Thursday, March 30, 2017
Public Access


Category:
Category: All

30
March 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

08:00  
09:00 [09:00-10:00] Ze frühstück matériO
Location:
matériO
8, rue Chaptal
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 40 82 98 48
Mail : hello@materio.com
Internet Site : www.materio.com
Description:
Ze frühstück matériO, 40 matériaux extra-ordinaires en une heure !
De la neige en avril, du textile condensé, un cuir à poils mais sans fourrure, du carbone forgé, un textile d'agrumes, un ruban de graphène, du cuir transparent, une céramique nida en impression 3D, du carrelage expresso, des chants d'oiseaux rien que pour vous, avec en plus un bref débriefing des salons Euroshop et Jec, pleins de chouquettes, du café et jus d'orange en sus...

10:00 [10:00] Vernissage de l'exposition "Le procès Klaus Barbie. Lyon, 1987"
Location:
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy l'Asnier
75004 Paris
M° Pont-Marie, Saint-Paul, Hôtel-de-Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 77 44 72
Fax : +33 (0)1 53 01 17 44
Mail : contact@memorialdelashoah.org
Internet Site : www.memorialdelashoah.org
Description:
jeudi 30 mars - dimanche 15 octobre 2017

Livré à la justice française le 5 février 1983, Klaus Barbie, l'ancien chef de la Gestapo de Lyon, est jugé par la cour d'assises du Rhône, à Lyon, du 11 mai au 4 juillet 1987. C'est le premier procès pour crime contre l'humanité en France. Pour la première fois aussi, en vertu d'une loi voulue par Robert Badinter, alors garde des Sceaux, un procès d'assises est filmé.

À l'occasion du trentième anniversaire de cet événement retentissant, l'exposition retrace le déroulement du procès de Klaus Barbie (37 jours d'audience, 107 témoins, 42 avocats). La pièce maîtresse de l'accusation, le télégramme envoyé par Klaus Barbie après la rafle des 44 enfants d'Izieu et conservé au Mémorial de la Shoah, sera notamment présentée.

Cette exposition rassemble de très nombreux documents inédits, dont ceux qui ont servi à Serge et Beate Klarsfeld pour traquer Klaus Barbie, les enquêtes des services secrets, les interrogatoires de l'accusé, les notes du président de la cour d'assises. De larges extraits des audiences et des journaux télévisés de l'époque rendent compte de l'onde de choc provoquée en France et à l'étranger et mettent en lumière le réveil de la mémoire juive et résistante après le procès.

http://expo-proces-klaus-barbie.memorialdelashoah.org

Vernissage de l'exposition "Le procès Klaus Barbie. Lyon, 1987"

11:00 [11:00-18:00] Présentation Presse de la collection Silestone® Eternal
Location:
Garage Lübeck
Verrière Lübeck - Espace Lübeck
22, rue de Lübeck
75016 Paris
M° Iéna, Boissière
France
Mail : contact@volumes-ephemeres.com
Internet Site : www.volumes-ephemeres.com
Description:
Présentation Presse de la collection Silestone® Eternal, ainsi que de trois nouvelles couleurs de Dekton® par Cosentino, marque leader des plans de travail en quartz pour cuisine et salle de bain.






[16:00-21:00] Vernissage de Jasenka Tucan-Vaillant
Location:
Galerie Nichido
61, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 62 86
Mobile : +33 (0)6 14 18 32 17
Fax : +33 (0)1 42 66 62 86
Mail : nichido@wanadoo.fr
Internet Site : www.nichido-garo.co.jp/paris
Description:
Exposition du 30 mars au 29 avril 2017

Du 30 mars au 29 avril 2017, la galerie Nichido présente l'artiste Jasenka Tucan-Vaillant.

Après avoir fait les Beaux-Arts à Zagreb et Rijeka en Croatie, son pays natal, l'artiste Jasenka Tucan-Vaillant est partie pour la France où elle s'est notamment formée au tissage à Aubusson. Artiste touchant à de multiples médiums, elle travaille le tissu, le papier et le bronze.

Usant d'une ancienne technique japonaise, elle allie la pâte d'écorce de l'arbre kozo, des fragments de tissus, des fils de soie et de coton et des pétales de fleurs ou de feuilles pour créer ces univers poétiques. A la manière des Nymphéas de Monet, les couleurs douces et pastels se mélangent et se répondent créant ainsi un dialogue sensible et harmonieux.

De l'abstraction, elle passe à la figuration dans ses sculptures de bronze réalisées à la cire perdue. Personnages humain hiératiques et animaux aux formes simplifiées sont regroupés, et semblent communiquer silencieusement, communier ensemble dans un esprit méditatif.

Vernissage de Jasenka Tucan-Vaillant







[17:00-21:00] Vernissage : Elisabeth Brzeczkowski, Stéphane Erouane Dumas, Boldi
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
Elisabeth Brzeczkowski, dessinateur
Stéphane Erouane Dumas, peintre
Boldi, sculpteur

Dans l'atelier, un hommage sera rendu à Vincent Breton (1920-2008), peintre.

Exposition du 30 au 22 avril 2017
du mardi au samedi de 14h à 20h

[17:00-22:00] Vernissage Anne-Françoise Brillot, Pauline Desramont, Thierry Valencin
Location:
Galerie Prodromus
46, rue Saint-Sébastien
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Ambroise, Richard-Lenoir
France
Phone : +33 (0)1 43 14 48 25
Mobile : +33 (0)6 60 27 88 92
Mail : prodromus@wanadoo.fr
Internet Site : www.prodromus-galerie.com
Description:
Eléments - Paysages

organisée dans le cadre du Mois de la Photo OFF

Vernissage jeudi 30 mars de 17h à 22h
Exposition du 31 mars au 18 avril 2017

Anne-Françoise Brillot, Pauline Desramont et Thierry Valencin sont trois photographes qui interrogent le paysage et les éléments à travers la pratique de la photographie en noir et blanc. Leurs trois regards seront réunis dans le cadre d'une exposition où il sera question de territoires, de déplacements, de temps. La présence humaine est perceptible dans ces travaux où la nature semble être le contexte principal sans qu'elle soit toujours apparente ou manifeste : on ne la décèle souvent qu'au travers de traces ou d'empreintes fragiles, d'ombres fugitives, de vestiges indistincts, d'artefacts difficilement identifiables.

[17:00-21:00] Vernissage de Jocelyne Clémente "Eden's end"
Location:
Galerie Jacques Lévy
62, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 79 24
Mobile : +33 (0)6 11 43 69 05
Fax : +33 (0)1 42 78 98 54
Mail : j.levy.galerie62@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriejacqueslevy.fr
Description:
30 mars 2017 - 29 avril 2017

Vernissage de Jocelyne Clémente "Eden's end"
Jocelyne Clémente, Espace ambigü, 2016, Huile sur toile, 41 x 32,5 cm

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Alain Lachartre - Cruelles féeries"
Location:
Galerie Corinne Bonnet
63, rue Daguerre
Cité artisanale
75014 Paris
M° Denfert-Rochereau, Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 43 20 56 06
Mobile : +33 (0)6 82 66 08 89
Fax : +33 (0)1 43 20 56 67
Mail : galeriecorinnebonnet@gmail.com
Internet Site : www.galeriecorinnebonnet.com
Description:
vernissage jeudi 30 mars 2017 de 17h à 21h
jusqu'au 29 avril 2017

«Le célébrant du Bosphore» par Éric Valz (mars 2017)

Alain Lachartre fut un immense DA, un immense patron d'agence (Vue sur la ville), spécialisée dans l'illustration, un grand découvreur de talents. Multi-récompensé par ses pairs, il déploie depuis 2010 son talent d'illustrateur hors-pair et de fabuliste sur sa propre géographie. Aujourd'hui, Alain Lachartre phosphore et dessine. Alain Lachartre phosphore au Bosphore. Depuis toujours.

Enfant, c'est dans le détroit du Bosphore qu'il apprend à nager. Et pas n'importe comment : avec un tuba. Sa première appréhension de la mer, c'est le fond en bas, lui en funambule sur le fil de sa respiration, à la lisière de la surface. Alain Lachartre est un homme qui regarde toujours au fond - de la mer, des choses - et la
contemplation de ses dessins funambule naturellement entre l'air, l'eau et les profondeurs.

Approfondissons : sa mer est peuplée d'îles et de roches flottantes comme les Symplégades à l'entrée du Bosphore. Le regard est alors le vol de la colombe d'Euphème - fils de Poséidon qui, comme nous, peut traverser son univers sans se mouiller les pieds - qui guide l'Argo dans un système narratif toujours suspendu, sans début, ni fin.

Aujourd'hui, Alain Lachartre est remonté à la surface et nous livre «Cruelles féeries », une nouvelle série de dessins, de gouaches et de techniques mixtes. Ici, on se dévore, on s'assassine, on se noie. Une barbarie au traité ludique qui n'hésite pas à saturer de couleur rouge sang la finesse du trait. Et qui expose parfois une
fable cruelle d'aujourd'hui comme celle du bateau des migrants, peuplé ici de lémuriens, ces primates dont le cri évoque celui des fantômes. Une cruauté, montrée mais pas citée, qui ne se révèle jamais comme telle.

Mais revenons encore au Bosphore, cet ancien isthme recouvert par le Déluge. Et dont les animaux, sauvés par l'arche, peuplent les dessins d'Alain Lachartre. Une iconostase de papier qui cache le divin. Détaillons : les icônes en sont la sirène - Esther Williams -, le crocodylus niloticus - Sobek, reconnaissable à son couvre-chef, dieu égyptien de l'eau et de la fertilité - et, bien-sûr, la vache c'est à dire Io, la jeune fille aimée de Zeus, transformée en adorable génisse pour échapper à la jalousie d'Hera, qui franchit le passage entre l'occident et l'orient et donne son nom... au Bosphore, littéralement passage de la vache.

En déisis (des dieux aux diacres), on retrouvera le derviche tourneur qui conduit à la tolérance grâce à la richesse intellectuelle, la paume de la main droite tournée vers le ciel pour recueillir la grâce d'Allah, la paume de la main gauche dirigée vers la terre pour l'y répandre. La grâce, ici, est figurée par la baleine bleue. Moins positif sera, en revanche, le cosaque, ennemi des tatars ottomans, mercenaire et pillard des steppes.

Dans cette iconostase encore, les prophètes sont figurés par le lémurien avec ses grands yeux qui reflètent la lumière comme une lanterne magique, et le petit singe qui respire le bonheur. Enfin, les patriarches pères de la civilisation, appartiennent au domaine de l'eau. Ils sont le cachalot et les poissons des profondeurs,
reconnaissables à leurs antennes lumineuses qui les guident dans l'abîme du temps.

Comment ai-je compris que Lachartre officiait avec les mystères ? La clef de la compréhension de l'oeuvre figure dans le dessin du Capricorne - mon propre signe du zodiaque - qui franchit le détroit du Bosphore, Io sur son dos.

J'adore cette turquerie. En Mozart de la mine de plomb, Alain Lachartre nous compose tout à la fois L'Enlèvement du Sérail et sa Marche Turque. De l'Empire ottoman jusqu'au Caucase ! Mais ce n'est pas un rêve d'ailleurs. Les femmes ne sortent pas du bain ou du harem, mais de la mer. L'orientalisme de Lachartre n'est pas celui de Pierre Loti. Esther Williams n'est pas Aziyadé qui suscite un vertige mortel. Alain Lachartre se déjoue de tout vertige sur son fil de funambule entre relativisme culturel et universalisme. Equilibre, certes précaire, qu'il figure souvent dans ses dessins pour animer sa propre cosmogonie. Enfin, s'il n'y a en résumé qu'une phrase à retenir de cette exposition, « Cruelles Fééries », c'est que quand Lachartre phosphore, nous, on Bosphore !

Eric Valz - Directeur de la rédaction du magazine Infrarouge

Vernissage de l'exposition "Alain Lachartre - Cruelles féeries"
"Pas vus, pas pris", aquerelle sur papier d' Alain Lachartre, 2016 (© Arnaud Baumann)

[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition "It's Happening!"
Location:
Parc Saint-Léger
Centre d'art contemporain
Avenue Conti
58320 Pougues-les-Eaux
M° Gare SNCF Pougues-les-Eaux
France
Phone : +33 (0)3 86 90 96 60
Fax : +33 (0)3 86 90 96 61
Mail : contact@parcsaintleger.fr
Internet Site : www.parcsaintleger.fr
Description:
Espace Claude Parent
Lycée Raoul Follereau
9 Boulevard Saint-Exupéry
58000 Nevers

IT'S HAPPENING!
Céline AHOND, SIMON BERGALA, LOUCIA CARLIER, Lola Gonzàlez, DAVID POSTH-KOHLER, KEVIN ROUILLARD, ROMAIN VICARI

Exposition du 30 mars au 2 juin 2017

À l'occasion de cette nouvelle exposition collective dans l'espace Claude Parent, les pratiques d'emprunt et de détournement se lient autour d'un dénominateur commun : celui de puiser dans notre environnement quotidien. En perturbant nos habitudes face à la banalité de ce que nous avons constamment sous les yeux, les artistes invités transforment notre rapport à l'espace public. Partagés entre corps humains et corps de bétons, ces espaces deviennent ceux de tous les possibles. Par sa projection personnelle, chaque artiste participe à l'écriture d'une ville spéculative, envisagée à la fois comme lieu d'action et de récupération, lieu d'interaction et d'inspiration. La ville apparaît alors comme un terrain d'expérimentation.
Une forme de cartographie se dessine entre les différentes œuvres et mène vers l'évocation d'autres espaces et de différentes temporalités - celles d'un passé, d'un présent ou d'un possible futur.

« It's Happening! » C'est en train d'arriver ! Cette expression n'est pas seulement un constat ancré dans le présent, mais englobe différentes rencontres qui s'actualisent constamment dans l'espace urbain.
Comment appréhender et vivre dans une ville où les zones inhabitées, aménagées, commercialisées ou industrialisées cohabitent sans vraiment se lier les unes aux autres ? Face à ces divisions, les artistes invités tendent à établir un dialogue entre ces différentes zones flottantes. Il paraît pertinent de souligner que l'exposition se concrétise justement dans une ville dont le centre s'est vidé au profit du développement de sa périphérie. Ces territoires en mutation, contradictoires par nature, apportent des questionnements qui rejoignent les thèmes sous-jacents de l'exposition.

[17:30-20:00] Vernissage de Ninar Esber "Le cercle des gestes"
Location:
Galerie Imane Farès
41, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 46 33 13 13
Mail : contact@imanefares.com
Internet Site : www.imanefares.com
Description:
Du Jeudi 30 mars au Vendredi 12 mai 2017.

Si le geste de Ninar renoue avec l'origine de l'art du dessin, il s'en écarte simultanément de façon significative. Ce ne sont pas des ombres que son dessin a voulu attraper, ce sont des corps réels, ceux d'amis qui se sont prêtés au jeu en se serrant contre le drap. De plus, les formes sont en réalité celles des espaces entre les corps, un vide souvent matérialisé par un aplat de couleur.

Ainsi, l'intention de l'artiste n'est pas de garder la trace forcément incomplète des personnes, mais au contraire de mettre en évidence le vide qu'elles laissent.

Une vidéo donne la clef de ces oeuvres. Le corps d'une femme et celui d'un homme sont allongés sur un carrelage. Lentement, de l'eau commence à sourdre de dessous et à envahir l'espace entre eux. Ninar Esber est née au Liban, pays qu'elle dut quitter pour la France alors qu'elle n'était qu'une adolescente. Elle sait ce que partir veut dire. Aujourd'hui, elle partage son temps, elle se partage entre les deux pays. Ces corps sont comme deux continents que l'étendue d'eau à la fois sépare et unit. Des dessins sur papier complètent l'exposition, étonnantes cristallisations produites par la répétition d'un geste simple et qui ressemblent à celles dont on fait les « pierres de rêve ». Il faut bien que l'imaginaire comble le temps de la séparation, le temps de l'attente.

Catherine Millet
Écrivain, critique d'art et commissaire d'exposition


Ninar Esber
Performance / Photographie / Vidéo
Née en 1971 à Beyrouth, Liban. Vit et travaille entre Paris et Beyrouth.

Ninar Esber est artiste plasticienne et écrivaine. Elle quitte le Liban avec sa famille en 1986 pour s'installer en France, où elle poursuit ses études à l'École Nationale Supérieure d'Arts de Paris Cergy, de 1995 à 2000.

Depuis le début des années 2000, Ninar développe une pratique artistique protéiforme et politique. Par la performance, la vidéo, la photographie et la sculpture, l'artiste pointe du doigt les discriminations et les inégalités générées par la pensée patriarcale. Elle examine plus particulièrement le statut et le rôle attribué aux femmes au Moyen-Orient, en Europe ou ailleurs. Elle prête volontiers son corps pour exacerber l'absurdité, l'hypocrisie, la violence et l'injustice subies par les femmes et/ou les communautés dites « minoritaires ». L'artiste instaure systématiquement un décalage plastique avec les sujets épineux. Elle manipule les effets séducteurs, attise notre curiosité, pour nous plonger dans une réflexion basée sur le rapport à l'autre.

Vernissage de Ninar Esber "Le cercle des gestes"








[18:00-21:00] Fabrice Ausset x Galerie Studiolo / Opening
Location:
Galerie Studiolo
Fabrice Ausset
19, rue du Sentier
75002 Paris
France
Phone : +33 (0)1 81 80 00 81
Mail : contact@magicdesignlab.com
Internet Site : www.fabriceausset.net/fr/galerie-studiolo
Description:
Fabrice Ausset a le plaisir de vous présenter "En Perspective", la première exposition de sa Galerie Studiolo en collaboration avec le photographe Libanais Joe Kesrouani de la Galerie Odile Ouizeman.

Fabrice Ausset x Galerie Studiolo / Opening

[18:00-21:00] Vernissage d'Alexandre Jeanson "Possession"
Location:
Great Design Gallery
65, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 93 16 43
Mobile : +33 (0)6 21 55 46 36
Mail : info@greatdesign.fr
Internet Site : www.greatdesign.fr
Description:
30 mars - 22 avril 2017

A l'occasion du Mois de la Photo-OFF, Great Design donne carte blanche au photographe Alexandre Jeanson.
Le cheveu dans tous ses états, omniprésent dans ce travail photographique baroque, envahira l'espace de la galerie. Seront présentés deux photos du projet Hair Tent, un rideau ainsi qu'une pièce inédite : un lustre monumental en cheveux tressés. D'autres œuvres seront exposées dans l'atelier de coiffure Jeanson&Raimbaud au 37, rue Notre Dame de Nazareth.

Vernissage d'Alexandre Jeanson "Possession"
Alexandre Jeanson, Hair Tent

[18:00-21:00] Vernissage d'Enki Bilal "Chess Boxers"
Location:
Galerie Item
Galerie Idem
51, rue du Montparnasse
75014 Paris
M° Edgar Quinet, Vavin, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 35 35 35
Mail : itemeditions@free.fr
Internet Site : www.itemeditions.com
Description:
30 Mars - 13 Mai 2017
du Lundi au Samedi de 11h à 19h

L'exposition rassemble une suite de 7 lithographies originales créées sur pierre par l'artiste et plusieurs monotypes.

Vernissage d'Enki Bilal "Chess Boxers"

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La Galerie Beauté du Matin Calme organise une exposition du 30 Mars au 10 Avril 2017 présentant les artistes talentueux : Alexandre Makarovitsch, Didier Hillion, Samuel Tasinaje, Fabrice Entemeyer, So du Sud et Charlotte Rouhier Hohn.
N'hésitez pas à venir nombreux au vernissage qui est ouvert à tout public et qui aura lieu le Jeudi 30 Mars 2017 de 18h à 21h.

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Artelie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 27 21
Mail : ek@artelie.fr
Internet Site : www.artelie.fr
Description:
Du 30 mars au 30 avril 2017, la galerie Artelie présente sa nouvelle exposition collective.

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective Peintures et Sculptures
Location:
Galerie Monod
16, rue d'Ouessant
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)1 56 58 24 72
Mail : artgaleriemonodparis@gmail.com
Internet Site : www.artgaleriemonodparis.com
Description:
Exposition du 27 mars 2017 au 08 avril 2017

Du 27 mars au 8 avril la galerie Monod présente une exposition collective regroupant les peintures de Lamia Bédard, Antoine Pauthe, Alain Musset et Franck Appert et les œuvres du sculpteur Pierre Bouvet.

[18:00-21:00] Vernissage de Denis Rouvre "Black Eyes"
Location:
Helene Bailly Gallery
25, quai Voltaire
75007 Paris
M° Rue du Bac, Palais Royal - Musée du Louvre, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 60 36 47
Fax : +33 (0)1 42 60 54 92
Mail : gallery@helenebailly.com
Internet Site : www.helenebailly.com
Description:
du 31 mars au 12 mai 2017

Dans la continuité de ses précédents travaux sur les "figures héroïques", cette série de photographies a pour sujet les enfants boxeurs de Thaïlande, qui montent sur le ring pour leur survie et celle de leur famille, plus que pour la gloire ou la grandeur d'un sport.

Exposition organisée à l'occasion du Mois de la Photo du Grand Paris du 31 mars au 12 mai 2017

Vernissage de Denis Rouvre "Black Eyes"

[18:00-20:30] Vernissage de Frank Horvat "Tout Simplement"
Location:
Galerie Gadcollection
5, rue des Sablons
Code 43816
Immeuble en fond de cour
75116 Paris
M° Trocadéro, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 77 32 41 53
Mobile : +33 (0)6 86 08 32 20
Mail : info@gadcollection.com
Internet Site : www.gadcollection.com
Description:
4 rue du pont Louis-Philippe
75004 PARIS

30 Mars - 30 Avril 2017, prolongations jusqu'au dimanche 21 mai 2017

Vernissage de Frank Horvat "Tout Simplement"

[18:00-21:00] Vernissage de JAW "BLIND SPOT"
Location:
Galerie 42b
1, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Mobile : +33 (0)6 81 01 17 81
Mail : catherine@42b-creation.com
Internet Site : www.galerie-42b.com
Description:
du 31 mars au 29 avril 2017
Vernissage le jeudi 30 mars de 18h à 21h

L'exposition "BLIND SPOT"

Pour sa nouvelle exposition à la galerie 42b, Jaw nous propose une incursion dans son univers. Un voyage labyrinthique où l'on avance à tâtons, pas à pas, par un chemin parsemé d'angles morts, de blind spots. Ces zones inaccessibles au champ de vision le sont également pour certains aspects de notre personnalité. Travers, blessures, traumatismes, désirs, fantasmes... Toutes ces choses que notre cerveau nous empêche de voir, dont il veut nous préserver. Un réflexe inconscient qu'il faut contourner pour mieux se comprendre, se connaître, s'accepter et ainsi avancer.

Ce travail introspectif, en quête de soi-même, Jaw nous le livre tel qu'il le vit à travers des compositions fragmentées, des scènes morcelées. Amalgames d'images du quotidien révélées par le subconscient de manière aléatoire, chaotique, systématiquement brouillé. En couchant ainsi ses visions sur toile, il dévoile une part intime de sa personnalité où la psyché trouble la réalité à grands coups de bombe aérosol ou de pinceau. Cette vie en puzzle, que nous cherchons tous à reconstituer, Jaw la peint par couches successives telle qu'elle lui apparaît.

Depuis son atelier berlinois, il se livre courageusement, sans filtre ni faux-semblants, et nous renvoie à notre propre vécu. Celui que l'on porte en soi, comme une force, comme un fardeau parfois, mais qui définit ce que nous sommes vraiment.

Nicolas Gzeley


L'artiste JAW

Né à Reims en 1982, Jaw vit en Algérie jusqu'à ses 7 ans. A 15 ans il découvre le dessin et le graffiti. Il se tournera naturellementvers des études supérieures en communication visuelle, graphisme et illustrations (AxeSud).
Au début des années 2000, installé à Marseille il rencontre les artistes de graffiti Phaz, Heng et Lime et produit avec eux ses premières fresques. Parallèlement il rejoint le collectif l'ARTMADA avec lequel il s'investit dans divers projets artistiques sociaux et culturels. Porté par le graffiti, il participera à de nombreux festivals en France et à l'étranger (Mexique, Venezuela, Brésil Angleterre, Macedoine...).
En 2003 il rejoint le collectif mondialement reconnu DMV (DaMentalVaporz) dont il devient un des membres des plus percutant. Avec eux son travail évolue, s'affirme et s'installe en galerie. Il participe à sa première exposition collective dés 2005 (Paris) et en 2010 il intégrera une grande collection américaine.
En solitaire il collabore à la réalisation (couverture, maquette, mise en page) du livre « La France d'en Bas : Le Graffiti dans le sud » de Mathieu Kendrick et Lionel Olives (Ed. Alternatives, 2003) mais aussi produit logos, campagnes de publicités et répond à des commandes privées et institutionnelles. Peu à peu son travail et ses productions ne se cantonnent plus qu'au seul Graffiti Sur toile, déstructurant ses compositions en séquences, il instaure un mouvement étonnant sur une surface plane. Aujourd'hui son style et sa technique maîtrisés en font un des artistes les plus pertinents de sa génération.

Vernissage de JAW "BLIND SPOT"

[18:00-21:00] Vernissage de Joram Baruch
Location:
Galerie du Colombier
91, rue Saint-Honoré
Village Saint-Honoré
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 36 03 46
Mobile : +33 (0)6 08 14 46 50
Mail : galerieducolombier@gmail.com
Internet Site : www.galerieducolombier.eu
Description:
Vernissage de Joram Baruch

[18:00-21:00] Vernissage de Julia Gault "Bien que le monde se renverse"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
Julia Gault
Bien que le monde se renverse

EXPOSITION // du 28 mars au 8 avril 2017
VERNISSAGE // jeudi 30 mars de 18h à 21h

Élever la matière, l'ériger pour lui faire atteindre des hauteurs qui lui sont naturellement étrangères, tenter de faire de même avec son propre corps, relève d'un défi qui nous dépasse. Nous sommes invariablement attirés par les entrailles de la terre, au même titre que les éléments qui nous entourent. La pesanteur terrestre est un phénomène - une force - qui régit le monde. La contredire, la contourner, la défier, lui faire front : les problématiques liées à la verticalité sont au coeur de mon travail.

Inspirée par les formes hautes du paysage terrestre, je suis fascinée par les phénomènes de fragilité et de délitement. Les éléments du paysage qui semblent a priori résister à l'attraction du sol, prétendent toucher le ciel pour, finalement, disparaître avec le temps. Faire prendre de la hauteur à la matière, tenter qu'elle s'y tienne, est un vrai défi physique ; un geste quasiment contre nature, puisqu'il s'oppose au mouvement vertical le plus naturel : celui descendant, celui de la chute.

Mes sculptures et installations sont toujours à la limite de l'effondrement, il s'agit pour elles de tenir debout, en quelque sorte de tenir bon. La posture verticale est une position vulnérable, précaire. Des matériaux naturels, comme le bois, les feuilles, la terre, la pierre, ou qui évoque la nature, les briques, l'envers d'affiches, la porcelaine, me permettent de travailler sur cette éphémérité des choses qui nous entourent, sur cette beauté en possible péril.

Grandir, construire, gravir les montagnes, s'élever vers le ciel, et au terme de sa vie, s'affaisser, se casser. La question du corps, de sa verticalité bien singulière, et du désir d'élévation de l'être humain est aussi une notion importante de mon travail.

C'est à rio de Janeiro, entourée par les montagnes durant six mois d'un échange scolaire, que j'ai orienté mon travail autour des questions d'ascension, de gravité, d'équilibre et de chute.

Julia Gault

Vernissage de Julia Gault "Bien que le monde se renverse"

[18:00-21:00] Vernissage de Martin Reyna "En suspension"
Location:
Teodora Galerie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 77 17 28 45
Mobile : +33 (0)6 07 08 86 51
Mail : angelaghezzi@hotmail.it
Internet Site : www.teodora.fr
Description:
Exposition du 30 mars 2017 au 13 mai 2017
Ouvert du mardi au samedi, de 11h à 19h

Du 30 mars au 13 mai 2017, la galerie Teodora présente l'oeuvre picturale de l'artiste Martin Reyna dans une exposition intitulée En suspension.

L'artiste argentin Martin Reyna partage sa vie entre son pays natal et la France. Après avoir pris part à l'effervescence culturelle de son pays dans les années 1980, il rejoint Paris en 1992. S'en suivent de nombreuses expositions en Amérique - particulièrement à Buenos Aires - et en Europe occidentale. En usant de la peinture à l'encre et de l'eau, ses oeuvres - dont certaines sont exposées dans des institutions d'Amérique Latine et de France consacrées à l'art contemporain - présentent un univers fluide et liquide, émanation directe de l'intimité du peintre.

A la fois libre et contrôlée, la peinture coule sur les toiles et semble s'affranchir de ses limites. Cet « accident planifié », comme l'artiste aime le nommer, donne aux toiles un aspect suspendu, caractéristique de son oeuvre. Les formes sont fixées par le peintre mais le médium utilisé les transforme, leur donne une vie et une autonomie inédite. Dans ces formes, la couleur pure domine, explose au regard.

Entre l'Argentine et la France, Martin Reyna s'imprègne des paysages afin de retranscrire picturalement les sensations qu'ils lui évoquent. Ces suspensions deviennent prolongement sensible, écho de sa vie intérieure. Les grandes étendues de Patagonie, les forêts d'Ile-de-France, sont parfois évoquées, figurées, mais l'abstraction règne sur les toiles, reflet du sentiment éprouvé devant le spectacle de la nature.

Vernissage de Martin Reyna "En suspension"
Vernissage de Martin Reyna "En suspension"
Vernissage de Martin Reyna "En suspension"

[18:00-21:00] Vernissage de Nathaniel Rackowe "Signs of a city"
Location:
Galerie Jérôme Pauchant
61, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)1 83 56 56 49
Mail : info@jeromepauchant.com
Internet Site : www.jeromepauchant.com
Description:
March 31 - May 13, 2017
Vernissage le 30 mars de 18h à 21h

«Nous ne pourrons jamais expliquer ou justifier la ville. La ville est là.» (1)
Georges Perec

À travers l'exposition consacrée à l'artiste londonien Nathaniel Rackowe le néon reconquiert la ville qui l'a vu naître (2) et la galerie Jérôme Pauchant s'illumine d'un halo de pulsations lumineuses fluorescentes. Dans ces nouvelles créations, l'artiste poursuit son inlassable exploration des structures existantes et des signaux offerts par l'environnement urbain, jetant cette fois son dévolu sur la station service comme terrain de création dans une obsession sérielle. Si la station service nous renvoie inévitablement à l'histoire de l'art, à l'atmosphère blafarde des tableaux de E. Hopper, à Ed Ruscha et ses fameuses Twentysix gazoline stations, Nathaniel Rackowe ne nous propose pourtant pas une déclinaison des spécificités du bâti, ni le récit d'une expérience particulière: relevant l'esthétique spécifique qu'elle développe dans une forme générique, il l'abstrait. Dépouillée de sa valeur d'usage, elle devient un signe vide, défonctionnalisé, le module d'un jeu de construction, de déconstruction et de recomposition.

À l'entrée de la galerie s'érige le portique d'une station service presque aussi grand que nature. Deux poutres métalliques soutiennent une structure désossée couronnée de néons et d'une plaque de plexiglas jaune acide, comme un fragment d'enseigne affranchi de tout signifiant. En anglais, le baldaquin est nommé «canopy»: comme une involontaire coïncidence, l'usage français du terme «canopée» renvoie moins à cette architecture-type qu'à l'étage sommital de la forêt influencé par le rayonnement solaire, à une notion de paysage donc et à la lumière elle-même. Et c'est bien de paysage dont il s'agit, non d'une intégration dans le tissu urbain, mais d'une extraction. La lumière blanche transperce la structure, l'irradie, et s'impose au spectateur dans toute son évidente et criante vérité. L'œuvre devient le ciborium de sensations visuelles, l'élément de décor du théâtre de la vie moderne.

Conservant ses caractéristiques formelles, la canopée est alors rejouée, renversée. L'artiste éprouve son armature, la met au sol, l'accroche au mur, et crée ainsi des objets en trois dimensions entre architecture, sculpture et peinture, comme un entrecoupement des lignes noires d'un Kandinsky, de la couleur vibrante et la profondeur d'un Fontana dont les lacérations auraient été remplacés par les tubes lumineux de Dan Flavin. L'aspect épuré des œuvres est contrecarré par une certaine brutalité des matériaux issue d'une esthétique du chantier. L'artiste use d'un matériau de cerclage utilisé pour maintenir les matériaux de constructions sur palettes. Les systèmes d'accrochage, les attaches des néons et les fils électriques ne cherchent pas à masquer leur présence. Car pour Nathaniel Rackowe la ville elle-même peut ainsi être perçue, un chantier pour la création où les signes se déploient pour réorienter l'espace, structurer la perception, et rompre l'unidimensionnalité du réel.

Si l'artiste développe une sorte de fétichisation pour ce qu'il nomme «l'honnêteté des matériaux», il ne s'agit pourtant pas de s'inspirer des sites industriels désaffectés (3) à partir desquels lesquels Robert Smithson théorisait la notion d'entropie dans Entropy and the Newer Monuments. Si il s'intéresse aux «nouveaux monuments», aux matériaux industriels et à la lumière électrique, qu'il convoque les mêmes créateurs, Dan Flavin, Sol LeWitt, Donnald Judd, les œuvres de Nathaniel Rackowe renversent l'équation posée par Smithson: «l'énergie se perd plus facilement qu'elle ne se capte» (4). L'environnement urbain n'est pas interprété par l'artiste selon les sombres démons de l'asphalte et de la dégradation mais selon cette sorte beauté qui transcende l'espace, offrant une forme concrète aux impressions suscitées par les signes qui rythment nos quotidiens, comme la distillation d'une ambiance familière, une ode à l'énergie contemporaine. Et l'entropie de Smithson fait place à l'anthropie de Rackowe. Car à travers cette poésie de l'espace, c'est avant tout d'humanité dont il s'agit. À la manière dont Anatole France, décrivant le livre comme «une suite de petits signes», invitait son lecteur «à tirer lui-même les formes, les couleurs et les sentiments auxquels ces signes correspondent», l'artiste invite le spectateur à réinterpréter les signes de la cité selon ses propres critères et états d'âmes; «il dépendra de lui que ce livre soit terne ou brillant, ardent ou glacé»(5).

Raphaëlle Romain
Historienne et Critique d'art

1 Georges Perec, Espèce d'espace, Paris: Éditions Galilée, 1974. p. 122
2 Georges Claude est l'inventeur du tube au néon. Il a été présenté pour la première fois au public en 1910 lors d'un Salon de l'automobile au Grand Palais. La société des Lampes Claude installa le premier néon publicitaire au monde en 1912 sur la devanture d'un coiffeur le Palais Barbier au 14 boulevard de Montmartre, puis une réclame pour l'apéritif Cinzano sur les Champs-Elysées en lettres de néon blanc de 1 mètre de haut. «Qui se souvient aujourd'hui que Paris fut la capitale absolue des enseignes de néon avant Los Angeles et Las Vegas, puisque le brevet de Claude ne fut vendu aux Etats-Unis qu'en 1923?» Yann Moulier-Boutang, préface à l'ouvrage de Luis de Miranda intitulé L'être et le néon. Paris: Max Milo Éditions, 2012. p.6.
3 Robert Smithson réalisait des excursions dans des sites industriels désaffectés en compagnie de Carl André, Michael Heizer, Robert Morris ou Claes Oldenburg
4 Robert Smithson, essai publié dans la revue Artforum, juin 1966. On line: https://www.robertsmithson.com/essays/entropy_and.htm
5 Anatole France, Le Jardin d'Épicure. Paris: C. Lévy, 1895 [6e édition] p. 17.

Vernissage de Nathaniel Rackowe "Signs of a city"

[18:00-21:00] Vernissage de Philippe Perrin "[sulfures]"
Location:
Incognito Art Club 24h/24
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 51 80 33 94
Mail : artclub@incognito.vu
Internet Site : www.incognito.vu
Description:
30 mars-13 mai 2017

Vernissage de Philippe Perrin "[sulfures]"

Vernissage de Philippe Perrin "[sulfures]"
Vernissage de Philippe Perrin "[sulfures]"

[18:00-21:00] Vernissage de Shigeru Asano "Ombres et lumières"
Location:
Galerie Hayasaki
ATELIER MIRE
12-14, rue des Jardins Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Saint-Paul, Sully - Morland, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 71 10 29
Mobile : +33 (0)6 89 38 19 48
Mail : kayokohayasaki@gmail.com
Internet Site : www.hayasaki.fr
Description:
photographie

Vernissage Jeudi 30 mars 2017
De 18h00 à 21h00

Exposition du 29 mars au 9 avril 2017
14h00-19h00
Fermé le lundi et le mardi

Lors d'une promenade nocturne, des lampadaires pleurent sur une ville sombre et nue. Les enseignes de bars jaillissent de la nuit comme des étoiles . Les monuments imposants, tel que Big Ben, Tower Bridge deviennent l'ombre étrange d'un glorieux passé. Un vélo fatigué par le temps et les intempéries attend patiemment que l'on s'intéresse à lui. Églises et cathédrales se dessinent dans un brouillard cotonneux. Des cloches résonnent au loin... Et il nous revient en mémoire la douce musique de Claude Debussy, «La cathédrale engloutie » ...

Vernissage de Shigeru Asano "Ombres et lumières"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le Génie du Dessin 2017"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 28 mars au 2 avril 2017

« Aucun thème ne fédérera les 18 artistes en présence. La diversité des inspirations et des pratiques, leur confrontation, offrira l'intérêt de parcourir un exemple de l'éventail des pensées artistiques d'aujourd'hui. »

VERNISSAGE LE JEUDI 30 MARS À 18H

Table ronde : autour du dessin contemporain, mercredi 29 à 18h30
Dessin collectif : samedi 1er avril à 18h30

Vernissage de l'exposition "Le Génie du Dessin 2017"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Géométrie dans l'espace"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.com
Description:
29 mars - 14 juin 2017

Par Françoise Paviot, commissaire de l'exposition

Le projet :
L'Esprit de géométrie, pour reprendre l'expression de Pascal, écrivain français du XVIIème, accompagne depuis de longs siècles la pensée, mais aussi l'imaginaire, des philosophes et des créateurs. Des solides de Platon à la découverte de la perspective par les romains, des calculs scientifiques de Léonard de Vinci aux modélisations de Kepler, nombreux sont les développements mathématiques et géométriques qui ont été investis, manipulés, façonnés par des esprits, mathématiciens ou géomètres à leur façon, mais aussi doués d'imagination. En effet, au-delà de sa sècheresse et de son apparente objectivité, ce qu'on appelle la géométrie, et ici plus particulièrement la géométrie dans l'espace, a contribué, et continue à contribuer, à des créations que l'on appelle œuvre d'art où paradoxalement affleurent le sensible, apparaissent la réflexion et la méditation.
L'œuvre de Vera Röhm, Masada, présentée en exergue dans l'espace, est le point de départ de cette exposition. Créée en 1977, elle incarne à elle seule la complexité des rapports multiples entre naturel et construit, surface et volume, ombre et lumière.

Trois approches :
- une approche historique avec des documents qui font appel aux mathématiques traditionnelles avec entre autre une représentation des solides de Platon. Mais aussi des œuvres modernes : objets mathématiques et équations shakespeariennes de Man Ray, la Glissière de Marcel Duchamp. Des œuvres contemporaines, photographies et dessins de Dieter Appelt, Marc Petitjean, Yves Trémorin, volumes de Anna et Bernhard Blume
- une approche des œuvres qui revisitent des lieux ou des objets pour en extraire l'organisation ordonnée ou désordonnée, mettre en espace leurs rapports aux modèles traditionnels de pensée qui continuent à gérer la construction du monde : Aki lumi, Jocelyne Alloucherie, Alain Fleischer, Gilles Gerbaud et Raphaël Chipault, Vera Röhm
- une approche des œuvres pour lesquelles les calculs et les nouvelles technologies sont à la fois le sujet mais aussi l'objet de productions qui se développent dans une quatrième dimension, voire cinquième : Joachim Bonnemaison, Miguel Chevalier, Joan Fontcuberta

Ponctuant la présence des photographies, des dessins et des images vidéos, quatre sculptures de Jean-Gabriel Coignet, Jean d'Imbleval, Piotr Kowalski, François Morellet seront installées dans l'exposition.
Françoise Paviot

Vernissage de l'exposition collective "Géométrie dans l'espace"
Vera Rôhm, Masada avec ombre, 1977- 2006, exposition Flowing Times, Cologne 2007., 2007
Installation, photographie contrecollée sur aluminium, 125 x 125 cm et sur le sol: ombre, découpage en feutre, 200 x 395 cm
Courtesy de l'artiste

Vernissage de l'exposition collective "Géométrie dans l'espace"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "L'Art et la Matière"
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
avec Nicole Fournier Airaud, Estelle Zuber, Claire Montoya, Marie-Jeanne Doutriaux

Exposition du 30 mars au 8 avril 2017
11h/13h et 14h30/19h sauf dimanche et lundi matin
Vernissage jeudi 30 mars de 18h à 21h

Vernissage de l'exposition collective "L'Art et la Matière"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Néons"
Location:
Galerie Jacques de Vos
Espace Seven
7, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 88 94
Fax : +33 (0)1 40 46 95 45
Mail : alexdevos@seven-gallery.com
Internet Site : www.seven-gallery.com
Description:
Exposition du 31 mars 2017 au 29 avril 2017

avec Piotr Kowalski, Lahouari Mohammed Bakir, Edward Vignot, Pascal Torres, Silvia Baraldi, Franck Ancel, Alexandra Sa

Du 31 mars au 29 avril 2017, la galerie Jacques de Vos - Espace Seven présente une exposition collective intitulée Néons.

Sept artistes différents, provenants des quatre coins du globe et à la pratique artistique hétérogène, trouvent un point commun au sein de cette exposition : l'usage du néon. Technique utilisée depuis les années 1980, période des avant-gardes durant laquelle les artistes se servaient de matériaux industriels, le néon est encore aujourd'hui une source inépuisable d'inspiration, revenant sous forme de lettrage ou de sculpture au design géométrique. La lumière devient matière, la création se révèle, est tangible, irradie l'espace et le modifie.

A la fois iconoclaste et déroutante, l'œuvre de Piotr Kowalski, l'un des pionniers de cet art, proposant une clé de lecture alternative du monde, dialogue avec celles de Lahouari Mohammed Bakir et Edward Vignot, avec qui il partage le même intérêt herméneutique. On retrouve également le travail minimaliste de Pascal Torres, abstrait de Silvia Baraldi, ou encore de Franck Ancel et Alexandra Sa.

Vernissage de l'exposition collective "Néons"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "concordances poétiques"
Location:
Cloître des Billettes
Centre Culturel Luthérien
24, rue des Archives
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 72 38 79
Description:
Du Mardi 28 mars au lundi 10 avril 2017

avec Gilles Bonnin, Nicole Pfund, Alain Ponçon, Véronique Wibaux

une rencontres de peintures et sculptures actuelles dans un cloître parisien du 13ème siècle

Vernissage de l'exposition collective "concordances poétiques"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition « JinShi Pink Jade » de Studio MVW
Location:
Galerie BSL Rive Gauche
10, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 61 52
Mail : info@galeriebsl.com
Internet Site : www.galeriebsl.com
Description:
au PAD Paris

[18:00-21:00] Vernissage de la foire miart
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
du 31 mars au 2 avril

[18:00-21:00] Vernissage du collectif ParisBerlinFotogroup "DAS SPIEL"
Location:
Galerie Vincenz Sala
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)9 82 47 37 15
Mobile : +33 (0)6 58 93 39 27
Mail : vincenz.sala@vsala.com
Internet Site : www.vsala.com
Description:
27.03. - 09.04.2017
Vernissage 30.03.2017 - 18h

[18:30-21:00] Lancement des Journées Européennes des Métiers d'Art
Location:
Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi
Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique
139, rue de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Internet Site : www.minefi.gouv.fr
Description:
Du vendredi 31 mars au dimanche 2 avril prochain, se tiendra partout en France et dans 18 pays européens la 11e édition des Journées Européennes des Métiers d'Art (JEMA) avec comme thème, cette année, « Savoir(-)Faire du lien » et, pour la première fois, treize ambassadeurs ; chacun représentant à la fois une facette différente des métiers d'art, une vision propre de la thématique nationale et une région de France.

La soirée de lancement des JEMA se tiendra au ministère de l'Économie et des Finances le jeudi 30 mars prochain en présence de la ministre Martine Pinville et qui coïncidera avec la remise des Prix Avenirs Métiers d'Art 2016.

RSVP obligatoire avant le 27 mars à arphand@inma-france.org

>> invitation

CONTACTS PRESSE JEMA
Agence Façon de penser
Daphnée Gravelat
daphnee@facondepenser.com
01 55 33 15 83

[18:30-21:00] Lancement du livre de Valérie Gans "Emprise"
Location:
Galerie Pierre-Alain Challier
Pacea
8, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 49 96 63 00
Mail : galerie@pacea.fr
Internet Site : www.pacea.fr
Description:
Les éditions JC Lattès & la galerie Pierre-Alain Challier vous invitent au lancement du livre Emprise

Jeudi 30 mars de 18h30 à 21h

dans l'exposition de Charles Serruya

Champagne Guy Savoy

En avant-première de la sortie en librairies de son nouveau roman "Emprise" aux éditions JC Lattès, j'ai le plaisir de vous inviter à rencontrer Valérie Gans, romancière et journaliste littéraire, qui dédicacera son livre autour d'un cocktail amical. "L'histoire d'une femme, de Paris à Riyad, entre amour, soumission, résilience, sublimation et amitié..."

Une occasion festive de découvrir en nocturne, les jeux d'ombre et lumière de l'exposition poétique de Charles Serruya, photographe magicien et sculpteur de fil de fer et de laiton... "un personnage échappé d'un vase de la Grèce antique qui réciterait des vers de Prévert..."

[18:30-21:00] Vernissage d'Edgar Sarin "Un Minuit que jamais le regard, là, ne trouble"
Location:
Collège des Bernardins
20, rue de Poissy
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine, Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 53 10 74 40
Mail : communication@collegedesbernardins.fr
Internet Site : www.collegedesbernardins.fr
Description:
du 31 mars au 20 juillet

Le jeune artiste Edgar Sarin investit l'ancienne sacristie avec une exposition inédite et évolutive présentant seize tableaux renouvelés chaque semaine.

Avec "Un minuit que jamais le regard, là, ne trouble", Edgar Sarin propose une expérience sensible et inédite structurée autour de seize interventions dans l'espace d'exposition.

Après avoir mis en scène dans l'ancienne sacristie un « espace essentiel » composé de sculptures, Edgar Sarin reviendra chaque semaine, même jour, même heure, s'y enfermer avec un échantillon de population qu'il aura sélectionné, afin de jouer à huis clos ce qu'il nomme les minuits : des chorégraphies ritualisées liant des êtres, des sculptures et de la musique. Ces minuits - que jamais le regard, là, ne trouble - se feront portes closes, isolés des spectateurs.

Chaque semaine, ces derniers pourront ainsi découvrir les traces successives et les évolutions laissées par les minuits, sentir la chaleur des corps et de leur mécanique captée et restituée par l'ancienne sacristie.

C'est en le laissant libre d'imaginer qu'Edgar Sarin permet à son public de s'approprier son oeuvre et au-delà, de la prolonger ; certains paramètres de sa création resteront donc inaccessibles afin de favoriser un mouvement de spéculation - d'appropriation - susceptible de compléter intimement l'oeuvre.

Déployée pendant seize semaines, cette exposition en évolution permanente sera ouverte à partir du 31 mars au Collège des Bernardins.

Edgar Sarin (né à Marseille en 1989) est le cinquième artiste programmé par le commissaire invité au Collège des Bernardins Gaël Charbau.

Exposition Edgar Sarin au Collège des Bernardins du 31 mars au 20 juillet 2017 from Collège des Bernardins on Vimeo.


[18:30-21:00] Vernissage d'Eliane Meunier "Les rouges et les noirs"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Portraitiste, peintre, graphiste, Eliane Meunier a exposé ses oeuvres en France et à l'étranger.
Elle présente ici ses dernières créations, rassemblées autour d'un thème central, intitulé « théâtre de la vie ».

Du 29 mars au 15 avril
Mairie du 6e > Galerie du Luxembourg
Entrée libre du lundi au vendredi 10h30 > 17h,
jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

Vernissage d'Eliane Meunier "Les rouges et les noirs"

[18:30-21:00] Vernissage de Catherine Benas
Location:
Espace Icare
31, boulevard Gambetta
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Phone : +33 (0)1 40 93 44 50
Fax : +33 (0)1 40 93 46 07
Mail : infos@espace-icare.com
Internet Site : www.espace-icare.com
Description:
Du 29 mars au 28 avril 2017
Vernissage le jeudi 30 mars à partir de 18h30

Exposition réalisée dans le cadre du collectif Ik-Art de l'Espace Icare

L'affaire intime de l'humain, 1000 fois racontée de 1000 façons différentes reste fascinante.

Le travail de Catherine Benas se fraie un chemin dans les états de la vie oscillant entre sensation et obsession. La réponse est dans la découverte du matériau adéquat pour traduire l'état éprouvé.

Il résulte de ce cheminement un ensemble protéiforme. Huile, eau, papier, petit, grand format et parfois texte, expriment une histoire intime.
Chaque jour 1000 choses se composent ainsi à l'atelier entre souvenir et oubli.

Vernissage de Catherine Benas

[18:30-21:00] Vernissage de Chang Chung Liang et Hung Shih Tsung "META DATA"
Location:
La Ville a des Arts
15, rue Hégésippe Moreau
75018 Paris
M° La Fourche
France
Mail : la.ville.a.des.arts@gmail.com
Internet Site : www.lavilladesarts.org
Description:
Chang Chung Liang et Hung Shih Tsung
EXPOSITION PHOTO META DATA
Paris-Taïpei

EXPOSITION DU 27 MARS AU 16 AVRIL 2017
Ouvert du mardi au samedi de 15h à 19h et sur rdv
Vernissage le jeudi 30 mars à 18h30

Vernissage de Chang Chung Liang et Hung Shih Tsung "META DATA"

[18:30-20:00] Vernissage de Christian Lapie "LE POINT DU JOUR"
Location:
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 50 75 01
Internet Site : mairie1.paris.fr
Description:
Place du Louvre

Du 28 mars au 25 avril 2017
Vernissage le Jeudi 30 mars 2017 de 18h30 à 20h
Le cocktail aura lieu dans l'enceinte de la mairie.

Mr Jean-François Legaret, Maire du 1er arrondissement de Paris, est heureux de présenter la première exposition de Christian Lapie dans l'espace public de la capitale française. L'exposition mettra à l'honneur une sélection de sculptures monumentales en chêne choisies parmi ses dernières créations.

Christian Lapie explore ici le thème de notre relation à l'Histoire humaine et plus particulièrement notre capacité à ne pas oublier à travers notre mémoire collective. En exposant les trois groupes de sculptures présentés sur la Place du Louvre, il nous rappelle la nécessité de mieux «vivre ensemble».
Cette exposition a été étroitement pensée et organisée avec la galerie Bogéna qui, dans le même temps, présentera le travail de Christian Lapie sur son stand B17 de la foire d'Art Paris Art Fair 2017.
Cette seconde monstration prendra place dans le Grand Palais du 29 mars au 2 avril 2017, à deux pas de la Place du Louvre.

[18:30-21:30] Vernissage de Florian Viel "No lifeguard on duty"
Location:
La Graineterie
Pôle culturel municipal
27, rue Gabriel Péri
78800 Houilles
M° RER A Houilles - Carrières-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 39 15 92 10
Mail : service.culturel@ville-houilles.fr
Internet Site : lagraineterie.ville-houilles.fr
Description:
Exposition personnelle de Florian Viel, lauréat de la 11e Biennale de la jeune création

Du 31 mars au 20 mai
Mardi, jeudi et vendredi : de 15h à 18h
Mercredi et samedi : de 10h à 13h et de 15h à 18h
Fermeture le lundi et le dimanche

Vernissage de l'exposition le jeudi 30 mars de 18h30 à 21h30
À 20h30, concert chanson world de Sages comme des sauvages

Florian Viel est le lauréat de la 11e Biennale de la jeune création. Dans le contexte d'une résidence de création intitulée Un artiste en ville, il conçoit sa première exposition personnelle. Ancrée dans les questions relevant du tropicalisme, ses œuvres usent des ressorts d'une imagerie construite au travers du prisme occidental. Ici, l'utopie se confronte à une vérité beaucoup plus brute que le jeune plasticien replace dans notre quotidien à l'aide d'objets, d'installations et de situations observées lors de ses voyages. Désabusés et rêveurs à la fois, nous nous retrouvons face à l'envers d'un décor fantasmé.

Florian Viel
Né en 1990, il vit et travaille à Paris.
Après avoir étudié au Mans mais aussi à Los Angeles et à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, il sort diplômé en 2014 après avoir rédigé un mémoire sur l'émergence des plantes dans l'art contemporain. Depuis, il a participé à divers projets d'expositions collectives comme Jeune création en 2012, l'Archipel au centre régional d'art contemporain à Sète en 2014, Chers objets au Réfectoire des Cordeliers et à Immanence à Paris ou encore Le soleil se lève et se couche sans obstacle à la Chapelle du Quartier Haut à Sète, en 2015. Il a aussi été lauréat des prix du dessin Diamond en 2011, Rose Taupin - Dora Bianca et MAIF pour la sculpture au Palais de Tokyo à Paris en 2015. Il fut l'invité de la résidence "La Mue" à Cairon en 2014 et cette année à Varzy, celui d'une résidence de ferronnerie au sein du Lycée du Mont-Châtelet. En mai 2016, il a participé au 61e Salon de Montrouge.

Vernissage de Florian Viel "No lifeguard on duty"
Florian Viel, Goût tropical, néon, 2016

[18:30-21:00] Vernissage de Nathalie Baetens "Figures Libres"
Location:
Galerie L'oeil Pense
12, rue Léopold Bellan
75002 Paris
France
Phone : +33 (0)1 42 74 26 36
Description:
29/03/2017 - 07/05/2017

dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris

Entre Art brut et ethnographie contemporaine, un témoignage inédit sur la psychothérapie réalisé à l'occasion des ateliers de Dance-Rituel-Thérapie créés par Paolo Malvarosa. Portraits masqués dont émanent une force et un mystère envoûtants.

« En avril 2014, le psychothérapeute Paolo Malvarosa m'a présenté une série de masques, portés par ses patients à l'occasion de séances collectives. Je me suis sentie immédiatement attirée. Ils me ramenaient vers le monde de l'art brut que j'explore depuis plusieurs années : des matériaux simples, une créativité non contrôlée, et au final des œuvres réellement habitées.

Paolo m'a alors invitée, avec l'accord des participants, à assister à ses ateliers de danse-rituel-thérapie. Une expérience unique. Car au fil des séances, chaque participant a imaginé et façonné son masque, inspiré par son cheminement intérieur, avant de lui donner vie dans une danse de transe libératoire. »

« Pour ce travail photographique très particulier, j'ai choisi de ne donner aucune directive, ne pas même parler ni chercher à expliquer. Juste suivre le mouvement des corps et saisir l'intensité du moment. Sa vérité primale. Afin d'en révéler la beauté, la force et la sincérité. En occident, le masque est généralement perçu comme un pseudonyme visuel, un artifice destiné à brouiller les pistes de l'identité. Cette expérience prouve que ce vecteur artistique, relié aux forces de l'inconscient, peut aussi révéler la nature de celui qui le porte. »

Texte de Nathalie Baetens

Vernissage de Nathalie Baetens "Figures Libres"
Nathalie Baetens, Le hibou, 2014
Copyright Nathalie Baetens, avec l'aimable autorisation de Galerie L'œil pense

Vernissage de Nathalie Baetens "Figures Libres"
Nathalie Baetens, Sur la grève, 2014
Copyright Nathalie Baetens, avec l'aimable autorisation de Galerie L'œil pense

[18:30-22:00] Vernissage de Pierre de Vallombreuse "Hommage à Claude Lévi-Strauss"
Location:
Galerie HEGOA
16, rue de Beaune
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 11 33
Mobile : +33 (0)6 80 15 33 12
Mail : contact@galeriehegoa.com
Internet Site : www.galeriehegoa.com
Description:
31-03/29-04

Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris, vernissage de l'exposition "Hommage à Claude Lévi-Strauss" de Pierre de Vallombreuse.

Depuis trente ans Pierre de Vallombreuse témoigne inlassablement de la vie des Peuples autochtones dans le monde.
Il a constitué un fonds photographique unique sur 42 Peuples, rendant ainsi hommage à la précieuse diversité de notre Humanité.
Chaque peuple souligne la multiplicité des réponses aux conditions de vie imposées par la nature et l'histoire.
Une occasion de rendre hommage à Claude Lévi-Strauss, dont la lecture du livre « Tristes Tropiques » éclaire depuis longtemps la trajectoire du photographe.

Vernissage de Pierre de Vallombreuse "Hommage à Claude Lévi-Strauss"

[18:30-22:00] Vernissage de Tarek Benaoum "Langages célestes"
Location:
Galerie Art&Craft
32, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 58 89 05 56
Mail : galerie.artcraft@gmail.com
Internet Site : www.galerie-artandcraft.com/wp
Description:
Exposition du 30 mars au 30 avril 2017
Vernissage en présence de l'artiste : jeudi 30 mars 18h30 -22h00

Après l'intervention de Tarek Benaoum sur une fresque monumentale à la bibliothèque nationale du Maroc à Rabat - courant Mars - le peintre calligraphe, et la galerie Art&Craft vous invitent à un voyage cosmique mêlant l'écriture à l'abstraction, une exploration picturale où se croisent les origines de notre univers et la naissance de la civilisation.
Pour sa deuxième exposition personnelle, le calligraphe intègre ses écritures dans des « tondi » par de subtiles variations de couleurs cosmiques, ainsi qu'à travers des cartographies de cieux noirs, où coule l'or et l'argent des étoiles. Ces écritures hybrides issus d'inspirations latines, arabo-musulmanes, amérindiennes, et amazighs, projettent le spectateur dans son intériorité.
Nous sommes aussi ces guerriers, ces premiers hommes sous le ciel obscur des origines : le Mystère, l'Invisible, le Caché. Comme par magie nous nous reconnaissons dans ces écritures et les comprenons car elles transcendent le temps et l'espace. Cette peinture est bien le contraire d'un ésotérisme, d'un hermétisme "ELLE PARLE ET ELLE DIT ».
Tarek Benaoum crée pour nous, un pont vers le spirituel et au delà de sa virtuosité calligraphique, ce langage pictural nous questionne, nous transporte.
Son oeuvre suggère par l'écriture, la main, et la spiritualité qui en découle, la pérennité et le métissage de nos civilisations.
« Ce que j'écris et peins - Ce que je peins écrit »

Vernissage de Tarek Benaoum "Langages célestes"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Les Figurations Nouvelles"
Location:
59Rivoli
L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres »
59, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet
France
Mail : rivoli59@gmail.com
Internet Site : www.59rivoli.org
Description:
Exposition collective, du 30 mars au 9 avril 2017 en partenariat officiel avec la résidence d'artistes 59 RIVOLI "chez Robert, électrons libres", l'imprimerie "La Manufacture d'Histoires DEUX-PONTS", Pébéo & Destan CWE.

Vernissage le jeudi 30 mars de 18h30 à 22h

La galerie du 59 Rivoli (Paris) accueille la première exposition hors les murs de la Taverne Gutenberg, résidence artistique (Lyon). À cette occasion, neuf artistes ont été sélectionnés pour travailler autour d'une trame originale : « Les Figurations Nouvelles ».
Ce thème s'inspire directement du mouvement de la Nouvelle Figuration né dans les années 1960. Son ambition était de s'a ranchir des courants dominants de l'époque en proposant un dépassement de la querelle entre l'abstraction et la figuration.

- Agrume
- Jim Céladon
- Mathilde Corbet
- Clement Garnung
- Henri Lamy [Art]
- Mauricio Masoli
- Dorothée Richard
- Abdoul Khadre Seck
- V2M

Vernissage de l'exposition "Les Figurations Nouvelles"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "SOUS PRESSION"
Location:
Espace Dupon Les Expos
Central Dupon Image
74, rue Joseph de Maistre
75018 Paris
M° Guy Môquet, Lamark - Caulaincourt
France
Phone : +33 (0)1 40 25 46 00
Fax : +33 (0)1 40 25 46 66
Mail : espacesphotos@dupon.com
Internet Site : www.centraldupon.com
Description:
avec les œuvres de 13 artistes : Manon BARA, Arthur BONDAR, Aleksey KONDRATYEV, Sergey MAXIMISHIN, Gresham TAPIWA NYAUDE, Margo OVCHARENKO, Natasha PODUNOVA, Oleg PONOMAREV, Philippe TARABELLA, Danila TKACHENKO, Ivan TUZOV, Alice YOFFE, Dunya ZAKHAROVA

Exposition
31 mars - 13 mai 2017

par RUSSIANTEAROOM

L'exposition « SOUS PRESSION » à la galerie RUSSIANTEAROOM laisse 13 artistes - les photographes et les peintres - s'exprimer sur le sujet.

Les uns parlent des pressions sociétales, les autres proposent des solutions possibles d'échappatoires. Certains plongeants dans leur situation privée, intime, cachée, les autres faisant des généralisations qui concernent des phénomènes locaux ou planétaires. Cet effet de loupe et son mouvement du minuscule vers le global nous est utile pour mesurer la grandeur de l'événement, et notre place dans l'espace-temps par rapport à lui. Se sentir ou pas concerné. Car vivre sous pression, nous connaissons tous...

La pression, je crois, est une notion dans laquelle la dualité du monde s'exprime le mieux. La pression peut être considérée comme une force positive ou négative, en fonction de la situation. Sa puissance et sa nature peuvent créer ou détruire.

Rappelez vous, dès la naissance, la pression nous accompagne : on est propulsé par la pression du ventre de la mère, et aussitôt enveloppé par la pression atmosphérique. Et notre corps va supporter le poids d'une tonne d'air toute sa vie. Comme l'être humain ne se réduit pas à un corps inerte, mais aussi à un cerveau, des désirs et des émotions, il est objet de toutes sortes de pressions, forcées par les circonstances ou volontaires... /.../

Vivant sous pression permanente, l'homme d'aujourd'hui a la possibilité de travailler ce problème, et de soigner ce mal. Mais, semble-il, il s'entoure d'avantage de gadgets et de nouvelles sources d'angoisse, il se perd et se noie, impuissant.

A quand la sortie de prison ?

Vernissage de l'exposition "SOUS PRESSION" - Manon Bara
Manon BARA « Poità rose tendre », 2010
124x85 cm, peinture laquée sur bois









[19:00-23:00] 9ème édition des Travel d'Or 2017
Location:
Lido
116, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 40 76 56 10
Fax : +33 (0)1 45 61 19 41
Internet Site : www.lido.fr
Description:
Premier prix totalement indépendant, les « Travel d'Or™ », créés par Frédéric Vanhoutte, fondateur d'Eventiz, ont pour vocation depuis 2009 de récompenser les entreprises du secteur du tourisme qui font la différence sur le web.

La remise des Travel d'Or™ 2017 mettra donc à l'honneur, pour la 9è année consécutive, les professionnels du voyage, les jeunes pousses, en saluant leurs compétences ainsi que leur créativité dans leur domaine d'expertise.

http://www.traveldor.travel

[19:00-22:00] Soirée de lancement du parfum Cerruti 1881 Signature
Location:
Grands Magasins Printemps Haussmann
56-64, boulevard Haussmann
75009 Paris
M° Chaussée d’Antin - La Fayette, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 50 00
Internet Site : www.printemps.com/paris-haussmann
Description:
boutique temporaire Cerruti 1881
51 boulevard Haussmann
Le Printemps

Le 30 mars prochain, GQ vous invite au lancement du, désormais mythique, parfum Cerruti 1881 Signature . Rendez-vous à partir de 19h dans leur boutique éphémère au coeur du 9ème arrondissement de Paris pour une soirée pleine de surprises.

En 2017, Cerruti fête ses 50 ans. L'occasion pour la maison de dévoiler le parfum "Cerruti 1881 Signature", une déclinaison de sa fragrance culte.

50 ans après sa création, Cerruti n'a pas pris une ride. En 2015, la maison a accueilli Jason Basmajian, son nouveau directeur créatif. Depuis sa nomination, il puise dans l'héritage de Nino Cerruti pour renouveler les codes de la marque. Et y insuffler une élégance moderne et décontractée. Imaginé à l'occasion du cinquantième anniversaire de la maison, le parfum Cerruti 1881 Signature incarne le nouvel homme Cerruti, son attitude contemporaine, naturelle, jamais calculée, simplement innée. Une fragrance masculine, épicée, cuivrée et orientale (fusion du poivre et de la noix de muscade, du parfum du cyprès et des notes juteuses du pamplemousse) imaginée en association avec le parfumeur Nadège Le Garlantezec. Sophistiquée, elle perpétue l'héritage de la maison à travers un flacon rhabillé de noir qui devrait forcément vous rappeler quelque chose. À l'occasion du lancement de ce nouveau produit, Cerruti vous invite dans leur boutique éphémère au numéro 51 du boulevard Haussmann dans le 9e arrondissement de Paris où l'on pourra aussi (re)découvrir la dernière collection prêt-à-porter.

>> RSVP

Soirée de lancement du parfum Cerruti 1881 Signature

[19:00-21:00] Vernissage "La peur ne paralyse pas" de l'artiste REG
Location:
Maison de l'Argentine
Fondation Argentine
27 A, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 29 00
Mail : culture@casaargentinaenparis.org
Internet Site : www.casaargentinaenparis.com
Description:
Exposition
« La peur ne paralyse pas »
de l'artiste REG

Un ensemble d'œuvres abstraites fait pour la Maison de l'Argentine à Paris demandent-proclament « La peur ne paralyse pas ».
Une évocation des émotions cachées; la couleur et le rythme. Une invitation à revisiter nos ambiguïtés avec le corps, d'apprécier la complexité de la synthèse, à embrasser nos énigmes; après tout La peur ne paralyse pas*

[* ça te paralyse?]

Vernissage jeudi 30 mars à 19h
Exposition du 31 mars au 28 avril 2017
Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h

Mon vrai nom est José María Regueira. Mais je suis né une deuxième fois en arrivant à Paris et mon nom d'artiste est, désormais, REG -les trois premières lettres de mon nom-.
Je suis né en Argentine, le 27 Mars 1967, dans un village de trois mille habitants.
Ingénieur civil et sanitaire de formation, je suis également comédien et peintre. Et chacune de ces passions me divise en trois: chacune représente, en quelque sorte, un tiers de mon Être.
Diplômé comme ingénieur civil en Argentine, j'ai fait ma spécialisation, mes maîtrises et ma formation dans la branche "ingénierie sanitaire et environnementale" en Argentine, en Espagne, en Hollande, au Japon et au Costa Rica. Je travaille actuellement à Buenos Aires, ma ville de prédilection, et je suis professeur universitaire du premier cycle et des cycles supérieurs.
Le 27 Mars 2007, à l'orée de mes 40 ans, j'ai décidé de commencer une formation d'acteur. J'ai pu étudier et me former en dramaturgie ainsi qu'en comédie, auprès d'acteurs et réalisateurs prestigieux argentins. Depuis lors, j'ai développé mon activité dans le cinéma et le théâtre alternatif de Buenos Aires.
En 2013, j'ai décidé d'explorer le monde de la peinture, un monde qui m'a intrigué, étonné et captivé. Je me considère autodidacte. J'ai pris des cours avec des artistes, tant à Buenos Aires qu'à Paris. J'ai participé à plusieurs expositions à Buenos Aires, en Patagonie, ainsi qu'à Paris, New York, Miami et en Suisse.

Vernissage "La peur ne paralyse pas" de l'artiste REG

[19:00-22:00] Vernissage de Coco Amardeil "Come Hell Or High Water"
Location:
mi* gallery
23, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 09 76 61
Mobile : +33 (0)6 98 99 01 18
Mail : igor@miground.paris
Internet Site : www.miground.paris
Description:
« On ne sait pas où se trouvent ces êtres qui émergent de l'eau. A la mer ? Dans un lac ? Dans une piscine ? Dans un immense océan ? »

La jeunesse s'inscrit dans une époque où l'incertitude vis-à-vis de l'avenir atteint des sommets, de même que la défiance envers la politique, les institutions et les médias. Ce sentiment trouble des jeunes peut s'expliquer par un amas de contradictions et de zones obscures laissés par leurs aînés. Il y a de la crainte, et cette inquiétude réelle et multiforme d'entrer dans un monde confus, mutant, souvent sans repères, où mille violences cohabitent.
C'est cet âge, celui de la réflexion et de la recherche de soi, que Coco Amardeil a souhaité retranscrire au travers d'une vingtaine d'images. Cette génération qui anticipe la société de demain - sans trop savoir où elle va ni ce qu'elle veut - est portée par un horizon brouillé.
Pour matérialiser ce sentiment, la photographe a choisi de capturer le moment où un corps sort de l'eau. Coco fige ainsi ce changement d'état qui provoque naturellement une gamme d'émotions : la joie, la peur, l'étonnement, la gêne, la paix... Elle capte l'instant où ces visages adolescents brisent une nappe d'eau et dans ce moment isolé et abstrait, il est difficile de vérifier la véracité de leurs sentiments, mais leur présence est indéniable.
L'étrangeté de la série provient du contraste entre ce décor que l'on ne peut reconnaître et la parfaite restitution des détails. On voit chaque goutte, chaque poil, chaque imperfection de la peau...Cette dislocation est accentuée par l'artifice de la lumière contrastant avec le sentiment pastoral que dégage le contexte de l'image.

Ce travail de réinvention de la réalité est mis en valeur par la grande dimension et la qualité des tirages.
Coco Amardeil est née à Toronto. Après des études universitaires elle s'installe à Paris et commence sa carrière de photographe qu'elle poursuit depuis maintenant plus de 20 ans.
Son sens particulier de l'esthétique, son écriture élégante et décalée nourrissent une production originale, autant par ses sujets que par son traitement de l'image. On se souvient notamment de ses séries intitulées « Furniture Fucking » et « 8 femmes ».
Reconnue pour les aspects à la fois créatifs, colorés et graphiques de son travail, Coco Amardeil est amenée à travailler en collaboration avec de nombreux magazines - Vogue Bambini, Elle, Madame Figaro... - mais, aussi et pour n'en citer que quelques unes, des grandes enseignes telles que Veuve Clicquot, Le Bon Marché, L'Oréal.

Exposition à découvrir jusqu'au 7 mai 2017

http://www.cocoama.com

Vernissage de Coco Amardeil "Come Hell Or High Water"

[19:00-22:00] Vernissage de Sylvie Mangaud et Alexia Tailleur "D'or et de bronze"
Location:
Galerie Géraldine Banier
54, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 96 36 04
Fax : +33 (0)1 42 96 36 61
Mail : galeriegeraldinebanier@gmail.com
Internet Site : www.geraldinebanier.fr
Description:
31 Mars - 27 Mai

Une étonnante alchimie lie les nouveaux bronzes de Sylvie Mangaud aux calques rehaussés d'or d'Alexia Tailleur. On les croirait rapportés de deux expéditions poétiques. L'une en pleine savane, parmi les hautes herbes ; l'autre en pleine ville, à l'écart des grands axes. Les deux n'ayant pour seuls instruments que le regard et l'attention. De ces lointaines et proches expéditions, Sylvie Mangaud et Alexia Tailleur ont rapporté des impressions et images auxquelles le bronze, l'or, la photographie et le calque donnent aujourd'hui forme.

Vernissage de Sylvie Mangaud et Alexia Tailleur "D'or et de bronze"

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "# La Même Passion" #LaMêmePassion
Location:
Bastille Design Center
74, boulevard Richard Lenoir
75011 Paris
M° Richard Lenoir, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 99
Mobile : +33 (0)6 09 66 33 87
Fax : +33 (0)1 48 06 58 16
Mail : info@bastille-design-center.com
Internet Site : www.bastille-design-center.com
Description:
#LaMêmePassion, la première exposition créée à partir de tweets

#LaMêmePassion c'est l'exposition qui va ravir la twittosphère. Et pour cause, il s'agit de la première à avoir été conçue à partir de tweets. Elle sera à découvrir lors des Journées Européennes des Métiers d'Art

Pour les Journées Européennes des Métiers d'Art au Bastille Design Center, l'exposition #LaMêmePassion présente l'art sous un jour nouveau. C'est la première exposition à avoir été crée à partir de tweets.

À l'origine de ce projet, on trouve la passion touchante de jeunes apprentis en artisanat d'art qui ont partagé leur amour pour leur métier sur twitter. Ces messages nés sur le réseau social à l'oiseau bleu seront repris dans les différentes œuvres qui vous seront présentées lors que l'exposition #LaMêmePassion à l'occasion des Journées Européennes des Métiers d'Art.

Cet exposition 2.0 sera parrainée par ni plus ni moins que Georges Larnicol qui a reçu le titre de meilleur ouvrier de France Chocolatier. Il encadre donc les apprentis dans la création de leur œuvres.

Vernissage de l'exposition "# La Même Passion" #LaMêmePassion

[19:00] Vernissage de l'exposition "De Terre et d'acier"
Location:
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux
Rue Lazare Ponticelli
77100 Meaux
M° Gare SNCF de Meaux
France
Phone : +33 (0)1 60 32 14 18
Mail : reservation.museedelagrandeguerre@meaux.fr
Internet Site : www.museedelagrandeguerre.eu
Description:
De Terre et d'acier :
archéologie de la Grande Guerre

du 1er avril au 18 septembre 2017

Vernissage de l'exposition "De Terre et d'acier"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "JE SUIS : When Art Talks Terrorism"
Location:
Sciences Po
27, rue Saint-Guillaume
75007 Paris
M° Rue du Bac, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 49 50 50
Fax : +33 (0)1 42 22 31 26
Internet Site : www.sciences-po.fr
Description:
28 Rue des Saints-Pères

[19:00] Vernissage de l'exposition "L'art de DC - l'aube des super-héros"
Location:
Art Ludique-Le Musée
34, quai d'Austerlitz
Docks en Seine
75013 Paris
M° Gare d'Austerlitz, Quai de la Gare
France
Phone : +33 (0)1 45 70 09 49
Mail : info@artludique.com
Internet Site : www.artludique.com
Description:
Vernissage de l'exposition "L'art de DC - l'aube des super-héros"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Nous et les Autres, des préjugés au racisme"
Location:
Musée de l'Homme
Palais de Chaillot
17, place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 44 05 72 72
Mail : contatc.mdh@mnhn.fr
Internet Site : www.mnhn.fr
Description:
31 mars 2017 - 8 janvier 2018

Au croisement de l'anthropologie, de la biologie, de la sociologie et de l'histoire, l'exposition s'appuie sur des études menées par les chercheurs en sciences de l'Homme et de la société. Elle propose un parcours accessible à tous, qui s'attache à décrypter pourquoi et comment ont pu se mettre en place des comportements racistes, à un certain moment de l'histoire des sociétés.

Avec Nous et les autres, le Musée de l'Homme donne des clés de compréhension à ses visiteurs et encourage leur réflexion personnelle pour déconstruire les préjugés qui malheureusement perdurent encore aujourd'hui.

Vernissage de l'exposition "Nous et les Autres, des préjugés au racisme"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Patrick Roger - Etat Sauvage"
Location:
Eléphant Paname
10, rue Volney
75002 Paris
M° Opéra
France
Phone : +33 (0)1 49 27 83 33
Mail : contact@elephantpaname.com
Internet Site : www.elephantpaname.com
Description:
du 31 mars au 18 avril

Du 31 mars au 18 avril 2017, le chocolatier-sculpteur Patrick Roger s'expose à Eléphant Paname, centre d'art et de danse dédié aux rencontres artistiques.

C'est ainsi naturellement dans ce lieu que Patrick Roger a choisi de réunir ses deux passions : la sculpture et le goût. Ses créations en chocolat ont peu à peu donné naissance à des œuvres en bronze ou en aluminium et seront mises en scène, selon plusieurs thématiques, dans l'Hôtel particulier Napoléon III.

Clin d'œil à Eléphant Paname, l'éléphant sera mis à l'honneur et représenté à travers le regard de Patrick Roger. Les visiteurs pourront notamment découvrir de monumentales oreilles d'éléphant en aluminium en exposition dans la salle du Dôme. Patrick Roger proposera également d'autres interprétations du thème animalier ainsi que ses Vanités, une série de sculptures en bronze.



Vernissage de l'exposition "Patrick Roger - Etat Sauvage"

[19:00] Vernissage de l'exposition "les paysages d'Antoine Chintreuil"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire de Meudon
11, rue des Pierres
92190 Meudon
M° RER C Gare de Meudon Val Fleury
France
Phone : +33 (0)1 46 23 87 13
Mail : musee.arthistoire@mairie-meudon.fr
Internet Site : www.meudon.fr/lieux-culturels/musee-d-art-et-d-histoire-515.html
Description:
Du jeudi 30 mars au dimanche 2 juillet 2017
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h

4€ / tarif réduit : 2€ (exonération sur justificatif)

Rêveries d'un paysagiste solitaire

Le musée d'Art et d'Histoire de Meudon présente une exposition de paysages d'Antoine Chintreuil (1814-1873), peintre des «brumes et rosées ». L'artiste, qui est venu peindre à Meudon entre 1846 et 1849, révèle dans toutes ses toiles les beautés changeantes de la nature, délaissant le discours pittoresque au profit d'une contemplation sereine du paysage.

Cette exposition a été organisée en partenariat avec l'association Les Amis du Paysage Français.

Vernissage de l'exposition "les paysages d'Antoine Chintreuil"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "our words return in patterns (part 1)"
Location:
galeriepcp
Peter Cybulski
8, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 04 75 34
Mail : info@galeriepcp.com
Internet Site : www.galeriepcp.com
Description:
"life is better when I'm cruel"
organisé par novel avec carl williams

31.03.17 - 07.05.17
vernissage 30.03 19-21hrs

artistes: patricia l. boyd, kp brehmer, studio for propositional cinema, yngve holen, cameron rowland, ben sansbury, martine syms et emily wardill

Et c'est indolore
De s'asseoir dans un souterrain
Référence ancienne
à la Mésopotamie

Et le calme règne à nouveau
Des fragments cachés remontent à la surface
L'histoire qui se répète
Encore une fois pour mémoire

2013 les tombes des confédérés de Philippsburg
Sont révélées, jetant une lumière nouvelle sur
Ce conflit du 19ème siècle, déclenchant une répétition
Ces spectres sudistes étaient malades, poussiéreux, organiques
Et psychiques

Les erreurs rebelles
Se produisent à nouveau
Tout bouge
De manière circulaire

Nos mots se repetent en boucle
Nos esprits, encapsulant le temps

Gregoror, rassasié marche à travers la capitale
Tombe sur deux milles moines thaïlandais morts en uniforme SS
Puis fuit à l'Hôtel Bloedel, en périphérie de Nuremberg
Loin au sud, là où l'odeur de la mort est acceptable

Et le calme règne à nouveau
Des inventions cachées remontent à la surface

L'histoire qui se répète
Encore une fois pour mémoire

Hôtel Bloedel écrit par Brix Smith avec Mark E. Smith

L'exposition collective NOVEL réunit des écrits d'artistes, des textes et poèmes oscillants entre la fiction et la critique. Une cacophonie d'opinions - condition première de l'écriture - cherchant à briser les modes de représentation traditionnels et de production de subjectivité.

Sans avoir aucun lien thématique, ces textes ont en commun d'être l'expression d'une même démarche, d'artistes ayant recours à l'écriture pour explorer le langage et la fiction.

Cette fiction agit comme une force spéculative, qui n'est plus définie par ce qui est dit, encore moins comme signifiant, mais peut être comme un système qui existe parallèlement au visible.

Dans le cas présent, l'écriture devient un véritable outil épistémologique, nourri par la théorie, le cinéma, la politique et la narration. L'écriture comme pratique parallèle, alternative, tangentielle ; l'écriture comme fiction politique ; l'écriture vécue comme une autre aventure à fleur de peau, renégociant des débuts inassouvis ou des projets inachevés - qui pourraient devenir un nouveau départ. Au cœur des narrations insinuées et des visions matérialisées, une préoccupation pour la pratique de l'écriture et l'impossibilité de la fiction est en jeu.

L'exposition NOVEL nous invite à nous interroger sur l'écriture en tant qu'élément distinct de l'information, ou, en tous les cas, comme un champ de la production culturelle exempt de l'obligation globale de communiquer.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "#TurnUpdanslaGalerie"
Location:
Galerie Beautiful Sea
Galerie BS
2, rue Thorel
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 15 11 69 97
Mail : wdecaux@beautiful-sea.com
Internet Site : www.galeriebs.com
Description:
Du jeudi 30 mars au samedi 1er avril
Vernissage le 30 mars à 19h en présence des artistes

Dans ce projet, la galerie donne carte blanche à l'artiste Matthieu Crimersmois en tant que commissaire d'exposition. Il présente un projet intitulé « Turnupdanslagalerie » faisant appel à 9 artistes représentatifs d'une création contemporaine talentueuse et bouillonnante. Il partage avec nous une photographie instantanée de pratiques et de personnalités singulières. Leur dénominateur commun est la notion d'excellence apportée par leur passage par l'école supérieur des Beaux-Arts de Nantes entre autres.

Les artistes présentés sont :
Lucie Le Bouder, http://lucielebouder.com
Damien Caccia, http://damiencaccia.com
Xavier Cormier, http://xavier-cormier.com
Joël Degbo, « Googlises »
Cécile Hadj-Hassan, https://cecilehadjhassan.com
Julien Langlois, https://langloisjulien.wordpress.com
Nsani Mayala, https://vimeo.com/user11528050
Alexane Morin « Googlises »
Marianne Pradier, http://mariannepradier.com

Vernissage de l'exposition collective "#TurnUpdanslaGalerie"

[19:00-21:00] Visite privée des nouvelles expositions
Location:
Musée de la Chasse et de la Nature
Hôtel de Mongelas
62, rue des Archives
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 53 01 92 40
Fax : +33 (0)1 42 77 45 70
Mail : musee@chassenature.org
Internet Site : www.chassenature.org
Description:
Venez découvrir gratuitement et en entrée libre, à l'occasion du vernissage, les nouvelles expositions :

Unleashed
Roger Ballen et Hans Lemmen
7 mars - 4 juin 2017

Vernissage des nouvelles expositions - Roger Ballen et Hans Lemmen
© Hans Lemmen et Roger Ballen

En plein cœur
Marlène Mocquet
7 mars - 4 juin 2017

Marlène Mocquet a répondu à l'invitation du Musée de la chasse en installant une cinquantaine d'oeuvres de son monde enchanté - des œuvres anciennes, céramiques réalisées à la Manufacture de Sèvres, dessins et peintures, mais aussi une vingtaine de nouvelles œuvres réalisées spécialement pour l'exposition et le musée de la chasse (peintures sur aluminium, dessins, céramiques).

Un catalogue sera édité aux éditions du regard (sortie prévu fin mars 2017). Textes de HF Debailleux, Julia Garimorth et Alain Tapié.

C'est tout un petit peuple moqueur et cruel qui vient s'affairer ou s'ébattre sous le regard paisible des animaux naturalisés accrochés aux murs. Avec une cocasserie grinçante qui évoque l'univers de Jérôme Bosch, il se livre à des activités dont le sens nous échappe. Il y est question de peinture et de dévoration, de monstres et d'insouciance. L'art de Marlène Mocquet a un caractère faussement enfantin. Pourvus de grands yeux et de têtes disproportionnées, les personnages pourraient sortir d'un cahier d'écolière. Ils viennent pourtant habiter un paysage mental d'une grande complexité.

Dans un virtuose exercice d'improvisation, l'artiste donne vie à des formes accidentelles, à des taches investissant le support de manière aléatoire. Qui ne s'est déjà essayé à reconnaître des figures mouvantes dans les nuages ? Marlène Mocquet procède ainsi. Prenant appui sur les raclures et les coulures maculant ses toiles, elle les ponctue de détails minutieusement figurés qui révèlent les formes en leur donnant une cohérence plastique. La moindre tache devient le point de départ d'une véritable odyssée, la giclure la plus anodine définit la ligne à suivre pour dérouler les fils de contes fantastiques.

Vernissage des nouvelles expositions - Marlène Mocquet

Vernissage des nouvelles expositions - Marlène Mocquet
© Marlène Mocquet. Cliché : Sandra Hamburg

Lionel Sabatté
7 mars - 4 juin 2017

Vernissage des nouvelles expositions - Lionel Sabatté
© Lionel Sabatté. Cliché : Alain Alquier

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés