Thursday, May 4, 2017
Public Access


Category:
Category: All

04
May 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Du 4 février au 7 mai 2017
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs : Plein tarif 10 € / Tarif réduit 7 €

Pour la première fois après quatre siècles de séparation, sont réunis des tableaux des plus grands artistes hollandais du Siècle d'Or avec leurs dessins préparatoires. Après son succès à la National Gallery of Art de Washington pendant l'automne 2016, la Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris vingt-et-une peintures et une centaine de dessins, au nombre desquels deux rares carnets d'esquisses et un exceptionnel album offrant une immersion dans les ateliers du XVIIe siècle.

L'exposition dévoile le fruit des années de recherche de plusieurs spécialistes, qui se sont penchés sur la façon dont les artistes néerlandais utilisaient le dessin dans leur processus pictural. Sur les quelques milliers de dessins ayant traversé les siècles jusqu'à nous, ils ont réussi à en mettre certains en rapport avec une peinture identifiée. L'exposition bénéficie de prêts de nombre des plus grands musées et cabinets d'arts graphiques du monde. Aux côtés des œuvres de la Fondation Custodia et de la National Gallery of Art de Washington, on peut voir entre autres des peintures et des dessins du Metropolitan Museum of Art de New York, du Fogg Art Museum de Boston, du Rijksmuseum d'Amsterdam, de l'Albertina Museum de Vienne, de l'Ashmolean Museum d'Oxford, du British Museum de Londres, de la Gemäldegalerie ou encore du Kupferstichkabinett de Berlin.

Une section introductive illustre la pratique du dessin des peintres hollandais au XVIIe siècle. Avec leurs études esquissées d'après des modèles, leurs croquis exécutés dans la nature - capturant paysages, arbres et bâtisses pittoresques, animaux... -, leurs études de mains, de bras, de têtes... les artistes se constituaient un répertoire de motifs dans lequel ils pouvaient puiser à loisir pour créer leurs tableaux.

Cette plongée dans les coulisses des ateliers permet de comprendre les méthodes de création d'une quarantaine des plus grands peintres hollandais et de passer en revue tous les genres picturaux : de la nature morte aux marines, des intérieurs d'églises aux scènes mythologiques et bibliques.

Si Rembrandt (1606-1669) fut un formidable dessinateur, on connaît très peu de feuilles directement préparatoires pour ses tableaux. L'un de ces très rares exemples est cependant présent dans l'exposition : pour la composition complexe de son Saint Jean-Baptiste prêchant, le maître hollandais a étudié dans différents dessins le personnage central et la foule assemblée pour écouter le saint. On peut suivre l'artiste dans sa recherche d'une posture, d'une expression ou du détail d'un costume.

Scènes de genre et portraits jalonnent le parcours de l'exposition. Le public peut notamment admirer les études de compositions d'Adriaen van Ostade (1610-1685) qui les multipliait et détaillait ensuite certaines de ses figures dans des dessins à la pierre noire dont plusieurs exemples sont exposés.

Après les « reportages » de batailles en mer et « portraits » de navires des célèbres peintres de marines Willem van de Velde père et fils, le visiteur pourra se pencher sur les méthodes de création de plusieurs des meilleurs paysagistes hollandais. La vue plongeante sur Amsterdam que Jacob van Ruisdael (1628/29-1682) réalisa sans aucun doute sur le motif, depuis les échafaudages d'un bâtiment en construction, a été le point de départ d'un remarquable tableau. La feuille, quoique de facture très enlevée, fournit d'infinis détails pour la description de la ville au premier plan, tandis que Ruisdael extrapole la moitié supérieure avec un ciel nuageux dont il avait le secret.

L'exposition et le catalogue sont le résultat d'une étroite collaboration d'un groupe international de spécialistes, sous la houlette de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Peter Schatborn, ancien directeur du Cabinet d'arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam, et Arthur K. Wheelock Jr., conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington. Le catalogue, disponible en français et en anglais, constitue la première étude sur le sujet et offre un panorama complet du XVIIe siècle hollandais.


Catalogue
Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt
Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016
318 pp., 31 x 24,5 cm, ca. 300 illustrations couleur, relié
ISBN 978-88-572-3345-1
Prix : 59,00 €

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt" - Dirck Hals
Dirck Hals (1591-1656)
Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes, 1622-1627
Pinceau et encre brune, peinture brune, rehauts de gouache blanche, sur une esquisse à la pierre noire, 277 x 178 mm
© Rijksmuseum, Amsterdam

Exposition "Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt"

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013,
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007,
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile,200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

08:00  
09:00 [09:30-13:00] Vernissage presse de l'exposition "The Designer Studio"
Location:
Le Cœur
83, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 83 57 25 23
Mail : charlotte@lecoeur-paris.com
Internet Site : www.lecoeur-paris.com
Description:
Exposition & vente d'objets de designers

4 - 14 mai 2017 / 11h - 20h
Vernissage jeudi 4 mai
Nocturne mercredi 10 mai

À l'occasion des Designers Day's, le Flash Design Store, Playground éditions et le Studio Marant s'associent pour créer « The Designer Studio » du 4 au 14 mai 2017. Exposition et vente, cet événement propose une sélection pointue d'objets d'art et de design produits en pièces uniques ou éditions limitées.
The Designer Studio met à l'honneur des créateurs et leurs objets en offrant des regards croisés sur la création émergente.

Entrez à l'intérieur d'un studio de design et découvrez des pièces jamais exposées !

Alice, Emily, Héloïse et Laurence évoluent dans le domaine de l'art et du design. Leurs parcours complémentaires dans l'évènementiel, le commissariat d'exposition et l'édition de design ont permis de porter un
regard aiguisé sur la création émergente et de proposer une exposition transversale d'objets inattendus et décalés.
Le projet est né d'un constat commun : lors de leurs visites dans les ateliers, elles découvrent que beaucoup de prototypes et de pièces de qualité restent inconnus du public et des circuits de distribution.
The Designer Studio réunit ces pièces dans une scénographie évoquant
un atelier de créateur.

Vernissage presse de l'exposition "The Designer Studio"



[11:00-14:00] Vernissage presse de Paul-Armand Gette "Un Parcours Alicien"
Location:
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
ARC
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 40 00
Internet Site : www.mam.paris.fr
Description:
Paul-Armand Gette
Un Parcours Alicien

5 mai - 17 septembre 2017

Présentation par Fabrice Hergott et Julia Garimorth à 11h
En présence de l'artiste

Célébration « L'Apothéose des fraises » par Cécile Hug à 12h

Commissaire : Julia Garimorth

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris présente, au sein des collections contemporaines, un Parcours Alicien à travers une vingtaine d'œuvres de Paul-Armand Gette mettant en lumière la recherche de l'artiste depuis ses débuts. Paul-Armand Gette, né à Lyon en 1927, s'intéresse dès son enfance aux sciences de la nature et en particulier aux dimensions poétiques et métaphoriques que celles-ci peuvent induire. Il pose un regard attentif aussi bien sur la nature, qu'il étudie avec minutie, que sur les êtres humains. Ce n'est qu'au début des années 1960 qu'il décide de se consacrer complètement à des recherches artistiques.

Il produit un ensemble d'œuvres témoignant de ses réflexions autour de la symétrie, du miroir, du reflet et des proportions. Avec les Reliefs, les Morphogrammes, les Totems et leurs empreintes, créés à partir de caractères d'imprimerie, il nous incite à voir le monde à travers le regard distancé d'Alice au Pays des Merveilles. Ses mises en perspective des Cristaux, comme son film Crystals de 1971, nous rapprochent de l'univers de la Beat Generation, et en particulier des poètes Brion Gysin, William S. Burroughs et Bernard Heidsieck. Au centre de l'exposition se trouve l'œuvre photographique La plage... été 1973, appartenant au Musée d'Art moderne et véritable charnière dans la création de l'artiste. Elle marque, au début des années 70, le passage d'une fiction virtuelle, celle d'Alice décrite par Lewis Carroll, à la réalité plus concrète d'une petite fille se promenant sur une plage.

À partir des années 80, Paul-Armand Gette se consacre davantage aux limites de la perception de notre corps. Son travail gravite alors essentiellement autour de l'intime, du corps féminin, de sa représentation et de son rapport à l'artiste. Il photographie celles qui voudront l'être et instaure le principe de la liberté totale du modèle qui culmine au « Toucher du modèle ». La figure féminine reste pour l'artiste un idéal souvent évoqué par des allusions aux divinités de l'Antiquité. p(info).

Un livre d'artiste sera édité spécifiquement pour l'exposition (tirage limité, Editions Manuella).

Vernissage presse de Paul-Armand Gette "Un Parcours Alicien"
Paul-Armand Gette, La plage...été, 1973






[14:00] Jury du Grand Prix de la Baguette de Paris
Location:
Hôtel de Lauzun
17, quai d'Anjou
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Description:
Jury du Grand Prix de la Baguette de Paris

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00 [16:00] Présentation du 2KM3 Saint-Gervais contemporary art platform
Location:
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 50 75 01
Internet Site : mairie1.paris.fr
Description:
2KM3 Saint-Gervais contemporary art platform
UNE PLATEFORME D'ART CONTEMPORAIN À SAINT-GERVAIS MONT-BLANC
INAUGURATION LE 2 JUIN 2017
Interventions des artistes du 15 au 31 mai

Le 2 juin 2017, Saint-Gervais Mont-Blanc inaugurera 2KM3 Saint-Gervais contemporary art platform, une plateforme monumentale et inédite pérenne dédiée à l'art contemporain urbain. Le parking souterrain, situé au cœur de la ville, sera transformé en un gigantesque musée alternatif gratuit, ouvert 365 jours par an, 24 heures sur 24. Sur une initiative du maire, Monsieur Jean-Marc Peillex, et sous le commissariat d'Hugues Chevallier, président de l'association Kill Art Factory et de l'artiste Frédéric Battle (Zoer), 12 artistes français et étrangers internationalement reconnus ont été invités à investir les 11 niveaux du parking ainsi qu'une partie de sa façade extérieure. Ils interviendront du 15 au 31 mai. Cet événement, unique en son genre, s'inscrit dans la lignée du Lasco Project du Palais de Tokyo, ouvrant la voie à une nouvelle manière d'intégrer l'art dans la ville, dans son paysage architectural. Il fait de Saint-Gervais une nouvelle destination culturelle incontournable.

Avec des installations de : Elian Chali (Argentine), Étienne de Fleurieu (France), Felipe Pantone (Argentine), Jaw (France), Roids (Grande-Bretagne), SatOne (Venezuela), Sobekcis (Serbie), Sten & Lex (Italie), Swiz (France), Zoer & Velvet (Die_Cast) (Espagne - France).

2KM3 est la contraction de deux mille mètres cubes, soit le volume avec lequel chaque artiste devra composer. Chacun d'eux se verra attribuer un étage, soit 450 m2 de mur et 500 m2 de plafond. Sans contrainte de médium, les artistes devront composer avec le lieu, avec ses brisures visuelles, ses astreintes spatiales et ses axes de déambulation, leur seule obligation étant de proposer une œuvre in situ, considérant le volume dans sa globalité, soit 2000 m3 par étage.

CONFÉRENCE DE PRESSE LE JEUDI 4 MAI 2017 À 16H

2KM3 Saint-Gervais contemporary art platform
Avenue du Mont Paccard
F - 74170 Saint-Gervais-les-Bains
www.saintgervais.com
https://www.facebook.com/SaintGervais2KM3

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Association Libre"
Location:
ΠJAMA Galerie
82, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 86 18 17 54
Mail : contact@pijamagalerie.paris
Internet Site : pijamagalerie.paris
Description:
Du 5 mai au 11 juin 2017
Vernissage le 4 mai à partir de 16h

Association Libre

Blancs, mais pas encore capitonnés, les murs de la galerie avaient déjà des yeux, ils ont désormais des oreilles. Oreilles pour écouter le dialogue entre Wilfried Histi et Frédéric de Petitville, unis en association libre. C'est en effet par une exposition au titre éponyme, que la galerie annonce sa nouvelle ligne éditoriale pour ses choix artistiques : la psychanalyse et l'étude de l'intériorité. Leurs travaux se répondent et se complètent, illustrant l'absence et la présence humaine.

Des corps tiraillés, amputés semblant tout droit arrachés de ces peintures où les perspectives et lignes de fuite, délibérément altérées, créent des ruptures syntaxiques et rythmiques. Ces accidents, tels les demi-tons, créent l'émotion, et forment un récit visuel, s'articulant autour de l'axe de tension opposant peinture et sculpture.

Vernissage de l'exposition "Association Libre"


[17:00-19:30] Finissage de Jean Segalen et Dominique Morel
Location:
Espace Scipion
Accueil de l'APHP
13, rue Scipion
75005 Paris
M° Les Gobelins
France
Phone : +33 (0)1 40 27 44 51
Description:
du 21 avril au 4 mai 2017

[17:00-21:00] Vernissage d'Iglika Christova "MICRO-POÉTIQUE"
Location:
Association Jour et Nuit Culture
9, place Saint-Michel
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Mobile : +33 (0)6 52 62 91 67
Mail : jouretnuit.collectifartistique@gmail.com
Internet Site : jouretnuitcollectifa.wix.com/jouretnuit
Description:
Vernissage d'Iglika Christova "MICRO-POÉTIQUE"

L'exposition « MICRO-POÉTIQUE » de l'artiste Iglika Christova interroge le monde omniprésent de l'infiniment petit en tant que stimulus pour l'imagination poétique.

Poursuivant une « pollinisation » réciproque entre le dessin et le microcosme, Iglika Christova « charge » l'image de microscopie par des significations, des intuitions, des interprétations poétiques. Si pour Edouard Glissant « Le poème est une des matrices alchimiques du réel. », cette exposition tente d'appliquer cette même définition, d'une part, au dessin et, d'autre part, à la microscopie en tant qu'outil « technique » de connaissance du réel. A travers des expérimentations hybrides, le dessin investira toutes les parcelles spatio-temporelles de l'oeuvre d'art et sera envisagé avant tout comme zone imaginaire interrogeant notre relation au microcosme. En délaissant la mimèsis pour tendre vers une poétique des images, le geste artistique cherche à « capturer » les transformations continues de l'infiniment petit.

Dans le parcours de l'exposition « MICRO-POÉTIQUE » seront présentés entre autres deux nouvelles étapes de l'oeuvre évolutive « H2O » dédiée à l'intimité cellulaire d'une goutte d'eau prélevée du lac de Vincennes. Réalisée en collaboration avec le biologiste Gilles Carpentier, cette œuvre évolutive met l'accent sur la préciosité de l'eau en tant que source de vie en dévoilant le changement des écosystèmes observés dans l'échantillon d'eau prélevé.

Exposition du 2 au 6 mai de 15h à 20h
Vernissage jeudi 4 mai à 17h

Vernissage d'Iglika Christova "MICRO-POÉTIQUE"

[17:00] Vernissage de Hassene Hamaoui "Perception Projection Fiction"
Location:
Université Paris 8
2, rue de la Liberté
93526 Saint-Denis Cedex 02
M° Saint-Denis - Université
France
Phone : +33 (0)1 49 40 67 89
Fax : +33 (0) 1 48 21 04 4
Internet Site : www.univ-paris8.fr
Description:
L'exposition "Perception Projection Fiction" de Hassene Hamaoui arrive à l'Université Paris VIII Vincennes - Saint-Denis.
Le vernissage aura lieu le jeudi 4 mai à partir de 17h : une petite conférence sera organisée pour raconter le projet, les différentes étapes de réalisation des expositions et la présentation du catalogue.

Vernissage de Hassene Hamaoui "Perception Projection Fiction"

[17:00-21:00] Vernissage de Koka Ramishvili "Fragments from the garden"
Location:
Galerie Eva Meyer
11, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 46 33 04 38
Mail : contact@galerieevameyer.com
Internet Site : www.galerieevameyer.com
Description:
4 mai - 17 juin 2017

"Fragments from the garden" regroupe une série de tableaux et de photographies dans lesquels les préoccupations qui habitent les œuvres de l'artiste Koka Ramishvili sont réunies. Ses pièces interrogent toute l'histoire de l'art en mettant l'accent sur la question primordiale de la perception. Sa pratique est protéiforme, passant de la vidéo à la peinture mais garde des compositions semblables quel que soit le support. Les "fragments du jardin" invitent aussi bien à la méditation qu'à une réflexion sur la place de la peinture dans les installations contemporaines.

Koka Ramishvili est né en 1958 à Tbilissi, en Géorgie. Il vit et travaille à Genève depuis quinze ans. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions dans des institutions culturelles comme la Tate Modern à Londres, le Mamco à Genève, le Goethe Institut à Berlin, ou encore, le Musée des Beaux-Arts de Nantes, le Museum Folkwang à Essen, le MKHA Contemporary à Anvers, le Musée des Beaux-Arts de Nancy, le Cobra Museum à Amsterdam. Il a également participé au Festival International du documentaire et du film d'animation de Leipzig, et à la Biennale du Caire. Koka Ramishvili a représenté la Géorgie à la Biennale de Venise en 2009.

Vernissage de Koka Ramishvili "Fragments from the garden"
Koka Ramishvili, Black is not yours ?, 2017
Huile, ambre, toile, bois - 30 × 24 × 4 cm - Pièce unique
© photo Koka Ramishvili



[18:00-21:00] Signature du livre d'Alain Veinstein "Papiers Peints"
Location:
Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne
12, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 29 97 52
Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88
Fax : +33 (0)1 42 71 39 75
Mail : contact@galeriemhlfd.com
Internet Site : www.galeriemhlfd.com
Description:
exposition d'Alain Veinstein "Papiers Peints"

27 avril - 13 mai 2017
Vernissage jeudi 27 avril de 18h à 21h

Signature du livre "Papiers Peints"
Jeudi 4 mai de 18h à 21h
"Papiers Peints", texte d'Alain Veinstein et postface de Bernard Comment, 60 illustrations, Collection Fiction & Cie, Editions du Seuil, 88 pages

Très jeune, je voulais être peintre. J'y travaillais en solitaire entre les quatre murs d'une chambre de bonne ou sur le vif des rues de Paris et des campagnes environnantes. Quoi qu'il arrive, je passais le jeudi au Louvre comme d'autres préféraient les plaisirs du stade ou du bowling. Puis le doute s'est emparé de moi avec fureur. A mes yeux, il y avait trop d'art dans la peinture et pas assez de vérité. Seule l'approche de la vérité me semblait devoir être tentée.

Pour joindre l'acte à la parole, j'ai détruit tout ce que j'avais conservé, fait table rase des pinceaux et tubes de couleur, bien décidé à tirer un trait définitif sur mon rêve d'enfant. D'ailleurs, la littérature et la radio ont presque aussitôt pris le relais. Une nouvelle vie allait commencer même si, de temps à autre, à de rares moments je dois dire, la peinture se rappelait d'une manière ou d'une autre à mon souvenir.

Peut-être pour m'accommoder avec son fantôme, il m'est même arrivé de me donner l'illusion d'y revenir par des moyens détournés. Dans les années 90, par exemple, j'ai eu la folle idée d'ouvrir une galerie du côté de la Bastille, comme si j'avais voulu signer des oeuvres dont je n'étais pourtant pas l'auteur. Heureusement, tout est très vite rentré dans l'ordre et la littérature et la radio ont repris leur place brièvement menacée.

Jusqu'au jour où, en 2014, venant de quitter définitivement la radio, j'ai osé franchir la porte d'une boutique de matériel pour artistes, à Montparnasse. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire du chargement avec lequel je suis ressorti. Très vite, je me suis jeté à l'eau. Une peinture en a appelé une autre, des séries se sont composées, et je me suis retrouvé pris dans un rythme d'enfer, une vraie addiction qui m'accapare du matin au soir comme si, un demi siècle plus tard, j'essayais de rattraper le temps perdu.

Vernissage d'Alain Veinstein "Papiers Peints"

[18:00-20:00] Soirée privée d'inauguration de l'exposition Game ChangHer
Location:
Galerie VIA
Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement
120, avenue Ledru-Rollin
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 44 68 18 00
Mail : via@mobilier.com
Internet Site : www.via.fr
Description:
A l'occasion du lancement des D'Days, Ionna Vautrin et Eyes On Talents vous invitent à la soirée privée d'inauguration de l'exposition Game ChangHer à la galerie VIA.

Soirée privée d'inauguration de l'exposition Game ChangHer

[18:00-21:00] Vernissage VIP de l'exposition "A travers A.R. Penck"
Location:
Galerie Suzanne Tarasiève
7, rue Pastourelle
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 76 54
Mobile : +33 (0)6 11 01 16 79
Mail : info@suzanne-tarasieve.com
Internet Site : www.suzanne-tarasieve.com
Description:
06 mai - 17 juin 2017

Vernissage de l'exposition "A travers A.R. Penck"

[18:00-21:00] Vernissage d'Emmanuel Rivière "Le bruit des nuages"
Location:
Maëlle Galerie
1-3, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)6 14 80 42 00
Mail : contact@maellegalerie.com
Internet Site : www.maellegalerie.com
Description:
4 mai - 3 juin 2017

Vernissage d'Emmanuel Rivière "Le bruit des nuages"
Emmanuel Rivière, Baker, 2010
Digigraphie 1/3, aluminium sur dibonf - 60 × 40 cm
Courtesy of the artist & Maëlle Galerie, Paris

Avec Le Bruit des nuages, Emmanuel Rivière capture l'une des formes les plus extraordinaires de la déflagration du « Baker test » du 25 juillet 1946. Bruce Conner s'en était saisi en 1976 et son film intitulé Croassroad reprenait une partie des enregistrements réalisés lors des tests sous-marins de bombes nucléaires réalisés dans l'atoll de Bikini, quelques mois après l'explosion des bombes à Hiroshima et Nagasaki. Ces images et l'événement ont été retransmis dans les médias et à la radio, constituant autant d'images destinées à montrer la force de frappe américaine à l'entrée de la Guerre Froide, rejoignant la documentation des Jeux Olympiques de Berlin par Leni Riefensthal, ou encore des films soviétiques contemporains sur la liste des usages les plus efficaces du cinéma à des fins de propagande. Des moyens extraordinaires ont été déployés pour réaliser à l'aide de plus de 700 caméras un maximum de photographies et d'enregistrements, d'angles, de prises de vues, faisant de ces explosions l'un des événements les plus photographiés de l'histoire.

Vernissage d'Emmanuel Rivière "Le bruit des nuages"
Emmanuel Rivière, Le bruit des nuages / Partie 1, 2010
Résine polyester armée, flocage de polyester, boulonnage, câbles en acier - 300 cm de diamètre. Hauteur : 40 cm
Courtesy of the artist & Maëlle Galerie

Du champignon atomique surgissent des couronnes d'épines et ces cercles effroyables et quasi-christiques qui menacent de leurs pointes autant qu'ils fascinent. Emmanuel Rivière, en ayant recours à la forme de l'empreinte qu'il a par ailleurs appliquée à des objets ethnographiques ou encore des masques africains, matérialise cette sculpture éphémère qui n'a existé que l'espace de quelques secondes. C'est précisément ce rapport du fragment temporel et de la violence inouïe qui interpelle le plus : la destruction de toute vie en une fraction de seconde par l'arme atomique impose au spectateur une fascination morbide et hypnotique que la photographie puis la sculpture viennent prolonger.

Vernissage d'Emmanuel Rivière "Le bruit des nuages"
Emmanuel Rivière, Le bruit des nuages / Partie 2, 2010
Résine polyester armée, flocage de polyester, boulonnage - 300 cm de diamètre. Hauteur : 35 cm
Courtesy of the artist & Maëlle Galerie, Paris

Au-delà de l'inépuisable symbolique du cercle - de la renaissance à la complétude - la persistance de la forme et de l'œuvre d'art mais aussi la relation entre l'idée et son incarnation, Le Bruit des nuages semble se mesurer aux Smoke Rings (Model for Underground Tunnels), 1979, de Bruce Nauman, composés de deux cercles de plâtres dont les nuages de fumées lourdement plaqués au sol restent prisonniers de leur matérialité. C'est en contrepoint fascinant que l'œuvre d'Emmanuel Rivière vient définir ce paradoxe de la matière car c'est en sculpteur qu'il donne à la technique de l'empreinte une réelle autonomie. Une photographie de l'explosion de la bombe a été traduite dans une forme modelée (par la suite détruite) dont il ne reste que le moule, formé en négatif.

Vernissage d'Emmanuel Rivière "Le bruit des nuages"
Emmanuel Rivière, Le bruit des nuages / Partie 3, 2010
Résine polyester armée, flocage de polyester, boulonnage - 320 cm de diamètre. Hauteur : 40 cm
Courtesy of the artist & Maëlle Galerie

L'empreinte offre au spectateur le sentiment de pouvoir - même de façon illusoire - arrêter le temps, de faire un arrêt sur image afin de mesurer la gravité de ce que qui pourrait se galvauder en spectacle. Ce principe semble rappeler les vides laissés dans la lave et la poussière par les corps des habitants de Pompéi et d'Herculanum dont ont émergées près de deux millénaires plus tard les silhouettes. Telle la rage du Vésuve, cette puissance atomique peut produire une énergie dont la violence dépasse l'entendement. Les sculptures d'Emmanuel Rivière ne sont pas nécessairement une plaidoirie contre l'armement ou une condamnation de la destruction systématique de l'environnement mis au supplice par la technologie humaine. La confrontation avec les images de Bruce Conner, qui a milité pour faire déclassifier et diffuser ces images, invite à cette interprétation mais semble au-delà, vouloir tester l'impact des formes de représentation sur la capacité de l'esprit à penser la démesure.

- Matthieu Lelièvre, le 11 avril 2017

[18:00-21:00] Vernissage d'Irina Ionesco "Au Fil du Temps"
Location:
Galerie Le Ballon Rouge
10, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 86 24 23 55
Mail : contact@leballonrouge.paris
Internet Site : www.leballonrouge.paris
Description:
DU 4 MAI AU 4 JUIN 2017
Du mardi au samedi de 14h à 19h et dimanche de 15h à 19h

L'exposition "Au Fil du Temps" est une rétrospective sur la vie d'Irina Ionesco mais aussi d'une artiste aux 40 ans de carrière. On retrouve un art qui a grandit et évolué depuis les femmes rêvées des années 70 jusqu'à l'univers énigmatique de la mode en 2010. Cependant, ce voyage à travers le temps n'efface en rien l'inspiration charnelle qui guide Irina Ionesco : l'érotisme.

Vernissage d'Irina Ionesco "Au Fil du Temps"

[18:00-21:00] Vernissage d'Olivier Cadilhac
Location:
Galerie POS
49, rue d'Hauteville
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Poissonnière, Château d'Eau
France
Mobile : +33 (0)6 61 13 04 54
Internet Site : www.posdesign.fr
Description:
Vernissage d'Olivier Cadilhac

[18:00-21:00] Vernissage de Bruce & Mina "Jardin Moderne"
Location:
Galerie Celal
45, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Châtelet, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 26 56 35
Mobile : +33 (0)6 77 51 77 95
Mail : contact@galeriecelal.com
Internet Site : www.galeriecelal.com
Description:
Bruce et Mina nous promènent dans leurs univers croisés où, tout comme dans l'élaboration d'un jardin, leurs pratiques artistiques sont soumises aux changements réguliers, aux mutations, à la croissance naturelle, à l'énergie issus de leur pratique parallèle du graffiti, ressorts multiples de leur création.

Les compositions minimalistes aux multiples courbes qui composent le travail de Bruce se mêlent aux tracés libres de Mina où son goût pour des formes plus dessinées transparaît, la faisant vagabonder entre abstraction et figuration.

Cette exposition se présente comme un caléidoscope des expériences, émotions et images collectées par les deux artistes qui depuis de nombreuses années travaillent dans le même atelier berlinois, croisant de fait leurs regards artistiques.

Aussi, les greffes et les adaptations font parties de leur quotidien créatif, dans un esprit de fraîcheur et de simplicité directement adressé ....en un mot : naturel.

Vernissage de Bruce & Mina "Jardin Moderne"

[18:00-21:00] Vernissage de C215 "Spitting Blood"
Location:
Londres
London
London
London
M° www.tfl.gov.uk/tube
United Kingdom
Internet Site : www.cityoflondon.gov.uk
Description:
StolenSpace Gallery
17 Osborn Street

Vernissage de C215 "Spitting Blood"

[18:00-21:00] Vernissage de Cheikh Ndiaye "Hippocampus"
Location:
La Maréchalerie - centre d'art contemporain
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles
5, avenue de Sceaux
Accès par la Place des Manèges face à la gare Versailles Rive Gauche RER C
Petites Ecuries du Roy
78006 Versailles
M° Gare SNCF Versailles - Rive Gauche
France
Phone : +33 (0)1 39 07 40 27
Fax : +33 (0)1 39 07 40 94
Mail : lamarechalerie@versailles.archi.fr
Internet Site : lamarechalerie.versailles.archi.fr
Description:
Du 5 mai au 9 juillet 2017
Du mardi au dimanche de 14h à 18h

Vernissage jeudi 4 mai à partir de 18h

Samedi 20 Mai
Nuit Internationale de Musées. ouverture exceptionnelle de 14h à minuit
Visités commentées à 18h et à 21h

La Maréchalerie est heureuse de présenter une nouvelle exposition personnelle de Cheikh Ndiaye en France. Né en 1970 au Sénégal, puis successivement diplômé des beaux arts de Dakar (1998) et de Lyon (2008), il vit aujourd'hui entre Lyon, New York et Dakar.

Produit par assemblages et hybridations techniques, son travail convoque une esthétique hétérogène, par un rapport détourné à l'artisanat et à l'architecture. Il produit une forme de symbolisme, en mettant en place des environnements intimistes et des volumes fragmentaires invitant à la rêverie et à la contemplation, mais toujours emprunts d'une charge esthétique forte par le choix de matériaux bruts et usagés.

Son travail prend autant la forme d'installation et de sculpture mais aussi de films et de peinture.

Pour La Maréchalerie, Cheikh Ndiaye s'inspire de la figure particulière de l'Hippocampe et de ses différentes significations. A l'intersection de l'architecture et de la construction navale, le projet conçu comme un fragment, et produit avec des matériaux de récupération peut renvoyer à différents aspects de la figure mythique du «cheval de mer», à la fois monture céleste, véhicule et créature hybride.

Vernissage de Cheikh Ndiaye "Hippocampus"
Hippocampus, Privatisation d'un espace par son ciel bleu de nuit

[18:00-21:00] Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"
Location:
Galerie Mitterrand
79, rue du Temple
Hôtel de Montmort
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 26 12 05
Fax : +33 (0)1 46 33 44 83
Mail : info@galeriemitterrand.com
Internet Site : www.galeriemitterrand.com
Description:
du 5 mai au 8 juillet

Commissaire : Matthieu Poirier

Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"

La Galerie Mitterrand est heureuse de présenter une rétrospective de l'artiste espagnol Francisco Sobrino dans les deux espaces de la galerie. Cette exposition intitulée Modus Operandi et qui se tiendra du 5 mai au 8 juillet, est réalisée sous le commissariat de Matthieu Poirier. En 2015, un Musée Francisco Sobrino a ouvert ses portes à Guadalajara (Espagne), ville dont est originaire l'artiste.

Francisco Sobrino (1932-2014) fut un représentant historique du cinétisme, notamment dans le cadre du Groupe de recherche d'art visuel (G.R.A.V.), dont il fut un des fondateurs à Paris en 1960. Dès 1958, il instaure un mode opératoire radical, systématique et minimaliste qui s'inspire tant des avant-gardes historiques (constructivisme, Bauhaus, Dada, néo-plasticisme) que des sciences cognitives (psychologie de la forme, théorie de l'information, phénoménologie de la perception). Son vocabulaire visuel se réduit dès lors aux « bonnes formes », c'est-à-dire les plus simples et donc les plus immédiatement accessibles à la perception, à une poignée de valeurs colorées, le plus souvent les primaires et une seule à la fois - vers la monochromie - ou celles des matériaux bruts qu'il traite en stricts aplats, excluant toute trace de réalisation manuelle. Son projet, mené de front jusqu'en 1968 avec ses comparses du G.R.A.V., Julio Le Parc, Joël Stein, François Morellet, Horacio Garcia-Rossi et Yvaral, récuse la passivité de l'oeuvre et la composition abstraite, celle liée aux courants lyriques et informels mais aussi celle liée à l'art concret, célébré au Salon des Réalités nouvelles ou encore celle pratiquée par Auguste Herbin ou Max Bill.

Il s'agit pour Sobrino de réformer l'art abstrait, au motif que sa composition, fut-elle « enlevée », fait toujours, in fine, du tableau ou de la sculpture un objet inerte, voire lénifiant, sur un plan sensoriel ou spatial. Ainsi, du tableau à la sculpture, les oeuvres de Sobrino peuvent avoir une apparence étonnamment complexe dans le temps et l'espace, une qualité à proprement parler « relationnelle », tant ces structures ouvertes, participatives et même, parfois, pénétrables résonnent avec leur environnement immédiat, construit ou humain. Outre les structures kaléidoscopiques et rythmiques qui ont fait le succès de l'artiste, certaines torsions hélicoïdales sont surprenantes : elles donnent au régime incroyablement épuré de Sobrino une consonance baroque, rappelant même les fameuses colonnes torsadées du baldaquin créé par le Bernin pour la Basilique Saint-Pierre de Rome. Toutefois, quelle que soit leur complexité visuelle, les oeuvres de Sobrino découlent toujours de procédés basiques : rotation, inversion, suite, grille, battement et autres articulations, qui se sont substitués à tout mode d'agencement traditionnel.

Cette logique rigoureuse et anti-picturale voire anti-artistique, associée aux mouvements ZERO et Nouvelle Tendance, préfigure de nombreuses réalisations associées au minimalisme nord-américain, comme par exemple les tableaux aux structures linéaires et post-painterly de Frank Stella, les parallélépipèdes déployés dans l'espace de Robert Morris, la facture industrielle et "déréalisante" de Donald Judd, les scansions répétitives de Carl Andre, la géométrie essentialiste et kaléidoscopique de Robert Smithson, notamment dans son lien au paysage, ou encore les emboîtements modulaires de Charlotte Posenenske.

Renouant avec Malevitch, Rodtchenko, Gabo, Tatline, Brancusi ou encore Moholy-Nagy, Sobrino privilégie rapidement, dès 1959, les matériaux usinés, dont il perturbe la stabilité et la simplicité initiales dans des jeux de transparence, de reflet et d'opacité. L'artiste utilise ainsi fréquemment, dans ses sculptures et reliefs, ce substitut moderne au verre, par ailleurs précocement utilisé par Moholy-Nagy, qu'est le Plexiglas. Il découvre précisément ce matériau industriel lors d'une visite de l'atelier de Georges Vantongerloo en 1959 et s'en procure au Bazar de l'Hôtel de Ville, par plaques carrées ou rectangulaires, toujours teintes dans la masse, qu'il découpe ensuite en carrés ou en cercles, et qu'il emboîte de façon à faire du matériau lui-même la structure portante de l'oeuvre. L'art de Sobrino est en réalité difficile à catégoriser : à la fois concret et perceptuel, cinétique et minimaliste, il se sera détaché de la narration afin d'atteindre le plus parfait silence, la plus parfaite immédiateté de la vibration sensorielle. Un principe commun de réduction et d'accélération y est à l'oeuvre : en dépouillant la statuaire moderne de toute narration et de tout décorum, Francisco Sobrino aura plongé ses structures essentialistes dans le flux corrosif et révélateur de l'espace et du temps réels.

Matthieu Poirier

Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"

Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"

Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"

Vernissage de Francisco Sobrino "Modus Operandi"

[18:00-21:00] Vernissage de François Mendras
Location:
Galerie Pixi
Marie Victoire Poliakoff
95, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 10 12
Mobile : +33 (0)6 11 90 29 35
Fax : +33 (0)1 43 25 10 12
Mail : galeriepixi@free.fr
Internet Site : www.galeriepiximarievictoirepoliakoff.com
Description:
du 4 mai au 3 juin 2017

Vernissage de François Mendras
"Songe d'une nuit d'été", cire sur bois, 306 x 80 cm, 2008

[18:00-21:00] Vernissage de Françoise Bagnéres "Paysages"
Location:
Gallery 21 Dauphine
Gallery Twenty One
21, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 70 17 52 32
Mail : g21paris@icloud.com
Description:
Du 1er au 13 mai 2017
Vernissage jeudi 4 mai à partir de 18h

Françoise sera à la galerie tous les jours de 15h à 20h, ou sur rendez-vous pour vous accueillir et partager sa passion.
L'exposition de Françoise Bagnéres est soutenue part Art, Mind & Body, Association Loi 1901 d'aide aux artiste.

[18:00-21:00] Vernissage de Julien Colombier "Return of the Boom Bap"
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
Le "Return of the Boom Bap" c'est le retour de Julien Colombier avec une expo solo et de nouvelles pièces plus abstraites, plus colorées, plus épurées fruit d'un travail ludique et percutant.

A cette occasion 0fr édite un catalogue et des sérigraphies en plus des oeuvres originales.

Vernissage de Julien Colombier "Return of the Boom Bap"

[18:00-21:00] Vernissage de Jérôme Delépine "Sombre et lumière"
Location:
Laurence Esnol Gallery
7 & 22, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain des Près
France
Phone : +33 (0)1 46 33 47 01
Fax : +33 (0)1 43 26 23 14
Mail : info@laurenceesnolgallery.com
Internet Site : www.laurenceesnolgallery.com
Description:
Né en 1977 à Massy, Jérôme Delépine est un peintre et dessinateur français qui vit et travaille dans le Vexin (95). Selon lui : un artiste est un enfant qui n'a pas grandi.

D'un père chef cuisiner à l'hôtel Meurice et d'une mère brocanteuse, Il développe alors le goût du beau et du bon. Atteint d'un handicap visuel sévère depuis sa naissance, il passe une enfance solitaire, ponctuée d'opérations à répétition.

C'est à travers les livres et les estampes de l'atelier d'un ami encadreur qu'il découvrira la peinture et sa technique, avec des artistes comme Daumier, Goya ou encore Corot... Comme lui, de grands artistes ont eu des problèmes de vue : Edgard Degas, Claude Monet... Saisir ce que l'on ne voit pas prend alors tout son sens. Ses références artistiques sont selon lui « les grands fous de l'histoire de l'art, les Maîtres indétrônables ». Il parle du Caravage, de Turner et de Rembrandt.

En tant que grand amateur de musique, les notes guident son geste lorsqu'il peint. Chardin a dit « On se sert des couleurs, mais on peint avec le sentiment ». Cette phrase définit parfaitement son travail, gouverné par la lumière qu'il saisit avec justesse et poésie. Certains personnages sont parfois présents, tels des spectres dans une nuée profonde qu'il capte mieux que personne.

Depuis 2003, Jérôme Delépine a participé à plus d'une trentaine d'expositions Personnelles et collectives, dans diverses galeries et fondations en France comme à l'étranger. Il a également reçu en 2016 le prix Eddy Rugale Michailov de la fondation Taylor à Paris, ainsi que le prix de la Fondation Banque Populaire. Ses œuvres font parties de collections privées en France, en Angleterre, aux États-Unis, au Danemark, en Belgique, en Italie, au Canada et également en Suisse. Bien des articles lui ont été consacrés dans diverses revues comme Miroir de l'art, Artension (dont le numéro « spécial paysage »), AZART. Jérôme Delépine est également intervenu dans l'émission « À portée de mots » et « Les Traverses du Temps » sur France Musique.

Vernissage de Jérôme Delépine "Sombre et lumière"

[18:00-21:00] Vernissage de Laure Thorel "Les Ombres"
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
5 mai - 26 mai
vernissage le 4 mai, 18h

"J'habite là où il n'y a pas souvent d'ombres. Elles apparaissent de temps à autre et le paysage en est bouleversé. Leurs formes obscures se posent délicatement sur les sols, les murs, à travers les rues en se faufilant dans les intérieurs et dans la vie intime de nous tous. Ce qui nous est le plus commun devient méconnaissable et étranger, comme dans un rêve où la lumière et l'obscurité s'allient pour nous transporter là où l'éphémère parle plus clairement que le tangible et l'ordinaire. Ces ombres, me parlent d'une transformation essentielle parce que changeantes et fugaces. Elles me disent que les objets peuvent devenir autres, que leurs identités sont précaires et que leur vérité fuit. C'est à ce moment que je donne aux ombres un sens intime et me libère d'une perception fixe pour rentrer dans l'abstrait et dans le fluide, où l'ombre n'est plus le sujet de l'objet mais de ma subjectivité.

Vernissage de Laure Thorel "Les Ombres"

[18:00-20:30] Vernissage de Liz Larner
Location:
Galerie Max Hetzler
57, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 80
Mail : info@maxhetzler.com
Internet Site : www.maxhetzler.com
Description:
4 mai - 3 juin 2017

Vernissage de Liz Larner

La Galerie Max Hetzler présente une exposition de sculptures récentes de Liz Larner, artiste basée à Los Angeles. Il s'agit de la seconde exposition personnelle de l'artiste avec la galerie.

Depuis les années 80, Liz Larner explore les multiples possibilités offertes par la sculpture. Son œuvre est marquée par une recherche sur la relation entre l'objet et le spectateur, ainsi que par un intérêt profond pour une multitude de matériaux et leurs particularités. L'artiste se concentre sur les mutations et les marques de décomposition que subissent certains matériaux au fil du temps.

L'exposition regroupe un ensemble récent d'œuvres en céramique. Liz Larner commence à travailler ce matériau à la fin des années 90. Fascinée par l'autonomie de ce médium ancien, elle expérimente dès lors différentes compositions et formes. L'imprévisibilité des processus de cuisson et d'émaillage est particulièrement significative pour le rendu final. Liz Larner crée des formes brutes, qui, recouvertes d'une résine époxy colorée, révèlent des dégradés de couleurs chatoyantes qui en accentuent les formes. La surface des œuvres est souvent traversée par des ruptures et des fissures. Liz Larner a initialement tenté de les restaurer mais a finalement accepté ces défauts comme des particularités inhérentes au médium.

La série caesura intègre ces fissures et autres imperfections. Le terme caesura décrit une pause ou une interruption dans un poème. Pour réaliser caesura, Liz Larner dépose un bloc de céramique crue sur un moule. Proches du point de rupture, les œuvres sont traversées par une faille profonde qui crée un ensemble rompu par ce vide.

Quant au titre subduction, il fait référence au processus par lequel deux plaques convergent pour finir par se superposer. De manière similaire, les subductions s'entrechoquent pour former deux surfaces aux dimensions et aux nuances variées. Dans calefaction, l'artiste incorpore des pierres et des minéraux. La chaleur émise lors de la cuisson provoque la création de nouvelles fissures, fêlures et autres irrégularités, formant une surface en relief.

Les céramiques émaillées posées à même le sol intitulées cave et boney ridge font partie d'une nouvelle série d'œuvres mettant l'accent sur les proportions et perspectives dans l'espace tout en interagissant avec les œuvres murales.
Abordant la céramique avec une approche conceptuelle, Liz Larner a toujours plaidé en faveur d'une étude approfondie du matériau et de ses caractéristiques spécifiques. Elle a peut-être atteint - au delà des contradictions qui ont toujours revêtu une importance particulière dans son œuvre - une aisance qui lui permet un jeu virtuose avec les formes, matériaux, et couleurs. Avec quel autre matériel cela aurait-il été possible ?.

- Peter Pakesch, Liz Larner, Galerie Max Hetzler and Holzwarth Publication, 2016


Liz Larner est née en 1960 à Sacramento, Californie. Elle vit et travaille à Los Angeles. Son œuvre a fait l'objet de nombreuses expositions au sein d'institutions internationales importantes dont Aspen Art Museum (2016); Art Institute of Chicago; Museum of Contemporary Art, Los Angeles (2015); Belvedere, Vienne (2014); Public Art Fund, New York (2006) et Museum of Contemporary Art, Chicago (2002). Les œuvres de Liz Larner font partie de collections renommées telles que Deste Foundation, Athène; MAK, Vienne; Museum of Contemporary Art, Chicago; Museum of Contemporary Art, Los Angeles; The Smithsonian American Art Museum, Washington; Stedelijk Museum, Amsterdam et le Whitney Museum of American Art, New York.

Vernissage de Liz Larner
Liz Larner, viii (calefaction), 2015
Céramique, pierres, minéraux

[18:00-21:00] Vernissage de MONCH
Location:
LaLoge
24, rue Morère
75014 Paris
M° Porte d'Orléans, T3a Jean Moulin
France
Mobile : +33 (0)6 09 75 79 64
Mail : laloge75014@gmail.com
Description:
Vernissage de MONCH

[18:00-21:00] Vernissage de Madeleine Froment "Chair miroir"
Location:
Galerie de La Voûte
42, rue de la Voûte
75012 Paris
M° Porte de Vincennes, Picpus
France
Mobile : +33 (0)6 09 94 49 60
Mail : galeriedelavoute@gmail.com
Internet Site : www.galeriedelavoute.com
Description:
Du 4 au 21 mai
Exposition ouverte ouverte de 15h30 à 19h00 et sur rendez-vous, fermée lundi, mercredi et dimanche

Dessiner, c'est s'en prendre à l'infini ; et ce Tout qu'on entaille, qu'on déchire à la mine de plomb, ne saurait oublier les coups qu'on lui porte. Comme écrivain, je me sens proche de qui pense qu'il nous faut des signes plutôt que rien. Ce n'est qu'en grattant la feuille qu'on peut attraper les anguilles qui nous tournent dans l'âme. Quand la parole s'égare, le papier, tel un éclat de l'immensité domestiquée, enregistre et témoigne.

Un soir que je m'ennuyais dans une galerie, je me demandai d'où vient que Madeleine Froment se saoule de tant de corps. Il y en avait de très beaux devant moi, alanguis et découpés - nues poupées rehaussées de chevelures éclatantes.

Ce n'est pas rien que de croquer des gens dans de telles positions. Quand on y pense, c'est même étonnant.
Je rentrai chez moi habité par la sensation qu'elle cherchait à neutraliser le regard de l'autre pour lui substituer le regard sur l'autre. Si le jugement d'autrui nous constitue ; si ses yeux sont des miroirs dont il nous faut deviner ce qu'ils disent ; le risque est grand de tomber dans un rapport de dépendance. Quand nos relations sont viciées, dégradées par le manque de confiance, alors « l'enfer, c'est les autres ».

On peut voir les œuvres de Madeleine Froment comme autant d'efforts pour éviter ce piège, sans dénier à l'altérité ses vertus constitutives. L'artiste au contraire est fascinée par les gens qui l'entourent, au point qu'elle passe des heures à détailler leurs défauts les plus aimables. Elle a simplement choisi de poser des conditions à la réception de leur enseignement.
Madeleine a souvent caressé des chairs désarmées, tout offertes à la griffure de son crayon. La voici désormais qui s'intéresse à des corps en lutte. Elle les montre debout, en pleine action, mus par des objectifs qui demandent qu'on s'expose physiquement.
« Il faut mettre sa peau sur la table », disait Céline à propos de l'écriture.

Aujourd'hui que le Vieux Monde s'écaille, le papier sera témoin que nous tentons de construire des alternatives, en amour aussi bien qu'en politique.
Tout cela, finalement, participe d'un même élan émancipateur.

Aléric de Gans

http://madeleine-froment.squarespace.com

Vernissage de Madeleine Froment "Chair miroir"

[18:00-21:00] Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"
Location:
Galerie de Buci
73, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 22
Fax : +33 (0)1 43 29 80 29
Mail : galeriedebuci@gmail.com
Internet Site : www.galeriedebuci.wordpress.com
Description:
"Portraits intimes"
Art Brut figuratif

Exposition du 1 mai au 15 mai 2017
Vernissage le jeudi 4 mai de 18h à 21h

Maryam Alakbarli n'est pas une peintre comme les autres. Pourtant ses proches ne mettent pas en avant la trisomie qui touche Maryam pour expliquer la puissance de son œuvre. A 25 ans cette jeune artiste originaire d'Azerbaïdjan est en passe de devenir la coqueluche des critiques d'art.
Elle exposera au même moment du 3 au 7 mai sur CONTEXT NEW YORK.

Ses œuvres, colorées et expressives rappellent les toiles de Matisse pour l'importance conférée à la figure féminine et celles des expressionnistes allemands pour la touche épaisse employée. « Ce qui me touche en premier lieu, c'est sa sincérité. Elle peint d'une manière très directe ses émotions. Elle possède un sens de couleurs inouï », confie l'historienne de l'art et commissaire de l'exposition Jeanette Zwingenberger.

Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"
Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"

Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"

Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"

Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"

Vernissage de Maryam Alakbarli "Portraits Intimes"

[18:00-21:00] Vernissage de Michel Gribinski "vu d'avion"
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
du 1er au 27 mai

Vernissage de Michel Gribinski "vu d'avion"

[18:00-21:00] Vernissage de Monique DEHAIS et Pierre WIN
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
jusqu'au samedi 27 mai 2017
du lundi au samedi 11h - 18h

Monique DEHAIS, sculptures
Pierre WIN, photos

Vernissage de Monique DEHAIS et Pierre WIN

Vernissage de Monique DEHAIS et Pierre WIN

[18:00-22:00] Vernissage de Philippe Garel et Quentin Garel
Location:
Carré Rive Gauche
Quai Voltaire, rue des Saints-Pères, rue de l'Université, rue du Bac, rue de Lille
rue de Beaune, rue de Verneuil, rue Allent
75007 Paris
M° Rue du Bac, Saint-Germain-des-Prés, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 60 70 10
Mail : info@carrerivegauche.com
Internet Site : www.carrerivegauche.com
Description:
Quentin et Philippe Garel sont les invités 2017 du Carré Rive Gauche, qui propose de faire entrer l'art contemporain chez les antiquaires et galeristes du quartier Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e. Une dizaine de pièces de Quentin seront disséminées dans une sélection de galeries entre le quai Voltaire et la rue de l'Université.

Vernissage du parcours jeudi 4 mai de 18h à 22h
A voir jusqu'au 13 mai 2017

"En parallèle du Salon Révélations, au sein duquel le Fonds de dotation Carré Rive Gauche parraine le stand de Philippe et Quentin Garel, une exposition hors-les-murs des deux artistes est organisée au Carré Rive Gauche. Créé en 1977, le Carré Rive Gauche est une association d'antiquaires et de galeries d'art regroupant une centaine de marchands au sein des VIe et VIIe arrondissements de Paris. Cette année, le Carré Rive Gauche fête son 40e anniversaire".

Vernissage de Philippe Garel et Quentin Garel

[18:00-21:00] Vernissage de Quentin Daumont "Cosmic Lands"
Location:
Bliss Studio Paris
70, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Temple, Arts et Métiers
France
Mail : hello@blissstudioparis.com
Internet Site : www.blissstudioparis.com
Description:
Exposition du 04 au 18 mai
Vernissage jeudi 04 mai à 18h

Quentin Daumont et le Studio Bliss Paris vous invitent à découvrir Cosmic Lands, un retour d'expédition cosmique. Peintures, sculptures, danseurs, créateurs et jeux de lumière vous feront voyager en Terres inconnues et indomptées. Venez le Coeur ouvert et laissez vous guider par les couleurs, les formes et les différentes matières qui caractérisent bien le travail de Quentin Daumont.

Quentin Daumont est un artiste autodidacte qui s'inspire de la Nature, de la Science, et de l'art ethnique. Avoir joué du Didgeridoo (instrument aborigène) a particulièrement influencé le travail de Quentin dans ses créations. Quentin est fasciné par les vibrations et les émotions que dégage l'instrument pour les retranscrire en formes et en mouvements sur ses oeuvres. Aussi ce qui inspire l'artiste est la simplicité et la compréhension absolue que procurent les formes basiques et crues de l'art aborigène. Les oeuvres de Quentin sont alors instinctives, presque animales, à travers desquelles on ressent l'intensité de la Nature à l'état pur.

Au delà de cette passion aborigène, les créations de Quentin représentent les intéractions de la vie, la beauté crue de la Nature, les différentes matières et force visuelle de ce Monde. Quentin s'inspire des quatres éléments de la Nature, le feu, l'eau, la terre et l'air. Les oeuvres de Quentin sont un mirroir, un passage vers le sauvage qui sommeille à l'intérieur de chacun.

"Cosmic Lands, entering an untamed world" est une invitation à exprimer ce que nous avons de plus beau a l'intérieur de nous, et de célébrer la Nature, toujours plus puissante et spontanée dans ses explosions de couleurs, de matière et de formes.

Venez le Coeur ouvert et plein de curiosité le jeudi 4 mai pour le Vernissage de Cosmic Lands, puis pour deux semaines d'expositions au Studio Bliss Paris.

Des surprises sont à venir pour le vernissage. Petit (gros) indice, vos papilles et esprits s'ouvriront à l'art culinaire argentin ;)

Vernissage de Quentin Daumont "Cosmic Lands"

[18:00-21:00] Vernissage de Rachel Marks "innergration"
Location:
under construction gallery
6, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Mobile : +33 (0)6 37 34 99 78
Mail : underconstructiongallery@gmail.com
Internet Site : www.underconstructiongallery.com
Description:
5 mai - 17 juin 2017

Chaque année, à la même époque, se produit un phénomène étrange entre le nord de l'Amérique et le Mexique. Par millions, des papillons Monarques - à la couleur orange, striée de noir - quittent leur territoire pour migrer sur plus de 4.000 kms vers une région du Mexique, dans un endroit précis, toujours le même. Fascinée par ce phénomène et portée par le désir de confronter sa pratique à ce mystère de la nature dans une expérience sensible, Rachel Marks est partie au Mexique en février dernier s'immerger au cœur de cette migration. Pour sa première exposition personnelle à under construction gallery, elle présente un ensemble de pièces liées à ce projet et réinvente un parcours des différentes étapes de ce périple, qui fut tout autant un déplacement dans l'espace physique qu'un intense voyage intérieur.

Si l'installation repose sur l'intention de faire un lien entre la science et la poésie, la prédestination et la fragilité, elle prend comme point de départ la gestation du projet, notamment avec le cocon (ou la chrysalide), forme symbolique de repli avant la métamorphose. On aurait pu en préambule remonter plus loin encore dans le temps, bien en amont de ce voyage au Mexique. Car chez Rachel Marks, l'art est indissociable de la vie - à moins que ce ne soit l'inverse - la vie, sa vie, est totalement concomitante à son art. Une force vive, inscrite dans ses gènes, qui s'impose à elle, donne sens à ses actes et génère son travail artistique. Son ADN, aussi inexplicable que celle du Monarque lui semble-t- il, ​est ​comme une "voix (voie) intérieure " en laquelle elle a totale confiance et qui la guide dans ce cheminement.

Toutes ses œuvres font état de ce qui la traverse, elle-même migrante des Etats-Unis où elle est née, vers l'Europe et la France, danseuse, musicienne, plasticienne, performeuse, quêtant sans relâche là où se fait le langage, là où se défait la parole, là où se construit l'identité. Sans se soucier d'aucune hiérarchie de valeur, sa pratique artistique est multiple, iconoclaste, imprévisible. Elle récupère, ramasse, assemble, repeint, recouvre, coupe, laisse filer, colle, décolle... Un art du matériau pauvre qu'elle ne cherche pas à magnifier mais à rendre plus éloquent et poétique. Dans l'inventaire des objets de l'exposition, on trouve des chaussons de pointes, des livres (beaucoup, essentiels), des fils, des partitions, des billets de banque mexicains, un cercle à broder, des fleurs, des matières organiques, périssables et des papillons, vrais, faux, morts, vivants. Entre le chausson de danse et le cocon, la métaphore se file allègrement tant la forme de l'un vient se superposer à la forme de l'autre, le chausson pointe faisant penser à un cocon au pied de la danseuse, prolongement satiné de tout son corps, de tout son être, parfaite réplique de l'espace clos d'où va se libérer le mouvement, à l'instar de l'envolée de la myriade de rubans.

C'est le moment de déployer ses ailes. L'artiste en a fabriqué une grande paire, aux couleurs du Monarque, emmenées avec elle jusqu'à la réserve du Michoacán. Une vidéo nous la montre dotée de ses ailes prothèses au milieu d'un décor hallucinant de forêt où s'agglutinent des centaines de grappes de papillons. Sa danse « ailée » fait penser à une forme de rituel, une transe chamanique, en totale communion avec l'animal et la nature.

La période de migration des Monarques correspond aussi à celle de la reproduction. Très simplement, Rachel Marks montre l'accouplement de deux livres, réunis par l'emboîtement de leurs pages. Sur la couverture, on peut lire « Plaisir d'amour ». Ici, les livres sont fertiles, fouillent entre les lignes, exhument des mots du silence, les font remonter à la surface, sèment des bribes. Elle les voit comme des métaphores du papillon. Dans l'un, de magnifiques dentelles végétales prélevées sur place et séchées, fragments de l'histoire de cette migration, remplacent le papier. Rien ne fait obstacle à l'imaginaire, pas même le temps. Une œuvre commencée il y a quelques années en Espagne trouve sa ponctuation finale avec un papillon ramené du voyage. Il faut prendre le temps de parcourir les petites cases blanches apparentes sur le livre noirci, continuité cryptée de ce qui ressemble à une ligne de vie. De « entendido » à « y yo soy ». Après le frémissement de la danse, la terre se couvre de lambeaux soyeux.

L'art de Rachel Marks est un esprit en mouvement, un laboratoire du sensible dont le langage est une des formes d'existence, un canal extra-sensoriel donnant du monde une vision à part. Un art de la fugue où les papillons s'attrapent dans le filet des rêves... Un lieu où elle retrouve sa forêt enchantée.

Marie Gayet

Vernissage de Rachel Marks "innergration"

[18:00-21:00] Vernissage de Tong Kunniao
Location:
Galerie Liusa Wang
15, boulevard Saint-Germain
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Cardinal Lemoine
France
Mobile : +33 (0)6 17 96 07 11
Fax : +33 (0)1 83 56 01 44
Mail : galerieliusawang@gmail.com
Internet Site : www.galerieliusawang.com
Description:
"Dans le ventre du pigeon, il y a non seulement du caca, mais du pains aussi"

« Paris est très propre », dit l'artiste d'un sourire jaune, « trop propre pour mon art ».

C'était le deuxième jour de sa résidence artistique à Paris. D'ici quatre semaines, sera inaugurée sa première exposition en France à la Galerie Liusa Wang où il est censé concevoir, à partir de rien, un monde plein d'imaginations et de fantaisies.

L'artiste s'appelle TONG Kunniao, né en 1990 et diplômé en sculpture à l'Académie Centrale des Beaux-Arts de Chine, est l'un des artistes les plus incontournables de la scène émergente contemporaine. La mémoire des « queues de cochon battant les tambour » exposées à son exposition des diplômes nous étant encore fraîche, l'artiste part déjà à la poursuite de ce qu'il s'appelle « Rêve de Terre », un rêve nomade qui lui permettra de découvrir sans cesse de nouveaux horizons - tout seul, sans bagage, comme un pigeon errant qui fait son nid à partir de rien.

À votre réception de cette invitation, le monde est fait - ce « labyrinthe de Pan » au bord du boulevard Saint-Germain, cet impromptu parisien à lire et à détruire. Une multitude d'installations mécaniques et sonores composent, de manière perplexe et fascinante, un concerto du temps et des matières, mettant à nu tous caprices et libertinages de cette ville « dure ». C'est là où cette Paris « trop propre » se désarme, et vous y trouverez les « pourquoi pas » à vos « pourquoi ». Si le fameux pissoir signé par Duchamp a pu libérer l'art, il y a cent ans, des chaînes qui semblent aujourd'hui revenir étrangler la création contemporaine, TONG Kunniao, à son tour, nous jure sur un ancien pot de chambre qu'il a retrouvé au marché de Croissy-sur-Seine :

The night is still young, come and have fun.

Vernissage de Tong Kunniao

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "100 gravures #10"
Location:
Goutte de Terre
4, rue Basfroi
75011 Paris
M° Voltaire, Charonne
France
Mobile : +33 (0)6 98 63 77 32
Mail : galeriegouttedeterre@gmail.com
Internet Site : www.gouttedeterre.blogspot.com
Description:
vernissage de la 10ème édition de l'exposition 100 gravures

Vernissage de l'exposition "100 gravures #10"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Des couleurs et des lettres"
Location:
Café des Psaumes
16 ter, rue des Rosiers
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 75 77 71 72
Mail : m.rapaport@ose-france.org
Internet Site : www.cafedespsaumes.org
Description:
avec Lionel Cohen, Vanessa Kalfa, Sandra Encaoua

Vernissage de l'exposition "Des couleurs et des lettres"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Faire chantier"
Location:
Aubervilliers
Aubervilliers
93300 Aubervilliers
M° RER B La Courneuve - Aubervilliers, Aubervilliers - Pantin - Quatre Chemins
France
Internet Site : www.aubervilliers.fr
Description:
dans un appartement de la Maladrerie
3 allée Gustave Courbet
93000 Aubervilliers
www.capa-aubervilliers.org

avec Bernard Calet, Isabelle Ferreira, Thomas Guyenet, Claude Lévêque, Pascal Lièvre et Benjamin Sabatier

commissaires de l'exposition : Juliette Fontaine et Isabelle Lévénez

Exposition du 5 au 28 mai 2017
de 15h à 20h et sur RV au 01 48 34 41 66

Faire chantier, hors des lieux d'exposition habituels ; inviter six artistes dont les pratiques se confrontent radicalement aux espaces et aux lieux ; le faire avec attention dans un quartier fragile, en relation étroite avec ses habitants et son quotidien ; déployer cette proposition dans un appartement HLM en interrogeant notre capacité à transformer le réel : tels sont les points de départ de cette exposition, emblématique à de nombreux égards de la démarche du Capa - Centre d'Arts Plastiques d'Aubervilliers.

Les deux commissaires Juliette Fontaine et Isabelle Lévénez présentent ici dix-sept œuvres de six artistes : seize choisies pour leur résonance forte avec ces idées - et une création in situ. Bernard Calet déploie cinq installations qui constituent autant de dispositifs potentiellement en transformation, associant matériaux bruts de construction et signes de la modernité. À travers ses paysages abstraits, Isabelle Ferreira explore les relations et les passages possibles entre peinture, sculpture et architecture, planéité et spatialité. Avec ses deux images du chantier des Halles à Paris - un espace et un portrait, Thomas Guyenet retranscrit l'expérience de lieux en devenir et donne à voir, en les déplaçant, les changements qu'ils peuvent susciter. Pascal Lièvre réactive ironiquement avec deux vidéos et un dessin des éléments de langage révolutionnaire qui, ainsi recontextualisés, résonnent singulièrement dans ces murs. Benjamin Sabatier déploie trois sculptures dans lesquelles les assemblages parfois trompeurs de matériaux bruts et quotidiens évoquent la possibilité d'une appropriation par tous et d'une construction commune. Claude Lévêque, quant à lui, signe une création pour l'exposition : une installation in situ qui fait d'une chambre de logement social le lieu d'une transformation brutale, d'un souvenir ou d'une utopie.

La relation à l'espace architectural et à ses potentialités de transformation de la société, l'utilisation de matériaux quotidiens, la simplicité des gestes, constituent autant d'approches communes à ces démarches qui mettent en œuvre une forme de résistance et saisissent l'opportunité d'une exposition dans un appartement pour susciter une perturbation possible du territoire, comme le formule Isabelle Lévénez. Loin d'une figuration littérale du politique ou de l'engagement, Faire chantier interroge plus largement la possibilité d'une transformation qui s'appuierait sur l'architecture, réactivant ainsi les intentions initiales du quartier dans lesquels elle se déploie. Sa dimension in situ est donc capitale.

Le cadre de ce projet est en effet le quartier de la Maladrerie, créé à Aubervilliers par l'architecte Renée Gailhoustet entre 1975 et 1986, dans une approche fonctionnaliste caractéristique du mouvement moderne, dont l'expérimentation architecturale visait aussi une transformation sociale. Formé d'un millier de logements sociaux, d'équipements de quartier et d'une cinquantaine d'ateliers d'artistes, dans une architecture triangulaire et labyrinthique offrant des échelles très diversifiées, avec des jardins à tous les étages et dans un espace urbain sans voitures, ce quartier témoigne d'une utopie radicale dont le potentiel demeure encore très sensible aujourd'hui, malgré le vieillissement des lieux.

Implanté depuis longtemps dans ce quartier, le Capa a engagé depuis trois ans une complète transformation vers un projet de centre d'art sous l'impulsion de sa nouvelle direction, tout en déployant et approfondissant des activités à l'attention des amateurs et des partenariats avec les structures locales. Sa recherche d'espaces pour ses expositions l'a conduit à proposer un partenariat à l'OPH d'Aubervilliers qui lui met à disposition des logements sociaux entre deux locations, ainsi transformés en espaces d'exposition temporaires.

Créer des expositions exigeantes et itinérantes dans une cité au contexte social aussi difficile répond à la volonté d'expérimenter de nouvelles formes, aussi bien pour les artistes que pour une population locale qui en est totalement privée. Tout en veillant à la haute exigence de son projet artistique, le CAPA implique profondément les habitants d'une manière dans le déroulement des évènements, tout en proposant un réel travail de médiation et d'inscription auprès du public. Des logiques hétérogènes cohabitent et dialoguent : les expositions se confrontent aux territoires du quotidien. Leur caractère éphémère s'adresse à tous les protagonistes des lieux, qu'ils soient habitants, artistes ou visiteurs. Elles ouvrent un espace de dialogue et de modification des rapports susceptible d'activer de nouvelles transformations des rôles et des regards.

Thierry Fournier
Artiste et commissaire d'exposition indépendant

Exposition collective organisée par le CAPA - Centre d'Arts Plastiques d'Aubervilliers, La Maladrerie - Aubervilliers, avec le soutien de l'OPH et la ville d'Auberviliers. Photographie © Bernard Calet 2016.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Paris-Cotonou-Paris III"
Location:
Galerie Vallois
35&41, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 17 34
Fax : +33 (0)1 43 29 06 42
Mail : vallois35@vallois.com, vallois41@vallois.com
Internet Site : www.vallois.com
Description:
Troisième volet de notre programmation de 2017 intitulée « Paris - Cotonou - Paris » : après les expositions consacrées à Gérard Quénum, Daphné Bitchatch, Olga Luna et Psycoffi en mars puis Rémy Samuz, Julien Vignikin, Epaphras Toihen, Yuri Kuper et Nathanael Vodouhé en avril, la Galerie Vallois poursuit avec les œuvres de trois artistes, et non des moindres : Richard Di Rosa, Tchif et King Houndekpinkou.

Au 35 rue de Seine, Tchif montre son travail le plus récent, une série d'autoportraits photographiques où il se met dans la peau des travailleurs de l'économie parallèle africaine : vendeurs d'eau ou de gasoil, chauffeur de taxi-moto... A ces clichés répondent les sculptures colorées de Richard Di Rosa, qui fut dans les années 80 avec son frère Hervé, François Boisrond, Rémy Blanchard et Robert Combas l'un des tenants du mouvement artistique que Ben nommera la Figuration Libre.

Le céramiste King Houndekpinkou est particulièrement à l'honneur dans cette année Paris - Cotonou - Paris puisqu'il bénéficie d'un double solo show : au 41 rue de Seine, à Paris du 4 au 28 mai, et à la Gallery Vallois America à New York, du 6 mai au 29 juillet. Deux expositions jumelles : « De Passage sur Terre / Time on Earth », qui présenteront ses dernières pièces, fruits des recherches qu'il a menées lors de sa résidence à Cotonou.

Vernissage de Richard Di Rosa, Tchif et King Houndekpinkou

Du 4 au 28 mai 2017, la galerie Vallois présente les oeuvres de Richard di Rosa et de Tchif, dans le cadre du troisième volet de la programmation Paris - Cotonou - Paris.

Richard di Rosa est un sculpteur français s'inscrivant dans le mouvement de la « figuration libre ». Comme chez son frère Hervé, son oeuvre est marquée par un style ludique et décomplexé. Au fil des années il a su créer un univers coloré, rempli de vie et de joie. On retrouve dans ses sculptures l'influence de la bande dessinée, des dessins animés mais également des oeuvres de Miro. Les formes simples et colorées du peintre semblent prendre vie dans les personnages de l'artiste. La galerie Vallois présente cette création en regard des oeuvres de Tchif, artiste béninois vivant à Cotounou.

Ancien caricaturiste, désormais peintre et plasticien, pour cette exposition il présente ses récentes photographies. Dans des compositions tirées en noir et blanc, l'artiste sélectionne certaines zones pour lesquelles il restitue l'intensité de leurs couleurs. Le rouge vif d'une tomate vient se poser sur le noir de la peau d'un vendeur, le jaune saturé d'un bidon d'essence se pose sur une large plage grise. Le contraste se fait pour révéler le véritable sujet des photographies : les acteurs du marché parallèle africain. En générant près de la moitié des revenus économiques du continent, ils participent à son dynamisme et deviennent sujets des oeuvres.

Les deux artistes nous délivrent dans cette exposition une ode à la joie de vivre, à l'échange entre les hommes, à la vie et sa beauté.

Vernissage de Richard Di Rosa, Tchif et King Houndekpinkou

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Percolaris"
Location:
Arondit
98, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles, Châtelet
France
Mail : contact@arondit.com
Internet Site : www.arondit.com
Description:
Avec les artistes : Jeanne Berbinau Aubry, Lia Giraud, Guillaume Gouerou, Damien Monteau, Dominique Peysson et Emile de Visscher

Le temps d'exposition est mis au service de l'élaboration collective. Il conjugue des temps de résidence (lundi-mercredi) et d'accueil du public (jeudi-samedi) durant lesquels quatre thématiques réunissant les artistes seront explorées : La « techno-esthétique », la « natrificialité », la « profanation » et la « science-f(r)iction »

Chaque semaine, un thème particulier guide le processus de recherche du collectif pour permettre l'élaboration d'une oeuvre évolutive où la pratique et la réflexion se lient

Vernissage de l'exposition "Percolaris"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Walter Stöhrer - La Fureur du Geste"
Location:
Galerie Charron
43, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)9 83 43 12 05
Mail : contact@galeriecharron.com
Internet Site : www.galeriecharron.com
Description:
Récompensé à de nombreuses reprises dans son pays d'origine, dont les oeuvres sont exposées dans des prestigieux Musées et Institutions en Allemagne ainsi qu'aux USA et au Danemark, la Galerie Charron présente WALTER STÖHRER en exclusivité en France ! L'exposition contemporaine du peintre allemand intitulée "La Fureur du Geste" est du 4 au 27 Mai 2017.

Vernissage de l'exposition "Walter Stöhrer - La Fureur du Geste"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Buée sur Baie"
Location:
Le 6b
6-10, quai de Seine
93200 Saint-Denis
M° RER D Saint-Denis, Basilique de Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 42 43 23 34
Mail : contact@le6b.fr
Internet Site : www.le6b.fr
Description:
Exposition du 4 au 24 mai 2017 au 6B
Vernissage Jeudi 4 mai de 18h à 22h

Avec : Louise Aleksiejew, Laurène Guarneri, Antoine Medes, Julia Pitaud, Alice Robineau, Lucas Semeraro, Léa Tesson

Du 4 au 24 mai, Le 6B présente "Buée sur Baie", une exposition collective curatée par Léa Tesson regroupant les œuvres de sept jeunes artistes diplômés ou étudiants à l'Ecole Supérieure d'Arts et Médias de Caen/Cherbourg (sculpture, peinture, dessin, installation, projection, son et image).

Le vernissage aura lieu le jeudi 4 mai de 18h à 22h au 6B en présence des artistes (Louise Aleksiejew, Laurène Guarneri, Antoine Medes, Julia Pitaud, Alice Robineau, Lucas Semeraro, Léa Tesson) et de la commissaire.

Usuels, vernaculaires, compagnons du quotidien, les objets cristallisent nos habitudes de consommation, et trahissent les mécanismes qui régissent nos vies. Dans "Buée sur Baie", les objets ne sont pourtant plus là pour nous servir : ils perdent leur fonction initiale (nous aider, nous "augmenter"), et deviennent gratuits, inutiles, poétiques, tout en gardant la marque de la main de l'homme (et de l'artiste) qui les aura fabriqués.

"Buée sur Baie" se joue de notre œil et nous invite à reconsidérer ces ustensiles et formes familières (chaises, tapis, écrans, tasses, etc.) qui auront été retravaillés par les artistes. Ainsi, ce coin de salle sera tout à la fois brasserie, atelier de poterie, d'origami ou de taille de bois. Cette autre chaise aux lanières flexibles ne sera jamais assez solide pour nous soutenir. Et ce pan de robe irisé n'aura, lui, jamais la souplesse pour nous recouvrir. C'est ce décalage entre nos habitus et ces objets, désormais autonomes, qui nous gêne et nous ravit - tout comme la buée qui empêche de voir à travers la baie, mais devient un terrain de jeu pour le doigt.

Vernissage de l'exposition collective "Buée sur Baie"
Antoine Medes, Cacahuète, picole, dinjar, bois, plâtre, crayon de couleur, grès, dimensions variables, 2016

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Le Secret"
Location:
ENSAPC YGREC
82, avenue Denfert-Rochereau
Les Grands Voisins - Ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul
Bâtiment Lelong
75014 Paris
M° Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 43 38 49 65
Mail : ygrec@ensapc.fr
Internet Site : www.ensapc.fr/fr/ygrec
Description:
5 - 28 mai 2017

Vernissage jeudi 4 mai 2017 18h-21h
Performance lors du vernissage de Béatrice Balcou

avec Donatien Aubert, Ismail Bahri, Béatrice Balcou, Jean-Baptiste Caron, Sarah Charlesworth, Raphaël Dallaporta, Edith Dekyndt, Justine Emard, Nicolas Gourault, Gilbert Hage, Noelle Kahanu, Violaine Lochu, Aurel Porté, Shooshie Sulaiman, Jeanne Susplugas, Francisco Tropa, Melvin Way

Pensée comme une conclusion du programme Exposer la recherche en art, l'exposition Le secret invite à lier les questions de l'exposition et celles du secret comme s'il s'agissait de mettre à vue ce qui est inconnaissable ou confidentiel, voire incompréhensible ou ce dont on ne peut rien dire. C'est donc sans pouvoir dire de quoi le secret est-il le nom que l'exposition propose de s'intéresser à ses formes comme à ses effets: de l'identité singulière aux rêves intimes, en passant par les histoires de famille ou celles de la grande histoire et des secrets d'États, jusqu'à l'herméneutique propre au déchiffrement des œuvres.

Commissariat :
Françoise Docquiert, Paul-Antoine Parot, Corinne Le Neün, Christophe Viart, Nayla Tamraz, Tatiana Nedelskaya et le collectif Polynome.

Remerciements :
Galerie Jocelyn Wolff, Paris.
Galerie Les Filles du Calvaire, Paris.
Galerie Tanit, Beyrouth/Munich.

Organisation : Institut ACTE CNRS UMR 8218 et l'ENSAPC en partenariat avec le CNAP.

[18:00-20:00] Vernissage de la Collection Serge Rizk
Location:
Instituto Cultural de México à Paris
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 61 84 44
Fax : +33 (0)1 44 61 84 45
Mail : idemexfra@sre.gob.mx
Internet Site : icm.sre.gob.mx/francia/
Description:
Collection Serge Rizk
IMMERSION EN TERRE MEXICAINE

Une invitation au voyage
Livres rares, cartes et estampes anciennes sur le Mexique

Exposition du 5 mai au 10 juin 2017
Entrée libre, du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h, le samedi de 15h à 19h
Fermé le dimanche et les jours fériés

[18:00-21:00] Vernissage du second tour des élections dans l'Espace RVB
Location:
Galerie Joseph Musée d'Orsay
89, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d'Orsay, Assemblée Nationale, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com
Description:
Venez découvrir en avant première "QUI est QUI" à la Galerie Joseph à partir du 4 mai à 18h

VOTE ONLINE :
www.electionsdanslespacervb.com

[18:30-22:30] Cocktail ELSEWAYS "Irresistible Puglia"
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
au Café Marly

A l'occasion du lancement de notre campagne de crowdfunding sur Ulule, nous avons l'immense plaisir de vous inviter au cocktail "Irresistible Puglia".
Pour vous remercier de votre intérêt pour l'aventure d'Elseways et de vos encouragements amicaux, vous pourrez déguster en avant-première nos produits oeno-gastronomiques d'excellence, en direct du sud de l'Italie !
​Nous vous attendons au CAFE MARLY, dans la cour du Palais du Louvre à partir de 18h30
Réjane et Claudia

[18:30-22:00] Inauguration de la boutique Rock the Street 3.0
Location:
Rue Tiquetonne
Rue Tiquetonne
75002 Paris
M° Etienne Marcel
France
Description:
Rock the Street
46 rue Tiquetonne
75002 Paris
https://www.instagram.com/rockthestreet

Inauguration de la boutique Rock the Street 3.0

[18:30] Lancement du Guide du petit écolo
Location:
Les Originaux - Galerie Librairie
Galerie Librairie Actes Sud
37, rue Saint-André-des-Arts
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 42 03 01 16
Mail : contact@lesoriginaux.fr
Internet Site : www.lesoriginaux.fr
Description:
Lancement du Guide du petit écolo

[18:30-21:30] Vernissage d'Elisa Géhin et Bernard Duisit "Bonjour Pantin"
Location:
Le Musée de Poche
2, rue Auguste Barbier
75011 Paris
M° Goncourt, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 07 25 08
Mail : contact@museedepoche.fr
Internet Site : www.museedepoche.fr
Description:
Bonjour Pantin
Exposition d'Élisa Géhin et Bernard Duisit
autour de l'album pop-up publié aux éditions hélium
du 3 mai au 11 juin 2017

L'exposition présente le travail de recherche graphique d'Elisa Géhin, auteur et illustratrice du livre, avec des dessins et des planches en sérigraphie des différents pantins aux formes simples et aux couleurs éclatantes. Bernard Duisit nous montre l'envers du décor ; les mécanisme de papier nécessaires à l'animation de cette joyeuse bande de pantins !

Vernissage d'Elisa Géhin et Bernard Duisit "Bonjour Pantin"

[18:30-22:00] Vernissage de Clément Laurentin "Primitifs"
Location:
Galerie Art&Craft
32, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 58 89 05 56
Mail : galerie.artcraft@gmail.com
Internet Site : www.galerie-artandcraft.com/wp
Description:
Exposition du 4 mai au 5 juin 2017
Vernissage en présence de l'artiste Jeudi 4 mai

"PRIMITIFS" présente les dernières œuvres de Clément Laurentin.
Peintures, dessins, gravures et assemblages composent cette exposition et nous plongent dans l'univers onirique et métissé de l'artiste montreuillois.
Peuplées de fétiches, comme autant de vecteurs de nos croyances ou de nos aspirations, ses œuvres questionnent notre
propre humanité.

Vernissage de Clément Laurentin "Primitifs"

[18:30-21:00] Vernissage de Gérard Lauzier "L'humour libre"
Location:
Galerie Huberty & Breyne
91, rue Saint-Honoré
Village Saint-Honoré
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 04 71
Mail : contact@petitspapiers.be
Internet Site : www.hubertybreyne.com
Description:
Gérard Lauzier
"L'humour libre"

Vernissage le jeudi 4 Mai à partir de 18h30
Exposition du 5 Mai au 3 Juin 2017

Qui n'a pas été marqué par l'humour féroce et décapant de Gérard Lauzier ?
Quelle réjouissance de se replonger dans l'univers de cet humoriste hors pair qui a dynamité la Bande Dessinée pour adulte en la rendant autant littéraire que graphique. Avec Lauzier, tout le monde en prend pour son grade, que ce soient les jeunes cadres dynamiques des années 80, les machos et les féministes ! Son humour agit aujourd'hui comme une bouffée d'air salvatrice.

La galerie Huberty & Breyne Paris est heureuse de présenter une sélection de planches et d'illustrations issues de ses albums les plus fameux comme Un certain Malaise, Lili Fatale, Chroniques de l'Ile Grande, La Tête dans le Sac, Souvenirs d'un jeune homme, la Course du Rat ou encore ses fameuses Tranches de Vie. Cette exposition est réalisée en parallèle à la sortie en librairie du deuxième volume de l'intégrale de l'œuvre de Gérard Lauzier publiée aux Éditions Dargaud.

Vernissage de Gérard Lauzier "L'humour libre"

[18:30-21:00] Vernissage de Hammoud Chantout "Nostalgie"
Location:
Espace Galerie Europia
15, avenue de Ségur
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier
France
Phone : +33 (0)1 45 51 26 07
Mobile : +33 (0)6 87 80 23 66
Fax : +33 (0)1 45 51 26 32
Mail : info@europia.org
Internet Site : europia.org/Galerie
Description:
du 4 au 31 mai 2017
vernissage jeudi 4 mai à 18h30

J'été touché par l'amour du dessin a l'âge de quatorze ans. Je passais mon temps à dessiner ce qui devint chez moi, obsession et ambition. Lorsque je dessine, j'oublie tout et je compose sur la terrasse blanche de l'univers des beaux arts.

Suite à la crise en Syrie, je me suis réfugié à Beyrouth. Ce furent quatre années de tristesse et de douleur, tel un arbre déraciné. J'ai dessiné cet arbre, je l'ai aimé et chéri pour qu'il refleurisse. Il représente mère, paix, sécurité .L'être solitaire, triste et égaré, cherchant son destin, se tient debout avec nostalgie sous ce bel arbre.

Actuellement à Paris, dans cette belle ville, je dessine mes sujets de délectation: portraits, femme, amour. Je continue à dessiner l'être solitaire souffrant du mal de son beau pays la Syrie. Je le nourris d'un peu d'espoir, d'amour et d'optimisme pour qu'il puisse tolérer sa nostalgie et ne pas en mourir.

Hammoud Chantout


Hammoud Chantout: artiste Syrien né en 1956 dans un petit village prés d'Alep. Passionné par le dessin et la peinture il passe brillamment le concours d'entrée à l'Ecole des Beaux Arts de Damas en 1975 et obtient son diplôme en 1980.
En 1984 il rentre en Syrie avec un diplôme de l'Ecole des Beaux Arts de Paris.
Très connu a travers le Monde Arabe ou il expose régulièrement dans nombreuses de ses capitales.
L'œuvre de Chantout est aussi appréciée a l'internationale. Il a exposé à Paris, Montréal, Washington, Istanbul. Son œuvre fait parti de grandes collections privées, d'institutions culturelles et de musées autour du monde.

Pour se protéger et protéger sa famille, il quitte la Syrie en 2012 pour Beyrouth. En 2016 il décide de s'installer à Paris ou il vit et travaille actuellement.

Vernissage de Hammoud Chantout "Nostalgie"

[18:30-22:00] Vernissage de Sarah Caron et Laurence Bonnel "A lo Cubano"
Location:
Galerie HEGOA
16, rue de Beaune
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 11 33
Mobile : +33 (0)6 80 15 33 12
Mail : contact@galeriehegoa.com
Internet Site : www.galeriehegoa.com
Description:
Vernissage de l'exposition "A lo Cubano" de Sarah Caron, photo-reporter maintes fois primée en France et à l'international et dont les photographies ont fait l'objet d'acquisition dans des collections françaises dont le Centre National d'Art Contemporain et le Musée de l'Histoire et de l'Immigration.

Son exposition nous vient directement de la Havane où elle a été présentée en septembre 2016. Vous découvrirez des images actuelles sur le secteur de la Mode à Cuba, des designers en pleine explosion créative jusqu'aux femmes et aux hommes de la rue.
Sarah Caron a déjà présenté ses photos de mode au Pakistan "Movida Massala" à la galerie HEGOA lors de l'exposition 'Regards de femmes' en mars 2015. C'est un plaisir de retrouver sa fraîcheur, sa maîtrise de la composition et son merveilleux traitement de la couleur sur le thème de Cuba qu'elle connait très bien depuis la crises des Balseros en 1994.

Seront également exposées des sculptures de Laurence Bonnel, sculpteur de dimension internationale. La série présentée "Abimes" en terre de couleurs rappelle la fragilité et la gaieté créative de Cuba.

Vernissage de Sarah Caron "A lo Cubano"

Vernissage de Sarah Caron et Laurence Bonnel "A lo Cubano"

[18:30-21:00] Vernissage de Vall Palou "Esclats / Éclats"
Location:
Centre d'Etudes Catalanes
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
9, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 65 69
Fax : +33 (0)1 42 74 12 70
Mail : secretariat.centre.etudes-catalanes@paris-sorbonne
Internet Site : www.paris-sorbonne.fr/centre-d-etudes-catalanes-3064
Description:
Vernissage de Vall Palou "Esclats / Éclats"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Contes de la cohabitation urbaine"
Location:
Galerie 24B
24 bis, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries, Opéra
France
Mobile : +33 (0)6 86 93 84 69
Mail : 24b.paris@gmail.com
Internet Site : www.24b.paris
Description:
PDP Gallery est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition
"Contes de la cohabitation urbaine"

avec Virginia Bersabé, Iñigo Sesma, Mohamed Lghacham, et Diego Vallejo-Garcia

le jeudi 4 Mai à partir de 18h30

PDP Gallery présente l'exposition collective "Contes de la cohabitation urbaine" avec Virginia Bersabe, Inigo Sesma, Mohamed Lghacham et Diego Vallejo-Garcia. Ces peintres issus de la nouvelle génération espagnole se retrouve a Paris pour partager une vision d'une figuration toujours plus narrative et poétique. Ces " Contes de la cohabitation urbaine" sont un regard sur la ville, de la campagne aux premières périphéries, vers le centre et nos intérieurs. Cette rencontre est l'occasion de mettre en avant des différences esthétiques, des envies de peinture rendue possible par une force technique commune qui définissent aujourd'hui cette cohabitation.

Originaire d'Ecija, en Andalousie, Virginia Bersabe réorganise la mémoire, donne vie aux souvenirs, ces marques du temps. Ainsi cette jeune peintre, nee en 1990, diplômée des Beaux-Arts de Seville, nous livre une peinture saisissante a travers l'étude de la peau et de la mémoire.

Elevée au sein d'une famille d'artiste, Diego Vallejo-Garcia, ne en 1991, cherche a retranscrire la lumière, celle d'un paysage rural au frontière de la ville. Originaire d'Avila, au centre de l'Espagne, le peintre nous livre de grands formats a l'huile sur toile. Apres des études a Salamanque et a Barcelone, c'est dans la capitale catalane que le peintre s'installe afin d'évoluer vers son ambition de maîtrise de l'espace.

C'est d'abord sur mur que Mohamed Lghacham développe sa peinture. Apres un passage par l'université de Barcelone, ce jeune peintre, ne en 1993, installe en Catalogne depuis son enfance, propose une peinture a l'huile courageuse ou l'expression est absente, nous faisant entrer a l'intérieur de la vie urbaine.

Chez Inigo Sesma, la mise en scène est la cle de la volonté du peintre de transformer, de manipuler, la réalité d'une image. Originaire de San Sebastian, le peintre évolue au gré des expériences internationales qui font son identité picturale. D'abord universitaire a Barcelone, puis a New-York de 2011 a 2013 avant d'obtenir un master de Peinture a Bilbao en 2015 ou au travers d'une longue résidence a Berlin en 2013, Inigo sesma raconte le voyage d'une génération.


D'abord clandestine, aujourd'hui nomade, PDP est une plateforme culturelle de nouvelle génération, explorant les limites de l'art contemporain.

À l'image des artistes du projet, PDP gallery s'investit partout, indépendante, sans frontières.

Née d'une utopie en 2011, PDP a depuis vu sa communauté grandir, s'associant avec ceux, comme le label de musique An.Art, qui partout, défendent une nouvelle vision du monde l'art.

Vernissage de l'exposition "Contes de la cohabitation urbaine"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Couleurs Musicales"
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
Une exposition de l'artiste peintre Gaëlle Pech De Laclause et des photographies de Thibault de Puyfontaine où se mêlent avec subtilité photos et peintures en couleur un ensemble à découvrir.

Dans cette exposition, Gaëlle Pech de Laclause propose et raconte une histoire ou plus exactement un bout de son histoire. L'artiste nous invite à remonter le fil des lignes de la main où l'on nous dit que l'histoire serait déjà écrite. Sa peinture aux couleurs franches, ses lacérations dans la matière, ici le carton, sont autant d'émotions cachées que l'artiste livre aux visiteurs tel quel sans artifice.
C'est au coeur d'une nuit colorée, dans les senteurs d'Orient tantôt suaves ou fortes, que nous convie
Thibault de Puyfontaine. Les premières étapes de « Late Colors », son épopée photographique, l'a conduit en Egypte, du Caire à Alexandrie,en Inde, mais aussi au Mozambique. Il nous en livre aujourd'hui un étonnant constat visuel, entre rêve et réalité.

du 2 au 14 mai
Vernissage jeudi 4 mai 2017 à partir de 18h30

Vernissage de l'exposition "Couleurs Musicales"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "DEDOUBLEMENTS"
Location:
SoiXante AdaDa
60, rue Gabriel Péri
93200 Saint-Denis
M° Saint-Denis - Porte de Paris, Basilique de Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 77 48 37 98
Mail : adada93@free.fr
Internet Site : 60adada.viabloga.com
Description:
Du 4 au 21 mai 2017
Vernissage le 4 mai à partir de 18H30

LES ARTISTES : Sergey Balovin / Claudia Beccato / Françoise Bonthe-Diallo / Laurent Choquel / Pierre Clisson / Sylvie Decugis / Marie-Astrid Fedon / Tristan Felix / Simon Lambrey / Dijana Melvan / Sathy Ngouane / Zaven Paré / Thomas Petit / Jean-Nicolas Reinert / Soizic Sanson / Claire Sistach

La notion du dédoublement a toujours fasciné, quelle que soit l'époque ou la culture. Et la figure du double renvoie à des questions aussi diverses que centrales dans notre manière de concevoir le soi et l'altérité. C'est la question du double, de l'image spéculaire de soi, qui est traitée dans les innombrables autoportraits peints à travers les siècles. Cette même question sous-tend les croyances populaires concernant les sosies et les débats éthiques autour du clonage. Et c'est encore le trouble de la duplicité qui marque l'esprit de qui se retrouve au contact d'un couple de jumeaux ou de siamois. Sont-ils un seul ou plusieurs ? Quelle frontière, quelle continuité entre ces deux êtres-là ? Le doute parfois s'insinue. Cette sensation de dédoublement fait vaciller notre notion de la personne, de l'individu indivisible. Le thème du double est aussi souvent associé à la « folie ». Un seul corps peut-il être habité par plusieurs personnes ? Qu'est-ce qu'être possédé ? Que nous racontent Dr Jekyll et Mr Hyde ? Quid de l'épidémie de personnalités multiples aux Etats-Unis dans les années 80? La mort, question s'il en est, a également sa place dans cette histoire, avec l'idée selon laquelle elle consisterait en un abandon du corps physique par un corps astral, doubles l'un de l'autre
selon des théories parapsychologiques. Enfin, le double est cette partie de nous-mêmes que nous projetons mentalement dans le passé de nos souvenirs ou le futur de ce que nous serons, et aujourd'hui, à l'ère technologique, dans divers mondes virtuels, doubles mondes, par le biais d'avatars numériques.
Dans le cadre de l'exposition « DEDOUBLEMENTS », quinze artistes ont été invités à donner leur lecture personnelle de cette problématique à travers des medias très divers : dessins, peintures, sculptures, mais aussi performances, installations acoustico- poétiques et dispositifs d'immersion en réalité virtuelle. DEDOUBLEMENTS, sans souci d'exhaustivité tant le domaine est vaste, propose un point de vue forcément subjectif sur la duplicité et ses avatars, fait de multiples perspectives et cheminements. L'exposition incite au questionnement et donne à vivre des expériences sans chercher à répondre à quoique ce soit. Ou si quelque chose... peut- être essaie-t-elle simplement de dire que cette question du double, pourtant aussi ancienne que l'humanité, n'a jamais été aussi pertinente qu'aujourd'hui.

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Le 3 mai à Mains d'œuvres
12H00 - 15H00
Performance de Sergey Balovin et Claudia Beccato : In Kind Exchange / Troquer avec les artistes son propre « trans-morphing »
Mains d'œuvres, 1 rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen
M° Garibaldi (ligne 13) ou Porte de Clignancourt (ligne 4)

Le 2 mai au 6b
13H00 - 15H00
Performance de Sergey Balovin et Claudia Beccato :
In Kind Exchange / Troquer avec les artistes son propre « trans-morphing »
Le 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis
Tramway n°1 : station Gare de Saint-Denis

Le 11 mai au 6b
20H30
Projection de Tophie et Somas et de Double double ? de Thomas Petit, projection-performance Umbellifera de Tristan Felix, présentation du projet DualCorps par Soizic Sanson et Claire Sistach
Le 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis
Tramway n°1 : station Gare de Saint-Denis Gueville

Vernissage de l'exposition "DEDOUBLEMENTS"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "MELANCHOLIA"
Location:
Editions Dilecta
49, rue Notre Dame de Nazareth
54, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 43 40 28 10
Fax : +33 (0)1 43 40 28 62
Mail : info@editions-dilecta.com
Internet Site : www.editions-dilecta.com
Description:
Commissariat : Adèle Jancovici

avec des oeuvres de John Baldessari, Michaël Borremans, Abel Llavall-Ubach, Robert Longo, Sarah Moon, Max Passadore, Yan Pei-Ming, Rasmus Rosengaard, Julian Schnabel, Virginie Trastour, Luc Tuymans, Jeff Wall

Exposition du 4 mai au 17 juin 2017

"Le fantôme d'une autre vie surgit et nous attrape par le poignet. Loin de la lumière crue
de la réalité, il dit nous emmener là où le présent n'a pas glissé dans le passé. On pense :
voir nos souvenirs décolorés. On traverse un nuage de fumée. On se sent peut-être plus
léger, alors on croit être arrivé, quand on réalise que le fantôme nous a lâchés. Pas besoin de
carte pour s'y retrouver : ce sont des lieux qui ont disparu, des paysages qu'on n'a jamais vus." A.J.

Vernissage de l'exposition "MELANCHOLIA"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Petits drames de l'horizontalité"
Location:
ArchiLib Paris
49, boulevard de la Villette
75010 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 41 03
Mail : contact@archilibrairies.com
Internet Site : www.archilibrairies.com
Description:
Studio Gardoni Architectures et ArchiLib Paris vous invitent au vernissage de l'exposition et à la présentation du livre "Petits drames de l'horizontalité" le jeudi 4 mai dés 18h30.

Le nouveau centre d'incendie et de secours de Chamonix a été mis en service au mois de Juin 2016. STUDIO GARDONI Architectures a inscrit avec le maximum de discrétion cet équipement important à l'échelle du paysage grandiose de la vallée. Un bâtiment qui s'installe dans la pente, se laisse recouvrir par le sol de cette clairière, se prépare à disparaître quand la nature aura repris sa place. Une expérience de l'inscription dans le temps : non pas un temps destructeur, mais un temps transformateur.

L'exposition en propose une visite immersive, donc physique, qui aille au delà de l'image, du dessin ou du texte, au-delà de la représentation. Nous ne savons pas en effet décrire l'espace autrement que par l'espace. 3 dispositifs simultanés permettent de s'approcher de la matérialité, de l'échelle et de la profondeur qui caractérisent aujourd'hui cette réalisation. Un petit tour dans la haute et belle vallée.

Entrée libre du 4 au 28 mai 2017
du mardi au samedi de 13h à 19h

Vernissage de l'exposition "Petits drames de l'horizontalité"

[18:30-21:00] Vernissage du 2e tour du XXIIe concours artistique
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.atelier-z.org
Description:
Les lauréats vous invitent à leur vernissage jeudi 4 mai 2017 à partir de 18h30.

Exposition du 4 au 15 mai 2017, de 14h à 18h30 (sauf le dimanche)

Peinture Figurative - Raphaële de Gastines
Peinture Abstraite - Isabelle Rapp-Tetard
Sculpture Figurative - Caroline Leite
Sculpture Abstraite - Hélène Devouge
Photographie - Alain Rivière-Lecoeur
Dessin/Graphisme ex-aequo : Laurence Cornou & Elisabeth Celle
Installation - Elbia Polanca
Art Numérique - Anna Radecka
Autre - Christine Anziani

dix artistes sélectionnés parmi les 80 participants au concours 2017

Vernissage du 2e tour du XXIIe concours artistique




[19:00-20:30] Portes ouvertes de la Bananeraie Michel et Augustin
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Chaque 1er jeudi du mois

Dégustation gratuite des produits Michel et Augustin (cookies, smoothies, biscuits apéritifs, etc.)

La célèbre marque Michel et Augustin vous propose une soirée portes ouvertes dans leur Bananeraie avec des ateliers gratuits de dégustations de leurs produits et de leurs nouveautés en avant-première !

>> Inscriptions

151 rue de Billancourt
Métro Billancourt

[19:00] Vernissage d'Yves Clément "Reminiscence"
Location:
Place Dauphine
Place Dauphine
75001 Paris
France
Description:
Art Loft "Le Grand"
14 place Dauphine

[19:00-22:00] Vernissage de Catherine Wilkening "Parcours d'une Vorace"
Location:
Vivienne Art Galerie
30, galerie Vivienne
75002 Paris
M° Bourse, Pyramides
France
Phone : +33 (0)9 50 84 09 54
Mobile : +33 (0)6 74 54 73 13
Mail : info@vivienneartgalerie.com
Internet Site : www.vivienneartgalerie.com
Description:
Le vernissage des sculptures de Catherine Wilkening et la signature de son livre "Les mots avalés" (éditions Michel Lafon) sous le parrainage d'Arte. Un double événement à ne pas rater.

Vernissage de Catherine Wilkening "Parcours d'une Vorace"

[19:00-22:00] Vernissage de Cromwell "Anita Bomba"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
47, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
À l'occasion de la sortie de l'intégrale Journal d'une emmerdeuse (éd. Weekend on Mars / Akileos), la galerie Daniel Maghen est fière d'accueillir Cromwell pour une exposition consacrée à Anita Bomba.

L'univers de Cromwell au ton décalé, provocateur et subversif ne laisse jamais indifférent. Ses récits corrosifs portés par un graphisme percutant font toute la richesse de son œuvre depuis la création de l'atelier Azylum aux côtés de Riff Reb's (Hommes à la mer, Qu'ils y restent) et Qwak (Le Soleil des loups, Chasseurs de dragons).

Cinq ans après sa dernière exposition, Cromwell présente plus de cinquante planches et illustrations autour de son personnage phare : Anita Bomba. Son travail tout en nuances exploite une palette de couleurs restreinte accentuée par un encrage puissant. Il bouscule avec brio les codes de la bienséance au sein du 9e Art par des effets de matière denses aux textures accrocheuses. Sa technique, mélange d'acrylique et d'encre de Chine, confère une profondeur singulière à son œuvre résolument punk.

Daniel Maghen et Cromwell sont heureux de vous convier au vernissage de l'exposition le jeudi 4 mai à partir de 19h.

Vernissage de Cromwell "Anita Bomba"

[19:00-21:00] Vernissage de Daniel Karila-Cohen et Blandine Masure
Location:
Galerie Rastoll
16, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 83 23 28 01
Mail : contact@galerierastoll.com
Internet Site : www.galerierastoll.com
Description:
"Regard d'ici et D'ailleurs"

avec le photographe Daniel Karila-Cohen et la céramiste Blandine Masure

du 2 mai au 3 juin 2017
Vernissage le jeudi 4 mai 2017 à partir de 19h

Les mots du galeriste :

Le travail photographique de Daniel Karila-Cohen regroupe à lui seul une multitude de facettes et c'est ce que j'aime découvrir et faire découvrir chez les artistes que je représente. Ici l'artiste ne s'impose qu'une limite celle du temps qu'il a pour fixer toutes ses idées. Il ne photographie que quand il est bien c'est à dire quand il est en vacances. C'est pourquoi cette exposition se découpe en paysages classiques et en paysages urbains eux mêmes découpés en couleur et en noir et blanc. Pour cette exposition en solo l'artiste nous offre une photographie avec une sélection particulièrement réfléchie et aboutie. J'aime ses rouges et ses verts saturés.
Quand je regarde ses photos rouges, cela me rappelle que le rouge est pour l'occident la première couleur que l'homme a réussi à maîtriser, et elle reste de nos jours la couleur la plus riche du point de vue matériel, social, artistique, onirique et symbolique. Le vert est une couleur très riche mais ambiguë, emblème du mal au Moyen Age, le vert est devenu peu à peu le symbole du bien manger mais aussi symbole par excellence de la nature. Pourtant ici le vert est électrique, architectural et urbain. Nous nous retrouvons donc face à une synthèse additive des couleurs qui permettra à nos yeux humains de passer ensuite à la partie réservée au monochrome noir / blanc. Ce travail est inspirant et aspirant, ombres fuyantes et perspective à l'infini pour ces paysages urbains, alors que ces paysages en bord de mer combinent les classiques images en niveau et nuances de gris. Un ensemble plus doux.
Vous l'aurez compris le sujet est vaste et le mieux que je puisse vous dire c'est de venir découvrir.

Dans cette exposition Blandine Mazure propose des céramiques artistiques de très belle facture.
L'application d'engobe sur ces œuvres en porcelaine c'est sa page blanche à elle qui nous rappelle le travail préparatoire du peintre sur sa toile. Elle applique cela sans ce soucier du geste, c'est un moment fort et personnel qu'elle qualifie de moment joyeux. C'est ensuite que son expression artistique se précise, elle est alors plus concentrée et va travailler les détails avec beaucoup de finesse. Pour Blandine tous ceci ressemble à un jeu d'enfant c'est a dire un jeu sérieux.
Quand on découvre son travail on peut y faire le parallèle avec des gravures à l'eau forte. Moi je fais immédiatement le rapprochement avec l'héliographie cette technique qui utilise un procédé combinant le transfert d'un positif photographique sur un vernis photosensible et la taille-douce.
C'est donc naturellement que j'ai associé ces deux artistes pour cette exposition.

François Rastoll 2017

Vernissage de Daniel Karila-Cohen et Blandine Masure

[19:00-22:00] Vernissage de Katharina Razumovsky "vivre"
Location:
Montreuil
93100 Montreuil
M° Robespierre, Croix de Chavaux, Mairie de Montreuil
France
Internet Site : www.montreuil.fr
Description:
Espace Albatros
52 rue du sergent bobillot
93100 Montreuil
www.espacealbatros.fr

du 5 mai au 2 juin
VERNISSAGE Jeudi 4 mai 2017 | 19:00 - 22:00

Plasticienne polymorphe, à l'esthétique de l'expérience vagabonde tant méditative que philosophique, l'Autrichienne Katharina Razumovsky installe début 2016 son atelier à Montreuil.
Elle se consacre alors à la peinture abstraite. Dans ses nouveaux tableaux, l'artiste donne une voix au silence : les espaces vides, découpés dans la toile, dialoguent avec les couleurs vibrantes et sensuelles qui les entourent. La peinture est parfois monochrome, parfois plus enjouée, mais toujours en relation
intense avec les espaces translucides nés du vide. Car c'est dans cette relation dialectique que naît la poésie des œuvres. Elle nous invite à VIVRE, pleinement et consciemment, à savourer cette expérience, et à y découvrir une beauté sereine.

Pendant le temps de l'exposition, l'artiste travaillera sur les lieux.

www.razumovsky.at

[19:00] Vernissage de Maïda Chavak "Ակնթարթ" (coup d'œil)
Location:
Acort Culture
Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie
2 bis, rue Bouchardon
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Jacques Bonsergent
France
Phone : +33 (0)1 42 01 12 60
Mail : acort@acort.org
Internet Site : www.acort.org
Description:
Portraits arméniens
Une exposition de dessins de Maïda Chavak

Le Jeudi 4 mai 2017 à partir de 19h :
Vernissage en musique avec le Trio Dara
Neşet Kutas, percussions
Rusen Filiztek, saz et chant
Kaptan Emrah, basse

Cette soirée sera l'occasion de vous présenter l'ouvrage illustré
« ԱԿՆԹԱՐԹ » (coup d'œil).

Exposition du 5 au 12 mai 2017 dans le cadre de la 8 ème Edition de "La Petite Istanbul en Fête"
Lundi, mardi, jeudi entre 13h et 18h et vendredi entre 14h et 17h

www.maidachavak.com

Vernissage de Maïda Chavak "Ակնթարթ" (coup d'œil)

[19:00-21:00] Vernissage de Nathalie Millpa, peintures et lumes
Location:
Espace des Femmes
Antoinette Fouque
35, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 22 60 74
Mail : contact@desfemmes.fr, espace@desfemmes.fr
Internet Site : www.desfemmes.fr
Description:
Nathalie Millpa,
peintures et lumes

Du 2 au 27 mai 2017
du mardi au samedi de 14 à 19 heures

Vernissage de Nathalie Millpa, peintures et lumes

[19:00-21:00] Vernissage de Nils-Udo
Location:
Galerie Pierre-Alain Challier
Pacea
8, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 49 96 63 00
Mail : galerie@pacea.fr
Internet Site : www.pacea.fr
Description:
Nouvelles peintures & photographies
80 ans de l'artiste
15 ans de collaboration

Vernissage de Nils-Udo

Vernissage JEUDI 4 MAI 19h - 21h
Exposition du 5 mai au 17 juin 2017
Exposition prolongée jusqu'au 29 juillet 2017
du mardi au samedi de 11h à 19h

Vernissage de Nils-Udo

Vernissage de Nils-Udo

[19:00] Vernissage de Pauline Ohrel "l'art de l'élan"
Location:
Mairie du 17ème arrondissement
16/20, rue des Batignolles
75840 Paris Cedex 17
M° Rome, Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 69 17 17
Internet Site : mairie17.paris.fr
Description:
Vernissage de Pauline Ohrel "l'art de l'élan"

[19:00] Vernissage de Sei Matsushita "Kid"
Location:
Galerie Jacques de Vos
Espace Seven
7, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 88 94
Fax : +33 (0)1 40 46 95 45
Mail : alexdevos@seven-gallery.com
Internet Site : www.seven-gallery.com
Description:
Exposition du 05 mai 2017 au 27 mai 2017
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h

Du 5 au 27 mai 2017, la galerie Jacques de Vos-Espace Seven expose l'œuvre de l'artiste Sei Matsushita dans le cadre d'une exposition personnelle intitulée Kid.

Jeune artiste japonaise, Sei Matsushita vit et travaille à Paris, où elle a obtenu un diplôme à l'Université Paris VIII et à l'Ecole de Beaux-Arts de Versailles. Pour sa troisième exposition à la galerie Jacques de Vos-Espace Seven elle présente son univers peuplé de petits animaux domestiques.

Avec l'intention d'explorer la vie des animaux qui vivent en contact avec les humains, elle peint ses chiens, lapins, chats. Le destin de ces animaux, tant appréciés et aimés, ne dépend que de l'homme : dans sa précédente série Rabbits, dédiée aux lapins, animaux emblématiques de la culture japonaise symbolisant la force de la vie, l'artiste s'interrogeait sur le paradoxe qui concerne l'instrumentalisation des animaux domestiques, élevés et chéris pour enfin être abattus pour leur viande et fourrure. Les éléments de style employés par l'artiste, qui rappellent ceux des dessins animés, reflètent ses préoccupations : les figures aplaties sur le fond, le regard halluciné, les yeux fixes devant le spectateur, les lignes graphiques sont tous des symptômes d'inquiétude.

C'est au spectateur d'établir un lien empathique avec ces bêtes.

Vernissage de Sei Matsushita "Kid"

[19:00] Vernissage de Yoko Ono et Claire Tambouret "one day I broke a mirror"
Location:
Villa Médicis
Académie de France à Rome
1, Viale della Trinità dei Monti
00187 Roma
M° Spagna
Italia
Phone : +39 06 67611
Mail : standard@villamedici.it
Internet Site : www.villamedici.it
Description:
Vernissage de Yoko Ono et Claire Tambouret "one day I broke a mirror"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Festin le Long de la Route de la Soie"
Location:
Centre Culturel de Chine à Paris
1, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 59 20
Fax : +33 (0)1 53 59 59 29
Mail : cccparisinfo@gmail.com
Internet Site : www.cccparis.org
Description:
Festin le long de la Route de la Soie
Exposition des arts de la table et du design d'objets culinaires de Chine

Du 4 au 21 mai 2017
10h-12h30 et 14h-18h
Du lundi au samedi (fermé les jours fériés et samedi pendant les vacances scolaires)

Afin de prodiguer l'innovation et les coutumes diététiques traditionnels anciennes remarquables se pratiquant le long de la Route de la Soie au Sud-Ouest de la Chine et ainsi promouvoir la coopération, les échanges franco-chinois et internationaux concernant le secteur de la création, le Centre Culturel de Chine à Paris, le Centre d'échanges culturels internationaux de Chine, l'Institut des Arts du Sichuan et la Fondation d'Art EMG co-organisent l'exposition « Le long de la Route de la Soie : Le banquet: stylisme d'ustensiles de cuisine chinois » du 4 au 21 mai au Centre Culturel de Chine à Paris.

L'exposition a choisi de mettre en avant des objets expérimentaux conçus par les designers chinois sur le thème des « repas familiaux et repas du peuple », en mettant en scène la « famille », exposant 15 différentes fonctions représentant celle-ci, la richesse des matériaux ainsi que la technique de design artistique des objets, le tout harmonisé et correspondant à l'image médiatique des objets culturels. A travers cette reconstitution des traditions d'antan, de l'éclat du mouvement technique, l'exposition offre la possibilité aux spectateurs de goûter à la culture historique des outils culinaires chinois, ainsi qu'aux manières et styles touchant au domaine de l'art de la table chinois mais aussi au savoir-faire traditionnel artisanal de fabrication.

Il est donc tout naturel que les objets exposés soient des verres, assiettes, bols, plats, marmites, théière, ustensiles à thé, bureau, table, tables basses, armoire et autres meubles de maison, tous correspondant au prototype de départ du style traditionnel chinois et adaptés à la technique du savoir-traditionnel ainsi qu'au matériel de fabrication utilisé comme le métal, matériaux modernes dont un grand nombre sont sculptés tout en faisant également appellent aux technologies modernes, ainsi qu'au concept moderne du design progressiste de fabrication qui contient les particularités des traditions chinoise qui manifestant le souffle de la Chine contemporaine.

A travers cette exposition, nous pouvons ressentir le développement du langage des matériaux et la dévotion des créateurs, ou être attiré par la façon dont le savoir-faire traditionnel est utilisé actuellement dans l'expérimentation. Nous pouvons également essayer d'appliquer les procédés techniques à la poursuite des frontières de l'appréciation de la beauté.
Une fois s'être inspiré du parfum*de l'ensemble des objets présentés, nous pouvons ressentir le stylisme profond des ustensiles chinois qui n'a jamais cessé de se développer à travers l'Histoire, et qui reflète à la fois l'archaïsme culturel ainsi que la modernité nourrit par l'innovation. Cette innovation adhère également à la nécessité de mettre en valeur la famille, l'esthétique ainsi que les valeurs culturelles.

Cette exposition est à la fois conçue pour mettre en valeur le mode de vie est en même temps un miroir de l'humanité, la vigueur culturelle reflétée par les ustensiles de cuisine chinois qui constitue un point de départ. A travers le stylisme des ustensiles et appareil de cuisine de cette activité, nous approfondissons les connaissances de l'art artisanal chinois lié aux design contemporains qui influencent et impactent la vie.

A travers ces échanges amicaux, qui aideront la Chine à s'améliorer ainsi que la France et l'Europe, il faut retenir que « les traditions et les cultures locales qui sont transmises à notre société actuelle, l'innovation et le développement durables » sont des sujets importants qui ont un effet favorable sur nos sociétés.

A l'Exposition Universelle 2015 à Milan, ainsi qu'à Venise, cette exposition a été l'objet d'une vague de critiques favorables, ce qui a été reporté par plus de 110 médias sino-étrangers.

Vernissage de l'exposition "Festin le Long de la Route de la Soie"

Vernissage de l'exposition "Festin le Long de la Route de la Soie"

Vernissage de l'exposition "Festin le Long de la Route de la Soie"

[19:00-23:00] Vernissage de l'exposition "Leonard Cohen par Claude Gassian"
Location:
A. galerie
4, rue Léonce Reynaud
75116 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 20 79 88
Mobile : +33 (0)6 20 85 85 85
Mail : arnaud.adida@orange.fr
Internet Site : www.a-galerie.fr
Description:
Blaq Out, la A. galerie et UniversCiné sont heureux de vous convier à l'exposition :

LEONARD COHEN photographié par CLAUDE GASSIAN

A l'occasion de la sortie en DVD de "Leonard Cohen - Bird on a Wire" de Tony Palmer, Blaq Out et la A. galerie reviennent sur les rencontres du photographe Claude Gassian avec le Canadien Errant. Une sélection de portraits où l'écoulement du temps se lit sur le visage d'un folk singer devenu crooner et demeuré poète.

VERNISSAGE LE 4 mai à 19h - ENTRÉE LIBRE
EXPOSITION DU 3 au 20 mai 2017 (fermé le 8 mai)

Vernissage de l'exposition "Exposition : Leonard Cohen par Claude Gassian"

[19:00-22:30] Vernissage de l'exposition "Sensual Paintings 4"
Location:
Concorde Art Gallery
179, boulevard Lefebvre
75015 Paris
M° Porte de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 48 28 78 02
Mail : contact@concorde-art-gallery.com
Internet Site : www.concorde-art-gallery.com
Description:
6 artistes peintres présentent leurs oeuvres à Concorde Art Gallery du 5 mai au 29 juin 2017.

Vernissage de l'exposition "Sensual Paintings 4"

[19:00] Vernissage de l'exposition "The Designer Studio"
Location:
Le Cœur
83, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 83 57 25 23
Mail : charlotte@lecoeur-paris.com
Internet Site : www.lecoeur-paris.com
Description:
Exposition & vente d'objets de designers

4 - 14 mai 2017 / 11h - 20h
Vernissage jeudi 4 mai
Nocturne mercredi 10 mai

À l'occasion des Designers Day's, le Flash Design Store, Playground éditions et le Studio Marant s'associent pour créer « The Designer Studio » du 4 au 14 mai 2017. Exposition et vente, cet événement propose une sélection pointue d'objets d'art et de design produits en pièces uniques ou éditions limitées.
The Designer Studio met à l'honneur des créateurs et leurs objets en offrant des regards croisés sur la création émergente.

Entrez à l'intérieur d'un studio de design et découvrez des pièces jamais exposées !

Alice, Emily, Héloïse et Laurence évoluent dans le domaine de l'art et du design. Leurs parcours complémentaires dans l'évènementiel, le commissariat d'exposition et l'édition de design ont permis de porter un
regard aiguisé sur la création émergente et de proposer une exposition transversale d'objets inattendus et décalés.
Le projet est né d'un constat commun : lors de leurs visites dans les ateliers, elles découvrent que beaucoup de prototypes et de pièces de qualité restent inconnus du public et des circuits de distribution.
The Designer Studio réunit ces pièces dans une scénographie évoquant
un atelier de créateur.

Vernissage de l'exposition "The Designer Studio"

[19:00-23:55] Vernissage de l'exposition "Wu Lab Exhibition - From Music To Art"
Location:
La Place
Centre culturel hip hop
10, passage de la Canopée
Forum des Halles
75001 Paris
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 70 22 45 48
Mail : contact@laplace.paris
Internet Site : laplace.paris
Description:
Exposition-événement inédite consacrée au Wu-Tang en avant-première mondiale du 5 au 18 mai à La Place Centre Culturel Hip Hop !

Wu Lab Exhibition
From Music To Art

Du 5 au 18 mai, La Place accueillera la "WU LAB Exhibition", dévoilant une collection d'objets uniques, encore jamais montrés, qui vous fera voyager dans l'univers du Wu-Tang Clan. Ce groupe mythique de rap américain formé au début des années 90 par RZA (leader et producteur du groupe) fêtera ses 25 ans en 2018.

À cette occasion, Olivier Annet N'Guessan (journaliste et acteur de l'industrie du Hip Hop) et John Mook Gibbons (cousin de RZA et PDG de Wu Tang Management) ont imaginé une exposition rétrospective sans précédent rassemblant peintures, disques, vêtements en série limitée, photographies inédites, objets d'art...
Le tout dans une mise en scène spéciale créée pour l'occasion.

« L'idée, c'est de permettre au grand public de se plonger dans l'imaginaire ultra prolifique du groupe, dont le logo et plus largement l'esthétique ont inspiré des dizaines d'artistes en tout genre : stylistes, designers... »
Olivier Annet N'Guessan

Le phénomène Wu-Tang
From music to art

Mais le phénomène Wu-Tang va bien au-delà de sa musique. Le groupe a généré un imaginaire riche et puissant. Très vite, son esprit et son identité ont été déclinés à travers toutes sortes d'objets, souvent réalisés par des artistes de renom, et dont certains seront exposés pour la première fois.
Le groupe a marqué les esprits par sa musique et sa discographie
impressionnante : Enter The Wu-Tang (36 chambers) considéré comme l'un des meilleurs albums rap de tous les temps, Wu-Tang Forever vendu à près de cinq millions d'exemplaires, ou encore Once Upon a time in Shaolin, dont l'unique exemplaire édité a été vendu aux enchères pour deux millions de dollars (soit l'album le plus cher jamais vendu au monde).

Plus qu'une exposition, WU LAB est une immersion totale dans l'univers du Wu-Tang. Durant son passage à #LaPlaceHipHop, elle sera rythmée par plusieurs temps forts :


- Vendredi 5 mai - 18h :
Vernissage public + DJ set en présence de l'un des DJs officiels du Wu-Tang
Projection du film documentaire "Wu, The Story
of The Wu Tang Clan"

- Samedi 6 mai :
Toute la journée : rencontre avec certains membres du Wu-Tang Clan

- Mercredi 10 mai :
Après-midi : Visite et ateliers Kids'N Play spécial Wu-Tang

- Jeudi 11 mai :
En soirée : présentation du livre WU LAB de Olivier Annet N'Guessan
A l'occasion de la 1ère exposition mondiale sur le groupe de Hip hop new-yorkais "Wu-Tang Clan", un livre à la fois catalogue d'exposition et regard sur le travail des artistes et créateurs qui ont été inspirés directement par le groupe et son univers sera publié. Vous pouvez participer au financement de ce projet grâce à la campagne de crowdfunding lancée sur Ulule : https://fr.ulule.com/wu-lab-thebook/

Après avoir été exposée en avant-première à #LaPlaceHipHop, WU LAB est destinée à une tournée mondiale en 2018, dont la prochaine escale est prévue à Londres.



Vernissage de l'exposition "Wu Lab Exhibition - From Music To Art"

Vernissage de l'exposition "Wu Lab Exhibition - From Music To Art"

[19:30] 25 ans du Vase d'Avril des Tsé & Tsé
Location:
Merci
111, boulevard Beaumarchais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 00 33
Mail : eshop@merci-merci.com
Internet Site : www.merci-merci.com
Description:
A l'occasion des D'Days, Merci invite les Tsé & Tsé à fêter les 25 ans du Vase d'Avril, du 3 au 6 Mai 2017.

Catherine Levy et Sigolène Prébois convient leurs amis et les Parisiens pour un anniversaire généreux, bohème et créatif comme seules les deux designers savent le faire. Deux éditions limitées du vase seront dévoilées pour l'occasion, entourées par une trentaine de pièces hommages signées par la bande Tsé & Tsé (créateurs, designers, musiciens, écrivains, plasticiens...).

En 25 ans, les Tsé & Tsé ont posé les bases d'un style parisien devenu incontournable à Tokyo, New York ou Los Angeles. Aucune personne normalement constituée née après 1965 ne peut décemment vivre sans sa Vaisselle Affamée, son Vase d'Avril, son Paresseux ou sa Guirlande Cubiste. Des succès qui ont façonné l'esthétique du quotidien des années 90 et 2000.

Si vous aimez les histoires courtes, le Vase d'Avril peut se raconter en peu de mots: dessiné par Sigolène Prébois et Catherine Lévy en 1991, le Vase d'Avril est un OVNI composé de 21 tubes inspiré des ikebana japonais. Ce vase à géométrie variable permet d'isoler chaque fleur pour mieux la mettre en valeur. Les pièces métalliques s'emboîtent les unes aux autres pour offrir une souplesse de positions infinie. Le vase se tend, se chiffonne à volonté. Il a été un succès immédiat en France, aux Etats Unis et au Japon avant d'intégrer la collection permanente du Centre Pompidou en 1997. Le Vase d'Avril, marqueur de son époque, est devenu un classique.

Mais si les détails de l'histoire vous intéressent, elle démarre en 1984 à l'ouverture de L'Ensci avec Patrick Bouchain, passe par la création de bijoux en latex signés Braguettes Magiques, doit tout à Christian Tortu, transite par des aires d'autoroutes pour de mystérieuses livraisons de tubes à essai, avant d'être couronnée par les concept stores les plus branchés de la planète.

Tsé & Tsé 25 ans du Vase d'Avril chez Merci
D'Days - Du 3 au 6 mai
Cocktail le 4 mai à partir de 19h30

25 ans du Vase d'Avril des Tsé & Tsé
25 ans du Vase d'Avril des Tsé & Tsé

[19:30] Vernissage de l'exposition "et le corps se délie"
Location:
Centre d'animation Jemmapes
Espace Jemmapes - Immix Galerie - Scène du Canal
116, quai de Jemmapes
75010 Paris
M° Gare de l'Est, Jacques Bonsergent, Colonel Fabien, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 03 33 22
Mail : information-je@crl10.net
Internet Site : www.crl10.net
Description:
Vernissage de l'exposition "et le corps se délie"
Vernissage de l'exposition "et le corps se délie"

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés