Wednesday, February 22, 2017
Public Access


Category:
Category: All

22
February 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Fête nationale de Sainte-Lucie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Anniversaire de l'Indépendance

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-19:00] Smell the World
Location:
11, rue Debelleyme
11, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Description:
Pour célébrer la Semaine Nationale de l'Hygiène Nasale, Les Laboratoires Gilbert vous invitent à l'événement Smell the World !

Venez vivre une expérience sensorielle exceptionnelle en famille autour de l'univers des senteurs qui accompagnent votre quotidien.

Au programme : de nombreux ateliers, la présence d'experts et spécialistes de l'odorat ainsi que des cadeaux à gagner !

Rendez-vous le 22 février 2017 dès 10h (entrée libre)

En savoir + : www.semaine-hygiene-nasale.com

Smell the World






[15:00-18:00] Inauguration presse du Drawing Lab Paris - Vernissage de Keita Mori
Location:
Drawing Lab Paris
17, rue de Richelieu
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 45 38 51 15
Mail : info@drawinglabparis.com
Internet Site : www.drawinglabparis.com
Description:
Au cœur du 1er arrondissement de Paris rue de Richelieu, a quelques pas de la Comédie Française, du Musée du Louvre et du Musée des Arts décoratifs, apparait le Drawing Hotel. Un boutique hôtel au concept artistique qui met à l'honneur le dessin contemporain et l'expressivité des artistes.

Unique en son genre, le Drawing Hotel est le premier établissement parisien à défendre la création contemporaine et plus particulièrement le dessin. Au fil des étages, Carine Tissot la directrice de l'établissement, également directrice de Drawing Now Paris, le Salon du dessin contemporain, a donné carte blanche à 6 artistes - dont un duo - afin qu'ils habillent les murs de leur création. Des réalisations uniques et personnalisées, qui font place à la créativité et à l'expression artistique.

Lek & Sowat, Abdelkader Benchamma, Clément Bagot, Françoise Petrovitch et Thomas Broomé réalisent chacun une œuvre qui habillera chaque couloir - espaces trop souvent délaissés et impersonnels - des 5 étages de l'hôtel. Chacune de leurs œuvres se verra déclinée à travers un geste graphique, sur la moquette ou la tête de lit des chambres. Ce dernier sera mis en valeur par le travail des architectes de l'agence NIDO, grâce à des couleurs pastels et un choix précis de luminaires, en lien avec l'univers de l'artiste.

L'hôtel comprend 48 chambres dont 2 suites, imaginées dans un style contemporain avec des matières nobles, et des pièces de designers ou d'éditeurs français comme DCW, Starck pour Cassina, qui apportent confort et élégance aux chambres. Quelques mètres plus haut, un rooftop calme et verdoyant offre une vue sur les toits de Paris.

Au cœur du lobby, un bar et son patio viendront accueillir les hôtes de 11h30 à 22h, jusqu'à minuit les jeudis, vendredis et samedis, et leur proposeront de déguster les spécialités du barman. Enfin au rez-de-chaussée de l'hôtel, le « Drawing Shop » met à la vente des ouvrages autour des artistes, et des articles liés à la pratique du dessin.

Le Drawing Hotel est un lieu unique où l'art n'est pas un décor mais offre aux clients la possibilité d'une véritable immersion dans l'univers de chaque artiste. Pour aller plus loin dans cette découverte une « Art Concierge » accompagnera la clientèle désireuse de découvrir tous les lieux de la capitale, dédiés à l'art. Sur place, le « Drawing Lab » centre d'art privé dédié à toutes les expérimentations du dessin, présente un programme innovant d'expositions.

Sur le pignon de l'hôtel, une œuvre est installée et fait ainsi rayonner l'art et le travail de ses artistes jusque dans la rue. Un véritable lieu de rencontre où la création, l'envie de découverte et l'échange sont les maîtres mots.

>> invitation

Inauguration du Drawing Lab Paris

Keita Mori "Strings"

24 FÉVRIER - 20 MAI 2017

Commissaire d'exposition : Gaël Charbau

Avec Strings, Keita Mori investit l'ensemble de l'espace du Drawing Lab pour y développer un projet ambitieux sur la migration, le transit, le passage entre deux états d'âme et deux états frontaliers. Avec la technique singulière qu'il a développée (d'immenses dessins muraux composés de fils textiles), l'exposition s'envisage comme la métaphore d'une traversée, rythmée par les paysages fragiles qui peuplent l'imaginaire et la mémoire. »

Gaël Charbau

Inauguration du Drawing Lab Paris - Vernissage de Keita Mori
Keita Mori, Strings, © ADAGP Keita Mori, Photo Rebecca Fanuele Courtesy l'artiste et la Galerie Catherine Putman, Paris








[17:30-18:30] Présentation presse du Pavillon du Liban à la Biennale de Venise 2017
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Zad Moultaka et Emmanuel Daydé
sont heureux de vous convier à la présentation à la presse de

ŠamaŠ
Soleil Noir Soleil

Pavillon du Liban à la
57e Exposition Internationale d'Art contemporain
de la Biennale de Venise

le mercredi 22 février 2017
à 17h30

au Palais de Tokyo
Salle Orbe New York
Accès par le 20 quai de New York
Paris 16e

Présentation, projection, cocktail
Jusqu'à 18h30

ASSOCIATION SACRUM VENISE LIBAN
www.pavillonlibanvenise2017.com









[18:00-23:00] Inauguration du coworking Le Trèfle à Marcel Sembat
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Groupe Le Trèfle
31 bis rue des Longs Prés

Le Trèfle Boulogne-Billancourt est heureux de vous inviter au cocktail d'inauguration de votre nouvel espace de co-working !

Vous faites partie de la famille des entrepreneurs ?

Profitez de ce rendez-vous pour rencontrer la communauté Le Trèfle !

- DÉCOUVREZ 1300M² D'ESPACES DE COWORKING
- PASSEZ UNE SOIREE NETWORKING PROMETTEUSE !

- PROGRAMME : cocktail dînatoire, animations sur le thème de l'entrepreneuriat, networking, exposition artistique, jeu concours, influenceurs.

- Pierre-Christophe BAGUET, Maire de Boulogne-Billancourt, nous fera l'honneur d'inaugurer les locaux.

- ÉVÉNEMENT GRATUIT : Merci de réserver votre invitation ici :
>> RSVP

Inauguration du coworking Le Trèfle à Marcel Sembat

[18:00-21:30] Vernissage d'Andréa Grosleron et Tristan Gauthier "NU"
Location:
Le Fil Rouge
Les Petits Chantiers
4, rue Wurtz
75013 Paris
M° Glacière, Corvisart
France
Mail : lespetitschantiers@free.fr
Internet Site : www.lespetitschantiers.com
Description:
Carte blanche aux élèves de l'école de photographie CE3P
http://www.ce3p.com

Du 22 Février au 3 Mars 2017, venez découvrir les photographies de deux étudiants en photographie au Fil Rouge, galerie théâtrale tisseuse de liens.

Andréa Grosleron :
Ayant effectué sa scolarité en internat pendant près de 7 ans et ayant obtenu un baccalauréat scientifique, elle est aujourd'hui en 1ère année de BTS photographie au CE3P. Elle a eu « la chance et le bonheur de toucher du doigt la photographie depuis le plus jeune âge ». Curieuse et fascinée par l'argentique de sa grand-mère, elle le perçoit comme un outil capable de fixer le temps. Depuis lors, la photographie est sa passion et elle souhaite en faire son métier.
http://andreagrosleron.wixsite.com/beaphotopher

Tristan Gauthier :
Actuellement étudiant en 1ère année de BTS Photographie au CE3P, il a obtenu un baccalauréat technologique et s'est lancé dans la vie active dès l'année suivante. Il a assuré une fonction d'animateur périscolaire pendant 2 ans et demi et a décidé de reprendre les études cette année. En 2013, il approfondi ses connaissances en matière de photographie et apprend à partager ce qu'il ressens au travers des images. Aujourd'hui, la photographie de nu est, pour lui, l'un de ses meilleurs moyens d'expression sur l'Homme et son environnement.
http://www.tristangauthier.wixsite.com/photographie

Du 22 Février au 3 Mars 2017
du lundi au samedi 16h-19h

Vernissage : mercredi 22 Février de 18h à 21h30
Finissage : Vendredi 3 mars

Vernissage d'Andréa Grosleron et Tristan Gauthier "NU"

[18:00-21:30] Vernissage d'Astro "Immersion"
Location:
Loft du 34
34, rue du Dragon
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Sèvres - Babylone
France
Mail : loftdu34@gmail.com
Description:
Vernissage mercredi 22 Février 2017 de 18h à 21h
Exposition du 23 Février au 19 Mars 2017
de 14h à 19h, tout les jours sauf le mardi et le mercredi

Artiste autodidacte, Astro réalise ses premiers graffitis en 2000, dans la banlieue nord de Paris. Il privilégie alors le lettrage et le wildstyle, avant d'amorcer un virage vers un travail abstrait, fait de courbes, de calligraphie et de formes dynamiques.Tout en s'inspirant d'artistes tels que Hartnung, Vasarely ou encore Mucha, il a su créer son propre univers, exploitant la force des ombres et des lumières, les contrastes des couleurs, les perspectives et les profondeurs.
A l'aise sur les grands formats, au travers des murs sur lesquels il inscrit son art au coeur de la ville, ce muraliste affectionne également le travail en atelier. Grâce au tracé spontané et impulsif qui le caractérise, Astro trompe l'oeil du spectateur en déformant la planitude des façades et des toiles, créant ainsi des illusions d'optique impressionnantes. Un travail qu'il réalise aussi bien sur murs que sur toiles, mais également sur du film étirable (cellophane), grâce à la technique du «CelloGraff» qu'il a créée en 2009 avec l'artiste Kanos.
Artiste incontournable du street-art, Astro est présent sur de nombreux festivals internationaux (USA, Londres, Italie, Portugal, Allemagne,..). Il fait également parti du collectif CBS, originaire de Los Angeles.

Depuis plusieurs années, en France comme à l'étranger, cet adepte des formats XXL réalise des peintures et fresques murales monumentales. Une dimension qui convient parfaitement à ses oeuvres.
En 2016, Astro a notamment peint deux façades d'immeuble ainsi qu'un bus à Loures, près de Lisbonne ; des murs à Miami (quartier de Wynwood) en parallèle de son exposition à la galerie Hausammann ; un mur à Aurillac, dans le cadre du festival "10ème Art" ; une oeuvre monumentale au sol à proximité du Stade de France ; un mur à New-York (Harlem) ; des murs à Hamburg (St Pauli Stadium), Mexico et Paris (La Défense et sur le festival Ourcq Living Colors).

Du 23 février au 19 mars 2017, Le LOFT DU 34 présentera sur ses murs les toiles récentes de l'artiste peintre ASTRO.

Vernissage d'Astro "Immersion"
Vernissage d'Astro "Immersion"

[18:00-21:00] Vernissage de Bault "Papiers Gras"
Location:
Artistik Rezo Gallery
14, rue Alexandre Dumas
75011 Paris
M° Rue des Boulets
France
Phone : +33 (0)1 77 12 54 55
Mail : contact@galerieartistikrezo.com
Internet Site : www.galerieartistikrezo.com
Description:
Exposition du 22 février au 31 mars 2017
Du lundi au vendredi de 10h à 19h
Vernissage le mercredi 22 février 2017 de 18h à 21h

La Galerie Artistik Rezo accueille l'artiste Bault pour un nouveau solo show. Intitulée Papiers gras, cette exposition présente l'univers fantasque et foisonnant de Bault.

De papier vêtue, la galerie se métamorphose en grotte et plonge le visiteur dans l'univers animiste de l'artiste peuplé de figures totémiques. Une installation immersive et expérientielle habitée par des monstres, des masques, des herbiers et autres bestiaires propres à l'univers de Bault.

« Cette exposition est avant tout l'occasion de découvrir une vingtaine de nouvelles impressions avec des techniques très différentes : gravures sur bois, sérigraphies, risographies...

C'est un travail essentiellement numérique que je réalise depuis longtemps en parallèle de mon activité en atelier.

On pourra y voir des écritures graphiques variées et nouvelles avec la même recherche expérimentale que je mène en peinture. Le seul point commun est leur support, le papier. Je vais donc, en plus de présenter ces impressions, réaliser in utero une installation de papier dans la salle principale. Papiers brûlés, froissés, collés...

Cette intervention sera le fruit de 5 jours de travail dans la galerie, très instinctive et expérimentale. En lien direct avec mes créations habituelles, on y retrouvera un univers animiste, brutal et protéiforme. »
Bault

Vernissage de Bault "Papiers Gras"
Vernissage de Bault "Papiers Gras"

[18:00-22:00] Vernissage de Nelson Dias Lopes
Location:
Galerie Marie-Laure de l'Ecotais
au fond de la cour
49, rue de Seine
fond de cour
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 81 89
Mail : aufondelacour@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerieaufondelacour.com
Description:
du 9 Février au 4 Mars 2017

Vernissage de Nelson Dias Lopes

[18:00-20:30] Vernissage de Richard Blandin "Nuées, paysages à la lumière pâle"
Location:
Editions L. Mauguin
poésie contemporaine
32, rue Vergniaud
75013 Paris
M° Glacière, Corvisart
France
Phone : +33 (0)1 40 51 71 54
Mail : editionlmauguin@orange.fr
Internet Site : www.editionslmauguin.com
Description:
Richard Blandin
Nuées, paysages à la lumière pâle
photographies / livre d'artiste

22 février - 8 mars 2017
vernissage le mercredi 22 février de 18h à 20h30

Vernissage de Richard Blandin "Nuées, paysages à la lumière pâle"

[18:00-21:00] Vernissage de Thomas Van Reghem
Location:
Vitrine - 65
65, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)7 83 20 26 20
Mobile : +33 (0)6 72 70 13 34
Mail : contact@vitrine-65.gallery
Internet Site : www.vitrine-65.gallery
Description:
Du mercredi 22 février au samedi 4 mars 2017
Du mercredi au samedi, de 14h à 19h30 et sur rendez-vous

Vernissage mercredi 22 février 2017 à partir de 18h

NO MAD GALERIE présente « Remonter les traces du vent Russe. De Kiev au Donbass Ukrainien », premier solo-show de Thomas Van Reghem représenté par NO MAD GALERIE depuis sa création en 2013. Ayant auparavant participé à de nombreuses expositions de groupes (entre autres « Black is Back » au sein de l'atelier d'Alberto Sorbelli, « Sang Neuf » en Hors Les Murs de la YIA Art Fair en 2014 ou plus récemment, en septembre 2016, « Influorescence »), Thomas Van Reghem exposera ses dernières œuvres, résultat de ses récents voyages à Kiev et sur le front Ukrainien, à Vitrine-65 du mercredi 22 février au samedi 4 mars 2017.

Thomas Van Reghem est né en 1992. Il vit à Montreuil et est actuellement étudiant à L'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) au sein de l'atelier Emmanuel Saulnier. En 2016 ses œuvres sont entrées dans divers collections dont celle de Frédéric de Goldschmidt et celle de Jean-Philippe Vernes.

Il n'est jamais facile de présenter en quelques phrases l'univers d'un artiste et encore moins lorsqu'il s'agit d'aborder un travail matérialisé par des sculptures qui sont à la fois le résultat et le point de départ du récit de l'artiste. Car c'est bien d'une narration dont il s'agit : et là où l'auteur utilise habituellement l'écriture pour s'exprimer, Thomas Van Reghem semble avoir développé dans la sculpture son propre langage poétique : idiome dont le feu, la glace, la ruine, la terre et la cendre composeraient l'alphabet.

Voyageant inlassablement à travers l'Europe et particulièrement ces dernières années dans les pays de l'ex bloc soviétique qui le fascinent et plus particulièrement l'Ukraine, Thomas Van Reghem se fait témoin d'une mémoire, de lieux, de rencontres, de cultures, de conflits ainsi que de croyances et d'histoires dont les réalités contemporaines semblent parfois se mêler aux mythologies locales.

L'exposition «Remonter les traces du vent Russe. De Kiev au Donbass Ukrainien » est le résultat de plusieurs voyages en Ukraine. Ces derniers mois, l'artiste, ayant alterné séjours à Kiev et sur la ligne de front Ukrainienne du Donbass, plus précisément la ville de Kramatorsk, a multiplié les rencontres avec les acteurs locaux : artistes, journalistes, populations locales et combattants. Les œuvres de Thomas Van Reghem, créées à partir de mises en scènes performatives quasi chamaniques réalisées in-situ, font état d'une multitude de dualités ou de forces contraires : feu visible / feu intérieur, sacré / profane, mouvement vers l'est / celui vers l'ouest, calme de la steppe / violence des combats, la vie / la mort, la destruction / la renaissance...

A propos de son second voyage en novembre 2016, Thomas Van Reghem nous dit :

« Je retrouvais les traces de ce « feu ». J'ai aussi rencontré plusieurs reporters de guerre français dont un avec lequel j'avais créé des liens il y a 5 ans. Eux aussi avaient été attirés par ce même feu sauf qu'eux étaient déjà allés plus loin sur la zone de guerre à l'Est du pays. Ils m'ont raconté leurs aventures. Ils m'ont permis de passer à l'étape supérieure en me conseillant où aller et comment. Avant de repartir pour Paris, j'ai décidé de laisser la trace de mon « feu » dans la ville. Je me suis rendu dans un lieu abandonné à l'Ouest. J'avais emporté mes dessins et mes poèmes faits à Kiev, des cierges de l'église ainsi que le matériel nécessaire à la fabrication d'un cocktail Molotov. Au dernier étage, je disposais les papiers et les cierges allumés au sol. J'ai attendu que le vent éteigne les cierges, puis j'ai lancé le cocktail qui s'est tout de suite enflammé. Lorsque le feu s'est éteint, j'ai ramassé les cendres que j'allais ensuite emporter avec moi pour réaliser mes mosaïques».

« La semaine où je suis rentré à Paris, J'ai sérieusement envisagé de me rendre dans le Donbass en guerre. J'ai recueilli davantage d'informations puis j'ai choisi une destination: la ville de Kramatorsk située dans la région de Donetsk. Cette ville était sous occupation pro-Russe l'an passé. Des combats s'y sont déroulés avant qu'elle ne soit libérée. Je refuse par contre d'y aller seul. Je pense à Julia Teti (Pavloskaya), une amie artiste. Elle est Russe, a 30 ans, vit à Minsk sous le régime de la dictature Biélorusse. Elle est peintre et musicienne, diplômée des Beaux-arts de Minsk et aussi du CNSM de Lyon. Elle parle Russe, Biélorusse et Français. Notre vision de l'art est très proche. Elle a un bagage de connaissance sur la France et les pays de l'Est, permettant un échange que j'espère fertile. Après l'avoir contactée, elle a accepté l'aventure. Elle rêvait de l'Ouest, c'est finalement à l'Est que nous allions, suivant le sens contraire du vent Russe ».

Thomas Van Reghem, notes de voyage (extrait)


Formations
2012-2016 Etudiant à l'Ecole Supérieure Nationale des Beaux-Arts de Paris
2011-2012 Ecole de préparation aux écoles d'art, Prep'art
2008-2010 Formations styliste modéliste à l'institut Bischoffeim de Bruxelles.

Expositions

Solo-Show:
2017 « Remonter les traces du vent Russe. De Kiev au Donbass Ukrainien. » NO MAD GALERIE, Paris
2015 Le Marché Noir, Malakoff

Group Show:
2016 YIA Art Fair, NO MAD GALERIE, Paris
2016 « Influorescence », NO MAD GALERIE, Paris
2016 YIA Bruxelles 2016, NO MAD GALERIE, Bruxelles
2015 Chateau de Beaumanoir
2014 Sang Neuf, NO MADGALERIE - YIA ART FAIR, Paris
2014 Black is Back, NO MAD GALERIE
2013 TOUS EN VILLE ! NO MAD GALERIE, Paris
2013 Exposition de l'atelier Emmanuel Saulnier, ENSBA
2012 Exposition personnelle "Quand l'homme et la matière ne font qu'un", Le Samovar, Malakoff.

nomadgalerie.com
contact@nomadgalerie.com
+ 33 (0)6 23 55 96 83

Vernissage de Thomas Van Reghem
Enlisement de l'incendie (застой огня) - janvier 2017 - photo de la performance réalisée avec l'aide de l'artiste Julia Teti (Pavloskaya)

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Aéroports/Ville-monde"
Location:
La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol
France
Mail : presse@gaite-lyrique.net
Internet Site : www.gaite-lyrique.net
Description:
du 23 Février au 21 Mai 2017
vernissage public ouvert à tous le 22 février à 18h

Excitant ou angoissant, l'aéroport est devenu le symbole d'un nouveau mode de vie, nomade, connecté, mondialisé. Aéroports / Ville-Monde vous invite dans un terminal éphémère pour redécouvrir ce lieu qui témoigne des enjeux du monde actuel.

« Mon atmosphère favorite est celle des aéroports » observait Andy Warhol qui détestait prendre l'avion.

D'un panneau d'affichage aux noms de villes inventées à une signalisation qui invite à la poésie, Aéroports / Ville-Monde vous embarque dans un aéroport transposé, décalé, virtuel.
Ce parcours immersif et critique est résolument interdisciplinaire : il présente des œuvres de plasticiens mais aussi de designers, d'architectes, de musiciens, de roboticiens, d'auteurs et d'artistes des arts numériques qui sont invités à transformer la Gaîté Lyrique en terminal aéroportuaire.

À l'ère de la globalisation avancée, l'aéroport est un laboratoire de la vie contemporaine où se font écho et se fixent les grands thèmes qui rythment la vie de nos sociétés: mobilité et surveillance, immigration et consommation, terrorisme et connexion généralisée. Reliés les uns aux autres, de Marseille à Yellowknife, les aéroports sont peut-être aujourd'hui les banlieues de « cette métropole invisible » entrevue par l'écrivain de science-fiction J.G. Ballard.

Avec Aéroports/Ville-Monde, la Gaité Lyrique interroge les environnements technologiques contemporains où entrent en résonance espaces, technologies, modes de vie et imaginaires. En espérant que vous y ferez bon voyage !

les artistes de l'exposition :

L'exposition présente les œuvres de 19 artistes internationaux :
Cécile Babiole, Jasmina Cibic, Eli Commins, Marnix de Nijs, Camille Demouge, Fanchon Bonnefois, Matthias Gommel, Audrey Martin, Jonathan Monk, Adrian Paci, Joseph Popper, Kerwin Rolland, Hiraki Sawa, An Te Liu, David Thomas Smith, Masha Shubina, Yorgo Tloupas, Gwenola Wagon et Stéphane Degoutin

Commissaire de l'exposition : Franck Bauchard

Vernissage de l'exposition "Aéroports/Ville-monde"
© An Te Liu - Eros - Courtesy de l'artiste & Galerie Division

Vernissage de l'exposition "Aéroports/Ville-monde" - Yorgo Tloupas
© Yorgo & Co

Vernissage de l'exposition "Aéroports/Ville-monde"
© Adrian Paci - Centro di permanenza temporanea - Courtesy Galerie Kaufmann Repetto

[18:00-21:30] Vernissage de l'exposition "Jürgen Nefzger, Contre Nature"
Location:
Maison d'Art Bernard Anthonioz
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
16, rue Charles VII
94130 Nogent-sur Marne
M° RER A Nogent-sur Marne
France
Phone : +33 (0)1 48 71 90 07
Fax : +33 (0)1 48 71 84 67
Mail : contact@maba.fnagp.fr
Internet Site : maba.fnagp.fr
Description:
Vernissage le mercredi 22 février de 18h à 21h30

Exposition du 23 février au 30 avril 2017
Ouvert au public, les jours de semaine de 13h à 18h
Les samedis et dimanches de 12h à 18h
Fermeture les mardis et les jours fériés

Entrée libre

Commissaire : Caroline Cournède

Du 23 février au 30 avril 2017, la Maison d'Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente une exposition de photographies de l'artiste d'origine allemande Jürgen Nefzger, intitulée Contre Nature, dont le commissariat est assuré par Caroline Cournède.

Diplômé de l'École Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles et lauréat de divers prix, Jürgen Nefzger développe depuis plus de vingt ans une œuvre exigeante questionnant les intrications entre les évolutions environnementales et les mutations économiques. L'exposition Contre Nature revient sur ce parcours et réunit diverses séries emblématiques du photographe : Hexagone, Fluffy Clouds notamment, et d'autres plus récentes ou inédites : Athens, La loi du sol...
Un film inédit, The Eye of the Bull, réalisé entre le Financial District à New York et les friches immobilières espagnoles complète le parcours de l'exposition.

Avec le soutien de la galerie Françoise Paviot, Paris.
L'exposition participe au Mois de la Photo du Grand Paris 2017.

Vernissage de l'exposition "Jürgen Nefzger, Contre Nature"
Jürgen Nefzger
Fortuna, Espagne, 2015
Image extraite de la série La loi du sol
© Jürgen Nefzger
Courtesy de l'artiste et de la galerie Françoise Paviot

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Les beaux ados"
Location:
Librairie Le Divan
203, rue de la Convention
75015 Paris
M° Convention
France
Phone : +33 (0)1 53 68 90 68
Fax : +33 (0)1 42 50 84 68
Mail : ledivan@ledivan.com
Internet Site : www.librairie-ledivan.com
Description:
La librairie le Divan et les éditions Yvette et Paulette sont heureux de vous inviter au vernissage de l'exposition "Les beaux ados".

Vernissage de l'exposition "Les beaux ados"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Ruins in the Snow"
Location:
High Art
1, rue Fromentin
75009 Paris
M° Pigalle, Blanche
France
Phone : +33 (0)9 84 09 67 83
Mail : info@highart.fr
Internet Site : www.highart.fr
Description:
22.02 - 01.04.2017
Opening Wednesday February 22nd / Vernissage 22 Février
6-9pm / 18-21h

Tom Allen
Hans Bellmer
Dan Burkhart
Cameron Jamie
Jessi Reaves + Brad Kronz
Germaine Richier

Vernissage de l'exposition "Ruins in the Snow"

[18:30-21:30] Finissage de Thomas Lardeur "Le Temps du Rêve"
Location:
Galerie Art&Craft
32, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 58 89 05 56
Mail : galerie.artcraft@gmail.com
Internet Site : www.galerie-artandcraft.com/wp
Description:
jusqu'au 18 février

Une exposition qui mêle l'art ancestral sacré des Aborigènes et les sculptures contemporaines, miroitantes de Thomas Lardeur.

L'art Aborigène s'enracine dans la pensée sacrée et magique, tandis que les sculptures de Thomas Lardeur représentent le reflet de l'Homme face à sa conscience.

Un face à face envoûtant qui nous renvoie à une symbolique originelle.

Plus de 20 artistes seront représentés comme Abie Loy Kemare, Kenny Williams ou encore Ronnie Tjampitjinpa, des artistes majeurs figurant au musée du Quai Branly, et au musée des Confluences.

Conférence avec Michele Panhelleux experte en art Aborigène
le Samedi 21 Janvier
15h00 et 17h00

Vernissage de Thomas Lardeur "Le Temps du Rêve"

[18:30] Signature du livre "Issy-les-Moulineaux"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Le livre « Issy-les-Moulineaux », écrit par Pierre Dottelonde aux éditions du Cherche Midi, raconte l'histoire de la commune.

ous sommes le 6 décembre en l'an 558. Childebert Ier, le fils de Clovis, cède un vaste domaine à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. C'est la toute première fois que le nom « Issy » apparaît dans un document. C'est aussi la toute première anecdote du livre « Issy-les-Moulineaux », écrit par l'historien Pierre Dottelonde, et sorti il y a quelques jours. Ce mercredi, l'auteur, spécialiste des villes et des territoires, donnera une conférence suivie d'une dédicace, au musée français de la carte à jouer.*

Tout au long de 164 pages à dévorer, ce livre émaillé de (très) nombreux documents ou de photos d'archive, est une mine d'histoire(s). De la création, en 1659, du tout premier opéra français, en passant par l'inauguration en 1988 de la Tour aux figures de Jean Dubuffet, rien n'échappe à l'auteur, qui a choisi de découper l'histoire de la ville en multiples séquences - citations, mini-atlas, abécédaire... - évitant ces pavés parfois ennuyeux.

« C'est aussi une ville dont on parle beaucoup mais est-ce qu'on la connaît si bien que ça ? »

Mais pourquoi avoir choisi d'écrire un livre sur l'histoire d'Issy-les-Moulineaux ? « C'est une ville plus qu'emblématique des mutations des communes de région parisienne, explique Pierre Dottelonde. C'est aussi une ville dont on parle beaucoup, et souvent, mais est-ce qu'on la connaît si bien que ça ? On la présente comme une ville en pointe sur les nouvelles technologies, mais elle a, par certains côtés, des allures de ville de province, avec de nombreux lieux très bucoliques. »

Dans son ouvrage, l'historien découpe trois âges bien distincts dans la construction de la commune. Le premier, quand Issy est un territoire agricole, résidence de grandes familles nobles venues de Paris. Elle est ensuite une ville industrielle, avant de devenir la ville numérique que l'on connaît aujourd'hui. « Issy me frappe par la capacité assez extraordinaire qu'elle a eue à muter durant son histoire », vante l'auteur. Reste désormais à imaginer ce qu'elle deviendra les 1 500 prochaines années.

Signature du livre "Issy-les-Moulineaux"

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "LA FABRIQUE DE L'IMPROBABLE"
Location:
Galerie Claudine Papillon
13, rue Chapon
Code immeuble : 8719
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 07 20
Fax : +33 (0)1 40 29 07 90
Mail : contact@galeriepapillonparis.com
Internet Site : www.claudinepapillon.com
Description:
L'ANECS IDF vous convie au Vernissage « LA FABRIQUE DE L'IMPROBABLE », évènement organisé par la Chaire Entrepreneuriat ESCP.

Venez échanger avec les anciens de l'Option E de Paris, Madrid et Berlin lors du Vernissage « La Fabrique de l'Improbable ».

Ce sera pour vous l'occasion d'échanger, de découvrir les projets de nombreux entrepreneurs et de partager un moment convivial autour d'un verre.










[19:00] Dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF)
Location:
Le Méridien Montparnasse
Pullman Paris Montparnasse
19, rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris
M° Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 44 36 44 36
Fax : +33 (0)1 44 36 47 00
Mail : h8189@accor.com
Internet Site : www.accorhotels.com/fr/hotel-8189-pullman-paris-montparnasse/index.shtml
Description:
en présence du Président de la République

[19:00-22:00] Inauguration du Drawing Lab Paris - Vernissage de Keita Mori
Location:
Drawing Lab Paris
17, rue de Richelieu
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 45 38 51 15
Mail : info@drawinglabparis.com
Internet Site : www.drawinglabparis.com
Description:
Au cœur du 1er arrondissement de Paris rue de Richelieu, a quelques pas de la Comédie Française, du Musée du Louvre et du Musée des Arts décoratifs, apparait le Drawing Hotel. Un boutique hôtel au concept artistique qui met à l'honneur le dessin contemporain et l'expressivité des artistes.

Unique en son genre, le Drawing Hotel est le premier établissement parisien à défendre la création contemporaine et plus particulièrement le dessin. Au fil des étages, Carine Tissot la directrice de l'établissement, également directrice de Drawing Now Paris, le Salon du dessin contemporain, a donné carte blanche à 6 artistes - dont un duo - afin qu'ils habillent les murs de leur création. Des réalisations uniques et personnalisées, qui font place à la créativité et à l'expression artistique.

Lek & Sowat, Abdelkader Benchamma, Clément Bagot, Françoise Petrovitch et Thomas Broomé réalisent chacun une œuvre qui habillera chaque couloir - espaces trop souvent délaissés et impersonnels - des 5 étages de l'hôtel. Chacune de leurs œuvres se verra déclinée à travers un geste graphique, sur la moquette ou la tête de lit des chambres. Ce dernier sera mis en valeur par le travail des architectes de l'agence NIDO, grâce à des couleurs pastels et un choix précis de luminaires, en lien avec l'univers de l'artiste.

L'hôtel comprend 48 chambres dont 2 suites, imaginées dans un style contemporain avec des matières nobles, et des pièces de designers ou d'éditeurs français comme DCW, Starck pour Cassina, qui apportent confort et élégance aux chambres. Quelques mètres plus haut, un rooftop calme et verdoyant offre une vue sur les toits de Paris.

Au cœur du lobby, un bar et son patio viendront accueillir les hôtes de 11h30 à 22h, jusqu'à minuit les jeudis, vendredis et samedis, et leur proposeront de déguster les spécialités du barman. Enfin au rez-de-chaussée de l'hôtel, le « Drawing Shop » met à la vente des ouvrages autour des artistes, et des articles liés à la pratique du dessin.

Le Drawing Hotel est un lieu unique où l'art n'est pas un décor mais offre aux clients la possibilité d'une véritable immersion dans l'univers de chaque artiste. Pour aller plus loin dans cette découverte une « Art Concierge » accompagnera la clientèle désireuse de découvrir tous les lieux de la capitale, dédiés à l'art. Sur place, le « Drawing Lab » centre d'art privé dédié à toutes les expérimentations du dessin, présente un programme innovant d'expositions.

Sur le pignon de l'hôtel, une œuvre est installée et fait ainsi rayonner l'art et le travail de ses artistes jusque dans la rue. Un véritable lieu de rencontre où la création, l'envie de découverte et l'échange sont les maîtres mots.

Inauguration du Drawing Lab Paris

Keita Mori "Strings"

24 FÉVRIER - 20 MAI 2017

Commissaire d'exposition : Gaël Charbau

Avec Strings, Keita Mori investit l'ensemble de l'espace du Drawing Lab pour y développer un projet ambitieux sur la migration, le transit, le passage entre deux états d'âme et deux états frontaliers. Avec la technique singulière qu'il a développée (d'immenses dessins muraux composés de fils textiles), l'exposition s'envisage comme la métaphore d'une traversée, rythmée par les paysages fragiles qui peuplent l'imaginaire et la mémoire. »

Gaël Charbau

Inauguration du Drawing Lab Paris - Vernissage de Keita Mori
Keita Mori, Strings, © ADAGP Keita Mori, Photo Rebecca Fanuele Courtesy l'artiste et la Galerie Catherine Putman, Paris

[19:00-21:00] Présentation de la collection "Tant d'avenir" de Léa Rostain
Location:
Palais Vivienne
36, rue Vivienne
75002 Paris
M° Grands Boulevards, Richelieu - Drouot, Bourse
France
Internet Site : www.palaisvivienne.fr
Description:
Présentation de la collection "Tant d'avenir" de Léa Rostain

[19:00] Vernissage de l'exposition "Haut les mains"
Location:
Vincennes
Vincennes
94300 Vincennes
M° Saint-Mandé, Bérault, Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Internet Site : www.vincennes.fr
Description:
Le Carré
1 rue de l'Égalité
94300 Vincennes

14.02.16 - 03.03.17
Mardi, jeudi, vendredi 12h-20h
Mercredi 14h-20h, samedi 13h-19h
Vernissage le mercredi 22 février, 19h

Avec : Erica Baum, Jonathan Binet, Eléonore False, Michel François, Aurélien Froment, Bernhard Martin, Jean-Luc Moulène, Damir Ocko, Emilie Pitoiset, Jean-Jules Chasse-Pot, Nathalie Talec

Pour la cinquième année consécutive, un groupe de jeunes de la ville de Vincennes est invité à découvrir les différentes facettes de la conception d'une exposition d'art contemporain, du choix des œuvres à la médiation en passant par la mise en espace.

À travers une sélection d'œuvres majeures du frac île-de-france, l'exposition aborde les multiples aspects du langage corporel dans l'art, du corps dansant chez Eléonore False au langage des signes chez Damir Ocko, en passant par le geste revendicateur et politique de Jean-Luc Moulène.

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés