Thursday, September 22, 2016
Public Access


Category:
Category: All

22
September 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Atelier Charal
Location:
Showroom Crèmerie de Paris
Hôtel de Villeroy
15, rue des Halles
9/11, rue des Déchargeurs
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 33 01 64
Mail : info@cremeriedeparis.com
Internet Site : www.cremeriedeparis.com
Description:
15 septembre - 28 septembre

Venez aiguiser votre goût pour la viande !
Ateliers dégustation, sessions de découpe ou apéros viande, des expériences gourmandes et inédites vous attentent !
Entrée libre et gratuite du mercredi au dimanche de 11h à 19h30

Atelier Charal

Fête nationale du Mali
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Proclamation de la République

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] Station des Contamines-Montjoie : Conférence de presse
Location:
Rugby Club
61, avenue Hoche
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 71 19 77
Mobile : +33 (0)6 16 68 17 10
Mail : lerugbyclub@gmail.com
Internet Site : www.lerugbyclub.fr
Description:
Dans le cadre de la promotion hivernale.

Confirmation de présence avant le 21 septembre :
Anne Thiriez 01 47 10 08 44 06 72 07 12 10 athiriez@revolutionr.com

13:00  
14:00 [14:00-22:00] Lancement FUBIZ TALKS 2016
Location:
Opéra national de Paris - Opéra Bastille
120, rue de Lyon
75012 Paris
M° Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 01 17 89
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
FUBIZ X TETRO offrent aux créateurs de la French Touch une tribune libre dans un écrin inédit, l'Opéra Bastille, et plongent le grand public dans les coulisses de démarches créatives.

Pour la 1ère édition de ces rencontres annuelles, la créativité contemporaine Made in France est célébrée sous toutes ses formes : architecture, graphisme, photographie, vidéo, mode, musique, design...



[16:00-21:00] Vernissage de Richard Tusseau "Ne vent ne voie"
Location:
Association Jour et Nuit Culture
9, place Saint-Michel
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Mobile : +33 (0)6 52 62 91 67
Mail : jouretnuit.collectifartistique@gmail.com
Internet Site : jouretnuitcollectifa.wix.com/jouretnuit
Description:
Du 20 septembre au 2 octobre

« La peinture s'est efforcée de dégager les voies multiples, et notre monde, en retour, lui a offert une grande avenue, monumentale, unique, et pour tous. Le peintre se retrouve à se demander comment il peut piloter son ambition artistique dans le flux vrombissant de l'artère culturelle… Certains cherchent leur style dans la marche forcée. Pourtant personne n'est attendu.
Je souhaite que la peinture renonce à étaler ses secrets et se défie des justifications et des prolongements. Alors, dans l'ombre du chemin, le vent passera peut-être le chant des mirabelles, le sourire de la pierre et de l'eau, les milles percées de lumière avec son œil empalé ».
L'exposition présente une œuvre riche et exigeante, œuvres sur papier, monotypes, réalisées dans l'atelier du Finistère, quelque part au bout du monde.​

Vernissage / Apéro :
- Jeudi 22 septembre 16h-21h
Exposition :
- Mardi 20 septembre 16h-21h - Dimanche 2 octobre

Vernissage de Richard Tusseau "Ne vent ne voie"




[17:30] Vernissage de l'exposition "Les cultures turques et ottomanes"
Location:
Centre Culturel Anatolie
77, rue La Fayette
75009 Paris
M° Cadet
France
Phone : +33 (0)1 42 80 04 74
Fax : +33 (0)1 42 80 61 12
Mail : cca-anatolie@wanadoo.fr
Internet Site : www.cca-anatolie.com
Description:
DU 22 SEPTEMBRE AU 15 OCTOBRE 2016
Du lundi au vendredi de 12h à 19h

Le Centre Culturel Anatolie oeuvre depuis plus de trente ans pour faire connaître les multiples facettes de la culture turque, et depuis 15 ans dans le cadre de la Semaine des cultures étrangères. Afin de rendre hommage au FICEP, mais aussi à son créateur, Robert Desbiens, fondateur du FICEP en 2002 et directeur du Centre culturel canadien, le CCA choisi d'organiser une exposition retraçant ses 15 dernières années de participation à la Semaine : La Tulipe, le bain turc, les objets du café, Ebru (le papier marbré), Karagöz (le théâtre d'ombres), le cinéma turc, la peinture contemporaine, l'architecture ottomane, la cueillette des roses, les fontaines d'Istanbul etc.

Vernissage le jeudi 22 septembre à 17h30

Vernissage de l'exposition "Les cultures turques et ottomanes"





[18:00-21:00] Dédicace et cocktail pour le livre "Sois belle et tais-toi"
Description:
Venez célébrer les coulisses de la beauté, les couloirs sombres du mannequinat et les croche-pattes sur les podiums ! Yeah ! Petits fours et blabla garantis

Librairie Valentin
16 Rue Valentin Haüy
75015 Paris

[18:00-21:00] Lancement de Bougainville Paris
Location:
Le Purgatoire - 54 Paradis
54, Rue de Paradis
75010 Paris
M° Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 48 78 77 13
Mail : contact@le-purgatoire-paris.fr
Internet Site : www.le-purgatoire-paris.fr
Description:
Nous serons heureux de vous présenter notre première collection de vestes.

[18:00-21:00] Signature du livre "Décrayonner"
Location:
Musée des Arts Décoratifs
Union centrale des arts décoratifs - UCAD
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Internet Site : www.lesartsdecoratifs.fr
Description:
Rencontre exceptionnelle avec Anne Valérie Hash et Fabrice Laroche à l'occasion de la signature du catalogue.
LA LIBRAIRIE DU 107 RIVOLI et les ÉDITIONS Lienart éditions ont le plaisir de vous inviter à rencontrer la créatrice Anne Valérie Hash et le photographe Fabrice Laroche à l'occasion de la signature du catalogue de l'exposition Décrayonner.
L'exposition, sous le commissariat de Sylvie Marot, se tient à la Cité de la dentelle et de la mode de Calais jusqu'au 13 novembre 2016.

Signature du livre "Décrayonner" - Anne Valérie Hash, Fabrice Laroche

[18:00-23:00] Vernissage : Prix AICA France de la critique d'art
Location:
Centre Culturel Canadien
5, rue de Constantine
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)1 44 43 21 90
Fax : +33 (0)1 44 43 21 99
Mail : info@canada-culture.org
Internet Site : www.canada-culture.org
Description:
La rétrospective des prix 2013-2016 et Klaus Speidel, lauréat 2015, présente Benjamin Hugard "Useful Abstraction"

Dans le cadre d'un partenariat exceptionnel avec la section française de l'Association internationale des critiques d'art, le Centre culturel canadien présente deux expositions mettant à l'honneur les lauréats du Prix AICA France de la critique d'art. D'une part, La rétrospective des prix 2013-2016 et, d'autre part, Klaus Speidel, lauréat 2015, présente Benjamin Hugard : Useful abstraction.

La galerie du rez-de-chaussée présente la rétrospective des performances filmées de tous les critiques d'art membres de l'AICA qui se sont produits en public selon le format chronométré du Pechakucha et devant un jury de pairs international pour défendre leur artiste depuis l'origine du Prix en 2013. Parmi cette quarantaine de critiques, on découvrira les prestations des lauréats Anne Tronche, Marie-Cécile Burnichon, Marc Lenot, Mathilde Roman, Klaus Speidel et Jens Emil Sennewald qui se sont illustrés en défendant le travail de Laura Lamiel, Miriam Cahn, Estefanía Peñafiel Loaiza, Émilie Pitoiset, Benjamin Hugard et Agnès Geoffray.

Le Centre culturel canadien présente une œuvre de chacun des artistes défendus par les lauréats. L'exposition met ici l'accent sur le rôle du critique d'art, comme sur la multiplicité de personnalités, d'approches, de tons, ainsi que sur la relation privilégiée entre l'artiste, choisi parmi tous les possibles, et le ou la critique d'art qui le défend. Le Prix donne un éclairage tout à fait singulier sur la diversité et le dynamisme de la scène artistique en France, toutes cultures confondues.

Dans la galerie du 1er étage, Klaus Speidel, lauréat du Prix AICA France 2015, présente Benjamin Hugard. Avec Useful abstraction, Speidel et Hugard poursuivent l'exploration des dispositifs de construction d'images et des systèmes de représentation qui sont au centre de leurs recherches respectives. L'exposition confronte la notion d'auteur à ses limites à travers deux ensembles : Le Corridor de Vasari, une série d'autoportraits révélant une main-d'œuvre chinoise généralement anonyme et invisible, et un ensemble de tableaux abstraits mettant en lumière ces fonds « utiles » de la photographie publicitaire de produits conçus pour être les simples faire-valoir des objets phare du commerce mondialisé. L'artiste s'approprie ici le travail des artisans de l'ombre tout en leur donnant paradoxalement, et le temps de ce projet collectif, un rôle de premier plan qui contredit la nature même de leur travail. Le livre produit par l'AICA France et RVB Books à l'occasion du Prix est présenté dans l'espace d'exposition tel une œuvre au statut incertain. Objet conceptuel en soi, il est réalisé à partir d'images rejetées choisies à même le fonds d'un grand photographe publicitaire belge, Jean-François De Witte. La présence de l'ouvrage prolonge le questionnement sur l'auteur et la frontière entre art et non-art qui relie les différentes propositions.

Expositions présentées du 23 septembre au 22 octobre
Horaires d'ouverture :du lundi au vendredi de 10h à 18h

Ouvert exceptionnellement pour la Nuit blanche le samedi 1er octobre de 18h à minuit et à l'occasion de la FIAC le samedi 22 octobre de midi à 18h

Vernissage : Prix AICA France de la critique d'art

[18:00-22:00] Vernissage d'Arthur Aillaud
Location:
Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne
12, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 29 97 52
Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88
Fax : +33 (0)1 42 71 39 75
Mail : contact@galeriemhlfd.com
Internet Site : www.galeriemhlfd.com
Description:
22 septembre - 29 octobre

Catalogue de l'exposition - Texte d'Alain Berland

http://www.arthuraillaud.com

Vernissage d'Arthur Aillaud

[18:00-21:00] Vernissage d'Elisa Ritter
Location:
Montreuil
93100 Montreuil
M° Robespierre, Croix de Chavaux, Mairie de Montreuil
France
Internet Site : www.montreuil.fr
Description:
Intuitive déco
17 rue du capitaine Dreyfus (ancienne rue du Général Gallieni)

"Elisa Ritter est une photographe française, originaire de Bourgogne et basée à Paris, elle a étudié les arts appliqués à Longchamp, l'humanitaire à Dijon et la photographie à Paris.
Son parcours explique sa diversité photographique à travers laquelle elle essaye de créer une connexion entre le spectateur et elle, mais aussi d'ouvrir d'autres regards sur la relation qu'entretient l'homme avec la nature.
Sur un caractère poétique, elle tente de réveiller en nous le lien intime qui nous relie les uns aux autres. Par son travail, elle aimerait marquer l'importance de la beauté au travers de la nature, ce qui s'en dégage, nos émotions, nos sensations, nos questionnements sur l'existence du monde qui nous animent quotidiennement. À l'heure où le monde moderne ne cesse de s'accélérer, elle essaye de se pencher sur la beauté des êtres, du vivant, sur leurs ressentis, leurs impressions. Prendre le temps d'observer, prendre le temps de comprendre. Ainsi, dans ses images, on peut retrouver une certaine dureté, mais aussi douceur, féminité, faiblesse, force, animosité... Autant de paradoxes qui reflètent le parcours mouvementé de la vie mais aussi la magnificence dont elle fait part."

Vernissage d'Elisa Ritter

[18:00-20:30] Vernissage d'Ernest Engel-Pak et Yves Guérin
Location:
Galerie Arnoux
27, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 46 33 04 66
Fax : +33 (0)1 46 33 25 40
Mail : galeriearnoux@noos.fr
Internet Site : www.galeriearnoux.fr
Description:
Ernest Engel-Pak
peintures des années 30 à 60

Yves Guérin
sculptures

Vernissage d'Ernest Engel-Pak et Yves Guérin
Vernissage d'Ernest Engel-Pak et Yves Guérin

[18:00-22:00] Vernissage de Catherine Théry "On ira toutes au paradis"
Location:
Teodora Galerie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 77 17 28 45
Mobile : +33 (0)6 07 08 86 51
Mail : angelaghezzi@hotmail.it
Internet Site : www.teodora.fr
Description:
jusqu'au 26 novembre 2016

œuvres de l'artiste photographe plasticienne Catherine Théry

Comme la pipe de Magritte n'est pas une pipe, la Barbie de Catherine Théry, n'est pas une Barbie.. A méditer" A.L Peressin. extrait de l'Officiel des Galeries et Musées sept 2016.

Vernissage de Catherine Théry "On ira toutes au paradis"

[18:00-21:00] Vernissage de Dominique Pouzol "Dans l'antre du dragon"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
du 20 septembre au 1er octobre

Du 20 septembre au 1er octobre 2016, la galerie du Crous de Paris présente Dans l'antre du dragon, une exposition de Dominique Pouzol.

Né en 1981 à Paris, Dominique Pouzol décline un univers monstrueux composé de créatures mystérieuses, inquiétantes ou absurdes. Un de ses motifs réccurents est la gueule hurlante de Bacon, faisant référence à une bouche autonome, dissocier du reste du visage.

Travaillant essentiellement sur papier kraft, l'artiste vernit parfois ses feuilles pour les rendre rigides et transludices ou joue en les fragmentant pour composer des scènes en patchworks.

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Louis Fromenty "RAM 1.0"
Location:
Galerie Lee
9, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 14 98
Fax : +33 (0)1 43 25 14 98
Mail : leegalerie@gmail.com
Internet Site : www.galerielee.com
Description:
du 21 septembre au 1er octobre

RAM 1.0 (Random Access Memory)

Ce n'est pas tant dans l'admiration que Jean-Louis Fromenty porte à l'œuvre graphique d'Henri Michaux que dans son cruel recueil de textes « La vie dans les plis », qu'il faudrait chercher une parenté aux papiers déployés que la Galerie Lee accroche aujourd'hui. Mais de quoi a bien pu souffrir Fromenty pour en arriver ainsi, comme Michaux, à se percher dangereusement sur la crête qui départage humour et cruauté ? Eh bien, sans doute, comme « l'athlète de la souffrance » Fromenty a-t-il pâti, lui aussi, d'être « né troué ou d'avoir à mourir ».

Enfant, une jambe affaiblie par la polio se muscle sur un petit vélo jaune. En rentrant de l'école, il se fait traduire les « stupid boy » que lui balancent les petits Américains d'après guerre. Il s'adapte ensuite aux pérégrinations d'un père militaire, pilote d'avion. À Tahiti, un paradis en petite tenue où il apprend le vaste reste : touffeur de l'air chargé de l'odeur du tiare, mixité du lycée, navigation à voile, aubes et aurores tropicales... tandis que son père perfore innocemment les nuages atomiques.

C'est à Paris, à L'École Spéciale d'Architecture, qu'il renonce à devenir poète génial, genre Rimbaud, pour devenir artiste têtu. L'homme se découvre méthodique, obstiné, coupant les cheveux en quatre selon des procédures auxquelles il se conforme avec la plus grande rigueur. Bien sûr, on peut songer aux modes d'emploi de Pérec et aux détours d'espace des Pérec/rinations.

Mais Fromenty, aujourd'hui, ne coupe rien, il plie, ou plutôt il froisse. Il froisse, en se concentrant, du papier en boules. Mais attention, pas n'importe lequel et pas n'importe comment ! Le plieur avisé sélectionne minutieusement son matériau chez Ingres, chez des papetiers de l'Empire du Milieu ou celui du Soleil Levant pour qu'il réagisse à sa trituration au malaxage... de façon qu'il puisse ensuite accomplir le rituel de son défroissage : les plis venant alors s'offrir à l'encre de Chine posée sur le papier avec la fine pointe d'une plume, pinceau ou feutre japonais.

La grosse boule de papier défroissée par Fromenty approche alors la solution de l'une des questions de géographie posées sournoisement jadis aux collégiens par Jean Tardieu dans ses fameux « Petits problèmes du Professeur Frœppel » : « Déployez à plat le relief de la Suisse et calculez la superficie ainsi obtenue. » Le papier déployé puis surligné par Fromenty, c'est comme la Suisse que Tardieu nous révèle en l'aplatissant. Une campagne, une ville, un réseau de chemins qui se dévoile dans sa mise à plat. Un maillage de synapses auquel Fromenty donne le nom de RAM 1.0, se référant à la Random Access Memory des mémoires d'ordinateur. Multiples passages de crêtes ou de vallées. Innombrables facettes plus ou moins pentues renvoyant au spectateur une lumière chatoyante dont l'intensité et la couleur sont modelées par le grain du papier au gré de leurs orientations et de leurs inclinaisons et des caprices de la météorologie, des frémissements de baromètre et de l'heure du jour. Les papiers déployés de Fromenty prennent ainsi leur envol sous l'effet de la lumière.

Jean Delmas

Vernissage de Jean-Louis Fromenty "RAM 1.0"

[18:00-21:00] Vernissage de Jerry Berndt "Beautiful America 1960 - 1980"
Location:
In Camera galerie
21, rue Las Cases
75007 Paris
M° Solférino
France
Phone : +33 (0)1 47 05 51 77
Mail : contact@incamera.fr
Internet Site : www.incamera.fr
Description:
22 septembre - 22 octobre 2016
Prolongation jusqu'au samedi 19 novembre
Vernissage le jeudi 22 septembre de 18h à 21h

Trois ans après The Combat Zone, la galerie in camera présente Beautiful America de Jerry Berndt. En une vingtaine de tirages en noir et blanc, renaît l'Amérique des années Vietnam et de Bob Dylan. Il y a de la fermeté chez Jerry Berndt, né en 1943 à Milwaukee (Wisconsin) et mort en 2013 à Paris (France), laquelle donne de la clarté à sa photographie. C'est une lumière indirecte, assez austère, qui structure et enracine son sujet d'une manière extrêmement lucide.

Cette maîtrise du réel est l'un des atouts de Jerry Berndt. Elle lui permet de rester à distance, ou plutôt, car il ne s'agit pas ici d'un voyeur qui se protégerait derrière son objectif, elle lui évite toute tentation inadaptée à la situation. Pas de bouclier de larmes. Ou de cambriolage des âmes. Même lorsqu'il est à Haïti (1986-1991), il ne cherche pas à légitimer sa présence par des effets dramatiques.
Jerry Berndt est un veilleur. Il n'attend pas l'instant décisif, mais quelque chose de plus imperceptible. Peut-être ce moment de flottement, juste avant le tumulte. Tout jeune étudiant, il s'est battu pour une certaine idée de l'Amérique. « Profondément américain », il a aimé l'Europe, et Paris, où il s'installe en 1998, même s'il s'y sentait comme « un réfugié culturel ».
Cet autodidacte s'est engagé dans la photographie avec ferveur, loin du droit chemin imaginé par les ténors de l'argentique. En marge. Off America. On se souvient de sa série The Combat Zone, du nom du quartier chaud de
Boston (Massachusetts). Sexe, solitude, ségrégation. Et ce désir d'être en vie à n'importe quel prix. Comme les personnages d'un film de John Cassavetes, se saoulant à mort et renaissant aussitôt, entre boîtes de nuit, fous- rires et dialogues chuchotés. L'amour improvisé sur le trottoir.

Les tirages aujourd'hui présentés par la galerie in camera proviennent de cette série faite à Boston, de 1967 à 1970, et de son long travail dans son pays natal, Beautiful America. Un titre teinté d'une douce ironie, qui révèle la cartographie spacieuse de Jerry Berndt (de New York à Los Angeles), sa résistance à la banalité, son esprit pacifique et le soin avec lequel il éditait ses photographies. Il avait aussi le goût du laboratoire, comme le souligne Marie-Pascale Lescot, sa compagne : « Je crois que c'est l'endroit où il trouvait le point d'équilibre : à l'abri du monde extérieur et de son bavardage ; le noir, le rouge, le silence en compagnie de ses amis Coltrane, BB King, Monk et Parker et ses archives qui remontaient lentement à la surface. La chambre magique, savante, absolument familière. »

Attention à l'ours, répétait Emma, la grand-mère de Jerry, tu peux le manger - ou il peut te manger. Il y a toujours ce défi dans les photographies de Jerry Berndt. Plutôt que d'être dévoré tout cru, regarde devant toi. Pas question de baisser les yeux, il faut faire face. Un lapin tout sourire au carrefour. Un fauteuil abandonné sur l'herbe, lourd de mille empreintes. Un homme en costume, seul, comme après le déluge. À chaque coup, ce faux chasseur d'ours et vrai photographe dirige sa partition.
Composée entre 1960 et 1980, Beautiful America ne révèle pas les recoins anecdotiques d'un pays si légendaire qu'il paraît être un labyrinthe de clichés. C'est une approche à hauteur d'homme. Des éclats de solitude. Le chant continu de la majorité silencieuse. Avec Beautiful America, Jerry Berndt quitte le monde clos des Bars, et extériorise sa vision d'une nation d'immigrants .

Brigitte Ollier, juillet 2016

Les photographies de Jerry Berndt font partie des collections du Museum of Modern Art (New York), de l'International Center of Photography (New York), du Museum of Fine Arts (Boston), de la Bibliothèque Nationale (Paris) et d'autres institutions. Jerry Berndt a reçu plusieurs bourses et remporté de nombreux prix pour la qualité de son travail. Il a enseigné la photographie à l'Art Institute de Boston et à l'Université du Massachusetts.

Vernissage de Jerry Berndt "Beautiful America 1960 - 1980"
Beautiful America, Detroit, 1972 © Jerry Berndt

[18:00-21:00] Vernissage de Judith Colin "NOUS NAVIGUONS"
Location:
Galerie Documents 15
15, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 46 34 38 61
Mail : info@galeriedocuments15.com
Internet Site : www.galeriedocuments15.com
Description:
du 23 septembre au 29 octobre

[18:00-21:00] Vernissage de Martin Campos "Fragments"
Location:
Laurence Esnol Gallery
7 & 22, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain des Près
France
Phone : +33 (0)1 46 33 47 01
Fax : +33 (0)1 43 26 23 14
Mail : info@laurenceesnolgallery.com
Internet Site : www.laurenceesnolgallery.com
Description:
22 rue Bonaparte

Du 23 septembre au 28 octobre 2016, Laurence Esnol Gallery présente la première exposition européenne du peintre Martin Campos.

Artiste américain, résidant à Philadelphie, Martin Campos décide sur le tard de consacrer sa vie à la création. Sa formation initiale en Histoire de l'Art aura servi de révélateur et libéré la formidable énergie créatrice qui vit en lui depuis toujours.

Energie. Voilà le premier mot qui vient à l'esprit lorsque l'on se trouve face aux œuvres de Martin Campos. Tout est vie, jaillissement. Les couleurs et les corps s'entrechoquent dans d'ambitieuses compositions dont l'architecture semble vouloir repousser les limites physiques de la toile.

Omniprésent dans l'œuvre de l'artiste, le corps féminin en est le fil rouge. Loin de toute représentation mièvre, les corps sont affirmés, dignes, d'une puissance totémique. Ils reflètent, tel un miroir, la part féminine de l'artiste et sa force génératrice et créatrice, même matricielle.

D'origine espagnole, équatorienne, mexicaine, Martin Campos grandit entouré de femmes. Ce gynécée familial est éminemment constitutif de son identité. L'artiste rejette l'archétype du mâle dominant hispanique et célèbre dans ses peintures la Femme multiple et universelle, l'éternelle muse...

Les mouvements de l'art sont un écho à ceux de sa vie. Le trait, aussi juste que libre, est sensuel et ferme. Un élan spontané, fait de ruptures et de rebond, étire les corps et les fragmente pour mieux les faire régner sur un royaume de couleurs.

Vernissage de Martin Campos "Fragments"

[18:00-22:00] Vernissage de Pakman
Location:
Gallery 21 Dauphine
Gallery Twenty One
21, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 70 17 52 32
Mail : g21paris@icloud.com
Description:
Vernissage de Pakman

[18:00-21:00] Vernissage de Patrice Valota "AQUARIUS"
Location:
Galerie Koralewski
92, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 77 48 93
Mobile : +33 (0)6 63 78 89 44
Mail : galerie.koralewski@orange.fr
Internet Site : www.galeriekoralewski.com
Description:
Vernissage le jeudi 22 septembre à partir de 18 heures
Exposition du 22 septembre au 22 octobre 2016

« Patrice Valota sonde les profondeurs marines mais il ne s'agit pas d'une exploration océanographique, un « Vingt mille lieues sous les mers » peint à la cire. Il s'agit de sonder la mer qui est en nous ; celle qui appartient à nos rêves, à nos peurs, à nos imaginations. Une mer qu'il réinvente et qu'il peuple de créatures arrachées aux fosses les plus profondes et les plus énigmatiques des océans. C'est un monde où la lumière se décline dans l'infini des bleus, s'éclaire dans les verts, où les couleurs s'allient, se disputent l'arc-en-ciel et finalement explosent en vagues transparentes sur la toile. Un monde où il faut apprendre à distinguer l'être de l'animal comme l'animal du végétal ; où des algues humaines croisent des poissons-sirènes et des hippocampes qui, vraisemblablement, parlent comme parlent les Houyhnhnms, ces chevaux philosophes des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift.
Les œuvres de Patrice Valota nous plongent - littéralement ! - dans un univers autre, d'une singularité d'autant plus absolue qu'il paraît familier au premier coup d'œil. Nous sommes sur l'eau, nous sommes sous l'eau : illusions ! En réalité nous sommes face à nous-mêmes, confrontés à notre origine et à notre futur avec pour seule gouverne l'émotion qui nous saisit, l'image qui nous interroge. La peinture de Patrice Valota est une peinture fantasmagorique où chaque détail compte autant que l'ensemble du tableau, une peinture où il faut s'immerger au risque de se perdre pour mieux se retrouver. »
Gérard Mordillat, 5 août 2016

"Valota travaille la cire, un matériau souple et extrêmement malléable qu'il utilise comme un véritable virtuose. La cire offre toute sa délicatesse et sa transparence au toucher de la flamme de son chalumeau. Elle absorbe les couleurs, les transcende, elle est vivante et sensuelle. Les tonalités sont obtenues avec des harmonies où la lumière joue avec l'obscurité. La matière lisse et épaisse de la couche picturale compose l'ossature du tableau. Les couleurs semblent donc conspirer dans des accords chromatiques remarquables. Cette façon de procéder rappelle le délicat travail des artistes de la Renaissance et de la technique de tempera à l'œuf, en glacis successifs, ainsi que les anciens Portraits du Fayoum réalisés à l'encaustique et à la cire d'abeille. C'est le secret de Valota, son privilège. Il procède comme un biologiste, un alchimiste."
José Alvarez extrait de la monographie VALOTA «Wax» (Editions du Regard, 2012)

Vernissage de Patrice Valota "AQUARIUS"

[18:00-20:00] Vernissage de Paul-Armand Gette "Turkish Delights"
Location:
Galerie de France
54, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 38 00
Fax : +33 (0)1 42 74 34 67
Mail : info@galeriedefrance.com
Internet Site : www.galeriedefrance.com
Description:
Vernissage de Paul-Armand Gette "Turkish Delights"

[18:00-21:00] Vernissage de Vera Molnar "1% de désordre..."
Location:
Galerie Berthet-Aittouarès
14&29, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 09
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : contact@galerie-ba.com
Internet Site : www.galerie-ba.com
Description:
1% de désordre, ou la vulnérabilité de l'angle droit

Vernissage jeudi 22 septembre à 18h
Exposition 22 septembre - 29 octobre 2016

Catalogue préfacé par Serge Lemoine

Cette exposition est un hommage à une grande dame de l'abstraction concrète, pionnière de la peinture assistée par ordinateur. A travers un choix d'œuvres, l'exposition met en évidence le processus si particulier de Vera Molnar. Ces 60 ans d'art peuvent se définir comme une chaîne d'évènements. Une « ligne » ininterrompue et intemporelle formée de va-et-viens entre le passé et aujourd'hui, entre réflexion, crayonnage, codage, extraits des journaux intimes - et dessins à la table traçante, œuvres numériques, peintures sur toile. Des œuvres portent souvent deux dates, celle de la genèse et celle de l'aboutissement. De cette œuvre géométrique qui paraît ne laisser aucune place au désordre, elle révèle un léger décalage qui en fait le charme, l'aspect si fortement humain.
Cette artiste de 92 ans, née en Hongrie, s'installe à Paris au lendemain de la guerre, en 1947, avec François Molnar son époux qui abandonnera la carrière artistique pour se consacrer à la recherche scientifique ; art optique. Elle présente son travail à Sonia Delaunay qui l'encourage à poursuivre… En 1959 Vera invente la « machine imaginaire » et devient la pionnière de la pratique de l'art assisté par ordinateur. Tout le monde trouvait cela complètement insensé, grotesque, quasiment immoral, essayer de coupler une machine froide et inhumaine avec cette chose si profondément humaine qu'est l'art. (V.M) Jésus Soto lui présente François Morellet avec qui elle se lie d'une amitié solide. Dès 1960 ils participent ensemble à la création du Centre de Recherche Visuel (CRAV). Puis en 1967 ils créent le groupe Art et informatique à l'institut des sciences de l'art à Paris. Ils resteront liés toute leur vie.

Vernissage de Vera Molnar "1% de désordre, ou la vulnérabilité de l'angle droit"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Bad at sports"
Location:
Pantin
Pantin
93500 Pantin
M° Hoche, Eglise de Pantin, RER E Pantin
France
Internet Site : www.ville-pantin.fr
Description:
ChezKit
17, rue du chemin de fer 93500 Pantin
M7 Aubervilliers - Pantin - Quatre Chemins
Tram 3b Ella Fitzgerald - Grands Moulins de Pantin
Rer E Pantin
www.chezkit.fr

VERNISSAGE / jeudi 22 septembre 18h-22h
EXPOSITION / du 23 au 25 septembre 14h-20h

AVEC /
Alderic Trevel
Anne-Charlotte Finel
Anne-Charlotte Yver
Sandra Aubry & Sébastien Bourg
Axel Roy
Coline Cuni
Coraline De Chiara
Gwendoline Perrigueux
Kirill Ukolov
Laura Buttons
Ronan Le Creurer

COMMISSARIAT /
Marie Gayet et Célia Nkala

TEXTE /
Florian Gaité

Contre-manifestation à une plasticité victorieuse, Bad at sports dessine un parcours de (mauvaise) santé entre des figures défaites.

A contrepied de l'injonction à la performance, symptomatique des sociétés néolibérales, l'exposition met en valeur le laisser-aller d'oeuvres dont la mollesse ou l'aspect lacunaire contredit tout triomphalisme esthétique. Au risque assumé de décevoir les attentes, les douze artistes réunis renoncent ici à la virtuosité pour mieux éprouver le potentiel formel du mal assuré. L'informe agit alors comme le moyen d'une création indisciplinée, borderline, qui s'émancipe à double titre de l'autorité des conventions.
D'une part, traits libres, matières sans tenue et structures précaires laissent s'exprimer sans entrave la vitalité des oeuvres au détriment des critères habituels de reconnaissance.
De l'autre, en tant que marqueurs de l'art depuis la modernité, les motifs amorphes contestent les normes académiques et leurs catégories mortifères, réinterprétant l'histoire de l'art avec une certaine ironie. Dans les deux cas, la genèse des formes paraît advenir comme par effraction, en dérégulant l'économie ordinaire des représentations.

Parade dérisoire pour oeuvres de dégonflés, Bad at sports regroupe ainsi des travaux essentiellement marqués par le manque, le trouble et une dose d'irrévérence, qui se jouent, au sens propre comme au figuré, des tensions entre gravité et
légèreté. [...]

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Namasté France"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Hall du 1er et Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Du 22 septembre au 5 octobre
Vernissage le jeudi 22 septembre à 18h

A l'occasion de Namasté France, plongez dans un univers artistique hors du commun où la peinture indienne sera mise à l'honneur. De l'art contemporain, aux femmes du Mithila, découvrez les peintures originaires de l'Inde et sa véritable culture.

Organisée par l'association Les Comptoirs de l'Inde

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Traduire, c'est trahir. Vol I."
Location:
Galerie Nivet-Carzon
2, rue Geoffroy l'Angevin
75004 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 54 29 30 10
Mobile : +33 (0)6 73 87 76 83
Mail : contact@nivet-carzon.com
Internet Site : www.nivet-carzon.com
Description:
TRADUIRE, C'EST TRAHIR. Vol. I
TO TRANSLATE IS TO BETRAY. Vol. I

Artists: Benoît Aubard, Babi Badalov, Bady Dalloul, Esmeralda Kosmatopoulos, Ekaterina Vasilyeva, Hanna Zubkova

Curated by: Azad Asifovich & Sasha Pevak

Opening 22.09.16 > 18h00
Show 22.09.16 > 02.10.16

Le titre 'Traduire, c'est trahir' reprend l'expression italienne « traduttore, traditore [1] », signifiant que la traduction n'est jamais identique à l'œuvre originale. La version acceptée et paradoxale en français de cette figure de style [2] peut tout de suite ouvrir la voie à une polémique sur la traduction. Dans le premier volume de 'Traduire, c'est trahir', les artistes et les curateurs s'interrogent sur la traduction et l'interprétation des textes et des œuvres plastiques. L'exposition met ainsi en exergue la relativité de ces procédés, à la lumière des contextes et des identités culturels, sociaux, politiques et historiques multiples.

Nous avons l'habitude de percevoir la traduction comme un texte secondaire par rapport à l'original. Cependant, ce n'est qu'à l'époque de la Renaissance que ces rapports entre le texte et sa traduction se sont établis en Occident. Auparavant, selon Antoine Berman, « traduire n'était qu'une forme, elle-même plurielle, de l'incessant ré-arrangement textuel [3] » des ouvrages qui, eux, n'étaient pas non plus figés pour toujours. On pense, entre autres, à la tradition orale antique, ou bien, à des contes, fondés souvent sur des sujets migrants, voyageant d'un peuple à l'autre. Dans le travail 'Quatorze degrés de séparation' de l'artiste Esmeralda Kosmatopoulos, la tradition orale antique est réactualisée à l'aide de la technologie. Dans cette pièce sonore, le texte épique de l'Odyssée d'Homère se détache progressivement du sens initial et se décompose en poèmes surréalistes, au gré de plusieurs traductions hasardeuses par un logiciel en ligne. A la fin, les sept bandes sonores démontrent le voyage du texte d'Homère à travers le temps, les différences vernaculaires et les relativités culturelles.

L'artiste Bady Dalloul propose une adaptation contemporaine de fables animalières « Kalîla wa Dimna ». Classique de la littérature arabe, ce recueil tire son « origine » d'une épopée indienne - le Pantchatantra - composée aux alentours du IVe siècle. La version arabe [4] datant du VIIIe siècle a obéi aux préoccupations de l'époque et a été consacrée d'une part à l'éthique politique et à la conception du pouvoir, d'autre part au savoir nécessaire à l'homme pour bien se conduire sur terre et assurer son salut dans l'au-delà. Ce texte traduit dans plusieurs langues, a inspiré de nombreux écrivains, dont Jean de La Fontaine pour ses Fables. Chez Bady Dalloul, les histoires allégoriques sur des animaux sont collectées dans des cafés japonais. A travers le texte réécrit en anglais et les illustrations redessinées, l'artiste fait un lien entre les sujets archétypes et notre quotidien, comme le furent en leur temps chacune des versions précédentes.

La déconstruction et la recomposition de textes est au cœur de la pratique de Benoît Aubard. Empruntant des techniques de la génération beatnik, dont celle du cut-up, l'artiste produit de nouveaux textes, teintés de mélancolie et de désespoir, et qui mêlent des sources multiples. Les ouvrages littéraires, les textes publicitaires, la signalétique urbaine s'entrelacent dans un flux textuel de Benoît Aubard rendant les textes « originaux » méconnaissables. Pour Traduire, c'est trahir, c'est le livre d'Apocalypse qui devient la source pour le cut-up poétique de l'artiste. Ce choix qui met en lumière l'ambiguïté d'interprétations du dernier livre du Nouveau Testament, fait également un commentaire sur des manipulations qu'ont subies les textes sacrés chrétiens au fil des époques.

Le contexte global, dont celui du dit « monde de l'art Occidental », met tout artiste contemporain devant la nécessité d'intégrer la langue anglaise dans sa pratique. Le travail multilingue de l'artiste et poète Babi Badalov met en scène l'interpénétration du local et du global, telle qu'elle est vue par une personne nomade. Migrant, réfugié ou voyageur, elle se retrouve ainsi face à la nécessité d'une réintégration continue. Les jeux de mots de Babi Badalov qui éprouvent les limites du langage, font croiser les expériences personnelles de l'artiste, réfugié politique en France, avec l'actualité mondiale et produisent des chocs culturels inattendus.

Partant de la tradition de l'art contextuel, les artistes Ekaterina Vasilyeva et Hanna Zubkova, dans leur performance 'Axe de révolution' étudient les différences entre les contextes occidentaux et russes. Réalisée à Moscou en 2014, la performance qui durait environ dix-sept heures, consistait à traverser à pieds la capitale russe en ligne droite, du point le plus au sud jusqu'au point le plus au Nord, en portant sur les épaules un profil métallique. Suite à une transposition linguistique [5], l'action qui a eu lieu quelques mois après l'annexion de la Crimée dans une ambiance politique très tendue, a été reçue en Russie comme incarnant une forme d'activisme politique et cela, malgré le Manifeste officiel publié par les artistes la veille de la marche.

Sasha (Alexandre) Pevak

[1] - Littéralement « traducteur, traître ».
[2] - On appelle cette figure de style « paronomase ».
[3] - Antoine Berman, « De la translation à la traduction », TTR : traduction, terminologie, rédaction, vol. 1, n° 1, 1988, p. 28.
[4] - Réalisée par Ibn al-Muqaffa'.
[5] - 'Axe de révolution' était traduit en russe comme Революционная ось, ce qui créait une ambiguïté entre les expressions « axe de révolution » et « axe révolutionnaire ».

[18:30-22:30] Cocktail d'inauguration du Diwali
Location:
Rueil-Malmaison
92500 Rueil-Malmaison
M° RER A Rueil-Malmaison
France
Internet Site : www.mairie-rueilmalmaison.fr
Description:
Le Diwali, restaurant de Haute Gastronomie Indienne, fête son ouverture et organise un grand et beau cocktail d'inauguration.

Cocktail d'inauguration du Diwali

[18:30-21:00] Lancement et vernissage "Le Musée de poche en pyjamarama"
Location:
Le Musée de Poche
2, rue Auguste Barbier
75011 Paris
M° Goncourt, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 07 25 08
Mail : contact@museedepoche.fr
Internet Site : www.museedepoche.fr
Description:
Exposition du 21 septembre au 28 octobre 2016

Illustrations originales de Frédérique Bertrand du nouvel album "Le Musée en pyjamarama" animé en ombo-cinéma par Michaël Leblond aux Editions du Rouergue.

Lancement et vernissage de l'exposition, jeudi 22 septembre, en présence des artistes
Sablés décorés et petites douceurs de Vanessa Vinh

Lancement et vernissage "Le Musée de poche en pyjamarama"

[18:30-22:00] Suzie Winkle x Charlotte Lapalus
Location:
Centre Commercial
2, rue de Marseille
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 42 02 26 08
Mail : contact@centrecommercial.cc
Internet Site : www.centrecommercial.cc
Description:
Depuis 2010, la marque SUZIE WINKLE nous propose des pièces réalisées avec amour.
Sa créatrice Laury Aragües revisite le féminin-masculin pour une allure bohème parisienne.

Présentée par Centre Commercial depuis ses débuts, SUZIE WINKLE propose de célébrer la rentrée avec la photographe Charlotte Lapalus, talent émergent de la photographie française.

Centre Commercial vous invite à découvrir la nouvelle collection Automne-hiver 2016 de SUZIE WINKLE autour d'une exposition de la photographe Charlotte Lapalus.
Pour ce soir, les filles inviteront les garçons à danser.

[18:30-21:00] Vernissage de Valentine Esteve "Panoramiques"
Location:
Le Salon H
6/8, rue de Savoie
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Michel, Pont Neuf
France
Mobile : +33 (0)6 80 17 65 47
Mail : contact@salonh.fr
Internet Site : www.salonh.fr
Description:
Vernissage jeudi 22 septembre à partir de 18h30
Exposition du 23 septembre au 29 octobre
du mardi au samedi - 14h30 à 19h et tous les jours sur rdv

Pour son exposition de rentrée le Salon H a souhaité s'engager auprès de la jeune création, en présentant le travail d'une artiste qui a su nous convaincre par la force et l'ampleur de son geste.
De grands formats à l'acrylique rehaussés à l'encre, invitent à s'immerger dans des paysages foisonnants qui sortent du cadre pour envahir l'espace de la galerie.

Vernissage de Valentine Esteve "Panoramiques"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "#FUSION œuvres à 4 mains"
Location:
Espace Maxime D
4, rue des Guillemites
4, rue des Guillemites
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Description:
Vernissage de l'exposition "#FUSION œuvres à 4 mains"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Café de Flore"
Location:
Galerie Anne & Just Jaeckin
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 73 65
Mobile : +33 (0)6 11 18 64 24
Mail : just.jaeckin@club-internet.fr
Internet Site : www.jaeckin.fr
Description:
en présence de Mathilda May

du 22 septembre au 2 décembre

2ArtAngels, en collaboration avec la Galerie Anne & Just Jaeckin, est heureux de vous présenter son exposition

« Café de Flore »

qui se tiendra du 22 septembre au 2 Décembre 2016 à la Galerie Anne & Just Jaeckin à Saint Germain des Prés.

Il s'agit de la première exposition jamais réalisée au sujet du Café de Flore.

Depuis son ouverture et aujourd'hui plus que jamais, le Café de Flore continue d'être le plateau d'évènements culturels et le rendez-vous des plus grands artistes.

Afin de rendre hommage à cette institution, 2ArtAngels propose une exposition rétrospective de photographies en noir et blanc du Café de Flore de 1900 à nos jours.

Cette exposition présentera une scénographie scindée en deux parties :
d'une part les clichés historiques, et d'autre part les photographies contemporaines spécialement réalisées par trente artistes de renom pour cette occasion.

Vernissage de l'exposition "Café de Flore"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Street Art Paradise #part1"
Location:
Galerie Géraldine Zberro
23, rue Jean Mermoz
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 89 49 64
Mobile : +33 (0)6 22 78 42 77
Internet Site : www.galerie-geraldine-zberro.com
Description:
Exposition du 22 septembre au 3 octobre 2016
Vernissage le jeudi 22 septembre à partir de 18h30

Toujours désireuse de faire découvrir de nouveaux artistes venu du monde du street art, la Galerie Géraldine Zberro, organise pour cette rentrée, une exposition regroupant les artistes street art permanent de la galerie mais également d'immenses talents issu de la scène internationale.
Ainsi vous pourrez découvrir une large sélection d'artistes qui influencent l'histoire du street art à travers le monde.

avec :
Seth Globepainter (France)
Levalet (France)
Zenoy (France)
Stikki Peaches (Canada)
Toxic (USA)
Laurence Vallières (Canada)
Joe Iurato (USA)
Sergio Garcia (USA)
Pimax (France)
Pascal Vilcollet (France)
HiJack (USA)
Okuda (Espagne)

Vernissage de l'exposition collective "Street Art Paradise #part1"
Vernissage de l'exposition collective "Street Art Paradise #part1"

[18:30] Vernissage du Salon Artcité Fractions
Location:
Hotel de Ville de Fontenay-sous-Bois
4, esplanade Louis Bayeurte
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 74 74
Internet Site : www.fontenay-sous-bois.fr
Description:
Vernissage du Salon Artcité Fractions






[19:00] 65e Souvenir de Corot
Location:
Galerie A l'Ecu de France
76, avenue du Général Leclerc
1, rue Robert Cahen
BP 16
78221 Viroflay
M° RER C Viroflay Rive Gauche, Gare SNCF Viroflay Rive Droite
France
Phone : +33 (0)1 39 07 11 80
Fax : +33 (0)1 39 07 11 81
Mail : dac@ville-viroflay.fr
Internet Site : www.ville-viroflay.fr
Description:
Invité d'honneur
Maurice Denis
repères biographiques

Exposition
du 23 septembre au 23 octobre 2016

Inauguration
Jeudi 22 septembre 2016 à 19h

[19:00-22:00] Avant-première du film "René Magritte La trahison des images"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Avant-première du film "René Magritte La trahison des images"

[19:00-22:00] Cocktail Armani
Description:
Armani Collezioni
41 Avenue George V
75008 Paris

[19:00] Inauguration des locaux de Paris Sciences et Lettres
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
60 Rue Mazarine, 75006 Paris

[19:00-22:00] Inauguration du Beverly Paris
Description:
Nouveau bar à cocktails

Organisée par Sandra Zeitoun, en présence de Malika Ménard, Lola Marois, Justine Fraioli, Karima Charni, Passi, Ahmed Silla, Théo Lacaze, Ben-J, Roberto Calvet, Dorcas Coppin, Brahim Zaibat, Tina Kunakey, Vincent Cassel, Aïda Touihri, Laurence Roustandjee

Beverly Paris
8 bis rue Sedaine
75011 Paris

[19:00-22:00] Projection du téléfilm "Marion - 13 ans pour toujours"
Location:
Centre d'animation Ken Saro Wiwa
63, rue Buzenval
75020 Paris
M° Buzenval
France
Phone : +33 (0)1 43 56 57 60
Mail : kensarowiwa@ligueparis.org
Internet Site : www.ligueparis.org/centre-animation/20eme-arrondissement/ken-saro-wiwa/
Description:
Réservation : mladet@ligueparis.org

d'après le récit de Nora Fraisse recueilli par Jacqueline Rémy, publié aux éditions Calmann-Lévy

Marion Fraisse avait 13 ans quand elle s'est pendue, le 13 février 2013. À côté d'elle, également au bout d'une corde, comme un symbole : son téléphone portable. Et une lettre, dans laquelle la jeune file s'adresse directement à ses camarades de classe qui l'ont harcelée. Atteinte au plus profond d'elle-même par ce drame, sa mère Nora le dépasse néanmoins pour remonter le fil de ces terribles événements et rendre justice à sa fille. Adapté du récit bouleversant de sa mère Nora Fraisse, le film Marion, 13 ans pour toujours est l'enquête et le combat d'une mère pour comprendre la violence inexprimable vécue par son enfant et faire tomber le mur du silence qui s'est édifié a de sa famille.

[19:00-22:00] Soirée de gala des Trophées du Média Courrier
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Chaque année les Trophées du Média Courrier consacrent les meilleures campagnes de marketing direct réalisées par des entreprises françaises et déployées en national comme à l'international.

En présence de Jacques Séguéla et des membres du jury. Cocktail dînatoire à partir de 20h30.

http://tropheesdumediacourrier.fr

[19:00-22:00] Soirée de lancement du PC OMEN by HP
Location:
Galerie Durand-Dessert
28, rue de Lappe
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Description:
Si vous êtes joueur PC, vous connaissez sans doute la marque OMEN by HP. Elle propose des configurations musclées taillées pour le jeu. Et pour le lancement de la nouvelle gamme, on vous invite à un événement exceptionnel.

Vous pourrez découvrir la nouvelle gamme OMEN by HP en présence de Cabochard, Shaunz, Broken, Riskin, Neo, RocKy, joueurs de l'équipe Vitality, et bien d'autres ! Tous seront de la partie pour ce lancement qui promet son lot de surprises.

[19:00-22:00] Vernissage d'Anne Kolin "L'écho des murs"
Location:
Galerie 77
77, rue du Faubourg Poissonnière
Serotel Suites Hôtel
75009 Paris
M° Poissonnière
France
Mail : benjamin@galerie77.net
Internet Site : www.galerie77.net
Description:
La Galerie 77 présente une exposition consacrée au travail d'Anne Kolin.

L'artiste présente une série de peintures.

Elle joue, superpose, retourne, assemble des formes réelles ou imaginées et nous convie à partager sa vision des murs et des affichages qui les tapissent.

Vernissage d'Anne Kolin "L'écho des murs"

[19:00-21:30] Vernissage d'Enki Bilal "Graphite in progress"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Graphite in progress est le titre de la prochaine exposition de la Galerie Barbier & Mathon consacrée à Enki Bilal. Elle réunira près de 230 crayonnés et esquisses sur calque de la main de l'artiste.
À l'occasion de cette exposition, la galerie éditera un recueil de ces dessins, également en vente le soir du vernissage.

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de l'artiste, le 22 septembre de 19h à 21h30.

Exposition : du 23 septembre au 12 novembre 2016.

#graphiteinprogress

Vernissage d'Enki Bilal "Graphite in progress"

[19:00-22:00] Vernissage de Bruno Big "Desejo"
Location:
Galerie Nextstreet
23, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 42 78 69 63
Mobile : +33 (0)6 42 21 00 15
Mail : contact@nextstreetgallery.com
Internet Site : www.nextstreetgallery.com
Description:
Bruno Carneiro Mosciaro - aka Bruno Big - est un designer et artiste diplomé du PUC - RIO - Carioca, né en 1980 au Brésil.
Big est un artiste pluridisciplinaire qui recherche et explore différentes techniques et plus particulièrement les impressions, la poterie, le pochoir et la découpe du bois afin de s'exprimer librement à travers le graffiti, l'illustration digitale et l'expérimentation de l'impression.
Au coté Thereza Miranda, il enseigne au PUC-Rio dans le departement Arts et design.
En 2002, il ouvre son propre studio.Il part ensuite 4 ans à Barcelone, Espagne.
Il commence à exprimer son travail sur les murs avec pochoirs et ensuite à main levée.
Il fera sa première exposition solo « Gravado Experimental » en même temps qu'une exhibition internationale « DIFFUSER ».
De retour à Rio de Janeiro, Bruno Big sera le curateur de la galerie Homegrown où sera exposé des artistes de la scène carioca.
En 2010, il prend part au collectif franco-bresilien « Usina ».Ensemble il peindront le « UTE » la centrale thermoelectrique.
La même année, Bruno Big prend part au Paris Hip Hop et devient artiste résident .
De retour en 2012, il est l'invité de « Graff in Peace » à Opéra galerry à Paris.
En 2013, il participe au projet « Mile murals » à Chicago.
En 2014, il est le curateur et initiateur d'un large mur à Wynwood à Miami avec une quinzaine d'artistes brésiliens durant Art Basel.
En 2016, Il est exposé par la galerie Nextstreet durant le Urban art fair à Paris et participe au « Beirut Urban walls » à Beyrouth au Liban.
En octobre 2016, il est choisi pour faire le design de la planche du champion du monde de surf, Adriano de Suza.
Big est sollicité pour différentes campagnes publicitaires afin de développer leur marque, Coca-Cola, Farm, Canal Brazil, Redbull, Rider et tout particulièrement Nike où Big réalise les chemises de l'équipe nationale du Brésil durant la coupe du monde 2014.
Tout récemment, il a créé la collection « Boldness and Joy » pour le joueur de football Neymar.Ses chaussures, son maillot et de nombreux produits dérivés.
Le succès mondial de cette ligne incitera Neymar à lui demander de peindre l'académie de football du joueur, « Neymar Institute Santos", Sao Paulo, au Brésil.

Vernissage de Bruno Big "Desejo"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Transparence"
Location:
Galerie Denise René Rive Droite
Espace Marais
22, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 73 94
Fax : +33 (0)1 48 87 73 95
Mail : espacemarais@deniserene.com
Internet Site : www.deniserene.com
Description:
du 22 septembre au 19 novembre 2016
vernissage jeudi 29 septembre 2016 à partir de 19 heures

avec des oeuvres de : Amuiny - Blanchet - Boto - Crespin - Cruz-Diez - Demarco - Di Teana - Emmanuel - Fiorelli - Garcia Rossi - Gun Gordillo - Kramer - Julio Le Parc - Mack - Magan - Morellet - Pe Lang - Rey - Silva - Francisco Sobrino - Soto - Sunagawa - Vardanega - Vasarely

[19:00-21:00] Vernissage du 1er volet de l'exposition "Marelle"
Location:
Centre Tignous d'Art Contemporain - Le 116
116, rue de Paris
93100 Montreuil
M° Robespierre
France
Phone : +33 (0)1 71 89 28 00
Mail : contact116@montreuil.fr
Internet Site : www.montreuil.fr/centretignousdartcontemporain
Description:
Du 23 septembre 2016 au 18 février 2017

Exposition conçue et coordonnée par Jean-François Chevrier avec Elia Pijollet

Oeuvres de Nicolas Aiello, Anaïs Ang et Thomas Dunoyer de Segonzac, Yves Bélorgey, Magali Desbazeille, Edith Dufaux, Béatrice Duport, Akiko Hoshina, César Kaci et Vincent Peugnet, Adrien Malcor et Fanny Béguery, Claire Tenu, Rémi Vinet

Une exposition en 3 accrochages :
Marelle 1 - du 23 septembre au 29 octobre - vernissage le jeudi 22 septembre à 19h
Marelle 2 - du 4 novembre au 17 décembre - vernissage le jeudi 3 novembre à 19h
Marelle 3 - du 13 janvier au 18 février - vernissage le jeudi 12 janvier à 19h

« Marelle » est l'invitation faite à Jean-François Chevrier (montreuillois - professeur d'histoire de l'art aux Beaux-Arts de Paris, historien et critique d'art, commissaire internationale) de choisir pour présenter au 116, les oeuvres d'artistes installés à Montreuil.

« Marelle » est une suite de trois accrochages qui se dérouleront de septembre 2016 à février 2017. Les travaux de quatorze artistes y seront présentés selon des configurations variables.

Le titre ne donne ni le sujet ni le thème de ces présentations, il désigne une forme de jeu, et une expérience de la mobilité par essais, tâtonnement expérimental, comme l'activité artistique. Le jeu de marelle commence par un tracé au sol, en plein air, sur un trottoir, dans une cour d'école. C'est un jeu urbain, qui implique le corps.

De même, le dessin de « Marelle » est local, inscrit dans un territoire. Plus qu'une exposition, c'est une occasion de rencontres et une invitation adressée aux artistes et au public de Montreuil.

Les trois accrochages donneront lieu à trois soirées de discussion qui permettront de débattre sur les oeuvres présentées et, plus largement, sur les formes et les conditions de l'activité artistique, soit encore : la question de l'art.


PROGRAMME :

Marelle 1 : du 22 septembre au 29 octobre. Rencontre avec les artistes et Jean-François Chevrier, uniquement sur inscription, samedi 24 septembre, à 17h

Marelle 2 : du 3 novembre au 17 décembre, rencontre samedi 5 novembre.

Marelle 3 : du 12 janvier au 18 février. Rencontre samedi 14 janvier à 17h. Avec les artistes Nicolas Aiello, Anaïs Ang et Thomas Dunoyer de Segonzac, Yves Bélorgey, Magali Desbazeille, Edith Dufaux, Béatrice Duport, Akiko Hoshina, César Kaci et Vincent Peugnet, Adrien Malcor et Fanny Béguery, Claire Tenu, Rémi Vinet.

Vernissage du 1er volet de l'exposition "Marelle"

[19:00-22:00] Vernissage du Salon des Refusés
Location:
La Manufacture 111
19, boulevard Davout
75020 Paris
M° Porte de Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 40 33 01 36
Mail : info@manufacture111.com
Internet Site : www.manufacture111.com
Description:
22 septembre - 25 septembre

Le graffiti est souvent assimilé à du street art, cependant, cette discipline ayant émergé à l'aube des années 60 à New-York et à Philadelphie, constitue un univers à part entière faisant de la lettre sa force motrice. Le graffiti s'exprime sur toute forme de support urbain : mur, métro, palissade ou vitrine, il est à ce jour la seule expression artistique qui questionne la notion de légalité. La réception des publics reste néanmoins mitigée, car en plus du caractère « vandale » inhérent au graffiti, s'ajoute la difficulté de déchiffrer les lettres ou de dissimuler le message.

Les graffers s'adonnent à des recherches stylistiques qui ouvrent la lettre à un au delà d'elle-même, celle -ci devient un prétexte pour explorer des structures et inventer un genre graphique afin de se libérer de toute référence sémantique et s'élever au rang de symbole.

Le graffiti est une nouvelle branche de l'art contemporain qui a su conquérir le marché mais aussi les domaines de la recherche scientifique. Comme toute autre forme d'art, il a ses maitres « classiques » qui sont rentrés dans l'histoire du mouvement tels que Dondi White ou Seen.

Le monde de l'art et toute la sphère esthétique qui l'entoure commencent à s'intéresser au graffiti en tant qu'expression artistique contemporaine qui, comme tout autre art, a ses propres évolutions de fond et de forme. L'exposition le Salon des Refusés[1] (la lettre et au delà...) est l'invitation d'Olivier Ogre à explorer l'univers du graffiti dans son évolution esthétique : des murs à la toile ou la sculpture et de la lettre à l'illustration, au graffiturisme et à l'abstraction.

Olivier OGRE

[1] Le "Salon des Refusés" date de l'époque de Napoléon III, période où l'art et sa reconnaissance étaient à la merci de l'acception des œuvres par l'institutionnalisme du Grand Salon. Les peintres refusés par ce Salon se liguèrent sous la direction de Gustave Courbet afin de créer un événement en marge, donnant ainsi l'opportunité aux maîtres naissants de défendre leur travail. De célèbres peintres, novateurs de par leurs techniques ou sujets dans leurs temps y sont passés tels qu'Edgard Manet ou Pissarro.

Vernissage du Salon des Refusés

[19:30] Lancement de "TIME FOR PLAY" de AZC
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
TIME FOR PLAY
why architecture should take happiness seriously

AZC
Atelier Zundel Cristea

Lancement de "TIME FOR PLAY" de AZC

[19:30] Vernissage du Salon Artcité
Location:
Halle Roublot
95, rue Roublot
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 79 10
Internet Site : www.fontenayenscenes.fr
Description:
Vernissage du Salon Artcité







[20:00] Avant-première du film "RADIN !"
Location:
Cinéma Gaumont Opéra
Gaumont Capucines - ex Paramount Opéra
2, boulevard des Capucines
75009 Paris
M° Opéra, Chaussée d'Antin - La Fayette
France
Internet Site : www.paramount.fr
Description:
en présence d'une partie de l'équipe du film

Avant-première du film "RADIN !"

[20:30-23:55] 20 ans du Buddha Bar
Location:
Buddha Bar
8-12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 53 05 90 00
Fax : +33 (0)1 53 05 90 09
Mail : buddhabar@buddhabar.com
Internet Site : www.buddha-bar.com
Description:
en présence de Michael Benisty, Jean Roch, Patrick Bruel, Ary Abittan, Camilo Franco, Christophe Guillarmé, Laetitia Bléger, Philippe Caroit, Lorie Pester, Jean-Baptiste Maunier, Massimo Garcia, Patrick Timsit, Smaïn, Léa Arnezeder

20 ans du Buddha Bar








[21:00] Vernissage de Clarisse Tranchard "Solo Chaude"
Location:
Chacha Club
47, rue Berger
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 13 12 12
Mail : chacha@chachaclub.fr
Internet Site : www.chachaclub.fr
Description:
Clarisse Tranchard "Solo Chaude"
Mix by Arnaud Faure Beaulieu (Nomad Galerie)

Le Jeudi 22 septembre à partir de 21h / Open Bulles

La Galerie du chacha accueille la seconde Installation de l'artiste et designer Clarisse Tranchard.

Les murs de l'appartement, situé à l'étage, sont tapissés d'autoportraits photographiques de l'artiste en femme bourgeoise. Celle-ci est habillée d'une chemise blanche et coiffée au carré. Son visage est impassible et revit par répétition le trauma d'une société qui exclut l'idée même de sa minorité, de sa culture et de son ouverture. Les autoportraits sont attaqués par l'artiste qui les saccage de signes graphiques, dessins et écritures, imprégnés de violences et de maux.

L'image est envahie et subit les derniers outrages de la révolte sans surprise d'une société conditionnée par ses propres insultes et ses propres aliénations.


"Les bulles se délivrent à 21h et libèrent la légèreté. Le champagne coule dans les gorges profondes de nos chers convives à l'ouïe fine.
Arnaud Faure Beaulieu de la NoMad Galerie distille sa liqueur sonore, car la Prohibition n'a pas eu lieu."

Gwenaël Billaud

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés