Monday, November 28, 2016
Public Access


Category:
Category: All

28
November 2016
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  Fête nationale de l'Albanie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Indépendance face à l'Empire ottoman en 1912

Fête de l'indépendance de la Mauritanie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête de l'indépendance de la Mauritanie

Exposition "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50"
Location:
Musée Mendjisky - Ecoles de Paris
15, square Vergennes
75015 Paris
M° Vaugirard
France
Phone : +33 (0)1 45 32 37 70
Mail : info@fmep.fr
Internet Site : www.fmep.fr
Description:
Le Musée Mendjisky-Ecoles de Paris est fier de vous présenter sa nouvelle exposition : "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50".

Du 12 octobre au 31 décembre

A travers une soixantaine d'oeuvres maîtresses, l'exposition présente des artistes tels que Bernard Buffet, Bernard Lorjou, André Minaux ou encore Paul Rebeyrolle qui ont réaffirmé une vision de l'art faite de chair et de terre. Ils nous montrent combien la seconde partie du XXe siècle n'est pas celle du vide mais celle de la figure réinventée.

Dans les années 50, ces jeunes peintres français se sont battus tout comme Francis Bacon, Balthus, Lucian Freud, Edward Hopper ou Giorgio Morandi pour imposer une figuration que la modernité voulait à jamais dissoudre.

avec des oeuvres de Michel Thomson

Tarif plein 9 €
Tarif réduit 6 €

Exposition "Les Insoumis de l'art moderne, Paris les années 50"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-16:00] Vernissage presse de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
29 novembre 2016 - 26 mars 2017

Salles d'Afrique et de Crimée

En monarque politique, le roi Louis XIV a su porter au faîte de sa magnificence le « grand divertissement » faisant de Versailles un lieu de fêtes et de spectacles pour toujours plus de grandeur, d'extraordinaire et de fantastique. En fin psychologue, il a compris que « cette société de plaisirs, qui donne aux personnes de la cour une honnête familiarité avec (le souverain), les touche et les charme plus qu'on ne peut dire » (Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin, 1661) est nécessaire au cadre politique qu'il a instauré. Il faut, pour l'ordinaire de la vie de cour, de nombreux divertissements. Il faut, pour l'extraordinaire des événements royaux, étonner et émerveiller la cour, le royaume, l'Europe. Chacun de ses successeurs, en fonction de ses goûts et de l'évolution de la mode, maintient cette tradition de faste et de création dans le domaine du divertissement.

L'exposition présentera les infinies variétés et ingéniosités des divertissements proposés à la cour, qu'ils soient offerts par le roi ou qu'ils soient pratiqués par elle. Ce sont, d'abord, toutes les formes de spectacles publics, comédies, opéras, concerts, feux et illuminations, mais aussi les représentations privées quand seigneurs et dames de cour deviennent eux-mêmes acteurs ou musiciens. Ce sont les innombrables jeux d'argent qui apportent la fortune ou la ruine. Ce sont les exercices du corps, où il faut briller : la chasse, la danse des bals et des mascarades, le mail et la paume.

Parcourant trois règnes, de Louis XIV à la Révolution, le propos de l'exposition ne prétend pas à l'exhaustivité, mais privilégie le ressenti qui était celui du courtisan. Ainsi, si les costumes, peintures, objets, et documents graphiques, provenant de collections publiques et privées, françaises et étrangères, traduisent la diversité des divertissements et le raffinement qui les entoure, ce foisonnement est soutenu par de grands visuels, des images 3D et des mises en scène immersives invitant les visiteurs à redécouvrir l'atmosphère des lieux, parfois disparus, et à mieux s'imaginer être reçus à la cour.

L'exposition bénéficie du mécénat de Saint Gobain, et de la participation de la société des amis de Versailles, de Samsung, et d' Epson.

Commissariat
Béatrix Saule
Directeur-conservateur général du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Élisabeth Caude
Conservateur général au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Jérôme de La Gorce
Historien de l'art et musicologue. Directeur de recherche au CNRS

Scénographie
Patrick Hourcade
Photographe et designer

Horaires
Tous les jours, sauf le lundi et les 25 décembre et 1er janvier, de 9h à 17h30

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Bal masqué donné pour le mariage du dauphin
Charles Nicolas Cochin le Jeune
Vers 1745
Encre brune,rehauts de blanc, aquarelle avec lavis gris, plume
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Vue de l'exposition
©Château de Versailles, Didier Saulnier

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"

15:00
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Prix de l'entreprise collaborative 2016
Location:
Pavillon Cambon Capucines - Potel et Chabot
46, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 20 04 05
Fax : +33 (0)1 47 20 10 60
Mail : cambon@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com
Description:
Envie de découvrir l'entreprise collaborative 2016 à travers le palmarès du Prix de l'Entreprise Collaborative ? Venez assister à la cérémonie de remise des prix qui se déroulera le lundi 28 novembre prochain à 18h au Pavillon Cambon, à Paris.

19e prix de l'Entreprise Collaborative
Le Prix de l'Entreprise Collaborative, organisé par Cegos en partenariat avec l'Afci et le magazine Entreprise & Carrières, récompense les outils et démarches collaboratifs innovants et efficaces, dans trois catégories :
E-Rh & Management
Information et Communication Corporate
Communautés et Travail Collaboratif

La remise des prix vous donnera l'occasion de :
Découvrir les dispositifs innovants des lauréats 2016
Dialoguer entre professionnels des ressources humaines, de la communication et des nouvelles technologies
Le jury est cette année présidé par Caroline BLOCH, Directrice des Ressources Humaines Microsoft France.

Déroulement de la cérémonie
Présentation des projets sélectionnés par le Jury
Remise des Prix de l'Entreprise Collaborative
Témoignages des lauréats
Cocktail

Pour y assister, demandez votre invitation ici :
>> RSVP

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Epreuves uniques"
Location:
Atelier Michael Woolworth
2, rue de la Roquette
Cour de Février
75011 Paris
M° Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 21 03 41
Mobile : +33 (0)6 12 39 92 64
Mail : michael@michaelwoolworth.com
Internet Site : www.michaelwoolworth.com
Description:
Vernissage le lundi 28 novembre de 18h à 21h
Exposition du 28 novembre au 17 décembre 2016

avec Clément Bagot, Christine Barbe, Abdelkader Benchamma, Claire Chesnier, Iris Levasseur, Jérémy Liron, Olivier Masmonteil, Eva Nielsen, Karine Rougier, Massinissa Selmani

Une initiative en collaboration avec Art [ ] Collector, et le commissaire d'exposition, Philippe Piguet

Depuis le mois de mai 2016, chaque artiste a réalisé une planche en lithographie originale au format 47x37 cm., tiré à 35 exemplaires et sont intervenus sur chaque épreuve. Nous montrons dans cette exposition tant la diversité de leurs épreuves uniques, que tout les documents, matrices et matériaux employés à cette fin.

Les tirages sont en vente au prix unitaire de 300 €. La suite complète à 2 500 €.

L'exposition est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi et le dimanche sur rendez-vous.

Vernissage de l'exposition "Epreuves uniques"

[18:00-20:30] Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
29 novembre 2016 - 26 mars 2017

Salles d'Afrique et de Crimée

En monarque politique, le roi Louis XIV a su porter au faîte de sa magnificence le « grand divertissement » faisant de Versailles un lieu de fêtes et de spectacles pour toujours plus de grandeur, d'extraordinaire et de fantastique. En fin psychologue, il a compris que « cette société de plaisirs, qui donne aux personnes de la cour une honnête familiarité avec (le souverain), les touche et les charme plus qu'on ne peut dire » (Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin, 1661) est nécessaire au cadre politique qu'il a instauré. Il faut, pour l'ordinaire de la vie de cour, de nombreux divertissements. Il faut, pour l'extraordinaire des événements royaux, étonner et émerveiller la cour, le royaume, l'Europe. Chacun de ses successeurs, en fonction de ses goûts et de l'évolution de la mode, maintient cette tradition de faste et de création dans le domaine du divertissement.

L'exposition présentera les infinies variétés et ingéniosités des divertissements proposés à la cour, qu'ils soient offerts par le roi ou qu'ils soient pratiqués par elle. Ce sont, d'abord, toutes les formes de spectacles publics, comédies, opéras, concerts, feux et illuminations, mais aussi les représentations privées quand seigneurs et dames de cour deviennent eux-mêmes acteurs ou musiciens. Ce sont les innombrables jeux d'argent qui apportent la fortune ou la ruine. Ce sont les exercices du corps, où il faut briller : la chasse, la danse des bals et des mascarades, le mail et la paume.

Parcourant trois règnes, de Louis XIV à la Révolution, le propos de l'exposition ne prétend pas à l'exhaustivité, mais privilégie le ressenti qui était celui du courtisan. Ainsi, si les costumes, peintures, objets, et documents graphiques, provenant de collections publiques et privées, françaises et étrangères, traduisent la diversité des divertissements et le raffinement qui les entoure, ce foisonnement est soutenu par de grands visuels, des images 3D et des mises en scène immersives invitant les visiteurs à redécouvrir l'atmosphère des lieux, parfois disparus, et à mieux s'imaginer être reçus à la cour.

L'exposition bénéficie du mécénat de Saint Gobain, et de la participation de la société des amis de Versailles, de Samsung, et d' Epson.

Commissariat
Béatrix Saule
Directeur-conservateur général du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Élisabeth Caude
Conservateur général au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Jérôme de La Gorce
Historien de l'art et musicologue. Directeur de recherche au CNRS

Scénographie
Patrick Hourcade
Photographe et designer

Horaires
Tous les jours, sauf le lundi et les 25 décembre et 1er janvier, de 9h à 17h30

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Bal masqué donné pour le mariage du dauphin
Charles Nicolas Cochin le Jeune
Vers 1745
Encre brune,rehauts de blanc, aquarelle avec lavis gris, plume
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"
Vue de l'exposition
©Château de Versailles, Didier Saulnier

Vernissage de l'exposition "Fêtes et divertissements à la Cour"

[18:30-21:00] Vernissage de Pedro Lombardi "FRONTIERES"
Location:
Forum des Halles
Centre commercial Forum des Halles
101, Porte Berger
1-7, rue Pierre Lescot
CIDEX 274
75045 Paris Cedex 01
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 96 56
Fax : +33 (0)1 44 76 96 50
Mail : ForumdesHalles.Webmaster@unibail.fr
Internet Site : www.forum-des-halles.com
Description:
Centre Anim Les Halles Le Marais
6-8 place Carrée (Forum des Halles, Niveau -3) - Metro/RER Châtelet - Les Halles

CAMELEON vous invite au Vernissage de l'exposition photo FRONTIERES
avec le photographe Pedro Lombardi
le 28 Novembre au Centre les Halles Le Marais de 18h30 à 21h !

Du 28 Novembre au 17 décembre, Paris Anim' Centre les Halles Le Marais vous présente une exposition riche en émotion, fruit d'un photographe passionné. En effet, c'est en mai 2014 que Pedro Lombardi sillonnait nos locaux situés aux Philippines afin de capturer la beauté, l'humanité et la force qui se dégagent des nos jeunes filles. A travers son objectif, il a réussi à immortaliser le quotidien des enfants soutenus par CAMELEON au cœur de nos centres d'accueil. Ces photos sont un message d'espoir et d'avenir pour nos jeunes filles.

CAMELEON vous attend donc le 28 novembre à partir de 18h30 autour d'un verre à découvrir l'exposition photo en présence du photographe Pedro Lombardi et de la communauté de l'association. Venez soutenir sa cause !

Vernissage de Pedro Lombardi "FRONTIERES"


[19:00-21:00] Lancement de Humensis
Location:
Maison de la Mutualité
Centre des Congrés
24, rue Saint-Victor
75250 Paris Cedex 5
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 40 46 12 00
Fax : +33 (0)1 40 46 12 92
Mail : congresmutualite@fmp.fr
Internet Site : www.congresmutualite.eu
Description:
À l'occasion du lancement de Humensis
Sylvie Marcé, Présidente des Éditions Belin,
Frédéric Mériot, Directeur général des Presses universitaires de France,
et les équipes Belin, Puf, Le Pommier et Pour La Science
vous prient de leur faire l'honneur d'assister à la conférence de
Jean Tirole, Michel Serres et Denis Peschanski
réunis pour une conférence prestigieuse suivie d'un débat
« Le bien commun, entre passé et avenir »
animée par Cécile Lestienne, journaliste

le 28 novembre à 19 heures à la Mutualité
La conférence sera suivie d'un cocktail à partir de 20h30

HUMENSIS est un nouveau groupe d'édition dédié au partage de la connaissance certifiée et à la réflexion la plus nouvelle et profonde. Né du rapprochement des Éditions Belin et des Puf (les Presses universtaires de France), il a vocation, au travers de ses marques, à faire vivre les idées, à décrypter le monde.

Pour célébrer son lancement, Humensis a souhaité donner la parole à trois de ses auteurs emblématiques, Jean Tirole, Michel Serres et Denis Peschanski autour d'un sujet au coeur des préoccupations de chacun : le bien commun.

L'économiste, prix Nobel, Jean Tirole en faisant du bien commun le thème de son premier livre grand public, nous ouvrira son laboratoire et le monde de l'économie ; il nous emmènera à la découverte de sujets affectant notre quotidien : économie numérique, innovation, chômage, changement climatique, Europe, État, finance, marché... qui tous participent du bien commun.


Le philosophe Michel Serres, définissant comme biens communs universels la biodiversité des vivants et l'intégrité de la planète, la croissance de l'espérance de vie, la multiplication des relations humaines, les langues, la musique et les oeuvres de l'esprit, cherche à montrer la voie de la paix comme le bien commun à tous les humains, s'opposant à notre mal commun qu'est cette guerre perpétuelle de tous contre tous,

L'historien Denis Peschanski, codirecteur avec Henry Rousso de la collection « Les contemporaines », nous invitera à mieux comprendre, en temps réel, en quoi le travail de mémoire permet aux humains de vivre avec le souvenir d'un drame, contribuant ainsi au bien commun. Il évoquera notamment ses travaux avec le neuropsychologue Francis Eustache en vue d'étudier la construction et l'évolution de la mémoire après les attentats du 13 novembre 2015.

[19:00] Lancement du Calendrier Pirelli 2017
Location:
Hôtel Ritz
15, place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 43 16 30 30
Fax : +33 (0)1 43 16 31 78
Mail : resa@ritzparis.com
Internet Site : www.ritzparis.com
Description:
Le lancement international du Calendrier Pirelli 2017, réalisé par le photographe Peter Lindbergh, s'est tenu aujourd'hui en avant-première à Paris, en présence de Peter Lindbergh, ainsi que Nicole Kidman et Helen Mirren, 2 des 14 actrices photographiées cette année.

Peter Lindbergh est l'unique photographe à signer 3 calendriers Pirelli (1996, 2002, 2017). Cette Nouvelle édition suit celle réalisée par Annie Leibovitz en 2016.

photos de :
Alicia Vikander
Nicole Kidman
Zhang Ziyi
Julianne Moore
Uma Thurman
Rooney Mara
Robin Wright
Jessica Chastain
Penelope Cruz Sanchez
Lupita Amondi Nyong'o
Charlotte Rampling
Dame Helen Mirren
Kate Winslet
Léa Seydoux
Invitée Spéciale : Anastasia Ignatova

Lancement du Calendrier Pirelli 2017
Julianne Moore

Lancement du Calendrier Pirelli 2017
Nicole Kidman

[19:00] Nuit de la RSE
Location:
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 48 74 10 75
Fax : +33 (0)1 48 74 28 09
Mail : contact@theatredeparis.com
Internet Site : www.theatredeparis.com
Description:
>> RSVP

[19:00] Remise du prix Pierre Daix
Location:
Musée national Picasso-Paris
Musée Picasso - Hôtel Salé
5, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 25 21
Fax : +33 (0)1 48 04 75 46
Internet Site : www.museepicassoparis.fr
Description:
Maurice Fréchuret récompensé par le Prix Pierre Daix
L'historien d'art a été primé pour « Effacer - Paradoxe d'un geste artistique ». La distinction sacre, chaque année, un livre d'histoire de l'art moderne et contemporain.

A l'heure où l'histoire de l'art, discipline pourtant enrichissante (et aussi pour l'esprit) est souvent réduite dans les gazettes à la rubrique « beaux livres » qu'elles publient rituellement avant les fêtes de Noël, il faut se réjouir du prix Pierre Daix. Doté de 10 000 euros, ce qui est beaucoup, et peu, il a été créé en 2015 par François Pinault. En souvenir, et en hommage, car l'homme d'affaire est capable de cela, de celui qui fut son ami et un de ses initiateurs au monde de l'art.

Résistant et déporté, ancien journaliste communiste, rédacteur en chef des Lettres Françaises, Pierre Daix fut assez proche de Picasso pour en devenir non seulement un compagnon de route, mais aussi un des meilleurs spécialistes de son œuvre. Le prix auquel on a donné son nom récompense cette année un livre qui ne fera pas joli sous le sapin, et c'est tant mieux. Car il pourrait soulever quelques tempêtes sous les crânes : il comporte fort peu d'images, mais beaucoup de réflexion, et, allons-y, offre des mondes à penser.

Ancien directeur du musée Picasso d'Antibes, puis des musées des Alpes-Maritimes, Maurice Fréchuret s'y livre à une réflexion dérangeante. Il ne reproduit pas de jolies images, disait-on, et pour cause : son livre traite de l'effacement. On pense bien sûr au geste du jeune Robert Rauschenberg allant, en 1953, quémander auprès de son glorieux aîné Willem De Kooning un dessin, en lui expliquant qu'il voulait le gommer. « Je vais vous donner quelque chose d'impossible à effacer », répondit le vieux, qui s'y connaissait. Le jeune y passa plusieurs semaines, et, de fait, il reste des traces.

Modestie du « regardeur »
Par-delà, Maurice Fréchuret s'interroge aussi sur la prétention contemporaine à vouloir tout voir. Le regretté historien d'art Daniel Arasse, qui prêchait pour la chapelle inverse, ne retrouverait il est vrai sans doute pas ses petits dans les moyens que la technologie moderne, laquelle offre aux curieux - mais au fond, en reste t-il ? - le loisir de contempler le détail, comme l'écrit Fréchuret, « moindre poil de la barbe du Christ » dans un retable du XVe siècle. Il n'était pas peint pour cela. Pas pour la « simple spectacularisation d'un fait pictural qui n'avait peut-être pas vocation à être vu », estime Fréchuret.
Mais une des originalités de son livre est aussi de montrer comment, à l'instar des artistes de la pré-Renaissance, les contemporains, Marcel Duchamp en tête, ont eu à cœur de cacher plus que de montrer. L'autre élément, plus touchant pour qui connaît cet homme qui est tant un grand historien d'art qu'il fut un grand conservateur de musée, c'est l'aveu, l'appel à la modestie du « regardeur », comme nous nommait Duchamp.

De par son métier, Fréchuret a vu bien plus d'œuvres que la plupart d'entre nous et il nous exhorte pourtant à en accepter le mystère. Tout comme, à travers les « repentirs » des artistes, il accepte ses propres doutes, ce que peu dans sa profession sont capables, ni en position, de faire. Et il a ce grand moment, qui résume toute sa belle modestie, un mot qui devrait figurer dans le code de déontologie des historiens d'art, s'il en existait un, mais que Pierre Daix aurait pu écrire : un mot de Rauschenberg, « gommer n'est pas dégommer ». Chapeau, à tous les deux !

Maurice Fréchuret, Effacer. Paradoxe d'un geste artistique. Dijon, Les Presses du Réel, 2016. 362 p. 28 €.

[19:00] Vernissage VIP de l'exposition "Cy Twombly"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
du 30 novembre 2016 au 24 avril 2017

Centre Pompidou & Cy Twombly Foundation

Commissariat : Jonas Storsve

« Cy Twombly eut la chance de vivre sur les deux rives de l'Atlantique, et encore plus au bord de la Méditerranée. Cela lui permit non seulement d'être un artiste américain et européen mais aussi de recevoir un don très rare : la capacité de constamment renouveler son art de manière créative jusqu'à la fin de sa vie. »
Nicola Del Roscio, « Some notes on Cy Twombly », dans Cy Twombly: Catalogue Raisonné of Drawings, vol. IV, 1964-1969, 2014.
Le Centre Pompidou et la Cy Twombly Foundation vous invitent à découvrir la rétrospective Cy Twombly du 30 novembre 2016 au 24 avril 2017. Monographie majeure, elle réunit à Paris pour la première fois l'ensemble le plus important d'œuvres de l'un des plus grands maîtres de l'art contemporain. Un rendez-vous unique sans itinérance.
Figure singulière et inclassable, Cy Twombly a marqué l'histoire de l'art du XXe siècle de son écriture lyrique. Littéraire, il se plonge dans les mythes et l'Histoire dont les références ponctuent ici et là ses toiles dépouillées, comme une symphonie de signes mystérieux.
Peintures, sculptures, dessins et photographies, ce sont 140 pièces rares, dont certains prêts exceptionnels dévoilés pour la première fois en France, que l'on découvre cet automne au Centre Pompidou.
Construite autour de trois cycles majeurs Nine Discourses on Commodus (1963), Fifty Days at Iliam (1978) and Coronation of Sesostris (2000), l'exposition déchiffre l'univers de cet artiste secret.

Vernissage de l'exposition "Cy Twombly"
Winter's Passage Luxor (Porto Ercole), 1985 Bois, clous, peinture, crayon de couleur sur papier 53,5 x 105 x 51 cm Kunsthaus Zürich, Zurich © Kunsthaus Zürich, Zürich

[19:00] Vernissage del calendario Epson 2017 "Senza confini"
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Leonardo da Vinci

Vernissage del calendario Epson 2017 "Senza confini" con le fotografie di Andrea Pistolesi

[19:45-22:45] Avant-première du film "Wolf and sheep"
Location:
MK2 Beaubourg
50, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Hôtel de Ville
France
Phone : 0 892 69 84 84
Internet Site : www.mk2.com/salles/mk2-beaubourg
Description:
En présence de la réalisatrice, Shahrbanoo Sadat



[20:00] Avant-première du film "DEMAIN TOUT COMMENCE"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
en présence de Omar Sy, Hugo Gélin, Clémence Poésy, Antoine Bertrand et Gloria Colston

Avant-première du film "DEMAIN TOUT COMMENCE"

[20:30] Vernissage de Vanessa Bell et Etienne Baillargeon
Location:
Le Cube - ART3000
centre de création numérique
20, cours Saint Vincent
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Tramway T2
France
Phone : +33 (0)1 58 88 30 00
Fax : +33 (0)1 58 88 30 10
Mail : contact@art3000.com
Internet Site : www.lesiteducube.com
Description:
Vernissage de Vanessa Bell et Etienne Baillargeon






[23:00] Vernissage de l'exposition "CHAMBRES À PART - MIAMI"
Location:
Miami
Miami
33010 Miami
Etats-Unis
Internet Site : www.miamigov.com
Description:
2228 Park Avenue #2, Miami

LIFE IS BEAUTIFUL
Preview presse lundi 28 novembre 2016
16H00-17H00
Du 29 novembre au 3 décembre 2016

Après plus de 10 ans de succès à Paris, Laurence Dreyfus est heureuse d'annoncer la première édition américaine de Chambres à part. Elle aura lieu du 28 novembre au 3 décembre, durant Art Basel Miami, dans un lieu aussi insolite qu'inédit. Située au cœur de South Beach, à un bloc du Bass Museum, à 10 minutes à pied du Convention Center, ce bâtiment sur 5 étages est aussi connu pour avoir servi de décor à la mythique série dans années 1980, Deux flics à Miami.

C'est l'aura de Miami et la découverte de cet espace, aux antipodes de la suite présidentielle de La Réserve, avenue Gabriel ayant accueilli Small is beautiful durant la FIAC, qui a donné envie à Laurence Dreyfus de monter cette exposition. Pour cela, elle a déniché, toujours grâce à des relations étroites tissées avec les collectionneurs, artistes et galeries internationales, une nouvelle sélection d'une quarantaine d'œuvres emblématiques de l'art contemporain international.

Pour cette édition, la conseillère en art et commissaire d'exposition a choisi des artistes venant d'horizons multiples et travaillant divers matériaux, comme l'artiste suisse Ugo Rondinone qui compose des silhouettes massives à l'aide de blocs de pierres brutes, le jeune artiste argentin, ou encore la peintre britannique Cecily Brown dont le travail se situe entre abstraction et figuration.

Les collectionneurs découvriront des œuvres de Olafur Eliasson, Mark Hagen, Hernan Bass, Simone Pheulpin, Hélène de Saint Lager, et plusieurs surprises... Mais également des coups de cœur de la scène émergente américaine tel que Jillian Mayer, Cristina Lei Rodriguez, Soraya Sharghi ou encore Jean Sébastien Grégoire.

Les temps forts de Life is beautiful :

Press Preview le lundi 28 novembre de 16h à 17h
VIP Preview le lundi 28 novembre de 17h à 20h
Sunset Lounge Party tous les soirs de 16h à 19h

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés