Monday, June 12, 2017
Public Access


Category:
Category: All

12
June 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Fête nationale des Philippines
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance en 1898

Fête nationale de Russie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance de l'URSS en 1990

Exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 30 mai au 24 septembre 2017

L'exposition se tiendra du 30 mai au 24 septembre 2017 au Grand Trianon, ouvert de 12h à 18h30.
Dernière admission : 18h
Fermeture des caisses : 17h50

Consacrée au séjour de Pierre le Grand à Paris et en particulier au château de Versailles, en mai et juin 1717, cette exposition commémorera du 30 mai au 24 septembre 2017 le tricentenaire de la visite du tsar en France.

Fruit d'un partenariat privilégié entre le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon et le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, l'exposition présentera, à travers plus de cent-trente œuvres, ce qui fut, sous la Régence, deux ans seulement après la mort de Louis XIV, l'un des événements diplomatiques et culturels les plus marquants du début du règne de Louis XV.

Le parcours

Le parcours permettra de suivre pas à pas cette visite qui, pour être officielle, n'en fut pas moins libre. Héritier de la dynastie des Romanov et premier empereur de toutes les Russies, Pierre Ier cherchait l'inspiration dans les modèles français. Cet esprit curieux, passionné d'art, de sciences et de techniques, visita les résidences royales, les manufactures et les académies parisiennes, rencontra les plus éminents savants et artistes de son temps pour en attirer certains à la cour de Saint-Pétersbourg. Peintures, sculptures, pièces de mobilier et d'arts décoratifs, gravures et dessins, livres provenant de la bibliothèque du tsar ainsi qu'objets de son cabinet de curiosités dessineront le portrait de ce grand réformateur de la Russie, tourné vers l'Occident et en particulier vers une France héritière du Grand Siècle.

Commissariat

- Gwenola Firmin Conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
- Thierry Sarmant Conservateur en chef, chef du Centre historique des archives, Service historique de la Défense
- George Vilinbakhov Vice-directeur du musée d'État de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg

Le voyage sur twitter

Découvrez sur le compte Twitter @CVersailles toutes les étapes du séjour de Pierre Ier dans le Paris du jeune Louis XV de mai à juin 1717. 300 ans presque jour pour jour après cette visite diplomatique mémorable, le hashtag #PierreLeGrandVoyage permet, au fil des jours, de revivre le voyage d'un tsar puissant et réformateur en quête d'inspiration autant politique et économique qu'artistique ou scientifique.

Fêtes galantes

Dans votre costume identique à ceux des plus belles époques de Versailles, vous êtes invités à retrouver l'ambiance raffinée et artistique des soirées d'appartement, un moment hors du temps, inoubliable. Cette année, le thème de ces fêtes sera bien sûr la venue de Pierre le Grand au château de Versailles pour qui fut organisé l'une des plus fastueuses réceptions officielles lors de son séjour.
Soirée costumée : 29 mai 2017 - 19h30
>> RSVP

L'exposition

Consacrée au séjour du tsar Pierre le Grand en France, à Paris et dans ses environs, en mai et juin 1717, l'exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717, qui se tiendra au Grand Trianon du 30 mai au 24 septembre 2017, commémorera le tricentenaire de cette visite diplomatique. Fruit d'une collaboration exceptionnelle entre le château de Versailles et le musée d'État de l'Ermitage, elle présentera plus de 150 œuvres - peintures, sculptures, arts décoratifs, tapisseries, mais aussi plans, médailles, instruments scientifiques, livres et manuscrits - dont les deux tiers appartiennent aux collections du prestigieux musée de Saint-Pétersbourg.

Issu de la dynastie des Romanov, fils du tsar Alexis Mikhaïlovitch (1645-1676) et de Nathalie Narychkine (1651-1694), Pierre Ier (1672-1725), vingt ans après la « Grande Ambassade » qui l'a mené une première fois en Europe en 1697-1698, entreprend un nouveau voyage en Occident. Il atteint la France le 21 avril 1717 et y demeure jusqu'au 21 juin suivant. À Versailles où il fait étape deux fois, il est logé au Grand Trianon, du 24 au 26 mai puis du 3 au 11 juin 1717.

Le parcours de l'exposition suit pas à pas ce séjour qui, pour être officiel, n'en est pas moins libre car, force de la nature, imprévisible et peu façonné à l'Étiquette, Pierre Ier bouscule le protocole à maintes reprises. Sa rencontre avec Louis XV marque notamment les esprits : faisant fi du cérémonial de cour, il prend dans ses bras, en un geste spontané, l'enfant roi, tout juste âgé de sept ans. De nombreux mémorialistes, parmi lesquels Saint-Simon, le marquis de Dangeau ou Jean Buvat nous ont laissé de précieux témoignages permettant de retracer ce voyage.

Si ce séjour a des visées politiques et économiques - un projet d'alliance avec la France contre la Suède d'une part, la signature d'un traité de commerce de l'autre -, le tsar réformateur, fondateur de la Russie moderne, veut par-dessus tout voir ce que la France possède de plus remarquable afin d'en adapter certains modèles à son empire. Durant les deux mois qu'il passe dans le Paris de la Régence, visites et discussions avec les Français nourrissent sa réflexion et infléchissent les travaux qu'il a entrepris depuis 1703 à Saint-Pétersbourg et dans ses environs.

À Paris, Pierre se rend à l'Académie des Sciences, dont il devient membre honoraire, à l'Observatoire, à l'Hôtel royal des Invalides et à l'Hôtel de la Monnaie où l'on frappe une médaille en son honneur. Le tsar visite également la manufacture des Gobelins qui lui inspire la création d'une fabrique de tapisseries dans sa nouvelle capitale. Découvrant les marchands parisiens tel un simple particulier, il fait provision de livres, d'instruments scientifiques et techniques. Enfin, comme il est d'usage, ce voyage suscite l'échange de prestigieux cadeaux diplomatiques ; à l'image de la tenture du Nouveau Testament offerte à Pierre le Grand, composée de quatre tapisseries d'après Jouvenet et conservée aujourd'hui au musée d'État de l'Ermitage.

L'exposition met aussi en lumière les rapports du tsar avec les artistes français. En effet, dès 1716, il attire à la cour de Saint-Pétersbourg plusieurs maîtres, parmi lesquels Louis Caravaque (1684-1754), l'architecte Jean-Baptiste Le Blond (1679-1719) et le sculpteur ornemaniste Nicolas Pineau. Lors de son séjour en France en 1717, il est portraituré par deux peintres de renom, Jean-Marc Nattier (1685-1766) et Jean-Baptiste Oudry (1686-1755).

Souverain guerrier et voyageur, Pierre le Grand parcourt le monde pendant près de quatre décennies, de la mer Blanche à la mer Caspienne, de la Hollande à la Moldavie et de l'Angleterre à la Perse. Cette personnalité hors du commun a su s'imposer, au regard de la postérité, comme l'un des monarques les plus marquants de son pays, initiateur d'une nouvelle Russie.

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cassette de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Cadran Solaire
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Veste de costume d'été de Pierre Ier
Musée de l'Ermitage

Vernissage de l'exposition "Pierre le Grand, un tsar en France. 1717"
Louis XV visite Pierre le Grand à l'hôtel de Lesdiguières
Château de Versailles

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-22:00] Journée de l'Estampe Contemporaine
Location:
Place Saint-Sulpice
Place Saint-Sulpice
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Description:
Journée de l'Estampe Contemporaine








[18:00-21:00] CP5 #62: Posé 3 Vernissage performance
Location:
Shakirail
Collectif Curry Vavart
72, rue Riquet
75018 Paris
M° Marx Dormoy
France
Mail : contact@curry-vavart.com
Internet Site : shakirail.blogspot.fr
Description:
CP5 Posé#3 : Vernissage/performance
Commissariat collectif/collaboratif

Vernissage le lundi 12 juin à partir de 18H
Expositio du 12 au 18 Juin 2017
Ouvert lors des évènements du Shakirail et sur RDV - Entrée libre

Protocole

L'atelier de dessin d'après modèle vivant du Shakirail sort de ses murs pour investir ceux du CP5 et proposer une exposition où les oeuvres et l'accrochage seront réalisés en direct le soir du vernissage en présence des dessinateurs participants et des modèles.

L'occasion pour le spectateur d'être témoin et acteur autant de la pratique d'une discipline fondamentale du dessin que de sa mise en espace...

Séance de dessin de nu ouverte à tous et accrochage en direct dans le CP5
Du matériel de dessin sera mis à disposition par l'association.

Contact pour visiter l'expo: CP5@curry-vavart.com

CP5 #62: Posé 3 Vernissage performance

[18:00-21:00] Vernissage d'Ismaïl Bahri "INSTRUMENTS"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
EXPOSITION VIDÉO

13 juin - 24 septembre 2017

Le Jeu de Paume ouvre ses portes à Ismaïl Bahri (Tunis, 1978) pour sa première exposition d'ampleur. L'artiste privilégie la vidéo sans cependant négliger le dessin, la photographie et l'installation. Par son regard attentif, son sens du détail et son goût pour l'énigme, l'artiste provoque des micro-événements dont il interroge les conditions de visibilité : une goutte d'eau qui, apposée sur la peau, réagit aux pulsations artérielles, un fil qui se rembobine, les fibres d'un papier qui s'imprègnent d'encre...

Vernissage d'Ismaïl Bahri "INSTRUMENTS"
Ligne, 2011, vidéo HD 16/9, 1 min en boucle

[18:00-21:00] Vernissage d'Oscar Murillo "Estructuras Resonantes"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
EXPOSITION SATELLITE 10
Oscar Murillo

13 juin - 24 septembre 2017 / Année France-Colombie 2017

Les peintures et installations d'Oscar Murillo (né en 1986 en Colombie) incorporent une grande diversité de médiums et de techniques, y compris des éléments textuels, des matériaux recyclés et des fragments de son atelier. Ses œuvres sont liées à une certaine idée de la collectivité née des relations interculturelles que l'artiste entretient avec Londres et la Colombie.

Vernissage d'Oscar Murillo "Estructuras Resonantes"
Mandy El-Sayegh, Mercantile Novels, 2017. Courtesy Mandy El-Sayegh

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Ed van der Elsken. La vie folle"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
13 juin - 24 septembre 2017

Enfant terrible de la photographie néerlandaise, Ed van der Elsken (1925-1990) rêvait de se faire greffer une caméra dans la tête pour pouvoir saisir la réalité en permanence. Il aimait provoquer, inciter les gens à accentuer la personnalité qu'il décelait en eux. Il recherchait une forme d'esthétisme, de vérité plastique, sans artifice, une beauté parfois ouvertement sensuelle. Son œuvre foisonnante mêle photos, films et livres reflétant le monde de 1950 à 1980.

Vernissage de l'exposition "Ed van der Elsken. La vie folle"
Pierre Feuillette (Jean-Michel) et Paulette Vielhomme (Claudine) s'embrassant au café Chez Moineau, Rue du Four, Paris, 1953. Nederlands Fotomuseum Rotterdam © Ed van der Elsken / Collection Stedelijk Museum Amsterdam

[18:30-23:00] Palmarès des Prix SACD 2017
Location:
SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
maison des auteurs
7-9, rue Ballu
75009 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (01) 40 23 44 55
Mail : webmaster@sacd.fr
Internet Site : www.sacd.fr
Description:
La Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques est une véritable institution en France. Fondée en 1777 par Beaumarchais, elle est la plus ancienne société française de gestion collective des droits d'auteurs. Les prix SACD, décernés depuis 1995, récompensent des personnalités aux oeuvres marquantes. Cinéma, danse, théâtre, radio, arts de la rue, musique... Toutes les disciplines sont célébrées et récompensées à l'occasion de cet événement exceptionnel.


Chaque année en juin, le Conseil d'administration de la SACD met à l'honneur les auteurs et la création.
Confirmés et nouveaux talents, toutes les disciplines et répertoires de la SACD sont célébrés et récompensés par un prix : théâtre, mise en scène, cinéma, danse, animation, télévision, musique, création numérique, arts du cirque, arts de la rue, radio, humour / one man show.

Deux prix exceptionnels sont remis à l'occasion de cette grande fête : le Grand Prix qui récompense un auteur pour l'ensemble de sa carrière, cette année il est exceptionnellement décerné à deux auteurs, et le Prix européen célébrant un auteur européen, qui souligne ainsi la dimension internationale de la SACD et son engagement pour défendre la diversité de la création en Europe. Les 25 prix de la SACD et les médailles Beaumarchais sont remis dans les jardins de la SACD, ce soir 12 juin 2017, aux 36 lauréats choisis cette année par les membres du Conseil d'administration présidé par Jacques Fansten.

Palmarès des Prix SACD 2017

GRAND PRIX : André Téchiné et Johann Le Guillerm

PRIX EUROPÉEN : Aki Kaurismäki

PRIX CINÉMA : Fiona Gordon et Dominique Abel

PRIX NOUVEAU TALENT CINÉMA : Stéphanie Di Giusto

PRIX SUZANNE BIANCHETTI : Suliane Brahim de la Comédie-Française

Récompense une jeune comédienne débutant une carrière cinématographique prometteuse

PRIX TÉLÉVISION RÉALISATEUR : Xavier Durringer

PRIX TELEVISION SCÉNARISTE : Nathalie Saugeon

PRIX NOUVEAU TALENT TÉLÉVISION : Laurent Perreau

PRIX ANIMATION : Michael Dudok De Wit

PRIX NOUVEAU TALENT ANIMATION : Sébastien Laudenbach

PRIX CRÉATION INTERACTIVE : Cyprien

PRIX RADIO : Nicole Sigal

PRIX NOUVEAU TALENT RADIO : Claire Richard


PRIX THÉÂTRE : Pascal Rambert

PRIX NOUVEAU TALENT THÉÂTRE : Marie Rémond

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE : Thomas Jolly

PRIX DE LA TRADUCTION ET/OU ADAPTATION : Séverine Magois

PRIX HUMOUR/ONE MAN SHOW : Anne Roumanoff

PRIX NOUVEAU TALENT HUMOUR/ONE MAN SHOW : Audrey Vernon

PRIX ARTS DU CIRQUE : Jean-Baptiste André

PRIX ARTS DE LA RUE : Caty Avram et Pierre Berthelot

PRIX CHORÉGRAPHIE : Nacera Belaza

PRIX NOUVEAU TALENT CHORÉGRAPHIE : Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne-Ravel et Lucien Reynes

PRIX MUSIQUE : Gérard Pesson

PRIX NOUVEAU TALENT MUSIQUE : Arthur Lavandier


MÉDAILLES BEAUMARCHAIS : Nils Bouaziz, Sabine Chevallier, Olivier Châtel et Thierry Desurmont, Pierre Sellal, Caroline Sonrier

Honorent les personnalités qui ont œuvré pour les auteurs et pour la création

[18:30-21:00] Vernissage de Florentine Charon "L'allant"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Atelier Elsa Cayo

Vernissage du diplôme de fin d'études DNSAP le 12 juin à partir de 18h30
et sera ouvert le 13 juin de 10h/12h-14h/20h

Vernissage de Florentine Charon "L'allant"

[18:30-22:00] Vernissage de Laetitia Plinguet "Chevaux et Chimères"
Location:
Paris Golf & Country Club
121, rue du Lieutenant-Colonel de Montbrison
84, avenue de Fouleuse
92500 Rueil Malmaison
M° Gare SNCF Le Val d'Or
France
Phone : +33 (0)1 47 77 64 00
Fax : +33 (0)1 47 32 19 80
Internet Site : www.pariscountryclub.com
Description:
"Chevaux et Chimères", une exposition privée au sein du Country Club de Paris, vous ouvrira ses portes en présence de l'artiste à l'occasion du Vernissage qui se tiendra le 12 juin à partir de 18h30 dans les Salons de Réceptions du Manoir.

Vernissage de Laetitia Plinguet "Chevaux et Chimères"









[19:00] Vernissage de l'exposition "Portraits de Cézanne"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
Exposition temporaire niveau 5

13 juin - 24 septembre 2017

Paul Cézanne a peint près de deux cents portraits au cours de sa carrière, dont vingt-six autoportraits et vingt-neuf représentant son épouse, Hortense Fiquet.
L'exposition explore les particularités esthétiques et thématiques de Cézanne dans cet exercice particulier, notamment comment il instaure un dialogue entre des oeuvres complémentaires et réalise de multiples versions d'un même sujet.
Une approche chronologique du Cézanne portraitiste permet d'étudier son évolution, en s'attardant sur les variations qui apparaissent dans la continuité de son style et de sa méthode. Portraits de Cézanne pose également la question de sa conception de la ressemblance et de l'identité du modèle, ainsi que celle de l'influence qu'ont pu avoir certains d'entre eux dans ses choix et dans le développement de sa pratique.
Les oeuvres présentées, venues de collections privées et de prestigieux musées du monde entier, vont du remarquable portrait de l'oncle Dominique datant des années 1860, jusqu'aux ultimes représentations de Vallier, le jardinier de Cézanne à Aix-en-Provence, réalisées peu de temps avant la mort de l'artiste en 1906.

Cézanne est communément considéré comme l'un des artistes du XIXe siècle ayant le plus inspiré les générations suivantes. Sa façon unique de construire les formes à partir de la couleur, et son approche analytique de la nature, ont influencé les cubistes, les Fauves et les avant-gardes qui leur ont ensuite succédé. Matisse comme Picasso désignaient d'ailleurs Cézanne comme "notre père à tous". Face à ses portraits, nous sommes sans doute confrontés à l'aspect le plus personnel, et donc le plus humain de son oeuvre.

Commissariat général
John Elderfield, conservateur indépendant et historien de l'art

Commissaire
Xavier Rey, directeur des musées de Marseille

Exposition organisée par le musée d'Orsay, Paris, la National Portrait Gallery, Londres et la National Gallery of Art, Washington

Exposition également présentée à :
Londres, National Portrait Gallery, du 26 octobre 2017 au 11 février 2018
Washington, National Gallery of Art, du 25 mars au 1er juillet 2018



Vernissage de l'exposition "Portraits de Cézanne"
Paul Cézanne (1839-1906)
Le garçon au gilet rouge
1888-1890
Huile sur toile
H. 89,5 ; L. 72,4 cm
Washington, National Gallery of Art
Collection de Mr. et Mrs. Paul Mellon, en l'honneur du cinquantième anniversaire de la National Gallery of Art
© Courtesy National Gallery of Art, Washington, NGA Images

[19:30] Présentation de la saison 2017/18 du Theatre Silvia Monfort
Location:
Théâtre Silvia Monfort
106, rue Brancion
75015 Paris
M° Porte de Vanves, Plaisance
France
Phone : +33 (0)1 56 08 33 46
Mail : florent.bracon@lemonfort.fr
Internet Site : www.lemonfort.fr
Description:
Présentation de la saison 2017/18 du Theatre Silvia Monfort

[19:30] Vernissage d'Eva Doreau "Le corps et l'esprit"
Location:
Ivry-sur-Seine
Ivry-sur-Seine
94200 Ivry-sur-Seine
M° Pierre et Marie Curie, Mairie d'Ivry, RER C Ivry-sur-Seine
France
Internet Site : www.ivry94.fr
Description:
Théâtre El Duende
23 rue Hoche
94200 Ivry sur Seine

Vernissage: June 12th, 7.30pm
Until June 27th

Le corps et l'esprit :

On a souvent tendance à séparer le corps et l'esprit, en accordant peut-être à tort, plus de valeur au second qu'au premier. Pourtant, si le corps et l'esprit nous définissent en tant qu'être, c'est qu'ils sont liés, connectés, et que toute hiérarchie importe peu.

Eva Doreau, Photographe de scène au regard humaniste a proposé à une trentaine de personnes (comédiens, danseurs et parfaits anonymes) de participer à la réalisation de ce projet photographique :

"Observer ce que nous sommes pour mieux nous comprendre.

L'esprit nous permet d'être cartésien, d'avancer, de créer, de penser, de parler, de ressentir des émotions, des sentiments, de nous créer des souvenirs, une personnalité. Nous pouvons évoluer et chercher à nous améliorer. Nous avons la conscience d'exister. Cet être conscient est ce qu'on appelle l'esprit.
Et le corps n'est que l'habitat de cet esprit.
Il peut se transformer : Nous pouvons grossir, maigrir, vieillir, bronzer, nous blesser, avoir des handicaps qui peuvent également altérer notre esprit. Mais pourtant, nous restons la même personne. Donc nous-ne sommes pas corps.

Nous sommes Vivants, simplement, même si nous ne maitrisons pas toujours cette vie qui est en nous. Le corps et les organes fonctionnent sans qu'on y pense. Nous pouvons très bien vivre sans savoir comment cela se passe à l'intérieur, nous ne sommes pas aux commandes de la vie qui anime notre corps .Il y a autre chose, comme un chef d'orchestre qui anime notre être et forme un tout."

Et c'est en effet ce "tout" qu'Eva Doreau tente de saisir, le temps d'un cliché, chez ses différents modèles. En considérant le corps comme une matière sensible, une enveloppe charnelle où les esprits prennent vie, elle réalise une série de photographies où il semble que l'âme aient été mises à nue.

Vernissage d'Eva Doreau

Vernissage d'Eva Doreau











[21:00] Vernissage de Gareth Nyandoro "Stall(s) of Fame"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Du 14/06/2017 au 10/09/2017
de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

Gareth Nyandoro
Stall(s) of Fame
Résident 2017 SAM Art Projects

Commissaire : Adélaïde Blanc

À l'occasion de sa première exposition personnelle en France, Gareth Nyandoro réalise une installation inspirée de l'espace urbain et des dispositifs de vente éphémères, telles que les boîtes des bouquinistes parisiens sur les quais de Seine. Habitées par des figures célèbres de la vie sportive, sociale et politique de l'Afrique, ses œuvres sur papier se déploient dans l'espace et deviennent des sculptures.

Dans son travail, Gareth Nyandoro porte un regard attentif aux échanges marchands et aux interactions sociales dans l'espace public. Les scènes de vie qu'il prélève de son environnement sont représentées à l'encre sur de grands lés de papier superposés. Une fois les motifs apposés sur les feuilles blanches, Gareth Nyandoro coupe et lacère avec précision la couche picturale en de fines et longues bandes. Ce jeu d'incision laisse apparaître les couleurs des feuilles inférieures. Un réseau de lignes issues des entailles amplifie les mouvements représentés ou brouille les figures qui tendent alors à l'abstraction.


Né en 1982 à Bikita, Gareth Nyandoro vit à Harare (Zimbabwe). Il a représenté le Zimbabwe à la 56e Biennale de Venise (2015). Après avoir étudié en Arts au Harare Polytechnic College, ainsi qu'à la Chinhoyi University of Technology (Zimbabwe), Gareth Nyandoro a été en résidence à la Rijksakademie, Amsterdam (2014 - 2015). Son travail a fait l'objet de premières expositions personnelles : Paper Cut, Tiwani Contemporary, Londres, 2017 ; Gareth Nyandoro, Galerie 23, Stichting Beeldende Kunst, Amsterdam, 2015 ; Weaving Life, Gallery Delta, Harare, 2013 ; Mutariri, National Gallery of Zimbabwe, Harare, 2012. Il a également été présenté dans le cadre de plusieurs expositions collectives, parmi lesquelles : A Moment of Grace, Modern Art Oxford (2016) ; RijksakademieOPEN 2015, Rijksakademie, Amsterdam (2015) ; Trek: Following Journeys, Smac Gallery, Cape Town (2015) ; Zimbabwean Contemporary Art, Galerie 23, Amsterdam (2013).

Vernissage de Gareth Nyandoro "Stall(s) of Fame"
Gareth Nyandoro, Kuguruguda Stambo (Hypnotic Lollipop Eaters), 2015. Techniques mixtes sur papier marouflé sur toile, 260 x 410 x 110 cm. Courtesy Tiwani Contemporary (Londres) © Sylvain Deleu

[21:00] Vernissage de Hayoun Kwon "L'Oiseleuse"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Du 14/06/2017 au 10/09/2017
de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

Hayoun Kwon
L'Oiseleuse
Lauréate 2015 du Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo

Commissaire : Katell Jaffrès

À travers le souvenir que Daniel, ancien professeur de dessin, lui a rapporté un jour, Hayoun Kwon propose une entrée dans le monde imaginaire d'une mystérieuse femme surnommée « l'Oiseleuse ».

Hayoun Kwon développe un travail autour de la narration comme de la construction de la mémoire individuelle et collective, à travers la mise en scène d'histoires qui lui ont été confiées, de situations qu'elle a vécues ou imaginées. Explorant les possibilités offertes par les nouvelles technologies pour jouer de la confusion entre souvenirs réels et actions rêvées, entre témoignage fidèle et interprétation fantasmée, elle interroge ce qui est transmis, ce qui fait trace ou sombre dans l'oubli.


Née en 1981 à Séoul, Hayoun Kwon vit entre la France et la Corée du Sud. Son travail a notamment été montré dans le cadre des festivals Cinéma du Réel au Centre Pompidou (Paris) en 2014 et Doc Fortnight au MoMA (New York) en février 2017. Lauréate du Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo en 2015, Hayoun Kwon a également reçu le premier prix du 62e International Short Film Festival (Oberhausen, Allemagne, 2016), le Arte Creative Newcomer Award lors de l'European Media Art Festival (Osnabrück, Allemagne, 2014) et le Prix Jeune Création en 2012. Diplômée du Fresnoy en 2011, elle est aujourd'hui représentée par la Galerie Sator, à Paris.

Vernissage de Hayoun Kwon "L'Oiseleuse"
Hayou Kwon, Le Paradis Accidentel, 2015. Courtesy de l'artiste

[21:00] Vernissage de Taloi Havini "Habitat"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Du 14/06/2017 au 10/09/2017
de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

Taloi Havini
Habitat
Résidente Pavillon Neuflize OBC 2017

Invitée à réaliser sa première exposition personnelle en France, Taloi Havini nous entraîne dans une exploration de l'une des plus grandes mines de cuivre à ciel ouvert du monde, aujourd'hui désaffectée. Exploitée de 1972 à 1989 par une entreprise australienne, la mine de Panguna, située sur l'île de Bougainville en Papouasie Nouvelle Guinée, est à l'origine d'une guerre civile meurtrière, ainsi que d'un désastre écologique ayant considérablement transformé le territoire et la vie de ses habitants. Elle est aujourd'hui encore au cœur de l'avenir politique de l'île natale de l'artiste, alors que s'intensifient les débats sur sa réouverture.

Débutant en caméra subjective sur un radeau se faufilant sur un étroit canal entouré par la végétation - en apparence luxuriante - des marais qui abritent des résidus toxiques, l'installation vidéo de Taloi Havini mêle ensuite des plans aériens de l'ensemble du site et des plans rapprochés sur des habitants cherchant de l'or dans cet écosystème dévasté. Par de constants changements d'échelle et de perspective, Habitat évoque aussi bien l'histoire humaine, politique et sociale que les conséquences écologiques et économiques liés à l'exploitation des ressources minières de l'île.



Pour sa résidence au Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo, Taloi Havini bénéficie du soutien de la Fondation d'entreprise Total, dans le cadre du programme «Talents émergents des pays émergents », qui a pour objectif de découvrir et révéler des artistes méconnus de la création du sud-est asiatique, tout en les faisant dialoguer avec la scène française.
Exposition


Diplômée de la Canberra School of Art de l'Australian National University, l'artiste et curatrice Taloi Havini (née en 1981 à Arawa, Bougainville, Papouasie-Nouvelle-Guinée, vit entre Melbourne, Sydney et Buka) expose son travail en Australie et dans la région Asie-Pacifique depuis 2002. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections privées et publiques, parmi lesquelles la Queensland Art Gallery | Gallery of Modern Art, Brisbane; la National Gallery of Victoria, Melbourne et l'ANU Research School of Pacific and Asian Studies, Canberra. Parmi ses expositions récentes : Sharjah Biennial 13 (Émirats Arabes Unis, 2017), 3rd Aichi Triennial: Homo Faber: A Rainbow Caravan (Nagoya, 2016), 8th Asia Pacific Triennial of Contemporary Art (Queensland Art Gallery | GoMA, Brisbane, 2015) et Meleponi Pasifika (iCAN Indonesian Contemporary Art Network, Yogyakarta, 2014).

Vernissage de Taloi Havini "Habitat"
Taloi Havini, Habitat, 2017. Courtesy de l'artiste et Andrew Baker Art Dealer, Brisbane

[21:00] Vernissage de l'exposition "Dioramas"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Du 14/06/2017 au 10/09/2017
de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

À l'été 2017, le Palais de Tokyo invite, avec Dioramas, à découvrir une source d'inspiration inattendue des artistes contemporains : le diorama. L'exposition déconstruit de manière inédite l'histoire du regard, au croisement de l'histoire, de l'histoire de l'art, du cinéma, du monde de la scène, des arts populaires et forains et de l'histoire des sciences et techniques.

Balzac qualifiait le diorama de « merveille du siècle »(1) : son invention au XIXème siècle a constitué une révolution optique, un moment clé de l'histoire du spectaculaire dans l'héritage des lanternes magiques du XVIIème siècle.

Du diorama de Daguerre consistant en une peinture de grande dimension soumise à de savants jeux d'éclairage, au célèbre diorama historique ou naturaliste connu des musées d'Histoire naturelle, formé d'une vitre, d'une toile de fond et d'éléments tridimensionnels, le diorama incarne le règne de la mise en scène et de l'illusion. En donnant, selon la forme inventée par Daguerre, l'impression du mouvement par des effets de lumière, il figure pour la première fois le passage du temps, et anticipe l'invention du cinéma. En offrant, dans sa seconde acception, la reconstitution d'une situation qui ne peut être vue pour des raisons spatiales ou temporelles, il donne naissance à une réalité virtuelle, et invite à croire, un instant, à l'authenticité de l'artifice.

S'il met en scène notre connaissance du monde, le diorama - dont l'étymologie signifie « voir à travers » - sert ainsi également de support de projection à l'imaginaire, et trouve notamment son origine dans le monde du théâtre.

Vernissage de l'exposition "Dioramas"
Man With Buffalo, Ottawa 2007 © Photo: Richard Barnes

Vernissage de l'exposition "Dioramas"
© Dulce Pinzón, Nostalgia, Historias del Paraíso série, 2011 Impression, 76,2 x 101,6 cm Courtesy K-Echo Photo, Galéria Patricia Conde (Mexico) et H Gallery (Paris)

[21:00] Vernissage de l'exposition "Le Rêve des formes"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Du 14/06/2017 au 10/09/2017
de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

Le Rêve des formes
Art, Science, etc.

L'exposition Le Rêve des formes, présentée à l'occasion du vingtième anniversaire du Fresnoy - Studio national des arts contemporains, est conçue comme un paysage imaginaire, un jardin monstrueux où se cultivent des formes périssables et des surfaces en germination, des organismes protubérants et de plates silhouettes.

Les artistes et chercheurs rassemblés dans Le Rêve des formes témoignent de leur rencontre avec de nouvelles possibilités de représentation, issues de découvertes scientifiques et techniques récentes, qui bouleversent notre façon de voir et de montrer. En renouvelant grâce à cela le champ du perceptible - nanotechnologies, imagerie de synthèse, scan 3D, stéréolithographie... -, ces nouvelles visualisations nous laissent présumer de géométries encore inconnues.

Des images, des transcriptions, des modélisations, des formes spéculatives produites par les inventeurs et savants des sciences prospectives, issues des mathématiques, de la physique, de la biologie, de l'optique ou de la chimie par exemple, rejoignent ou inspirent des œuvres qui résultent des greffes opérées entre art et science, entre spéculation et invention, par une vingtaine d'artistes contemporains.

Avec : Francis Alÿs, Hicham Berrada & Sylvain Courrech du Pont & Simon de Dreuille, Michel Blazy, Juliette Bonneviot, Dora Budor, Damien Cadio, Julian Charrière, Sylvie Chartrand, Clément Cogitore, Hugo Deverchère, Bertrand Dezoteux, Mimosa Echard, Alain Fleischer, Fabien Giraud & Raphaël Siboni, Bruno Gironcoli, Spiros Hadjidjanos, Patrick Jouin, Ryoichi Kurokawa, Annick Lesne & Julien Mozziconacci, Adrien Missika, Jean-Luc Moulène, Marie-Jeanne Musiol, Katja Novitskova, Jonathan Pêpe & Thibaut Rostagnat & David Chavalarias, Olivier Perriquet & Jean-Paul Delahaye, Arnaud Petit, Jean-François Peyret & Alain Prochiantz, Gaëtan Robillard, Gwendal Sartre, SMITH & Antonin-Tri Hoang, Anicka Yi

Commissaires : Alain Fleischer, directeur du Fresnoy - Studio national des arts contemporains et Claire Moulène, commissaire au Palais de Tokyo

En amont de la tenue de l'exposition Le Rêve des formes au Palais de Tokyo, un groupe de recherche a réuni au Fresnoy des artistes (Hicham Berrada, Julien Clauss, Daniel Dobbels, Emmanuel Guez, Arnaud Petit, Olivier Perriquet, Jonathan Pêpe, Jean-François Peyret, Dorothée Smith) et des scientifiques issus de différents champs (Ada Ackerman, David Chavalarias, Joseph Cohen, Jean-Paul Delahaye, Annick Lesne, Alain Prochiantz, Jean-Philippe Uzan, Raphael Zagury-Orly), afin d'explorer collectivement la question de « l'incertitude des formes ». Leurs échanges nourrissent l'exposition et préfigurent le colloque qui sera organisé les 5, 6 et 7 septembre 2017 au Collège de France, à l'invitation de son administrateur général, le neurobiologiste Alain Prochiantz. Les débats de ce colloque seront retransmis en direct au Palais de Tokyo le 6 septembre.

Le numéro 25 du magazine PALAIS est entièrement consacré à l'exposition « Le Rêve des formes ».

Vernissage de l'exposition "Le Rêve des formes"
© Katja Novitskova, Approximation V, 2013 Impression numérique sur aluminium, support plastique, 125 x 140 x 35 cm Photo : Nils Klinger. Courtesy de l'artiste et Kraupa-Tuskany Zeidler, Berlin

Vernissage de l'exposition "Le Rêve des formes"
Dora Budor, Sonoro, 2016, Courtesy of the artist and New Galerie, Paris

[21:00] Vernissage de l'installation "Saturnium" de SMITH & SMITH & Antonin-Tri Hoang
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
SMITH, photographe et cinéaste, et Antonin-Tri Hoang, musicien, sont les lauréats de la deuxième édition du Prix Swiss Life à 4 Mains.

"À quoi rêvent les particules atomiques ? Quelle est la forme de la désintégration ? Quel est le langage de la morphogenèse ?" Ces questions laissées sans réponse, formulées de concert par SMITH & Hoang, résonnent comme l'écho de percussions lointaines, et constituent le bruit blanc d'un projet à quatre mains qui mêle fiction, recherches scientifiques et expérimentations techniques. Leur création #SATURNIUM, variation onirique sur les mutations de la matière et du temps, est présentée cet été au Palais de Tokyo dans le cadre de l'exposition "Le Rêve des Formes" qui célèbre les 20 ans de Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, commissariée par Alain Fleischer & Claire Moulène.

L'installation sera révélée au cours du vernissage qui se tiendra le 12 juin prochain. Entrée libre à partir de 21h.

+ #SATURNIUM permet de penser, de travailler, d'explorer, en images et en musiques, la possibilité de la catastrophe, l'apocalypse nucléaire, le changement d'époque, et la pensée poétique, onirique, de la forme des prémices d'un nouveau monde auquel il est permis de rêver. +

SMITH remercie Leica Cameras France pour son soutien.

Le Prix Swiss Life à 4 mains est une initiative artistique développée par la Fondation Swiss Life depuis 2014. Destiné à révéler des artistes encore peu connus, le Prix invite, tous les deux ans, un compositeur et un photographe à imaginer une création croisée pour un projet original commun.

Vernissage de l'installation "Saturnium" de SMITH & SMITH & Antonin-Tri Hoang

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés