Friday, December 8, 2017
Public Access


Category:
Category: All

08
December 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

  Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

Salon Galeristes 2017
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : accueil@carreaudutemple.org
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
SALON DU 8 AU 10 DÉCEMBRE 2017

Journée professionnelle (sur invitation uniquement)
Vendredi 8 et Samedi 9 décembre 11h/21h
Dimanche 10 décembre 11h/13h

Ouverture au public
Samedi 9 décembre et dimanche 10 décembre 13h/19h

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-14:00] Vernissage de Swoon
Location:
Shanghai
上海
Shanghai
Shanghai
China
Description:
Magda Danysz - Shanghai
256 Beijing East Road
x Jiangxi Road
T. +8621 64224735

8 DÉC 2017 - 13 JANV 2018
Vernissage le 8 décembre de 16h à 20h

Pour la première fois exposée en Asie, Caledonia Curry, plus connue sous le nom de SWOON, artiste engagée et citoyenne, ne cesse de déployer ses projets à la fois artistiques, humanistes et philanthropiques. Artiste majeure du street art, c'est à Brooklyn que SWOON a collé ses premiers personnages caractérisés par l'extrême délicatesse des découpes de papiers ou de cartons recyclés.

Après une enfance en Californie, SWOON arrive à New York à l'âge de 19 ans pour étudier l'art notamment au Pratt Institute ; des lors, elle envahit les murs de Brooklyn et son art se déploie bientôt dans le monde entier, offrant à voir son art dans les rues. Elle aime et revendique le côté éphémère et immédiat du street art et cette fragilité de l'œuvre qui la rend si vulnérable et poétique. SWOON a ainsi été exposée au MoMa de New York, à la Tate Modern de Londres, au MoCa de Los Angeles ou récemment au Contemporary Arts Center de Cincinatti qui accueille actuellement une superbe « mid-carreer retrospective » consacrée au travail de cette artiste prolifique active depuis 1999.

Vernissage de Swoon

[10:30] Hommage national à Jean d'Ormesson
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Hommage national à Jean d'Ormesson

11:00
12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-20:00] Vernissage de Damien Bénéteau "COSMOGONIE"
Location:
Créteil
Créteil
94000 Créteil
M° Créteil - l'Echat, Créteil - Université, Créteil - Préfecture
France
Internet Site : www.ville-creteil.fr
Description:
Lycée Léon Blum, Créteil

Inauguration vendredi 8 décembre de 16h à 20h

Vernissage de Damien Bénéteau "COSMOGONIE"
Vernissage de Damien Bénéteau "COSMOGONIE"

[16:00-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Small is beautiful"
Location:
artefact project space
23, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Mail : info@artefact-marais.com
Internet Site : www.artefact-marais.com
Description:
Exposition du 8 Décembre 2017 au 21 Janvier 2018
Vernissage : Vendredi 8 Décembre, 16h à 22h

Sur une proposition de Sandrine Elberg & Kaleigh Johnson

Avec les artistes : Emilie Akli, Olivier Alibert, Ana Apostolska, Ana Bloom, Jean-Philippe Brunaud, Marie Maurel De Maillé, Sandrine Elberg, Sabrina Ellmann, Iris Gallarotti, Lise Grosperrin, Marie Guéguen, Damien Guggenheim, Anne Guillotel, Laurent Lavergne, Maud LC, Jess Littlewood, Maya O'Maya, Delphine Micheli, Nobuko Murakami, Maxime Noilou, Yukiko Noritake, Florian Nguyen, Bogdan Pavlovic, Ursula Pusch, Victoria Roussel, Maxime Touratier et Céline Tuloup.

Kaleigh Johnson, responsable de la galerie artéfact et Sandrine Elberg, photographe et plasticienne réunissent, pour « Small is beautiful », vingt sept artistes qui, dans leurs médiums et démarches artistiques, proposent chacun une œuvre à collectionner.
Le titre de l'exposition "Small is beautiful" est inspiré par le titre du livre popularisé de l'économiste E.F. Schumacher, publié en 1973. L'écrivain opposait l'idolâtrie du gigantisme à la beauté de ce qui est petit. Les gens ne se sentent chez eux que dans un environnement à taille humaine. Ainsi, l'exposition présente des œuvres de petites tailles, des pièces imaginées comme une collection et ne mesurant pas plus de trente centimètres. Elles sont choisies en fonction de l'espace d'exposition et pour la majorité inédites ou créées spécialement pour cet évènement. Une pluralité de médiums comme la peinture, la sculpture, le dessin, la photographie, la céramique et le textile sera présentée dans l'exposition.
Aussi, ce dernier évènement clôturera l'année calendaire 2017 chez artéfact et sera ponctué de plusieurs performances artistiques.

Kaleigh Johnson, co-owner of artéfact project space, and Sandrine Elberg photographer and visual artist, bring together twenty-seven artists, each of whom, through their mediums and artistic approaches, propose a work to collect.
The title of the exhibition, "Small is Beautiful", is inspired by the title of the popularized book by economist E.F. Schumacher, published in 1973. The writer contrasted the idolatry of gigantism with the beauty of the small. People feel at home in a human-sized environment. Thus, the exhibition presents small sized works created to be part of a collection, measuring no more than thirty centimeters. Each piece was chosen specifically for artéfact and the majority created especially for this event. A variety of mediums such as painting, sculpture, drawing, photography, ceramics and textile will be featured.
"Small is Beautiful" will close the calendar year 2017 at artéfact and will be punctuated by several artistic performances.

Vernissage de l'exposition collective "Small is beautiful"


[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "PWAC #1"
Location:
Untitled Factory
32, rue Gabrielle
75018 Paris
M° Abbesses
France
Description:
Qu'est-ce que le PWAC ?

Le PWAC, c'est le Petit Week-end d'Art Contemporain.
Ab Hoc & Ab Hac est une association à but non lucratif qui déniche et soutient des artistes et lutte contre les dérives du marché de l'art : pendant que des bulles spéculatives rendent prohibitif l'accès à l'œuvre de certains artistes, des centaines d'autres artistes talentueux peinent à vivre de leur travail tant l'accès aux expositions est difficile ou onéreux.

Pour casser cette mécanique et permettre une rencontre chaleureuse entre le public et un art de qualité, Ab Hoc & Ab Hac a sélectionné le travail en petit format de plus de 50 artistes et vous propose un tout nouveau rendez-vous au cœur du quartier de Montmartre.

Le temps d'un week-end, les œuvres seront vendues au prix unique de 95€ !

Peinture, dessin, photographie, gravure... Des pièces uniques à prix fixe !

Le PWAC se tiendra du samedi 9 au lundi 11 décembre 2017
Ouvert de 11H à 21h le samedi,
10h à 18h le dimanche
et de 15h à 20h le lundi

Le vernissage aura lieu le vendredi 8 décembre 2017 de 17h à 21h.
Entrée libre, exposition tout public

Vernissage de l'exposition "PWAC #1"



[18:00-21:00] Apéritif avec les artistes - Galeristes
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : accueil@carreaudutemple.org
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
Vous pourrez y découvrir les univers singuliers de 28 galeristes de caractère, choisis par des collectionneurs, dans une scénographie de Dominique Perrault.

[18:00-21:00] Vernissage d'Alexeï Kirianov
Location:
I-Gallery
12, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Description:
7-28 décembre 2017

"I-GALLERY" présente l'exposition "La tendresse infinie de pastels" de l'artiste russe Alexeï Kirianov (Saint-Pétersbourg). Très célèbre en Russie, Alexeï est membre de l'Union des artistes de la Russie, de la Fédération internationale des artistes (IFA), de la Société internationale de pastels. Il a participé à plus de 120 expositions (y compris personnelles) partout dans le monde.
Ses œuvres ont trouvé leur place dans des collections privées en Russie, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Belgique, au Royaume-Uni, au Japon, en Chine, en Italie, au Canada, en Norvège, en Suisse, etc. Il utilise des techniques différents, de la peinture à l'huile au pastel. Il est décoré de la médaille de l'Académie belge des Beaux-Arts dans la nomination « Peinture à l'huile ».

Alexeï Kirianov appartient à cette génération des artistes russes libres qui ont commencé à exposer leurs œuvres depuis 1988. Il a vu partir un de ses tableaux lors de la première vente aux enchères de Sotbie's à Moscou en 1991.
La nature de son œuvre est, sans doute, le mieux expliquée par Mikhail Guerman, docteur en arts plastiques, membre de l'Académie des sciences humaines (Russie), membre de l'AICA, chercheur auprès du Musée Russe (Saint-Pétersbourg, Russie) :
« Les héros d'Alexeï Kirianov sont souvent des bouffons, des cabotins qui cachent une sagesse étrange et amère sous leur bonnet de fou. Ses oursons dissimulent leurs soucis terrestres sous les visages malins. En fait, l'artiste peint tout le temps le même héros qui, en changeant de circonstances ou bien d'époque, change, lui aussi, avec elles. Pourtant, il est toujours seul dans ce monde changeant, dont il accepte la vanité et le vide avec une ironie triste et en pardonnant tout. L'artiste modèle la forme avec une insistance exquise, son pinceau est d'une finesse sobre et d'un artistisme assuré. Les personnages de Kirianov existent dans un monde sublime, presque mort, et la note d'une solitude sans issue, lot de tout homme sage, se fait entendre sur chaque tableau. La tristesse de la connaissance est le refrain constant des toiles de Kirianov. Sans aucun doute, ce savoir qu'il offre à ses héros (et qu'il partage avec eux) donne de la gravité à ses tableaux, et les couleurs nobles aident à surmonter le chagrin en le faisant fondre dans leur harmonie ».

Vernissage d'Alexeï Kirianov

[18:00-21:00] Vernissage de JACE "Je t'aime, un peu, beaucoup... Gouzou!"
Location:
Galerie Mathgoth
34, rue Hélène Brion
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 63 01 41 50
Mail : galerie@mathgoth.com
Internet Site : www.mathgoth.com
Description:
Du 8 décembre 2017 au 14 janvier 2018
Du mercredi au samedi de 14 à 19 heures
Vernissage en présence de l'artiste le vendredi 8 décembre à partir de 18h

Le GOUZOU est de retour à Paris. Pour cette quatrième exposition personnelle à la galerie Mathgoth, JACE a souhaité parler d'amour. Il a réalisé une cinquantaine d'œuvres et préparé de nombreuses surprises.
A découvrir ce vendredi à partir de 18 heures - entrée libre.


"Petit bonhomme facétieux, moqueur, espiègle, engagé des fois, romantique... tout moi, quoi !"
Voilà qui ressemble fort à une phrase d'accroche sur un site de rencontres... Mais non, il s'agit tout simplement de la description que Jace fait de son désormais célèbre Gouzou, au cours d'une interview diffusée sur une chaîne de télé réunionnaise. Pour sa quatrième exposition solo à la Galerie Mathgoth, l'artiste dessine l'Amour... dans presque tous ses états.

Jace graffe depuis 1989, est né au Havre il y a une quarantaine d'années et demeure et travaille sur l'île de la Réunion où il s'est installé il y a 35 ans. A contre-courant du graffiti de ses débuts, qui à l'époque était un mouvement bien plus « testostéroné » qu'il ne l'est aujourd'hui, dès 1992 il pose un peu partout dans le monde sa mascotte au graphisme épuré pour faire passer des messages simples et efficaces. Si sa portée se veut universelle, pour son géniteur humour et amour ont toujours fait bon ménage. Nous sommes donc pleinement dans le thème de cette exposition mettant en scène son personnage fétiche en proie aux péripéties de Cupidon.

En s'immisçant avec malice dans le tissu des villes, quel que soit le support Jace met un point d'honneur à peindre systématiquement son Gouzou dans des mises en situation différentes, en fonction de l'inspiration du moment ou du contexte. C'est une opération-séduction sur le long terme : impossible de tomber dans la routine ou l'ennui, puisque chaque fresque est unique... et cela fait 25 ans que cela dure. C'est dire l'inépuisable imagination de l'artiste qui parvient dans cette nouvelle exposition à nous surprendre sur un sujet aussi éculé, au travers d'une quarantaine d'œuvres aux formats et supports variés. Petit par la taille et grand par sa capacité à se réinventer à l'infini, le Gouzou défie les lois mêmes de l'éphémère intrinsèque à l'activisme vandale : sitôt effacé, sitôt recréé, son caractère furtif fait sa force. Jace croque des histoires sans parole qui veulent dire beaucoup avec un tracé qui marque les esprits. Au même titre que les Space Invaders, le Gouzou est propice à la pulsion de collection, sa propagation générant des groupes de fans de tous horizons. En somme, une maladie d'amour qui court dans le cœur des enfants de 7 à 77 ans...

Cette spontanéité créative explique sans conteste pourquoi les toqués du Gouzou se comptent par milliers. Parce qu'il parle à tout un chacun, ce héros cartoonesque est devenu à la fois l'emblème d'une pensée décomplexée et le porte-parole d'une drôlerie engagée, sous couvert d'une apparente légèreté. Produit d'une alchimie mixant entre autres les dimensions de l'image, de l'émotion et de l'intellect, le nain jaune à l'ADN créole se plaît à caricaturer in situ les dérives de l'humain dans son environnement, non sans une certaine tendresse. Si Jace admet son côté « bisounours », il se joue avec ironie des multiples facettes du rapport amoureux : addictif, électrique, labyrinthique, le cœur a ses raisons que le Gouzou adore ! Sur bois, panneaux signalétiques ou toiles de lin, des hordes de bonhommes à tête d'œuf ricochent d'une œuvre à l'autre autour du fameux symbole cardioïde rouge utilisé depuis l'Antiquité pour signifier non seulement l'Amour, mais aussi la vie. Pour leur créateur ex-étudiant en sciences naturelles, l'un ne va pas sans l'autre : sur ses compositions le mot LOVE et l'émoji couleur tomate se partagent l'espace de la galerie au rythme de leurs pulsations effrénées.

Vernissage de JACE "Je t'aime, un peu, beaucoup... Gouzou!"

Vernissage de JACE "Je t'aime, un peu, beaucoup... Gouzou!"

[18:00-21:00] Vernissage de Thomas Dhellemmes "Temps de Gourmandises"
Location:
Appétit
librairie culinaire pas ordinaire
12, rue Jean Ferrandi
75006 Paris
M° Saint-Placide, Vaneau
France
Mobile : +33 (0)6 17 36 45 35
Mail : contact@appetit.paris
Internet Site : www.appetit.paris
Description:
L'hiver est là ! Fermez vos manteaux et venez vous réchauffer chez Appétit vendredi 8 décembre
en compagnie de Garlone Bardel & Thomas Dhellemmes, les complices du "beau et du bon" !
Thomas Dhellemmes est photographe spécialisé dans l'univers de la gastronomie, du luxe et de l'art de vivre.
Pour Appétit, il signe les reproductions de 12 photographies sur le thème de la gourmandise et dédicacera "Cuisine de roi à Versailles" le dernier opus d'Alain Ducasse dont il a signé les sublimes images.
Garlone Bardel est auteur culinaire et professeur de yoga. Elle dédicacera Yoga Cookbook, 100 recettes délicieuses pour passer du tapis à l'assiette en conscience !
Délices, désirs, douceur... les parfaits ingrédients pour vendredi prochain, à partir de 18h.

Vernissage de Thomas Dhellemmes "Temps de Gourmandises"

UN TEMPS DE GOURMANDISES

Dans la cuisine de Jackson Pollock, photographie de Thomas Dhellemmes, affiches signées de 50€ à 70€

Pour Appétit, Thomas Dhellemmes a édité, sur papier d'art, une série de 12 photos intitulée un "Temps de Gourmandises".
Chaque tirage est daté et signé à la main.

Vernissage de Thomas Dhellemmes "Temps de Gourmandises"

OR, CANDÉLABRES ET PAPILLES...

Cuisine de Roi à Versailles, par Alain Ducasse photographies de Thomas Dhellemmes, éd. Alain Ducasse, 49€

De Versailles vous connaissez le Château, ses jardins, ses fontaines, les rois et les reines qui ont marqué l'histoire du lieu ...mais que savez-vous du cérémonial des repas, du département de la Bouche du Roi qui mobilise des maîtres d'hôtel, des gentilshommes servants, des gouteurs, des huissiers, des garde-vaisselles !

Vernissage de Thomas Dhellemmes "Temps de Gourmandises"

MIND, BODY & SOUL

Yoga Cookbook, par Garlone Bardel, photographies Thomas Dhellemmes, éd. Ulmer, 29,90€

Garlone Bardel est auteur culinaire et professeur de yoga.
Dans cet ouvrage inédit, elle reprend les principes de l'alimentation yogique tout en les adaptant à l'époque contemporaine et à notre mode de vie occidental. Son livre se construit au fil d'une journée, alternant yoga et recettes : comment manger sainement à l'ère de la nourriture industrielle, quels sont les aliments qu'il est préférable de réduire ou d'éviter...
Des questions qui nous concernent tous, qu'on soit yogi ou pas !

[18:30-21:00] Vernissage de Carole Fékété "Si par une nuit d'hiver"
Location:
Galerie Forêt Verte
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 67 74
Mobile : +33 (0)6 07 60 31 00
Fax : +33 (0)1 46 33 40 36
Mail : galerieforetverte@gmail.com
Internet Site : www.galerieforetverte.com
Description:
du 9 décembre au 27 janvier 2018

Carole Fékété développe une histoire de la photographie et de la représentation dans un travail qui tient de la révélation, entre document et fiction.

http://www.carolefekete.com

Vernissage de Carole Fékété "Si par une nuit d'hiver"
Vernissage de Carole Fékété "Si par une nuit d'hiver"

[18:30-21:00] Vernissage de Rossetti + Wyss Architekten "fingerprints"
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
exposition du 8 décembre 2017 au 13 janvier 2018

Conférence de Nathalie Rossetti et Mark Aurel Wyss
le vendredi 12 janvier 2018 à 19h
au Pavillon de l'Arsenal
RSVP : mail@galerie-architecture.fr

La simplicité n'est jamais banale. Réduire permet d'atteindre une meilleure lisibilité et précise le propos. Un processus continu de pondération et de choix entre différents éléments fabrique les solutions spatiales et structurelles.

Le résultat est un langage formel simple, riche d'expériences et de suites spatiales. L'attitude est dans la retenue. Le processus est nourri par un travail de contexte, une économie de moyens et un équilibre naturel.

L'être humain en tant que spectateur est au centre et fait référence. Il est à la fois déclencheur et échelle dans le contexte bâti.

La question posée n'est pas toujours comment, mais pourquoi. Intégration et humilité conduisent à des résultats clairs et reconnaissables. A partir de ce point commence l'identification, et l'identité voulue se dévoile.

Fingerprints - les empreintes digitales - sont uniques, relatives et spécifiques, preuves et signes d'identité sans ambiguïté.

www.rossetti-wyss.ch

Vernissage de Rossetti + Wyss Architekten "fingerprints"
Workshop AWEL, Andelfingen, Suisse © Jürg Zimmermann




[19:00-21:00] Vernissage "Le Musée avant le Musée, société des Beaux-Arts de Montpellier"
Location:
Montpellier
Montpellier
34000 Montpellier
M° Gare SNCF de Montpellier
France
Internet Site : www.montpellier.fr
Description:
Le Musée avant le Musée, La Société des beaux-arts de Montpellier (1779-1787)

Musée Fabre

Le musée Fabre consacre, du 9 décembre 2017 au 11 mars 2018, une exposition inédite sur sa genèse : "Le Musée avant le Musée, La Société des beaux-arts de Montpellier (1779-1787)".

Les visiteurs pourront découvrir ces salons de peinture du XVIIIème siècle, mais aussi la galerie d'art d'Abraham Fontanel et l'Ecole de dessin, révélant l'étonnant dynamisme et les hautes ambitions de la cité. Elle les conduira jusqu'au Montpellier du temps de la Révolution, lorsque le premier musée fut créé, un quart de siècle avant sa refondation par Fabre en 1825.

http://www.montpellier3m.fr/actualite/la-musee-avant-le-musee

Vernissage "Le Musée avant le Musée, La Société des beaux-arts de Montpellier (1779-1787)"

[19:00-21:00] Vernissage de David Palancus
Location:
Galerie Jean-Baptiste Claudot
CECAS - Espace des Arts
144, avenue Jean Jaurès
Place Charles de Gaulle
93320 Les Pavillons-sous-Bois
M° Tram T4 Les Pavillons-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 41 55 12 80
Fax : +33 (0)1 48 02 15 30
Mail : espacedesarts@wanadoo.fr
Internet Site : www.espace-des-arts.fr
Description:
Du 9 décembre 2017 au 7 janvier 2018
Vernissage le vendredi 8 décembre 2017 à 19h

Technique mixte

Depuis toujours, Palancus porte un intérêt à l'image. Bercé par la culture informatique, l'artiste aime jouer de ses codes dans son travail. Les objets en deux dimensions gagnent en volume, le numérique devient matériel et l'instantané dure. Il interroge ainsi sur la perception visuelle et son interprétation consciente et inconsciente. Une exposition qui vise à rendre le spectateur acteur et qui, à coup sûr saura vous surprendre.

www.palancus.com

La galerie est ouverte tous les jours de 14h à 19h et en nocturnes les mercredis et samedis jusqu'à 22h.

Vernissage de David Palancus

[19:00-21:00] Vernissage de Takumax
Description:
SACO PARIS
18 AVENUE VICTORIA
75001 PARIS
+33 (0) 1 40 26 78 42
www.sacohair.fr
https://www.facebook.com/sacohairparis

Vernissage de Takumax

[19:00] Vernissage de l'artiste boulonnaise Judicaël
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Bibliothèque Marmottan

[19:00] Vernissage du calendrier Pajany Calendar
Location:
mi* gallery
23, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 09 76 61
Mobile : +33 (0)6 98 99 01 18
Mail : igor@miground.paris
Internet Site : www.miground.paris
Description:
Une ambition : « Révolutionner la place de la femme ronde dans les médias »

Le vendredi 8 Décembre 2017 se tiendra le vernissage du calendrier Pajany Calendar à Paris. Pour cette nouvelle édition, l'équipe The Pajany Calendar a fait appel au photographe Norvégien Didier Muya basé à Oslo.

Ce vernissage est pour moi l'évènement à ne pas manquer ! Parce qu'à travers ces photos magnifiques de femmes s'offre à nous une diversité de la beauté féminine. En valorisant ainsi les beautés de la femme ronde, le calendrier Pajany Calendar révolutionne les mentalités et le regard porté sur la femme, sur sa beauté et sur son corps.

J'y vois une belle possibilité pour chaque femme de réinvestir sa singularité avec fierté en se réappropriant sa beauté sans jugement et avec bienveillance. Un déclic peut alors s'opérer face à ces portraits de femmes rayonnantes et d'une beauté incroyable. Une sorte d'effet miroir se produit, parce que chaque modèle, par la beauté qu'elle incarne, nous invite à affirmer notre propre féminité.

Pour assister au vernissage et en savoir plus sur l'évènement suivez l'actualité de The Pajany Calendar sur les réseaux sociaux :

Julia Pajany, une femme au service des beautés plurielles.
Depuis 6 ans, Julia Pajany est modèle grande taille, défile pour des créateurs et pose pour des photographes mode. Julia travaille également pour une ligne de vêtements allemande destinés aux femmes rondes, MyPepita: https://www.mypepita.fr

Pour Julia, beauté rime avec simplicité. Ainsi, sa vision de la beauté féminine et ses convictions l'on amené à oeuvrer pour valoriser les beautés de la femme ronde, et impulser un changement profond des mentalités.

Avec le calendrier Pajany Calendar, Julia et son équipe défendent une démarche globale pour permettre aux femmes d'apprendre à se considérer et à s'aimer parce que « la beauté ne doit pas être limitée à des notions de tailles ou de type de corps ».

J'ai découvert Julia et le projet qu'elle porte à travers The Pajany Calendar via les réseaux sociaux. Son discours à propos de la beauté de la femme m'a tout de suite parlé. J'ai eu envie de la rencontrer afin qu'elle partage avec nous son parcours et l'historique du calendrier. Je voulais également en savoir plus sa vision de la femme et ses valeurs en tant que femme entrepreneure afin de pouvoir inspirer d'autres femmes à suivre leur propre mouvement. Alors j'ai sauté le pas et j'ai contacté Julia.

J'ai eu le plaisir de la rencontrer et de l'interviewer et je vous invite d'ailleurs à découvrir son interview qui se trouve à la fin de cet article mais également dans la sidebar du blog ainsi que dans la Rubrique Interview du site.

Julia est une femme inspirante, rigoureuse, professionnelle, d'une bienveillance et d'une générosité touchante. C'est toujours un plaisir pour moi d'aller à la rencontre de femmes porteuses de projets qui font sens et je vous invite de tout coeur à soutenir et suivre les actions menées par Julia et l'ensemble de l'équipe The Pajany Calendar.

Au-delà du calendrier

Au-delà du calendrier, The Pajany Calendar est une véritable institution dont la vocation est de rassembler les femmes de tous horizons. Pour se faire, The Pajany Calendar mettra en place dès l'année 2018 de nombreux dispositifs avec l'aide et la collaboration de différents partenaires, et proposera :

Une sélection mensuelle via le site internet des tendances mode avec des bons plans, et des conseils.
The Pajany Calendar Workshop : tout les semestres se dérouleront des ateliers destinés au grand public pour permettre aux femmes d'améliorer leur quotidien, leur mise en beauté et leur image.
Un éditorial mode trimestriel sur le site internet et au sein de la presse spécialisée.
Un défilé annuel qui aura lieu au mois de Juin 2018 pour faire découvrir les nouvelles tendances et mettre l'accent sur des créateurs en vogue.

Vernissage du calendrier Pajany Calendar





[20:00-22:00] Vernissage de Laurent Hamet "Premières Lueurs"
Location:
Village Suisse
78, avenue de Suffren
54, avenue de la Motte-Picquet
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mail : info@levillagesuisseparis.com
Internet Site : www.villagesuisse.com
Description:
Galerie 67
VILLAGE SUISSE
78 avenue de Suffren
75015 Paris
https://www.facebook.com/galerie67popup

Vernissage de Laurent Hamet "Premières Lueurs"

[20:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Les Cirques de Paule Garrigue"
Location:
Mairie du 17ème arrondissement
16/20, rue des Batignolles
75840 Paris Cedex 17
M° Rome, Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 69 17 17
Internet Site : mairie17.paris.fr
Description:
Exposition du 9 décembre 2017 au 31 janvier 2018
En présence du grand artiste de la Piste, Toly Castors

La mémoire du cirque, des cirques...
Aller un jour au cirque ! En percevoir immédiatement, si fort l'intimité et la suggestivité. Cerner, saisir, depuis près de trente ans, le côté fabuleux de vies entières consacrées à donner du plaisir à autrui ; transcoder la finesse, l'intelligence, la convivialité d'artistes dont chaque mot doit déclencher le rire, chaque geste faire palpiter les coeurs, chaque salut générer le rêve !

Tel est le cas de Paule Garrigue dont l'oeuvre s'attache non pas à "décrire" un contexte, cadrer un environnement aussi pittoresque soit-il, mais à traduire la fluidité d'un déplacement, le petit geste de l'instant, la stature liée à la définition d'un rôle. Cette artiste passionnée s'est faite la mémoire du cirque, des cirques, des grandes familles du cirque dont elle connaît les généalogies, les liens familiaux, les caractères personnels et ludiques, les ambitions...

L'oeuvre d'une dame qui a su entrer dans l'univers de gens euxmêmes créatifs, "différents" et pourtant proches ; d'une culture extrême ou possiblement naïfs, mais toujours royaux ; le travail d'une artiste démontrant sur sa toile comme eux sur la piste, que lorsque résonnent les trois coups, la passion entre en scène ; et que jusqu'au dernier rappel, le coeur et le talent sont là !

JEANINE RIVAIS

Vernissage de l'exposition "Les Cirques de Paule Garrigue"

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés