Tuesday, October 31, 2017
Public Access


Category:
Category: All

31
October 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

  Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Location:
Maison Chloé
28, rue de la Baume
5, avenue Percier
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 94 33 33
Internet Site : www.chloe.com/fr/labaume/index
Description:
du 4 juillet au 6 septembre 2017, puis du 18 octobre au 18 novembre
Horaires : 11h30 - 18h30
Visite gratuite sur réservation préalable sur www.chloe.com/bourdin

Chloé dévoile un nouvel espace culturel : la Maison Chloé. Situé à quelques pas de son siège parisien, cet immeuble haussmannien accueillera tout au long de l'année les expressions de différentes féminités, avec un programme d'expositions et d'événements mettant à l'honneur 65 ans de créations et d'histoires, de la fondatrice de la maison, Gaby Aghion, aux filles Chloé d'aujourd'hui. Ces expressions artistiques donneront vie à cette féminité unique célébrée par Chloé et refléteront la mission qui a toujours été celle de la maison : donner aux femmes la liberté d'oser être elles-mêmes.

« Chloé a toujours cru en une féminité naturelle. A la fois chic et désinvolte, une attitude qui place Chloé à l'intersection du savoir-faire de la couture parisienne et du savoir-être de la jeunesse - qui fait de Chloé une marque unique », précise Geoffroy de la Bourdonnaye, Président de Chloé.

A l'occasion de l'inauguration de la Maison Chloé, le 2 juillet 2017, Judith Clark, commissaire d'exposition et scénographe de renom, a créé un parcours singulier. Grâce à une circulation originale conduisant de l'entrée rue de La Baume aux showrooms, ou des salons VIP au patrimoine situé au cinquième étage ; mais aussi au gré d'une sélection riche d'objets, vêtements et photographies retraçant sept décennies de mode, les visiteurs pourront s'immerger dans l'univers de la fille Chloé.

Pour sa première exposition temporaire, la Maison Chloé met à l'honneur Guy Bourdin. Un lien particulier les unit. Le photographe français a en effet créé le plus grand nombre d'éditoriaux de mode mettant en lumière les créations Chloé. Par un jeu de mise en scène habile, Judith Clark oppose deux types de féminité, soulignant le contraste entre les images explosives et controversées de l'un des principaux photographes de mode et les vêtements au chic bohème représentés dans ces mêmes images. Avec ces photographies et ces pièces d'archives inédites, l'exposition offrira un nouveau regard sur l'œuvre de Guy Bourdin.

« J'adore l'idée que dans une salle les gens découvrent des pièces extraites des archives », dit Judith Clark, « puis que ces objets 'débordent' dans la salle à côté et conduisent le visiteur vers une galerie emplie de magnifiques tirages. La robe Chloé se faufile dans l'histoire mais aussi à travers le bâtiment, qui lui-même donne l'impression d'être habité par le regard unique de Guy Bourdin. »

L'exposition trouve son point de départ dans une salle baptisée « Chloé Girls - The Anthology A-Z », une installation permanente conçue à partir des créations iconiques de la maison. L'histoire commence en 1952, lorsque Gaby Aghion fonde une maison dédiée au prêt-à-porter de luxe et invente une attitude qui allie joie de vivre, audace, liberté et élégance.
Cette installation interactive pensée par Judith Clark, associe de manière ludique des objets de la fondatrice aux créations des directeurs artistiques qui ont œuvré chez Chloé : une photo de Gaby sautant au milieu des dunes du désert égyptien est placée non loin du fameux « maillot de bain ananas » signé Stella McCartney. Ailleurs, un motif peint sur les murs de la cuisine de Gaby vient trouver sa place près d'un croquis noir et blanc de Karl Lagerfeld.

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
01. Guy Bourdin, Paris Vogue 1975, Chloé Autumn-Winter 1975 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
02. Guy Bourdin, Paris Vogue 1973, Chloé Spring-Summer 1973 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1979 - Chloé collection printemps-été 1979 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1971, Chloé collection automne-hiver 1971 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1970, Chloé collection printemps-été 1970 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1956, Chloé collection printemps-été 1956 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Halloween
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween

Halloween ou Hallowe'en est une fête qui se déroule dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Elle est fêtée principalement au Canada, en Grand-Bretagne et aux États-Unis. La principale tradition veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (squelettes, sorcières, monstres, etc.) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux aussi déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent en disant, « Trick or treat ! » (« Des friandises ou un mauvais tour ! ») ou simplement «Halloween!». D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur, la visite de maisons "hantées", etc.

Halloween tire une lointaine origine d'une fête païenne celte ("Samain") qui a perduré plus longtemps chez les Celtes d'Irlande et de Grande-Bretagne que sur le continent européen. Après avoir évolué suite à la christianisation des populations, cette tradition a été transportée en Amérique du Nord au XIXe siècle par les Irlandais, les Écossais et autres immigrants.

Le principal symbole d'Halloween est la citrouille, remplacée quelquefois par un potiron (Jack-o'-lantern en anglais) : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage, puis on place une bougie en son centre.

Halloween


Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-21:00] Vernissage d'Anne Moser et Anne Bulliot "Intensité Fragile"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 31 octobre au 5 novembre 2017
VERNISSAGE LE MARDI 31 OCTOBRE 2017 À PARTIR DE 17H

Du 31 octobre au dimanche 5 novembre 2017, la Galerie du Génie accueille l'exposition « Intensité Fragile ».

Anne BULLIOT céramiste et Anne MOSER plasticienne interrogent ensemble leurs pratiques depuis plus d'un an, lors de rencontres dans l'atelier de l'une à Paris et de l'autre à Strasbourg.
Le fruit de ce travail à 4 mains, visible à l'exposition, est essentiellement une production de dessins.
Ils dynamisent nos pratiques par le côtoiement et la confiance en des approches diverses et complémentaires : ludiques et engagées, denses et légères... des espaces de suggestion ouverts.

Parallèlement, Anne BULLIOT présentera un travail céramique à l'évocation végétale, une matière dense et une mise en couleur sur la pointe des pieds.
Anne MOSER montrera un travail à deux échelles : des croquis pris sur le vif, suggérés, et des encres couleurs réalisées en immersion dans le paysage.

Vernissage d'Anne Moser et Anne Bulliot "Intensité Fragile"


[18:00-20:00] Vernissage de Christian Lutz "Insert Coins"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
Vernissage mardi 31 octobre de 18h à 20h
présentation de la plateforme créative MAPS, dont fait partie Christian Lutz

Christian Lutz s'est rendu à Las Vegas de 2011 à 2014. Insert Coins, la série qu'il a réalisée là-bas, dit la misère sociale derrière les fastes, les lumières éblouissantes, l'argent et les casinos. Selon les propres mots du photographe, « Insert Coins est un blues, un râle ». Avec une poésie sombre et mélancolique, il montre les individus à la marge de ce symbole absolu de la consommation et de l'artifice. Les photographies de la série Insert Coins ont fait l'objet d'une publication aux éditions André Frère en 2016.

Le vernissage sera suivi du solo de danse de Cindy Van Acker, Knusa, créé spécialement en relation avec Insert Coins (tarif 7 et 10 euros).

En partenariat avec A Nous Paris et Artpress
À l'occasion de Paris Photo

Vernissage de Christian Lutz "Insert Coins"

[18:00-21:00] Vernissage de Florence Desseigne et Vincent Victor Jouffe
Location:
Galerie Marie-Claude Duchosal
1, rue Ferdinand Duval
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 20
Mobile : +33 (0)6 12 78 64 57
Mail : galerie.duchosal@orange.fr
Description:
Réserves/ œuvres sur papier 1990 - 2017
Florence Desseigne - Vincent Victor Jouffe

Exposition du 31 octobre au 23 novembre 2017
Vernissage le mardi 31 octobre de 18 à 21 heures

Le terme réserve traverse des champs sémantiques très diversifiés, de la psychologie à l'ethnologie, des arts du dessin aux techniques de l'imprimerie, de la muséologie au vocabulaire de l'architecture.

C'est cet intitulé qu'ont choisi les artistes pour cette exposition qui interroge les processus d'apparition du dessin à travers deux types de gestes différenciés : le moment de suspens comme l'espace plastique aléatoire qui accompagnent chaque révélation de l'image-monotype pour Florence Desseigne, le mouvement des tracés du pinceau dans les lavis de Vincent Victor Jouffe.

Réserves également car l'un et l'autre ont constitué, depuis leur rencontre en 1988 au département de dessin de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts et plusieurs collaborations depuis 2004, deux fonds d'images graphiques au sein desquels, de l'exposition « Ornements » en 2008 pour Vincent Victor Jouffe à « Écart » en 2016 pour Florence Desseigne, ils recréent des trajectoires de regard qui délaissent la chronologie et défont l'étau des principes sériels. Ces temps de relecture, ces expériences de consultation, ces tentatives de conversation s'affirment aussi comme autant de pauses nécessaires privilégiant le voir au faire.

Florence Desseigne vit et travaille en Île-de-France. Diplômée du département de dessin de l'ENSBA, elle conduit une recherche à partir de gestes comptés : encrer des plaques de verre, découper du papier, tracer ou déposer la marque d'outils graphiques, imprimer, maroufler, ordonner sur le mur... Ces gestes simples, répétés, attentifs et retenus se rapprochent de ceux de l'archéologue qui isole des strates, du géomètre qui relève des mesures, du traceur de plans dans le cabinet d'architecture ou du sismographe. Ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques ou privées dont celle de la Collection de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, la Ville de Versailles, l'Espace Culturel Paul Ricard, le Musée des Beaux-Arts de Bernay, la Collection [GAUTIER & Co], la Collection Philippe Delaunay.
Site internet : www.florencedesseigne.com

Vincent Victor Jouffe vit et travaille en Bretagne depuis 1994. Diplômé du département de dessin de l'ENSBA et de l'université de Paris 8. En 2001, sa pratique artistique connaît une mutation : l'acte de dessiner devient confidentiel au profit d'une activité photographique qui trouve ses sources dans la tradition documentaire et la représentation de territoires biographiques. Depuis 2008, un travail de relecture d'un corpus de centaines de dessins, conservés dans l'atelier de la Ville es Bret se formalise dans des agencements ou des installations présentés dans plusieurs expositions : Ornements lors de la biennale Atmosphères en 2008, Éclats au centre d'art Le Village en 2013, Opus-corpus dans trois galeries pédagogiques de collèges des Côtes-d'Armor en 2015. Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques dont celle de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, le FRAC Bretagne et le Musée Français de la Photographie à Bièvres.
Site internet : www.ddab.org/jouffe

La galerie Marie-Claude Duchosal conçoit sa programmation sur un pari essentiel : celui d'envisager l'espace d'exposition comme le lieu où l'amateur d'art fait l'expérience de la rencontre réelle avec l'oeuvre. Qu'elles croisent les champs de la peinture, de la sculpture ou des arts graphiques, les démarches des artistes restent irréductibles à une ligne préétablie.
Elles obéissent davantage à des critères de positionnement indépendant dans la sphère de l'art contemporain, à des marqueurs d'authenticité, à l'originalité des processus de création.
Fondée dans les années 2000 et établie rue Keller à Bastille, la galerie s'est installée, depuis 2011, au coeur du Marais.

Vernissage de Florence Desseigne et Vincent Victor Jouffe

[18:00-21:00] Vernissage de Francis Giudice "A la croisée des voies"
Location:
Galerie Rastoll
16, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 83 23 28 01
Mail : contact@galerierastoll.com
Internet Site : www.galerierastoll.com
Description:
Du 31 octobre au 25 novembre 2017
Du mardi au samedi de 13h à 19h
Vernissage le jeudi 2 novembre 2017

Vernissage de Francis Giudice "A la croisée des voies"

[18:00-21:00] Vernissage de Giovanni Maggiora "Tōkyō: Immersion Urbaine"
Location:
Studio Galerie B&B
6, rue des Récollets
75010 Paris
M° Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 40 38 08 88
Mail : info@studiogaleriebb.com
Internet Site : www.studiogaleriebb.com
Description:
Vernissage le mardi 31 octobre à 18h
Exposition du 30 octobre au 5 novembre 2017
Horaires: lundi à vendredi de 15h - 20h, samedi de 10h - 20h, dimanche de 10h - 18h

Les images de Tōkyō: Immersion Urbaine sont issues d'un long séjour au Japon début 2017. Un parcours intense et dépaysant, au travers des foules du métro et des grandes avenues étincelantes de la capitale, mais aussi de ses petites ruelles calmes, des temples paisibles et des comptoirs chaleureux des izakaya, les petits bistrots qui sont peut-être le vrai cœur. Il en est sorti un projet photographique qui n'est pas seulement l'illustration d'un pays et de sa capitale, mais surtout une réflexion sur le lien d'humanité et les défis qui nous réunissent tous, habitants des métropoles modernes.

Vernissage de Giovanni Maggiora "Tōkyō: Immersion Urbaine"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Le Salon de l'Automne 2017"
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 28 OCTOBRE au 09 NOVEMBRE 2017
Vernissage mardi 31 OCTOBRE 18h à 21h

[18:30-21:00] Vernissage d'Alexandra Hedison "10 Days, 20 Years"
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Salle René Capitant

Exposition du 2 au 10 novembre 2017
Heures d'ouverture 10h à 18h
Le samedi de 10h à 13h (fermé le dimanche)
Vernissage le mardi 31 octobre 2017 à 18h30

Artiste Photographe américaine reconnue et basée à Los Angeles, ALEXANDRA HEDISON, propose pour la première fois à Paris une rétrospective de 20 ans de ses travaux intitulée « 10 Days, 20 Years : Work prints from 1997-2017 ».

Cette exposition de photographie contemporaine sera visible à la Mairie de Paris Ve, du 2 au 10 novembre 2017. Pendant dix jours, la salle René Capitant sera donc l'écrin de 90 œuvres de la photographe.

Jamais montrés auparavant, ces clichés issus du studio d'Alexandra et de collections privées permettront de découvrir l'univers d'une artiste rare et discrète, dont l'œil sait déceler dans l'abstrait des entre-deux inattendus. Alexandra a exposé dans le monde entier, dans des expositions collectives et solo.

Travaillant ses photographies comme métaphores visuelles de l'impermanence et du changement, ALEXANDRA HEDISON explore dans ses paysages abstraits les interstices entre tradition et nouveauté, et met en lumière les transitions entre les deux.

Chacune de ses œuvres est une rencontre à la fois architecturale et naturelle, entre l'individu et l'immensité du paysage. Elle travaille les espaces comme des lieux d'entre-deux, se concentrant sur les voiles synthétiques de différents environnements. En constante recherche de l'impalpable, elle traque les éléments qui ne sont, ni vraiment ici, ni vraiment là, mais se trouvent toujours au-delà, jamais tout à fait à portée de main.

C'est dans ces états de suspension que l'insolite et l'inattendu surgissent et qu'une sorte d'abstraction affleure.


Alexandra Hedison (10 juillet 1969) est une photographe et ancienne actrice américaine.
Fille de l'acteur David Hedison et de l'actrice Bridget Hedison, Alexandra Hedison a eu elle-même une carrière de comédienne avant de se consacrer à la photographie.
Ouvertement homosexuelle, elle a été la compagne de l'animatrice télé Ellen DeGeneres de 2001 à 2004. Elle a épousé, en 2014, Jodie Foster.

https://www.alexandrahedison.com
https://www.instagram.com/alexandrahedison

Vernissage d'Alexandra Hedison "10 Days, 20 Years"

Vernissage d'Alexandra Hedison "10 Days, 20 Years"



[19:00] Avant-première de la Paris Games Week 2017
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Avant-première de la Paris Games Week 2017

[19:00-22:00] Halloween Party à Regus Champs-Elysées
Location:
Avenue des Champs-Elysées
Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées
France
Description:
Centre Regus
12-14 Rond-Point des Champs-Élysées
75008 Paris

Préparez-vous pour une soirée fantosmique au Centre Regus Champs-Elysées. Bonbons, crêpes, et Tea-Time spécialement fournis pour nos invités!

>> RSVP

[19:00-22:00] Vernissage de 4TH
Location:
Le M.U.R.XIII
Port de la Gare
Quai François Mauriac
Sous la Passerelle Simone-de-Beauvoir
75013 Paris
M° Quai de la Gare, Bibliothèque François Mitterrand
France
Internet Site : www.lemur13.com
Description:
L'association Le MUR XIII est heureuse de vous convier à sa soixante troisième performance réalisée par 4TH le mardi 31 octobre, il recouvrira l'oeuvre de Kraken.

Rendez-vous devant le panneau du M.U.R.XIII situé Port de la Gare Paris 13ème à partir de 19h.

Tous les "M.U.R.XIII" précédents sont à retrouver sur :
www.lemur13.com

www.4th-paris.com

Vernissage de 4TH




[20:00] Veuve Cliquot Yelloween
Location:
Chez Castel
15, rue Princesse
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 51 52 80
Description:
Veuve Cliquot Yelloween

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés