Thursday, February 15, 2018
Public Access


Category:
Category: All

15
February 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

  Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Fête nationale de Serbie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Coup d'État de 1977

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Vernissage VIP des expositions de la saison "Discorde"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
du 16 février au 13 ùai

Kader Attia & Jean-Jacques Lebel
Neïl Beloufa
Nina Chanel Abney
Bertrand Dezoteux
Daiga Grantina
George Henry Longly
Marianne Mispelaëre
Anita Molinero
Massinissa Selmani

Vernissage des expositions de la saison "Discorde"

[18:00-21:00] Vernissage d'ALO "Ave"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Vernissage le jeudi 15 février 2018 à partir de 18 heures
Exposition du jeudi 15 au dimanche 25 février 2018

Vernissage d'ALO "Ave"

ALO (Aristide Loria) est né en Italie en 1981. Il a étudié l'art à Florence, expérimentant différentes techniques et médias. ALO a commencé à peindre sur les murs de Pérouse, Milan et Rome, puis plus loin à Londres, Paris et Berlin.
En 2011, ALO s'installe à Londres, habitant à Shoreditch qui était un endroit idéal pour peindre, étant donné que cette zone est célèbre pour l'art urbain. J'ai d'abord découvert les œuvres d'ALO dans Brick Lane, j'ai été tout de suite séduit par le style et la qualité unique de ses peintures.
Les portraits d'ALO ont un style immédiatement reconnaissable, avec une utilisation raffinée des lignes qui rendent ses œuvres accessibles à tous. ALO décrit son travail comme « expressionnisme urbain », il a été influencé par de nombreux artistes du XXe siècle. Ses lignes courtes et colorées me rappellent également Van Gogh.
Pendant son séjour à Londres, ALO a exposé plusieurs fois à la prestigieuse Saatchi Gallery. En 2017, j'ai eu le plaisir d'assister à l'avant-première de son show solo à Saatchi, "Exit from Aden". Cette exposition était influencée par le travail poétique d'Arthur Rimbaud, « Une saison en enfer » et comprenait un éventail de personnalités pleines de vie et de couleurs.
À la fin de l'année 2017, ALO a déménagé à Paris, car il est fasciné par l'atmosphère et l'histoire de la ville. Il a souvent peint sur les murs, surtout dans le Marais, c'est toujours un plaisir de rencontrer un de ses visages originaux dans la rue.
Beaucoup de gens, quand ils voient pour la première fois les portraits d'ALO dans la rue, supposent qu'en raison de la quantité de détails, ils sont peints sur du papier qui est ensuite collé au mur. Mais non, en fait, ALO peint toutes ses œuvres directement sur le mur. Cela lui prend du temps - il doit peindre le fond et puis quand il est sec il reviendra peindre le sujet. ALO peint donc la nuit, car il ne demande pas la permission de peindre sur ses murs choisis.
Un aspect original de son travail est qu'il remplace parfois un objet par le mot qui le décrit, comme un ruban, une larme ou une fleur. Cette utilisation occasionnelle et subtile des mots ouvre notre imagination à ce à quoi l'objet aurait pu ressembler, et je sens qu'il raconte une histoire sur le sujet.
« Ave » est la première exposition personnelle d'ALO à Paris et c'est une occasion pour les amateurs d'art de découvrir des œuvres dans son style habituel ainsi que des approches innovantes.

ALO (Aristide Loria) was born in Italy in 1981. He studied art in Florence, experimenting with different techniques and media. ALO started to paint on the walls of Perugia, Milan and Rome, and then further afield in London, Paris and Berlin.
In 2011 ALO moved to London, living in Shoreditch which was an ideal location to paint, given that this area is famous for its street art. I first discovered ALO's works in Brick Lane, and was immediately captivated by the style and the unique quality of his paintings.
ALO's portraits have an instantly recognizable style, with a refined use of lines which make his works accessible to everyone. ALO describes his work as "Urban Expressionism", and he has been influenced by many artists from the 20th century. His short, colourful lines also remind me of Van Gogh.
While in London ALO exhibited many times at the prestigious Saatchi Gallery. In 2017 I had the pleasure to attend the preview of his solo show at Saatchi, "Exit from Aden". This exhibition was influenced by Arthur Rimbaud's poetic work "A Season in Hell" (Une Saison en Enfer), and included a delightful range of personalities full of life and colour.
At the end of 2017 ALO moved to Paris, because he is fascinated by the atmosphere and the history of the city. He has often painted on the walls of Paris, especially in the Marais, and it is always a pleasure to meet one of his original faces in the street.
Many people when they first see ALO's pictures in the street assume that because of the amount of detail they are painted on paper which is then pasted on the wall. But no, in fact ALO paints all of his works directly on the wall. This takes him time - he has to paint the background and then when it is dry he will return to paint the subject. ALO therefore paints at night, because he does not ask permission to paint on his chosen walls.
One original aspect of his work is that he sometimes replaces an object with the word that describes it, such as a ribbon, a tear or a flower. This occasional and subtle use of words opens one's imagination to what the object might have looked like, and I feel that it tells a story about the subject.
"Ave" is ALO's first solo exhibition in Paris, and it is an opportunity for art lovers to discover artworks in ALO's regular style as well as some innovative approaches.

David Gilchrist (collector of street art)

http://www.lecabinetdamateur.com/expositions/alo

Vernissage d'ALO "Ave"

Vernissage d'ALO "Ave"

[18:00-22:00] Vernissage d'Inti "Profane"
Location:
Galerie Itinerrance
24 bis, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 16 62
Mail : contact@itinerrance.fr
Internet Site : www.itinerrance.fr
Description:
L'année 2018 commence en beauté ! Après une longue attente, INTI revient enfin à la Galerie Itinerrance pour y présenter sa nouvelle exposition.

"Profane" est la troisième exposition personnelle d'INTI. C'est l'occasion pour Inti de présenter ses nouvelles oeuvres sur toile autour d'une installation exceptionnelle.

Exposition du 15 février au 17 mars 2018
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h
Entrée Libre et gratuite

« "Profane" nous pousse à réfléchir à la banalité de nos croyances et de nos dogmes, par opposition à la beauté de la vie, naturelle, délicate et éphémère.»
- Inti

Pendant plusieurs années, Inti n'a cessé de voyager pour aller peindre aux quatre coins du monde. Depuis un an, il s'est installé dans son atelier afin de se consacrer à la préparation de cette exposition.

Vernissage d'Inti "Profane"

Une installation in-situ

Depuis plusieurs mois Inti prépare une sculpture exceptionnelle intitulée "Profane". À l'occasion de son exposition éponyme, cette oeuvre en volume prend une toute autre dimension et devient l'élément central d'une installation recouvrant toute la galerie ! Grâce à un travail long et minutieux, Inti a réussi à donner corps à ses personnages, le spectateur pourra ainsi entrer d'une nouvelle manière dans l'univers de cet artiste de talent.



Deux prints en exclusivité

Pour cette exposition exceptionnelle, Inti proposera deux prints signés en série limitée. L'artiste est rare sur ce type de médium. Il s'agit de la reproduction de deux de ses toiles. Ces deux séries limitées seront également en vente sur notre boutique en ligne à partir de vendredi 16 février à 12h.

Vernissage d'Inti "Profane"

Séance de dédicaces

Inti sera présent pendant tout le vernissage de "PROFANE". À l'occasion de la sortie récente de sa monographie Color, Carnaval y Resistencia! aux éditions Albin Michel, il dédicacera ce beau livre pendant le vernissage de l'exposition à partir de 21h.

Sculptures en bronze

Découvrez la Madone d'INTI, un objet précieux dans un matériau noble avec des lignes élégantes et stylisées. Cette sculpture est la reproduction de son installation de 2,60 m à la Galerie Itinerrance. Série de 12 exemplaires (8 + 4 AP), numérotés et signés. Hauteur : 22cm.

Vernissage d'Inti "Profane"

Le chilien INTI commence à peindre en 1997, dans les rues de sa vie natale, Valparaíso, où il réalise sa première peinture murale grand format en 2010. Ses peintures sont facilement reconnaissables toujours avec des couleurs chaudes et vibrantes, des nuances de jaune et d'orange contrastant avec des violets, ainsi qu'à ses personnages emblématiques aux allures de marionnettes.

Son surnom vient du dieu soleil des Incas appelé inti. Cet artiste s'inspire de plusieurs cultures et religions, surtout de la culture latino-américaine pour ses personnage et les motifs de leurs costumes.

Sa plus grande création de nos jours, est "Our Utopia is Their Furure" réalisée en 10 jours en novembre 2012 à Paris (47 mètres de haut).

Sa technique est simple, il n'utilise pas de grille de repérage, pour ses grandes peintures Inti commence par un croquis qu'il reproduira sur le mur, puis à l'aide de peinture acrylique appliquée au rouleau il finira peu à peu son œuvre jusqu'à la perfiler avec des petits pinceaux. Pour gagner de la profondeur, il rajoute de la peinture aérosol.

Vernissage d'Inti "Profane"

[18:00-21:00] Vernissage d'Olympe Racana-Weiler
Location:
Galerie Jérôme Pauchant
61, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)1 83 56 56 49
Mail : info@jeromepauchant.com
Internet Site : www.jeromepauchant.com
Description:
Olympe Racana-Weiler
I came back from paradise and I'm frankly hungry

du 16 février au 31 mars 2018

La galerie Jérôme Pauchant est heureuse de présenter un ensemble d'oeuvres sur toiles récentes d'Olympe Racana-Weiler à l'occasion de sa première exposition personnelle intitulée "I came back from paradise and I'm frankly hungry" du 16 février au 31 mars 2018.

Dans une œuvre d'Olympe Racana-Weiler, l'émotion naît du jaillissement à profusion de la couleur et de la matière. S'opposent, se superposent, se repoussent et s'attirent encre iridescente, acrylique, pigments en grava, huile de mauvaise qualité, huile d'excellente qualité, polyuréthane, peinture pour signalétique et spray émaillé, décapant, encre lithographique. Un tel dialogue fait de l'œuvre un organisme pictural qui dans les mains de l'artiste se développe de lui-même. Parfois une figure inattendue apparaît, se laisse deviner, surgit.

Car c'est bien de surgissement dont il s'agit dans les peintures d'Olympe Racana-Weiler. Elle refuse tout a priori, toute idée préconçue de l'œuvre, toute contrainte au cours même de la création. La toile est un plan neutre qui devient le support d'un monde intérieur saisi dans ses fluctuations imprévisibles et voulues comme telles.

Un entretien de la jeune artiste avec Jim Dine est publié à l'occasion de l'exposition.

Olympe Racana-Weiler vit et travaille à Paris. Après des études à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, elle affirme son choix pour la peinture.
Elle est parallèlement assistante de Jim Dine, ce qui lui permet d'expérimenter de nombreuses autres techniques (gravure, impression, céramique, bronze...).
Ses peintures n'ont pour l'instant été montrées que de manière confidentielle jusque très récemment à l'occasion de l'exposition « 3 'n the mornin' - Noire était mon ombre » à la Galerie Michel Journiac, en confrontation aux sculptures incisives de Quentin Euverte, permettant de les découvrir dans un lieu institutionnel.

Vernissage d'Olympe Racana-Weiler
Daniel et le portrait de taureau, 2017
Oil, ink, enameled spray paint and polyurethane on prepared linen
200 x 150 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Diana Marschall "Victoire, un rêve fugitif"
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
du 13 au 18 février

Vernissage de Diana Marschall "Victoire, un rêve fugitif"

[18:00-21:00] Vernissage de Francis Latreille "Habitants"
Location:
Agnès b. activités
15-17, rue Dieu
75010 Paris
M° République
France
Phone : +33 (0)1 40 03 45 00
Fax : +33 (0)1 40 03 45 50
Mail : off@agnesb.fr
Internet Site : www.agnesb.fr
Description:
A l'occasion des 10 ans de la dérive polaire de Tara, deux expositions seront proposées à partir du 15 février.
"10 ans de l'expédition Tara Artic" et "Habitants" une exposition photo de Francis Latreille dont le vernissage aura lieu le 15 février de 18h à 21h.

Vernissage de Francis Latreille "Habitants"

2008-2018
[EXPÉDITION TARA ARCTIC]
UN ÉVÉNEMENT AGNÈS B. & TARA
La Fondation Tara Expéditions et agnès b. organisent une rétrospective avec les marins et scientifiques de la dérive

Samedi 17 février 2018
14H > 19H

Il y a 10 ans, la goélette Tara rentrait à Lorient après 507 jours de dérive arctique. Le voilier polaire et son équipage libérés des glaces venaient de vivre une incroyable odyssée : une dérive spectaculaire au cœur de la banquise. En février 2008, à son bord, 20 marins et scientifiques se constituaient prisonniers volontaires de la banquise. Leur mission : étudier l'état de la glace, mais aussi celui de l'océan et de l'atmosphère aux abords du pôle Nord et alerter l'opinion publique sur la fonte des glaces.

Programme :

- 14H - 15H45 - PROJECTION DU DOCUMENTAIRE "TARA ARCTIC, VOYAGE AU COEUR DE LA MACHINE CLIMATIQUE"
Septembre 2006. La goélette polaire Tara entame un extraordinaire voyage à travers l'Océan Glacial Arctique. Depuis cette base avancée, les chercheurs du programme européen Damocles vont tenter de répondre à une question vitale pour l'avenir du climat de la planète : la banquise arctique peut-elle disparaître un jour ? Quelles seraient les conséquences de la fonte des glaces dans cette région considérée comme le coeur de la machine climatique ?

Sonder l'océan jusqu'à 4 000 mètres de profondeur, analyser l'atmosphère, mesurer l'épaisseur de la banquise, les effets du rayonnement solaire...L'Arctique doit être placé sous haute surveillance. Pour réussir leur mission, les hommes vont mener un combat incessant contre le froid extrême, le blizzard, les crêtes de compression, sous la menace des ours polaires... Tara, prisonnière de la banquise, dérivera pendant 18 mois à travers l'Arctique et frôlera le Pôle Nord géographique. Mais au-delà de l'exploit, la mission scientifique va mettre à jour une réalité troublante pour le climat de la planète.

Un documentaire de Emmanuel Roblin, Thierry Ragobert - 90 min. © ARTE France, MC4, Tarawaka, Off the Fence - 2008

A la suite du film, 15 min de discussion avec Etienne Bourgois - Fondateur et Président de la Fondation Tara Expéditions, Romain Trouble, Directeur Général et C. de Marliave (sous réserve).

- 16H - 17H - CONFÉRENCE : TARA ARCTIC SENTINELLE AVANCÉE
1ère partie - 16h - 16h30 : CHERCHEURS DES GRANDS FROIDS

Durant les 507 jours de la dérive arctique, Tara est le vaisseau spatial du programme Damoclès, projet pilote de l'Union Européenne pour l'Année Polaire Internationale. Il vise à observer, comprendre et quantifier les changements climatiques en arctique afin d'aider à la prise de décisions face au réchauffement de la planète. Pour les scientifiques, avides d'informations venues des pôles, la goélette Tara représente un poste avancé incomparable.

Intervenant : Jean Claude Gascard - Directeur Scientifique de la dérive arctique.

2ème partie - 16h30 - 17h00 : ENJEUX ET TRANSFORMATIONS DE LA REGION ARCTIQUE
Encore plus que le reste du monde, l'Arctique subit les changements climatiques de façon profonde, rapide et visible. Chaque année la banquise est réduite à son minimum en septembre. En 30 ans, la banquise arctique permanente a vu sa surface réduite de près de 40% et son épaisseur réduite de 40%. Avec la fonte de la banquise, l'ouverture des nouvelles routes maritimes, les richesses gazières et pétrolières... l'Arctique est un espace sujet à de nombreux bouleversement économiques et environnementaux.

Intervenant : Romain Troublé

- 17H - 17H30 - EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE "LES OUBLIÉS DU GRAND NORD", PAR FRANCIS LATREILLE
Francis Latreille guidera lui-même la visite de son exposition, qu'il sera également possible de visiter librement du 15 février au 2 mars.

- 17H30 - 18H30 : PROJECTION DU DOCUMENTAIRE "PRISONNIERS VOLONTAIRES DE LA BANQUISE" - 52'
Découvrez l'incroyable aventure du voilier polaire Tara au Pôle Nord avec Bruno Vienne, cinéaste de l'expédition. La mission Tara Arctic et son expédition commencée en septembre 2006, aura duré 507 jours en arctique. Volontairement pris dans la banquise, le bateau et son équipage ont vécu au rythme de la longue nuit polaire, des tempêtes et du mouvement des glaces...

Ils ont aussi pu mener toute une série d'études scientifiques démontrant l'inexorable réchauffement climatique de la planète et de la fonte des glaces.

Le réalisateur qui a passé plus de 8 mois à bord, a suivi les scientifiques et les marins dans les moments intenses de l'expédition. Prisonnier volontaire de la banquise et de 4 mois et demi de nuit polaire, il relate comme dans un journal de bord, les instants de vie hors du temps et nous fait partager l'aventure de huit hommes aux prises avec la glace qui exerce une pression constante sur la coque du navire.

110 ans après Nansen, le premier explorateur qui a accompli cette grande traversée historique à bord du Fram, Tara suit ses traces, en recueillant une multitude d'informations scientifique...

A la suite du documentaire, Bruno Vienne, le réalisateur et les hivernants qui ont vécu cette incroyable dérive arctique échangeront avec le public.

- 18H45 - 19H15 : L'AVENTURE TARA ARCTIC RACONTÉE PAR LES TARANAUTES
Tout au long de leur voyage immobile, vingt Taranautes et deux chiens vont apprendre à vivre sur la banquise. Médecin, marin, pilote, guide de haute montagne, scientifiques de tout bord, journaliste, photographe, cadreur, artiste. Hommes et femmes d'une dizaine de nationalités, tous engagés pour informer, sensibiliser, témoigner... Tout simplement, AGIR.

Intervenants :
Etienne Bourgois - Fondateur et Président de la Fondation Tara
Bruno Vienne - Réalisateur, Caméraman et Hivernants pendant la dérive arctique
Hervé Bourmaud - Capitaine de Tara
Olivier Petit - Architecte de Tara
Bernard Buigues - Explorateur

Vernissage de l'exposition "10 ans de l'expédition Tara Arctic"

[18:00-21:00] Vernissage de Ray Sander "Motorworks 3 / Prototype"
Location:
Galerie MFC Michèle Didier
66, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 27 34 41
Mail : info@micheledidier.com
Internet Site : www.micheledidier.com
Description:
16 février - 7 avril 2018

À l'occasion de la première exposition de l'artiste californien à Paris, mfc-michèle didier collabore avec la galerie Frank Dumont de Los Angeles. Conçu en deux parties complémentaires, Motorworks 3 / Prototype se déroulera simultanément à Paris et Los Angeles.

La galerie mfc-michèle didier présentera un ensemble de pièces semi-abstraites liées au langage de l'automobile ; tandis qu'à Los Angeles, plusieurs litres d'essence seront versés sur le sol de la galerie Dumont pour activer a smell of gasoline, une pièce de 2013 qui évoque notamment l'atmosphère du garage où Ray Sander a longtemps travaillé en tant que mécanicien.

Le ghost-driving, dans le jargon automobile, décrit notamment le fait de rouler à contresens sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute. La pratique est risquée, mais peu d'images conviennent aussi bien au travail de Ray Sander, où sculpture et performance servent à repenser le « mécanique ».

Les expériences réunies sous le titre de Motorworks ne s'embarrassent pas pour faire entrer la voiture dans le champ de l'art, elles envisagent directement l'automobile comme pur medium. En l'abordant comme un objet autonome, Ray Sander synthétise les courants divergents du Finish Fetish. « Car enfin, écrivait Tom Wolfe au sujet des hot rod, ces voitures personnalisées sont bien des objets d'art, en fonction à tout le moins, des critères d'une société civilisée... » Cette inversion des champs d'opérativité déplace les fonctions de l'objet. Les performances sans public et les carrosseries célibataires changent nos modes de perception comme autant d'invitations à habiter la vitesse.

Les expositions de Ray Sander, parce qu'elles s'élaborent dans un garage plutôt que dans un atelier, produisent des espaces particuliers. La vitesse et le mouvement y sont toujours présents, contenus et gelés sous des formes abstraites. Ces formes mêmes que l'art Californien a emprunté à l'industrie nous reviennent, réinvesties dans une pratique autonome et étendue de l'automobile.

Franck Dumont L.A.

Vernissage de Ray Sander "Motorworks 3 / Prototype"
Ray Sander, Garage Fauriel, production en cours, 2017

[18:00-20:00] Vernissage de Robert Huot / Katy Martin
Location:
Galerie Arnaud Lefebvre
10, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 55 23
Mobile : +33 (0)6 81 33 46 94
Mail : arnaud@galeriearnaudlefebvre.com
Internet Site : www.galeriearnaudlefebvre.com
Description:
Exposition
Du 15 février au 24 mars 2018

Vernissage en présence des artistes
Jeudi 15 février de 18h à 20h

Robert Huot
"Au cours des quarante trois années pendant lesquelles Carol Kinne et moi avons vécu ensemble, nous avons collaboré sur de nombreux projets: art, agriculture, politique et plus encore.
Au début des années 80, Carol a fait une série de beaux masques peints sur des assiettes en carton. Nous les avons utilisé comme base d'un joyeux petit film appelé "Masks". Nous avons installé dans mon grenier un décor qui incluait un superbe écran peint de Carol. Nous avons improvisé des costumes amusants à partir de vêtements accumulés au fil des années et ensuite nous avons fait une simple performance continue.
Les masques de Carol ont aussi servi d'inspiration pour "Masks Two". J'ai fait une série de masques peints sur des assiettes en carton en utilisant le triangle équilatéral comme image centrale.
J'ai arpenté les magasins de fripes locaux et j'ai trouvé les robes, chaussures, gants, etc. pour nos costumes. Nous avons fait des centaines de photos numériques de Carol dans ces costumes et elle les a montés dans l'animation "Masks Two".
Beaucoup de ces photos sont très frappantes, et j'ai décidé de les utiliser comme des tirages individuels. J'ai travaillé avec l'artiste Katy Martin pour réaliser les tirages de cette exposition."
Janvier 2018

Katy Martin
"Je peins directement sur mon corps. Mon art explore le geste en peinture, j'ai donc dû rendre compte de ma propre présence physique par l'acte de faire des marques.
Cela a entraîné mon travail vers la photographie et la performance. Je partage beaucoup, sur ce point, avec le travail de Bob et Carol.
Mon art, comme le leur, utilise la dissimulation et l'affichage. L'abstraction peut être un masque qui révèle.
Dans leur art comme dans le mien, il y a une femme devant la caméra qui crée activement l'image. Bob et Carol créaient leurs images ensemble, avec Bob derrière la caméra.
Je peins directement sur mon corps nu, puis je me photographie en utilisant un trépied et un déclencheur.
Pour cette série, je commence par faire un grand tableau, sur toile ou sur soie, à utiliser comme toile de fond pour ma peinture-sur-peau / performance / photographie.
Puis je me place devant cette peinture et prends mes photos pendant que je peins sur ma peau. Mes poses sont en fait une forme de composition puisque, même si je ne suis pas littéralement derrière la caméra, j'imagine ce qu'on observerait de son point de vue. Au fur et à mesure que je bouge, les formes peintes sur ma peau changent et je peux m'en servir pour travailler par rapport à ce que la lentille voit.
Je veux que les coups de pinceau s'étendent au-delà des bords de ma silhouette, afin que l'énergie puisse circuler à travers et autour de l'image.
Cela a pour effet de cacher mon corps. Mais cela ouvre aussi les choses. C'est ma façon de puiser dans un potentiel expressif et de chercher une conscience de soi plus fluide."
Janvier 2018

Vernissage de Robert Huot / Katy Martin
À gauche: Robert Huot et Carol Kinne, Biker Babe, 2008/2017, impression à jet d'encre pigmentaire sur papier pur coton, 152 x 71 cm, éd. 5.
À droite: Katy Martin, Notes (9892), 2017, peinture sur peau photographiée, impression à jet d'encre pigmentaire sur papier pur coton, 147 x 76 cm. éd. 3.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art is where the heart is - Vol. 2"
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
Vernissage jeudi 15 février, 18h-21h, de la 2e partie de l'exposition, avec des oeuvres de : Hendrik Beikirch - Amir H. Fallah - Cone the Weird - Brian Robertson - Collin van der Sluijs - Os Gêmeos - David Radon - Hilary Pecis - Libby Black - Robert Matzke - Peter Saul - Chris Daze Ellis - Super A - Wayne Horse Vernissage de l'exposition "Art is where the heart is - Vol. 2"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Fauna & Flora, l'univers de Julien Colombier"
Location:
Galerie de Sèvres - Cité de la céramique, à Paris
Galerie de Sèvres à Paris
4, place André Malraux
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 40 20
Fax : +33 (0)1 42 61 40 54
Mail : galerie@sevresciteceramique.fr
Internet Site : www.sevresciteceramique.fr
Description:
du 16 février au 5 mai 2018
du lundi au samedi de 14h à 19h

Sèvres présente dans sa galerie parisienne ses créations animalières sublimées par une mise en scène de l'artiste Julien Colombier.

L'artiste crée un univers végétal luxuriant, coloré, onirique et fantasque, un environnement quasi-hypnotique avec un traitement plastique des motifs parfaitement maîtrisé jusque dans ses apparentes mais trompeuses, imperfections.

Vernissage de l'exposition "Fauna & Flora, l'univers de Julien Colombier"
Pink Candy, Julien Colombier, 2018. Décor peint sur un vase Rapin. (c) Sarah Mineraud

Pour cette exposition, en collaboration avec Audrey Guimard, scénographe, Julien Colombier met en scène une faune en porcelaine et grès de Sèvres faussement sage, parfois mutine surgissant de cette végétation stimulante, aux côtés de vases peints par l'artiste, sur trois formes classiques du répertoire de Sèvres y sont présentés.

La sculpture animalière est l'un des domaines privilégiés de la Manufacture, dès sa création en 1740. Éditée en biscuit, en grès ou même en faïence émaillée, on y trouve toutes sortes d'animaux domestiques ou familiers - chiens, chats, dindons, coqs, paons, crapauds, ours - aussi bien que des espèces exotiques - lions, éléphants, toucans ou perroquets. Tantôt petits sujets, tantôt plus grandes créations, ces animaux passent du réalisme naturaliste à une stylisation prononcée. Ils sont signés : François Pompon, Ytiga Noumata, Edouard-Maurice Sandoz, Georges-Lucien Guyot,Thierry Lebon, etc.

Vernissage de l'exposition "Fauna & Flora, l'univers de Julien Colombier"
Julien Colombier, atelier de peinture, Sèvres, 2018. (c) Sarah Mineraud

Vernissage de l'exposition "Fauna & Flora, l'univers de Julien Colombier"
Dessin de Julien Colombier, 2017. Biscuit de porcelaine de J. Hébert-Coëffin, Toucan, 1935. (c) Sèvres/G. Jonca

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Location:
Galerie Berthet-Aittouarès
14&29, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 09
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : contact@galerie-ba.com
Internet Site : www.galerie-ba.com
Description:
15 février - 14 avril 2018
Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h

Il y a 80 ans, en novembre 1938, Pierre Loeb ouvrait l'espace de sa galerie, à l'angle de la rue de Seine et de la rue des Beaux-Arts, à un jeune artiste quasi inconnu.

Fidèles à l'esprit des lieux, maintenant occupés par la galerie Berthet-Aittouarès, la galerie propose aujourd'hui une exposition Henri Michaux. Une exposition historique : une trentaine d'œuvres exceptionnelles tant par leur provenance - la plupart d'entre elles viennent des galeries les plus mythiques avec lesquelles Michaux a travaillé, Le Point Cardinal, Daniel Cordier - que par la force de leur réunion, qui met au jour la profonde cohérence, et les obsessions à l'œuvre dans le travail de l'artiste. C'est donc une double histoire qui est racontée ici : celle d'une séquence essentielle de ce travail, allant des années 1938 à l'œuvre ultime des années 1980, mais aussi celle de l'inscription progressive de cette œuvre dans le monde de l'art. Récit d'autant plus juste qu'il trouve sa place sur les lieux même où tout a commencé.

Pierre Wat

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux
Encre sur papier, 74 x 105 cm, 1967

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux, Sans titre, 1938
Aquarelle sur toile 1938 - 24 × 20 cm

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux, Sans titre, 1950
Encre de chine sur papier - 32 × 24 cm

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux, Sans titre, 1962
Gouache sur papier - 49 × 63 cm

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux, Sans titre, 1977
Peinture sur carton entoilé - 27 × 35 cm

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Le dessin est exorcisme"
Henri Michaux, Sans titre, 1968
Peinture sur papier - 56 × 75 cm

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Georges-Henri Pingusson (1894-1978)"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
Galerie d'architecture moderne et contemporaine

Georges-Henri Pingusson (1894-1978)
Une voix singulière du mouvement moderne

du 16 février au 2 juillet 2018

Georges-Henri Pingusson a marqué, par son architecture et par ses mots, des générations d'architectes. Son œuvre construite, pour remarquable qu'elle est, ne peut suffire à exprimer ce qu'est le legs de ce passeur indépendant, humaniste, figure charismatique de l'École des Beaux-Arts puis de l'Unité pédagogique n° 5 de Nanterre
Proche de Robert Mallet-Stevens, de Jean Prouvé et de Le Corbusier, Georges-Henri Pingusson est pourtant l'une des dernières figures du mouvement moderne français. Architecte aux deux chefs-d'œuvre (l'hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez et le Mémorial des martyrs de la déportation à Paris), il a traversé le XXe siècle et produit quantité de projets et de réalisations, empreints d'un total engagement artistique et d'une approche sensible de l'espace.

Ses villas sur la Côte d'Azur dans les années 1920, ses projets d'églises dans les années 1930 puis leur réalisation en Lorraine autour de 1960, mais encore ses réflexions sur le logement ou les matériaux de construction: autant d'éléments dont l'analyse doit renouveler l'image stéréotypée souvent donnée de ce créateur, qui a toujours cherché à questionner et à transcender le modernisme, quitte à se tenir à la marge ou à renoncer à certains projets.

Son engagement pour la modernisation de l'architecture et du cadre de vie fut constant: de l'Union des Artistes modernes (UAM) au Syndicat des Architectes de la Seine (SAS) en passant par l'Association française de normalisation (AFNOR) ou l'éphémère Société Architecture et Préfabrication (SAP), Georges-Henri Pingusson a été au cœur des grands débats sur la place de l'architecte dans la société, sur l'enseignement, les rapports entre art et industrie, le Grand Paris...

Au terme d'une carrière de plus de cinquante ans, Georges-Henri Pingusson a laissé un fonds d'archives exceptionnel, aujourd'hui conservé au Centre d'archives de la Cité de l'architecture & du patrimoine. Cette somme de documents graphiques, auxquels ont été associés des meubles pour la plupart jamais présentés au public, témoigne de l'extrême variété de sa production.

#ExpoPingusson

Vernissage de l'exposition "Georges-Henri Pingusson (1894-1978)"
[1929-1930] Sanatorium, Aincourt (Val-d'Oise) - projet. Vue d'une perspective du bâtiment principal, n.d., cliché Chevojon.
© ENSBA/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle.

Vernissage de l'exposition "Georges-Henri Pingusson (1894-1978)"
G.-H. Pingusson, Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez, pers. aérienne de l'aménagement des terrasses
©ENSBA-Cité de l'architecture & du patrimoine-Archives d'architecture du XXe siècle

Vernissage de l'exposition "Georges-Henri Pingusson (1894-1978)"
G.-H. Pingusson, église populaire Charonne, rue de Bagnolet, Paris, pers. de la façade principale, 1930
©ENSBA-Cité de l'architecture & du patrimoine-Archives d'architecture du XXe siècle

Vernissage de l'exposition "Georges-Henri Pingusson (1894-1978)"
G.-H. Pingusson, église de Jésus-Ouvrier, Arcueil, élév. de la façade principale, 1938
©ENSBA-Cité de l'architecture & du patrimoine-Archives d'architecture du XXe siècle

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "La Filature de Ronchamp"
Location:
ArchiLib Paris
49, boulevard de la Villette
75010 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 41 03
Mail : contact@archilibrairies.com
Internet Site : www.archilibrairies.com
Description:
archiLIB Paris vous invite le jeudi 15 février 2018 dès 18h30
au vernissage de l'exposition "LA FILATURE DE RONCHAMP"
Une « coproduction » : communauté de communes Rahin et Chérimont
PNR des Ballons des Vosges
Atelier Cité Architecture

Vernissage de l'exposition "La Filature de Ronchamp"
Vernissage de l'exposition "La Filature de Ronchamp"

[18:30-21:00] Vernissage et séance de dédicaces de BABS "Training day"
Location:
NUNC! Paris
Bookstore, gallery and more
3, rue d'Arras
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 43 26 40 23
Mail : paris@nunc-gallery.com
Internet Site : www.nunc-gallery.com/paris
Description:
Artiste autodidacte issu de la scène graffiti, BABS baigne dans ce mouvement depuis le début des années 90.
A l'occasion de la sortie de "Training day" volume 2 publié par Wasted Talent, nous sommes heureux de pouvoir mettre en lumière les sketchs qui composent cet opus ainsi que quelques dessins inédits dans une exposition qui se déroulera du 15 février au 3 Mars.
Vernissage et séance de dédicaces le jeudi 15 Février de 18h30 à 21h.

www.babsworld.fr

Vernissage et séance de dédicaces de BABS "Training day"


[19:00-22:00] 14ème édition des Trophées Sporsora du marketing sportif
Location:
Le Trianon
80, boulevard Rochechouart
75018 Paris
M° Anvers, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 44 92 78 03
Internet Site : www.theatreletrianon.com
Description:
en présence de Claude Onesta, Sarah Ourahmoune, Nathalie Iannetta, Nikola Karabatic

[19:00-23:00] Soirée adidas x Eden Park
Location:
Eden Park
11-13, rue Lobineau
75006 Paris
France
Description:
Lancement de la collaboration adidas x Eden Park
en présence du joueur de rugby néo-zélandais Dan Carter

D'un côté Eden Park, maison parisienne et précurseur d'une certaine élégance à la française, de l'autre adidas, célèbre pour ses pièces sportives ultra portables. Lorsque les deux se rencontrent, on assiste à une collection capsule qui allie sport et style à la perfection.

Inspirée par le rugby, une passion commune dont les deux marques partagent les valeurs, la collection caspule née de la rencontre entre adidas et Eden Park s'annonce comme l'alliance parfaite entre savoir-faire technique et élégance à la française. Bomber, hoodie, polo, débardeur, tee-shirt, pantalon et robe... Pas moins de 17 pièces composent cette collection déclinée dans un camaïeu de marine et de gris, piquées du célèbre noeud papillon rose reconaissable entre tous. Et qui mieux que Dan Carter, le joueur de rugby néo-zélandais double champion du monde avec les All Blacks, pour incarner cette collaboration dont il adoptera sur le terrain l'un des pièces totalement inédites, la Predator Rugby, une paire de chaussures de haute volée. En exclusivité pour Vogue Lovers, Dan Carter vous invite à la soirée de lancement dans la boutique Eden Park du 6ème arrondissement, pour découvrir en avant-première les pièces de la collab, poser lors d'un photocall avec la star du rugby et repartir avec des cadeaux d'exception.

Collection adidas x Eden Park, disponible à partir du 1er février 2018 dans les boutiques Eden Park, le e-shop Eden Park, le e-shop adidas, les sites rugbyshop.com et boutique-rugby.com et dans les boutiques au UK : Pro Direct et Lovell.

Soirée adidas x Eden Park

Soirée adidas x Eden Park

[19:00-21:00] Soirée de remise des prix ClimaX Paris
Location:
Maison de l'architecture en Ile-de-France
Couvent des Récollets
148, rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
M° Gare de l’Est
France
Phone : +33 (0)1 53 26 10 60
Fax : +33 (0)1 53 26 10 61
Mail : accueil@maisonarchitecture-idf.org
Internet Site : www.maisonarchitecture-idf.org
Description:
La Maison de l'architecture Île-de-France à l'origine de l'appel à idée ClimaX Paris ouvert aux architectes, paysagistes, designers, artistes et étudiants, remet son prix à tous ceux qui ont proposé un projet pour l'aménagement des espaces de la « Low Line » : les dessous du métro aérien, depuis la place du Colonel Fabien jusqu'à la station Barbes.

L'appel à projet Climax Paris 2017 appelle les concepteurs à réfléchir à cet espace, à imaginer tout type de dispositif à même d'enclencher une réflexion sur l'espace public parisien et en particulier sur cet espace public hors du commun que constitue les dessous de cette partie du métro aérien.
Il invite à une réflexion sur la notion d'hospitalité dans la ville contemporaine, sur la question de la reconquête des espaces de proximité par la création de lieux accueillants qui favorisent et valorisent le lien social, les échanges culturels ou la pratique d'activités collectives. Il invite à augmenter les possibilités par le décloisonnement des usages et ainsi répondre aux nouveaux enjeux et besoins d'un Paris en constante mutation.

Au programme : présentation des 12 projets nominés et annonce des trois lauréats.

Le jury présidé par Thomas Corbasson, architecte, vice-président de la Maison de l'architecture Ile-de-France est constitué de :
Philippe Croisier, architecte associé, Atelier du Pont Architectes
Jacques-Franck Degioanni, journaliste, chef du service « Architecture & urbanisme » - Le Moniteur
Samuel Delmas, architecte, a+ samuel delmas
Arnaud Diguet, directeur de projet, Établissement public d'aménagement Paris-Saclay, membre du Conseil d'administration et du Club des Amis de la Maison de l'architecture
FREAKS architecture
Emmanuel Leroy, architecte HMONP, membre fondateur du collectif Learning from Detroit
Olivier Namias, rédacteur en chef - ‎Architectures CREE
Doina Petrescu, architecte, professeur à l'Université Sheffield, aaa
Béatrice Julien-Labruyère, paysagiste DPLG, secrétaire de la Fédération française du paysage Île-de-France, membre du Conseil d'administration de la Maison de l'architecture
Philippe Rizzotti, architecte, Rizzotti Philippe Architecte
Nicolas Vignot, chargé de mission urbanisme, Mairie du 10ème arrondissement

La Maison de l'architecture Île-de-France est représentée par les architectes membres du Bureau:
Fabienne Ponsolle, vice-présidente communication ; Alberto Rochat, trésorier.

L'annonce des lauréats sera suivie d'un cocktail.

Soirée de remise des prix ClimaX Paris

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Van Dongen et les artistes du Bateau-Lavoir"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Du 16 février au 26 août 2018

Dans le cadre de l'année culturelle néerlandaise en France, le Musée de Montmartre organise une exposition centrée sur « Van Dongen et les artistes du Bateau-Lavoir », du 16 février 2018 au 26 août 2018. Le Musée de Montmartre évoque déjà, dans ses collections permanentes, à quel point le Bateau-Lavoir, situé Place Emile Goudeau à quelques pas de l'actuel musée, a joué un rôle important dans la naissance de l'Art moderne à Paris. L'art antiacadémique, la liberté, l'esprit de révolution, l'art populaire et le dialogue entre les arts sont les facteurs qui vont stimuler l'arrivée d'un nouveau siècle artistique avec le fauvisme et le cubisme au Bateau-Lavoir.

Van Dongen réside au Bateau-Lavoir à partir de la fin de l'année 1905 et fréquente, entre autres, l'artiste néerlandais Otto van Rees, ainsi que Maurice Vlaminck, André Derain, Henri Matisse et Pablo Picasso. Le séjour au Bateau-Lavoir de Van Dongen a considérablement influencé l'évolution de son œuvre. Cette exposition entend montrer à quel point cette période fut déterminante pour l'artiste ; c'est la raison pour laquelle nous montrerons l'évolution de sa création tout au long de sa carrière.

Vernissage de l'exposition "Van Dongen et les artistes du Bateau-Lavoir"




[21:00-23:55] Vernissage des expositions de la saison "Discorde"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
du 16 février au 13 ùai

Kader Attia & Jean-Jacques Lebel
Neïl Beloufa
Nina Chanel Abney
Bertrand Dezoteux
Daiga Grantina
George Henry Longly
Marianne Mispelaëre
Anita Molinero
Massinissa Selmani

Vernissage des expositions de la saison "Discorde"

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés