Friday, September 9, 2016
Public Access


Category:
Category: All

09
September 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Fête de l'Humanité 2016
Location:
Parc départemental de la Courneuve Georges Valbon
Parc Georges Valbon
55, avenue Waldeck-Rochet
93120 La Courneuve
M° La Courneuve - 8 Mai 1945, RER B Le Bourget
France
Description:
avec Lauryn Hill, The Chemical Brothers, Michel Polnareff, The Avener, Alain Souchon, Laurent Voulzy, Rokia Traore, Ludwig von 88, Clarika, Bagarre, La poison, The 1975, Danakil, Ali Amran, Pagan Poetry etc...

Du Vendredi 9 septembre 2016 au dimanche 11 septembre 2016
12h-0h30 vendredi, 9h-0h30 samedi et 9h-20h dimanche

TARIF : 35 euros les trois jours (+ frais de location)

Trois jours de fête et de rencontres dans un espace unique, festif et convivial où la solidarité se mêle à la culture dans une ambiance exceptionnelle ! 100 concerts sur 5 scènes, des centaines de débats, 250 auteurs, des expositions, des documentaires, de la gastronomie...
Un rassemblement populaire incontournable !

4 nouveaux noms rejoignent la programmation de la Grande Scène: The Chemical Brothers, Ms. Lauryn Hill, The Avener et Danakil.

Ils et elles rejoignent Alain Souchon et Laurent Voulzy, Lindsey Stirling, The 1975, Caribbean Dandee, Ludwig von 88 et Rokia Traore.

Et d'autres belles surprises vont arriver.

La Fête de l'Humanité est la plus grande fête populaire de France qui accueille chaque année plus de 600.000 personnes.
En 2016, c'est la 81ème édition ! Venez découvrir ce lieu unique de fête, de musique, de culture, de politique, de sport, de convivialité et de rencontres….Venez à la Fête de l'Humanité vivre des moments inoubliables où les mots solidarité, fraternité, liberté, égalité prennent tout leur sens.
Pour un prix très accessible, participez à une cinquantaine de concerts exceptionnels devant la Grande scène, la scène Zebrock, la Petite scène ou encore l'espace Jjazz. Mais il y aussi des expositions, 250 auteurs qui dédicacent leurs ouvrages, du sport, du cinéma, du cirque, des débats politiques....
Faites le plein de rencontres en explorant les 450 stands dont plus d'une centaine venus des quatre coins du monde. Au programme : découverte des régions et leurs attractivités culinaires, rencontres avec de nombreuses associations, syndicats et forces citoyennes présentes. Et décompression garantie aux attractions foraines et notre fameuse Grande Roue !
Cette année encore, il y a un événement à ne pas rater à la rentrée, c'est la Fête de l'Humanité !

Fête de l'Humanité 2016

PARIS DESIGN WEEK
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
PARIS DESIGN WEEK, la manifestation off du salon MAISON&OBJET, se déroulera du 3 au 10 septembre 2016 !

Pendant 8 jours, PARIS DESIGN WEEK invite les professionnels et le grand public à découvrir plus de 200 lieux où la création va bon train : les adresses créatives du design à Paris, la jeune création réunie lors de l'exposition now! le Off aux Docks - Cité de la Mode et du Design, les nocturnes, les débats, et les installations vont animer la ville pour faire écho aux nouveautés de la rentrée et ouvrir la période commerciale d'avant les fêtes !

PARIS DESIGN WEEK

[Deauville] 42e Festival du Cinéma Américain de Deauville
Location:
Deauville
Deauville
14800 Deauville
M° Gare SNCF Trouville - Deauville
France
Internet Site : www.mairie-deauville.fr
Description:
La 42ème édition du Festival de Deauville ouvrira ses portes du 2 au 11 septembre 2016. Dans la sélection de ce nouveau cru: le nouveau film Todd Solondz en compétition, des prix pour Daniel Radcliffe et Chloë Moretz, Miles Ahead en avant-première...

La 42ème édition du Festival du Film Américain de Deauville qui se déroulera du vendredi 2 au dimanche 11 septembre prochain vient de dévoiler sa sélection officielle.

Les Hommages

L'Amérique qui s'engage est à l'honneur cette année au Festival de Deauville puisque des hommages seront rendus au furieux documentaliste Michael Moore qui présentera également Where To Invade Next, au comédien Stanley Tucci vu dans le récent Spotlight (Oscar du meilleur film en 2016) ainsi qu'à l'acteur, réalisateur, écrivain et scénariste James Franco. Ce dernier viendra également présenter Goat d'Andrew Neel en compétition et sa dernière mise en scène, In Dubious Battle, hors-compétition.

Le Prix du Nouvel Hollywood sera remis à deux superstars légendaires depuis leur plus tendre enfance : Chloë Grace Moretz et Daniel Radcliffe, qu'on retrouvera au Festival dans le film Imperium, dévoilé en avant-première hors-compétition.

La Compétition

Qui parviendra à tenir tête à Todd Solondz, illustre nom du cinéma indépendant américain présent dans la Compétition du 42e Festival de Deauville avec son dernier film, Le Teckel ? Ne pas sous-estimer, bien entendu, Captain Fantastic de Matt Ross et avec Viggo Mortensen, très remarqué au 69ème Festival de Cannes. Kelly Reichardt, la réalisatrice de La Dernière Piste et de Night Moves, sera aussi de la partie avec Certain Woman. Après Once et New York Melody, l'Irlandais John Carney revient en musique avec Sing Street.

Les Premières

Beaucoup de longs métrages très attendus figurent parmi les 14 films présentés cette année en avant-première au Festival de Deauville. Free State of Jones de Gary Ross avec Matthew McConaughey sera enfin révélé, tout comme la première réalisation de Don Cheadle dans le rôle de Miles Davis, Miles Ahead, face à Ewan McGregor. Le dernier film de Rob Reiner (Stand By Me, Princess Bride, Misery) avec Michael Douglas et Diane Keaton, Ainsi va la vie, sera également dévoilé au public.

David McKenzie (Les Poings contre les murs) et Gavin Hood (X-Men Origins: Wolverine) seront présents avec leurs dernières oeuvres pleines de vedettes, Comancheria et Eye In The Sky, tout comme John Michael McDonagh qui, après L'Irlandais et Calvary, dévoilera son premier film tourné aux Etats-Unis.

Les Jurys

L'ex-Ministre de la Culture, réalisateur, producteur et écrivain Frédéric Mitterrand pourra compter sur Françoise Arnoul, Eric Elmosnino, Sara Forestier, Ana Girardot, Douglas Kennedy, Radu Mihaileanu, Emmanuel Mouret et Marjane Satrapi pour l'assister dans sa mission de Président du Jury. Ensemble, ils décerneront le Grand Prix du Festival de Deauville, ainsi que le Prix du Jury lors d'une cérémonie qui aura lieu le samedi 10 septembre 2016.

Le Jury de la Révélation Cartier sera présidé par la journaliste Audrey Pulvar, entourée de Cédric Anger, Jérôme Bonnell, Kheiron, Diane Rouxel et Christa Théret.

La Compétition complète

Certain Woman de Kelly Reichardt
Captain Fantastic de Matt Ross
Brooklyn Village d'Ira Sachs
Sing Street de John Carney
Mean Dreams de Nathan Morlando
Goat d'Andrew Neel
The Free World de Jason Lew
The Fits d'Anna Rose Holmer
Complete Unknown de Joshua Marston
Christine d'Antonio Campos
Le Teckel de Todd Solondz
Teenage Cocktail de John Carchietta
Transfiguration de Michael O'Shea
Transpecos de Greg Kwedar

Daniel Radcliffe sera au Festival du Cinéma Américain à Deauville le vendredi 9 septembre 2016 pour recevoir un prix dédié aux jeunes talents. Chloë Moretz sera présente le 2 septembre. Stanley Tucci le 3. Miles Teller et Jonah Hill le 10. James Franco le 5. Michael Moore le 4.

[Deauville] 42e Festival du Cinéma Américain de Deauville

Les Traversées du Marais "Carnavals !"
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Bals, concerts, danse, théâtre, projections, conférences et ateliers

Une programmation gratuite*
pour tous les publics

du 9 au 11 septembre 2016

Créer des ouvertures, surprendre et faire vibrer l'un des quartiers historiques les plus prisés de Paris, telle est la vocation du festival Les Traversées du Marais dont la deuxième édition a pour thème : « Carnavals ! ».

Le quartier du Marais abrite nombre d'hôtels particuliers, de jardins et de lieux atypiques souvent inconnus du public. En ouvrant à toutes les disciplines artistiques seize de ces lieux au patrimoine architectural exceptionnel, et en les décalant parfois de leur vocation habituelle, ce nouveau festival initié par le réseau « Marais Culture + » donne à voir autrement ce territoire artistique.
Synonyme de renversement, de transformation et de rencontres, le carnaval est un moment de réinvention et d'expression d'une énergie vitale hors du commun.
Raviver la tradition du Carnaval dans le Marais et réaffirmer l'identité multiculturelle, festive et créative de ce quartier typiquement parisien est plus que jamais nécessaire. Ce carnaval de rentrée, en décalage par rapport au calendrier traditionnel, est l'occasion de célébrer le 150e anniversaire du musée Carnavalet qui fermera ses portes au mois d'octobre pour une grande rénovation.
D'un site à l'autre, curieux et amateurs, petits et grands, sont invités à explorer l'imaginaire carnavalesque à travers une programmation résolument pluridisciplinaire. Le Carnaval est bien entendu synonyme de fête et de partage : les bals électro-guinguette animés par Faubourg Simone au Carreau du Temple et par le Rosa Bonheur à l'hôtel de Sully ouvriront et clôtureront ce week-end haut en couleurs. Au musée Carnavalet, dont les cours et les jardins seront transfigurés par les spectaculaires installations de feu de la compagnie Carabosse, le public costumé en « parisien d'hier et d'aujourd'hui » s'initiera à la danse historique comme aux pratiques urbaines contemporaines. Fabriquer son costume deviendra un jeu d'enfant au Centre Pompidou et une aventure artistique au Carreau du Temple où
la créatrice Sakina M'sa proposera des ateliers « Vêtamorphoses ».
Le Carnaval résonnera aussi dans la tradition littéraire, explorée par la Maison Victor Hugo et le musée Cognac-Jay, ainsi que dans l'histoire du cinéma : tout au long du week-end, la Maison Européenne de la photographie projettera des pépites inédites issues de son propre fonds, comme « Opéra Goude » qui nous replonge dans le mémorable Carnaval imaginé pour le bicentenaire de la Révolution française.
La profondeur historique et culturelle de cette tradition sera mise en perspective par le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme et le Mémorial de la Shoah à travers Pourim, fête qui célèbre la délivrance miraculeuse du peuple juif par la joie et le rire.
Des performances artistiques seront proposées sur les parvis du Musée des arts et métiers et de la mairie du 3e ainsi qu'aux Archives nationales. Une halte théâtrale est également au programme à la Mairie du 4e avec le Collectif 49 701 qui revisite Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas. Enfin, le week-end finira en chanson et en images par un concert exceptionnel de Chassol dans le jardin du musée Picasso.

* Entrée gratuite pour la grande majorité des événements

https://maraiscultureplus.wordpress.com/evenements/les-traversees-du-marais-2016/

Les Traversées du Marais "Carnavals !"

08:00  
09:00 [09:30-12:00] Présentation de l'offre fiction saison 2016/2017 de France Télévision
Location:
France Télévisions
France 2, France 3, France 5 et RFO
1, boulevard Victor
13, boulevard du Général Martial Valin
7, esplanade Henri de France - Immeuble Le Barjac - BP 580
75726 Paris Cedex 15
M° RER C Boulevard Victor, T3 Pont du Garigliano, Balard
France
Phone : +33 (0)1 56 22 73 76
Internet Site : www.francetelevisions.fr
Description:
Conférence suivie de la projection en avant-première de la fiction « Les hommes de l'ombre » (épisode 1, saison 3)

[09:30-11:00] Vernissage de Zad Moultaka "Vibrances atonales"
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
du 10 au 25 septembre 2016

Vernissage vendredi 9 septembre de 9h30 à 11h

Sur le parvis dans le cadre de l'exposition
Jardins d'Orient

Création sonore unique dans le jardin éphémère

De multiples sources sonores recréent une jungle fantasmée, envahie de chants, sifflements, murmures, bourdonnements...



[11:00] Vernissage presse de James Rosenquist "Four Decades, 1970-2010"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac Pantin
69, avenue du Général Leclerc
93500 Pantin
M° Gare SNCF Pantin
France
Phone : +33 (0)1 55 89 01 10
Fax : +33 (0)1 55 89 01 11
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net/contact/paris-pantin
Description:
11 septembre 2016 - 7 janvier 2017

Vernissage
Dimanche 11 septembre 14h - 18h

Visite presse
Vendredi 9 septembre à 11h

La Galerie Thaddaeus Ropac a le plaisir de présenter une exposition monographique de l'artiste américain James Rosenquist dans son espace de Pantin, ainsi qu'un accrochage de ses collages dans sa galerie du Marais.

10:00
11:00
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-18:00] Conversation - The Guerrilla Girls & La Barbe
Location:
SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
maison des auteurs
7-9, rue Ballu
75009 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (01) 40 23 44 55
Mail : webmaster@sacd.fr
Internet Site : www.sacd.fr
Description:
La galerie mfc-michèle didier a le plaisir d'organiser une rencontre avec The Guerrilla Girls, La Barbe, Deborah De Robertis et les Femen le vendredi 9 septembre 2016.

Ce colloque se déroulera à la Maison des Auteurs au 7 rue Ballu, dans le 9ème arr. de Paris, de 14h à 18h.

Marc Donnadieu, Fabienne Dumont et Camille Morinneau interviendront lors de cette rencontre.

Une interprète permettra aux intervenants anglophones de s'exprimer dans leur langue. Une interprète de la langue des signes sera également présente.

Entrée libre. Compte-tenu des mesures de sécurité à prendre, nous vous demandons de vous présenter en avance.

[14:00-19:00] Dégustation offerte Champagnes Moët&Chandon et Veuve Clicquot
Location:
Lavinia
3, boulevard de la Madeleine
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 42 97 20 20
Fax : +33 (0)1 42 97 54 50
Mail : laviniafrance@lavinia.com
Internet Site : www.lavinia.com
Description:
Dégustation offerte Champagnes Moët&Chandon et Veuve Clicquot

[14:00-19:00] Dégustation offerte Pineau des Charentes
Location:
Lavinia
3, boulevard de la Madeleine
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 42 97 20 20
Fax : +33 (0)1 42 97 54 50
Mail : laviniafrance@lavinia.com
Internet Site : www.lavinia.com
Description:
Dégustation offerte Pineau des Charentes




[17:00-21:00] Vernissage de Thomas Jorion "Silencio IN EXTENSO"
Location:
Bastille Design Center
74, boulevard Richard Lenoir
75011 Paris
M° Richard Lenoir, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 99
Mobile : +33 (0)6 09 66 33 87
Fax : +33 (0)1 48 06 58 16
Mail : info@bastille-design-center.com
Internet Site : www.bastille-design-center.com
Description:
du 9 au 11 septembre 2016
Vernissage le vendredi 9 septembre de 17h à 21h

L'exposition se poursuivra à la galerie Insula du 13 au 24 septembre.

La Galerie INSULA célèbre la rentrée artistique 2016 avec une exposition "IN EXTENSO" des clichés du photographe Thomas Jorion.

Plus de 25 photos de grand format de ses séries réunies dans l'opus Silencio investiront le remarquable espace de 400 m² du Bastille Design Center, retraçant un parcours de plusieurs années d'exploration photographique sur tous les continents et quatre années d'expositions en collaboration avec la Galerie INSULA.

Grand vaisseau de verre, de bois et de métal du 19ème siècle, le Bastille Design Center, est un lieu dont la majestueuse architecture industrielle entrera naturellement en résonance avec les images de Thomas Jorion qui révèlent l'étrangeté intemporelle des édifices à l'abandon.

Vernissage de Thomas Jorion "Silencio IN EXTENSO"
Thomas Jorion, Velum,(Italie, 2012), 95 x 120 cm, Tirage Fine Art Hahnemühle, Ed.8





[18:00-21:00] Vernissage d'Ezgi BEYAZIT "Belongingness"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Vernissage d'Ezgi BEYAZIT "Belongingness"

[18:00-22:00] Vernissage de Balder "Je suis ce que je mange"
Location:
La Galerie 38
38, rue Vaneau
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier, Vaneau
France
Phone : +33 (0)1 85 09 60 38
Mobile : +33 (0)6 75 00 14 64
Mail : contact@lagalerie38-paris.com
Internet Site : lagalerie38-paris.com
Description:
Portrait en consommation, réalisé à partir des emballages que les personnes ont consommés

Exposition du 2 au 22 septembre 2016

En partenariat avec la galerie 55 Bellechasse

Vernissage de Balder "Je suis ce que je mange"

[18:00-21:00] Vernissage de Cerith Wyn Evans
Location:
Berlin
Berlin
10871 Berlin
M° U-Bahn Berlin
Allemagne
Internet Site : www.berlin.de
Description:
Galerie Neu
Linienstrasse 119abc
10115 Berlin
www.galerieneu.com

du 9 septembre au 22 octobre

[18:00-20:00] Vernissage de Claire Tenu « Tamis Lyrique »
Location:
Palais des Beaux-Arts de Paris
Salle Melpomène
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 83
Internet Site : palaisdesbeauxarts.tumblr.com
Description:
Claire TENU, doctorante SACRe promotion 2012, vous invite à son :

Vernissage « Tamis Lyrique » : le vendredi 9 septembre de 18h à 20h
Exposition « Tamis Lyrique » : du 10 au 15 septembre de 14h à 18h

au Palais des Beaux-Arts, 13 quai Malaquais, Paris 6e, salle Foch (entrée libre)

[18:00-21:00] Vernissage de Cédric Fargues "Bébé Fleurs"
Location:
New Galerie
2, rue Borda
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 74 50 75
Mail : info@newgalerie.com
Internet Site : www.newgalerie.com
Description:
Vernissage de Cédric Fargues "Bébé Fleurs"

[18:00-20:00] Vernissage de Giuseppe Penone "Ebbi, Avrò, Non ho / J'eus, J'aurai, Je n'ai"
Location:
Galerie Marian Goodman
66&79, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 04 70 52
Fax : +33 (0)1 40 27 81 37
Mail : parisgallery@mariangoodman.com
Internet Site : www.mariangoodman.com
Description:
9 septembre - 22 octobre 2016

« La perception tactile nous rapproche du présent. » Giuseppe Penone

La Galerie Marian Goodman annonce deux expositions simultanées de Giuseppe Penone à Paris et à Londres. Ces nouvelles expositions rassemblent une sélection d'œuvres ayant pour thème le sens du toucher, et dont les formes émanent de gestes spécifiques accomplis par la main de l'artiste. Comme l'observe Laurent Busine: « Rien n'est plus intensément le geste de Giuseppe Penone que la poignée ; c'est-à-dire, la quantité de choses que la main peut contenir, soit que la main presse ou écrase, que la main tienne et garde ou encore que la main glisse et caresse. » Les œuvres présentées dans les deux expositions (dont le titre fait référence, au passé, au futur et au présent) révèlent que gestes humains et perceptions tactiles sont, aux yeux de Giuseppe Penone, liés à l'individualité et au temps: “Une forme sans le geste d'un homme est un présent collectif ; avec le geste d'un homme, c'est un présent individuel.”
La galerie de Paris présente un ensemble d'œuvres dans lesquelles l'artiste rend palpable la relation entre le corps humain et le monde naturel, grâce à l'empreinte de sa main, à la fois distincte et évocatrice. Dans Germinazione (2005), une série de six sculptures murales en résine acrylique, l'empreinte des doigts de l'artiste se superpose aux moulages d'arbres et de branches. Le groupe d'œuvres intitulé Avvolgere la terra (Envelopper la terre) (2014) conjugue la terre cuite avec différents matériaux, tels que de l'engobe de silice colorée, de la résine, du cuir et de l'aluminium. D'un simple geste, « l'action d'envelopper la terre avec les mains, la contenir », l'artiste donne forme à la terre cuite. Ce geste, emblématique de son œuvre, met en évidence la connexion intime, complexe entre les hommes et la nature. « Il s'agit de la forme qu'imprime, dans la matière, le mouvement fluide de l'univers. Une simple poignée d'argile contient la synthèse d'une forme universelle. »
Jouant sur la relation entre le contenant et le contenu, Il vuoto del vaso (2005) associe de larges vases en terre cuite et des images radiographiques. Tandis que les vases témoignent de la pression exercée sur l'argile, les radios qui les accompagnent révèlent les gestes des mains de l'artiste, rendant visible un processus fugace et imperceptible. Geometria nelle mani - 4 aprile (2004), une série de négatifs photographiques en noir et blanc, montre les mains de Penone tenant de petites formes géométriques en bois. Grâce aux vides lumineux présents sur chaque image, notre imagination peut remplir l'espace laissé libre par les mains de l'artiste, l'espace potentiel d'une sculpture à venir.
Giuseppe Penone poursuit son exploration des limites du voir et du toucher dans Pugno di grafite - palpebra (2012), un grand dessin au graphite sur toile noire représentant la texture d'une paupière, orné d'une poignée de graphite compressé. Selon l'artiste, les paupières fermées donnent « la définition exacte des frontières et de l'espace de la pensée », et « reflètent le fait que notre corps est présent dans l'espace ».

De nouvelles et emblématiques sculptures de Penone sont actuellement visibles dans les jardins du Rijksmuseum, à Amsterdam (jusqu'au 2 octobre 2016) tandis que le Musée d'Art Contemporain de Trente et Rovereto (MART) vient de présenter une grande rétrospective. Récemment, des œuvres de Penone ont aussi été exposées au Nasher Sculpture Center, à Dallas (2015) ; au Musée Cantonal des Beaux-Arts, à Lausanne (2015) ; au Beirut Art Center (2014) ; au Musée de Grenoble (2014) ; au Kunstmuseum Winterthur (2013) ; à la Whitechapel Gallery, à Londres (2013). Giuseppe Penone a présenté des sculptures monumentales dans de nombreux jardins prestigieux, tels que les jardins du château de Versailles (2013); le Madison Square Park, à New York (2013); le Giardino di Boboli, Forte di Belvedere, à Florence (2014); la Venaria Reale, près de Turin (2015).
Giuseppe Penone est né en 1947 dans la petite ville piémontaise de Garessio, en Italie. Il a fait ses études à l'Accademia di Belle Arte à Turin, où il vit et travaille. En 2014, il a été, en tant que sculpteur, lauréat du prestigieux Praemium Imperiale, décerné à des artistes internationaux. En 2007, il a représenté l'Italie à la 52ème biennale de Venise.

Fui, Sarò, Non Sono (I was, I will be, I am not), Marian Goodman Gallery, London 8 septembre - 22 octobre, 2016 Vernissage: jeudi 8 septembre, de 18h à 20h
Deux visites seront organisées à l'occasion de ces expositions : Londres : parcours en compagnie de Clare Lilley, directrice du programme, Yorkshire Sculpture Park, samedi 8 octobre, à 16h Paris : parcours en compagnie de Laurent Busine, curateur et ancien directeur du Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Mac's), jeudi 20 octobre à 11h

Vernissage de Giuseppe Penone "Ebbi, Avrò, Non ho / J'eus, J'aurai, Je n'ai"
Vernissage de Giuseppe Penone "Ebbi, Avrò, Non ho / J'eus, J'aurai, Je n'ai"

[18:00-21:00] Vernissage de Graham Wilson
Location:
Galerie Chez Valentin
9, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 42 55
Fax : +33 (0)1 48 87 44 35
Mail : galerie@galeriechezvalentin.com
Internet Site : www.galeriechezvalentin.com
Description:
« Cauling All My Contemporaries... (To Come Burst My Bubble) »

Du 9 septembre au 8 octobre 2016
Vernissage vendredi 9 septembre, 18h-21h

La première exposition de Graham Wilson à la galerie est une méditation profondément personnelle et étendue sur l'autonomie artistique. Cauling All My Contemporaries... (To Come Burst My Bubble) présente un ensemble d'œuvres nouvelles comprenant installation, vidéo et enregistrement sonore, issues de ses recherches continues sur le rôle de l'artiste dans la société et sur la nature particulière de son rapport avec la culture contemporaine - un rapport à la fois dépendant et antagonique.
Wilson nous montre une série d'objets qui évoquent à la fois un sentiment d'enfermement et une fonction parfois protectrice et réconfortante. Un caul désigne soit une couche d'étoffe, souvent mise sur la tête (comme une coiffe), soit une enveloppe qui sert de protection (comme l'amnios autour d'un fœtus). Ainsi, l'œuvre de Wilson renvoie au mouvement métaphorique des corps - en particulier, celui de l'artiste - à travers frontières et limites concernant la sphère du public et du privé, de l'externe et de l'intime ou bien de l'interne. Dans Buried Alive, titré d'après l'interlude du rapper Kendrick Lamar sur l'album Take Care de Drake, Wilson s'occupe du matelas en tant que symbole de peur, d'incertitude et d'impuissance dans un cadre de limites et de frontières. Ses quilt paintings, pendant des années accrochés au mur, regagnent leur site d'origine, le lit ; étant transformés en drapeaux et puis cousus dans le tissu des matelas dispersés dans la salle principale, ils donnent l'impression d'enfermer le dormeur entre leurs couches. À côté, une armoire aux portes serrées et enchaînées s'ouvre sous la pression de vêtements usés et de salopettes tachées, longtemps portés par l'artiste dans son studio. Cette pièce, intitulée Make Myself More Complacent (Either/Or) Air My Dirty Laundry, se rapporte à l'installation des matelas en évoquant une condition d'enfermement éprouvée par l'artiste pendant des années de travail dans son studio. Si beaucoup d'œuvres de Wilson montrent des traces d'usage et de processus, ici l'artiste s'intéresse en particulier au statut ambivalent de ces objets qui assument un rôle « d'emploi » dans l'atelier : leur capacité à évoquer une présence, leur cooptation complaisante comme objets d'art, leur résistance à une existence uniquement visible.
Dans l'arrière-salle, on retrouve la première vidéo de Wilson et son premier enregistrement sonore. Trying to Make Nice (With Nothing but a Bunch of Hot Air) présente, sur trois écrans, une vidéo de 14 minutes en boucle. L'un des écrans montre l'artiste vu de derrière, vêtu de noir avec un capuchon, sur son chemin, à travers plusieurs paysages (d'hiver, urbains, champs arides et ruraux, zones industrielles), tous dans un seul plan d'une durée de 40 secondes. Anonyme, il marche en avant, évitant toute confrontation avec le spectateur et révélant en même temps, par sa posture et sa gestualité, des signes de regret, de découragement et d'introjection. Dans chaque lieu, Wilson gonfle un ballon aux couleurs vives, visible sur le premier écran. Après avoir été lancé, l'objet apparaît sur le deuxième écran, volant dans les airs : la promenade produit un effet thérapeutique, puisqu'elle devient une méditation prolongée et solitaire, ainsi qu'une occasion pour l'artiste d'adoucir ses regrets relatifs aux liaisons passées. Le troisième écran suit uniquement les pas de l'artiste. Le voyage de Wilson à travers ces paysages changeants s'accompagne aussi d'un enregistrement sonore, Sleeping Music, une pièce de 43 minutes émanant du sous-sol. Les sons et les bruits de la rue, coulisses sonores de la vie quotidienne de l'artiste et auxquelles il s'est habitué, livrent la piste sonore de l'exposition : ils nous rappellent l'impossibilité du silence et la présence constante du bruit blanc ronronnant dans nos oreilles, un bruit qui est à la fois une intrusion constante et une forme de réconfort fiable dans des moments d'insomnie et de solitude.
Les œuvres dans la salle principale sont davantage liées à la vie personnelle de l'artiste. Portrait of the Artist as a Young Woman, dont le titre est tiré du roman de James Joyce de l'année 1916, est une photographie de la mère de Wilson quand elle était lycéenne. L'artiste rend hommage à cette dernière, à laquelle il ressemble d'une manière frappante. Faisant écho au titre de l'exposition, notamment à la couche protectrice à la naissance, cette photo, toute comme l'installation The World is Round, évoque des mécanismes de génération et de renaissance qui sont à la fois naturels et créatifs. Cette dernière œuvre est constituée d'un vase rond qui sera rempli, pendant toute l'exposition, de roses jaunes que les visiteurs pourront cueillir.
Au sol et du côté du vase rond, on retrouve 1985, un ballon de football, dont le design (un motif de drapeaux de plusieurs pays du monde) a été retiré, révélant ainsi la structure intérieure de l'objet. Une fois enlevée, l'enveloppe extérieure - jusque-là symbole de l'unité de nations différentes sous le signe de la composition et du jeu - ne semble rien d'autre qu'un signifiant vide. Le ballon noir, tellement abstrait dans sa forme, se présente comme un vacuum temporal et historique.
Dans l'œuvre Filling in Some Gaps (Within Nothing but a Bunch of Hot Air), Wilson a rempli des piliers fuyants encastrés dans le mur avec des ballons colorés. De manière métaphorique, les trous architecturaux préexistants évoquent des lacunes dans nos personnalités et caractères, que l'on cherche à remplir par des relations, des connaissances et de l'expérience ; mais comme dans d'autres œuvres exposées, ces « remplissages » ne promettent rien d'autre que de l'air chaud.
La dichotomie entre contenu et vide sera enfin mise en scène dans 3 Wrongs Don't Make a Right, en faisant référence à Let's Do This, une œuvre créée pour sa première exposition chez Mon Cheri, la galerie partenaire de Valentin, et qui fut finalement enlevée et détruite au terme de l'exposition par la douane. 3 Wrongs montre le justificatif et la correspondance assurant la destruction de l'œuvre, ainsi que le packaging des piliers qui constituaient la pièce originale. Commentaire complexe sur la nature du travail artistique, de la production d'œuvres d'art et des conditions nécessaires à leur exposition, 3 Wrongs Don't Make A Right jette une ombre marquante sur la présentation de Wilson et souligne l'interconnexion d'affects personnels et professionnels dans l'ensemble de son travail.
Texte écrit par Rachel Valinsky.

Vernissage de Graham Wilson

Vernissage de Graham Wilson

[18:00-21:00] Vernissage de Julien Spiewak "Des corps de style"
Location:
Village Suisse
78, avenue de Suffren
54, avenue de la Motte-Picquet
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mail : info@levillagesuisseparis.com
Internet Site : www.villagesuisse.com
Description:
Photographies de Julien Spiewak

GALERIE PHD
village suisse
no.11&12 cour anglaise (sous-sol)
12 avenue de champaubert
75015 PARIS
+33 6 48 01 07 05
paris@galeriephd.com
www.galeriephd.com

VERNISSAGE
vendredi 9 septembre 2016
de 18h à 21h

EXPOSITION
du 8 septembre au 16 octobre 2016
jeudi vendredi samedi 11h-19h
dimanche 15h-19h
ou sur rendez vous

Vernissage de Julien Spiewak "Des corps de style"

[18:00-21:00] Vernissage de Liz Magor "Humidor"
Location:
Galerie Marcelle Alix
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Internet Site : www.marcellealix.com
Description:
du 9 septembre au 29 octobre
Vernissage vendredi 9 septembre, 18h-21h

Vernissage de Liz Magor "Humidor"
Portrait de l'artiste en femme-oiseau (d'après Franju), par Marcelle Alix

C'est un plaisir de côtoyer pendant deux mois la force tranquille d'objets qui ne s'imposent pas à nous. Les sculptures murales de Liz Magor sont des compagnons délicats qui chaque jour, nous disent quelque chose de notre rapport à l'Autre, humain ou pas, animé ou inanimé. Ils ne nous font pas la leçon mais nous guident plutôt vers une relation symbiotique, au gré de laquelle les vieux cartons et les sachets en plastique affirment la vie au sein d'un système entropique vécu dans l'excès, où le familier, entre les mains de l'artiste, dévoile son potentiel régénératif, sa puissance infinie. L'exposition personnelle de Liz Magor qui s'achève au Musée d'art contemporain de Montréal s'intitulait Habitude. Il n'y a aucune fatigue dans les habitudes que Liz et les artistes de la galerie approchent ici avec nous, ce sont des rituels ensorceleurs qui osent toucher l'autre par accumulation et juxtaposition de points de vue et font de ce lieu le foyer de notre famille d'élection.

CB: Je suis récemment retournée au musée de Cluny, avant tout pour regoûter à la douceur bienfaisante qui y règne. Les thermes antiques en particulier donnent au corps la meilleure des places, en lui offrant une protection et une respiration infinie. Je fus frappée, cette fois-là, par le rapport fécond qui me semblait exister entre le très singulier Christ aux liens, en bois rehaussé de polychromie et les oeuvres récentes de Liz Magor qui consistent à « pétrifier » des boîtes en carton pour en faire la base d'une sculpture qui combine habilement de la matière modifiée et des objets familiers. La technique qu'elle utilise, à base de gypse polymérisé mélangé à du pigment coloré, remplace peu à peu le carton qui au final s'absente - sorte de moule qui donne ce maintien si particulier à la sculpture de Liz - pour que s'impose une surface proche du minéral. Le Christ aussi est parsemé d'éclats colorés et de petits trous. Autant d'usures, de phénomènes chimiques et d'accidents qui viennent côtoyer, comme chez Liz, des gestes assurés, une confiance aveugle dans le pouvoir des formes, quelles qu'elles soient: illusionnistes (comme ce carton devenu pierre) ou brutes de réalisme (comme ces fripes et accessoires habilement mis en scène). Je me demandais si tu avais pensé toi aussi à la place que se donne Liz à l'intérieur du processus créatif, n'est-ce pas là encore une artiste qui se contente de créer un système de circulation pour la pensée bien plus fluide que si elle avait décidé de tout transformer, d'assujettir chaque particule de matière?

IA : c'est vrai qu'il y a de façon évidente chez Liz une volonté de « laisser faire » certaines formes, de les utiliser pour leurs potentialités narratives, sans se sentir pour autant écrasée par ce qu'elles portent avec elles. Un respect pour le monde des objets qui ne place pas « l'Artiste » ou l'humain dans une position démiurgique vis-à-vis des choses. On aurait plutôt l'impression qu'elle adopte une posture d'ouverture, de curiosité, de modestie, qu'elle est « agie » par les objets, autant qu'elle agit sur eux. J'aime beaucoup cette possibilité qu'elle nous offre d'avoir une relation affective à ses œuvres. Il me semble que c'est une dimension importante de son travail : les cigarettes qui sont présentes dans certaines œuvres ou représentées dans l'espace d'exposition (chez Triangle à Marseille en 2013, elle avait habillé les piliers pour qu'ils ressemblent à des cigarettes) disent cette notion de réconfort. Quand on fume, c'est souvent pour se rasséréner, s'offrir un « petit plaisir ». Les barres de Toblerone, les papiers d'emballages de chocolats ou les peluches que l'on retrouve dans ses sculptures sont pour moi autant de signes de réconfort qui nous donnent envie d'aller vers elles. Elles présentent une familiarité affective et simultanément, elles nous repoussent car ce sont aussi des vanités, des memento mori, non ?

CB : Je crois en effet que Liz est très consciente de créer des œuvres qui questionnent notre rapport à la mort. Elle me semble parier sur une continuité comme chez les Egyptiens. Elle met en scène des objets qui sont sans impatience. Leur présentation indique ce tranquille retrait. Ils sont bien là, présents au regard et au toucher, mais ils se placent au bord du temps, dans une autre vie qui a été la leur et surtout pas encore dans leur disparition. L'artiste se met dans la position de quelqu'un qui accompagne les objets au-delà de leur usage et en fait d'éternels évadés. Lorsqu'ils atteignent notre présent, c'est qu'ils ont réussi à établir ce lien affectif dont tu parles. Liz nous sort de l'image pour privilégier une lecture par la main. As-tu noté toi aussi qu'elle tripote constamment ces œuvres quand elle en parle ? Elle les anime comme on dresse la table en conversant abondamment avec ses amis de sujets divers et variés. On est loin du message unique et sans équivoque de la nature morte, non ?

IA : oui c'est vrai, il y a presque quelque chose de l'ordre de l'objet transitionnel si on voulait aborder le travail par le biais de la psychanalyse. Là il s'agirait de marquer le passage de la vie à la mort pour suivre ta comparaison avec les Egyptiens, du coup d'imaginer la continuité entre les deux états, comme un prolongement de l'un dans l'autre.
L'idée d'une lecture « par la main » m'intéresse beaucoup, c'est une belle formule. Les œuvres de Liz donnent évidemment à tout.e.s envie de toucher pour « savoir » de quoi elles sont faites, pour démêler le « vrai » du « faux ». C'était ma tentation aussi la première fois que j'ai vu le travail exposé. Maintenant que j'en ai une connaissance plus profonde, faire la différence entre le « fait par l'artiste » et le « readymade » m'intéresse moins. La continuité d'états que tu évoques s'exerce tout aussi bien au niveau formel. Liz crée des boîtes, des cocons, des socles pour ces objets destinés au rebut ou vendus à bas prix. On sent une tendresse infinie dans ce répertoire de gestes. Pour moi les interventions minimes sur les œuvres formées de couvertures tachées et trouées que nous avions exposées en 2014 dans L'intruse (reprises au fil coloré, présentation sur cintres, films plastiques façon « sortie de pressing ») sont de même nature que la création des socles/boîtes de gypse polymérisé présents dans les sculptures de cette exposition. Ce sont des ajouts, des adjuvants, qui accompagnent le ou les objets trouvés, qui les entourent. Ces nouvelles œuvres de grande dimension nous invitent, avec une grande délicatesse, à considérer le monde au-delà des catégorisations binaires habituelles : vivant/ mort, naturel/ fabriqué, neuf/ recyclé, socle/ objet... Liz déploie dans son travail une énergie qui est en phase avec la remise en cause actuelle des hiérarchies entre l'animé et l'inanimé par exemple. Le fait qu'elle ait choisi de vivre une partie du temps sur Cortes Island, une île très peu peuplée près de Vancouver, n'est probablement pas étranger à tout cela.

CB : C'est formidable que tu évoques cette vie insulaire que Liz adopte régulièrement. Il y a là, je le crois aussi, une clé de compréhension essentielle à cette œuvre qui aurait pu devenir celle d'une écrivaine, avec cette idée de retraite obligatoire pour pouvoir créer. Seulement Liz est plus aventurière et plus touche à tout ; c'est une différence importante. Quand elle retouche ces couvertures récupérées, elle définit son rapport au travail qui est fait de petit gestes c'est vrai, mais toujours connectés à une histoire plus large. Je ne peux m'empêcher de songer à la vie des pionniers, à celle des indigènes ou encore à ces couvertures qui finissent en boule à la fin d'un vol long-courrier. Je vois des corps qui tentent de se réchauffer, des hommes et des femmes qui forment des tribus éphémères. Chaque mouvement dissout le lien et entraîne une dispersion, on s'écarte si facilement les uns des autres. Le travail de Liz, c'est de faire du lien pour unir durablement plusieurs éléments qui ont chacun leur monde. Liz ne sort jamais de la chaîne de production, mais ce qu'elle crée raconte ce désir de trouver le repos ou l'apaisement face aux objets qui immanquablement circulent, se détachent de nous, que nous le voulions ou pas. L'artiste attendrit la jouissance et la perte que pratique inlassablement l'être humain, à travers des visions de buffets festifs désertés ou des intérieurs muséifiés au sens d'une authenticité populaire et archaïque. Liz tient compte d'un amour halluciné qui nous lie à la réalité en créant des œuvres verticales, mais étagées comme les tapisseries médiévales de Cluny. De cette verticalité (inévitablement humaine), elle extrait une ascension jubilatoire pénétrée de douceur mélancolique. Chaque élément peut passer au premier plan selon l'attention que lui porte celui qui regarde. Liz expose nos oripeaux et ceux de l'animal comme des pense-bêtes pour nous rappeler que notre mémoire est courte et la réalité jamais assez explorée.


Liz Magor est née en 1948. Elle vit à Vancouver (Canada). Triangle Marseille a montré une sélection de ses oeuvres en 2013 (cur. Céline Kopp). Elle a participé à de nombreuses expositions collectives à Vancouver Art Gallery, à la National Art Gallery à Ottawa, au Seattle Art Museum ou au Wattis Institute, ainsi qu'à Documenta 8 et à la Biennale de Venise. Le Musée d'Art Contemporain de Montréal lui consacre une exposition rétrospective jusqu'au 5 septembre (cur. Dan Adler et Lesley Johnstone) qui tounera en 2017 au Kunstverein in Hambourg et au Migros Museum de Zurich. La présentation de ses derniers travaux à Glasgow Sculpture Studios d'avril à juin dernier (cur. Kyla McDonald) aura été un moment important de sa recherche que nous exposons aujourd'hui à Paris. Le Crédac-centre d'art contemporain d'Ivry-sur-Seine organise simultanément une exposition personnelle réunissant un bel ensemble d'oeuvres de ces deux dernières années (cur. Claire le Restif et Nigel Prince), à la suite de l'exposition de Peep-Hole Milan en 2015. Liz Magor sera en résidence au DAAD de Berlin en 2017. Elle est également représentée par Catriona Jeffries à Vancouver, Susan Hobbs à Toronto et Andrew Kreps à New York.

[18:00-21:00] Vernissage de Pierre Buraglio "94. imprimés / dessins"
Location:
Galerie Catherine Putman
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 45 55 23 06
Fax : +33 (0)1 47 05 61 43
Mail : contact@catherineputman.com
Internet Site : www.catherineputman.com
Description:
10 septembre - 26 octobre 2016

La galerie Catherine Putman présente “94” imprimés dessins, une exposition de Pierre Buraglio. L'exposition, sur le thème du Val-de-Marne, montre des œuvres sur papier : dessins, aquarelles et une production importante et originale d'œuvres imprimées.

Des dessins et aquarelles récents de toits, cheminées, trouées de ciel, sélectionnés dans les carnets de l'artiste, montrent quel observateur inlassable de cette banlieue parisienne est Pierre Buraglio. Né en 1939 à Charenton, il a toujours vécu et travaillé dans la même maison, celle de ses parents et grands-parents, à Maisons-Alfort. Ce lieu et ses environs n'ont jamais cessé d'être une source d'inspiration formelle et thématique. Passé et présent se confondent dans cette part de l'œuvre de Pierre Buraglio, qui y affirme son goût pour la construction, l'architecture et l'urbanisme. Petit-fils de maçon italien, son père, architecte, contribue à la reconstruction de la Manche, son grand-oncle - tonton Sérafino et ses frères Pietro et Angello - participent à la construction du fameux rocher artificiel de Vincennes, dont les croquis rythment les pages de ses carnets.

L'exposition met également l'accent sur la force d'expérimentation de Pierre Buraglio en matière d'impression. Avec la collaboration active du Studio Franck Bordas, il a réalisé deux tirages hors-cadre de très grand format, conçus spécialement pour les murs de la galerie, dont l'édition est à dimension variable, ainsi qu'un papier peint, respectant le standard des lés de 53 cm et jouant de la répétition du motif.

Depuis le début des années 90, une intense collaboration s'est développée entre la galerie Catherine Putman et Pierre Buraglio autour de l'imprimé : la galerie a édité de nombreuses lithographies, sérigraphies, tirages offset, tirages jet d'encre pigmentaire, sur lesquels, le plus souvent, l'auteur ré-intervient par des rehauts à l'encre ou à la peinture, des collages, agrafages ou variations des supports d'impression. Ensemble, avec la complicité des imprimeurs, ils ont développé une approche singulière du multiple.

Les dernières éditions de Pierre Buraglio, réalisées en 2015, présentes dans l'exposition, explorent également les possibilités offertes par les procédés d'impression numérique pigmentaire : les paysages urbains « 94 A & B », avec variations des papiers ou rehauts à l'huile et la suite de quatre interprétations du rocher de Vincennes : « Le rocher de tonton Sérafino » sur un tissu innovant en microfibres tendu sur châssis.

http://www.pierreburaglio.com

Vernissage de Pierre Buraglio "94. imprimés / dessins"
Pierre Buraglio, 94B, 2015
Impression pigmentaire et rehauts à l'huile sur papier - 50 × 65,5 cm - 15 variations
Editions galerie Catherine Putman - Production Studio Franck Bordas

Vernissage de Pierre Buraglio "94. imprimés / dessins"
Pierre Buraglio, 94 bleu, 2016
Tirage numérique - 272 × 152 cm
Editions Galerie Catherine Putman - Production Studio Franck Bordas

[18:00-21:00] Vernissage de Samuel Jeffery "Radio Four"
Location:
Gaudel de Stampa
49, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 40 21 37 38
Mobile : +33 (0)6 19 55 53 69
Mail : denis@gaudeldestampa.com
Internet Site : www.gaudeldestampa.com
Description:
September 10 - October 28
Opening Friday 9th September, 6-9pm

A tray like PVC sculpture is presented on a large plinth alongside a set of mirror works.

Born in 1987, Jeffery currently lives and works in Berlin. Past solo exhibitions include Mirrors, Marbriers 4, Geneva (2016), Samuel Jeffery, TG, Nottingham (2015) and The City, Piper Keys, London (2014). In October he will take part in Le Mérite, a group show curated by Tenzing Barshee at Treize, Paris.

[18:00-21:00] Vernissage de Stéphanie Nava "Le théâtre des événements"
Location:
Galerie Municipale de Vitry
Galerie Municipale Jean-Collet
59, avenue Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 15 33
Mail : galerie.municipale@mairie-vitry94.fr
Internet Site : galerie.mairie-vitry94.fr
Description:
10 septembre - 09 octobre 2016

L'artiste Stéphanie Nava présente pièces récentes et plus anciennes dans les espaces de la galerie, rassemblées autour de la notion de décor.

Entendu dans toutes ses déclinaisons, depuis le théâtre jusqu'à la décoration, c'est autour de la notion de décor que Stéphanie Nava a choisi de rassembler pièces existantes et nouvellement créées. D'une pièce à l'autre de la galerie, le visiteur devenu spectateur passe du factice au réel, du domestique à l'urbain, de la ville à une nature cultivée ou foisonnante. Dans chacune des œuvres exposées, le médium choisi agit comme moyen d'explicitation des logiques à l'œuvre dans les espaces représentés.

Au travers de dessins, installations ou photographies, le travail de Stéphanie Nava recouvre un ensemble de préoccupations relatives à l'espace et à la manière dont celui-ci est organisé, construit et habité. L'artiste s'attache à observer comment les corps et les gestes s'organisent autour d'objets et de lieux et inversement, comment les lieux sont eux-mêmes pensés et agencés pour accueillir et façonner ces corps et gestes. Ses travaux peuvent de fait être pris comme des relevés de situations, c'est-à-dire des moments où figures, lieux et objets sont mis en relation pour fabriquer les conditions d'apparition d'un événement, aussi ténu soit-il.

Déjeuner sur l'art : jeudi 29 septembre à partir de 12h15
Rencontre avec l'artiste : dimanche 25 septembre à 16h

Vernissage de Stéphanie Nava "Le théâtre des événements"

[18:00-21:00] Vernissage de Séverine Assouline "Mémoire à débordement / BUFFER OVERFLOW"
Location:
La Ralentie
Art & Pensée
22-24, rue de la Fontaine au Roi
75011 Paris
M° Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 58 30 68 71
Mobile : +33 (0)6 62 07 31 00
Internet Site : www.galerielaralentie.com
Description:
du 10 au 12 septembre 2016
vernissage le vendredi 9 septembre de 18h à 21h

Vernissage de Séverine Assouline "Mémoire à débordement / BUFFER OVERFLOW"

[18:00-22:00] Vernissage de Willfred Histi "Dé/ figuration"
Location:
Galerie Simple
26, rue du Simplon
75018 Paris
M° Simplon
France
Phone : +33 (0)6 18 80 21 46
Mail : contact@galeriesimple.fr
Internet Site : www.galeriesimple.fr
Description:
Vernissage de Willfred Histi "Dé/ figuration"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Déconstruction photographique"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.com
Description:
avec Pol Bury, Christiane Feser, Alain Fleischer, Joan Fontcuberta, Julien Lombardi, Vera Lutter, Laurent Millet, Isabelle Le Minh, Albelardo Morell, Eric Rondepierre, Catherine Rebois, et les robots de la Nasa

Commissaire : Catherine Rebois

Exposition du 10 sept au 12 nov 2016
Vernissage : vendredi 9 septembre de 18h à 21h

Rencontre et Réflexion
Déconstruction photographique
Glissement du Sens à l'œuvre
Dans le cadre de l'exposition « Déconstruction photographique » Topographie de l'art organise un après-midi de rencontre et de réflexion avec la commissaire Catherine Rebois et des intervenants - artistes, philosophes, critiques et acteurs du marché de l'art - au cœur de l'exposition.
Le samedi 15 octobre 2016 de 14h à 18h30

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Hervé Vincent"
Location:
Château des Tourelles
19, avenue de la Maréchale
94420 Le Plessis-Trévise
M° RER E Les Yvris - Noisy-le-Grand
France
Phone : +33 (0)1 45 93 34 78
Mail : chateau@leplessistrevise.fr
Description:
Didier Dousset
Maire du Plessis-Trévise
Conseiller régional d'Ile-de-France

Jean-Marie Hasquenoph
Maire-adjoint délégué à la Culture

l'Association Rencontres Animations Plesséennes

vous prient de bien vouloir honorer de votre présence le vernissage de l'exposition Hervé Vincent qui se tiendra au
Château des Tourelles le

Vendredi 9 septembre à 18h

Du 1er au 26 septembre 2016
Du lundi au vendredi : 14h - 17h
Samedi & dimanche : 15h - 18h

Vernissage de l'exposition "Hervé Vincent"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Unes et Multiples"
Location:
Galerie Ligne 13
13, rue La Condamine
75017 Paris
M° La Fourche
France
Phone : +33 (0)1 42 93 13 37
Internet Site : www.galerieligne13.com
Description:
La Galerie Ligne 13 est heureuse de vous inviter au vernissage de l'exposition collective « UNES ET MULTIPLES » Superbe exposition collective de six femmes artistes: MACAY - CONILARS - EVAZESIR NRC - IZA ZARO - NICE ART et KARO TRASS.

Vernissage de l'exposition collective "Unes et Multiples"

[18:00-21:00] Vernissage de la XXVIIIème Biennale des Antiquaires
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
sur invitation

du samedi 10 au dimanche 18 septembre de 11h à 20h
Nocturne le jeudi 15 septembre jusqu'à 23h

http://www.biennale-paris.com

Vernissage de la XXVIIIème Biennale des Antiquaires

[18:00-21:00] Vernissage du Collectif Mulupam "RÉSONANCES "
Location:
art-exprim
87/89, rue Marcadet
75018 Paris
M° Jules Joffrin, Marcadet - Poissonniers
France
Phone : +33 (0)1 42 62 18 08
Mail : artexprim@hotmail.com
Internet Site : www.art-exprim.com
Description:
Le 87 vous convie à sa nouvelle exposition
/// RÉSONANCES - du Collectif Mulupam ///

Du 10 septembre au 8 octobre 2016
Vernissage le 9 septembre à 18h

Le collectif Mulupam est un collectif issu de Dijon crée en 2009 et composé de Muriel Carpentier (plasticienne, vidéaste et scénographe), Lucile Hoffmann (artiste plasticienne et vidéaste) et Paméla Dorival (artiste plasticienne). Avec Résonances, elles évoquent à travers le dessin à six mains les bagages que nous portons dès notre naissance, en quoi notre identité est déjà influencée ou biaisée par ces bagages et comment nous jouons de ces influences pré-inscrites dans notre adn. Le dessin est le medium de prédilection, premier art historique, il devient un moyen de construire à six mains un adn, une identité. Leurs styles se confondent mais ne se confrontent pas car Mulupam à beau être composé de trois artistes indépendantes, c'est une seule et même identité. L'installation temporaire, Boule à facette, fait écho à l'origine de leur réflexion : le regard de l'autre. Une installation vidéo ou le spectateur déambule pour se mêler à tous les masques projetés le plongeant dans les multiples facettes de l'identité. Boule à facettes évoque l'étape suivante de l'émergence, comme une construction complexe des identités qui nous composent.

/// Performance et atelier collectif le 1er octobre de 19h à 23h dans le cadre de la Nuit Blanche Off ///
Tous publics
Le collectif Mulupam réalise une création en direct mêlant projection vidéo et dessin à la craie sur la vitrine du 87.
En parallèle, tous les spectateurs seront invités à la réalisation d'une fresque collective sur le principe du cadavre exquis dessiné.

/// Ateliers découvertes les 10 & 14 sept de 15h à 16h30 ///
Accés libre
Découvrez la pratique artistique du Collectif Mulupam à travers un atelier artistique réalisé par Floriane Davin (artiste & réalisatrice).

Vernissage du Collectif Mulupam "RÉSONANCES "

[18:00-21:00] Vernissage du Salon Expo4Art
Location:
Espace d'Animation des Blancs-Manteaux - Pierre-Charles Krieg
48, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 79
Description:
Du 9 au 11 septembre 2016

70 artistes peintres, sculpteurs, photographes, designers à la rencontre de leur public sous la Halle des Blancs Manteaux. Entrée libre de 15h à 22h le vendredi 9 et 11h à 20h les samedi 10 et dimanche 11 septembre.

Vernissage du Salon Expo4Art

[18:30-21:00] Vernissage d'Olivier Foulon "Vanité"
Location:
Londres
London
London
London
M° www.tfl.gov.uk/tube
United Kingdom
Internet Site : www.cityoflondon.gov.uk
Description:
Kunstraum | 21 Roscoe Street | London EC1Y 8PT | Old Street / Barbican
kunstraum.org.uk

Opening: Friday 9 September, 6.30 to 9pm

An exhibition taking place at Kunstraum and on the South wall of Gallery 4 of the National Gallery from 9 September till 29 October, 2016, on the occasion of the research and release of "Isa Genzken's Ring", a publication edited by Olivier Foulon, published by (SIC), Brussels and Kunstraum, London, with the support of Henry Moore Foundation and Fédération Wallonie-Bruxelles.
Wednesday to Friday, 11am - 6pm; Saturday, 12 - 6pm

Vernissage d'Olivier Foulon "Vanité"

[18:30-21:30] Vernissage de "Scénettes" de Mark Temlett
Location:
Village Suisse
78, avenue de Suffren
54, avenue de la Motte-Picquet
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mail : info@levillagesuisseparis.com
Internet Site : www.villagesuisse.com
Description:
Cave galerie
54 avenue de la Motte-Picquet
75015 Paris
01 48 04 70 50
lacavegalerie@gmail.com
www.lacavegalerie.com

Dégustation: Château Saint-Robert Graves, Rouge et Blanc 2011 et 2013 et Château Pavillon Beauregard Lalande de Pomerol 2012

Vernissage de "Scénettes" de Mark Temlett

[18:30-23:55] Vernissage de Milthon et Alain Rivière-lecoeur "Eloge du Corps"
Location:
Espace Aliés Guinard
Atelier Luz Alies-Guinard
22, boulevard de Vanves
92320 Châtillon
M° Châtillon - Montrouge, Tram T6 Centre de Châtillon
France
Phone : +33 (0)1 46 12 99 69
Mobile : +33 (0)6 63 81 50 34
Mail : contact@espace-aliesguinard.com
Internet Site : www.espace-aliesguinard.com
Description:
Voici la rentrée et nous re-voilà très heureux de vous inviter à notre prochaine exposition "ÉLOGE DU CORPS" de nos deux excellents artistes Milthon et Alain Rivière-lecoeur, qui avec leur sensibilité et leur complicité esthétique nous révèlent la beauté des chairs de terre et la peau des êtres sublimés par un certain mystère.

Vernissage le vendredi 09 septembre 2016 de 18h30 à minuit
Exposition du samedi 10 au dimanche 18 septembre 2016 de 14h à 19h

http://www.milthonsculptor.com
http://www.alainrivierelecoeur.com

Vernissage de Milthon et Alain Rivière-lecoeur "Eloge du Corps"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Regards croisés - Janvier Emmaüs"
Location:
Rambouillet
Rambouillet
78120 Rambouillet
M° Gare de Rambouillet
France
Internet Site : www.rambouillet.fr
Description:
pôle culturel La Lanterne

du 3 septembre au 1er octobre






[19:00-22:00] Finissage de l'exposition "SUMMER CAMP"
Location:
Le 18 bis
18 bis, boulevard Voltaire
75011 Paris
M° Oberkampf
France
Mobile : +33 (0)6 67 69 31 89
Description:
L'exposition SUMMER CAMP : Le Cabinet de Curiosités de l'été touche à sa fin.
L'équipe de la galerie Le 18Bis vous convie à son finissage en présence de nombreux artistes.
Collectionneurs collectionneuses, c'est le moment de profiter de ces nombreuses pépites car nous vous réservons des surprises !

Finissage de l'exposition "SUMMER CAMP"

[19:00-22:00] Lancement français de la collection Carhartt WIP x Pelago x Mission Workshop
Location:
Bicycle Store
17, boulevard du Temple
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, République
France
Phone : +33 (0)9 51 61 68 29
Fax : +33 (0)1 42 71 61 64
Mail : contact@bicyclestore.fr
Internet Site : www.bicyclestore.fr
Description:
Vendredi 9 septembre 2016, Carhartt WIP, Pelago et Mission Workshop vous invitent à venir découvrir leur collaboration.

Cette collection capsule Carhartt WIP X Pelago X Mission Workshop est composée de pièces réalisées par les trois marques, autour d'un ADN commun « Une liberté d'esprit sans limite ».

Pour ce lancement français, nous vous attendons chez Bicycle Store à partir de 19h.

A cette occasion, nous inviterons à célébrer votre créativité et votre liberté d'esprit et de déplacement au travers d'un concours photo qui se déroulera dans Paris le vendredi 9 septembre.

De nombreuses pièces de la collection, dont le vélo seront à gagner. Nous vous communiquerons les informations concernant le concours au dernier moment sur la page Facebook de l'évènement.

Stay tuned and freeway your mind.

Lancement français de la collection Carhartt WIP x Pelago x Mission Workshop

[19:00] Les ZAZA's exposent sur "Mine de rien"
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
Fête annuelle des Z'artistes Z'arcueillais, expositions, théâtre et concerts à la Galerie Julio Gonzalez à Arcueil

En lancement de la saison culturelle les artistes arcueillais exposent autour d'un thème commun lié, cette année : "Le Banquet".

Du 9 au 11 septembre, les services culturels d'Arcueil, profitent des ZAZA's pour fêter avec vous l'ouverture de cette nouvelle saison culturelle dans une ambiance festive et conviviale.

Vernissage vendredi 9 septembre à 19h00, exposition à la galerie municipale Julio Gonzalez.
Ouverture de la galerie et des stands des artistes de 19h à 23h, samedi de 11h00 à 23h00 et dimanche de 11h00 à 19h00.

Cette exposition dévoile un éventail d'œuvres et une diversité de pratiques artistiques locales mêlant peinture, sculpture, céramique, pièces uniques, dessin, vidéo, photo ou création numériques.
Et aussi des rencontres tout le long du week-end avec les ZAZA's : Association Les Pinceaux de la Vache noire, Nathalie Bas, James Benenson, Calat, Claire Chapuis, Martine Chevant, Michèle Chovet, Katherine Coffi net, Colline, Guy Delalande, Jean-Pierre Denain, Nathalène Detoeuf, Annick Elias, Hélène Fajoles, Dominique Forest, Fransoist, Catherine Gabon, Romain Ganer, Nathalie Gör, Arthur Joas, Dominique Journet-Ramel, Anita Kallio, Giury Karnay, K-Bô, Zorica Lozic, Julien Marrant, Françoise Martin, Corinne Mastouri, Francine Misrahi, Pierre Mouchet, Beatriz Moya, Fred Périé, Pierre Recule, Nathalie Sabah, Graziella Staffieri-Herchin, Moussa Sidimé, Jean-Marc Taïeb, Clotilde Trichet, Pascale Ubelmann Bulloz, Christine Vannier.

[19:00-22:00] Performance à l'occasion de la sortie de "Les Héros périmés"
Location:
Galerie de La Voûte
42, rue de la Voûte
75012 Paris
M° Porte de Vincennes, Picpus
France
Mobile : +33 (0)6 09 94 49 60
Mail : galeriedelavoute@gmail.com
Internet Site : www.galeriedelavoute.com
Description:
Ksénia Lukyanova vous invite à entrer dans son univers de création à la Galerie de la Voûte. Performance et lectures. Un événement Rue des Promenades.

[19:00] Rencontre / conférence autour de Gregory Crewdson
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Rencontre / conférence autour de Gregory Crewdson, animée par Michel Poivert
Vendredi 9 septembre 2016 à 19h
Centre Pompidou, Petite salle. Entrée libre.

dans le cadre de l'exposition de Gregory Crewdson "Cathedral of the Pines" à la galerie Daniel Templon
10 SEPTEMBRE - 29 OCTOBRE 2016
VERNISSAGE LE SAMEDI 10 SEPTEMBRE DE 12H À 20H30

Le photographe américain Gregory Crewdson présente pour la première fois en Europe sa dernière série : Cathedral of the Pines. Très attendue, cette série exceptionnelle de 31 photographies sera présentée conjointement à Paris et à Bruxelles.
Toutes les oeuvres ont pour décor la petite commune rurale de Becket dans le Massachussetts, où Gregory Crewdson s'est isolé avant de retrouver l'inspiration. "C'est au cœur des forêts de Becket, Massachussets, que j'ai finalement senti l'obscurité se lever, que je me suis reconnecté avec mon processus artistique et que j'ai évolué vers une période de renouveau et d'intense créativité" explique-t-il.
A l'instar d'un réalisateur, depuis sa série nocturne Twilight (98-02) l'artiste planifie méticuleusement ses mises en scène et travaille avec une équipe complète de tournage. Reprenant les codes du cinéma fantastique, du drame psychologique, du suspense, il se place dans le sillage de Diane Arbus, Alfred Hitchcok ou Edward Hopper. Né en 1962 à New York, Gregory Crewdson vit et travaille entre New York et le Massachussets. Il est le directeur du Master de photographie à l'université de Yale. Ses œuvres sont entrées dans les plus grandes collections américaines dont celles du Metropolitan Museum of Art, du Museum of Modern Art, du Whitney Museum of American Art, du Guggenheim Museum (New York), du Los Angeles County Museum of Art et du Broad Museum. A l'occasion de l'exposition, la maison d'édition Aperture a publié un livre complet illustré, avec un texte de Alexander Nemerov.

Rencontre / conférence autour de Gregory Crewdson
Gregory Crewdson
Mother and Daughter, 2014
Digital pigment print
95,3 x 127 cm; 37 1/2 x 50 in.
Edition of 3 + 2 A.P.

[19:00] Soirée des 10 ans des Ateliers de Paris
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Soirée des 10 ans des Ateliers de Paris

[19:00] Vernissage VIP de Takashi Murakami "Learning the Magic of Painting"
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
10 septembre - 23 décembre 2016

Depuis que j'ai commencé à étudier la peinture, à l'âge de 19 ans jusqu'à aujourd'hui, à l'âge de 54 ans, j'ai appris et je suis toujours en train d'apprendre la magie de la peinture.
Le processus d'élaboration d'une peinture est initié par une intention.
Une peinture commence tend à devenir une peinture au moment où elle transcende l'intention.
Une peinture n'est plus une peinture une fois qu'elle devient une peinture.
Son essence est véritablement magique et insaisissable.
Et pourtant, quand nous nous tenons physiquement devant cette peinture parmi d'autres peintures, nous comprenons que c'est une vraie peinture.
Un génie peut facilement atteindre cet état.
J'ai humblement et respectueusement étudié les recettes magiques de peintures que quelques génies nous ont laissées. Elles sont vraiment remarquables, ces recettes magiques. Mais les différents facteurs qui caractérisent les vies de tels génies, de leur lieu d'origine à l'époque où ils ont vécu et à leur statut social, sont tellement différents des miens que je suis incapable d'appliquer immédiatement de telles recettes moi-même.
J'ai tenté d'incorporer certaines des recettes magiques dans mon cerveau, mais elles ne sont pas compatibles; en réalité, parfois elles provoquaient des réactions de rejets.
L'étincelle d'une idée qui m'amènerait à la magie n'arrive jamais. C'est pourquoi, jour après jour, je poursuis avec assiduité mon apprentissage et peins le produit de cet apprentissage.
Cependant quand je regarde en arrière, je réalise qu'il reste une trace de mes propres formules magiques même dans mes annotations picturales d'il y a une vingtaine d'années, celles laissées lors de ces efforts si terriblement laborieux, bien qu'assez difficiles à comprendre - étant si empreintes de pitié sur mon sort et extrêmement déformées- à la différence de celles des génies du passé. Si je rassemblais chacune de ces notes aujourd'hui, elles pourraient constituer une partie d'un cercle magique; un peu de magie pourrait même émerger.
Non, peut-être que cela s'avérera être simplement une tragédie provoquée par ma méprise.
Cependant, cela me donnera l'espoir pour continuer de vivre.
En continuant d'apprendre et de peindre le fruit de cet apprentissage jour après jour afin de ne laisser ne serait-ce que la plus infime des traces, mon espoir de vivre ma vie probablement tragique, la recette pour mon cercle magique de peinture, s'accumule.
Jusqu'au moment où mon corps s'éteindra, dans un futur proche, j'espère continuer à parfaire mon cercle magique qui peut convoquer la magie, à comprendre l'essence de la magie de la peinture, et essayer d'achever la recette pour générer la magie de la peinture.
Les oeuvres de cette exposition sont ainsi également les réminiscences de ce que j'ai appris au long de mon parcours d'apprentissage. A ma façon, j'ai poursuivi mon chemin en toute sincérité, pourtant je suis toujours loin d'arriver à l'essence de la magie telle que je la conçois. Mais je crois que chacune des oeuvres contient quelques fragments de l'essence - même si elles se révèlent être des tragédies! De toute façon, je fais le choix de le croire.
Est-ce que je réussirai vraiment à créer le cercle magique qui peut convoquer la magie, ou est-ce que tout n'est qu'une méprise, et je suis tout simplement en train de vivre une vie tragique?
Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, comme je le fais depuis toujours, j'apprends la magie de la peinture.

- Takashi Murakami

La Galerie Perrotin Paris est heureuse de présenter, du 10 septembre au 23 décembre, la 12e exposition personnelle de Takashi Murakami organisée avec la Galerie en 20 ans. Réparties dans les trois espaces de la Galerie à Paris au 76 rue de Turenne & au 10 impasse Saint-Claude, plus de 40 oeuvres récentes et jusqu'ici jamais exposées ont été spécialement réunies pour cette occasion. Certaines oeuvres ont été montrées récemment lors de la rétrospective majeure de Murakami “The 500 Arhats” qui s'est tenue au Mori Art Museum à Tokyo en 2015, début 2016. Parmi celles-ci se trouvait une peinture monumentale composée de plusieurs panneaux intitulée “A Picture of Lives Wriggling in the Forest at the Deep End of the Universe” (2015), conçue comme une anthologie des thèmes emblématiques de la cosmologie de Murakami, de 727, Gerotan/Mr. DOB, Dragon et la série de Panda, aux animaux mythologiques, lion, éléphant, tigre, chèvre, etc.

Un second ensemble d'oeuvres a pour thème les arhats que Murakami a exploré dès 2012 à travers la peinture de 100m de long “The 500 Arhats” réalisée pour sa rétrospective au Qatar en 2012. Les peintures d'arhats représentent les 500 disciples clairvoyants de Bouddha qui ont atteint l'illumination en dépassant cupidité, haine et illusions, détruisant leur résidu karmique d'existences antérieures. Le culte des arhats, parvenu au Japon pendant la période de Heian (VIIIe -XIIe siècle), a prospéré à travers tout le pays pendant la période d'Edo (XVIIe-XIXe siècle) sous la forme de peintures et de sculptures. L'oeuvre de Kanō Kazunobu “Five Hundred Arhats” (conservée au Temple Zōjō-ji à Shiba, Tokyo), une série de cent peintures sur rouleau réalisées immédiatement après le terrible tremblement de terre de Edo Ansei en 1855, a fortement inspiré Murakami qui, à son tour, a peint son “The 500 Arhats” en réaction au tremblement de terre et au tsunami de 2011, un événement qui a profondément changé l'orientation générale de son travail. Les représentations des arhats présentées lors de l'exposition à Paris sont à la fois continuations et extraits de ce chef-d'oeuvre. Avec une pointe d'ironie, Murakami s'est même représenté en une sculpture robot “Arhat”.

La Galerie Perrotin présentera également une sélection de peintures de la série Ensō. Le sujet de ces nouvelles peintures est un des motifs les plus célèbres dans la peinture japonaise zen, l'Ensō (littéralement, 'cercle') symbolise le vide, l'unité et l'infini dans le bouddhisme zen, tout en étant une forme de méditation. Depuis 2007, Murakami peint les grandes figures du bouddhisme zen: Daruma, le fondateur de l'école Zen, ainsi que la main coupée du moine Eka (Huike), un sacrifice pour son maître Daruma (Bodhidharma) à qui il succèdera. Les peintures Ensō représentent une nouvelle épiphanie pour l'artiste, et sont le fruit d'une pratique spirituelle sereine et constante. L'Ensō est le préalable à tout acte créateur, un moment où l'esprit est libre de laisser le corps créer. Tracé traditionnellement au pinceau en un geste fluide et parfaitement maîtrisé, le cercle n'autorise pas le repentir. L'Ensō qu'exécute Murakami est unique, utilisant la peinture en bombe sur les accumulations de fleurs et de crânes qui sont devenus sa signature, ou encore sur la toile laissée brute ou partiellement peinte. L'Ensō est un véritable hommage à la tradition japonaise, un retour à une pratique minimale sans entrave, le fruit d'un cheminement artistique et spirituel complexe.

Enfin, une nouvelle série de diptyques et triptyques s'inspire de l'oeuvre du maître du milieu du XXe siècle, Francis Bacon. Murakami lui a déjà rendu hommage en 2002 à travers deux peintures, “Homage to Francis Bacon (Study of Isabel Rawsthorne)” et “Homage to Francis Bacon (Study of George Dyer)”. Ces travaux se concentrent de nouveau sur les figures torturées, la chair en mouvement révélant les blessures et les tourments de l'âme, comme dans les portraits de Lucian Freud.

Parmi toutes ces oeuvres, les spectateurs remarqueront plusieurs des motifs et personnages qui ont défini l'art de Murakami depuis les vingt dernières années. Le crâne, image qui a toujours fait partie de l'iconographie et de l'univers de Murakami, symbolise l'impermanence de nos vies, comme dans le bouddhisme ou dans la tradition occidentale des vanités. Les crânes peuvent être un élément de la composition des peintures (par exemple un pont fait de crânes sur lequel des lions s'assoient, ou des rochers de crânes sur lesquels différents animaux se tiennent), ou parfois ils animent l'arrière-plan de l'ensemble de l'oeuvre, comme par exemple dans les séries Monochrome ou Ensō. Ils peuvent même être le motif central à contempler.

Certaines des nouvelles peintures sont une citation du peintre japonais du XVIIè siècle, Ogata Kōrin dont les motifs de chrysanthèmes blancs ont profondément marqué Murakami (en 2009 une première série était montrée à la Galerie). Les fleurs se découpent sur des fonds à la feuille d'or ou de platine dans la plus pure tradition japonaise, ici sur des crânes cernés évoquant à nouveau les memento mori.

Les motifs abstraits dans les peintures de Murakami, qui composent parfois l'oeuvre entière, combinent des visions hypnotiques de phénomènes cosmiques avec les réminiscences de l'artiste de l'expressionnisme abstrait, ainsi que des citations d'artistes tels que Cy Twombly, Roy Lichtenstein et Sigmar Polke (dont le style est évoqué par l'utilisation des 'Ben-day dots').

Enfin, les visiteurs remarqueront les apparitions fréquentes du célèbre alter ego de Murakami, Mr. DOB, à la personnalité ambivalente, tantôt aimable, tantôt féroce, dans différents contextes, semblant se métamorphoser à son gré.

Takashi Murakami, docteur en peinture Nihonga, associe les techniques les plus modernes à la précision et la virtuosité de l'art traditionnel japonais. Inspiré des cultures manga et kawaii, son monde irrésistible est peuplé de personnages monstrueux et charmants, descendants facétieux des mythes passés. Sa théorie de l'esthétique Superflat qu'il introduit en 2001 lors de l'exposition trilogie dont il est le commissaire (et dont le titre du troisième volet, “Little Boy”, fait référence au nom de code donné à la bombe atomique lâchée sur Hiroshima en 1945) tente de brouiller les frontières entre art populaire et grand art ; elle étudie l'évolution de la condition du Japon post-Hiroshima, ainsi que les liens entre avant-garde, manga, anime et leurs prédecesseurs, les gravures sur bois Ukiyo-e. L'absence de perspective et la bi-dimensionalité de l'art japonais ancien s'infiltrent quel que soit le medium.

Depuis sa première exposition monographique hors du Japon organisée en 1995 à la Galerie Perrotin, Murakami est devenu l'un des artistes contemporains majeurs, et son travail a été présenté à l'occasion de nombreuses expositions personnelles dans des musées et des institutions artistiques à travers le monde, dont notamment “The Meaning of the Nonsense of the Meaning” (le titre de sa thèse de doctorat) à New York au Center for Curatorial Studies Museum, Bard College en 1999; MoMa PS1 à Long Island City, NY (2000); Grand Central Station en 2001; La Fondation Cartier et la Serpentine Gallery en 2002, le Rockefeller Center en 2003, la retrospective itinérante “©MURAKAMI” montrée successivement au Museum of Contemporary Art à Los Angeles en 2007, au Brooklyn Museum à New York, au Museum für Modern Art (MMK) à Frankfort, et enfin au Guggenheim Museum à Bilbao. En 2010, en France, le Château de Versailles a organisé une importante exposition personnelle de ses oeuvres à l'intérieur du château et dans ses jardins. En 2012, une rétrospective intitulée “Murakami-Ego” a été organisée par QMA à Al Riwaq Exhibition Hall, Doha, Qatar où figurait le chef d'oeuvre de 100 mètres “The 500 Arhats”. La collection personnelle d'oeuvres d'art de Murakami fut dévoilée pour la première fois au Yokohama Museum of Art au début de l'année 2016, dans une exposition intitulée “Takashi Murakami's Superflat Collection -From Shōhaku and Rosanjin to Anselm Kiefer-”

Vernissage de Murakami "Learning the Magic of Painting"
Takashi Murakami
“The Moon Over the Ruined Castle”, 2015
Acrylique, feuille de platine et d'or sur toile montée sur panneau de bois / Acrylic, platinum leaf and gold leaf on canvas mounted on wood panel
Ø 250 cm / Ø 98 7/16 inches
© 2015 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.
Courtesy Galerie Perrotin

[19:00-21:00] Vernissage d'Adrien Missika "Demain Amélioration"
Location:
Galerie Bugada & Cargnel
Cosmic
7-9, rue de l'Equerre
75019 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 71 72 73
Fax : +33 (0)1 42 71 72 00
Mail : contact@bugadacargnel.com
Internet Site : www.bugadacargnel.com
Description:
Vernissage le vendredi 9 septembre 2016, de 19h à 21h
Jusqu'au 12 octobre

La galerie Bugada & Cargnel est heureuse de vous inviter au vernissage de la deuxième exposition personnelle d'Adrien Missika à la galerie, intitulée "Demain Amélioration". L'artiste y présente un ensemble de nouvelles sculptures associant éléments naturels et technologies, qui lui permettent d'esquisser une cosmogonie personnelle. "Demain Amélioration" - dont le titre est emprunté au jargon météorologique -, est une exposition résolument optimiste, composée de propositions ouvertes et poétiques, dosant humour et simplicité, dans une tentative de réenchantement d'un espace-temps infini.

Vernissage d'Adrien Missika "Demain Amélioration"

[19:00] Vernissage de Bahia "Un_différent"
Location:
Marseille
Marseille
13000 Marseille
M° Gare SNCF Marseille Saint-Charles
France
Internet Site : www.marseille.fr
Description:
Vernissage de Bahia "Un_différent"

[19:00] Vernissage de Camille Rozoy «Brèche-fleur»
Location:
La Lucarne des Ecrivains
115, rue de l'Ourcq
75019 Paris
M° Crimée, RER E Rosa Parks
France
Phone : +33 (0)1 40 05 91 29
Mail : lalucarnedesecrivains@gmail.com
Internet Site : lucarnedesecrivains.free.fr
Description:
Un vernissage accompagné de lectures pour accueillir l'exposition « Brèche-fleur » autour de la maternité

Des pastels à l'huile de Camille Rozoy

Exposition du lundi 5 septembre au samedi 1er octobre 2016

[19:00] Vernissage de Chrit-Off
Location:
La Cantada II
13, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Parmentier, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 48 05 96 89
Mail : contact@cantada.net
Internet Site : www.cantada.net
Description:
Vernissage de Chrit-Off

[19:00-21:00] Vernissage de Guoqing Li "Route de la soie"
Location:
Galerie-Librairie Impressions
17, rue Meslay
75003 Paris
M° République, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Description:
Vernissage vendredi 9 septembre à partir de 19h

Exposition jusqu'au samedi 1er octobre 2016
Ouvert mercredi de 18h à 21h et samedi de 14h à 20h

Exposition de photographies de Guoqing Li : "Route de la soie"

La tribu Keriya s'est fixée dans un endroit reculé du désert du Taklamakan, aussi surnommé la "Mer de la mort".
L'explorateur suédois Sven Hedin a trouvé cette tribu en 1896 le long de la rivière Keriya dans le bassin du Tarim.
La tribu Keriya habite au fond du désert.
Ils ont une vie très primitive et complètement isolée du monde.
Le photographe Guoqing Li les a rencontrés dans ce désert, en essayant d'apprécier le sens et la culture de ce peuple.
Cette exposition présente des photographies de sa perception de la route de la soie en Chine.

Vernissage de Guoqing Li "Route de la soie"

[19:00-22:00] Vernissage de Mihael Milunovic
Location:
Galerie Médicis
Au Médicis
5, rue de Médicis
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 43 25 04 74
Mail : contact@aumedicis.fr
Internet Site : www.aumedicis.fr
Description:
par la galerie Marguerite Milin
galeriemargueritemilin@gmail.com
www.aumedicis.fr

Du 10 septembre au 15 octobre 2016
VERNISSAGE LE 9 SEPTEMBRE 19H-22H

Découvrez redécouvrez le travail de l´artiste Mihael Milunovic, Politique, sociologie, idéologie, histoire, littérature, cinéma, psychologie, représentation de fantasmes, pseudo mythologies irrationnelles...Voici les domaines d'intérêt de l'artiste plasticien et sculpteur Mihael Milunovic. Cherchant à révéler le sens caché des objets, à créer des ensembles visuels complexes, à mettre en question la réception du spectateur.

Vernissage de Mihael Milunovic
Who owns, china ink, pencil and lettraset on paper, 21x 29cm

[19:00-22:00] Vernissage de Patrick Prugne "Iroquois"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
47, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
La galerie Daniel Maghen est heureuse de proposer une exposition de Patrick Prugne à l'occasion de la parution d'Iroquois, sa nouvelle saga indienne (éd. Daniel Maghen).

Pour sa quatrième exposition, Patrick Prugne nous invite à découvrir les rives du Saint-Laurent et les terres boisées des contrées iroquoises à travers une cinquantaine de planches et d'illustrations grands formats. L'ensemble des originaux révèle une parfaite maîtrise de l'aquarelle qui nous plonge au cœur des grands espaces canadiens au gré de superbes ambiances. Le découpage, servi par des cadrages cinématographiques, nourrit une narration efficace et retranscrit à la perfection cette aventure en terre sauvage. Cette exposition marque une étape importante dans l'œuvre de Patrick Prugne qui s'affirme comme un artiste complet.

Daniel Maghen et Patrick Prugne sont heureux de vous convier au vernissage de l'exposition le vendredi 9 septembre, à partir de 19h.

Vernissage de Patrick Prugne "Iroquois"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Erotic Drawings"
Location:
Concorde Art Gallery
179, boulevard Lefebvre
75015 Paris
M° Porte de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 48 28 78 02
Mail : contact@concorde-art-gallery.com
Internet Site : www.concorde-art-gallery.com
Description:
du 10/09/2016 au 29/10/2016
Du lundi au samedi de 11h à 20h

Artistes : Didier Axterdam - Sébastien Brunel - Alric Cazal - Chrislen
Pierre Estable - Florine Pigny - Denis Verlaine - Veroski - Vinus - Yxes

Vernissage de l'exposition "Erotic Drawings"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Les Lumières de la Ville"
Location:
Galerie Jean-Baptiste Claudot
CECAS - Espace des Arts
144, avenue Jean Jaurès
Place Charles de Gaulle
93320 Les Pavillons-sous-Bois
M° Tram T4 Les Pavillons-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 41 55 12 80
Fax : +33 (0)1 48 02 15 30
Mail : espacedesarts@wanadoo.fr
Internet Site : www.espace-des-arts.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Les Lumières de la Ville"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Passeports"
Location:
Les éditeurs associés
11, rue de Médicis
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 36 81 19
Mail : edassocies@gmail.com
Internet Site : www.lesediteursassocies.com
Description:
Tout le mois de septembre sont exposées les photos d'Eric Facon qui a publié aux éditions Créaphis enfants de l'exil, où se mêlent paroles et portraits de filles et fils d'exilés politiques, de réfugiés chiliens.
Sont exposées en même temps les photos d'Olivier Pasquiers qui a publié chez le même éditeur merci aux travailleurs venus de loin.

Le vernissage/rencontre avec les photographes aura lieu le vendredi 9 septembre à 19h.

Vernissage de l'exposition "Passeports"

[19:00] Vernissage de l'exposition en hommage à Claude Bleynie
Location:
Hôtel de Ville de Levallois-Perret
Place de la République
92300 Levallois-Perret
M° Anatole France
France
Phone : +33 (0)1 49 68 30 00
Fax : +33 (0)1 47 31 26 73
Internet Site : www.ville-levallois.fr
Description:
Salons d'Honneur et Péristyle

Du samedi 10 au dimanche 25 septembre 2016

Artiste levalloisien (1923-2016) aux multiples talents, Claude Bleynie a eu une carrière exceptionnelle.
Après des études à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, il est élève auprès de très grands peintres tels André Lhote et Jean Souverbie. Il s'illustre tout d'abord en tant que céramiste, puis peintre cartonnier avec des tapisseries éditées à Aubusson, mais également en tant que créateur de décors et de costumes pour ballets au côté des plus grands noms de la danse.
Dans les années 1970, il crée les Métabiles, œuvres réalisées en inox et altuglas, avec lesquelles il connaît un succès considérable.
A partir des années 1980, Claude Bleynie se consacre à la peinture et au dessin, réalisant des portraits, mais également des dessins érotiques ou encore des caricatures d'hommes politiques.
Ses dernières créations conçues en bas-relief évoquent, avec humour, la futilité et la vanité de l'être dans la société.

Une exposition témoignant l'étendue du talent de cet artiste unique qui nous a quittés en mars dernier.

Vernissage de l'exposition en hommage à Claude Bleynie

[19:30] Vernissage d'Olivier Messas "Esprit Voile 2016"
Location:
Da Vinci Art
87, rue de Cléry
75002 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Bonne Nouvelle, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 83 56 35 04
Mail : vinciarts@hotmail.com
Internet Site : www.vinciarts.fr
Description:
peintures et sculptures tirées de la série "Esprit Voile 2016"

du 1er au 30 Septembre 2016
Le vernissage se tiendra le vendredi 9 Septembre à partir de 19h30.

http://www.artoliviermessas.com

Vernissage d'Olivier Messas "Esprit Voile 2016"

[19:30] Visite très privée de l'exposition de Michel Houellebecq « Rester vivant »
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
en compagnie de Pascale Consigny, célèbre peintre et décoratrice de cinéma


du 23 juin au 11 septembre 2016

Non pas une exposition « sur » Michel Houellebecq, mais une exposition « de » Michel Houellebecq : comment l'écrivain produit une forme qui participe à la réinvention de l'exposition en brouillant les cartes entre littérature et photographie, réel et fiction.

Poète, essayiste, romancier et réalisateur, Michel Houellebecq a un lien étroit avec la photographie, qui accompagne et prolonge sa réflexion depuis le début de sa carrière, et dont il fait souvent état dans ses romans.

L'exposition est un scénario qui conduit le visiteur au travers des obsessions de l'écrivain. Composée de sons, de photographies, d'installations et de films conçus par lui et par d'autres artistes invités (Robert Combas, Raphaël Sohier, Renaud Marchand et Maurice Renoma), elle offre ainsi une plongée dans le cerveau et le monde de ce créateur protéiforme qu'est Michel Houellebecq.

Commissaire : Jean de Loisy

Finissage de Michel Houellebecq « Rester vivant »







[20:00-23:00] Vernissage de l'exposition "Cromz + Guests"
Location:
Les Cuizines
Scène de musiques actuelles
38, rue de la Haute Borne
77500 Chelles
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 60 93 04 70
Mail : lescuizines@chelles.fr
Internet Site : www.lescuizines.fr
Description:
Pour démarrer la rentrée en beauté, Les Cuizines de Chelles acceuillent l'exposition "CROMZ + Guests" qui sera sous le signe du graffiti et de la couleur. Des surprises graphiques de plusieurs artistes savamment choisis complèteront son exposition solo.

CROMZ

Créateur du crew ACR avec Legalize en 2001, Cromz gravite surtout dans la banlieue sud où il donne dans la belle lettre et le personnage.

Etant attiré par toutes sortes de supports, il diffuse son blaze avec style plutôt que dans le vandal pur et dur. Influencé par le Seine St Denis style des 90's avec des artistes comme Vizion, les MCZ, les OBKOS ou encore les DMV, Cromz puise son essence créative dans la couleur et les effets graphiques.

Souvent présent avec Ozmek et Punter des VO, ses productions fleurissent partout, sans distinction de matières des supports sollicités, laissant à chacun un cadeau mural pour passer de meilleures journées.

Vernissage de l'exposition "Cromz + Guests"

[20:30] Soirée d'ouverture du cycle de cinéma indien
Location:
Musée Guimet
Musée National des Arts Asiatiques - MNAAG
6, place d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 56 52 53 00
Fax : +33 (0)1 56 52 53 54
Internet Site : www.guimet.fr
Description:
En présence du représentant de l'ambassade de l'Inde et du réalisateur Anup Singh
Entrée libre et gratuite sans réservation dans la limite des places disponibles


Le secret de Kanwar (Qissa)
Fiction d'Anup Singh, 2013, 1h49', vostf

1947, partition de l'Inde et création du Pakistan. Umber Singh, un père de famille Sikh, est contraint de tout abandonner et fuir son village. Son dernier espoir est d'avoir un fils comme héritier. Lorsque sa femme donne naissance à une quatrième fille, Umber décide d'élever cet enfant comme un garçon.
Le film aborde plusieurs thèmes chers au cinéma d'auteur indien : l'exil et le traumatisme de la partition de l'Inde, le poids des traditions et de l'honneur, l'autorité du père de famille et la condition féminine en Inde.
Festival de Vesoul 2014 - Mention spéciale du jury international, Prix INALCO

Dans le cadre de Namaste France

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés