Wednesday, December 13, 2017
Public Access


Category:
Category: All

13
December 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

  Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00] Conférence de presse Corrida de Noel 2017
Location:
Issy-les-Moulineaux
Issy-les-Moulineaux
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy, Corentin Celton, RER C Issy - Val de Seine, RER C Issy
France
Internet Site : www.issy.com
Description:
Hôtel ibis Paris Issy Les Moulineaux Val de Seine
213 Rue Jean Jacques Rousseau
92130 Issy-les-Moulineaux

12:00  
13:00  
14:00 [14:30] Vernissage pédagogique de l'exposition "Dessiner pour bâtir"
Location:
Musée de l'Histoire de France - Centre Historique des Archives Nationales
Hôtel de Soubise
60, rue des Francs-Bourgeois
87, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 27 60 96
Internet Site : www.archivesnationales.culture.gouv.fr
Description:
Dessiner pour bâtir
Le métier d'architecte au XVIIe siècle

Du 13 décembre 2017 au 12 mars 2018

Lemercier, Le Vau, Mansart... ces quelques grands noms incarnent la gloire des architectes français du XVIIe siècle. Leur célébrité individuelle, liée à des édifices et à des commanditaires particulièrement prestigieux, cache en réalité une autre histoire : derrière leurs figures emblématiques, c'est tout un groupe professionnel qui émerge des anciens métiers du bâtiment, pour transformer en profondeur la pratique des arts et de la construction en France.

À travers près de deux cents œuvres et documents exceptionnels, l'exposition Dessiner pour bâtir. Le métier d'architecte au XVIIe siècle explore les enjeux sociaux, culturels et artistiques de l'affirmation de l'architecte moderne en France, depuis le temps de Henri IV jusqu'à celui de Louis XIV.

Qui se dit architecte et comment le devient-on ?
La question du statut, de la position sociale et de la culture des maîtres d'œuvre est essentielle, en ce siècle qui voit les débuts de l'enseignement académique de l'architecture et la constitution de véritables carrières pour les architectes praticiens.

Comment le projet d'un édifice est-il conçu ? Les dessins, depuis la première esquisse jusqu'aux belles feuilles de présentation, sont le moyen d'expression privilégié des architectes et leur examen révèle non seulement l'évolution des pratiques graphiques au cours du siècle, mais aussi la diversité des personnalités artistiques de leurs auteurs.

Quel est, enfin, le rôle concret de l'architecte sur le chantier de construction ?
Les documents techniques ou contractuels, dessins d'exécution et maquettes, toujours plus nombreux et divers, témoignent des responsabilités croissantes du maître d'œuvre, aussi bien du point de vue formel et technique que juridique et économique.

Bénéficiant d'un partenariat exceptionnel du Nationalmuseum de Stockholm et de prêts de nombreuses institutions et particuliers, cette exposition permet ainsi de dresser, à petites touches, un portrait collectif des architectes du Grand Siècle, professionnels et artistes tout à la fois.

http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/dessiner-pour-batir

Vernissage de l'exposition "Dessiner pour bâtir"

15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Le Marché illustré / Exposition "Panorama"
Location:
38, rue de Malte
38, rue de Malte
Code : 37481
75011 Paris
M° Oberkampf, République
France
Description:
par la Galerie Robillard‎

Deux événements en un pour terminer l'année avec des illustrations plein les yeux !

La Galerie réunit 5 illustratrices, 5 univers complices pour une exposition-vente exceptionnelle. Partez à l'aventure avec les illustrations de Géraldine Alibeu ou aux quatre coins de Paris sur les traces des gravures de Julia Chausson. Évadez-vous avec les dessins de Marion Arbona, replongez en enfance avec ceux d'Ilya Green ou basculez dans le pays des merveilles avec les illustrations de Clémence Pollet.

En parallèle et au sein de l'exposition, la Galerie organise son marché illustré et vous invite à rencontrer des créateurs dont les illustrations prennent vie en volume. Céramiques, papeterie, coussins, bijoux, livres, objets... Venez découvrir le marché de Noël 100% illustré de nos créateurs invités : Audrey Jeanne, Dodo Toucan, Emilie Vast, Exploratology, Monsieur Papier, Magali Le Huche et The Printed Peanut.

Vernissage le mercredi 13 décembre à 18h
Exposition et marché illustré du 14 au 20 décembre
tous les jours y compris dimanche de 11h à 19h (17h le mercredi 20 décembre)

Le Marché illustré / Exposition "Panorama"

[18:00-21:00] Vernissage de Bernard Guillot et Didier Ben Loulou "Bienvenue"
Location:
Galerie Malebranche
11, rue Malebranche
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Mobile : +33 (0)6 09 05 77 56
Mail : galerie.malebranche@gmail.com
Description:
Exposition des photographies de Bernard Guillot et Didier Ben Loulou

Du mercredi 13 Décembre 2017 au samedi 27 Janvier 2018
Du Mardi au Samedi de 14H30 à 19H30

[18:00-20:30] Vernissage de Goran Vojinovic & Sharman Beheshti
Location:
Galerie Mona Lisa
32, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 17 25
Mail : galerie-monalisa@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-monalisa.org
Description:
Vernissage mercredi 13 décembre 2017 de 18h à 20h30
Exposition du 12 au 23 décembre 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"
Location:
Galerie Kamel Mennour (rue Saint-André des Arts)
47, rue Saint-André des Arts
Hôtel de la Vieuville (fond de cour)
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Michel, Mabillon, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 56 24 03 63
Fax : +33 (0)1 40 46 80 20
Mail : galerie@kamelmennour.fr
Internet Site : www.kamelmennour.fr
Description:
December 13, 2017 - January 27, 2018
Opening on Wednesday, December 13, 6 pm - 9 pm

Jusqu'au 27 janvier 2018, l'artiste japonais Tadashi Kawamata présente une œuvre monumentale à la galerie Kamel Mennour. Avec "Nest", plus de 100 000 morceaux de bois composent des structures invasives qui prolifèrent dans les trois pièces de la galerie.

Tadashi Kawamata s'empare littéralement de la galerie Kamel Mennour pour cette fin d'année. Pour sa quatrième exposition personnelle, l'artiste japonais y dépose ses structures de bois, assemblage délicat qui s'empare des lieux. "Nest" (nid) présente différentes structures composées de plus de 100 000 baguettes chinoises en bois de pin et autres débris récupérés alors qu'il arpentait les rues, à la recherche de matériaux. Né dans les montagnes reculées de l'île japonaise d'Hokkaido, Tadashi Kawamata s'est très vite passionné pour le fourmillement urbain et l'esthétique des métropoles. Le Japonais de 64 ans se revendique comme un street-artist qui "intervient" au sein de son environnement et réinvente l'espace.

Avec ses immenses nids, disposés dans les trois pièces de la galerie mais également dans la cour à proximité des fenêtres, Tadashi Kawamata génère une armature quasi organique qui semble proliférer indéfiniment. Nest absorbe l'espace et se pose en digne successeur de la "Cathédrale des chaises", création de Kawamata qui empilait plus de 4000 éléments et une armée de chevalets.

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"
© Tadashi Kawamata
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris/London

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"
© Tadashi Kawamata
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris/London

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"

Vernissage de Tadashi Kawamata "Nest"


[18:30-21:00] Signature de Christine Oddo
Location:
Librairie-galerie Artbiblio
13, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 03 20 35
Mail : librairie@artbiblio.com, galerie@artbiblio.com
Internet Site : www.artbiblio.com
Description:
La Librairie-Galerie Artbiblio
&
les Éditions des Cendres

vous invitent à rencontrer

Christine Oddo,

à l'occasion de la parution de

L'Art et son marchand
Henri Marie Petiet,

le mercredi 13 décembre 2017
à 18h30.

La conversation, animée
par Daniel Marchesseau,
sera suivie d'une séance de dédicace
accompagnée d'un verre de l'amitié.

[18:30-22:00] Vernissage Catherine Balet "Looking for the Masters in Ricardo's Golden Shoes"
Location:
Maison de la Photographie de Lille
28, rue Pierre Legrand
59800 Lille
M° Gare SNCF de Lille-Flandres
France
Phone : +33 (0)3 20 05 29 29
Mail : bureau@maisonphoto.com
Internet Site : www.maisonphoto.com
Description:
L'artiste française Catherine Balet rend hommage aux grands maîtres de la photographie en revisitant 176 ans de photographie. Un projet de la Galerie Thierry Bigaignon.

Vernissage de Catherine Balet "Looking for the Masters in Ricardo's Golden Shoes"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Winter in Asia : Ibuki et Tsuyu Bridwell"
Location:
Galerie Studiolo
Fabrice Ausset
19, rue du Sentier
75002 Paris
France
Phone : +33 (0)1 81 80 00 81
Mail : contact@magicdesignlab.com
Internet Site : www.fabriceausset.net/fr/galerie-studiolo
Description:
Vernissage 13 décembre à partir de 18:30
Exposition jusqu'au 22 décembre 2017

https://www.instagram.com/tsuyubridwell
https://www.instagram.com/ibuki.jewelry.paris

Vernissage de l'exposition "Winter in Asia : Ibuki et Tsuyu Bridwell"


[19:00-21:00] Vernissage de Olivier C. aka Sweet Photo "Dance in Paris"
Location:
Le Sonar(t)
55, rue Jean-Baptiste Pigalle
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)9 50 38 02 95
Mail : hello@le-sonart.com
Internet Site : www.le-sonart.com
Description:
Vernissage : mercredi 13 décembre à 19h*
Décrochage : mercredi 3 janvier

Sweet Photo :
"Je suis Olivier, j'ai 44 ans, marié et père de deux garçons, je suis photographe autodidacte ! La photographie est une partie de ma vie, j'ai la sensation d'avoir toujours photographié.
Ma muse : la femme, j'aime décrire son âme.

La série "Dance In Paris" est née totalement par hasard car j'ai été contacté par une danseuse russe qui était de passage à Paris et qui souhaitait réaliser une séance avec moi.
Ma femme était totalement sous le charme de cette série et m'a incité à en faire une autre et c'est ainsi que la série a prit forme.

Vernissage de Olivier C. aka Sweet Photo "Dance in Paris"

[19:30-23:00] Dîner de gala de la Fondation Casip-Cojasor
Location:
Hôtel Salomon de Rothschild
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
11, rue Berryer
75008 Paris
M° George V, Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 93 75 37
Fax : +33 (0)1 71 93 75 38
Mail : contact@HotelSalomondeRothschild.com
Internet Site : www.hotelsalomonderothschild.com
Description:
Eric de ROTHSCHILD, Président,
le Conseil d'administration,

vous prient d'honorer de votre présence

Le dîner de gala de la Fondation Casip-Cojasor

Invités d'honneur :

Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE
Réalisateurs et scénaristes
« Nos jours heureux » « Intouchables » « Le sens de la fête »

Lionel NACCACHE,
Neurologue, chercheur et essayiste, membre du CCNE

Thierry MARX
Chef exécutif et directeur de la restauration au Mandarin Oriental, Paris
Fondateur de « Cuisine, mode d'emploi(s) »

Fondation Casip-Cojasor
8, rue de Pali-Kao
75020 Paris
Tél. 01 44 62 13 10
E-mail : fondation@casip-cojasor.fr
www.casip.fr



[20:00] Vernissage de l'exposition "César"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "César"

13 décembre 2017 - 26 mars 2018
de 11h à 21h ou de 11h à 23h

Il y a vingt ans mourait César, l'un des plus illustres et des plus méconnus artistes de son temps. Illustre, il l'avait été à l'âge de 25 ans, lorsque, « monté » à Paris en 1944, il avait mis au point sa technique des « fers soudés ». Méconnu, il l'était : la faconde et la manière d'être affichées en public cachaient une difficulté à se satisfaire des seules œuvres qui avaient fait son succès.
Loin d'être l'homme des « Fers soudés », « Compressions », « Empreintes » et « Expansions », César était resté attaché à une idée de la sculpture peuplée d'un bestiaire et de figures humaines qu'il voulait à l'égal de celles des maîtres admirés. Moderne, César l'avait été à l'instar des Nouveaux Réalistes, rejoints en 1960. Inventif, guidé par la seule logique du matériau, attaché à incarner son temps, il rejouait son œuvre en gestes novateurs et décisifs qui firent sa notoriété. Métamorphosant le langage et la pratique de la sculpture, il revenait toujours aux techniques inventées lorsque, sans le sou, il soudait fragments et déchets de métal récupérés. Portées par la mythologie du récit de leur conception, Le Poisson, La Vénus de Villetaneuse, La Ginette en étaient les icônes. Elles incarnaient ce rapport intime à la création, une praxis qui ne déléguait rien à la machine et ne devait qu'au pouvoir de ses mains. Plus tard, Le Centaure, en hommage à Picasso, l'occupa avec passion. César avait aussi le goût du monument.
De cette opposition entre un faire artisanal et une pratique fondée sur le pouvoir de la machine et des techniques industrielles, César fit une dialectique, un va-et-vient, une méthode, ouvrant ce que son ami Raymond Hains appelait des « chantiers », y revenant sans cesse, s'inventant des outils, poussant plus loin sa curiosité. César, devant ses « Enveloppages » de feuilles de Plexiglas, ses « Championnes » faites de carcasses de voitures accidentées, devant sa « Suite milanaise » de voitures neuves compressées et laquées, se nourrissait de ses expériences, les rejouant en autant d'exercices, guidé par une réflexion sur le langage de la sculpture, à l'ère des temps modernes. À Cluny en 1996, il s'évertuait encore « à refaire des choses nouvelles ».

Né dans le Paris de Saint-Germain-des-Prés et de Montparnasse de l'après-guerre, son œuvre était une perpétuelle remise en question, dans une veine n'ignorant rien de celles de Picasso, Giacometti, Germaine Richier... Les moments décisifs - qui donnèrent à son travail une tournure inégalée et lui firent inventer parmi les grands paradigmes de la sculpture du 20e siècle - auront été rythmés d'œuvres pérennisant une idée du métier que César lui-même avait contribué à faire disparaître.
De cette complexité, reste une œuvre magnifique et inimitable, même si certains ont tôt fait de vouloir la comparer à d'autres, américaines pour la plupart... Le temps aura passé et avec lui, celui de juges qui se plaisaient à critiquer l'homme et refusaient de donner à César la place essentielle que cette rétrospective entend révéler.


Né à Marseille en 1921, César commence un apprentissage qui le conduit à Paris à l'École nationale supérieure des Beaux-arts. À Paris, il croise entre autres, Alberto Giacometti, Germaine Richier, Pablo Picasso et se mêle à la scène artistique d'alors, côtoyant les artistes de Saint-Germain-des-Prés et de Montparnasse. Très tôt, il se fait remarquer par une technique qui lui est propre et lui apporte la célébrité : ce sont les « Fers soudés », les figures humaines et autres « Vénus » ainsi que le bestiaire qu'il invente, peuplé d'insectes et d'animaux de toutes sortes qui l'amènent à sa première exposition personnelle, galerie Lucien Durand en 1954.
Bientôt célèbre, son œuvre est exposée de Londres à New York.


Commissaire : Mnam/Cci, Bernard Blistène

#ExpoCésar

Vernissage de l'exposition "César"
César, « Blu Francia 490 », 1998 Collection particulière

Vernissage de l'exposition "César"
Cagettes, 1976

Vernissage de l'exposition "César"
César, Expansion n°14, 1970
Centre Pompidou Collection, Paris Musée national d'art moderne © SBJ / Adagp, Paris 2017 Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI Philippe Migeat / Dist. RMN-GP

Vernissage de l'exposition "César"
Portrait, 1960 © Giancarlo Botti

Vernissage de l'exposition "César"
Atelier de la rue Lhomond, 1967 © Michel Delluc

Vernissage de l'exposition "César"
Le sein à la fonderie Schneider de Montchanin, 1967 © Georges Kelaidites

Vernissage de l'exposition "César"
Esturgeon, 1954

Vernissage de l'exposition "César"
Ginette, 1958

Vernissage de l'exposition "César"
Compression Yellow Buick, 1961

Vernissage de l'exposition "César"
Compression Ricard, 1962

Vernissage de l'exposition "César"
Pouce, 1965

Vernissage de l'exposition "César"
Expansion Bouilloire, 1967

Vernissage de l'exposition "César"
Expansion n°1, 1969

Vernissage de l'exposition "César"
Le Centaure, 1983

Vernissage de l'exposition "César"
Fanny Fanny, 1990

Vernissage de l'exposition "César"
Dauphine 1959, 1970

Vernissage de l'exposition "César"
Le Pouce de César trône devant le Centre Pompidou

[20:30] Soirée d'ouverture de la 15ème édition du Carrefour du cinéma d'animation
Location:
Forum des Images
2, rue du Cinéma
Forum des Halles
Porte Saint-Eustache
75001 Paris
M° Les Halles
France
Mail : contact@forumdesimages.fr
Internet Site : www.forumdesimages.fr
Description:
Le Carrefour du cinéma d'animation revient pour sa 15e édition avec un programme toujours plus riche en invités, avant-premières et inédits, secrets de fabrication, courts métrages, séances familiales et, pour la première fois, une journée professionnelle. Une année placée sous le signe du pays du soleil levant pour fêter les 100 ans de l'animation japonaise.

Projection de "Night is Short, Walk on Girl" de Masaaki Yuasa
(Yoru wa Mijikashi Aruke Yo Otome)
Fiction l Japon l vostf l 2017
93 min l Couleur l Cinéma Numérique 2K

À PROPOS DU FILM
L'espace d'une nuit enivrée dans les rues de Kyoto, Senpai tente de déclarer ses sentiments à la jeune fille aux cheveux noirs dont il est amoureux. Après son Cristal du long métrage à Annecy pour Lou et l'île aux sirènes, l'expérimentateur génial Masaaki Yuasa, à l'origine du très culte Mind Game, revient avec une comédie romantique haute en couleur.

http://www.forumdesimages.fr/les-programmes/carrefour-du-cinema-danimation-2017

Soirée d'ouverture de la 15ème édition du Carrefour du cinéma d'animation

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés