Tuesday, November 7, 2017
Public Access


Category:
Category: All

07
November 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

  Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Location:
Maison Chloé
28, rue de la Baume
5, avenue Percier
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 94 33 33
Internet Site : www.chloe.com/fr/labaume/index
Description:
du 4 juillet au 6 septembre 2017, puis du 18 octobre au 18 novembre
Horaires : 11h30 - 18h30
Visite gratuite sur réservation préalable sur www.chloe.com/bourdin

Chloé dévoile un nouvel espace culturel : la Maison Chloé. Situé à quelques pas de son siège parisien, cet immeuble haussmannien accueillera tout au long de l'année les expressions de différentes féminités, avec un programme d'expositions et d'événements mettant à l'honneur 65 ans de créations et d'histoires, de la fondatrice de la maison, Gaby Aghion, aux filles Chloé d'aujourd'hui. Ces expressions artistiques donneront vie à cette féminité unique célébrée par Chloé et refléteront la mission qui a toujours été celle de la maison : donner aux femmes la liberté d'oser être elles-mêmes.

« Chloé a toujours cru en une féminité naturelle. A la fois chic et désinvolte, une attitude qui place Chloé à l'intersection du savoir-faire de la couture parisienne et du savoir-être de la jeunesse - qui fait de Chloé une marque unique », précise Geoffroy de la Bourdonnaye, Président de Chloé.

A l'occasion de l'inauguration de la Maison Chloé, le 2 juillet 2017, Judith Clark, commissaire d'exposition et scénographe de renom, a créé un parcours singulier. Grâce à une circulation originale conduisant de l'entrée rue de La Baume aux showrooms, ou des salons VIP au patrimoine situé au cinquième étage ; mais aussi au gré d'une sélection riche d'objets, vêtements et photographies retraçant sept décennies de mode, les visiteurs pourront s'immerger dans l'univers de la fille Chloé.

Pour sa première exposition temporaire, la Maison Chloé met à l'honneur Guy Bourdin. Un lien particulier les unit. Le photographe français a en effet créé le plus grand nombre d'éditoriaux de mode mettant en lumière les créations Chloé. Par un jeu de mise en scène habile, Judith Clark oppose deux types de féminité, soulignant le contraste entre les images explosives et controversées de l'un des principaux photographes de mode et les vêtements au chic bohème représentés dans ces mêmes images. Avec ces photographies et ces pièces d'archives inédites, l'exposition offrira un nouveau regard sur l'œuvre de Guy Bourdin.

« J'adore l'idée que dans une salle les gens découvrent des pièces extraites des archives », dit Judith Clark, « puis que ces objets 'débordent' dans la salle à côté et conduisent le visiteur vers une galerie emplie de magnifiques tirages. La robe Chloé se faufile dans l'histoire mais aussi à travers le bâtiment, qui lui-même donne l'impression d'être habité par le regard unique de Guy Bourdin. »

L'exposition trouve son point de départ dans une salle baptisée « Chloé Girls - The Anthology A-Z », une installation permanente conçue à partir des créations iconiques de la maison. L'histoire commence en 1952, lorsque Gaby Aghion fonde une maison dédiée au prêt-à-porter de luxe et invente une attitude qui allie joie de vivre, audace, liberté et élégance.
Cette installation interactive pensée par Judith Clark, associe de manière ludique des objets de la fondatrice aux créations des directeurs artistiques qui ont œuvré chez Chloé : une photo de Gaby sautant au milieu des dunes du désert égyptien est placée non loin du fameux « maillot de bain ananas » signé Stella McCartney. Ailleurs, un motif peint sur les murs de la cuisine de Gaby vient trouver sa place près d'un croquis noir et blanc de Karl Lagerfeld.

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
01. Guy Bourdin, Paris Vogue 1975, Chloé Autumn-Winter 1975 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
02. Guy Bourdin, Paris Vogue 1973, Chloé Spring-Summer 1973 collection

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1979 - Chloé collection printemps-été 1979 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1971, Chloé collection automne-hiver 1971 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1970, Chloé collection printemps-été 1970 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"

Exposition "Femininities - Guy Bourdin"
Guy Bourdin, Vogue Paris 1956, Chloé collection printemps-été 1956 ©The Guy Bourdin Estate, 2017 / Courtesy A + C

Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-20:00] Vernissage de Gabriele Basilico "Basilico avant Basilico. Cahiers de voyage"
Location:
Galerie Anne Barrault
51, rue des Archives
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 51 70 02 43
Mobile : +33 (0)6 62 28 51 68
Mail : info@galerieannebarrault.com
Internet Site : www.galerieannebarrault.com
Description:
Basilico avant Gabriele Basilico
Cahiers de voyage 1969, 1970, 1971

une proposition de Giovanna Calvenzi

7 novembre - 23 décembre 2017

La galerie anne barrault est heureuse de présenter une exposition exceptionnelle de Gabriele Basilico, avec un ensemble de photographies,encore jamais montré en France. Giovanna Calvenzi a réuni ici les photographies de trois voyages fondateurs chez l'artiste, alors âgé de 25 ans.

En 1969, Gabriele Basilico, alors étudiant en architecture, voyage en Écosse. Il est encore étudiant lorsqu'il voyage en Iran en 1970 et au Maroc en 1971.
Il n'a pas encore choisi entre les deux disciplines qui le fascinent de la même manière, l'architecture et la photographie.
Cependant, à l'occasion d'une interview vidéo enregistrée par le réalisateur israélien Amos Gitai en 2012, il déclarera que c'est en imprimant les images réalisées à Glasgow qu'il s'est rendu compte que la photographie pouvait devenir sa profession.
Ainsi, pendant trois voyages estivaux avec ses amis, il pratique la photographie en amateur, et pourtant de différentes manières selon les situations.
À Glasgow, il réalise seulement une trentaine d'images qui reflètent son intérêt naissant pour l'espace urbain, mais surtout sa connaissance de la photographie engagée et des enseignements de Bill Brandt.
En Iran, il raconte les paysages magiques qu'il traverse en voiture, durant son long voyage de l'Italie à Persépolis.
Mais il raconte aussi les gens, les mosquées, les marchés, les architectures, pensant pouvoir peut-être vendre ses images à un magazine.
Au contraire, pour son voyage au Maroc, il part avec l'idée précise de réaliser un livre d'impressions de voyage (qu'il ne réalisera pas) et structure ses images en photographiant les personnes, les rencontres, les fêtes, les paysages, pratiquant une sorte de « photographie sociale », mais attentif aussi à l'utilisation des ombres, qui commencent à devenir partie intégrante de ses compositions.
Seules les images de Glasgow seront montrées, au début des années 70, dans une petite exposition à la galerie Il Diaframma à Milan. De nouveaux engagements, de nouveaux projets lui feront mettre de côté ses premiers
travaux. Ceux-ci seront remis en lumière seulement en 2015, grâce à l'intérêt de la maison d'édition Humboldt qui publiera, l'un après l'autre, ses trois précieux « cahiers de voyage ».


Giovanna Calvenzi est éditeur photo depuis 1985 et a collaboré avec plusieurs magazines italiens, après avoir enseigné l'histoire de la photographie pendant onze ans. En 1998, elle devient directrice artistique des Rencontres de la Photographie de Arles et en 2014, déléguée artistique du Mois de la Photo à Paris avec Laura Serani. Elle enseigne l'édition photographique, mène une activité importante sur l'étude de la photographie contemporaine.
Elle est responsable des Archives de Gabriele Basilico à Milan.

Vernissage de Gabriele Basilico "Basilico avant Basilico. Cahiers de voyage 1969, 1970, 1971"
Gabriele Basilico
65-22, 1969
série Glasgow
30 x 40 cm

Vernissage de Gabriele Basilico "Basilico avant Basilico. Cahiers de voyage 1969, 1970, 1971"
Gabriele Basilico
65-10, 1969
série Glasgow
30 x 40 cm

Vernissage de Gabriele Basilico "Basilico avant Basilico. Cahiers de voyage 1969, 1970, 1971"
Gabriele Basilico
65-4, 1969
série Glasgow
30 x 40 cm


[17:00] Acteos et Shippeo annoncent leur partenariat technologique
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Supply Chain Event 2017
Porte de Versailles - Pavillon 4.2

Acteos (NYSE Euronext Compartiment C), le 3 Novembre 2017 - Acteos, éditeur et intégrateur de logiciels de Supply Chain Management, et Shippeo, à l'origine d'une plateforme de suivi en temps réel du transport annoncent leur partenariat technologique. Ce partenariat qui permet aux utilisateurs d'Acteos de bénéficier d'une intégration totale des données de traçabilité de Shippeo, sera célébré à l'occasion d'un cocktail le 7 novembre, à partir de 17h00 sur le Stand E.13, lors du Supply Chain Event 2017 (Paris - Porte de Versailles - Pavillon 4.2). Ces deux jours seront aussi l'occasion pour chacun des acteurs de revenir sur l'année écoulée et de présenter leurs dernières innovations.

UN COCKTAIL AUTOUR DE L'OPTIMISATION DU TRANSPORT

Acteos et Shippeo convient les visiteurs du Supply Chain Event à découvrir leur partenariat technologique lors d'un cocktail dès 17 heures sur le Stand E.13. Ce cocktail sera l'occasion d'évoquer les problématiques transport actuelles dans un cadre convivial.

Pour rappel, il y a quelques mois, Acteos et Shippeo animaient un webinaire dans lequel ils expliquaient les bénéfices de l'alliance de leurs technologies dans la gestion du transport. Aujourd'hui, Acteos et Shippeo proposent des solutions connectées, capable d'informer un chargeur en temps réel du statut de ses flux de transport, et répondre à l'enjeu d'une Supply Chain moderne à même d'anticiper les difficultés et les aléas.

INFORMATIONS UTILES

Retrouvez Acteos au Stand E.13
Retrouvez Shippeo au Stand E.09

Salon Supply Chain Event : https://www.supplychain-event.com/
Blog Supply Chain Acteos : http://acteos.fr/blog
Chaîne Vimeo Acteos : https://vimeo.com/221578810
Suivez-nous sur Twitter : @acteos



[18:00-21:00] Vernissage de Florence Nérisson
Location:
LaLoge
24, rue Morère
75014 Paris
M° Porte d'Orléans, T3a Jean Moulin
France
Mobile : +33 (0)6 09 75 79 64
Mail : laloge75014@gmail.com
Description:
Du 7 au 22 Novembre
Du Mardi au Samedi de 14:00 à 19:00
Vernissage le 7 Novembre 2017

Vernissage de Florence Nérisson

[18:00-21:00] Vernissage de Marco Pietracupa "Shapeshifter"
Location:
Mannerheim Gallery
6, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)7 70 46 19 13
Mail : info@mannerheimgallery.com
Internet Site : www.mannerheimgallery.com
Description:
Du 7 novembre au 12 novembre 2017

commissariat : Stefania Paparelli

DonneConceptGallery et Marsèll sont heureux de présenter Shapeshifter, la nouvelle exposition personnelle de Marco Pietracupa à la Galerie Mannerheim.

Conçue à partir du livre monographique de l'artiste, l'exposition offre un voyage à travers des documents d'archives, présentés selon des combinaisons inattendues, délivrant ainsi au public une nouvelle clé de lecture.

Trois thèmes viennent jalonner cette série photographique. La forêt sous forme d'habitat, mais aussi comme forêt humaine, faite de constellations de visages et de corps, formant une peau qui se manifeste dans ses multiples facettes. À côté de cela, le troisième thème est représenté par le matériel technique, froid, offrant un contrepoint presque inquiétant. Une nouvelle interprétation devient ici possible, à travers une série d'images qui commence et s'achève par une représentation organique de la nature, même lorsque cette dernière est artificielle. Shapeshifter est le fruit de diverses collaborations: conçu par Dallas Studio, produit par Marsèll et édité par Yard Press, on y trouve les textes de Sara Dolfi Agostini, Francesco Tenaglia et Virginia Devoto.


Né à Bressanone (IT) en 1967, Marco Pietracupa est l'enfant terrible des bois et des routes du Sud-Tyrol. Peu à peu, son art s'aiguise avec constance et cohérence entre les deux villes où l'artiste séjourne : Milan et Paris. Dès le début des années 90, les travaux du photographe sont publiés dans des magazines tels que D Repubblica, Glamour, Caffellatte, puis L'Officiel, L'Uomo Vogue, Rolling Stone, Vice, Hercules, Hunter, Wallpaper ou encore GQ.

L'artiste a fait l'objet de nombreuses expositions dans diverses institutions milanaises comme la Vice Gallery, la Triennale, Le Dictateur et Marsèlleria. Il a également fait l'objet de plusieurs expositions à la Business Gallery (NYC, NY), au Stadtgale (Bressanone, IT), à la Brownstone Foundation (Paris, FR), au Festung Franzesfeste (Bressanone, IT), à l'Asni Gallery (Addis Abeba, ETH), au Museo del Cassero (Monte San Savino, IT), Prisma Gallery (Bolzano, IT) ou encore à la DonneConceptGallery (Porto Cervo, IT).

Vernissage de Marco Pietracupa "Shapeshifter"
Marco Pietracupa, Untitled, 2007-2017

[18:00-21:00] Vernissage de Piero Livio "Dustmuseum"
Location:
Maison Européenne de la Photographie
MEP
5-7, rue de Fourcy
82, rue François Miron
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 75 00
Fax : +33 (0)1 44 78 75 15
Mail : olaurent@mep-fr.org
Internet Site : www.mep-fr.org
Description:
Vernissage : Mardi 7 Novembre 2017
8 Novembre 2017 - 7 Janvier 2018

Commissaires d'exposition : Patrizia Mussa et Géraldine Sivel

Dès 1970, Piero Livio commence un projet qu'il nomme Dustmuseum. Il s'engage alors dans une collecte effrénée d'objets disparates, de rebuts et de fragments trouvés par hasard et destinés à l'oubli, puis leur redonne un nouveau visage en les intégrant dans des assemblages qui se muent en de fragiles sculptures qu'il fige en image par la photographie. La MEP présente dans cette exposition une sélection des dernières réalisations de ce travail encore en cours.

Vernissage de Piero Livio "Dustmuseum"

[18:00-21:00] Vernissage du salon Fine Arts Paris
Location:
Palais Brongniart
Palais de la Bourse des Valeurs de Paris
28, Place de la Bourse
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 83 92 30 20
Fax : +33 (0)1 49 27 55 20
Mail : palais.brongniart@gl-events.com
Internet Site : www.palaisbrongniart.com
Description:
Du mercredi 8 au dimanche 12 novembre

Fort du succès commercial, scientifique et culturel rencontré par Le Salon du Dessin en tant que salon de spécialité, ses organisateurs proposent une nouvelle manifestation embrassant les différentes disciplines des Beaux-Arts.

FINE ARTS PARIS, mêlant dessin, peinture et sculpture, est un Salon conçu par des marchands, préservant l'esprit convivial et chaleureux du Salon du Dessin et s'ouvrant à tous les collectionneurs et amateurs d'art.

FINE ARTS PARIS réunira une trentaine de galeries renommées, françaises et internationales et présentera des stands pluridisciplinaires de peintures, dessins et sculptures du XVIème siècle à nos jours.

Vernissage du salon Fine Arts Paris

[18:30-19:30] Conférence inaugurale "Picasso 1947. Un don majeur au MNAM"
Location:
Musée national Picasso-Paris
Musée Picasso - Hôtel Salé
5, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 25 21
Fax : +33 (0)1 48 04 75 46
Internet Site : www.museepicassoparis.fr
Description:
La conférence inaugurale "Picasso 1947. Un don majeur au musée d'Art Moderne" reviendra sur les conditions du don de Picasso au musée national d'Art moderne en 1947, moment majeur de l'histoire de l'art et des collections nationales.

Avec :
Emilie Bouvard, conservatrice au Musée national Picasso-Paris
Brigitte Leal, conservatrice et directrice adjointe du musée national d'Art moderne, Centre Pompidou
Camille Morando, historienne de l'art et responsable de la documentation des œuvres du musée national d'Art moderne, Centre Pompidou

Entrée libre dans la limite des places disponibles.(Réservation conseillée)

Conférence inaugurale "Picasso 1947. Un don majeur au MNAM"

[18:30-21:00] RDV d'ART, 5e édition
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.atelier-z.org
Description:
RDV d'ART, 5e édition

Exposition collective réunissant 34 artistes,
rythmée par 17 expositions personnelles
mettant quotidiennement en scène un duo d'artistes
En parallèle de l'exposition collective réunissant 34 artistes de qualité,
une salle est consacrée aux expositions personnelles d'un jour.
Permet à des duos d'artistes de s'exprimer, chacun leur tour,
en présentant conjointement leurs œuvres.

Commissaire d'exposition :
Gregor Podgorski - 06 60 48 12 34 - rdvart@gmail.com

Exposition collective
Du 8 au 26 novembre 2017
ouverture du mardi au dimanche, de 11h à 21h

Inauguration
Mardi 7 novembre de 18h30 à 21h

Renseignements sur le site de RDV d'ART :
www.rdvdart.com

RDV d'ART, 5e édition




[19:00] Soirée d'inauguration du restaurant La Calavados "Origins"
Description:
La Calavados "Origins"
40 Avenue Pierre 1er de Serbie
75008 Paris

Mardi 7 novembre 2017, de nombreuses célébrités venues du monde de la musique, du petit et du grand écran se sont rendues dans le très prestigieux 8e arrondissement de Paris afin d'assister à l'inauguration de La Calavados Origins, un restaurant/cabaret club qui accueillait déjà des personnalités telles que Serge Gainsbourg et Christian Dior dans les années 1960 à 90.
À lire aussi

Sur le "tapis rouge" de cet événement, Marjolaine Bui (devenue célèbre en 2003 grâce à l'émission Greg le millionnaire sur TF1) et la jeune et jolie Carla Ginola, nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste (C8) et sublime fille de David Ginola, ont incontestablement été les personnalités les plus scrutées dès leur arrivée sur les lieux.

Divine dans sa robe crème associée à d'imposantes boucles d'oreilles, la première - aujourd'hui âgée de 36 ans et brillamment reconvertie dans l'immobilier - a très vite capté l'attention des photographes présents grâce à son sourire ravageur. De son côté, la jolie Carla (24 ans) avait opté pour un look bien moins sage avec un pantalon noir associé à une chemise en jean très déboutonnée ! Succès garanti !

Dans l'enceinte de l'établissement dirigé par Nathalie Kabla O'Hayon, les deux jeunes femmes ont pu croiser la route de nombreuses personnalités invitées par Caroline Balland. Parmi celles-ci, Myriam Abel - qui a profité de l'événement pour donner de la voix - et son mari Roland Baron, les comédiens Patrick Braoudé, Zinedine Soualem (venu avec sa compagne Caroline Faindt), Alexandre Le Strat, Noom Diawara et Cyrielle Joelle, le chroniqueur de TPMP Jean-Michel Maire, les chanteuses Louisy Joseph, Ortal Malka et Chanez, la journaliste Annabelle Baudin, le sportif Cyril Benzaquen, la cheffe pâtissière Claire Verneil (vue dans Masterchef sur TF1 en 2011), l'humoriste Cartouche mais aussi Anthony Dupray (Premiers baisers, Le Miel et les abeilles, Les Années fac...) !

en présence de Marjolaine Bui, Anthony Dupray, Jean-Michel Maire, Carla Ginola, Cartouche, Caroline Balland, Claire Verneil, Zinedine Soualem, Caroline Faindt, Louisy Joseph, Chanez, Myriam Abel, Alexandre le Strat, Noom Diawara, Ortal Malka, Cyrielle Joelle, Cyril Benzaquen, Annabelle Baudin, Roland Baron, Nathalie Kabla O'Hayon, Caroline Balland, Patrick Braoudé

Soirée d'inauguration du restaurant La Calavados "Origins"
Carla Ginola

Soirée d'inauguration du restaurant La Calavados "Origins"
Marjolaine Bui

[19:00] Vernissage "Hermès à tire-d'aile - Les mondes de Leïla Menchari"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Grand Palais - Galerie Sud

du 8 novembre au 3 décembre 2017

La maison française présentera en novembre prochain au Grand Palais l'exposition "Hermès à tire-d'aile - Les mondes de Leïla Menchari", soit un parcours de huit saynètes mettant en lumière l'univers poétique et flamboyant de Leïla Menchari, signature des vitrines Hermès de 1978 à 2013.
Après son célèbre Saut Hermès qui lancera sa 9ème édition l'an prochain, la maison française investit de nouveau le Grand Palais en novembre à l'occasion d'une exposition d'envergure consacrée au travail de Leïla Menchari, signature des vitrines Hermès de 1978 à 2013. Tout au long de huit saynètes thématiques scénographiées par Nathalie Crinière, l'univers percutant, flamboyant et imaginatif de l'artiste se raconte. Celle qui a imaginé, dessiné et signé les décors magiques des vitrines du sellier parisien, tout en dirigeant le Comité couleurs de la soie, a toujours privilégié les jeux de matières, l'énergie de la couleur et la poésie de ses voyages, tout en travaillant avec des corps de métiers au savoir faire exceptionnel.Hermès à tire-d'aile - Les mondes de Leïla Menchari, c'est donc une histoire de rêve, de création et de partage contée par l'une des figures emblématiques de la maison Hermès. A noter qu'un ouvrage, Leïla Menchari, la Reine Mage, sera publié en novembre 2017, en coédition avec Actes Sud, pour accompagner l'exposition parisienne.

[19:30] 13ème édition des Trophées de l'APAJH
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
13ème édition des Trophées de l'APAJH

[19:30] Vernissage de l'exposition photoexpo "Géants, le spectacle de la montagne'"
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
L'unique Jad HUSSEIN accroche les photographes Andrea BOTTO, Faustine FERHMIN, Naoki ISHIKAWA, Thomas ROUSSET, Thomas STÖCKLI, Joël TETTAMANTI, Bertrand TRICHET et Cyrille WEINER sur les murs de VOLUME le temps de l'exposition "GÉANTS, LE SPECTACLE DE LA MONTAGNE" du 8 novembre au 6 décembre.

vernissage le 7 novembre à 19h30

Vernissage de l'exposition photoexpo "Géants, le spectacle de la montagne'"





[20:00] Avant-première du film "Maryline"
Location:
Cinéma Pathé de Boulogne-Billancourt
26, rue Le Corbusier
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean-Jaurès
France
Phone : 0 892 69 66 96
Internet Site : www.cinemasgaumontpathe.com/cinemas/cinema-pathe-boulogne/
Description:
Avant-première exclusive du film "Maryline",
suivie d'un débat en présence de Guillaume Gallienne et Adeline d'Hermy de la Comédie-Française

Après "Les garçons et Guillaume à table", venez découvrir en avant-première Maryline, le nouveau film de Guillaume Galliene, le mardi 7 novembre à 20h au Pathé Boulogne.
Séance en présence de l'équipe du film à ne pas manquer !

Avant-première du film "Maryline"

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés