Friday, September 23, 2016
Public Access


Category:
Category: All

23
September 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Fête nationale d'Arabie Saoudite
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Unification du royaume (1932)

Atelier Charal
Location:
Showroom Crèmerie de Paris
Hôtel de Villeroy
15, rue des Halles
9/11, rue des Déchargeurs
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 33 01 64
Mail : info@cremeriedeparis.com
Internet Site : www.cremeriedeparis.com
Description:
15 septembre - 28 septembre

Venez aiguiser votre goût pour la viande !
Ateliers dégustation, sessions de découpe ou apéros viande, des expériences gourmandes et inédites vous attentent !
Entrée libre et gratuite du mercredi au dimanche de 11h à 19h30

Atelier Charal

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-13:00] Vernissage presse de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac Pantin
69, avenue du Général Leclerc
93500 Pantin
M° Gare SNCF Pantin
France
Phone : +33 (0)1 55 89 01 10
Fax : +33 (0)1 55 89 01 11
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net/contact/paris-pantin
Description:
24 SEPTEMBRE 2016 - 7 JANVIER 2017

Visite de presse
Vendredi 23 septembre

10h - 11h
Lucinda Childs, Nothing Personal 1963 -1989
Centre National de la Danse
1, rue Victor Hugo
93500 Pantin

11h15 - 12h15
Lucinda Childs / Sol LeWitt
Galerie Thaddaeus Ropac
69, avenue Général Leclerc
93500 Pantin

Vernissage
Vendredi 23 septembre 19h - 21h
69, avenue Général Leclerc
93500 Pantin

Vernissage presse de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Sol LeWitt. Dance III, 1979, Score format (diagramme)
Image : Nathaniel Tileston

Dans le cadre de la rétrospective consacrée à Lucinda Childs cet automne à Pantin par la Galerie Thaddaeus Ropac, le Centre national de la danse et le festival d'Automne, l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt met en lumière le développement parallèle des méthodes graphiques des deux artistes dans les années 1970. Connu pour leur collaboration dans la pièce Dance (1979), leur affinité se nourrit au début de la décennie d'une réflexion commune sur le dessin, la sérialité et le mouvement.
En 1979, Lucinda Childs commence à New York les répétitions de Dance. Cette pièce est un tournant dans le parcours de la chorégraphe qui abandonne les espaces alternatifs où elle présente depuis deux décennies ses pièces. En collaboration avec Sol LeWitt et le compositeur Philip Glass, elle développe un spectacle qui explore les spécificités du dispositif théâtral. Sol LeWitt réalise à cet effet une installation filmique unique dans son œuvre. Un écran transparent couvrant l'intégralité de la cage de scène superpose à la danse live un film 35mm réalisé quelques mois auparavant. Reprenant dans un montage complexe la danse, ce film multiplie les points de vue sur la chorégraphie exécutée simultanément par les interprètes. Cette exposition bénéficie d'un prêt exceptionnel du Whitney Museum à New York de l'une des partitions chorégraphiques originales de Dance #4 (1979) partition dont la chorégraphe avait fait don à l'institution américaine.

Les archives de la chorégraphe, exposées pour la première fois, retracent à travers plus d'une centaine de documents graphiques l'élaboration de son langage chorégraphique dans les années 1970. Ces documents font écho au Wall-Drawing #357 (1981) de Sol LeWitt qui développe sur les murs de la galerie le motif de l'arc de cercle. Celui-ci tout comme la ligne droite et la diagonale constituent le répertoire formel des danses minimalistes de la chorégraphe.
Suivant une procédure inventée en 1973, Lucinda Childs réalise pour les cinq danses qui composent initialement Dance, un diagramme à partir duquel elle génère la partition chorégraphique. Alors que, dans les années 1960, la chorégraphe dessine des croquis de parcours des interprètes, elle se tourne dans la décennie suivante vers la composition de mouvements quotidiens qu'elle agence de manière sérielle et répétitive. La marche et les changements de directions deviennent ainsi les matériaux essentiels de ses danses et le croquis de parcours se confond dés lors avec la partition de la pièce.

Lors de leurs premières rencontres pour la création de Dance, Sol LeWitt et Lucinda Childs échangent, vraisemblablement par fax, les diagrammes des danses auxquels l'artiste associe une couleur primaire. La place centrale dévolue au diagramme dans l'élaboration des danses tient à la méthodologie que Lucinda Childs adopte à partir de 1973. La chorégraphe n'essaie plus d'élaborer a priori le parcours de l'interprète mais une machine graphique, le gabarit, génère des tracés et c'est seulement dans un second temps, durant les répétitions, que le parcours des danseurs est individualisé. On trouve donc au cœur de la fabrique chorégraphique la même méthodologie que Sol LeWitt développe dans son œuvre sérielle des années 1970 et 1980. Dans ses dessins muraux comme dans les chorégraphies de Lucinda Childs, la série permet de pousser jusqu'à l'infini la logique graphique de chaque motif.

Les documents réunis dans cette exposition donnent également à voir une partie importante de la correspondance entre Sol LeWitt et la chorégraphe. On peut y suivre les diagrammes dessinés et estampillés par l'artiste depuis Murano, Rome ou Pékin qui répondent aux diagrammes des danses de la chorégraphe. Au verso d'une de ces cartes postales se déploient des images vacillantes, celles d'une planche photographique intitulée A man performing headspring, a flying pigeon interfering. Extraite de l'étude réalisée par Eadward Muybridge sur la locomotion animale, ces photos détaillent les différentes étapes d'un saut périlleux. Photographiée de face, le mouvement semble incohérent tandis que de profil il révèle cette logique sérielle propre au mouvement quotidien. La sérialité se construit donc tout autant par des procédés graphiques que par la saisie des mouvements quotidiens qui animent la locomotion humaine et Edward Muybridge est à cet égard une référence partagée par les deux artistes.

L'exécution du Wall Drawing #357: A 12" (30 cm) grid covering the wall que Sol LeWitt créa en novembre 1981 à New York et qui reprend le motif de l'arc de cercle sera assurée par un dessinateur de la Fondation Sol LeWitt qui travaillera pendant plus de trois semaines sur la réalisation au crayon blanc du dessin sur un mur peint en noir de près de 25 mètres de long. Le dernier jour de dessin coïncidera avec le vernissage de l'exposition le samedi 24 septembre prochain. L'effacement du Wall Drawing le 7 janvier 2017, dernier jour de l'exposition, se fera également en présence du public.

Commissaire : Lou Forster
Scénographie : David Dubois
Production : Galerie Thaddaeus Ropac, CND Centre national de la danse // avec le Festival d'Automne

dans le cadre de l'exposition Lucinda Child, Nothing Personal 1963 - 1989 organisée avec le CND - Centre national de la danse et le Festival d'Automne à Paris

Vernissage presse de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Carte postale de Sol LeWitt, issue de la correspondance Sol LeWitt/Lucinda Childs, 1979
Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris/Salzburg
Photo : Charles Duprat

Le Festival d'Automne 2016 consacre un portrait Lucinda Childs avec différents spectacles et expositions dans les lieux suivants :

24 au 30 septembre
Lucinda Childs / Early Works
CND Centre national de la danse / La Commune Aubervilliers / Avec la MC93

24 septembre au 17 décembre
Lucinda Childs, Nothing Personal 1963-1989
Exposition au CND Centre national de la danse

29 septembre au 3 octobre
Lucinda Childs / Dance
Théâtre de la Ville

6 et 7 octobre
Lucinda Childs / Dance
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

4 au 7 octobre
Lucinda Childs / AVAILABLE LIGHT
Théâtre du Châtelet / Avec le Théâtre de la Ville

Lucinda Childs / Maguy Marin / Anne Teresa De Keersmaeker
Trois Grandes Fugues
29 novembre au 3 décembre
Maison des Arts Créteil / Avec le Théâtre de la Ville
6 décembre
Théâtre du Beauvaisis
8 et 9 décembre
L'apostrophe - Théâtre des Louvrais / Pontoise
13 décembre
Théâtre-Sénart
15 au 17 décembre
Nanterre-Amandiers

Vernissage presse de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Melody Excerpt. Diagramme, encre sur papier, 1977
Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris/Salzburg
Photo : Charles Duprat

Vernissage presse de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Dance, 1978,
The Brooklyn Academy of Music
Photo : Nathaniel Tileston


[11:00-15:00] Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi
Location:
Le Centquatre-Paris
104, rue d'Aubervilliers
5, rue Curial
75019 Paris
M° Stalingrad, Crimée, Riquet
France
Phone : +33 (0)1 40 05 51 71
Fax : +33 (0)1 40 05 54 45
Mail : contact@104.fr
Internet Site : www.104.fr
Description:
11h-15h preview presse au Centquatre
15h-17h vernissage presse à la Solo galerie

RSVP : romain@pierre-laporte.com

Solo Galerie présente pour la rentrée 2016 une programmation riche, dans la lignée de son engagement auprès des artistes et architectes depuis son ouverture.

L'espace de la rue des Arquebusiers accueille une exposition autour de l'emblématique projet House of One des architectes Kuehn Malvezzi, qui rassemble sous un même toit une synagogue, une mosquée et une église chrétienne au coeur de Berlin.

En parallèle, le CENTQUATRE-PARIS dévoile une installation monumentale, une version marquée au sol du projet, encourageant la circulation des personnes et des idées.

Lieu de spiritualité et d'enseignement pour les juifs, les chrétiens et les musulmans comme pour la communauté urbaine dans son ensemble, House of One comportera trois espaces sacraux regroupés autour d'un quatrième espace représentant la jonction entre les trois religions abrahamiques, afin de favoriser les rencontres et les événements partagés.

Enfin, l'édition 2016 de la Fiac accueille une oeuvre monumentale de 8 mètres de haut, Deci, signée des architectes Pezo Von Ellrichshausen, actuellement présentés par la galerie dans le cadre de l'Exposition Internationale d'Architecture à Venise.

Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi

Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi






[15:00-17:00] Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi
Location:
Solo Galerie
11, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 77 05 44
Mail : contact@solo-galerie.com
Internet Site : www.solo-galerie.com
Description:
11h-15h preview presse au Centquatre
15h-17h vernissage presse à la Solo galerie

RSVP : romain@pierre-laporte.com

Solo Galerie présente pour la rentrée 2016 une programmation riche, dans la lignée de son engagement auprès des artistes et architectes depuis son ouverture.

L'espace de la rue des Arquebusiers accueille une exposition autour de l'emblématique projet House of One des architectes Kuehn Malvezzi, qui rassemble sous un même toit une synagogue, une mosquée et une église chrétienne au coeur de Berlin.

En parallèle, le CENTQUATRE-PARIS dévoile une installation monumentale, une version marquée au sol du projet, encourageant la circulation des personnes et des idées.

Lieu de spiritualité et d'enseignement pour les juifs, les chrétiens et les musulmans comme pour la communauté urbaine dans son ensemble, House of One comportera trois espaces sacraux regroupés autour d'un quatrième espace représentant la jonction entre les trois religions abrahamiques, afin de favoriser les rencontres et les événements partagés.

Enfin, l'édition 2016 de la Fiac accueille une oeuvre monumentale de 8 mètres de haut, Deci, signée des architectes Pezo Von Ellrichshausen, actuellement présentés par la galerie dans le cadre de l'Exposition Internationale d'Architecture à Venise.

Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi

Vernissage presse du parcours "House of One" de Kuehn Malvezzi

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00  
18:00 [18:00-23:00] Finissage de la première Collection Le Point Rouge
Location:
Will'art galerie
97, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 71 93 13 45
Mobile : +33 (0)6 08 54 60 65
Mail : willartgalerie@gmail.com
Internet Site : www.willartgalerie.com
Description:
LE POINT ROUGE est une ligne de vêtements made in Paris dont chaque pièce est imprimée en série limitée à la main en sérigraphie sur toute la surface du textile, reproduisant l'œuvre originale d'un artiste côté sur le marché de l'Art, numérotée, signée et datée.

ARTISTES
Hassan Mussa
Stew
Arnaud Baumann
Pascal Bernier
Stella Sujin
Martial Lorcet
Sebastien Lecca
Carré
Def
Claire Courdavault
Arco
Djalooz

VERNISSAGE le jeudi 15 septembre de 18h à 23h
FINISSAGE le vendredi 23 septembre de 18h à 23h

EXPOSITION du vendredi 16 septembre au vendredi 23 septembre de 14h à 20h
fermé le dimanche 18 septembre

Finissage de la première Collection Le Point Rouge

[18:00-21:00] Open studio d'Inna Sandler "mille-fleurs"
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Atelier 1528
Vendredi 23 septembre 2016
Entrée libre, de 18h à 21h

Inna Sandler (Ouzbékistan)

Le mille-fleurs est un style artistique caractérisé par un fond fait d'une multitude de petites plantes et de fleurs, un motif populaire au Moyen Age en Europe.

Pour l'ouverture de son atelier, l'artiste présentera différentes séries de son travail toujours en cours. Son projet intitulé « Jeu de silence » est pour elle une réflexion philosophique sur la notion de jeu qui vient se mêler à celle du destin, utilisant l'expression « quand le destin se joue de nous ».

Elle utilise dans son travail des images et des motifs de licorne qui s'inspirent de la tapisserie dite de « La Dame à la licorne », une composition du début du XVIe siècle.


Inna Sandler
Graphiste, peintre, illustratrice.

Née à Tachkent, en Ouzbékistan.
Membre de l'Union créatrice de l'Académie des Beaux-Arts d'Ouzbékistan
Participation à de diverses expositions d'art et à la Biennale d'art contemporain et expositions personnelles.

2016 (3 Août - 27 Septembre) - Cité Internationale des Arts (Paris, France).
2015 -Lauréate du programme de résidences de l'Institut français / Cité Internationale des Arts (18, rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris, France)
2014 - Summer Exhibition 2014: "Discover The New" (Royal Academy of Arts, Londres, Royaume-Uni).

Les œuvres se retrouvent dans différentes collections privées d'art contemporain, notamment dans la Galerie des Beaux-Arts d'Ouzbékistan (La collection de la Banque Nationale de l'Ouzbékistan).

http://www.innasandler.uz

Open studio d'Inna Sandler "mille-fleurs"

[18:00-21:00] Open studio de Gunda Gruber
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Atelier 1442
Vendredi 23 septembre 2016
Entrée libre, de 19h à 22h
Gunda Gruber (Autriche)

L'artiste nous présente un travail toujours en cours de réalisation, questionnant l'espace extérieur qui entre dans l'espace intérieur de l'atelier, que ce soit des pigeons ou des sujets politiques. Elle voit des rues, des grilles, des magasins, des motifs, des dessins et tant d'autres « frontières » qui bloquent sa vue.

Ces phrases qu'on entend régulièrement « cette voie s'il vous plaît », « au bout de la file », « interdiction d'entrer », « ouvrez vos sacs », semblent pour l'artiste légèrement bouleverser l'ordre public.

Les rues deviennent des lits, les boîtes deviennent des tapis, les portes peuvent être des murs et derrière les murs on peut voir des dessins. Les objets de valeur perdent leurs sens et les choses fonctionnent ou non. L'artiste prend une photo de ce qu'elle voit, la tourne, la plie, la découpe, la colle et la peint, jusqu'à ce qu'elle ressemble enfin au dessin qu'elle a vu.

[18:00-22:00] Open studio de Rania Werda
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Atelier 8313
Vendredi 23 et samedi 24 septembre 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Rania Werda (Tunisie)

Dans la continuité d'une recherche entamée en septembre 2013 et toujours en cours, l'artiste représente des personnages anonymes se couvrant le visage, derrière des décors kitsch et dénonciateurs. Des images chargées de détails, d'ornements à la frontière de l'abstraction, où la figure humaine est réduite à de simples couvertures.

Une production issue d'une réflexion et d'un travail sur les manipulations psychiques et médiatiques engendrées par l'attente, les mensonges, les fausses promesses et la violence. Ses images chargées de détails, nous renvoient aux icônes, aux miniatures, aux auréoles, au sacré et... à l'inconnu.

Pour plus d'informations sur l'artiste :
http://raniawerda.wixsite.com/raniawerda

[18:00-21:00] Vernissage de Julie Beaufils
Location:
Galerie Balice Hertling Belleville
47 bis, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Couronnes, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
vernissage vendredi 23 septembre

Avec la présentation d'une vidéo de Lena Daly

[18:00-21:00] Vernissage de Nelly Haliti "jours : mois : années"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
dans la Pièce sur cour

du vendredi 23 septembre au dimanche 30 octobre 2016
du mardi au dimanche / 13h-19h / entrée libre

Vernissage le vendredi 23 septembre 2016 de 18h à 21h

Nelly Haliti
jours : mois : années
(installation vidéo, 2016, 15')

Le moteur tourne, les images défilent, passent d'un écran à l'autre, en boucle. On entre par effraction dans une histoire qui s'efface : des paysages bulgares silencieux, balayés par le vent, des regards fixés dans la mosaïque, le béton en miettes. jours : mois : années propose un retour en arrière sur le site de Buzludzha, un monument construit en 1981 et abandonné depuis. L'installation vidéo que Nelly Haliti (née en 1987, vit à Genève) a réalisée à partir d'images tournées en 16 mm, emporte le spectateur dans un espace lointain et oublié.

En partenariat avec Zerodeux et Slash

Avec le soutien de la HEAD et le Fonds municipal d'art contemporain de la ville de Genève

www.nellyhaliti.ch

Vernissage de Nelly Haliti "jours : mois : années"

[18:00-21:00] Vernissage de Val R
Location:
LaLoge
24, rue Morère
75014 Paris
M° Porte d'Orléans, T3a Jean Moulin
France
Mobile : +33 (0)6 09 75 79 64
Mail : laloge75014@gmail.com
Description:
Vernissage de Val R

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Les plus beaux livres suisses 2015"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
à la librairie

en présence de Mirjam Fischer, membre du jury

du vendredi 23 septembre au dimanche 4 décembre 2016
du mardi au dimanche : 10h-18h (mardi à vendredi) / 13h-19h (samedi et dimanche). Entrée libre

Vernissage le vendredi 23 septembre 2016 de 18h à 21h

Le concours « Les plus beaux livres suisses » est un instrument de soutien au design, qui récompense et encourage le graphisme de qualité dans le domaine du livre. Il est ouvert aux concepteurs graphiques, éditeurs et imprimeurs. Un jury international, actuellement sous la présidence de Gilles Gavillet, du bureau Norm, a attribué cette année des prix à 18 ouvrages dont « 30 ans à Paris » publié par le Centre culturel suisse à l'occasion de son trentième anniversaire. Ludovic Balland, graphiste du livre, est également lauréat du prix Jan Tschichold.

>Mardi 29 novembre 2016 de 18h à 20h

Présentation du palmarès par Mirjam Fischer, membre du jury et responsable des publications au Museum für Gestaltung de Zurich.

La présentation sera suivie à 20h de la conférence d'Atlas Studio

www.swissdesignawards.ch

En partenariat avec étapes : / Avec le soutien de l'Office féréral de la culture

[18:00-21:30] Vernissage de l'exposition "My Realm" de Cope2
Location:
Galerie Mathgoth
34, rue Hélène Brion
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 63 01 41 50
Mail : galerie@mathgoth.com
Internet Site : www.mathgoth.com
Description:
Nouvelle exposition personnelle de la légende new-yorkaise.

Du 23 septembre au 22 octobre 2016

Vernissage de l'exposition "My Realm" de Cope2

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tes mains dans mes chaussures 1 sur 3"
Location:
La Galerie de Noisy-le-Sec
Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec
1, rue Jean-Jaurès
93130 Noisy-le-Sec
M° RER E Noisy-le-Sec
France
Phone : +33 (0)1 49 42 67 17
Fax : +33 (0)1 48 46 10 70
Mail : info@lagalerie-cac-noisylesec.fr
Internet Site : lagalerie-cac-noisylesec.fr
Description:
du 24 septembre 2016 au 15 juillet 2017

Ouverture 1/3 : vendredi 23 septembre de 18h à 21h

Curatrices : Vanessa Desclaux et Emilie Renard

Avec : Béatrice Balcou, Black Garlic, Laëtitia Badaut Haussmann, Delphine Chapuis Schmitz, Myriam Lefkowitz, Violaine Lochu, Jean-Charles de Quillacq, Sébastien Rémy, Alexander Wolff

La saison 2016-2017 intitulée "Tes mains dans mes chaussures"1 prend la forme d'un lent morphing évoluant au sein du centre d'art, de septembre 2016 à juillet 2017.
En supprimant la chronologie habituelle d'une exposition succédant à une autre, nous souhaitons tester les effets de cette forme de continuité sur l'ensemble du centre d'art. Avec cette saison, nous voulons ouvrir un temps de transformation lente qui nous permette de redéfinir les relations des artistes, du public et de l'équipe du centre d'art et d'interroger la manière dont chacun.e peut s'identifier à un ou plusieurs de ces rôles et l'interpréter...
Vanessa Desclaux et Emilie Renard

1. Le titre de l'exposition est une adaptation du catalogue de Jean-Charles de Quillacq Mes mains dans tes chaussures, publié en 2015 à la Villa Arson, Nice.


Autour de l'exposition
Toutes les activités sont gratuites.

Visite
Vendredi 14 octobre à 19h30
Visite de l'exposition à plusieurs voix
Ouvert à tous dans le cadre du programme des Amis de La Galerie
Informations et réservations : florence.marqueyrol@noisylesec.fr

Parcours
Rando tram : balade à pieds entre Khiasma aux Lilas et La Galerie
Samedi 29 octobre de 13h à 18h30
Tarif : 4€ Réservation : www.tram-idf.fr/parcours

La permanence
Tous les lundis de 10h à 12h, la directrice du centre d'art vous reçoit sur rdv : emilie.renard@noisylesec.fr

La lecture, l'écoute
Tous les vendredis de 17h à 18h, lectures à voix haute par l'équipe de La Galerie

Vernissage de l'exposition "Tes mains dans mes chaussures" - Béatrice Balcou, K. Miyamoto Box #02, vue atelier, 2016
Béatrice Balcou, K. Miyamoto Box #02, vue atelier, 2016

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Une Journée de Coïncidences #4"
Location:
Plateforme
73, rue des Haies
75020 Paris
M° Avron, Maraîchers, Buzenval
France
Phone : +33 (0)9 54 92 23 35
Mail : info@plateforme.tk
Internet Site : www.plateforme.tk
Description:
Parcours / Exposition à ciel ouvert en réalité augmentée
Commissariat : Hugo Arcier, François Ronsiaux

- Parcours: du 23 septembre 2016 au 23 septembre 2017
- Exposition; à Plateforme Paris, du 23 septembre au 9 octobre 2016

- Vernissage le 23 septembre de 18h à 21h

Avec les œuvres de Donald Abald, Hugo Arcier, Frédéric Deslias, Alexandre Durand, Klaus Fruchtnis, François Ronsiaux et Dorota Kleszcz, Esmeralda Kosmatopoulos, Eric Le Maire, Christophe Luxereaux, Raphaël Moreira Gonçalves, Andreas Nicolas Fischer, ORLAN, Antoine Schmitt, Rober Seidel, Michaël Borras A.KA Systaime, Alan Warburton...

Suite aux trois précédentes éditions (2011, 2014, 2015), le parcours visuel à ciel ouvert Une Journée de Coïncidences a lieu une fois de plus dans une partie du 20ème arrondissement de Paris.
Pour cette quatrième édition, le parcours se veut entièrement en réalité virtuelle et sera visible durant une année entière en partenariat avec la société AUGMENT.

A quelques années de la démocratisation de la réalité augmentée - directement visualisable sur nos propres lunettes de vue et connectées en permanence au réseau GPS - où l'on peut aisément imaginer les applications commerciales et publicitaires à la hauteur des meilleurs films de science-fiction ou des prédictions de l'écrivain Philip K Dick, les applications dans le domaine artistique et culturel sont à inventer et de nouveaux terrains de jeux sont à imaginer.

La capacité d'imaginer son environnement devenant illimitée par la dématérialisation et l'évolution des technologies mobiles, les artistes ont été appelés à s'inspirer du paysage urbain local et à en prendre possession dans une logique de détournement visuel et sémantique. Les notions de réalité et de temporalité sont déjouées en créant des mondes parallèles propres aux nouvelles technologies.
Ainsi, à l'aide d'un simple smartphone ou d'une tablette connectée, les immeubles de Paris se parent d'ailes de papillon géantes, des cellules géantes ou sculpture monumentales apparaissent au coin des rues ou des habitants fantomatiques reconstitués occupent les quartiers...

Signe des temps et de l'engouement du public pour la réalité virtuelle, le succès massif du jeu « Pokemon Go » lancé en juillet 2016, où chacun traque une figurine dans l'espace public à l'aide de son smartphone ne saurait être oublié puisqu'à Plateforme aussi, le public pourra traquer des œuvres d'art virtuelles dans une bonne partie du 20ème arrondissement.

En partenariat avec OPUSCOPE, l'espace de la galerie Plateforme sera reconstitué virtuellement, et une exposition sera visible grâce aux lunettes de réalité virtuelle prêtées sur place.

Des plans identifiants les projets virtuels seront à disposition du public à Plateforme et sur le site internet, ainsi que 3 tablettes connectées en prêt du 23 septembre au 9 octobre.

L'installation du programme de réalité augmentée AUGMENT est gratuite et s'installe automatiquement sur App store ou Android sur tablette ou smartphone.

www.augment.com
www.opuscope.com

[18:00-21:00] Vernissage du collectif !Mediengruppe Bitnik "Jusqu'ici tout va bien"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
du vendredi 23 septembre au dimanche 4 décembre 2016
du mardi au dimanche / 13h-19h / entrée libre

Vernissage le vendredi 23 septembre 2016 de 18h à 21h

!Mediengruppe Bitnik, duo composé de Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo (nés en 1976 et 1979, basés à Zurich et Berlin), utilise Internet comme matériau de son travail artistique. Il s'est notamment fait connaître en 2013 par le projet Delivery for Mr. Assange. En août 2015, le célèbre site canadien de rencontres extraconjugales Ashley Madison était hacké. Des millions de noms et de documents ont été ainsi dévoilés publiquement. !Mediengruppe Bitnik s'est intéressé à ce cas, notamment aux bots utilisés comme interlocuteurs des abonnés du site. Il a découvert qu'à Paris, il y a environ 44'000 utilisateurs du site, qui n'ont comme interlocuteurs que 61 robots, surnommés Angels. Ces données servent de point de départ à l'exposition spécialement conçue pour le CCS, et qui sera développée dans une autre configuration à swissnex San Francisco en 2017.

bitnik.org

En partenariat avec Zerodeux et Slash

Les soireés Bot like me des 2 et 3 décembre sont organisées en écho à l'exposition de !Mediengruppe Bitnik.

Vernissage du collectif !Mediengruppe Bitnik "Jusqu'ici tout va bien"
Ashley Madison Angel at Work 1, 2016 © !Mediengruppe Bitnik

Vernissage du collectif !Mediengruppe Bitnik "Jusqu'ici tout va bien"
Ashley Madison Angel at Work 2, 2016 © !Mediengruppe Bitnik

[18:30-21:00] Vernissage de Bernard Pero "Lumière d'Azur"
Location:
Maison Félix
16, rue Mazière
Quartier du village
78180 Montigny-Le-Bretonneux
M° Gare SNCF de Trappes
France
Phone : +33 (0)1 39 30 31 70
Internet Site : www.montigny78.fr/ville?service=external/Home&sp=l313
Description:
Du 24 septembre au 2 octobre 2016
vernissage le vendredi 23 septembre 2016 à 18h30

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "PAS SI BÊTES !"
Location:
Le Lavoir
3, rue de Bièvres
92140 Clamart
M° Gare SNCF de Clamart
France
Phone : +33 (0)1 46 45 88 78
Fax : +33 (0)1 46 45 88 78
Mail : lelavoir@gmail.com
Internet Site : lelavoirceramique.free.fr
Description:
avec : Pablo Castillo, Capri, Nicole Crestou, Hélène Loussier

Exposition ouverte du 24 septembre au 9 octobre
les mardis, mercredis et jeudis de 19h à 20h30
les samedis et dimanches de 15h à 19h
et sur RV au 06 87 23 17 54

Vernissage vendredi 23 septembre

18h30 : présentation de leur démarche et de leur technique par les quatre artistes

19h : ouverture de l'exposition

Toute la soirée: dédicace de son ouvrage "Bestiaire" par Nicoles Crestou.

Vernissage de l'exposition "PAS SI BÊTES !"


[19:00] Vernissage d'Affif Hassouni et Mathieu Borderon
Location:
Galerie Jean-Baptiste Claudot
CECAS - Espace des Arts
144, avenue Jean Jaurès
Place Charles de Gaulle
93320 Les Pavillons-sous-Bois
M° Tram T4 Les Pavillons-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 41 55 12 80
Fax : +33 (0)1 48 02 15 30
Mail : espacedesarts@wanadoo.fr
Internet Site : www.espace-des-arts.fr
Description:
Du 24 septembre au 16 octobre 2016

La Croix et sa symbolique religieuse, mystique, sa géométrie rigide et autoritaire, les images qu'on lui associe, violences et règles dogmatiques, ont poussé Affif Hassouni et Mathieu Borderon à explorer ce thème, parfaitement contradictoire avec ce qu'ils transmettent et revendiquent habituellement dans leurs tableaux ; un travail abstrait, en mouvement, en couleurs avec force ou douceur et de la matière. Un duo explosif à ne pas rater entre nos murs !

La galerie est ouverte tous les jours de 14h à 19h et nocturnes les mercredis et samedis jusqu'à 22h.

Vernissage d'Affif Hassouni et Mathieu Borderon

[19:00-21:00] Vernissage de Lam Thi Mai "Chantier Intime"
Location:
Maison des Arts Plastiques Claude Poli
157, rue de Verdun
94500 Champigny-sur-Marne
M° RER A Champigny
France
Phone : +33 (0)1 45 16 07 90
Mail : ecole.artsplastiques@mairie-champigny94.fr
Internet Site : www.champigny94.fr/tous-vos-loisirs/culture
Description:
Du 19 septembre au 15 octobre, la photographe Lam Thi Mai livre une vision poétique et drôle du chantier du métro Grand Paris Express.
Depuis quelques années, Lam Thi Mai a choisi de poser son regard sur les chantiers qui transforment notre quotidien. Loin d'être monotone, le monde du chantier regorge de détails, colorés, texturés, que la photographe nous donne à voir avec poésie et humour.

Le lieu de la construction du métro devient alors un terrain d'exploration pour l'artiste, qui joue avec les interstices, matériaux et empilements composant ce paysage étrange. Pour le plaisir des yeux, en écho aux travaux qui jalonnent la commune.

Du lundi 19 septembre au samedi 15 octobre
Vernissage vendredi 23 septembre

Autour de l'exposition
30 min de visite, gratuit, sur réservation, le vendredi 30 septembre à 12h30,

Atelier en famille, 30 min de visite et 1h de pratique, gratuit, sur réservation, le samedi 8 octobre à 15h.

Vernissage de Lam Thi Mai "Chantier Intime"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac Pantin
69, avenue du Général Leclerc
93500 Pantin
M° Gare SNCF Pantin
France
Phone : +33 (0)1 55 89 01 10
Fax : +33 (0)1 55 89 01 11
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net/contact/paris-pantin
Description:
24 SEPTEMBRE 2016 - 7 JANVIER 2017

Vernissage Vendredi 23 septembre 19h - 21h

Vernissage de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Sol LeWitt. Dance III, 1979, Score format (diagramme)
Image : Nathaniel Tileston

Dans le cadre de la rétrospective consacrée à Lucinda Childs cet automne à Pantin par la Galerie Thaddaeus Ropac, le Centre national de la danse et le festival d'Automne, l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt met en lumière le développement parallèle des méthodes graphiques des deux artistes dans les années 1970. Connu pour leur collaboration dans la pièce Dance (1979), leur affinité se nourrit au début de la décennie d'une réflexion commune sur le dessin, la sérialité et le mouvement.
En 1979, Lucinda Childs commence à New York les répétitions de Dance. Cette pièce est un tournant dans le parcours de la chorégraphe qui abandonne les espaces alternatifs où elle présente depuis deux décennies ses pièces. En collaboration avec Sol LeWitt et le compositeur Philip Glass, elle développe un spectacle qui explore les spécificités du dispositif théâtral. Sol LeWitt réalise à cet effet une installation filmique unique dans son œuvre. Un écran transparent couvrant l'intégralité de la cage de scène superpose à la danse live un film 35mm réalisé quelques mois auparavant. Reprenant dans un montage complexe la danse, ce film multiplie les points de vue sur la chorégraphie exécutée simultanément par les interprètes. Cette exposition bénéficie d'un prêt exceptionnel du Whitney Museum à New York de l'une des partitions chorégraphiques originales de Dance #4 (1979) partition dont la chorégraphe avait fait don à l'institution américaine.

Les archives de la chorégraphe, exposées pour la première fois, retracent à travers plus d'une centaine de documents graphiques l'élaboration de son langage chorégraphique dans les années 1970. Ces documents font écho au Wall-Drawing #357 (1981) de Sol LeWitt qui développe sur les murs de la galerie le motif de l'arc de cercle. Celui-ci tout comme la ligne droite et la diagonale constituent le répertoire formel des danses minimalistes de la chorégraphe.
Suivant une procédure inventée en 1973, Lucinda Childs réalise pour les cinq danses qui composent initialement Dance, un diagramme à partir duquel elle génère la partition chorégraphique. Alors que, dans les années 1960, la chorégraphe dessine des croquis de parcours des interprètes, elle se tourne dans la décennie suivante vers la composition de mouvements quotidiens qu'elle agence de manière sérielle et répétitive. La marche et les changements de directions deviennent ainsi les matériaux essentiels de ses danses et le croquis de parcours se confond dés lors avec la partition de la pièce.

Lors de leurs premières rencontres pour la création de Dance, Sol LeWitt et Lucinda Childs échangent, vraisemblablement par fax, les diagrammes des danses auxquels l'artiste associe une couleur primaire. La place centrale dévolue au diagramme dans l'élaboration des danses tient à la méthodologie que Lucinda Childs adopte à partir de 1973. La chorégraphe n'essaie plus d'élaborer a priori le parcours de l'interprète mais une machine graphique, le gabarit, génère des tracés et c'est seulement dans un second temps, durant les répétitions, que le parcours des danseurs est individualisé. On trouve donc au cœur de la fabrique chorégraphique la même méthodologie que Sol LeWitt développe dans son œuvre sérielle des années 1970 et 1980. Dans ses dessins muraux comme dans les chorégraphies de Lucinda Childs, la série permet de pousser jusqu'à l'infini la logique graphique de chaque motif.

Les documents réunis dans cette exposition donnent également à voir une partie importante de la correspondance entre Sol LeWitt et la chorégraphe. On peut y suivre les diagrammes dessinés et estampillés par l'artiste depuis Murano, Rome ou Pékin qui répondent aux diagrammes des danses de la chorégraphe. Au verso d'une de ces cartes postales se déploient des images vacillantes, celles d'une planche photographique intitulée A man performing headspring, a flying pigeon interfering. Extraite de l'étude réalisée par Eadward Muybridge sur la locomotion animale, ces photos détaillent les différentes étapes d'un saut périlleux. Photographiée de face, le mouvement semble incohérent tandis que de profil il révèle cette logique sérielle propre au mouvement quotidien. La sérialité se construit donc tout autant par des procédés graphiques que par la saisie des mouvements quotidiens qui animent la locomotion humaine et Edward Muybridge est à cet égard une référence partagée par les deux artistes.

L'exécution du Wall Drawing #357: A 12" (30 cm) grid covering the wall que Sol LeWitt créa en novembre 1981 à New York et qui reprend le motif de l'arc de cercle sera assurée par un dessinateur de la Fondation Sol LeWitt qui travaillera pendant plus de trois semaines sur la réalisation au crayon blanc du dessin sur un mur peint en noir de près de 25 mètres de long. Le dernier jour de dessin coïncidera avec le vernissage de l'exposition le samedi 24 septembre prochain. L'effacement du Wall Drawing le 7 janvier 2017, dernier jour de l'exposition, se fera également en présence du public.

Commissaire : Lou Forster
Scénographie : David Dubois
Production : Galerie Thaddaeus Ropac, CND Centre national de la danse // avec le Festival d'Automne

dans le cadre de l'exposition Lucinda Child, Nothing Personal 1963 - 1989 organisée avec le CND - Centre national de la danse et le Festival d'Automne à Paris

Vernissage de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Carte postale de Sol LeWitt, issue de la correspondance Sol LeWitt/Lucinda Childs, 1979
Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris/Salzburg
Photo : Charles Duprat

Le Festival d'Automne 2016 consacre un portrait Lucinda Childs avec différents spectacles et expositions dans les lieux suivants :

24 au 30 septembre
Lucinda Childs / Early Works
CND Centre national de la danse / La Commune Aubervilliers / Avec la MC93

24 septembre au 17 décembre
Lucinda Childs, Nothing Personal 1963-1989
Exposition au CND Centre national de la danse

29 septembre au 3 octobre
Lucinda Childs / Dance
Théâtre de la Ville

6 et 7 octobre
Lucinda Childs / Dance
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

4 au 7 octobre
Lucinda Childs / AVAILABLE LIGHT
Théâtre du Châtelet / Avec le Théâtre de la Ville

Lucinda Childs / Maguy Marin / Anne Teresa De Keersmaeker
Trois Grandes Fugues
29 novembre au 3 décembre
Maison des Arts Créteil / Avec le Théâtre de la Ville
6 décembre
Théâtre du Beauvaisis
8 et 9 décembre
L'apostrophe - Théâtre des Louvrais / Pontoise
13 décembre
Théâtre-Sénart
15 au 17 décembre
Nanterre-Amandiers

Vernissage de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Melody Excerpt. Diagramme, encre sur papier, 1977
Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris/Salzburg
Photo : Charles Duprat

Vernissage de l'exposition Lucinda Childs / Sol LeWitt
Lucinda Childs, Dance, 1978,
The Brooklyn Academy of Music
Photo : Nathaniel Tileston



[20:00] Répétition Générale de la Symphonie Fantastique d'Hector Berlioz
Location:
Athénée théâtre Louis-Jouvet
7, rue Boudreau
Square de l'Opéra-Louis Jouvet
75009 Paris
M° RER A Auber, Havre - Caumartin, Opéra, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 53 05 19 19
Mail : ecrire@athenee-theatre.com
Internet Site : www.athenee-theatre.com
Description:
répétition Générale de la Symphonie Fantastique d'Hector Berlioz revisitée par Arthur Lavandier, la veille de l'inauguration officielle

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés