Tuesday, January 30, 2018
Public Access


Category:
Category: All

30
January 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00 [08:30] Présentation de l'exposition "Here we are"
Location:
Ancien siège de Libération
11, rue Béranger
75003 Paris
M° République, Temple, Filles du Calvaire
France
Description:
Présentation de l'exposition "Here we are"

Du 26 janvier au 4 février 2018,
11h à 20h tous les jours

Vernissage de l'exposition "Here we are"

Burberry lance son exposition "Here we are" à Paris. Présentée initialement à Old Sessions House, à Londres, en septembre, l'exposition voyagera avec un ensemble d'œuvres de plus de 30 photographes de société et de documentaires du 20ème siècle. Elle a été visitée par plus de 20 000 personnes.

Ouverte du 26 janvier au 4 février 2018, l'exposition sera répartie sur deux niveaux dans les anciens locaux du journal Libération, au 11 rue Béranger à Paris. Le bâtiment rouvre ses portes à travers l'exposition, qui sera divisée en thématiques explorant le British way of life, à travers des présentations monographiques, avec des thématiques.

Here We Are est curaté par Christopher Bailey, Lucy Kumara Moore, écrivain, curatrice et directrice de Claire de Rouen, et le photographe britannique Alasdair McLellan. L'exposition itinérante rassemblera plus de 90 œuvres, par différents photographes dont Janette Beckman, Jane Bown, Brian Griffin, Dafydd Jones, Karen Knorr, Martin Parr, Charlie Phillips, Andy Sewell et Jo Spence.

Les œuvres exposées à Paris pour la première fois regroupent des photographies de Shirley Baker, Ken Russell, Colin Jones et Daniel Meadows, une présentation de travaux de Alasdair McLellan, dernier collaborateur créatif de Burberry, mettant en scène quatre séries de travaux pris en Angleterre, Irlande du Nord, Ecosse et Pays de Galles, des imprimés photographiques et des projections mettant en scène des travaux du designer, photographe et réalisateur russe Gosha Rubchinskiy.

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Alasdair McLellan

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Charlie Philips

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Ken Russell, In Your Dreams, London, 1955 - Ken Russell / TopFoto

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Alasdair McLellan

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Alasdair McLellan, Belfast, 2005 © Alasdair McLellan

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Dafydd Jones, Magdalen Commemoration Ball, Oxford, 1988 © Dafydd Jones

Vernissage de l'exposition "Here we are"
Martin Parr, O'Connell Bridge, Dublin, Ireland, October 1981 © Martin Parr / Magnum Photos / Rocket Gallery

09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00-15:00] Vernissage de l'exposition "FUSIONS"
Location:
Bordeaux
Bordeaux
33000 Bordeaux
M° Gare SNCF Bordeaux Saint-Jean
France
Internet Site : www.bordeaux.fr
Description:
Église Saint-Rémi de Bordeaux
4 Rue Jouannet
33000 Bordeaux

29 janvier au 4 février 2018
Vernissage le mardi 30 janvier 2018 - 12h

Dans le cadre de La semaine des Afriques #3

Le débat actuel sur la colonisation, le mauvais accueil réservé aux réfugiés, la problématique des frontières et l'expression des nationalismes exacerbés à nos portes, n'encouragent pas au rapprochement, à l'union. Les artistes ont cette capacité à franchir les obstacles, faire fi des extrêmes, pour nous aider à déconstruire les préjugés, à détourner ou changer nos regards, à donner sens à notre vie. Rencontre "fusionnelle" d'une vingtaine de créateurs, en dialogues et témoignages...mémoire, innovation, construction.

VERNISSAGE : MARDI 30 JANVIER - 12H
Avec la présence des artistes exposés.

LES ARTISTES INVITÉS :

Cargo 209 : Oumar Ball artiste, Anaïs Cadilhon, Clement Garnung, Henri Lamy [Art], Abdoul Khadre Seck, Khwezi Strydom, Mohamed Thara Studio

MC2a : Benjamin Biayenda, Danièle Bokino, Bruce Clarke Visual Artist, Dalila Dalléas, Emo de Medeiros, Diako, Faly Sakho Jonathan Hindson, Abdelkrim Srhiri, Patrick Tchaou.

SAFFCA : Pauline Gutter, Themba Khumalo, Bénon Lutaaya, Mário Macilau Photographer, Nelson Makamo, Andrew Tshabangu (résidents ou futurs résidents de AFSACSA).

Compagnie d'arts visuels OLA: "L'oeil de ma rivale ".
Costumes : Sophie Fougy, création sonore : Johann Mazé, photographie : Anne-Cécile Paredes.

Partenaires : MC2a_Porte44, Southern African Foundation For Contemporary Art, AFSACSA, Cargo 209, Mairie de Bordeaux

Rencontre rendue possible par la réunion de trois opérateurs artistiques de la région (Cargo 209, SAFFCA et MC2a), dans une scénographie de Franck Houndégla.

[12:30] Prix des Deux Magots
Location:
Café Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 25
Fax : +33 (0)1 45 49 31 29
Internet Site : www.lesdeuxmagots.fr
Description:
Quatre finalistes pour le prix des Deux Magots 2018

Le jury du célèbre café parisien remettra son prix le 30 janvier.

Le jury du prix des Deux Magots a réduit, ce mardi 12 décembre, sa sélection 2018 de 12 à 4 titres.

Grasset qui a initialement placé quatre romans dans la première liste n'en conserve qu'un, La fille à la voiture rouge de Philippe Vilain. De son côté, toujours abonné aux meilleures ventes depuis sa sortie le 16 août, Les Bourgeois d'Alice Ferney se maintient. Tout comme Les vacances de Julie Wolkenstein, finaliste du Grand prix du roman de l'Académie française 2017. Enfin, Ma reine de Jean-Baptiste Andrea, déjà récompensé par le Femina des lycéens, le prix du Premier roman et le prix "Envoyé par la poste", garde aussi sa place.

En janvier dernier, Kéthévane Davrichewy avait été récompensée pour L'autre Joseph, paru chez Sabine Wespieser.

La remise du prix, doté de 7700 euros, se tiendra le 30 janvier à 12h30 dans le café du VIe arrondissement parisien.

Présidé par Jean-Paul Caracalla, le jury se compose de Sabine Audrerie, Jean Chalon, Jean-Luc Coatalem, Marie-Laure Delorme, Eric Deschodt, Louis Doucet, Pauline Dreyfus-Hennessy, Pierre Kyria, Gilles Lapouge, Etienne de Montety, Marianne Payot et Anne Pons.

Les quatre finalistes :
Ma reine de Jean-Baptiste Andrea (L'Iconoclaste)
Les Bourgeois d'Alice Ferney (Actes sud)
La fille à la voiture rouge de Philippe Vilain (Grasset)
Les vacances de Julie Wolkenstein (POL)


Créé en 1933 et remis chaque dernier mardi de janvier dans le célèbre café de la place Saint-Germain-Des-Prés, le Prix des Deux Magots est aujourd'hui doté de 7700 euros.

Créé en 1933 en réaction au prix Goncourt jugé trop académique, le prix des Deux Magots fut décerné la première fois à un jeune auteur encore inconnu... Raymond Queneau pour son livre « Le Chiendent ». Depuis cette année-là, le prix des Deux Magots ouvre dès le mois de janvier l'année littéraire. Il attire l'attention sur des écrivains de qualité, toujours dans le souci d'avoir un choix diversifié et peu conformiste, comme Antoine Blondin, Marc Dugain, Michel Crépu, Jean-Claude Pirotte, Daniel Rondeau, Eve de Castro, Olivier Séchan, Fernand Pouillon...

Les autres expressions artistiques sont aussi à l'honneur aux Deux Magots : le Prix Pelléas récompense un ouvrage littéraire consacré à la musique ; le Prix Saint Germain, en partenariat avec la Brasserie Lipp, le Flore et Sonia Rykiel, a couronné pendant de nombreuses années un artiste dans une discipline différente (architecture, cinéma, théâtre, dessin, mode...).

13:00
14:00
15:00 [15:00-18:00] Preview de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Location:
Pierre-Yves Caër Gallery
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 39 41
Mail : info@pierreyvescaer.com
Internet Site : www.pierreyvescaer.com
Description:
"Be Here Now", l'exposition du calligraphe et peintre Hiroyuki Nakajima

Exposition du 30 janvier au 24 février 2018
Vernissage le 30 janvier de 18h à 21h en présence de l'artiste

Hiroyuki Nakajima est un calligraphe japonais qui allie une grande créativité au respect des exigences de son art. L'artiste s'inscrit pleinement dans la tradition de la calligraphie nippone - nommée « shodo » -, tout en accordant une large place aux sensations corporelles immédiates que lui procure l'acte créateur. Le shodo est considéré au Japon comme une forme d'apprentissage, à partir d'un enseignement individuel, transmis par un maître. Pour Hiroyuki Nakajima, la calligraphie est plus qu'une pratique quotidienne de création. Elle s'est imposée comme un lien invisible avec son héritage culturel, ses années de formation et son pays, le Japon. Ce sont cette quête esthétique, cette recherche d'harmonie avec la nature qui le conduisirent à une carrière d'architecte urbaniste, puis à une vocation de calligraphe.

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Hiroyuki Nakajima, Sans titre, acrylic and Chinese ink on canvas, 145 x 125 cm, 2017

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Flower, encre de Chine sur papier, 115 x 140 cm, 2017

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"



[17:00-21:00] Vernissage de Moolinex "Inculte Futur"
Location:
Arts Factory / Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Mobile : +33(0)6 22 85 35 86
Mail : artsfactory@free.fr
Internet Site : www.artsfactory.net
Description:
du 31 janvier au 10 mars 2018
vernissage le mardi 30 janvier de 17h à 21h

Teaser grandeur nature d'une monographie à paraître dans les toutes prochaines semaines aux éditions Les Requins Marteaux, l'exposition "Inculte Futur" propose sur les quatre niveaux de la Galerie Arts Factory, un subversif état des lieux dédié à la production d'un artiste hors norme.

Insoumis avant l'heure, Jean-Philippe Simonnet n'est pas né dans la rue, mais à Nogent en 1966. Vous le connaissez mieux sous le nom de Moolinex, tant il écume depuis le début des années 90 la scène artistique française; du circuit alternatif aux lieux institutionnels les plus exigeants. Plasticien iconoclaste, il se frotte avec un humour revendicatif à toutes les matières, à toutes les formes, se remettant perpétuellement en question pour déverrouiller les portes qui cloisonnent bande dessinée, culture populaire et art contemporain. Réunissant un impressionnant ensemble de peintures récentes autour d'une sélection d'oeuvres emblématiques, "Inculte Futur" explore ainsi 25 ans de créativité sans filtre, au service d'une propagande maison. Entre regard désabusé sur les modèles de pensée dominants et la misère sociale qui en découle inévitablement, Moolinex ne nous promet clairement pas des lendemains qui chantent. Avec un sens bienveillant de la provocation, son programme à base de slogans définitifs nous prépare néanmoins à affronter - sourire (jaune) au bord des lèvres - l'inéluctable effondrement d'un système à bout de souffle.


Camille de Singly, commissaire de la première mouture de l'exposition présentée cet automne dans le cadre de la manifestation "L'art est ouvert" en Dordogne, revient sur quelques balises d'un parcours déjà bien rempli :

Quand Jean-Philippe Simonnet naît à l'art au début des années 1990, le jeu du pseudonyme a saisi toute une génération de créateurs indépendants, croisant la musique, l'illustration, la bande dessinée. Pakito Bolino, Fredox, Kerozen, Duralex, après Kiki et Loulou Picasso, Captain Cavern ou Placid et Muzo ... Simonnet devient Moulinex*, comme l'entreprise française homonyme, symbole d'un monde industriel dont Simonnet veut s'extraire. A l'évidence aujourd'hui, ce nom dit aussi quelque chose d'une œuvre à venir, celle d'un artiste qui échappe à toute catégorisation, et transforme - mixe ? - ce qu'il touche, voit, entend. Avec violence et douceur.

En 1992, à Nogent-sur-Marne, Moolinex crée avec un copain un premier fanzine, Flow-Pow, pied-de-nez au Flower Power des hippies. Brandissant le qualificatif de "banlieusard" comme un étendard guerrier, ils imposent à leur fanzine une esthétique "deluxe", un croisement de fanzine punk et des belles couvertures en couleur de Métal Hurlant. L'aventure s'arrête assez vite, mais Moolinex est lancé. Il est embauché par la Fanzinothèque de Poitiers comme sérigraphe en 1995, et développe en même temps son propre travail, des dessins édités par Le Dernier Cri, structure d'édition alternative alors située à Paris.

Avec des amis (Pierre Druilhe, Guillaume Bouzard et Olivier Besseron), Moolinex produit des scénographies pour des concerts, à base de peintures géantes. Tous les quatre rencontrent à Angoulême la première équipe des Requins Marteaux, Bernard Katou, Guillaume Guerse et Marc Pichelin, et s'installent avec eux en banlieue d'Albi, à Saussenac. En 1996, ils lancent la première formule de la revue Ferraille qui se donne pour vocation d'être un "Mickey trash", et Moolinex y inscrit sa série Flip & Flopi consacrée à deux garnements dont la vie est faite de sexe et de conneries. Son dessin pose les bases d'une nouvelle BD; les héros ne sont plus dessinés de la même manière d'une case à l'autre. En changeant son dessin librement, selon le fil de la narration et l'évolution de ses personnages, Moolinex contribue à libérer la BD de la fabrication en série usinée, standardisée. C'est ce chemin que choisissent aussi de prendre d'autres auteurs de la même génération, on pense notamment à Matt Konture ou Winshluss.

De retour à Poitiers en 1998, Moolinex déniche "un vieux carnet jaunasse et pourri" dans le hangar du Confort Moderne et commence à y dessiner. C'est le début d'une longue série de carnets, faits la nuit. Ils sont imprimés au fur et à mesure par Le Dernier Cri, de 2000 à 2004, à 400-500 exemplaires.

Chaque carnet s'intitule Art Pute, terme que Didier Bourgoin définit comme la "narration ludique et cryptée de ses frustrations scolaires et tourments existentiels". C'est le début, aussi, d'une prise de conscience importante qui oriente toute une partie de la production à venir : en utilisant des supports perdus, Moolinex s'affranchit de sa hantise profonde de "gâcher", héritée des périodes de vaches maigres de son enfance. Anciens livres d'enfants repeints intégralement, supports salis volontairement au café et au tabac... Et le désir, toujours, de "ne pas avoir de main, de pli, d'échapper à toute forme de normalisation, d'habitude, qui enfermerait le dessin".

En 2003, Moolinex s'attaque au canevas; une pratique de loisir populaire avec des motifs gentillets. Moolinex y injecte des aphorismes politisés, réalisés avec une agressive palette rouge et noir : "Une bonne victoire, un bon bain de sang et au lit !". Le détournement de canevas n'est pas une pratique nouvelle, mais pour Moolinex, il ne s'agit pas tant d'interroger l'inégalité de traitement des hommes et des femmes en matière de création, que de souligner la propension de l'homme à "faire de l'usine quand il est en loisir", tant la technique du point de croix est répétitive et demande le même type de concentration que celle du travail à la chaîne. En 2009, Moolinex expose ces oeuvres au Confort Moderne sous le titre Poing de croix. Il y intègre une nouvelle série de broderies sur tissu blanc, dérivée des napperons d'antan, qu'il pose sur des objets domestiques comme des armes à retardement. Du concentré révolutionnaire et de la provocation sexuelle en kit de décoration kitsch.

A l'aube des années 2010, Moolinex rencontre l'artiste Aurélie William Levaux, qui l'attire vers la Belgique et l'embarque dans plusieurs aventures dont celle de Johnny Christ et de La Réponse. Une parenthèse de "couple icône", qui explose lors de l'exposition Notoriété Discrète en 2015, dont Moolinex renaît déterminé à "sortir de l'underground pour que les gens voient (ses) travaux". Cette envie en croise une autre, celle d'affirmer une œuvre, de lui donner une place, une durée ... "faire du viable" .

* moulinex deviendra moolinex au milieu des années 2000, fils d'un ouvrier et titulaire d'un cap d'ajustage, il se destine lui aussi à travailler en usine.

Vernissage de Moolinex "Inculte Futur"

[17:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Hauts lieux / En quête de transition"
Location:
Institut d'aménagement et d'urbanisme de la Région Ile-de-France
IAU IDF
15, rue Falguière
75740 Paris Cedex 15
M° Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 77 49 77 49
Internet Site : www.iau-idf.fr
Description:
Cette exposition a été réalisée par les étudiants du Master1 de l'Ecole d'urbanisme de Paris (EUP) en partenariat avec l'Institut d'Urbanisme et d'Aménagement d'Ile de France (IAU îdF), dans le cadre du cours « Images et outils de représentation en urbanisme - option photo et vidéo ».

Les multiples initiatives prises en Île-de-France pour répondre aux grands défis des transformations économiques, énergétiques et écologiques se concentrent souvent dans des lieux particuliers que l'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU îdF) propose d'appeler les « hauts lieux de la transition». Sur l'invitation de l'IAU, des étudiantes et étudiants de l'École d'urbanisme de Paris (EUP) sont partis en quête d'initiatives remarquables, déjà ou non encore répertoriées, pour en donner leur interprétation photographique, contribuant à leur manière à ce vaste projet d'inventaire.

Vernissage de l'exposition "Hauts lieux / En quête de transition"
Vernissage de l'exposition "Hauts lieux / En quête de transition"

Vernissage de l'exposition "Hauts lieux / En quête de transition"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Voici le temps des assassins"
Location:
Galerie Michel Journiac
47-53, rue des Bergers
75015 Paris
M° Lourmel, Charles-Michels
France
Mail : galeriejourniac@univ-paris1.fr
Internet Site : www.galeriemicheljourniac.net
Description:
Exposition d'Alain Berland sur une proposition de Juan Porrero, à la galerie Michel Journiac de Paris I

Du 31 janvier au 22 février

avec Romain Bernini, Vincent Bizien, Jean-Luc Blanc, Philippe Brel, Guillaume Bresson, Damien Cadio, Corentin Canesson et Jean-Pierre Bescond, Hélène Delprat, Damien Deroubaix, Julien des Monstiers, Marc-Antoine Ferh, Oda Jaune, Thomas Lévy-Lasne, Paul Mignard, Marlène Mocquet, Eva Nielsen, Bruno Perramant, Gerald Petit, Anne-Laure Sacriste, Louise Sartor

Une journée d'étude, organisée par Juan Porrero, intitulée "Stratégies guratives de la peinture contemporaine" aura lieu le samedi 3 février sur place, de 9h à 18h.

Vernissage de l'exposition "Voici le temps des assassins"

Vernissage de l'exposition "Voici le temps des assassins"




[18:00-19:30] Rencontre avec Jacques Weber
Location:
Fnac Paris - Bercy Village
49/53, cour Saint-Emilion
CC Bercy Village
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : 0825 020 020
Internet Site : www.fnac.com/Paris-Bercy-Village/Fnac-Bercy-Village/cl277/w-4
Description:
L'acteur, auteur et scénariste français Jacques Weber viendra à la rencontre de son public à la Fnac bercy village pour son livre "Vivre en bourgeois, penser en demi-dieu"

Rencontre avec Jacques Weber

[18:00-21:00] Vernissage d'Elena Utenkova "Quand Papa était petit"
Location:
I-Gallery
12, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Description:
Exposition du 29 janvier au 4 février 2018
Vernissage le 30 janvier 2018 de 18h à 21h

Née à Moscou, Elena UTENKOVA A fait ses études à l'Institut d'Art d'Etat Sourikov et est devenue Membre de l'Union des artistes de Moscou.

Ces dernières années, elle écrit aussi des récits et nouvelles.

Ses œuvres se trouvent dans les collections du Musée Russe (Saint-Pétersbourg, Russie), dans la Galerie des Beaux-Arts à Viterbo (Italie), dans la collection d'art russe de Pierre-Luigi Selmo (Italie) et dans d'autres collections privées en Russie, en Europe, aux Etats-Unis, au Japon...

QUAND PAPA ETAIT PETIT

Mon projet est consacré à l'enfance

Ce mot a été inventé par les adultes, les grands ayant décidé qu'ils n'étaient plus enfants. Pourtant, on ne peut pas abandonner son enfance comme on abandonne ses culottes courtes. L'enfance ne s'envole nulle part. Elle reste avec nous, à l'intérieur de nous et se révèle de façon inattendue dans la joie irraisonnable quand on entend le froufrou des feuilles mortes sous nos pieds... ou dans l'envie de courir vite n'importe où, les bras écartés...

Chacun a son enfance. Puisque ce n'est pas une période de temps, c'est un état, une sensation de l'union avec l'univers, un sentiment de confiance, même si cela ne dure pas longtemps. Pour un adulte c'est aussi l'espace dans les profondeurs du passé, l'espace dont on n'est pas responsable parce que ce n'est pas nous qui l'avons créé mais cet espace nous a déterminés et conditionnés. Il est très particulier, avec sa « géographie » puisque l'enfant n'a ni cartes ni calendrier, ces systèmes routiniers de coordonnées de la vie adulte. Chaque évènement a la même nouveauté et importance que ce soit la pluie derrière la fenêtre, le vol d'un papillon ou l'apparition de la tête ébouriffée d'un chien sous la haie voisine.

Les enfants qui me servent de modèles, ce sont les gamines et gamins qui ont déjà eu la vie adulte. Ils ont grandi maintenant... Je suis arrivée à ce sujet en regardant les vieilles photos dans l'album de famille. Je regardais les photos d'enfant de mes parents et cela changeais ma perception du temps ainsi que mon attitude envers mon père et ma mère. Nous devenions égaux, nous avions le même âge malgré toute une époque qui nous séparait... Il fallait faire quelque chose avec ces sensations. Et je me suis mise à créer sur le sujet de vieilles photos, tout en comprenant que je peints aussi moi-même. Je me peignais en enfance et cette enfance vit toujours dans mon âme, elle continue en me donnant ma joie et l'intérêt de vivre.

Elena Utenkova-Tikhonova

Vernissage d'Elena Utenkova "Quand Papa était petit"

[18:00-21:00] Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Location:
Pierre-Yves Caër Gallery
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 39 41
Mail : info@pierreyvescaer.com
Internet Site : www.pierreyvescaer.com
Description:
"Be Here Now", l'exposition du calligraphe et peintre Hiroyuki Nakajima

Exposition du 30 janvier au 24 février 2018
Vernissage le 30 janvier de 18h à 21h en présence de l'artiste

Hiroyuki Nakajima est un calligraphe japonais qui allie une grande créativité au respect des exigences de son art. L'artiste s'inscrit pleinement dans la tradition de la calligraphie nippone - nommée « shodo » -, tout en accordant une large place aux sensations corporelles immédiates que lui procure l'acte créateur. Le shodo est considéré au Japon comme une forme d'apprentissage, à partir d'un enseignement individuel, transmis par un maître. Pour Hiroyuki Nakajima, la calligraphie est plus qu'une pratique quotidienne de création. Elle s'est imposée comme un lien invisible avec son héritage culturel, ses années de formation et son pays, le Japon. Ce sont cette quête esthétique, cette recherche d'harmonie avec la nature qui le conduisirent à une carrière d'architecte urbaniste, puis à une vocation de calligraphe.

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Hiroyuki Nakajima, Sans titre, acrylic and Chinese ink on canvas, 145 x 125 cm, 2017

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"
Flower, encre de Chine sur papier, 115 x 140 cm, 2017

Vernissage de Hiroyuki Nakajima "Be Here Now"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"
Location:
Montreuil
93100 Montreuil
M° Robespierre, Croix de Chavaux, Mairie de Montreuil
France
Internet Site : www.montreuil.fr
Description:
chez Fatalitas
31 rue de l'église
Montreuil (93)
www.fatalitas93.com

Du 15 janvier au 28 février
Ouvert du lundi au samedi de 13h30 à 18h30
Fermé le mercredi

Vernissage le 30 janvier à partir de 18h

C'est une expo qui a de la gueule. « Old Dirty Bastards Portraits » passe en revue la grande famille punk-rock-anar montreuilloise jusqu'au 28 février.

En 2016, il nous avait entraînés dans les rues de Montreuil (Seine-Saint-Denis) en compilant ses photos prises au smartphone dans l'exposition « Good Morning Montreuil ». Le photo-journaliste Jean-Fabien Leclanche nous offre cette fois une galerie de portraits forte en gueules à travers laquelle il passe en revue la famille des rockers montreuillois. « Old Dirty Bastards Portraits » est une série réalisée entre 2010 et 2017 qui repose sur des clichés pris sur le vif dans les bars, les rues et les salles de concerts. « On a tendance à cantonner les villes du 93 au hip hop. A Montreuil, on est pourtant sur une terre punk, rock et anar, note Jean-Fabien Leclanche, Montreuillois depuis une vingtaine d'années. Parmi les grandes figures que j'ai pu photographier on trouve Schultz, fondateur du groupe Parabellum, référence du punk rock français, le crooneur Johnny Montreuil ou encore les Gommard, groupe qui passe son temps à s'engueuler sur scène. » Une expo à voir chez Fatalitas, salon de tatouage qui dispose de sa propre galerie. Vous en ressortirez avec Montreuil dans la peau.

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

Vernissage de Jean-Fabien Leclanche "Old Dirty Bastards Portraits"

[18:00-21:00] Vernissage de Marie-Rose Clément et Jean-Michel Andrieu
Location:
Espace Manufacture
28, esplanade de la Manufacture
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Description:
Marie-Rose Clément et Jean-Michel Andrieu
"Chaleur et vie, glace et silence"

Du 22 janvier au 17 février 2018
Vernissage le mardi 30 janvier à 18h

Marie-Rose Clément et Jean-Michel Roullet proposent un regard croisé autour de deux pays aux paysages et aux climats bien différents. Une promenade en Ethiopie sur les traces de Rimbaud et de Harar et à l'autre bout du monde, les mythiques glaciers de Patagonie, géants majestueux à la cuirasse étincelante et nimbée de sérénité.

Vernissage de Marie-Rose Clément et Jean-Michel Andrieu "Chaleur et vie, glace et silence"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le salon de l'hiver 2018"
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Exposition du 26 janvier au 8 février 2018
Vernissage Mardi 30 Janvier 2018 de 18h à 21h

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Territoire(s) de rencontre"
Location:
Pierrefitte-sur-Seine
Pierrefitte-sur-Seine
93380 Pierrefitte-sur-Seine
M° RER D Pierrefitte - Stains, Saint-Denis - Université, Tramway T5
France
Internet Site : www.mairie-pierrefitte93.fr
Description:
centre Maurice-Utrillo à Pierrefitte
Place Jean Jaurès - Station Alcide d'Orbigny (T5) - 01 72 09 35 60 - mairie-pierrefitte93.fr

Du samedi 27 janvier au vendredi 23 février 2018
Vernissage mardi 30 janvier 2018 18h

Entrée libre
Avec visite guidée sur réservation

Valérie Frossard et Lola Reboud, artistes et photographes en résidence sur le territoire de Pierrefitte-sur-Seine dans le cadre du Contrat Local d'Éducation Artistique, exposent ensemble leurs travaux personnels à l'espace culturel Maurice-Utrillo.

Seront présentés des extraits de plusieurs séries réalisées entre 2009 et 2015 pour Lola Reboud et Secrets, une installation composée d'un studio photo participatif, d'images et de son pour Valérie Frossard.

Née en 1982, Lola Reboud est diplômée des Beaux-Arts de Paris-Cergy, puis de l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Dans son travail photographique, la rencontre avec un territoire et ceux qui y vivent constitue à chaque fois l'occasion de questionner et de photographier la relation que nous entretenons dans nos espaces de vie, à la lisière de l'urbanité, puis de tisser des histoires entre la fiction et le documentaire. Dans l'exposition, elle présentera ses séries issues de résidences en Islande, au Maroc, en France avant sa résidence actuelle à Pierrefitte.

Valérie Frossard a étudié la photographie à la Haute École d'Art et de Design de Genève, puis à la School of Design de l'Université de Pennsylvanie, à Philadelphie. Ses images, soigneusement mises en scène, explorent les relations entre réalité et illusion, vérité et mensonge, possible et impossible. Elle développe différents procédés participatifs, questionnant les conceptions du soi, de l'identité, des stéréotypes, toujours avec la volonté de créer, à la rencontre de l'autre, afin de révéler la part d'intime et d'imaginaire tapie en chacun de nous. Dans une démarche performative, la photographe s'inclut fréquemment dans ses propres images : le corps mis en scène - le sien comme celui d'autrui - est la matière principale de son travail.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Structures Games"
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
30 janvier > 3 février 2018
Vernissage mardi 30 janvier 2018

Structures Games

Avec : Louise Blyton
Christine Boiry
Alexandra Kennedy
Roland Orépük
Wilma Wissers

Vernissage de l'exposition collective "Structures Games"

[18:00-21:00] Voeux du Président au Conseil de Paris et aux Corps constitués
Location:
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Madeleine, Concorde
France
Phone : +33 (0)1 42 92 81 00
Internet Site : www.elysee.fr
Description:
Vœux du Président de la République aux bureaux des Assemblées, au Conseil de Paris et aux Corps constitués

[18:15-21:00] Vernissage de l'exposition "Vibrations intérieures"
Location:
Bayonne
Bayonne
64100 Bayonne
M° Gare SNCF de Bayonne
France
Internet Site : www.bayonne.fr
Description:
Médiathèque de Bayonne - Rue des Gouverneurs ou Place des Gascons- Tél : 05 59 59 17 13
mediatheque@bayonne.fr
http://www.mediatheque.bayonne.fr

EXPOSITION du 29 janvier au 24 février 2018, médiathèque centre-ville

Artistes de leur vie, ils ont fait de leurs pratiques artistiques un outil pour se ressourcer. Siegrid Dumas et ses mandalas, Nathalie Chaillou et son journal créatif®, Jonathan Pelletier et ses Cosmovisions, présentent leurs œuvres méditatives, ou comment prendre le temps de se perdre, pour mieux se retrouver.

Siegrid Dumas accompagne les indépendants dans le réveil de leurs talents et le développement de leurs activités. Elle pratique le BlingGling Mandala, un outil ludique qui lui permet de combiner géométrie sacrée, créativité et connaissance de soi. Elle utilise cette pratique lors d'ateliers qu'elle anime ou de consultations individuelles.

Nathalie Chaillou pratique l'écriture et d'autres activités créatives depuis l'enfance. Sa rencontre avec le Journal Créatif® il y a 4 ans a été une révélation. Formée à la méthode par Anne-Marie Jobin sa créatrice, ce journal intime non conventionnel est devenu un véritable « compagnon de vie », qu'elle utilise pour son propre développement personnel mais aussi comme outil dans le cadre de ses activités professionnelles. A titre personnel, elle expérimente chaque jour un peu plus tous les bienfaits de ce journal et le bien-être qu'il apporte qui permet de se déconnecter, de s'exprimer et de se ressourcer. Nathalie Chaillou organise à la Médiathèque un atelier de découverte de cette méthode.

Les Cosmovisions du Joyeux Monsieur P.
Après un parcours de designer graphique, Jonathan Pelletier s'oriente vers une ancienne pratique contemplative et spirituelle qu'il découvre lors d'un voyage au Mexique, le tissage d'Ojos de Dios.
Revitalisées par une évidente modernité, ses œuvres réalisées en laine, coton et bois, sont chargées d'une symbolique mystique, entre offrande à Mère Nature, rites chamaniques et errances psychédéliques.

VERNISSAGE le mardi 30 janvier à 18h15 en présence des artistes

[18:30-21:00] Festival des arts visuels des Centres Paris Anim' du 19ème
Location:
Centre d'animation Mathis
15, rue Mathis
75019 Paris
M° Crimée
France
Phone : +33 (0)1 40 34 50 80
Fax : +33 (0)1 40 34 00 07
Mail : camathis@laligue.org
Description:
du 29 janvier au 16 février

Festival des arts visuels des Centres Paris Anim' du 19ème

[18:30-21:00] Vernissage Thierry Van de Wyngaert & François Migeon "Poésie de la lumière"
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
Thierry Van de Wyngaert Architectes Associés
François Migeon concepteur lumière 8'18"

Poésie de la lumière

visite presse mardi 30 janvier de 17h à 18h30
vernissage mardi 30 janvier de 18h30 à 21h

31 janvier au 24 février 2018

L'architecte Thierry Van de Wyngaert et François Migeon, concepteur lumière de l'agence 8'18", se sont rencontrés il y a vingt ans sur une demande qui n'existait pas : construire un château d'eau qu'on ne devait pas voir. Le parti pris architectural a été d'inverser la commande : montrer l'ouvrage, le magnifier, le mettre en lumière afin de lui donner plus de légèreté et de l'inscrire dans le paysage. La lumière a donc été le point de départ de leur association.

Aujourd'hui, l'exposition Poésie de la lumière présente leurs œuvres communes et leurs cheminements parallèles, de part et d'autre d'une longue table lumineuse qui les réunit. Elle célèbre cet instant où l'architecture reçoit la plus belle de ses matières premières, la lumière, capable de rassembler les égarés comme d'attirer les émotions.

Poésie de la lumière emmène les visiteurs dans un parcours cinétique, opposant le jour à la nuit, passant des couleurs douces de la lumière naturelle aux couleurs chaudes de la lumière artificielle.
Thierry Van de Wyngaert a fait appel à François Migeon, car il fait partie de cette génération de concepteurs qui a apporté la lumière au cœur des villes depuis plusieurs années. Pour eux cet engouement accompagne une transformation sociale dans l'usage de la ville.
« Nous dormons une heure de moins que nos parents. La nuit a pris une place importante dans nos modes de vie, la nuit urbaine accueille les nouveaux usages, l'architecture participe à révéler ce nouvel espace urbain. Aujourd'hui la lumière est l'une des manières emblématiques de changer le regard sur une ville. »


Une carte blanche

Mais l'architecte a aussi fait appel à Trieu Chien, un jeune photographe vietnamien, invités à présenter sa vision de la ville sur le thème "Urban life / Human life", véritable regard de poésie entre la France et le Vietnam.

Quelle que soit la distance, l'époque est la même, permettant de réunir ceux qui postulent que l'architecture est encore dépositaire d'une anticipation au «vivre ensemble» et permet l'usage du monde.


Un numéro de We Archi consacré à Thierry Van de Wyngaert paraîtra à l'occasion de l'exposition.

tvaa.fr / 8-18lumière.com

Vernissage de Thierry Van de Wyngaert & François Migeon "Poésie de la lumière"
© tvaa Architectes / tvdw

[18:30-21:00] Vernissage d'Antanas Sutkus "Un regard libre"
Location:
Maison de la Photographie de Lille
28, rue Pierre Legrand
59800 Lille
M° Gare SNCF de Lille-Flandres
France
Phone : +33 (0)3 20 05 29 29
Mail : bureau@maisonphoto.com
Internet Site : www.maisonphoto.com
Description:
Du 30 janvier au 4 mars 2018
Vernissage le mardi 30 janvier 2018 à 18h30

En partenariat avec la galerie du Château d'Eau Toulouse

Lituanien né en 1939, Antanas Sutkus est considéré comme l'un des plus grands photographes de l'ex Union soviétique.
Photographe autodidacte, il a construit son oeuvre sous le régime communiste. Déjouant les pièges de la censure politique comme ceux de l'anecdote, il décrit la vie de tous les jours d'une manière juste, tendre, ironique parfois, toujours forte dans une écriture vive, rétive aux systèmes et aux influences.

Antanas Sutkus par Paul Ardenne
Antanas Sutkus est réputé pour être le plus important photographe lituanien vivant. Sa stature est historique, et comparable, pour certains observateurs, à celles de Cartier-Bresson ou de Kertesz, dont il est un héritier direct par l'attention témoignée à la vie quotidienne. D'abord photojournaliste, photographe indépendant depuis 1969 à Vilnius, il est un des co-fondateurs de la PASL, la Société d'Art et de Photographie de Lituanie.
La photographie d'Antanas Sutkus, qui a fait école en zone Baltique, s'attache aux faits du quotidien, aux lieux familiers, au paysage local, aux bonheurs élémentaires de la vie, avec un sens aigu de la représentation humaine et des ambiances. On connaît sa plus célèbre série de photographies, consacrée à la visite de Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre en Lituanie, en 1965. Cette entrée de l'œuvre d'Antanas Sutkus, sans cesse citée, ne doit cependant pas occulter le versant le plus important du travail de ce photographe proche par l'esprit de la représentation humaniste que valida, en 1955, l'exposition The Family of Man, celui de l'accompagnement de la vie même, à son rythme, vie des gens ordinaires en particulier, qui trouvera sa concrétisation photographique dans plusieurs séries génériques de clichés significativement intitulées Peuple de Lituanie. Par rapport à la vulgate communiste, qui s'est imposée à sa patrie de 1940, date de l'invasion des Pays Baltes par Staline, aux années 1990, qui consacrent l'effondrement du système soviétique, l'écriture photographique d'Antanas Sutkus est peu suspecte de propagandisme, quand bien même resterait-elle fortement attachée à la représentation réitérée des « masses » et de leur présence vive à l'histoire immédiate, que l'on veut transformatrice, dans la lignée du Réalisme socialiste. Un des soucis d'Antanas Sutkus, notamment, est ainsi de percer l'âme de l'homme contemporain, en vue de « dresser un portrait psychologique » de celui- ci, selon ses propre termes.

Vernissage d'Antanas Sutkus "Un regard libre"
© Antanas Sutkus - Vilnius, 1975

[18:30-21:00] Vernissage de Beth Yarnelle Edwards "Rêves de banlieue"
Location:
Maison de la Photographie de Lille
28, rue Pierre Legrand
59800 Lille
M° Gare SNCF de Lille-Flandres
France
Phone : +33 (0)3 20 05 29 29
Mail : bureau@maisonphoto.com
Internet Site : www.maisonphoto.com
Description:
Du 30 janvier au 4 mars 2018
Vernissage le mardi 30 janvier 2018 à 18h30

En partenariat avec la galerie du Château d'Eau Toulouse

Beth Yarnelle Edwards, photographe américaine vivant à San-Francisco, réalise des portraits contextualisés de la « middle class » habitant dans les villes périphériques des pôles urbains de la côte ouest des Etats-Unis. Son travail s'appuie sur un protocole qui comprend une interview, préalable à la prise de vue, des personnes qui acceptent de la recevoir. Dans ce qu'ils disent de leur quotidien, la photographe relève un point qu'elle estime le plus singulier possible dans des histoires qui, pourtant, sont assez communes. Cette singularité, parfois ténue, est le prétexte de la saynète qu'elle fait jouer à ses modèles dans leur propre environnement privé. « Rêves de banlieue » est ainsi un ensemble de portraits d'individus comme le portrait sociologique d'un groupe sociétal. Mais la légère mise en scène introduit une tension sur-réalisante et un sentiment de fiction qui déplace l'image du témoignage social vers le tableau.

Jean-Marc Lacabe

Vernissage de Beth Yarnelle Edwards "Rêves de banlieue"
© Beth Yarnelle Edwards

[18:30-21:00] Vernissage de Claude Bourlier
Location:
Centre Social et Culturel des Blagis
CSCB de Sceaux
2, rue du Docteur Roux
92330 Sceaux
M° RER B Sceaux, RER B Bourg-la-Reine
France
Phone : +33 (0)1 41 87 06 10
Mail : cscblagis@wanadoo.fr
Internet Site : www.cscb.asso.fr
Description:
Claude Bourlier - Peintures & sculptures

du 29 janvier au 16 février 2018
Vernissage le mardi 30 janvier 2018 - 18h30

J'ai commencé la sculpture en 1988 au hasard d'une rencontre avec un petit morceau de bois qui ressemblait à un oiseau ...
Depuis ce moment, je ramasse des souches de bruyère, de myrte, d'arbousier, d'olivier, de pin pendant les vacances en Corse. C'est à partir de ces souches que je sculpte des oiseaux plus ou moins stylisés. Ensuite, j'ai commencé à travailler la terre pour réaliser des sculptures animalières. Pour des raisons pratiques (transport des sculptures et des socles qui vont avec) j'ai arrêté la sculpture pour me consacrer à la peinture.

Vernissage de Claude Bourlier

Vernissage de Claude Bourlier

[18:30-21:30] Vernissage de Fanny Pallaro "Impermanence, goûter l'instant"
Location:
L'Oeil du Huit
8, rue Milton
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges, Notre-Dame-de-Lorette, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 40 23 02 92
Fax : +33 (0)1 40 23 02 92
Mail : oeilduhuit@wanadoo.fr
Internet Site : www.oeilduhuit.com
Description:
30 janvier - 18 février 2018
mardi - samedi 14h/19h, jeudi et dimanche 11h/19h et sur rendez-vous

Pour célébrer l'exposition "Impermanence, goûter l'instant", l'Oeil du Huit vous invite au vernissage de Fanny Pallaro. Vous pourrez y découvrir l'installation "Impermanence" ainsi que des photographies, des sculptures et des œuvres sur papier.

Vernissage de Fanny Pallaro "Impermanence, goûter l'instant"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Air Poster"
Location:
Galerie 34Greneta
34, rue Greneta
75002 Paris
M° Etienne Marcel, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)1 84 25 75 34
Mail : contact@34greneta.fr
Internet Site : www.34greneta.fr
Description:
Air Poster inaugure le 34Greneta

Le 34Greneta accueille la 6e édition de Air Poster pour inaugurer son espace d'exposition. Du 31 janvier au 14 février, venez admirer cette carte blanche donnée à 12 studios de design graphique. La sélection comprend des travaux de Akatre, Atelier 25, Atelier Trois, La Casse, Camping Design, Cheeri, Des Signes, Les Graphiquants, GR20, Christophe Renard, Irradié, Pilote.

Du 31 janvier au 14 février

Vernissage de l'exposition "Air Poster"
Vernissage de l'exposition "Air Poster"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Ni temps ni geografia"
Location:
Centre d'Etudes Catalanes
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
9, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
39, rue du Bourg-Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 65 69
Fax : +33 (0)1 42 74 12 70
Mail : secretariat.centre.etudes-catalanes@paris-sorbonne
Internet Site : www.paris-sorbonne.fr/centre-d-etudes-catalanes-3064
Description:
Exposition « Ni temps ni geografia. Diàlegs amb l'obra poètica de Felícia Fuster » au Centre d'études catalanes de la Sorbonne Université

Cette exposition, dont le titre reprend un vers de la poétesse catalane Felícia Fuster « Ni temps ni géographie », présente un dialogue entre son œuvre poétique et celle de cinq jeunes plasticiens : Quim Cantalozella, Jordi Morell, Marta Negre, Òscar Padilla et Jimena del Solar.


Felícia Fuster (Barcelone 1921 - Paris 2012) fut écrivaine, peintre et traductrice. Installée à Paris depuis les années cinquante, c'est une voix singulière dans la littérature catalane contemporaine, publiée tardivement et loin du monde littéraire catalan.

Femme à forte personnalité, elle a transformé son désir de liberté en une œuvre plastique qui évolue de la figuration expressionniste vers le langage abstrait.

Son œuvre littéraire se caractérise par l'introspection existentielle, avec un haut degré de rigueur et d'expérimentation formelle. La solitude et l'affirmation de soi, cependant, produisent une écriture qui s'ouvre à tout le monde et ne fuit pas de l'engagement social. Cette expérimentation est près des formes de l'avant-garde et de la tradition japonaise, qui comptent avec une longue tradition en Catalogne depuis le début du XXe siècle.


Exposition du 30 janvier au 05 mars

Commissaire : Jordi Morell

Organisé par le Centre d'Études Catalanes, en partenariat avec la Fundació Felícia Fuster et l'Institut Ramon Llull

Vernissage le 30 janvier à 18h30. Entrée sur invitation. Réservation obligatoire
Contact : secretariat.etudes-catalanes@listes.paris-sorbonne.fr

Vernissage de l'exposition "Ni temps ni geografia"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Photographies sur la Route de la soie"
Location:
Hôtel de Ville de Garches
2, rue Claude Liard
92380 Garches
M° Gare SNCF de Garches - Marnes la Coquette
France
Phone : +33 (0)1 47 95 66 66
Internet Site : www.ville-garches.fr
Description:
Il y a deux mille ans, l'ancienne Route de la soie reliant les continents européen et asiatique n'a pas seulement favorisé les échanges entre peuples orientaux et occidentaux, elle a aussi et surtout été témoin de confluences et de rencontres de civilisations entre Orient et Occident.

Du 30 janvier au 16 février 2018
Inauguration mardi 30 janvier à 18:30

Au centre culturel Sidney Bechet
86, Grande rue 92380 Garches

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition collective "Regards d'Asie"
Location:
Artphotoby
40, rue de la Tour d'Auvergne
75009 Paris
M° Pigalle, Notre-Dame-de-Lorette, Le Peletier
France
Mail : contact@artphotoby.com
Internet Site : www.artphotoby.com
Description:
REGARDS D'ASIE
YEONG MEA KIM
TAKESHI SHIKAMA
MOTOKI LEE
JEAN-MICHEL VOGE

Exposition collective du 30 janvier au 17 mars 2018

"Regards d'Asie" présente le travail d'artistes japonais, coréen et français autour de la même passion : sublimer le réel. Regards sur la beauté de la nature par Yeong Mea Kim et par Takeshi Shikama ; Regard sur les femmes à Tokyo par Motoki Lee ; Regard sur la vie des sumos par Jean-Michel Voge - Portfolio de tirages noir et blanc sur papier japonais ; Regard sur l'Asie du sud-est par Claude Guillaumin ; Regard sur le Japon par Thierry Clech et son livre photo "Explosante-fixe" Le Pont Rouge Collection.

Exposition de photographie du 30 janvier au 17 mars 2018
Vernissage mardi 30 janvier de 18h30 à 21h30

Vernissage de l'exposition collective "Regards d'Asie"

Vernissage de l'exposition collective "Regards d'Asie"
©Takeshi Shikama / Central Park, New-York, Etats-Unis ; Tirage platine palladium sur papier japonais réalisé par Motoyuki Kobo chez Amanasalto, Tokyo en 2015. Edition 3/5 ; Format : 63.3 x 63.5 cm

[18:30-21:00] Vernissage des étudiants du CPES-CAAP Picasso
Location:
Maison du Citoyen et De la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Lucien Aubry
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 76 90
Fax : +33 (0)1 49 74 76 92
Mail : mdcva@fontenay-sous-bois.fr
Internet Site : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr
Description:
du 30 janvier au 10 février 2018
Vernissage le mardi 30 janvier 2018, à partir de 18h30

EXPOSITION, Classe d'Approfondissement en Arts Plastiques (CPES-CAAP) du Lycée Pablo Picasso
https://lyceepicasso.org

Étudiants et créateurs grands formats

Du 30 janvier au 10 février, les 24 étudiants de la classe d'approfondissement en arts plastiques (CAAP) du lycée Pablo-Picasso exposeront leurs œuvres à la Maison du citoyen : vidéos, photographies, peintures, sculptures, installations.

Environ 70 pièces de ces jeunes créateurs en occuperont tout le rez-de-chaussée. Chaque élève présentera deux à trois œuvres de son cru. « Souvent, il s'agit de grands formats, pouvant dépasser les deux mètres pour certains. Cela prouve un vrai investissement de leur part.

L'idée, c'est qu'ils développent une pratique singulière », remarque Jean-Louis Fleury, leur professeur d'arts plastiques. Pour rappel, la CAAP est une classe préparatoire aux études supérieures. Celle du lycée Picasso a été la première en 1995, et la seule en France jusqu'en 2006. Désormais, il y en a huit.

À l'occasion de l'exposition, et pour la deuxième année, sera remis le prix Art Cité de la jeune création, permettant au lauréat d'être invité à la prochaine édition d'« Art Cité ».

Vernissage des étudiants du CPES-CAAP Picasso
Vernissage des étudiants du CPES-CAAP Picasso





[19:00-22:00] Cérémonie de remise des Trophées Caractères
Location:
Théâtre des Variétés
7, boulevard Montmartre
75002 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 42 33 09 92
Internet Site : www.theatre-des-varietes.com
Description:
en présence de Camélia Jordana

Pour la 4e édition, c'est à Paris, au théâtre des Variétés, que va se dérouler la cérémonie de remise des Trophées Caractères. Parmi les 13 finalistes sélectionnés, seront récompensés les 4 lauréats élus par le jury présidé par Hélène Desplanques, réalisatrice documentaire, le lauréat choisi par public, le "coup de cœur de Libération" et le "coup de cœur de Solimut Mutuelle de France". Pour marquer ce grand événement, la remise des prix sera suivie d'un concert exceptionnel de Camélia Jordana avec son groupe LOST.

https://www.tropheescaracteres.fr

Cérémonie de remise des Trophées Caractères

[19:00-21:00] Vernissage "Au fil des cartes - Un atlas de la région parisienne en 1967"
Location:
Athis-Mons
Athis-Mons
91200 Athis-Mons
M° RER C Athis-Mons, Ligne 7 du Tramway
France
Internet Site : www.mairie-athis-mons.fr
Description:
Maison de Banlieue et de l'Architecture (MdBA)
41 rue Geneviève Anthonioz-de-Gaulle
91200 Athis-Mons
https://twitter.com/maison_banlieue
www.maisondebanlieue.fr
01 69 38 07 85
infos@maisondebanlieue.fr

Du 31 janvier au 11 juillet 2018
de 14h à 18h
Les mercredi & samedi.
Sauf le 28 avril et le 12 mai.

Mesurer Paris, son agglomération et sa région pour la première fois, tel est le défi relevé en 1967. D'un esthétisme unique, cet atlas montre la région à l'épreuve de son organisation urbaine et sociale. À l'occasion du cinquantenaire de la création du département de l'Essonne, l'exposition présente une sélection de ces planches remarquables.

Véritable photographie des enjeux de la région parisienne des années 1960, ces cartes sont à la racine des grands projets d'aménagement qui ont marqué les Trente Glorieuses et préfiguré l'Île-de-France et le Grand Paris d'aujourd'hui.

Vernissage le 30 janvier 2018 à 19 heures

Vernissage de l'exposition "Au fil des cartes - Un atlas de la région parisienne en 1967"

Le 1er janvier 1968, il y a 50 ans, le département de l'Essonne voyait officiellement le jour, étalant sur des paysages ruraux les ambitions d'une capitale en explosion.

A l'occasion de cet anniversaire, la Maison de Banlieue et de l'Architecture plonge aux origines des grands projets d'urbanisme qui construisent encore aujourd'hui l'environnement urbain de la région parisienne.

Au cœur des Trente Glorieuses, l'Atlas de Paris et de la région parisienne cristallise les bouleversements que connait le territoire du fait de la forte croissance démographique et économique qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, en présentant une succession de problématiques sociales, urbaines et industrielles. Réalisées sous la direction des éminents géographes Jacqueline Beaujeu-Garnier et Jean Bastié en 1967, les cartes exposées forment une photographie, sorte de mémoire à tendance non exhaustive, de ce qui deviendra la région Ile-de-France.

Conception et réalisation : Maison de Banlieue et de l'Architecture

Présentation à la Maison de Banlieue et de l'Architecture : du 31 janvier au 11 juillet 2018

Horaires d'ouverture : mercredi et samedi, de 14h à 18h (sauf le 28 avril et le 12 mai).

Vernissage : mardi 30 janvier 2018 à 19h00, à la Maison de Banlieue et de l'Architecture.

Tarifs et réservations : entrée libre et gratuite, groupes et scolaires sur rendez-vous.

Film : « Carte blanche », réalisé par l'association Cinéam à partir de films amateurs.

Autour de l'exposition : Thé-expo, balades, projection-débat. Inscriptions à partir du 10 février 2018.

[19:00-21:00] Vernissage de Catherine Hénaux "L'amour fou"
Location:
Malakoff
Malakoff
92240 Malakoff
M° Gare SNCF Vanves - Malakoff, Malakoff - Plateau de Vanves, Malakoff - Rue Etienne Dolet
France
Internet Site : www.ville-malakoff.fr
Description:
Maison de quartier Barbusse
4 boulevard Henri-Barbusse
92240 Malakoff

Le 7e art au cœur de l'exposition de Catherine Hénaux

Le cinéma est le grand amour de Catherine Hénaux. Elle le raconte en une exposition à la Maison de quartier Barbusse du 30 janvier au 15 février.

Sculptures, réflexions écrites, photographies. L'exposition abrite les créations personnelles inspirées de cette passion pour le cinéma. Depuis son enfance jusque dans sa carrière professionnelle, Catherine Héneaux ravive des souvenirs de rencontres avec Rivette, Leconte, Balasko, Houellebecq, Gayet, Depardieu et tant d'autres, qui nourrissent le contenu de l'exposition.

Entrée libre à la Maison de quartier Barbusse du 30 janvier au 15 février

Vernissage de Catherine Hénaux "L'amour fou"

[19:00-21:30] Vernissage de François Roca "Peintures"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Exposition : du 31 janvier au 3 mars 2018
Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de l'artiste, le mardi 30 janvier de 19h à 21h30.

La galerie a le plaisir d'accueillir François Roca pour une grande exposition de ses peintures.

Cette exposition présentera son travail personnel à travers près de trente portraits de femmes réalisées à l'huile sur toile.

Vernissage de François Roca

Vernissage de François Roca

Vernissage de François Roca

[19:00-21:00] Voeux du maire de Bondy
Location:
Hôtel de Ville de Bondy
Esplanade Claude Fuzier
93140 Bondy
M° RER E Bondy
France
Phone : +33 (0)1 48 50 53 00
Fax : +33 (0)1 48 50 41 00
Mail : communication@ville-bondy.fr
Internet Site : www.ville-bondy.fr
Description:
Vœux du maire de Bondy

La cérémonie des vœux se tiendra le mardi 30 janvier à 19h, salle des fêtes de l'Hôtel de ville. L'occasion de venir partager un moment festif et convivial avec la maire et l'ensemble des élus.






[20:00-23:00] Cérémonie de remise des 33es Grands Prix du Festival Automobile International
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Soirée de remise des prix du Festival Automobile International

Cérémonie de remise des 33es Grands Prix du Festival Automobile International

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés