Monday, September 25, 2017
Public Access


Category:
Category: All

25
September 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Le Studio WW | Weight Watchers
Location:
Showroom Crèmerie de Paris
Hôtel de Villeroy
15, rue des Halles
9/11, rue des Déchargeurs
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 33 01 64
Mail : info@cremeriedeparis.com
Internet Site : www.cremeriedeparis.com
Description:
Bienvenue au Studio WW !
Un lieu unique et éphémère en plein cœur de Paris

Ouvert du 11 au 30 septembre 2017
du lundi au samedi de 11h à 20h

Quel est le programme ?

Dégustation
Goûtez nos petits plats gourmands WW au BAR A VERRINES

Bilan WW gratuit et sans rendez-vous
Rencontrez nos super coaches WW pour faire un bilan personnalisé nutrition et activité physique

Atelier WW
C'est la rentrée, le moment de penser à vous ! Venez à la rencontre de nos coaches et découvrez nos Ateliers WW

Animation photo
Faites des photos à partager avec vos amis, et sur vos réseaux sociaux favoris #LeStudioWW

Activités sportives
Tous les jours une activité sportive gratuite animée par des coachs sportifs

https://www.weightwatchers.com/fr/le-studio-weight-watchers

Fashion Week femme Printemps/Été 2018
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
du 26 sep. au 04 oct.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-14:00] Vernissage presse de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
du 26 septembre au 14 janvier 2018

L'Institut du monde arabe présente l'exposition inédite « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018.

C'est en Palestine que les Évangiles situent la prédication du Christ et c'est entre la Méditerranée et l'Euphrate, le long du Nil, sur les rives du Bosphore que s'est développée et implantée la nouvelle religion avant qu'elle ne se répande.

Aujourd'hui, en dépit de toutes les vicissitudes de l'histoire ancienne et contemporaine, les chrétiens, au Proche et au Moyen-Orient, ne sont pas les traces résiduelles d'un passé caduc, mais les parties prenantes d'un monde arabe à la construction duquel ils ont largement contribué.

C'est pour raconter leur histoire particulière comme une composante à part entière des pays auxquels ils appartiennent (Égypte, Syrie, Irak, Liban, Jordanie et Palestine) que l'Institut du monde arabe présente cette exposition.

L'exposition « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » est une plongée dans l'histoire des communautés chrétiennes du Proche et Moyen-Orient.

Si l'expression française « chrétiens d'Orient », apparue au XIXe siècle, définit des populations qui vivent dans un espace allant de la Turquie à l'Iran, le propos de l'exposition s'intéresse aux territoires actuels de la Syrie, du Liban, de l'Égypte, de la Palestine, de la Jordanie et de l'Irak.

Présenter les chrétiens d'Orient, c'est permettre d'appréhender leur histoire et leur diversité. C'est également faire comprendre le rôle majeur que ces communautés ont joué dans le développement politique, culturel, intellectuel et religieux de cette zone géographique. Cet espace, tour à tour romain, byzantin, musulman, ottoman, avant de connaître les mouvements nationalistes arabes, est aujourd'hui au centre des préoccupations.

Au-delà de la préservation du patrimoine matériel et immatériel, c'est la question de la diversité du monde arabe et de sa riche histoire qui est posée.

L'exposition « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » sera présentée au MuBA Eugène Leroy, musée des beaux-arts de Tourcoing, du 22 février au 12 juin 2018.

Vernissage presse de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"

Vernissage presse de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
(détail) Hymne acathiste, Yûsuf al-Musawwir, Alep, entre 1650 et 1667 - Tempera sur bois - Collection Georges Antaki, Londres © G.Antaki / AxiaArt

Vernissage presse de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
Evangéliaire de Rabbula, Syrie VIe siècle - Manuscrit enluminé sur papier, 292 folios © Biblioteca Medicea Laurenziana Plut. I, 56, f.1v

12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-22:00] Soirée des Victoires de la Beauté
Location:
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 48 74 10 75
Fax : +33 (0)1 48 74 28 09
Mail : contact@theatredeparis.com
Internet Site : www.theatredeparis.com
Description:
Des produits de beauté et de soins plébiscités par des jurys de consommatrices... c'est le principe des Victoires de la Beauté depuis 15 ans déjà !

Lundi 25 septembre, les professionnels du secteur viendront recevoir leur prix dans une ambiance glamour et conviviale, si caractéristique de la récompense. En tant que témoin privilégié de la soirée, vous découvrirez les produits en avant-première et aurez accès à toutes les marques lauréates pour glaner infos, conseils et bien sûr... essayer les produits !

Au programme :

De 18h à 20h : Accueil presse au cœur de notre Espace Beauty : à votre disposition, les lauréats pour faire « réellement » connaissance avec les produits primés. Et pour votre plaisir des Coiffeurs et Maquilleurs professionnels se chargeront de votre mise en beauté pour la soirée.

20h00 : Cérémonie de remise de prix co-animée par Sandrine Quétier & Willy Mansion, le créateur des Victoires.

Vous repartirez avec un Beauty Bag composé d'une sélection de produits lauréats, afin de les apprécier à la maison, comme les milliers de consommatrices dont l'avis a permis de forger le nouveau palmarès.

Notez dès à présent cette date et cliquez ici pour remplir le formulaire d'inscription, et valider votre présence.

Votre Contact : LOLA
Tél : 01 39 100 200
Mail : monadianet@monadia.fr
www.victoiresdelabeaute.com

>> RSVP

Soirée des Victoires de la Beauté

[18:00-22:00] Trophées de la Sécurité
Location:
Théâtre de la Madeleine
19, rue de Surène
75008 Paris
M° Madeleine, Saint-Augustin
France
Phone : +33 (0)1 42 65 07 09
Internet Site : www.theatre-madeleine.com
Description:
Plus de 1 000 professionnels de la Sécurité / Sûreté
au Théâtre de la Madeleine le lundi 25 septembre 2017

Cette soirée permet de découvrir les principales innovations du secteur mais aussi de participer et comprendre, au travers des débats et des prises de paroles, tous les enjeux d'un monde passionnant en totale évolution.
Nous souhaitons que ces Trophées soient là pour mettre en valeur ce dynamisme et cette diversité; l'exercice va être passionnant. Nous espérons le partager avec vous le 25 septembre prochain !

>> RSVP

[18:00-21:00] Vernissage : Elisabeth Ndala est #TotallyMegalo
Location:
Fnac Paris - Ternes
26-30, avenue des Ternes
75017 Paris
M° Ternes
France
Phone : 0 825 020 020
Fax : +33 (0)1 44 09 18 01
Mail : etoile@fnac.com
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=42
Description:
Je suis Elisabeth Ndala, galeriste depuis 5 ans après une reconversion professionnelle surprenante, puisque passée du monde de l'énergie et de la grosse entreprise, à celui de l'art, avec l'idée de réinventer ma vie! C'est pourquoi, j'ai l'ambition d'exercer mon métier avec originalité et Audace!

Un soir de décrochage, entourée d'artistes, germe une idée : rassembler les œuvres d'art me représentant. Car oui, en 4 ans j'ai inspiré un certain nombre de peintres et photographes...Mais cela ne semble pas être une habitude dans la profession...Je suis une galeriste, pas un modèle...

Le temps passe et l'idée germe gentiment, jusqu'à la fin 2016 ou je me dis « Et pourquoi pas! Pourquoi ne pas me mettre au service de l'art, autrement. Je décide de passer, comme Alice, de l'autre coté du miroir».

Le projet TOTALLY MEGALO est né!
Devenir la muse (de 1,63m) de photographes que j'ai choisi pour leur talent,
Ensuite, reprendre ma casquette de galeriste, enrichie de l'expérience vécue, pour la communiquer et la partager, à travers une exposition.
Enfin, permettre à tout un chacun de la prolonger et d'en acquérir une trace, par l'acquisition d'une des photos exposées..

L'organisation et le planning furent très vite posés. Durant 6 mois, Je devins « Muse » le temps des séances photo. La règle du jeu : accepter d'entrer dans l'univers fort et singulier de chacun des photographes :

**ERIC CECCARINI
**NICOLAS OBERY
**MARCELLA MARTIAL
**STEPHANE THÉVENON
**BRICE HARDELIN
**STEVAN LEBRAS
**MONIKA NOWAK
**SÉVERINE METRAZ
**EMMANUEL BARROUYER
**IHSEN TLILI
**QUENTIN HOUDAS
**SYLVIE MARLETTA
**VLADIMIR VATSEV (COLLABORATION RICHARD LAILLIER)
**RÉMI VINET
**LEIDYLEI AGGOUN
And Guest

Le projet avançant, de nouveaux enjeux se sont faits jour :
Une opportunité de revaloriser le travail des photographes professionnels, notamment en redonnant ses lettres de noblesse au portrait artistique, à l'époque du selfie roi.
L'expérience était plus qu'un projet artistique, c'était aussi une vrai aventure humaine et introspective:
Une réflexion sur l'image, l'affirmation et l'estime de soi
Se donner l'autorisation de dire « Je » sans culpabilité.
Accepter d'abandonner son image à une tierce personne
Accepter le regard de l'autre sur soi et les critiques qui vont avec.
S'interroger sur sa zone de confort, l'envie et la capacité à en sortir...

Alors, prendre la pose, sans complexe, sans retenue, faire l'expérience de la fierté, j'ai eu le droit!
"Totally Mégalo" fut une parenthèse artistique pendant laquelle j'ai pu penser, dire et exprimer physiquement le meilleur, en gardant la trace, le souvenir, comme le rappel de la grandeur qui est en moi..
Alors Mégalo moi? Peut être....Venez le vérifier par vous-même
Venez découvrir l'exposition/performance « Elisabeth est TOTALLY MEGALO », Une parenthèse artistique qui dit « moi, je » Sans retenue.

Du 25 septembre au 9 octobre 2017

Exposition «Elisabeth Ndala sera TOTALLYMEGALO...Totally Photos!» à La Fnac Des Ternes

Vernissage : Elisabeth Ndala est #TotallyMegalo

Venez découvrir l'exposition photographique inédite de la rentrée, qui présente l'expérience artistique et humaine d'une galeriste devenue la Muse de 15 photographes.

Au nom de l'art, Elisabeth Ndala, fondatrice de la "BAB's Galerie", ose être l'objet de toutes les attentions. A travers son projet Totally Mégalo, elle invite chacun de nous, à s'interroger sur le regard que l'on porte sur soi-même. C'est pourquoi, elle a choisi d'être le principal sujet de sa nouvelle exposition photographique "Elisabeth Ndala est #TOTALLYMEGALO". Elle démontre que le mot "portrait" ne se résume pas au simple selfie et qu'il se conjugue avec talent au pluriel artistique, fruit d'une illustre tradition plus ancienne. Alors sous le regard croisé et les flashs de 15 photographes de renom, elle s'expose sans tabou, elle pose sans retenu. Elisabeth Ndala s'invite dans chacun de leur univers ; tantôt féroce avec Nicolas Obery, underground avec Stéphane Thévenon, ancêtre de la Smala de Séverine Métraz et pétillante avec Tanahé artiste en herbe, de 8 ans, sa fille, mais chuttt.

L'exposition propose une déclinaison infinie de portraits d'une galeriste passée de l'autre côté du miroir, pour devenir Muse de l'estime de soi ASSUMEE!

Mona Lisa... Maintenant Elisabeth Ndala... Mégalo? Non #TOTALLYMEGALO!

Et si vous deveniez Muse à votre tour?

Vernissage le lundi 25 septembre à partir de 18h, en présence des photographes : Eric Ceccarini, Stéphane Thévenon, Brice Hardelin, Emmanuel Barrouyer, Monika Nowak, Marcella Martial, Quentin Houdas, Sylvie Marletta, Steven Lebras, Rémi Vinet, Séverine Metraz, Vladimir Vatsev, Leidylei Aggoun, Nicolas Obery, Tanahe, Ishen Tlili et les collaborations de Richard Laillier, Les Ailes enchainées, Djenowa bijoux, Michel Haillard...

Vernissage : Elisabeth Ndala est #TotallyMegalo

[18:00-21:00] Vernissage d'Elina Brotherus - Carte blanche PMU 2017 "Règle du jeu"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Galerie de photographies

Elina Brotherus
Carte blanche PMU 2017

27 septembre - 22 octobre 2017

A retrouver en librairie, le catalogue de l'exposition Règle du jeu, Editions Filigranes (25€).

Commissaire : Mnam/Cci, Karolina Ziebinska-Lewandowska

« Lauréate de la Carte blanche PMU 2017, Elina Brotherus nous emporte avec son nouveau projet dans l'univers enchanté des jeux d'enfants, à une différence près : ce sont deux femmes adultes qui en sont les inventrices. Telles deux Alice au pays des merveilles, l'artiste et son amie danseuse Vera Nevanlinna, ouvrent dans chaque série photographique et vidéo les portes des nouveaux mondes. Les clefs en sont des event scores - scénarios empruntés aux artistes Fluxus. Une nouvelle proposition pour étendre la compréhension du mot « jeu ». Le mot qui peut évoquer un passe-temps, la joie le risque et dans les scènes que les deux artistes inventent se cache aussi bien le côté ludique que absurde du quotidien » . Karolina Ziebinska-Lewandowska, Conservatrice, Cabinet de la photographie - Centre Pompidou.

Le travail de l'artiste sera exposé au Centre Pompidou, du 27 septembre au 22 octobre 2017, dans la Galerie de photographies, espace consacré à la photographie et gratuitement accessible au public. Il fera également l'objet d'un ouvrage conçu par Whitepapierstudio et édité par Filigranes Editions : Règle du jeu. Les œuvres de l'artiste seront accompagnées de textes de Abigail Solomon-Godeau historienne de l'art, critique et commissaire d'expositions et Karolina Ziebinska-Lewandowska - cabinet de la photographie du Centre Pompidou.

Originaire d'Helsinki, en Finlande, Elina Brotherus est représentée par la galerie gb agency.

Vernissage d'Elina Brotherus - Carte blanche PMU 2017 "Règle du jeu"
Elina Brotherus, Orange event
© Elina Brotherus / Carte blanche PMU 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Michèle Lamy "montage of a dream deferred"
Location:
12 MAIL
Red Bull Space
12, rue du Mail
75002 Paris
M° Sentier, Bourse
France
Mail : infos@12mail.fr
Internet Site : www.12mail.fr
Description:
Du 25 septembre au 20 octobre 2017
Vernissage le lundi 25 septembre de 18h à 21h

Après 9 ans d'existence et 45 expositions, le Red Bull Space Paris quitte la rue du Mail en laissant les clés à une femme puissante, Michèle Lamy, pour un projet sonore, collaboratif et protéiforme, dans le cadre du RBMA Festival Paris.

On ne présente plus Michèle Lamy, une des dernières et véritables figures excentriques de la mode, connue pour être à la fois la femme, la muse et la collaboratrice depuis plus de 27 ans de Rick Owens, le designer mode célèbre pour avoir rendu la radicalité à nouveau désirable.
Michèle Lamy et ses dents en or serties de pierres précieuses, ses doigts aux extrémités plongées dans la teinture noire ceinturés de nombreuses bagues ésotériques, son trait de maquillage noir et vertical qui lui barre le front comme pour mieux faire ressortir ses yeux bleus perçants. Michèle Lamy donc, 1600 ans d'âge comme elle aime à le répéter, personnage fantasque et magique, idéalement à l'intersection entre la sorcière, la chamane et la gitane... Une créature multiple, un pied dans l'art, l'autre dans la mode, une main dans le design, l'autre dans l'architecture, et la tête perdue dans la musique.

Née et élevée dans le Jura, révélée à la complexité du monde par mai 68 et Gilles Deleuze dont elle fut l'élève, Michèle a été très tôt de toutes les aventures. Tour à tour étudiante en droit, stripteaseuse, performeuse et danseuse, elle quitte la France, aux débuts des années 70's, attirée par la contre-culture américaine comme un papillon dans les phares d'une voiture. « J'étais troublée par la musique, la littérature, la culture américaine, j'étais amoureuse de Bob Dylan et son phrasé si particulier, cette façon de poser les mots, se souvient-elle, de toute manière, pour moi la culture française quelque part s'est arrêtée avec Proust, c'est la littérature et la musique américaine qui m'ont nourrie. En fait, je suis passée directement de mai 68 au Studio 54 ! » Elle rêve de mener de front le rêve d'une bohême à la californienne entourée d'artistes qu'elle vénère comme la provoc et transsexuelle Vaginal Davies ou le freak de la mode Leigh Bowery. Ni une, ni deux, sa décision prendra la forme d'un aller simple pour la Californie.

Installée à Los Angeles, Michèle se lance dans le stylisme en créant LAMY, sa propre marque, puis ouvre parallèlement, dans un ancien parking situé dans le quartier de Las Palmas, « Les Deux Cafés ». Un restaurant dont la cuisine se trouve de l'autre côté de la rue et dont le ballet des serveurs qui traversent la route pour servir les clients est déjà un spectacle en soi. Dans les années 90, ce temple de l'underground va devenir le haut lieu du renouveau de Los Angeles et accueillir toute la faune hip et chic de la ville, des freaks les plus exotiques à Madonna qui y fête un Grammy en passant par Sharon Stone qui y pousse la chansonnette. Mais « Les Deux Cafés » accueille aussi un cabaret, lieu de tous les possibles, où Michèle va assouvir une autre de ses passions, plus secrète mais vitale : la musique. « C'est Hélène Hazera (figure militante du mouvement gay et lesbien des 70, NDLR) qui a été le déclic, raconte Michèle, quand je traînais avec elle et toute la bande des Gazolines aux débuts des années 70. C'est elle qui m'a dit un jour que ma voix ressemblait à celle de la chanteuse Marianne Oswald et elle m'a fait écouter cette chanson dont les paroles avaient été offertes à Marianne, et griffonnées sur un coin de table, par Langston Hughes. C'est comme ça que j'ai découvert ce sublime poète qui ne m'a plus quitté depuis. » Langston Hughes, poète black et homosexuel, figure charismatique de ce qu'on a appelé le renouveau de Harlem dans les années 20, et qui n'a depuis cessé de hanter Michèle qui en le mettant en musique lui offre une nouvelle lecture et une insolente jeunesse.

Drivé de main de maître par le musicien Bobby Woods, le cabaret installé au cœur de « Les deux Cafés » devient rapidement le lieu de tous les possibles et tous les extrêmes. « Notre groupe s'appelait Les Deux Love Orchestra, explique Bobby, et c'était évidemment une référence au restaurant. On y faisait des shows tous les week-ends qui, au fur et à mesure, sont devenus très populaires. C'était tout le temps plein, ça durait jusqu'au petit matin avec beaucoup d'invités surprise de renom Larry Klein, qui a remporté plusieurs Grammy, faisait partie du groupe, son ex-femme, Joni Mitchell est venu chanter plusieurs fois, Boy George aussi. C'était incroyable, le bordel total, je me souviens d'une fois où des moutons se sont invités dans la fête ! Mais évidemment le clou du spectacle, c'étaient les performances de Michèle. Sa voix de fumeuse, les paroles et la poésie, créaient une ambiance surréaliste, le public était hypnotisé. On a enregistré avec cette formation plusieurs disques, certains en direct du cabaret. A cette époque, Michèle et Rick habitaient de l'autre côté de la rue dans l'appartement de Rick où il n'y avait pas de cuisine mais juste un grille-pain et donc les diners étaient à base de toasts. Rapidement Rick a organisé ses défilés dans le cabaret, et pendant que les modèles défilaient on s'occupait avec Les Deux Love Orchestra de la bande son du show. »

En 2003, Michèle Lamy met fin à cette folle aventure et suit Rick Owens, dont le talent ne cesse de s'afficher de manière insolente, à Paris. Le couple s'installe au "Palais", un immense hôtel particulier situé derrière l'assemblée nationale et qui a un temps appartenu au Parti socialiste. Un palais irréel où du sol au plafond, des murs aux étages, tout est organisé, dessiné et décoré selon les fantasmes du duo : béton brut, œuvres d'artistes à même les murs, collection de bustes africains, mobilier brutaliste, et électro en boucle. Une nouvelle étape commence pour Michèle Lamy, une aventure qu'elle résumait élégamment dans le magazine Oyster : « Dans ma vingtaine, je cherchais à échapper à mon héritage bourgeois et provincial, j'ai abandonné mes études d'avocate pour me lancer dans le strip-tease. Aux débuts des 70's je voulais devenir Bob Dylan. J'ai vécu le rêve californien dans ma trentaine entourée d'artistes et j'ai donné vie à ma fille Scarlett Rouge. Pour ma quarantaine je suis devenue une business woman à Los Angeles où j'ai rencontré Rick Owens, et je vais passer ma cinquantaine à ses côtés à profiter de la vie. »

Depuis une dizaine d'années Michèle, qui n'écoute que du hip-hop ou de l'électro, est devenue ainsi une égérie musicale courtisée par les plus brillants des artistes d'aujourd'hui. Elle s'est retrouvée à collaborer avec l'artiste Matthew Stone et le rappeur gay Zebra Katz pour un des défilés de Rick Owens, elle apparaît hors-norme et magnétique dans le clip du morceau « M3LL155X » de FKA Twigs, elle a fait composer de la musique à base de nourriture à James Lavelle du collectif UNKLE lors de l'installation multimédia Bargenale qu'elle a conçue pour la Biennale de Venise il y a deux ans, elle partage une passion sans bornes pour la boxe avec Mos Def, participé au processus créatif de la pochette de l'album « At. Long. Last. ASAP » d'A$AP Rocky même si elle regrette de n'avoir pas réussi à le faire poser en robe, elle a réalisé à la demande de la Red Bull Music Academy la musique du court « Paris Now - Saint » réalisé par Dexter Navy, le réalisateur chéri de la scène hip-hop, le groupe Tangiers vient de l'inviter sur leur dernier titre « Black Asteroid », elle a produit et apparaît dans le sulfureux clip « Butt Muscle » (et sa collection de déviances sexuelles) de Christeene et Kanye West ne jure désormais plus que par elle (« On s'entend à merveille, rigole Michèle, il pense qu'il est blanc et moi je crois que je suis noire ! » )

Touche à tout de génie, muse contemporaine, créature hautement fantasmatique, figure incontournable, Michèle ne pouvait refuser la proposition du Red Bull Studios Paris (dans le cadre de la deuxième édition du RBMA Festival Paris) d'enregistrer un disque pensé comme la bande son de l'exposition « Montage of a dream deferred » qu'elle a conçu comme un hommage vibrant à Langston Hughes. « Je ne suis ni chanteuse, ni musicienne, ni compositrice, pour moi la musique c'est avant tout une histoire de rencontres, de performance, de collaborations et de désirs, déclare Michèle, j'ai donc tout de suite accepté cette proposition sans avoir la moindre idée de ce que j'allais faire. Et au même moment, l'artiste contemporain Nico Vascellari m'a convié à intervenir dans le cadre de Scholomance son exposition au Palais de Tokyo. C'est ainsi que l'idée de la collaboration a pris forme. »

C'est donc dans l'univers feutré du Red Bull Studios Paris, que le projet Lavascar est né en forme de huit titres emplis de percussions brutes et de sonorités industrielles où la voix de Michèle, jusqu'à son rire diabolique, s'offre une nouvelle spatialité. « Michèle m'a donné son entière confiance, explique Nico Vascellari, je lui ai dit que je souhaitais travailler avec elle sur quelque chose de très primitif et intuitif basé essentiellement sur les rythmes et la voix, qui sont d'une certaine manière les premiers instruments de l'humanité. Mais je cherchais aussi à capter ce qui est indicible chez elle, cette présence incroyable qu'elle exerce sur les gens. Elle se déplaçait en dansant, ses bagues et ses bijoux s'entrechoquaient, il fallait rendre compte de toute cette énergie, réussir à l'enregistrer. En fait avec le recul, ce disque et ses huit titres me font penser à Michèle dans une grotte entourée d'animaux sauvages prêts à la dévorer et la seule manière qu'elle a trouvé pour les éloigner c'est de faire du bruit en tapant sur des objets et en déclamant de la poésie. »

Montage of a Dream deferred, une exposition et un disque avec la collaboration de Nico Vascellari, Matthew Stone, Matt Lambert, Scarlett Rouge.
Disque vinyle en édition limitée à 500 exemplaires, disponible gratuitement au vernissage de l'exposition.

Vernissage de Michèle Lamy "montage of a dream deferred"

[18:00-23:00] Vernissage de l'exposition "Choosing Colors - Parigi"
Location:
Bateau Daphné
quai de Montebello
sous le Pont de l'Archevêché
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 30 36 18 88
Fax : +33 (0)1 34 48 03 57
Mail : info@bateaudaphne.com
Internet Site : www.bateaudaphne.com
Description:
Dopo l'esposizione di Trastevere nella galleria "Il Laboratorio" le opere di "CHOOSING COLORS" saranno esposte nel cuore di Parigi in uno splendido Bateu ormeggiato sulle rive della Senna sotto la cattedrale di Notre Dame.

L'eposizione sarà aperta tutti i giorni dalle 11 alle 18 e in occasioni di eventi speciali fino alle 23.00.

Vernissage de l'exposition "Choosing Colors - Parigi"

[18:30-21:00] Vernissage de Charles Fréger "L'Epopée de Jeanne d'Arc"
Location:
Le Patio Opéra
5, rue Meyerbeer
75009 Paris
M° Chaussée d'Antin - La Fayette, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 40 98 00 92
Mail : contact@lepatio-opera.com
Internet Site : www.lepatio-opera.com
Description:
Charles Fréger, lauréat Art [ ] Collector 2017

du 26 septembre au 7 octobre 2017
Vernissage le 25 septembre

Collectionneurs engagés dans la promotion d'artistes français émergents, Evelyne et Jacques Deret ont lancé en 2011 Art [ ] Collector, projet original de philanthropie privée qui associe le temps d'un événement, un artiste, ses collectionneurs et sa galerie. Les collectionneurs prêtent des œuvres de l'artiste acquises par le passé, tandis que l'artiste présente ses travaux récents pour une exposition dans un lieu privé, le Studio Le Patio, avec la volonté de toucher un nouveau public en dehors du circuit habituel des galeries. Evelyne et Jacques Deret éditent également un catalogue pour chacune des expositions, ponctué de témoignages de collectionneurs.
Grâce à cette initiative inédite, Art [ ] Collector replace les collectionneurs au centre du processus de diffusion et de valorisation de la création actuelle.
Art [ ] Collector bénéficie depuis 2015 du parrainage du Ministère de la Culture et de la Communication.
Depuis 2016, Art [ ] Collector a noué un partenariat avec la Patinoire Royale/ Galerie Valérie Bach, espace d'expositions à Bruxelles.

Contact communication et media
L'art en plus
Virginie Burnet / Chloé Villefayot
c.villefayot@lartenplus.com
01 45 53 62 74

Vernissage de Charles Fréger "L'Epopée de Jeanne d'Arc"
Charles Fréger, Jeanne à cheval, 2016 © DR

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "La Cuisine Allmonde"
Location:
Marseille
Marseille
13000 Marseille
M° Gare SNCF Marseille Saint-Charles
France
Internet Site : www.marseille.fr
Description:
Galerie du Tableau
37, rue Sylvabelle. 13006 Marseille
Téléphone : 04 91 57 05 34. Fax : 09 58 63 05 34
http://www.galeriedutableau.org
Heures d'ouverture de la galerie :
de lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h

Exposition du 25 septembre au 07 octobre 2017
Vernissage le lundi 25 à partir de 18h30

La Cuisine Allmonde c´est une cuisine d'amis.
La mienne est située dans le Künstlerhaus FRISE à Hambourg, une maison où n'habitent que des artistes.
La plupart du temps je m'installe avec mon ami Ole à la table de la cuisine. Mais cet endroit ne prend toute sa valeur qu'avec des amis. Bernard Plasse connaît bien cette cuisine, pendant ses visites à Hambourg, il était chez nous comme chez lui pour diner, boire, parler et aussi regarder tous les objets d'art qui sont accrochés au mur. Œuvres d'art que des amis nous ont donné. J´aime regarder ces petits dessins, ces peintures et ces objets faits par mes amis. Ils m'accompagnent ainsi du petit-déjeuner au dîner dans ma vie quotidienne.
Quand Bernard Plasse m'a invitée à faire une expo à la Galerie du Tableau, ma première pensée a été d'amener ma cuisine à Marseille dans la galerie qui a plus ou moins les mêmes dimensions . J´ai parlé avec mon amie Barbara Noell set l'ai invitée à mon tour à faire La Cuisine Allmonde ensemble, dans la Galerie du Tableau, avec les oeuvres de mes amis artistes, des amis qui sont du monde entier:
Kyung-Hwa Choi Ahoi, Edgar Ballo, Michael Bauch, Stefan Beck, Claudia Behling,Trude Berg, Rolf Bergmeier, Peter Boué, Torsten Bruch, Michael Buckley, Christel Burmeier, Harry Drudz, Cheap Art - ( Jayce Salloum, Max Schumann, David Thorne, Dale Wittig), Fréderique Clavère, Peter Cramer, Axel Ekvall, Ferdinant Fux, Gunnar F. Gerlach, David Goldenberg, Ole Henrik Hagen, Hinrich Gross, Eva Grötum, Dorothea Heinrich, Kerstin Heins, Lena Heins, Lauris Heins, Horst Hellinger, Ralf Jurszo, Toshiya Kobayashi, Christian F. Kintz, Jochen Lempert, Rupprecht Matthies, Sabine Mohr, Peter Mönnig, Tim Nikodemus, Barbara Noell, Helene von Oldenburg, Franziska Opel, Jean-Pierre Ostende, Tatsumi Orimoto, Ottmar Poschinger, Sylvie Réno, Thomas Rieck, Eva Riekehof, Oliver Ross, Junya Koike, Pitt Selma Sauerwein, Doris Schneider, Torsten Schneider, Sylvia Schultes, Regine Steenbock, Llaura Sünner, Youssef Tabti, Jack Waters, Nikolaos Valsamakis, Nobuko Watabiki, weltbekannt e.V., Herbert Wiegand, u.a.

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition de Chichi Reyes "Mirages"
Location:
Galerie French Arts Factory
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 77 13 27 31
Mobile : +33 (0)6 60 53 60 54
Mail : vemoulin@frenchartsfactory.paris
Internet Site : www.frenchartsfactory.paris
Description:
La galerie French Arts Factory est heureuse d'accueillir à partir du 24 septembre 2017 la République Dominicaine dans son espace de Saint-Germain des Prés à l'occasion de l'exposition de l'artiste dominicain Chichi Reyes.

Avec un parcours pictural des plus significatifs et un style personnel qui laisse une part essentielle à l'imaginaire, l'artiste Chichi Reyes est l'un des artistes contemporains les plus reconnus de sa génération. Il a exposé en France, en Europe, aux États-Unis et aux Caraïbes.

Le 31 mai dernier, le sénat français a honoré le talentueux Chichi Reyes de sa plus haute distinction en lui remettant la médaille du mérite.

Vernissage de l'exposition de Chichi Reyes "Mirages"


[19:00] Deuxième édition du Prix littéraire Patrimoines
Location:
La Banque Postale
Hôtel de Choiseul-Praslin
115, rue de Sèvres
75007 Paris
France
Description:
Véronique Olmi remporte la 2ème édition du « prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE » pour son livre Bakhita

Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE a remis ce lundi 25 septembre 2017, pour sa seconde édition, le « prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE » à Véronique Olmi pour son livre Bakhita. La remise de ce prix s'est déroulée à l'Hôtel Choiseul-Praslin, en présence de Rémy Weber, président du directoire de La Banque Postale.

BPE, la banque patrimoniale de La Banque Postale, porteuse notamment de valeurs de proximité et de confiance, a souhaité créer le « prix littéraire Patrimoines de la Banque privée BPE ».

«Un livre qui se lit et nous relie pour une banque aux préoccupations citoyennes» traduit Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE et directeur du pôle patrimonial de La Banque Postale.

Un bandeau « Prix Patrimoines 2017 - Banque BPE » a été réalisé pour le livre lauréat. Ce dernier distingue chaque année le livre primé en librairie. Décerné à la mi-septembre, le Prix Patrimoines de la banque BPE s'inscrit dans les prix littéraires de la rentrée culturelle.

7 ouvrages sélectionnés pour ce prix :
7 romans ont été sélectionnés pour ce prix dont l'ambition est de mettre en valeur un livre qui porte un regard solidaire sur notre société et dont le style célèbre la langue française.

- Jakuta ALIKAVAZOVIC - L'avancée de la nuit(L'Olivier)

- Thomas FLAHAUT - Ostwald(L'Olivier)

- Brigitte GIRAUD - Un loup pour l'homme(Flammarion)

- Véronique OLMI - Bakhita (Albin Michel)

- Éric REINHARDT - La chambre des époux(Gallimard)

- Thomas VINAU - Le camp des autres(Alma)

- Alice ZENITER - L'art de perdre(Flammarion)

Un jury prestigieux
Les délibérations du jury se sont déroulées le 7 septembre 2017.

La remise du prix s'est faite en présence des 11 membres du jury, composé d'écrivains, de journalistes, d'artistes, de personnalités de différents horizons :

Nathacha Appanah, journaliste et romancière, lauréate 2016 du Prix littéraire Patrimoines de la banque privée BPE, prix France Télévision 2017, prix Anna de Noailles de l'Académie française ;

Floryse Grimaud, secrétaire générale du prix ;

Daniel Picouly, écrivain, dramaturge, prix Renaudot, présentateur d'émissions culturelles à la télévision, Président du jury ;

Jean-Marc Ribes, président du directoire de BPE et directeur du pôle patrimonial de La Banque Postale ;

Tatiana de Rosnay, journaliste, écrivain et scénariste ;

Laïla Séfrioui, responsable de la communication de BPE ;

François Sureau, avocat, écrivain, Grand prix du Roman de l'Académie française, prix Goncourt de la nouvelle ;

Philippe Vallet, journaliste littéraire à France Info, producteur, prix Roland Dorgelès, Vice-président du jury ;

Didier Van Cauwelaert, écrivain, dramaturge, prix Goncourt ;

Pierre Vavasseur, écrivain, parolier, journaliste culturel auParisienetAujourd'hui en France ;

Olivier Weber, écrivain et grand reporter, prix Albert Londres, Ambassadeur de France itinérant.

BPE

Banque privée de La Banque Postale, BPE reflète la volonté de la banque d'offrir une prestation haut de gamme à ses clients patrimoniaux. Comptant fin 2016 plus de 60 000 clients, elle déploie ses savoir-faire en matière de gestion de patrimoine et de gestion de fortune à destination d'une clientèle exigeante de particuliers, entrepreneurs, cadres et dirigeants d'entreprise.

L'auteur

Véronique Olmi est une écrivaine Française née en 1962 dans le sud de la France.

Elle fut auteur pour le théâtre et a écrit notamment les pièces « Chaos debout » en 1997, « Point à la ligne » en 1998 ou encore « Je nous aime encore » en 2006.

Elle crée en 2012 le festival de théâtre « Le Paris des femmes » en collaboration avec Anne Rotenberg. Durant trois ans elle dirige le comité de lecture du théâtre du rond-point.

Véronique Olmi a reçu plusieurs récompenses, tels que le prix Alain Fournier, Prix des maisons de la presse ou encore Prix de la Fondation La Poste.

L'ouvrage

Le roman Bakhita, inspiré d'une histoire vraie, raconte le destin bouleversant d'une femme qui connut l'horreur de l'esclavage dès l'âge de sept ans. Elle fut par la suite domestique et passa de maître en maître. Véronique Olmi nous décrit une femme forte, qui a décidé de vouer sa vie aux enfants pauvres. Après avoir vécu dans l'horreur et la souffrance durant sa jeunesse, Bakhita décide de devenir religieuse en Italie puis est canonisée par Jean Paul II.

[19:00] Inauguration du Musée 11 Conti de la Monnaie de Paris
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
La Monnaie de Paris qui a inauguré ce lundi soir son nouveau musée, baptisée "11 Conti", après plus de six années de travaux. Découverte avec l'architecte Philippe Prost, spécialiste des reconversions, qui a entièrement repensé le parcours muséal.

Enfilade de cours, nouvelles passerelles et salles sombres rappelant les galeries des mines... Au 11 quai de Conti dans le 6ème arrondissement de Paris, à proximité du Pont-Neuf et de la Place Dauphine, la Monnaie de Paris se transforme et consacre un bel hommage au métal. Avec son musée baptisé "11 Conti", inauguré ce lundi 25 septembre 2017 par le Premier ministre Edouard Philippe, pour une ouverture le 30 septembre, les collections prestigieuses et les 35.000 pièces jusqu'alors invisibles du grand public sont mises à l'honneur.

Six ans de travaux

Après six ans de travaux, l'architecte Philippe Prost, lauréat du concours de maîtrise d'oeuvre lancé par la Monnaie de Paris en 2009 pour le réaménagement de son site parisien, vient de livrer, ce programme de réaménagement industriel et culturel de près de 15.000 m².

Les équipes de l'architecte, spécialiste des réhabilitations et des reconversions reconnu pour la livraison du Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, ont entièrement réhabilité et repensé l'ensemble des bâtiments dessinés par l'architecte Jacques-Denis Antoine en 1775.

"Le projet pour La Monnaie de Paris était de rompre son isolement dans l'espace parisien et la replacer dans le temps en mouvement du 21ème siècle, a rappelé l'architecte Philippe Prost, quelques heures avant l'inauguration. Son ambition va permettre la
redécouverte du site de la Monnaie, mais aussi de relégitimer les métiers d'arts qui y sont toujours pratiqués depuis sa création."

Pour l'architecte Philippe Prost, "les grands enjeux de ces travaux de restauration et d'aménagement ont été d'ordre urbain, paysager et architectural, mais aussi industriel, économique et culturel, et au-delà d'ordre symbolique."

Pour la manufacture, "le projet a été l'occasion de retrouver la magnifique et rationnelle organisation des bâtiments de la Monnaie de Paris et de ses cours mais aussi de faire découvrir à ses futurs visiteurs l'alternance des plafonds, des voûtes et des ciels", confie ce lundi l'architecte.

Partant de la cour Benjamin Franklin, le visiteur commencera son expérience dès le rez-de-chaussée par la découverte de l'atelier de fonderie. "Le rougeoiement du métal en fusion l'engagera ensuite à accéder au premier étage en empruntant un escalier de pierre", poursuit l'architecte.

Au centre de l'escalier de la matière brute, le "rougeoiement du feu", et tout autour des panneaux de métal (acier, cuivre, inox, laiton) habillent les murs avant de plonger dans les salles sombres dédiées aux matières pour y découvrir, comme dans une galerie de mine, chacun des minerais et des métaux employés dans la fabrication des médailles et des monnaies (Or, argent, bronze, étain, platine, cuivre, nickel, fer, zinc...).

Lancée de façade à façade, une passerelle a été également imaginée par les équipes de Philippe Prost. Elle permet d'atteindre de nouveau des ateliers et d'y découvrir le travail de la ciselure et de la patine avant de rejoindre la manufacture.

"La visite se poursuit par l'escalier de la matière transformée, dans l'ovale de l'ancienne citerne autour d'un fût habillé de planches, embouties ou perforées, pour rejoindre l'abside du Grand Monnayage où trône, sous une verrière zénithale, la statue de la Fortune", ajoute l'architecte

Le parcours se poursuit dans une série de salles aux géométries trapézoïdales, rectangulaires ou carrées, aux volumétries toujours différentes hautes ou basses, voutées ou plafonnées.

Une porte ouverte invite le visiteur à pénétrer dans la salle des coffres, de plan carré, de volume cubique, toute d'aluminium revêtue, pour y découvrir exposés dans des coffres ouverts, les plus beaux des trésors, ceux d'Hué et de la rue Mouffetard, des Authieux ou du Slot-Ter-Hoog !

Pour rappel, une première partie du projet de la Monnaie de Paris avait été achevée en 2015 avec l'ouverture de l'espace d'exposition pour l'art contemporain. De plus, un nouvel atelier central d'outillage et de gravure a été construit sur une emprise pentagonale à l'abri de l'ancien mur d'enceinte délimitant le site le long de l'impasse de Conti. Cet édifice est entièrement réhabilité de panneaux de cuivre perforés. Par ailleurs, le restaurant gastronomique de Guy Savoy a été installé dans les anciens appartements du président de la Monnaie. C'est l'architecte Jean-Michel Wilmotte qui avait assuré la décoration intérieure.

Ce parcours permanent fait écho aux expositions temporaires, qui seront proposées par la Monnaie de Paris. "L'objectif étant de proposer une offre à la fois culturelle, pédagogique et récréative à un large public", a expliqué Aurélien Rousseau, PDG de la Monnaie de Paris. Cette offre multiforme sera complétée par la nouvelle boutique qui se réinstalle dans l'ancienne fonderie, sous un grand dôme de 17 mètres. Elle est composée d'une suite de pièces, entre la rue Guénégaud et la cour Franklin, toutes différentes les unes des autres, plafonnées ou voutées, verticales ou horizontales, éclairées par une lumière naturelle ou artificielle.

Cerise sur le gâteau : le visiteur pourra en guise de cadeau de sa visite frapper une monnaie à l'effigie de l'institution sur un balancier du 16ème siècle.

Fiche technique : réalisation du musée "11 Conti" à la Monnaie de Paris
Maître d'ouvrage : Monnaie de Paris
AMO : Orénoque. Yves Chicoteau
AMO Boutique : MAD NET WORK. Bruce Ribay
Programme : Réaménagement industriel, culturel
Maître d'œuvre : Philippe Prost/AAPP mandataire
du groupement Projet Architectural
Philippe Prost, architecte
Christoph Teuschl, direction des études
Aurélie Lopes, chef de projet assistée de Nina Reynaud
Sindy Moreau, assistante de projet
Paysagiste : David Besson-Girard paysagistes
BET TCE : WSP
Economie MH : Thierry Hellec
Acoustique : ACV
SSI : Batiss
MOEX : MNOP (phase 2 : 2016-2017)
OPC : Méthodes et Pilotage
Economie : bureau Michel Forgue
Monuments historiques : Hervé Baptiste, ACMH
Process industriel : Jacobs France
Décoration Restaurant Guy Savoy : Jean-Michel Wilmotte
Surface du site : 32.000 m²
Début des travaux : avril 2011
Réalisés en 2015 : redéploiement industriel ACOG Atelier central d'outillage et de gravure
- Réalisés en 2017 : 11 Conti - Musée, boutique, cours
Benjamin Franklin, cours de la Méridienne,
cours de la Rotonde de l'or.
- Livraison prévue en 2019 :
Galerie du Métal, jardin, concept store.
Montant des travaux : 52 millions d'euros
Investissement : 75 millions d'euros

Inauguration du Musée 11 Conti de la Monnaie de Paris
Musée 11 Conti de la Monnaie de Paris rénové par l'architecte Philippe Prost inauguré ce 25 septembre 2017 © Philippe Prost, architecte / AAPP © adagp - 2017 © Aitor ORTIZ

[19:00] Parution du numéro 3 de la revue America
Location:
Joe Allen
30, rue Pierre Lescot
75001 Paris
M° Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 36 70 13
Fax : +33 (0)1 42 36 90 80
Mail : joeallen@joeallenparis.com
Internet Site : www.joeallenparis.com
Description:
Lundi chez Joe Allen à Paris, les cofondateurs de la revue America organisaient une soirée de lancement du numéro 3. Au sommaire: une interview déjantée de l'auteur provocateur de L.A. Confidential.

Il n'y avait pas meilleur endroit pour fêter la parution du numéro 3 de la revue America : le restaurant Joe Allen, à Paris, près des Halles. On se croirait à New York. Éric Fottorino et François Busnel, les cofondateurs de ce «magazine de journalisme littéraire» né sous Trump et qui disparaîtra avec lui, avaient donné rendez-vous dans ce lieu mythique.

Pour mettre dans le bain les fans et une belle partie de la république des lettres, des déguisements étaient proposés dans le restaurant. Il y avait des chapeaux de cow-boys et des plumes d'indiens, ainsi que des chasubles «SCI Investigations» plus vraies que nature.

Julien Bisson, le rédacteur en chef, a pris un chapeau de cow-boy, tandis que le directeur de la publication, cofondateur de l'hebdomadaire le «1» coiffait une casquette siglée FBI. François Busnel, qui avait lancé l'idée de ces déguisements, a opté pour un discret médaillon de shérif qu'il cachait sur sa ceinture...

Les exemplaires offerts lors de la soirée sont partis comme les petits fours. Le dossier de Une était alléchant «Le FBI aura-t-il la peau de Donald Trump?» Éric Fottorino a-t-il la réponse?

«Pas de questions débiles! Sinon: la porte!»

Au sommaire de la revue, une interview déjantée d'un auteur qui a bien une idée sur la question : James Ellroy. François Busnel est allé chez lui, à Denver, dans le Colorado, au pied des Rocheuses, durant deux jours. «Le chien fou de la littérature contemporaine» a répondu comme il sait le faire, mais en enlevant le masque du provocateur. D'ailleurs, l'entretien commence sur les chapeaux de roue. Le journaliste attaque l'écrivain américain sur sa façon de jouer avec les médias, de faire le spectacle lors de la promotion de ses romans. Question: «Est-ce qu'aujourd'hui on peut laisser tomber le spectacle?» La réponse fuse: «Okay. Ça fait pas mal de temps qu'on se connaît, hein? Suffisamment pour qu'on arrête la frime. Mais pareil pour vous: pas de questions débiles! Sinon: la porte!»

Ensuite, cela donne un échange sans tabous. Derrière des mots crus, Ellroy fait l'éloge de la littérature. Avec lui, pas de fausse modestie. «Je suis l'écrivain qui a fusionné le roman policier et le roman historique avec une verve et un panache époustouflants. J'ai réécrit l'histoire de ma ville, Los Angeles, et l'histoire de mon pays, selon ma spécification. C'est une forme de mégalomanie, mais rassurez-vous, une forme bénigne», dit-il. Un peu plus loin: «L'innocence de l'Amérique, c'est le baratin qu'on vous raconte à l'école ou dans les mauvais livres. L'Amérique n'a jamais été innocente, parce qu'elle s'est construite sur des meurtres. Sur l'accaparement des terres. Sur le désir de liberté de personnes qui fuyaient les persécutions en Europe et qui ont massacré à leur tour celles et ceux qui vivaient sur cette terre.»

Que l'on se rassure, sa verve est toujours là malgré ses presque soixante-dix ans. À la remarque «On va vous étiqueter à droite?», il rétorque «Oh, je vous vois venir vous essayer de me faire sortir de mes gonds. Il y a quelques années, ça aurait peut-être marché, votre truc, et je l'ai déjà fait sur le plateau de votre show télé, mais plus maintenant, mon gars. On peut amener un cheval à la rivière, mais on ne peut pas le forcer à boire... 'savez ça? C'est un proverbe de Denver. Ça m'est totalement égal qu'on dise que je suis de droite. Je ne fais pas de politique.»

Bob Dylan et «ses niaiseries nasillardes»

Enfin, il ne cache pas ses admirations (et ses dégoûts): «Je ne lis plus les contemporains. Je ne sais pas ce qui s'écrit aujourd'hui. Ça ne m'intéresse pas. Sauf Don DeLillo, qui est un immense romancier, même si Outremonde est à la fois le meilleur putain de livre que j'ai lu et un bouquin trop long et plein de raffut (...). Sinon, il y a Philip Roth. Lui, c'est un génie. On aurait dû lui attribuer le Nobel de littérature plutôt qu'à l'autre saltimbanque, Bob Dylan, et à ses niaiseries nasillardes.»

Aujourd'hui, il n'est plus obsédé que par une chose: «Écrire le plus grand roman de l'histoire de la littérature américaine.»

«« Je ne lis plus les contemporains. Je ne sais pas ce qui s'écrit aujourd'hui. Ça ne m'intéresse pas. Sauf Don DeLillo»
James Ellroy

Dans ce même numéro 3 d'America, on pourra lire l'instructif reportage de Philippe Besson, «un road trip le long du Mississipi qui commence par les États du Midwest et se termine par le Deep South. Avec son ami, qui porte un nom «à consonance arabe», le voyage illustre ce qu'est aujourd'hui une partie de l'Amérique: «Je songe que les terroristes ont décidément réussi leur coup. Ils ont transformé une partie des gens en suspects et l'autre partie en méfiants.» En route, dans une ville surarmée, ils rencontrent un petit patron qui refuse de payer un plombier et menace de le dénoncer aux services de l'Immigration. Autre constat: contrairement à ce que l'on pourrait penser l'engouement pour Donald Trump n'est pas retombé.

Enfin, impossible de ne pas mentionner, en plus des rubriques habituelles, la dernière nouvelle, inédite en France, du grand Jim Harrison, mort l'an dernier. Cette nouvelle est coiffée d'un titre étonnant: «L'Affaire des bouddhas hurleurs». Trente pages intenses.

America, n°3. Les Éditions America, 196 pages, 19 €. Sortie mercredi 27 septembre.

Parution du numéro 3 de la revue America

[19:00] Soirée autour de Charlotte Delbo
Location:
Espace des Femmes
Antoinette Fouque
35, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 22 60 74
Mail : contact@desfemmes.fr, espace@desfemmes.fr
Internet Site : www.desfemmes.fr
Description:
Dominique Reymond, comédienne, lectrice de
Aucun de nous ne reviendra
(livre audio, des femmes-Antoinette Fouque, 2017,
Coup de coeur 2017 de l'Académie Charles Cros)

Ghislaine Dunant, auteure de
Charlotte Delbo, la vie retrouvée
(Grasset, 2016, prix Femina Essai)

Engagée dans la résistance, Charlotte Delbo (1913-1985) a été déportée à Auschwitz-Birkenau le 24 janvier 1943 avec 229 autres prisonnières politiques, dont seules 49 reviendront. Six mois après son retour, elle écrivait pour faire connaître cette terrible expérience de femmes. Elle est ensuite devenue écrivaine.

[19:00] Soirée d'inauguration de la 5ème édition de France Digitale Day
Location:
Hôtel Matignon
57, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac, Varenne
France
Internet Site : www.gouvernement.fr
Description:
C'est à Matignon que se déroule ce lundi la soirée d'inauguration de la 5e édition de France Digitale Day, organisée par l'association France Digitale, qui se veut la grand-messe des start-up du numérique. Une manifestation dont le lancement était organisé, pour la deuxième fois, en même temps que la cérémonie très en vue de la FrenchTech.

[19:00-22:00] Soirée de lancement du jeu vidéo FIFA 18
Location:
Le Centquatre-Paris
104, rue d'Aubervilliers
5, rue Curial
75019 Paris
M° Stalingrad, Crimée, Riquet
France
Phone : +33 (0)1 40 05 51 71
Fax : +33 (0)1 40 05 54 45
Mail : contact@104.fr
Internet Site : www.104.fr
Description:
en présence de Laure Boulleau, joueuse du PSG et internationale française, Camille Lacourt, Teddy Riner, Brahim Asloum, Dimitri Szarzewski, Florent Piétrus, Mickaël Gelabale, Mikkel Hansen, Thierry Omeyer, Nabil Fekir, Raphaël Guerreiro, Valentin Rongier, William Gallas, Fabrice Pancrate, Sylvain Wiltord,
Pierre Ménès, Hervé Mathoux, Aïssa Maïga, Ophélie Winter, Capucine Anav, Charlotte Namura, Jean-Luc Guizonne, Jordi et Martin, Cyrille Eldin, Sandrine Calvayrac, Karima Charni, Géraldine Maillet, Daniel Riolo, Miss France 2017 Alicia Aylies,
Black M, Mokobé, Kool Shen, MHD, Les Twins, Brahim Zaibat, Kamel le magicien, Bigflo et Oli, L.E.J., Alonzo, Axel Tony, Lynda, Lartiste, DJ Hamida,
Hugo Dessioux (Hugo Tout Seul), Fary, Mister V, Jhon Rachid, Kemar, Jérôme Niel,
Medi Sadoun, Christopher Jullien, Issa Doumbia, Observateur Ébène, Gradur, Philippe Vandel, S.Pri Noir, Dawala, Elisa Bachir Bey, Barack Adama, Silvia Notargiacomo, Hedi Bouchenafa, Jhon Rachid

showcase de Niska

FIFA 18 - Un jeu Electronic Arts disponible le 29 septembre sur PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One, Nintendo Switch, PC - PEGI 3

[19:00-22:00] Vente aux enchères : La Parisienne sous toutes les coutures
Location:
Sofitel Paris Le Faubourg
15, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 44 94 14 14
Fax : +33 (0)1 44 94 14 28
Mail : H1295@sofitel.com
Internet Site : www.sofitel.com/fr/hotel-1295-sofitel-paris-le-faubourg/index.shtml
Description:
Du 20 septembre au 30 octobre, l'Hôtel Faubourg Sofitel accueillera l'exposition "La Parisienne sous toutes les coutures". Au programme, une scénographie à la gloire de celle qui inspire tant de créateurs à travers le monde, mais aussi une vente aux enchères au profit de l'association Imagine for Margo. Ou quand mode et bonne cause se rencontrent.

C'est un événement qui promet de plaire à toute fashionista dans l'âme. A partir du 20 septembre, l'Hôtel Faubourg Sofitel, situé dans le 8e arrondissement de Paris, accueillera en ses murs l'exposition "La Parisienne sous toutes les coutures". Imaginée par Paris-Confidentiel, elle mettra en scène "les tribulation d'une Parisienne à travers ses différents styles, ses créateurs, ses designers et ses inspirations".

Source de fantasmes et d'inspiration, la Parisienne et son style sans nul pareil inspirent plus d'un créateur. Quand ce n'est pas Dior qui glamourise la ville dans ses campagnes beauté mettant à l'image Natalie Portman, ce sont les podiums qui revisitent sa garde-robe. Ici, quartier libre a été donné à une quarantaine de créateurs de niche. A la clé, des pièces uniques qui seront mises aux enchères le 25 septembre, date du vernissage de l'exposition. Les fonds récoltés seront reversés à l'association Imagine for Margo, pour la recherche médicale sur les cancers de l'enfant et de l'adolescent.

Parmi les marques qui ont répondu à l'appel, Carvil, Bleu de Cocagne, Poèmes de Paris, Blanc Sauvage ou encore Kilomètre Paris, qui mettent leur créativité au service d'une bonne cause. On peut saluer l'initiative de Paris-Confidentiel, concept lancé par Tatiana K. Scialom et Nathalie G. Stella. Ces deux Parisiennes proposent d'ordinaire itinéraire shopping personnalisé et stylisme sur-mesure. Cette fois, l'amour de la mode sert une noble cause.

"La Parisienne sous toutes les coutures", du 20 septembre au 30 octobre à l'Hôtel Faubourg Sofitel

Vente aux enchères : La Parisienne sous toutes les coutures

[19:00] Vernissage de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
du 26 septembre au 14 janvier 2018

L'Institut du monde arabe présente l'exposition inédite « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018.

C'est en Palestine que les Évangiles situent la prédication du Christ et c'est entre la Méditerranée et l'Euphrate, le long du Nil, sur les rives du Bosphore que s'est développée et implantée la nouvelle religion avant qu'elle ne se répande.

Aujourd'hui, en dépit de toutes les vicissitudes de l'histoire ancienne et contemporaine, les chrétiens, au Proche et au Moyen-Orient, ne sont pas les traces résiduelles d'un passé caduc, mais les parties prenantes d'un monde arabe à la construction duquel ils ont largement contribué.

C'est pour raconter leur histoire particulière comme une composante à part entière des pays auxquels ils appartiennent (Égypte, Syrie, Irak, Liban, Jordanie et Palestine) que l'Institut du monde arabe présente cette exposition.

L'exposition « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » est une plongée dans l'histoire des communautés chrétiennes du Proche et Moyen-Orient.

Si l'expression française « chrétiens d'Orient », apparue au XIXe siècle, définit des populations qui vivent dans un espace allant de la Turquie à l'Iran, le propos de l'exposition s'intéresse aux territoires actuels de la Syrie, du Liban, de l'Égypte, de la Palestine, de la Jordanie et de l'Irak.

Présenter les chrétiens d'Orient, c'est permettre d'appréhender leur histoire et leur diversité. C'est également faire comprendre le rôle majeur que ces communautés ont joué dans le développement politique, culturel, intellectuel et religieux de cette zone géographique. Cet espace, tour à tour romain, byzantin, musulman, ottoman, avant de connaître les mouvements nationalistes arabes, est aujourd'hui au centre des préoccupations.

Au-delà de la préservation du patrimoine matériel et immatériel, c'est la question de la diversité du monde arabe et de sa riche histoire qui est posée.

L'exposition « Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire » sera présentée au MuBA Eugène Leroy, musée des beaux-arts de Tourcoing, du 22 février au 12 juin 2018.

Vernissage de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
(détail) Hymne acathiste, Yûsuf al-Musawwir, Alep, entre 1650 et 1667 - Tempera sur bois - Collection Georges Antaki, Londres © G.Antaki / AxiaArt

Vernissage de l'exposition "Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire"
Evangéliaire de Rabbula, Syrie VIe siècle - Manuscrit enluminé sur papier, 292 folios © Biblioteca Medicea Laurenziana Plut. I, 56, f.1v

[19:30] Performance d'Alyona Ageeva "Magical Meetings"
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Auditorium - Cité internationale des arts

danse performance
Magical Meetings (PosleSlov physical theatre)

Artiste plurielle, Alyona Ageeva cherche sans cesse à développer de nouvelles approches artistiques. Elle présente des extraits de la production originale "On This Side of Time" du théâtre PosleSlov ainsi que ses dernières collaborations, qui entretiennent un dialogue avec de nombreuses disciplines. Celles-ci sont l'aboutissement de projets mutuels à long terme et d'improvisations uniques et éphémères.

Alyona Ageeva est accompagnée de Raphaëlle Jasmin, Jérôme Nowak, Françoise Jasmin, Anja Garg, Marina Schlagintweit et Aino Venna. Ces performances montrent la richesse offerte par la combinaison du mouvement, de la musique et des arts visuels.

Lauréate du programme d'artistes en résidence de l'Institut français à la Cité internationale des arts, Alyona Ageeva (Russie) est chorégraphe et danseuse. Explorant les pratiques artistiques telles que le Butoh, l'improvisation, la danse contemporaine, elle développe son propre langage basé sur le mouvement.

Programme détaillé :
Duo avec la danseuse française Françoise Jasmine ;
« Genius Loci. City Beyond Words », en collaboration avec les photographes français Gilles Molinier et Christophe Gibourg, et projet vidéo réalisé avec l'artiste Zhenja Mironov
improvisation de mouvement sur la musique d'Aino Vienne
performance avec la compositrice et pianiste Marina Schlagintweit et l'artiste Anja Gang - exploration des possibilités de l'art numérique et des projections en tant qu'éléments de performance
pièces de théâtre physique PosleSlov production originale "On This Side of Time"

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Performance d'Alyona Ageeva "Magical Meetings"



[20:00-21:00] Défilé Jacquemus
Location:
Musée national Picasso-Paris
Musée Picasso - Hôtel Salé
5, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 25 21
Fax : +33 (0)1 48 04 75 46
Internet Site : www.museepicassoparis.fr
Description:
Monday night, one day before the official Paris Fashion Week kickoff, Simon Porte Jacquemus celebrated his Spring/Summer 2018 collection. After the show, Simon invited his attendees to carry on the night at the Picasso Museum in partnership with Ciroc Vodka. A pretty nice way to begin this busy Week !

[20:00] Soirée Jean-Louis David
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
Soirée Jean-Louis David

[20:30] Avant-première du film "Coexister"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
en présence de Fabrice Eboué, Guillaume de Tonquedec, Amelle Chahbi, Mathilde Seigner, Audrey Lamy, Ramzy Bédia, Josiane Balasko, Lucien Jean-Baptiste, Sabrina Ouazani, Loup-Denis Elion, Julie Ferrier, Pauline Lefèvre, Gérald Dahan

Retrouvez toute l'équipe de "Coexister" au Grand Rex de Paris le lundi 25 septembre prochain à l'occasion de l'avant-première du nouveau film de Fabrice Eboué.

Qui aurait imaginé voir un film sur un prêtre, un imam et un rabbin qui chantent ? Fabrice Eboué l'a fait et vous propose de le découvrir sur grand écran à partir du 11 octobre prochain.

Mais pour les plus impatients, sachez que le Grand Rex de Paris accueille l'avant-première du film Coexister le lundi 25 septembre 2017 en présence de toute l'équipe du film!

L'occasion de chanter avec Ramzy, Fabrice Eboué, Guillaume De Tonquédec, Audrey Lamy, Jonathan Cohen, Mathilde Seigner et bien d'autres!

Synopsis :
Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d'un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu'il recrute sont loin d'être des saints...



Avant-première du film "Coexister"




[21:00-23:55] Jacquemus aftershow party
Location:
Musée national Picasso-Paris
Musée Picasso - Hôtel Salé
5, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 25 21
Fax : +33 (0)1 48 04 75 46
Internet Site : www.museepicassoparis.fr
Description:
Monday night, one day before the official Paris Fashion Week kickoff, Simon Porte Jacquemus celebrated his Spring/Summer 2018 collection. After the show, Simon invited his attendees to carry on the night at the Picasso Museum in partnership with Ciroc Vodka. A pretty nice way to begin this busy Week !






[23:00] After de l'avant-première du film "Coexister"
Location:
Buddha Bar
8-12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 53 05 90 00
Fax : +33 (0)1 53 05 90 09
Mail : buddhabar@buddhabar.com
Internet Site : www.buddha-bar.com
Description:
en présence de Fabrice Eboué, Guillaume de Tonquedec, Amelle Chahbi, Mathilde Seigner, Audrey Lamy, Ramzy Bédia, Josiane Balasko, Lucien Jean-Baptiste, Sabrina Ouazani, Loup-Denis Elion, Julie Ferrier, Pauline Lefèvre, Gérald Dahan

Retrouvez toute l'équipe de "Coexister" au Grand Rex de Paris le lundi 25 septembre prochain à l'occasion de l'avant-première du nouveau film de Fabrice Eboué.

Qui aurait imaginé voir un film sur un prêtre, un imam et un rabbin qui chantent ? Fabrice Eboué l'a fait et vous propose de le découvrir sur grand écran à partir du 11 octobre prochain.

Mais pour les plus impatients, sachez que le Grand Rex de Paris accueille l'avant-première du film Coexister le lundi 25 septembre 2017 en présence de toute l'équipe du film!

L'occasion de chanter avec Ramzy, Fabrice Eboué, Guillaume De Tonquédec, Audrey Lamy, Jonathan Cohen, Mathilde Seigner et bien d'autres!

Synopsis :
Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d'un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu'il recrute sont loin d'être des saints...



Avant-première du film "Coexister"

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés