Friday, February 2, 2018
Public Access


Category:
Category: All

02
February 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

  Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

La Chandeleur
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Le 2 février, 40 jours après Noël

La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple. On disait aussi autrefois Hypapante. Elle commémore la Présentation de l'enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification (ou les relevailles) de sa mère, la sainte Vierge (Luc, II, 22).

Elle est actuellement fixée au 2 février.

Historique

Le nom populaire de cette fête en français, Chandeleur, a une origine latine et païenne : la festa candelarum ou fête des chandelles, d'après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification.

Chez les Romains, on fêtait les Lupercales aux environs du 15 février, fêtes inspirées de Lupercus, dieu de la fécondité et des troupeaux. A la même époque, on trouve également la fête de Feralia.

Chez les Celtes, on fêtait Imbolc le 1er février. Ce rite en l'honneur de la déesse Brigid, célébrait la purification et la fertilité au sortir de l'hiver. Les paysans portaient des flambeaux et parcouraient les champs en procession, priant la déesse de purifier la terre avant les semailles.

Au Ve siècle, le pape Gélase Ier substitue cette fête aux antiques lupercales ou aux fêtes de Proserpine et de Cérès. Selon Lévitique 12, un petit garçon premier né doit être présenté au Seigneur par sa mère, 40 jours après la naissance, avec une offrande de deux tourterelles. Le rite observé par la Sainte Famille est décrit en Luc 2, 21-24.

Dans les églises, on remplace les torches par des chandelles bénites dont la lueur éloigne le Mal et rappelle que le Christ est la lumière du monde. Les chrétiens rapportent ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer. C'est à cette époque de l'année que les semailles d'hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l'année à venir.

Mais ce n'est qu'en 1372 que cette fête sera officiellement associée à la purification de la Vierge.

Hypothèse de l'ours

Longtemps en Europe, l'ours fut l'objet d'un culte qui s'étendit de l'Antiquité jusqu'au cœur du Moyen Âge. Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d'hibernation de l'ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février. Mais la date faisant l'objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l'Europe. Il s'agissait du moment où l'ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d'enlèvements de jeunes filles.

L'Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple qui est célébrée le 2 février et qui correspond à la Fête de la Purification de la Vierge Marie. Cependant, les célébrations de l'ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase Ier institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.

Du XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent.

Il est indéniable qu'il subsista longtemps des cultes païens en Europe que les souverains chrétiens et les Églises ont cherché à éradiquer. Mais pour que « l'hypothèse de l'ours » soit ici éclairante, il faudrait, selon certains, qu'elle soit opérante à Rome au milieu du Ve siècle, là où la fête de Noël a été fixée au 25 décembre, et à Jérusalem, là où l'usage liturgique s'est établi de fêter la Présentation. En fait il n'y a pas besoin de cet éclairage, le calendrier chrétien lui-même s'en chargeant. En effet on y voit que la Chandeleur y est fixée au 2 février, et la Sainte-Brigitte au 1er février (Brigitt étant le nom de la Déesse celtique, célébrée à date équivalente). Il y a également la Saint-Ours d'Aoste, la Saint-Blaise (qui signifie "ours"). De plus la Chandeleur est l'ouverture de la période carnavalesque ; or l'ours est l'animal carnavalesque par excellence.

Reste que la "festa candelarum" à Rome commémorait la recherche de la Déesse de la Lumière Perséphone enlevée par le Roi de l'Autre Monde Hadès, par sa Mère la déesse de la Vie Déméter. Perséphone n'étant plus dans notre monde les ténèbres étaient omniprésentes, sa mère a alors éclairé sa recherche avec une torche, et a fini par obtenir que sa fille serait sur Terre et sur l'Olympe pendant 2/3 de l'année (période claire), et dans l'Autre Monde (les Enfers) durant 1/3 du temps (saison hivernale). La fête des chandelles symbolise le retour de la Lumière. Février par ailleurs tire son nom de "februar": purifications (depuis l'Antiquité). Le christianisme a donc placé la fête de la Purification de la Vierge à ce moment. La purification dont il s'agit est celle de la sortie de la "ténèbre hivernale". Les mythes de la Belle au Bois dormant ou de Thésée et Ariane (par exemple) narrent la libération de la lumière (l'Aurore de l'année) par le "chevalier solaire". D'ailleurs la Belle au bois dormant ne s'appelle-t-elle pas... Aurore?

Symbolique

France ; Belgique ; Suisse
La Chandeleur, fête des crêpes.

Aujourd'hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c'est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.

On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l'hiver sombre et froid.

Tradition

Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, (par exemple un Louis d'or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l'année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu'ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement. A l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

Mexique

C'est l'occasion de manger des tamales. C'est aussi un jour férié.

États-Unis et Canada

La célébration de la Chandeleur a été remplacée par le jour de la marmotte.

Proverbes

De nombreux proverbes sont également associés à la Chandeleur. En voici quelques-uns :
À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur.
À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.
À la Chandeleur, grande neige et froideur.
À la Chandeleur, la neige est à sa hauteur, ce qui signifie que c'est souvent à cette date que l'épaisseur de la neige est à son maximum, au Québec.
À la Chandeleur, le froid fait douleur.
À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.
À la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu'à pas d'heure.
À la Chandeleur, Rose n'en sentira que l'odeur.
Rosée à la Chandeleur, l'hiver à sa dernière heure.
Si la chandelle est belle et claire, nous avons l'hiver derrière.
Si le ciel n'est ni clair ni beau, nous aurons plus de vin que d'eau (Bordelais).
Si la Chandeleur dégoute, l'hiver est passé sans doute.
Chandeleur à ta porte, c'est la fin des feuilles mortes.
Chandeleur sans chaleur, crêpes sans odeur.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art is where the heart is - Vol. 1"
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
Galerie Droste goes to Paris - Art is where the heart is - Vol. 1

Written signatures, or tags, are the central element of the graffiti culture, and the most widely practiced form of public art. Today, however, graffiti in art and in its perception, is strongly influenced by an illustrative character. The original graffiti is about writing.
The modern graffiti was created in close connection with the beginnings of Hip Hop in New York during the 70s and was applied to the walls of houses and trains. Following the original meaning of the term of graffiti, the writers sprayed letterings, mostly their own writer name / pseudonym. At the same time, an aesthetic claim came more and more to the fore. Originating from the tag, the form of Style - Writing (which includes letters and numbers) constitute the basic element of the graffiti composition and are implemented with a high artistic claim on the part of the writer. In doing so, it is the goal of every writer to set oneself apart from the crowd and establish an identifying feature by unique, innovative and aesthetic compositions. Starting from the Graffiti - Writing, some sprayers continued to develop their style, which led to the use of mere forms through the abstraction of the letters. One disengage from the writing of the pseudonym. Some graffiti artist even managed to appropriate certain colour combinations which take the place of their sprayer names. The exhibition art is where the heart is Vol. 1 shows works by internationally well- known artists, who are rooted in the graffiti scene, but found their way into the studio years ago and who are know well known for their outcome within the art market, like Niels Shoe Meulman, EGS, Moses & Taps or Heiko Zahlmann. This exhibition illustrates the sketched way from the 'classic' written graffiti to the abstraction of letters in several artistic forms. In addition, there are selected sculptural works exhibited, that visualize the range of the encountered ways of artistically approach, each of them based on the lettering.

Text by Galerie Droste

LINE UP
Niels Shoe Meulman
Boris Tellegen
Honet
Paul du Bois-Reymond
Egs
Mark Jenkins
Mason
Moses&Taps™
Heiko Zahlmann
N.O.Madski
Nug
Smole
Zes
Noah McDonough

Opening the 2nd of February with most of the artists & DJ!
The first exhibition starts on the 2nd of February 2018 at 6pm, 12 rue Commines, 75003 Paris, France and can be visited until the 13th of February 2018.

Our opening hours are:
Tuesday - Friday: 12am - 7pm
Saturday: 11am - 7pm


For more information or requests please call us on +33 6 26 85 70 80 or write us on info@galeriedroste.de.


Galerie Droste is a contemporary fine art gallery based in Wuppertal/ Germany, specialized in the contemporary urban art scene. Galerie Droste was established in January 2016 and is a subsidiary company of art is just a four letter word, which was established in December 2012 by Patrick Droste and David Radon.

Vernissage de l'exposition "Art is where the heart is - Vol. 1"


[19:00-21:00] Vernissage de Nello Sdrubolini
Location:
Osny
Osny
95520 Osny
M° Gare SNCF d'Osny
France
Internet Site : www.osny.fr
Description:
À la galerie de Grouchy

Vernissage : vendredi 2 février à 19h
Présences de l'artiste : 19 et 20 janvier, 3 et 4 février de 14h à 18h

Grand Prix du jury - Salon Val de Viosne 2017
Mars 2017, au château de Grouchy, le jury du salon du Val de Viosne s'ébloui devant les œuvres de Nello Sdrubolini et lui décerne le Grand prix du jury. À cette occasion, l'artiste sannoisien est invité à exposer dans la galerie de Grouchy en ce mois de janvier 2018, et c'est une virée en pleine nature qu'il nous propose, une plongée dans le monde des sens, saisi avec la force du « couteau ».

D'origine italienne, Nello Sdrubolini est un artiste autodidacte très tôt passionné d'images et féru de musées. Le dessin accompagne cet écolier créatif qui devient un dessinateur industriel incollable pour les perspectives de pièces automobiles. Cette précision viendra compléter l'instinct artistique qu'il mûrit très longtemps, avant de se lancer enfin (à 45 ans !), dans l'aventure des expositions et des sorties avec d'autres peintres pour composer « sur le motif ». Vice-président de l'académie d'Argenteuil depuis maintenant 18 ans, il s'enrichit d'expériences avec ses amis peintres et travaille chez lui tous les jours avec la même envie, ce qui lui vaut à ce jour un grand nombre de récompenses dans les salons du Val-d'Oise et de l'Oise.

La liberté du geste

Donnant sa préférence à l'huile et à l'acrylique, c'est plus particulièrement la technique de la peinture au couteau qui caractérise ses toiles (découverte avec l'artiste Dominique Maillochon). Structurer la matière dans un geste vif et réellement spontané, en apportant relief et puissance des couleurs, c'est sa façon de réinterpréter les sujets observés. « J'exposerai à Osny le tableau qui m'a valu le prix du jury, « La foret s'enflamme », car elle illustre bien ma conception de la création en peinture : on ne peint pas pour reproduire le réel à l'identique, mais pour s'en détacher et offrir de quoi ressentir, s'embraser, rêver... ». Nul doute que nous y parvenions, emportés par les verts éclatants de ses escapades en sous-bois ou par les embruns agités de ses tempêtes marines.

Vernissage de Nello Sdrubolini

19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés