Thursday, June 1, 2017
Public Access


Category:
Category: All

01
June 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Fête nationale des Samoa
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale des Samoa

Exposition "Peindre la banlieue de Corot à Vlaminck"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 17 mai au 13 août 2017
- Mercredi, jeudi et vendredi : de 11h à 17h
- Samedi et dimanche : de 14h à 18h
- Juillet : du mercredi au dimanche de 13h à 18h
- Fermé les jours fériés et au mois d'août

Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Exposition de chefs-d'oeuvre impressionnistes en co-production avec l'Atelier Grognard à Rueil-Malmaison.

Cette exposition présente une sélection d'œuvres rassemblées autour du thème de la banlieue et de son évolution, vues à travers le regard de peintres du milieu du XIXe au milieu du XXe siècle.

Elle a été préparée en liaison avec le Centre d'Arts « L'Atelier Grognard » de Rueil-Malmaison qui l'a présentée du 9 décembre 2016 au 10 avril 2017. Différents prêts obtenus auprès d'institutions françaises (Musée d'Orsay, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Musée des Beaux-Arts d'Orléans, Musée des Beaux-Arts de Reims entre autres) permettent d'offrir à la curiosité du visiteur des tableaux réalisés par des artistes au renom aussi grand que Camille Corot, Charles Daubigny, Camille Pissarro, Berthe Morisot, Maurice Denis, Maurice Utrillo, Raoul Dufy notamment.

L'exposition explore les sites franciliens qu'ont fréquentés ces artistes à un moment où s'imposent la peinture de plein air et la recherche de nouveaux motifs. D'abord tirés de la nature et de la vie rustique, ceux-ci sont, au fur et à mesure que se développent les moyens de transport et le chemin de fer en particulier, empruntés à deux univers alors en plein essor : l'industrie et les loisirs.

Les mutations sans précédent qui marquent profondément le siècle, donnent à la périphérie de Paris de multiples visages, à l'exemple de la Seine, trait d'union entre tous ces territoires consacrés à la fois aux pratiques ludiques traditionnelles et à un trafic fluvial métamorphosé par les conjonctures économiques successives.

Pendant qu'ils représentent ce passage d'un paysage champêtre à un paysage de plus en plus domestiqué, les peintres de la nature deviennent des peintres de la modernité. Les alentours de la capitale se muent peu à peu en un univers propice aux recherches picturales sur le paysage et constituent pour nombre d'entre eux une étape importante dans leur parcours artistique.

C'est cette diversité thématique et esthétique offerte par la banlieue au cours d'un siècle, de 1850 à 1950, de l'Ecole de Barbizon à l'École de Paris, que l'exposition souhaite restituer, en rappelant non seulement l'industrialisation, mais aussi ses contrepoints : la survivance du monde agricole, l'émergence d'une civilisation des loisirs, l'expansion urbaine à travers la multiplication des zones d'habitat.

Ainsi à travers les pièces sélectionnées et les choix muséographiques, l'exposition montre des œuvres dont les auteurs se sont plu à peindre la banlieue comme un coin de paradis, que ce soit en représentant des paysages arcadiens, ou en évoquant des lieux de détente et de loisirs ouverts aux « pratiques récréatives ». Elle attire aussi l'attention sur le fait que la banlieue a été un acteur économique, où l'industrialisation qui se développe, côtoie longtemps un secteur agricole très vivace. Elle souligne enfin que le développement de la banlieue prend de plus en plus la forme d'une expansion urbaine stricto sensu, au terme de laquelle la banlieue aujourd'hui, est surtout perçue comme de longs rubans urbanisés où alternent grands ensembles d'habitat social et logements pavillonnaires.

La découverte de l'exposition s'accompagnera d'un dispositif de médiation innovant : le LiFi. Grâce à ce support, des informations variées permettent une découverte plus détaillée, via des tablettes connectées, une sélection des œuvres présentées.

Autour de l'opération, une importante programmation sera mise en place, comprenant notamment des conférences, des visites commentées et des ateliers - ludiques pour les enfants et pour tous, autour de la photographie ou de la peinture de paysage.

Vernissage de l'exposition "Peindre la banlieue de Corot à Vlaminck"
Hervier de Romande, « Paul Féval en barque sur la Marne », 1890

Vernissage de l'exposition "Peindre la banlieue de Corot à Vlaminck"
Maximilien Luce, « La Seine à Issy-les-Moulineaux », 1920 © Musée Français de la Carte à Jouer et Galerie d'Histoire de la Ville, Issy-les-Moulineaux

Vernissage de l'exposition "Peindre la banlieue de Corot à Vlaminck"
Louis Toffoli, « Quai à Ivry », 1951 © Musée du Domaine départemental, Sceaux

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Affiche de l'exposition

Du 21 février au 7 juin 2017
Lundi au vendredi 11h à 18h30
Samedi et dimanche 13h à 18h
Fermé les jours fériés

Entrée libre

Le Musée de La Poste propose l'exposition Rancillac Rétrospective du 21 février au 7 juin 2017 à l'espace Niemeyer.

Commissaire de l'exposition : Josette Rasle
Scénographe : Jean-Claude Salliou

Bernard Rancillac est l'un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l'inventeur d'une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands pour les faire accepter.

Peintre rebelle, il est aussi celui qui a décidé de rendre compte à sa manière de l'actualité de notre monde, histoire de déranger notre confort tiédasse et la bienséance du petit monde feutré de l'art.

La rétrospective de Bernard Rancillac proposée à l'Espace Niemeyer par le Musée de La Poste, actuellement fermé pour rénovation, réunit sur plus de 1300 m2 une centaine de pièces : peintures, objets, affiches, installations, collages... s'étalant de 1961 à 2015. Elle permet une approche complète et représentative du parcours de l'artiste né en 1931 et grande figure de la Figuration Narrative.

Dans le climat politique international des années 60, extrêmement tendu, il entame une réflexion sans concession sur la société de consommation, la culture populaire et l'actualité la plus brûlante.

Il partage alors sa vision de l'art et du monde avec un groupe de jeunes peintres en rupture avec l'abstraction, de nationalités diverses, aux aspirations pas toujours communes mais aux inspirations similaires. En 1964, avec le peintre haïtien Hervé Télémaque et le soutien du critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, il organise au Musée d'art moderne de la ville de Paris, l'exposition Mythologies quotidiennes. Réunissant trente-quatre artistes, elle marque les esprits par l'utilisation qu'ils font de l'image à la fois banale et toute puissante. La Figuration narrative est née.

Profondément concerné par son époque, Bernard Rancillac puise dans un répertoire d'images très variées (cinéma, photographie, publicité, bande dessinée, roman-photo...) pour aborder les sujets qui lui tiennent le plus à cœur. Il les traduit par de grands aplats acryliques vivement colorés et d'inventions formelles d'une grande force plastique.

Exigeante, cohérente et subversive, son œuvre accessible au plus grand nombre, composée de séries sur lesquelles il a opéré et opère parfois encore de nombreuses variations (Mickey, musiciens de jazz, stars de cinéma...), témoigne selon Bernard Ceysson « de la volonté délibérée du peintre de miner la réalité, après avoir miné l'histoire de l'art ». Bien que l'effet plastique prévale sur toute autre préoccupation et que son combat premier soit avant tout la peinture, Bernard Rancillac utilise son pinceau comme un coup de poing non pour défendre une quelconque idéologie mais pour forcer le regard de celui qui ne veut pas voir.

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Jeune égorgée, 1998
Acrylique sur toile, 165 x 250 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Notre Sainte Mère La Vache n°2, 1972
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 116 x 89 cm, Musée des beaux-arts, Dole

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Section rythmique de Miles Davis, 1974
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 162 x 162 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Belfast, 1977
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 146 x 114 cm, coll. Martine et Michel Brossard, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Le Muezin, 2013
Acrylique sur toile, 130 cm x 197 cm, coll. de l'artiste, Paris Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Les Afghanes, 2004, Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017
Acrylique sur toile, 130 cm x 195 cm, coll. de l'artiste, Paris

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Où es-tu, que fais-tu ?, 1965
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Huile sur toile, 178 x 195 cm, Centre Pompidou, MNAM-CCI

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Enfer-Paradis, 2007
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 230 x 500 cm

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Gilda (Cinémonde n°56), 1989
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 195 x 130 cm, coll. privée

Exposition "Rancillac, Rétrospective"
Sakeo, (camp de réfugiés Khmers), 1996
Bernard Rancillac © Adagp, Paris, 2017 Acrylique sur toile, 200x200 cm, coll. La Croix-Rouge monégasque - Don de l'artiste

Exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 30 mai au 24 septembre 2017

L'exposition se tiendra du 30 mai au 24 septembre 2017 au Grand Trianon, ouvert de 12h à 18h30.
Dernière admission : 18h
Fermeture des caisses : 17h50

Consacrée au séjour de Pierre le Grand à Paris et en particulier au château de Versailles, en mai et juin 1717, cette exposition commémorera du 30 mai au 24 septembre 2017 le tricentenaire de la visite du tsar en France.

Fruit d'un partenariat privilégié entre le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon et le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, l'exposition présentera, à travers plus de cent-trente œuvres, ce qui fut, sous la Régence, deux ans seulement après la mort de Louis XIV, l'un des événements diplomatiques et culturels les plus marquants du début du règne de Louis XV.

Le parcours

Le parcours permettra de suivre pas à pas cette visite qui, pour être officielle, n'en fut pas moins libre. Héritier de la dynastie des Romanov et premier empereur de toutes les Russies, Pierre Ier cherchait l'inspiration dans les modèles français. Cet esprit curieux, passionné d'art, de sciences et de techniques, visita les résidences royales, les manufactures et les académies parisiennes, rencontra les plus éminents savants et artistes de son temps pour en attirer certains à la cour de Saint-Pétersbourg. Peintures, sculptures, pièces de mobilier et d'arts décoratifs, gravures et dessins, livres provenant de la bibliothèque du tsar ainsi qu'objets de son cabinet de curiosités dessineront le portrait de ce grand réformateur de la Russie, tourné vers l'Occident et en particulier vers une France héritière du Grand Siècle.

Commissariat

- Gwenola Firmin Conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
- Thierry Sarmant Conservateur en chef, chef du Centre historique des archives, Service historique de la Défense
- George Vilinbakhov Vice-directeur du musée d'État de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg

Le voyage sur twitter

Découvrez sur le compte Twitter @CVersailles toutes les étapes du séjour de Pierre Ier dans le Paris du jeune Louis XV de mai à juin 1717. 300 ans presque jour pour jour après cette visite diplomatique mémorable, le hashtag #PierreLeGrandVoyage permet, au fil des jours, de revivre le voyage d'un tsar puissant et réformateur en quête d'inspiration autant politique et économique qu'artistique ou scientifique.

Fêtes galantes

Dans votre costume identique à ceux des plus belles époques de Versailles, vous êtes invités à retrouver l'ambiance raffinée et artistique des soirées d'appartement, un moment hors du temps, inoubliable. Cette année, le thème de ces fêtes sera bien sûr la venue de Pierre le Grand au château de Versailles pour qui fut organisé l'une des plus fastueuses réceptions officielles lors de son séjour.
Soirée costumée : 29 mai 2017 - 19h30
>> RSVP

L'exposition

Consacrée au séjour du tsar Pierre le Grand en France, à Paris et dans ses environs, en mai et juin 1717, l'exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717, qui se tiendra au Grand Trianon du 30 mai au 24 septembre 2017, commémorera le tricentenaire de cette visite diplomatique. Fruit d'une collaboration exceptionnelle entre le château de Versailles et le musée d'État de l'Ermitage, elle présentera plus de 150 œuvres - peintures, sculptures, arts décoratifs, tapisseries, mais aussi plans, médailles, instruments scientifiques, livres et manuscrits - dont les deux tiers appartiennent aux collections du prestigieux musée de Saint-Pétersbourg.

Issu de la dynastie des Romanov, fils du tsar Alexis Mikhaïlovitch (1645-1676) et de Nathalie Narychkine (1651-1694), Pierre Ier (1672-1725), vingt ans après la « Grande Ambassade » qui l'a mené une première fois en Europe en 1697-1698, entreprend un nouveau voyage en Occident. Il atteint la France le 21 avril 1717 et y demeure jusqu'au 21 juin suivant. À Versailles où il fait étape deux fois, il est logé au Grand Trianon, du 24 au 26 mai puis du 3 au 11 juin 1717.

Le parcours de l'exposition suit pas à pas ce séjour qui, pour être officiel, n'en est pas moins libre car, force de la nature, imprévisible et peu façonné à l'Étiquette, Pierre Ier bouscule le protocole à maintes reprises. Sa rencontre avec Louis XV marque notamment les esprits : faisant fi du cérémonial de cour, il prend dans ses bras, en un geste spontané, l'enfant roi, tout juste âgé de sept ans. De nombreux mémorialistes, parmi lesquels Saint-Simon, le marquis de Dangeau ou Jean Buvat nous ont laissé de précieux témoignages permettant de retracer ce voyage.

Si ce séjour a des visées politiques et économiques - un projet d'alliance avec la France contre la Suède d'une part, la signature d'un traité de commerce de l'autre -, le tsar réformateur, fondateur de la Russie moderne, veut par-dessus tout voir ce que la France possède de plus remarquable afin d'en adapter certains modèles à son empire. Durant les deux mois qu'il passe dans le Paris de la Régence, visites et discussions avec les Français nourrissent sa réflexion et infléchissent les travaux qu'il a entrepris depuis 1703 à Saint-Pétersbourg et dans ses environs.

À Paris, Pierre se rend à l'Académie des Sciences, dont il devient membre honoraire, à l'Observatoire, à l'Hôtel royal des Invalides et à l'Hôtel de la Monnaie où l'on frappe une médaille en son honneur. Le tsar visite également la manufacture des Gobelins qui lui inspire la création d'une fabrique de tapisseries dans sa nouvelle capitale. Découvrant les marchands parisiens tel un simple particulier, il fait provision de livres, d'instruments scientifiques et techniques. Enfin, comme il est d'usage, ce voyage suscite l'échange de prestigieux cadeaux diplomatiques ; à l'image de la tenture du Nouveau Testament offerte à Pierre le Grand, composée de quatre tapisseries d'après Jouvenet et conservée aujourd'hui au musée d'État de l'Ermitage.

L'exposition met aussi en lumière les rapports du tsar avec les artistes français. En effet, dès 1716, il attire à la cour de Saint-Pétersbourg plusieurs maîtres, parmi lesquels Louis Caravaque (1684-1754), l'architecte Jean-Baptiste Le Blond (1679-1719) et le sculpteur ornemaniste Nicolas Pineau. Lors de son séjour en France en 1717, il est portraituré par deux peintres de renom, Jean-Marc Nattier (1685-1766) et Jean-Baptiste Oudry (1686-1755).

Souverain guerrier et voyageur, Pierre le Grand parcourt le monde pendant près de quatre décennies, de la mer Blanche à la mer Caspienne, de la Hollande à la Moldavie et de l'Angleterre à la Perse. Cette personnalité hors du commun a su s'imposer, au regard de la postérité, comme l'un des monarques les plus marquants de son pays, initiateur d'une nouvelle Russie.

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cassette de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cadran Solaire
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Veste de costume d'été de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Louis XV visite Pierre le Grand à l'hôtel de Lesdiguières
Château de Versailles

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-14:00] Vernissage presse de l'exposition "Derain, Balthus, Giacometti"
Location:
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
ARC
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 40 00
Internet Site : www.mam.paris.fr
Description:
Derain, Balthus, Giacometti
Une amitié artistique

Du 2 juin au 29 octobre 2017

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition inédite explorant l'amitié entre trois artistes majeurs du XXe siècle : André Derain (1880-1954), Balthus (1908-2001) et Alberto Giacometti (1901-1966). Jamais confrontés, leurs regards se rejoignent par la même exigence de ce que doit être l'œuvre d'art. Tous trois partagent un fort désir de modernité, s'intéressent passionnément à la peinture ancienne et à l'art des civilisations lointaines tout en étant fascinés par « les forces obscures de la matière » (Derain), et plus largement par une attention aigue portée à la réalité « merveilleuse, inconnue » qu'ils ont sous les yeux (Giacometti). Bien au-delà d'une admiration réciproque et d'une véritable affection dont ils témoigneront tout au long de leur vie, la profonde communauté esthétique qui les réunit constitue le fil conducteur de l'exposition.

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris propose une exposition inédite explorant la relation entre trois artistes majeurs du XXe siècle : Derain, Balthus et Giacometti.

Avec près de 200 œuvres, elle retrace les moments marquants de cette amitié artistique. Leur rencontre en 1933 et l'intensification de leurs relations à partir de 1935 vont démultiplier les croisements entre leur vie et leurs œuvres. Bien au-delà d'une admiration réciproque et d'une véritable affection dont ils témoigneront tout au long de leur propre vie, c'est une profonde communauté esthétique qui les réunit. De nombreux fils conducteurs marquent les séquences de l'exposition : le voyage d'Italie, la fascination pour le « métier » ; le regard culturel et le « retour au musée » par lequel les trois artistes jouent des codes de représentation, des styles et des techniques : clarté formelle, clair-obscur, mais aussi, théâtralisation, et « invention d'un pathétique ». Selon un parcours chronologique et thématique, sont montrés les grands paysages et natures mortes, mais aussi les portraits croisés : acteurs, collectionneurs, amis, galeristes communs et modelés. Enfin, une large séquence regroupe les œuvres de l'après-guerre où s'inscrivent les doutes et les obsessions d'un monde vacillant.

Commissaire : Jacqueline Munck

Vernissage de l'exposition "Derain, Balthus, Giacometti"
André Derain, Geneviève à la pomme, 1937-1938
Huile sur toile, 32 x 73 cm
Collection particulière
© Thomas Hennocque
© ADAGP, Paris 2017

12:00
13:00
14:00 [14:00-21:00] Vernissage de France Bizot "iCônes"
Location:
Backslash Gallery
29, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)9 81 39 60 01
Mobile : +33 (0)6 63 60 14 48
Mail : info@backslashgallery.com
Internet Site : www.backslashgallery.com
Description:
du 1er juin au 22 juillet

Backslash est heureuse de présenter iCônes, la troisième exposition personnelle de l'artiste France Bizot dont les œuvres proposent un regard ultra contemporain et connecté sur la tradition séculaire du dessin, notamment par la mise en images du champ lexical des réseaux sociaux.

L'icône est à l'origine une petite image religieuse, souvent peinte sur bois, facilement transportable pour le culte individuel. Elle est également devenue un symbole graphique affiché sur l'écran d'un ordinateur. Elle définit aussi certaines stars devenues les « icônes » d'une génération. Ce sont ces trois définitions que France Bizot présente à travers les séries d'œuvres exposées. Le titre de l'exposition s'écrit de la même façon que le fameux iPhone d'Apple. Dans notre société ultra connectée, le téléphone détient la mémoire vive de tous nos instants privilégiés, de nos images vénérées, tel le réceptacle sacré de notre temps. En ce sens, il s'apparente aux anciennes icônes. Nous accordons d'ailleurs une importance proche de l'objet religieux à ces appareils.

France Bizot voit l'exposition comme l'accomplissement de ses deux dernières années de recherches. Elle a fait sienne la devise de Pierre Soulages : « C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche ». Le titre choisi l'a aidée à comprendre ce qu'elle cherchait à travers ces portraits, notamment ceux de sa propre mère, toute première icône de l'artiste, qui sert de modèle à plusieurs œuvres. Depuis son enfance, France Bizot a été influencée, de manière directe ou indirecte, par de nombreuses personnalités, icônes d'époques différentes qui ont fait l'objet d'une fascination étrange, parfois inconsciente et sur un laps de temps très restreint, notamment Nico, Edwige Belmore ou plus récemment Georgia May Jagger.

Le parcours de l'exposition débute par une série de 24 petits portraits, chacun encadré dans un coffret précieux. Des formes géométriques de couleurs différentes rythment ces images sacralisées et leur confèrent une étrangeté qui rappelle la Sainte Auréole. Certains portraits sont par ailleurs retournés et leurs images se reflètent dans un miroir intégré au coffret, leur octroyant un aspect encore plus secret.

De grands dessins agrémentés du même dispositif de formes géométriques de couleurs présentent des images quasi surréalistes qui semblent tout droit sorties de l'imaginaire de l'artiste et de sa propre iconographie.

Une salle de l'exposition est consacrée à une série de petits carnets de dessins, commencée récemment et qui a fait l'objet de nombreux posts sur les comptes Instagram et Facebook de l'artiste. A l'instar d'un journal de bord, elle a consciencieusement dessiné les instants de sa vie dans ces carnets puis les a mis en scène dans une série de photographies destinées de prime abord aux réseaux sociaux.

L'exposition iCônes est intimement liée à la part la plus autobiographique des recherches de France Bizot. Comme elle l'explique : « Des portraits de ma mère, photographiés dans les vieux albums familiaux, à la capture d'écran de mes différentes poursuites (following, followers) sur Instagram ou autres réseaux sociaux, chaque "icône" est l'objet de ma fascination pour une image du passé ou bien pour un instantané capturé pour sa beauté, son histoire, son mystère ou son étrangeté. »

Enfin, le parcours du spectateur se termine par la projection de la vidéo « L'île » qui retrace le travail photographique de l'artiste autour de l'île Seguin débuté en 2004. Du même point de vue, France Bizot a immortalisé les travaux de réaménagement de l'ancienne et mythique usine Renault, de sa déconstruction totale à la construction de ce qui s'appelle désormais La Seine Musicale.

France Bizot est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Remarquée pour ses différentes séries photographiques autour du quotidien, elle a initié en 2011 une série de dessins sur le thème des réseaux sociaux et du statut de l'image. Dans son œuvre, France Bizot mêle étroitement réalité et virtualité avec une technique parfaitement maîtrisée.

Vernissage de France Bizot "iCônes"

Vernissage de France Bizot "iCônes"



[16:00-22:00] Vernissage de l'exposition "100 oeuvres à 100 euros"
Location:
Le Cabinet des Curieux
12, passage Verdeau
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Le Peletier, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 44 83 09 57
Mobile : +33 (0)6 13 74 78 92
Mail : cabinetdescurieux@gmail.com
Internet Site : www.cabinetcurieux.com
Description:
100 oeuvres originales d'artistes que vous aimez, au prix de 100 euros !!!!!

Du jeudi 1er juin 16h au samedi 17 juin
VERNISSAGE Jeudi 1er juin 16h-22h

avec Jonathan Abbou - Akiza - Alyz - Tamina Beausoleil - Élodie Besse - Jean-François B. - Marie Breger - Cendre - Emy Chaoschildren - Claire Courdavault - Codex Urbanus - David Dao - Julia Dasic - Délicate Distorsion - Hector Domiane - Louise Dumont - D-GRRR (Denis GRRR) - Manu van H - Patrice Hubert - Victor Jaquier - Véronique Jeantet - Andy Julia - Eric Keller - Charlotte Laplace - Leaulevlesara - ludovic Minet - Mina Murray - Nigentz - Sommeil Paradoxal - Nathan Pazsint - Leslie Plume - Stéphane Roy - Lizzie Saint Septembre - Natalie Shau - Tate Shéol - Lynn SK - Tiffanie Uldry - Delphyne V - Valnoir

Vernissage de l'exposition "100 oeuvres à 100 euros"




[17:00-20:00] Vernissage d'Anthony Caro "Table Pieces and Late Sculptures"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Galerie Daniel Templon
Rue Veydt 13A
1060 Bruxelles

JUNE 1st - JULY 22, 2017
OPENING ON THURSDAY, JUNE 1st, 2017 FROM 5 PM TO 9 PM

Galerie Templon will be presenting an original collection of indoor sculptures by Sir Anthony Caro in Brussels from June 1st to July 22, echoing the exhibition of his works in the gardens of the Van Buuren Museum.

The exhibition will display two contrasting series by Caro, illustrating the diversity of his output and his incredible gift for self-reinvention. Anthony Caro's final works - monumental compositions that experiment extensively with Perspex, a transparent plastic - will be juxtaposed with his small Table Pieces, displayed in the gallery's project room.
Playing with concepts of dynamic balance, Caro's Table Pieces bear witness to his ability to transform empty space into a material and a means of expression. His Late Sculptures give viewers an opportunity to reflect on the diversity of materials Caro employed - wood, steel, bronze, Perspex - as well as his outstanding use of paint and colour. These works speak eloquently of an artist seeking a new definition of sculpture: Sir Anthony Caro felt that "In a way, sculpture is in the middle, between painting and architecture - and abstract sculpture even more so. It's nearly architecture, it's nearly painting. It's in the middle. And we have to find that place in the middle."

Born in 1924 and knighted by the Queen of England in 1987, Sir Anthony Caro reinvigorated contemporary sculpture. A pupil of Henry Moore, he never stopped exploring dialogues between the arts, from his single-minded quest for the abstract until his evolution towards more narrative forms.
Recently, major shows of his work have been held at the Metropolitan Museum of Art in New York (2011), Chatsworth House and the Yorkshire Sculpture Park in the UK (2012), Venice's Museo Correr (2013) and the Würth Erstein museum in France, (2015). Three joint exhibitions of works by Anthony Caro and his wife Sheila Girling are running in France until August 27, 2017: at the CIAC (Bourbourg), Musée des Augustins (Hazebrouk) and Musée Benoît-De-Puydt (Bailleul). Sir Anthony Caro's work is featured in major public art collections, including at Paris' Musée National d'Art Moderne, New York's Museum of Modern Art, London's British Museum and Tokyo's Museum of Contemporary Art.

Vernissage d'Anthony Caro "Table Pieces and Late Sculptures"
Anthony Caro, Bench, 2011-13, steel, wood and clear perspex, unique

[17:00-21:00] Vernissage de Marion Dubier-Clark "From Tokyo to Kyoto"
Location:
Galerie Patrick Gutknecht
78, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 43 70 56 18
Mail : paris@gutknecht-gallery.com
Internet Site : www.gutknecht-gallery.com
Description:
Du 2 juin au 26 août 2017
Vernissage jeudi 1er Juin 2017, à partir de 17h

Pour sa deuxième exposition dans sa galerie parisienne, Patrick Gutknecht présente une exposition inédite de Marion Dubier-Clark.
« From Tokyo to Kyoto » propose du Japon une évocation esthétique et sensible, partage un exotisme élégant comme une calligraphie, sobre comme un jardin de pierre.

Vernissage de Marion Dubier-Clark "From Tokyo to Kyoto"
Tokyo wires © Marion Dubier-Clark, 2016





[18:00-22:00] Jeudis Arty - Exposition "Association Libre"
Location:
ΠJAMA Galerie
82, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 86 18 17 54
Mail : contact@pijamagalerie.paris
Internet Site : pijamagalerie.paris
Description:
Du 5 mai au 11 juin 2017
Vernissage le 4 mai à partir de 16h

Association Libre

Blancs, mais pas encore capitonnés, les murs de la galerie avaient déjà des yeux, ils ont désormais des oreilles. Oreilles pour écouter le dialogue entre Wilfried Histi et Frédéric de Petitville, unis en association libre. C'est en effet par une exposition au titre éponyme, que la galerie annonce sa nouvelle ligne éditoriale pour ses choix artistiques : la psychanalyse et l'étude de l'intériorité. Leurs travaux se répondent et se complètent, illustrant l'absence et la présence humaine.

Des corps tiraillés, amputés semblant tout droit arrachés de ces peintures où les perspectives et lignes de fuite, délibérément altérées, créent des ruptures syntaxiques et rythmiques. Ces accidents, tels les demi-tons, créent l'émotion, et forment un récit visuel, s'articulant autour de l'axe de tension opposant peinture et sculpture.

Vernissage de l'exposition "Association Libre"

[18:00-21:00] Lancement de Camera 17/18
Location:
Galerie Forêt Verte
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 67 74
Mobile : +33 (0)6 07 60 31 00
Fax : +33 (0)1 46 33 40 36
Mail : galerieforetverte@gmail.com
Internet Site : www.galerieforetverte.com
Description:
Sur les traces de Jean Rouch, photographies de Catherine De Clippel

[18:00-22:00] Les Jeudis Arty
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Nocturnes et rencontres d'Art contemporain à Paris

Jeudi 1er juin 2017, dès 18h, vous avez de nouveau rendez-vous pour une nocturne exceptionnelle dans les galeries d'art du Marais.

Les Jeudis Arty renouvellent la découverte de l'Art contemporain en vous ouvrant les portes des galeries d'art.

Rejoignez une communauté curieuse, passionnée et enthousiaste autour de vernissages, de performances et de rencontres avec des artistes dans les galeries d'art du Marais.


1 - PARCOURS DANS LES GALERIES : DE 18h A 22h
Le soir de la manifestation, déambulez librement de galerie en galerie et découvrez des performances, participez à des vernissages et échangez avec les artistes présents. Et ce n'est pas tout, vous pourrez aussi échanger avec nos ambassadrices, à votre disposition dans une sélection de galeries.

Parcours libre et gratuit

**TURENNE**
Galerie Dix9 - Hélène Lacharmoise
Galerie Les filles du calvaire
Galerie Felli
Pijama Galerie - ΠJAMA Galerie
Galerie Patrick Gutknecht
Galerie Houg
Galerie Escougnou-Cetraro
Galerie Alain Gutharc
Galerie PCP
Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico

**ARTS ET MÉTIERS**
School Gallery / Olivier Castaing
Galerie Claire Corcia
Galerie Brugier-Rigail Paris
Galerie Charron
Pact
Galerie Gilbert Dufois, Paris
Galerie Tokonoma
Galerie Lebeson
Galerie Anne-Sarah Benichou
Galerie Catherine Putman
Mi Galerie
Galerie Schwab Beaubourg

**ENFANTS ROUGES**
Galerie Baudoin Lebon
Galerie Collection
Galerie JPHT
Galerie Lazarew
Galerie Thierry Bigaignon
Galerie RX
Galerie Eva Meyer
Galerie Marie-Robin

**LIEUX PARTENAIRES**
Maif Social Club
L'Observatoire du LE BHV MARAIS

=> INFOS : www.lesjeudisarty.net


2 - ON VOUS ACCOMPAGNE?
« Ceci n'est pas une chasse au trésor » - 2h / 8€
À la croisée des chemins entre le jeu de piste et le parcours artistique, nous vous proposons de partir à la découverte de 4 galeries participantes à notre nocturne.
Une visite immersive et participative pour faire connaissance avec des artistes et se laisser séduire par des oeuvres méconnues.
Que vous soyez passionnés d'art ou simplement curieux, vous recevrez un livret qui vous guidera tout au long du parcours. Aucune connaissance spécifique n'est nécessaire, seule votre appétit pour l'art compte.
Top départ !
Organisé en partenariat avec l'association Papotart

« Rendez-vous dans un autre monde » - 1h30 / 15€
Vous avez rendez-vous avec un artiste dans sa galerie, mais cela restera un secret jusqu'au dernier moment. Faites-nous confiance, vous ne serez pas déçu...
Ce que l'on peut déjà vous dire, c'est que le galeriste et l'artiste vous attendent, vous et quelques privilégiés, pour un tête-à-tête artistique exclusif, dans l'une des galeries participantes à notre nocturne.
L'artiste que vous allez rencontrer, vous emmènera dans son univers et partagera avec vous ses intentions créatives et de jolies anecdotes. Ses oeuvres, sa démarche artistique, ses sources d'inspiration nous ont touchés et nous avons eu envie de vous les faire partager.

« 120 minutes pour comprendre l'art contemporain » - 2h / 30€
Un parcours de deux heures dans trois galeries avec une médiatrice rien que pour vous ? Vous en rêviez, nous l'avons fait.
Les portes des galeries s'ouvriront à vous le temps d'une soirée et vous découvrirez en profondeur le travail de trois artistes, selon un thème transversal.
Les courants artistiques, les questionnements des artistes et le vocabulaire spécifique n'auront plus de secret pour vous !
Au fil des exemples, nous verrons ensemble que l'artiste d'aujourd'hui fait très souvent écho à l'Histoire de l'art mais qu'il n'est pourtant pas essentiel de maîtriser cette dernière pour s'ouvrir à l'art contemporain. Toutes les questions seront permises, toutes les clés de compréhension et d'analyse vous seront données et toutes les notions vous seront expliquées.
Qu'attendez-vous pour devenir un amateur éclairé en art contemporain ?

=> RESA : Ouverture le 20 avril. Places limitées.


3 - ARTY PARTY AU CARREAU DU TEMPLE : DE 21h à 00h
Achevez la soirée en échangeant autour de vos découvertes artistiques, et en découvrant de nouvelles performances inédites à l'occasion d'une soirée organisée avec la complicité du collectif diamètre. Entrée gratuite!


http://lesjeudisarty.squarespace.com

Les Jeudis Arty

[18:00-20:00] Présentation de la Jeep Compass
Location:
Motor Village
2, Rond-Point des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Internet Site : motorvillage.fr/
Description:
En présence de Sébastien Perrais, Directeur de Jeep France

[18:00-22:00] Rencontre avec Denis Darzacq et Fabien Verschaere
Location:
Galerie RX
Rodrigue & Dereumaux
16, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Paul, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 71 19 47 58
Mobile : +33 (0)6 37 88 04 98
Mail : info@galerierx.com
Internet Site : www.galerierx.com
Description:
dans le cadre des Jeudis Arty

[18:00-21:00] Vernissage "EN AFFINITÉ(S) / AFFINITIES #2 : Key Hiraga / Tetsumi Kudo"
Location:
Galerie Loevenbruck
6, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 53 10 85 68
Fax : +33 (0)1 53 10 89 72
Mail : contact@loevenbruck.com
Internet Site : www.loevenbruck.com
Description:
CYCLE D'EXPOSITIONS EN AFFINITÉ(S)
#2. KEY HIRAGA / TETSUMI KUDO

2 JUIN - 29 JUILLET 2017
Vernissage le jeudi 1er juin, à partir de 18h

Commissaire : Stéphane Corréard

Liées par tant de points communs, il est surprenant que les œuvres de Tetsumi Kudo (1935-1990) et celles de Key Hiraga (1936-2000) n'aient jamais été réunies. D'apparence obscène, leurs univers fantasmagoriques sont frappés par un même traumatisme originel, la même vraie obscénité monstrueusement réelle : la folie atomique, qui bouleversa autant leur vision macroscopique, celle de l'homme dans son environnement terrestre et cosmique, que celle, microcosmique, du corps contemporain, de ses mutations et de son inéluctable morcellement.

Arrivés à Paris dans la première moitié des années 1960, Kudo et Hiraga se sont manifestement heurtés au même mur d'incommunicabilité, d'incompréhension mutuelle profonde, de désirs inassouvissables et de cultures incompatibles.

Dès lors, leurs œuvres expriment une même oppressante sensation de claustration, que Tetsumi Kudo résume en 1976 : « On naît dans une boîte (matrice), vit dans une boîte (appartement) et finit après la mort dans une boîte (cercueil). Au fond, on fabrique soi-même
depuis sa naissance jusqu'à sa mort des petites boîtes c'est-à-dire qu'on fabrique des boîtes dans une boîte. Ces petites boîtes sont celles qui enferment nos prières (souhaits) et malédictions. »

Dans la peinture de Key Hiraga, cet enfermement est celui de la perspective euclidienne, ce carcan qui enserre systématiquement, au tournant des années 1970, ses compositions, littéralement claustrées. Mais, chez Kudo la boîte se transforme en cage, laissant pénétrer le regard, ou pire en aquarium, s'offrant à une surveillance glaçante. Et Hiraga prend soin de ménager des « fenêtres » (Window est même le titre générique de la plupart de ses peintures de 1964 à 1968, série à laquelle appartient le tableau The Window, daté 1964, conservé au Museum of Modern Art de New York), impressionné qu'il fut paraît-il par Fenêtre sur cour, d'Alfred Hitchcock, ce sommet de voyeurisme sadique.

Installé dès son arrivée à Paris dans le quartier de Pigalle, il semble que Key Hiraga, venu seul (au contraire de Kudo, qu'accompagnait son épouse, Hiroko), ait vécu difficilement la proximité de la tentation permanente, et sans doute l'impossibilité de décoder ou de répondre aux sollicitations érotiques et à l'évolution des rapports de force hommes/femmes, particulièrement rapide en cette fin des années 1960.

Dans l'art de Hiraga comme dans celui de Kudo, ce choc hormonal et civilisationnel se cristallise autour de motifs universels et obsessionnels, qu'un jeu de combinatoire permet d'interroger à l'infini : la pilosité, le sperme, la croix, la fleur, le maquillage, l'œil, l'oreille... sont autant d'éléments d'identification dont la différence de signification ou d'usage, entre Japon et Occident, leur offre d'exprimer avec vigueur une sépulcrale inquiétude métaphysique, l'incertitude ontologique qui creuse en eux cette béance que la vie terrestre échoue à combler.

Parmi ces symboles, le phallus tient le premier rôle. Organe de reproduction, il fixe ce processus de transformation, de mutation, de mue même, dans lequel le monde, l'homme, l'humain mais aussi plus spécifiquement le masculin, est alors engagé.

En pénétrant au cœur des cellules, les particules radioactives microscopiques rencontrent les chaînes d'ADN qui participent à la reproduction génétique, semant dans l'organisme le germe d'une évolution mortifère de l'espèce.

La critique Anne Tronche a relaté comment Kudo, à l'occasion de performances solennelles, donnait « à repasser des formes phalliques à de jeunes femmes habillées en costume traditionnel, leur [demandait] de distribuer des pénis en cire ornés de rubans pastel avec les gestes cérémonieux réservés à la préparation du thé ».

Chez Hiraga pareillement, le sexe masculin est soit résumé à un tuyau (d'où s'échappent des spermatozoïdes mutants, fluorescents, dotés de regards inquiets), soit figuré par un appendice, en général nasal, coiffé d'un condom qui, à l'image des phallus repassés de Kudo, se confond, comme une dépouille de serpent aplatie, avec l'organe en volume qu'il était censé recouvrir, voire protéger.

Pendant qu'ils demeuraient à Paris, dans cette décennie à cheval entre les années 1960 et 1970, dont Mai-1968 est le point de déséquilibre, Kudo et Hiraga ont inventé simultanément, sans se connaître (pour autant qu'on le sache aujourd'hui), cet art grimaçant et agressif que certains ont qualifié de cyberpunk (et que le romancier Bruce Sterling identifie comme « un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s'imbriquent »), dont la gamme chromatique stridente décuple le pouvoir d'irradiation...

Stéphane Corréard

Vernissage "EN AFFINITÉ(S) / AFFINITIES #2 : Key Hiraga / Tetsumi Kudo"

[18:00-21:00] Vernissage : Antoine Donzeaud - IOP - Jocelyn Villemont
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
VALENTIN @ MonChéri, 67 rue de la Régence 1000 Bruxelles

Vernissage le jeudi 1er juin 2017 de 18 à 21h

[18:00-19:30] Vernissage d'Adel Riame "Tarakeft"
Location:
Centre Culturel Algérien
171, rue de la Croix-Nivert
75015 Paris
M° Boucicault
France
Phone : +33 (0)1 45 54 95 31
Fax : +33 (0)1 44 26 30 90
Mail : contact@cca-paris.com
Internet Site : www.cca-paris.com
Description:
vernissage 1er juin 2017 de 18h à 19h30

« Tarakeft » signifie « caravanes » en touareg. Le voyage qui est proposé lors de l'exposition photo d'Adel Riame est celle que l'on devine à travers les regards, les expressions intimes des sujets. Bien sûr, d'abord un hommage aux générations des « anciens », des « chibanis », une génération d'immigrés d'après-guerre, majoritairement des anciennes colonies, qui a grandement contribué à l'effort de reconstruction de la France dans des conditions difficiles, encore aujourd'hui. Le voyage est celui, rencontré aussi, dans les regards de la jeunesse dans toute sa diversité et pluralité. Qu'ils soient en mobilité académique ou professionnelle, descendants d'immigrés, ou pas du tout, le sourire et regard des jeunes est un vecteur d'espoir que le photographe a voulu fixer et inscrire dans une continuité subjective. Dans cet esprit, une collaboration est née quand la photo rencontre les arts plastiques. Adel Riame invite Kees Van Dijk, un peintre plasticien originaire des Pays-Bas et vivant en France depuis le début des années 90. Il est le créateur du concept de la souris blanche « #paristesouris », en plâtre, et qu'il distribue gracieusement par milliers !Il présentera une oeuvre qu'il a nommé « Antidote ».

Son inspiration lui est venu de sa lecture attentive de l'oeuvre d'Albert Camus « La peste ». Il oppose les souris blanches, celle de l'espoir et de la fraternité, aux rats noirs du roman, qui symbolisaient pour lui la domination des idée fascistes en Europe. Une autre collaboration est née de la rencontre avec Ariane Pasco/Nice Art, qui a passé son adolescence à Oran et qui est une artiste multiple. Comédienne, elle est par ailleurs spécialisée dans le « pochoir », qu'elle maîtrise depuis de nombreuses années et qui lui vaut la reconnaissance du milieu du « street art ». L'idée qui est vite survenue au cours des échanges dans le cadre de la préparation de l'exposition était celle de réaliser des pochoirs à base de photos et de les imprimer sur une toile qui symbolise la tente, mais aussi « l'attente » afin d'incarner ces Tarakeft, faites de visages, de regards et de beaucoup d'ailleurs, qu'ils soient en nous où en dehors. Que nous allions à leur rencontre, ou que nous les attendions. Né en Algérie, Adel Riame, est citoyen du monde qu'il a parcouru depuis son enfance. A travers les visages, d'autres voyages sont devenus possibles. Angola, Bulgarie, Ouzbékistan, Pérou, Brésil, les premières années de sa vie ont dessiné en lui, à coups de langues et de cultures, une approche aussi bien singulière que plurielle de l'humain, qu'il tente, à sa mesure, de partager. Après une formation classique d'économiste et une césure professionnelle, ce sont ses études en philosophie politique qui ont été les plus inspirantes pour reprendre la photo avec une nouvelle approche. Basé à Paris, il poursuit conjointement ses activités académiques, professionnelles et artistiques. Il est notamment vice-président de l'association « Les berceaux de la Francophonie », fondée parla juriste Julie Dénes, et qui oeuvre pour accueillir et encourager les talents en mobilité au sein d'une francophonie inclusive, respectueuse et stimulante.

Cette exposition est réalisée avec le concours de l'association le Berceaux de la francophonie, deNEWVO Radio, du Scribe l'Harmattan, et l'Harmattan.

Vernissage d'Adel Riame "Tarakeft"

[18:00-20:00] Vernissage d'Eileen Quinlan "dune woman"
Location:
Londres
London
London
London
M° www.tfl.gov.uk/tube
United Kingdom
Internet Site : www.cityoflondon.gov.uk
Description:
Campoli Presti

Vernissage d'Eileen Quinlan "dune woman"

[18:00-22:00] Vernissage d'Erick Vilquin "Capture d'images"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 30 mai au 11 juin 2017, Erick Vilquin vous propose son exposition « Capture d'images », des oeuvres réalisées à partir de la technique de frottage.

« Collecte d'images à partir d'objets minéraux ou végétaux de mon environnement : murs, pierres, arbres... tout ce que je peux capter par frottage.
Chaque objet est une matrice qui me permet de capturer une image, sur du papier ou du tissu, que je sublime par frottage avec des craies couleur. »

Vernissage le jeudi 1er juin à partir de 18h

Vernissage d'Erick Vilquin "Capture d'images"

[18:00-21:00] Vernissage d'Haig Aivazian "1440 couchers de soleil par 24 heures"
Location:
Kadist Art Foundation
19 bis, rue des Trois Frères
75018 Paris
M° Abbesses, Anvers
France
Phone : +33 (0)1 42 51 83 49
Fax : +33 (0)1 42 51 83 49
Mail : contact@kadist.org
Internet Site : www.kadist.org
Description:
Vernissage d'Haig Aivazian "1440 couchers de soleil par 24 heures"

Vernissage jeudi 1er juin, 18h-21h
Exposition du 2 juin au 24 septembre, 2017 (Interruption du 3 août au 7 septembre)

Pour ce projet Haig Aivazian (né en 1980 à Beyrouth) s'est intéressé à l'histoire des logiques quantitatives, telles qu'elles s'appliquent dans le sport et la sécurité et tout particulièrement au Stade de France, et à la manière dont les algorithmes utilisés par les clubs et la police, enregistrent et fabriquent des profils. La quantification, loin de répondre à de simples besoins, crée des sujets aux légalité variables.

Depuis les prémisses du contrôle de l'éclairage public et des couvre-feux, à la géolocalisation des smartphones et aux logiciels de surveillance, Aivazian analyse ces différentes technologies et le type de sujets qu'elles engendrent aux yeux de la loi et du marché.

Aivazian déploiera dans l'exposition une nouvelle installation et présentera pour la première fois en France, son film Comme tu es grand Ô fils du désert ! (Première partie), 2009-2013 dans lequel se lie la figure du footballeur Zinédine Zidane (dont l'image fluctue de celle de virtuose, à voyou, au « fils d'une pute terroriste »), à celle d'une jeunesse qui vit dans les zones urbaines sensibles (ZUS).

Toutes les recherches menées dans le cadre de sa résidence et de son exposition donneront lieu à une lecture-performée le 21 septembre à 19h.

Vernissage d'Haig Aivazian "1440 couchers de soleil par 24 heures"

[18:00-21:00] Vernissage de David Géry "NUITS NOIRES"
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
Exposition du mardi 30 mai au samedi 17 juin 2017

Vernissage de David Géry "NUITS NOIRES"

[18:00-23:00] Vernissage de Denitsa Ilcheva
Location:
Pantin
Pantin
93500 Pantin
M° Hoche, Eglise de Pantin, RER E Pantin
France
Internet Site : www.ville-pantin.fr
Description:
18 rue du Pré Saint-Gervais
Pantin

1 juin-2 juillet
vernissage le jeudi 1er juin

Vernissage de Denitsa Ilcheva

[18:00-21:00] Vernissage de Dominique Albertelli
Location:
LaLoge
24, rue Morère
75014 Paris
M° Porte d'Orléans, T3a Jean Moulin
France
Mobile : +33 (0)6 09 75 79 64
Mail : laloge75014@gmail.com
Description:
du 31 mai au 11 juin 2017
Vernissage le 1er juin de 18h à 21h

Vernissage de Dominique Albertelli

[18:00-21:00] Vernissage de Fabien Dettori "Dialogue with the Masters"
Location:
Galerie Gare de Marlon
Gare de Marlon Gallery
28, rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 63 15 56 97
Mail : pablo@garedemarlon.com
Internet Site : www.garedemarlon.com
Description:
du 1er au 11 juin

http://fabdettori.chez.com

Vernissage de Fabien Dettori

Vernissage de Fabien Dettori

Vernissage de Fabien Dettori

Vernissage de Fabien Dettori

Vernissage de Fabien Dettori

[18:00-21:00] Vernissage de Ian Patrick "Lévitation"
Location:
Galerie Argentic
43, rue Daubenton
75005 Paris
M° Censier - Daubenton
France
Mobile : +33 (0)6 08 90 51 33
Mail : argentic@argentic.fr
Internet Site : www.argentic.fr
Description:
Né en 1951 à Salzbourg de parents américains, Ian Patrick a dans son enfance parcouru toute l'Europe avant de poursuivre ses études aux Etats-Unis. Devenu français et parisien, il a conservé cet abord franc et direct, à l'image de ses portraits et établi son studio sur le canal Saint-Martin.

Le travail que la galerie ARGENTIC a choisi de présenter est d'une tout autre nature, il s'agit de nus photographiés sous l'eau et où chacun constitue une métaphore de divinité aquatique. Ce travail en couleur ou noir et blanc nous transporte dans un monde irréel où nos repères disparaissent au profit d'une beauté à la fois fugace et éternelle, comme un éclair divin apparu en une fraction de seconde.

Vernissage de Ian Patrick "Lévitation"

[18:00-22:00] Vernissage de InSook Hong
Location:
Galerie Alain Margaron
5, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 20 52
Fax : +33 (0)1 42 74 20 89
Mail : amargaron@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriealainmargaron.com
Description:
Hong Insook : « La nature, on ne peut que l'accompagner, pas l'asservir »

Du 1er juin au 13 juillet 2017

Le monde de Hong InSook est devenu ces deux dernières années un peu moins végétal, un peu plus minéral. Ses peintures évoquent parfois des formes humaines, animales ou divines, mais à la manière de certaines roches volcaniques, ou des nuages.
Sa peinture est gestuelle. Elle cherche à cerner au plus près les forces de création de la nature, avec des accents wagnériens qui emportent l'oeuvre dans leurs déferlements d'énergie.

Le travail de Hong InSook est dans une certaine lignée asiatique par l'usage qu'elle fait du papier, de l'eau et de l'encre de Chine. Mais il est aussi profondément original par la démarche conceptuelle qui l'incite à s'effacer devant des forces naturelles de création. Son mélange de gouache et d'encre de Chine est suffisamment fluide pour répondre aux moindres sollicitations de ses deux mains sur les feuilles de papier qu'elle a mouillé au préalable avec un vaporisateur, pour guider l'oeuvre, tout en lui permettant de juxtaposer des effets de transparence.
L'élément aquatique est ici aussi central que dans les rizières, et son action fait des œuvres de Hong InSook les traces d' un combat entre des forces antagonistes, entre la représentation et l'abstraction.

La pratique de Hong InSook depuis 12 ans est une « pensée-paysage » féconde mais en retrait : l'artiste préfère ne pas trop expliciter. Dans sa culture, l'important n'est pas de dire mais de faire.

A.M.

Vernissage de InSook Hong
Trace, 2017, gouache et encre de Chine, 80 x 120 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-François Spricigo "Les îles"
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
Vernissage jeudi 1er juin à 18h en présence de l'artiste
Exposition du 2 juin au 29 juillet

Dans l'océan mouvant et immense des images qui nous traversent, les photographies sont des îles, des terres fermes où poser le pied, mondes circonscrits que l'on peut parcourir et explorer.

Les images de Jean-François Spricigo sont ainsi : des îles émergées, formes soudain figées, comme nées des profondeurs de la conscience, reliées en archipel par l'assise profonde que leur confère le regard et la sensibilité d'un artiste qui aime à considérer le monde comme un tout, où les contradictions et les séparations ne sont qu'un effet de notre manque d'écoute et de nos défiances.

Mais, plutôt que du temps figé (peu ou pas d'instant décisif dans ces photographies), elles donnent à voir des états de conscience, de soudaines illuminations où l'on perçoit l'existence donnée à d'autres que soi-même, chiens, arbres, enfants, jeunes femmes... nous offrant l'extraordinaire chance de tenter une traversée pour accéder à d'autres îles.

Vernissage de Jean-François Spricigo "Les îles"

[18:00-21:30] Vernissage de JonOne "No Rules"
Location:
Galerie Rive Gauche - Marcel Strouk
23, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 42 19
Fax : +33 (0)1 56 24 09 19
Mail : art.rive.gauche@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-strouk.com
Description:
La galerie Rive Gauche / Marcel Strouk présente :

JonOne
« NO RULES »

Vernissage et performance le 1er juin à partir de 18h
Exposition du 2 juin au 15 juillet 2017
du mardi au samedi de 11h a 19h

« Les lettres, c'est un motif pour pouvoir évoluer. L'essentiel, c'est l'énergie de ma peinture »
JonOne

La plus grande part de sa peinture se trouve là. Un spectacle visuel où le mouvement et l'énergie du geste se disséminent en rebonds et épanchements colorés ; un cadre dans lequel il vient se resituer en brossant sommairement son propre canevas ; un déferlement de gestes répétés dans des carnets de croquis, ingérés à l'ombre des tableaux où ils viennent déborder le canevas esquissé auparavant ; une stratification de couches se mêlant les unes aux autres, se recouvrant comme se chassent sans s'éteindre les différents tableaux d'un même ballet.

Aujourd'hui, la peinture de JonOne s'affirme comme pleinement abstraite et gestuelle, mais elle n'en est pas moins hantée par la répétition de ses tags. Il suffit de regarder ces dernières toiles pour s'en rendre compte. Et de savoir que tout moment libre verra le peintre sortir une feuille et un posca pour condenser l'énergie de ses calligraphies. « Conduit », presque contraint, par sa signature et ses variations, il s'attache à l'exalter et à en explorer les accents : dans ses peintures les plus récentes, l'enchaînement de ses lettres vient se retourner sur lui-même, voire implose. « Ce n'est pas ce qui est écrit qui est important dans mon travail : les lettres, c'est un motif pour pouvoir évoluer. L'essentiel, c'est l'énergie de ma peinture ».

L'omniprésence du visible s'entremêle chez JonOne avec une saturation, s'étend en un point aveugle où la chorégraphie des couleurs tranchées s'obscurcit. Il est presque possible de l'imaginer travailler les yeux fermés, à l'image des danseurs dans les ballets de l'opéra. Car, comme a pu l'écrire Lyotard à propos de Sam Francis, sa lumière est aussi une leçon de ténèbres. « Like the paintings of a blind man ».

- Tom Laurent -

Vernissage de JonOne "No Rules"

[18:00-21:00] Vernissage de Liliane Klapisch
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
Vernissage le 1er juin à partir de 18 heures
Exposition du 1er au 21 juin

Vernissage de Liliane Klapisch

[18:00-21:00] Vernissage de Luc de Moustier, Danielle Vignes et Christine Caupin-Fos
Location:
Mu Gallery
Isabelle Feldheim
53, rue Blanche
75009 Paris
M° Blanche, Place de Clichy, Pigalle
France
Mobile : +33 (0)7 82 13 36 50
Mail : mu.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.mu-gallery-paris.fr
Description:
du 30 mai au 24 juin

Vernissage de Luc de Moustier, Danielle Vignes et Christine Caupin-Fos

[18:00-21:00] Vernissage de Masaho Anotani
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
Masaho Anotani will hang his pieces everywhere in the bookshop and the gallery from 1st to 22 of june . 80 différent artworks, a book with werk magazine and steidl, postcard, silk screen (20 copies only) and 100 copies only tote bag.
We discovered him through our gallery in tokyo three years ago, since then this 22 years old boy worked with zucca and the grand Rei Kawabuko for a major comme des garçons line.
25 years old now, Masaho is super ready.

Vernissage de Masaho Anotani

[18:00-21:00] Vernissage de NINA "Je Marche"
Location:
Galerie de Buci
73, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 22
Fax : +33 (0)1 43 29 80 29
Mail : galeriedebuci@gmail.com
Internet Site : www.galeriedebuci.wordpress.com
Description:
NINA
Je Marche
sculptures en céramique

du 30 mai au 1 juillet 2017
vernissage le 1 juin a 18:00

Vernissage de NINA "Je Marche"
NINA "je marche" céramique et or diamètre 50cm

[18:00-21:00] Vernissage de Patricia Bodet et Pascale Viné
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Patricia Bodet, sculptures
Pascale Viné peintures

du 31 mai au 30 juin 2017
11h - 18h du lundi au samedi et sur rendez-vous

Vernissage de Patricia Bodet et Pascale Viné

[18:00-22:00] Vernissage de Rayk Goetze "Barbaric Splendour"
Location:
Galerie Charron
43, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)9 83 43 12 05
Mail : contact@galeriecharron.com
Internet Site : www.galeriecharron.com
Description:
jusqu'au 7 Juillet
du mardi au samedi de 13h à 19h
Vernissage jeudi 1er juin de 18h à 22h

En partenariat avec les Jeudis Arty

La Galerie Charron se singularise dans le paysage artistique parisien par un fervent engagement à la création d'un pont artistique entre la France et l'Allemagne.

Du 1er juin au 7 juillet 2017 la Galerie Charron invite Rayk Goetze, artiste allemand issu de la Nouvelle École de Leipzig au travers d'une exposition intitulée "Barbaric Splendour".

Les peintures de Rayk Goetze portent sur l'appropriation d'un nouveau langage visuel dans un cadre historique et questionnent ainsi l'identité d'une peinture contemporaine tout en dévoilant ses inspirations aux Grands Maîtres de la Renaissance, du Maniérisme et du Baroque.

Vernissage de Rayk Goetze "Barbaric Splendour"
© Rayk Goetze, Thronfolger, Galerie Charron

Vernissage de Rayk Goetze "Barbaric Splendour"
© Rayk Goetze, Kleiner General, Galerie Charron

[18:00-21:00] Vernissage de Yoshimi Odawara "Lumières"
Location:
Galerie Lee
9, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 14 98
Fax : +33 (0)1 43 25 14 98
Mail : leegalerie@gmail.com
Internet Site : www.galerielee.com
Description:
Exposition du 01 juin 2017 au 01 juillet 2017

Du 1er juin au 1er juillet 2017, la galerie Lee présente les œuvres de Yoshimi Odawara dans le cadre d'une exposition personnelle.

Jour après jour, avec un esprit toujours neuf, je laisse courir mon crayon 3H sur la surface immaculée du papier. Alors que je m'applique à saisir les formes qui surgissent spontanément, je suis envahie par un sentiment d'ivresse, de mme que si j'étais en train de créer un monde nouveau. La totalité de ma création est née de cette exaltation. Puissé-je continuer à produire des oeuvres empreintes d'une profonde spiritualité, portée par une innocence sans cesse renouvelée, tout en étant physiquement et mentalement ancrée dans le cosmos, la nature et la société qui m'entourent.
Yoshimi Odawara

Vernissage de Yoshimi Odawara "Lumières"

Je m'attache à peindre des tableaux sous forme de séries, de suites liées par un même fil conducteur. Rien n'est toutefois déterminé à l'avance ; lorsqu'une série touche à sa fin, une autre se met en place spontanément. Je travaille actuellement à un cycle dédié à la lumière, dont sont issus les tableaux de cette exposition. Lorsque j'entreprends de créer une nouvelle œuvre, je n'en définis jamais le motif au préalable. J'aborde toujours l'étape de l'esquisse avec un esprit totalement neuf et innocent.

C'est dans ces dispositions que je me mets à l'ouvrage, superposant sur ma toile de coton, après une mince couche d'eau, une multitude de fines strates de peinture acrylique soigneusement diluée. Ce procédé a pour effet d'apporter de la lumière et de la transparence à ma peinture.

Le fait d'appliquer l'un après l'autre, de superposer ces délicats voiles de couleurs est une manière de cheminement spirituel, un moyen d'atteindre à la dimension intérieure de l'être. Cette quête ne comporte ni début ni fin ; je poursuis mon activité sans relâche jusqu'à ce que transparaissent dans mes œuvres les élans de l'âme que je m'efforce de saisir. Aussi ai-je toujours la pénible impression que chacun de mes tableaux reste inabouti.

La spiritualité dans la peinture

De toute l'histoire des arts, la peinture qui n'a jamais cessé de me fasciner est celle où affleure la vie de l'esprit, où elle s'exprime au point de devenir intuitivement sensible pour moi à la vue de l'œuvre.

Voici quelques unes des œuvres qui, à mes yeux, incarnent une certaine spiritualité.
1. Le Bois de Pins sur paravents, par le peintre japonais Tôhaku HASEGAWA à la fin du XVIe siècle
2. Les œuvres peintes par MARK ROTHKO après 1949
3. Les Sommets sacrés de Chichibu à l'aube du printemps, un tableau réalisé par le peintre japonais Taikan YOKOYAMA en 1928, que j'ai découvert lorsque j'ai débuté ma série sur le thème de la lumière.

Yoshimi Odawara

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Derain, Balthus, Giacometti"
Location:
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
ARC
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 40 00
Internet Site : www.mam.paris.fr
Description:
Derain, Balthus, Giacometti
Une amitié artistique

Du 2 juin au 29 octobre 2017

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition inédite explorant l'amitié entre trois artistes majeurs du XXe siècle : André Derain (1880-1954), Balthus (1908-2001) et Alberto Giacometti (1901-1966). Jamais confrontés, leurs regards se rejoignent par la même exigence de ce que doit être l'œuvre d'art. Tous trois partagent un fort désir de modernité, s'intéressent passionnément à la peinture ancienne et à l'art des civilisations lointaines tout en étant fascinés par « les forces obscures de la matière » (Derain), et plus largement par une attention aigue portée à la réalité « merveilleuse, inconnue » qu'ils ont sous les yeux (Giacometti). Bien au-delà d'une admiration réciproque et d'une véritable affection dont ils témoigneront tout au long de leur vie, la profonde communauté esthétique qui les réunit constitue le fil conducteur de l'exposition.

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris propose une exposition inédite explorant la relation entre trois artistes majeurs du XXe siècle : Derain, Balthus et Giacometti.

Avec près de 200 œuvres, elle retrace les moments marquants de cette amitié artistique. Leur rencontre en 1933 et l'intensification de leurs relations à partir de 1935 vont démultiplier les croisements entre leur vie et leurs œuvres. Bien au-delà d'une admiration réciproque et d'une véritable affection dont ils témoigneront tout au long de leur propre vie, c'est une profonde communauté esthétique qui les réunit. De nombreux fils conducteurs marquent les séquences de l'exposition : le voyage d'Italie, la fascination pour le « métier » ; le regard culturel et le « retour au musée » par lequel les trois artistes jouent des codes de représentation, des styles et des techniques : clarté formelle, clair-obscur, mais aussi, théâtralisation, et « invention d'un pathétique ». Selon un parcours chronologique et thématique, sont montrés les grands paysages et natures mortes, mais aussi les portraits croisés : acteurs, collectionneurs, amis, galeristes communs et modelés. Enfin, une large séquence regroupe les œuvres de l'après-guerre où s'inscrivent les doutes et les obsessions d'un monde vacillant.

Commissaire : Jacqueline Munck

Vernissage de l'exposition "Derain, Balthus, Giacometti"
André Derain, Geneviève à la pomme, 1937-1938
Huile sur toile, 32 x 73 cm
Collection particulière
© Thomas Hennocque
© ADAGP, Paris 2017

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Dialogue(s) avec un brin d'herbe"
Location:
Maison des Arts de Malakoff
105, avenue du 12 février 1934
92240 Malakoff
M° Malakoff - Plateau de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 47 35 96 94
Fax : +33 (0)1 47 35 91 54
Mail : maisondesarts@ville-malakoff.fr
Internet Site : maisondesarts.malakoff.fr
Description:
Dialogue(s) avec un brin d'herbe / inauguration du verger

Dialogue(s) avec un brin d'herbe
01/06 - 09/07/17
vernissage jeudi 1er juin à partir de 18h
+ inauguration du verger du centre d'art

Une proposition de Natacha Seignolles et Aude Cartier
avec Wilfrid Almendra, Cécile Beau, Karine Bonneval, Martine Camillieri, Emanuele Coccia, Melissa Dubbin & Aaron S. Davidson, Anouck Durand-Gasselin, David Drouard, Florian Gaité, Lydie Jean-Dit-Pannel, Eduardo Kac, Pei-Ying Lin, Adrien Missika, Spela Petric, Dimitrios Stamatis et Jasmina Weiss

Quel rapport l'art entretient-il avec le vivant ?
De nombreux artistes et auteurs de la scène française et internationale se préoccupent du regard que nous portons sur le monde naturel et placent le vivant au cœur de leurs œuvres. Si nous cherchons un contact avec la nature, dans le milieu intime ou public, la mise à distance de l'environnement naturel dans notre quotidien, en facilite une vision idéalisée, voire artificielle.
Dans l'exposition « Dialogue(s) avec un brin d'herbe», les oeuvres présentées proposent de nouvelles esthétiques, narrations et formes d'empathie envers le monde minéral et organique. Le fil rouge de l'exposition est l'observation, l'écoute, l'attention accordées aux choses, même les plus infimes, que peut porter la nature. Alors que l'on pourrait voir un paradoxe dans nos sociétés occidentales entre le plein essor technologique et la volonté existentielle de se rapprocher d'un monde à son origine, certains artistes associent le geste scientifique à la production d'images, où se confondent poésie et expérience.

// Programme //

- Jeudi 1er juin
à partir de 18h : Vernissage et inauguration du verger.

- Samedi 3 juin
16h : Rencontre entre le philosophe Emanuele Coccia et l'artiste Eduardo Kac.

Emanuele Coccia et Eduardo Kac développent dans leurs recherches une pensée selon laquelle l'analyse purement rationnelle du monde, notamment du végétal, ne pourrait suffire à l'homme et au rapport de l'homme à lui-même. Selon eux, une compréhension totale de notre environnement, ne saurait se faire sans un dialogue sensible et philosophique, avec toutes les formes, même les plus silencieuses et discrètes, du vivant.

- Samedi 1er juillet
14h - 18 h : Résidence performée - « Les Intrus #4 - Les Rudérales »

Proposition de Florian Gaité
à partir de 14h30 : performance «Encore vivants» de Lydie Jean-Dit-Pannel.
de 15h30 à 17h30 : performance «(S)acre en continu» de la compagnie D.A.D.R. - David Drouard.

Menée au coeur de l'exposition en cours à la maison des arts, centre d'art contemporain de Malakoff, cette résidence propose une fin ouverte au cycle « Les intrus ». Elle prend pour insigne les rudérales, ces plantes qui poussent sur les débris, les ruines et les déchets. Intruses d'un monde civilisé rendu à son état naturel, elles sont ici les métaphores d'une communauté féminine survivante ou résiliente. La performeuse Lydie Jean-Dit-Pannel installe ainsi un climat d'urgence à travers la vaine réanimation de mannequins, sensibilisant à la menace écologique sur le mode d'une farce désespérée, quand David Drouard convie six danseuses contemporaines et une musicienne (violon amplifié) à réinterpréter sa vision du Sacre du printemps, repensée à l'heure de l'anthropocène.

L'exposition est réalisée en partenariat avec Décalab, Studio art/science/technologie.
Remerciements : aux artistes, la Galerie Bugada & Cargnel, Paris, la Galerie 22.48 m², Paris et la Galerie ALB, Paris.
La maison des arts, centre d'art contemporain de Malakoff
bénéficie du soutien de la DRAC Île-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et du Conseil Général d'Île-de-France.
La maison des arts centre d'art contemporain de Malakoff fait partie du réseau TRAM.

Vernissage de l'exposition "Dialogue(s) avec un brin d'herbe"

[18:00-21:30] Vernissage de l'exposition "Outsider Art"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
Ody Saban, Sabine Darrigan, Geneviève Seillé

Exposition du 1er juin au 12 juillet 2017

Vernissage de l'exposition "Outsider Art"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Peintures et collages de Jacques Doucet"
Location:
Galerie Dina Vierny
36, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 42 60 23 18
Mail : contact@galeriedinavierny.fr
Internet Site : www.galeriedinavierny.fr
Description:
du 2 Juin au 28 Juillet 2017

Cette belle exposition nous invite sur plusieurs années du travail de Jacques Doucet - 3 années importantes : années 55- 1960-1968 et des collages de 1993.

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Rozsda, le temps retrouvé"
Location:
Orangerie du Sénat
Orangerie du Jardin du Luxembourg
19 bis, rue de Vaugirard
Jardin du Luxembourg
Accès porte Férou
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Saint-Sulpice, Rennes, Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 64 33 99
Internet Site : www.senat.fr
Description:
Du 2 au 12 juin 2017

par l'association « Les amis d'Endre Rozsda » :
www.rozsda.com

Vernissage de l'exposition "Rozsda, le temps retrouvé"

Cette exposition est le fruit d'une aventure de passionnés, d'amis et de collectionneurs d'Endre Rozsda dont le souhait est de faire découvrir l'œuvre exceptionnelle de cet artiste-peintre originaire de Hongrie. Acteur et témoin des plus importants mouvements d'avant-garde du XXè siècle, Endre Rozsda demeure encore aujourd'hui méconnu en France, son pays d'adoption. Cet artiste hors du commun a pourtant au fil de son existence partagé ou croisé la vie de figures tutélaires de l'art moderne en côtoyant notamment Françoise Gilot, André Breton, Pablo Picasso, Marcel Duchamp et consorts.

La vie et les œuvres d'Endre Rozsda, de par leurs singularités, donnent à voir l'art des années 1940 à 1990 par le biais d'un nouveau prisme, d'un nouveau regard. En ayant parcouru l'Europe en guerre, les révolutions soviétiques, la fin des avant-gardes, Endre Rozsda livre une œuvre singulière qui mérite cette première rétrospective en France.


L'exposition : Rozsda, le temps retrouvé

David Rosenberg, commissaire de l'exposition, a conçu cette rétrospective d'environ cinquante tableaux et dessins, comme un parcours chronologique, qui permettent de découvrir les multiples facettes de l'œuvre de Rozsda. Faisant suite à la rétrospective du centenaire de la naissance de l'artiste à la Galerie Nationale de Budapest en 2013, cette exposition « synthétique » permet de découvrir la vie de l'artiste mais aussi les divers évolutions de sa peinture au travers de sept chapitres :
- L'École Libre,
- La nuit surréaliste,
- L'aube de l'Europe,
- Le château du souvenir,
- L'œil écoute,
- Initiation
- Feuilles clandestines (oeuvres graphiques, dessins).


L'Artiste : Endre Rozsda

Vernissage de l'exposition "Rozsda, le temps retrouvé"

Vernissage de l'exposition "Rozsda, le temps retrouvé"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition black & white"
Location:
Galerie Artima
4, rue du Pas de la Mule
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 04 39 70
Fax : +33 (0)1 48 04 39 79
Mail : info@galerie-artima.com
Internet Site : www.galerie-artima.com
Description:
galerieartima est heureuse de vous inviter à sa nouvelle exposition

black & white

qui réunit 23 artistes en noir et blanc issus d'univers aussi différents que le street art, le pop art, le dessin, la photographie, la sculpture...

à découvrir dans les deux galeries jusqu'au 9 juillet 2017

Vernissage de l'exposition black & white"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Regards"
Location:
Galerie Marie Vitoux
Galerie Vitoux
3, rue d'Ormesson
Place Sainte-Catherine
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 81 00
Fax : +33 (0)1 48 04 56 99
Mail : contact@galeriemarievitoux.com
Internet Site : www.galeriemarievitoux.com
Description:
Du 1 juin au 22 juillet 2017
Vernissage le 1 juin 2017 à partir de 18h

avec :
Sarah Navasse
Mireille Arbellot
Alixe FU
Abraham Hadad
Maryl Le Berre
Alain Nahum
Jean-Charles Quillin
Marie Rauzy
Ciro Rizzo
Bea Vangertruyden
Christophe Mirallès
Serge Labegorre
Jean Rustin

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition et lancement du site consacrés à Hessie
Location:
Galerie Arnaud Lefebvre
10, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 55 23
Mobile : +33 (0)6 81 33 46 94
Mail : arnaud@galeriearnaudlefebvre.com
Internet Site : www.galeriearnaudlefebvre.com
Description:
Lancement du site
www.hessie.fr

Exposition monographique
Du 1er juin au 8 juillet 2017
mardi-samedi: 10h30-12h30 / 14h30-18h30
Vernissage jeudi 1er juin à 18h

La galerie Arnaud Lefebvre est très heureuse d'annoncer le lancement du site hessie.fr.
Initié par la galerie, ce site est une base de données consacrée au travail de Hessie. Il répertorie l'ensemble des travaux artistiques et documente les expositions de cette artiste. Site collaboratif, pour lequel les témoignages et contributions sont bienvenus, il entend susciter une plus juste appréciation de la place qu'occupe Hessie dans la création actuelle et des multiples résonances que son art génère aujourd'hui.
A cette occasion une exposition personnelle présentera une sélection inédite de broderies et de collages de Hessie.

Vernissage de l'exposition et lancement du site consacrés à Hessie
Hessie, Les Trous, 1973. Broderie de fil bleu sur perforations sur tissu de coton, 166 x 85 cm

[18:00-23:00] Vernissage du Salo V, salon du dessin érotique
Location:
Galerie Episodique
1, rue des Nanettes
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Ménilmontant, Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 55 03 49
Mail : contact@galeriepisodique.com
Internet Site : www.galerieepisodique.com
Description:
Vernissage Jeudi 1er Juin
(Entrée gratuite, uniquement sur invitation)
Salon du 2 au 5 Juin 2017 - Horaires VSD 11h - 21h
Lundi 5 Juin 11h - 18h
Entrée payante à prix libre - Interdit aux moins de 16 ans

avec Isabel Aguera, Frédéric Arditi, Maria Arendt, Avraham Benarroch, Alain Barret, Ingrid Baudine, Tamina Beausoleil, Anya Belyat-Giunta, Isaac Benacera, Nicolas Berniere, Laurent Bouckenooghe, Michel Castaignet, Fabrice Cazenave, Rosa Cazhur, Gokce Celikel Evans, Dominique Chazy, Marjolaine Ciavaldini, Vincent Corpet, Claudie Dadu, Julie Dalmon, Odie Chaavkaa, Joel David, Marielle Degioanni, Guillaume Dimanche, Léo Dorfner, Aurélie Dubois, Cornelia Eichhorn, Sandrine Elberg, Sylvester Engbrox, Frédéric Fontenoy, Carole Forges, Maike Freess, Fur Aphrodite, Iris Gallarotti, Yves Gobart, Fanny Gosse, Nathalie de La Grandville, Guacolda Thouzeau, Cristine Guinamand, Philippe Jacquin-Ravot, Cécilia Jauniau, Sara Jeanmougin, Chloé Julien, Kanaria, Kara, Katia Kameneva, Kara, Ayako David Kawauchi, Marcus Kreiss, Michel Lascault, Cendres Lavy, Frédéric Léglise, Li Suntta, Claire Loupiac & Lou Farges, Marine Luszpinski, Laurent Mareschal, Laurette Massant, Marie Maurel de Maillé, Marc Molk, Camille Moravia, Hélène Mougin, Emilie Moutsis, Julie Navarro, Sarah Navasse Miller, Laurence Nicola, Maël Nozahic, Orsten Groom, Romuald Combinovich &PJ, Dominique Pallier, Anne Anne Paris-Cindric, Misleidys Francisca Castillo Pedroso, Marilena Pelosi, Julie Perin, Joël Person, Eric Pougeau, Marianne Pradier, Sophie Proença, Elisabeth Saint-Jalmes, Cheyenne Schiavone, Lia Schilder, Alice Sfintesco, Chloé Silbano, Sarah Roshem, Nathalie Tacheau, Scrupulosa Fi, Anne-Marie Toffolo, Clarisse Tranchard, Olivier Turpin, France Valliccioni, Anne van der Linden, Jojo Wang, Dominique Weill, Marion Zilio

Interventions : Rim Battal, Karen Chessman, Mina El Bakali, Amélie Pironneau, Thibaut Thorez - Tatouages: Cheyenne Schiavone - Cabinet de massages d'Alberto Sorbelli avec invités surprises - Commissaire: Laurent Quénéhen

Vernissage de l'exposition "Salo V Salon du dessin érotique"
Vernissage de l'exposition "Salo V Salon du dessin érotique"

[18:30-21:00] Vernissage d'Alain Rothstein
Location:
Prince & Princess Art Gallery
96, rue de Grenelle
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Mobile : +33 (0)6 45 29 24 93
Mail : contact@prince-and-princess-art-gallery.com
Internet Site : www.prince-and-princess-art-gallery.com
Description:
Alain Rothstein est le peintre de l'histoire de l'art ; non seulement érudit comme personne, il convoque aussi sur chacune de ses toiles les peintres de la préhistoire à l'abstraction contemporaine en offrant un champ d'exploration foisonnant de détails à la manière de Marc Chagall, dans un environnement allégorique et surréaliste à l'instar de Max Ernst.

Prince & Princess Art Gallery présente vingt toiles, choisies avec soin dans l'ensemble de son œuvre pour lui rendre hommage et célébrer un immense talent pas assez reconnu, à notre goût.

Les petits formats côtoient les grands formats et offrent une peinture pluridimensionnelle dans laquelle le détail prolonge la narration d'une histoire hors du temps. Car, avec son pinceau, Alain Rothstein nous raconte mille et une histoires et nous fait voyager dans son monde fantastique et poétique. Sa peinture bouge dans tous les sens et tapisse complètement l'espace de la toile sans nous donner de répit : vous êtes agités, émus, fascinés, amusés, vous ne pouvez échapper au maelstrom de sentiments qui vous envahit et vous fait du bien.

Vous l'avez compris, Prince & Princess Art Gallery aime le travail d'Alain Rothstein ; plus que cela, nous sommes non seulement honorés mais aussi et surtout très fiers d'exposer le travail d'Alain Rothstein du vendredi 2 juin au samedi 1er juillet.

Vernissage d'Alain Rothstein

[18:30-22:00] Vernissage d'Arno Nollen "Perfume, a virgins future"
Location:
Green Flowers Art Gallery
61, rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)6 85 82 94 01
Mail : galerie@greenflowersart.fr
Internet Site : www.greenflowersart.fr
Description:
vernissage jeudi 1er juin 2017
exposition jusqu'au 22 juillet 2017

« Ce livre est comme mes autres livres, une expérience. Il a été conçu de sorte à être un film, une mélodie. Mes recherches sur toutes les constructions possibles de mon livre ne sont pas finies. Comme dans un livre, j'introduis quelques personnages, une histoire, un personnage principal, et je joue sur les répétitions, les souvenirs. La finalité de mon travail est de s'attaquer à la perception de l'image sans faire appel à l'imagination. Je ne me considère pas comme un photographe. Je ne suis pas un photographe, je suis un conteur.»
Arno Nollen, le 6 mai 2017

Arno Nollen est diplômé de la Rietveld Academy à Amsterdam (1997). Il a reçu le prix Esther Kroon et a été nommé pour le prix NPS Culture. On trouve de nombreuses pièces de son travail dans d'importantes collections au Pays-Bas ainsi qu'à l'international. Durant les quatre dernières années, il a exposé auprès d'autres artistes à Barcelone, Minneapolis, Berlin et Amsterdam. Son installation Just a été exposée au Fotomuseum de la Hague de juillet à septembre 2016. Il est aussi connu pour sa collaboration avec l'Hôtel Costes à Paris, qui a donné naissance au superbe livre Costes/Nollen.

Vernissage d'Arno Nollen "Perfume, a virgins future"

[18:30-22:00] Vernissage de Christine Jean "Soleils Noirs"
Location:
Galerie Exit Art Contemporain
2, place Denfert-Rochereau
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Mobile : +33 (0)6 80 45 23 01
Mail : contact@exit-art.fr
Internet Site : www.exit-art.fr
Description:
Peintures récentes

Vernissage Jeudi 1er Juin de 18h30 à 22h00
Et jusqu'au samedi 8 juillet 2017

Le peintures récentes de Christine Jean nous précipitent dans une immersion puissante et sensuelle et mettent en dialogue nature humaine et végétale.
Elle nous donne à voir l'impalpable...

Soleils Noirs fait référence aux fleurs de tournesols séchées par le feu du soleil ainsi qu'à la littérature classique, à Victor Hugo dans Les Contemplations, à Marguerite Yourcenar dans Electre ou La Chute des Masques.
Dans la peinture de l'impalpable, les travaux de Christine Jean témoignent du dialogue sensuel entre nature humaine et végétale.

Au milieu des années 80, à peine sortie de Beaux Arts du Havre Christine Jean impose sa signature d'artiste. Rapidement elle engage sa réflexion sur les liens entre homme et nature.
Dans ses peintures les plus récentes on retrouve son vocabulaire gestuel fait de trajectoires végétales et son amour du Vietnam avec ses fleurs souffles de vie, métaphores de l'âme humaine.
Ses séries s'enrichissent des messages de la mémoire : on voit apparaître alors, des profils humains.

Christine Jean est née en 1957 et diplômée des Beaux Arts du Havre. Elle vit et travaille à Paris.

Vernissage de Christine Jean "Soleils Noirs"

[18:30-21:00] Vernissage de Jacques Bibonne "Dedans, dehors, hier, aujourd'hui"
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
Vernissage le jeudi 1 juin à partir de 18h30
Exposition du vendredi 2 au mardi 13 juin
Ouverture : tous les jours de 13h à 18h sauf mercredi et dimanche

Vernissage de Jacques Bibonne "Dedans, dehors, hier, aujourd'hui"

[18:30-21:00] Vernissage de Kévin Monot "POUR ÊTRE UNE FORME"
Location:
Galerie Gratadou-Intuiti
Galerie Intuiti
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 82 83 26 29
Mail : cg@galerie-intuiti.com
Internet Site : www.galerie-intuiti.com
Description:
Vernissage le jeudi 1er juin à partir de 18h30
Exposition du 1er juin au 17 juin

Vient d'abord se glisser un geste. Celui de l'œil qui construit l'espace interne du cadre, avant même de l'avoir caressé. Kévin Monot (né en 1987, à Lesneven) façonne chacune de ses images sous l'égide d'une pensée évolutionniste et protéiforme. Contrôlée par la restriction d'un matériau fixe, le papier, sa pratique envisage une stratification de formes et de couleurs qui saisit la cristallisation d'un nouvel art abstrait. Si les papiers découpés gouachés de Matisse sont une référence iconique en regard de la technique employée par l'artiste, c'est davantage une pensée philosophique qui soutient toute sa plasticité.

L'identisation - en termes de mécanisme associant construction, développement et évolution - intervient dans la forme même de son travail. Par le collage, Kévin Monot déploie une rhétorique qui invite le reconnaissable à disparaître tout en, paradoxalement, faisant surgir de nouvelles identités. Chaque strate de papier, qu'elle soit issue d'un support industriel, commercial ou personnel, s'invite à nier la précédente. La matière se conjugue par superposition ; elle dresse le tableau d'une entité psychique, dont la seule expression mentale s'organise autour de silhouettes organiques ou, a contrario, délibérément géométriques.

Flirtant dès lors avec une portraitisation de l'abstrait, à la manière de visages sans détails dont on ne pourrait percevoir que les contours incertains, Kévin Monot hisse sa radicalité vers une mise en exergue des zones d'ombres et de lumières. Les couleurs interviennent comme fruits d'un prisme physiologique. Les noirs sont abyssaux, scellent le regard dans un all-over labyrinthique qui offre bruit, rythme et composition. Ils évoquent également l'encre de la photocopieuse que l'artiste use pour fabriquer ses images. La série Portrait en forme (2017) intercepte très justement ce métissage entre physiologie et néant: des photographies de cabine recouvertes d'éléments graphiques s'imposent comme matière de base qui nourrira la machine à recopier. Saturation, morcellement, imperfection. L'esthétique adjacente au propos de l'artiste anime la surface de ses œuvres par un discours naturellement hybride, convergeant vers une tentation de l'effacement et de l'inattendu.

Maxime Gasnier, 2017

http://k-monot.tumblr.com

Vernissage de Kévin Monot "POUR ÊTRE UNE FORME"

[18:30-21:00] Vernissage de Manuel Benguigui "AMAZEMENT"
Location:
Le Purgatoire - 54 Paradis
54, Rue de Paradis
75010 Paris
M° Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 48 78 77 13
Mail : contact@le-purgatoire-paris.fr
Internet Site : www.le-purgatoire-paris.fr
Description:
Vernissage de Manuel Benguigui "AMAZEMENT"

du 2 juin au 13 juillet 2017

L'artiste autodidacte Manuel Benguigui exposera ses collages et dessins du 2 juin au 13 juillet 2017.

De ses pérégrinations lointaines dans le Pacifique, il a gardé le goût pour la mythologie des îles, que l'on retrouve souvent dans ses collages : à mi-chemin entre surréalisme et abstraction, il s'inspire dans ses créations de divinités locales, qu'il réinvente à sa manière.

Vernissage de Manuel Benguigui "AMAZEMENT"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "10 jours de bijoux Agathe Saint-Girons"
Location:
Galerie Elsa Vanier
Galerie de Joaillerie
7, rue de l'Odéon
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 47 03 05 00
Mail : galerie@elsa-vanier.fr
Internet Site : www.elsa-vanier.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "10 jours de bijoux Agathe Saint-Girons"

Agathe Saint-Girons : Enchaînée, Déchaînée

Vernissage Jeudi 1er Juin à partir de 18h30

Comme toujours aussi prompte et enthousiaste à relever les défis, Agathe Saint Girons n'a pas hésité à se livrer à l'exercice de style proposé par la galerie : un concentré de nouvelles pièces exclusives et ce, en un temps record...

Dans la continuité du rythme imposé par la création d'une collection « Petit H » pour la maison Hermès, l'exposition d'une de ses pièces au Musée d'Art Moderne pour « MEDUSA, Bijoux et Tabous », la création d'un vase en hommage au 25ème anniversaire du « vase d'Avril » des designers Tsé-Tsé Associées, Agathe Saint Girons nous livre une série de bijoux, tous inédits, réalisés avec ses matières fétiches : Verre, Cuir, Métal et Pierre(s).

Dans cette exposition « Enchaînée, Déchaînée », Agathe Saint Girons passe de colliers-chaînes grands formats à des anneaux librement interprétés, pendentifs ou bracelets. Le concept de "chaînes légères" ayant une signification et un impact particuliers pour l'artiste, ces bijoux témoignent de sa force vitale qui transforme ces chaînes en une ode à la vie.
Le cercle, forme essentielle, est omniprésent mais se fait bulle... d'eau, d'air, de son...

Enchaînée.... Colliers-chaînes, chevalières aux gemmes imposantes, bagues à saisir comme l'on prend son destin, en main...

Déchaînée... Un vent de liberté souffle ! Les « Gribouillis » se déclinent en couleur, les pendentifs se font ronds dans l'eau, les bracelets s'accumulent au poignet. Les bijoux tintent, les bulles s'envolent, transparentes, se démultiplient en rouge et noir, donnant une folle envie de jouer.

http://www.astg.org

Vernissage de l'exposition "10 jours de bijoux Agathe Saint-Girons"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Abris"
Location:
Galerie des Ateliers d'Artistes de Belleville
Le DADA de Belleville
1, rue Francis Picabia
75020 Paris
M° Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 77 12 63 13
Fax : +33 (0)1 46 36 44 09
Mail : contact@ateliers-artistes-belleville.org
Internet Site : www.ateliers-artistes-belleville.org
Description:
Exposition du jeudi 1er au dimanche 18 juin 2017
Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 20h
Vernissage le jeudi 1er juin à partir de 18h30 avec une performance de Carol Fonteneau

Un abri, c'est l'endroit idéal pour se retirer du monde, mieux l'observer, le penser ou simplement pour rêver et savourer des moments de solitude, loin des sollicitations multiples qui nous assaillent. C'est aussi un refuge, contre les intempéries, les revers du sort : ici on pensera bien sûr aux si nombreux réfugiés d'aujourd'hui.

Exposants : Nathalie d'Alessandro, Franck Bertran, Marie Busson, Elli Drouilleau, EFKA, Carol Fonteneau, Rebecca Gruel, Michel Guilbert, Colette Klein, Marie-Danielle Koechlin, Elisabeth Lerolle, Maud Livrozet, Dany Masternak, Daniel Nassoy, Cristina Oliosi, Hélène Otternaud, Marie Christine Roque, Mirella Rosner, Christian Rouchouse, Catherine Soques, Xecon Udin, Chantal Viaud

L'association Artistes à la Bastille regroupe environ 120 artistes de toutes disciplines plastiques.

Vernissage de l'exposition "Abris"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Construis-moi un arbre !"
Location:
ArchiLib Paris
49, boulevard de la Villette
75010 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 41 03
Mail : contact@archilibrairies.com
Internet Site : www.archilibrairies.com
Description:
Construis-moi un arbre !
(Build me a tree!)
Une approche biomimétique de l'architecture
ART & BUILD Architectes

Entrée libre du 1er juin au 1er juillet 2017
du mardi au samedi de 13h à 19h

Vernissage de l'exposition "Construis-moi un arbre !"
Vernissage de l'exposition "Construis-moi un arbre !"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Fières Archives"
Location:
Mairie du 4ème arrondissement
2, place Baudoyer
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 80
Internet Site : www.mairie04.paris.fr
Description:
du 1er juin au 31 août

Pensée et conçue en collaboration avec Philippe Artières historien et directeur de recherche au CNRS et Clive Thomson, psychanalyste et professeur à l'Université de Guelph au Canada, l'exposition Fières Archives dédiée aux invertis rassemble pour la première fois des documents inédits provenant de fonds privés et publics.

Pour la première fois rassemblés et présentés au public, un ensemble de manuscrits et de documents photographiques laissés jusqu'alors dans le placard de l'Histoire et produits par ceux qu'on nommait, à la fin du XIXe siècle, les invertis, éclairent l'histoire de nos sexualités et mettent en lumière de nouvelles identités.

Ces documents sont des manuscrits, photographies ou ouvrages qui ont été rédigés par des homosexuels. Ils proviennent de fonds privés et publics. Certains ont été conservés par les héritiers d'Émile Zola ; d'autres sont prêtés par les héritiers du Docteur Georges Saint-Paul. Des archives proviennent du fonds Alexandre Lacassagne, conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon ou encore du fonds Georges Hérelle, conservé à la Médiathèque du Grand Troyes.

Commissariat: Philippe Artières, historien et directeur de recherche au CNRS, et Clive Thomson, Psychanalyste et professeur à l'Université de Guelph au Canada.

L'exposition est complétée par une série de conférences à la Mairie du 4ème de 19h à 20h30

8 juin 2017 :
Régis Schlagdenhauffen, EHESS
Journal intime d'un juriste qui aimait les hommes : Eugène Wilhelm alias Numa Praetorius

15 juin 2017
Renaud Chantraine, Ehess/Mucem
Mémoires Queer

22 juin 2017
Michael Rosenfeld, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3
Le roman d'un inverti sous la loupe : supercherie pornographique ou autobiographie militante ?

29 juin 2017
Table ronde
Jean Allouch, David Halperin, Daniel Defert et le Centre Gay et Lesbien

Vernissage de l'exposition "Fières Archives"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Métal'morphoses - Hommage à Monsieur Broutille"
Location:
Hôtel de Ville de Guyancourt
14, rue Ambroise Croizat
78280 Guyancourt
M° Gare de Saint-Quentin-en-Yvelines - Montigny-le-Bretonneux
France
Internet Site : www.ville-guyancourt.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Métal'morphoses - Hommage à Monsieur Broutille"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Les bons génies"
Location:
L'Oeil du Huit
8, rue Milton
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges, Notre-Dame-de-Lorette, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 40 23 02 92
Fax : +33 (0)1 40 23 02 92
Mail : oeilduhuit@wanadoo.fr
Internet Site : www.oeilduhuit.com
Description:
Exposition du 30 mai 2017 au 11 juin 2017
Vernissage jeudi 1er juin à partir de 18h30

Du 30 mai au 11 juin 2017, l'Œil du huit présente les œuvres de Joël Crespin, Daniel Livartowski et Jean-François Veillard dans le cadre d'une exposition collective intitulée Les bons génies.

Les artistes seront présents les dimanches 4 et 11 juin de 11h à 19h.

Vernissage de l'exposition collective "Les bons génies"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Mains à l'œuvre #2"
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
Vernissage de l'exposition collective "Mains à l'œuvre #2"






[19:00-21:00] Conférence "La planète revisitée en Nouvelle-Calédonie"
Location:
Maison de la Nouvelle Calédonie
4 bis, rue de Ventadour
75001 Paris
M° Pyramides, Quatre-Septembre, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 42 86 70 00
Mail : communication@mncparis.fr
Internet Site : www.mncparis.fr
Description:
La Maison de la Nouvelle-Calédonie et le Museum national d'Histoire naturelle sont heureux de vous convier à la conférence :

LA PLANETE REVISITÉE EN NOUVELLE-CALÉDONIE
GRANDES EXPÉDITIONS DU XXIe SIÈCLE

Jeudi 1er juin à 19h
à la Maison de la Nouvelle-Calédonie

Après le Vanuatu, le Mozambique et Madagascar, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Guyane, la Nouvelle-Calédonie accueille depuis 2016 « La Planète Revisitée », grand programme d'exploration des "hot-spots" mondiaux de la biodiversité initié par le Muséum national d'Histoire naturelle et l'ONG Pro Natura.

À mi-parcours de cette aventure exceptionnelle que présentera Pascale Joannot, déléguée à l'Outre-mer du MNHN, les scientifiques Philippe Bouchet et Olivier Pascal feront le récit de leurs découvertes.

[19:00] Garden party Nina Ricci pour Les Gourmandises de Nina & Luna
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
lancement du parfum Belles de Nina "My BFF / My sweet BFF"

[19:00] Vernissage de CORIA "Bob Morane"
Location:
Galerie Napoléon
2, rue d'Argenteuil
75001 Paris
M° Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 44 61 11 10
Mobile : +33 (0)6 15 24 74 37
Mail : contact@galerienapoleon.com
Internet Site : www.galerienapoleon.com
Description:
Exposition Rétrospective Bob Morane
1980 - 2012

30 années de travail présentées à cette occasion !

CORIA a toujours gardé précieusement son œuvre, nous avons la chance de vous dévoiler des pièces premiums jamais proposées à la vente :
Planches originales
Peintures à l'huile
Couvertures
et de magnifiques illustrations à l'acrylique et à l'aquarelle !

En tout plus de 150 originaux provenant de près de 40 albums parmi lesquels :
Une Rose pour l'ombre jaune
Les larmes du Soleil
Les guerriers de l'ombre jaune
Les fourmis de l'ombre jaune
Un parfum d'Ylang Ylang
Service Secret Soucoupes
Le réveil de Mamantu
Le dragon des Fentsone
Le temple des Crocodiles
Snake
Le masque de Jade
Le Jade de Séoul
La vallée des Brontosaures
La revanche de l'ombre jaune

Vernissage de CORIA "Bob Morane"

Vernissage de l'exposition le jeudi 1er juin à la Galerie Napoléon à 19h en présence de CORIA

Vernissage de CORIA "Bob Morane"

[19:00-21:00] Vernissage de GoodByeLizardQueen "No Future Print Again"
Location:
Galerie Jacques de Vos
Espace Seven
7, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 88 94
Fax : +33 (0)1 40 46 95 45
Mail : alexdevos@seven-gallery.com
Internet Site : www.seven-gallery.com
Description:
Exposition du 02 juin 2017 au 30 juin 2017

Du 2 au 30 juin 2017, l'Espace Seven - Galerie Jacques de Vos présente les estampes de Goobbyelizardqueen dans le cadre d'une exposition intitulée "No Future Print Again".

En usant du linoleum pour la réalisation de ses estampes, Goobbyelizardqueen s'inscrit dans la tradition des artistes du XXe siècle. Inventé en Angleterre au XIXe siècle, le linoleum fut ainsi repris par certains artistes modernes de l'avant-garde ou des arts populaires. Le médium s'applique bien à la gravure, il permet de réaliser un dessin fin et précis, marqué par les contrastes entre le blanc de la réserve et le noir de l'encre.

Les œuvres du graveur nous présentent un univers sombre, marqué par l'expressionnisme. Lizard Queen, double imaginaire de l'artiste, sorte de petit démon et source d'inspiration pour l'artiste, l'exhorte a créer cette oeuvre angoissante. Les personnages représentés associent la laideur aux angoisses de l'homme moderne. Nous retrouvons dans ses gravures la décadence qui marquait les œuvres d'Otto Dix, l'expressionnisme du groupe Die Brucke. Le trouble est évoqué, la crise est figurée.

Vernissage de GoodByeLizardQueen "No Future Print Again"

Né en 1987 à Creil, en Picardie, Émilien Maricot passe toutefois la plus grande partie de sa jeunesse à Auxerre, dans la paisible région de l'Yonne, et ses vacances entre la verte campagne de l'Aube et la brique rouge des alentours de Dunkerque.

Laissant derrière lui ses années d'enfant de chœur, d'apprenti footballeur et de lascar de pavillon, il choisit la voie artistique qui le conduit en arts appliqués à Paris, aux Beaux-arts d'Angers et au Centre National des Arts de Mexico City. Il y découvre tout le potentiel de l'estampe, de Leopoldo Mendez à Tom Huck, en passant par Gustave Doré, et réaffirme, par la même occasion, son amour de la culture populaire et des arts visuels (Hergé, Frankin, Claude Serre, etc.).

En parallèle, il se fait tour à tour plongeur, laveur de vitres, éclusier, livreur, régisseur, ouvrier dans l'aéronautique... À ces « boulots » divers, il emprunte d'ailleurs toutes les techniques qui lui permettent d'organiser au mieux sa pratique artistique et d'enrichir sa vocation d'artisan graveur.

Du bal de village aux performances conceptuelles du monde de l'art, de l'usine au concert Underground, en passant par le presbytère, Émilien aime parcourir toutes les strates de la société, rencontrer et comprendre leurs protagonistes singuliers, afin d'appréhender ce qu'est l'être humain, et de le mettre au centre de sa création.
Mais la frontière est mince entre l'amour et le doute, et bien souvent le désespoir le guette...

C'est alors qu'intervient LizardQueen, dernier rempart contre la fatalité, qui de sa vision acide et fantasque catalyse la mélancolie pour la transmuter dans l'Oeuvre.

Vernissage de GoodByeLizardQueen "No Future Print Again"

[19:00-21:00] Vernissage de Katarina Axelsson
Location:
Galerie Felli
127, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 78 81 27
Fax : +33 (0)1 42 78 82 27
Mail : contact@galeriefelli.com
Internet Site : www.galeriefelli.com
Description:
dans le cadre des Jeudis Arty

Du 1er au 29 juin 2017
Vernissage jeudi 1er juin à partir de 19h

Née à Stockholm en 1962, Katarina Axelsson vit et travaille entre Paris, Yport et la Suède depuis de nombreuses années. Entre 1984 et 1988, elle fait ses études à l'école des Beaux-Arts de Paris, cursus renforcé par une année d'étude au Canterbury College of Art en 1988, enfin à l'académie des Beaux-Arts d'Anvers, Belgique (1989).

Les voyages quasi « souterrains » de Katarina Axelsson, au cœur de la matière, sculptent presque en surface l'humidité et les mousses des sous-bois, marécages et flaques qui s'épanouissent aux pieds des bouleaux suédois de son enfance. Katarina Axelsson s'est souvent exprimée sur l'atmosphère ambivalente qui a auréolé ses jeunes années assumant un tempérament nostalgique cultivé en regard d'une nature qui semblait vouée à disparaître et inspirant alors toute une série de mouvement écologiste. Travaillant à mi-chemin de Paris et de Stockholm depuis de nombreuses années, sa peinture recèle quelques indices géographiques comme les maisons rouges traditionnelles scandinaves, et le bouleau, caractéristique des forêts qui lui livrent toujours la même histoire, l'émerveillement éprouvé face à la nature et à ses lumières changeantes au fil des heures, des jours, des mois et des années.

Au-delà de ces considérations iconographiques, la peinture de Katarina Axelsson combine les effets d'une peinture qui alterne densité et fluidité pour que se profile, à distance ou non, le théâtre d'ombre et de lumière circulant au cœur même de la végétation. Sa matière d'acrylique sablée, rugueuse, formant des contrastes lumineux qui éloignent les plans en profondeur, reproduisent aussi l'apparence de l'écorce de l'arbre symbolique qui se détache en papyracée. Ses compositions demandent souvent le recul nécessaire pour que s'opère un mélange optique permettant aux motifs d'émerger enfin. D'une abstraction de près, ses tableaux finissent par livrer leurs sujets et leurs horizons au fur et à mesure que l'on s'en éloigne. Tout est affaire de contraste, de moments de bascule, entre le mouvement des arbres et le souffle retenu d'une nature fixée pour l'éternité, entre l'image picturale et la photographie rappelée par des camaïeux de gris auréolés de noirs et blancs, également entre image peinte traditionnelle et contemporanéité. Dans ses travaux récents, un quadrillage vient faire illusion, bouleverse le regard et obstrue son élan. Les griffures ramènent autrement notre regard en surface comme s'il était impossible d'atteindre les épaisseurs verdoyantes autrement qu'en traversant ces valeurs du présent.

Vernissage de Katarina Axelsson

[19:00] Vernissage de Peggy Mella "Neon Nights"
Location:
Studio57 Gallery
5, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)1 40 33 96 34
Mail : office@studio57gallery.com
Internet Site : www.studio57gallery.com
Description:
Vernissage de Peggy Mella "Neon Nights"

[19:00] Vernissage de Rasmus Mogensen "Illusions"
Location:
Studio57 Gallery
5, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)1 40 33 96 34
Mail : office@studio57gallery.com
Internet Site : www.studio57gallery.com
Description:
Vernissage de Rasmus Mogensen "Illusions"

[19:00-22:00] Vernissage de Solimán López "The ReCollector"
Location:
mi* gallery
23, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 09 76 61
Mobile : +33 (0)6 98 99 01 18
Mail : igor@miground.paris
Internet Site : www.miground.paris
Description:
Exposition "The ReCollector" de Solimán López
en duplex avec le Point Ephémère

Du 1er au 20 juin
Vernissage le jeudi 1er Juin 2017 de 19h à 22h

ReCollector est un projet en temps réel, génératif et interactif, créé par l'artiste Solimán López (1981 - Burgos, Spain), qui s'inscrit dans le conceptualisme digital.

Le projet ReCollector est une rencontre entre l'image et le processus de digitalisation, que l'artiste traite ensuite sur un logiciel pour la présenter comme nouvelle expérience, transformée en fichier numérique : le cœur de la recherche de l'artiste. "ReCollector" désigne alors cette expérience inédite en France où l'on récolte - où l'on "re-collecte" - les données pour obtenir une nouvelle dimension visuelle.

L'exposition sera composée d'oeuvres en temps réel à partir de fichiers et "data" numériques, mais également d'une série d'oeuvres dont la fonction est de stocker les archives numériques

ReCollector propose un modèle dynamique d'acquisitions avec une variété des pièces uniques qui transfigurent le commun. Celui-ci n'est autre qu'un moment unique que l'on partage, ou non. Quotidiennement ou ponctuellement, il reste un moment décisif pour l'utilisateur.
Ce projet sera présenté à la Mi Galerie à Paris, galerie d'art spécialisée dans l'art digital et qui expose des artistes de la scène contemporaine française et internationale.

Solimán López est un artiste international qui compte parmi les artistes de la scène nouveaux médias en Espagne. Il est déjà présent dans de très importants centres culturelles et galeries d'art, notamment : CAC Centro de Arte Contemporaneo de Malaga, Arts Santa Monica Barcelone, MACBA Buenos Aires Argentine, Centro de Cultura Contemporanea El Carmen à Valencia, ARCO 2017 et bientôt lors d'une exposition au ZKM (Centre d'art et de technologie des médias de Karlsruhe).

Vernissage de Solimán López "The ReCollector"

Vernissage de Solimán López "The ReCollector"
BIOMA. Print of 120x120 cm, 1 metal sculpture with the capture system, videoprojection with results in real time, computer for downloading the images, computer for videoprojection

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "24 images"
Location:
Galerie Cinema - Anne-Dominique Toussaint
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 27 09 22
Mail : contact@galeriecinema.com
Internet Site : www.galerie-cinema.com
Description:
L'Ina.fr célèbre les 70 ans du Festival de Cannes
24 Images, dans yeux de Pierre Lescure, Gilles Jacob, Thierry Frémaux

jusqu'au 22 juillet

L'Ina conserve et valorise plus de 16 millions d'heures de télévision et de radio et détient un fonds photographique riche de près de 1.2 millions d'images.

A l'occasion de l'édition anniversaire du plus grand rendez-vous du cinéma français et international, Pierre Lescure, Gilles Jacob et Thierry Frémaux nous livrent au travers de photos sélectionnées dans l'exceptionnel fonds de l'Ina le témoignage d'une époque qui a façonné le Festival de Cannes tel que nous le connaissons aujourd'hui.

De courts entretiens exclusifs des trois complices de l'exposition sont à découvrir avec l'application « 24 images » conçue par l'Ina pour accompagner le public dans la découverte de ses clichés emblématiques.

Secrets, anecdotes et souvenirs également dévoilés dans la salle de projection de la Galerie Cinema.

24 images, une exposition au cœur du Palais des Festivals pour cette 70ème édition, puis à la Galerie Cinema Anne-Dominique Toussaint à Paris à partir du 2 juin 2017.

Vernissage de l'exposition "24 images"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Agrandissement - Artistes hyperréalistes hongrois"
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Rennes, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
Agrandissement - Artistes hyperréalistes hongrois des années 1960 à nos jours

2 juin - 20 juillet 2017
Vernissage : 1er juin 2017 à 19h

Apparu à la fin des années 60, l'hyperréalisme s'est développé des États-Unis à l'Europe de l'Est et continue d'exister aujourd'hui sous plusieurs formes. Contre toute apparence, il ne s'agit pas d'une peinture purement représentative. L'approche artistique du courant témoigne d'une étroite parenté avec le questionnement auquel nous invite le film de Michelangelo Antonioni, Blow-up (1966). Quelles relations les images entretiennent-elles avec le réel ? Si la réalité ne peut être perçue autrement qu'au travers des différents médias, l'art doit s'intéresser à la vision offerte par le média et non à la vision directe réelle. Dans les années 1960 et 1970, l'hyperréalisme hongrois se limite pourtant à la représentation picturale de documents personnels (László Lakner, László Fehér, Sándor Bernáthy) ou de photographies d'amateurs (László Méhes : Eau tiède). Mais avec le progrès technique, les artistes se tournent de plus en plus volontiers vers d'autres médias visuels tels que le film (Márta Czene) ou l'ordinateur (István Nyári). Notre exposition proposera à la fois des œuvres d'artistes hongrois bien connus en France (Tibor Csernus, Ákos Szabó, László Méhes, István Sándorfi) ou sur la scène internationale (László Lakner, László Fehér, István Nyári) mais aussi des créations de jeunes talents (Ádám Szabó, Márta Czene, Tibor Iski Kocsis, King Hajdú, László Győrffy).

Vernissage de l'exposition "Agrandissement - Artistes hyperréalistes hongrois"
Ábel Szabó, Aluljáró, 2009

[19:00] Vernissage de l'exposition "Art in the City"
Location:
Espace Art & Liberté
3, place des Marseillais
Centre Commercial La Coupole
Niveau -1
94220 Charenton-le-Pont
M° Liberté
France
Phone : +33 (0)1 46 76 68 14
Fax : +33 (0)1 46 76 66 12
Mail : frederic.mette@charentonlepont.fr
Internet Site : www.charentonlepont.fr
Description:
23 mai - 1 juillet

Vernissage de l'exposition "Art in the City"

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Fragment[s]"
Location:
Galerie Géraldine Banier
54, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 96 36 04
Fax : +33 (0)1 42 96 36 61
Mail : galeriegeraldinebanier@gmail.com
Internet Site : www.geraldinebanier.fr
Description:
VERNISSAGE LE 1ER JUIN 19H A 22H
EXPOSITION DU 2 JUIN AU 28 JUILLET 2017

en présence des artistes :
Laura BATTISTELLA
Gerson BETTENCOURT FERREIRA
Joachim BIEHLER
Eline DUSSART
Yanina ISUANI
Odile JAGER-POIREL
Clément SCHMIT

curateur :
Cyrille Nowacki, Coordinateur de projets, Centre d'art Faux Mouvement

Au regard des œuvres présentées dans l'exposition, le fragment n'apparaît plus comme les restes d'une unité perdue mais il est alors perçu comme faisant partie intégrante d'un ensemble.

Chacune des œuvres présentées dans l'exposition questionne tout à la fois l'intime, le rapport au monde et aux autres, mettant ainsi le fragment au service d'une ouverture, d'une rencontre.


FRAGMENT[S]

D'une fragmentation technique à d'autres plus oniriques ou sensibles, l'exposition Fragment[s] regroupe un corpus d'artistes de la région Grand Est.

Le fragment ici semble indissociable de la notion de souvenir et de mémoire.

Lié à l'art et aux artistes, il n'évoque pas seulement la fracture mais également le souvenir, ceux d'échantillons prélevés pour leurs individualités plastiques et gestuelles à notre mémoire collective.

L'omniprésence aussi, à travers certaines œuvres, d'une réminiscence toute proustienne où la mémoire affective paraît tantôt comme un réconfort, tantôt comme un moyen de retrouver un passé perdu. «La meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l'odeur de renfermé d'une chambre ou dans l'odeur d'une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-même... » (Marcel Proust, Jeunes filles en fleurs). Parfois plus formelle pour certaines pièces de l'exposition, la fragmentation n'en reste pas moins inerte, figée, pétrifiée.

Présente dans l'œuvre, articulée à d'autres fragments, elle s'impose par son dynamisme. Elle met en tension, crée des échos, des frictions, des frottements, des articulations, des dialogues.

Au regard des œuvres présentées dans l'exposition, le fragment n'apparaît plus comme les restes d'une unité perdue mais il est alors perçu comme faisant partie intégrante d'un ensemble.

Chacune des œuvres présentées dans l'exposition questionne tout à la fois l'intime, le rapport au monde et aux autres, mettant ainsi le fragment au service d'une ouverture, d'une rencontre.

Au-delà du lien géographique, cette sélection d'artistes use d'une certaine poétique du fragment : il fait naître la musique chez Eline Dussart quand il nous rassemble dans les oeuvres de Yanina Isuani. Des espaces rêvés d'Odile Jager-Poirel aux méticuleux morcellements de Clément Schmit, du rapport au monde à la dichotomie nécessaire de Laura Battistella en passant par les réminiscences festives ou populaires de Joachim Biehler et de Gerson Bettencourt Ferreira, tous ici donnent à voir une vision sensible d'un monde kaléidoscopique.

La scénographie des oeuvres permet ici de questionner ces individualités pour ensuite interroger notre mémoire commune. L'exposition Fragment[s] est une invitation à aller d'un fragment à l'Autre.

Cyrille Nowacki, Curateur
Coordinateur de Projets, Centre d'Art Faux Mouvement

[19:00] Vernissage de l'exposition "Niklos Koda"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
36, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Châtelet - Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
La Galerie Daniel Maghen a le plaisir d'accueillir Olivier Grenson pour une exposition dédiée à sa série phare, Niklos Koda, à l'occasion de la sortie du Dernier Masque, 15e et dernier album de cette saga.

Dix-huit ans après la sortie du diptyque À l'arrière des berlines, Jean Dufaux (Djinn, Complainte des Landes perdues, Rapaces) et Olivier Grenson (Carland Cross, La Femme accident) mettent un point final à leur drame mystique. Savant mélange combinant thriller, espionnage et magie, Niklos Koda a séduit un large public et fait de cette série une référence de la bande dessinée des années 2000, avec plus de 600 000 exemplaires vendus à travers le monde.

Cette troisième exposition à la galerie Daniel Maghen, réunit plus de 70 planches originales et illustrations, offrant un aperçu complet de cette série depuis la couverture du premier tome aux pages du dernier album. Le graphisme de Grenson, clair et sophistiqué, dévoile toute sa complexité et sa finesse dans ses planches au lavis et à l'encre de Chine. Une technique que l'artiste développe à partir du 11e album, dans des planches proposées pour la première fois lors d'une exposition-vente. À cette occastion, Olivier Grenson a réalisé une série de panoramas grands formats qui dénotent d'une parfaite maîtrise de son univers.

Daniel Maghen, Olivier Grenson, Jean Dufaux et les éditions du Lombard sont heureux de vous convier au vernissage de l'exposition, le jeudi 1er juin à partir de 19h.

Vernissage de l'exposition "Niklos Koda"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Sgt. Pepper's experience"
Location:
Maison de Radio France
Maison de la Radio
116, avenue du Président Kennedy
75220 Paris Cedex 16
M° RER C Avenue du Président Kennedy, Passy
France
Phone : +33 (0)1 56 40 22 22
Internet Site : www.radiofrance.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Sgt. Pepper's experience"

Une exposition interactive pour célébrer les 50 ans de l'album des Beatles, du 2 juin au 29 juillet 2017

A l'occasion des 50 ans de la sortie de l'album mythique des Beatles « Sgt. Pepper's lonely hearts club band », Radio France présente du 2 juin au 29 juillet 2017 une exposition-expérience. Plongez dans le premier album 3D à dimension humaine avec un parcours ludique, interactif et radio-guidé par différents producteurs de Radio France !
L'exposition, en forme de pop-up géant, propose de découvrir ou revisiter l'album au long d'un parcours guidé et mis en espace selon dix chapitres thématiques.
Sur le principe du livre pop-up, chaque pli correspond à l'une des thématiques avec des interactions musicales, audiovisuelles et radiophoniques portées, pour ces dernières, par des voix familières des antennes de Radio France qui ont en commun une grande passion pour les Beatles.

Par groupes de 4 personnes - comme les Beatles - et munis de casques audio, les visiteurs redécouvrent l'univers visuel et sonore de Sgt. Pepper's lors du parcours qui les implique et dure le temps de l'album.

L'exposition est complétée par un mur de pochettes de disques vinyle autour de l'univers des Beatles et de l'année 1967.

Commissaire d'exposition : Marc Benaïche avec la collaboration de Benjamin Minimum
Scénographie : Gaëlle Seltzer
Avec la participation de la Discothèque de Radio France qui a sélectionné les références qui forment le mur de vinyles en ouverture de l'exposition et la participation de la Documentation de Radio France.

Du 2 juin au 29 juillet 2017
Du lundi au samedi de 11h à 19h (dernière entrée à 18h)
Nocturne le vendredi jusqu'à 22h (dernière entrée à 21h)
Réservations par créneaux toutes les heures.

Tarifs : plein 7€, réduit 5€ (sur présentation de justificatifs, pour les jeunes - de 28 ans, bénéficiaires du RSA/ASPA, demandeurs d'emploi, personnes en situation de handicap, groupes de + de 10 personnes).

Vernissage de l'exposition "Sgt. Pepper's experience"

[19:30-22:30] Inauguration de la 14ème édition de Jardins, Jardin aux Tuileries 2017
Location:
Jardin des Tuileries
234, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Tuileries, Concorde
France
Description:
Carré des sangliers

Jardins, Jardin (01/04-06) : 4 jours pour découvrir les jardins éphémères créés dans le jardin des Tuileries et rencontrer les acteurs de l'art de vivre au jardin
Soirée « La Nuit des Jardins » autour de cocktails dînatoires conviviaux.







[20:00-23:00] Expédition Adaptation - Mission solo : Grande conférence
Location:
Maison des Océans
Institut Océanographique
195, rue Saint-Jacques
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 44 32 10 70
Fax : +33 (0)1 40 51 73 16
Mail : institut@oceano.org
Internet Site : www.institut-ocean.org
Description:
D'août 2016 à février 2017, Christian Clot, explorateur - chercheur, a réalisé 4 traversées de 30 jours dans 4 des milieux les plus extrêmes de la planète en réalisant des études cognitives.

Nous vous invitons à découvrir le programme ADAPTATION et l'expédition en solitaire qui s'est achevée cette année autour d'une grande conférence en présence de :

Christian Clot
Explorateur-Chercheur
Initiateur et Directeur Général d'ADAPTATION

Etienne Koechlin
Professeur en neurosciences cognitives
Directeur du LNC - ENS / INSERM

Stéphane Besnard
Médecin-chercheur
COMETE - INSERM UM 1075

Olivier Archambeau
Président de la Société des Explorateurs Français
Professeur de Géographie
LADYSS - CNRS / UM 733 Paris 8

Louis Bodin
Météorologue
Présentateur TV et Radio
Parrain du projet

Changement et adaptation sont les mots du siècle actuel. Que nous le voulions ou non, que nous l'acceptions ou non, nos mondes évoluent ; nos vies subissent des mutations ; nos environnements se transforment. L'humain doit modifier sa manière de vivre pour s'assurer un avenir sur notre planète, en réduisant ses pollutions, bien entendu, mais aussi en s'adaptant aux nouvelles données mondiales. Mais en sommes-nous capables ? Quelles sont nos ressources ? Comment pouvons-nous développer de nouvelles aptitudes à réagir mieux et plus vite ? Pour construire demain, encore faut-il comprendre l'humain d'aujourd'hui !

Notre capacité à l'adaptabilité est intimement liée à notre agilité corticale : notre cerveau est l'atout majeur face aux changements. Un cerveau que nous connaissons encore mal, tant les études in situ, au cœur des situations réelles, sont difficiles à réaliser.
Il faut aussi comprendre nos aptitudes physiologiques à résister et évoluer dans les différents climats, alors qu'aucune étude n'a été réalisée dans chaque climat sur une même personne.
ADAPTATION est donc autant un défi unique de progressions successives dans les climats les plus extrêmes de la planète qu'une manière de mieux comprendre la capacité humaine d'adaptation dans des conditions très changeantes qui, a priori, nous sont impropres.
Plus d'informations sur l'expédition sur : www.adaptationexpe.com


Programme de la soirée :

Dès 19h00 et après la soirée :
Des « ateliers » milieux pour mieux comprendre chaque environnement et le matériel utilisé, ainsi que les travaux scientifiques du projet.

A 20h00 : Grande Conférence ADAPTATION
Venez découvrir les premières vidéos de l'expédition et les traversées solo racontées par Christian Clot,
le programme scientifique d'ADAPTATION et ses milieux géographiques, ainsi que la préparation de la Mission 20 à venir.

>> RSVP

[20:00-23:55] Vernissage de Bob Lamp "Thursday Drawings"
Location:
La Belle Hortense
31, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° Hotel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 71 60
Internet Site : www.cafeine.com/belle-hortense
Description:
01/06/2017 - 30/06/2017
tous les jours de 17h à 02h

Vernissage de Bob Lamp "Thursday Drawings"

[20:00-22:00] Vernissage de Robert Combas "PAS DROIT"
Location:
Domaine départemental de Chamarande
38, rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande
M° RER C Chamarande
France
Phone : +33 (0)1 60 82 52 01
Fax : +33 (0)1 60 82 57 79
Mail : chamarande@essonne.fr
Internet Site : www.chamarande.essonne.fr
Description:
PAS DROIT > ROBERT COMBAS & LES SANS PATTES

Pendant quatre mois, Chamarande va rejoindre l'esprit qui anime les métropoles culturelles de Milan, Paris, Lyon, Monaco ou Avignon et qui ont eu le privilège d'accueillir une exposition dédiée à Robert Combas.
Le Domaine départemental de Chamarande arbore les couleurs d'un des artistes français les plus côtés au monde. En prenant ses quartiers d'été sur le Domaine, ce touche-à-tout de génie, chef de file de la figuration libre, transforme l'ensemble du domaine en un palais de la découverte visuelle et sonore.
Dans le décor métamorphosé du château, vous pourrez admirer les créations plastiques les plus récentes de Robert Combas, ses dernières toiles et d'autres créations qui révèlent l'enthousiasme particulièrement sensible de l'artiste.
L'énergie créatrice de l'artiste, mariée à celle du plasticien Lucas Mancione, s'exprimera aussi dans une explosion d'images, de sons et de lumière, le 1er juin lors du grand concert qu'ils donneront avec leur groupe Les Sans Pattes dans la cour du château.
C'est l'univers combassien dans toute sa diversité et sa modernité qui se pare de ses plus beaux atours pour s'offrir à tous les visiteurs.

Meubles de circonstance, complètement déjantés
Installation de Robert Combas au château
1er juin - 1er octobre
> du mercredi au dimanche, 13h-19h ; fermé les jours fériés

Les Sans Pattes - Robert Combas & Lucas Mancione
Installation vidéo des Sans Pattes à l'Orangerie
1er juin - 1er octobre
> tous les jours, 9h-20h

Les Sans Pattes - Robert Combas & Lucas Mancione
Installation sonore des Sans Pattes dans la cressionnière
1er juin - 1er octobre
> tous les jours, 9h-20h

Les médiateurs vous proposent tous les samedis et dimanches à 15h une visite commentée de l'exposition.

Vernissage de Robert Combas "PAS DROIT"

[20:30-23:30] 29ème édition du Dîner en Blanc
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
La 29e édition du Dîner en Blanc de Paris s'est déroulée le 8 juin 2017. Près de 8000 invités se sont réunis au pied de l'Hôtel de Ville de Paris.


Environ 8 000 personnes se sont rassemblées pour dîner ensemble vêtues de blanc.

L'Hôtel de ville de Paris pris d'assaut par des convives tout de blanc vêtus. Des milliers de «dîneurs en blanc», 8 000 selon les organisateurs, ont investi jeudi soir le parvis de l'Hôtel de ville de Paris, malgré l'état d'urgence et le risque terroriste, à l'occasion d'un rassemblement annuel placé sous le signe de l'art de vivre.

Organisé sans autorisation, ce «Dîner en blanc», 29e édition, événement bon chic bon genre, bénéficie d'une tolérance des forces de l'ordre en raison d'une organisation disciplinée. «Par tradition, le lieu et la date du dîner sont absolument secrets jusqu'au dernier moment. Il serait très difficile à des terroristes d'agir. Nous avons choisi aussi un endroit cette année où le risque des voitures-béliers n'existe pas», explique Aymeric Pasquier, l'un des organisateurs.

«C'est tellement l'esprit de la France !»

Informés au dernier moment du lieu des agapes, au terme d'un jeu de piste, les convives sont arrivés avec tables, chaises pliantes, nappes blanches, victuailles et même pour certains bougeoirs en argent. En quelques minutes, ils se sont installés au pied de l'Hôtel de ville de Paris, devant les badauds surpris. «C'est incroyable. C'est surtout très beau tous ces gens dînant en blanc dans un si beau lieu. L'idée est fabuleuse ! C'est tellement l'esprit de la France !», a réagi Nancy, une touriste américaine de passage.

L'an dernier, 7 000 dîneurs ont investi la place Vendôme, sous les fenêtres du ministère de la Justice. En 2015, le Dîner en blanc a eu pour cadre les jardins du Palais Royal, à deux pas du Conseil d'Etat et du ministère de la Culture. De précédentes éditions ont eu lieu dans les contre-allées des Champs-Elysées, place de la Concorde, au pied de la Pyramide du Louvre et aussi place des Vosges ou le parvis de Notre-Dame. Rituellement, les «dîneurs en blanc» disparaissent peu après minuit à l'issue du repas en laissant le site propre, comme si rien ne s'était passé. Le règlement très strict du «Diner en blanc» oblige notamment les participants à remporter leurs déchets.

Créée par le Français François Pasquier qui rêvait de dîner avec des amis dans les plus beaux endroits de Paris, la première édition du «Dîner en blanc» remonte à 1988, dans le bois de Boulogne. «L'an prochain, pour le trentième anniversaire, nous préparons un événement encore plus spectaculaire que d'habitude», a-t-il annoncé. Le succès du concept dûment breveté est désormais international : des dîners en blanc sont organisés dans 75 villes, dont New York (Etats-Unis), Bombay (Inde), Copenhague (Danemark), Panama (Panama), Buenos Aires (Argentine), Zagreb (Croatie), Kuala Lumpur (Malaisie), Bangkok (Thaïlande)...

29ème édition du Dîner en Blanc

29ème édition du Dîner en Blanc

29ème édition du Dîner en Blanc

29ème édition du Dîner en Blanc

29ème édition du Dîner en Blanc

29ème édition du Dîner en Blanc








[21:30] Lancement de la collection Volcom x Georgia May Jagger
Location:
Parc des Buttes Chaumont
1, place Armand Carrel
75019 Paris
M° Buttes Chaumont, Botzaris, Laumière, Bolivar, Pyrénées
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=35
Description:
Pavillon Puebla

SOIRÉE EN PRÉSENCE DE GEORGIA MAY JAGGER
LIVE MUSIC
FOOD, DRINKS AND MORE

RSVP obligatoire : GMJPARIS@VOLCOM.COM

#VolcomxGMJ
#GMJPARIS

CONTACTS
Agence Stéphanie PROTET
01 84 17 82 86
Nour Hajar
nour@agencestephanieprotet.com
Mai Bayo
mai@agencestephanieprotet.com

Lancement de la collection Volcom x Georgia May Jagger

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés