Friday, April 21, 2017
Public Access


Category:
Category: All

21
April 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

  Fête nationale du Royaume-Uni
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Anniversaire de la reine

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:30-19:00] Vernissage de l'exposition "Le gouvernement des Parisiens"
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Anne Hidalgo inaugurera vendredi, aux côté de Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire, et de Catherine Vieu-Charier, l'exposition « Le gouvernement des Parisiens », qui revient sur l'Histoire, les luttes et les échanges riches et passionnés entre la capitale et l'État.

À partir de samedi, les Parisiens et visiteurs sont invités à découvrir à l'Hôtel de Ville l'exposition gratuite « Le gouvernement des Parisiens ». Initiée par Anne Hidalgo à l'occasion du vote de la réforme du statut de Paris, intervenu en février dernier, cette exposition retrace l'histoire des liens entre la capitale et l'État.

Alors que toutes les villes de France ont un Maire depuis 1790, ce n'est que depuis 1977 que Paris en compte un. Cette singularité, à laquelle s'ajoutent beaucoup d'autres, s'explique par le statut particulier de la capitale, qui a incité le pouvoir central, monarchique puis républicain, à contrôler étroitement la ville où il s'est établi. Cette cohabitation de l'État, du pouvoir municipal et des Parisiens dans l'espace urbain a donné lieu au fil des siècles à des interactions, des tensions et des compromis.

Après un rappel de la genèse du pouvoir municipal et des lieux investis par la communauté des Parisiens pour gérer la vie collective, l'exposition montre comment la municipalité et l'État ont collaboré ou se sont concurrencés, pour la gestion de l'ordre public, des ordures ou encore de l'approvisionnement en eau potable. Le gouvernement de Paris a aussi été pris en charge par les Parisiens pour l'organisation du travail ou l'assistance. La ville, écrin du pouvoir et vitrine du bon gouvernement, a aussi imposée ses contraintes à l'État, qui a peiné à en modifier la forme et est souvent resté à la portée des revendications des Parisiens mécontents.

Rassemblant près de 300 œuvres majeures, cette exposition particulièrement documentée et variée permettra au public de découvrir l'Histoire de Paris sous un angle inédit.

Déroulé du vernissage
16h30 - Visite presse de l'exposition avec Nicolas Lyon-Caen, Boris Bove et Quentin Deluermoz, commissaires de l'exposition
17h30 - Vernissage officiel par Anne Hidalgo, Maire de Paris

L'exposition sera ouverte au public du 22 avril au 22 juillet 2017, salle Saint-Jean à l'Hôtel de Ville de Paris. L'accès sera gratuit.


[17:00-21:00] Vernissage de Shadee K
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
Enfin Shadee K en solo au Lavo !

Depuis le temps qu'il colle son nounours dans tous les coins de la ville, on a l'impression qu'il fait partie de la famille !

Tantôt grincheux, colérique, humoristique, poétique, son personnage provoque toujours le sourire et c'est avec un grand plaisir que nous allons l'accueillir dans nos murs :)

L'expo sera visible du vendredi 21 avril au samedi 06 Juin 2017.

Vernissage de Shadee K



[18:00-22:00] Inauguration de Monteverita - Vernissage de Marcella Barceló
Location:
MONTEVERITA
127, rue de Turenne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, République
France
Phone : +33 (0)1 73 74 75 45
Mail : info@monteverita.com
Description:
Marcella Barceló "ALL OF THEM WITCHES"

Closing June 3, 2017

[18:00-21:00] Vernissage "Cultural Drift : The Migration of Artistic Influence"
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Galerie Frangulyan
105, rue Quincampoix
75003 Paris

Vernissage vendredi 21 avril à 18h00
Fermeture dimanche 23 avril à 16h00

avec Ángel Solano, Christine Landis Goins, Etsuko Kobayashi, Luca Pellizzari, Yana Bystrova

Vernissage de l'exposition "Cultural Drift : The Migration of Artistic Influence"

[18:00-21:00] Vernissage d'Axelle Remeaud "Nous ne vieillirons plus ensemble"
Location:
Galerie Simple
26, rue du Simplon
75018 Paris
M° Simplon
France
Phone : +33 (0)6 18 80 21 46
Mail : contact@galeriesimple.fr
Internet Site : www.galeriesimple.fr
Description:
Vernissage d'Axelle Remeaud "Nous ne vieillirons plus ensemble"

[18:00-21:00] Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Location:
GCA Gallery
2, place Farhat Hached
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 09 07 75 99
Mail : info@gcagallery.fr
Internet Site : www.gcagallery.fr
Description:
jusqu'au 3 juin

La GCA GALLERY ouvre un nouvel espace de 100m2 à Paris. Pour cette occasion, venez découvrir le premier solo show d'Eddie Colla en France.

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Consequences, 2017
Technique mixte sur toile
114 x 81 cm - à GCA Gallery

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Defined Unadorned, 2017
Technique mixte sur toile
162 x 100 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Faith, 2017
Technique mixte sur toile
73 x 146 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Forsaken, 2017
Technique mixte sur toile
92 x 73 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
In the end there will be no end, 2017
Technique mixte sur toile
96 x 70 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Memories of Failure, 2017
Technique mixte sur toile
130 x 130 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Miscarry, 2017
Technique mixte sur toile
81 x 114 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Nameless, 2017
Technique mixte sur toile
114 x 81 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Nor God nor Redemption, 2017
Technique mixte sur toile
116 x 89 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Our Words, 2017
Technique mixte sur toile
89 x 89 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Pronounce this in Silence, 2017
Technique mixte sur toile
116 x 81 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Salvage Catalogue

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
The Inviolable, 2017
Technique mixte sur toile
116 x 100 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
The Residue of Arrogance, 2017
Technique mixte sur toile
162 x 89 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
The Solitude of Endurance, 2017
Technique mixte sur toile
89 x 100 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
Unguarded, 2017
Technique mixte sur toile
162 x 89 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
We Find Ourselves, 2017
Technique mixte sur toile
116 x 116 cm

Vernissage d'Eddie Colla "Inviolable"
We Have Risen, 2017
Technique mixte sur toile
73 x 130 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Barbara Andreini
Location:
Galerie POS
49, rue d'Hauteville
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Poissonnière, Château d'Eau
France
Mobile : +33 (0)6 61 13 04 54
Internet Site : www.posdesign.fr
Description:
Du vendredi 20 au vendredi 28 avril, Barbara Andreini expose ses croquis à l'encre de Chine chez POS.
Pendant l'exposition, la galerie est ouverte tous les jours sauf le dimanche, de 13h30 à 20h.
Vernissage vendredi 21 avril jusqu'à 21h

Vernissage de Barbara Andreini

[18:00-21:00] Vernissage de Florence Tedeschi
Location:
Gallery 21 Dauphine
Gallery Twenty One
21, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 70 17 52 32
Mail : g21paris@icloud.com
Description:
du 17 au 18 avril 2017
Vernissage le vendredi 21 avril à partir de 18h

Florence Tedeschi, Une artiste au parcours singulier
Ses racines italiennes, alliées aux savoir-faire artisanaux de ses parents et grands-parents, sont des sources d'inspiration majeures pour Florence Tedeschi. Ses créations, entre design et art pictural, sont une ode à la musicalité et à la légèreté. L'élégance, la sensualité et la gaieté méditerranéennes de Florence Tedeschi ont été des moteurs essentiels à son processus créatif.
Elle s'est spécialisée dans l'art textile et sa capacité exceptionnelle d'assembler les matériaux s'est affirmée dans des recherches autour de la gravure traditionnelle et contemporaine, notamment à l'atelier du Petit Palais.
La technique originale de Florence réside dans l'exploitation d'une grande variété de techniques, qui se reflètent également dans sa peinture.
Ses créations, à dominante figurative, sont des constructions qui vibrent par le jeu subtil des lignes et des courbes. L'utilisation d'aplats cernés de noir favorise le dialogue entre les formes et les couleurs.
Elle crée des contrastes forts et émouvants, seuls capables d'exprimer ses émotions prises sur le vif.

Vernissage de Florence Tedeschi

[18:00-20:30] Vernissage de Jean Segalen et Dominique Morel
Location:
Espace Scipion
Accueil de l'APHP
13, rue Scipion
75005 Paris
M° Les Gobelins
France
Phone : +33 (0)1 40 27 44 51
Description:
du 21 avril au 4 mai 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Mara Fortunatovic "opus album"
Location:
Courbevoie
Courbevoie
92400 Courbevoie
M° Gares SNCF de Courbevoie et Bécon-les-Bruyères, Pont de Levallois - Bécon, Esplanade de la Défense, La Défense
France
Internet Site : www.ville-courbevoie.fr
Description:
Résidence du Pavillon des Indes

exposition de fin de résidence de Mara Fortunatovic les 22 et 23 avril et les 29 et 30 avril 2017 de 11 heures à 18 heures à la Résidence du Pavillon des Indes
vernissage le 21 avril à partir de 18 heures

Ne ratez pas cette occasion de venir (re)découvrir le travail de Mara effectué durant son passage au Pavillon des Indes en tant que seconde lauréate de la résidence à la Ville de Courbevoie d'octobre 2015 à avril 2017.

Mara a succédé à Sarah Derat 1ère lauréate de la Résidence d'artiste de Courbevoie d'octobre 2013 à avril 2015, à cette occasion son catalogue sera en vente au musée Roybet Fould ainsi que celui de Sarah.

Vernissage de Mara Fortunatovic "opus album"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Alpha & Omega"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
White Circle
Rue Blanche 32
www.whitecircle.xyz

Alpha & Omega, principium et finis.
Opening Friday 21 April from 6 pm till 9 pm

Artists include: Anna Dumitriu, Ryoichi Kurokawa, Jean-Benoît Lallement, Seung-Hwan Oh, Félicie d'Estienne d'Orves, Pinar Yoldas, Nick Ervinck, Jerry Galle, Sébastien Lacomblez, Felix Luque, Frederik De Wilde, Frederic Fourdinier, Pascal Haudressy.

On view: April 22 - June 15, 2017
Wed to Sat from 2pm > 6pm

During Art Brussels: Sunday 11 am - 7 pm

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le Monde à sa fenêtre"
Location:
Espace Manufacture
28, esplanade de la Manufacture
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Description:
Du 18 avril au 20 mai 2017
Vernissage le 21 avril à partir de 18h

Le Monde à sa fenêtre - exposition du photoclub Zoom 92130

Comme chaque année, les photographes de ZOOM 92130, club Photo d' Issy-les-Moulineaux, vous proposent une exposition pour partager leur vision du monde.

Exploration d'un environnement proche et intime, excursions vers des univers oniriques, évasions vers des contrées plus lointaines, venez parcourir un « Monde à sa fenêtre » aux accents poétiques et graphiques...

Vernissage de l'exposition "Le Monde à sa fenêtre"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tes mains dans mes chaussures 3 sur 3"
Location:
La Galerie de Noisy-le-Sec
Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec
1, rue Jean-Jaurès
93130 Noisy-le-Sec
M° RER E Noisy-le-Sec
France
Phone : +33 (0)1 49 42 67 17
Fax : +33 (0)1 48 46 10 70
Mail : info@lagalerie-cac-noisylesec.fr
Internet Site : lagalerie-cac-noisylesec.fr
Description:
du 24 septembre 2016 au 15 juillet 2017

Ouverture 3/3 : vendredi 21 avril de 18h à 21h

Curatrices : Vanessa Desclaux et Emilie Renard
Béatrice Balcou, Laëtitia Badaut Haussmann, Delphine Chapuis Schmitz, Hedwig Houben, Emmanuelle Lainé, Myriam Lefkowitz, Achim Lengerer, Violaine Lochu, Jean-Charles de Quillacq, Sébastien Rémy, Liv Schulman

Avec ce troisième et dernier volet de l'exposition "Tes mains dans mes chaussures", La Galerie poursuit une expérience sans finalité précise mais dont les effets sont tangibles.
Menée tout au long d'une année sous la forme d'un lent morphing, l'exposition s'étend dans tous les recoins du centre d'art et génère des révolutions délicates au sein même de l'institution : elle agit sur nos manières d'accompagner les artistes dans leur travail, d'impliquer les publics dans des projets d'artistes en y apportant son expérience et de faire que ce qui s'anime à l'intérieur devienne perceptible de l'extérieur.
Nous faisons le pari qu'au cours de cette année, les transformations lentes que nous avons opérées ne sont pas des déplacements éphémères destinés à prendre fin pour revenir à leur point de départ. Ces transformations soulignent la volonté pour l'institution et pour toutes celles et tous ceux qui la produisent et la traversent d'affirmer de nouvelles pratiques d'émancipation.

Avec le soutien de l'Adagp - La culture avec la copie privée, du British Council, de la FNAGP, du Goethe-Institut, de Perspektive et de Wallonie-Bruxelles International.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition de Bom.K "Effets secondaires"
Location:
Galerie Itinerrance
24 bis, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 16 62
Mail : contact@itinerrance.fr
Internet Site : www.itinerrance.fr
Description:
21 avril 2017 au 20 mai 2017
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h

La Galerie Itinerrance est fière de vous présenter "Effets Secondaires", la nouvelle exposition de Bom.K.

Pour l'occasion, cet artiste français qui s'est d'abord fait connaître par le graffiti a mis à profit toute sa dextérité pour renouveler son travail. Bom.K nous présente ses nouvelles toiles dans la continuité de son oeuvre, qu'il décline selon plusieurs thèmes tels que "Aérotik", "Chair sous tissu et harmonie", "Klown Ghetto", "Natural Proximity" ou encore "Magicien Ose". Son public reconnaîtra certains sujets déjà abordés et aura l'occasion de découvrir les nouvelles directions qu'il a explorées pour cette exposition. L'artiste a aussi décidé de poursuivre son travail en volume avec une installations et des sculptures.

Par son titre "Effets Secondaires" fait à la fois référence à la multitude d'interprétations que l'on peut avoir face à une oeuvre mais aussi aux conséquences de la surconsommation et de l'épuisement des ressources naturelles.

Par le grand nombre d'oeuvres présentées, Bom.K nous invite à nous balader dans son imaginaire, nous laissant libre d'interpréter ses peintures et de rêver.

Bom.K a investi dans cette exposition toute sa technique et son savoir-faire, tout en prenant le risque de renouveler son travail. Il touche ainsi du bout des doigts l'idée d'un rendu sur sa peinture permettant une transition certaine. Son public reconnaîtra certains thèmes déjà abordés auparavant et découvrira de nouvelles directions empruntées spécialement pour cette exposition pour laquelle il a créées un grand nombre d'oeuvres, passant également par l'installation et le volume.

Cette exposition, il décidera de l'appeler « Effets Secondaires ». D'une part, en référence aux sensations et/ou à l'effet de surprise que nous pouvons éprouver face à une oeuvre d'art dont nous avons enfin réussi à saisir le sens après en avoir premièrement apprécié la technique et le thème.

D'autre part, en référence à une oeuvre en bois portant le même nom et traitant du sujet de la surconsommation, de l'épuisement des ressources naturelles, nous amenant ainsi à réfléchir sur l'avenir. Il abordera également d'autres thèmes comme « Chair sous tissu et harmonie », un sujet cher à l'artiste qui nous dévoile, avec la finesse qu'on lui connaît, un rêve surréaliste où la matière défie les lois de la gravité avec un inquiétant sens des disproportions. Nous découvrirons également « Klown Ghetto », cette nouvelle série représentant un troublant cocktail de pitreries et de cynisme par l'humour caustique de ses clowns modernes se distinguant de ce qu'on connaissait jusqu'à présent de son univers. Enfin d'autres thèmes plus graves seront abordés dont notamment le souhait d'une prise de conscience écologique et politique ou encore la représentation d'une protection quelque peu funeste.

Dans l'ensemble, une ballade directement connectée à l'imaginaire de Bom.K. Ballade qu'il nous offre, nous laissant interpréter à notre guise et surtout déambuler par nos corps et nos esprits, rêvant ainsi à notre tour.

Vernissage de l'exposition de Bom.K "Effets secondaires"
PROTECTION #1

Vernissage de l'exposition de Bom.K "Effets secondaires"
STREET FIGHTER

Vernissage de l'exposition de Bom.K "Effets secondaires"
CYCLE

[18:00-22:00] Vernissage de la Biennale de Gentilly
Location:
Gentilly
Gentilly
94250 Gentilly
M° RER B Gentilly
France
Internet Site : www.ville-gentilly.fr
Description:
ancien collège Pierre Curie
25, rue Jean-Louis

du 22 au 30 avril

[18:00] Vernissage du festival "Do D!sturb"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Le festival créatif et impertinent

21 - 23 avril 2017

Pour sa 3ème édition, le festival DO DISTURB remet à nouveau le Palais de Tokyo en effervescence, de jour comme de nuit, les 21, 22 et 23 avril 2017.

Au programme de cette édition figurent plus de 40 propositions au croisement de la danse, de la performance, du théâtre et de la musique : des créations nouvelles, des pièces inédites en France ainsi que des performances revisitées pour l'occasion.
DO DISTURB poursuit cette année encore sa politique d'invitation à des partenaires culturels en France et à l'international. Après avoir, pour sa première édition, collaboré avec de grandes institutions comme le MoMA PS1 ou la Tate Modern et, pour sa seconde édition, avec des écoles d'art françaises et étrangères, DO DISTURB propose cette année une collaboration avec quelques-uns des festivals de performance et de spectacle vivant les plus dynamiques dans le monde :
Actoral (Marseille, France) invite Miet Warlop, Thomas Mailandaer et Alexander Vantournhout
Camping - CND Centre national de la danse (Paris, Pantin, Lyon - France) invite Lorenzo de Angelis
Dias Da Dança (Porto, Matosinhos, Gaia - Portugal) invite Jonathan Uliel Saldanha
Santarcangelo Festival Internazionale del Teatro in Piazza (Italie) invite Silvia Gribaudi et Francesca Grilli
TBA Festival - Time-Based Art Festival (Portland, États-Unis) invite Dorothée Munyaneza & Holland Andrews
Nuits sonores (Lyon, France) fête ses 15 ans du 23 au 28 mai 2017.
Carte Blanche à Nuits sonores x Mutante, avec Calling Marian, Portable (Live), Veronica Vasicka et Powell.
Rendez-vous samedi 22 avril de 23 h à 06 h.

En parallèle de cette invitation faite aux festivals, le Palais de Tokyo convie des artistes français et étrangers à créer et présenter leurs idées et projets les plus ardents :
aalliicceelleessccaannnnee&soonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii, Alex Baczynski-Jenkins, Rochdi Belgasmi, Jacopo Belloni, Julie Béna, Rotten Bliss, Eglè Budvytytè, Benedetto Bufalino, Boris Dambly (RE:c), Laurent Goldring, Piero Golia, Célia Gondol, Severin Guelpa, Jacopo Miliani, Musarc, Simon Pfeffel, Nicolas Puyjalon, Rottenbliss, Lara Schnitger, Pablo Tomek, Naama Tsabar, Studio Dennis Vanderbroeck, John Wood and Paul, Harrison, Tori Wranes.

Vernissage du festival "Do D!sturb"

[18:30-21:00] Vernissage d'Eustachy Kossakowski "6 mètres avant Paris"
Location:
Mac/Val
Musée d'art contemporain du Val-de-Marne
Place de la Libération
Boite Postale 147
94400 Vitry-sur-Seine Cédex
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 64 20
Fax : +33 (0)1 30 83 64 30
Mail : contact@macval.fr
Internet Site : www.macval.fr
Description:
Vernissage d'Eustachy Kossakowski "6 mètres avant Paris"

Exposition d'Eustachy Kossakowski du 22 avril au 28 mai 2017

Photoreporter en Pologne à partir de 1957, Eustachy Kossakowski émigre à Paris en 1970 et se tourne vers une photographie plus objective. Peu après son arrivée en France, en 1971, pendant quelques mois, Eustachy Kossakowski (Varsovie, 1925 - Paris, 2001) suit à pied la frontière indécise qui sépare Paris de ses banlieues. Un à un, il fixe sur la pellicule les 157 panneaux qui entourent la ville à son entrée, sur sa limite administrative, aux points de convergence des rues de la banlieue et des rues parisiennes. Ces panneaux sont tous photographiés de face, centrés et à six mètres de distance. Cette règle stricte, éliminant toute volonté esthétisante, révèle une réalité changeante et hasardeuse, et donne à voir une vue singulière sur Paris.

157 clichés de la collection du Musée Nicéphore Niépce
Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris
En partenariat avec l'Institut Polonais de Paris


« Nos jambes étaient plantées dans les banlieues, mais nos regards touchaient légèrement Paris dans la lentille de l'appareil et s'y laissaient aller »

Anka Ptaszkowska [1]

Paris, PARIS ! Comme une terre promise, comme le graal, pour ceux qui fuyant leur terre natale élisent une nouvelle vie. Tel est le sens de l'oeuvre magistrale de d'Eustachy Kossakowski, conceptuelle et néanmoins terriblement sensible, poignante. En effet, avec son épouse Anka, le photographe quitte la Pologne en 1970 et décide de s'installer à Paris, ville rêvée et fantasmée.
Cette longue approche pour en être, pour y vivre se traduit dans ses 157 prises de vue, toutes élaborées avec un même système, à exactement 6 mètres d'éloignement de sa frontière, à une distance qui permet d'envisager et de faire de chaque panneau d'entrée de (La) ville le sujet de l'image et de l'oeuvre : un programme, un espoir, une joie, une crainte. Que recouvrent ces 6 mètres, telle une distance infranchissable, l'espace du respect, le frisson de l'aventure, la peur de la déception ?
Ces panneaux directionnels dessinent tout au long des cimaises d'exposition comme un mur de séparation, de protection qui aujourd'hui résonne curieusement à nous.
À l'heure où Paris devient pour tant de réfugiés une terre d'asile, à l'heure où la Ville tente des expériences pour faire face, à l'heure ou tant craignent l'arrivée de ceux venus d'ailleurs, les 45 ans de distance se réduisent à une peau de chagrin.
Le MAC VAL, à quelques mètres de Paris, est infiniment heureux de présenter, à l'occasion du Mois de la photo du Grand Paris, cette oeuvre emblématique, universelle et hélas intemporelle, qui, dans ce musée de la proche banlieue parisienne, dont toute l'histoire a été de créer sur son territoire une présence singulière et originale. Car le Grand Paris est en marche, bientôt les panneaux et les murs tomberont.

Commissariat Frank Lamy
Assisté de Julien Blanpied

[1] Anka Ptaszkowska : photoreporter en Pologne à partir de 1957, Eustachy Kossakowski émigre à Paris en 1970 et se tourne vers une photographie plus objective. À partir des années 1980 son travail explore la question de la lumière en tant qu'objet (Lumières de Chartres, Pompéi). Il partagea les dernières années de sa vie entre la France, l'Italie et la Pologne.
Peu après son arrivée en France, en 1971, pendant quelques mois, Eustachy Kossakowski (Varsovie, 1925 - Paris, 2001) suit à pied la frontière indécise qui sépare Paris de ses banlieues. Un à un, il fixe sur la pellicule les 157 panneaux qui entourent la ville à son entrée, sur sa limite administrative, aux points de convergence des rues de la banlieue et des rues parisiennes. Ces panneaux sont tous photographiés de face, centrés et à six mètres de distance. Cette règle stricte, éliminant toute volonté esthétisante, révèle une réalité changeante et hasardeuse, et donne à voir une vue singulière sur Paris.

Vernissage d'Eustachy Kossakowski "6 mètres avant Paris"
Eustachy Kossakovski, 6 mètres avant Paris, 1972
159 épreuves photographiques 40 x 50 cm sur papier baryté gélatino-argentique, tirées en 2004 au Musée Niépce à partir des négatifs originaux d'E. Kossakowski (Musée d'Art Moderne de Varsovie).
Collection Musée Nicéphore Niépce Ville de Chalon-sur-Saône
©Photo : Anka Ptaszkowska

A l'heure où Paris devient pour tant de réfugiés une terre d'asile, à l'heure où la Ville tente des expériences pour faire face, à l'heure ou tant craignent l'arrivée de ceux venus d'ailleurs, les 45 ans de distance se réduisent à une peau de chagrin. Le MAC VAL, à quelques mètres de Paris, est infiniment heureux de présenter, à l'occasion du Mois de la photo du Grand Paris, cette œuvre emblématique, universelle et hélas intemporelle, qui, dans ce musée de la proche banlieue parisienne, dont toute l'histoire a été de créer sur son territoire une présence singulière et originale. Car le Grand Paris est en marche, bientôt les panneaux et les murs tomberont.

Texte de Alexia Fabre, conservatrice du MAC VAL

Vernissage d'Eustachy Kossakowski "6 mètres avant Paris"
Eustachy Kossakovski, 6 mètres avant Paris, 1972
159 épreuves photographiques 40 x 50 cm sur papier baryté gélatino-argentique, tirées en 2004 au Musée Niépce à partir des négatifs originaux d'E. Kossakovski (Musée d'Art Moderne de Varsovie).
Collection Musée Nicéphore Niépce Ville de Chalon-sur-Saône
©Photo : Anka Ptaszkowska

[18:30-21:00] Vernissage de Loïc Mesnage "Dé-paysages"
Location:
Les Réservoirs
2, rue des réservoirs
78520 Limay
M° Gare SNCF Limay
France
Mail : e.joly@ville-limay.fr
Internet Site : lesreservoirs.free.fr
Description:
Médiathèque de Limay
8 avenue du Président Wilson
78520 Limay
01 34 97 27 35
http://mediatheque.ville-limay.fr

Exposition proposée par l'École municipale d'arts plastiques
du 20 avril au 3 mai 2017 à la médiathèque de Limay.

Le centre d'exposition les Réservoirs fête ses vingt années de programmation. Cet anniversaire appelle une série d'évènements inédits. Ils s'inscrivent toutefois dans la continuité des manifestations passées. En 2009, l'EMAP invitait Nicolas Maldague, peintre et graveur, à exposer aux Réservoirs une série d'œuvres en résonance poétique avec la production de Loïc Mesnage, atypique élève de l'EMAP dont la spontanéité plastique était "indemne de culture artistique" au sens où l'entendait Jean Dubuffet.

Loïc Mesnage fréquente toujours l'atelier de peinture de l'EMAP. Aujourd'hui, sa peinture révèle un intérêt pour le paysage. La spontanéité étant sa règle de travail, matières formes et couleurs sont convoquées sans autre discours pour être triturées et agencées au gré d'une déambulation intellectuelle dont l'aboutissement est le déploiement des cartes mentales d'un voyageur immobile œuvrant habilement du dynamisme des points fixes.

Commissariat de l'exposition Richard Penloup

Vernissage de Loïc Mesnage "Dé-paysages"
"sans titre" (détail) acrylique sur papier - Loïc Mesnage - © 2017

[18:30-21:00] Vernissage de Nikos Aliagas "L'épreuve du temps"
Location:
Maison de la Photographie de Lille
28, rue Pierre Legrand
59800 Lille
M° Gare SNCF de Lille-Flandres
France
Phone : +33 (0)3 20 05 29 29
Mail : bureau@maisonphoto.com
Internet Site : www.maisonphoto.com
Description:
Vernissage de Nikos Aliagas "L'épreuve du temps"

[18:30-21:00] Vernissage de Ronan Barrot
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
21 avril - 31 mai 2017
les mercredis et samedis de 14h à 19h et les jeudis et vendredis de 16h à 19h

Dans ce très beau tableau, Le pont, où une enfant marche seule à la nuit tombée, avec cette grande douceur dans le visage, et ce petit recoin de peur que je crois y lire. On pourrait dire que Barrot y figure un axiome de l'âme ; depuis cette enfant, il peint le moment anxieux de notre chemin, les troubles de la solitude, notre fermeté silencieuse, angoissée. Il résume la longue maraude de nos vies, seulette et songeuse.

Si de tels tableaux laissent une si profonde impression de vérité, j'ai l'intuition qu'ils le doivent à l'élan où ils furent peints, comme si parti d'une vive conviction, mais obscure, imprécise, une direction à suivre, une pensée large et vague, un passe-partout, le peintre, de geste en geste, de décision en décision, précisait sa pensée, non pas à la manière d'une analyse qui élucide ou d'une théorie qui explique, mais comme une lanterne qu'on soulève. Ainsi, par la série des innombrables gestes qui peignirent Le pont, une conviction s'est déployée. Une manifestation s'est irréversiblement mise en branle, et voilà pourquoi ce que le peintre sait, seule la peinture le lui apprend ; elle l'entraîne dans une longue suite de tout petits décrets, de minuscules ordonnances qui, sur l'instant, ne semblent rien d'autre que des coups de pinceau, mais où la toile prend naissance et se développe. « Eric Vuillard - Construire un feu ‒ L'art de Ronan Barrot »

Finissage musical de l'exposition mercredi 31 mai à 20h
Avec le violoniste David Grimal
Au programme Bach/Bartók

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Ensemble c'est mieux..."
Location:
Espace culturel de l'Acerma
Quai des Lunes
22, quai de la Loire
75019 Paris
M° Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 48 24 98 16
Fax : +33 (0)1 48 24 98 16
Mail : acermalin@gmail.com
Internet Site : www.acerma.org
Description:
Le collectif Start's réunit une dizaine d'élèves qui se sont rencontrés, rue de Sévigné dans le Marais, au cours de dessin de Sarah Verstraeten, dans le cadre des ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris.
Start's vous présente, sur le thème « Mouvements », les créations de ses membres, graines d'artistes très divers et de tous horizons, unis par l'amitié et l'amour des arts.
Dessins, peintures, collages seront au rendez-vous. Toutes techniques confondues : aquarelle, acrylique, craie, encre, fusain, gouache, papiers ou encore pastel.

Exposition du 21 avril au 4 mai 2017
Vernissage le vendredi 21 avril à partir de 18h30

Vernissage de l'exposition "Ensemble c'est mieux..."

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Tous, des sang-mêlés"
Location:
Mac/Val
Musée d'art contemporain du Val-de-Marne
Place de la Libération
Boite Postale 147
94400 Vitry-sur-Seine Cédex
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 64 20
Fax : +33 (0)1 30 83 64 30
Mail : contact@macval.fr
Internet Site : www.macval.fr
Description:
Exposition collective du 22 avril au 3 septembre 2017

Dès le 22 avril 2017, le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne présente « Tous, des sang-mêlés », une exposition collective qui propose d'explorer une notion tout aussi universelle que brûlante : l'identité culturelle. Cette proposition originale n'est pas sans faire écho à d'autres pistes de réflexion développées au MAC VAL depuis quelques années.

Cette exposition réunit une centaine d'œuvres d'une soixantaine d'artistes internationaux autour de déconstructions et mises en question des identités culturelles. Comment se construit-on par rapport à la langue, au territoire, à la famille, à l'Histoire et sa narration, aux stéréotypes ?

« Tous, des sang-mêlés » met en espace des éléments d'un terrain du commun, où les altérités se déploient ensemble et en regard les unes des autres.
Une exposition qui s'ancre dans l'actualité, autour de questionnements qui agitent le monde !

Avec les œuvres de :
Soufiane Ababri, Mathieu Kleyebe Abonnenc, Lawrence Abu Hamdan, Adam Adach, Nirveda Alleck, Francis Alÿs, Giulia Andreani, Fayçal Baghriche, Sammy Baloji, Raphaël Barontini, Taysir Batniji, Sylvie Blocher, Martin Bureau, Ali Cherri, Claire Fontaine, Steven Cohen, Bady Dalloul, Jonathas De Andrade, Morgane Denzler, Jimmie Durham, Ninar Esber, Esther Ferrer, Karim Ghelloussi, Marco Godinho, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Mona Hatoum, Maryam Jafri, Katia Kameli, Jason Karaïndros, Bouchra Khalili, Kimsooja, Kapwani Kiwanga, Will Kwan, Lawrence Lemaoana, Mehryl Levisse, Violaine Lochu, Melanie Manchot, Lahouari Mohammed Bakir, Kent Monkman, Malik Nejmi, Nguyen Trinh Thi, Otobong Nkanga, Harold Offeh, Daniela Ortiz, Alicia Paz, Adrian Piper, Présence Panchounette, Pushpamala N, Athi-Patra Ruga, Zineb Sedira, Yinka Shonibare MBE, Société Réaliste, Tsuneko Taniuchi, Erwan Venn, James Webb, Sue Williamson, Chen Zhen.

http://www.macval.fr/francais/expositions-temporaires/tous-des-sang-meles

Vernissage de l'exposition collective "Tous, des sang-mêlés"




[19:00] Vernissage de Gefso Papadaki "NOSTALGIE"
Location:
Melkart Gallery
3, rue Blondel
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis
France
Mail : info@melkartgallery.com
Internet Site : www.melkartgallery.com
Description:
du 19 avril au 3 mai
du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous

La Géographie de la Nostalgie dans l'oeuvre de Gefso Papadaki

La pensée d'un homme est avant tout sa nostalgie
Albert Camus

En insistant dans sa course perpétuelle dans un lieu plein de couches tendres de poésie et fouillant les souvenirs d' une géographie humaine personnelle et fragile, Gefso Papadaki conçoit une nouvelle planète lointaine mais intime au-dessus de laquelle se berce tendrement une petite phrase d'Antoine de Saint-Exupéry: "La nostalgie c'est le désir d'on ne sait quoi...".

Les oeuvres de la série "Nostalgie", dont la plupart sont présentées pour la première fois à Paris, puisent leur inspiration dans des vers de grands poètes Grecs et mobilisent avec une adresse harmonieuse, une hardiesse de couleurs nature acryliques tangibles, des effacements vigoureux, des formes instrumentales abstraites et des attaques de matière tridimensionnelles sur les canevas en s'intégrant dans la langue primaire connue et l'alphabet fondamental et des symboles dont le peindre se sert.

Les univers palimpsestes fragmentés des vers et des instants, les empreintes indélébiles des rencontres les plus illustres et des séparations les plus douloureuses, les lettres mortes de promesses et les pays perdus des désirs, suivant le cycle imaginaire de la vie et de l'amour et en choisissant le voyage perpétuel comme une condition propre et figurée d'existence, s'appuient sur la parole perspicace et tendre d'Emile Michel Cioran: "L'obsession de l'ailleurs c'est l'impossibilité de l'instant; et cette impossibilité est la nostalgie même".

En évitant la description figurative et choisissant l'abstraction, en lisant entre les lignes, cherchant le parfum persistant et le distillat dense des vers, Gefso Papadaki plonge un regard introspectif dans les gisements antiques de la beauté, et le regret de la sagesse postérieure de l'oeuvre de Cavafis ("Car devenu sage...", "Fais tes adieux à Alexandrie qui s'éloigne", "Gris", elle cherche la jeunesse perdue en poursuivant la mélancolie native de Kariotakis ("L'éveil de la jeunesse"), elle déroule l'invisible fil d'argent d'une certaine communication possible (Ritsos "Deux mondes sur une corde d'argent"), elle marche seule vers le "Champ pas fauché" d'Odysséas Elytis et vers l'arrière pays doux de Titos Patrikios ("Les deux tabourets"), elle plonge dans le crépuscule étrange et soulageant de "Nostalgie immense" de Tassos Livaditis, et elle émerge elle émerge au large, dans la barque salutaire de ce qui a autrefois existé.

En composant adroitement les demi-tons mineurs du Temps et de Sentiment introverti, en mobilisant des compositions diagonales vigoureuses où le silense du blanc s'entretient avec des roses opalin, des verts solides et des rouges de sang, en reconstituant organiquement les fragments du temps impitoyable et de la matière restante, en évoquant les coordonées imaginaires des pays éternels et de la mémoire inextinguible qu'elle même a écoutée et sauvée, Gefso Papadaki dessine un champ organique, peint et vécu à la fois lyrique et puissant et fuyant en même temps.

En nous rappelant que la nostalgie est le refus du temps qui ose passer, en nous laissant en arrière. 1

Mais en nous assurant tout de même, que la nostalgie est le combustible fondamental pour le temps qui nous reste à vivre.

Iris Kritikou
Μarch 2017

1. Sylvain Tesson: "La nostalgie, c'est être indigné que le temps ose passer sans nous."

Text traduit par Mary Galani- Criticou

Vernissage de Gefso Papadaki "NOSTALGIE"

[19:30-21:00] Vernissage de Yachiyo Sako "Manga et Patchinko"
Location:
Galerie Keller
13, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 72 49
Mobile : +33 (0)6 68 22 46 97
Fax : +33 (0)1 43 57 72 49
Mail : galeriekeller@free.fr
Internet Site : www.galerie-keller.com
Description:
du 13 avril au 13 mai

[19:30] Vernissage de l'exposition Pølar
Location:
Le Pavillon des Canaux
39, quai de la Loire
75019 Paris
M° Laumière, Crimée
France
Phone : +33 (0)1 73 71 82 90
Mail : contact@pavillondescanaux.com
Internet Site : www.pavillondescanaux.com
Description:
PØLAR Festival - 19 au 29 avril - Les cultures nordiques à Paris

MUSIQUE - CINEMA - EXPOSITIONS - LIFESTYLE
Norvège - Islande - Suède - Danemark - Finlande - Groenland

Vernissage de l'exposition : 'The Color of My Blues' et 'Firefly' par Clémence Elman et Alexandra Quaade Del Campo

Venez découvrir les expositions photographiques de Clémence Elman et Alexandra Quaade del Campo, rendant hommage au corps féminin, à la jeunesse et aux paysages scandinaves.

'The Color of My Blues' - Clémence Elman
Cette série est un hommage au corps féminin. Dans la lumière bleue danoise, quelque part au large de Copenhague, sous la mer Baltique, c'est la fin de l'été, et, d'une certaine manière, c'est l'heure pour un peu de poésie. Apaisée par le bord de mer, Clémence savoure ma solitude et capture ici le flottement d'un corps dans une immensité. Après avoir obtenu son diplôme en Sciences Politiques, Clémence Elman s'installe à Berlin pour étudier la photographie. Elle est en ce moment basée à Paris. Elle s'inscrit dans une tradition photographique entre le documentaire et l'intimiste.

'Firefly' - Alexandra Quaade Del Campo
Alexandra est une photographe danoise de 23 ans qui vit entre Copenhague et Berlin où elle étudie actuellement la photographie et les arts. Documentant sa vie quotidienne dans la série suivante 'Firefly', elle crée un univers vivant explorant la jeunesse telle qu'elle la vit. Avec une caméra tournée vers ses amis, ils deviennent les personnages principaux d'une histoire de liberté, d'amour, de perte et de tout ce qu'il y a entre. Les moments intimes sont rassemblés et combinés avec des paysages romantiques et des néons durs, donnant un sentiment de nostalgie douce-amère.

Vernissage de l'exposition Pølar





[20:30] Concert de Bob Dylan
Location:
La Seine Musicale
1, Cours de l'Île Seguin
92100 Boulogne-Billancourt
M° Pont de Sèvres, T2 Brimborion
France
Phone : +33 (0)1 74 34 53 54
Mail : contact@laseinemusicale.com
Internet Site : www.laseinemusicale.com
Description:
Concert de Bob Dylan

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés