Saturday, November 25, 2017
Public Access


Category:
Category: All

25
November 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

  Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

08:00  
09:00  
10:00 [10:00] Mariage de Tomer Sisley et Sandra de Matteis
Location:
Mairie du 8ème arrondissement
Hôtel Cail
3, rue de Lisbonne
75008 Paris
M° Saint-Augustin, Europe
France
Phone : +33 (0)1 44 90 75 08
Internet Site : www.mairie8.paris.fr
Description:
Mariage de Tomer Sisley et Sandra de Matteis

11:00 [11:00-17:00] Vernissage de Maud du Jeu
Location:
Galerie Gavart
5, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 26 98
Mail : galeriegavart@gmail.com
Internet Site : www.galeriegavart.com
Description:
Vernissage
Jeudi 23 novembre de 18h à 21h
&
Accueil autour d'un verre
Samedi 25 novembre de 11h à 17h

Exposition des sculptures du 21 novembre au 10 décembre 2017

du lundi au samedi 10h30-12h & 13h30-19h

Site artiste : http://maud.dujeu.free.fr

Vernissage de Maud du Jeu

[11:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Animaliers"
Location:
Carré Rive Droite
Quartier de l'Elysée
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Mail : contact@francoisleage.com
Internet Site : www.art-rivedroite.com
Description:
Galerie Nicolas Bourriaud

Vernissage de l'exposition "Animaliers"
Vernissage de l'exposition "Animaliers"


[12:00-19:00] Photographies et éditions japonaises
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Polka Librairie propose un voyage photographique au Japon avec une sélection d'ouvrages de maisons d'édition, de photographes japonais et de projets réalisés au Japon.
Des images contrastées de Daido Moriyama aux paysages urbains et graphiques de Toshio Shibata en passant par les portraits intimes de Jacob Aue Sobol, les nouveautés de Super Labo et les raretés d'Akio Nagasawa, venez découvrir les pépites de la collection de Polka Librairie !

[12:00-20:00] Vernissage de Béatrice Casadesus "Pluies d'Or"
Location:
Galerie Dutko (rue de Bretonvilliers)
4, rue de Bretonvilliers
75004 Paris
M° Sully - Morland, Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 43 26 17 77
Mail : galerie@dutko.com
Internet Site : www.dutko.com
Description:
Vernissage de Béatrice Casadesus
Vernissage de Béatrice Casadesus



[13:00-15:00] Brunch des expos de Julien Calot "On the road" et Caroline Veith "Incognito"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
Expositions jusqu'au 2 décembre 2017




[14:00-20:00] Vernissage de Dominique Nabokov "Berlin Living Rooms"
Location:
Galerie Patricia Dorfmann
61, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 55 41
Fax : +33 (0)1 42 77 72 74
Mail : galerie@patriciadorfmann.com
Internet Site : www.patriciadorfmann.com
Description:
25 novembre - 23 décembre 2017
Vernissage samedi 25 novembre de 14h à 20h

La Galerie Patricia Dorfmann est heureuse de présenter après New York et Paris le dernier volet de la trilogie des « Living Rooms » consacré cette fois à Berlin.

Dominique Nabokov débute dans la photographie à New York en 1978 comme assistante du photographe de mode Patrick Demarchelier. Dans les années 80-90, elle se dirige vers le reportage et le portrait. Elle contribue régulièrement aux éditions internationales du groupe Conde Nast (Vogue, Vanity Fair, Conde Nast Traveler) ainsi que pour de nombreuses publications européennes. En 2009, elle réalise l'agenda, le calendrier et le catalogue du 50ème Anniversaire de la prestigieuse New York Review of Books.

La série des « Living Rooms « est une trilogie commencée à la suite d'une commande en 1995 par le magazine le New Yorker. C'est le portrait de trois villes où Dominique Nabokov a le plus vécu (New York, Paris, Berlin) vu à travers les living rooms vides de leurs occupants. C'est de l'énigmatique être social dont il est question ici. Nos regards entrent par effraction dans ces environnements photographiques sans vouloir pour autant se les approprier.

Ce n'est pas un travail journalistique classique sur la photographie de décoration d'intérieur. Il se distingue de celui-ci d'une part, par le point de vue du photographe qui conçoit ses images comme des portraits dévoilant des détails, des indices tentant ainsi de nous éclairer sur la nature des habitants et d'autre part, par le support employé. Dominique Nabokov a utilisé le film Polaroid Colorgraph 691 aujourd'hui épuisé pour sa rapidité et ses couleurs accidentelles (New York et Paris Living Rooms) et le film noir et blanc Ilford FP4 Plus 125 pour Berlin Living Rooms.

Dominique Nabokov vit entre New York et Paris.


Berlin Living Rooms, un livre edité par apartamento

1 Natalie Koerner - Architect and Julius von Bismarck - Artist (2015)
2 Samia Saouma and Max Hetzler - Gallerists (2014)
3 Prof. Dr. Benedicte Savoy - Art historian and Johannes Grützke - Artist (2014)
4 Tara Bray Smith - Author and Thomas Struth - Photographer (2015)
5 Josephine Hubalek - Artist (2016)
7 Timo Miettinen - Finnisch collector, Salon Dahlmann (2015)
8 Fabian Ebeling - Editor Die Epilog (2015)
9 André Butzer - Artist and Maja Körner - Artist (2015)
10 Dietmar Schwarz - Intendant of the Deutsche Oper Berlin and Torsten Schroeder (2014)
11 Rudolf Prinz zur Lippe - Philosopher, Artist (2014)
12 Karin Graf - Literary Agent and Joachim Sartorius - Cultural Entrepreneur (2014)
13 Patricia Waller - Artist (2014)
14 Tacita Dean - Artist and Mathew Hale - Artist (2014)
15 Burkhard von Harder - Artist - Videast (2014)
16 Michel Würthle - Artist and Restaurateur - Founder of the Paris Bar (2016)
17 Jenny Erpenbeck - German Director and writer and Wolfang Bozic - Music conductor (2014)
18 Tamara Stefanovich - Pianist and Pierre Laurent Aimard - Pianist (2015)
19 Helena Nisson Strängber - Artek and Marco Velardi - Publisher Apartamento Magazine (2015)
20 Vita Mikhailov and Boris Mikhailov - Photographer (2014)
21 Bernd Böhm - Photographer and Jonathan Hosenfeidel - Internet Producer (2015)
22 Marcus Kurt Deschler - Gallerist (2014)
23 Karen Lohmann - Art historian and Christian Boros - Art collector (2014)
24 Berggruen Family - Art collectors - Museum (2015)
25 Benita et Marcel Yon - Entrepreneurs (2015)
26 Douglas Gordon - Artist (2016)
27 Evelyn Chipperfield - Architect and (Sir) David Chipperfield - Architect (2014)
28 Veruschka von Lehndorff - German model, actress and artist (2015)
29 Angelica Blechschmidt - Ex editor in chief of German Vogue and journalist (2015)
30 Dr. Samuel Wittwer - Director of Palaces and collections (Potsdam) and Prof. Dr.Marcus Köhler - Garden Architect, Dresden (2015)
31 Erika Hoffmann-Könige - Art collector head of Sammlung Hoffmann (2015)
32 Michael O. Kewenig - Gallerist (2015)
33 Angelika Schlöndorff (Angelika Gruber) - Editor and Volker Schlöndorff - Film maker (2014)
34 Margarita Broich - Actress and Martin Wuttke - Actor (2015)
35 Sasha Waltz - Choreographer and Jochen Sanding - Cultural entrepreneur (2014)
36 Elke Schmitter - Journalist (2014)
37 Gwen Callec and Michael Schäfer - Photographer (2014)
38 Fabrice Gabriel - writer
39 Anna Maria Gräfin Henckel von Donnersmarck (2015)
40 Zazie de Paris - Musical performer, actress, diva (2015)
41 Dr. Ida-Marie Corell - Artist, performer (2015)
42 Regine Leibinger and Frank Barkow - Architects (2014)
43 Laurence Egloff - Artist and Yves Oppenheim - Artist (2015)
44 Hans-Jürgen Syberberg - Film maker (2014)
45 François Jonquet - Journalist-writer and Christophe Bertault - Artist
46 Wilma Harzenetter - Film producer and Dieter Kosslick - Director of the Berlinale (2014)
47 Johan Heller - Art collector

Vernissage de Dominique Nabokov "Berlin Living Rooms"
Dominique Nabokov, "Angelica Blechschmidt - Ex editor in chief of German Vogue and journalist" (2015)





[15:00-19:00] Dédicace de Franco Matticchio
Location:
Galerie Martel
17, rue Martel
75010 Paris
M° Château d'Eau, Gare de l'Est, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 42 46 35 09
Mobile : +33 (0)6 10 19 30 02
Mail : contact@galeriemartel.fr
Internet Site : www.galeriemartel.com
Description:
à l'occasion de la publication de son nouveau livre
Jones et autres rêves - éditions Ici Même

Dédicace le samedi 25 novembre 2017 à partir de 15h00

Exposition du 24 novembre 2017 au 13 janvier 2018

Attention, perle rare ! Valeur majeure du graphisme en Italie - de la presse à l'édition en passant par les galeries d'art - Franco Matticchio n'a pas ici le statut qu'il mérite. Pourtant, ce créateur hors pair est un artists' artist, reconnu par les grands de sa profession, de Sempé à Spiegelman, de Mattotti à Swarte. Son univers ? Mêlez Magritte, Topor, Fred, Tenniel, J. K. Rowling, Chaval, Gébé, saupoudrez de Granville, de Residents ou de Bob Dylan, de Bosch, de Jaccovitti, et ce sera encore autre chose. Alors, laissez Franco Matticchio vous conduire chez lui : de l'autre côté du miroir.

Vernissage de Franco Matticchio

[15:00-21:00] Vernissage de Carlos Kusnir
Location:
Galerie Bernard Jordan
77, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 61
Mail : galerie.bernard.jordan@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriebernardjordan.com
Description:
Les deux expositions personnelles de Carlos Kusnir se tiendront à la galerie Eric Dupont, du 25 novembre 2017 au 20 janvier 2018, et à la galerie Bernard Jordan, du 25 novembre au 23 décembre 2017.

Galerie Eric Dupont, 138 rue du temple, 75003, Paris | 25.11.17 - 20.01.18

Galerie Bernard Jordan, 77 rue Charlot, 75003, Paris | 25.11.17 - 23.12.17

Vernissages : samedi 25 novembre à partir de 15 heures

Les galeries Eric Dupont et Bernard Jordan présentent deux expositions personnelles du peintre argentin Carlos Kusnir. Travaillant sur l'imaginaire et la représentation fragmentaire de la réalité, Carlos Kusnir n'impose pas de cadres à ses peintures, ou du moins ne les force pas à en respecter les bordures : chacun de ses tableaux renie les frontières et va chercher sa propre autonomie. Et pourra s'interpréter de mille et une façons.

Vernissage de Carlos Kusnir
Carlos Kusnir, Coiffure, démocratie, 2017, techniques mixtes sur papier, 68 x 100 cm, courtesy Galerie Bernard Jordan

[15:00-21:00] Vernissage de Carlos Kusnir
Location:
Galerie Eric Dupont
138, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 14
Fax : +33 (0)1 44 54 04 24
Mail : info@eric-dupont.com
Internet Site : www.eric-dupont.com
Description:
Les deux expositions personnelles de Carlos Kusnir se tiendront à la galerie Eric Dupont, du 25 novembre 2017 au 20 janvier 2018, et à la galerie Bernard Jordan, du 25 novembre au 23 décembre 2017.

Galerie Eric Dupont, 138 rue du temple, 75003, Paris | 25.11.17 - 20.01.18

Galerie Bernard Jordan, 77 rue Charlot, 75003, Paris | 25.11.17 - 23.12.17

Vernissages : samedi 25 novembre à partir de 15 heures

Les galeries Eric Dupont et Bernard Jordan présentent deux expositions personnelles du peintre argentin Carlos Kusnir. Travaillant sur l'imaginaire et la représentation fragmentaire de la réalité, Carlos Kusnir n'impose pas de cadres à ses peintures, ou du moins ne les force pas à en respecter les bordures : chacun de ses tableaux renie les frontières et va chercher sa propre autonomie. Et pourra s'interpréter de mille et une façons.

Vernissage de Carlos Kusnir
Carlos Kusnir, 2015, Acrylique sur deux panneaux en bois, 69 x 50 et 70 x 50 cm, photo Jean-Christophe Lett, Courtesy galerie Eric Dupont, Paris

[15:00-20:00] Vernissage de Guy de Malherbe "Vers la Mer - Stèles"
Location:
Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne
12, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 29 97 52
Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88
Fax : +33 (0)1 42 71 39 75
Mail : contact@galeriemhlfd.com
Internet Site : www.galeriemhlfd.com
Description:
23 novembre 2017 - 13 janvier 2018

VERNISSAGES :
jeudi 23/10 de 18h à 21h
samedi 25/10 de 15h à 20h

La nouvelle exposition de Guy de Malherbe à la Galerie La Forest Divonne, du 23 novembre 2017 au 13 janvier 2018, fait suite à trois expositions institutionnelles qui se sont succédé en 2016-2017 : « Vénus toujours recommencée » au musée d'Évreux, « Brèches, corniches et Falaises » au musée du Mans (Collégiale Saint-Pierre-La-Cour) et « Rivages normands » à la Villa Montebello de Trouville. Guy de Malherbe reste ancré dans les roches et les éboulis des plages mais renouvelle son sujet en pivotant vers la mer.

Depuis plusieurs années Guy de Malherbe s'appuie sur les paysages escarpés des côtes normandes comme point de départ d'un langage pictural de plus en plus libre, expressif et incarné. L'intérêt particulier du peintre pour ce paysage rocheux - avec le plaisir qu'il éprouve à se l'approprier par la peinture - révèle une relation fusionnelle au monde minéral.

Il dit souvent que ces paysages sont « prétexte à la peinture » mais cette force picturale est nourrie par ce sujet qui se renouvelle sans cesse sous ses yeux. C'est un chaos de matières, le reflet du désordre du monde.

Les anfractuosités du rivage deviennent des refuges à ciel ouvert pour le peintre qui, après des heures passées à peindre sur le motif, rapporte à l'atelier des dizaines de petits formats. S'ensuit le temps des doutes et des luttes pour retrouver les sensations éprouvées sur place, et en tirer une nouvelle énergie. En extérieur, Guy de Malherbe utilise la peinture pour s'approprier le paysage, en atelier il utilise le paysage pour faire de la peinture.

Chaque élément - touche, forme, couleur - qui a servi à dire le paysage devient outil pour construire une peinture. Les signes de l'écriture vive, inscrits sur les petites toiles carrées, se transforment par ricochet pour donner naissance à un univers désormais purement pictural, à la fois objet concret et territoire de l'imaginaire.

Les stèles, étranges objets, vestiges dont on ne sait trop quelle construction, agissent comme un écran qui projette son ombre puissante sur le sable et laisse entrevoir un au-delà chaotique et lumineux. C'est ce qui se déploie, notamment dans une impressionnante grande toile de 2.10 x 3 m. Dans d'autres peintures, les accumulations de rochers, plus ou moins anthropomorphiques sont prétextes à un traitement tantôt transparent tantôt plus riche de matière. Dans un autre grand format, Guy de Malherbe nous place face à la mer et au ciel, ou plutôt devrait-on dire, face à la peinture. L'eau et les nuages sont traités en larges mouvements de brosse dans une palette de bleus et de bruns colorés.

Ainsi, dans cette exposition, on verra à nouveau combien l'ancrage dans une expérience physique de la nature reste irremplaçable pour Guy de Malherbe qui d'une œuvre à l'autre, révèle ou dissimule, avec plus ou moins d'intensité, les éléments qui lui sont chers, et qui forment des « images en peinture » comme autant de symboles qui affirment sa peinture comme une œuvre puissamment poétique.

Vernissage de Guy de Malherbe "Vers la Mer - Stèles"

[15:00-19:00] Vernissage de l'exposition "DÉBRIS FERTILES"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Galerie LA Joaillerie par Mazlo
31 rue Guénégaud
Paris 75006
France

La galerie LA Joaillerie par Mazlo et l'association ARKETIP
vous convient le samedi 25 novembre 2017, de 15 à 19 heures,
au vernissage de l'exposition collective

- DÉBRIS FERTILES -
Les Bijoux Résilients

La galerie LA Joaillerie par Mazlo et l'association ARKETIP invitent le collectif catalan Joyas Sensacionales à explorer le concept de résilience, appliqué au design de bijou contemporain.

La résilience désigne en psychologie, la faculté d'un individu à « rebondir », à surmonter des traumatismes. Largement popularisé par les travaux de l'éthologue et neuro-psychiatre français Boris Cyrulnik, ce terme définit pourtant à l'origine la capacité de résistance aux chocs d'un matériau. Le projet DÉBRIS FERTILES est justement né de l'envie d'explorer cette analogie entre le monde de la matière inerte et la psyché humaine. Comment représenter ce lent processus de transformation, comment matérialiser l'empreinte irréversible inscrite aussi bien dans l'âme que dans la chair, au travers d'un bijou?

L'exposition présente aujourd'hui le résultat des recherches menées par quinze des membres du collectif de bijou contemporain Joyas Sensacionales depuis notre rencontre en mars 2017 au cours de la Jewellery Week à Munich, où est né ce projet.

Le groupe Joyas Sensacionales (les bijoux sensationnels) s'est formé en 2008 à l'initiative de Silvia Walz, créatrice internationalement reconnue et professeur en art du bijou au sein de l'école Massana, à Barcelone.
À l'origine de ce projet, l'idée de réunir d'anciens élèves pour créer une sorte de plateforme créative, un terrain d'échange et d'expérimentation, permettant à des artistes émergeants de rompre avec la solitude pour mettre en commun leurs questionnements sous forme d'ateliers collaboratifs. Ouvert la même année par Alicia Giraldez, le Taller Perill est rapidement devenu le lieu d'accueil des expositions montées par le groupe.

Le thème de la résilience proposé par la galerie LA Joaillerie par Mazlo s'inscrit donc dans la continuité des réflexions de Joyas Sensacionales. Mais à l'heure où la Catalogne vit l'une des crises les plus graves de son histoire récente, l'exposition DÉBRIS FERTILES se colore d'une dimension inédite dans l'histoire d'un collectif profondément animé par l'empathie et la générosité.
Car au-delà de la résilience, comme le rappelle Ramon Puig Cuyas, membre du groupe, ancien professeur de l'école Massana, et figure emblématique de la scène du bijou contemporain espagnole, il s'agit bien pour les membres de Joyas Sensacionales de réaffirmer les valeurs universelles d'évolution, d'équité, de collaboration et de liberté, de tout temps attachées à l'art.

Avec : Xus Anglès - Núria Anguren - Montse Basora - Gemma Canal - Lourdes Carmelo - Ramon Puig Cuyás - Nicole Deuster - Carla Garcia Durlan - Alicia Giráldez - Lola Gratacos - Sebastià Macia- Clara Niubò - Carme Roher - Fátima Tocornal - Silvia Walz

Exposition de bijoux contemporains du 25 novembre au 23 décembre 2017.
Vernissage le samedi 25 novembre de 15 à 19 heures.
Du mardi au vendredi 14:00 - 19:00
Le samedi 11:00-13:00 et 14:00-19:00.

Vernissage de l'exposition "DÉBRIS FERTILES"

[15:00-22:00] Vernissage de l'exposition "L'ESPRIT DU TEMPS"
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
du 23 au 26 novembre 2017

par l'association Florence
http://www.associationflorence.com

Vernissage de l'exposition "L'ESPRIT DU TEMPS"






[16:00-20:00] Rencontre avec Guillaume Gomez
Location:
Appétit
librairie culinaire pas ordinaire
12, rue Jean Ferrandi
75006 Paris
M° Saint-Placide, Vaneau
France
Mobile : +33 (0)6 17 36 45 35
Mail : contact@appetit.paris
Internet Site : www.appetit.paris
Description:
Chez les Gomez, la cuisine n'était pas une affaire de famille et rien ne destinait Guillaume Gomez à devenir l'ambassadeur de la cuisine française ! Aujourd'hui Meilleur Ouvrier de France, le chef des cuisines du Palais de l'Elysée, signe «Leçons en pas à pas», un livre qui rassemble techniques de cuisine et recettes. Passion, transmission et créativité sont les maîtres mots de cet ouvrage à mettre entre toutes les mains, pour découvrir LA technique «qui fonctionne», ou améliorer son savoir-faire.
De quoi réaliser des plats généreux et se dire joyeusement que la cuisine, ne se fait que pour les autres : que ce soit des amis ou des chefs d'État !
Rencontre, signature et goûter préparé par les élèves de l'école Ferrandi samedi 25 novembre à partir de 16h.

Rencontre avec Guillaume Gomez
CUISINE, Leçon en pas à pas de Guillaume Gomez, préfaces de Paul Bocuse et Joël Robuchon, éditions du Chêne, 39,90€

[16:00-18:00] Signature de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
Signature de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

dans le cadre de l'exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

14 octobre - 23 décembre 2017
Vernissage le samedi, 14 octobre 2017, de 18h à 20h30 en présence de l'artiste

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

[16:00-21:00] Vernissage de Jérémy Liron "Tacet"
Location:
Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 80
Fax : +33 (0)1 48 04 04 80
Mail : info@galerie-gounod.fr
Internet Site : www.galerie-gounod.com
Description:
Du 25 novembre au 23 décembre 2017
Vernissage le samedi 25 novembre 2017 de 16h à 21h

« Tacet »

C'est par cette indication que John Cage introduit la partition de son célèbre 4'33". Le pianiste est à son instrument, en position d'attente, la salle mobilise un instant son attention à ce qui va surgir du silence ou s'en extraire, puis s'impatiente. La pièce sera composée de tout ce qui, un peu plus de quatre minutes durant, du plus ordinaire au plus ténu, viendra troubler ou habiter ce silence relatif, cette attente tendue.

Faire taire l'instrument, installer le silence comme les oracles traçaient au ciel le templum dans lequel le passage d'un oiseau deviendrait signifiant. Inviter à considérer ce qui disparaît dans l'évidence. Contempler. Retenir le geste, comme celui de la vierge dans l'annonciation que peignit Antonello de Messine ou dans la grande salle de Lascaux ces chevaux et ces vaches suspendus dans l'espace et le temps, ou dans le quadrangle noir posé sur un fond blanc, et tout à la fois le perçant, que peignit Kazimir Malevitch un jour de 1915. C'est aussi la définition qu'Alexander Bain donna de la pensée : «un geste retenu, une parole ravalée».

Les paysages ont ceci de commun avec les animaux, dont Rilke évoque le « calme regard » qui semble voir l'ouvert, qu'ils ne parlent pas. Et même, qu'ils opposent à notre besoin de tout débattre et de tout expliquer, c'est à dire de tout simplifier et soumettre au logos, un mutisme aussi vertigineux que l'intensité de leur présence. Dans le silence, dans leur silence, quelque chose s'illimite.

J'ai toujours été incité à aller vers ces marges, à l'écart du tumulte et de l'agora. Là où l'on touche à notre propre absence. Là où l'évidence impose de considérer calmement chaque chose sans pouvoir plus rien en dire. Hugo von Hofmannsthal a décrit très finement cette faillite du langage : « un râteau abandonné dans un champ, un chien au soleil... chacun de ces objets et mille autres semblables sur lesquels l'œil glisse d'ordinaire avec une naturelle indifférence peut soudain revêtir un caractère émouvant jusqu'au sublime, et que la totalité du vocabulaire m'apparaît infiniment trop pauvre à exprimer ».

Les toiles et les sculptures récentes poursuivent l'exploration de ces qualités d'espace et de temps qui surgissent parfois dans l'ordinaire d'un muret ou d'une terrasse, dans les signes muets d'une grille ou d'un appareillage de pierre, d'une haie d'arbres filtrant le ciel. Quelque soit leur élaboration, chaque pièce de l'exposition semble laisser « un blanc » comme on dit dans la conversation, immobilisant l'action pour laisser percevoir le lieu nu qui en marque la mémoire. Nulle action, nul allant, simplement l'opacité contemplative.

Le regard, caressant la surface du visible, parfois s'accroche à un nœud qui échappe à se nommer, levant un lieu dans l'espace, un seuil peut-être auquel les mots achoppent. Des images taisent les mots en nous, résistent aux phrases qui voudraient les saisir et ne font jamais qu'en tâter les contours. L'évidence évide ce qu'elle manifeste. L'exposition voudrait témoigner de quelques-unes de ces images silencieuses découpées dans l'espace du regard, en être la partition.

Jérémy LIRON, octobre 2017

Vernissage de Jérémy Liron "Tacet"
Jérémy Liron, Paysage 144, 2017, huile sur toile, 175 x 135 cm

[16:00-21:00] Vernissage de Sun Cunming "The Diary That Were Blown Away By Wind"
Location:
Galerie Houg
22, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Mobile : +33 (0)6 61 38 11 89
Mail : romain@galeriehoug.com
Internet Site : www.galeriehoug.com
Description:
La galerie Houg est heureuse d'accueillir le nouveau projet solo de l'artiste Chinois Sun Cunming : "The Diary That Were Blown Away By Wind"

Vernissage le Samedi 25 Novembre 2017 à partir de 16:00

"Du vent qui arrive et qui part ensuite.
Je décris le vent par l'observation des objets qu'il disperse.
Le croquis est rarement utilisé dans mon travail de sculpture.
Tout comme une bourrasque de vent, qui va et vient, feuilletant les pages une par une d'un journal intime ; comme une rafale qui nous ferait fermer les yeux et nous baisser, tout vient, puis se disperse au vent.
Ce que je dit n'est pas ce que je présente ; ce que je présente n'est pas ce que j'ai écrit dans ce journal intime.
Mais chaque pièce en est une page de ce journal intime qui m'accompagne depuis longtemps." Sun Cunming 2017

Vernissage de Sun Cunming "The Diary That Were Blown Away By Wind"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Double Trouble"
Location:
ICI.GALLERY
8, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 87 38 67 63
Mail : contact@ici.gallery
Internet Site : www.ici.gallery
Description:
sur une proposition de Claude Lévêque

ICI.GALLERY est une galerie d'art contemporain, représentant des artistes, spécialisée dans la vente d'œuvres multiples et la vente de formats originaux.

DOUBLE TROUBLE SUR UNE PROPOSITION DE CLAUDE LÉVÊQUE ÉDITIONS, MULTIPLES, OBJETS, DESSINS, PHOTOS...

L'EXPOSITION SE DÉROULERA DU 25 NOVEMBRE 2017 AU 20 JANVIER 2018

Pour l'exposition Double Trouble à ICI.GALLERY, j'ai proposé des œuvres sans formule schématique accrocheuse de thématique. ICI est l'endroit idéal pour la libre interrogation, l'immersion dans les convulsions de l'intime et les pas de coté dans la forme.
L'art d'aujourd'hui s'applique souvent à sous documenter les sciences exactes et humaines, sans produire un contrepoint esthétique inattendu. Il est maintenant nécessaire d'affirmer les affinités de genres inverses et les poétiques obliques, pour abuser des désordres du monde.
Si la planète est troublée de trop d'informations et contrevérités, c'est le moment de voir les étoiles vivre et mourir.
Claude Lévêque Novembre 2017

Artistes proposés :
Giulia ANDREANI
Marcel BASCOULARD
Vincent BIZIEN
Claude CLOSKY
Anne-Marie FAUCON
Véronique JOUMARD
Keita MORI
Bruno PERRAMANT
Eric POUGEAU
Simon RAYSSAC

Vernissage de l'exposition "Double Trouble"

[16:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Les Jeanneau de l'Art"
Location:
Galerie Marie-Claude Duchosal
1, rue Ferdinand Duval
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 20
Mobile : +33 (0)6 12 78 64 57
Mail : galerie.duchosal@orange.fr
Description:
autour de Thérèse Jeanneau

Vernissage de l'exposition "Les Jeanneau de l'Art"
Vernissage de l'exposition "Les Jeanneau de l'Art"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Sunny Winter & Pleasure"
Location:
Galerie Alain Gutharc
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 10
Fax : +33 (0)1 40 21 72 74
Mail : gutharc@free.fr
Internet Site : www.alaingutharc.com
Description:
L'exposition collective Sunny Winter & Pleasure réunit les oeuvres des artistes Edi Dubien, Daniel Firman, Mathias Kiss, Guillaume Linard-Osorio, Bernard Quesniaux...

DU 25 NOVEMBRE 2017 AU 19 JANVIER 2018







[17:00-21:00] Décrochage de l'exposition "De l'énergie à l'audace"
Location:
19 Côté Cour
19, rue Marc Seguin
75018 Paris
M° Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 85 09 04 10
Mail : contact@19cotecour.fr
Internet Site : www.19cotecour.fr
Description:
du 17 au 25 novembre

Il faut l'énergie d'un artiste pour passer de l'idée à l'action. Il faut l'audace d'un collectionneur pour passer de l'envie à l'achat. Il faut de l'audace et de l'énergie pour mettre sur le devant de la scène les œuvres d'artistes en lesquels on croit...
C'est le parti pris de Christine Dubuisson et Isabelle Dedieu qui s'associent pour la première fois pour mettre en lumière des œuvres de Fabienne Auzolle, Marie Goyat, Guillaume Roche et Tien Wen.
Des œuvres à poser en métal ou qui ont l'apparence du métal, des œuvres porteuses de couleurs à suspendre: « De l'énergie à l'audace » raconte le processus créatif, l'expression de l'artiste, ses sources d'inspiration, ses intuitions, sa maîtrise technique pour une production finale sans tabou ni à priori. « De l'énergie à l'audace », c'est le passage du rêve à l'acte pour l'artiste comme pour l'amateur d'art. Le rêve ose et transcende, il exprime l'audace et apporte l'énergie positive de la concrétisation.
Christine Dubuisson et Isabelle Dedieu se retrouvent dans cette première exposition commune pour partager leur passion pour l'art contemporain et les métiers d'art, les savoir-faire rares et les gestes d'exception. Elles associent leurs énergies pour présenter les œuvres de quatre artistes. Valoriser les artistes, les inciter au meilleur, les fédérer en groupes inattendus, c'est la vocation de ces deux passionnées d'art.

Vernissage de l'exposition "De l'énergie à l'audace"

[17:00-21:30] Vernissage de Francis Deschodt
Location:
La Pièce Blanche
4, rue des Chaufourniers
75019 Paris
M° Colonel Fabien, Bolivar
France
Mobile : +33 (0)6 15 60 77 33
Mail : 2villeneuve@lapieceblanche.paris
Internet Site : www.lapieceblanche.paris
Description:
du 24 novembre au 3 décembre

Vernissage de Francis Deschodt








[18:00-23:00] Les Hivers Givrés de Dauphine
Location:
Marché aux Puces de Paris - Saint-Ouen
Puces de Saint-Ouen
Rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
M° Porte de Clignancourt, Garibaldi
France
Phone : +33 (0)1 40 12 32 58
Fax : +33 (0)1 40 12 32 58
Internet Site : www.parispuces.com
Description:
Le Marché Dauphine inaugure la première édition des Hivers Givrés de Dauphine
Le samedi 25 novembre de 10h à 23h avec animations à partir de 18h
Et le dimanche 26 novembre de 10h à 18h

Au programme du week-end :

-Une sélection de produits gourmands (champagne, huîtres,...)
-Un éventail de cadeaux uniques (du livre ancien au sac Hermès, vinyles ou vases en opaline...).
Les emballages cadeaux se feront à l'intérieur de la Maison Futuro.
-Exposition
À partir de 18h, vernissage de l'exposition de Lydie Arickx : "Lydie fait un saut aux Puces"
Salle d'exposition du 1er étage et stand 126 - avec performance de l'artiste
Exposition du 25 novembre 2017 au 25 janvier 2018
"Lydie fait un saut aux Puces"

Les Hivers Givrés de Dauphine

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Baptiste Boyer "Les agneaux perdus"
Location:
Galerie Laure Roynette
20, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 06 35
Mobile : +33 (0)6 08 63 54 41
Mail : contact@laureroynette.com
Internet Site : www.galerie-art-paris-roynette.com
Description:
Commissaire : Henri VAN MELLE

25 novembre 2017 au 13 janvier 2018

Un labyrinthe des désirs

Manet rencontre Goya.
A l'instant même où les ténèbres s'abîment dans le jour, où le soleil provoque la lumière. Où l'aube chante la passion.

La peinture de Jean-Baptiste Boyer se situe là dans ces fragments d'abîme quand l'homme se dévoile tel qu'en lui-même. Lorsqu'il s'affronte à l'éternité.. Arrogant parfois, rêveur. Provocant. Homme nu, allongé dans un déjeuner sur l'herbe où la mort s'invite en toute impudeur. Homme assis, mouvant dans sa naturelle beauté, affolant les oiseaux de feu. Homme piégé par son propre masque. Autoportrait aussi dans la fulgurance de l'aveu. « Quand je peints, dit-il, je me sens comme un metteur en scène. J'anime le tableau.
Je manipule les personnages sans que jamais on ne puisse savoir qui ils sont, où ils sont. J'en préserve ainsi le mystère. Les paysages, eux, servent de toile de fond, créent le fantasme. En fait tout doit rester flou. La vérité est là ».

Jean-Baptiste Boyer trace alors dans ses tableaux un labyrinthe des désirs, invisibles, mystérieux. La beauté conduit à l'enfer, la passion à l'abandon. Ces figures ne sont pas l'ombre d'une réalité quotidienne. Non ! Mais la réalité d'un rêve qui prend sa source dans l'émotion que provoque un visage, un corps. Une attitude. « Il y a chez moi, dit-il, un profond rapport à la chair. C'est à la personne qui regarde le tableau de raconter l'histoire qu'il contient. Seul l'excès de sentiments me guide. Ma peinture est une confession et l'âme de mes personnages se cache dans mes paysages ».

La peinture de Jean-Baptiste Boyer est comme un songe qui s'accroche au regard pour mieux le détourner vers l'amour.

Jean-Louis Pinte, critique et romancier

Vernissage de Jean-Baptiste Boyer "Les agneaux perdus"
Jean-Baptiste Boyer - Les anges rouges - 2017, huile sur toile

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Christmas Party #3 - Les secrets du Docteur F."
Location:
under construction gallery
6, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Mobile : +33 (0)6 37 34 99 78
Mail : underconstructiongallery@gmail.com
Internet Site : www.underconstructiongallery.com
Description:
du 28 novembre 2017 au 13 janvier 2018
Vernissage le samedi 25 novembre de 18h à 21h

exposition collective avec :
David Ancelin, Martin Bachelier, Micky Backham, Yasmina Benabderrahmane, Florian Bézu, Emmanuelle Bouyer, Romain Dumesnil, François Durif, Alice Guittard, Karine Hoffman, Kapwani Kiwanga, Tetsuo Kondo, Yann Lacroix, Fabien Léaustic, Alban Le Henry, Vincent Lemaire, Zora Mann, Rachel Marks, Côme di Meglio, Stéphanie Nava, Renaud Perriches, Guillaume Pinard, Christian-Louis Rollinde de Beaumont, Jeanne Susplugas, Maxime Touratier et Vincent Voillat.

Partenaires : Macumba night club éditions, WE DO NOT WORK ALONE et GREAT DESIGN Gallery

sous le commissariat de Théo-Mario Coppola

A l'occasion de la troisième édition de Christmas Party à under construction gallery à Paris, carte blanche est offerte à Théo-Mario Coppola.

Référence culturelle européenne incontournable, l'histoire du docteur Faust est au départ un conte populaire réinterprété par Marlowe et Goethe à la suite desquels de nombreux compositeurs et écrivains ont à leur tour donné leur interprétation du mythe*.
Les secrets du Docteur F. se présente comme un grand cabinet de curiosités où les œuvres composent un nouveau chapitre de cette longue histoire de l'occultisme en art. Cette exposition collective propose une exploration des mondes de l'occulte (l'ensemble des arts et sciences occultes comme l'alchimie, l'astrologie, la magie, la divination ou la médecine occulte) et de l'ésotérisme (l'initiation et le secret) à travers des œuvres mêlant l'imagerie de la magie et des rituels à une réinterprétation contemporaine.
Ce ré-enchantement du monde participe d'un vaste mouvement rejetant le sarcasme et le scepticisme au profit d'une sensibilité ouverte sur d'autres modes de connaissance et d'interprétation du réel. L'exposition propose aux artistes de livrer leur propre vision d'une lecture occulte du réel, en écho avec leur pratique personnelle, en réaction à un évènement, ou en mobilisant des rites préexistants. Cette exposition est également l'occasion d'un tour du monde des pratiques occultes, chaque œuvre étant reliée à un contexte culturel singulier.

* Hector Berlioz, Robert Schumann, Richard Wagner, Franz Liszt, Charles Gounot, Henri Pousseur en musique et Alexandre Pouchkine, Heinrich Heine, Ivan Tourgueniev, Oscar Wilde, Pierre Mac Orlan, Thomas Mann, Jean Giono ou Fernando Pessoa en littérature se sont à leur tour intéressé à l'histoire du Docteur F.









[19:00-23:00] La Croisière Trois Rivières - deuxième escale
Location:
Hôtel Jules & Jim
11, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Mail : geoffroy@hoteljulesetjim.com
Internet Site : www.hoteljulesetjim.com
Description:
Naviguant en plein coeur de Paris, dans une ambiance chic et décontractée, La Croisière Trois Rivières vous porte au gré des trois escales-hôtels pour vivre le "Caribbean way of life".

3 semaines - 3 escales - 3 hôtels parisiens

AU PROGRAMME DES SOIRÉES
Une sélection de cocktails signature
Des expériences immersives
Des dégustations privées dans la chambre-cabine Trois Rivères

http://www.lacroisiere-troisrivieres.fr

La Croisière Trois Rivières - deuxième escale

[19:00-23:00] Nuit des 10 ans de la bibliothèque
Location:
Gymnase Gaillon de Viroflay
28, rue Chanzy
90, avenue Gaston Boissier
78220 Viroflay
M° RER C Viroflay - Rive Gauche
France
Internet Site : www.ville-viroflay.fr
Description:
Bibliothèque
74, avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay

Olivier Lebrun, maire de Viroflay,
Vice-président du Conseil départemental des Yvelines

Jane-Marie Hermann,
maire-adjoint, chargé de la Culture

vous invitent à l'inauguration
de la Nuit des 10 ans de la bibliothèque

samedi 25 novembre à 19h30
Nuit anniversaire de 19h à 23h

En présence de

Lothar Lorch,
Maire de Hassloch

Tobias Meyer,
1er maire-adjoint délégué aux Jumelages

Nuit des 10 ans de la bibliothèque










[20:00-23:55] 25ème Bal des débutantes 2017
Location:
Hôtel The Peninsula Paris
19, avenue Kléber
75116 Paris
M° Kléber
France
Phone : +33 (0)1 58 12 28 88
Fax : +33 (0)1 58 12 29 99
Mail : ppr@peninsula.com
Internet Site : paris.peninsula.com
Description:
Le 25e Bal des débutantes s'est déroulé samedi à Paris, dans les salons du Peninsula. Madame Figaro avait une place à table.

Samedi soir, une jeune fille aurait perdu sa pantoufle de vair que nous n'en aurions pas été vraiment surpris. Comme chaque année, le Bal des débutantes n'a ressemblé à nul autre événement mondain connu. Difficile, en temps normal, d'imaginer Reese Witherspoon papoter avec la princesse Diya Kumari de Jaipur (la fille de la première ayant pour cavalier le fils de la seconde) ; le mannequin Stella Tennant ne pas reconnaître Jean Alesi, le pilote de F1 ; Marjorie Harvey, super influenceuse américaine qui compte plus de 1,6 million d'abonnés sur Instagram, saluant Son Altesse Royale la princesse du Luxembourg, le tout entourant le maître de cérémonie habituel, Stéphane Bern.

Tout cela est pourtant arrivé, sur fond de champagne et de foie gras, avant le sacro-saint défilé de mode. Depuis qu'il n'est plus un moyen d'«entrer dans le monde» («à l'ère de Facebook, on n'entre plus dans le monde», nous disait récemment Ophélie Renouard, la directrice du Bal), le Bal des débutantes est une porte ouverte vers les mondes, plus modernes, de la couture et des médias.

Samedi, les 21 «debs» 2017 portaient toutes une robe signée d'un grand couturier choisi par leurs soins, une paire d'escarpins Louboutin et un bijou réalisé spécialement pour elles par la joaillière du Bal, Payal Mehta. Elles ont fait le tour des tables, au bras de leurs cavaliers bien nés, afin d'être immortalisés sous leurs plus beaux atours. Parce que c'est cela, aujourd'hui, être une débutante. À côté de nous, quelqu'un trouve que «tout ceci fait très Miss France». Mais non, cette personne n'y est pas. Miss (Beau) Monde, à la limite.

Le 25e Bal des débutantes a été donné en faveur de l'association Enfants d'Asie et de l'Institut Seleni, en partenariat avec Renault, Payal New York et le Peninsula Paris.

avec :
les Américaines Laila Blavatnik (en Ralph and Russo), Lily Webster (en Alexis Mabille haute couture), Ava Phillippe (en Giambattista Valli haute couture), Charlotte Bell (en Monique Lhuillier), Paris McCaw (en Oscar de la Renta) et la Chinoise Alice Ho (en Christian Dior haute couture).
Éléonore Cochin (en Stéphane Rolland), Alice de Séjournet de Rameignies (en Guo Pei), Maria Pia de Jong d'Orléans et Bragance (en Sandro Barros) et la princesse Charlotte de Nassau (en Georges Hobeika haute couture).
La princesse Gauravi Kumari de Jaipur, débutante, le maharadjah Padmanabh Singh de Jaipur, cavalier d'Ava Phillipe, et leur père Narendra Singh.
Reese Witherspoon et sa copie-conforme Ava, 18 ans.
Cecily Lasnet (en Chanel haute couture) et sa mère, le model Stella Tennant.
Éléonore Cochin, l'une des trois débutantes françaises, et son père le baron Jacques Cochin.
La débutante Lori Harvey et son cavalier, son frère jumeau Wynton. Ils sont tous deux les enfants de l'influenceuse de mode Marjorie Harvey. Leur beau-père n'est autre que Steve Harvey, célébre présentateur de radio et télé aux États-Unis.
La débutante française Jeanne Malle (en Vivienne Westwood), fille de l'éditieur de parfums Frédéric Malle, et petite-nièce du cinéaste Louis Malle, accompagnée de son frère Lucien.
La princesse Gauravi Kumari de Jaipur (en Tarun Tahiliani) et son cavalier luxembourgeois le prince Paul-Louis de Nassau.
Parmi les débutantes, la duchesse Diaz della Vittoria (en Valentino), venue d'Italie.
La débutante indienne Ananya Panday et son père Chunky Pandey, superstar de Bollywood.
En couple-star de cette 25e édition, c'est Ava Phillippe et le maharadjah de Jaipur qui ont ouvert le bal.
La débutante Helena Alesi, fille du pilote de F1 Jean Alesi (sur la photo) et de l'actrice japonaise Kumiko Goto.
L'héritière chinoise Alice Ho et son cavalier français Giacomo Belmondo, petit-fils, oui, de Jean-Paul Belmondo.

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés