Thursday, December 14, 2017
Public Access


Category:
Category: All

14
December 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

  Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
14 octobre - 23 décembre 2017

Être un naufragé, c'est être un point au milieu d'un cercle, perpétuellement. [...] Quand vous élevez le regard, vous vous demandez parfois [...] s'il n'y aurait pas quelqu'un d'exactement comme vous qui élève lui aussi le regard, lui aussi coincé dans cette géométrie, lui aussi en train de lutter contre la peur, la rage, la folie, la désespérance et l'apathie.
L'histoire de Pi, Yann Martel

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Perpetually at the Centre, nouvelle exposition de Claire Morgan. Plasticienne d'origine irlandaise, elle est parmi les plus recherchés et talentueux artistes de la scène internationale. Cette exposition dévoile au public les œuvres récentes de l'artiste, spécialement réalisées pour cet espace. Nourrie de préoccupations écologiques et étiques, l'exposition est constituée de quatre nouvelles installations monumentales, où domine la dynamique des corps d'animaux taxidermisés qui semblent être contenus dans des environnements étrangers, mais aussi par de récentes sculptures sous-verre où l'écriture s'ajoute au dramatisme des compositions. Un corpus de délicats dessins permet de découvrir le minutieux travail de conception de l'artiste, en contraste avec le geste ardent et instinctif de la surprenante série de toiles grand format.

Le travail de Claire Morgan explore l'ambivalence de l'être humain dans son rapport avec la nature qui l'entoure. La réflexion autour de la présence de l'homme dans le monde, qui a comme conséquence la progressive destruction de l'environnement naturel, est objectivée par l'artiste dans ses installations, où les animaux taxidermisés semblent s'adapter à un monde de gaspillage consumériste qui tente de les engloutir. Dans la suspension temporelle qui caractérise ces sculptures aériennes, où les corps sont figés dans un mouvement perpétuel, le conflit se joue entre la vie et la mort, entre l'organique et l'artificiel.

Le projet de cette exposition est né de la contemplation du pouvoir de la nature, ainsi que de l'exploration du soi, de l'égo et de la condition mortelle de l'être humain. L'immensité de la mer, des forêts et de la nuit qui se manifestent comme un abîme, ont été l'objet d'une méditation profonde jusqu'à en devenir métaphore de l'existence entière, révélant à l'homme sa vulnérabilité. Cette réflexion n'est pas sans considérer la crise humanitaire en cours en Méditerranée, où la mer peut basculer d'espoir de vie à tombeau pour des milliers de migrants, ou la récente tragédie de la Grenfell Tower où les habitants ont vu leurs appartements se transformer en vision cauchemardesque. Les extrêmes changements climatiques, signaux d'alarme de futures crises humanitaires, font aussi partie des préoccupations qui inspirent l'artiste.

Les animaux naturalisés sont aussi symbole des batailles intimes de l'artiste, ils sont témoins de la prise de conscience de ses propres passions. Le besoin de chacun d'exister est pour Claire Morgan fortement lié à la passion et à la violence, à travers lesquelles s'expriment les nécessités humaines. La lutte fait partie du paysage intérieur de l'homme : qu'elle soit physique ou psychologique, elle engendre des cas de conscience. Ces questionnements guident aussi l'organisation de l'exposition, qui se déroule en suivant des couples d'idées spécifiques: le soi et la violence, le passage du temps et la transcendance, la peur du noir et de se noyer, le feu et la mort.

Le principe même de la taxidermie, que Claire Morgan exécute de sa propre main, repose sur une contradiction, ayant pour objectif de donner une apparence vivante à ce qui est mort. Cette ambivalence est propre à toute son œuvre : dans les dessins comme dans les peintures, des résidus du processus de taxidermie sont utilisés comme matériaux graphiques. Des éléments comme les os ou le sang, ainsi que des corps entiers d'animaux, sont intégrés dans les œuvres et leur donnent alors un caractère symbolique et rituel.

Dans le travail de l'artiste la nature est stupéfiante, parfaite dans son immobilité. L'ambiguë présence vitale de ces animaux taxidermisés contraste avec les fragiles formes géométriques créées par cette « vertueuse assemblagiste » à l'aide de fils de nylon auxquels sont suspendus graines de pissenlit ou fragments de plastique. Le monde de Claire Morgan est un univers où la nature, menacée par la présence envahissante et cynique de l'être humain, résiste dans toute sa beauté. Elle s'incarne dans la perfection d'un scénario géométrique et minimaliste, mais aussi dans la fragilité de structures si légères qu'elles pourraient disparaître par le simple souffle du vent.


Claire Morgan est née en 1980 à Belfast (Irlande) et habite et travaille à Gateshead, Newcastle upon Tyne (Angleterre). Très vite, ses œuvres sont exposées à travers toute l'Europe et son travail a fait l'objet de nombreuses commissions publiques et privées. En 2010, après avoir exposé au Palais de Tokyo, Claire Morgan a inauguré sa première exposition personnelle française à la Galerie Karsten Greve. À cette occasion elle a présenté pour la première fois ses « dessins au sang », œuvres sur papier témoignant du processus de taxidermie. Depuis, son travail a été présenté aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, où elle a participé à des nombreuses expositions collectives. Les installations et les dessins de l'artiste ont intégré des prestigieuses collections internationales publiques et privées, parmi lesquelles figurent le Museum of Old and New Art (MONA) en Australie, la Fondation ALTANA en Allemagne et la Collection Guerlain en France. En 2017 le FRIST Center for Visual Arts à Nashville a organisé sa première exposition personnelle aux États-Unis. La fondation Francès à Senlis, en collaboration avec la Galerie Karsten Greve, dédie à Claire Morgan une exposition personnelle visible jusqu'au 23 décembre 2017.

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Claire Morgan, Tine To Die, 2017, waxwing (taxidermy), dandelion seeds, nylon, in vitrine, 88 x 51,6 x 51,6 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
To an End, 2017, Pencil and watercolour on paper, 41 x 31 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Lo (detail), 2017, Tawny owl (taxidermy), polythène, nylon, in vitrine, 98,5 x 71,6 x 71,5 cm

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"
Pedestal
2011
Aigrettes de pissenlit, aigrette (taxidermie), nylon, plomb, acrylique
270 x 60 x 60 cm
CM/S 11

Vernissage de Claire Morgan "Perpetually at the Centre"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-19:00] Signature de Sonia Sieff pour "Les Françaises"
Location:
La Villa Rose Paris
84, rue d'Amsterdam
75009 Paris
M° Place de Clichy, Liège
France
Phone : +33 (0)1 40 22 12 92
Mail : contact@lavillarose-paris.com
Internet Site : www.lavillarose-paris.com
Description:
Dans le cadre de son événement Christmas Gifts & Puddings La Villa Rose accueille Sonia Sieff pour la signature de son premier livre "Les Françaises" aux Editions Rizzoli.

Elles sont 32. Et pas n'importe lesquelles : « ses » Françaises, amies célèbres ou anonymes dont le corps est mis en scène et à nu. Sans fard. La beauté est naturelle, la sensualité évidente et la féminité à vif. Sonia Sieff poursuit ici son travail sur le nu en capturant les corps dans toute leur diversité, sur les toits de l'Opéra de Paris ou de la Cité radieuse de Marseille, dans un cinéma, au bord d'une falaise ou dans l'intimité d'un appartement. « Les Françaises », qui réunit 155 photos de 32 femmes en autant de chapitres, aura nécessité quatre années de travail.

Signature de Sonia Sieff pour "Les Françaises"
Signature de Sonia Sieff pour "Les Françaises"


[18:00-21:00] Inauguration de la boutique EL CAMINO DE LOS ALTOS
Location:
Rue Durantin
Rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche, Pigalle
France
Internet Site : ruedurantin.over-blog.com
Description:
Le Fonds de Dotation Cornélius vous convie à l'inauguration de la boutique solidaire de textiles contemporains mayas EL CAMINO DE LOS ALTOS Jeudi 14 décembre dès 18h au 19 rue Durantin Paris 18e

Inauguration de la boutique EL CAMINO DE LOS ALTOS

[18:00-21:00] Lancement de l'édition "Catalogue" de l'exposition "Let's go"
Location:
Galerie Jeune Création
74, avenue Denfert-Rochereau
75014 Paris
M° RER B Port-Royal, Denfert-Rochereau
France
Mobile : +33 (0)7 68 29 29 34
Mail : jeunecreation@gmail.com
Internet Site : www.jeunecreation.org
Description:
À l'occasion de l'exposition "Let's Go !", curatée par Rémy Louchart, il y aura une édition: "Catalogue". Nous avons le plaisir de vous inviter à son lancement. Rejoignez-nous à partir de 18h pour une rencontre avec le commissaire et les artistes autour d'un verre.

~ CATALOGUE ~

Une page est dévolue à chaque artiste, en texte.
Le visuel accompagnant chaque présentation est toujours le même: une Sainte Famille du Corrège, datée 1520 (d'où l'expression "être catalogué").
Les artistes qui souhaitaient apparaître le pouvaient. Les artistes ne souhaitant pas apparaître le pouvaient.

Lancement de l'édition "Catalogue" de l'exposition "Let's go"

dans le cadre de l'exposition "Let's go !"

L'association Jeune Création a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition "Let's go", dernière exposition présentée par l'association dans sa galerie des Grands Voisins, avant son départ du site. L'exposition sera visible du mercredi 6 au vendredi 22 décembre.

"Let's go !", avec un point d'exclamation. Sans, ce serait une exposition sur le voyage ou le déplacement. "Let's go !", comme lorsque l'on dit "on y va", mais pas forcément quelque part : une expression pour se jeter à l'eau.

(Enregistré)

" Come on, let's go out, let's explore life, let's find out what's going on here. Let's look at the tents of the Kalmucks and the Baskirs, let's go out and see the African and Asiatic towns, go to the Ganges, let 's go to the groves of Mona where the Druids walked and see the bodies of the gods and wait at Liverpool and Glasgow and Dublin and Marseilles, wait at Valparaiso, Panama, sail on the waters of Hindustan, the China Sea, all the way around the world, on the road."*


"Let's Go !", with an exclamation mark at the end. None, and it would have been a show about travelling or moving. "Let's go !" as in ʿhere we goʾ : you're not going anywhere. You take the plunge.

(Recorded)

"Venez, allons au dehors, allons explorer la vie, allons voir ce qu'il en retourne exactement. Allons voir les tentes des Kalmucks et des Baskirs, allons au dehors découvrir les villes d'Afrique et d'Asie, nous rendre sur le Gange, allons aux bois de Mona où ont marché les Druides découvrir le corps des dieux et attendons à Liverpool et Glasgow et Dublin et Marseille, attendons à Valparaiso, Panama, naviguons sur les eaux de l'Hindustan, la mer de Chine, faisons le tour du monde, sur la route."*

(Traduction libre)


* Ginsberg, A. & Morgan, B. (Éd.). (2001). Deliberate Prose. New York, USA: Harper Perennial.


L'exposition est curatée par Rémy Louchart, artiste membre de Jeune Création.

"Rémy Louchart est un artiste peintre et vidéaste. Ayant une pratique vidéo depuis plusieurs années, son travail oscille entre fiction, documentaire, farce sérieuse et implique régulièrement sa famille. Le spectateur est sans cesse perdu." [Cécile Benoiton, Entracte #2, 2014].

Avec Don anonyme, Luc Barrovecchio, Linda Branco, Kévin Cadinot, Johan Decaix, Yukari Hara, Charlotte Jankowski, Sylvie Laliberté, Joseph Louchart, Rémy Louchart, Oscar Malessène, Gregory McGrew, Nathalie Novain, Marine Peixoto, Nastassia Takvorian, Julie Savoye, Julien Toulze et Yann Vanderme

Vernissage de l'exposition "Let's go !"

[18:00-21:00] Lancement du 1er ouvrage de la collection Les Reines
Location:
Librairie Galerie Emmanuel Lhermitte
105, rue Bobillot
75013 Paris
M° Tolbiac, Corvisart, Place d’Italie
France
Phone : +33 (0)1 40 65 91 11
Mail : e.lhermitte@wanadoo.fr
Internet Site : www.librairie-emmanuel-lhermitte.fr
Description:
Poème de Claire Barré
Création d'Annie Robine

Exposition de reliures contemporaines du 14 décembre au 11 janvier

[18:00-22:00] The Sailor Flash
Location:
Club Salò - Social Club
142, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 40 28 05 55
Internet Site : www.parissocialclub.com
Description:
Venez découvrir le premier bar ultra éphémère dédié à la culture tatouage !

L'évènement investira un lieu désaffecté en plein cœur de Paris, et promet un retour immédiat dans l'univers rock'n roll des années 50.

Un bar inédit inspiré du salon de tatouage de Norman Collins, alias Sailor Jerry, père fondateur du tatouage Old School qui célèbrera le tatouage sous toutes ses formes.

Le 14 décembre à partir de 20h au 142 rue de Montmartre, 75002 Paris.

Plongez dans une ambiance rock et underground avec au programme :

- une dégustation de cocktails Sailor Jerry
- des tatouages iconiques de Sailor Jerry revisités par 4 grands tatoueurs parisiens: Florian Santus, El Bent et les artistes du Salon Bleu Noir: Veenom et Gaël.
- des tatouages éphémères à l'encre naturelle
- et pleins d'autres animations s'inscrivant dans la mouvance rétro !

Live de KO KO MO
DJ set de Westerly

Pour réserver votre place, envoyez un mail à l'adresse suivante : sailorflash@dcontract.com avec votre prénom, votre nom complet et indiquez si vous êtes accompagné (une personne maximum).

The Sailor Flash

[18:00-21:00] Vernissage d'Antoine Petel "FORMAL CHARM: VARIATION AND APICAL CELL"
Location:
Galerie Mansart
Galerie François Mansart
5, rue Payenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)9 52 48 86 08
Mail : contact@galerie-mansart.fr
Internet Site : www.galerie-mansart.fr
Description:
Vernissage: 14 décembre à partir de 18h
Exposition: 15 décembre 2017 - 14 janvier 2017

La galerie Mansart est heureuse de vous présenter la première exposition personnelle de l'artiste français Antoine Petel. À l'occasion de cette exposition Il présentera des pièces issues de ses séries Bloom (2017), Space Drawings (2016) et Turbulences (2000).

L'artist explore les formes pures et originelles de la nature, comme pour les retrouver. Entre variations infimes et saisissement des mouvements biologiques ou même mécaniques, l'artiste tente de tracer une continuité entre notre regard actuel et les données presque scientifiques et intemporelles du vivant.

Curateur: Azad Asifovich

Vernissage d'Antoine Petel "FORMAL CHARM: VARIATION AND APICAL CELL"

[18:00-21:00] Vernissage d'Enzo Cucchi
Location:
Galerie Balice Hertling Arts et Métiers
239, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
Dec 14, 2017 - Feb 3, 2018

Vernissage
Thursday, December 14
6 - 9 pm

Vernissage d'Enzo Cucchi

[18:00-21:00] Vernissage d'Eric Bourguignon "PRÉSENCES"
Location:
4-6, rue de Braque
4-6, rue de Braque
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Description:
Galerie Joseph
4 - 6, rue de Braque
75003 Paris

Exposition du 14 au 22 décembre 2017 de 12h à 19h
Vernissage Jeudi 14 décembre 2017 à partir de 18h

Il en va de la rencontre avec le travail d'Eric Bourguignon comme d'une promenade en nature. La toile est là, pleine de matières aux textures allant du voile le plus léger à l'ocre lourd, humide, de la terre ancestrale - le corps du spectateur plonge, par l'intermédiaire de l'œil, en immersion dans les eaux sombres de la mémoire. Et, comme pour la promenade en nature, ce n'est ni la nature elle-même, ni l'heure du jour qui font l'extase ou l'ennui, mais la disposition de celui qui y est, sa disposition à donner non seulement de son temps et de son corps mais à s'offrir lui-même. À l'inverse des enseignes publicitaires aux messages crucifiant nos crânes, le travail se donne ici à qui respire suffisamment pour voir.

Exposition présentée par la GALERIE GUIDO ROMERO PIERINI

Vernissage d'Eric Bourguignon "PRÉSENCES"

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La Galerie Beauté Du Matin Calme à le plaisir de vous inviter au vernissage des artistes San HO, Yolande NTAKPE, Fabienne SOUBRENIE et tous les artistes de la galerie.

Le vernissage aura lieu le 14 Décembre 2017 de 18h à 21h à place de Lugano, dans le Village Suisse.

Exposition du 14 au 4 décembre

[18:00-21:00] Vernissage de Bénédicte Klène et Pauline Orhel
Location:
Galerie 110 Courcelles
Courcelles Art Contemporain
110, boulevard de Courcelles
75017 Paris
M° Courcelles, Ternes
France
Phone : +33 (0)9 82 33 20 16
Mobile : +33 (0)6 63 66 29 95
Mail : contact@galeriecourcelles.com
Internet Site : www.galeriecourcelles.com
Description:
Vernissage de Bénédicte Klène et Pauline Orhel
Vernissage de Bénédicte Klène et Pauline Orhel

[18:00-21:00] Vernissage de Corine Brisbois "Carbone"
Location:
Concept Store Gallery Dauphine
18, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 80 91 48 09
Internet Site : www.club-ateliers-artistes.com
Description:
Vernissage de Corine Brisbois "Carbone"

[18:00-21:00] Vernissage de Geneviève Hugon
Location:
Galerie Minsky
37, rue Vaneau
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier, Vaneau
France
Phone : +33 (0)1 55 35 09 00
Mail : contact@galerieminsky.com
Internet Site : www.galerieminsky.com
Description:
Vernissage Jeudi 14 décembre 2017
Exposition 15 décembre 2017 - 16 janvier 2018

Geneviève Hugon est née en 1945 à Marseille où elle grandit dans un milieu réceptif et propice (littérature et arts plastiques).

Elle vit et travaille à Evry depuis 1981. Son travail est un jeu de construction subtil et intelligent : les formes s'emboîtent, se répondent, rompent, reprennent. Un ton chaud, un ton froid, une respiration, un collage... et l'harmonie au bout du compte, le talent. Si l'on peut, sans se tromper, déceler une grande maîtrise et un grand métier dans l'œuvre de Geneviève Hugon, il est sans conteste au service de l'esprit, de l'invention plastique et de la poésie qui sont les piliers de cette création si personnelle et si riche à la fois. Elle est représentée dans de nombreux musées dans le monde.

Vernissage de Geneviève Hugon
Geneviève Hugon - Pourquoi Pas, Huile sur toile, 1990, 107 x 80 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Jacques Barry & Sylvain Goemaere "Animaliers en liberté"
Location:
Galerie Susse Frères
56-62, galerie de Montpensier
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 42 61 05 75
Mail : contact@sussefreres.com
Internet Site : www.sussefreres.com
Description:
Jacques Barry - Sylvain Goemaere
Animaliers en liberté

du 14 décembre 2017 au 13 janvier 2018

Une nouvelle fantaisie envahit l'espace de la galerie Susse Frères, celle de l'univers animalier.
Un monde captivant et intriguant qui a longtemps alimenté l'imaginaire humain par ses contes et légendes. Pour cette exposition, il s'agira de découvrir et de se passionner pour l'œuvre de deux artistes qui élaborent leurs langages plastiques à travers la constitution d'un bestiaire singulier. Pour Jacques Barry, il sera question de déceler à travers la figure du rhinocéros, de l'ours et bien d'autres animaux encore, un jeu subtil et décalé qui s'anime par la dualité d'une surface lisse et plane, opposée à des profondeurs sémantiques et interprétatives complexes. Dans l'univers lyrique et fantasmé de Sylvain Goemaere, palpitera la vie à travers ses céramiques. A la manière d'un tour de magie, la main du sculpteur anime les créatures de son imaginaire. Les œuvres comme emparées d'un sort, prennent vie et se libèrent sous nos yeux pour nous conter la poésie du monde animal au seuil de l'onirisme et du réel.

Vernissage de Jacques Barry & Sylvain Goemaere "Animaliers en liberté"
Jacques Barry, Paysage vallonné, 2017, acrylique sur toile, 73 x 100 cm

Vernissage de Jacques Barry & Sylvain Goemaere "Animaliers en liberté"
Sylvain Goemaere, Coupe licorne, 2007, terre cuite émaillée, 14 x 17,5 x 17 cm

[18:00-20:00] Vernissage de Jasmine Little "FOUNTAIN"
Location:
Galerie Lefebvre et Fils
24, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 61 18 40
Mail : lefebvreetfils@gmail.com
Internet Site : www.lefebvreetfils.fr
Description:
14 décembre 2017 - 20 janvier 2018
Vernissage le 14 décembre de 18h à 20h

La Galerie Lefebvre & Fils est heureuse de vous présenter l'exposition individuelle de l'artiste américaine Jasmine Little, FOUNTAIN, du 14 décembre 2017 au 20 janvier 2018.

Jasmine Little, jeune artiste américaine vivant dans les grands espaces saturés de couleurs du Colorado, n'est pas venue, comme beaucoup d'artistes, à la céramique par première intention. Ses formes d'expression favorites furent d'abord la peinture, l'encre, l'aquarelle.

Elle décida, après une première expérience de la céramique sculpturale à Los Angeles, d'approfondir son approche par une résidence de six semaines chez Louis Lefebvre. Son arrivée à Versailles fut une révélation, un coup de foudre pour son parc et ses fontaines. Ses bosquets secrets et ses labyrinthes de verdure la fascinent et sont un écho à son univers intime.

Jasmine Little a trouvé dans les fontaines et le parc la Femme mythique : naïade - déesse - sirène, l'Eau, symbole fécond, un univers d'animaux aquatiques ou fabuleux, qui lui offrent un support rêvé.

Vernissage de Jasmine Little "FOUNTAIN"

[18:00-21:00] Vernissage de John Russell "Gold"
Location:
High Art
1, rue Fromentin
75009 Paris
M° Pigalle, Blanche
France
Phone : +33 (0)9 84 09 67 83
Mail : info@highart.fr
Internet Site : www.highart.fr
Description:
14.12.2017 - 03.02.2018
OPENING THURSDAY DECEMBER 14TH / VERNISSAGE JEUDI 14 DÉCEMBRE
6-9PM / 18-21H

Vernissage de John Russell "Gold"

Vernissage de John Russell "Gold"

[18:00-21:00] Vernissage de Louis Cane
Location:
Ceysson & Bénétière - Galerie Bernard Ceysson
anciennement Galerie B.C. Beaubourg
23, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 08 22
Mobile : +33 (0)6 08 07 02 79
Mail : galerie@ceysson.com
Internet Site : www.ceyssonbenetiere.com
Description:
LOUIS CANE
vernissage le jeudi 14 décembre 2017, 18-21h
jusqu'au 3 février 2017

Vernissage de Louis Cane

[18:00-20:30] Vernissage de Mitch Dobrowner "New Works"
Location:
Galerie Gadcollection
5, rue des Sablons
Code 43816
Immeuble en fond de cour
75116 Paris
M° Trocadéro, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 77 32 41 53
Mobile : +33 (0)6 86 08 32 20
Mail : info@gadcollection.com
Internet Site : www.gadcollection.com
Description:
14 décembre 2017 - 14 janvier 2018

Vernissage de Mitch Dobrowner "New Works"
Mitch Dobrowner, "Nimbus" 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Noemi Safir et Carolus
Location:
Salons Hoche
9, avenue Hoche
75008 Paris
M° Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 53 53 93 93
Fax : +33 (0)1 49 53 04 82
Mail : contact@salons-hoche.fr
Internet Site : www.salons-hoche.fr
Description:
RSVP : espacefineart@gmail.com

Noemi Safir - Finally a woman

Vernissage de Noemi Safir et Carolus

Carolus - Anita

Vernissage de Noemi Safir et Carolus

[18:00-21:00] Vernissage de Robert Seikon "Rite"
Location:
Galerie 42b
1, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Mobile : +33 (0)6 81 01 17 81
Mail : catherine@42b-creation.com
Internet Site : www.galerie-42b.com
Description:
La Galerie 42b a l'immense plaisir de vous présenter, pour la premère fois en France, l'exposition personnelle de l'artiste polonais, Robert SEIKON.

Vernissage le jeudi 14 décembre de 18h à 21h
En présence de l'artiste
Exposition du 15 décembre 2017 au 13 janvier 2018


L'exposition "Rite"

L'exposition RITE est le reflet des voyages de l'artiste Robert Seikon au cours des deux dernières années inspirées par différents horizons du monde: des recoins abandonnés et des paysages ruraux aux métropoles bondées et sombres parfois.
Durant ces voyages, le processus de création a été largement influencé par la rencontre avec des artistes et des communautés locales en prise directe avec leur réalité du quotidien.
Les peintures réalisées pour l'exposition s'inspirent de cérémonies propres à ces cultures. Les rituels prennent souvent la forme d'actes formalisés ou d'expressions symboliques, mais peuvent aussi être détachés de leur sens premier et livrer purement une signification abstraite et magique. Les couleurs et les formes n'ont pas nécessairement de sens ni de message visible.
Pour Seikon, son travail est lui-même une forme de rituel. Voyager est ce qui importe le plus en commençant par une phase initiale de préparation, calme et réfléchie jusqu'au processus créatif durant des heures au cours desquelles l'artiste est plongé dans un état de concentration et de transe profonde. Détaché des pulsions du monde extérieur, il trouve l'apaisement nécessaire pour explorer son être intérieur.
Les images qui se forment durant la création portent les traces de tous ces voyages - celles de notre monde et celles des errances intérieures de l'artiste nourries par ses expériences et ressentis personnels.


L'artiste Robert SEIKON

L'artiste originaire de Pologne, vit actuellement à Gdynia, ville emblématique de la scène urbaine en Pologne.

Il est diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Gdańsk.
Son travail tourne autour de la conception graphique et de la peinture. Il est actif dans le milieu de l'art urbain et de la sphère publique depuis 1999.
Tout au long des années, son style a évolué et son expression artistique s'est naturellement dirigée vers l'art abstrait. Seikon est spécialisé dans la création de motifs géométriques uniques modifiant ainsi la perception des surfaces. L'utilisation de la couleur et du design sont la source de son expression.

Vernissage de Robert Seikon "Rite"

[18:00-21:00] Vernissage de Xavier Veilhan "Collages"
Location:
Editions Dilecta
49, rue Notre Dame de Nazareth
54, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 43 40 28 10
Fax : +33 (0)1 43 40 28 62
Mail : info@editions-dilecta.com
Internet Site : www.editions-dilecta.com
Description:
Exposition du 14 décembre 2017 au 13 janvier 2018
La galerie sera fermée du 23 décembre au soir au 3 janvier 2018 au matin.

À cette occasion, les Éditions Dilecta présenteront un ouvrage de l'artiste intitulé "Films et performances".

Vernissage de Xavier Veilhan "Collages"

[18:00-21:00] Vernissage de Xevi Solà Serra
Location:
Galerie Tokonoma
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)9 82 57 72 25
Mobile : +33 (0)6 28 05 26 85
Mail : tokonoma.galerie@gmail.com
Internet Site : www.galerie-tokonoma.com
Description:
Xevi Solà Serra, né en 1969, a étudié les Beaux-Arts à l'Université de Barcelone ; son travail est exposé pour la première fois à Paris après avoir été présenté dans des galeries et foires de nombreux pays (Espagne, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Danemark, Pérou, Brésil, Taïwan...).

Pour cette première exposition de Xevi Solà Serra à Paris, la galerie Tokonoma a choisi des œuvres témoignant de son évolution au cours de ces sept dernières années.

Au-delà de la diversité des thèmes abordés durant cette période, ces œuvres ont en commun une force visuelle qu'elles tiennent de l'utilisation des couleurs complémentaires, des contrastes entre les lignes horizontales et verticales, entre les zones les plus travaillées et celles traitées de manière plus relâchée... Revendiquant sa proximité avec le Pop Art, Xevi Solà Serra multiplie les citations d'icônes de l'art moderne (Van Gogh, Matisse, Yayoi Kusama...) ou de personnages de bandes dessinées, identifiables par tous, rejetant ainsi tout élitisme. Ces moyens picturaux, aussi divers soient-ils, tendent tous à explorer la partie la plus sombre de la conscience, pré-humaine, animale et amorale, et transmettent un message subtilement dérangeant.

La figure féminine est centrale. Souvent représentée nue au milieu de figures masculines vêtues, sombres et inquiétantes, il ne s'en dégage pour autant aucune sensualité. Ici la femme, mince et éthérée, sourit mélancoliquement et étrangement, indifférente à la menace sourde du monde, d'un sourire incompréhensible semblable à celui des visages des martyrs dans l'iconographie médiévale.

Deux autres éléments sont également récurrents dans les tableaux de Xevi Solà Serra : les maisons néo victoriennes des banlieues américaines et les animaux. Les maisons, personnages à part entière comme celles de « la chute de la maison Usher » ou de « Psycho », témoins silencieux, font peser de leurs larges fenêtres en surplomb de la scène, derrière lesquelles on ne sait qui peut se cacher, une sourde menace. Les animaux eux (canard, éléphant, requin, poisson, cheval, etc.), dont la présence initialement ne se justifiait que par des raisons formelles, sont aujourd'hui largement utilisés comme des métaphores sexuelles permettant à l'artiste d'éviter la censure de plus en plus lourde et prégnante des réseaux sociaux dont il a fait un outil de communication et de diffusion majeur.

Dans les œuvres issues des séries « jungles » et « motels », apparaissent, protégés par l'élégance tapageuse de leurs costumes ou l'anonymat des chambres de motels, des « dandys » ou des personnages troubles, perdus dans leurs jungles intérieures, hors de portée du monde trivial et des gens du commun.

Enfin, tout récemment, toujours en se servant de sa palette de couleurs primaires lumineuses et saturées, Xevi Solà Serra a commencé d'explorer le thème du paysage.

Vernissage de Xevi Solà Serra
"Léda" (détail), huile sur toile, 100 x 100 cm

Vernissage de Xevi Solà Serra
"dandy coffin", huile sur toile, 100x100cm

Vernissage de Xevi Solà Serra
"exhibiton", huile sur panneau, 60x60cm

[18:00-21:00] Vernissage de l'association Sonamou "Construction Time Again"
Location:
Bastille Design Center
74, boulevard Richard Lenoir
75011 Paris
M° Richard Lenoir, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 99
Mobile : +33 (0)6 09 66 33 87
Fax : +33 (0)1 48 06 58 16
Mail : info@bastille-design-center.com
Internet Site : www.bastille-design-center.com
Description:
Du 14 au 17 décembre 2017 à Bastille Design Center

Exposition de l'association Sonamou

Composée d'une cinquantaine d'artistes coréens en résidence à Paris et déployant ses activités depuis 1991, la très dynamique association Sonamou est porteuse d'un concept artistique résolument éclectique. Elle organise et participe régulièrement à des expositions en France et hors Hexagone, le but étant de promouvoir l'art contemporain coréen sous toutes ses formes. Cette année 2017 sera marquée d'une nouvelle pierre pour l'association de par un projet de grande ampleur : une exposition inédite et d'envergure qui occupera les lieux pittoresques du Bastille Design Center.

À mi-chemin de la place éponyme et de celle de la République, cet espace (héritage du patrimoine industriel) au sol pavé et aux escaliers en bois se démarque tant par sa superficie que par sa luminosité apportée par une belle verrière centrale. Il offre une vaste surface d'exposition et correspond parfaitement à l'esprit des artistes de Sonamou.

Cette année, la thématique retenue par Sonamou a pour titre « Construction Time Again » : elle vise à interroger les processus d'émancipation, de répétition et de stase qui accompagnent l'élaboration d'une identité culturelle, celle de l'art coréen en l'occurrence. De fait, trois volets respectivement intitulés « Construction », « Time » et « Again » seront présentés dans le cadre de ce projet ambitieux, cherchant à refléter le caractère émergent d'un art coréen en perpétuel devenir.

Peintures, photographies, vidéo, installations.... réalisées par la quarantaine de plasticiens membres de l'Association Sonamou donneront au public français une belle illustration de la créativité et de la vitalité de l'art contemporain coréen d'aujourd'hui.


Exposants
Lee Young-in, Park Woo-jung, KwunSun-cheol, JinHyo-seok, Youn Hye-sung, Jang Kwang-bum, Min Hang-ki, Jung Hee-jung, Ko Song-hwa, Kwak Soo-young, Kum Young-suk, Kim Myoung-nam, Kim Sung-tai, Kim Si-bo, Kim Chun-hwan, Kim Hyeon-suk, Kim Hyeong-jun, Kim Sang-lan, Kim Valero, Nho Chi-wook, Ryu Myoung-heui, Moon Min-soon, Moon Chang-Dawn, Pak Dong-il, Park Byung-hoon, Park Soo-hwan, Park In-hyuk, Park Heeun, Daphné Nan Le Sergent, Paek Chul, Son Kwang-Bea, Son Seock, Son Chayong, Shin Hye-jung, Shim Cori, Yoo Hye-sook, Yun Ai-young, Lee Kyunghee, Lee Bae, Lee Eun-hwa, Lee Hyo-sung, Lim Myung-jae, Lim Tai-wan, Joung Dai-soo, Chong Jae-kyoo, Cho Don-young, Chae Sung-pil, Choi Hyun-hoo, Han Hong-su, Hwang Eunok, Hong Ilhwa.

Pour plus d'informations : www.sonamou.com


2017 소나무 작가협회 정기전

재불한인미술작가협회 '소나무'가 파리 중심에 위치한 유서 깊은 건축물인 파리 바스티유 디자인 센터에서 정기전을 갖는다. 소나무는 1991년 파리를 중심으로 활동하던 26명의 한인 미술작가들이 모여 설립한 협회로, 지금까지도 파리정기전, 프랑스내외의 그룹전, 작가 발굴 등 왕성한 활동을 이어가고 있다.
이번 정기전은 « Construction Time Again (시간의 재구성) »이라는 주제로 프랑스에서 한국의 예술가들이 문화적 정체성을 구성하는 과정을 거슬러 올라가보는 특별한 기획의 결과물이다. 40명의 소나무 협회원 참여, 회화, 사진, 영상, 설치 등 다양한 매체로 구성된 작품들을 통해, 프랑스 대중에 한국현대미술의 독창성과 다양성을 보여주는 기회가 될 것이다.

Vernissage de l'association Sonamou "Construction Time Again"
Vernissage de l'association Sonamou "Construction Time Again"

[18:00-20:30] Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
14 décembre 2017 - 20 janvier 2018
vernissage jeudi 14 décembre de 18h à 20h30

commissariat : Marc Donnadieu & Emilie Ovaere-Corthay

publication d'un catalogue

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Portrait de Simon Hantaï publié dans Harper's Bazaar en février 1954, photographie de Brassaï, mars 1953, © Brassaï

« S'attacher aux années 1948-1955 de Simon Hantaï, autrement dit entre son départ de Hongrie et sa rupture avec André Breton, peut apparaître surprenant, tant d'aucuns ont considéré cette période comme un entre-deux sans réelle importance en tant que telle, au regard d'une rupture autrement plus fondatrice, celle du « pliage comme méthode », au début de l'année 1960, et l'interrogation sur le geste pictural qui la sous-tend. Il n'en est rien à plusieurs titres. La donation de l'artiste d'un côté au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris en 1998-1999, de l'autre au Musée national d'art moderne - Centre Georges-Pompidou en 2003-2004, qui venait compléter sa présence au sein de la donation Solange et Jacques du Closel en 1987 et 1994, au sein de la donation Cordier en 1989 et au sein de l'importante donation d'œuvres de Simon Hantaï et de Judit Reigl uniquement centrée sur cette période par Maurice Goreli en 1990 et 1993, sans oublier l'achat par l'État français de la peinture dite L'Arbre des lettrés (1950) en 1967, nous montre bien au contraire l'importance de ces années-là tant pour l'artiste lui-même que pour ses plus fidèles collectionneurs. »

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Simon Hantaï, Le cercle des amis, 1946
Huile sur toile - 143 × 246 cm
Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

Par l'exposition Simon Hantaï, Paris, 1948 - 1955, la galerie Jean Fournier a choisi de mettre en lumière une période relativement confidentielle de l'œuvre de Simon Hantaï. Ces œuvres de la fin des années 1940 et 1950 sont fondamentales à plus d'un titre et contiennent en elles tout ce qu'il adviendra, tant sur les techniques et moyens utilisés que sur l'état d'esprit qui anime Simon Hantaï alors, pressentant que « Tout est déjà là, mais ni vu, ni pensé », comme il l'écrira des années plus tard au moment de sa donation au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris.

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Simon Hantaï, Espaces engourdis, 1950
Huile sur toile - 74,5 × 74 cm
Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

Arrivé à Paris en 1948 grâce à une bourse d'études de l'état hongrois, Simon Hantaï découvre à la fois le Louvre ou le Musée de l'Homme mais aussi l'art de son temps au Musée d'Art moderne récemment rouvert et surtout en fréquentant les galeries. C'est un moment d'une richesse artistique inégalée, intense et variée. Ainsi, chez Nina Dausset ou René Drouin, il découvre les œuvres de Jean-Paul Riopelle, Francis Picabia, Max Ernst, Georges Mathieu, Alberto Giacometti ou encore les œuvres récentes d'Henri Matisse au Musée d'Art moderne. C'est aussi le choc de la découverte de l'art américain avec notamment les premières expositions de Jackson Pollock chez Nina Dausset et au Studio Fachetti. Simon Hantaï expérimente et se cherche, stimulé par ses visites et ses lectures, imprégné de l'énergie de ce qui l'entoure. Sur une amplitude de moins de dix ans, il recourt au collage, au découpage, au grattage, à la décalcomanie, à l'empreinte, au frottage, aux coulures, au froissage et bien sûr au pliage.

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Simon Hantaï, Sans titre, 1951
Huile sur toile - 79,5 × 93,5 cm
Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

Dans le même temps, un autre parcours est en train de se dessiner, celui de Jean Fournier. Deux destins qui finiront par se croiser pour ne plus se quitter jusqu'à leur mort au début des années 2000. En 1954, Jean Fournier est alors directeur de la librairie-galerie Kléber. Il y organise cette année-là une première exposition dédiée à Josef Sima puis, en 1955 l'exposition Alice in Wonderland, conçue par Charles Estienne, inclut une œuvre de Simon Hantaï, Femelle miroir. Leur rencontre fut mutuellement décisive. L'œuvre de Simon Hantaï agit comme un révélateur pour le jeune Jean Fournier et sera la clef de voûte de l'identité de sa future galerie.

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Simon Hantaï, Femelle Miroir I, 1953
Huile sur toile - 165 × 174,5 cm
Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

Ainsi, l'exposition Simon Hantaï, Paris, 1948-1955 donne à voir les œuvres qui ont convaincu Jean Fournier de défendre l'œuvre de Simon Hantaï, qui l'ont fait aimé l'œuvre avec passion et détermination car il a su y percevoir les prémices de l'un des plus grands artistes de la seconde moitié du vingtième siècle.

Le commissariat de l'exposition a été confié à Marc Donnadieu, conservateur au musée d'art moderne de Villeneuve d'Ascq (Lam) jusqu'en 2017 et actuellement conservateur en chef au musée de l'Elysée à Lausanne.

Vernissage de l'exposition "Simon Hantaï - Paris, 1948 - 1955"
Simon Hantaï, Collage, 1953
Technique mixte sur papier marouflé sur toile - 94,5 × 59,5 cm
Courtesy Galerie Jean Fournier, Paris

Extrait du texte de Marc Donnadieu Notes face à l'œuvre de Simon Hantaï, catalogue de l'exposition Simon Hantaï, Paris 1948 - 1955, Editions Galerie Jean Fournier, Paris, page 5.

[18:30-22:00] Inauguration de la boutique Philipp Plein Paris George V
Description:
Philipp Plein Paris George V
44 avenue George V, 75008 Paris

Inauguration de la boutique Philipp Plein Paris George V

[18:30-22:30] Vernissage d'Alain Husson-Dumoutier "AEGYPTIS - à jamais"
Location:
Galerie JPHT
Jean-Philippe Thérond
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 08 25 45 97
Mail : contact@galeriejpht.com
Internet Site : www.galeriejpht.com
Description:
Alain Husson-Dumoutier
Artiste de l'UNESCO pour la Paix
Commandeur des Arts et des lettres

Serait heureux de vous présenter une série de tableaux égyptiens
redécouverts et jamais présentés intitulés pour la circonstance :

AEGYPTIS
à jamais

Peintures

EXPOSITION du Jeudi 14 Décembre 2017 au Dimanche 14 Janvier 2018

VERNISSAGE le Jeudi 14 Décembre 2017 de 18h30 à 22h30 en présence de l'artiste

Verre de l'amitié tous les Samedis de 17h à 21h en présence de l'artiste

DECROCHAGE le Dimanche 14 Janvier 2018 de 18h30 à 22h30 en présence de l'artiste

Husson-Dumoutier, profondément imprégné par le symbolisme et le mysticisme de l'art de l'ancienne Egypte nous entraîne dans un monde fabuleux de lignes et de couleurs qui emporte notre imagination vers une vision ésotérique de notre univers.
Hassan El Boraï

L'Egypte devient pour Husson-Dumoutier une révélation romantique, d'une profondeur où la folie supporte de ses deux bras le talent et ses savantes allégories.
Olivier Poivre d'Arvor

Les œuvres égyptiennes de Husson-Dumoutier relèvent un défi... Loin du cœur, du trouble de ce magma de figures indéchiffrables et d'émotions intenses, se dessine le visage serein de l'équilibre.
Jean-Louis Poitevin

Husson-Dumoutier veut que ses tableaux nous parlent. Ne dit-il pas que ce sont des personnes ? Reste la question encore mystérieuse dans sa réponse: d'où vient cette énergie du trait, des formes et des couleurs qui nous laisse abasourdi et longtemps silencieux ?
Alain Dautriat

Site : www.husson-dumoutier.org

Contact Relation Publique : Gisele Mandelman
Email : giselemandelman@yahoo.fr, (06 17 99 14 92)

Commissaire de l'exposition : Alain Cabal

Designer graphique : Nazanin Farshad
Email : nazaninf24@gmail.com, (06 14 96 16 80)

Vernissage d'Alain Husson-Dumoutier "AEGYPTIS - à jamais"
Prêtre du 3ème de degré : 69 cm x 51 cm
La barque d'Horus : 69 cm x 51 cm

[18:30-22:00] Vernissage d'Alexandre Mussard
Location:
Galerie Perpitch & Bringand
7, rue Paul-Louis Courier
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 44 39 94 56
Mail : contact@perpitch-bringand.com
Internet Site : www.galeriedenface.com
Description:
Vernissage d'Alexandre Mussard

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Affiches des combattants de la liberté"
Location:
Association Jour et Nuit Culture
9, place Saint-Michel
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Mobile : +33 (0)6 52 62 91 67
Mail : jouretnuit.collectifartistique@gmail.com
Internet Site : jouretnuitcollectifa.wix.com/jouretnuit
Description:
Du 14 au 18 décembre 2017 de 16 à 20h
Vernissage le jeudi 14 décembre à partir de 18h30

L'association 24 août 1944 vous invite, chez Jour & Nuit, à vous plonger dans les affiches et cartes postales antifascistes éditées en Espagne entre 1936 et 1939. Elles osent aborder des thèmes jamais évoqués jusque-là :
Le corps et son épanouissement, la jeunesse, l'amour libre, la prostitution, l'espoir, l'harmonie d'une existence choisie, les collectivisations, l'écologie...

Elles donnent de la vie, de l'humanité aux personnages, aux actrices et acteurs, jusque-là uniquement représenté-e-s dans les schémas traditionnels «convenus », ficelés dans le carcan de la religion.
"On apprend beaucoup sur la situation sociale d'un quartier, d'une ville, en étant attentif à ce que racontent leurs murs."
Réalisée par l'association 24 août 1944 et los Carteles de los Luchadores de la libertad.

Vernissage de l'exposition "Affiches des combattants de la liberté"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Jeunes Photographes de la Bourse du Talent"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
>> invitation Ces jeunes talents sont à découvrir à la BnF - François Mitterrand du 15 décembre 2017 au 4 mars 2018.

Le prix de la Bourse du Talent Reportage est attribué à Chloé Jafé pour « Inochi azukemasu ».

Devenue hôtesse pour un temps dans les quartiers de Shinjuku et de Ginza, Chloé Jafé rencontre le chef d'un groupe yakuza de Tokyo qui l'autorise à photographier son quotidien. Elle décide alors de suivre les femmes de l'organisation. En tant qu'épouses, filles ou maîtresses, celles-ci y jouent un rôle important, d'où le titre de la série « Inochi azukemasu - 命 預 け ま す » qui signifie « le don de sa vie ». Reprenant la spontanéité du carnet de voyage, ses photographies en noir et blanc montrent tantôt des moments d'intimité entre les couples yakuza, tantôt des réunions de chefs de clans. Chloé Jafé donne une place prépondérante aux gestes et aux corps souvent tatoués dont elle prolonge parfois les motifs hors du cadre de l'image. Rehaussées de gouache de couleurs vives qui traduisent en un sens la violence latente du groupe et renforcent le graphisme des contrastes d'ombres et de lumière, ces photographies évoquent avec une forte charge symbolique le poids du rituel et des traditions.

Le prix de la Bourse du Talent Portrait est attribué à Youqine Lefèvre pour « Far from home »

Née en Chine en 1993, Youqine Lefèvre grandit en Belgique où elle obtient un Bachelor en Arts Plastiques et Visuels à l'ERG (École de Recherche Graphique, Bruxelles). Elle poursuit ses études en photographie à l'École Supérieure d'Arts Appliqués de Vevey où elle vit désormais. Son travail artistique porte essentiellement sur l'humain, l'enfance, la mémoire, la famille et ses failles. Dans la série qui l'a fait connaître, « Far from home », il est question de quête identitaire, intime, en lien avec sa propre histoire d'adoption, qui transcende la dimension du simple témoignage.

Pendant trois ans, en immersion dans un foyer isolé dans la montagne suisse, elle y photographie des enfants. Ces derniers, éloignés de leurs parents, incapables de s'occuper d'eux, ont mûri prématurément à cause des traumatismes qu'ils ont vécus et se trouvent alors dans un entre-deux que traduit l'alternance du noir et blanc et de la couleur. Dans ces portraits, où l'innocence persiste malgré tout, Youqine Lefèvre parvient à capter un moment d'abandon, une faille intérieure, une vulnérabilité dont les paysages se font l'écho. Les images de pierres, récurrentes dans la série, témoignent de la fonction de talisman que leur assignent certains des enfants du foyer.

Le prix de la Bourse du Talent Mode est attribué à Sanjyot Telang pour « Fashion Misfits »

La série « Fashion Misfits » propose un ensemble de portraits de jeunes atteints de trisomie 21, réalisé en collaboration avec une ONG indienne. Sanjyot Telang souhaite ainsi redéfinir les normes de la beauté et favoriser une esthétique non conventionnelle. Elle envisage aussi d'ouvrir avec ce premier projet une voie dans les univers de la mode et de la publicité pour ces modèles souffrants de handicaps et habituellement absents des représentations sociales.

Le prix de la Bourse du Talent Paysage est attribué à Jean-Michel André pour « Borders »

Dans « Borders », Jean-Michel André questionne la notion de frontière, interrogation qui prend la forme d'une errance dont le point de départ se situe dans la Jungle de Calais, à la veille de l'évacuation du bidonville en 2016. Sur ces quelques kilomètres carrés de sable et de broussailles, Jean-Michel André rencontre des réfugiés qui cherchent un abri. À ces images de la Jungle, il mêle divers fragments de paysages afin de former un palimpseste visuel. Ces lieux silencieux ne cessent de signifier la partition, la rupture et la désolation et exhalent le vertige du vide. Les désirs d'ailleurs deviennent poussière et fumée dans ces espaces où la figure humaine, photographiée isolée et de dos, se situe sur un seuil, entre réel et imaginaire, souvenir et présent.

Découvrez les photographes coups de cœur de la Bourse du Talent 2017

Les coups de cœur de la Bourse du Talent Reportage sont :

Alexander Vasukovich pour « Commemorative photo »

Alors qu'il couvre le conflit russo-ukrainien, Alexander Vasukovich est sollicité par des membres du bataillon du Donbass pour réaliser des clichés souvenirs des combattants, et les envoyer au fur et à mesure à leurs femmes, enfants ou amis. Un an et demi plus tard, le photographe décide de repartir à la rencontre des destinataires des courriers ainsi que des soldats revenus du front pour savoir ce qu'ils sont devenus. Les croix rouges qu'il appose sur ses portraits indiquent ceux qui ont été tués. Par cette action qui, d'une certaine façon, réactualise la tradition de gratter ou cacher le visage des morts sur les albums de famille, le photographe croise un rituel de mémoire vernaculaire et l'image de presse. Si la lecture dans les médias du nom des morts tombés à la guerre peine aujourd'hui à nous émouvoir, le photographe, en captant le visage des victimes, lutte contre leur anonymat et réactive la tristesse éprouvée à l'annonce de leur perte. En nous permettant de regarder les disparus dans les yeux, il attire également l'attention sur l'histoire de ces hommes devenus soldats par conviction.

Brice Portolano pour « Artic Love »

La série « Arctic Love » produite en Finlande est un des volets d'un travail documentaire au long cours entamé en 2013 et intitulé « No signal ». Pour ce projet, Brice Portolano suit des hommes et des femmes qui ont fait le choix d'habiter dans des lieux habituellement jugés hostiles aux États-Unis, en Iran et en Europe, afin de retrouver des valeurs simples et une certaine osmose avec la nature. Ici, le photographe accompagne le quotidien de Tinja qui, après des études dans le sud de la Finlande, a choisi de retourner vivre en Laponie, dans la petite maison où elle a grandi, et de se consacrer à l'élevage de chiens de traîneau.

Les coups de cœur de la Bourse du Talent Mode sont :
Charlotte Mano pour « Portraire »

Dans sa série « Portraire », Charlotte Mano interroge le pouvoir de déréalisation mais aussi de dévoilement de la photographie en se plaçant au seuil de la vision. Le contour des visages des modèles, nimbés dans une lumière bleutée, se trouble, de même que le périmètre du médium qui se rapproche ici de la peinture. Ces gures de mode, à peine esquissées par le pinceau photographique, deviennent des spectres reclus dans leur rêverie, séparés de l'artiste et du spectateur par un voile in me de matière.

Laurent Elie Badessi pour « Age of Innocence »

Observateur assidu des paradoxes de la société américaine, Laurent Élie Badessi développe la série « American Dream » qui met en scène des modèles vêtus en soldats de l'armée américaine et dont l'image léchée, à la symbolique appuyée, témoigne de la perception aseptisée que donnent les médias de la guerre en Irak.
Dans sa série « Age of innocence » où il portraiture des enfants et des adolescents posant avec leurs armes, le photographe dénonce de façon plus acerbe encore le rêve américain et la société, aveuglée par ses traditions. Le caractère soigné et volontairement séduisant de ces portraits en noir et blanc renforce notre malaise face à la banalisation du port d'arme dès le plus jeune âge aux États-Unis.

Coco Amardeil pour « Come Hell or High Water »

Dans « Come Hell or High Water », la photographe choisit de capturer le visage d'adolescents qui émergent de l'eau. Si elle revisite l'iconographie bien connue de la Vénus anadyomène, le choix de concentrer son objectif sur les visages et la palette d'émotions - parfois difficilement identifiables par le spectateur - qui s'y inscrit, propose une lecture très actuelle de ce tournant que représente l'adolescence. À la croisée des canons esthétiques de l'enfance et de l'âge adulte, ces visages nous apostrophent et condensent toute une gamme de sentiments allant de la gêne à l'insolence. Coco Amardeil joue par ailleurs des contrastes entre le contexte de la prise de vue, où semble régner la confusion, et le choix d'un rendu final d'une grande précision. Elle renforce aussi l'étrangeté de la mise en scène en optant pour des lumières théâtralisées.

Le coup de cœur de la Bourse du Talent Paysage est :
Florian Ruiz pou « La contamination blanche »

Installé depuis 10 ans à Tokyo et marqué par la catastrophe de Fukushima, le photographe cherche dans « La contamination blanche » à retranscrire la désintégration des atomes après la catastrophe nucléaire par un procédé de superposition d'images des paysages enneigés autour de la zone contaminée. Privilégiant l'utilisation de sténopés et de moyens formats argentiques pour valoriser l'imprévu et l'altération des couleurs, Florian Ruiz utilise aussi l'assemblage, la distorsion de fragments visuels, afin de matérialiser l'inquiétante blancheur et le danger de la radioactivité.

Les coups de cœur de la Bourse du Talent Portrait sont :
Emmanuelle Brisson pour « Les profondeurs du Cœur »

La série « Les profondeurs du cœur » d'Emmanuelle Brisson, évoque avec une douceur subtile les turpitudes de la vie de sa mère, Andrée, âgée de 89 ans. En recourant à divers accessoires perçus comme autant d'attributs symboliques, la photographe compose soigneusement ses portraits. La délicatesse qu'ils distillent rend plus percutante encore, par contraste, la dureté du propos qui les accompagne.

Myriam Meloni pour « Different Shades of Blue »

Dans « Different Shades of Blue », Myriam Meloni s'intéresse au sort des migrants sub-sahariens confinés dans les enclaves marocaines, empêchés de traverser la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. Dans ce reportage sensible, des portraits de réfugiés, confrontés à la perte de leur identité, calmes dans la résignation et l'attente, alternent avec des vues marines dont les différentes nuances de bleu inspirent tantôt de l'espoir, tantôt de l'effroi.

Anita Pouchard-Serrra pour « Urbanités latentes »

Anita Pouchard-Serra affirme photographier d'abord ce qu'elle vit plutôt que ce qu'elle voit, comme le démontre sa série « Urbanités latentes », réalisée dans les camps de réfugiés de Calais, en 2016, sur une période de quatre mois. En mêlant dans ses représentations dessins et photographies, Anita Pouchard-Serra s'écarte de l'image médiatique de ces lieux pour témoigner des solidarités qui permettent à ceux attendant un avenir meilleur de vivre, malgré tout, dans ces zones de transit et de se reconstruire une intimité quotidienne.



[19:00-21:00] 10 years Anniversary of the Gagosian Gallery - Vernissage Andreas Gursky
Location:
Rome
Roma
Roma
00100 Roma
M° www.metropolitanadiroma.it
Italia
Internet Site : www.comune.roma.it
Description:
10 years Anniversary of the Gagosian Gallery in Rome- Andreas Gursky exhibition vernissage

[19:00] Google Christmas Party
Location:
Google France
8, rue de Londres
75009 Paris
M° Liège, Saint-Lazare
France
Phone : +33 (0)1 42 68 53 00
Internet Site : www.google.fr
Description:
Google Christmas Party

[19:00] Inauguration du flagship Etam
Location:
Avenue des Champs-Elysées
Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées
France
Description:
115 avenue des Champs-Elysées

Etam ouvre un flagship sur les Champs-Élysées

Le groupe Etam, spécialiste de la lingerie, ouvrira demain un nouveau magasin de 500 m2 au 118, avenue des Champs-Élysées. Ce nouveau flagship, dénommé « popstore », réunira les enseignes Etam et Undiz, qui implanteront leurs concepts « French Liberté » et « cool_lingerie ».

« Le conept inédit du lieu offrira à la clientèle cosmopolite et exigeant des Champs-Élysées une expérience shopping pop, joyeuse et connectée, avance le groupe dans un communiqué. Le choix de cette avenue prestigieuse confirme la dimension internationale du groupe Etam et offre une visibilité exceptionnelle au savoir-faire et aux collections des deux marques sur une des artères les plus touristiques du monde. »

Etam logeait auparavant sur la célèbre artère parisienne au sein de la Galerie des Champs-Élysées, propriété de SFL et du Crédit Agricole Assurances. Elle reprend un espace occupé précédemment par Mercedes.

[19:00] L'Oréal Christmas Party - Hollywood in the 50's
Location:
Automobile Club de France
Hôtel de Plessis-Belliere
6-8, place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 43 12 43 12
Fax : +33 (0)1 43 12 43 03
Mail : contact@automobileclubdefrance.fr
Internet Site : www.automobileclubdefrance.fr
Description:
L'Oréal Christmas Party - Hollywood in the 50's

[19:00] Prix SAM 2017
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Le Prix SAM pour l'art contemporain vient de dévoiler ses cinq finalistes :
Mathieu Kleyebe Abonnenc, Elizaveta Konovalova, Evangelia Kranioti, Abraham Poincheval et Louis-Cyprien Riais.

Fondé par Sandra Hegedùs, SAM Art Projects attribue chaque année - depuis 2009 - un prix à un artiste français ou étranger résidant en France et présentant un projet à destination d'un pays étranger (hors Europe et Amérique du Nord). Doté de 20 000 euros, le prix s'accompagne d'une exposition au Palais de Tokyo et de l'édition d'une monographie. Le nom du lauréat du Prix SAM 2017 (9e édition) sera annonce le jeudi 14 décembre.

L'exposition du lauréat 2016, Massinissa Selmani, aura lieu à partir du 16 février 2018 au Palais de Tokyo.

www.samartprojects.com

Choisi par Laurent le Bon, Jean de Loisy, Jean-Hubert Martin, Alfred Pacquement, Thierry Raspail, Marc-Olivier Wahler et Marie-Ann Yems, Louis-Cyprien Rials est le auréat du prix Sam 2017 fondé par Sandra Hegedüs.

[19:00-21:00] Soirée Cinéma et Bamako
Location:
Galerie Art-Z
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Mobile : +33 (0)6 63 24 42 22
Mail : oliviersultan75@gmail.com
Internet Site : www.art-z.net
Description:
19h00 : "Yaya Coulibaly, marionnettiste et magicien"
de Christian LAJOUMARD (Acrobates films, 2014)
20h15 : "Malick Sidibé: Dolce Vita Africana" de Cosima Spender (BBC, 2008)


Dans le cadre de l'exposition de photographies :
L'Afrique vue par elle-même
50 ans de photographie africaine

La photographie est apparue en Afrique dès le milieu du xıxe siècle et pourtant sa reconnaissance en tant qu'art est un phénomène récent. Dans les années 1950, l'apparition du studio photo établit un lien solennel entre le photographe et son modèle. La photographie africaine étant, au début, à destination du marché local et non d'un regard extérieur, sa particularité est qu'elle révèle avant tout les aspirations du sujet. Petit a petit les photographes intègrent la recherche esthétique dans leur travail. D'emblée, ces photographies de studio frappent par la solennité des poses et par le respect mutuel entre le photographe et son modèle qui transparait dans les cliches. Cette relation s'explique par deux particularités récurrentes chez nombre de photographes africains : - en Afrique, le photographe de studio est un professionnel respecté, au statut social élevé. Il est le gardien de la mémoire visuelle d'une communauté, le garant à la fois de l'identité de l'individu, et le témoin de l'évolution de la société - la confrontation rituelle et codifiée entre l'homme et le médium. Le photographe est choisi pour ses qualités de médiateur, d'interprète social, d'intercesseur qui en font plus qu'un habile technicien, un fabricant d'icônes. Le prix de la séance est assez élevé, et il s'agit souvent du premier portrait. Le photographe doit souligner la position sociale du modèle et introduire par son style cette part de rêve et de fantaisie constitutive de son écriture. Les accessoires (lunettes, montre, téléphone, radio, chaussures, cigarette, chapeau, mobylette) ont une très grande importance: il s'agit sans doute moins de montrer ce qu'on est que ce que l'on est prêt à devenir.

Le portrait doit être compris comme une fabrication rituelle condensée de la réalité, de l'image sociale. La famille, la collectivité en sont souvent les premiers destinataires (on sait l'importance de la famille élargie en Afrique, une collectivité à l'intérieur de laquelle le portrait photographique vient prendre sa place). Pour le photographe, il s'agit souvent de deviner, de révéler les rêves, les aspirations profondes de son modèle. Ainsi, à la fin des années 1960, les jeunes yé-yé de Bamako ou de Dakar dévoilent leurs pantalons "pattes d'éléphant" ou leurs jupes courtes pour la première fois dans le studio de Malick Sidibé.

Les photographes africains sont au coeur même de leur sujet, de leur communauté qu'ils connaissent parfaitement et soutiennent, qu'ils soutiennent financièrement, moralement. Ils en sont les sages, les pères, les grands-pères, les Chefs. Leurs activités sont parfois multiples et ne sont pas régies par le principe de hiérarchisation: réparer de vieux appareils photo, faire des photos d'identité, tirer le portrait d'un ambassadeur ou d'un notable, discuter avec des enfants dans la rue, avec des marchants ambulants, préparer une exposition pour un musée à Paris ou New-York, rien n'est vraiment prioritaire.
Chaque personne et chaque acte sont marqués de l'importance du présent.
Certes, Malick Sidibé, Lion d'Or de la Biennale de Venise en 2007, prix Hasselblad en 2003, exposé aujourd'hui à la Fondation Cartier, est sans doute le photographe africain le plus renommé.
Il en avait conscience. Il avait déplacé son point de vue, modifié certains repères. mais il gardait toujours un oeil sur le sujet, le présent, un autre pour la composition, un troisième pour le "hors-cadre", l'accident"
On est ici très loin de la photographie "ethnographique" ou coloniale, complice d'un spectacle ou un système esthétique (idéologique) assignait à l'image des peuples non occidentaux une valeur de trophée dans un univers de spectacle carnavalesque: il s'agissait alors plutôt d'un outil de domination, de classification de l'altérité.

Autre particularité: la photographie en Afrique est un événement singulier qui, très longtemps, a fait écho aux rites traditionnels: plus qu'une image, la photographie est une part de l'esprit. L'image n'est pas inerte: elle ne retient le sujet que temporairement.
On peut, me semble t-il, comparer la photographie africaine de studio au "fétiche": il y a, tout dans les deux cas, un investissement culturel collectif, communautaire autour de ces deux objets. la photographie de studio, qui, loin d'être une pratique anodine, obéit à tout un rituel de la pose.

Le désir récent de l'occident envers les photographies issues d'Afrique me semble suivre le même chemin que celui qui, au siècle dernier, vit vers les statuettes et masques "chargés" de l'art dit "primitif" prendre de gré ou de force le chemin de nos Musées.
Le statut des photographies de studio, ainsi que celui des photographes eux-mêmes, a changé entre les années de prise de vue et de commande des portraits (1950 à 1970), et le moment ou ils furent exposés dans les Musées et galeries d'art en occident.
La question qui peut être posée alors est: "que dit de nous ce désir d'exotisme, envers les "fétiches", statues ou photographies ?
L'aura et le contexte qui les entouraient alors ont subi un transfert: la "charge" dont ils étaient investis au départ (rituel, communion de la communauté, de la famille, etc.) s'est transformée en charge d'"oeuvre d'art" à valeur symbolique et pécuniaire.

Olivier Sultan, novembre 2017

Vernissage de l'exposition "l'Afrique vue par elle-même"
Vernissage de l'exposition "l'Afrique vue par elle-même"

[19:00-22:00] Vernissage d'Alban Jupolli
Location:
Galerie Artcube
Espace Neolux
9, place Furstenberg
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)6 48 10 28 45
Mail : jonathan.gervoson@artcube.fr
Internet Site : www.artcube.fr
Description:
Alban Jupolli excelle dans la photographie de rue, son principal terrain de jeu. Ses photographies sont prises pour la plupart en extérieur, ce qui révèle une technique d'observation et d'accommodation de la luminosité impressionnante. Tout en restant dans le même environnement - Paris -, la déclinaison des thématiques de ses albums est grande. Effectivement, Alban Jupolli donne un caractère à la rue que l'anonymat a pour habitude de lui retirer. Une manière pour lui d'interpréter Saint-Germain-des-Prés, son terrain de jeu favori.

Avec la galerie ArtCube, l'artiste est heureux de vous présenter à l'occasion de sa 10ème exposition, une sélection de sept photographies uniques, dont la qualité des tirages argentiques sur papier baryté vous emmènera au plus profond de l'univers de l'artiste, le temps d'une exposition.

Vernissage d'Alban Jupolli

[19:00-21:00] Vernissage d'Etienne Pottier "Arcanae Manifestia"
Location:
Galerie Saint-Séverin
le plus petit centre d'art de Paris
4, rue des Prêtres Saint-Séverin
75005 Paris
M° Saint-Michel, Cluny - La Sorbonne
France
Phone : +33 (0)1 46 37 44 53
Mail : galeriesaintseverin@diocese-paris.net
Internet Site : www.artculturefoi-paris.fr
Description:
Exposition visible jour et nuit du 15 décembre 2017 au 18 février 2018
Vernissage le jeudi 14 décembre 2017 à partir de 19h

Yves Sabourin, commissaire

[19:00-21:30] Vernissage de Dana Burns & Annelise Sforza "L'Edition Américaine"
Location:
mi* gallery
23, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 09 76 61
Mobile : +33 (0)6 98 99 01 18
Mail : igor@miground.paris
Internet Site : www.miground.paris
Description:
American Edition / L'Edition Américaine

Dana Burns, Annelise Sforza

14 décembre - 16 janvier 2018
Vernissage : le jeudi 14 décembre, de 19h à 21h30

mi*Galerie a le plaisir de vous présenter deux artistes américains liés par l'amour du figuratif et l'exploration du parcours personnel. Les deux artistes ont grandi relativement proches l'une de l'autre dans la région des trois États de New York, et, arrivées à la vingtaine, elles ont développé leur pratique artistique à New York. Annelise Sforza et Dana Burns ne se sont jamais rencontrées, mais le travail des deux artistes semble dialoguer. Alors que le travail de Burns capture les moments les plus fantaisistes et merveilleux de la vie, une promenade sur la plage, un beau café, etc, le travail de Sforza est relié aux moments les plus douloureux de la vie, où l'on questionne tranquillement le sens, la valeur et l'acceptation de soi. Le travail des deux femmes rend hommage au figuratif, au gestuel, et fait usage de la couleur et d'une composition soignée dans leurs œuvres.

Vernissage de Dana Burns & Annelise Sforza "L'Edition Américaine"

[19:00-21:00] Vernissage de Florence Cerrutti "HUMANITY INSIDE"
Location:
Cosmos Galerie
Photo Press Agency
56, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° La Tour-Maubourg
France
Phone : +33 (0)1 47 05 44 29
Fax : +33 (0)1 47 05 42 05
Mail : cosmos@cosmosphoto.com
Internet Site : www.cosmosgalerie.com
Description:
Galerie Jean Denis Walter

14 - 21 DECEMBRE
Tous les jours de 11h à 20h
à l'exception du dimanche 17 décembre
Vernissage le 14 décembre

- EXPOSITION HUMANITY INSIDE -
FASHION PETS SHOW
Florence Cerrutti

Les chiens et les chats ont pris une telle place dans nos coeurs qu'ils font désormais partie intégrante de la cellule familiale. Florence Cerrutti leur rend hommage à travers ses créations.

Chaque oeuvre est le fruit d'un processus alliant shooting photo réalisé en studio et design numérique de l'image. Outre la collection proposée au public à travers l'exposition des oeuvres, l'artiste peut également travailler sur commande.

Vernissage de Florence Cerrutti "HUMANITY INSIDE"

[19:00-21:30] Vernissage de Joann Sfar "La tour de Bab-el-Oued"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
À l'occasion de la sortie du tome 7 du Chat du Rabbin de Joann Sfar, la galerie a le plaisir d'accueillir l'exposition "La tour de Bab-El-Oued"
L'exposition présentera les planches originales de l'album ainsi que des dessins orignaux.

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de l'artiste, le jeudi 14 décembre de 19h à 21h30.

Exposition : du 15 décembre 2017 au 20 janvier 2018

#sfar #joannsfar #lechatdurabbin #latourdebabeloued #dargaud

Vernissage de Joann Sfar "La tour de Bab-el-Oued"

[19:00-21:00] Vernissage de Vincent Perez "Un voyage en Russie"
Location:
Maison Guerlain & Boutique
68, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 45 62 52 57
Internet Site : www.guerlain.com
Description:
La Maison Guerlain a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Vincent Perez, Un voyage en Russie, le jeudi 14 décembre à partir de 19h.

A cette occasion, Vincent Perez dédicacera son livre Un voyage en Russie paru chez Delpire éditeur, dont les textes sont signés Olivier Rolin.

Vernissage de Vincent Perez "Un voyage en Russie"

[19:00-21:00] Vernissage de Yazid Oulab "L'ESPACE DE LA PENSÉE"
Location:
Espace Art Absolument - Subjectile Art
11, rue Louise Weiss
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 70 88 17
Internet Site : www.artabsolument.com
Description:
du vendredi 15 décembre au samedi 27 janvier 2018
du mardi au vendredi de 11h à 19h samedi de 12h à 19h

YAZID OULAB est le troisième invité de l'Espace Art Absolument inauguré en septembre dernier. Pour cette occasion, l'artiste a choisi de montrer ses créations récentes, notamment une série de dessins au fusain intitulée « poèmes génériques », entre vibration graphique et transcription de séquences génétiques. Sera également exposée une vidéo dans laquelle un joueur de luth se sert de lignes tracées par l'artiste comme des cordes de son instrument, les effaçant et les percutant tour à tour... « Pensée », une sculpture au nom évocateur et récemment réalisée, fond en un seul « objet philosophique » deux verres suspendus contenant de l'encre. Autant de gestes et d'outils que YAZID OULAB interpelle et interprète, méditant l'origine et la notion de création, à l'image de l'impactpremier du Big Bang. Au total, une série de dessins, des sculptures, deux grandes peintures aux lignes parallèles et vibrantes tel un générique de film, et une vidéo seront donnés à voir. Aussi, pour répondre à l'un des concepts fondateurs de l'Espace Art Absolument, YAZID OULAB proposera sa sélection de livres édités récemment - littérature, poésie, livres d'art-.

À cette occasion, les AMIS D'ART ABSOLUMENT pourront participer à une discussion avec l'artiste et Philippe Piguet (historien et critique d'art), le 9 janvier 2018

Vernissage de Yazid Oulab "L'ESPACE DE LA PENSÉE"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Collective exhibition"
Location:
Art en Transe Gallery
4, rue Roger Verlomme
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 81 39 39 80
Mail : contact@entransegallery.com
Internet Site : www.entransegallery.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Collective exhibition"

[19:30-22:30] Grand Prix de l'Economie 2017
Location:
Four Seasons Hôtel George V
31, avenue George V
75008 Paris
M° George V, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 49 52 70 00
Fax : +33 (0)1 49 52 70 10
Internet Site : www.fourseasons.com/paris
Description:
Le Grand Prix de l'Economie des Echos est décerné à l'homme ou la femme qui incarne le fait économique le plus marquant de l'année. Au fil des éditions, il s'est imposé comme un prix de référence de la sphère économique et financière, française et internationale.

Les éditions précédentes ont récompensé aussi bien des dirigeants politiques que des dirigeants d'entreprises et économistes (Carlos Ghosn, Président-directeur général du groupe Renault, Philippe Aghion, Economiste et Professeur au Collège de France, Jean Tirole, Prix Nobel d'Economie 2014, Frédéric Mazzella, Président-fondateur de BlaBlaCar, Wolfgang Schäuble, Ministre fédéral des Finances allemand, Mario Monti alors Président du Conseil des Ministres italien, Michel Pébereau alors président du Conseil d'Administration de BNP Paribas et Tidjane Thiam alors Directeur Général de Prudential Pic).

Pour cette édition 2017, Les Echos associe l'expertise de leurs rédactions à celle d'acteurs prestigieux de la communauté économique et financière, Accuracy, The Boston Consulting Group et Darrois Villey Maillot Brochier.

La cérémonie de remise du « Grand Prix de l'Economie 2017 » se déroulera lors d'un cocktail dînatoire de prestige réunissant 150 invités issus de la communauté économique et financière.

LE JURY 2017
Président du Jury : Henri de Castries, ancien Président-directeur général, Axa
Membres du Jury :
Philippe Aghion, Collège de France
Frédéric Mazzella, BlaBlacar
Nicolas Barré, Les Echos
Nathalie Collin, Groupe La Poste
Carlo d'Asaro Biondo, Google
Frédéric Duponchel, Accuracy
Henri Gibier, Les Echos
Denis Kessler, Scor
André Levy-Lang, Les Echos
Francis Morel, Groupe Les Echos - Le Parisien
Mouna Sepehri, Groupe Renault
Dominique Seux, Les Echos
Laurence Parisot, IFOP
Didier Théophile, Darrois Villey Maillot Brochier
Jean-Marc Vittori, Les Echos
Olivier Wierzba, The Boston Consulting Group

[19:30-22:30] Soirée de lancement du Guide de l'emploi 2018
Location:
Centre Commercial
2, rue de Marseille
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 42 02 26 08
Mail : contact@centrecommercial.cc
Internet Site : www.centrecommercial.cc
Description:
Chez Welcome to the Jungle, depuis bientôt trois ans, on ne court qu'après une seule chose : devenir le média qui rendra enfin agréable et accessible la recherche d'emploi, pour aider chacun à s'épanouir dans sa vie professionnelle.

Pour Noël 2017, nous diffusons pour la première fois, partout en France, notre Guide annuel. A feuilleter sans modération : la liste des 300 boîtes où aller bosser en 2018, ainsi qu'une centaine de pages pour s'informer sur le monde du travail et ses transformations.

Ensemble, réenchantons le monde du travail.

Le magazine sera disponible en maisons de presse et sur notre site à partir du 11 décembre. Rendez vous le 14 décembre à 19h30 chez Centre Commercial pour fêter son lancement !

Nos partenaires sur cet événement :

Yumi : le meilleur des légumes... en bouteille ! Ce sont de délicieux jus de légumes bio, pressés à froid et plein de vitamines. Bonus : on peut les recevoir directement chez soi, grâce à leurs coffrets gourmands.

epicery : une app qui permet de se faire livrer les bons produits de ses commerçants de quartier dans l'heure ! Plus de 300 commerçants partenaires, sélectionnés pour leur savoir-faire unique, font déjà partie de l'aventure à Paris.

Wine On Demand : L'appli qui part à la recherche de ces vins que vous aimez mais que vous retrouvez rarement... Il suffit de les prendre en photo, et dès que les vins sont dispos, il ne vous reste plus qu'à les commander !

BAPBAP : une brasserie née de l'ambition houblonesque d'une équipe de passionnés, décidés à offrir à Paname une bière de qualité. Du concassage du malt jusqu'à l'embouteillage, toutes leurs bières sont 100% Made in Paris.

Nu Smoothie : une marque de smoothie 100% naturelle, végan, sans additifs et gluten-free... Rien que ça ! Le tout imaginé et élaboré à deux pas des Champs-Elysées.

>> RSVP

Soirée de lancement du Guide de l'emploi 2018




[20:00-23:55] Shiseido Christmas Party
Location:
Le Dernier Etage
9, rue Forest
75018 Paris
M° Place de Clichy
France
Internet Site : ledernieretage.paris
Description:
Shiseido Christmas Party

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés