Thursday, October 19, 2017
Public Access


Category:
Category: All

19
October 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

  Private Choice 2017
Description:
7 avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 8ème

du lundi 16 au dimanche 22 octobre
de midi à 19h30

Nadia Candet investit un appartement, proche de la Foire internationale d'art contemporain, pour exposer sa sélection d'artistes.

C'est un bel appartement, proche du Grand Palais où se tiendra, du 19 au 22 octobre, la 44e édition de la Foire internationale d'art contemporain : une adresse confidentielle que les initiés s'échangent sous le manteau. Comme une FIAC « off », en quelque sorte. L'exposition Private Choice ouvre ses portes au public le 16 octobre. Y seront proposées à la vente, pendant une semaine, des œuvres de Jeff Koons ou d'Orlan mais aussi des créations de jeunes artistes qui montent (Louis Granet, Séraphim et Colas du Nøne Futbol Club ou encore Boris Chouvellon). Ainsi que des meubles vintage siglés Steiner ou encore des lampes de Pierre Guariche.

Mi-happening, mi-brocante

Pour la 5e édition de cette manifestation, à mi-chemin entre happening et brocante, la collectionneuse et galeriste Nadia Candet a réuni plus de 80 artistes différents. Et a baptisé son accrochage « All We Need » (« Tout ce dont nous avons besoin »). Le matin de l'inauguration, plus de 200 personnes se pressaient dans ce cinq pièces luxueux aux murs couverts de peintures, sculptures et dessins, sélectionnés auprès d'une dizaine de galeristes partenaires.

« Nous grandissons chaque année un peu plus », sourit l'ancienne publicitaire, éditrice chez Flammarion de 2006 à 2008 de l'ouvrage Collections particulières et, par ailleurs, fondatrice en 2009 d'un groupe d'achat d'art contemporain : Cherries on the boat. « J'aime l'idée de faire découvrir dans un cadre chaleureux des œuvres et des artistes. Et je suis heureuse d'être parvenue à fidéliser aussi bien des collectionneurs très pointus, de jeunes amateurs d'art, des dirigeants de bureaux de styles et des architectes d'intérieur », confie-t-elle. « Depuis quelque temps, nous recevons même des musées qui viennent chez nous repérer de nouveaux créateurs », précise son adjointe, Constance Rémy.

Private Choice 2017
Private Choice 2017

Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Location:
Maison Chloé
28, rue de la Baume
5, avenue Percier
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 94 33 33
Internet Site : www.chloe.com/fr/labaume/index
Description:
du 4 juillet au 6 septembre 2017, puis du 18 octobre au 18 novembre
Horaires : 11h30 - 18h30
Visite gratuite sur réservation préalable sur www.chloe.com/bourdin

Chloé dévoile un nouvel espace culturel : la Maison Chloé. Situé à quelques pas de son siège parisien, cet immeuble haussmannien accueillera tout au long de l'année les expressions de différentes féminités, avec un programme d'expositions et d'événements mettant à l'honneur 65 ans de créations et d'histoires, de la fondatrice de la maison, Gaby Aghion, aux filles Chloé d'aujourd'hui. Ces expressions artistiques donneront vie à cette féminité unique célébrée par Chloé et refléteront la mission qui a toujours été celle de la maison : donner aux femmes la liberté d'oser être elles-mêmes.

« Chloé a toujours cru en une féminité naturelle. A la fois chic et désinvolte, une attitude qui place Chloé à l'intersection du savoir-faire de la couture parisienne et du savoir-être de la jeunesse - qui fait de Chloé une marque unique », précise Geoffroy de la Bourdonnaye, Président de Chloé.

A l'occasion de l'inauguration de la Maison Chloé, le 2 juillet 2017, Judith Clark, commissaire d'exposition et scénographe de renom, a créé un parcours singulier. Grâce à une circulation originale conduisant de l'entrée rue de La Baume aux showrooms, ou des salons VIP au patrimoine situé au cinquième étage ; mais aussi au gré d'une sélection riche d'objets, vêtements et photographies retraçant sept décennies de mode, les visiteurs pourront s'immerger dans l'univers de la fille Chloé.

Pour sa première exposition temporaire, la Maison Chloé met à l'honneur Guy Bourdin. Un lien particulier les unit. Le photographe français a en effet créé le plus grand nombre d'éditoriaux de mode mettant en lumière les créations Chloé. Par un jeu de mise en scène habile, Judith Clark oppose deux types de féminité, soulignant le contraste entre les images explosives et controversées de l'un des principaux photographes de mode et les vêtements au chic bohème représentés dans ces mêmes images. Avec ces photographies et ces pièces d'archives inédites, l'exposition offrira un nouveau regard sur l'œuvre de Guy Bourdin.

« J'adore l'idée que dans une salle les gens découvrent des pièces extraites des archives », dit Judith Clark, « puis que ces objets 'débordent' dans la salle à côté et conduisent le visiteur vers une galerie emplie de magnifiques tirages. La robe Chloé se faufile dans l'histoire mais aussi à travers le bâtiment, qui lui-même donne l'impression d'être habité par le regard unique de Guy Bourdin. »

L'exposition trouve son point de départ dans une salle baptisée « Chloé Girls - The Anthology A-Z », une installation permanente conçue à partir des créations iconiques de la maison. L'histoire commence en 1952, lorsque Gaby Aghion fonde une maison dédiée au prêt-à-porter de luxe et invente une attitude qui allie joie de vivre, audace, liberté et élégance.
Cette installation interactive pensée par Judith Clark, associe de manière ludique des objets de la fondatrice aux créations des directeurs artistiques qui ont œuvré chez Chloé : une photo de Gaby sautant au milieu des dunes du désert égyptien est placée non loin du fameux « maillot de bain ananas » signé Stella McCartney. Ailleurs, un motif peint sur les murs de la cuisine de Gaby vient trouver sa place près d'un croquis noir et blanc de Karl Lagerfeld.

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
01. Guy Bourdin, Paris Vogue 1975, Chloé Autumn-Winter 1975 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
02. Guy Bourdin, Paris Vogue 1973, Chloé Spring-Summer 1973 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1979 - Chloé collection printemps-été 1979 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1971, Chloé collection automne-hiver 1971 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1970, Chloé collection printemps-été 1970 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1956, Chloé collection printemps-été 1956 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

08:00  
09:00 [09:00-19:00] Vernissage presse de l'exposition "OSNI 1, le nuage parfumé" - Maison Cartier
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Parvis du Palais de Tokyo et du Musée d'art moderne, Paris

Vernissage de l'exposition "OSNI 1, le nuage parfumé" - Maison Cartier

20 - 23 octobre 2017

La Maison Cartier dévoile, à l'occasion de la FIAC, du 20 au 23 octobre 2017, son premier OSNI - Objet sentant non identifié.

Imaginé par Mathilde Laurent, parfumeur-créateur de la Maison Cartier depuis 2005, le concept d'Objet Sentant Non identifié - OSNI - met en scène l'olfaction au coeur du dispositif artistique et la confronte, de manière inédite, à d'autres langages et champs créatifs. Installé sur le bassin du Palais de Tokyo et du Musée d'art moderne à Paris, pendant la FIAC, Le Nuage Parfumé constitue le premier d'une série d'expériences originales conçues par la Maison Cartier en complicité avec des talents internationaux.

Avec ce premier événement olfactif immersif, la Maison Cartier établit un dialogue original avec le public. Celui-ci est invité à interagir avec le parfum comme medium à part entière et source d'inspiration d'expériences multi-sensorielles singulières. Le Nuage Parfumé - OSNI.1 - mêle olfaction, technologie et onirisme. Il se veut le prolongement de la démarche esthétique de Cartier Parfums et de son parfumeur Mathilde Laurent. Il reflète la passion et la créativité de la Maison Cartier, ainsi que son esprit d'ouverture et d'audace.

"...Ma seule ambition est de provoquer l'émoi." Mathilde Laurent

Baptisée Le Nuage Parfumé, cette installation artistique olfactive et immersive prend place sur le bassin du Palais de Tokyo . Elle inaugure une série d'expériences multi-sensorielles qui place l'art olfactif au cœur du dispositif en l'associant à d'autres langages artistiques et scientifiques.
Nouveau terrain d'expressions de la Maison Cartier, ce programme d'événements reflète son esprit tourné vers la création, l'innovation, la science et l'émotion. Avec OSNI 1, Cartier met en scène, de manière inédite, l'odeur comme médium de création, affirmant ainsi sa vision esthétique et expérimentale de l'olfaction.

Inspiré par L'Envol de Cartier, dernière fragrance composée par Mathilde Laurent, parfumeur de la Maison Cartier, l'installation propose l'expérience «sensationnelle » de traversée d'un Nuage parfumé. Ce voyage dans un espace immatériel, suspendu entre ciel et terre, se veut un agitateur de sens autant qu'un appel au rêve.

Reconstitué et stabilisé dans un cube de verre transparent grâce aux technologies bioclimatiques mises au point par Transsolar, le nuage reflète la magie de la science.

Expression de la beauté de l'artifice et des pouvoirs de la technologie, hymne à l'élévation des sens et de l'esprit, Le Nuage parfumé est une collaboration entre la Maison Cartier, son parfumeur Mathilde Laurent et Transsolar, agence basée à Munich qui réunit des ingénieurs, physiciens et architectes autour de concepts climatiques et énergétiques.

Transsolar a mis un point un système de contrôle de l'air en strates composant un nouvel espace architectural, aux limites de l'immatériel. Le Nuage parfumé associe, pour la première fois, cette innovation à la diffusion olfactive, pour une expérience multi-sensorielle unique.

Accès libre et gratuit sur réservation :
www.cartier.fr

Vernissage de l'exposition "OSNI 1, le nuage parfumé" - Maison Cartier

[09:30] Vernissage presse de Benjamin Millepied avec Barbara Kruger "Reflections Redux"
Location:
Studio des Acacias
Groupe Mazarine
30, rue des Acacias
75017 Paris
M° Argentine, Ternes
France
Phone : +33 (0)1 58 05 49 00
Mail : expo@mazarine.com
Internet Site : www.studiodesacacias.com
Description:
Du 20 octobre au 12 novembre 2017
Du lundi au samedi de 11h à 18h30
Entrée libre

À l'occasion de la FIAC 2017, le Studio des Acacias by Mazarine, lieu mythique dédié à la création interdisciplinaire, invite le danseur et chorégraphe français Benjamin Millepied et la célèbre artiste américaine Barbara Kruger. Paul-Emmanuel Reiffers, Fondateur du Studio des Acacias et Président de Mazarine Groupe, a souhaité proposer à son ami et ancien directeur de la danse à l'Opéra de Paris, de créer une expérience inédite mêlant projections holographiques, films et scénographie immersive. L'exposition, intitulée Reflections Redux, se tiendra du 20 octobre au 12 novembre 2017.

Né en 1977, Benjamin Millepied est un danseur et chorégraphe français. Danseur étoile du New York City Ballet, ancien directeur de la danse à l'Opéra de Paris, il est aujourd'hui à la tête de la compagnie L.A. Dance Project, un véritable laboratoire de la création chorégraphique moderne.

Artiste conceptuelle de renommée mondiale, Barbara Kruger détourne depuis plus de 30 ans les images publicitaires qu'elle agrandit et détourne en leur associant des slogans aux connotations souvent politiques. S'interrogeant sur la violence de la société de consommation (I shop therefore I am : J'achète donc je suis) et sur la place des femmes, le travail de Barbara Kruger apparaît au sein d'une scène new-yorkaise des années 80 politique et revendicatrice. Exposée dans les plus grands musées du monde, Barbara Kruger est aujourd'hui l'une des artistes les plus respectées et fait partie à ce titre du comité de direction du prestigieux Musée d'Art Contemporain de Los Angeles.

Cette exposition s'inscrit dans le Parcours Privé de la FIAC 2017.

Communication Mazarine Groupe / Studio des Acacias
IDENIUM
Enguerran Cottarel
Tél. : 01 56 21 19 93
enguerran@idenium.com

Relations avec la presse
Lorraine Hussenot
Tél. : 01 48 78 92 20
lohussenot@hotmail.com

Vernissage presse de Benjamin Millepied avec Barbara Kruger "Reflections Redux"



[11:00-17:00] Preview de la foire YIA Art Fair - Young International Art Fair
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : info@lecarreaudutemple.eu
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
Exposition du vendredi 20 au dimanche 22 octobre 2017

PREVIEW (sur invitation) :
Jeudi 19 octobre 2017 de 11h à 17h

VERNISSAGE (sur invitation) :
Jeudi 19 octobre 2017 de 18h à 22h

OUVERTURE PUBLIQUE :
20 octobre 2017 de 12h à 20h
21 octobre 2017 de 10h à 20h
22 octobre 2017 de 10h à 18h

Créé à Paris en 2010, le salon international d'art contemporain YIA - Young International Art Fair compte aujourd'hui 10 éditions organisées à Paris, Bruxelles, Maastricht et Bâle.

Installé depuis 2014 dans la halle d'exposition du Carreau du Temple à Paris, le YIA Art Fair compte chaque année une sélection de 65 galeries françaises et internationales d'excellence et accueille durant 4 jours un public de plus de 20 000 visiteurs (collectionneurs, professionnels de l'art et curieux).

Pour sa onzième édition, le YIA - Young International Art Fair se tient du jeudi 19 au dimanche 22 octobre 2017 au Carreau du Temple à l'occasion de la semaine de l'art contemporain à Paris, sur les dates de la FIAC.

Fondé sur le soutien, la diffusion et la promotion de la scène émergente, le YIA Art Fair couvre aujourd'hui les divers champs de l'histoire de l'art et permet un dialogue entre une jeune scène contemporaine issue des arts plastiques et des artistes historiques.

Ainsi 65 galeries et plus de 300 artistes seront mis en lumière durant 4 jours dans les 2 000 m2 de la nef principale du Carreau du Temple.

Le YIA Art Fair est honoré de s'associer à la banque HSBC pour cette nouvelle édition et présentera au cœur du salon la Rétrospective du prestigieux Prix HSBC pour la Photographie, regroupant les 44 artistes lauréats issus de ces 22 dernières années.




[12:00] Visite guidée de la FIAC organisée par Hiscox
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Rendez-vous jeudi 19 octobre à midi :

Margot Henry, équipe LEWIS pour Hiscox
margot.henry@teamlewis.com









[17:00-20:00] Porcelain Nude - Yasumichi Morita Art Works 2017
Location:
Galerie Corrazza 1787
11-12, galerie de Montpensier
Jardins de Palais-Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : galerie_corrazza_1787@tokyoiite.com
Description:
Opening reception / Vernissage : 19 octobre 2017 de 17h00 à 20h00

"En quête des plus belles courbes du monde"

Yasumichi Morita décrit sa série Porcelain Nude comme « la production de sculptures en trois dimensions sur le support bidimensionnel de la photographie ». Les nouvelles œuvres de la série zooment sur les détails de deux personnages féminins entrelacés de façon complexe, créant ainsi des courbes impossibles à réaliser avec une personne seule. Doucement, progressivement, les arcs de cercles s'entrecroisent en formant des angles aigus.
Nous pouvons voir dans ces interactions du mouvement, du contraste, et même entrevoir une vraie personnalité.

"Porcelain Nude - Yasumichi Marito Art Works 2017" a été créé cette année en partant d'un nouveau point de vue.

entrée gratuite
--------------------------------------------

Yasumichi Morita Designer
architecte d'intérieur et artiste / CEO de GLAMOROUS co.,ltd.

Né en 1967, à Osaka, au Japon. Directeur général de GLAMOROUS Co., Ltd.

Depuis la sortie de l'école, il acquiert sur le terrain toute l'expérience nécessaire pour le design d'intérieur, puis crée GLAMOROUS Co., Ltd. en 2000. Il réussit à développer sa renommée de designer, non seulement au niveau national mais aussi au-delà des frontières japonaises : Hong Kong, New York, Londres, Doha et d'autres grandes villes du monde entier.
Il étend ensuite ses activités à l'art. Sa première exposition en tant qu'artiste, « What's! Gold!? », a lieu à Ginza, à Tokyo en avril 2013, et reçoit de nombreux éloges.

Awards : SEGD Global Design Award, A' Design Award and Competition, Design For Asia Awards, the International Hotel and Property Awards, INTERNATIONAL PROPERTY AWARDS, THE LONDON LIFESTYLE AWARDS, the Andrew Martin Interior Designers of the Year Awards...

Son exposition individuelle de photos « Porcelaine Nude » est organisée tous les ans à Paris depuis 2015. Il a été nommé, la même année, Ambassadeur de l'Amitié pour la Destination France.

http://yasumichimorita.com

Porcelain Nude - Yasumichi Morita Art Works 2017

[17:00-21:00] Vernissage de Jimmy Delatour "Concrete Absolution"
Location:
Galerie Armel Soyer
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 55 49 72
Mail : contact@armelsoyer.com
Internet Site : www.armelsoyer.com
Description:
une nouvelle collection de pièces en béton par Jimmy Delatour

Du 20 octobre 2017 au 27 janvier 2018
Vernissage le jeudi 19 octobre 2017 17h-21h

Jimmy Delatour est un designer né à Paris, diplômé de l'ESAG Penninghen en 2008.
Il s'occupe à sa sortie d'école du studio d'une société d'édition d'objets, et lance en parallèle, Delatour Design Paris, un studio de création tourné vers le design produit, pack, design graphique et Direction Artistique, intervenant sur des projets variés pour des marques telles que Sonia Rykiel, Hédiard, Le Musée Rodin, L'Opéra de Paris, Orange, Peugeot...
Fin 2015 il se lance en complément dans un projet plus personnel, le design LAB qui se concentre sur le développement de pièces uniques et de petites séries avec pour principe premier l'expérimentation des formes et des matières.

Adolescent, la lecture du livre La Source Vive (The Fountain Head) d'Ayn Rand, éveille son intérêt pour l'architecture. Une histoire narrant la lutte d'un architecte dans le New-York des années 1920, pour imposer sa vision créative d'individu libre et se défaire des dogmes architecturaux existants, dont le personnage est librement inspiré de Frank Lloyd Wright. Jimmy Delatour cite aussi comme référence les architectes Louis Khan, Tadao Ando, ou encore Agustin Hernandez Navarro et son studio «Praxis» dont les volumes brutalistes dépassent l'entendement et dont l'intégration dans un espace de verdure naturel représente pour lui la meilleure manière de concevoir l'habitat en béton brut.


À propos de la collection

La première collection Concrete Absolution de Jimmy Delatour, comportant une méridienne, une table, une table basse et quatre
bougeoirs est un hommage à l'architecture, à l'homme et au modernisme.
Le béton a été l'outil d'une révolution qui a permis à l'homme de s'élever, de remodeler et réinventer son habitat, un outil synonyme de nouvelles libertés artistiques et de grandes aspirations.
S'il a permis d'écrire une nouvelle page dans l'histoire du XXème siècle, le béton se trouve pourtant souvent décrié. De part ces pièces de mobilier, véritable micro-architectures à l'aspect volontairement brut, comme des prolongations des structures qui nous entoure, Jimmy Delatour appelle à une réconciliation avec le béton, à le libérer des préjugés qui l'accompagnent.
Des formes au dessin très radical et aux lignes pures, projetant la matière au premier plan, une masse et des volumes assumés, rehaussés de cuivre ou associés au verre.
Une collection réalisée en béton haute performance, comme un écho, un rappel de la volonté de l'homme de se réinventer et de perdurer dans son environnement.

Vernissage de Jimmy Delatour "Concrete Absolution"
TABLE T1701-DLT
Table
Pied en béton, plateau en béton,
finition acier cuivré & verre
Edition limitée à 10+1P+1EA
l.130 x L. 280 x H. 83 cm
Plateau à 75 cm de haut

La force d'expression brutaliste de cette table s'affirme dans le pied en forme de compas et le jeu de matière, entre verre et béton. Les lignes de l'ensemble sont biseautées et le dessin, radical, relevé par des ponctuations subtiles en acier cuivré. Détails affûtés pour une pièce d'exception.

[17:00-21:00] Vernissage de Mu Pan "Treat Your Mother Right"
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
19/10 > 02/12/17

La Galerie LJ se réjouit d'accueillir la 2e exposition personnelle en ses murs de l'artiste chinois américain originaire de Taiwan, Mu Pan. «Treat Your Mother Right» est le récit en 6 grands tableaux épiques de sa version du Grand Méchant Loup. Après de passionnantes batailles entre chinois et japonais sur fond d'enjeux géopolitiques dans le style de l'ukiyo-e, Mu Pan s'attaque cette fois-ci aux Etats-Unis d'Amérique et leur rapport ambigu avec certains épisodes de leur Histoire. Dans ses peintures il entend rendre justice à ceux que cette Histoire a opprimés : peuple indien, esclaves, immigrés clandestins, ...

Vernissage de Mu Pan "Treat Your Mother Right"

Vernissage de Mu Pan "Treat Your Mother Right"

[17:30] Lancement de l'Edition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie
Location:
Bibliothèque Mazarine
23, quai de Conti
75270 Paris Cedex 06
M° Pont Neuf, Saint-Michel, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 44 41 44 06
Mail : contact@bibliotheque-mazarine.fr
Internet Site : www.bibliotheque-mazarine.fr
Description:
vernissage de l'exposition "Oser l'Encyclopédie, Un combat des Lumières" à 18h30
du 20 octobre 2017 au 19 janvier 2018

RSVP enccre@academie-sciences.fr










[18:00-23:00] Inauguration de la U Arena - Paris La Défense / concert des Rolling Stones
Location:
U Arena - Paris La Défense
anciennement Arena 92
99, Jardins de l'Arche
92000 Nanterre
M° La Défense - Grande Arche
France
Internet Site : www.uarena.com
Description:
C'est le nombre de places - soit 2 fois plus que The 02 Arena de Londres, du Staples Center de Los Angeles ou du Madison Square Garden de new York - du futur U Arena de la Défense (ex Arena 92) qui a pour ambition de devenir LA nouvelle référence mondiale des enceintes de sport/spectacle. Inauguré le 19 octobre, avec un très attendu concert des Rolling Stones, le site proposera la plus grande scène d'Europe dont les tribunes sont organisées en U afin de décupler les émotions du spectacle live et de profiter au mieux d'une acoustique exceptionnelle ainsi que d'un écran géant de 2 500m2.

Inauguration de la U Arena - Paris La Défense / concert des Rolling Stones

Concert des Rolling Stones - tournée "No Filter"

Comme à leur habitude les Rolling Stones donneront à leurs fans les grands classiques tels que 'Gimme Shelter', 'Paint It Black', 'Jumpin Jack Flash', 'Tumbling Dice' et 'Brown Sugar' mais ils les surprendront aussi en jouant des nouveaux titres et chaque soir des titres différents choisis dans l'arsenal de leurs chansons.
Pour STONES - NO FILTER les spectacles montreront une nouvelle création scénique unique et créative. Cette tournée est produite par Concerts West.

Keith Richards dit « Hey les gars, nous revoilà, on se voit bientôt !!! »

Mick Jagger dit «Je suis tellement excité de faire cette tournée Européenne à l'automne, et de jouer de nouveau dans des lieux si familiers et d'autres nouveaux dans lesquels nous n'avons jamais joué encore »

Concert des Rolling Stones - tournée "No Filter"

[18:00-22:00] Inauguration de la galerie Alexandre Guillemain
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Galerie Alexandre Guillemain
35 rue Guénégaud
75006 Paris
www.designartefact.com
https://www.instagram.com/alexandreguillemain

[18:00-21:00] Inauguration du NextDoor Neuilly-sur-Seine
Location:
Neuilly-sur-Seine
Neuilly-sur-Seine
92200 Neuilly-sur-Seine
M° Porte Maillot, Les Sablons, Pont de Neuilly
France
Internet Site : www.neuillysurseine.fr
Description:
Inauguration du NextDoor Neuilly-sur-Seine

[18:00-22:00] Nocturne des galeries parisiennes
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Les galeries parisiennes se fédèrent à l'occasion de la Nocturne des Galeries pour accueillir les visiteurs le jeudi 19 octobre de 18h à 22h. De nombreuses galeries y inaugureront leurs nouvelles expositions.

Retrouvez les galeries participantes:
http://www.fiac.com/fr/agenda/nocturne-des-galeries/#xstor=CS1-6769618

Retrouvez le plan des galeries:
https://www.google.fr/maps/d/u/0/viewer?mid=1qTkb4mP4sVGcDMfN1xXOp4u2Srw&hl=fr&ll=48.86378541669978%2C2.3434077156737203&z=14

Nocturne des galeries parisiennes

[18:00-21:00] Vernissage "EN AFFINITÉ(S) / AFFINITIES #4 Allan Kaprow, Arnaud Labelle-Rojoux"
Location:
Galerie Loevenbruck
6, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 53 10 85 68
Fax : +33 (0)1 53 10 89 72
Mail : contact@loevenbruck.com
Internet Site : www.loevenbruck.com
Description:
CYCLE D'EXPOSITIONS EN AFFINITÉ(S)
#4. Allan Kaprow / Arnaud Labelle-Rojoux

20.10.2017-25.11.2017
Vernissage / Opening 19.10.2017 (FIAC Gallery Night)

[18:00-21:00] Vernissage d'Arash Nazari "POP GOES ARISTOCRATIC"
Location:
Galerie Nicolas Flamel
216, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 87 83
Mobile : +33 (0)6 15 72 33 16
Mail : contact@galerienicolasflamel.fr
Internet Site : www.galerienicolasflamel.fr
Description:
Vernissage d'Arash Nazari "POP GOES ARISTOCRATIC"

[18:00-20:00] Vernissage d'Ilya Kabakov "New Paintings"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
19 octobre 2017 - 6 janvier 2018
Vernissage : Jeudi 19 Octobre 2017, 18-20h

Vernissage d'Ilya Kabakov "New Paintings"
Ilya Kabakov
Two Times Nr. 34, 2016
Huile sur toile. 241,5 x 216 cm
© Ilya Kabakov & Emilia Kabakov / Adagp, Paris, 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Chantal Marfaing
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
Portraits et oeuvres de...
... Shafic Abboud, Mogens Andersen, Huguette Arthur Bertrand, Albert Bitran, Colette Brunschwig,
Jacques Busse, Louis Cordesse, Olivier Debré, Bertrand Dorny, Jacques Doucet, Robert Fachard,
Roger-Edgar Gillet, François Jousselin, Bengt Lindström, André Marfaing, Philippe Marfaing,
Jean Messagier, Michel Potage, Yasse Tabuchi, Anne Walker, Zao Wou-Ki.
A chaque artiste photographié(e) avec André Marfaing correspondra une oeuvre ce cet(te) artiste.

VERNISSAGE Jeudi 19 octobre à partir de 19 heures
EXPOSITION du 20 octobre au 25 novembre 2017

Vernissage de Chantal Marfaing

[18:00-22:00] Vernissage de Chris Hood "Bacchanal blues"
Location:
Ceysson & Bénétière - Galerie Bernard Ceysson
anciennement Galerie B.C. Beaubourg
23, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 08 22
Mobile : +33 (0)6 08 07 02 79
Mail : galerie@ceysson.com
Internet Site : www.ceyssonbenetiere.com
Description:
Vernissage de Chris Hood "Bacchanal blues"

[18:00-21:00] Vernissage de Clément Cogitore "Uchronies"
Location:
Galerie Eva Hober
156, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 48 04 78 68
Fax : +33 (0)1 48 04 78 07
Mail : galerie@evahober.com
Internet Site : www.evahober.com
Description:
Vernissage le 19 octobre 2017
Exposition du 20 octobre au 19 novembre

[18:00-21:00] Vernissage de Cucca "N'ESSENCES"
Location:
Département de La Réunion - Antenne de Paris
Boutique Île de La Réunion
21, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 40 25 98 40
Fax : +33 (0)1 40 25 98 49
Mail : antenne.paris@cg974.fr
Internet Site : www.cg974.fr/index.php/Antenne-de-Paris-du-Departement-de-La-Reunion.html
Description:
Exposition du 19 octobre au 25 novembre 2017

Vernissage de Cucca "N'ESSENCES"

[18:00-21:00] Vernissage de Cécile Martinie et Christian Etié
Location:
Galerie Gavart
5, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 26 98
Mail : galeriegavart@gmail.com
Internet Site : www.galeriegavart.com
Description:
du 15 Octobre au 5 Novembre 2017

Vernissage de Cécile Martinie et Christian Etié

[18:00-21:00] Vernissage de Cécile Reims "D'un lointain passé"
Location:
Galerie Documents 15
15, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 46 34 38 61
Mail : info@galeriedocuments15.com
Internet Site : www.galeriedocuments15.com
Description:
Exposition du 20 octobre au 18 novembre 2017

à cette occasion sera présenté un choix d'œuvres de l'artiste

Vernissage de Cécile Reims "D'un lointain passé"
L'une des dix gravures composant le recueil "D'un lointain passé". Burin et pointe sèche sur Japon appliqué - 2017

[18:00-22:00] Vernissage de François Arnal "Bombardement"
Location:
Sobering gallery
87, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 66 82 04 43
Mail : contact@soberinggalerie.com
Internet Site : www.soberinggalerie.com
Description:
Galerie Sobering Paris is pleased to present a solo exhibition of Francois Arnal «Bombardement».

Francois Arnal, French artist born in 1924. It was Pierre Restany and the New Realists who gave a real push to Arnal to reach his creative peak in the end of 1960. Inspired by the idea of an Object in art, Francois Arnal starts the series that united his past and present experiences.
He calls them « Bombardement».

The production of this series has taken about 10 years from 1960 to 1970. Arnal has picked this name by the technique that he used in creation - dropping red and black aerosol paint «as a bomb » on the objects placed on the canvas.

As with Yves Klein or Niki de Saint Phalle and her shooting paintings, Arnal created a distance between himself and a canvas. Is not his arms but his action what created the pieces.
An empty canvas and a specific object becomes art through the action of a painter.
Art becomes an action.

Through the years works of Francois Arnal have been exhibited at the most prestigious places in world such as Guggenheim in New York, Centre Georges-Pompidou in Paris, Musée and l'Institute of Art in Chicago.

From 19 October to 2 November everyone will have a unique opportunity to see them in Galerie Sobering Paris.

Vernissage de François Arnal "Bombardement"

[18:00-21:00] Vernissage de Judith Baudinet "BLEU METAL"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

BLEU METAL, la Tour Eiffel mise à nue par ses ingénieurs

Du 20 octobre au 2 novembre
Vernissage le jeudi 19 octobre à 18h

Dans le cadre de la prochaine restauration de la Tour Eiffel, des tests de décapage ont eu lieu en 2015, mettant à nu le métal de la Tour pour la première fois depuis 120 ans. Judith Baudinet nous en offre une vision nouvelle et poétique.

[18:00-21:00] Vernissage de Jérôme G. Demuth "Hommage à Marcel Duchamp"
Location:
ADDA & TAXIE gallery
35, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Mail : adda@addagallery.com
Internet Site : www.addataxie.com
Description:
À l'occasion de la Foire Internationale d'Art Contemporain (FIAC),
l'artiste Jérôme G. Demuth présentera son
Hommage à Marcel Duchamp
en vitrine de la galerie ADDA&TAXIE.

Vernissage le jeudi 19 octobre à l'occasion du #Squatmatignon
et des Nocturnes des Galeries du 8ème, Paris
À voir du 19 au 28 Octobre 2017

QUELQUES MOTS SUR Jérôme G. DEMUTH

Photographe français, né en 1974 à Cannes. Vit et travaille à Ivry s/Seine.
Il arrive à Paris en 2000 et rencontre Antonio Gallego, Jean Faucheur et s'installe à "La Forge"

Il colle en 2002 les premières photographies grands formats dans les rues
et les panneaux publicitaires 4x3 de la ville de Paris.
Il est membre du mouvement Play Art.( http://www.playart.org/) et reconnu pour ses performances "Inside Riots", "Swing the city".


L'hommage en contexte
2017 fête les 100 ans
de l' "Urinoir" de Marcel Duchamp

André Breton disait de lui que c'était "l'homme le plus intelligent du siècle".
Né en 1887 (130 ans) l'oeuvre de Marcel Duchamp la plus célèbrement controversée (car renversée) "Fontaine" est signée "R.Mutt 1917" (il y a aujourd'hui tout juste 100 ans).
C'est un ready-made, c'est-à-dire un "objet tout fait".
C'est l'idée que Marcel Duchamp a eue de choisir un produit industriel au lieu de façonner lui-même. L'objet original est simplement signé d'un pseudonyme, d'un blaze: "R.Mutt 1917".

Un hommage à l'homme comme ne l'aurait pas souhaité Marcel.
Un hommage qui passe par mon histoire, et l'Histoire. Un siècle.

Jérôme G. Demuth


... Quelques mots sur la vitrine ...

Toutes les trois semaines, la vitrine de la galerie ADDA&TAXIE fait peau neuve.
La vitrine du 35 Avenue Matignon offre une visibilité aux artistes, personnalités ou encore marques qui souhaitent faire connaitre leur travail, en organisant des mini-expositions ainsi que des performances artistiques en vitrine.

Vernissage de Jérôme G. Demuth "Hommage à Marcel Duchamp"

[18:00-21:00] Vernissage de KIM Seok Ki "The Light oh the EAST"
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
Du 18 au 24 octobre 2017, la galerie Beauté du Matin Calme présente l'exposition "The Light of the EAST" de l'artiste sud coréen KIM Seok Ki. Son univers, à la fois lyrique et authentique, confronte l'homme à la nature et élève l'abstraction au rang de langage universel. Le vernissage aura lieu le 19 octobre, de 18h à 21h, place de Lugano, dans le Village Suisse, en présence de l'artiste. Une belle occasion pour échanger sur l'art du Soomukhwa, dont il est le principal représentant en France.

Vernissage de KIM Seok Ki "The Light oh the EAST"

[18:00-20:00] Vernissage de Kaz Oshiro "Steel Unforged"
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
galerie frank elbaz Paris invites you to the openings of :
Kaz Oshiro | Steel Unforged
and
Project room: Keris Salmon | We Have Made These Lands What They Are

On view from October 19, 2017 until December 23, 2017
Opening Reception: Thursday October 19, 6-8pm

#SteelUnforged
#KazOshiro

Vernissage de Kaz Oshiro "Steel Unforged"

[18:00-20:00] Vernissage de Keris Salmon "We Have Made These Lands What They Are"
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
galerie frank elbaz Paris invites you to the openings of :
Kaz Oshiro | Steel Unforged
and
Project room: Keris Salmon | We Have Made These Lands What They Are

On view from October 19, 2017 until December 23, 2017
Opening Reception: Thursday October 19, 6-8pm

#SteelUnforged
#KazOshiro

Vernissage de Kaz Oshiro "Steel Unforged"

[18:00-21:00] Vernissage de Krista Kim "Voyage de Lumières"
Location:
Galerie François Léage
178, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, George V
France
Phone : +33 (0)1 45 63 43 46
Fax : +33 (0)1 42 56 46 30
Mail : contact@francoisleage.com
Internet Site : www.francoisleage.com
Description:
Vernissage de Krista Kim "Voyage de Lumières"

[18:00-22:00] Vernissage de Louis Thomas "fleurs"
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
20 octobre - 16 novembre 2017

Louis Thomas présente à la galerie Antonine Catzéflis FLEURS, une série inédite d'une vingtaine de gouaches sur carton dont le sujet central est le nu féminin. Le nu n'a jamais été aussi habillé.

Vernissage de Louis Thomas "fleurs"
Vernissage de Louis Thomas "fleurs"

[18:00-21:30] Vernissage de Lucie Gay "Collages et encres sur le thème de Paris"
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Lucie Gay
Collages et encres
sur le thème de Paris

du 16 octobre au 4 novembre 2017

Vernissage de Lucie Gay "Collages et encres sur le thème de Paris"

[18:00-20:00] Vernissage de Paco Funada [Miru / Regarder]
Location:
SWAY Gallery Paris
18-20, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 33 67 13
Mail : parisinfo@sway-gallery.com
Internet Site : www.sway-gallery.com
Description:
VERNISSAGE le 19 octobre de 18h à 20h

SWAY GALLERY est heureuse de présenter 'MIRU/REGARDER', une exposition personnelle de l'artiste pluridisciplinaire japonais PACO FUNADA.

PACO FUNADA se définit comme un 'regardeur' contemplatif de sa réalité liant ses moments de vie à celle de sa mémoire. Né en 1950 dans le département de Hokkaido, il commence ses études à l'école des beaux arts de Tokyo. Dans les années 70, il déménage à Londres puis à Paris pour travailler successivement dans plusieurs maisons de couture et de prêt-à-porter où il collabore en tant que styliste/modéliste. Dans les années 80, il crée sa marque de prêt-à-porter 'PACO FUNADA' et 'P.'.

Depuis 2013, il s'investit et s'exprime pleinement à travers ses dessins, travaillant le 'SUMIE' où il met en abîme le contraste entre l'ombre et la lumière avec sa subjectivité et l'objectivité de son quotidien. Le thème de l'exposition est 'MIRU', en japonais 'regarder' et ses multiples définitions dont la relation fragile entre voir regarder.

Vernissage de Paco Funada [Miru / Regarder]

[18:00-21:00] Vernissage de Przemek Pyszczek
Location:
Galerie Derouillon
38, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République, Arts et Métiers, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 13 67 33 71
Mail : benjamin@galeriederouillon.com
Internet Site : www.galeriederouillon.com
Description:
Vernissage de Przemek Pyszczek

[18:00-22:00] Vernissage de Raphaël Kettani
Location:
Galerie de la Clé
23, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Mail : info@galeriedelacle.com
Internet Site : www.galeriedelacle.com
Description:
La Galerie De La Clé présente le travail de l'artiste plasticien Belge, Raphaël Kettani, au cours d'une exposition qui se tiendra du 19 Octobre au 4 Novembre.

Son univers onirique vous transportera dans un monde parallèle évoluant entre rêve et mythologie.

Nous vous invitons à découvrir son oeuvre et à le rencontrer à l'occasion du vernissage, Jeudi 19 Octobre à partir de 18 heures. Raphaël signera également des tee-shirts édités en série limitée pour l'exposition.

Vernissage de Raphaël Kettani

[18:00-21:00] Vernissage de Seulgi Lee "Damasese"
Location:
Jousse Entreprise - Art Contemporain
6, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 53 82 10 18
Fax : +33 (0)1 53 82 13 63
Mail : art@jousse-entreprise.com
Internet Site : www.jousse-entreprise.com
Description:
20 octobre - 25 novembre 2017

Il y a maintenant plus de trois ans, Seulgi Lee a entrepris la réalisation de "nubi" ou peut-être "néo-nubi" devrions-nous dire tant ils paraissent nouveaux. Flamboyantes, noires sur blanches ou polychromatiques (et ceci quelquefois du recto jusqu'au verso), ces couvertures traditionnelles coréennes sont à présent détournées de leurs motifs d'origine - sans pour autant se démunir de leurs usages - pour devenir une suite (picturale) de retranscriptions de proverbes à la limite de la figuration. Ainsi, vous reconnaitrez peut-être à travers l'enchevêtrement des lignes doublé de la lecture des titres, une croyance, un rite protecteur (ou pas). Aujourd'hui appelées d'une simple lettre suivie de l'adage devenu poème, d'abord traduit puis vectorisé par le tissage, ce nouvel abécédaire laisse élégamment apparaître "U : Comme un fantôme qui chante en poussant des cris aigus. = Un événement incroyable" ou encore "U : Même la sandale en paille trouve sa paire = Une âme sœur existe pour chacun".
La lettre et par là-même le langage dans son apparat le plus primitif est bien le personnage principal de cette première exposition personnelle à la galerie Jousse Entreprise. Appelée DAMASESE, elle convoque (via ce mot inventé), des signes animés et leurs contraires, notamment l'ixcatèque, une langue pré-hispanique (sans écriture) parlée par moins de dix personnes, issue d'une province de l'Oaxaca que l'artiste a découvert par hasard lors d'un séjour récent au Mexique où elle se rendait pour un projet de dialogue entre vannerie artisanale et culture orale. Intriguée par cet immatériel héritage, Seulgi Lee échange d'abord avec une communauté de vannières, puis la linguiste Evangelia Adamou, spécialiste de ce lexique oto-mangue. De ces rencontres, naissent des constellations hybrides tant verticales qu'horizontales de "tenates" tressées en feuilles de palmier et dont la typologie semble parfois s'apparenter à certaines fleurs exotiques.
Mais, que se passe-t-il lorsqu'en suivant le lapin de la pleine lune, on tombe sur une langue presque morte ?

Vernissage de Seulgi Lee "Damasese"
Seulgi Lee, U : En pleine mer, une tortue aveugle tombe sur une planche trouée pour y glisser la tête afin de respirer. = Un fait rarissime.
Soie coréenne en Nubi - 195 × 155 × 1 cm - œuvre unique + 1 ea
Courtesy de l'artiste et galerie Jousse Entreprise, Paris

Vernissage de Seulgi Lee "Damasese"
Seulgi Lee, U : La parole aux lèvres salivées. = Mensonge., 2017
Soie coréenne en Nubi - 195 × 155 × 1 cm
Courtesy de l'artiste et de la galerie Jousse Entreprise

[18:00-21:00] Vernissage de Tahar Ben Jelloun "Abouab (Les Portes)"
Location:
Galerie Patrice Trigano
4 bis, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 15 01
Fax : +33 (0)1 46 34 64 02
Mail : contact@galerietrigano.com
Internet Site : www.galeriepatricetrigano.com/fr
Description:
Exposition du 19 octobre au 25 novembre 2017

Sous le titre "Abouab" qui signifie en arabe "les Portes", Tahar Ben Jelloun nous donne à voir un ensemble d'œuvres issues de ses origines profondes. Les portes jouent dans la culture arabo-musulmane un grand rôle puisque elles sont à la fois lieu de passage, protection des secrets et ouverture sur le monde. La porte a une valeur sacrée et initiatique qui est très présente dans l'œuvre littéraire de Tahar Ben Jelloun et l'exposition de ses peintures en offre une dimension renouvelée.
Tahar Ben Jelloun a dessiné avant même de se consacrer à l'écriture, toutefois sa venue à la peinture ne s'est opérée que dans les dix dernières années.

L'exposition Abouab de Tahar Ben Jelloun accompagne l'exposition que lui consacrera L'Institut du Monde Arabe à partir du 9 octobre prochain.


Tahar Ben Jelloun est un écrivain, poète et peintre marocain né le 1er décembre 1944 à Fès.

Après avoir fréquenté une école primaire bilingue franco marocaine il étudie au lycée français de Tanger jusqu'à l'âge de dix-huit ans, puis fait des études de philosophie à l'université Mohammed V de Rabat, où il écrit ses premiers poèmes recueillis dans "Hommes sous linceul de silence" (1971). Il enseigne ensuite la philosophie au Maroc. Mais, en 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie, il doit partir pour la France, n'étant pas formé pour la pédagogie en arabe. Il s'installe à Paris pour poursuivre ses études de psychologie.
À partir de 1972 il écrit de nombreux articles pour le quotidien Le Monde.
En 1973 "Harouda", son premier roman est publié par Maurice Nadeau chez Denoël (Lettres Nouvelles).
En 1975 il obtient un doctorat de psychiatrie sociale. Son écriture profitera d'ailleurs de son expérience de psychothérapeute ("La Réclusion solitaire", 1976). En 1985, il publie le roman "L'Enfant de Sable" qui le rend célèbre.
Il obtient le prix Goncourt en 1987 pour "La Nuit Sacrée", une suite à "L'Enfant de sable". Il écrit plusieurs ouvrages pédagogiques (tel que "Le Racisme expliqué à ma fille", 1998, ou "l'Islam expliqué aux enfants", 2002), et il est régulièrement sollicité pour des interventions dans des écoles et universités marocaines, françaises et européennes.
En 2008, il est élu membre de l'Académie Goncourt.
Tahar Ben Jelloun est l'écrivain francophone le plus traduit au monde, certains de ses livres ont été traduits dans 45 langues dont l'esperanto et le braille.

Vernissage de Tahar Ben Jelloun "Abouab (Les Portes)"
Abouab, 2017, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

Vernissage de Tahar Ben Jelloun "Abouab (Les Portes)"
Abouab, 2017, acrylique sur toile, 150 x 150 cm

Vernissage de Tahar Ben Jelloun "Abouab (Les Portes)"
Abouab, 2017, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Theo Lopez "Brainstorming"
Location:
Artistik Rezo Gallery
14, rue Alexandre Dumas
75011 Paris
M° Rue des Boulets
France
Phone : +33 (0)1 77 12 54 55
Mail : contact@galerieartistikrezo.com
Internet Site : www.galerieartistikrezo.com
Description:
Exposition du 20 octobre au 24 novembre 2017
Du lundi au samedi de 11h à 19h
Vernissage le jeudi 19 octobre de 18h à 21h

En levant le voile sur sa recherche autour de la peinture abstraite, l'artiste nous plonge au coeur de son univers graphique et mental. L'exposition Brainstorming est une immersion dans le processus de création.
"Dans le cadre de sa troisième exposition personnelle à Paris, Théo Lopez dévoile une recherche issue d'un sujet pictural qui l'anime depuis trois ans: la peinture abstraite. Cette exploration graphique et mentale de l'abstraction s'est petit à petit accompagnée d'une volonté d'accorder autant d'importance à la toile exposée qu'à son processus de création. Ainsi, l'oeuvre ne se limite pas uniquement à la toile que vous avez sous les yeux, mais s'étend à travers toutes les étapes de création dont elle est le fruit.

Pour rendre compte de cette recherche personnelle, l'artiste lève le rideau sur l'au-delà de la toile, au delà de son cadre. La mise en scène de l'atelier permet de plonger le spectateur dans l'espace d'où tout s'anime. Des toiles très différentes émergent d'un fond commun. Les outils utilisés, témoins matériels du processus de recherche, sont empreints de cette création. Ainsi, l'artiste nous propose une immersion dans un univers où l'expérimentation est assumée. Voilà l'une des principales motivation de Théo Lopez mise en lumière dans une exposition qui porte bien son nom: BRAINSTORMING. "

Vernissage de Theo Lopez "Brainstorming"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Chambres à part 13 - Parfums de Femmes"
Location:
Grand Musée du Parfum
73, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 65 25 44
Internet Site : www.grandmuseeduparfum.fr
Description:
Les artistes Charlotte Cornaton, Olivier Masmonteil et Ori Gersht seront présents à cet événement.

Vernissage de l'exposition "Chambres à part 13 - Parfums de Femmes"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Gérard Thalmann"
Location:
Galerie Pascal Gabert
11 bis, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 09 44
Fax : +33 (0)1 44 54 09 45
Mail : galerie.gabert@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriepascalgabert.com
Description:
Faisant suite à la grande exposition "Gérard Thalmann. Traversées" qui s'est tenue cet été à la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer, la Galerie Pascal Gabert vous invite à découvrir un ensemble de peintures de Gérard Thalmann, datant des années 1982-2010.

Exposition du 19 octobre 2017 au 6 janvier 2018
Vernissage jeudi 19 octobre à partir de 18h

https://www.gerardthalmann.com

Vernissage de l'exposition "Gérard Thalmann"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "HABITARE, BIENTÔT L'EXPO"
Location:
Weber Métaux
Garage Turenne
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 46 72 34 00
Fax : +33 (0)1 45 15 23 76
Mail : info@weber-metaux.com
Internet Site : www.weber-france.com
Description:
par Ingrid Taillandier, ITAR architecture www.itar.fr

Vernissage de l'exposition "HABITARE, BIENTÔT L'EXPO"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Irving Penn - The Flavour of France"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
19 octobre 2017 - 6 janvier 2018
Vernissage : Jeudi 19 October 2017, 18-20h

La Galerie Thaddaeus Ropac a l'honneur d'annoncer The Flavour of France, sa première exposition consacrée au photographe américain Irving Penn (1917-2009) du 19 octobre 2017 au 6 janvier 2018 à Paris. Intitulée d'après un essai photographique publié par Irving Penn en 1960, dans lequel celui-ci célèbre ce qu'André Gide appelait « l'horreur de l'à-peu-près » indissociable du charme français, l'exposition se concentre sur trois séries majeures de l'artiste : les Nus, les Petits Métiers et les Portraits d'artistes. Réalisées entre 1947 et 1950, chacune explore à sa façon la relation étroite qu'Irving Penn a entretenu avec la France au cours sa vie, tant par ses visites fréquentes que par leur souvenir idéalisé. L'exposition coïncide avec la célébration du centenaire de l'artiste et la rétrospective organisée à cette occasion par les Galeries Nationales du Grand Palais du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018, à l'initiative du Metropolitan Museum of Art de New York.

Depuis septembre 2017, la Galerie Thaddaeus Ropac représente la Irving Penn Foundation in France en collaboration avec Pace/MacGill Gallery, New York.

Portraits, Paris-New York, 1947-50

Irving Penn a acquis une renommée internationale grâce à la composition élégante et à la profondeur psychologique de ses portraits. Réalisées à la demande d'Alexander Liberman, directeur artistique de Vogue et mentor de Penn, les œuvres frappent par leur simplicité graphique et leur impact visuel, des qualités essentielles à l'impression sur papier glacé. Les portraits de Penn sont le résultat de séances exigeantes, au cours desquelles le photographe essaie de « trouver des moyens de fendre la carapace de ses modèles et les incite à baisser leur garde », comme le commente Maria Morris Hambourg, commissaire de l'exposition du centenaire au Metropolitan Museum de New York.

Afin de mieux révéler la personnalité de ses modèles et d'éviter une lecture trop narrative de leur pose, Penn accompagne cette méthode pseudo-psychanalytique de l'utilisation d'un arrière-plan dépouillé.

Le manque de contexte perturbe la notion d'échelle et met l'accent sur ce que révèle le langage corporel du modèle, mais également sur ce qu'il cache, qu'il s'agisse de la présence caverneuse du Père Couturier ou de la mystérieuse silhouette de Marlene Dietrich.

En 1947 Irving Penn commença à photographier des portraits dans un angle étroit formé à partir de deux panneaux. Selon ses propres mots : « il en résulta une série de photographies très intéressantes. Contre toute attente, la sensation de confinement semblait les mettre à l'aise, les apaiser. Les murs devenaient des surfaces sur lesquelles s'appuyer ou se redresser. » Certains, comme Marcel Duchamp, tournaient le dispositif à leur avantage, d'autres s'en tenaient aux instructions.

Penn développa ce style anti-narratif jusqu'à la fin de sa vie, toujours à la recherche d'un style pondéré et résolu habituellement dédié à la peinture.

Vernissage de l'exposition "Irving Penn - The Flavour of France"
Marcel Duchamp, New York, 1948

Nus, New York, 1950

En parallèle de son travail pour Vogue dans les années 1940, Penn initie le projet personnel de photographier le corps féminin d'une manière inédite. Cela allait devenir, selon ses propres mots, l'expérience artistique majeure de sa vie. Dégagé des exigences commerciales, il commence une série de nus dans son studio privé situé au 480 Lexington Avenue. Des heures durant, Penn scrute les moindres changements de pose à travers la fenêtre de son Rolleiflex.

Penn commence par photographier des modèles minces dans des poses contorsionnées, puis, s'écartant des canons de la mode, il se met à photographier les femmes aux formes rondes que l'on retrouve dans la plupart des tirages originaux.

Comme l'affirme Maria Morris Hambourg : « La charge érotique de ces clichés est très élevée, mais, comme lors des séances elle-mêmes, celle-ci est contenue dans une distance esthétique. Son musée imaginaire était plutôt rempli des contours et surfaces veloutés des nus d'Arp, de Brancusi, de Maillol, de Moore, de Picasso et de Matisse qui fleurissaient dans les magazines artistiques européens des années 1930. »

La qualité sculpturale du travail de Penn, où le corps apparaît souvent tronqué, déformé et presque abstrait, est renforcée par l'attention portée à la tactilité de l'image elle-même. Pour le tirage de ses Nus, Penn utilise un procédé expérimental afin de créer ces images éthérées où les détails s'estompent et les courbes s'aplanissent en des plans abstraits d'ombre et de lumière.

Aujourd'hui considérée comme un aspect essentiel de son travail artistique, cette série est demeurée en grande partie inédite avant de faire pour la première fois l'objet d'une exposition à la Malborough Gallery de New York en 1980.

Vernissage de l'exposition "Irving Penn - The Flavour of France"
Nude No. 62, New York, 1949-1950 ca.

Petits Métiers, Paris, 1950

À la fin du mois de juillet 1950, Irving Penn revient à Paris photographier les collections de haute-couture pour Vogue avec l'idée de débuter une nouvelle série autour des petits métiers. Influencé autant par les portraits réalisés par Eugène Atget au début du siècle que par l'œuvre engagée de Walker Evans, il développe sa propre vision. Choisissant d'isoler le sujet dans un studio loué par Vogue rue de Vaugirard, il s'éloigne du décor vernaculaire de la rue.

En 1991, il se remémorerait : « un flot constant de travailleurs, de vendeurs de rue, de marginaux grimpaient les six étages jusqu'au studio où ils prenaient la pose entre une séance de mode et un portrait d'une célébrité. »

Les travailleurs posent devant l'objectif avec leurs outils dans l'espace neutre du studio qui procure un semblant d'éternité à leur portrait. Dans Moments Preserved (1960), Penn confie « comme tous ceux qui se sont intéressés à l'aspect des travailleurs, j'étais motivé par le fait que ce qui distingue un individu et la fierté qu'il tire de son activité semblaient en déclin. » Il poursuivit ensuite cette série à Londres et à New York jusqu'à établir progressivement une sorte de typologie. Celle-ci finit par constituer son corpus le plus important.

Devenue l'un des jalons majeurs de la photographie moderne, cette série peut être considérée comme un manifeste de la méthode photographique de Penn. Comme il l'a lui-même affirmé au cours d'un séminaire organisé par Edward Steichen au MoMA en 1950 : « Le photographe moderne apporte la même attention et le même soin à son sujet, qu'il s'agisse d'une reine, d'une chaise, d'un mannequin, d'un soldat, d'un cheval. Il trouve toujours quelque chose de lui dans son sujet, et inversement. »

Vernissage de l'exposition "Irving Penn - The Flavour of France"
Les bouchers

A propos d'Irving Penn

Né en 1917 à Plainflied dans le New Jersey dans une famille russe d'origine juive, Irving Penn étudie à la Philadelphia Museum School of Industrials Arts de 1934 à 1938 où il suit l'enseignement d'Alexey Brodovitch dans son Design Laboratory.

Le travail de Penn a d'abord été publié dans les pages de Vogue, ce qui lui a permis d'être reproduit et largement diffuse. En 1943, le nouveau directeur artistique de Vogue, Alexander Liberman, engage Penn pour préparer la maquette du magazine et suggérer des idées pour les couvertures. Liberman, également un russe immigré, se penche sur les planches contact réalisées par Penn au cours de ses derniers voyages, et reconnaît là "un esprit, un regard qui savait ce qu'il voulait voir".

Après la seconde Guerre Mondiale, alors que Penn se forge une réputation pour ses natures mortes et ses portraits au style saisissant, Liberman l'envoie autour du monde pour effectuer des séries de mode et des portraits. Ces expériences formatrices confirment la préférence de Penn pour la photographie dans l'environnement contrôlé du studio où il écarte tout ce qui n'est pas essentiel à ses compositions et peut se concentrer uniquement sur son modèle. De 1964 et 1971 Penn voyage de plus en plus pour le compte de Vogue, au Japon, en Crète, en Espagne, au Dahomey, au Népal, au Cameroun, en Nouvelle Guinée et au Maroc. Penn est de plus en plus libre de porter son intention sur ce qui l'intéresse vraiment: réaliser des portraits de gens en lumière naturelle.

Au début des années 1970, Penn quitte son studio de Manhattan pour s'immerger dans le laboratoire qu'il a construit dans la ferme familiale de Long Island afin de réaliser des tirages platine. Cette expérience le conduit à concevoir trois de ses séries les plus emblématiques: Cigarettes, 1972 (présentée au MoMA en 1975), Street Material (1975-76, exposée au Metropolitan en 1977), Archeology (1979-80, montrée à la Malborough Gallery en 1982). Tout comme sa série précédente des Nus, ces travaux tranchent radicalement avec les usages prédominants de la photographie.

En 1984, une rétrospective organisée par John Starkowski lui est consacrée au Museum of Modern Art, celle ci est reprise dans le monde entier jusqu'en 1989. Après sa rétrospective, Penn se remet à peindre et à dessiner tout en incluant le tirage platine dans sa pratique.

Les dernières décennies de sa vie témoignent d'une créativité sans précédent. Déterminé à décider de l'œuvre qu'il laisserait derrière lui, il entreprend de structurer et de sélectionner ses archives avec soin. En 2009, Penn décède à New York à l'âge de 92 ans, après avoir établi de son vivant la Irving Penn Foundation.

Irving Penn est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands photographes du XXe siècle, tant pour l'impact de ses images que pour sa maîtrise du tirage photographique. A l'époque où la photographie était d'abord conçue comme un moyen de communication, il considéra le médium avec un œil d'artiste et repoussa les limites de son potentiel créatif tant dans son travail personnel que professionnel.

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Le Féminin Demeure"
Location:
Galerie Jeanne Bucher Jaeger - Espace St Germain
53, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 72 60 42
Fax : +33 (0)1 42 72 60 49
Mail : info@jeannebucherjaeger.com
Internet Site : www.galeriejaegerbucher.com
Description:
19 octobre - 2 décembre 2017
Vernissage jeudi 19 octobre, 18h-22h, Nocturne des galeries - FIAC

Le Féminin Demeure

Artistes : Magdalena Abakanowicz, Zarina Hashmi, Vera Pagava, Louise Nevelson, Fabienne Verdier, Maria Helena Vieira da Silva, Claude de Soria, Yamamoto Wakako, Antonella Zazzera

Je sens que mes œuvres sont spécifiquement féminines. Il y a dans la mentalité féminine quelque chose qui peut s'élever jusqu'au ciel. L'esprit féminin est positif et pas de la même façon que celui de l'homme (...)
Mon travail est délicat ; il parait puissant mais il est délicat. La véritable force est délicate. Toute ma vie y est incluse, et ma vie tout entière est féminine, et ma création procède d'un point de vue entièrement différent (de celle des hommes). Mon œuvre est une création de l'esprit féminin, cela ne fait pas de doute. Je ne suis pas très modeste. J'ai toujours prétendu bâtir un empire...
Peu de femmes ont le courage de se consacrer à l'art. En un sens, c'est un sacrifice, mais c'est un choix.

Louise Nevelson


La femme et la création féminine sont au cœur de l'histoire de la galerie depuis son origine. En 1933, Jeanne Bucher expose pour la première fois Maria Helena Vieira da Silva à laquelle la galerie consacrera une quinzaine d'expositions monographiques et l'inclura dans d'innombrables expositions de groupe. En 1978, Jean-François Jaeger présente L'Espace en Demeure, exposition proposant une confrontation des œuvres de Maria-Helena Vieira da Silva, Louise Nevelson et Magdalena Abakanowicz. Cette thématique, traitée à l'époque de manière précurseur, montrait la création de trois femmes artistes s'exprimant dans l'espace intériorisé de leur médium.

Quarante ans après, Le Féminin Demeure prolonge cette thématique avec ces mêmes artistes et de nouvelles artistes femmes soutenues au fil du temps par la galerie, comme Vera Pagava, Yamamoto Wakako, Fabienne Verdier, Zarina Hashmi et Antonella Zazzera.
Selon les contextes culturels et les générations de ces artistes, la question de la Demeure est créée pour chacune de ces artistes de diverses manières : que ce soit à travers l'espace à la fois mnémonique et futuristique tissé en réseaux de Maria Helena Vieira da Silva, celui d'une mise en transe de l'espace par les géométries de Louise Nevelson, celui des contours vibratoires de Vera Pagava, celui de la sculpture en ciment de Claude de Soria, celui d'une pleine nature japonisante de Yamamoto Wakako, ou encore l'espace saisi en un Unique trait d'Abstraction réelle de Fabienne Verdier, celui des cartes, voyages et sensations de Zarina Hashmi, celui d'une trame d'harmoniques cuivrées d'Antonella Zazzera, ... Chacune de ces artistes femmes interprète à sa manière une sorte de Demeure à Demeure ou de Demeure intérieure, convoquant à la fois la mémoire d'instants vécus ou profondément ressentis de la Demeure-Corps ou de la Demeure-Maison afin de préserver des sites ou des moments voués à la destruction ou à l'oubli ou de convoquer les questions de nomadisme ou d'exil jusqu'à l'universalité affirmée de la Demeure universelle convoquant les questions actuelles de mémoire-corps, de nature énergétique, d'universalité de soi offrant de nouvelles approches d'inspiration et de questionnement perçues par la sensibilité poétique de l'approche féminine.

Cette exposition, si elle est différente par son approche, entre néanmoins en écho avec l'exposition collective d'artistes femmes organisée à la Monnaie de Paris à partir du 20 octobre 2017 qui s'inspire de l'essai de Virginia Woolf, «Une chambre à soi», évoquant la place qu'occupent les femmes dans le roman et dans l'art en général.

En 2009/2010, l'exposition Elles@centrepompidou, consacrée aux artistes femmes, réunit une sélection de 350 œuvres de 150 artistes, du début du 20e siècle à nos jours. Des œuvres de Maria Helena Vieira da Silva, Louise Nevelson, Magdalena Abakanowicz, ainsi que Fabienne Verdier et Claude de Soria exposées ici, y sont alors présentées.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Mythologies contemporaines"
Location:
Galerie Beautiful Sea
Galerie BS
2, rue Thorel
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 15 11 69 97
Mail : wdecaux@beautiful-sea.com
Internet Site : www.galeriebs.com
Description:
La galerie BS présente Mythologies contemporaines une exposition de groupe organisée autour des oeuvres de Matthieu Crimersmois, Nicolas Delay et Lucien Murat. Pour cette occasion, la galerie est heureuse de présenter également 3 lithographies de la série "Macropope" de Pierre La Police.
Afin d'appréhender la thématique de cette exposition voici un extrait de "Introduction à la mythologie contemporaine" de Philippe Moingeon : "Nombreux sont ceux qui affirment que le discours mythologique est contraire avec la pensée occidentale fondée sur la raison. Or aucune civilisation ne peut subsister sans mythe et notre société moderne en produit constamment sans que nous n'en ayons vraiment conscience. Les mythes ont de tout temps inspiré nos sociétés."
Dans cette exposition, les artistes tels des mythologues réécrivent leur propre mythe contemporain composé de figures humaines, monstres, divinités... Ces mythologies contemporaines prennent la forme de tapisseries, de lithographies, de dessins réalisés à partir de platines ou encore de sculptures monochromes composées de déchets informatiques. Chaque artiste nous offre sa vision du monde d'une dystopie où la technologie a eu raison de l'homme, en passant par des compositions mettant en scène l'absurdité des angoisses de notre société. Dans l'espace de la galerie une grande quantité de thématiques s'entrechoquent : l'imaginaire collectif actuel, les effets de la culture de masse, les stéréotypes, le rapport aux medias, l'imagerie médiatique et publicitaire, le technologie élevé au rang de divinité, la monstruosité, la normalité...

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Réalités Invisibles"
Location:
Station
Smart Urban Space
13-15, rue du Pont-aux-Choux
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 52 06 79 01
Internet Site : www.station.paris
Description:
Keita Mori - Katrin Bremermann - Stéphane Guénier - Aï Kitahara

Commissaire d'exposition : Sabrina Bakis

Vernissage le jeudi 19 octobre, de 18h à 22h
Exposition du 19 au 24 octobre 2017 - 11h/19h

Vernissage de l'exposition "Réalités Invisibles"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "What's Up Doc?"
Location:
New Galerie
2, rue Borda
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 74 50 75
Mail : info@newgalerie.com
Internet Site : www.newgalerie.com
Description:
Group exhibition curated by Pierre-Alexandre Mateos and Charles Teyssou

Vernissage de l'exposition "What's Up Doc?"

[18:00-20:30] Vernissage de l'exposition "Yoshie Araki - Recent prints"
Location:
The American University of Paris - site Combes
AUP Fine Arts Gallery
6, rue du Colonel Combes
75007 Paris
M° RER C Pont de l'Alma, Alma - Marceau, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 43 26 70 95
Mobile : +33 (0)6 16 55 84 58
Mail : artsarena@aup.fr
Internet Site : www.aup.edu/news-events/arts/fine-arts-gallery
Description:
Reception Party le jeudi 19 Octobre 2017 du 18h-20h30.
Pour des raisons de securite R.S.V.P obligatoire !
10月19日(木)18時~20時半まで、パリのアメリカン・ユニバーシティー内で版画作品の「レセプションパーティー」を開催して頂く事になりました。セキュリティーが大変に厳しいため、御来場頂ける場合には御一報頂かなくてはなりませんが、是非お越し下さい!
尚、別会場になりますが、アメリカン・ユニバーシティー内には太田由香子様の作品も展示してあります!
今回の機会を作ってくれたジョナサンとマークに感謝感謝です!
10月20日(金)の夜には、ギャラリーメタノイアで中野寛司様の個展オープニング・レセプションもありますので、こちらも是非是非ご来場下さい!!(作家様も神戸からお越しになります)

Vernissage de l'exposition "Yoshie Araki - Recent prints"

[18:00-22:00] Vernissage de la foire Outsider Art Fair
Location:
Hôtel du Duc
22, rue de la Michodière
29, boulevard des Italiens
75002 Paris
M° Quatre-Septembre, Opéra, Chaussée d'Antin - Lafayette
France
Mobile : +33 (0)6 08 21 18 67
Mail : xavinacattan@gmail.com
Internet Site : www.hotelduduc.com
Description:
October 19-22, 2017
Vernissage: 19 octobre de 18h - 22h (avant première à partir de 14h)
Vendredi et samedi 20 - 21 octobre: 11h - 20h
Dimanche 22 octobre: 11h - 18h

[18:00-22:00] Vernissage de la foire YIA Art Fair - Young International Art Fair
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : info@lecarreaudutemple.eu
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
Exposition du vendredi 20 au dimanche 22 octobre 2017

PREVIEW (sur invitation) :
Jeudi 19 octobre 2017 de 11h à 17h

VERNISSAGE (sur invitation) :
Jeudi 19 octobre 2017 de 18h à 22h

OUVERTURE PUBLIQUE :
20 octobre 2017 de 12h à 20h
21 octobre 2017 de 10h à 20h
22 octobre 2017 de 10h à 18h

Créé à Paris en 2010, le salon international d'art contemporain YIA - Young International Art Fair compte aujourd'hui 10 éditions organisées à Paris, Bruxelles, Maastricht et Bâle.

Installé depuis 2014 dans la halle d'exposition du Carreau du Temple à Paris, le YIA Art Fair compte chaque année une sélection de 65 galeries françaises et internationales d'excellence et accueille durant 4 jours un public de plus de 20 000 visiteurs (collectionneurs, professionnels de l'art et curieux).

Pour sa onzième édition, le YIA - Young International Art Fair se tient du jeudi 19 au dimanche 22 octobre 2017 au Carreau du Temple à l'occasion de la semaine de l'art contemporain à Paris, sur les dates de la FIAC.

Fondé sur le soutien, la diffusion et la promotion de la scène émergente, le YIA Art Fair couvre aujourd'hui les divers champs de l'histoire de l'art et permet un dialogue entre une jeune scène contemporaine issue des arts plastiques et des artistes historiques.

Ainsi 65 galeries et plus de 300 artistes seront mis en lumière durant 4 jours dans les 2 000 m2 de la nef principale du Carreau du Temple.

Le YIA Art Fair est honoré de s'associer à la banque HSBC pour cette nouvelle édition et présentera au cœur du salon la Rétrospective du prestigieux Prix HSBC pour la Photographie, regroupant les 44 artistes lauréats issus de ces 22 dernières années.


65 GALLERIES

EMERGENCE INTERNATIONALE

GALLERIA D'ARTE ELLEBI (COSENZA, IT) / CAROLINE SMULDERS - I LOVE MY JOB (Paris, FR) / THE FLAT - MASSIMO CARASI (Milano, IT) / BERTRAND GRIMONT (Paris, FR) / ANALIX FOREVER (Geneva, CH) / HAFEZ GALLERY ( Jeddah, SA) / MAUS CONTEMPORARY (Birmingham, Alabama, US) / ERIC MOUCHET (Paris, FR) / CEDRIC BACQUEVILLE (Lille, FR) / AKIE ARICHI (Paris, FR) / ARTELLI (Anvers, BE) / FONTANA (Amsterdam, NL) / E3 ARTE- CONTEMPORANEA (Brescia, IT) / 55 BELLECHASSE (Paris, FR) / BURNING GIRAFFE (Torino, IT) / FKMG (Paris, FR) ELIZABETH COUTURIER (Lyon, FR) / GALLERY SUN (Taipei, TW) / VICTOR LOPE (Barcelona, SP) / FRANCOISE LIVINEC (Paris, FR) / RON LANG ART (Amsterdam, NL) / TEODORA (Paris, FR) / LES PETITS CARREAUX (Paris, FR) / EKO SATO (Paris, FR) / JM OGER (Paris, FR ) / ABSOLUTE ART GALLERY (Knokke & Bruges, BE) / NCONTEMPORARY (Milano, IT) / FACADE (Parma, IT) / VIRGINIE BARROU-PLANQUART (Paris, FR) / MENO NISA (Vilnius, LT) / DUBOYS (Paris, FR) / 18bis (Paris, FR) / CHRISTOPHE TAILLEUR (Strasbourg, FR) / INTUITI (Paris, FR) / LDXArtodrome (Berlin, DE) / MARISKA HAMMOUDI (Paris, FR) / ROOSTER (Vilnius, LT) / COURCELLES ART CONTEMPORAIN (Paris, FR) / AIE GALERIE
( Taipei, TW) / BOESSO (Bolzano, IT) / LEMOW (Bruxelles, BE & Paris, FR) / KUNSTKLEINBASEL (Basel, CH), ... .

POST WAR

ERNST HILGER (Wien, AT) / ONIRIS (Rennes, FR) / GALERIE TRISTAN (Paris, FR) / VERONIQUE SMAGGHE (Paris, FR) / T&L (Paris, FR) / LARA VINCY (Paris, FR) / SODA (Bratislava, SK) / VIDAL BERTOUX (Paris, FR)

ART URBAIN

1,242 SOUTH EAST GALLERY (Mauritus, MU) / WUNDERKAMMERN (Roma, IT) / PDP (Paris, FR) / BY NIGHT GALLERY (Paris, FR) / MAGMA (Bologna, IT) / JOEL KNAFO (Paris, FR)

Vernissage de la foire YIA Art Fair - Young International Art Fair

[18:00-21:00] Vernissages Japan Moment : Keiko Ito et Maru Haura
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
Vernissage jeudi 19 Octobre 2017 de 18 à 21 heures
Pour les 100 premiers arrivants au vernissage, trois cartes postales d'oeuvres d'art de Keiko ITO seront offertes.

Ouvert de 11h à 13h et de 14h30 à 19h
sauf dimanche, et lundi matin

Keiko ITO
«La beauté étincelante de l'art de la gravure sur verre»
La gravure au pointillé sur verre est réalisée à la main, sans utiliser la moindre de machine, grâce à un stylo avec une pointe en diamant spécialement inventé pour la gravure. L'artiste, Keiko ITO, apporte aux objets qu'elle créée toute sa sensibilité et la finesse de sa technique pour travailler les reflets de la lumière sur le verre. Elle s'efforce tout particulièrement de sublimer et de donner de l'énergie à tout ce qui l'entoure : fleurs, feuilles, animaux et paysages qui changent au rythme des saisons. Parmi ses travaux, sa réinterprétation « Des glaneuses » de Millet est tout simplement unique et d'une extrême délicatesse. Les personnes qui ont la chance d'admirer la qualité de son travail sont généralement émerveillées par sa façon de voir le monde et se sentent envahies par une grande émotion. Depuis quelques années, elle conçoit et produit elle-même le verre utilisé dans la création de ses oeuvres, et essaie également d'y incoporer la laque japonaise et la dorure à la feuille. Ses travaux ont non seulement remportés de nombreux prix mais ont aussi été exposés dans le monde entier, principalement en Europe, où ils sont très appréciés pour la finesse et la qualité du travail accompli à la main.

Maru HAURA
Découvrez les chaleureux « Chirimen d'Edo »
Pour nommer le charmant espace qu'elle a ouvert, c'est Maru HAURA elle-même qui a choisi cette jolie expression du « façonnage de Chirimen », en reprenant ingénieusement l'héritage de l'art traditionnel japonais et les techniques anciennes auxquelles elle a ajouté quelques astuces personnelles. Les oeuvres de la collection « Chirimen » représentent des fleurs, des oiseaux, des poupées, des jouets, etc. et sont conçues à partir de petites pièces de kimono en soie, étoffes très populaires à la période Edo et encore aujourd'hui, auxquelles elle redonne vie. Elles reflètent la confection traditionnelle, en particulier les collections de Maru HAURA fabriquées à partir d'anciens vêtements, les « Chirimen d'Edo », pleines de grâce et de douceur. En alliant habillement une sensibilité très contemporaine aux ornements colorés et textures volumineuses du « Chirimen d'Edo », le résultat, à la fois moderne et traditionnel est riche en émotion. Maru HAURA insuffle une nouvelle vie à ces tissus d'une autre époque et peut s'enorgueillir d'avoir un role important à jouer : relier le Japon ancien et futur. Chacune des pièces apaise le coeur de celui qui les regarde et donne un vrai sentiment de légèreté. Découvrez cet espace rempli de toute la tendresse de l'artiste qui devrait vous aller droit au coeur.

Vernissages Japan Moment : Keiko Ito et Maru Haura

[18:30-22:00] 10 ans du restaurant Pasta Oro
Description:
144 avenue de Versailles
75016 Paris

RSVP pastaoro10ans@gmail.com

[18:30] Réception des American Friends du Musée d'Orsay
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
Réception des American Friends du Musée d'Orsay

[18:30-22:30] Soirée & Cocktail Business - Le rendez-vous de la réussite !
Location:
Aéroville
30, rue des Buissons
Tremblay en France
95718 Roissy Charles de Gaulle Cedex
M° RER B Aéroport Charles de Gaulle 1, RER B Parc des Expositions
France
Phone : +33 (0) 74 25 75 71
Internet Site : www.aeroville.com
Description:
au EuropaCorp CINEMAS

par Association Roissy Entreprises & Reseaux-Business.com

Après la soirée de lancement officiel de la plateforme en Octobre 2014,
Après la soirée (R)évolutions) d'Octobre 2015 pour la transformation de la plateforme, le changement de nom et la présentation des nouvelles fonctionnalités,
Après plusieurs dizaines d'événements organisés par l'Association et son réseau entre 2015 et 2017...

...L'Association Roissy Entreprises et sa plateforme Reseaux-Business.com sont particulièrement heureuses et fières de vous convier à une soirée exceptionnelle le 19 Octobre 2017 à 18h30 à EuropaCorp CINEMAS dans le centre de shopping Aeroville !

Au programme : rencontres, conférences, échanges de cartes de visites, cocktail, sourires et convivialité !

Le tout, pour une soirée sur le thème de la réussite, avec des exemples à suivre !

>> RSVP

Soirée & Cocktail Business - Le rendez-vous de la réussite !

[18:30-21:30] Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"
Location:
Galerie Art-Z
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille
France
Mobile : +33 (0)6 63 24 42 22
Mail : oliviersultan75@gmail.com
Internet Site : www.art-z.net
Description:
17/10 > 12/11/2017

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

Né à Nairobi (Kenya) en 1979, Evans Mbugua étudie les beaux-Arts en France. En 2005, il obtient un diplôme en design graphique, avec un projet portant sur la conception de motifs
Après avoir travaillé à Toulouse pour des agences de publicité, il s'installe à Paris en 2011, et décide deux ans plus tard de se consacrer à la création artistique à plein temps.
Il puise son inspiration aux sources des premiers alphabets africains, désirant actualiser ces système de signes et d'écriture dans une perspective résolument contemporaine.
Evans Mbugua utilise également les signes, enseignes et pictogrammes urbains. Il se qualifie parfois de "recycleur graphique", se fixant pour tâche de redonner une seconde vie, plus colorée et plus vive, à des motifs présents dans sa culture, et en particulier dans les tissus africains -wax, khangas, batiks, etc.
Il stylise les pictogrammes à l'extrême, leur donnant une portée universelle, pour les tisser ensemble et en faire le fond, la trame signifiante de son monde.
Les oeuvres d'Evans Mbugua fonctionnent comme des vitraux, la lumière révélant des "nuages" de points condensés en portraits, en instantanés.
Préférant insister sur le côté joyeux et lumineux de l'existence, Evans Mbugua, par ses portraits, convoque le désir.
Conteur, il met en scène sa vie, celle de ses amis, connus ou inconnus, mais toujours hauts en couleurs.
Il deviennent, dans ses oeuvres, objets du désir : ni multiples, ni identiques, mais bien vivants et uniques.
Si, par ses couleurs très vives, "funky", par son côté "pop-art", le travail de Mbugua peut évoquer parfois l'univers de la "mode", c'est une "mode" entendue au sens de ce qui est actuel, présent, de ce qui tire "l'éternel du transitoire".
Il s'agit pour lui de plonger dans le fugitif, l'actuel, le contemporain, pour y trouver du nouveau, pour réactiver le désir. Là ou Warhol et Duchamp montraient les objets du quotidien, ordinaires, Evans Mbugua, par la superposition subtile des images, par l'utilisation de portraits et de photographies personnelles, re-personnalise le sujet:
La trame, le pictogramme, les motifs du fonds forment une première trame impersonnelle, sur laquelle ensuite émerge le personnage, qui surgit soudain en mille petits points de couleur sur une plaque de plexi-glass, et s'élève ainsi à une nouvelle dimension.
L'art d'Evans Mbugua va vers la vie, il est "ce qui rend la vie plus intéressante que l'art" (R. Filliou).
Olivier SULTAN

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

SAVE THE DATE ! Soirée-dédicace : le jeudi 26 octobre à 19h
avec Olivier ROGEZ, pour son roman "L'ivresse du sergent Dida", rencontre suivie de la projection du film "Félicité" d'Alain Gomis

Vernissage d'Evans Mbugua "Highlife"

[18:30-21:30] Vernissage de Christelle Téa "L'Atelier à main levée"
Location:
Galerie Item
Galerie Idem
51, rue du Montparnasse
75014 Paris
M° Edgar Quinet, Vavin, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 35 35 35
Mail : itemeditions@free.fr
Internet Site : www.itemeditions.com
Description:
La galerie Item présente

"L'Atelier à main levée"
une exposition personnelle de Christelle Téa
du Jeudi 19 octobre au Samedi 18 novembre 2017.

Vous êtes chaleureusement conviés au vernissage qui aura lieu

Jeudi 19 octobre 2017 de 18h30 à 21h30.

L'exposition présente un ensemble de 22 dessins originaux créés à l'Atelier Idem.
Un portfolio de 12 lithographies et un catalogue seront édités à cette occasion.

Vernissage de Christelle Téa "L'Atelier à main levée"

[18:30-21:00] Vernissage de Nina Kovacheva et Valentin Stefanoff "DESSINS"
Location:
Institut Culturel Bulgare
Centre Culturel Bulgare
28, rue la Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 20 52
Fax : +33 (0)9 53 17 20 40
Mail : contact@ccbulgarie.com
Internet Site : www.ccbulgarie.com
Description:
Exposition du 19 octobre au 17 novembre
Le vernissage de l'exposition le 19 octobre 18h30-21h00

De nombreuses expositions sont inscrites dans le riche parcours artistique des deux artistes-peintres avant-gardistes Nina Kovacheva et Valentin Stefanoff, qui depuis 1995 habitent à Paris, mais travaillent dans de différents pays du monde entier. Des expositions en Bulgarie, en France, en Autriche, en Allemagne, en Chine, au Taiwan, au Royaume-Uni, aux États-Unis. Ils utilisent des techniques variées pour la création de leurs œuvres - des dessins, des peintures, des photos, des vidéos, des installations vidéo et audio. A part leurs recherches individuelles, les deux artistes créent de nombreux projets communs destinés aux musées et aux espaces publics, qu'ils signent "ninavale" - surnom innovant et significatif, composé de leurs deux prénoms. Les éléments de leur marque déposée sont: le minimalisme conceptuel, mené à l'extrême rigueur esthétique, le jeu avec le point focal et le déplacement, le jeu avec le mouvement et l'immobilité, avec la couleur et sa négation, avec la lumière et son absence.
Les deux artistes ont remporté de nombreux prix internationaux parmi lesquels le prix annuel "UNESCO Prize for the Promotion of the Arts 2002".

Voici une liste non exhaustive de leurs expositions:
Galerie Nationale de Skopje, Macédoine, 2017; VULGATA. Graz, Autriche 2016; Galerie Heike Curtze, Vienne, Autriche, 2016; Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne, 2015; Lentos Kunstmuseum, Linz, Autriche, 2012; Museum of Contemporary art, Taipei, Taiwan 2010; Zendai MoMA, Shanghai, Chine, 2009; National Museum Poznan, Pologne, 2008; Académie Nationale des Beaux-Arts, Sofia, Bulgarie 2006; Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg, France, 2006; Musée national d'art contemporain, Bucarest, Roumanie, 2005; Duolun MOMA, Shanghai, Chine, 2005; Galerie Nationale des Beaux-Arts, Sofia, Bulgarie, 2005; Nuit Blanche, Paris, France, 2004; Macedonian Museum of Modern Art, Thessalonique, Grèce, 2003.

Vernissage de Nina Kovacheva et Valentin Stefanoff "DESSINS"

[18:30-21:00] Vernissage de SoCat
Description:
Le Harper's, 16 rue Letort, 75018 Paris

Exposition du jeudi 19 au jeudi 26 octobre 2017
Vernissage le jeudi 19 octobre à partir de 18h30

SoCat fête son premier anniversaire au bistrot américain « Le Harper's » au 16 rue Letort situé au 18ème arrondissement de Paris et rencontre ainsi ses 3170 fans. L'exposition SoCat est composés de photos et visuels faites par Carole Cruchu et Catherine Hertault.

Vernissage de SoCat

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Narrations photographiques"
Location:
Galerie Mondapart
80, rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)9 52 77 76 41
Mail : contact@mondapart.com
Internet Site : www.mondapart.com
Description:
Narrations photographiques
Laurent Allory
Malo
Nicolas Rivals

Vernissage le jeudi 19 octobre de 18h30 à 22h
Exposition du 20 octobre au 25 novembre 2017
du mercredi au samedi de 14h30 à 19h30 et sur rendez-vous
la galerie sera exceptionnellement fermée la semaine du 30 octobre

Laurent Allory et MALO, artistes historiques de la galerie, accueillent pour le mois de la photographie Nicolas Rivals. Les photographes de la galerie sont des plasticiens pour qui la photographie est un support aux voyages intérieurs et/ou autres périples géographiques. Chacun possède sa propre clé esthétique accompagnée par un regard positionnant l'homme au cœur de la narration, face à ses contradictions et à sa présence sur terre.
Laurent Allory présente Extasie2, la suite de la fameuse série capturant ses personnages devant des murs graphiques en Inde. Là, d'autres regards et d'autres lieux sont montrés, toujours dans l'idée de cette présence humaine dans un ailleurs connu et/ou rêvé. La technique de Laurent Allory est la photographie peinte.
MALO présente pour la série Vanitas, ou Omnia Vanitas : MALO décompose une famille de personnages en série photographiques sur le sujet de la Vanité. Il s'agit d'une véritable production cinématographique.
Les photographies de la série « La Linea Roja (la ligne rouge) » de Nicolas Rivals sont issues d'un processus de création lumineuse, reliant l'homme à la nature, la géométrie au chaos. L'instant éphémère pris en photo comme une « proposition au monde naturel ».
Les trois artistes se rejoignent dans de puissantes propositions artistiques, le regardeur sera partagé entre émotions et questions.

Vernissage de l'exposition collective "Narrations photographiques"











[19:00] 3ème soirée de gala Franco-Russe
Location:
InterContinental Le Grand Hôtel de Paris
2, rue Scribe
3, rue Auber
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 40 07 32 32
Description:
3ème soirée de gala Franco-Russe

[19:00-22:00] 60 ans de Furterer
Location:
7 place Vendôme
Pavillon Vendôme (place Vendôme)
7, place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Description:
60 ans de René Furterer (instituts de beauté)

[19:00] Inauguration du Domestikator d'Atelier Van Lieshout
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
La 44e édition de la Foire internationale d'Art contemporain (FIAC 2017) s'ouvre ce mercredi à Paris, et finalement, l'oeuvre de l'artiste hollandais Joep Van Lieshout a trouvé sa place sur le parvis du centre Pompidou. Refusée par le musée du Louvre, elle a bien failli ne pas être exposée dans la capitale française :
"J'étais avant tout surpris de la leur décision, et puis déçu bien sûr, parce que je ne pouvais pas montrer mon travail, expliquer mes idées à un plus large public" explique Joep Van Lieshout.

C'est le caractère sexuel de la sculpture qui rebutait le Louvre.

"En ce qui me concerne, je ne pense pas que ce soit très sexuellement explicite, je veux dire, je ne vois pas comment je peux l'être moins... Cela s'appelle "Domestikator", cela parle de la domestication de notre monde, qui n'est pas mauvaise en soi, de la façon dont les êtres humains ont commencé à utiliser les animaux dans l'agriculture pour améliore<"

12 mètres de haut, 30 tonnes, cette sculpture à mi-chemin entre l'art et l'architecture, a été créée en 2015 à Bochum, en Allemagne, pour la Rhurtriennale, et n'avait jamais fait l'objet de polémique ou de dégradation... De l'autre côté du Rhin, la censure du Louvre, la pudeur française est gentiment moquée...

Inauguration du Domestikator d'Atelier Van Lieshout

[19:00] Remise du Prix Carmignac du Photojournalisme 2017 à Lizzie Sadin
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
Pour la 8e édition de son Prix du Photojournalisme, la Fondation Carmignac récompense le projet de Lizzie Sadin sur l'esclavage des femmes et des filles au Népal.
Créé en 2009, le Prix Carmignac du Photojournalisme se donne pour mission de soutenir « la production d'un reportage photographique et journalistique d'investigation sur les violations des droits humains dans le monde ». Cette année, la Fondation Carmignac choisit de donner la voix aux femmes népalaises en récompensant le projet de Lizzie Sadin, photographe française spécialisée dans les reportages de fond sur les Droits humains.
Pour répondre au thème de cette 8e édition, à savoir « Esclavage et Traite des Femmes », la photographe livre un témoignage bouleversant sur la vente et la prostitution forcée des femmes et des filles népalaises, réalisé au terme de quatre mois de reportage sur le terrain. Récompensé par le Visa d'Or en 2007 pour son travail sur les mineurs en détention « Mineurs en peine », Lizzie Sadin s'engage également pour la condition des femmes dans le monde. Elle s'est ainsi successivement intéressée au tourisme sexuel, à la condition des femmes en Moldavie ou encore à la traite des femmes en Israël. Le Prix Carmignac permet à son projet de faire l'objet d'une exposition à l'Hôtel de l'Industrie à Paris, à partir du 20 octobre, et donnera lieu à l'édition d'un ouvrage monographique.


La fondation Carmignac présente l'exposition « Le piège - traite des femmes au Népal » à l'Hôtel de l'Industrie à Paris du 20 octobre au 12 novembre.

Au Népal, le système patriarcal et la discrimination de genre sont très présents et les femmes et les filles subissent des violences multiples. Forcées de travailler, exploitées par des réseaux de prostitution, de nombreuses femmes sont victimes de la traite des êtres humains. Elles deviennent progressivement invisibles aux yeux du monde, contraintes de rester et de se taire, par la force, par peur, par manque d'alternative.

Cette exposition veut mettre fin au silence qui entoure ces femmes en montrant les conséquences de ces violences sur les femmes népalaises. Le Prix Carmignac, qui récompense les photo reportages sur les violations des droits de l'Homme offre avec cette exposition une tribune à une réalité contemporaine largement méconnue.

De février à mai 2017, Lizzie Sadin a rencontré des femmes et des jeunes filles népalaises victimes d'exploitation et du travail forcé. Planète Enfants & Développement, qui agit contre la traite des êtres humain au Népal depuis 1997, a accueilli Lizzie Sadin à Katmandou et lui a offert son expertise et ses contacts pour soutenir son reportage : Rina, Narbada, Rita... ces jeunes filles que l'exposition met en avant ont des parcours que nous connaissons bien. Notre action au Népal vise à prévenir les violences que subissent ces femmes et ces filles, et aider les victimes de traite à se reconstruire et retrouver une vie digne.

Nous invitons tous à découvrir cette exposition à partir du 20 octobre, tous les jours de 11h à 19h et jusqu'à 22h les vendredis !

Remise du Prix Carmignac du Photojournalisme 2017 à Lizzie Sadin

[19:00-22:00] Soirée de lancement de l'album "Astérix et la Transitalique"
Location:
Restaurant La Gare
19, Chaussée de la Muette
75016 Paris
M° La Muette
France
Phone : +33 (0)1 42 15 15 31
Mail : receptionlagare@groupe-bertrand.com
Internet Site : www.restaurantlagare.com
Description:
Soirée de lancement de l'album "Astérix et la Transitalique"

[19:00] Soirée de réouverture de l'Institut Suédois
Location:
Institut Suédois
11, rue Payenne
Hôtel de Marle
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 44 78 80 20
Fax : +33 (0)1 44 78 80 27
Mail : info@ccs.si.se
Internet Site : www.ccs.si.se
Description:
Soirée de réouverture de l'Institut Suédois

[19:00-22:00] Soirée des 40 ans du Centre Pompidou
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Soirée des 40 ans du Centre Pompidou

[19:00-22:00] Vernissage "La Dolce Vita - Les avants-gardes dans la Rome d'après-guerre"
Location:
Galerie Tornabuoni Art
9, rue Charlot
Passage de Retz
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 53 53 51 51
Fax : +33 (0)1 53 53 51 50
Mail : info@tornabuoniart.fr
Internet Site : www.tornabuoniart.fr
Description:
20 Octobre - 20 Décembre 2017
Vernissage - 19 octobre 2017, 19h - 22h
RSVP - rsvp@tornabuoniart.fr

Parfois, la nuit, l'obscurité et le silence pèsent sur moi. La paix m'effraie ; peut-être que je la crains plus que tout. Je pense que c'est juste une façade qui cache le visage de l'enfer. Je pense : «Qu'est-ce qui attend mes enfants demain?», «Le monde sera merveilleux», disent-ils. Mais de quel point de vue s'il suffit d'un simple appel téléphonique pour annoncer la fin de tout ? Nous devons vivre au delà des passions et des sentiments, dans la même harmonie que l'on retrouve dans une œuvre d'art, dans un état d'enchantement.
Du film 'La Dolce Vita', réalisé par Federico Fellini, 1961

Oeuvres choisies de : Alberto Burri / Jannis Kounellis / Salvatore Scarpitta / Pino Pascali / Mario Schifano / Carla Accardi / Giulio Turcato / Piero Dorazio / Giuseppe Capogrossi / Mimmo Rotella / Mario Ceroli / Franco Angeli / Tano Festa / Renato Mambor

Après avoir consacré de nombreuses expositions à la scène artistique milanaise des années 1960 Tornabuoni Art inaugure son deuxième parcours dans l'art italien à travers cette exposition.

L'expression dolce vita se réfère à la période historique des années 1950-1960 et plus particulièrement aux tendances et au style de vie qui ont été rendus célèbres grâce au film de Federico Fellini, La Dolce Vita, un chef-d'œuvre du cinéma italien.

Dans les des années 1950, Rome est une ville vivante qui se remet des souffrances de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont les années du boom économique, où l'on retrouve l'envie de vivre et de profiter de la beauté des choses. À ce moment-là Rome est la destination de nombreux intellectuels et artistes internationaux tels que Robert Rauschenberg ou Cy Twombly.
Parmi les débris de la Seconde Guerre mondiale ressort une onde de changements qui se révèleront le commencement d'une nouvelle époque, avec l'apparition des mouvements artistiques qui marqueront le xxe siècle.
L'exposition explore la façon dont les avant-gardes nées à Rome - les groupes Forma 1, Origine et la Pop Romaine - ont émergé du panorama culturel de ces années et influencent encore aujourd'hui la création contemporaine.

La Dolce Vita rend hommage et documente ce moment historique pour l'art européen de ces années à travers une sélection de 40 œuvres ayant déjà toutes été exposées dans des musées, dans la plupart des cas réalisées dans les années 1950 et 1960 (Burri, Accardi, Dorazio...), ou dans les années suivantes, mais dont la poétique et le langage dérivent directement de cette période (Kounellis, Ceroli).

Un premier groupe d'artistes se démarque en 1947, prenant le nom de Forma 1.
Animé notamment par Carla Accardi, Piero Dorazio et Giulio Turcato, le groupe publie la revue Forma 1 en avril 1947, ainsi qu'un manifeste du même nom dans lequel ses artistes se proclament « formalistes et marxistes ». Forma 1 promeut un art structuré mais pas réaliste, donnant de l'importance à la forme et au signe dans leur signification basique et essentielle, éliminant dans leurs œuvres toute représentation symbolique ou psychologique. Le groupe se dissout en 1951, mais a marqué profondément l'art italien du xxe siècle.

L'année 1951 est également celle de la naissance du groupe Origine, dont Piero Dorazio fut également membre.
Entretenant de nombreux contacts avec les artistes américains comme Cy Twombly et Robert Rauschenberg, le groupe Origine est fondé par Alberto Burri, Giuseppe Capogrossi, Ettore Colla et Mario Ballocco. Qualifiant l'art abstrait de l'époque de « décoratif », le groupe entend devenir la référence du « non figuratif », réduisant la couleur à son plus simple, à sa fonction péremptoire et incisive, évoquant des images pures et élémentaires.

Par ailleurs, la capitale romaine bénéficie d'un dialogue direct avec les Etats-Unis et est sujette à une forte influence du langage du Pop Art américain. Dès la fin des années 1950, on assiste à Rome à la révélation des précurseurs de la scène Pop Italienne : Mimmo Rotella et ses célèbres décollages, puis d'autres artistes comme Mario Ceroli avec ses sculptures.
La Pop romaine trouve son unité dans l'Ecole de Piazza del Popolo composée notamment de Tano Festa, Franco Angeli et Mario Schifano.
Entre boom économique et dolce vita, ces expérimentations et recherches sur l'image se distinguent des autres scènes artistiques italiennes du moment.
N'abandonnant pas totalement la figuration, la Pop romaine développe ses propres particularités, définies par des références culturelles au passé. Ces recherches et références à l'histoire de l'art influenceront également le travail de Pino Pascali et Renato Mambor.
Dans ce contexte d'émulation artistique, des artistes comme Mario Ceroli et Jannis Kounellis ont mené des expériences plus radicales. Créant des formes sculpturales et défiant les notions traditionnelles de classification artistique, tant au niveau des matériaux que du genre, ces idées se concrétiseront plus tard dans l'Arte Povera.

En hommage à Jannis Kounellis, décédé en février dernier, la dernière salle d'exposition sera dédiée à son œuvre monumentale Untitled (1989), une pièce mesurant 16 mètres de long, faite de fer, plomb, charbon et lampes à huile - matériaux caractéristiques du travail de Kounellis et de l'Arte Povera.

http://www.tornabuoniart.fr/dolce-vita.php
http://www.tornabuoniart.fr/presse/CP_LA_DOLCE_VITA_FR.pdf

Vernissage "La Dolce Vita - Les avants-gardes dans la Rome d'après-guerre"
Alberto Burri, Combustione, 1960, papier, acrylique, Vinavil et combustion sur toile, 100 x 70 cm, Courtesy Tornabuoni Art

Vernissage "La Dolce Vita - Les avants-gardes dans la Rome d'après-guerre"
Giuseppe Capogrossi, Superficie n° 25, 1952, huile sur toile, 74 x 217 cm. Courtesy Tornabuoni Art

Vernissage "La Dolce Vita - Les avants-gardes dans la Rome d'après-guerre"
Mimmo Rotella, S.P.Q.R., 1963, décollage sur toile, 62 x 86 cm, Courtesy Tornabuoni Art

[19:00-21:00] Vernissage d'Alain Vaissiere
Description:
Art Studio Gallery
96 avenue Mozart
Paris
contact@art-studio-gallery.fr
www.art-studio-gallery.fr
https://www.instagram.com/art.studio.gallery

du 19 au 25 octobre

[19:00] Vernissage d'Alix de Beer "DYADE × Adidas"
Location:
Adidas Originals Store Paris Sévigné
N°42
42, rue de Sévigné
75004 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 44 61 78 11
Mail : contact@no42-paris.com
Internet Site : www.no42-paris.com
Description:
No42 x Alix de Beer

jusqu'au 28 octobre

http://alixdebeer.com
https://www.instagram.com/alixdebeer
https://twitter.com/alixdebeer

Vernissage d'Alix de Beer "DYADE × Adidas"
Vernissage d'Alix de Beer "DYADE × Adidas"
Vernissage d'Alix de Beer "DYADE × Adidas"
Vernissage d'Alix de Beer "DYADE × Adidas"

[19:00] Vernissage de Benjamin Millepied avec Barbara Kruger "Reflections Redux"
Location:
Studio des Acacias
Groupe Mazarine
30, rue des Acacias
75017 Paris
M° Argentine, Ternes
France
Phone : +33 (0)1 58 05 49 00
Mail : expo@mazarine.com
Internet Site : www.studiodesacacias.com
Description:
en présence de Paul-Emmanuel Reiffers, Isabelle Adjani et Benjamin Millepied, Babeth Djian, Jean Paul Gaultier, Haider Ackermann, Lorena Vergani, Emmanuel Perrotin, Marie-Agnès Gillot, Kamel Mennour, Camille Henrot, Zoe Adjani, Lucile Littot, Ellen Von Unwerth et Jerôme Sans, Dominique van den Bosch et Vincent Darré, Matthieu Lehanneur et Cécile Fricker Lehanneur, Didier Krzentowski et Hervé Mikaeloff, Matthieu De Pond et Richard Verglas, Jean-Michel Othoniel, Nicolas Ouchenir, Hugo Matha, Marie-Sophie Eiché-Demester, Elie Top, Anne Marcassus et Anggun

Du 20 octobre au 12 novembre 2017
Du lundi au samedi de 11h à 18h30
Entrée libre

À l'occasion de la FIAC 2017, le Studio des Acacias by Mazarine, lieu mythique dédié à la création interdisciplinaire, invite le danseur et chorégraphe français Benjamin Millepied et la célèbre artiste américaine Barbara Kruger. Paul-Emmanuel Reiffers, Fondateur du Studio des Acacias et Président de Mazarine Groupe, a souhaité proposer à son ami et ancien directeur de la danse à l'Opéra de Paris, de créer une expérience inédite mêlant projections holographiques, films et scénographie immersive. L'exposition, intitulée Reflections Redux, se tiendra du 20 octobre au 12 novembre 2017.

Né en 1977, Benjamin Millepied est un danseur et chorégraphe français. Danseur étoile du New York City Ballet, ancien directeur de la danse à l'Opéra de Paris, il est aujourd'hui à la tête de la compagnie L.A. Dance Project, un véritable laboratoire de la création chorégraphique moderne.

Artiste conceptuelle de renommée mondiale, Barbara Kruger détourne depuis plus de 30 ans les images publicitaires qu'elle agrandit et détourne en leur associant des slogans aux connotations souvent politiques. S'interrogeant sur la violence de la société de consommation (I shop therefore I am : J'achète donc je suis) et sur la place des femmes, le travail de Barbara Kruger apparaît au sein d'une scène new-yorkaise des années 80 politique et revendicatrice. Exposée dans les plus grands musées du monde, Barbara Kruger est aujourd'hui l'une des artistes les plus respectées et fait partie à ce titre du comité de direction du prestigieux Musée d'Art Contemporain de Los Angeles.

Cette exposition s'inscrit dans le Parcours Privé de la FIAC 2017.

Communication Mazarine Groupe / Studio des Acacias
IDENIUM
Enguerran Cottarel
Tél. : 01 56 21 19 93
enguerran@idenium.com

Relations avec la presse
Lorraine Hussenot
Tél. : 01 48 78 92 20
lohussenot@hotmail.com

Vernissage de Benjamin Millepied avec Barbara Kruger "Reflections Redux"

[19:00] Vernissage de Ludovic Baron
Location:
Palais Garnier
Opéra national de Paris / Opéra Garnier
place de l'Opéra
8, rue Scribe
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
en présence de Willy Rovelli, Alex Goude

[19:00-21:00] Vernissage de Pierre-Antoine Ménard "Trésors de Guerres"
Location:
La Galerie des Arts Plastiques
28, rue Darcet
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Mail : Contact@La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Internet Site : www.La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Description:
Vernissage de Pierre-Antoine Ménard "Trésors de Guerres"

[19:00] Vernissage de Shiraz Bazin-Moussi "17, les secrets de famille émergés"
Location:
Potemkine
30, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 40 18 01 81
Mail : info@potemkine.fr
Internet Site : www.potemkine.fr
Description:
dans le cadre des Rencontres photographiques du 10e

Du 16 octobre au 9 novembre
Vernissage le jeudi 19 octobre

Exposition à Potemkine :

17 est une fiction photographique autour des secrets de famille. Elle tente d'interroger les silences, les mystères et les peurs des non-dits familiaux dans une atmosphère librement inspirée du cinéma de Claude Chabrol.

Exposition avec Résonance 10 :

Avec 17, Shiraz Bazin-Moussi explore l'atmosphère des secrets de famille à travers une fiction photographique composée de deux chapitres. Un accrochage intérieur chez Potemkine : la partie immergée des secrets. Et une séquence cinématographique composée de photographies grand format exposées sur un pont tournant : les secrets enfin émergés.

https://www.twitter.com/Shirazbazin
https://www.instagram.com/shebyherself

[19:00] Vernissage de l'exposition "Japanorama"
Location:
Centre Pompidou Metz
1, Parvis des Droits de l’Homme
CS 90490
57020 Metz Cedex 1
M° Gare SNCF de Metz
France
Phone : +33 (0)3 87 15 39 39
Internet Site : www.centrepompidou-metz.fr
Description:
Du 21 octobre au 31 octobre :
lundi mercredi jeudi fêtes de 10h à 18h, vendredi samedi dimanche fêtes de 10h à 19h
Du 1er novembre au 31 décembre :
tous les jours et fêtes sauf mardi de 10h à 18h
Du 1er janvier au 5 mars 2018 :
tous les jours et fêtes sauf mardi de 10h à 18h

Japanorama
Nouveau regard sur la création contemporaine

"Trente ans après « Le Japon des avant-gardes » au Centre Pompidou en 1986, le Centre Pompidou-Metz propose « Une saison japonaise », un panorama foisonnant et pluridisciplinaire de la scène artistique japonaise contemporaine, qui s'articule autour de deux grandes expositions qui bénéficient de prêts rares d'institutions japonaises et du soutien de la Japan Foundation. Cette seconde exposition met à l'honneur les arts plastiques, la mode, les arts de la scène et la photographie." (Connaissance des Arts)

"Tiraillée entre un puissant héritage culturel et un discours national de modernisation, alternant des phases d'ouverture et de repli, l'évolution culturelle du Japon au début des années 1970 est marquée par des faits sociaux, politiques et écologiques majeurs. La commissaire d'exposition Yuko Hasegawa revient sur ces décennies mouvementées pendant lesquelles le Japon oscille entre globalisation et affirmation de son identité.
En 1970, l'Exposition Universelle d'Osaka et la 10e biennale de Tokyo ouvrent le début d'une période de transition pendant laquelle les arts visuels japonais s'affranchissent de l'influence occidentale présente depuis l'après-guerre. Les artistes japonais développent des stratégies esthétiques liées à deux mouvances principales : l'une matérialiste (Mono-ha), l'autre conceptuelle (Nippon- Gainen-ha).
Dans les années 1980, l'identité culturelle japonaise évolue vers un futurisme post-moderne incarné qui s'illustre dans la mégalopole tokyoïte et s'impose sur la scène internationale. L'hyper-consumérisme associé à l'économie spéculative de cette décennie, réunit à la fois « mainstream », pop culture et académisme. Cette abolition des distinctions, ce « remix », est au coeur des démarches de YMO (Yellow Magic Orchestra) ou de Rei Kawakubo, créatrice de la marque Comme des Garçons. Les Occidentaux portent un nouveau regard sur la création japonaise. Ils remettent en cause la vision d'après-guerre d'un art uniquement lié à des valeurs de matérialité et d'émotion.
La culture japonaise des années 1980 place la subjectivité au coeur du débat sociétal. Puis les années 1990 voient l'éclosion de la culture dite « superflat » qui conjugue l'esthétique du pop art avec le kitsch de la culture kawaii inspirée par les dessins animés et les mangas. Une jeune génération se met en quête de réalisme, rejetant tout symbolisme. Des artistes qualifiés de « néo-pop », tels que Takashi Murakami ou Yoshitomo Nara traduisent l'anxiété qui a suivi la fin de la bulle économique des années 80, à travers une imagerie liée à la pop culture, aux mangas et au spectacle. Ils délivrent un discours qui, au-delà de l'apparente clarté didactique de leurs oeuvres, remet en cause le modèle socio-politique et écologique du Japon.
Le grand séisme de 1995, suivi la même année de l'attaque au gaz sarin par une secte dans le métro de Tokyo, ruinent l'équilibre établi après 1945 et la promesse d'un ordre social et politique stable. La société japonaise tend de nouveau à se replier sur elle-même alors que les technologies de communication induisent de nouveaux modes de relations basés sur la confiance. L'expression artistique de ces années 1990 est aussi caractérisée par des univers relevant de l'intime, du vernaculaire et de l'espace domestique. La culture japonaise s'ouvre aux notions d'amateurisme et d'improvisation.
Dans les années 2000, la société voit peu à peu s'éroder la frontière entre sphères publique et intime. Les artistes s'approprient et participent de cette transformation. Le tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011 ouvrent une nouvelle page de l'histoire japonaise. Ces événements suscitent un engagement des artistes vis-à-vis de la société et les valeurs de solidarité prennent une dimension inédite.
L'exposition explore cette odyssée culturelle à travers la métaphore de l'archipel, dans une scénographie de l'agence SANAA (Prix Pritzker 2010). Chaque îlot incarne une notion-clé de l'histoire de la création contemporaine japonaise, tels que « le post-humain », « le collectif », « la subjectivité ».
La majorité des œuvres prêtées par des institutions japonaises sont présentées pour la première fois en Europe. Parallèlement à l'exposition, des rendez-vous réguliers avec des créateurs japonais seront organisés par Emmanuelle de Montgazon, spécialiste de la scène artistique japonaise. Cette saison au Centre Pompidou-Metz sera l'occasion de découvrir de grandes figures actuelles de la danse, de la musique, du théâtre et de la mode, telles que Saburo Teshigawara ou Yasumasa Morimura.
Commissariat :
Yuko Hasegawa, directrice artistique du Musée d'art contemporain de Tokyo"
(Centre Pompidou Metz)

Vernissage de l'exposition "Japanorama"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Malick Sidibé - Mali Twist"
Location:
Fondation Cartier pour l'art contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 42 18 56 50
Fax : +33 (0)1 42 18 56 52
Mail : vania.merhar@fondation.cartier.com
Internet Site : fondation.cartier.com
Description:
20 octobre 2017 > 25 février 2018

En 1995, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présentait la première exposition monographique du photographe malien Malick Sidibé hors du continent africain. Un an après la disparition de l'artiste le 14 avril 2016, elle lui rend hommage avec Mali Twist*, une grande exposition rétrospective accompagnée d'un ouvrage, conçus et dirigés par André Magnin en collaboration avec Brigitte Ollier. L'exposition réunit pour la première fois ses photographies les plus exceptionnelles et emblématiques ; des tirages d'époque réalisés par lui-même de 1960 à 1980 ; un choix de « chemises » rassemblant ses prises de vue de soirées ainsi qu'un ensemble de portraits inédits d'une beauté intemporelle. Véritable plongée dans la vie de celui qui fut surnommé « l'oeil de Bamako », cet ensemble exceptionnel de photographies en noir et blanc révèle comment Malick Sidibé a su saisir, dès le début des années 1960, la vitalité de la jeunesse bamakoise et imposer son style unique, reconnu aujourd'hui dans le monde entier.

Les Soirées Nomades

Pendant toute la durée de l'exposition, les Soirées Nomades invitent des artistes, des musiciens et des penseurs maliens, toutes générations confondues, à dialoguer avec l'oeuvre de Malick Sidibé. Concerts, bals populaires, marionnettes traditionnelles, studio photo ambulant ou encore rencontres autour de la musique et de la danse viendront rythmer l'exposition comme autant de projets et de voix faisant écho à la joie de vivre qu'inspirent les photographies de Malick Sidibé.

Le catalogue
Éditions Xavier Barral, Paris
Versions française et anglaise
300 reproductions couleur et noir et blanc
Textes de André Magnin, Brigitte Ollier, Manthia Diawara, Robert Storr et Malick Sidibé.

Le titre de l'exposition, Mali Twist, fait référence à la chanson éponyme du chanteur et guitariste malien Boubacar Traoré, sortie en 1963.

Commissaire d'exposition : André Magnin

Commissaire d'exposition adjointe : Brigitte Ollier

Vernissage de l'exposition "Malick Sidibé - Mali Twist"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Picasso: By the Book"
Location:
Gagosian Gallery Paris
4, rue de Ponthieu
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 75 00 05 92
Fax : +33 (0)1 70 24 87 10
Mail : paris@gagosian.com
Internet Site : www.gagosian.com
Description:
19 octobre - 22 décembre 2017
du mardi au samedi, de 11h à 19h

"Picasso: By the Book" se tiendra en même temps que "Picasso et Maya : père et fille", au 6 rue de Ponthieu. Douglas Flamm, spécialiste en livres anciens chez Gagosian, sera le commissaire de cette librairie entièrement dédiée à Picasso. Une sélection détaillée des publications sur Picasso sera présentée, parmi lesquelles le catalogue raisonné en trente-trois volumes de Christian Zervos publié par Cahiers d'Art, qui reste la meilleure référence de catalogage complet de l'œuvre de Picasso pour les spécialistes et les chercheurs. D'autres sélections comprennent un set original du magazine Minotaure, publié par les Editions Skira en 1933-39, Picasso de 1916 à 1961 de Jean Cocteau (une édition spéciale avec deux séries supplémentaires de gravures) et Le Carmen des Carmen, un livre illustré par Picasso datant de 1964 et qui contient trois aquatintes, une gravure à la pointe sèche et une lithographie. Des monographies rares et des catalogues remarquables comme celui de l'exposition à la Galerie Georges Petite en 1932, ainsi que la dernière exposition de Picasso de son vivant, en 1973 au Palais des Papes à Avignon, seront disponibles à l'achat, aux côtés de revues d'art contemporaines dans lesquelles Picasso a publié ses œuvres, notamment des numéros anciens de Verve et Cahiers d'Art. La librairie comprendra également des éditions et des céramiques de Picasso, ainsi que des affiches d'expositions vintages et des photographies d'Arnold Newman, Lucien Clergue et Edward Quinn.

Vernissage de l'exposition "Picasso: By the Book"
"Picasso Pop-Up Shop: Books, Editions, Posters, Prints, Design," installation view at Gagosian Davies Street, London. Photo by Lucy Dawkins

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Picasso et Maya : père et fille"
Location:
Gagosian Gallery Paris
4, rue de Ponthieu
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 75 00 05 92
Fax : +33 (0)1 70 24 87 10
Mail : paris@gagosian.com
Internet Site : www.gagosian.com
Description:
19 octobre - 22 décembre 2017
du mardi au samedi, de 11h à 19h

Vernissage:
Jeudi, 19 octobre, 19:00-21:00

Ces images sont incontestablement fidèles à la réalité. Tout y est : mes habits de petite fille, mes cheveux, même mes jouets et pourtant...
-Maya Ruiz-Picasso, 1996

Gagosian est heureuse de présenter « Picasso et Maya : père et fille », la première exposition consacrée à la représentation de la fille aînée de l'artiste, Maya, dans l'œuvre de son père.

María de la Concepción, appelée Maya, est née le 5 septembre 1935. Durant les dix premières années de sa vie, elle est le sujet de prédilection de nombreux dessins et peintures de son père, qui la regarde grandir avec fascination et tendresse. Sa mère, Marie-Thérèse Walter, est le modèle emblématique de Pablo Picasso, avec qui elle noue une relation secrète dès 1927, lorsqu'ils se rencontrent à la sortie des Galeries Lafayette à Paris. Après la naissance de leur fille, Picasso révèle les détails intimes de leur vie familiale, en explorant le thème archétypal de la maternité. A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, les portraits de Maya reflètent la joie qu'elle inspire à l'artiste malgré un contexte historique grave. Elle deviendra l'enfant de Picasso le plus figuré - une muse, à l'image de sa mère.

Cette exposition présente des œuvres majeures des années 1930 aux années 1950, dont une série de portraits personnels de Maya et de Marie-Thérèse, des sculptures ainsi que des papiers découpés spécialement conçus pour sa fille. A l'instar de ses portraits de famille favoris, la plupart de ces œuvres sont demeurées dans la collection privée de Picasso jusqu'à sa mort en 1973. Aux côtés des œuvres de l'artiste, une sélection de documents d'archives-photographies inédites, vidéos, lettres et poèmes-, explore la relation père-fille, à la manière d'un témoignage précieux de ces moments heureux.

Cet ensemble d'œuvres et de documents d'archives retrace l'enfance et la jeunesse de Maya, depuis sa naissance jusqu'à son entrée dans l'âge adulte. Dès les premiers mois qui suivent l'arrivée de Maya, Picasso capte avec son crayon les instants d'intimité d'une jeune mère et sa fille (Marie-Thérèse allaitant Maya, 1935; Maya à dix mois avec Marie-Thérèse, 1936), installées secrètement dans l'appartement qu'il louait pour elles au 44 rue de La Boétie à quelques portes du numéro 23 où il habitait. Les nombreux dessins de Maya, empreints de douceur, sont des portraits réalistes de facture classique, proches de ceux de Marie-Thérèse réalisés à la même époque (Maya à l'âge de trois mois, 1935). Quant aux peintures, elles reflètent, loin de tout académisme, la complexité des recherches plastiques de l'artiste aboutissant à un cubisme que l'on pourrait qualifier de 'psychologique'. Dans une vibrante série de portraits réalisés en 1938, Picasso révèle l'énergie et la curiosité qui animent la petite fille d'alors. On y voit Maya étreindre sa poupée contre sa joue (Maya à la poupée et au cheval, 1938) dans une posture qui rappelle celle des représentations de la Vierge à l'Enfant, ou encore jouant avec un bateau (Maya au tablier rouge, 1938; La fille de l'artiste à deux ans et demi avec un bateau (Maya), 1938). Au début des années 1950, le visage poupin de Maya se transforme en un délicat profil de jeune femme, dans une série de dessins au crayon (Maya, profil gauche, 1951).

Père et fille ont toujours affiché une complicité unique, comme en témoigne la participation active de Maya durant le tournage du film d'Henri-Georges Clouzot, The Mystery of Picasso, dans les studios de la Victorine à Nice en 1955 (photographies d'Edward Quinn).

L'historienne de l'art Diana Widmaier Picasso, fille de Maya, est commissaire de l'exposition. Spécialiste des sculptures de Picasso, elle a organisé de nombreuses expositions parmi lesquelles « Picasso's Picassos: A Selection from the Collection of Maya Ruiz-Picasso » (Gagosian, New York, 2016), « Picasso.mania » (Grand Palais, Paris, 2015) et « Picasso and Marie-Thérèse: L'amour fou » (Gagosian, New York, 2011). En 2005, elle a publié un livre sur les œuvres érotiques de Picasso intitulé Picasso : L'art ne peut être qu'érotique (Munich, Prestel).

Un catalogue entièrement illustré comprenant un essai écrit par Elizabeth Cowling, professeur émérite d'histoire de l'art à l'Université d'Édimbourg, sera publié à l'occasion de l'exposition.

"Picasso: By the Book" se tiendra en même temps que l'exposition, au 6 rue de Ponthieu. Douglas Flamm, spécialiste en livres anciens chez Gagosian, sera le commissaire de cette librairie entièrement dédiée à Picasso. Une sélection détaillée des publications sur Picasso sera présentée, parmi lesquelles le catalogue raisonné en trente-trois volumes de Christian Zervos publié par Cahiers d'Art, qui reste la meilleure référence de catalogage complet de l'œuvre de Picasso pour les spécialistes et les chercheurs. D'autres sélections comprennent un set original du magazine Minotaure, publié par les Editions Skira en 1933-39, Picasso de 1916 à 1961 de Jean Cocteau (une édition spéciale avec deux séries supplémentaires de gravures) et Le Carmen des Carmen, un livre illustré par Picasso datant de 1964 et qui contient trois aquatintes, une gravure à la pointe sèche et une lithographie. Des monographies rares et des catalogues remarquables comme celui de l'exposition à la Galerie Georges Petit en 1932, ainsi que la dernière exposition de Picasso de son vivant, en 1973 au Palais des Papes à Avignon, seront disponibles à l'achat, aux côtés de revues d'art contemporaines dans lesquelles Picasso a publié ses œuvres, notamment des numéros anciens de Verve et Cahiers d'Art. La librairie comprendra également des éditions et des céramiques de Picasso, ainsi que des affiches d'expositions vintages et des photographies d'Arnold Newman, Lucien Clergue et Edward Quinn.

Vernissage de l'exposition "Picasso et Maya : père et fille"
Pablo Picasso, Portrait de Maya de profil, 1943, graphite, chalk, and pastel on vellum paper from spiral notebook, 14 5/8 × 12 1/4 inches (37 × 31 cm) © Succession Picasso 2017

[19:00] Vernissage de l'exposition "Wasaa"
Location:
La Place
Centre culturel hip hop
10, passage de la Canopée
Forum des Halles
75001 Paris
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 70 22 45 48
Mail : contact@laplace.paris
Internet Site : laplace.paris
Description:
avec l'association Saato

[19:00] Vernissage de la Biennale de Paname
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
Vernissage de la Biennale de Paname

[19:30] Soirée annuelle de lancement des Journées nationales de l'arbitrage
Location:
Elysées Biarritz
22-24, rue Quentin Bauchart
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 53 57 40 82
Fax : +33 (0)1 53 57 40 81
Mail : contact@elyseesbiarritz.com
Internet Site : www.elyseesbiarritz.com
Description:
Soirée annuelle de lancement des Journées nationales de l'arbitrage












[20:00-23:55] Inauguration du restaurant Pachamama
Location:
Le Barrio Latino
46, rue du Faubourg Saint-Antoine
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 55 78 84 75
Internet Site : www.barrio-latino.com
Description:
en présence de Vincent Cassel, Melissa George

[20:00] Performance d'Ivo Dimchev
Location:
Palais de la Découverte
avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 56 43 20 20
Internet Site : www.palais-decouverte.fr
Description:
Ivo Dimchev : Songs and Book, 2016

Le Palais de la découverte offre une prestation du chorégraphe, auteur-compositeur et performeur bulgare, Ivo Dimchev qui vient pour Songs and Book, un medley de chansons. Ce dernier présentera également son ouvrage Ivo Dimchev, Stage Works (2002-2016).

[20:00] Visite du Marché des musiques actuelles « MaMA »
Location:
Le Trianon
80, boulevard Rochechouart
75018 Paris
M° Anvers, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 44 92 78 03
Internet Site : www.theatreletrianon.com
Description:
Elysée Montmartre, Le Trianon, La Cigale, boulevard Rochechouart 75018 Paris













[21:00] Nocturne de l'exposition de Gonzalo Lebrija "Caída libre"
Location:
Galerie Laurent Godin - second space
36 bis, rue Eugène Oudiné
75013 Paris
M° Tram T3a Maryse Bastié, Olympiades, Bibliothèque François Mitterrand
France
Mail : info@laurentgodin.com
Internet Site : www.laurentgodin.com
Description:
à l'occasion de la nuit des galeries de la Fiac

Musique: Cosmo Gonik


October 15 - December, 2017
Opening Sunday October 15 at 2pm

Vernissage de Gonzalo Lebrija "Caída libre"

Vernissage de Gonzalo Lebrija "Caída libre"

Vernissage de Gonzalo Lebrija "Caída libre"
Gonzalo Lebrija - Vía Láctea, 2016

[21:00] Subpoema
Location:
Treize
24, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 48 05 79 48
Mail : treize.galerie@gmail.com
Internet Site : chez-treize.blogspot.fr
Description:
SUBPOEMA
Jeudi 19 octobre
Chez Treize à partir de 21h et jusqu'au matin...

Avec les textes et la participation de :
Tenzing Barshee, Maxime Bichon, Deborah Birch, Jacob Blandy, Paul Bonnet, Bruno Botella, Aline Bouvy, The Cave, Paul Collins, Teddy Coste, Antonio Contador, Gallien Déjean, DELTANIK, Bernard Evans, Luca Francesconi, Vanina Géré, Emmanuel Guy, Romain Hamard, Louise Hervé et Chloé Maillet, James Horton, Jenna Kaes, Matthieu Laurette, Sibylle de Laurens, Tan Lin, Guillaume Maraud, Alice Pialoux, Alice Dusapin, Baptiste Pinteaux et Nicolas Ballet pour octopusnotes, Charlie Malgat, Pascaline Morincôme et Mathis Collins, Beau Geste Press sur une proposition d'Alice Motard, Pierre Paulin, Laetitia Paviani, Marion Phalip, Harilay Rabenjamina, Sébastien Rémy,Théo Robine-Langlois lu par Marco Caroti, Clément Rodzielski, Christophe de Rohan Chabot, Fabio Santacroce, Clara Schulmann, Cédric Schönwald, Lina Schlageter, Queenie Tassell, Milan by Gasconade, Perrine Trebal, Piero Heliczer lu par Idil Mohamed sur une proposition de Sophie Vinet et tous les poètes sorti(e)s de la nuit...

Entrée libre et tickets ultra collectors disponibles sur le stand de Treize à Paris Internationale
http://parisinternationale.com/

Une proposition de Pascaline Morincôme & Mathis Collins en collaboration avec Nathanel Moix.
Treize est soutenu par la Mairie de Paris et la Drac Ile-de-France.















[23:00] FIAC week party
Location:
La Java
105, rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
M° Belleville, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 42 02 20 52
Internet Site : www.la-java.fr
Description:
organisée par : Ceysson & Bénétière, Galerie Derouillon, Karma Gallery, Mitchell-Innes & Nash Gallery

RSVP@ceysson.com

FIAC week party

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés