Wednesday, March 29, 2017
Public Access


Category:
Category: All

29
March 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

08:00  
09:00 [09:30-10:30] 29ème Nuit des Molières 2017 : conférence de presse
Location:
Closerie des Lilas
171, boulevard du Montparnasse
75006 Paris
M° Port-Royal
France
Phone : +33 (0)1 40 51 34 50
Mail : closeriedeslilas@orange.fr
Internet Site : www.closeriedeslilas.fr
Description:
Les Molières - Cérémonie des Molières 2017

10:00
11:00  
12:00  
13:00 [13:00] Remise du prix : l'aménagement idéal du bureau du futur et cocktail
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Salon Workspace Expo

Venez découvrir les espaces de travail de demain imaginés par les jeunes talents d'aujourd'hui ! Le VIA, en partenariat avec l'Ameublement français et Actineo, a lancé un appel à projets auprès des étudiants de deux écoles d'architecture d'intérieure et de design : l'Ecole Bleue à Paris, et l'ESAD de Saint-Etienne.

10 des 24 projets présentés exposés sur le stand de l'Ameublement français au salon Workspace Expo 2017.
Confirmer sa venue : conesa@via.fr

Votre badge d'accès gratuit au salon sur www.workspace-expo.com

14:00 [14:00-18:00] Vernissage presse Art Paris Art Fair 2017
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
30 mars - 2 avril 2017

Du 30 mars au 2 avril 2017, la 19e édition d'Art Paris Art Fair accueille 139 galeries d' art moderne et contemporain au Grand Palais.

Foire généraliste ouverte à toutes les formes d'expression, y compris le design, Art Paris Art Fair offre un aperçu de l'art d'après-guerre à nos jours, tandis que son approche thématique met l'accent sur la découverte : avec un éclairage sur la création artistique issue du continent africain, les expositions monographiques d'artistes avec Solo Show, la création émergente avec le secteur Promesses.

Relations avec la presse : Heymann, Renoult Associées - Sarah Heymann
Eléonore Grau - e.grau@heymann-renoult.com
Tel. : 01 44 61 76 76 - www.heymann-renoult.com

Vernissage Art Paris Art Fair 2017



[16:00] SunnyLife x Tiffany Cooper
Location:
Colette
213, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Tuileries, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 55 35 33 90
Fax : +33 (0)1 55 35 33 99
Mail : contact@colette.fr
Internet Site : www.colette.fr
Description:
Lancement en présence de Tiffany Cooper, le mercredi 29 mars à partir de 16h

SunnyLife x Tiffany Cooper

15:00
16:00
17:00
18:00 [18:00-20:00] 9e Trophées Philippe Séguin
Location:
Fédération Française de Football
87, boulevard de Grenelle
75015 Paris
M° La Motte-Piquet - Grenelle, Dupleix
France
Internet Site : www.fff.fr
Description:
En présence de Noël Le Graët, Patrick Braouzec et les membres du conseil d'administration

[18:00] Trophées de l'Innovation sur l'espace « Design & Collections »
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Salon Workspace

Cocktail à l'occasion de la remise des Trophées de l'Innovation sur l'espace « Design & Collections » du salon Workspace (28/30-03), salon du mobilier et de l'aménagement des espaces de travail.

Nouveautés et innovations des 150 marques présentes, espace tendances « Design & Collections » et conférences prospectives du salon pour mieux appréhender ce marché en pleine mutation. Qui dit changement, dit mobilier repensé, modulable, maniable, objets innovants, matériaux performants, confort optimal pour allier travail et bien-être.
Les professionnels pourront ainsi découvrir une 7e édition traitant du bien-être et du plaisir au travail avec une large place donnée aux thématiques de Desk Sharing, Flex office, co-working, objets connectés...

À cette occasion, Silvera présente les dernières nouveautés de ses partenaires autour d'un cocktail à partir de 19h.

[18:00-21:00] Vernissage Art Paris Art Fair 2017
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
30 mars - 2 avril 2017

Du 30 mars au 2 avril 2017, la 19e édition d'Art Paris Art Fair accueille 139 galeries d' art moderne et contemporain au Grand Palais.

Foire généraliste ouverte à toutes les formes d'expression, y compris le design, Art Paris Art Fair offre un aperçu de l'art d'après-guerre à nos jours, tandis que son approche thématique met l'accent sur la découverte : avec un éclairage sur la création artistique issue du continent africain, les expositions monographiques d'artistes avec Solo Show, la création émergente avec le secteur Promesses.

Vernissage Art Paris Art Fair 2017

[18:00-20:00] Vernissage de Emre Hüner
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
43 Essex Street, New York, between Grand & Hester

Opening reception: Wednesday, March 29, 6 - 8pm
Exhibition dates: March 29 - April 30, 2017
Hours: Thu - Sun, noon - 6pm

Protocinema presents Emre Hüner's Neochronophobiq, 2015, a three-channel video that explores the idea of perception of time through fictive artifacts and architectural entities.

Neochronophobiq is centered around various sculptural elements in different spaces including natural and man-made interiors, reminiscent of isolation chamber-experiments-landscapes of Anatolian Neolithic ruins, ritual sites such as Göbeklitepe, volcanic land formations and stone quarries. These objects are moved by a human figure, who simultaneously collects and observes them, played by actor Tómas Lemarquis. The main characters of Neochronophobiq-which are of unknown functions, at once archeological, organic, and futuristic-are the forms on the middle screen, linking the exteriors and interiors. The sculptures have undecipherable meanings and embody contradictions between scientific and magical interpretations. They perpetually spin like asteroids in space to be observed from all angles in all possible dimensions. The sites in this work shift possible relationships to geographic/geological time with traces of architecture and unidentifiable topographies and materialities. These places bring the viewer along the way to a non-time and to the idea of a world outside of the mind, language, beyond what may be graspable.

The title of this work is constructed in a similar way to the work itself-Neochronophobiq: is both new and Neolithic; Chronophobia is fear of time, Ubiquity is omnipresence, the state or capacity of being everywhere at the same time. "In Neochronophobiq these objects and landscapes are alive-like extreme metaphors of a petrified language, they have the sound of cracking glass, moving and transforming slowly, a tactile knowledge, objects of ritual, thought-forms, fired and glazed clay pieces which serve for a non-linear narrative in a post-human instance."

Emre Hüner, b. 1977, Istanbul, Turkey, Solo exhibitions Include: Neochronophobiq, STUK, Leuven, Belgium, 2016; SALT Ulus, Ankara, Turkey, 2016; Hypabyssal, Sala Seis, Marso, Mexico City, Mexico, 2016; Floating Cabin Rider Capsule Reactor Cycle, CCA Kitakyushu, Japan, 2015; Aeolian Processes, CCA Kitakyushu, Japan, 2013; Mam Project 019: Emre Hüner, Mori Art Museum, Tokyo, 2013; Aeolian, Rodeo and Nesrin Esirtgen Collection, Istanbul, 2013; Salt 6, Utah Museum of Fine Arts, Salt Lake City, 2012; Adverse Stability, Extra City, Antwerp, 2010; The New Horizon, Stroom, Den Haag, 2010; Rodeo, Istanbul, 2009; Yama, The Marmara Pera Screen, Istanbul, 2008; Bent 003, BAS, Istanbul, 2007. Group exhibitions include: 14th Istanbul Biennale, IKSV, 2015; the Museum of Contemporary Art San Diego, US, 2014; and Manifesta 9, Belgium, 2011. Hüner attended the Brera Academy of Fine Arts in Milan. He held artist residencies at a.o., ISCP, SAHA Studio, NY, 2014; Shangri La, Doris Duke Foundation, Hawaii, 2011; Princeton University, 2010; the Rijksakademie van Beeldende Kunsten in Amsterdam, 2010, Apexart Inbound Residency Program, NY, 2009; and at Platform Garanti Contemporary Art Center, Istanbul, 2009.
Neochronophobiq was coproduced by Platform 0090 and Mathaf: Arab Museum of Modern Art and SAHA - Supporting Contemporary Art from Turkey.

For Press requests and more information:
Mari Spirito +1 917 660 7332 / +90 541 468 0214 - mari@protocinema.org

Vernissage de Emre Hüner
Emre Hüner, Neochronophobiq, 38 min., 3 channel, video still, 2015, courtesy Rodeo, London

[18:00-22:00] Vernissage de Romain Mallet "Sous le soleil exactement"
Location:
Galerie Malebranche
11, rue Malebranche
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Mobile : +33 (0)6 09 05 77 56
Mail : galerie.malebranche@gmail.com
Description:
Exposition du 29 Mars au 29 Avril 2017
Du Mardi au Samedi de 14H00 à 19H30

Vernissage de Romain Mallet "Sous le soleil exactement"
Vernissage de Romain Mallet "Sous le soleil exactement"
Vernissage de Romain Mallet "Sous le soleil exactement"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Willy Maywald et la mode"
Location:
Galerie Dina Vierny
36, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 42 60 23 18
Mail : dinaviernygalerie@orange.fr
Description:
du 30 mars au 13 mai

La Galerie Dina Vierny est heureuse de présenter l'exposition « Willy Maywald et la mode » dans le cadre de la célébration des 70 ans de la galerie. Willy Maywald fut un important compagnon de route Dina Vierny, un grand ami, de l'ouverture de la galerie en 1947 jusqu'à sa disparition en 1985. Il réalisa pour elle toutes sortes de clichés dont elle avait besoin, jusqu'aux expertises. C'est donc une manière pour la galerie de rendre hommage à ce grand photographe qui lui fut si proche.

Né en 1907 dans la ville de Clèves en Allemagne, Wilhelm Maywald - qui changera plus tard de prénom pour Willy - arrive en France en 1931. Il intègre vite les cercles d'artistes du quartier Montparnasse, qu'il se met à photographier. Célèbre après la guerre pour ses portraits d'artistes, il l'était tout autant pour ses clichés de mode. Premier photographe de la maison Dior, il photographia sa première collection en 1947 et devint par la suite son photographe attitré. Il réalisa également de nombreux clichés pour d'autres grandes maisons de couture, telles Givenchy, Balenciaga, Jacques Fath ou Edward Molyneux pour ne citer que celles ici présentées.

Ces dix-neuf tirages argentiques exposés par la Galerie Dina Vierny, imprimés par Maywald lui-même, nous offrent un très bel aperçu de la haute couture française des années d'après-guerre. Devenus de véritables clichés, ces photos ont participé à perpétuer le mythe de l'élégance française en scénarisant les créations des plus grands couturiers de ces années. Devant le capot d'une Rolls ou d'une Cadillac, sur les quais de Seine ou dans la colonnade du Palais Royal, Maywald, qui fut l'un des premiers à sortir la photo de mode des studios, se servait de la ville comme d'une toile de fond poétique à l'élégance gracile, subtile et raffinée des femmes qui posaient pour lui.

Bien loin des mises en scène extravagantes, Maywald se contentait d'installer son modèle dans un décor naturel. Evitant le spectaculaire et l'artifice, il savait tirer tout le sublime de son sujet par de simples moyens (son Rolleiflex et trois petits projecteurs qu'il baladait partout dans une sacoche de patins à glace). Tout cela confère une grande légèreté à ses clichés. Le mannequin respire seul avec sa robe dans un décor déserté, pour n'affirmer que le talent des couturiers qu'il représentait. C'est ainsi que ses modèles, placés avec grâce, toutes en courbes et contre-courbes, ont illuminé ces clichés aujourd'hui si emblématiques.

Willy Maywald est parvenu à rendre la grandeur et la noblesse des portraits d'aristocrates à ses modèles qu'il posait avec préciosité dans un décor célébrant leur élégance et leur raffinement. C'est ainsi qu'il a donné aux femmes de Dior ou de Fath cet aspect si magnifique, avec la sobriété et la délicatesse qui le caractérisaient.

Exposition dans le cadre du Mois de la Photo - Grand Paris

Vernissage de l'exposition "Willy Maywald et la mode"

[18:30-21:00] Inauguration de l'exposition "Science Frugale !"
Location:
Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles
ESPCI
10, rue Vauquelin
75231 Paris Cedex 05
M° Censier - Daubenton, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 79 44 00
Mail : contact@espci.fr
Internet Site : www.espci.fr
Description:
ESPGG - ESPCI Paris - 10 rue Vauquelin
75005 Paris

À l'invitation de l'équipe de l'Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes.

18h30 > Accueil

18h45 > Regards croisés sur l'approche frugale
Avec :
* François Piuzzi, Responsable de la commission Physique sans Frontières à la Société Française de Physique
* Jean-François Cosson, chercheur à l'INRA impliqué dans la recherche participative
* Céline Martineau, responsable du projet E-Fabrik' au sein de l'association TRACES
* Marc Fournier, co-fondateur de La Paillasse, laboratoire de biotechnologie communautaire et open-source
* Olivier de Fresnoye, co-fondateur d'EchOpen
* José Bico, maître de conférence et chercheur à l'ESPCI Paris (Laboratoire PMMH)
* Langevinium, laboratoire de création technologique et association étudiante de l'ESPCI Paris

19h45 > Visite de l'exposition & Cocktail

20h45 > Science Show
La science frugale est partout ! En particulier dans notre univers quotidien : la preuve en manips !

Visitez l'exposition jusqu'au 29 juillet, puis du 5 au 9 septembre
Du mardi au samedi, de 14h à 17h
Entrée libre et gratuite

[18:30-21:00] Vernissage de Don McCullin "Looking East"
Location:
Galerie Folia
13Abbaye - Galerie du groupe Libella
13, rue de l'Abbaye
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 03 21 83
Mail : folia@galerie-folia.fr
Internet Site : www.galerie-folia.fr
Description:
Vernissage de Don McCullin "Looking East"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Pérennité instable"
Location:
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville
ENSAPB
60, boulevard de la Villette
75019 Paris
M° Belleville, Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 53 38 50 00
Fax : +33 (0)1 53 38 50 01
Mail : ensa-pb@paris-belleville.archi.fr
Internet Site : www.paris-belleville.archi.fr
Description:
29.03 - 27.04.2017

Avec les œuvres de :
Michel Blazy, Agnès Bracquemond, Michel François, Nathalie Elemento, Olivier Nottellet, Carmen Perrin

Pour l'année 2016/2017, un partenariat est engagé entre le frac île-de-france et l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville. M. Jean-Luc Bichaud, enseignant, développe un projet pédagogique sur le thème de l'équilibre. Il conçoit une exposition à partir des œuvres de la collection du frac île-de-france, présentée au sein de l'école. Les étudiants découvrent le frac et rédigent des textes de présentation des œuvres exposées à l'Ecole.

La question de l'équilibre est une donnée intrinsèque à tout événement sur Terre et à toute forme de manifestation humaine. Plus particulièrement, elle constitue une des données fondamentales de l'architecture et des arts plastiques. L'attraction terrestre informe toute chose : nos corps, nos objets, nos architectures... Le galet mou de Michel Blazy joue de cet équilibre physique en nous proposant un compromis douteux entre attraction et répulsion.

A quoi ressemblerait-on sans l'attraction terrestre ? Que pourrait alors faire notre corps ? Ces questions semblent posées par Michel François /Sauter ou par Agnès Braquemond / Deux figures califourchon I : l'être humain, momentanément libéré de son contact au sol, peut vivre alors pleinement l'expérience fugace d'une nouvelle liberté corporelle. Quelques secondes d'un bonheur définitivement interdit au sol.

Dans notre époque mondialisée, les équilibres géo-politiques, en construction et modification permanentes, génèrent alternativement tensions et périodes d'accalmie. Jeu de mains de Michel François peut alors être lu comme une promesse d'entente pacifique autant que comme origine de la zizanie alors que la sculpture S'installer de Nathalie Elemento pointe insidieusement notre besoin de protection (murs, mais aussi limites et frontières) qui, paradoxalement, nous coupe et nous isole de l'autre, seul garant d'une différence salutaire.

Enfin, équilibre rime aussi avec composition : équilibre des masses, des couleurs, des lignes... servant un principe purement plastique. Olivier Nottellet détourne, dans Never Ending Table, la fonction d'un bureau pour nous proposer un environnement purement pictural dont les éléments, simplement posés ou en équilibre sur le bord du plateau, en soulignent la fragilité et la beauté. Equilibre physique et équilibre plastique sont également à l'œuvre chez Carmen Perrin (Sans titre, 1990) où l'acier, soumis à la tension extrême du cuir, voit ses lignes ployer et sa matière soudain s'attendrir.


[19:00] Soirée du salon Made In France Première Vision
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : accueil@carreaudutemple.org
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
29 & 30 mars 2017

http://www.salonmadeinfrance.com

[19:00-21:00] Vernissage de Julien Loïs
Location:
Galerie Glénat
22, rue de Picardie
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 46 86
Mail : galerie@glenat.com
Internet Site : www.galerie-glenat.com
Description:
du 29 Mars au 18 Avril 2017

http://www.ouikid.com

Vernissage de Julien Loïs

[19:00] Vernissage de l'exposition "Russie France : Sur la route du Miracle"
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Exposition de peinture et arts graphiques

Par TM-STUDIA un important groupe d'artistes russes de Moscou

Du 29 mars au 7 avril 2017

RUSSIE-FRANCE Sur la route du miracle

Les œuvres de 10 peintres du groupe TM-STUDIA seront exposées ainsi que des videos, du théâtre de la danse et des chants. Un évènement unique à Paris.


TM-STUDIA est un des plus brillants groupes de Russie. Il a été fondé en 2002 par des artistes professionnels de Moscou et de Nijni Novgorod qui voulaient pouvoir s'exprimer librement en dehors des contraintes des marchés de l'art et vivre l'harmonie et le mystère de leur Art en intégrant les divers moyens d'expression de leurs Membres.

POSLESLOV est l'autre facette de l'exposition qui s'exprime sur les différents aspects du théâtre physique contemporains incluant la danse Butho.

La fascinante danseuse ALYONA AGEEVA se produira lors du vernissage ainsi que le 30 mars. Son spectacle sera ensuite projeté en boucle pendant toute l'exposition.

L'exposition ouvrira ses portes le 29 mars et se poursuivra jusqu'au 7 avril avec une surprise organisée par les artistes.

[19:00] Vernissage de l'œuvre monumentale Pavillon Bic
Location:
Gare Saint-Lazare
Gare de Paris-Saint-Lazare
Cour de Rome
75008 Paris
M° Saint-Lazare
France
Internet Site : www.sncf.com/fr/gare-de-paris-st-lazare-FRPSL
Description:
UNE OEUVRE D'ART COMPOSÉE DE 12 843 STYLOS BIC® EN GARE DE PARIS SAINT-LAZARE

VENEZ DÉCOUVRIR LE PAVILLON BIC®, UNE SCULPTURE SUSPENDUE COMPOSÉE DE 12 843 STYLOS BIC® CRISTAL® DU 29 MARS AU 15 MAI 2017 DANS LA SALLE DES PAS PERDUS.

Imaginée, conçue et réalisée par les architectes et ingénieurs Yousef et Elias Anastas, Yann Santerre et Landolf Rhode-Barbarigos, cette œuvre appelée "Pavillon BIC®" a été réalisée initialement pour répondre à un concours d'ingénierie.

Les auteurs ont cherché à transformer la fonction du stylo pour n'en extraire que sa texture, ses reflets, ses transparences. Les 12 843 stylos BIC® Cristal® sont reliés entre eux par des pièces d'assemblages développées pour répondre aux besoins spécifiques de l'œuvre, tant pour leur résistance structurelle que pour les articulations qu'elles permettent. Démultipliés, ces stylos deviennent un motif, une nouvelle matière, faisant de ce lustre un objet éminemment contemporain.

BIC®, leader mondial d'articles de papeterie, de briquets et de rasoirs, a encouragé les créateurs du Pavillon BIC® dès le début du projet en leur fournissant les stylos BIC® Cristal® adéquates et en leur apportant un soutien à sa réalisation et son installation. Désormais acteur dans le monde culturel, les produits iconiques BIC® sont présents dans les collections permanentes des départements du design du Museum of Modern Art de New-York MoMA et du Musée d'Art Moderne Centre Georges Pompidou, et inspirent des artistes à travers le monde entier.

Avec la Gare Saint-Lazare comme écrin pour cette œuvre, SNCF Gares & Connexions ré-affirme sa conviction que les gares sont un lieu de vie à part entière, et offrent une visibilité inédite aux artistes avec plus de 450 000 voyageurs par jour.

Vernissage de l'œuvre monumentale Pavillon Bic
© SNCF Gares & Connexions - David Paquin

Vernissage de l'œuvre monumentale Pavillon Bic
© SNCF Gares & Connexions - David Paquin

Vernissage de l'œuvre monumentale Pavillon Bic
© SNCF Gares & Connexions - David Paquin

19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés