Tuesday, May 2, 2017
Public Access


Category:
Category: All

02
May 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Internet Site : www.fondationcusto​dia.fr
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24.5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-20:00] Vernissage : 16 oeuvres d'enfants hospitalisés
Description:
Columbus Café & Co, 21 rue Soufflot, 75005 Paris

Vernissage le mardi 02 mai à partir de 14h

Columbus Café & Co accueille 16 oeuvres d'enfants hospitalisés dans deux coffee shops parisiens :
- Columbus Café & Co
40 rue de Chateaudun 75009 Paris
4 oeuvres en mai et 4 autres oeuvres en juin
- Columbus Café & Co
21 rue Soufflot, 75005 Paris
4 oeuvres en mai et 4 autres oeuvres en juin

Une initiative de Columbus Artistes & Co en partenariat avec l'association Laurette Fugain et l'Hôpital Trousseau Paris.

Les expositions rassembleront 16 oeuvres d'enfants hospitalisés au service d'hémato-oncologie pédiatrique de l'Hôpital Trousseau, réalisées dans le cadre d'ateliers soutenus par l'association Laurette Fugain, créée en septembre 2002 et qui lutte contre la leucémie. L'objectif est de mettre en lumière la valeur ajoutée et la pertinence d'une démarche de création artistique pour les enfants hospitalisés.

Coline Massicot - Attachée de presse
09 81 05 51 57 | comnyou1@gmail.com
Agence Com N You - 81 rue Saint-Maur 75011 Paris
agencecomnyou.com

>> communiqué

Vernissage : 16 oeuvres d'enfants hospitalisés


[15:00-18:00] Vernissage presse de l'exposition "R 2 JEUX" du Village des Créateurs
Location:
Galerie Joyce
168-173, galerie de Valois
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal
France
Phone : +33 (0)1 40 15 03 72
Mail : ParisGallery@joyce.com
Internet Site : www.joyce.com/art/
Description:
A l'occasion des D'Days, la galerie Joyce Paris devient une véritable aire de jeu. Sous l'impulsion du Village des Créateurs.

Exposition design et mode par le Village des Créateurs

Scénographie : Christelle Mora et Vincent Rousseau, designer de ROVT

Du samedi 29 avril au jeudi 11 mai 2017
Vernissage : mardi 2 mai dès 18h
Accueil Presse : mardi 2 mai dès 15h

Contacts Presse :
Agence 14 Septembre : Julien Mansanet julienmansanet@14septembre.fr T +33 4 78 69 30 95 M + 33 6 17 98 43 27
Village des Créateurs Delphine Joly rp@villagedescreateurs.com / 04 78 27 37 21

Transformée en véritable terrain de jeux à l'occasion des D'Days, la galerie Joyce invite pour sa 8ème exposition, designers et créateurs du Village des Créateurs pour une partie à XIII !

Entre square réinterprété pour réveiller notre regard d'enfant et jeux de miroirs, la scénographie ludique et interactive invite le visiteurs à franchir le "1er niveau" à la frontière avec le jeu vidéo.

Lieu de rencontre, d'intéraction et de transversalité, le Village des Créateurs fédère à Lyon une pluralité de personnalités, de sensibilités et d'expressions variées.

Jeux de lignes, jeux de matières et de formes, jeu de bascule, jeu de reflet, jeu de superposition, jeu de couleurs, les designers se jouent des codes et puisent dans l'imaginaire collectif l'essence même de la fonction, pour proposer des pièces inattendues, ludiques ou détournées.

Un clin d'oeil à la détente et à la douceur de vivre, pour s'extraire du réel et retrouver, le temps d'une partie, notre insouciance.

Avec les créations de plus de 20 designers et créateurs.

Vernissage de l'exposition "R 2 JEUX" du Village des Créateurs




[17:00] Vernissage presse de l'exposition Kartell
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Vernissage de l'exposition Kartell





[18:00-21:00] Cycle "Le rayon vert" - Vernissage de Maéva Tchibinda
Location:
Atelier Annette Huster
Prépa grandes écoles d'Art
4 ter, passage Josset
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 43 55 76 41
Mobile : +33 (0)6 44 89 53 29
Mail : annette@huster.org
Internet Site : www.annettehuster.com
Description:
Cycle "Le rayon vert"
exposition des travaux d'anciens élèves

du 4 au 10 mai

[18:00-21:00] Vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
LE SALON DES TOILES DU PRINTEMPS 2017

Du 28 AVRIL au 11 MAI 2017
Vernissage mardi 02 MAI 18h à 21h

avec :
DAPO
NANOU
MIKAEL LAZARE
ROUCHON
DANNIE LAUNAY
GERARD BATY
MICHEL TONG
BERNARD PINEAU
SARAH ROCH

[18:00-21:00] Vernissage d'Alissa Grün
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
du 2 au 8 mai

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition atelier d'artistes peintres
Location:
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 42 45 59 64
Mail : contact@espacebeaurepaire.com
Internet Site : www.espacebeaurepaire.com
Description:
Exposition atelier d'artistes peintres
Acrylique, huile, pigments, collages, sur toile et bois

Anke WALTER DELEFOSSE, Jocelyne HERY, Corinne NICOLAS, Annie VIGARELLO

- 4 femmes artistes peintres, membres de l'association « 3 rues plus loin » de Ménilmontant - Belleville
- 4 femmes artistes qui créent ensemble depuis 2002. Le travail de chacune enrichit l'univers de l'autre
- 4 femmes artistes qui exposent régulièrement en association ou individuellement

Du mardi 2 au dimanche 7 mai 2017
Tous les jours de 12h à 20h
Vernissage sur invitation mardi 2 mai à partir de 18h
Clôture dimanche 7 mai à partir de 17h

Contact :
Annie VIGARELLO : vigarello@noos.fr
Anke WALTER DELEFOSSE : ankewalter@hotmail.fr
Jocelyne HERY : jocelynehery@sfr.fr
Corinne NICOLAS : c.nicotiber@gmail.com

Vernissage d'exposition atelier d'artistes peintres

[18:00-21:00] Vernissage de Philippe Apeloig
Location:
Galerie de Sèvres - Cité de la céramique, à Paris
Galerie de Sèvres à Paris
4, place André Malraux
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 40 20
Fax : +33 (0)1 42 61 40 54
Mail : galerie@sevresciteceramique.fr
Internet Site : www.sevresciteceramique.fr
Description:
Du 3 mai au 29 juillet 2017
Vernissage le 2 mai à partir de 18h

Pour l'ouverture des D'Days et jusqu'au 29 juillet 2017, les créations de Philippe Apeloig à Sèvres sont présentées à la galerie de Sèvres, à Paris.
Le vernissage a lieu le 2 mai à partir de 18h.

Le graphiste Philippe Apeloig a été invité par Sèvres à créer une série de compositions sur porcelaine.
Pour son exposition à la galerie de Sèvres à Paris, il a élaboré trois motifs, "Galaxie", "Tourbillon" et "Paille". Signes typographiques de ponctuation qui créent des effets de trames. L'accumulation, la répétition et la superposition des traits et des points forment des mouvements dans l'espace qui révèlent des constellations, des vagues, des spirales, des éparpillements. Les compositions sont appliquées en doré sur de la porcelaine blanche ou sur fond bleu de Sèvres. La lumière s'y réverbère, y apporte vibration et éclat et participe au mouvement de la composition.
Les artisans de la Manufacture ont restitué ces décors sur Diane, un service emblématique de Sèvres.
Les pièces exposées sont accompagnées des dessins de Philippe Apeloig, imprimés sur les papiers de la marque japonaise Awagami.

Philippe Apeloig est né à Paris en 1962. Il étudie à l'École supérieure des arts appliqués Duperré et à l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad). Au début des années 80, il effectue deux stages à Amsterdam dans le studio Total Design où il s'intéresse particulièrement à la typographie. En 1985, il est engagé comme graphiste par le Musée d'Orsay où il met en œuvre l'identité visuelle conçue par Bruno Monguzzi et Jean Widmer, et il signe, entre autres, l'affiche de l'exposition «Chicago, naissance d'une métropole». En 1988, il part à Los Angeles travailler avec April Greiman, pionnière du design digital. En 1993, il est pensionnaire à Villa Médicis à Rome où il s'exerce au dessin de lettres. De ce travail, il obtient le Gold Award décerné par le Tokyo Type Director Club en 1995.
En 1998, Philippe Apeloig s'installe aux États-Unis pendant cinq ans. Professeur à RISD (Rhode Island School of Design), puis au Maryland Institute College of Art de Baltimore, il est recruté Full time faculty par la Cooper Union School of Art de New York, où il occupe aussi la position de conservateur du Herb Lubalin Study Center of Design and Typography.
Il devient le directeur artistique du Musée du Louvre de 2003 à 2007. Philippe Apeloig a créé les logotypes des Musées de France, du Musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris, de l'IUAV (Istituto Universitario di Architettura di Venezia) à Venise, du Théâtre du Châtelet, du Louvre Abu Dhabi, de la marque Puiforcat... En 2013, il réalise le visuel du Saut Hermès au Grand Palais à Paris. La Maison Hermès lui confie également le soin d'imaginer un carré de soie célébrant le centenaire de la naissance de Roland Barthes en 2015.
Actuellement il réalise l'identité visuelle et la signalétique du Louvre Abu Dhabi en collaboration avec les Ateliers Jean Nouvel.

En 2013, le musée des Arts décoratifs à Paris lui a consacré sa première importante rétrospective : 30 ans d'une carrière qu'il a mis pareillement en scène dans un livre, intitulé « Typorama », publié à cette occasion. En 2015, le Stedelijk Museum d'Amsterdam a présenté une sélection des affiches typographique de Philippe Apeloig dans l'exposition monographique intitulée «Using Type». À l'été 2017, la Ginza Graphic Gallery (GGG) de Tokyo présentera une exposition de ses dernières créations graphiques.

Vernissage de Philippe Apeloig

Vernissage de Philippe Apeloig

Vernissage de Philippe Apeloig

Vernissage de Philippe Apeloig

Vernissage de Philippe Apeloig

[18:00-21:00] Vernissage de Valerie Traan "The Cutlery Show"
Location:
IBU Gallery
166, galerie de Valois
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 60 06 41
Fax : +33 (0)1 42 60 05 31
Mail : cyril@ibugallery.fr
Internet Site : www.ibugallery.fr
Description:
The Cutlery Show
Une découverte des couverts
www.valerietraan.be

du 3 au 14 mai / vernissage le 2 mai
le mardi de 14h à 19h
du mercredi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h

Il n'y a rien de plus commun que les couverts que nous utilisons chaque jour:
fourchettes, cuillères, couteaux... Certains designers et artistes donnent une nouvelle vie, une nouvelle destination, une nouvelle beauté, et même un nouveau sens à ces objets, qui ne sont que l'extension de nos doigts.
Cette édition du «Cutlery show» présentera des couverts fonctionnels, d'autres potentiellement utilisables, d'autres encore comme projets artistiques. Cette exposition est la première collaboration entre IBU gallery Paris, Poilâne et Valerie_Traan gallery Anvers (Belgique).

Valerie_Traan est invitée par IBU gallery.
Avec entre autres: Octave Vandeweghe, David Clarke, D.D. Trans, David Bernstein, Eline Willemarck, Gésine Hackenberg, Joo Hyung Park, Koichi Futatsumata, Maarten Baas, Marie Christine Dorner, Maki Okamoto, Muller Van Severen (prototype), Nils Hint, Studio Jinhyun Jeon, Studio Wieki Somers (prototype), Yuya Ushida (prototype), Poîlane...
IBU Gallery est dédiée aux créations d'IBU. Créatrice et architecte, elle accordait une attention particulière aux matières et à la manufacture. Disparue en 2002, son œuvre et sa vision sur l'art sont présentées chez IBU Gallery dialoguant avec des artistes aux sensibilités et aux inspirations communes.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "BOLON X ENSAD" - D'Days
Location:
Showroom Artépy
274, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 60 86 86
Mail : showroomparis@artepy.fr
Internet Site : www.artepy.fr/show-rooms
Description:
Du 2 au 5 mai 2017
Du mercredi au vendredi : 9h-12h30 / 13h30-18h30
Mardi 2 mai : 11h-12h30 - 13h30-22h. Nocturne avec cocktail à partir de 18h

Ce partenariat nous ramène au coeur de la dynamique créative de BOLON qui trouve son inspiration à travers des collaborations et l'expérimentation de multiples pistes.

Toujours à la pointe de l'innovation et des nouvelles tendances, BOLON collabore régulièrement avec des designers ou architectes.

La marque a présenté cette année au Salone del Mobile à Milan l'exposition «Innovators at Heart» avec des interprétations variées de ses revêtements de sol par des fabricants et designers de renoms parmi lesquels Moroso, Cappellini, Kettal, BD Barcelona, Thonet et Gärnäs mais aussi Monica Förster, Doshi Levien ou encore Färg & Blanche.

C'est donc très naturellement que Pierre Favresse, directeur artistique d'Habitat et professeur à l'ENSAD s'est dirigé vers BOLON pour ce workshop. A cette occasion, les élèves ont détourné l'utilisation de la collection BOLON by You en utilisant le vinyle tissé sans la sous-couche pour plus de souplesse. Lancée en 2016 en collaboration avec Doshi Levien, BOLON by You permet la création de visions esthétiques à un niveau jusqu'ici impensable de personnalisation grâce notamment à six motifs inédits et douze nouvelles couleurs créées spécialement.

«Cet exercice a donné l'opportunité aux étudiants de la spécialisation Design objet, d'expérimenter par le « faire» l'étude empirique des formes et de la matière. Réfléchir à l'assise est un sujet élémentaire pour une fonction des plus fondamentale pour l'homme : s'asseoir et l'être bien.

Ce workshop sans chercher à révolutionner l'assise, questionne la pratique des étudiants sur la matière et le physique là où aujourd'hui, certaines visions du design tendent à le dématérialiser.

Dans un cadre professionnel qui sera le leur dans un futur proche, les étudiants ont pensé des objets reflétant la richesse de l'échange avec Bolon et la philosophie de l'école qui est de former des designers aux personnalités affirmées et libres pour aller vers de nouvelles approchent créatives», souligne Pierre Favresse.

Les quinze prototypes seront présentés durant les D'Days au showroom Artépy (distributeur exclusif BOLON en France) et trois d'entre eux, jugés les plus créatifs, seront exposés pour toute une année.


A propos de BOLON :

Bolon est une société de design suédoise dirigée par Annica et Marie Eklund, troisième génération de cette entreprise familiale. Sous leur impulsion, la filature traditionnelle Bolon est devenue une marque de design internationale, spécialisée dans les revêtements de sol innovants pour les intérieurs créatifs. On peut citer parmi leurs clients Armani, Google, Volvo Cars, Adidas, Skype, Missoni et Rezidor Hotel Group.

Fortement engagé en faveur du développement durable, Bolon conçoit et fabrique ses produits dans son usine d'Ulricehamn, en Suède. Aujourd'hui, Bolon est internationalement reconnu pour ses revêtements de sol primés et ses collaborations avec des designers et créateurs parmi les plus réputés au monde. Artépy est le partenaire exclusif de BOLON en France depuis 1994.
www.bolon.com


A propos de l'ENSAD :

L'École nationale supérieure des Arts Décoratifs est un établissement public d'enseignement supérieur relevant du ministère de la Culture et de la Communication ayant pour mission la formation de haut niveau, artistique, scientfique et technique d'artistes et de designers.
Lieu de foisonnement intellectuel, créatif et artistique, l'École propose dix spécialisations: Architecture intérieure, Art-Espace, Cinéma d'animation, Design graphique, Design objet, Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo/ vidéo, Scénographie. L'École accueille en moyenne 700 étudiants, français et étrangers. La formation se déroule sur cinq années. Le diplôme de l'École confère le grade de master.

Le Laboratoire de recherche de l'École (EnsadLab) offre plusieurs groupes de recherche couvrant les champs des arts et du design et accueille en moyenne 50 étudiants chercheurs et doctorants.
L'EnsAD est membre de l'Université de Recherche Paris Sciences & Lettres - PSL Research University. Dans ce cadre, l'École participe à la formation doctorale SACRe (Sciences, Arts, Création, Recherche) dont l'ambition est de rapprocher artistes, créateurs et scientifiques.

L'École s'est engagée dans des partenariats structurés, par exemple la Chaire Innovation & Savoir-faire soutenue par la fondation Bettencourt Schueller et la Chaire d'Éco-conception «EC-AD» soutenue par Nespresso France.
Elle est membre d'un large réseau d'associations internationales et développe en outre des relations avec 110 écoles supérieures et universités d'art dans le monde.

L'École fête cette année ses 250 ans !

www.ensad.fr

Vernissage de l'exposition "BOLON X ENSAD"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "R 2 JEUX" du Village des Créateurs
Location:
Galerie Joyce
168-173, galerie de Valois
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal
France
Phone : +33 (0)1 40 15 03 72
Mail : ParisGallery@joyce.com
Internet Site : www.joyce.com/art/
Description:
A l'occasion des D'Days, la galerie Joyce Paris devient une véritable aire de jeu. Sous l'impulsion du Village des Créateurs.

Exposition design et mode par le Village des Créateurs

Scénographie : Christelle Mora et Vincent Rousseau, designer de ROVT

Du samedi 29 avril au jeudi 11 mai 2017
Vernissage : mardi 2 mai dès 18h
Accueil Presse : mardi 2 mai dès 15h

Contacts Presse :
Agence 14 Septembre : Julien Mansanet julienmansanet@14septembre.fr T +33 4 78 69 30 95 M + 33 6 17 98 43 27
Village des Créateurs Delphine Joly rp@villagedescreateurs.com / 04 78 27 37 21

Transformée en véritable terrain de jeux à l'occasion des D'Days, la galerie Joyce invite pour sa 8ème exposition, designers et créateurs du Village des Créateurs pour une partie à XIII !

Entre square réinterprété pour réveiller notre regard d'enfant et jeux de miroirs, la scénographie ludique et interactive invite le visiteurs à franchir le "1er niveau" à la frontière avec le jeu vidéo.

Lieu de rencontre, d'intéraction et de transversalité, le Village des Créateurs fédère à Lyon une pluralité de personnalités, de sensibilités et d'expressions variées.

Jeux de lignes, jeux de matières et de formes, jeu de bascule, jeu de reflet, jeu de superposition, jeu de couleurs, les designers se jouent des codes et puisent dans l'imaginaire collectif l'essence même de la fonction, pour proposer des pièces inattendues, ludiques ou détournées.

Un clin d'oeil à la détente et à la douceur de vivre, pour s'extraire du réel et retrouver, le temps d'une partie, notre insouciance.

Avec les créations de plus de 20 designers et créateurs.

Vernissage de l'exposition "R 2 JEUX" du Village des Créateurs

[18:30-21:00] Vernissage de Daniel Humair
Location:
Le Triton
11 bis, rue du Coq Français
B.P. 13
93260 Les Lilas
M° Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 49 72 83 13
Fax : +33 (0)1 49 72 83 11
Mail : contact@letriton.com
Internet Site : www.letriton.com
Description:
EXPOSITION DU LUNDI 17 AVRIL AU SAMEDI 13 MAI
VERNISSAGE LE MARDI 2 MAI A 18H30

« Peintre ou musicien? Je ne me pose pas la question. Je pratique ces deux professions à plein temps, la peinture dès tôt le matin et la musique quelques soirs. L'un n'empêche pas l'autre et si je n'écoute pas de musique en peignant, j'essaye de jouer en peintre. Si mon travail de pictural n'évoque pas la musique, il y a quand même dans mon geste une rapidité de réaction et le trait est, à mon sens, plus « percutant » grâce à la vitesse et la précision du batteur. Cette peinture, que je qualifie d'abstraction narrative, représente des formes de plus en plus simples, figées en instantané sur une surface animée avec une recherche d'équilibre quant à l'occupation de l'espace et d'une définition plus affirmée de par ma palette de couleurs vives. Ces formes, finalement ambigües par leur déformation et par la distance volontaire par rapport à l'image figurative représentative habituelle qui nous est familière (boites rondelles, triangles, rubans, etc) constituent mon vocabulaire pictural et mon identité que je souhaite identifiable. » Daniel Humair

Vernissage de Daniel Humair

[18:30-21:00] Vernissage de Laura Loriers et Dominique Taroni
Location:
Laboratoire d'exposition Art&Moi
Groupement Intensité
11-13, rue de l'Echiquier
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis
France
Mail : uta.kriesten@free.fr
Description:
Exposition du 1er au 7 mai 2017






[19:00] Conférence "Pissarro Danois ? Une rencontre à Saint-Thomas"
Location:
Maison du Danemark
142, avenue des Champs-Elysées
2ème étage
75008 Paris
M° George V, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 56 59 17 40
Fax : +33 (0)1 56 59 17 41
Mail : mdd@maisondudanemark.dk
Internet Site : www.maisondudanemark.dk
Description:
Conférence avec Frank Claustrat - Maître de conférences en histoire de l'art contemporain, Université Paul-Valéry, Montpellier 3 - sur la jeunesse du peintre danois natif des Antilles, dévoilant une période méconnue de son œuvre. Camille Pissarro, (1830-1903) le célèbre paysagiste, fondateur du mouvement impressionniste, est né à Charlotte-Amalie, capitale de Saint-Thomas, une île appartenant jusqu'en 1917 à la couronne du Danemark et située dans la mer des Caraïbes.
En écho à l'actualité (Pissarro bénéficie en 2017 de trois expositions exceptionnelles, une au Musée Ordrupgaard, Danemark, et deux à Paris), la conférence retrace l'œuvre du seul peintre impressionniste d'origine scandinave et qui conservera jalousement sa nationalité danoise toute sa vie durant.

[19:00-23:00] Lancement du guide Pudlo Paris 2017
Location:
InterContinental Le Grand Hôtel de Paris
2, rue Scribe
3, rue Auber
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 40 07 32 32
Description:
par Gilles Pudlowski

Lauréats du Pudlo Paris 2017 :

Cuisinier de l'année 2017: David Toutain
David Toutain, Paris 7e
On l'a sacré à ses débuts - il fut la révélation de l'année au Pudlo 2012 alors à l'Agapé Substance - retrouvé rue Surcouf, salué d'emblée, comme il se doit. L'enthousiasme ne faiblit pas avec celui qui paraît lancer des éclairs de génie dès sa mise sur orbite comme chef à part entière. Ce Normand de l'Orne, passé successivement chez Bruneau, Veyrat, Passard, Corton, Mugaritz, a poursuivi son chemin, voyagé, regardé, compris. Chez lui, il réalise des menus de haute voltige. L'élève surdoué est devenu un maître, égale, avec son menu mystère, son ami Barbot de l'Astrance, passé lui aussi à l'Arpège, jouant ici la déclinaison du produit, au plus près de sa fraîcheur, de sa rigueur, de sa limpidité. Ce que livre ces temps-ci, David Toutain est non seulement du grand art virtuose, mais dépasse les limites. Un repas, ici, est comme une sonate, une fugue, une symphonie. Il est temps de chanter la gloire de David Toutain !

Révélation de l'année 2017: David Bizet
L'Orangerie, au Four Seasons George V, Paris 8e
Il est le magicien encore méconnu du George V. Il est réservé, discret, peu démonstratif. Passé chez Taillevent avec Legendre, venu avec lui au Cinq, devenu le lieutenant de Briffard, puis de Le Squer, désormais en charge de la Galerie, où sont dévolus les snacks du plus beau palace de Paris, mais aussi de cette mini-salle sous verrière pour 18 couverts, ce natif du Perche joue l'esthétisme mêlé à la précision, aux saveurs justes et nettes, au produit pur. Chaque assiette de David Bizet, dressée comme un tableau, ressemble à une œuvre d'art et rien ne déçoit. On y ajoute les desserts vifs et frais du jeune ancien du Meurice Maxime Frédéric comme cette amusante et délicieuse fleur de vacherin. Qu'on se le dise : il y a un grand chef, une grande cuisine, un service d'exception dans ce tout petit restaurant d'un vaste palace gourmand.

Come-Back de l'année : Akrame Benallal
Akrame, Paris 8e
Akrame Benallal ? Une boule de feu, un concentré d'énergie, une pile 100 000 volts. On avait laissé ce jeune homme bondissant qui fut le « jeune chef de l'année » du Pudlo 2012 rue Lauriston. Il s'était, entre-temps, installé dans un lieu « provisoire » à fond de cour, avec sa collection d'art. Le lieu est désormais le sien. Il reçoit dans son nouveau chez lui avec une faconde seigneuriale, délivrant de belles idées, neuves, lucides, limpides, singulières, qui sont d'un vrai créateur au fait de son temps, sans négliger la saison et les envies du moment. Il sait jouer le classique allégé, composer un menu surprise à sa manière séductrice. Tout est dominé, compté, pesé, mesuré, sans surcharge, ni gras inutile. Les douceurs jouent le côté digeste. On sort de là non apaisé, mais revigoré, comme tonifié. « Akrame Power », son surnom de guerre, est bien au sommet de sa forme.

Evénement de l'année 2017, Nicolas Sale
La Table de L'Espadon au Ritz, Paris 1er
Revu dans les tons roses, pourvu d'un jardin sous verrière, doté d'un service ultra-performant, ce nouvel Espadon frappe par son air de jeunesse retrouvée. On pratique ici l'art du guéridon, le service en gants blancs, redonnant vie au beau geste, avec ce boulanger qui glisse son pain à l'ancienne, muni de sa grande spatule en bois. Bref, c'est grand, c'est bon, c'est chic, Ritzy en diable ! Mais ça n'oublie pas d'être bon. Nicolas Sale, qu'on suit depuis ses débuts au M du Hyatt Madeleine, en passant par le Castellet et Courchevel, connaît la musique. Il insuffle lui aussi un air de pure gourmandise au lieu. Son style : le plat disséqué en trois temps, avec la finesse, la légèreté, la subtilité bien présentes. C'est sage, net, précis, avec beaucoup d'habileté et de maîtrise. Bref, ce Ritz, signé Nicolas Sale est une fête. Comme le Paris d'Hemingway à qui il rend un hommage très conscient. Cela s'appelle un événement.

Rapport qualité prix de l'année 2017: Daniel Rose
Chez la Vieille « Adrienne », Paris 1er
La Vieille ? C'était Adrienne Biasin, au cœur des anciennes Halles, qui promouvait sa cuisine de mère, qu'adoraient les grands chefs qui ne la faisaient pas chez eux, mais en rêvaient. Raymond Oliver, Michel Guérard, Edouard Carlier et quelques autres étaient des aficionados qui figurent encore sur les murs, en noir et blanc, au rez-de-chaussée. Ce dernier fait bar à vin, QG de copains. Le « vrai » restaurant est au premier étage. Et Daniel Rose, petit gars de Chicago, devenu le cador de Spring - juste en face -, de la Bourse et la Vie, rue N.-D.-des-Victoires, sans omettre le Coucou à New York, a redonné du tonus au lieu. Hareng pommes à l'huile, salade de Morteau, tête de veau gribiche (à 9 € !), blanquette de veau en cocotte, rognon de veau cuit entier sont pleins de goût, de tonus et de nerf. Soldés à bon compte. A ne pas laisser passer.

Table étrangère de l'année: Maria et Dina Nikolaou
Evi Evane, Paris 6e
D'une taverne en pierres et poutres du cœur de Saint-Germain-des-Prés, les sœurs Nikolaou, Maria en salle, Dina aux fourneaux, ont fait une ambassade discrète de la Grèce gourmande. Les meilleures huiles d'olive, les vins du Péloponnèse et des îles, les recettes d'antan, allégées, revues, magnifiées avec art : voilà ce qui se propose là avec discrétion, sagesse, gaieté et modestie. On fait confiance aux mezzés du jour. Et on goûte avec plaisir la fine purée de pois chiches ou « fava », servie avec poulpes et fraises, le tarama - le meilleur de Paris ! - relevé de poutargue et de zestes de citron, les dolmades ou feuilles de vignes farcies au riz et raisins secs, tomates séchées et yaourt grec ou encore les jolis keftedes de morue qui font les plus délicates des mises en bouche à partager. Bref, avec l'ouzo de bienvenue, voilà un lieu qui vous emmène directement aux Cyclades.

Table étrangère de l'année 2017: Denny Imbroisi
IDA, Paris 15e
Gai, drôle, plein d'esprit... et coloré : le nouveau décor de Denny Imbroisi lui ressemble. Ce Calabrais bondissant, passé au Dal Pescatore des Santini à Canneto Sul l'Oglio, chez Perbellini à Isola Rizza, Ledeuil au Ze Kitchen Galerie et Ducasse au Jules Verne, fut candidat Top chef, avant de créer cette demeure contemporaine aux airs de loft new-yorkais. Il en a renforcé le côté kitsch et coloré, proposant un menu surprise le soir, avec des propositions en 5 ou 7 services, de belles idées d'antipasti en folie, de pâtes alertes, avec des mets vedettes, dont les délicieux spaghettoni alla carbonara qui font là un tabac légitime. On ajoute l'offre de vins italiens élargie, avec des crus au verre de qualité. L'inspiration est franco-italienne, vive, légère, séductrice. Le service féminin tout sourire, la salle complice, l'ambiance douce. Vous allez aimer cette Italie moderne en technicolor !

Jeune chef de l'année: Laurent Magnin
L'Arcane, Paris 18e
Laurent Magnin, 29 ans, formé par Benoît Violier à Crissier, Philippe Mille aux Crayères, ex-sous-chef chez Mathieu Pacaud à l'Hexagone, prend son envol dans l'ex Bistrot Poulbot revue avec chic. Avec sa jeune équipe, Nicolas Montceau chef en second, et Elise Guiroy chef pâtissière, il décline ses menus à l'aveugle en 3, 4 ou 5 services dans ce cadre sobre, avec grandes banquettes en moleskine noire courant le long des murs, chaises noires surfilés de blanc, tables de bistrot. Sophie Keller, œil pétillant de malice, annonce les mets qui séduisent. Sa cuisine ? De la haute précision. Comme ce pigeon rôti, salsifis glacés, chutney, sauce foie gras, dont on aime la cuisson millémétrée, la chair juteuse, les légumes croquants. Gageons que ce chef, fier de son équipe, saura faire de cette table l'un des fleurons de la butte dans cette rue qui monte.

Sommelière de l'année : Caroline Furstoss
Jean-François Piège, « Le Grand Restaurant », Paris 8e
Que Jean-François Piège soit l'un des tous meilleurs chefs de Paris, on le savait. Que son service était au diapason, on ne l'ignorait pas. Mais on n'a pas oublié non plus les grands vins servis au verre par la malicieuse Caroline Furstoss, sa sommelière d'élite, déjà en sa compagnie chez Thoumieux, qui connaît tous les vignobles comme sa poche et sait assortir vins/mets avec rigueur. Caroline n'a pas oublié son Alsace natale, mais sait aller au-delà : avec le riesling de Boxler à Niedermorschwihr, le clos de la roche de David Duband, le château d'Yquem 2008 et bien d'autres merveilles, elle vous épate et vous éblouit. Grâce à elle, on sort étourdi de ce « grand restaurant » si charmeur, sachant simplement avec certitude qu'on y a fait, à coup sûr, l'un des grands repas de l'année.

Sommelière de l'année : Paz Levinson
Virtus, Paris 12e
La sensation du moment : cadre façon couloir, mobilier high-tech dépareillé, faux couple argentino-nippon en cuisine, qui a travaillé chez Mauro Colagreco, plus, bien sûr, une sommelière fortiche en salle, meilleure sommelière d'Amérique et récente 4e au concours du meilleur sommelier du monde. Accrochez-vous. Chiho Kanzaki et Marcelo Di Giacomo vont vous épater avec leurs assiettes, fines, fraîches, pleines de tonus et sans chichis. Quant à Paz Levinson, elle va vous éblouir avec ses flacons surprises qui font merveille sur les mets du moment. Pernand-vergelesses du Moulin aux Moines, riesling 100 Hügel d'Hesse-Rhénanie signé Wittmann, jerez d'El Maestro Sierra, gamay de Fully en Valais ou sangiovese il nero de Casanova jouent sous sa houlette experte les contrepoints racés. Une grande dame du vin.

Boulanger de l'année: Anis Bouabsa
Anis Bouabsa / « Au Duc de la Chapelle, Paris 8e
Il a fait ses classes chez Simon à Biscarosse avant de devenir le plus jeune « MOF » de son registre. Lauréé de la meilleure baguette de Paris, Anis Bouabsa, star discrète de la boulange, est l'un des tout bons de son registre. Cet artisan roi des longues fermentations, livre une des baguettes les plus brillantes de Paris, avec sa croûte craquante, sa mie parfumée et alvéolée. On accomplit le détour vers la Chapelle pour découvrir son pain bio, celui aux grains traditionnels, comme son pain à l'orge, sa fougasse, sa variété aux tomates séchées, lard et chorizo. Toutes ses pâtisseries de boulanger sont de qualité grande, comme la tarte chocolat aux framboises et, bien sûr, les viennoiseries. Sa brioche aux pralines, sa bressanne, sa tarte au sucre moelleuse, sa galette à la crème d'amande, ses beignets frits, donnent envie de venir à jeun pour dévorer dès potron-minet.

Boulanger de l'année: Thierry Marx et Joël Defives
Thierry Marx/la Boulangerie
On savait qu'il savait tout faire. Voilà qu'en compagnie du MOF boulanger Joël Defives, Thierry Marx ne se contente pas de jouer les créateurs azimutés. Il rend d'abord hommage aux grands classiques de la pâtisserie, proposant une tarte au chocolat renversante ou une version de la tarte alsacienne aux pommes (et crème pâtissière), proprement à fondre. On trouve là, bien sûr, en grignotage, à emporter, à croquer sur place, des sandwichs au gré de la saison, des viennoiseries craquantes (croissants, pains aux raisins et au chocolat, chausson aux pommes), sans omettre, bien sûr, ses fameux « breadmakis » - club sandwich roulé, avec œuf dur, pain de mie, mayonnaise, Savora, jambon de volaille-. Mais le pain complet et la baguette sont pile-poil. Bref, côté produits popus, il faut compter avec le bouillonnant Thierry Marx.

Chocolatière de l'année : Alexia Santini
Maison Chaudun, Paris 7e
C'était l'antre de Michel Chaudun, couleur chocolat. Rachetée par Alain de la Rochère, avocat gourmet, qui a misé sur quelques grandes maisons parisiennes, cette demeure a été placée sous la responsabilité de la surdouée Alexia Santini, 30 ans, chocolatière en Corse à Soveria près de Corte, formée notamment chez Pierre Hermé et Patrick Roger. Sous sa gouverne, les bonbons chocolatés d'exception, parfumés au thé Darjeeling, comme au café Moka, les fameux « pavés » truffés, rochers craquants, pralinés fondants, Guanaja, tablettes d'exception (comme celle contenant des fèves broyées), ganaches au poivre, café, citron, pâtes de truffe (Merida à la fleur d'oranger), San-Yago (au basilic), Campeche (praliné pistaches) et Esmeralda (amère), sans omettre saucissons de chocolat, coquille d'œuf noir ou au lait et timbres poste en cacao valent le voyage.

Chercheur de miel de l'année : Alexandre Stern
Alexandre Stern, Paris 8e
Il cherche les miels rares, les sélectionne, les marie en mélanges rares et précieux, façon zen ou détox, black forest (avec ses notes finement boisées), miel des Merveilles (balsamique et fruité), Matin en Provence (aux notes fleuries) ou encore Routes des Indes (aux fragrances épicées). Il livre aussi des chocolats de toute beauté, frottés au miel comme le Bocognano, chocolat au lait au miel de châtaignier, New Orleans, praliné rocher noir au miel de sapin ou encore Bamako, ganache noire au miel d'Eucalyptus. La boutique de la rue Vignon, avec son mur façon ruche, a du chic, l'accueil est gracieux, les choix variés, les tentations nombreuses. On peut goûter avant d'acheter. Il y a en plus ces bonbons soyeux et ces madeleines discrètement parfumées, comme ces craquants au miel de lavande. A découvrir !

Pâtissier de l'année : Yann Couvreur
Yann Couvreur, 10e
L'ancien pâtissier du Prince de Galles, où il faisait merveille avec son mille-feuille vanille en cinq feuilles, a introduit le plus subtil de son art des douceurs dans un quartier populaire guère habitué au genre. Au pied du métro Goncourt, il conte ses gâteaux à lui : merveilleux au chocolat, fraisier inversé, tarte aux framboises pleine de parfum et de couleurs, éclair tout chocolat de forme géométrique, cake au citron vert et menthe, paris-brest avec crème pralinée amandes-noisettes, mais
aussi le mille-feuille à la vanille de Madagascar ou la pavlova présentés en « dessert minute ». Certains à emporter, d'autres à consommer sur place au mince comptoir contre la vitre. La déco boisée dans le goût scandinave plaît aux « new foodistas ». Voilà un artisan et un lieu qui créent l'événement permanent.

Poissonnier de l'année: Christophe Hierax
La Vendéenne / Christophe Hierax, Paris 16e
Alain Ducasse, Eric Fréchon, Alain Passard, Pascal Barbot et quelques autres cuisiniers stars viennent en douce, juste pour eux, acheter le merlan, le rouget, le petit bar ou le homard qu'ils cuisineront chez eux à leur manière. Ils font confiance à Christophe Hierax pour l'approvisionnement, sachant que les petits bateaux de Noirmoutier, des Sables-d'Olonne, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou du Finistère amèneront là le meilleur de leurs prises. Christophe, présent avec Jocelyne, sa mère, au marché de Passy, a ouvert une annexe traiteur au 35, rue de l'Annonciation. Plus cette belle échoppe de la rue de la Pompe qui délivre sole, merlu, pagre, bar, lieu jaune, lotte, barbue et autre saint-pierre selon les arrivages du jour. Dégustation d'huîtres sur l'arrière et saumon d'Ecosse Label rouge en prime.

Lancement du guide Pudlo Paris 2017

[19:00] Soirée "Where will Brussels take you ?" pour Bruxelles
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Soirée "Where will Brussels take you ?" pour Bruxelles

[19:00-22:00] Vernissage de Sandrine Taillemite "PAYS AGE"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Architecte, Sandrine Taillemite explore, par sa peinture, son rapport au monde où la place de l'homme est incertaine.

L'artiste cherche à interroger le spectateur sur son rapport à l'architecture, à son environnement et sa représentation. Le monde pictural auquel elle nous convie est empreint de mélancolie entre rêve et réalité.

Vernissage le mardi 2 mai à partir de 19h
Finissage le samedi 6 mai à partir de 16h

Vernissage de Sandrine Taillemite "PAYS AGE"

[19:00] Vernissage de l'exposition "La légende National Geographic"
Location:
Muséum National d'Histoire Naturelle
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire
57, rue Cuvier
2 rue Buffon
75005 Paris
M° Censier - Daubenton, Jussieu, Gare d'Austerlitz
France
Phone : +33 (0)1 40 79 56 01
Fax : +33 (0)1 40 79 54 48
Internet Site : www.mnhn.fr
Description:
Galerie de Minéralogie et de Géologie

3 mai - 18 septembre 2017

125 ANS D'EXPLORATION ET DE VOYAGES

LE MUSÉUM ET NATIONAL GEOGRAPHIC VOUS PROPOSENT DE RETRACER 125 ANS D'AVENTURES À TRAVERS PLUS DE CENT PHOTOS.

Vernissage de l'exposition "La légende National Geographic"

En 1888, un petit groupe d'aventuriers, de scientifiques et d'explorateurs se lance à la découverte du monde, de ses merveilles et de ses mystères. Ils marcheront dans les jungles inaccessibles, atteindront les pôles, plongeront dans les abysses, conquerront l'Himalaya, découvriront les secrets du monde animal, regarderont vers les étoiles. Très vite, ils racontent et photographient ce qu'ils voient dans un modeste bulletin qui deviendra le magazine National Geographic, aujourd'hui diffusé dans trente-trois pays. Voici les moments forts de 125 ans d'aventures à travers plus de cent photos. Notre credo, lui, n'a pas changé : « Mieux on connaît la planète, plus on veut la protéger. » Bons voyages !

Cette exposition est présentée dans la nef de la Galerie de Minéralogie, un espace de 100 mètres de long orné de colonnes corinthiennes de lumière grâce à de nombreuses verrières.

Exposition produite par National Geographic France en partenariat avec le Muséum national d'Histoire naturelle.

Vernissage de l'exposition "La légende National Geographic"
Jacques Cousteau montre son dernier engin de recherche sous-marine © Thomas J. Abercrombie - National Geographic

Vernissage de l'exposition "La légende National Geographic"
Une caméra dissimulée capture l'image d'un cougar équipé d'un collier radio-émetteur dans Griffith Park, Los Angeles, Etats-Unis © Steve Winter - National Geographic

[19:00] Vernissage de l'exposition "Maurice Denis et Eugène Delacroix"
Location:
Musée national Eugène Delacroix
6, rue de Furstemberg
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 44 41 86 50
Fax : +33 (0)1 43 54 36 70
Mail : Contact.Musee-Delacroix@louvre.fr
Internet Site : www.musee-delacroix.fr
Description:
en présence de Ségolène Royal et Audrey Azoulay

Maurice Denis et Eugène Delacroix
De l'atelier au musée

3 mai - 28 août 2017

Vernissage de l'exposition "Maurice Denis et Eugène Delacroix"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition Kartell
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
preview avec l'artiste George Nuku

Vernissage de l'exposition Kartell

Vernissage de l'exposition Kartell

[19:30-22:00] 10 ans du vase Douglas
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
François Azambourg & le Centre International d'Art Verrier, Meisenthal - France, célèbrent les 10 ans du vase Douglas au Musée des Arts décoratifs, Paris
La forme du vase Douglas naît en 2007 d'un procédé peu académique, imaginé par François Azambourg au Centre International d'Art Verrier de Meisenthal. Un vase aux parois portant à jamais les empreintes de sa matrice en bois, des veines sinueuses, des nœuds tourmentés, d'infimes crevasses. À l'occasion du 10e printemps de Douglas, François Azambourg et les verriers de Meisenthal ont souhaité lui faire sa fête et une semaine durant, l'inviter à de folles variations présentées dans l'exposition lui étant consacrée à l'occasion du Festival des D'Days.

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés