on chavire dans le doute, l'interrogation, l'émotion retenue, ou le sourire arraché. Puis, tel un accordéon se dépliant après la compression, le temps se redéploie, et la respiration reprend un cours serein.
Cette alternance de temps appelle des univers différents. Le premier est celui d'un cinéma habité par une certaine lenteur, arrêtant le regard sur les branches des arbres qui ploient, sur les herbes couchées, sur le fil de la rivière, sur les roches des berges, sur les visages ; un cinéma qui écoute, aussi, les voix des hommes et des femmes qui les habitent (on pense à Tarkovski, Kaurismäki, Godard...). Le second renvoie, d'une part, au cinéma burlesque et à ses bascules à répétition, jouant sur les registres de l'absurde, de la chute, de la surprise, du décalage. Dans ces chavirements de situation, la dimension comique est parfois présente seulement en surface, dans un costume décalé et drôle, un accessoire improbable ; le jeu des acteurs, lui, touche les cordes profondes de l'émotion. N'empruntant pas au seul cinéma burlesque, ces scènes semblent puiser aussi leurs modèles dans le champ de la performance. Prenons un exemple. Dans Hot-Dog (2013), la caméra s'arrête sur un paysage de forêt enneigée ; Nikolaï s'affaire, puis chante au micro « Je ne suis pas chanceux en amour » sur un fond musical enregistré. De larges baffles diffusent le son. Bras nus et capeline en fourrure sur le dos, le sourire aux lèvres, les chaussettes blanches dans ses chaussures noires, Nikolaï aurait sa place dans un centre d'art, et paraît ici téléporté, sans la moindre gêne, dans un environnement a priori assez hostile. Et ce qui serait légèrement décalé et plutôt drôle dans un centre d'art devient ici puissamment émouvant.
Situé à la lisière du cinéma et de l'art contemporain, le travail de Julie Chaffort déjoue aussi la normalisation des espaces de (re)présentation. Faut-il le temps imposé d'une salle de projection (comme lors de la présentation de La Barque Silencieuse au Festival international de cinéma de Marseille tout récemment) ? Ou l'espace déployé du « white cube » et de sa « dark room » des lieux de l'art contemporain aujourd'hui ? En acceptant les deux (et les mondes professionnels qui leur sont associés), Julie Chaffort est fidèle à cette double identité qu'elle revendique, celle d'être une « artiste-réalisatrice ». Un entre-deux qui a déjà une certaine histoire, puisqu'une partie des artistes de la génération précédente a nourri sa pratique du cinéma. On pensera, par exemple, au travail de Gonzalez-Foerster, Huygue, et Parreno, et à leur société Anna Sanders Production créée en 1997. Mais elle est aussi, fondamentalement, artiste « plasticienne ». Au delà des correspondances citées ci-dessus entre le champ de la performance et celui du cinéma dans ses films, les enjeux des pratiques hybrides de l'art contemporain ressurgissent lors de sa première exposition personnelle à l'espace Clark de Montréal en 2015. Pour habiter l'espace, déployer dans et hors de l'écran de projection un univers plastique autonome, Julie Chaffort créée une projection multiple, et ajoute deux éléments, une platine sur socle et un banc. Elle invite ainsi à une forme d'immersion sonore et visuelle, qui rappelle en la décalant l'expérience du cinéma. Pour sa deuxième exposition personnelle à Pollen quelques mois plus tard, elle ajoute d'autres objets : les costumes portés par les acteurs de La Barque Silencieuse sont suspendus à des cintres, des fragments d'animaux empaillés et une photographie « de plateau » sont accrochés aux murs, et d'autres vidéos sont présentées dans des moniteurs. L'artiste nous place ainsi dans et hors du film, à l'instar du Woody Allen de La Rose pourpre du Caire. Elle définit aussi un environnement d'exposition qui rappelle celui du musée, musée d'objets-souvenirs, musée de l'homme, etc. Et c'est le statut même de ces objets qui est alors en jeu. Pour l'artiste, « ces objets ne sont que des accessoires » ; ils n'ont donc pas le statut de sculptures, incarnant « seulement » des vidéos réalisées ou à venir. Cependant, par leur présence physique, leur emplacement, les liens qui se tissent spatialement entre eux et avec la ou les projections, ces objets dessinent un univers qui ne pourrait se réduire à celui d'un décor. Il y a, en germe, l'apparition d'un véritable monde parallèle, autonome, qui continue à se développer à la Progress Gallery.

Partie 2 : Entre chiens et loups
Le rideau est tombé, cloisonnant les deux espaces de la Progress Gallery, dissociant l'introduction du développement, la mise en bouche du plat de résistance, le teaser du global.
La première salle fonctionne aussi comme un sas, entre la rue, sa lumière, et la pénombre de l'espace principal de la galerie, où l'on vient perdre le sens du réel. Dans cette heure bleue, Julie Chaffort commence par nous distraire . Trois moniteurs alternent, en boucle, de courtes vidéos en apparence un peu absurdes, dans lesquelles se croisent de vrais et de faux animaux. Dans La meute, plusieurs chiens de chasse s'approchent d'un caniche noir synthétique posé au sol droit comme un « I », et un peu ridicule avec sa petite langue rose qui sort. Ils lui tournent autour, le reniflent, s'en éloignent, reviennent ; l'un lui urine dessus. L'action semble anodine, et pourtant, elle grince. Le chien appât est aussi un chien en peluche ; succédané animal pour l'homme, il est ici souillé d'un jet d'urine canine. Et dans ce jeu de dupes prime la propension de l'homme à (se) leurrer. Le rideau franchi, on renaît dans une salle au noir, la verrière de la galerie ayant été occultée par l'artiste. Un aveuglement nécessaire, peut-être, pour revenir à l'état de croyance d'avant la vérité. Surgit de l'obscurité un mouton noir aux grandes cornes debout sur une embarcation de fortune, un radeau posé au sol sur ses gonfleurs. Ce dernier est un bel objet, doté de sept larges planches en bois patiné, certaines dorées, d'autres brunes. Le radeau a servi ; « il a joué, il a vécu », dit l'artiste qui l'a fabriqué lors d'une résidence en mai à La Petite Escalère, et filmé pour un chant sur l'Adour. L'incongrue présence de ces deux objets, le mouton noir et le radeau, fait resurgir un passé enfoui, et un ailleurs ; ils sont repêchés, en quelque sorte, de la mémoire du temps. Julie Chaffort les qualifie d' « espèces reliques », expression utilisée en biologie pour nommer les espèces presque éteintes, d'origine très ancienne et qui ne se rencontrent que dans une aire limitée. Le terme « relique » renvoie aussi à ces restes de saints auxquels l'homme voue un culte, et qui ont nourri, pendant des siècles, la construction de nouvelles églises. La nouvelle vie accordée par Julie Chaffort à ces éléments « morts » est toute autre. Mais est-on si loin d'une forme de réincarnation ?
Sans bouger, le mouton vogue sur son radeau, au gré des sons naturels sortis de la platine vinyle voisine. De l'eau qui ruisselle, du vent en rafale, des cris d'oiseaux, des hurlements de loups,... accompagnent cette itinérance ; ils ont été enregistrés au milieu du XXème siècle par un photographe et preneur de son canadien, Dan Gibson. Ces sons recréent l'atmosphère d'une nature sauvage, non domestiquée par l'homme. Ils font aussi écho à la partition sonore de Jour Blanc, présenté à l'espace Clark à Montréal en 2014, et à sa partition visuelle, lui empruntant deux de ses trois vidéos. Dans ce crépuscule artificiel qui relie Ouessant au Nouveau Monde, on est saisi par le décalage entre l'hyperréalité de ce que l'on entend et voit, et l'impossible connexion, dans le réel, entre les objets sonores et visuels exposés. Le monde des songes n'est peut-être pas si loin.

Camille de Singly

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "HOMONYME"
Location:
Galerie Pont des Arts
파리 퐁데자르 갤러리
4, rue Péclet
75015 Paris
M° Commerce, Vaugirard, Cambronne
France
Phone : +33 (0)9 83 54 50 76
Mobile : +33 (0)6 08 80 45 46
Mail : galerie.pontdesarts@gmail.com
Internet Site : www.galeriepontdesarts.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "HOMONYME"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jérôme Borel, peintre français ?"
Location:
Galerie Mathias Coullaud
12, rue de Picardie
75003 Paris
M° Fille du Calvaire, République, Temple
France
Phone : +33 (0)1 71 20 90 41
Mobile : +33 (0)6 12 49 56 60
Mail : galerie@mathias-coullaud.com
Internet Site : www.coullaudkoulinsky.com
Description:
Exposition du 9 septembre au 29 octobre 2016
Vernissage le jeudi 8 septembre de 18h à 21h

Vernissage de l'exposition "Jérôme Borel, peintre français ?"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'Odyssée de l'image"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Du 8 au 21 septembre
Vernissage le jeudi 8 septembre à 18h

Partez à la découverte d'artistes aux mille et une facettes harmonieuses! Peintures ou encore sculptures seront au rendez-vous de cette exposition. Venez admirer la nouvelle éthique de l'image « re » créé par d'incroyables artistes.

Organisée par l'association Arkifuse

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Les YEUX GRAND Ouverts"
Location:
Outcasts Incorporated
42, rue Cesaria Evora
#605
75019 Paris
M° RER E Rosa Parks, T3b Canal Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 30 18 01 99
Mail : contact@outcasts-incorporated.com
Internet Site : www.outcasts-incorporated.com
Description:
Lorsque 25 artistes distingués et dûment sélectionnnés se retrouvent dans le même espace, c'est un mélange explosif... Pour une exposition de groupe et un accrochage qui peut-être pourraient vous illuminer...
LES YEUX GRAND OUVERTS est une exposition de pratiques artistiques mixtes qui se déroule sur 3 semaines et sur 3 rendez-vous pour assister à des projections de films et performances, littéraires et musicales...
Voici donc la première avec le vernissage de la rentrée !

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Louis Faurer"
Location:
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 Paris
M° Gaîté, Edgard Quinet
France
Phone : +33 (0)1 56 80 27 00
Fax : +33 (0)1 56 80 27 01
Mail : contact@henricartierbresson.org
Internet Site : www.henricartierbresson.org
Description:
La Fondation Henri Cartier-Bresson consacre une exposition au photographe américain Louis Faurer, du 9 septembre au 18 décembre 2016.

Cette présentation est l'occasion de découvrir l'œuvre de l'artiste, qui n'a pas fait l'objet d'exposition en France, depuis 1992. Natif de Philadelphie, Louis Faurer (1916 - 2001) s'installe à New York en 1947, comme aspiré par la vie de Times Square, il y traque la solitude dans la foule, toujours à distance, sans pitié. Le reportage et le journalisme, ne l'intéressent guère, Faurer penche plutôt pour la fragilité des choses, l'inconscient révélé. Il accomplit un travail de commande remarqué pour des magazines prestigieux comme Flair, Harper's Bazaar, Glamour, Mademoiselle qui génère chez lui un mépris non feint, un déchirement paradoxal, que seul l'humour parvient à rompre. Ces travaux lui permettent à la fois de vivre et de poursuivre une œuvre plus personnelle dans les rues de New-York.

Concerné par ce qu'il voit, il nous fait partager ses doutes, sélectionne les êtres anonymes croisés dans la banalité du trottoir: ils ont été arrachés à la mélancolie ambiante, au film noir qui s'y déroule, à la détresse envahissante qui semble être le lot de sa vie. Remarquable tireur, il sut expérimenter le flou, les superpositions de négatifs voire l'importance du grain, dû à la limite de l'éclairage nocturne qu'il affectionnait. Bon nombre de photographes ont tenté de l'aider comme William Eggleston qui avait su voir en lui une profondeur unique. Dans l'élégante revue japonaise déjà vu parue en 1994 et qui lui est entièrement consacrée, il est question de redécouverte et de ces quelques mots de Nan Goldin : « on peut croire à nouveau que la photographie peut être honnête ».

L'exposition est conçue par Agnès Sire, directrice de la Fondation Henri Cartier-Bresson en collaboration avec l'Estate Louis Faurer à New York, la galerie Howard Greenberg à New York ainsi que Deborah Bell Photographs. L'exposition est co-produite avec le Centro José Guerrero à Grenade.Le catalogue de l'exposition est publié par Steidl. Il sera disponible en français et en anglais et propose deux textes originaux de Louis Faurer et Walter Hopps ainsi qu'un essai écrit par Susan Kismaric.

Petit-déjeuner presse le jeudi 8 septembre 2016 de 10h à 12h. Merci de confirmer votre présence en vous inscrivant ici :
>> RSVP

Vernissage de l'exposition "Louis Faurer"
Louis Faurer, Deaf Mute, New York, 1950 © Louis Faurer Estate

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Normandie, 1935, le voyage inaugural"
Location:
Galerie Argentic
43, rue Daubenton
75005 Paris
M° Censier - Daubenton
France
Mobile : +33 (0)6 08 90 51 33
Mail : argentic@argentic.fr
Internet Site : www.argentic.fr
Description:
photographies de Roger Schall

du 9 septembre au 15 octobre

Vernissage de la grande exposition de rentrée des photographies de Roger Schall du voyage inaugural du paquebot Normandie en 1935 à la galerie Argentic.

Roger Schall, photographe exclusif de la traversée pour le magazine VU, a couvert toute l'épopée du plus beau paquebot du monde, depuis sa construction dans les chantiers de Saint Nazaire jusqu'à son arrivée triomphale dans le port de New York le 3 juin 1935.
En plus des tirages argentiques, seront exposés des documents d'époque, journaux, publicités, plan,...

Le fils de Roger Schall, Jean Frederic Schall sera présent à la soirée de vernissage, ainsi que le tireur Thomas Consani.

L'exposition sera ouverte jusqu'au samedi 15 octobre 2016.

Vernissage de l'exposition "Normandie, 1935, le voyage inaugural"
Arrivée du paquebot Normandie à New York le 3 juin 1935, photographie de Roger Schall

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Philartmonya"
Location:
Galerie de Thorigny
1, place de Thorigny
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 76 98 92
Mobile : +33 (0)6 51 46 80 46
Mail : info@galeriedethorigny.com
Internet Site : www.galeriedethorigny.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Philartmonya"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "René-Jean Caillette"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Galerie Pascal Cuisinier
13, rue de Seine

jusqu'au 22 octobre 2016

Le nom de René-Jean Caillette (1919-2004) est pratiquement tombé dans l'oubli. Ainé de la génération des designers français de l'après-guerre, il fait pourtant parti du cercle des plus talentueux. En témoignent les pièces phares réunies par Pascal Cuisinier, spécialiste de la période : la chaise Diamant aux allures d'origami, la table basse GC56, la table Sylvie, avec d'autres éléments plus rares et un ensemble de documents… La ligne, la matière, le dessin dans la plus pure expression.

Vernissage de l'exposition "René-Jean Caillette"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "RÉN: L'homme"
Location:
Centre Artasia Paris
2 bis, Quai de la Mégisserie
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)9 52 48 17 68
Mail : info@artasia.paris
Internet Site : www.artasia.paris
Description:
Exposition Collective Sino-Coréenne

Vernissage Jeudi 8 Septembre à partir de 18h
Exposition du 17 Août au 22 septembre

avec :
LI WEI
KANG KUN
SUNYOUNG HWANG
MAO TAO
ZHANG WEI
SUJEONG PAIK

Le centre Artasia se refait une beauté après 2 expositions expérimentales :
// "Erase & Restart" et "Un+Un" //
Cette fois-ci, nous avons décidé d'insuffler à cette exposition une respiration beaucoup plus humaine axée sur la place de l'homme à la fois dans notre société occidentale mais aussi dans la société orientale. Ces artistes se sont tous " exilés" à un moment de leur vie. RÈN, c'est l'histoire de plusieurs hommes et femmes qui nous racontent leurs voyages intérieurs, leurs visions du monde extérieur et l'influence de leurs relations sociales sur leurs comportements.

Vernissage de l'exposition "RÉN: L'homme"

RÈN: L'HOMME

Autrefois, on utilisait ce caractère pour définir les fermiers chinois qui travaillaient la terre, le dos à l'air, courbés toute la journée. La société chinoise s'est transformée en développant une activité industrielle très intense au dépit de l'agriculture autrefois prédominante. L'écriture de l'homme s'est alors métamorphosée en suivant ce changement sociétal : l'homme baissé s'est relevé et c'est désormais debout qu'il accomplit ses tâches quotidiennes. La société contemporaine est en constante évolution, le développement technologique est effréné et la culture de consommation semble atteindre son paroxysme apprivoisant nos sens et domestiquant nos consciences. Nos émotions et nos sentiments les plus profonds survivront-ils à tous ces changements ?

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Trio"
Location:
Galerie Lelong
13, rue de Téhéran
75008 Paris
M° Miromesnil, Monceau, Villiers
France
Phone : +33 (0)1 45 63 13 19
Fax : +33 (0)1 42 89 34 33
Mail : info@galerie-lelong.com
Internet Site : www.galerie-lelong.com
Description:
8 septembre - 8 octobre 2016
Vernissage jeudi 8 septembre à partir de 18h

avec Arnulf Rainer, Jannis Kounellis, Antoni Tàpies

Pour ce nouveau Trio, la Galerie Lelong réunit les œuvres de trois artistes qui ont placé au cœur de leur œuvre la brutalité de la matière et l'énergie du geste. Nés dans l'entre-deux guerres, Tàpies (1923 - 2012), Rainer (1929) et Kounellis (1936) font partie de cette génération qui a connu très jeune les drames du XXème siècle mais aussi une période faste de novations scientifiques et techniques, d'émancipation intellectuelle, artistique et matérielle. Ils ont été les pionniers à Barcelone, à Vienne, à Rome, d'un art qui sort du cadre et s'affranchit des écoles ; ils ont créé un langage artistique original qui s'interroge sur le caractère sacré de l'art au travers de codes profanes. Tàpies par son exploration de la matière et l'inclusion dans ses tableaux de signes et objets du quotidien. Kounellis par son emploi de matériaux bruts, par ses scénographies dépouillées et dramatiques. Rainer par ses « recouvrements » obsessionnels et ses autoportraits féroces.

Au fil des ans, ils ont exposé dans les plus grands musées du monde et conquis une réputation internationale. L'exposition de Tàpies « Parla, Parla » aux Abattoirs de Toulouse vient de s'achever, elle s'inscrit dans la continuité de deux autres expositions d'envergure, à Venise au Palazzo Fortuny en 2013 lors de la Biennale, et au Pérez Art Museum à Miami en 2015. Depuis 2009, l'œuvre de Rainer est régulièrement exposée en dialogue avec d'autres artistes à Baden en Autriche dans un musée qui lui est dédié ; l'an dernier, l'Albertina de Vienne a présenté une importante rétrospective et en France, la Maison Victor Hugo lui a consacré une belle exposition en 2012. Kounellis était au cœur du pavillon italien à la Biennale de Venise 2015 et vient de faire l'objet, ce printemps, de deux importantes expositions à la Monnaie de Paris et au Museo Espacio au Mexique.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Un bestiaire mécanique"
Location:
Galerie J. Kugel
Hôtel Collot
25, quai Anatole France
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 60 86 23
Fax : +33 (0)1 42 61 06 72
Mail : galerie@galeriekugel.com
Internet Site : www.galeriekugel.com
Description:
Exposition : 9 septembre - 5 novembre 2016

Un bestiaire mécanique
Horloges à automates de la Renaissance

La Galerie Kugel présente du 9 septembre au 5 novembre la première exposition entièrement consacrée aux horloges à automates de la Renaissance conçus entre 1580 et 1630. Plus de trente automates peuplent l'exposition, constituant ainsi la plus grande collection jamais assemblée. On y découvre une ménagerie d'animaux exotiques : lions, dromadaires, éléphants, ours, singes... À chaque heure ou bien à la demande, les mécanismes des automates s'activent : une gueule féroce s'ouvre, une langue sort, une patte se lève, une queue se balance, tandis que les yeux roulent au rythme de l'horloge.
Si les animaux prédominent au royaume des automates, on y croise également des personnages singuliers, notamment un turc à cheval brandissant son cimeterre et des dompteurs d'ours et de lion tirant sur leur corde.

De l'époque d'Homère à celle des robots, l'Homme a toujours rêvé de donner vie à un être artificiel. À la fin du Moyen-Âge, le développement de l'horlogerie permit la création des premiers automates, situés à la croisée de la science et des arts. À la Renaissance, ce rêve s'incarna en de luxueuses horloges en forme d'animaux ou de personnages en bronze doré, destinées au plaisir des princes.

Ces merveilleux objets combinant l'art de la sculpture, de l'horlogerie et parfois de l'ébénisterie, furent réalisés pour l'essentiel dans la ville d'Augsbourg, alors principal centre artistique germanique. Rivalisant de fantaisie et d'ingéniosité, ils fascinèrent les cours européennes. On les retrouve aujourd'hui dans les plus grands musées historiques : Vienne, Dresde et Munich. Ils servirent parfois de précieux cadeaux diplomatiques. À partir du milieu du XVIe siècle, des horloges automates furent régulièrement envoyées au sultan à Istanbul, dans le cadre du tribut annuel dont l'Empire s'acquittait pour préserver la paix. Au XVIIe siècle, des automates furent offerts, parmi d'autres horloges et curiosités scientifiques, à l'empereur de Chine par les prêtres jésuites qui souhaitaient, par ce geste, propager les idées chrétiennes en Asie.

Près de 400 ans après sa création, ce bestiaire mécanique continue de nous émerveiller.

Exposition en accès libre, du lundi au samedi de 10h30 à 19h.

RELATIONS AVEC LA PRESSE
Heymann, Renoult Associées / Agnès Renoult & Eléonore Grau
e.grau@heymann-renoult.com
01 44 61 76 76 / visuels à télécharger sur www.heymann-renoult.com


[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Vaste&Véloce"
Location:
Galerie Durand-Dessert
28, rue de Lappe
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Description:
La galerie Vaste&Véloce en partenariat avec l'espace Durand-Dessert organise sa première exposition du 8 au 18 septembre 2016. Entre art urbain et dessin contemporain, 5 artistes se partageront les 1500 m2 en plein cœur du quartier de Bastille.
Ateliers de design végétal, escape game et performances feront vivre la galerie pendant toute la durée de l'exposition.

Le programme complet ci-dessous :

JEUDI 8 SEPTEMBRE - 18h 22h
-VERNISSAGE exposition Vaste& Véloce
Saint-Oma / Brice Maré / Bault / Marie Boralevi / MonkeyBird

VENDREDI 9 SEPTEMBRE - 18h 22h
-LE CONFESSIONNAL DE Saint-Oma - Reservez quelques minutes avec l'artiste dans un véritable confessionnal, repartez avec un dessin original. Reservation : https://www.weezevent.com/vasteveloce

SAMEDI 10 SEPTEMBRE - 10h30 22H
-LE CONFESSIONNAL DE Saint-Oma - Reservez quelques minutes avec l'artiste dans un véritable confessionnal, repartez avec un dessin original. Reservation : https://www.weezevent.com/vasteveloce
-ESCAPE GAME de Arcane Ateliers : criminal quest « La Relique de l'ombre » reservation : arcane-ateliers.com
-ATELIER TERRARIUM avec Succulente Design végétal Réalisez votre jardin de poche à emporter... Réservation : mathilde_lelievre@hotmail.fr
-VISITE GUIDEE de l'exposition Vaste&Véloce

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE - 10h30 22H
-ESCAPE GAME de Arcane Ateliers criminal quest « La Relique de l'ombre » reservation : arcane-ateliers.com
-ATELIER TERRARIUM avec Succulente Design végétal Réalisez votre jardin de poche à emporter... Réservation : mathilde_lelievre@hotmail.fr
-VISITE GUIDEE de l'exposition Vaste&Véloce

JEUDI 15 SEPTEMBRE - 18h 22h
-VERNISSAGE EXPO NO SKATE !
23 planches customisées
Seb Niark1 / Pablito Zago / Matthieu Fappani / RETRO / YoanT / Steev & Jan / Partie Fine / Lyyst / Jean-Michel Ouvry / Max Tetar / popay / KRAKEN (RDLS) / GoddoG / Clr.C / Gilbert Mazout / Alex Pariss / Perilous Lane(LouiseParnel) / JUAN / Madeleine Froment / Secler Behoa / Amose Vazimolo / HOROR / Cymé

VENDREDI 16 SEPTEMBRE - 18h 22h
-VISITE GUIDEE de l'exposition Vaste&Véloce et NO SKATE !

SAMEDI 17 SEPTEMBRE - 10h30 22H
-ESCAPE GAME de Arcane Ateliers : criminal quest « La Relique de l'ombre » reservation : arcane-ateliers.com
-VISITE GUIDEE de l'exposition Vaste&Véloce et NO SKATE !

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE - 10h30 22H
-VISITE GUIDEE de l'exposition Vaste&Véloce et NO SKATE

Vernissage de l'exposition "Vaste&Véloce"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Abstrações"
Location:
Galerie Agnès Monplaisir
8 bis, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 83 51
Fax : +33 (0)1 46 34 03 08
Mail : galerie@agnesmonplaisir.com
Internet Site : www.agnesmonplaisir.com
Description:
au 40 Rue Mazarine

Artists from Brazil
Marcos Coelho Benjamim, Iuri Sarmento, Cabral, Caetano de Almeida

With the participation of Daniela Busarello

En cette rentrée 2016, et en parallèle de l'exposition Crioula présentée dans son espace principal, la Galerie Agnès Monplaisir propose de réunir dans son second espace de la rue Mazarine une sélection d'œuvres abstraites d'artistes Brésiliens parmis lesquels : Cabral, Marcos Coelho Benjamim, Caetano de Almeida, Iuri Sarmento, avec une attention particulière pour les dessins et vases en verre de Murano de Daniela Busarello.

25 . 08 - 01 . 10 . 2016
Evening Opening September 8th 6-9 pm

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Art & Mecanic"
Location:
Galerie Dominique Fiat
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 40 29 98 80
Fax : +33 (0)1 40 29 07 19
Mail : info@dominiquefiat.com
Internet Site : www.dominiquefiat.com
Description:
avec Rebecca Bournigault, Anita Dube, Laddie John Dill, Thomas Lélu, Maxime Leroy

Vernissage jeudi 8 septembre 2016 18h-21h
8 - 27 septembre 2016

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Movimientos"
Location:
Galerie Mitterrand
79, rue du Temple
Hôtel de Montmort
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 26 12 05
Fax : +33 (0)1 46 33 44 83
Mail : info@galeriemitterrand.com
Internet Site : www.galeriemitterrand.com
Description:
du 9 septembre au 15 octobre

avec des oeuvres de Carmelo Arden-Quin, Antonio Asis, Carlos Cruz-Diez, Hugo Demarco, Lucio Fontana, Horacio Garcia Rossi, Gyula Kosice, Julio Le Parc, Rogelio Polesello, Francisco Sobrino, Jesús-Rafael Soto, Luis Tomasello, Victor Vasarely

L'exposition Movimientos revient sur les origines de la génération d'artistes sud-américains qui a contribué à développer la notion de cinétisme dans les arts-plastiques à Paris durant les années 1950-60. Cette exposition témoigne de la relation privilégiée entre l'Amérique Latine et l'Europe et elle souligne l'incroyable activité créatrice qui s'est accrue au rythme des allers-retours des artistes entre les deux continents.

Dans les années 50, des artistes fascinants tels que Lucio Fontana, León Ferrari ou encore Enio Iommi sont déjà très actifs sur la scène artistique argentine tandis que les fondateurs du mouvement MADI, Carmelo Arden-Quin et Gyula Kosice ont d'ores et déjà préparé le milieu artistique et intellectuel à une révolution esthétique après la signature de leur manifeste en 1949. Ces précurseurs ont joué un rôle essentiel dans la transmission de l'héritage des avant-gardes européennes aux nouvelles générations d'artistes argentins et sud-américains.

L'année 1955 constitue l'un des points de départ de l'esthétique cinétique puisque se tient l'exposition historique Le Mouvement à la Galerie Denise René à Paris, où sont présentées des oeuvres de Victor Vasarely, Yaacov Agam, Pol Bury, Alexander Calder, Marcel Duchamp, Jesús-Rafael Soto, Robert Jacobsen et Jean Tinguely. C'est à cette occasion que Vasarely publie le Manifeste Jaune qui énonce pour la première fois la notion de «plastique cinétique». Puis, en 1958, il réalise un voyage à Buenos Aires où il bénéficie d'une exposition au Museo de Bellas Artes.

À la suite de cette rencontre avec la scène artistique argentine, des liens profonds naissent entre Victor Vasarely et certains artistes à Buenos Aires défenseurs de l'idée du mouvement dans l'art, qui deviendra par la suite connu sous le nom de «Cinétisme» (précisément après l'exposition au Kunstgewerbemuseum de Zurich en 1960). Ainsi, ce sont tout d'abord les futurs fondateurs du G.R.A.V (Groupe de Recherche d'Art Visuel) avec Julio Le Parc, Francisco Sobrino et Horacio Garcia Rossi qui se rapprocheront de Vasarely et le rejoindront rapidement à Paris au début des
années 60.

Plus tard, d'autres artistes tels que Hugo Demarco, Luis Tomasello et Carlos Cruz-Diez, qui a suivi son grand ami Jesús-Rafael Soto du Venezuela à l'Europe, ont rejoint le mouvement cinétique à Paris. Ces échanges à travers l'Atlantique se sont enrichis au fil des années grâce à des artistes comme Antonio Asis, Sergio de Camargo ou Rogelio Polesello. L'Art cinétique s'est alors développé jusqu'à son point culminant, l'exposition au MoMA de New York en 1965, commencement d'un mouvement plus général que l'on appelle l'Op'Art.

Cette exposition souhaite ainsi rendre compte de la circulation des idées au sein du groupe cinétique et révéler, grâce à des œuvres significatives, sa magnitude en se plaçant au cœur des années d'expérimentations et de découvertes. Cette richesse influence encore aujourd'hui certains artistes contemporains et permet au mouvement de conserver modernité et résonance.

Vernissage de l'exposition collective "Movimientos" - Carmelo Arden-Quin, Antonio Asis, Carlos Cruz-Diez, Hugo Demarco, Lucio Fontana, Horacio Garcia Rossi, Gyula Kosice, Julio Le Parc, Rogelio Polesello, Francisco Sobrino, Jesús-Rafael Soto, Luis Tomasello, Victor Vasarely

[18:00-22:00] Vernissage de la nouvelle collection Bleu Tango
Location:
Montmartre
Montmartre
75018 Paris
M° Abbesses, Lamarck - Caulaincourt, Pigalle, Anvers, Château Rouge
France
Description:
47 ter rue d'Orsel

Vernissage de la nouvelle collection Bleu Tango

[18:30-21:00] Vernissage "Groupe V4 : quatre regards, une exposition"
Location:
Centre Culturel Tchèque
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris
Description:
Exposition du 9 septembre au 13 octobre 2016
du lundi au samedi de 9h à 21h
Vernissage le 8 septembre à partir de 18h30 en présence des auteurs

Groupe V4 : quatre regards, une exposition

Exposition collective à l'occasion des 25 ans du groupe
Artistes exposés : Přemysl Havlík, Erika Pereszlényi, Tomek Síkora, Peter Župnik

Pour fêter le 25e anniversaire de la création du Groupe Visegrád, sous-entité forte de l'Europe des régions, les instituts culturels de Hongrie, de Pologne, de Slovaquie et de République tchèque s'unissent pour vous proposer quatre regards singuliers de photographes de générations différentes sur les quatre pays du groupe. Tomek Sikora (1948) vous invite à un voyage de par les campagnes polonaises à travers des clichés forts en onirisme poétique. Peter Župnik (1961) exposera des vues de la ville de Levoča et de son autel gothique en bois, le plus haut au monde, avec des photographies aux penchants hautement imaginatifs. De son côté, Přemysl Havlík (1978) documente l'église du Sacré-Cœur de Prague, dans son style à la fois profondément mystique et surréalisant. Enfin, les clichés contrastés d'Erika Pereszlényi (1972) vous renvoient le reflet d'ambiances urbaines de Hongrie, ainsi que de la vie quotidienne qui s'y déroule.

Deux grands noms de la photographie européenne, deux jeunes photographes reconnus - paysages, architecture, biens culturels et naturels : venez à la découverte quatre contrées du cœur de l'Europe, à travers leurs différences, leurs similitudes et leur variété.

[18:30-21:00] Vernissage d'Irina Alaverdova
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
31 août- 14 septembre

Ses paysages urbains de Paris occupent une place particulière dans son art ainsi que de Moscou et Saint-Pétersbourg, avec leurs places, leurs rues, leurs toits et leurs ponts charment par leur spiritualité.

Vernissage d'Irina Alaverdova

Vernissage d'Irina Alaverdova

[18:30-22:00] Vernissage de Charlotte Le Bon "One Bedroom Hotel On The Moon"
Location:
Galerie Cinema - Anne-Dominique Toussaint
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 27 09 22
Mail : contact@galeriecinema.com
Internet Site : www.galerie-cinema.com
Description:
en présence de Charlotte Le Bon, Anne-Dominique Toussaint, JR, Ali Baddou, Jalil Lespert, Jean-Charles de Castelbajac, le chanteur Yanis, Mouloud Achour, Clément Sibony, Bérengère Krief, Michel Denisot

du 9 septembre au 4 novembre

Découverte par les téléspectateurs français dans Le grand journal sur Canal+, la canadienne Charlotte Le Bon a depuis tourné dans de nombreux films, alternant premiers et seconds rôles.

Elle fait partie notamment des distributions de La Marche, Yves Saint-Laurent, Les recettes du bonheur, The Walk, Le secret des banquises.

Charlotte Le Bon présente cette semaine sa première exposition parisienne : One Bedroom Hotel On The Moon à partir de vendredi. Créations visibles Galerie Cinéma jusque début novembre. 26 rue Saint-Claude dans le IIIème arrondissement.

Expo présentée ainsi : "L'occasion de se plonger dans le monde burlesque de Charlotte Le Bon et de découvrir des personnages et des scènes insolites directement sortis de l'imaginaire de l'artiste. Le public de la galerie pourra ainsi croiser pêle-mêle HH l'homme à la tête de cœur, un monstre poilu plus mignon qu'effrayant, un hôtel sur la lune et des mots, beaucoup de mots pour dire simplement de grandes choses. Dans la salle de projection de la galerie, « Modern Monster » une bande annonce d'un film imaginaire écrit et réalisé par Charlotte Le Bon et produit par Iconoclast prolongera le voyage fantasmagorique du spectateur dans un monde où l'irréel sera confronté à des codes féminins on ne peut plus ancrés dans la société contemporaine".

http://www.lebonlebon.com

Vernissage de Charlotte Le Bon "One Bedroom Hotel On The Moon"

Vernissage de Charlotte Le Bon "One Bedroom Hotel On The Moon"

[18:30-22:30] Vernissage de Corinne Vachon "Zen begins in India"
Location:
Six Elzévir
6, rue Elzévir
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Mail : sixelzevir@gmail.com
Internet Site : www.sixelzevir.net
Description:
www.corinne-vachon-photographe.fr

Vernissage de Corinne Vachon "Zen begins in India"

[18:30-21:30] Vernissage de Dan Barichasse et Serge Haziza
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
Vernissage Jeudi 8 septembre 2016
Exposition du 8 septembre au 1er octobre 2016
Lundi - vendredi : 11h30 - 19h / Samedi : 14h - 19h

La Galerie Claire Corcia accueille pour la première fois une exposition dédiée à l'abstraction avec les œuvres de Dan Barichasse et Serge Haziza.

Il s'agit d'une abstraction incarnée qui se rattache à la dimension organique du vivant avec ses matières, ses liquides, ses traces.

[18:30-21:00] Vernissage de Jean-Guillaume Le Roux "XIXème Cycle"
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
Vernissage les 1 et 8 septembre à 18h30
Exposition du 2 au 13 septembre

Cette année sera celle de l'art numérique. Jean-Guillaume Le Roux nous propose, au travers de « 19ème cycle » d'observer la révolution digital par le prisme historique de la révolution industrielle et le post-industrialisme.

En effet, ce dernier terme est utilisé en sociologie pour définir la mutation de notre société d'une économie secondaire, basée sur la transformation de matière première, à une société de service dite tertiaire. Cette société du service est celle du digital et comme le fut l'avènement de l'industrie, elle est perçue comme une révolution. C'est un contexte de mutation profonde des modes de vie, un contexte de transformation technologique, une épistémè.

La volonté d'observer le parallèle entre ces deux épistémès vient du constat empirique que le monde de l'art se transforme comme il se transforma au 19ème siècle. Il est prégnant qu'à cette période un retour vers un art stable, connu, s'est opéré. Le temps de l'industrie s'est tourné vers l'art gothique, comme la renaissance c'était tournée vers l'art de l'antiquité gréco-romaine. En France, c'est l'époque de Viollet Le Duc et de sa « cathédrale idéale », celle des cités industrielles anglaises, le retour de l'arc brisé, de l'ornementation architecturale, de « la dentelle de fer », c'est le néo-gothique.

Parallèlement à la théorisation du post-industrialisme, les années 70 virent réapparaître un mouvement culturel fort, ceux que l'on nomme « Les » gothiques. Musique métal dans les oreilles et jeux vidéo dans les mains, féru de dragon et de légende sanglante, le goût pour le Moyen-âge est bien de retour et il a absorbé l'ère du virtuel. Geek, gothique, neerd, no life, autant de terme péjoratif qui décrivaient une sous culture de la fin du XXème siècle aujourd'hui acquise comme pop. Les fans de Star Wars, Donjon et dragons, Seigneurs des anneaux, les amateurs de mangas, de jeux vidéos, sont aujourd'hui, développeur, codeurs, chroniqueur télé, youtubeur….ils sont porteur d'une vraie mouvance de société, ils sont à la mode; ceux qui aiment le passé. Ainsi, jamais la moustache, la redingote et les lunettes cerclé de métal non été aussi branché, c'est même hipster, stream-punk, le top de la tendance. L'industrie de la mode a saisi cette tendance et l'on voit fleurir les costumes à veste officier, les motifs dans le goût des tapisseries anciennes (biedermeier), la belle époque se ré invente sur les podiums des défilés, le 19ème siècle est furieusement contemporain.

C'est dans ce contexte de mouvement de fond qu'est née cette idée d'exposition « XIXème Cycle », l'histoire se répète sans cesse dit on, mais ici le contexte est une mutation profonde que l'on sent bien. Le digital et le virtuel transforme l'homme et les termes d'anthropologie virtuelle, de post-digital, nous font prendre conscience de la transformation que nous commençons à peine à ressentir. Le XXIème siècle sera post-industriel et se régalera de madeleine de Proust en s'inventant un style suranné 2.0.

Vernissage de Jean-Guillaume Le Roux "XIXème Cycle"

[18:30-22:00] Vernissage de Perle-Louise
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Atelier de Couture "Paris Beaubourg" de Marie-Emilienne
11 Rue aux Ours
75003 Paris

Vernissage de Perle-Louise

[18:30-22:00] Vernissage de Sascha Nordmeyer "DESSINS ESPACE-TEMPS"
Location:
Galerie Gratadou-Intuiti
Galerie Intuiti
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 82 83 26 29
Mail : cg@galerie-intuiti.com
Internet Site : www.galerie-intuiti.com
Description:
La Galerie Gratadou-intuiti est heureuse de vous inviter dans son espace parisien au vernissage de l'exposition personnelle de Sascha Nordmeyer

Du 8 au 24 septembre 2016
vernissage le jeudi 8 septembre 2016 de 18h30 à 22h

Les séries de Sascha Nordmeyer présentées par la Galerie Gratadou Intuiti sont-elles des dessins ?
Ou bien sont-elles de par leurs figurations géométriques, autre chose encore, un système de formes et de formules, abstraites, futuristes, émergence d'une étoffe unique, résultat en relief de perceptions à ce jour inconnues ?

C'est l'harmonie omniverselle que se fait jour ici, suggérée par la multiplicité des micro-réflecteurs sphériques que l'artiste découpe et active selon une alchimie basée sur les lignes latentes qui les portent, les rotations qui leur donnent sens et la finesse que leur orientation suppose, établies avec une précision d'acupuncteur. Ici tout est affaire de pureté. Cette science précieuse, subtile, à l'esthétique délicate consacre une géométrie de la douceur propice à la contemplation, de laquelle se dégagent une mosaïque cinétique et un vocabulaire vibrant de la perspective, de la fragilité, de la légèreté. Un vocabulaire de correspondances et de causalités. Les volumes, comme autant de gouttelettes de temps, occupent l'espace qui leur est dédié, issues de la source féconde de l'unité suprême, mathématique, règne du pur symbole métaphysique, de l'Universelle symétrie et des synchronismes secrets. Mystères fondamentaux qui puisent leur force dans les suites numérales et dans les proportions, dans le plan, dans l'organisation d'une illusion qui se pose délicatement sur le support, réveillant l'ignoré de leur pré-existence. Les figures ne sont pas immédiatement des figures. Elle le deviennent. Soudain, elles rayonnent, modulent le fond, le strient, par la manière physique dont elles animent le vide, le remplissent, par la façon optique qu'elles ont de se mouvoir dans une spatialité devenue écrin d'orgone. Comme autant d'apparitions. Quand le blanc, par affinité vient se jouer soudain de la nuance, du miroir, se zèbre, quand le noir se dégrade afin de manifester une autre réalité par la qualité lumineuse de la matière, on entre alors dans cet espace et dans ce temps peut-être, dans cet endroit précisément où en équilibre, l'immobile se fait mouvement, le jour se fait jour et le monde se fait monde…

Vernissage de Sascha Nordmeyer "DESSINS ESPACE-TEMPS"

[18:30-21:00] Vernissage de Thierry Le Gouès "Havana Boxing Club"
Location:
Archive 18-20
18-20, rue des Archives
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 40 24 24 64
Internet Site : www.archive1820.com
Description:
Vernissage de Thierry Le Gouès "Havana Boxing Club"

[18:30] Vernissage de Xavier Lours "Récréations"
Location:
Marseille
Marseille
13000 Marseille
M° Gare SNCF Marseille Saint-Charles
France
Internet Site : www.marseille.fr
Description:
Galerie du Panier
6a, rue du Panier

Vernissage de Xavier Lours "Récréations"

[18:30-21:00] Vernissage de aasb "SUR MESURE"
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
aasb - agence d'architecture suzelbrout
SUR MESURE

du 6 au 24 septembre 2016
vernissage le jeudi 8 septembre de 18h30 à 21h

Nous dessinons les projets avec l'objectif de les construire. Le chantier fait rentrer l'architecture dans le monde concret, aussi nos plans sont indissociables de la matière, de l'industrie, de la fabrication et de la mise en œuvre.
Nous cherchons une relation simple entre la structure, la forme et la construction.

Les projets que nous présentons, macrolot à Clichy-Batignolles, hôtel construit au-dessus des voies de la gare Montparnasse, restructuration d'un bâtiment des années 70 et rénovation d'un pavillon à la Cité Universitaire pour chercheurs internationaux, s'inscrivent dans la transformation de la ville industrielle en ville métropole. Les situations particulières de ces projets permettent de bouger les programmes, d'ouvrir des potentiels et de proposer des systèmes constructifs ajustés pour des chantiers sur mesure.

aasb est crée en 1995. Suzel Brout est lauréate des Albums de la Jeune Architecture en 1989, prix de la Première œuvre en 1991, nommée à l'Equerre d'Argent en 2011, architecte-conseil de l'Etat et membre de l'Académie d'Architecture.
chefs de projets : Pierre-Olivier Carpentier, Leslie Mandalka, Alberto Saccà, Alessandra Vassallo.

suzelbrout.com

Vernissage de aasb "SUR MESURE"
RHR - superstructure du lobby / Photo Frédéric Delangle

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "De Lignes en Ligne"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
Exposition du 08.09 au 28.09
tous les jours de 14h à 19h

Le projet De lignes en ligne est d'abord né sous la forme d'un site internet participatif, hébergeant le plus grand rassemblement de croquis réalisés dans le métro parisien et dans les métros du monde entier. Créé en juillet 2009, il réunit à ce jour environ 150 « croqueurs », français et étrangers, et plus de deux mille dessins. Puis en octobre 2015 a été publié aux éditions Eyrolles le beau livre « De lignes en Ligne, L'Art discret du croquis de métro », regroupant un échantillon du travail de 75 de ces dessinateurs, accompagné de conseils techniques, de commentaires artistiques et d'anecdotes à glaner au fil des 336 pages. Dédales de tunnels, de couloirs, d'escaliers et de rames, où se croisent les voyageurs... Autant d'espaces qui procurent à bien des dessinateurs - amateurs et de métier - l'occasion privilégiée de sortir carnets, crayons, voire peinture. En observateurs invisibles, ils croquent décors, scènes ordinaires ou poétiques, passagers dans leur bulle, saisis au vol dans leur diversité, leur bigarrure, modèles repérés au hasard des trajets, authentique concentré du spectre sociologique des grandes villes. Cette exposition vous ouvre en grand de nombreux carnets de croquis et vous présente des dessins originaux. Bon voyage souterrain !

En présence de nombreux croqueurs

site internet >> delignesenligne.com

Vernissage de l'exposition "De Lignes en Ligne"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "MUSES"
Location:
Galerie Arludik
12/14, rue Saint-Louis-en-l'Île
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 43 26 19 22
Mail : contacts@arludik.com
Internet Site : www.arludik.com
Description:
L'exposition Muses est née de la rencontre entre trois artistes d'exception: Valérie Hadida, Ornélie et Patateofeu.
Ces trois femmes évoluent dans l'univers de l'animation et de la bande dessinée depuis de nombreuses années…mais partagent également une passion commune pour la sculpture dans laquelle elles excellent, en y insufflant chacune leur style unique. Leur exposition a nécessité plus d'un an de travail préparatoire et de réflexion collaborative, incluant notamment la réalisation d'un triptyque commun, qui symbolise à merveilleuse la symbiose entre leurs trois visions artistiques.
Elles marquent les volumes de leurs empreintes, en utilisant chacune des techniques spécifiques : Valérie Hadida sublime la terre et le bronze, Patateofeu transcende la céramique et Ornélie réalise des merveilles en terre.
La galerie Arludik donne ainsi vie à de fascinantes nouvelles muses, conçues et réalisées tout spécialement pour ce rendez-vous. Qu'elles incarnent l'esprit des princesses victoriennes d'Ornélie, le bestiaire imaginaire de Patateofeu ou les femmes envoûtantes de Valérie Hadida, ces sculptures vous entraîneront vers un cheminement jonché d'émotions. Exposition Muses à la galerie Arludik du 8 au 29 septembre.

Vernissage le jeudi 8 septembre à partir de 18h30

Vernissage de l'exposition "MUSES"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition-vente "「凪」Nagi - eaux calmes"
Location:
Galerie Planète Rouge
25, rue Duvivier
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)9 83 57 29 35
Mobile : +33 (0)6 64 62 60 43
Mail : contact@galerieplaneterouge.com
Internet Site : www.galerieplaneterouge.com
Description:
du 9 au 17 septembre

Exposition-vente de SARAXJIJI, TEKURA et hibi à Paris.
La sérénité et la beauté, en toute simplicité, des objets du quotidien japonais.

En japonais, le mot NAGI (prononcé « nagui ») signifie « eaux calmes » ; il se réfère à la mer dont la surface serait sereine et paisible.
Cette exposition-vente nous invite au calme et à la quiétude à travers une sélection d'objets, dont l'utilisation quotidienne procure des moments très agréables.
Notre état d'esprit peut être influencé par le vêtement que nous portons, l'assiette dans laquelle nous mangeons. Une simple tasse peut changer au quotidien nos gestes et notre goût, nous faisant appréhender le temps différemment et donc notre existence elle-même.
Ces objets, en apaisant nos sentiments, nous rendent heureux et nous font prendre conscience de la gentillesse de notre entourage et de notre importance pour lui.
Faits de matières agréables au toucher, et véhiculant chaleur et tendresse du Japon vers le cœur de Paris, ils nous transportent vers l'état d'esprit « NAGI ».

Vernissage de l'exposition-vente "「凪」Nagi - eaux calmes"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Mise en Bouche"
Location:
Galerie 55Bellechasse
55, rue de Bellechasse
75007 Paris
M° Solférino, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 75 57 39 39
Mobile : +33 (0)6 98 22 15 15
Mail : Info@55bellechasse.com
Internet Site : www.55bellechasse.com
Description:
10 jours pour vous présenter un avant goût de nos prochains mois à Paris, Miami et également New-York, Cape Town, San Francisco, Seattle, Cologne, Copenhagen, London, Madrid, Bilbao, Berlin, Palm Beach, Basel, Rome, Bratislava, Bruxelles, Istanbul, etc.

Découvrez les œuvres récentes de nos artistes permanents et invités

Des surprises des le vernissage jeudi à 18:30

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Voluptés"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Émilie Dujat Gallery
Rue Ernest Allard 22
Grand Sablon
1000 Bruxelles

LUCIEN CLERGUE, CÉCILE DEFFOREY, STÉPHANE GIZARD, JPMDR, SMAEL LAURENT, CORINE LESCOP, DALIA NOSRATABADI, ANTOINE POUPEL, NATHALIE PIROTTE, BART RAMAKERS, RESSAN, VICTOR SANCHEZ, ALEX VARENNE, GEORG VIKTOR, JEAN-CLAUDE WOUTERS, DOROTHÉE WYCART

09.09 - 09.10-2016

Vernissage de l'exposition collective "Voluptés"

[18:30-21:00] Vernissage du collectif Inconnaissance "[···]"
Location:
Galerie Graphem
68, rue de Charenton
75012 Paris
M° Ledru-Rollin
France
Mobile : +33 (0)6 12 52 55 67
Mail : contact@galerie-graphem.com
Internet Site : www.galerie-graphem.com
Description:
Graphem accueille le collectif Inconnaissance.

Né en 2013, ce collectif d'artistes conçoit pour la rentrée 2016 un projet ambitieux [···] avec 30 artistes exposés en trois lieux : le 6B à Saint-Denis, la galerie Gratadou Intuiti et Graphem.










[19:00-22:00] Lancement et signature du livre « Yokainoshima » de Charles Fréger
Location:
Artazart Design Bookstore
83, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 40 40 24 00
Mail : info@artazart.com
Internet Site : www.artazart.com
Description:
Figure incontournable des dernières rencontre d'Arles avec son nouveau livre sur le Japon, Charles Fréger poursuit son fascinant inventaire des communautés humaines.
Ses photographies combinent l'acuité du regard documentaire avec l'art de la mise en scène selon un style parfaitement neuf et singulier.

[19:00-21:30] Les 1an de WHITE bIRD Le Marais
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Venez fêter avec nous les 1an de notre boutique du Marais !
A cette occasion, nous organisons le jeudi 8 septembre un cocktail au 7 boulevard des Filles du Calvaire dans le quartier du Haut Marais.

Les 1an de WHITE bIRD Le Marais

[19:00] Rencontre avec Adam Gopnik, le pèlerinage d'un américain à Paris
Location:
Mona Bismarck American Center for art & culture
Fondation Mona Bismarck
34, avenue de New-York
75116 Paris
M° Alma - Marceau, Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 47 23 81 73
Fax : +33 (0)1 40 70 02 99
Mail : info@monabismarck.org
Internet Site : www.monabismarck.org
Description:
Sur invitation uniquement

dans le cadre de la Soirée anniversaire pour les 30 ans du Mona Bismarck American Center

L'invité d'honneur de cette soirée est Adam Gopnik, le célèbre écrivain du New Yorker, fin connaisseur de la France et de la culture française. La présentation de ce grand francophile nous fera revivre ses réflexions, expériences et anecdotes issues de son « pèlerinage » à Paris, et nous donnera sa vision américaine de ce sens du style si parisien et français.

Adam Gopnik est l'un des plus célèbres écrivains reconnu pour ses essais sur l'art et la culture. Il a reçu de nombreuses distinctions dont le National Magazine Award for Essay and Criticism et le George Polk Award for Magazine Reporting. Après de longues années d'écritures pour The New Yorker à New York, en tant que critique d'art, Adam Gopnik et sa famille s'installent à Paris, en 1995. Il écrit alors le Paris Journals, toujours pour The New Yorker. C'est aussi dans la Ville Lumière qu'il écrit son célèbre livre Paris To the Moon en 2000. À son retour aux États-Unis, il lance de nouveaux projets d'écriture, notamment Through the Children's Gate, sur sa vie à New York en tant que parent, The King in the Window et Angels and Ages, sur les vies d'Abraham Lincoln et Charles Darwin.

Le cocktail dînatoire qui suivra sera empreint d'élégance et de tradition française.

Les fonds réunis à l'occasion de cette soirée contribueront au financement de la programmation des projets culturels, artistiques et pédagogiques du Mona Bismarck American Center.

Soirée organisée en partenariat avec :
Balenciaga : www.balenciaga.com
La Compagnie : www.lacompagnie.com
French-American Foundation : www.french-american.org
Louis Roederer Champagne : www.louis-roederer.com

Tarif => conditions particulières, toutes les informations sur notre site : www.monabismarck.org/events/6054?lang=fr

Rencontre avec Adam Gopnik, le pèlerinage d'un américain à Paris

[19:00] Signature de Sylvie Vautier
Location:
Merci
111, boulevard Beaumarchais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 00 33
Mail : eshop@merci-merci.com
Internet Site : www.merci-merci.com
Description:
Picasso/Picault/Picault/Picasso : Un moment magique à Vallauris 1948-1953 par Sylvie Vautier. Signature le 8 septembre chez Merci.

[19:00-23:00] Soirée de clôture Now ! Le Off
Location:
Docks en Seine
Cité de la Mode et du Design
34, quai d'Austerlitz
75013 Paris
M° Gare d'Austerlitz
France
Internet Site : www.citemodedesign.paris
Description:
Soirée de Clôture de Now ! Le Off (03/10-09), l'événement phare de la Paris Design Week accueillant plus de 100 designers triés sur le volet par Chantal Hamaide et offrant une vue panoramique sur la conception contemporaine.

[19:00-23:00] Soirée de la Paris Design Week - Now! Le Off - Les Docks
Location:
Docks en Seine
Cité de la Mode et du Design
34, quai d'Austerlitz
75013 Paris
M° Gare d'Austerlitz
France
Internet Site : www.citemodedesign.paris
Description:
Pendant huit jours les talents émergents du design sont chez eux aux Docks, Cité de la Mode et du Design où ils présentent leurs dernières créations.

C'est le quartier général des nouveaux talents du design et des éditeurs émergents. Aux Docks, Cité de la Mode et du Design sont réunis tous les designers sélectionnés pour participer au RADO STAR PRIZE FRANCE 2016 ainsi que des maisons d'édition émergentes. À suivre : la lauréat de l'année Elodie Rampazzo.

>> participants

Soirée de la Paris Design Week - Now! Le Off - Les Docks

[19:00] Vernissage "Joann Sfar - Salvador Dalí, une seconde avant l'éveil"
Location:
Espace Dali
11, rue Poulbot
75018 Paris
M° Abbesses, Lamarck - Caulaincourt
France
Phone : +33 (0)1 42 64 40 10
Mail : info@daliparis.com
Internet Site : www.daliparis.com
Description:
DU 09 SEPTEMBRE 2016 AU 31 MARS 2017

En présence de Carla Bruni

En 1939, Dalí publie une Déclaration d'indépendance de l'imagination des droits de l'homme à sa propre folie, en réponse aux censeurs. Il emploie dès lors cette liberté d'expression en favorisant les associations d'idées et d'images spontanées qui donnent à ses œuvres une incomparable puissance imaginative.

C'est à Joann Sfar, l'un des conteurs contemporains les plus talentueux, connu du grand public pour sa bande dessinée Le Chat du Rabbin et son film Gainsbourg Vie Héroïque, que l'Espace Dalí a donné carte blanche pour imaginer le scénario d'une rencontre artistique avec celui que Brassaï appelait « l'explorateur aussi hardi que lucide de l'irrationnel ».

Artiste formé aux Beaux-Arts de Paris, Joann Sfar, nous propose un chemin dessiné dans ce qu'il s'imagine être le cerveau de Dalí. Il encourage la perdition et l'égarement parmi les figures monstrueuses. Ce qui lui importe, c'est que l'exposition soit aussi excitante qu'un conte de fées.

L'exposition est une invitation au « voyage immobile » d'un peintre et de ses modèles évoluant entre rêve et réalité, au fil de l'écriture en dessin de Joann Sfar. Dans un décor enchanté par les sculptures et objets surréalistes de Dalí et les créations Haute Couture de Schiaparelli qui ont inspiré l'artiste, plus de 200 dessins originaux, croquis, esquisses sont à découvrir.

Parallèlement à l'exposition, Joann Sfar publie aux éditions Rue de Sèvres un récit en bande dessinée en hommage à Dalí, Fin de la parenthèse, dont les dessins originaux sont présentés dans l'exposition.

Vernissage "Joann Sfar - Salvador Dalí, une seconde avant l'éveil"

[19:00-22:00] Vernissage d'Isa Lameloise
Location:
The Tattooed Lady
Salon de Tatouage - Tatouage & Curiosités
70, avenue Pasteur
93100 Montreuil
M° Mairie de Montreuil
France
Phone : +33 (0)9 83 37 74 73
Mobile : +33 (0)6 18 93 42 97
Mail : thetattooedlady93@gmail.com
Internet Site : www.thetattooedlady.fr
Description:
du 08/09 au 29/10

Vernissage d'Isa Lameloise

[19:00] Vernissage de Dawn Ng « A THING OF BEAUTY »
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
8 septembre - 15 octobre 2016

La Galerie LJ présente pour la rentrée 2016 une sélection des photographies de l'artiste-plasticienne Dawn Ng, figure montante incontournable de la jeune scène artistique de Singapour.

Le travail protéiforme de Dawn Ng s'exprime par le biais de la photographie, du collage, de l'illustration, d'installations utilisant la lumière ou d'autres supports, autant pour des galeries et des commanditaires privés que pour des institutions publiques comme le Singapore Art Museum (SAM). Une majeure partie de son travail joue malicieusement avec les notions d'appartenance, d'identité et de nostalgie. Son parcours dans la publicité se retrouve dans la résonance pop de son travail, et sa tentative de jouer avec l'évidence pour dire la vérité. Elle a récemment réalisé une installation monumentale pour la Fondation Hermès à Singapour commandée à l'occasion de la réouverture de leur flagship (2016).

A THING OF BEAUTY, sa plus récente série de photographies réalisées en 2015, présente des installations à la façon de natures mortes, mettant en scène des petits objets de la vie quotidienne collectés auprès de particuliers. Dans cette série est célébrée la minutie, sous forme d'objets, de la vie de tous les jours, culminant dans une sorte de monde merveilleux de formes et d'ombres qui auraient pu être construites dans la pierre. La pléthore d'objets collectés pour cette palette a été récoltée auprès d'un total de 138 mères de famille et petits commerces, de la boulangerie à l'épicerie de quartier, au coeur des quartiers résidentiels de Singapour, transformant chaque installation en documentation anthropologique des petites choses que nous possédons aujourd'hui et maintenant. A THING OF BEAUTY est une célébration du quotidien et de l'ordinaire.

Diplômée en art et journalisme de la Georgetown University, Washington DC, et de la UCL Slade School of Fine Art, Londres, elle a passé ces 10 dernières années entre Singapour, Paris et New York à cumuler des activités dans l'art, le design et publicité. En 2009, son installation I FLY LIKE PAPER GET HIGH LIKE PLANES a intronisé Dawn comme le nouveau «tour de force» de la jeune scène artistique singapourienne, suite de quoi son installation WALTER (un lapin géant gonfable) fut acquise pour la collection permanente du Singapore Art Museum. Il a été prêté en France en 2015 pour une exposition au MAC Lyon consacrée aux meilleurs jeunes artistes de Singapour, puis montré à Lille pour le grand événement culturel «Renaissance» de Lille3000 à l'automne 2015. Female Magazine, le premier magazine féminin de Singapour, lui a confié cet hiver la DA des 40 pages de leur numéro spécial Arts & Design.

Vernissage de Dawn Ng « A THING OF BEAUTY »
YELLOW (2015), Installation photographiée à la lumière naturelle, Matt Archival Digital Inkjet Print Framed, 116 x 153 cm

Vernissage de Dawn Ng « A THING OF BEAUTY »
WHITE (2015), Installation photographiée à la lumière naturelle, Matt Archival Digital Inkjet Print Framed, 150 x 116 cm

Vernissage de Dawn Ng « A THING OF BEAUTY »
PINK (2015), Installation photographiée à la lumière naturelle, Matt Archival Digital Inkjet Print Framed, 96 x 96 cm

[19:00] Vernissage de Nelly Maurel
Location:
Galerie Susse Frères
56-62, galerie de Montpensier
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 42 61 05 75
Mail : contact@sussefreres.com
Internet Site : www.sussefreres.com
Description:
du 8 au 20 septembre

Entre janvier et juin 2016, Nelly Maurel a copié le trajet parcouru par Antonin Artaud en 1936 et 1937. Comme lui et dans le même ordre, elle est allée à Cuba, au Mexique et en Irlande. Parti les mains vides, il est entré en possession de deux objets disparus à son retour :
- une épée qu'un sorcier lui a donné à La Havane
- une canne découverte dans les mains d'un ami et qu'il proclama "canne de Saint-Patrick".

Il n'en reste aucune trace, en dehors des livres.

En refaisant ce parcours, Nelly Maurel n'a pas cherché la vérité de ce que sont devenus ces deux objets. Habitée par la documentation consultée avant son départ, elle a collecté des matériaux, fait des rencontres, avec l'idée de faire à son retour des objets et des dessins reflétant de près ou de loin les pérégrinations et les intentions supposées d'Antonin Artaud.

Vernissage de Nelly Maurel

[19:00-21:00] Vernissage de Nika Zupančič "Enigme des ombres"
Location:
Galerie Mansart
Galerie François Mansart
5, rue Payenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)9 52 48 86 08
Mail : contact@galerie-mansart.fr
Internet Site : www.galerie-mansart.fr
Description:
Exposition du 1er au 25 septembre
Vernissage le jeudi 8 septembre à 19h

Lauréate du programme de résidence de l'Institut français à la Cité Internationale des Arts de Paris en 2016, cette artiste peintre slovène travaille depuis plusieurs mois à la réalisation de son projet pictural "La durée des saison derrière les ombres". Comme un approfondissement des recherches créatives qu'elle a déjà menées, elle travaille sur la méthode de la séquence comme discontinu qualitatif et projet pictural.

Nika Zupančič est diplômée des Beaux-arts de Ljubljana. Plusieurs exposition personnelles lui ont déjà été consacrées en Slovénie et ses oeuvres sont présentes dans différentes collections d'art contemporain, notamment la prestigieuse fondation Vehbi Koç, à Istanbul, et le musée Essl, à Vienne.

Vernissage de Nika Zupančič "Enigme des ombres"
Nika Zupančič, Brez Naslova, 2015

[19:00-21:00] Vernissage de Philippe Massis "Les pianissimo"
Location:
Galerie KO 21
78, rue Haxo
75020 Paris
M° Saint-Fargeau, Télégraphe, Porte des Lilas
France
Phone : +33 (0)9 53 34 14 77
Mobile : +33 (0)6 16 31 27 08
Mail : galerieko21@gmail.com
Internet Site : www.ko21.fr
Description:
dessins et ses broderies en noir et blanc

Vernissage le 8 septembre / 19h

Le 15 septembre / 19h Philippe Massis nous montrera vos portraits qu'il a réalisés cet été en s'inspirant des fiches que vous nous avez envoyées.

Vernissage de Philippe Massis "Les pianissimo"

Vernissage de Philippe Massis "Les pianissimo"

[19:00-21:00] Vernissage de Serge Drai "TORN Posters"
Location:
Galerie Nextstreet
23, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 42 78 69 63
Mobile : +33 (0)6 42 21 00 15
Mail : contact@nextstreetgallery.com
Internet Site : www.nextstreetgallery.com
Description:
Photographe

Vernissage le 8 septembre 2016 à partir de 19.00
Exposition du 8 au 19 septembre

Serge DRAI est né en 1961 sur les rives de la Méditerranée.
Les grands espaces tout comme l'#architecture et la culture #urbaine sont ses sources de travail et d'inspiration.
Il développe un véritable lien affectif, voire amoureux avec les villes et les lieux qu'il #photographie Un travail autour de la symétrie, des matières mais aussi des portraits, avec une recherche constante du détail et du singulier.
Un univers «Graphic» et #urbain à découvrir...

Vernissage de Serge Drai

[19:00-22:00] Vernissage de Sergio Aquindo & Pierre Senges
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
Sergio Aquindo & Pierre Senges / Cendres des hommes et des bulletins / Le Tripode / Vernissage & rencontre
"Cendres des hommes et des bulletins"

Rencontre animée par Sophie Quetteville

Tout a commencé par une faute d'orthographe, un instant dyslexique. Par la grâce d'une erreur sur les bulletins de vote, un idiot est élu pape en 1455 à la place du grandissime favori. « Ce n'est pas le premier exemple d'injustice née à cause d'une seule lettre de l'alphabet : on a connu des schismes pour moins que ça, des guerres civiles ». Oui, mais voilà, l'infortuné, furieux, s'autoproclame antipape et décide de parcourir l'Europe pour s'allier les grands de ce monde, réparer la folle erreur.

En 2010, l'artiste Sergio Aquindo invite l'écrivain Pierre Senges au musée du Louvre pour lui faire observer un tableau de Bruegel, qui demeure un mystère pour les historiens de l'art. Des mendiants à l'allure désastreuse, portant des queues de renard et d'étranges couvre-chefs. D'où viennent ces gens ? Que font-ils là ? Sergio Aquindo et Pierre Senges ont essayé de comprendre. Six ans plus tard, voici leurs hypothèses réunies dans le roman Cendres des hommes et des bulletins.
Le Co-Auteur (Dessinateur)

Auteur et dessinateur argentin, Sergio Aquindo vit à Paris depuis 2000. Il est l'auteur des Jouets Perdus de Romilio Roil, de La Mère Machine et de Harry & the helpless children.

Le Co-Auteur (Texte)

Pierre Senges est notamment l'auteur de La Réfutation majeure, des Fragments de Lichtenberg et de Achab (séquelles), Prix Wepler 2015.

Vernissage de Sergio Aquindo & Pierre Senges "Cendres des hommes et des bulletins"

[19:00-22:00] Vernissage de Sylvie Castioni "A corps perdu"
Location:
Galerie Artcube
Espace Neolux
9, place Furstenberg
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)6 48 10 28 45
Mail : jonathan.gervoson@artcube.fr
Internet Site : www.artcube.fr
Description:
avec Morgane Warnier

Vernissage de Sylvie Castioni "A corps perdu"

[19:00-21:00] Vernissage de Zahra Shafie "Où suis-je dans les temps ?"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Aran Art Gallery
Rue de la violette 34
1000 Bruxelles
info@aranart.be
http://www.aranart.be
https://twitter.com/aranartgllery
https://www.instagram.com/aranartgallery

Aran Art Gallery présente la nouvelle collection des œuvres de Zahra Shafie au mois de septembre 2016.

Vernissage de Zahra Shafie "Où suis-je dans les temps ?"

[19:00] Vernissage de l'exposition "INDIAN SUMMER 16"
Location:
Tools Galerie
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 35 80
Fax : +33 (0)1 42 77 37 62
Mail : Ib@toolsgalerie.com
Internet Site : www.toolsgalerie.com
Description:
Exposition du 9 septembre au 15 octobre 2016

Une sélection de luminaires, céramiques, sculptures et meubles, des nouveautés coups de cœur avec :

ISMAEL CARRE
HELENA - ICH et KAR
ERIC GIZARD
WILLIAM GUILLON
JOHN A. HARRIS
LIONNEL SCOCCIMARO
Matthias SCHERZINGER
MARTIN SCHLOTZ
MISCHER TRAXLER

... et des pièces de la collection ToolsGalerie, pour affronter l'automne parisien... avec optimisme, et envies !
Irène-Maria Ganser, Fréderic Ruyant, Vincent Loiret et Marteen Baas, avec la nouvelle version et couleurs de sa chaise "Dining clay" pour son dixieme anniversaire.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le Grand Bleu"
Location:
Lumas Paris - Saint-Germain
40, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 29 10 29
Mail : paris.st.germain@lumas.fr
Internet Site : fr.lumas.com/galeries/paris-saint-germain/
Description:
Vernissage le jeudi 8 septembre 2016 à 19h
Du 09 septembre au 09 octobre 2016

LUMAS et PARLEY présentent : "Le Grand Bleu"

Exposition événement à partir du 8 septembre à la galerie LUMAS Paris - Saint-Germain
Des œuvres de Jean-Marie Ghislain, David Fleetham et Shelia Rogers
Coup d'envoi de la coopération avec « Parley for the Oceans » contre la pollution plastique des océans

Vernissage de l'exposition "Le Grand Bleu" - Jean-Marie Ghislain
Jean-Marie Ghislain, www.lumas.com

La richesse des océans est insondable. Depuis toujours, la beauté des océans ne cesse d'envoûter les Hommes. Elle fascine aussi beaucoup les photographes. En plongeant dans la grande bleue, des mondes sous-marins magiques s'offrent à nous. Ici sommeillent de véritables œuvres d'art de nature qui n'attendent qu'à être découvertes. Mais aussi belles et impénétrables qu'elles soient, les mers du monde sont en danger !

Dans l'exposition événement Le Grand Bleu, LUMAS aborde une problématique qui nous concerne tous. Environ 71 % de la surface de la Terre sont recouverts par les océans. Mais l'augmentation rapide de la pollution plastique menace les mers et leurs habitants. Ensemble, LUMAS et les artistes Jean-Marie Ghislain, David Fleetham et Shelia Rogers présenteront à l'automne 2016, d'impressionnantes photographies mettant en avant la beauté des océans et de leur faune. Ces clichés sont également destinés à alerter le public quant à la lente disparition de cet espace vital pour les animaux - un environnement à protéger.

LUMAS s'associe à l'organisation Parley for the Oceans pour tenter de modifier notre façon de considérer ces écosystèmes océaniques en danger. Le coup d'envoi de cette coopération est donné avec cette exposition collective baptisée pour l'occasion Le Grand Bleu. Au cœur de cet événement, l'on retrouvera les œuvres du célèbre photographe subaquatique Jean-Marie Ghislain. #ParleyxLUMAS

Vernissage de l'exposition "Le Grand Bleu" - Jean-Marie Ghislain
Jean-Marie Ghislain, www.lumas.com

À propos de Jean-Marie Ghislain
Toute sa vie durant, Jean-Marie Ghislain a redouté les prédateurs marins. En 2008, il décide de mettre sa peur au défi. Depuis sa première plongée avec des requins, cet artiste belge ne se consacre plus seulement à la photographie sous-marine, mais également à la protection des animaux. Jean-Marie Ghislain est depuis considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs des requins du monde. Une carrière certes touchante, mais qui ne saurait cependant expliquer à elle seule la fascination qu'exercent ses photographies. En effet, dans ses placides et atmosphériques clichés noir et blanc, Ghislain réalise le portrait de plusieurs types de requins. Ainsi fait-il évoluer les codes de la photographie sous-marine. Dans ses tirages pour le moins spectaculaires, Ghislain offre un regard jusqu'ici inconnu, presque tendre, sur ces monstres supposés attiser la peur collective, qui parcourent en apesanteur les profondeurs des océans. Richement détaillées, ses photos dévoilent la finesse de leur physionomie. Ghislain travaille sans jamais utiliser de flash. Cela lui permet d'approcher de très près les créatures sans les effrayer et de les photographier sous une perspective peu ordinaire. Ses travaux témoignent également de son engagement pour la protection des espèces et le respect de l'environnement marin. « Les rencontres avec les requins me fascinent par leur extrême sincérité. Je suis touché de la force avec laquelle ils m'ont influencé, si fortement d'ailleurs, que mon rapport à la vie et aux autres s'en est fondamentalement trouvé modifié », affirme l'artiste.

Avec l'exposition événement Le Grand Bleu, LUMAS dévoilera les œuvres de Jean-Marie Ghislain, mais également des photographies de David Fleetham et Shelia Rogers.


À propos de LUMAS

LUMAS propose dans plus de 40 galeries à travers le monde des éditions d'une qualité digne des plus grands musées. Plus de 1 800 travaux de 200 artistes établis et jeunes talents prometteurs livrent un aperçu complet de la scène contemporaine de l'art et du design. Les œuvres sont disponibles sous forme d'originaux signés dans des tirages limités, compris pour la majorité entre 75 et 150 exemplaires.


À propos de Parley

Parley for the Oceans est une organisation environnementale agissant dans le monde entier. Elle a pour mission de sensibiliser à la beauté et à la fragilité écologique des océans. Grâce à des coopérations internationales, Parley génère des solutions qui contribuent à les protéger et à les maintenir. Parley a lancé une campagne baptisée « Ocean Pastic », destinée à faire prendre conscience de la pollution plastique qui frappe les océans du monde. Avec la « Parley AIR Strategy », l'association a développé une solution capable de traiter efficacement le problème.

Plus d'infos sur www.parley.tv et www.oceanplastic.com

Vernissage de l'exposition "Le Grand Bleu"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Manolo Valdés"
Location:
Place Vendôme
Place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Internet Site : www.comite-vendome.com
Description:
du 8 septembre au 5 octobre 2016

Organisée par Artegalore pour la Marlborough Gallery New-York, 6 sculptures monumentales de l'artiste espagnol sont présentées du 8 septembre au 5 octobre 2016.

Vernissage de l'exposition "Manolo Valdés"

[19:00] Vernissage de l'exposition "We art here ! #1"
Location:
Lille
Lille
59000 Lille
M° Gare SNCF de Lille Flandres
France
Internet Site : www.lille.fr
Description:
Palais de la Bourse
Place du Théâtre

Vernissage de l'exposition "We art here ! #1"

[19:00] Vernissage de l'exposition Levall'Art 2016
Location:
Galerie de l'Escale
25, rue de la Gare
92300 Levallois
M° Gare SNCF de Clichy - Levallois, Anatole France
France
Phone : +33 (0)1 47 15 74 56
Mail : accueilescale@ville-levallois.fr
Internet Site : www.ville-levallois.fr/culture/centre-culturel-lescale/
Description:
Vernissage de l'exposition Levall'Art 2016

[19:30-22:00] Vernissage "AD Intérieurs 2016 - Univers de collectionneurs"
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
Vernissage de la 7ème édition de l'exposition "AD Intérieurs"

Du 3 au 18 septembre 2016, 14 décorateurs s'invitent à la Monnaie de Paris et mettent en scène œuvres d'art, objets précieux et curiosités dans un espace à vivre.

La Monnaie de Paris accueille la 7ème édition de l'exposition AD Intérieurs, consacrée cette année aux collections.

Les grands noms du design et de l'architecture d'intérieur s'installent à la Monnaie de Paris qui, depuis 2008, présente dans ses salons des expositions dédiées à la création contemporaine et aux artistes d'aujourd'hui. Décors, objets et meubles de haute facture réalisés par les meilleurs artisans prendront place dans l'enfilade des salons XVIIIe de la Monnaie de Paris et feront écho au travail des ateliers d'art de la manufacture parisienne et de ses artisans qui produisent des objets d'exception en métaux précieux.

Lancée en 2010 à l'occasion des 10 ans du magazine, la manifestation AD Intérieurs célèbre le travail des architectes d'intérieur.
Depuis, chaque année, en septembre, une dizaine de talents sélectionnés par la rédaction mettent chacun en scène une pièce à vivre (salon, cuisine, chambre, etc.) illustrant leur savoir-faire autant que leur style. S'entourant des meilleurs artisans (peintres, tapissiers, fresquistes…), ils célèbrent la haute décoration. Véritable vitrine des corps de métier, cette exposition unique en son genre permet au grand public de découvrir « en vrai » des espaces habituellement réservés aux pages du magazine. Ce dispositif inédit a pour ambition de capter l'esprit du moment et de proposer des visions prospectives de la maison. En peu de temps, l'exposition AD Intérieurs s'est imposée comme l'un des grands rendez-vous culturels de la rentrée parisienne.

Fort du succès des précédentes éditions, le magazine AD poursuit l'aventure cette année dans un nouveau lieu, la Monnaie de Paris, autour d'une nouvelle thématique.

L' exposition tourne autour de la collection : Qu'il s'agisse de tisser des liens entre des œuvres d'art, de créer un ensemble d'objets autour d'une thématique ou de rassembler une famille de documents, une collection raconte toujours une passion.

Des histoires aussi, celles de celui qui les a rassemblées en tout premier lieu ; celles des évolutions tant esthétiques que techniques d'un objet également. La rédaction du magazine AD a donc demandé aux architectes d'intérieur présents sur cette nouvelle édition d'organiser leur décor autour d'ensembles d'objets leur tenant à cœur. Plutôt qu'un traditionnel cabinet de curiosités, il leur est demandé d'agencer chambres, salons, cuisines ou bureaux, dans l'idée de vivre au milieu de ses trésors intimes.

L'édition 2016 est rendue possible grâce au soutien de Plendi by Vinci-Construction, Bec, Roger Dubois, Axa-Art, Philips et Piasa.


Chaque année, la rédaction du magazine AD invite une dizaine de talents à participer à l'exposition AD Intérieurs. Certains sont architectes d'intérieur, d'autres designers, d'autres encore scénographes.

À travers cette grande diversité de profils autant que de styles, le magazine présente différentes sensibilités qui définissent l'époque. Les talents invités par le magazine AD cette année sont dans l'ordre alphabétique :
TRISTAN AUER
FABRICE AUSSET
BACIOCCHI ASSOCIATI
BISMUT & BISMUT (DANIEL ET MICHEL BISMUT)
PATRICK JOUIN ET SANJIT MANKU
RAPHAEL NAVOT
OITOEMPONTO (JACQUES BEC ET ARTUR MIRANDA)
ORA-ÏTO
DANIEL SUDUCA ET THIERRY MÉRILLOU
GERT VOORJANS

[19:30] Vernissage de Pauline MARCHETTI / Jacques FERRIER "MIND WALKS"
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
"MIND WALKS"

Pauline MARCHETTI / Jacques FERRIER
Sensual City Studio

Promenades mentales à Shanghai. Parce que cette ville est une expérience et une image que l'on porte avec soi. Loin du cliché de la ville générique, elle est une métropole vibrante, à l'image de ses habitants. Pour le comprendre, il faut la parcourir à pied, s'y risquer avec son corps et faire l'épreuve des lieux dans leur matérialité. Les diverses sensations, bruits, odeurs, mouvements, images, effleurements, nous baignent dans une réalité qui s'esquisse pas à pas et se dessine avec plus d'intensité au fur et à mesure de notre promenade. Dans ces quartiers de Shanghai, jusqu'alors méconnus, des histoires apparaissent fugaces ou prégnantes, des traces se révèlent, des figures s'imposent : elles sont autant de points d'entrée qui nous donnent l'opportunité de faire à notre tour partie de la scène urbaine. Entre (tel temps et tel temps), nous avons fait 8 promenades, chacune au sein d'un espace clairement délimité de 2000m par 500m, soit très exactement 1km². L'enjeu était de s'immerger dans une portion de Shanghai pour s'imprégner de ses ambiances, de ses images, de ses histoires et de les restituer sous forme graphique et narrative. Nous vous proposons 8 cartes d'un genre nouveau qui relèvent à la fois du plan, du récit et de la carte sensible. Elles visent moins à situer des éléments topographiques de façon objective qu'à rendre compte de l'expérience vécue et de ses multiples dimensions : le rythme, les impressions, les perceptions et les représentations qui lui sont associées. La subjectivité est ici un moyen de conjurer le détachement entre la métropole et ses habitants, de promouvoir un urbanisme à visage humain. Et de rappeler qu'une ville n'est peut-être rien d'autre qu'une émotion.

Exposition jusqu'au 14 septembre

Vernissage de Pauline MARCHETTI / Jacques FERRIER "MIND WALKS"

[19:30] Vernissage de l'exposition de Bulma GW "Sainte Bulma"
Location:
Favela Chic
18, rue du Faubourg du Temple
75011 Paris
M° République
France
Phone : +33 (0)1 40 21 38 14
Fax : +33 (0)1 40 21 86 20
Mail : puppetmachine@favelachic.com
Internet Site : www.favelachic.com/paris
Description:
La galerie "pop up" de la Favela chic expose Bulma GW. Le soir du vernissage vous pourrez après avoir admiré son art, en emmener un bout pour toujours en vous laissant tenter par un de ses flash tattoos quelle vous mijote en ce moment même, ou repartir avec un tshirt crée par elle pour l'occasion !!

La jeune et jolie Andy4000 vs fera guincher jusqu'à l'ouverture du grand club pour la "Welcome to the jungle" orchestrée par DJ Thy San et l'équipe de la Favela sera à votre service pour contenter les estomacs et les gosiers assoiffés!!!


BULMA :

Bulma a six ans. Elle vit à Saint Malo, raconte aux autres enfants que l'Océan est une pellicule qu'elle peut tirer.
Personne ne la croit.
Elle ouvre un livre de sa mère, découvre un tableau :
Dali, à l'âge de six ans, quand il croyait être une jeune fille, en train de soulever la peau de l'eau ...
Elle fait comme lui. Prend un crayon et dessine sa vérité.
Bulma n'a pas fait d'école, elle a apprit dans les musées et les églises. Brueghel, De Vinci, Le Caravage...
Frida Kahlo, qui lui montre qu'on peut déverser ses entrailles sur la toile.
Le jour à Versailles elle déambule, téléphone à la main, prend des photos de fleurs ouvertes et folles, de vitraux, de la Vierge, d'icônes, de sa fille.
La nuit à Paris elle vole des détails, prend des photos de graffitis, de ses amis, de ses amants.
Et elle dessine tout ça, partout, tout le temps. Au stylo, sur les peaux, au crayon, au feutre, au pastel, à l'encre, au sang, avec ses tripes, sa mémoire, ses nerfs.

Vernissage de l'exposition de Bulma GW "Sainte Bulma"











[20:00] Avant-première du film "CAPTAIN FANTASTIC"
Location:
UGC Ciné Cité Bercy
2, cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : 08 92 70 00 00 #12
Fax : +33 (0)1 53 44 79 80
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?code=BERCY
Description:
en présence du réalisateur Matt Ross

Avant-première du film "CAPTAIN FANTASTIC"

[20:15] Avant-première du film "DIVINES"
Location:
Ciné 104
104, avenue Jean Lolive
93500 Pantin
M° Eglise de Pantin
France
Internet Site : www.cine104.com
Description:
À l'issue de la projection, rencontrez le scénariste du film, Romain Compingt et la scripte, Julie Darfeuil.

Divines,
un film d'Houda Benyamina. France. 2016. Couleur. 1h45. Avec Oulaya Amamra, Déborah Lukumuena, Jisca Kalvanda

Festival de Cannes 2016 : Caméra d'or (Meilleur premier film, toutes sélections confondues)

Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien.

Avant-première du film "DIVINES"













[22:00-23:55] MEET FASHION BY Mademoiselle Valérie Style
Location:
VIP Room Theater
188 bis, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 58 36 46 00
Fax : +33 (0)1 45 62 26 85
Mail : viproom@viproom.fr
Internet Site : www.viproom.fr
Description:
Un Cocktail défilé au VIP ROOM Paris
Créateur couture BEN B

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés