Sunday, February 26, 2017
Public Access


Category:
Category: All

26
February 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

  Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

54ème Salon International de l'Agriculture 2017
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
25 février - 5 mars

Le Salon International de l'Agriculture est le Rendez-vous incontournable de tous les acteurs du monde agricole. La prochaine édition se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

https://www.salon-agriculture.com

54ème Salon International de l'Agriculture 2017

08:00  
09:00  
10:00 [10:00] Inauguration du stand de la Région Île-de-France
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
au Salon international de l'agriculture

11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-19:00] Projection des vidéos "rikka" et "siɲ" de Salla Pesonen
Location:
Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Description:
dans le cadre de l'exposition de Salla Pesonen "silence bruyant"

28.01. - 11.03.2017
vernissage : le samedi 28 janvier de 17h à 20h en présence de l'artiste
ouvertures dominicales :
le dimanche 29 janvier de 14h à 19h
le dimanche 26 février de 14h à 19h où les vidéos rikka et siɲ de Salla Pesonen seront projetées.

Vernissage de Salla Pesonen "silence bruyant"
Salla Pesonen | sans titre (triptyque 2) | 90 x 60 cm * 3 | photo, tirage jet d'encre sur papier Hahnemühle,
éd. : 6 expl. | 2016

C'est étonnant de voir la surprise des gens lorsqu'ils rencontrent le silence
Salla Pesonen

Les images jouent un rôle de plus en plus important dans notre manière de sentir et de penser, ainsi que dans notre construction du monde : certaines photos nous suivent. Les revisiter nous permet de mesurer le passage du temps, notre propre place dans ce temps ainsi que dans la constitution fluctuante de notre mémoire. D'autres images nous accompagnent tous les jours indépendamment de notre volonté - sur Internet, dans les médias et dans l'espace public - et ceci à une vitesse toujours croissante. Le travail actuel de Salla Pesonen situé à la lisière de l'abstraction et de la figuration a pris forme graduellement. L'artiste a pour ambition de parvenir à faire exister des images offrant un espace à l'imaginaire et à la contemplation - une utilisation alternative de la photographie dans la façon de ressentir.

Née en 1984 en Finlande, Salla Pesonen vit et travaille actuellement à Paris. Elle est diplômée de photographie. Son œuvre, photographie et vidéo, est exposée régulièrement en France et en Finlande depuis 2009. Salla Pesonen est représentée par la GALERIE MARIA LUND. La collaboration a débuté par l'exposition collective Here comes the sun (2015) et a été suivie par sa présentation à YIA art fair 2015 (Paris). Auparavant, son travail a été exposé dans le cadre de la manifestation collective Marseille vu par 100 photographes (commissariat : Antoine d'Agata, Bibliothèque de Marseille, 2013), dans la Helsinki Photography Biennial (Helsinki City Museum, 2009) ainsi que dans le cadre de Korea Korea (Galerie Luova, Helsinki, 2009).

Vernissage de Salla Pesonen "silence bruyant"
Salla Pesonen | sans titre | 36 x 24 cm | photo, tirage jet d'encre sur
papier Hahnemühle, éd. : 6 expl. | 2016


[15:00-19:00] Vernissage de Raphaëlle Boutié "TRAITS"
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
http://www.raphaelleboutie.com

Vernissage de Raphaëlle Boutié "TRAITS"



[16:00] Rencontre avec C215 et visite de son exposition
Location:
Galerie Municipale de Vitry
Galerie Municipale Jean-Collet
59, avenue Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 15 33
Mail : galerie.municipale@mairie-vitry94.fr
Internet Site : galerie.mairie-vitry94.fr
Description:
dans le cadre de son exposition rétrospective
15 janvier - 26 février 2017
Vernissage le samedi 14 janvier à 18h
Déjeuner sur l'art : jeudi 26 janvier à partir de 12h15 sur réservation
Rencontre avec l'artiste : dimanche 26 février à 16h

Exposition rétrospective de C215 à la galerie avec des oeuvres iconiques et des objets spectaculaires révélant toute la richesse de son univers multimédia en cinq parcours thématiques.

Commissariat de Nicolas de Cointet

Connu pour ses pochoirs et fresques particulièrement présents dans la ville de Vitry-sur-Seine qu'il a contribué à identifier comme un lieu incontournable du street-art, Christian Guémy, alias C215, présente à la galerie une exposition multimédia associant plusieurs disciplines, mêlant à la fois graffiti, graphisme ou encore installation.

Né en 1973, Christian Guémy alias C215 habite Vitry-sur-Seine où il a ses ateliers. Travaillant essentiellement au pochoir, il intervient dans les rues du monde entier, sur tous types de support et format, et dans des lieux atypiques (prisons, hôpitaux, centres de recherche, établissements éducatifs...).

Dans l'espace de la galerie, il propose cinq thèmes qui lui sont chers : le chat ; la poste et les telecoms ; Far cry ; E = mC215 et Douce France.

Dans la tradition du pochoir nombreux sont les artistes qui se sont identifiés à un animal urbain. Chacun songe aux rats de Blek et de Banksy. C215 a opté pour le chat, animal mutique et mystérieux, présent dans les villes d'à peu près toute la planète à l'ère 2.0.

Les boîtes aux lettres sont quant à elles autant d'invitations au voyage. Les peintures que C215 réalise au pochoir sont des souvenirs rapportés de ses propres voyages qu'il souhaite partager. De la même façon, les mobiliers en voie d'obsolescence réemployés par l'artiste (téléphones à cadrans...), renvoient à l'ailleurs et la relation humaine évoquant en contre points les principaux vecteurs de diffusion du street art avec les smartphones. Le multimédia et le jeu vidéo sont encore davantage mis en lumière avec le projet Far Cry réalisé en 2013 et 2014, présenté à la Fondation EDF à Paris et en partie à la galerie avec une série d'oeuvres qui devaient être intégrées dans les rues de Kyrat, ville virtuelle où se déroulait l'action du jeu d'aventures Far Cry 4.

La thématique de l'histoire des sciences est issue d'un projet combinant une série d'oeuvres réalisées en extérieur et dans les bâtiments du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) de Saclay et une série d'objets revisités qui conduisirent à un exposition individuelle muséale intitulée E = mC215, au Musée des arts et métiers de janvier à avril 2015.

Enfin, une série de portraits tendres ou acides sur le thème de l'identité populaire française est regroupée sous le titre tragi-comique de «Douce France».

L'exposition est réalisée en partenariat avec la Maison d'édition Albin Michel qui a fait paraître en 2015 le catalogue C215, la monographie.

Vernissage de la rétrospective C215

[16:00-19:00] Vernissage de Wanda Davanzo
Location:
Galerie Arnoux
27, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 46 33 04 66
Fax : +33 (0)1 46 33 25 40
Mail : galeriearnoux@noos.fr
Internet Site : www.galeriearnoux.fr
Description:
Vernissage de Wanda Davanzo
Vernissage de Wanda Davanzo





[18:00-19:00] Performance dessinée de Jochen Gerner
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
À l'occasion du lancement de la série animée "Voulez-vous un dessin ?", le Centre Pompidou propose une performance dessinée de Jochen Gerner.

Petite Salle
Centre Pompidou, Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Jochen Gerner place son geste sous la triple influence de la partition musicale live de Fabio Viscolgiosi, des éléments narratifs évoqués par les textes lus et de l'univers graphique mis en place dans la série animée. Les extraits de textes, interprétés par Katia Viscogliosi, sont tirés d'ouvrages de Fabio Viscogliosi, Apologie du slow, Mont Blanc et Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit ; ils évoquent des artistes, des œuvres ou des situations qui font écho à l'art et sa fabrique.






[19:00-22:00] Finissage de l'exposition X
Location:
59Rivoli
L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres »
59, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet
France
Mail : rivoli59@gmail.com
Internet Site : www.59rivoli.org
Description:
EXPOSITION DU 14/02/2017 AU 27/02/2017
VERNISSAGE : 14 Février, de 19h à 22h avec DJ MITTOO et Salon de Henné

- Salon de henné : 14-17-18-20-21 février

- Finissage : 26 février de 19h à 22h avec DJ MITTOO

X est un fanzine : indépendant et informel, autonome et collectif, transgressif, artistique et didactique. Il regroupe les travaux d'artistes qui questionnent la norme et le hors-norme, le normal et l'anormal, l'écart et la marge.

X est innommable et innommé.e : la violence indicible, la douleur aphone, l'émotion indescriptible, la sensation indéfinissable. L'anonyme, les anonymes, celles et ceux qui cherchent à montrer sans démontrer, démontrer en montrant, à dépasser le verbe.

X est l'inconnu.e : celui ou celle que l'on ne veut pas connaître, l'autre anormal.e ou anomal.e, le monstre, le.la freak, l'inverti.e, le pédé et la gouine, le.la trans et le.la queer, le.la débile, le.la malade et le.la handicapé.e, le.la drogué.e, l'étranger.ère et le.la racisé.e. La variable mathématique, le chaînon manquant qui fait défaut au système, qui le contourne, le détourne, le retourne. C'est la maladie et le remède, la tare, le cancer, le virus, le bug et le parasite qui détruit et déconstruit, pour produire et reconstruire.

X est l'interdit.e : le tabou, la salope, la maîtresse, la vierge et la putain, l'incestueux.se, l'enculé.e, le.la bâtard.e et l'avorté.e, l'athé.e et l'apostat.e, le délit, l'illicite et l'illégitime. C'est le péché originel et original, le fruit empoisonné conçu hors mariage, hors institution, hors religion, l'Eden sans Adam, sans empire et sans emprise.

X est pornographique : vulves, chattes, vagins, anus, bouches et autres orifices humides ; pénis, bites, verges, dicklits et autres divinité ithyphalliques ; sperme, cyprine, salive, sang et sueur. Des corps qui se touchent, se caressent, se mêlent et s'entremêlent, s'entrelacent et se lassent, se prélassent, se pénètrent. Des corps prothétiques et des corps sans organes, des chairs à vif, des entrailles qui se répandent, des fluides qui coulent à flot.

X est déviant.e.

Avec : Andrei, Azelle, Barbara Fulneau, Céline Bischoff, Cloé Muro, Kirkis Rrose, Magali Rifflart-Villeneuve

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés