Friday, November 25, 2016
Public Access


Category:
Category: All

25
November 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  Exposition "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50"
Location:
Musée Mendjisky - Ecoles de Paris
15, square Vergennes
75015 Paris
M° Vaugirard
France
Phone : +33 (0)1 45 32 37 70
Mail : info@fmep.fr
Internet Site : www.fmep.fr
Description:
Le Musée Mendjisky-Ecoles de Paris est fier de vous présenter sa nouvelle exposition : "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50".

Du 12 octobre au 31 décembre

A travers une soixantaine d'oeuvres maîtresses, l'exposition présente des artistes tels que Bernard Buffet, Bernard Lorjou, André Minaux ou encore Paul Rebeyrolle qui ont réaffirmé une vision de l'art faite de chair et de terre. Ils nous montrent combien la seconde partie du XXe siècle n'est pas celle du vide mais celle de la figure réinventée.

Dans les années 50, ces jeunes peintres français se sont battus tout comme Francis Bacon, Balthus, Lucian Freud, Edward Hopper ou Giorgio Morandi pour imposer une figuration que la modernité voulait à jamais dissoudre.

avec des oeuvres de Michel Thomson

Tarif plein 9 €
Tarif réduit 6 €

Exposition "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00] Vernissage presse de Glen Baxter "Completely Baxter"
Location:
Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 80
Fax : +33 (0)1 48 04 04 80
Mail : info@galerie-gounod.fr
Internet Site : www.galerie-gounod.com
Description:
Du 26 novembre 2016 au 14 janvier 2017
Vernissage le 26 novembre, de 16h à 21h

La galerie Isabelle Gounod est particulièrement heureuse d'accueillir Glen Baxter pour sa première exposition personnelle à la galerie.

Explorateurs en casque colonial, étudiants en blazer, buveurs de thé et joueurs de cricket, cow-boys et autres scouts sont les héros ordinaires de ses dessins légendés qui l'ont rendu célèbre. Issus des récits populaires de la jeunesse des années 30 et 40, ces personnages sont placés dans des situations absurdes et extravagantes au milieu desquelles ils semblent conserver un flegme tout à fait britannique : des boy-scouts récitent du Raymond Roussel devant un feu de camp ; un sheriff prend en flagrant délit le cow-boy Perec tentant de voler un E ; des primo-délinquants en blazer mis au pilori sont condamnés à assister à un colloque sur Houellebecq ; des enfants en robe de chambre scrutent à la lanterne la reproduction quasi-industrielle de Mondrian par leur père...

Vers 1970, Glen Baxter crée une formule de dessins légendés, méticuleusement typographiés, dont il fait par la suite, sa forme d'expression usuelle. Il réalise ses dessins à l'encre de chine et au crayon gras. Le dessin est toujours cerné à l'encre, la couleur emplit entièrement le motif. Attitude figée des personnages, absence d'ombre portée et d'expression faciales, arrière-plan strictement délimité. Ses dessins construits avec grande rigueur, évacuent tout pathos stylistique.

Ce maître du Nonsense (en anglais) sait parfaitement où placer le détail que l'oeil découvre souvent dans un second temps et qui modifie tout le sens de la scène. Pour peu que l'on y prête attention, l'incongruité pointe toujours dans les relations que cet artiste anglais établit entre ses textes et ses images. Souvent, le Nonsense et le rire qui s'ensuit reposent sur le décalage entre des images truffées de bizarreries et l'impassibilité de leurs légendes. «Il suffit d'une flèche, d'un hennin, d'un feu au second plan pour que soudain la normalité bascule dans l'absurde.»

«Les surréalistes appelaient ça le 'frisson' [en français dans le texte], cette impression soudain que le sol se dérobe, qu'on est allé trop vite, que l'on s'est trompé. (...) C'est une sensation fugitive, mais très forte, comme si l'esprit perdait momentanément l'équilibre. Exactement ce que j'essaie de faire éprouver à ceux qui regardent mes dessins. J'ai toujours adoré ces accrocs dans la réalité, ces légers vertiges.» (1)

Glen Baxter cite volontiers comme sources : Lewis Carroll, le roman « What a life ! » de Lucas et Morrow (2) considéré par Raymond Queneau comme pionnier du surréalisme, Buffalo Bill, Tom Mix, George Herriman (créateur de « Krazy Kat »), et ceux qu'il admire le plus : Jarry, Queneau, Raymond Roussel, Beckett, Magritte, Chirico, Desnos, Man Ray...

«Ni aphorismes illustrés, ni simples dessins légendés, les oeuvres de Glen Baxter jouent simultanément de la disjonction et de l'interdépendance d'images et de textes au style doucereux pour provoquer le rire. Chez cet anglo-saxon, le tout est plus grand que la somme des parties.» (3)

1 Stéphane Jarno, « Les dadas du Colonel », Télérama n° 3077, 2009
2 E.V. Lucas, George Morrow, What a life!: an autobiography, 1911, London, Methuen & Co Ltd
3 Sarah Ihler-Meyer, Artpress n°395, décembre 2012

Vernissage de Glen Baxter "Completely Baxter"
Glen Baxter, Untitled, 2014, crayon et encre sur papier, 79 x 53 cm

12:00  
13:00  
14:00 [14:30] Rencontre avec Glen Baxter et l'historien de l'art Didier Semin
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Amphithéâtre des Loges

15:00  
16:00 [16:00-20:00] Vernissage de Michiko Nakashio "le rythme du cœur"
Location:
Galerie Planète Rouge
25, rue Duvivier
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)9 83 57 29 35
Mobile : +33 (0)6 64 62 60 43
Mail : contact@galerieplaneterouge.com
Internet Site : www.galerieplaneterouge.com
Description:
Vernissage de Michiko Nakashio "le rythme du cœur"


[17:00] Vernissage de Jérémy Schiavo
Location:
Bordeaux
Bordeaux
33000 Bordeaux
M° Gare SNCF Bordeaux Saint-Jean
France
Internet Site : www.bordeaux.fr
Description:
Place Paul & Jean-Paul Avisseau

Le M.U.R de Bordeaux accueille l'artiste bordelais Jérémy Schiavo.

Il est difficile de séparer Jérémy Schiavo de son stylo.
Ces premiers mots sont des dessins. Ce sera son mode d'expression. Il observe, analyse les images qui le marque, le touche, lui inspire des émotions et les retranscrit dans ces réalisations. C'est donc par évidence qu'il choisit sa voie, graphic designer. Il forge son expérience auprès de grandes entreprises comme Adidas Originals à Nuremberg, qui cultivent l'esprit dans lequel il évolue depuis toujours la culture urbaine. Fort de cette expérience, de retour en France, il choisit d'être freelance pour pouvoir allier son travail à sa vraie passion, le dessin.
Ses illustrations mélangent tout aussi bien des codes du surf, de la street culture que du tatouage, comme pour souligner tout l'intérêt qu'il porte pour ces univers. Mais tout en gardant sa propre identité : ne travailler que le noir et blanc en adoptant différents effets pour mieux marquer les contrastes. Fier d'être bordelais, il choisit de mettre sa région en lumière dans une nouvelle série d'illustrations, les DOODLES. La démarche est d'identifier de façon simple et évidente des caractéristiques qui définissent le Sud-Ouest. Et quoi de mieux pour faire découvrir cette nouvelle série d'illustrations, que le Mur de Bordeaux...

Le vernissage se tiendra vendredi 25 novembre à partir de 17h.

Vernissage de Jérémy Schiavo



[18:00-21:00] Vernissage de Basile Ducourneau & Bruno Meignien "Atmosphères"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Vernissage de Basile Ducourneau & Bruno Meignien "Atmosphères"

[18:00-21:00] Vernissage de Davide Cantoni et Roman Jehanno "Humains Très Humains"
Location:
H Gallery
ex. Galerie Sisso
90, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 38
Mail : galerie@h-gallery.fr
Internet Site : www.h-gallery.fr
Description:
Hélianthe Bourdeaux-Maurin et Benjamin Hélion sont heureux de vous inviter au vernissage de l'exposition Humains Très Humains, présentant les premières expositions personnelles en France de l'artiste italo-américain, Davide Cantoni et de l'artiste français, Roman Jehanno.

Pour sa troisième exposition depuis son ouverture, H Gallery présente les deux premières expositions personnelles en France de Davide Cantoni et Roman Jehanno.

A travers ce dialogue, l'artiste italo-américain Davide Cantoni, déjà collectionné par le MoMA de New York et le jeune artiste français, Roman Jehanno, gagnant du Prix Hasselblad Masters, explorent ce que les hommes savent faire de mieux: la guerre et l'exercice de leur métier. Par une technique de dessin inédite pour l'Américain et par la photographie pour le Français, tous deux dressent un panorama de notre monde, des deux faces d'une même médaille, celle de ces êtres humains, très, tellement, jamais trop humains...

Vernissage de Davide Cantoni et Roman Jehanno "Humains Très Humains"

[18:00-21:00] Vernissage de Herakut "Douce Folie"
Location:
Galerie Mathgoth
34, rue Hélène Brion
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 63 01 41 50
Mail : galerie@mathgoth.com
Internet Site : www.mathgoth.com
Description:
HERAKUT, c'est la fusion de deux noms à 4 lettres pour un tandem à 4 mains, créé en Allemagne : Hera (Jasmin Siddiqui, née en 1981) et Akut (Falk Lehmann, né en 1977), membre du collectif Ma'Claim. Venus récemment peindre une fresque dans le 13ème arrondissement, ils reviennent à la Galerie Mathgoth présenter leur tout premier solo show en France.

C'est dans le cadre de l'édition 2004 de l'Urban Art festival à Séville (Espagne) que se constitue le duo. Leurs styles, à la fois différents techniquement et similaires dans l'approche onirique, soulignent deux personnalités pourtant opposées. Hera a pris pour pseudonyme le nom de la déesse grecque pour sa personnalité ombrageuse et passionnée, dans laquelle elle se reconnaît. Son art se concentre sur le tracé des contours, la composition et l'écriture tout en privilégiant une palette de couleurs restreinte. La jeune femme utilise spontanément toutes sortes de matériel à portée de main (bombe aérosol, peinture acrylique, fusain, etc) pour développer l'image, s'attachant à son contenu, au thème de la peinture et à l'histoire qu'elle raconte. Akut, quant à lui, s'est spécialisé dans le photoréalisme. Amoureux de la précision et d'une nature posée, il travaille de façon organisée, souvent d'après photo. Les messages écrits que contiennent leurs œuvres sont apposés d'un commun accord. Au début de leur collaboration, HERAKUT utilisait beaucoup de citations du poète américain Jeffrey McDaniel ou du rappeur Slug d'Atmosphere, pour les remplacer au fil du temps par les mots d'Hera.
HERAKUT utilise le prisme du street-art comme passerelle pour connecter les dimensions artistique et sociale. C'est pourquoi on retrouve, dans une imagerie magnifiée qui leur est propre, les communautés délaissées telles que les SDF ou les réfugiés. Hera : « Nous avons toujours travaillé avec des enfants et des adolescents en atelier ou en milieu scolaire, mais notre interaction avec la nouvelle génération s'est grandement intensifiée depuis que nous sommes connectés à Samantha Robison, fondatrice d'aptART, une organisation à but non lucratif qui diffuse le street art dans les zones en crise dans le monde. Ces deux dernières années, nous avons passé des mois à travailler avec des jeunes au sein de camps de réfugiés dans plusieurs villes en Allemagne et en Jordanie. La plupart des enfants étaient des Syriens, mais nous avons également rencontré à Munich et à Potsdam des adolescents qui avaient fui les horreurs de la guerre et le génocide au Nigeria, en Somalie, en Irak, en Afghanistan et en Palestine. Interagir avec ces jeunes qui ont déjà vécu tant d'heures sombres nous a beaucoup appris. »

C'est notamment de cette expérience-là dont HERAKUT s'inspire dans cette exposition parisienne « Douce Folie ». Ainsi que le suggère son titre, le spectateur est invité à plonger dans les thématiques chères au tandem germanique : la folie qui nous habite et celle qui nous entoure. Les œuvres présentées consistent en un véritable travail d'orfèvre : des productions inédites très détaillées, faites de plusieurs morceaux de toiles cousus ensemble, dont trois collages brodés réalisés par Hera. L'ensemble crée un univers peuplé de personnages issus de contes poétiques : fées, princesses, poissons qui parlent ou licornes. Dans ces nouvelles pièces, le duo tente d'interpréter le monde étrange qui est le nôtre au travers de l'imagination enfantine. La réalité est faite de mesquinerie, de politiciens fous et sans pitié, d'individus absorbés par le pouvoir et de systèmes qui n'ont aucun sens pour des personnes sensibles. Pour HERAKUT, c'est l'imagination qui permet aux êtres de créer des tampons entre l'esprit et les flux constants d'informations négatives. Le rêve fétiche que l'on se forge devient alors un bouclier pour s'échapper de cette dure réalité. Hera : « Notre but n'est bien sûr pas d'encourager les délires hallucinatoires, mais de les transformer en fables qui nous renvoient à un stade différent de notre vie, au temps de l'innocence, cette époque où l'on croit que tout est possible. » En somme, les deux artistes engagés nous invitent à aller au-delà des frontières du tangible pour entrer dans un monde fabuleux. Un voyage intérieur fantasmagorique auquel HERAKUT nous convie dès le 25 novembre.

Vernissage de Herakut "Douce Folie"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Dendromorphies - Créer avec l'arbre"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.com
Description:
Commissariat de Paul Ardenne

Avec
Askhat Akhmedyarov
Ackroyd & Harvey
Persijn Broersen & Margit Lukacs
Sean Capone
Sara Conti
Clorinde Coranotto
Iris Crey
Aurélie Gravas
Abdul Rahman Katanani
Fabrice Langlade
Thomas Lévy-Lasne
Laurent Perbos
Khvay Samnang
Laurent Tixador
Patrick Van Caeckenbergh

Vernissage vendredi 25 novembre
Exposition du 26 novembre 2016 - 11 janvier 2017

Vernissage de l'exposition "Dendromorphies - Créer avec l'arbre"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Why won't they leave us alone ?"
Location:
Treize
24, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 48 05 79 48
Mail : treize.galerie@gmail.com
Internet Site : chez-treize.blogspot.fr
Description:
Exposition du 25 novembre au 11 décembre 2016
Vernissage vendredi 25 novembre, 18h30

" Qu'est-ce-que les photos veulent de nous ? Pourquoi ne nous laissent-elles pas tranquilles ? Nous les produisons et elles nous entourent, jusqu'à nous retenir en captivité, exigeant et obtenant ainsi de nous une rançon psychique. Nous les laissons nous submerger et nous demandons pourquoi nous ne pouvons cesser d'en prendre, pourquoi nous ne parvenons pas à détourner le regard. Serait-ce parce que la photographie, en soit, est un trouble compulsif ?
À travers la photographie, nous essayons de saisir ce qui est éphémère et au delà de notre portée: le monde dans toute son immensité et son élasticité. Mais pourquoi attendons-nous de la photographie qu'elle capture quoi que ce soit de réel ? Afin de produire un authentique reflet de ce que l'on a vu, de ce que nous sommes ? Plus précisément, il s'agirait de ce qui fut. Car dans l'épais brouillard de ce qui est perdu, la vérité apparaît plus nettement lorsque nous en parlons au passé. " *

Why won't they leave us alone ? est un projet d'exposition élaboré par six jeunes diplômés Antoine Belot, Marine Boulois, Adrien Degioanni, Nicolas Doche, Étienne Kawczak-Wirz et Xarli Zurell et dont le point de départ est une traduction sauvage du texte Trompe l'œil publié par le critique et commissaire d'exposition américain Bob Nickas.

Depuis 2012, Treize collabore chaque année à la réalisation d'une exposition en partenariat avec une école d'art. Après l'ECAL de Lausanne en 2013, la Villa Arson de Nice en 2014, et l'ENSBA Lyon en 2015, l'exposition Why won't they leave us alone ? est réalisée en partenariat avec l'institut supérieur des arts de Toulouse (isdaT) cette année. Cette édition est accompagnée par l'artiste et enseignante à l'isdaT, Émilie Pitoiset.

* « What do photographs want from us? Why won't they leave us alone? We create them, and they surround us, hold us captive, demand and extract psychic ransom. We allow ourselves to be overtaken by them and then wonder why we can't stop taking them, or look away. Is it because photography itself is a compulsion to repeat? With photography, we try to grasp what's ephemeral and beyond our reach, the world in all its vastness and elasticity. But why do we expect photographs to capture anything real? To yield a true reflection of what we saw, of who we were? More accurately, of what was. Because in the hazy blur of what's lost, truth inevitably comes into greater focus in the past tense.»
Bob Nickas, « Trompe l'oeil », Vice.com - photo issue 2014, 14 juillet 2014.

[18:45] Lancement des illuminations de la rue Lecourbe
Location:
Rue Lecourbe
Rue Lecourbe
75015 Paris
M° Sèvres - Lecourbe, Volontaires, Vaugirard, Convention, Boucicault, Lourmel
France
Description:
72 rue Lecourbe (15e)

Avec le soutien de la Ville de Paris, ce sont plus de 150 rues et de 70 quartiers qui se parent d'illuminations à l'occasion des fêtes de fin d'années. Elles connaissent chaque année un important succès, grâce à l'implication et au dynamisme des associations de commerçants.

Ces illuminations allient féerie, création et maîtrise de l'énergie, grâce au recours systématique à des ampoules Leds basse consommation, conformes aux objectifs du Plan climat de la Ville de Paris.

>> invitation




[19:00] Soirée Volkswagen Garage Sound
Location:
Elysée Montmartre
72, boulevard de Rochechouart
75018 Paris
M° Anvers
France
Phone : +33 (0)1 44 92 45 47
Fax : +33 (0)1 44 92 46 50
Mail : club@elyseemontmartre.com
Internet Site : www.elyseemontmartre.com
Description:
Concert privé inédit de l'artiste anglaise Charli XCX dans la superbe salle de l'Elysée Montmartre avec Virgin Radio

[19:00-21:00] Vernissage de Cyril Hahn "La destinée d'Ulysse"
Location:
Maison de la Grèce
9, rue Mesnil
75016 Paris
M° Victor Hugo
France
Description:
Vernissage de Cyril Hahn "La destinée d'Ulysse"





[20:30-23:00] Vernissage de l'exposition "L'homme nu"
Location:
Galerie Pierre-Alain Challier
Pacea
8, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 49 96 63 00
Mail : galerie@pacea.fr
Internet Site : www.pacea.fr
Description:
Vernissage le 25 novembre à partir de 20h30
Exposition du 25 novembre au 5 décembre
Tous les jours, de 11h à 19h

Normal Magazine réalise sa toute première exposition consacrée au Nu Masculin.
Pendant 2 semaines, la galerie Pierre-Alain Challier expose les oeuvres de Gérard Rancinan, Orlan, Stefanie Renoma, Hans Withoos, François Rousseau, Olivier Valsecchi, Julien Benhamou, Cedric Roulliat, Damien Dufresnes et bien d'autres...

Une sélection des plus beaux nus masculins contemporains réunis dans le Marais, sur un parcours de 350 m2, réparti sur 3 niveaux.

L'équipe Normal ainsi que les artistes seront présents pour des rencontres, des signatures, des dédicaces et vous présenterons leur derniers travaux.

L'évenement sera accompagné du dernier numéro de Normal Numéro 7, consacré au Nu Masculin. De très grands photographes y sont présentés : Erwin Olaf, Rancinan, Tony Duran, James Bidgood... mais aussi des jeunes talents.

Rencontres, Dédicaces, Signatures, Performances, Projections ...


Site de Normal : redaction@incarnatio.fr

Vernissage de l'exposition "L'homme nu"
Gérard Rancinan

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés