Monday, June 5, 2017
Public Access


Category:
Category: All

05
June 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 30 mai au 24 septembre 2017

L'exposition se tiendra du 30 mai au 24 septembre 2017 au Grand Trianon, ouvert de 12h à 18h30.
Dernière admission : 18h
Fermeture des caisses : 17h50

Consacrée au séjour de Pierre le Grand à Paris et en particulier au château de Versailles, en mai et juin 1717, cette exposition commémorera du 30 mai au 24 septembre 2017 le tricentenaire de la visite du tsar en France.

Fruit d'un partenariat privilégié entre le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon et le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, l'exposition présentera, à travers plus de cent-trente œuvres, ce qui fut, sous la Régence, deux ans seulement après la mort de Louis XIV, l'un des événements diplomatiques et culturels les plus marquants du début du règne de Louis XV.

Le parcours

Le parcours permettra de suivre pas à pas cette visite qui, pour être officielle, n'en fut pas moins libre. Héritier de la dynastie des Romanov et premier empereur de toutes les Russies, Pierre Ier cherchait l'inspiration dans les modèles français. Cet esprit curieux, passionné d'art, de sciences et de techniques, visita les résidences royales, les manufactures et les académies parisiennes, rencontra les plus éminents savants et artistes de son temps pour en attirer certains à la cour de Saint-Pétersbourg. Peintures, sculptures, pièces de mobilier et d'arts décoratifs, gravures et dessins, livres provenant de la bibliothèque du tsar ainsi qu'objets de son cabinet de curiosités dessineront le portrait de ce grand réformateur de la Russie, tourné vers l'Occident et en particulier vers une France héritière du Grand Siècle.

Commissariat

- Gwenola Firmin Conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
- Thierry Sarmant Conservateur en chef, chef du Centre historique des archives, Service historique de la Défense
- George Vilinbakhov Vice-directeur du musée d'État de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg

Le voyage sur twitter

Découvrez sur le compte Twitter @CVersailles toutes les étapes du séjour de Pierre Ier dans le Paris du jeune Louis XV de mai à juin 1717. 300 ans presque jour pour jour après cette visite diplomatique mémorable, le hashtag #PierreLeGrandVoyage permet, au fil des jours, de revivre le voyage d'un tsar puissant et réformateur en quête d'inspiration autant politique et économique qu'artistique ou scientifique.

Fêtes galantes

Dans votre costume identique à ceux des plus belles époques de Versailles, vous êtes invités à retrouver l'ambiance raffinée et artistique des soirées d'appartement, un moment hors du temps, inoubliable. Cette année, le thème de ces fêtes sera bien sûr la venue de Pierre le Grand au château de Versailles pour qui fut organisé l'une des plus fastueuses réceptions officielles lors de son séjour.
Soirée costumée : 29 mai 2017 - 19h30
>> RSVP

L'exposition

Consacrée au séjour du tsar Pierre le Grand en France, à Paris et dans ses environs, en mai et juin 1717, l'exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717, qui se tiendra au Grand Trianon du 30 mai au 24 septembre 2017, commémorera le tricentenaire de cette visite diplomatique. Fruit d'une collaboration exceptionnelle entre le château de Versailles et le musée d'État de l'Ermitage, elle présentera plus de 150 œuvres - peintures, sculptures, arts décoratifs, tapisseries, mais aussi plans, médailles, instruments scientifiques, livres et manuscrits - dont les deux tiers appartiennent aux collections du prestigieux musée de Saint-Pétersbourg.

Issu de la dynastie des Romanov, fils du tsar Alexis Mikhaïlovitch (1645-1676) et de Nathalie Narychkine (1651-1694), Pierre Ier (1672-1725), vingt ans après la « Grande Ambassade » qui l'a mené une première fois en Europe en 1697-1698, entreprend un nouveau voyage en Occident. Il atteint la France le 21 avril 1717 et y demeure jusqu'au 21 juin suivant. À Versailles où il fait étape deux fois, il est logé au Grand Trianon, du 24 au 26 mai puis du 3 au 11 juin 1717.

Le parcours de l'exposition suit pas à pas ce séjour qui, pour être officiel, n'en est pas moins libre car, force de la nature, imprévisible et peu façonné à l'Étiquette, Pierre Ier bouscule le protocole à maintes reprises. Sa rencontre avec Louis XV marque notamment les esprits : faisant fi du cérémonial de cour, il prend dans ses bras, en un geste spontané, l'enfant roi, tout juste âgé de sept ans. De nombreux mémorialistes, parmi lesquels Saint-Simon, le marquis de Dangeau ou Jean Buvat nous ont laissé de précieux témoignages permettant de retracer ce voyage.

Si ce séjour a des visées politiques et économiques - un projet d'alliance avec la France contre la Suède d'une part, la signature d'un traité de commerce de l'autre -, le tsar réformateur, fondateur de la Russie moderne, veut par-dessus tout voir ce que la France possède de plus remarquable afin d'en adapter certains modèles à son empire. Durant les deux mois qu'il passe dans le Paris de la Régence, visites et discussions avec les Français nourrissent sa réflexion et infléchissent les travaux qu'il a entrepris depuis 1703 à Saint-Pétersbourg et dans ses environs.

À Paris, Pierre se rend à l'Académie des Sciences, dont il devient membre honoraire, à l'Observatoire, à l'Hôtel royal des Invalides et à l'Hôtel de la Monnaie où l'on frappe une médaille en son honneur. Le tsar visite également la manufacture des Gobelins qui lui inspire la création d'une fabrique de tapisseries dans sa nouvelle capitale. Découvrant les marchands parisiens tel un simple particulier, il fait provision de livres, d'instruments scientifiques et techniques. Enfin, comme il est d'usage, ce voyage suscite l'échange de prestigieux cadeaux diplomatiques ; à l'image de la tenture du Nouveau Testament offerte à Pierre le Grand, composée de quatre tapisseries d'après Jouvenet et conservée aujourd'hui au musée d'État de l'Ermitage.

L'exposition met aussi en lumière les rapports du tsar avec les artistes français. En effet, dès 1716, il attire à la cour de Saint-Pétersbourg plusieurs maîtres, parmi lesquels Louis Caravaque (1684-1754), l'architecte Jean-Baptiste Le Blond (1679-1719) et le sculpteur ornemaniste Nicolas Pineau. Lors de son séjour en France en 1717, il est portraituré par deux peintres de renom, Jean-Marc Nattier (1685-1766) et Jean-Baptiste Oudry (1686-1755).

Souverain guerrier et voyageur, Pierre le Grand parcourt le monde pendant près de quatre décennies, de la mer Blanche à la mer Caspienne, de la Hollande à la Moldavie et de l'Angleterre à la Perse. Cette personnalité hors du commun a su s'imposer, au regard de la postérité, comme l'un des monarques les plus marquants de son pays, initiateur d'une nouvelle Russie.

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cassette de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cadran Solaire
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Veste de costume d'été de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Louis XV visite Pierre le Grand à l'hôtel de Lesdiguières
Château de Versailles

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00  
19:00 [19:30] Réception des athlètes mobilisés autour de la candidature de Paris 2024
Location:
Stade Roland-Garros
2 bis, avenue Gordon Bennett
Porte Marcel Bernard
11, avenue de la Porte d'Auteuil
75016 Paris
M° Porte d'Auteuil, Michel-Ange - Auteuil, Michel-Ange - Molitor, Porte de Saint-Cl
France
Phone : +33 (0)1 47 43 48 00
Internet Site : www.rolandgarros.com
Description:
Réception des athlètes mobilisés autour de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, à J-100 de la désignation de la ville hôte

20:00 [20:45-23:00] 11ème Cérémonie des Gérard de la Télévision
Location:
Le Grand Point Virgule
8 bis, rue de l'Arrivée
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 42 78 67 03
Mail : info@lepointvirgule.com
Internet Site : www.legrandpointvirgule.com
Description:
La 11ème cérémonie des Gérard de la télévision aura lieu lundi 5 juin au Grand Point Virgule et en direct sur Paris Première.
Cette année encore, une partie des catégories ne sera dévoilée que lors de la cérémonie. Catégories imaginées par les auteurs et comédiens réunis autour de Frede Royer : Stéphane Rose, Emilie Arthapignet, Philipe Naas et Marc Michaud.

Liste des nommés aux Gérard de la télévision 2017

Gérard de l'émission dont le titre donne l'impression que c'est un migrant qui la présente
Bienvenue à l'hôtel (TF1)
Bienvenue au camping (TF1)
Fourchette et sac à dos (Numéro 23)
À l'état sauvage (M6)
SOS ma famille a besoin d'aide (NRJ 12)

Gérard de l'animateur qui devrait changer d'émission pour être plus raccord avec son nom de famille
Jean-Baptiste Boursier, qui serait mieux à la présentation de Capital
Patrick Sauce, qui serait mieux à la présentation de Top chef
François-Xavier Ménage, qui serait mieux à la présentation de C'est du propre!
Laurence Ferrari, qui serait mieux à la présentation de Turbo
Bertrand Renard, qui serait mieux à la présentation de 30 millions d'amis
Vincent Cerruti, qui serait mieux à la présentation de La mode, la mode, la mode

Gérard du ça sent pas bueno pour la suite de ta carrière
Jean-Marc Morandini dans Morandini Live pendant une semaine sur iTELE et qui déclenche une grève de 31 jours
Jean-Marc Morandini coupé à l'image pour ne le garder qu'en voix off dans Crimes sur NRJ 12
Jean-Marc Morandini dans Morandini Live qui ne revient pas après le lancement de CNews alors qu'on lui avait dit que oui
Jean-Marc Morandini qui disparaît de la webcam du Grand direct des médias sur Europe 1

Gérard de la fiction française dont le titre te fait croire que ça va être un peu érotique jusqu'à ce que tu découvres le casting
La Stagiaire... avec Michèle Bernier (France 3)
Baisers cachés... avec Patrick Timsit (France 2)
La Bonne Dame de Nancy... avec Véronique Genest (France 3)
Le Secret d'Elise... avec Sophie Mounicot (TF1)
La Loi de Gloria... avec Victoria Abril (France 3)

Gérard de l'animatrice cuisine tellement maigre qu'elle a l'air de vomir toutes ses recettes
Julie Andrieu Les Carnets de Julie (France 3)
Toutes les animatrices de Très, très bon (Paris Première)
Virginie Guilhaume dans Qui sera le prochain grand pâtissier? (France 2)
Mercotte dans Le Meilleur Pâtissier (M6)

Gérard de l'émission qui s'est pas trop foulée au niveau de son titre
C'est à midi et y a du sport. Midi Sport (Canal+)
C'est Jean-Jacques Bourdin et il est en direct. Bourdin direct (BFMTV)
Y a des chiffres, y a des lettres. Des chiffres et des lettres (France 3)
C'est une émission politique. L'Émission politique (France 2)
C'est Canteloup. C'est Canteloup (TF1)

Gérard du chroniqueur politique qui cumule les mandats
Bruno Jeudy dans C dans l'air sur France 5, 24h en questions sur LCI, BFM Politique sur BFMTV
Yves Thréard dans C dans l'air sur France 5, 24h en questions sur LCI, Galzi jusqu'à minuit sur CNews
Jérôme Béglé dans 19h Ruth Elkrief sur BFMTV, Langue de bois s'abstenir sur C8, C à vous sur France 5, L'heure des pros sur CNews
Christophe Barbier dans C dans l'air sur France 5, 24h en questions sur LCI, Première édition sur BFMTV, au théâtre dans Tous présidents avec Marc Jolivet, au café du coin, à l'arrêt de bus, même sous la couette avec ta femme

Gérard de l'animateur qui a prêté allégeance à la dèche
Patrick Sabatier
Alexandre Debanne
Charly et Lulu
Daniela Lumbroso
Philippe Risoli
Julien Lepers
Christian Morin

Gérard de l'animateur à l'emploi tellement fictif qu'on pourrait l'appeler Pénélope
Karine Ferri dans The Voice (TF1)
Sidonie Bonnec dans Tout le monde a son mot à dire (France 2)
Pierre Lescure dans C à vous (France 5)
Vanessa Burggraf dans On n'est pas couché (France 2)
Mouloud Achour pour l'ensemble de sa carrière (Canal+)

Gérard de la grossière contrefaçon qu'on n'oserait même pas vendre à Vintimille ni brader à la sauvette à Barbès
Cyrille Eldin, contrefaçon de Yann Barthès dans Le Petit Journal (Canal+)
Vanessa Burggraf, contrefaçon de Léa Salamé dans On n'est pas couché (France 2)
Sophie Ferjani, contrefaçon de Valérie Damidot dans D&CO (M6)
Pascal Maquin, contrefaçon de Pascal Soetens dans Pascal, le grand frère (NT1)
Gérard de l'animatrice

Alessandra Sublet
Sandrine Quétier
Anne-Sophie Lapix
Karine Le Marchand
Enora Malagré
Amanda Scott

Gérard de l'animateur
Cyril Hanouna
Frédéric Lopez
Arthur
Yann Barthès
Laurent Ruquier
Nikos Aliagas




Lundi soir, Paris Première proposait la 11e cérémonie des Gérard de la télévision. Comme d'habitude, cette soirée, animée par Jerôme de Verdière, récompensait le pire de la télévision. Pour cette édition, c'est France 2 qui reçoit le plus de parpaings avec notamment celui de l'émission où on touche des boules (Motus ), de l'émission où ça sent les pieds (Vestiaires ), de l'émission qui s'est pas trop foulée au niveau de son titre (L'émission politique ) ou encore de l'émission dont le concept se résume à du mobilier rouge (Vivement dimanche prochain ). Même la patronne de France Télévisions en prend pour son grade. Delphine Ernotte, «celle qui a troué la paillasse de David Pujadas», décroche le Gérard de la gâchette.
Côté animateurs, Cyril Hanouna obtient le Gérard de l'animateur et son ex-chroniqueuse Énora Malagré celui de l'animatrice. Toujours plus cruel, Jean-Marc Morandini reçoit le Gérard du ça sent pas bueno pour la suite de ta carrière, Mouloud Achour est l'animateur à l'emploi tellement fictif qu'on pourrait l'appeler Pénélope et Cyrille Eldin, sacré Gérard de la grossière contrefaçon (de Yann Barthès).

Le palmarès complet:
- Gérard de l'émission dont le titre donne l'impression que c'est un migrant qui la présente
SOS ma famille a besoin d'aide (NRJ12)
- Gérard de l'animateur tellement petit qu'il pourrait prendre sa douche dans une cafetière
David Pujadas (France 2)
- Gérard du ça sent pas bueno pour la suite de ta carrière
Jean-Marc Morandini dans Morandini live pendant une semaine sur iTélé et qui déclenche une grève de 31 jours
- Gérard de l'émission où l'interviewer fait semblant d'être ton pote alors qu'en réalité tout ce qu'il veut c'est que tu chiales façon carwash en parlant de tes onze ans quand ton tonton te faisait faire tagada tagada sur ses genoux en sachant qu'il n'avait pas de pantalon et que neuf mois plus tard tu as du accoucher dans une cave en cachette et qu'aujourd'hui tu reverses l'intégralité de l'argent de la CAF pour payer le SDF qui assure le babysitting pendant que tu termines péniblement le redoublement de ta classe de sixième
Frédéric Lopez dans Mille et une vies (France 2)
- Gérard du bonhomme
Bernard de la Villardière, pour son altercation musclée sa mère avec une bande de jeunes sauvageons de Sevran dans Dossier tabou (M6)
- Gérard de la fiction française dont le titre te fait croire que ça va être un peu érotique jusqu'à ce que tu découvres le casting
La stagiaire... avec Michèle Bernier (France 3)
- Gérard du titre de fiction française qui veut rien dire
La vengeance aux yeux clairs: l'histoire d'une vengeance qui sort d'un rendez-vous chez l'ophtalmo et qui est contente d'avoir 10/10 à chaque oeil (TF1)
- Gérard de l'animateur qui devrait changer d'émission pour être plus raccord avec son nom de famille
Laurence Ferrari, qui serait mieux à la présentation de Turbo
- Gérard de la gâchette
Delphine Ernotte, qui a troué la paillasse de David Pujadas
- Gérard de la star télé dont on peut toujours prononcer le nom tout en pratiquant une fellation
Laurie Cholewa
- Gérard de l'émission qui s'est pas trop foulée au niveau de son titre
C'est une émission politique. L'émission politique (France 2)
- Gérard de l'animateur qui fait un carton mais qui a l'air de dormir dessus
Olivier Delacroix dans Dans les yeux d'Olivier (France 2)
- Gérard de l'animatrice cuisine tellement maigre qu'elle a l'air de vomir toutes ses recettes
Virginie Guilhaume dans Qui sera le prochain grand Pâtissier (France 2)
- Gérard de l'émission où on touche des boules
Motus (France 2)
- Gérard de l'émission où ça sent les pieds
Vestiaires (France 2)
- Gérard de l'émission où ça sent la chatte
Miss France (TF1)
- Gérard de l'émission dont le concept se résume à du mobilier rouge
Vivement dimanche prochain (France 2) avec son canapé rouge courbé qui sent le vieux clébard. Ben 74 ans le Michel c'est un peu normal aussi.
- Gérard du Fast and furious, on veut du speed, du fissa, du ça urge sa mère
Appels d'urgence avec Carole Rousseau (NT1). Si c'est pas une urgence, ils décrochent pas.
- Gérard du chroniqueur politique qui cumule les mandats
Christophe Barbier dans C dans l'air sur France 5, 24h en questions sur LCI, Première édition sur BFM TV, au théâtre dans Tous présidents avec Marc Jolivet, au café du coin, à l'arrêt de bus, même sous la couette avec ta femme...
- Gérard de l'animateur qui a prêté allégeance à la dèche
Daniela Lumbroso
- Gérard de l'animateur à l'emploi tellement fictif qu'on pourrait l'appeler Pénélope
Mouloud Achour pour l'ensemble de sa carrière (Canal+)
- Gérard de la grossière contrefaçon, qu'on n'oserait même pas vendre à Vintimille ni brader à la sauvette à Barbès
Cyrille Eldin, contrefaçon de Yann Barthès dans Le Petit Journal (Canal+)
- Gérard de l'accident industriel
Cinq à sept (TF1) avec Arthur
- Gérard de l'animatrice
Enora Malagré
- Gérard de l'animateur
Cyril Hanouna

21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés