Tuesday, February 14, 2017
Public Access


Category:
Category: All

14
February 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Valentine's Day - Saint Valentin
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d'amour ainsi que des roses rouges qui sont l'emblème de la passion.

À l'origine fête de l'Église catholique, le jour de la Saint-Valentin n'aurait pas été associé avec l'amour romantique avant le haut Moyen Âge. La fête est maintenant associée plus étroitement à l'échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu'un cœur ou un Cupidon ailé.

À l'envoi de billets au XIXe siècle a succédé l'échange de cartes de vœux. On estime qu'environ un milliard de ces cartes sont expédiées chaque année à l'occasion de la Saint Valentin, chiffre battu seulement par le nombre de cartes échangées lors des fêtes de Noël. On estime aussi que 85 % de ces cartes sont achetées par des femmes.

L'association du milieu du mois de février avec l'amour et la fertilité date de l'antiquité. Dans le calendrier de l'Athènes antique, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Gamélion, consacré au mariage sacré de Zeus et de Héra.

Dans la Rome antique, le jour du 15 février était nommé les lupercales ou festival de Lupercus, le dieu de la fertilité, que l'on représente vêtu de peaux de chèvre. Les prêtres de Lupercus sacrifiaient des chèvres au dieu et, après avoir bu du vin, ils couraient dans les rues de Rome à moitié nus et touchaient les passants en tenant des morceaux de peau de chèvre à la main. Les jeunes femmes s'approchaient volontiers, car être touchée ainsi était censé rendre fertile et faciliter l'accouchement. Cette solennité païenne honorait Junon, déesse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan, le dieu de la nature.

Au moins trois saints différents sont nommés Valentin, tous trois martyrs. Leur fête a été fixée le 14 février par décret du pape Gelase Ier, aux alentours de 498. C'est à cette date qu'ils sont mentionnés dans les premiers martyrologes :
- Valentin de Rome, un prêtre qui a souffert le martyre à Rome dans la seconde moitié du IIIe siècle et qui a été enterré sur la Via Flaminia.
- Valentin de Terni, un évêque d'Interamma (le Terni moderne), qui a également souffert le martyre dans la deuxième moitié du IIIe siècle et qui a également été enterré sur la Via Flaminia.
- Un martyr en Afrique du Nord dont on ne sait presque rien.

Le rapprochement entre la Saint-Valentin et l'amour courtois n'est mentionné dans aucune histoire ancienne et est considéré par des historiens comme une légende. Il existe une légende selon laquelle la fête de la Saint-Valentin a été créée pour contrecarrer la pratique des lupercales par les jeunes amoureux qui dessinaient leurs noms sur une urne. Mais cette pratique n'est citée dans aucune source écrite de l'époque.

Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des lupercales). À l'issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l'année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l'expansion des villages.
Cette pratique laissait libre cours à beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment « la plus belle du village », très courtisée.

08:00  
09:00 [09:30-11:00] Vernissage presse de l'exposition "Mission Ile de la Cité, le cœur du cœur"
Location:
Conciergerie
Centre des monuments nationaux
2, boulevard du Palais
75001 Paris
M° Cité, Châtelet, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 53 40 60 80
Fax : +33 (0)1 53 40 60 90
Internet Site : conciergerie.monuments-nationaux.fr
Description:
Du 15 février au 17 avril, le Centre des monuments nationaux (CMN) et Dominique Perrault Architecture présentent l'exposition « Mission Ile de la Cité - Le cœur du cœur ». Fruit du rapport remis à M. François Hollande, Président de la République, le 16 décembre dernier, cette exposition présente la mission, ses objectifs et ses propositions à court, moyen et long termes. Elle sera en accès libre et gratuit du 15 au 19 février et le 5 mars.

Déroulé :
- 9h30 : accueil-café autour de Philippe Bélaval, président du CMN et de Dominique Perrault, architecte.
- 9h45 : visite de l'exposition
- 10h30 : questions.

Contact presse
Anne Lambert de Cursay : 01 44 61 22 45 - 06 46 81 32 32
S'inscrire auprès de presse@monuments-nationaux.fr avant le 10 février.

10:00
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00 [15:00-22:00] Vernissage du Salon Art Capital 2017
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Du 15 au 19 février 2017

Art Capital est devenu le rendez-vous indispensable à la promotion de l'Art d'aujourd'hui, une interface entre le créateur, le public et les galeries

En accueillant chaque année plus de 40 000 visiteurs et en permettant à 2 000 artistes confirmés ou émergents d'exposer au Grand Palais, Art Capital s'est imposé sur la scène artistique française comme une manifestation majeure et le plus grand rassemblement d'Artistes en France

Vernissage du Salon Art Capital 2017
Vernissage du Salon Art Capital 2017


[16:00-20:00] Vernissage de Farhad Ostovani "Bacco di Nervi"
Location:
Galerie Thessa Herold
7, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 78 78 68
Fax : +33 (0)1 42 78 78 69
Mail : galherold@free.fr
Internet Site : www.thessa-herold.com
Description:
Vernissage mardi 14 février 2017 de 16h à 20h
Exposition jusqu'au 18 mars 2017

Farhad Ostovani, né en 1950 en Iran, commence à peindre à l'âge de douze ans. De 1970 à 1974, il suit les cours des Beaux-Arts à Téhéran puis les poursuit à Paris. Voyage au Moyen-Orient, aux États-Unis, en Europe. En 1986, pour parfaire sa formation, il vit à Rome pendant quatre ans puis aux États-Unis où, à l'Academy of Fine Arts de Philadelphie, il enseigne le pastel. De retour en France, où il se fixe définitivement, il fait la connaissance du poète Yves Bonnefoy et entre eux se tissent aussitôt des liens profonds d'estime et d'amitié. De nombreuses expositions personnelles lui sont consacrées : à Los Angeles, galerie Herbert Palmer et galerie Louis Stern ; à Paris, galerie Nicole Bélier, galerie François Majault, galerie Lambert-Roulland ; à Vevey, Musée Jenish ; à Amsterdam, Musée Rembrandt. En 2009, sa série Les Variations Goldberg est exposée au Château de Tours. En 2013, Farhad Ostovani est bénéficiaire d'une bourse de la Fondation Bogliasco en Italie et en 2014, il reçoit le Grand prix de Bibliophilie (prix Jean Lurçat) de l'Académie des Beaux-Arts avec l'ouvrage We Talked between the rooms (poème d'Emily Dickinson).

Pour la quatrième exposition personnelle de Farhad Ostovani dans sa galerie, Thessa Herold présente des dessins inédits de sa série Bacco di Nervi.

Un catalogue est édité comportant une préface d'Alain Madeleine-Perdrillat, la biographie de l'artiste et la reproduction des œuvres exposées.

Vernissage de Farhad Ostovani "Bacco di Nervi"
Bacco di Nervi, 2015. Aquarelle, crayon, pastel, pigment sur photo, 42 x 29,5 cm




[18:00-21:00] Inauguration de l'exposition "Mission Ile de la Cité, le cœur du cœur"
Location:
Conciergerie
Centre des monuments nationaux
2, boulevard du Palais
75001 Paris
M° Cité, Châtelet, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 53 40 60 80
Fax : +33 (0)1 53 40 60 90
Internet Site : conciergerie.monuments-nationaux.fr
Description:
Du 15 février au 17 avril, le Centre des monuments nationaux (CMN) et Dominique Perrault Architecture présentent l'exposition « Mission Ile de la Cité - Le cœur du cœur ». Fruit du rapport remis à M. François Hollande, Président de la République, le 16 décembre dernier, cette exposition présente la mission, ses objectifs et ses propositions à court, moyen et long termes. Elle sera en accès libre et gratuit du 15 au 19 février et le 5 mars.

[18:00-21:00] Vernissage de Gibus "Les Crobards d'Amour"
Location:
Artistik Rezo Gallery
14, rue Alexandre Dumas
75011 Paris
M° Rue des Boulets
France
Phone : +33 (0)1 77 12 54 55
Mail : contact@galerieartistikrezo.com
Internet Site : www.galerieartistikrezo.com
Description:
« Les crobards d'amour sont nés comme ça ! Mon bébé, ma femme, mes amis, et mes clins d'œil - Renaud, Jugnot, Gainsbourg et tant d'autres - ils sont tous là croqués dans mon livre parce que je les aime. Rassembler aujourd'hui tous mes dessins c'est le rêve d'un gosse qui se réalise enfin. » Damien Jouillerot / Gibus

Exposition de nouveaux crobards & vente du livre
du 13 au 17 Février 2017

En partenariat avec le Champagne Edouard Martin
=> Dégustation & vente sur place

Vernissage de Gibus "Les Crobards d'Amour"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Pierre Cornet
Location:
La Capitale Galerie
18, rue du Roule
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 19 31
Fax : +33 (0)1 42 21 19 32
Mail : info@lacapitalegalerie.com
Internet Site : www.lacapitalegalerie.com
Description:
du 14 Février au 11 Mars 2017





[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition X
Location:
59Rivoli
L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres »
59, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet
France
Mail : rivoli59@gmail.com
Internet Site : www.59rivoli.org
Description:
EXPOSITION DU 14/02/2017 AU 27/02/2017
VERNISSAGE : 14 Février, de 19h à 22h avec DJ MITTOO et Salon de Henné

- Salon de henné : 14-17-18-20-21 février

- Finissage : 26 février de 19h à 22h avec DJ MITTOO

X est un fanzine : indépendant et informel, autonome et collectif, transgressif, artistique et didactique. Il regroupe les travaux d'artistes qui questionnent la norme et le hors-norme, le normal et l'anormal, l'écart et la marge.

X est innommable et innommé.e : la violence indicible, la douleur aphone, l'émotion indescriptible, la sensation indéfinissable. L'anonyme, les anonymes, celles et ceux qui cherchent à montrer sans démontrer, démontrer en montrant, à dépasser le verbe.

X est l'inconnu.e : celui ou celle que l'on ne veut pas connaître, l'autre anormal.e ou anomal.e, le monstre, le.la freak, l'inverti.e, le pédé et la gouine, le.la trans et le.la queer, le.la débile, le.la malade et le.la handicapé.e, le.la drogué.e, l'étranger.ère et le.la racisé.e. La variable mathématique, le chaînon manquant qui fait défaut au système, qui le contourne, le détourne, le retourne. C'est la maladie et le remède, la tare, le cancer, le virus, le bug et le parasite qui détruit et déconstruit, pour produire et reconstruire.

X est l'interdit.e : le tabou, la salope, la maîtresse, la vierge et la putain, l'incestueux.se, l'enculé.e, le.la bâtard.e et l'avorté.e, l'athé.e et l'apostat.e, le délit, l'illicite et l'illégitime. C'est le péché originel et original, le fruit empoisonné conçu hors mariage, hors institution, hors religion, l'Eden sans Adam, sans empire et sans emprise.

X est pornographique : vulves, chattes, vagins, anus, bouches et autres orifices humides ; pénis, bites, verges, dicklits et autres divinité ithyphalliques ; sperme, cyprine, salive, sang et sueur. Des corps qui se touchent, se caressent, se mêlent et s'entremêlent, s'entrelacent et se lassent, se prélassent, se pénètrent. Des corps prothétiques et des corps sans organes, des chairs à vif, des entrailles qui se répandent, des fluides qui coulent à flot.

X est déviant.e.

Avec : Andrei, Azelle, Barbara Fulneau, Céline Bischoff, Cloé Muro, Kirkis Rrose, Magali Rifflart-Villeneuve






[20:15-22:30] Avant-première du film "David Lynch: The Art Life"
Location:
UGC Ciné Cité Les Halles
7, place de la Rotonde
Nouveau Forum des Halles
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : 08 92 70 00 00 #11
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?code=HORIZ
Description:
La projection sera suivi d'une discussion avec le réalisateur Jon Nguyen, l'essayiste Pacôme Thiellement et le public.

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés