Thursday, April 20, 2017
Public Access


Category:
Category: All

20
April 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-21:00] Vernissage de Boris Tellegen "Pieces"
Location:
Backslash Gallery
29, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)9 81 39 60 01
Mobile : +33 (0)6 63 60 14 48
Mail : info@backslashgallery.com
Internet Site : www.backslashgallery.com
Description:
du 20 avril au 27 mai 2017

Backslash est heureuse d'annoncer Pieces, la troisième exposition personnelle à la galerie de l'artiste néerlandais Boris Tellegen dont les œuvres fortement inspirées par l'architecture prennent forme à travers plusieurs médiums, notamment des collages de papiers et des sculptures en bronze de tailles différentes.

A l'instar de son exposition personnelle au MIMA de Bruxelles (jusqu'au 28 mai), Boris Tellegen a choisi d'investir totalement l'espace de la galerie par le biais d'installations ou de sculptures. Tel un monolithe, une large sculpture en bronze non poli paraît dominer l'ensemble. Cette espèce de colosse figé aux lignes strictes se décline également à travers une édition de dimensions plus intimes. Il rappelle entre autres celui que l'artiste vient d'ériger à la Gare du Midi de Bruxelles, sous la commande de la ville, clin d'oeil ironique à son passé de graffeur sur des trains.

Un large module, telle une version contemporaine du cabinet de la Renaissance, ainsi qu'une série de collages sur papier, œuvres emblématiques du travail de Boris Tellegen, accueillent le spectateur. De tailles différentes, ces collages mettent en exergue la maîtrise de l'artiste et le contrôle qu'il déploie dans ces architectures surréalistes, sorte de vision labyrinthique du futur, qu'il décrit lui-même comme des « paysages industriels isométriques ». Une énergie frénétique, transcendée par la perspective de la 3D, se dégage de ces panoramas aux lignes et aux couleurs préalablement construites sur ordinateur.

Une vidéo projetée retrace ses fameuses expériences de lettrages sur des trains, réalisées entre 2014 et 2017. Mondialement connu sous le pseudonyme DELTA, l'artiste et ses fameuses lettres en 3 dimensions ont créé une révolution dans l'univers du graffiti des années 90.

Formé à l'Industrial Design Engineering de Delft (Pays-Bas), Boris Tellegen commence très jeune son travail dans la ville. Il acquiert très vite une renommée internationale, dans des domaines aussi variés que la musique, la mode, l'architecture et l'art contemporain. Ses œuvres s'exposent rapidement dans le monde entier, dans des galeries (Seattle, Tokyo, Londres) puis dans des musées comme la Fondation Cartier (2009), le Kunstraum à Bâle (2011), le Palais de Tokyo (2013-2014), l'Amsterdam Museum (2015), la Biennale de Venise (2015) ou encore les Abattoirs de Toulouse - FRAC Midi-Pyrénées (2016).

Vernissage de Boris Tellegen "Pieces"




[17:00-20:30] Finissage de Juliette Marange "Comme aux Ciels"
Location:
Galerie Jane Roberts Fine Arts
65, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 68 05 32
Fax : +33 (0)1 42 68 05 99
Mail : jane@janerobertsfinearts.com
Internet Site : www.janerobertsfinearts.com
Description:
Vernissage jeudi 23 mars 2017 de 16h à 21h
Exposition jusqu'au 28 avril 2017
Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

[17:00-21:00] Finissage de l'exposition "Secret(s)"
Location:
Le 100 E.C.S.
Etablissement Culturel Solidaire
100, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 05 55
Fax : +33 (0)1 58 51 23 29
Mail : accueil@100ecs.fr
Internet Site : 100ecs.paris
Description:
L'exposition Secret(s) propose une expérience empreinte de mystère où les images recèlent d'infinis niveaux de lecture, liés à des préoccupations formelles et existentielles.

Que nous apprennent-elles sur ce que nous croyons savoir ? Que nous donnent-elles à voir? Des silences, des respirations, des instants de poésie et de doutes.

Dans une dimension narrative de la photographie, quasi cinématographique, l'exposition Secret(s) interroge notre rapport à la réalité, en transcendant des scènes de la vie quotidienne.

Véritables miroirs de la vie humaine, les images nous invitent à explorer notre moi intérieur à travers ses souvenirs, ses non-dits et ses paradoxes. Entre apparition et disparition, matériel et immatériel, les œuvres de "Secret(s)"; cherchent toutes à transfigurer le réel et à (ré) activer notre recherche de vérité.

Exposition avec : Julia Amarger, Fabien de Chavanes, Clément Collange, Emeline Hamon, Mégan Laurent, Sunyoung Park, Térence Pique.

VERNISSAGE : MERCREDI 5 AVRIL à 19h
SOIREE DE FINISSAGE / CAFE DES ARTS : JEUDI 20 AVRIL de 17h à 21h avec la projection du film de Nathalie Lacroix, "Paysages en-visagés" (56 min).

Vernissage de l'exposition "Secret(s)"

[17:00-20:30] Finissage de l'exposition "Une Vie Parisienne - Henry Somm (1844-1907)"
Location:
Galerie Jane Roberts Fine Arts
65, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 68 05 32
Fax : +33 (0)1 42 68 05 99
Mail : jane@janerobertsfinearts.com
Internet Site : www.janerobertsfinearts.com
Description:
Une Vie Parisienne - Henry Somm (1844-1907) - Dessins, aquarelles et gravures

Vernissage jeudi 23 mars 2017 de 16h à 21h
Exposition jusqu'au 28 avril 2017
Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et 14h à 18h

Vernissage de l'exposition "Une Vie Parisienne - Henry Somm (1844-1907)"

[17:00-21:00] Vernissage de Sigolène Valax "e fluences"
Location:
Galerie du Buisson
4, rue du Buisson Saint-Louis
75010 Paris
M° Goncourt, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 40 38 40 01
Mobile : +33 (0)6 19 57 20 19
Mail : galeriedubuisson@orange.fr
Internet Site : www.galeriedubuisson.com
Description:
Mois OFF de la PHOTO

Contemplatif et charnel, le travail de Sigolène Valax transforme les objets visuels en résonateurs d'écoute. Passionnée par les mondes invisibles elle tisse des liens entre le numérique et les dimensions psychiques pour explorer les relations entre la fiction à la réalité.

Par cette série de photos numériques l'artiste nous invite à entrer dans un voyage où la désintégration des données digitales questionne la traçabilité du vivant et la réalité de son image. Avec des rubans de terres imaginaires et des silhouettes effilochées, l'artiste distille une réflexion sur la mémoire, les mouvements, le grain photographique en relation avec les flux de données informatiques. L'image spectrale d'une charmeuse de serpent est associée en diptyque à des paysages oniriques. Ces photographies sont en relation avec l'installation interactive présentée simultanément. Et c'est en fixant ainsi l'image issue de temporalités éphémères, que l'artiste questionne la fusion entre la chair, l'art de la télé-présence et le virtuel.
L 'exposition e-fluences provient d'un jeu esthétique entre apparition, disparition et l'espace tremblé des perceptions par transfert numérique. L'artiste souhaite évoquer ici un lien avec notre animalité "pan-psychique " bousculée par la cybernétique.

Ce projet photographique utilise un langage numérique et propose une grammaire algorithmique censée restituer l'imaginaire des spectres.
L'exposition comprend une série de photographies et deux installations interactives :
" Ophidance" joue sur le brouillage mental et la précarité des souvenirs. Ce dispositif interroge la présence corporelle de la femme porteuse de visions mythologiques. Une charmeuse de serpent se dévoile à l'écran au gré de vibrations reptiliennes et nous entraine dans sa danse sensuelle. De la main, nous agissons sur des images mobiles et le récit se modifie avec le geste.
" L'arbre à Rêves" donne à entendre des rêves intimes enregistrés grâce aux interviews des participants. Chaque parole témoigne d'un voeux, d'un désir, l'ensemble des mots s'intègre à une composition sonore évolutive. Des cameras sensibles détectent les mouvements et le public par sa gestuelle initie un conte poétique, expression de notre âme collective.

Avec cette double installation interactive, sonore et visuelle, la Galerie du BUISSON poursuit ses propositions « in situ » pour une recherche où la création contemporaine transporte le spectateur/acteur au plus prés de sa propre expérience.

programmation interactive : Raphael Isdant

Vernissage de Sigolène Valax "e fluences"
Resurgence#1- Sigolène Valax, tirage numérique
45X65 cm

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Feu Sacré : Christopher Boots x Gilles Pernet"
Location:
Galerie Armel Soyer
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 55 49 72
Mail : contact@armelsoyer.com
Internet Site : www.armelsoyer.com
Description:
L'exposition Feu Sacré propose une lecture croisée des luminaires de l'australien Christopher Boots, nouveau designer porté par la galerie avec des tapisseries inédites de Gilles Pernet tirées de sa série Accademia. Cette lecture se fait au regard de la mythologie, thématique transversale chez les deux artistes.

Les pièces de Boots dessinent dans l'espace des formes géométriques alcalines, brutes, sur lesquelles s'arriment des minéraux comme le lapis lazuli et le cristal de roche. Ces pierres semi-précieuses se font le réceptacle sacré de la lumière et semblent nous raconter la fable de celui qui, un jour, a osé défier les dieux pour donner la connaissance aux mortels.

Après Soldats Endormis, deux nouvelles tapisseries de Gilles Pernet viennent compléter sa série Accademia. Ici les mythes antiques sont abordés par le biais de la peinture Renaissance qui se trouve confrontée à des photographies de nus contemporains. Ces tableaux tissés entrelacent le profane et le sacré, la couleur et le noir et blanc, l'archaïsme et l'éternité comme des allégories labyrinthiques du temps qui passe.

De Prométhée à Ariane, ces nouvelles pièces que nous vous proposons de découvrir sont des objets de fascination, des antiquités du futur. Elles sont les témoins de l'Histoire, une histoire qui se crée à partir de ses mythes qu'ils soient passés ou en devenir.

Vernissage de l'exposition "Feu Sacré"

[17:00-22:00] Vernissage de la foire Art Brussels 2017
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Tour & Taxis
Avenue du Port 86C
Bruxelles

21 au 23 avril 2017
11-19h

Vernissage de la foire Art Brussels 2017

[17:00-21:00] Vernissages de Nina Canell et Laurent Grasso
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Internet Site : www.credac.fr
Description:
Jeudi 20 avril 2017
au Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
17h - 21h / programme :

- Vernissage de l'exposition personnelle de Nina Canell, "Dolphin Dandelion" (jusqu'au 25 juin 2017)
- Crédakino : Campagnes, un programme de projections, rencontres et performances. Du 20 au 23 avril : Laurent Grasso, Elysée, 2016.

- Nina Canell, Dolphin Dandelion
Le matériau et ses qualités intrinsèques sont au cœur du lexique sculptural de Nina Canell (née en 1979, Suède). L'artiste pointe la
plasticité des transferts - d'énergie, de matière, de données, de pensées - qui nous environnent et nous relient, utilisant l'espace d'exposition comme un champ de correspondances.

Ses œuvres résultent de la mise en présence de matériaux concrets et de forces immatérielles autorisant l'émergence de relations fluctuantes et inattendues. Des gaines de câble à fibre optique évidées décrivent des formes affaissées à même le sol. Rien ne semble indiquer l'innombrable quantité d'énergie partagée par ces artères sous-marines. Ailleurs, des flaques d'eau fractionnée forment un archipel de surfaces en tension, là,
une étagère métallique soutient une couche apathique de sève rampante, plus loin, des fils électriques exercent et coordonnent machinalement leur mémoire de température. Les pièces de l'exposition doucement s'interrompent et se réinventent. À travers elles, Nina Canell souligne la richesse des échanges à l'œuvre dans les intervalles volatiles entre les sujets et les objets.

Biographie
Nina Canell est née en Suède en 1979. Elle a étudié à the Institute of Art, Design & Technology à Dun Laoghaire, Irlande. Elle vit et travaille à Berlin.

En 2017, elle fait partie du Pavillon Nordique de la Biennale de Venise : Mirrored (Siri Aurdal, Nina Canell, Charlotte Johannesson, Jumana Manna, Pasi "Sleeping" Myllymäki, et Mika Taanila)

Actuellement, ses œuvres sont visibles à la Kunsthalle de Vienne (More Than Just Words, coll., 08/03 - 07/05/2017), à la Kiasma - Finish National Gallery à Helsinki (HELLO WORLD!, coll., 31/03/2017 - 14/01/2018), ainsi qu'au Musée Tamayo de Mexico (Ayrton, solo, 01/04 - 31/08/2017).

Nina Canell a récemment montré son travail à l'occasion d'expositions monographiques et collectives, de Shanghai (Reflexology, solo, Leo Xu Projects, 2016) à Venise (Accrochage, coll., Punta Della Dogana, 2106), en passant par Ivry-sur-Seine (The Registry of Promise, chapitre 3. The Promise of Moving Things, coll., le Crédac, Ivry-sur-Seine, 2014), et Stockholm (Mid Sentence, solo, Moderna Museet, 2014 - 2015).

Nina Canell est représentée par les galeries Barbara Wien (Berlin) Daniel Marzona (Berlin) et Mother's Tankstation (Dublin)


- Crédakino : Campagnes

Photographique, électorale, paysagère, archéologique, la campagne s'offre à travers ses multiples facettes dans ce programme, avec les regards et paroles d'artiste, à l'heure d'un renouvellement politique. Campagnes invite à contempler l'évolution d'un champ au fil des saisons, à pénétrer les lieux du travail comme ceux de l'exercice du pouvoir, à entendre le combat ordinaire d'agriculteurs, à éprouver la permanence de la nature face aux espaces urbains.

Un programme de projections :

* du 20 au 23 avril *
Laurent Grasso, Elysée, 2016
Film 35 mm transféré, 16 min 29 s, en boucle

Laurent Grasso (né en 1972) a tourné Elysée dans le salon doré, lieu de l'exercice du pouvoir présidentiel depuis Charles de Gaulle qui y installa le premier son bureau. L'artiste choisit de ne pas en montrer d'emblée un point de vue d'ensemble, tel qu'on est amené à le percevoir lorsqu'on y accède, mais de l'aborder par le détail. S'instaure ainsi une proximité presque intime entre le lieu et le regardeur, déjouant les procédés de mise en scène et de distanciation. L'objectif de la caméra parcourt chaque élément du décor d'apparat avec une certaine solennité, accompagné d'une composition originale de Nicolas Godin.

* du 25 avril au 25 juin *
Céline Ahond, Dessiner une ligne orange, 2011
Etienne de France, Champ, 2017
Lola Gonzàlez, Y croire, 2011
Armand Morin, The Promised Lawn, 2016
Marie Voignier, Le Bruit du Canon, 2006
Séance : 1h30

de rencontres et performances :

* Jeudi 13 avril, dimanche 23 avril et 7 mai *
Céline Ahond, Rester ici ou partir là bas ?
Tournage-performé / 3 ateliers

* Samedi 6 mai à 16h *
Rencontre autour de 'Bureaux' (campagne photographique puis édition) de Christian Milovanoff - En présence du photographe et de Bernard Latarjet, ancien directeur de la mission photographique de la DATAR

Une programmation pensée et organisée par Lucie Baumann, Caroline Cournède, Sébastien Martins et Léna Patier.

Vernissages de Nina Canell et Laurent Grasso

[17:30] Vernissage de l'exposition "En Avion au-dessus de..."
Location:
Pierrefitte-sur-Seine
Pierrefitte-sur-Seine
93380 Pierrefitte-sur-Seine
M° RER D Pierrefitte - Stains, Saint-Denis - Université, Tramway T5
France
Internet Site : www.mairie-pierrefitte93.fr
Description:
Archives nationales
59, Rue Guynemer
93383 Pierrefitte-sur-Seine
Métro
Saint-Denis-Université

Dans le cadre de la première édition du Mois de la Photo du Grand Paris, les Archives nationales invitent Mathieu Pernot à créer une œuvre originale à partir du fonds de l'entreprise LAPIE, célèbre pour sa production de cartes postales.

Le photographe, lauréat du prix Nadar, a sélectionné plus de 350 cartes postales représentant des vues aériennes pour recréer par un jeu d'assemblage visuel une imposante carte imaginaire de la France des années 1950-1960.

Une sélection de documents originaux issus du fonds LAPIE est également exposée dans la cour à colonnades de l'Hôtel de Soubise ainsi qu'au sein des collections permanentes du site parisien des Archives nationales.

L'exposition se tient sur les deux sites des Archives nationales, l'Hôtel de Soubise à Paris et Pierrefitte-sur-Seine du 4 avril au 19 septembre 2017.

Vernissage de l'exposition "En Avion au-dessus de..."





[18:00-21:00] Apéro italien pour l'exposition de Francesco Moretti "Silence"
Location:
Galerie Rauchfeld
22, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 66 75
Mobile : +33 (0)6 63 56 52 15
Mail : cyril@galerierauchfeld.com
Internet Site : www.galerierauchfeld.com
Description:
DEGUSTATION ET VENTE DE PRODUITS :
TARALLI, SALUMI, OLIO D'OLIVA IGP, VERDURE SPALMABILI

28 MARS AU 30 AVRIL
VERNISSAGE LE MARDI 28 MARS A PARTIR DE 18H

Vernissage de Francesco Moretti "Silence"

[18:00-22:00] Lancement des parutions de printemps des éditions ULMER
Location:
Jardins en Art
19, rue Racine
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 01 23
Mail : contact@jardinsenart.fr
Internet Site : www.jardinsenart.fr
Description:
Lancement des parutions de printemps des éditions ULMER
« Ossart + Maurières : Tout est jardin » et « Le Jardin Plume »

Lancement des parutions de printemps des éditions ULMER

[18:00-21:00] Présentation Aquaphyte, Ateliers J&J et Tënu Gin
Location:
Archive 18-20
18-20, rue des Archives
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 40 24 24 64
Internet Site : www.archive1820.com
Description:
Présentation Aquaphyte, Ateliers J&J et Tënu Gin

[18:00-20:00] Studio Cosmique: Soirée de lancement de la revue Espace(s)
Location:
CNES
Centre national d'études spatiales
2, place Maurice Quentin
75039 Paris Cedex 01
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 75 00
Internet Site : www.cnes.fr
Description:
À l'occasion de la sortie du n°14 de la revue de création Espace(s), l'auteure et membre du comité de rédaction Karin Serres accueille auteurs, artistes et performances dans son Studio Cosmique. Film, lecture performée et entretiens décalés permettront d'explorer le thème de ce numéro "Espace, lieu d'utopies".
À découvrir au siège du CNES le 20 avril à 18h, entrée libre sur inscription.

Au programme :
1ère partie:
- Entretien avec Gérard Azoulay, responsable de la rédaction afin de comprendre la démarche particulière de la revue Espace(s)
- Lecture performée par l'auteur Charles Robinson de son texte qui traite de l'avatar comme moyen imparfait de pallier le manque affectif lors d'un long voyage spatial. L'occasion d'une véritable réflexion sur les relations entre humains dans un futur où nous pourrons arpenter l'espace.
- Projection du film d'Eduardo Kac sur l'œuvre Télescope Intérieur, première œuvre réalisée dans l'Espace, par Thomas Pesquet, et les réactions en direct d'Hugues Marchal, professeur de littérature et de poésie à l'université de Bâle

2ème partie :
- Rencontre avec Gaëlle Obiégly, auteure du texte Trop puissant, qui imagine comment une société de Terriens peut apprendre à vivre sur une nouvelle planète suite à un accident d'avion anormal. Dépourvu de tout repère, les enfants sont ceux qui semblent le mieux s'adapter...
- Découverte du travail plastique de l'artiste Théodora Barat qui mène une réflexion autour des formes construites par l'ingéniérie spatiale. L'aspect d'un satellite, bien que déterminé par sa fonction, reste d'une plasticité qui rappelle étrangement l'art minimal. C'est ce qu'elle appelle "l'esthétisme de nécessité" dont elle étudie l'évolution et s'inspire pour réaliser sculptures, photos et vidéos.
- Entretien avec Renaud Buénerd pour les Editions du Chemin de Fer qui se sont vues offrir une carte blanche dans ce dernier numéro d'Espace(s). Publiant des textes courts illustrés par des artistes contemporains, cette soirée sera l'occasion de découvrir leur démarche originale.

À la fin de chaque partie, un temps d'échange entre les intervenants et le public sera proposé.
Pour clôturer la soirée et prolonger ces moments de dialogue, un verre sera organisé.

Espace(s) est une revue de création consacrée aux arts visuels, à la littérature, à la poésie, à la musique, à l'architecture, au design et aux arts de la scène. Elle permet à de jeunes auteurs comme à de plus confirmés de s'emparer de l'imaginaire spatial pour composer des récits loin de la science-fiction entendu. Découvrez-la au cours d'une soirée riche en échanges et en performances, en compagnie des artistes et auteurs qui ont contribué à ce dernier numéro.

Studio Cosmique: Soirée de lancement de la revue Espace(s)

[18:00-21:00] Vernissage : Robert Huot, Katy Martin, Bill Brand
Location:
Galerie Arnaud Lefebvre
10, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 55 23
Mobile : +33 (0)6 81 33 46 94
Mail : arnaud@galeriearnaudlefebvre.com
Internet Site : www.galeriearnaudlefebvre.com
Description:
Robert Huot, Katy Martin, Bill Brand

Robert Huot
Excerpts from Super 8 Diary 1982-2012

Katy Martin
Figure Painting

Bill Brand
Masstransiscope

Exposition du 20 avril au 27 mai 2017
Vernissage le jeudi 20 avril à 18h

ROBERT HUOT
« Huot s'est mis à enregistrer de la pellicule de films de journal intime en Super 8 en 1976 mais ce n'est pas avant qu'il ait eu accès au son qu'il a commencé à exécuter des films de journal dans un plus petit format. Le premier de ceux-ci était Super-8 Diary 1979 (1980), qui a été suivi par Diary 1980 (1981) et plus récemment par le film à cinq projecteurs 1983 Diary (1984). Les films Super 8 comptent parmi les plus impressionnants du cinéaste (le plus notable, peut-être, sont les quatre premières sections du journal de 1979 et des sections du film de 1980) et parmi les films Super 8 les plus impressionnants que j'ai vu où que ce soit. Ironiquement, la facilité de manipulation et le faible coût du plus petit format ont procuré des films finis beaucoup moins révélateurs au niveau personnel que les premier journaux en 16 mm et beaucoup plus consciemment orientés vers le public: par example, les scènes de sexualité dans les films récents sont de l'ordre de la performance; souvent Huot et sa femme, le peintre Carol Kinne, fabriquent des décors, des costumes et des bandes-sons pour des escapades sexuelles comiques et pixélisées. Les films Super 8 continuent à révéler la vie de Huot, mais il n'y a plus le sens de l'investigation personnelle évidente dans Rolls:1971. Au lieu de cela, il y a le plaisir de Huot à enregistrer les éléments de beauté et de réjouissance de sa vie et à les faire partager aux spectateurs. Au centre de tous les journaux de Super 8 il y a l'exploration que Huot fait du son. Auparavant Huot tendait à « emprunter » de la musique de disques, mais plus récemment, la musique de la bande-son est, la plupart du temps, fournie par The Chameleons, un groupe rock new wave dont Huot est un des leaders. »
Scott MacDonald, extrait de "Robert Huot" in A Critical Cinema, Interviews with Independent Filmmakers, University of California Press, Berkeley & Los Angeles, CA, 1988, p. 101.

Vernissage : Robert Huot
Robert Huot, plan fixe de Super-8 Diary 1987

KATY MARTIN
« Je peins sur mon propre corps, puis fais une photo et l'imprime en grand format. Mon travail explore le geste et la notion de présence, tout en jouant avec les codes visuels de la peinture et de la photographie. »
Katy Martin

Vernissage : Robert Huot, Katy Martin, Bill Brand
Katy Martin, Figure Painting (#1272), 2015, impression jet d'encre à pigments sur papier, 61 x 43 cm

BILL BRAND
« La nature filmique de Masstransiscope n'est vécue que par le sujet en mouvement. L'œuvre opère selon les principes d'un appareil de proto-cinéma du XIXe siècle appelé zootrope. Traditionnellement, les images qui se suivent étaient placées à l'intérieur d'un cylindre qui tournait sur son axe et qui était pourvu d'entailles dans sa partie supérieure par lesquelles le spectateur immobile regardait pour voir l'illusion d'une image qui bouge à l'intérieur de l'appareil. La pièce de Brand inverse cette relation entre le mouvement et l'immobilité en aplatissant la nature cyclique du zootrope afin de créer un film linéaire qui reflète la trajectoire d'un usager du métro pénétrant dans Manhattan.»
Annie Dell'Aria, extrait de "Bill Brand's Masstransiscope (1980) Resilient public art", The Graduate Center, CUNY May 21, 2010.

Vernissage : Robert Huot, Katy Martin, Bill Brand
Bill Brand, Masstransiscope (MT-20), de la série Masstransiscope, n°1 à 57, impression jet d'encre à pigments sur papier, 28 x 43 cm

[18:00-21:00] Vernissage d'Albertine Trichon "Éphéméride"
Location:
Galerie Marie-Claude Duchosal
1, rue Ferdinand Duval
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 20
Mobile : +33 (0)6 12 78 64 57
Mail : galerie.duchosal@orange.fr
Description:
Lecture du texte de Andreas Guest "Aion", 19h

Exposition de peintures d'Albertine Trichon jusqu'au 7 mai 2017

Vernissage d'Albertine Trichon "Éphéméride"

[18:00-22:00] Vernissage d'Hégémon Chaignon "West Coast"
Location:
Galerie Gilbert Dufois
4, rue du Bourg l'Abbé
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Réaumur - Sébastopol, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 27 91 68
Mobile : +33 (0)6 85 54 92 36
Mail : infos@galeriegilbertdufois.com
Internet Site : www.galeriegilbertdufois.com
Description:
La galerie Gilbert Dufois est très heureuse de réserver son espace parisien au photographe français Hégémon Chaignon, du 20 Avril au 27 Mai 2017.

Cette exposition intitulée "West Coast", présente les séries Marinella, Les Corsaires et Côte des Basques beach, photographiées au sténopé afin de reproduire la persistance rétinienne et son souvenir, à mi-chemin entre le flou et le piqué entre la photo et la peinture.

Vernissage d'Hégémon Chaignon "West Coast"

[18:00-21:00] Vernissage de David Ledoux "Tales of Light"
Location:
Mannerheim Gallery
6, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)7 70 46 19 13
Mail : info@mannerheimgallery.com
Internet Site : www.mannerheimgallery.com
Description:
du 20 avril au 13 mai

« Les images de David Ledoux sont aussi trompeuses que l'étrange calme auquel elles veulent nous faire croire. Avant de vous approcher, notez que regarder les images de David Ledoux demande un exercice mental un peu particulier. Là où vous verrez peinture, cíest de la photographie qu'il faudra peut-être regarder ; et là où vous penserez voir de la photographie, c'est de la sculpture que vous percevrez ; où vous croirez lire le résultat d'un procédé propre à la sculpture, ce seront des gestes et l'écoulement du temps, une performance, que vous devinerez. Là où vous chercherez de la lumière, c'est à un feu que vous vous brûlerez.

Pour commencer, oubliez tout ce que vous savez des images générées par ordinateur. Ici, pas de Photoshop, pas de modélisation 3D. David Ledoux est un artiste qui opère exclusivement selon des techniques classiques et artisanales. Il commence par le dessin, des traits simples qui génèrent des formes. Il poursuit par la découpe patiente de multiples calques et pochoirs, opaques et transparents, parfois colorés, parfois traités avec des effets de matière sophistiqués. Les pochoirs sont agencés dans des cadres qui laissent deviner la promesse díune image.
Puis viennent les séquences d'exposition du film sensible à la lumière à travers les cadres, un par un, dans un ordre bien précis et pour une durée qui l'est toute autant. Et là, David Ledoux ne se contente pas de compter les secondes; non, il saisit une torche électrique ou enflammée (selon l'humeur et l'inflammabilité environnante) et l'agite vivement par ici, trace des formes par là. Voilà, tout est désormais sur le film qui reste obstinément muet à l'issue de cette étrange cérémonie. Et l'artiste n'attend plus que le développement du négatif pour vérifier que l'image apparue parle, bouge, qu'elle s'aligne à l'image que lui seul percevait.

Mais alors, vous me demanderez pourquoi un photographe tel que David Ledoux ne se contente-t-il pas de faire des photographies du réel qu'il a sous les yeux, pourquoi produit-il ces objets « photographies-peintures-sculptures-performances »? La pratique photographique n'est-elle pas suffisante ou satisfaisante ? La question n'a pas forcément de réponse. Mais sans doute est-ce le réel qui à ses yeux níest ni suffisant, ni satisfaisant. Alors autant y mettre le feu. »

Extrait du texte Flamber les secondes par Laurence Perrillat


David Ledoux (né en 1976) développe une pratique photographique variée. À la manière d'un artificier, il joue avec la lumière et le mouvement, et compose chaque image comme un tableau ou une scène. À la fin des années 90, il étudie la peinture au Sydney College of the Arts en Australie, avant de s'adonner à la photographie. Il débute ensuite une carrière de photojournaliste en Australie, au Sénégal, en Ouganda et en Afrique du Sud. Il développe également un œil pour la photographie de mode, ce qui lui vaut d'être publié à l'international, pour VICE Magazine ou Dazed And Confused au Royaume-Uni. À travers ses oeuvres, David Ledoux explore les processus mécaniques et les textures, et livre une production hétérogène qui questionne les notions de temps et de réalité.

Vernissage de David Ledoux "Tales of Light"

[18:00-21:00] Vernissage de Fan Xi et Jing Wang "Aperçu d'une nouvelle photographie chinoise"
Location:
La Ville a des Arts
15, rue Hégésippe Moreau
75018 Paris
M° La Fourche
France
Mail : la.ville.a.des.arts@gmail.com
Internet Site : www.lavilladesarts.org
Description:
"Aperçu d'une nouvelle photographie chinoise"

EXPOSITION DU ​18 AVRIL AU 06 MAI 2017
Ouvert​ ​du mardi au samedi ​de 14h à 19h30
Fermé le dimanche et le lundi
Vernissage le jeudi 20​ ​avril à 18h

Vernissage de Fan Xi et Jing Wang "Aperçu d'une nouvelle photographie chinoise"

[18:00-21:00] Vernissage de Gustaf Nordenskiöld "site no.16 finds"
Location:
Galerie Nec - Nilsson et Chiglien
20, rue des Coutures Saint-Gervais
117, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)9 54 74 78 51
Fax : +33 (0)1 42 77 88 83
Mail : galerienec@gmail.com, necdesignparis@gmail.com
Internet Site : www.necdesign.fr
Description:
http://www.gustafsweden.com

Vernissage de Gustaf Nordenskiöld "site no.16 finds"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Claude Van Blime
Location:
Espace Krajcberg
21, avenue du Maine
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Falguière
France
Phone : +33 (0)9 50 58 42 22
Mail : contact@espace-krajcberg.com
Internet Site : www.espace-krajcberg.com
Description:
Exposition & Vente d'œuvres de Jean-Claude Van Blime au profit de l'UNICEF France

Vernissage de Jean-Claude Van Blime

[18:00-21:00] Vernissage de Julie Pauwels "36 pauses à l'huile"
Location:
Galerie Noelle Aleyne
18, rue Charlot
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 89 49
Fax : +33 (0)1 48 81 72 31
Mail : galerie.noelle.aleyne@gmail.com
Internet Site : www.galerienoellealeyne.com
Description:
du 20 avril au 13 mai

Huile photographique

"En peignant sur ses photographies, l'artiste prolonge et enrichit l'instant capturé et crée ainsi, un dialogue entre deux visions du monde. Recouvrir l'image, l'effacer, la faire réapparaître mais aussi l'effleurer pour « faire fondre » la peinture, comme pour fusionner le réel et l'imaginaire."

Vernissage de Julie Pauwels "36 pauses à l'huile"

[18:00-21:00] Vernissage de Levalet "Nobodies"
Location:
Galerie Brugier-Rigail
Art Partner Galerie
40, rue Volta
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 77 09 00
Mobile : +33 (0)6 99 42 10 50
Fax : +33 (0)1 42 77 09 00
Mail : contact@artpartnergalerie.com
Internet Site : www.artpartnergalerie.com
Description:
20/04/17 - 06/05/17
VERNISSAGE /// Jeudi 20 avril 2017 à 18h

Nobodies

De ses premières interventions in situ jusqu'aux expositions ultérieures, c'est dans son entourage que le producteur, scénariste, metteur en scène Levalet opère le casting de ses saynètes. Lui-même étant à disposition permanente de l'artiste, il ne recule pas devant une mise en majesté!

Bissé par la critique populaire, conquis et porté par les trompettes de la renommée, cinq ans de tournées en France et ailleurs ont permis au saltimbanque de percevoir que dans le grand théâtre sphérique se jouait une comédie qui, bien qu'humaine ou divine, reléguait nombre d'acteurs aux seconds rôles si ce n'est à celui d'imperceptibles figurants.

« Je suis un être humain, solide, ayant besoin de nourriture, de boissons, de vêtements. Mais je suis invisible. Y êtes-vous ? Invisible! invisible! »

Aux acteurs du quotidien ne restent plus que les tenues, les habits, reflets de leur rang social, de leur statut professionnel, d'une appartenance communautaire. Identifications chargées de préjugés, sans égard de singularité. Et même si « l'habit ne fait poinct le moine, et tel est vestu d'habit monachal qui au dedans n'est rien moins que moyne », les injonctions normatives de la com', de la publicité et des institutions conditionnent nos dress code.

Les vêtements des Nobodies et l'absence de corps visibles sont une fenêtre ouverte sur l'histoire, parfois universelle, tantôt particulière. Ils laissent au spectateur le libre arbitre d'y projeter son vécu, ses émotions, sa culture.
Ils nous ramènent à l'œuvre d'artistes contemporains comme Christian Boltanski ou Liu Bolin. Pour Boltanski, le vêtement est une trace, l'empreinte d'une vie passée. C'est une constante de son travail, particulièrement significative lors de l'installation La réserve au Centre Pompidou ou Personnes pour sa Monumenta du Grand Palais. L'artiste chinois Liu Bolin, quant à lui, corps et âme couverts de peinture, « caché dans la ville », se fond totalement dans des paysages révélateurs de malaises sociaux.


Chassez le côté facétieux de Levalet, il revient au galop. Dans l'esprit oulipien du Pérec de la Disparition - où « la suppression de la voyelle [e] efface les origines et empêche la reconstruction de la mémoire, et donc la récupération de l'identité » -, il rend possible une représentation humaine désincarnée, contrepied à une histoire de l'art où l'omniprésence du corps perdure au fil des siècles. Joueur, il franchit le rubicon de l'insaisissable portrait, en écho aux variations cubistes et surréalistes!

L'ère du numérique n'a fait qu'amplifier le phénomène de déshumanisation apparu avec l'industrialisation car « ce qu'il y a de nouveau dans les espoirs et les peurs de l'ère de la machine, c'est que le sauveur et le destructeur n'ont plus figure humaine ». Cette perte de repères entraînant repli sur soi, communautarisme et dérives idéologiques.

Les réseaux sociaux créent et entretiennent l'illusion d'existence et de partage. Le selfie devient l'affirmation intangible de son moi. « Supposez, par exemple, un miroir... Les hallucinations se produisent si facilement ! » À la manière des panneaux peints à trous des fêtes foraines et parcs d'attraction, Levalet crée une galerie de portraits sur miroir d'une dynastie familiale au parcours chaotique où nous assimiler, nous (ré)inventer... «We are the nobodies / We wanna be somebodies»

Jean-Luc Hinsinger - Avec la complicité de H.G. Wells, François Rabelais, Bruno Bettelheim, Marilyn Manson

Vernissage de Levalet "Nobodies"

[18:00-20:00] Vernissage de Marco Del Re "Invitation au voyage"
Location:
Galerie Maeght
42, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 45 15
Fax : +33 (0)1 42 22 22 83
Mail : galerie.maeght@maeght.com
Internet Site : www.maeght.com
Description:
Vernissage le jeudi 20 avril 2017 de 18h à 20h
exposition du 21 février au 24 juin 2017

Du 20 avril au 24 juin 2017, la Galerie Maeght présente une exposition personnelle de Marco Del Re, intitulée Invitation au voyage. Plus d'une trentaine d'œuvres sont proposées, principalement des huiles sur toile et des linogravures rehaussées. L'exposition est accompagnée d'un ouvrage au titre éponyme, dont les textes sont signés par Vénus Khoury-Ghata et sa fille Yasmine Ghata. Paraît également, à l'occasion de cette exposition, un livre de bibliophilie, Poème maltais, écrit par Ivan Alechine et pour lequel Marco Del Re a réalisé treize lithographies originales.

Vernissage de Marco Del Re "Invitation au voyage"
Eclipse II, 2017, huile sur toile, 160 x 200 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Martine Schenck-Dreyfuss "Mes balcons de Paris"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Mes balcons de Paris - Paris 7e entre ciel et terre

Du 20 au 26 avril
Vernissage le jeudi 20 avril à 18h

Des balcons à Paris ce n'est pas ce qui manque ! Mais Martine Schenck-Dreyfuss, photographe, vous fera découvrir ceux du 7e arrondissement.

[18:00-21:00] Vernissage de Roger Cosme Estève
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
Vernissage jeudi 20 avril 2017 à partir de 18 heures
Exposition du 21 avril au 6 mai 2017

Vernissage de Roger Cosme Estève

[18:00-21:00] Vernissage de Rose de Ganay
Location:
Atelier Visconti
4, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 44 48
Mobile : +33 (0)6 85 90 67 24
Description:
Exposition d'objets décoratifs

Vernissage de Rose de Ganay
Vernissage de Rose de Ganay

[18:00-20:00] Vernissage de Stefan Kürten et Marie-Anita Gaube
Location:
NextLevel Galerie
8, rue Charlot
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers, Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 90 88
Mobile : +33 (0)6 08 16 73 69
Mail : contact@nextlevelgalerie.com
Internet Site : www.nextlevelgalerie.com
Description:
Vernissage jeudi 20 avril 2017 de 18h à 20h
20 avril - 3 juin, 2017

FEATURED WORKS: THROUGH THE MIRROR

Stefan Kürten (Allemand, né en 1963) vit et travaille à Düsseldorf. Il a étudié la peinture à la Kunstakademie de Düsseldorf (avec le professeur Michael Buthe) puis au San Francisco Art Institute (1990). Depuis 2014, il est professeur à la Kunstakademie de Düsseldorf après avoir enseigné au San Francisco Art Institute, à la Bauhaus-Universität, Weimar et à la School of Art and Design - Alfred University, New York.
Son travail a largement été exposé au cours des 30 dernières années en galeries et en institutions, et fait partie de nombreuses collections publiques telles que le San Francisco Museum of Modern Art, le Stiftung Museum Kunstpalast, Düsseldorf, le Musée des beaux-arts de Montréal, l'Irish Museum of Modern Art, Dublin, la Saatchi Gallery, London, ou encore le Museum of Modern Art, New York.

Vernissage de Stefan Kürten

Marie-Anita Gaube (Française, née en 1986) vit et travaille à Biziat (France). Si au cours de sa formation aux Beaux-Arts de Lyon elle pratique l'installation, le dessin et la peinture ; c'est à l'issue d'un échange d'un an au Mexique (Centro National de las Artes, Mexico) et de son diplôme à l'Ecole Nationale Supérieurs des Beaux-Arts de Lyon, en 2012, qu'elle se consacre à la peinture. Très rapidement son travail est présenté en galeries et retient l'attention de la critique : "Tendu entre scène, scénographie et paysage, l'espace qui reste est dès lors un décor blessé, les objets qui l'habitent sont des idoles à la Francis Bacon, tandis que la perspective, les jeux d'échelles et de motifs se dressent en invitations à passer à travers le miroir." comme le dit si justement Viviana Birolli. Lauréate en 2015 de la Fondation Colas, elle poursuit ses recherches actuellement en Résidence, aux ateliers du Plessix Madeuc (Dinan, France).

Vernissage de Marie-Anita Gaube

[18:00-21:00] Vernissage de Tiven "La ligne claire"
Location:
Galerie Collection Privée
21, rue Le Regrattier
75004 Paris
M° Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 39 98 95
Mail : contact@collectionprivee.paris
Internet Site : www.collectionprivee.paris
Description:
Du 20 avril au 09 mai 2017
vernissage le 20 avril de 18h à 21h

Maître de la posture suggestive, Tiven parle des sentiments avec force, douceur, couleurs et contours noirs : "Il n'y a rien de plus sophistiqué que la simplicité".

Vernissage de Tiven "La ligne claire"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Amours Secrètes"
Location:
Au Bonheur du Jour
Nicole Canet
1, rue Chabanais
75002 Paris
M° Bourse, Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 96 58 64
Mail : aubonheurdujour@curiositel.com
Internet Site : www.aubonheurdujour.net
Description:
Amours Secrètes - Dans l'intimité des écrivains

De Marcel Proust à Jean Genet en passant par Pierre Loti, Renaud Icard et Roger Peyrefitte.

Nicole Canet aura le plaisir de vous présenter à la vente, certaines oeuvres illustrant ce
nouveau livre.

Exposition du 21 avril au 27 mai 2017

Ces cinq grands écrivains ont parfois fréquenté les mêmes endroits et les mêmes personnes, aimé le même type de partenaires.
Avec Marcel Proust, nous fréquenterons les salons, mais aussi les maisons de prostitution masculine de la Belle Époque.
Pierre Loti, épris de voyages lointains, nous entraînera à sa suite vers un Orient mythique où fleurissent des amours insolites.
Renaud Icard, coincé entre sa vie conjugale et son goût pour les garçons, tentera de démêler pour nous les racines de sa folle passion.
Avec son habituel panache, Roger Peyrefitte évoquera ses « amitiés particulières », qui lui ont valu tant d'admirateurs et de détracteurs.
Quant à Jean Genet, il esquissera sans ambiguïté les amours viriles entre des garçons pas si mauvais que cela.
L'importante iconographie de cet ouvrage contribue largement à situer ces cinq écrivains dans leurs univers respectifs, permettant ainsi de mieux les approcher dans leur véritable intimité, au plus près de ce qu'ils ont été et de ce que la société bien-pensante a trop souvent cherché à occulter.

Vernissage de l'exposition "Amours Secrètes"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Carrement 4"
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.atelier-z.org
Description:
le RDV annuel de l'Art construit
4e édition

18 avril au 1er mai 2017
Vernissage de l'exposition Jeudi 20 avril - 18h30/21h

Trente artistes internationaux de renom,
spécialistes de l'art géométrique, présentent peinture, sculpture, photographie, vidéo....
A cette occasion hommage est rendu à l'un d'entre eux récemment disparu : Francesco Marino Di Teana

Numériquement, cette quatrième édition se présente comme fort symbolique. En dehors d'une certaine notoriété qui est en train de s'établir, notre manifestation de caractère international s'installe dans le temps comme rendez-vous annuel incontournable de l'Art Construit. Ce mouvement, déjà répandu à l'échelle planétaire, reflète et façonne peut-être le mieux l'air du temps actuel, en ce début bouleversant du XXIème siècle, marqué par la montée en puissance des hautes technologies et le commencement d'une nouvelle ère numérique. L'artiste contemporain ne peut pas rester indifférent à ce nouveau mode de vivre et de concevoir le monde. Ses œuvres matérialisent bien cette nouvelle sensibilité dépourvue de tout contexte anecdotique ou narratif, vestige d'un autre temps, impropre au langage plastique épuré et émancipé. L'austérité apparente de ce langage est compensée par une sophistication et un approfondissement de la dimension esthétique déjà instaurée par les précurseurs et les pionniers de l'art abstrait géométrique.

L'instinct numérique se conforte aisément dans le chiffre quatre, lourdement ancré dans la matérialité de notre monde. La tétrade, symbole du solide, palpable et perceptible, du stable et de l'ordonné, représentait déjà chez les anciens Grecs l'accomplissement de l'harmonie universelle et avait pratiquement la même importance que la décade. L'addition des quatre premiers chiffres donne la somme de dix, le nombre le plus parfait selon la philosophie pythagoricienne. Archétype du pouvoir totalisateur et de la symétrie, le quatre se rattache au carré et à la croix. D'autres significations fondamentales se cachent dans ce numéro prolifique : quatre dimensions qui constituent notre continuum spatio-temporel, quatre éléments, quatre points cardinaux etc. Inutile de rappeler que le rectangle, quadrilatère dont les quatre angles sont droits, encadre depuis longtemps l'imagerie picturale et représente une figure de base dans la création architecturale ou dans le design, bien avant que le Bauhaus ne l'officialise.

Cette année, nous avons l'exceptionnel privilège de rendre hommage à un grand sculpteur récemment disparu, Francesco Marino Di Teana, dont le travail se situe, et surtout dans ses pièces monumentales, au croisé de la sculpture et de l'architecture. Dans cet esprit-là s'inscrit aussi la sculpture "Liberté", exposée à Carrément 4, qui est une des maquettes de la plus grande sculpture monumentale d'Europe, réalisée à Fontenay Sous-Bois, d'une hauteur de 21 mètres pour 100 tonnes d'acier Corten. Conçues pour être intégrées pleinement dans la vie active de la cité, les formes gracieuses et généreuses de ses sculptures, expression noble et lucides de la musicalité pétrifiée, révèlent bien une forte dimension métaphysique intemporelle et un sens inouï de l'universalité. Elles sont à la recherche permanente de la vitalité et de l'équilibre entre le cube et le cylindre, rythmées par l'alternance et la dynamique du vide et du plein. Marino Di Teana, poète et philosophe de l'espace, donne, sans aucun doute, de l'humanité au plus froid des matériaux - l'acier, et nous plonge, par l'intégrité de ses approches et de ses convictions, dans la méditation la plus profonde sur la destinée de l'Art et la cause humaine en général.

Milija Belic,
Commissaire de l'exposition

http://carrement.over-blog.com

Vernissage de l'exposition "Carrement 4"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "FOU"
Location:
La Capela
20, rue Philippe de Girard
75010 Paris
M° La Chapelle, Stalingrad, Louis Blanc
France
Description:
Après 3 ans d"ateliers partagés pour le F.O.U. 15 artistes se rassemblent pour vous présenter leurs oeuvres à la Capela du Mar18 04 au dim 22 04 2017

Marcel Aurange dessins F.O.U. croqués depuis le début
Frederic Ribeiro peintures "Mains d"amis"
Nadia Rais dessins de film d'animation
Héla Biriki sculptures métal
Sara Chelou peinture streetart
Javier Gimenez peintures pochoir
Yan G. peintures pochoirs
LeFrançois bijoux et mobiles
Alice Bigot peintures
Cristo 'n Sof "Jeu d'air"

VERNISSAGE Mardi 18 18/21h
+Performance spatiale et aérienne de "JEU d'AIR"
+DORA DANSE
+ surprises

REVERNISSAGE Jeudi 20 18/21h
+Performance PIANISTIQUE ET VOCALE Marianne "n Marielle
+surprises

FINISSAGE Dim 23 14/18h
+Performance JEU d'AIR"
+surprises

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "L'Actuel"
Location:
Galerie Episodique
1, rue des Nanettes
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Ménilmontant, Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 55 03 49
Mail : contact@galeriepisodique.com
Internet Site : www.galerieepisodique.com
Description:
20 avril - 27 mai 2017
Vernissage le 20 avril de 18h à 22h

C'est sur la dimension de l'actuel et du politique que nous allons orienter la lumière et ajouter un nouvel axe à notre traversée.

Ici, il s'est agit de mettre en résonance ce qu'il en est de l'évènement, du possible, de la projection ou du ce qui arrive, prévu, anticipé: ou non.
A l'écoute d'André Lalande, l'actuel serait ce qui est en acte ... par opposition à ce qui est en puissance, et qu'on nomme virtuel ou potentiel.

Pour nous, si l'Actuel est bien ce qui désigne, à un instant T, ce qui existe effectivement, dans le moment présent, c'est également une existence effective, une existence en acte. Mais c'est encore ce qui est à venir, ce qui est latent, voire: réalisable.
Autant d'axes et de paramètres qui orientent ce cinquième volet: L'Actuel.

Avec : Marielle Bennezon, Vincent Blary, Matthieu Boucherit, Peter Briggs, Michele Ciacciofera, Claude Cattelain, François Dufeil, Marin Marien, Michel, Franck Hiltenbrand, Kibafika Louis KakudjiWorld, Luc Lapraye, Nøne Futbol Club, Belle Shafir, Veit Stratmann

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Parcours Fotofever Paris"
Location:
Galerie Charron
43, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)9 83 43 12 05
Mail : contact@galeriecharron.com
Internet Site : www.galeriecharron.com
Description:
Le premier parcours de galeries à Paris dédié à la jeune création photographique et l'initiation à la collection

Les rendez-vous à ne pas manquer à la galerie Charron :
Vernissage le jeudi 20 avril à partir de 18h en présence d'un photographe exposé.
Visite guidée le Mardi 25 Avril à 19h30 avec une guide-conférencière, pour faciliter la découverte des oeuvres & leur histoire, en vous initiant aux règles du marché de l'art et de la photographie.

Vernissage de l'exposition "Parcours Fotofever Paris"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Swiss Chocolate"
Location:
Oppidum Galerie
Spirale S.A.R.L.
30, rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 40 27 08 03
Fax : +33 (0)1 40 27 08 13
Mail : contact@espaceoppidum.com
Internet Site : www.oppidumgalerie.fr
Description:
du 20 au 23 avril.
Vernissage jeudi 20 avril de 18h à 21h

A l'occasion de l'événement "SWISS CHOCOLATE" à Paris, la galerie zurichoise KOLLY GALLERY invite la galerie KOMELA à présenter le travail de ses artistes : IIk - Julien "Earl" Cadou - Steph Cop.

Vernissage de l'exposition "Swiss Chocolate"
Vernissage de l'exposition "Swiss Chocolate"

[18:30-22:00] Finissage de Kenny Singaye & Boaji "RAW"
Location:
Ellia Art Gallery
anciennement galerie Janos
9, rue Christine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 44 07 10 60
Mobile : +33 (0)6 26 39 19 07
Mail : laurence@e-artgallery.fr
Internet Site : www.ellia-artgallery.com
Description:
Exposition du 23 mars au 23 avril
De 09h00 à 19h00 (le week-end sur rendez-vous)

Dans la droite ligne de son ADN d'origine, la Ellia art Gallery vous invite à découvrir les photographes Kenny Singaye et Boaji, artistes ambassadeurs du collectif L'Envolée, co-organisateur de l'événement.

Les photographies exposées mettent en scènes des artistes performers, tous issus de disciplines différentes, de la danse en passant par les arts martiaux, le tricking et les arts du cirque. Ils ont pour point commun le désir de briser les frontières entre la performance sportive et l'art, de s'affranchir des codes propres à chaque discipline pour fédérer autour de leur mouvement une culture issue de l'effort, de la passion et du partage.

Les photographies de Boaji et de Kenny Singaye sélectionnées sont réalisées sur le vif et ne seront reproduites qu'à sept exemplaires, leur donnant ainsi la qualité d'œuvre d'art, lesquelles seront signées par les artistes.

Les artistes ont proposé d'intituler cette exposition RAW, "brut" en français, un titre évoquant le format des photographies numériques, mais suggérant également la passion, encore à l'état brut, et c'est avec rage qu'ils vont vous la faire partager.

Vernissage de Kenny Singaye & Boaji "RAW"

Finissage de Kenny Singaye & Boaji "RAW"

[18:30] Lancement de la collection "Atelier" de Christian Lacroix
Location:
Salle Wagram
39, avenue de Wagram
5 bis, rue de Montenotte
75017 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 55 37 86 86
Fax : +33 (0)1 43 80 96 95
Mail : contact@sallewagram.com
Internet Site : www.sallewagram.com
Description:
Lancement de la collection "Atelier" de Christian Lacroix

[18:30-20:00] Vernissage d'Andrew Kearney "Mechanism"
Location:
Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais
75005 Paris
M° Luxembourg, Cardinal Lemoine, Place Monge
France
Phone : +33 (0)1 58 52 10 30
Fax : +33 (0)1 58 52 10 99
Mail : rbeaugendre@centreculturelirlandais.com
Internet Site : www.centreculturelirlandais.com
Description:
Andrew Kearney est fasciné par la façon dont les bâtiments peuvent (r)aviver des souvenirs, des envies ou des rêves, réels comme imaginaires. Durant sa résidence au Centre Culturel Irlandais en 2015, l'artiste multimédia a été frappé par « la relation cyclique entre les parties communes historiques et l'espace central, le cœur » ; l'installation Mechanism est née de là. Traversant un voile de fils argentés, vous pénétrerez au sein de la scène naturelle que constitue la cour du CCI : un globe argenté prendra mystérieusement vie devant vous et vos pas animeront alors une installation lumineuse et sonore présentée dans la salle d'exposition. Vous deviendrez ainsi les chefs d'orchestre d'un dialogue continu entre ce que l'artiste considère comme les organes internes et externes du bâtiment, entre le public et le privé, entre l'ordinaire et l'extraordinaire.

Vernissage jeudi 20 avril de 18h30 à 20h
Exposition jusqu'au 18 juin
Mar-dim : 14h - 18h
Merc : 14h - 20h
Fermé le lundi et les jours fériés
Entrée libre

Vernissage d'Andrew Kearney "Mechanism"

[18:30-21:00] Vernissage d'Ethan Murrow "The Scales"
Location:
La Galerie Particulière
11&16, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 74 28 40
Mail : info@lagalerieparticuliere.com
Internet Site : www.lagalerieparticuliere.com
Description:
20 avril - 3 juin 2017

Exposition d'un dessin monumental et de deux installations-dessins de l'artiste qui, une nouvelle fois, jouera avec notre perception de l'espace et de la réalité.

[18:30-20:30] Vernissage de Brann Renaud
Location:
Galerie Tokonoma
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)9 82 57 72 25
Mobile : +33 (0)6 28 05 26 85
Mail : tokonoma.galerie@gmail.com
Internet Site : www.galerie-tokonoma.com
Description:
du 20 avril au 20 mai
vernissage le jeudi 20 avril de 18h30 à 20h30

Comme on ouvre une vieille malle ou comme un souvenir remonte, comme de l'imprévu vous visite ou comme un conte vous entraîne, Brann peint. Il ne décide pas vraiment ce qu'il peint. Il l'attend, il l'appelle, il le trouve, il en est surpris, il l'écoute, il le suit, se laissant guider par ce qu'il peint, au fur et à mesure qu'il le peint. On pourrait penser le contraire au premier abord, tant on croit pouvoir aisément reconnaître ce que le tableau représente. Mais le tableau, en réalité, ne se laisse pas faire. Il entend être vu comme il a été peint : comme une lettre inconnue qu'on déchiffre, une mémoire oubliée qu'on retrouve, un horizon nouveau qui s'ouvre, un « il était une fois » qui commence...
Il y a toujours, dans le tableau, deux ou trois détails, pareils à des fausses marches, pour faire trébucher le regard trop sûr de lui, pour l'inviter à suivre ce qui se donne à voir au lieu de s'imaginer l'avoir vu. Aucune recherche de l'énigme ou du fantastique, en tout cela, aucune quête d'un quelconque au-delà du réel. C'est bien dans le monde que nous habitons que nous sommes. Mais un monde qui cesse justement d'être représenté, affublé de tout ce qu'on pense savoir de lui, qui est rendu à sa pleine présence, en ce qu'elle a de singulier, à sa propre parole, en ce qu'elle a à nous apprendre.
Et pour lui rendre cette présence, il faut nécessairement que le peintre soit présent à lui-même ; pour lui rendre cette parole, il faut nécessairement que la peinture parle. Si Brann ne décide pas ce qu'il peint, il a bien le souci, en revanche, de le peindre avec force et minutie, avec art. Un art qui ne vise pas à embellir ou travestir les choses, mais à leur répondre, à s'élever à l'unisson de leur singularité et de leur éloquence. Moment d'équilibre toujours à refonder, moment funambule, où le monde et l'artiste, cessant d'être dits, l'un et l'autre et ensemble se disent...

R.R


Biographie :
Né en 1977
2004 - Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Ateliers F.Boisrond, J.M.Albérola, P.Andrea) . DNSAP.
2003 - résidence à «La Source» (Association de G.Garouste pour le développement de l'art en milieu rural)
Lauréat «Prix Antoine Marin» 2007 - Arcueil

Bibliographie / presse:
CATALOGUES: ENSBA diplômés 2004, Montrouge 2004 et 2005, "l'atelier de Pat Andrea" - Thanassis
Frissiras gallery 2006 - "Brann Renaud" (galerie moderne) 2006 - "Het nieuwe verhaal" (Galeria Victor Saavedra) 2008 - "Les nuits du chasseur" Trafic Galerie 2011
ARTENSION n°100, avril 2010 - EXPORAMA n°9, uin 2008 - AZART n°35 novembre/décembre 2008

Vernissage de Brann Renaud

[18:30-21:00] Vernissage de Jana Gunstheimer "The Gap"
Location:
La Galerie Particulière
11&16, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 74 28 40
Mail : info@lagalerieparticuliere.com
Internet Site : www.lagalerieparticuliere.com
Description:
20 avril - 3 juin 2017

Au premier regard, la facture des dessins de Jana Gunstheimer est classique. Mais c'est sans compter sur les histoires inventées et prétendues réelles... Les sources d'inspiration de cette artiste, qui a étudié l'histoire de l'art, sont bien les reproductions issues de livres qu'elle consulte à l'université. Elle les photographie, puis les reproduit dans son atelier, sans pour autant utiliser la projection. Jana Gunstheimer s'est parfois mise dans la peau d'une journaliste, nouant un lien étroit entre l'écrit et la réalisation plastique. Aujourd'hui encore, elle convoque chaque sujet tel un problème à résoudre qu'elle se doit d'analyser selon différents points de vue. Ce temps passé devant l'image est d'ailleurs primordial car il lui permet d'interroger son statut. L'image n'est-elle qu'illustration ou fait-elle toujours référence à la fenêtre d'Alberti, en tant que miroir du monde ? Oui, pour certaines scènes choisies par Jana Gunstheimer. Dans ses œuvres, autant que dans ses accrochages, Jana Gunstheimer crée le trouble tout en incorporant une relation performative au dessin. Ainsi, après une réalisation minutieuse, elle pourra se mettre, de manière instinctive, à les lacérer. Ayant même réalisé une série qui se nomme Methods of Destruction, elle y simule des impacts de balles qui endommageraient une partie de la feuille, notamment sur Goya ou Caravage. Mais que détruit-elle ? L'histoire de l'art, l'image, ou sa signification? Pour elle, il s'agit d'augmenter son pouvoir sur l'œuvre, tout comme lorsqu'elle la quadrille ou la recouvre d'un carré blanc, sans faire aucunement référence aux différentes abstractions de l'histoire de l'art. L'image est considérée comme une personne jouant un rôle réactif par rapport à son spectateur et Jana Gunstheimer invoque son pouvoir physique, au sein de sa réalité fictionnelle.

Vernissage de Jana Gunstheimer "The Gap"
Jana Gunstheimer, Grammar/Broken Sentence, 2017
Graphite sur papier, acier, caoutchouc - 110 × 120 cm

[18:30-22:00] Vernissage de Jean Murgue
Location:
Galerie Prodromus
46, rue Saint-Sébastien
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Ambroise, Richard-Lenoir
France
Phone : +33 (0)1 43 14 48 25
Mobile : +33 (0)6 60 27 88 92
Mail : prodromus@wanadoo.fr
Internet Site : www.prodromus-galerie.com
Description:
Œuvres récentes

Vernissage jeudi 20 avril de 18h30 à 22h
Exposition du 21 mars au 3 juin 2017

L'exposition à la galerie fait écho à l'installation Le Déluge de Jean Murgue dans la chapelle Sainte-Geneviève en l'église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement du 12 mars au 14 mai 2017.

Vernissage de Jean Murgue

[18:30] Vernissage de Joachim "Till Death Do Us 'Art"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
33, place du Châtelain - 1050 Bruxelles

par HUBERTY & BREYNE GALLERY
BRUXELLES
8A rue Bodenbroek - Grand Sablon
Place du Grand Sablon
1000 BRUXELLES

Vernissage en présence de l'artiste, Jeudi 20 Avril 2017, à partir de 18h30
Exposition du 21 Avril au 10 Juin 2017

À l'occasion de son déménagement place du Châtelain début 2018, la Huberty & Breyne Gallery a laissé carte blanche au street artiste Joachim. Il a investi le rez-de-chaussée des 1000 m2 de cet ancien gymnase avec une œuvre éphémère qui occupe l'intégralité de l'espace. Organisée par Elisa Huberty et Rébecca Prosper, cette exposition est à découvrir du 21 avril au 19 mai 2017, avant le début des rénovations.

Après des débuts prometteurs en Belgique, Joachim repousse peu à peu les frontières et se fraie rapidement une place dans l'univers du Street Art international. Il participe depuis quelques années à des manifestations d'envergure, aux côtés de grandes figures de ce mouvement artistique. Jeune street artiste à l'énergie débordante, Joachim relève le défi de remplir tout l'espace, du plancher au plafond, sans oublier les murs et les vitres ! En collaboration avec The Crystal Ship - plus grand festival de Street Art en Europe - la Huberty & Breyne Gallery vous invite à entrer dans l'univers de Joachim, plein de couleur et de vie.

Vernissage de Joachim "Till Death Do Us 'Art"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Animaux Fantastiques"
Location:
Orsay
Orsay
91400 Orsay
M° RER B Le Guichet, RER B Orsay - Ville
France
Internet Site : www.mairie-orsay.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Animaux Fantastiques"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Data City"
Location:
Centre des Arts d'Enghien-les-Bains
12-16, rue de la Libération
95880 Enghien-les-Bains
M° Gare SNCF Enghien-les-Bains
France
Phone : +33 (0)1 30 10 85 59
Fax : +33 (0)1 30 10 88 99
Mail : accueilcda@cdarts.enghien95.fr
Internet Site : www.cda95.fr
Description:
EXPOSITION DU 21 AVRIL AU 13 JUILLET 2017

Avec : BRIGHT WHITE - MIGUEL CHEVALIER - SIN DO-WON - NORIMICHI HIRAKAWA - ADRIEN M & CLAIRE B - VERENA MAYRHOFER - OFFICINA MAMIWATA - ANNE ROQUIGNY - RAN SLAVIN - STUDIOMODO

Désignée en 2013 ville créative par l'UNESCO, la ville d'Enghien-les-Bains est identifiée pour son expertise au sein du domaine des arts numériques au même titre que Tel-Aviv (Israël), Dakar (Sénégal), Gwangju (Corée du Sud), Sapporo (Japon), Linz (Autriche), York (Angleterre), Austin (Texas) et Lyon (France), intégrées à ce même cluster.

Pour l'occasion, cette exposition collective se veut une vitrine capable de retranscrire l'effervescence artistique de ce réseau international en prenant pour point de départ la question de la ville. Partant de ce qui façonne l'identité de chacun, son histoire, son patrimoine, son développement et ses projets, chaque partenaire propose le travail d'un ou plusieurs artistes capable de confronter l'ADN de chaque lieu avec la question du numériques et des outils de demain.

La ville comme dénominateur commun devient tour à tour le support de cartographies imaginaires, à l'intérieure desquelles il est possible d'envisager d'autres paysages et de nouveaux usages. Un propos qui dresse une actualité des possibles, des virtualités multiples ou des artefacts imaginaires au sein de mondes alternatifs.

http://www.cda95.fr/fr/content/data-city

Vernissage de l'exposition "Data City"






[19:00] Before du Disquaire Day : Vernissage de l'exposition "Paris-Disquaires"
Location:
La REcyclerie
La Gare Ornano
83, boulevard Ornano
75018 Paris
M° Porte de Clignancourt
France
Phone : +33 (0)1 42 57 58 49
Mail : re-quete@larecyclerie.com
Internet Site : www.larecyclerie.com
Description:
A l'occasion du Record Store Day / Disquaire Day 2017, Les Disquaires de Paris investissent La REcyclerie pour une before !

Exposition PARIS-DISQUAIRES by RecordStor(i)es. Plus d'une vingtaine de clichés présentent une sélection des disquaires indépendants et ce grâce à l'oeil artistique du photographe Jean-Michel Coureau

"Rééditions en tout genre, le second souffle du vinyle ?"
Intervenants :
- Souffle Continu record store
- Balades Sonores
- BETINO'S RECORD SHOP
- Diggers Factory
- Record Stories
- & More !

Before du Disquaire Day : Vernissage de l'exposition "Paris-Disquaires"

[19:00-22:00] Conférence Trophée Béton
Location:
Maison de l'architecture en Ile-de-France
Couvent des Récollets
148, rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
M° Gare de l’Est
France
Phone : +33 (0)1 53 26 10 60
Fax : +33 (0)1 53 26 10 61
Mail : accueil@maisonarchitecture-idf.org
Internet Site : www.maisonarchitecture-idf.org
Description:
DIALOGUES ARCHITECTES / ENTREPRISES
Conférence organisée dans le cadre du Trophée béton, avec :

Corinne Vezzoni & associés, architecte
et l'entreprise Travaux du midi - VINCI Construction, pour le Lycée Saint-Mitre, Marseille (13)

Ameller & Dubois associés, Camille Henry, architectes
et les entreprises Betsinor et Léon Grosse, pour le commissariat de police, aux Mureaux (78)
Eiffage et BCS, pour les logements et foyer médical, ZAC Boucicaut, Paris (75)

Discussions suivies d'un cocktail.

Entrée libre / Inscription souhaitée

Cette conférence est organisée dans le cadre du Trophée béton, placé sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Communication, qui regroupe le Trophée béton Ecoles, un concours qui récompense les jeunes diplômés des écoles d'architecture françaises et le Trophée béton Pro, qui distingue les réalisations livrées sur le territoire français depuis moins de 5 ans.

Conférence Trophée Béton

[19:00-21:00] Finissage de Mélanie Delattre-Vogt "Le noir profond des pupilles"
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
les miniatures musicales composées par Nikita Sorokine seront créées par :
Dmitri Ouvaroff, saxophone
Bogdan Sidorenko, clarinette basse
et Mikhaïl Souhaka, bayan




du 23 mars au 22 avril

Les dessins de Mélanie Delattre-Vogt sont comme une membrane entre soi et le monde, une paupière qui chaque fois qu'elle s'abaisse laisse entre-apercevoir des univers inconnus. Ils sont pourtant à portée de main : dans une photographie trouvée, un livre prêté, une poussière de soleil attrapée au vol, un papillon punaisé. Ces dessins empruntent leurs motifs à des photographies, fragments de textes ou de correspondances, objets découverts au hasard de pérégrinations ; soigneusement prélevés, répertoriés, puis ordonnés sous un trait de crayon graphite. C'est dans les détails oubliés de vies passées que l'artiste trouve de quoi nourrir sa pratique, via une collection ouverte qui se développe dans l'ombre. Cette ombre se retrouve dans « Le noir profond des pupilles », titre de sa nouvelle série présentée à l'occasion de son exposition personnelle à la Progress Gallery. Ce titre a été glané, ainsi que le sont tous les éléments récoltés précieusement par l'artiste, en vue d'une utilisation future. Ce n'est pas tant leur provenance qui compte, que ce qu'il en adviendra : des formes à la lisière de la figuration et de l'abstraction - ruines, roches, arbres, grottes, gouffres...

Cette série est celle des premières fois : première exposition personnelle à la galerie, premier ensemble de diptyques (douze en tout), première collaboration musicale. Mélanie Delattre-Vogt, artiste mélomane, travaille ainsi de manière inédite en étroite collaboration avec un compositeur. C'est via un dialogue nourri avec Nikita Sorokine qu'à partir de ses dessins, des arrangements originaux ont surgi, douze « miniatures » tonales - pour clarinette basse, saxophone et bayan. Des figures apparaissent, se mêlent à des volutes qui peuvent tout autant être minérales que végétales, un fossile ou une feuille de cerisier japonais. Les œuvres de Mélanie Delattre-Vogt sont telles un filtre qui tout en floutant le réel, le donnent mieux à voir. Quand mémoire collective et personnelle s'entrechoquent, chaque dessin est « juste », tel un cristal poli qui peu à peu laisse voir son éclat.

C'est à travers le noir profond des pupilles que passe la lumière, c'est par cette obscurité que l'œil voit et enregistre, les images comme les textures. Le trait incisif de Mélanie Delattre-Vogt évoque la gravure, ses découpages dans l'espace sont acérés tout en laissant apparaitre un brouillard bienvenu. Des formes se déploient et semblent déborder de leur contenant, simple feuille de papier. Des créatures a priori humaines, partagent leur espace vital avec divers éléments dont l'inventaire relève du pur poème : mâcre nageante, graines d'aralia... L'artiste donne du grain à ces figures étranges, teintées de pigments chaudement colorés - aplats de bleu, vert, jaune, ocre - parfois réalisés à partir de fluides humains. Quant aux êtres tels que représentés par Mélanie Delattre-Vogt, ils semblent flotter, détachés de la réalité : représentés sans tête ou sans pieds, évoquant d'étranges chimères... ces chimères ne sont autres que nous-mêmes, regardeurs, représentés via le miroir sans tain qu'est le travail de l'artiste.

Daria de Beauvais - Mars 2017


Mélanie Delattre-Vogt nourrit, depuis 2005, un travail de dessin concentré sur le trait, la forme et le détail. Son travail a été montré dans diverses galeries et institutions - Di Meo, Manzoni-Schäper (Berlin), MAMVP, Palais de Tokyo, Espace Culturel Louis Vuitton (Paris), atelier Michael Woolworth...- et publiés par les Cahiers dessinés, le Chemin de fer et la revue Hippocampe.
Plusieurs de ses séries sont rentrées dans les collections du Mamvp et du CNAP.

Vernissage de Mélanie Delattre-Vogt "Le noir profond des pupilles"
Diptyque II
Le noir profond des pupilles : Ton mutisme de velours,
aquarelle, sang et crayon sur papier, 2017.
crédit photo : Bertrand Huet

[19:00-20:00] Rencontre avec Béatrice Balti
Location:
Le Procope
13, rue de l'Ancienne Comedie
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 46 79 00
Internet Site : www.procope.com
Description:
Béatrice Balti, spécialiste de l'Ecosse, est heureuse de vous convier à un cocktail à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage « Histoire de l'Ecosse - Le point de vue écossais »

Le Jeudi 20 avril de 19h à 20h

Au Procope

RSVP avant le 18 avril par email
Elissa BALTI / elissa@frenchcancans.com
Mobile : 06 75 46 78 60
Site : www.frenchcancans.com


A propos de l'ouvrage

Façonnée par un relief tourmenté et un climat rigoureux, l'Ecosse a engendré les destins de héros quasi mythiques comme la fulgurante épopée de William Wallace, la tragédie de Mary Stuart, ou le rêve brisé de Bonnie Prince Charlie.

Indépendante pendant près de neuf siècles avant d'être définitivement rattachée à l'Angleterre en 1707, l'Ecosse se pose aujourd'hui la question du retour à sa souveraineté. Des premiers peuples celtiques jusqu'au dernier référendum sur l'indépendance et au Brexit, ce livre tente de retracer les grandes lignes de la passionnante Histoire des Ecossais...


A propos de l'auteur

Originaire de Toulouse, Béatrice Balti a suivi des études d'Histoire à la Sorbonne avant de se consacrer à l'écriture. Elle est aujourd'hui une spécialiste de l'Ecosse.

Pour son sixième ouvrage et près plusieurs voyages en Ecosse et l'écriture de deux livres, « William Wallace, le Cri de la Liberté » (2009) et « R.L. Stevenson : Voyage au bout de l'Etrange » (2012), Béatrice Balti choisit de s'intéresser de nouveau à ce pays et donne les clés pour mieux comprendre son Histoire.

« Histoire de l'Ecosse - Le Point de vue écossais » de Béatrice Balti
Editions Yoran Embanner, Fouesnant - dans le cadre d'une collection sur l'Histoire des Peuples
Sortie en format poche 340 pages - Prix 12€

[19:00-22:00] Rock Posters Rendez-Vous #1
Location:
French Paper Gallery
French Paper Art Club
51, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Mail : contact@frenchpaperartclub.com
Internet Site : www.frenchpaperartclub.com
Description:
Du 20 avril au 20 mai 201, la French Paper Gallery présente les 1ers Rock Posters Rendez-Vous.
Un événement dédié à la sérigraphie officielle de concert, des éditions numérotées et signées, bref du Collector !

French Paper Gallery propose une exposition-vente de plus de 70 pièces, certaines très recherchées.

Véritable phénomène aux Etats-Unis, le "Gig Poster Art" arrive en France. Des affiches de concert des plus grands artistes créées spécialement pour chaque date par graphistes et illustrateurs internationaux.

Queen of the stone Age, The Black Keys, Muse, Daft Punk, Iggy Pop, Foo Fighters,The National, Archive Fire, Bob Dylan, Nine Inch Nails, Metallica, PJ Harvey, Led Zeppelin, Run DMC, Rage Against the Machine,... illustrés notamment par Emek,
Ken Taylor, Todd Slater, Rhys Cooper, Kii Arens, Print Mafia,...

Rock Posters Rendez-Vous #1

[19:00] Vernissage "Affinités silencieuses, dialogues des regards croisés"
Location:
Centre Culturel Tchèque
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris
Description:
L'exposition rassemble des oeuvres de V. Boštík, M. Cahn, E. Gramatzki, O. Karlíková, J. Kolář, Krochka, F. Kupka, D. Lioté, L. Novák et J. Šíma.

Elle représente une tentative audacieuse de laisser entrevoir une face cachée et passionnante de la mystérieuse et quasi insaisissable communion créatrice entre artistes français et tchèques du vingtième siècle.

Dans le cadre du festival aCROSS

21 avril - 10 juin 2017
du lundi au samedi de 13h à 18h

Vernissage "Affinités silencieuses, dialogues des regards croisés"

Vernissage "Affinités silencieuses, dialogues des regards croisés"

[19:00] Vernissage d'ABELARDO & ADRIEN "Los espejos"
Location:
Galerie Beautiful Sea
Galerie BS
2, rue Thorel
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 15 11 69 97
Mail : wdecaux@beautiful-sea.com
Internet Site : www.galeriebs.com
Description:
La Galerie BS est heureuse de présenter une nouvelle exposition d'ABELARDO & ADRIEN présentant des sculptures, photographies et lithographies. Le sculpteur espagnol ABELARDO a réalisé de nombreuses œuvres monumentales à travers le monde et a intégré de nombreuses institutions (Collection IVAM de Valence, collection UNESCO, Centre d'art contemporain Luigi Pezzi de Prato, Museo Rajaen, Musée Zabaleta,...).

De plus, sa sculpture Liberté a été choisie par l'UNESCO comme symbole de la rencontre internationale "La Paix, le jour d'après", organisée à Grenade (Espagne) en 1993 et a été remise à Yasser Arafat, Shimon Peres (voir photo), Federico Mayor Zaragoza, Javier Solana, Manuel Chaves, entre autres. Une sculpture de dimensions plus petites (13 cm) a été remise à tous les intellectuels qui ont participé à cette rencontre.

Pour cette exposition "Los espejos" la Galerie BS présentera de nouvelles créations de l'artiste ainsi que des travaux photographiques de son fils Adrien qui seront mis en lumière pour l'occasion..

Né en 1947 à Jaen en Espagne. ABELARDO Espejo Tramblin, plus connu en Espagne sous le nom d'« ABELARDO », est un sculpteur espagnol, basé entre l'Espagne et la France. Il fit des études d'Ingénieur Industriel et s'initie à la sculpture vers la fin des années 70 pour ne plus quitter cet art.

Son travail lui vaut de nombreux prix et médailles (médaille de la ville de Huesca, médaille de la ville de Calahorra, le prix Jacinto Higueras, le prix Hidalgo de Cabiedes...). Il contribua, ainsi, à l'Exposition Universelle de Séville en 1992 au travers de ses sculptures monumentales qui le caractérise. Il sera, également, désigné par la Commission Européenne de Bruxelles pour la réalisation d'une sculpture, « La Nouvelle Europe ».

Sa sculpture « Liberté » sera choisie par l'UNESCO comme symbole de la Rencontre Internationale, "La Paix, le jour d'après" et sera remise à Yasser Arafat et Shimon Péres, pour ne citer qu'eux.

Il honorera plusieurs commandes du gouvernement espagnol : projets de grandes dimensions pour les routes et architectures urbaines pour différentes provinces d'Espagne (Almeria, Grenade, Séville, etc....). Parmi ses dernières grandes réalisations : « Le Pont des Cultures » (en acier inox de 33 x 68m) pour la ville de Zaragoza 2008, fut réalisée sous le patronage de l'UNESCO.

Il participe à de nombreux événements tels que la FIAC, et à des expositions à travers toute l'Espagne mais aussi en Europe (Paris, Londres, Vienne, Salzburg, Klagenfurt, Yémen). Son travail est également reconnu hors des frontières européennes. actuellement il prépare plusieurs sculptures monumentales dédiées à « l'olivier » pour le Maroc et le Liban, et d'autres projets pour Abu-Dhabi, la Chine et Oman.

Vernissage d'ABELARDO & ADRIEN "Los espejos"

[19:00-21:00] Vernissage d'Agnès Baillon "face à face"
Location:
Galerie Felli
127, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 78 81 27
Fax : +33 (0)1 42 78 82 27
Mail : contact@galeriefelli.com
Internet Site : www.galeriefelli.com
Description:
Exposition du 20 avril au 20 mai 2017

Vernissage d'Agnès Baillon "face à face"

[19:00] Vernissage d'Aïda Touihri "sur la route"
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Atlantis Hall

en présence d'Aïda Touihri, Laurent Perriot, Alexandra Blanc, Anaïs Baydemir, Laurence Roustandjee

Vernissage d'Aïda Touihri "sur la route"

[19:00] Vernissage de Blaise Hanquet
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
du 30 mars au 28 avril

[19:00-21:30] Vernissage de Gatignol "Les Ogres-Dieux"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Les Ogres-Dieux est une série de bande dessinée française en noir et blanc scénarisée par Hubert et dessinée par Bertrand Gatignol.

Son travail tout en finesse, à l'encre de chine et en ligne claire, dépeint l'histoire d'une lignée de géants, d'ogres divinités vivant dans un somptueux palais, sur un scénario de Hubert.
Dans le premier volume, Petit, fils du Roi-Ogre, tente de se faire une place au sein de sa famille malgré son étonnante petite taille. Dans le second volume, Yori, fils illégitime d'un Noble-Né, se fraye un chemin pour devenir Chambellan des Dieux avec force manigances.

L'exposition présentera une quarantaine de planches et illustrations, tirées des deux albums : Petit et Demi-Sang (sélection Angoulême 2017), publiés chez Soleil dans la collection Métamorphose.

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de l'artiste, le jeudi 20 avril de 19h à 21h30.

Exposition : du 21 avril au 20 mai 2017

Vernissage de Gatignol "Les Ogres-Dieux"

[19:00-22:00] Vernissage de Sean Patrick Watters "I have a tale to tell"
Location:
Fondation EDF
Espace EDF Electra
6, rue Récamier
75007 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 53 63 23 45
Internet Site : fondation.edf.com
Description:
Du vendredi 21 au dimanche 23 avril 2017
Entrée libre de 12h à 19h

VERNISSAGE JEUDI 20 AVRIL 19H00-22H00 EN PRÉSENCE DE L'ARTISTE

Exposition-vente au bénéfice de LINK pour AIDES
Info : Laurent COLSY, LINK / +33 (0)6 82 65 39 15 / laurent@fondslink.org
Catalogue en ligne sur www.fondslink.org

Photographies de Sean Patrick Watters

Né en 1969 à Louisville, Kentucky
Vit et travaille à New York
Commissaire de l'exposition : René-Julien Praz

En 2013, à l'initiative de Guy Cogeval, directeur du Musée d'Orsay, se tenait Masculin/Masculin, une exposition retraçant deux siècles du corps nu masculin et l'opportunité d'observer la qualité des modèles et l'évolution des mentalités sur le corps. À l'exception du Leopold Museum de Vienne, jamais sujet, aussi florissant soit-il, n'avait été abordé par les Académies, soulignant par là même le problème de pudeur qui s'est imposé à ce nu jusqu'à récemment.
Si les codes du nu masculin changent avec les sociétés, le regard, lui, incarne une pertinente réflexion sur l'avancée des moeurs et des consciences.
Dans l'idéal classique, via les thèmes mythiques de l'antiquité, ce nu héroïque évoquait la force et le combat. Mais c'est le XIXe siècle qui marqua un schisme dans l'art entre le regard adressé à ce nu masculin et la transformation de sa vision artistique. De modèle pictural, il devint modèle à part entière, voire une idole observée sous toutes les coutures grâce à l'apparition de la photographie.
Le nu et la photographie ont chacun leur histoire propre mais, dès lors que le nu investit celle de la photographie, il s'agit plus que d'une histoire : une phénoménologie. De même qu'une histoire du miroir ne se résume pas aux vicissitudes de l'instrument réfléchissant à travers les âges mais touche à l'anthropologie, la fable du nu rencontrant la photographie n'est plus tout à fait une simple affaire d'esthétique.
Plus qu'une « copie du réel », la photographie en est une émanation : « une magie, non un art », comme le suggérait Roland Barthes. En effet, la photographie est rigoureusement moniste : sa profondeur se confond avec sa surface ; elle est l'évidence de l'arcane, et oblige à penser la représentation.
Ainsi au XXe siècle l'artiste prend le pas sur le corps, il se met en perspective par des autoportraits, il donne à voir ce qu'est le corps pour lui au fil d'un questionnement existentiel à l'image d'un Robert Mapplethorpe ou d'un John Coplans.
Même envisagée d'un point de vue très partial, la manifestation du nu dans la photographie témoigne de certaines questions posées au monde qui, pour n'être pas absolument intangibles, présentent une valeur d'universalité acceptable ; la culture y rencontre la « nature » (mort, temps, sacré, sexe), mettant au jour des expériences auxquelles toutes les cultures se confrontent sous des guises diverses.
Le corps masculin n'est plus seulement héroïque, il affiche ses faiblesses, ses peurs, ses questionnements, ses doutes et ses émotions. On ose évoquer sa part féminine, le trouble de la tentation, de la jouissance du masculin, l'homme devient un désir laissé à la libre exploration de ce corps.
Une toile de fond de l'imaginaire, primitif, sauvage, l'énigme des rêves accompagnée d'une dose de sensualité.
Cette monographie I have a tale to tell de Sean Patrick Watters invite à la découverte d'un vagabondage dont le corps est sujet. Au-delà de ses photos, l'artiste pose son regard avec tact sur cette intimité qui se livre, accédant ainsi à l'état d'oeuvre sensible, émouvante voire même sociologique. Il suggère un espace d'expression où les nus esthétisants et sophistiqués imposent aux regardeurs, à l'instar d'un Man Ray ou d'une Sally Mann, une profondeur et un pouvoir structurant de lignes et de lumière, sublimant ainsi la puissance évocatrice des formes et des textures.
Les jeux d'ombre et les mises en scènes sensuelles convoquant cette empreinte nommée désir.
Reconnu comme un exceptionnel photographe de l'idéal classique masculin, S. P. Watters, comme ses illustres prédécesseurs, Bruce Weber, Frank Eugene Smith ou Herbert List, exerce son coupable talent depuis qu'il délaissa la danse au profit de son appareil photographique.
Si les magazines de mode ont toujours eu pour lui une tendresse fidèle, c'est que le « fashion photographer » a su se transformer en photographe plasticien, conteur et magicien, magnifiant ses proies pour le meilleur.
Ses clairs-obscurs et ses veloutés de lumière flirtent avec la chair alors que l'intensité de ses noirs profonds jouent avec notre pudeur qui réclame à « corps et à cris » un acte d'indécence.
Sean a imposé comme personne son empreinte. Ses œuvres possèdent l'équilibre du geste, la grâce du mouvement, la vérité de l'instant et un besoin inné du beau agrémenté de cette pointe de provocation par laquelle s'exprime sa différence. Une identité qui lui assure un succès international auprès des amateurs et collectionneurs ainsi que dans les plus glamours des magazines.
René-Julien Praz

Vernissage de Sean Patrick Watters "I have a tale to tell"

[19:00-21:00] Vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"
Location:
Galerie Artcube
Espace Neolux
9, place Furstenberg
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)6 48 10 28 45
Mail : jonathan.gervoson@artcube.fr
Internet Site : www.artcube.fr
Description:
L'événement se poursuivra par un cocktail CHEZ CASTEL à partir de 21h30.

Vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"

Vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"

[19:00] Vernissage de Véronique Darcon-Cazes et Charlotte Petit
Location:
Montmartre
Montmartre
75018 Paris
M° Abbesses, Lamarck - Caulaincourt, Pigalle, Anvers, Château Rouge
France
Description:
Véronique Darcon Cazes
45 rue Lepic
75018 Paris
06 19 38 77 42
www.desmots-desmosaiques.fr

Vernissage de Véronique Darcon-Cazes et Charlotte Petit

[19:00] Vernissage de chapeaux de Sylvie Laroche "À en perdre la tête"
Location:
Orangerie de Cachan
Service des Affaires Culturelles
15, rue Gallieni
94230 Cachan
M° RER B Bagneux
France
Phone : +33 (0)1 49 69 17 90
Mail : jeanjacques.jaffredo@ville-cachan.fr
Internet Site : www.ville-cachan.fr/vos-loisirs/vie-culturelle/lorangerie/
Description:
du 18 avril au 13 mai 2017
Exposition ouverte du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Jusqu'à 19h les jeudis
Fermeture les lundis 1er et 08 mai

Vernissage le jeudi 20 avril à 19h

Vernissage de chapeaux de Sylvie Laroche "À en perdre la tête"

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "ICONIC"
Location:
Le Marceau Bastille
Hotel - Gallery
13, rue Jules César
75012 Paris
M° Quai de la Rapée, Bastille, Gare de Lyon, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 43 43 11 65
Fax : +33 (0)1 43 41 67 70
Mail : infos@hotelmarceaubastille.com
Internet Site : www.hotelmarceaubastille.com
Description:
par Colorfield Gallery

artistes : Cathie Berthon, David David, Simsa

Vernissage de l'exposition "ICONIC"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli"
Location:
Institut national d'histoire de l'art
INHA
6, rue des Petits Champs
2, rue Vivienne
75002 Paris
M° Bourse, Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 89 00
Fax : +33 (0)1 47 03 86 36
Mail : inha@inha.fr
Internet Site : www.inha.fr
Description:
Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli, photographe (1875-1895)

Galerie Colbert, salle Roberto Longhi

Du 21 avril au 8 juillet 2017
Du mardi au samedi de 14h30 à 19h30

Le vernissage aura lieu le jeudi 20 avril à partir de 19 heures.

Redécouvert très récemment par le recoupement de recherches de spécialistes de la photographie et du Moyen Orient, le travail de Beniamino Facchinelli réalisé au Caire entre 1875 et 1895 sera présenté pour la première fois à l'Institut national d'histoire de l'art du 21 avril au 8 juillet 2017, illustré par une sélection de tirages originaux, ouvrages scientifiques et cartes postales d'époque.

Établi au Caire au cours des années 1870, Beniamino Facchinelli a réalisé quelque 1 200 vues de ses rues et de ses monuments. Certaines répondent à des commandes passées par des amateurs français ou britanniques engagés dans la conservation et la restauration des monuments du Caire, et s'attachent à en documenter au plus près la physionomie. D'autres saisissent la ville au quotidien, sa vie et les mouvements humains, animaux dans ses rues. Certaines se distinguent par l'originalité de leur facture proche de l'instantané et toutes par leur style documentaire. Elles fournissent à ce titre un témoignage inédit et original de l'univers architectural, ornemental et urbain cairote avant les grandes restaurations du début du XXe siècle.

L'exposition présentée à l'INHA résulte des travaux plus généraux menés par le laboratoire InVisu (CNRS/INHA) sur l'iconographie du patrimoine monumental du Caire. Elle présente un inventaire photographique des architectures civiles, religieuses et des constructions modernes ou pittoresques à la fin du XIXe siècle. Elle revient également sur les techniques photographiques utilisées par Facchinelli, ainsi que sur la circulation de ses images dans les milieux aussi bien savants qu'artistiques.

À l'occasion de cette exposition, un colloque se tiendra à l'INHA le 17 mai 2017 rassemblant des historiens de la photographie et de l'architecture, afin de dresser un bilan des enseignements que peut livrer aujourd'hui ce corpus.

Exposition organisée par l'Institut national d'histoire de l'art, le laboratoire InVisu (CNRS/INHA) et la Bibliothèque nationale de France (BnF)

Commissariat
Thomas Cazentre (BnF)
Jérôme Delatour (INHA)
Mercedes Volait (InVisu, CNRS/INHA)

Vernissage de l'exposition "Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Regards Croisés"
Location:
Base Tara
11, boulevard Bourdon
75004 Paris
M° Bastille, Quai de la Rapée
France
Description:
Vernissage de l'exposition "Regards Croisés"

[19:30] Cérémonie des Heavent Awards
Location:
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
1, Avenue Laugier
06403 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 4 93 39 01 01
Fax : +33 4 93 99 37 34
Internet Site : www.palaisdesfestivals.com
Description:
Cérémonie des Heavent Awards

[19:30] Vernissage d'Ibuki Kuramochi
Location:
Carpe Diem Café
21, rue des Halles
75001 Paris
M° Châtelet, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 02 01
Mail : contact@carpediemcafe.fr
Internet Site : www.carpediemcafe.fr
Description:
Vernissage d'Ibuki Kuramochi

[19:30] Vernissage de Marco Marchiani "Mavilla"
Location:
Librairie Italienne Tour de Babel
10, rue du Roi de Sicile
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 32 40
Mail : tourdebabel@club-internet.fr
Description:
Il fruscio assordante della vita
Le bruissement assourdissant de la vie

Exposition
21 avril - 20 mai 2017
du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h

Vernissage jeudi 20 avril à partir de 19h30 en présence de l'artiste

L'exposition entière est un cheminement au sein du bruissement de la vie, une pérégrination à l'intérieur d'un travail qui se poursuit depuis toujours, un travail sur soi.
Une voie fondamentalement obligée, puisque nous sommes naturellement portés à œuvrer dans le cadre des choses
que nous aimons, qui nous appartiennent et auxquelles nous sommes intimement liés.

Vernissage de Marco Marchiani "Mavilla"
primo poema visibile (1980) 37 x 30 cm grafite e acquerelli







[20:00] 10 ans de la Villa Schweppes
Location:
Mona Bismarck American Center for art & culture
Fondation Mona Bismarck
34, avenue de New-York
75116 Paris
M° Alma - Marceau, Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 47 23 81 73
Fax : +33 (0)1 40 70 02 99
Mail : info@monabismarck.org
Internet Site : www.monabismarck.org
Description:
10 ans de la Villa Schweppes








[21:30] After du vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"
Location:
Chez Castel
15, rue Princesse
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 51 52 80
Description:
After du vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"

After du vernissage de Stéfanie Renoma "LOST CONTROL"









[22:00] Before Technikart
Location:
Rex Club
5, boulevard Poissonière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 42 36 10 96
Mobile : +33 (0)6 87 42 85 73
Fax : +33 (0)1 42 36 55 72
Mail : infos@rexclub.com
Internet Site : www.rexclub.com
Description:
Technikart t'invite au Rex Club pour découvrir sa nouvelle compilation printanière, sur laquelle on retrouve Nzca Lines, Agar Agar, French 79, Studio Montaigne, Vitalic Official, Octave Noire ... Open bar + entrée libre sur liste uniquement !

RESERVATION OBLIGATOIRE⚡️ à technikartlive@gmail.com

Avec Lord of Barbès Gin et The Brooklyn Brewery au bar, tu vas trinquer tranquille en ce before...

Before Technikart

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés