Tuesday, March 6, 2018
Public Access


Category:
Category: All

06
March 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Omnivore World Tour Paris 2018
Location:
Maison de la Mutualité
Centre des Congrés
24, rue Saint-Victor
75250 Paris Cedex 5
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 40 46 12 00
Fax : +33 (0)1 40 46 12 92
Mail : congresmutualite@fmp.fr
Internet Site : www.congresmutualite.eu
Description:
Le World Tour revient poser ses valises à Paris les 4, 5 et 6 mars 2018. Un rendez-vous immanquable !

« Élevez-vous pour élever la cuisine »

Quand Anne-Sophie Pic a prononcé cette phrase, destinée à sa brigade, on s'en est immédiatement emparé, au point d'en faire l'un des cinq « mottos » de nos festivals en 2018. Merci à elle, donc, de nous avoir éclairé sur ce qu'Omnivore tente aussi de faire depuis quinze ans qu'il existe.



Partager inlassablement des points de vue, des histoires, des idées, des pratiques, ici en France et dans le monde entier.

Échanger tous azimuts entre professionnels de ces métiers liés à la cuisine, ne jamais oublier l'origine, les producteurs, les mangeurs, ceux sans qui rien n'existerait.

S'interroger et se comprendre ensemble, plusieurs fois par an, à Paris, Moscou, Mexico, Istanbul, Budapest...

Tisser des liens indéfectibles dans cette communauté de pensées qui, en communiquant lors de rencontres de chair et d'os et non pas simplement sur l'écume des réseaux sociaux, devient collectivement meilleure.



Cette année symbolique des 15 ans d'Omnivore s'incarne parfaitement dans la programmation de son festival Paris 2018. Plus que jamais chercheuse, profuse, cohérente, elle a l'ambition de dresser le portrait d'une Jeune cuisine en perpétuelle réflexion, plus que jamais inspirée, mondiale, responsable, immergée dans des territoires aussi différents que complémentaires.

Parti d'un magazine de 12 pages en octobre 2003, Omnivore s'apprête à vibrer avec ses 10 000 visiteurs et ses 130 invités. Tout ce chemin pour s'élever ensemble. Merci à tous de votre fidélité !

https://www.omnivore.com/world-tour/paris-2018/

Fête nationale du Ghana
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance en 1957

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00 [09:00-19:00] Présentation Céline
Description:
Céline
16 rue Vivienne
75002

[09:00] Présentation Magasin Grand Train et démarche design SNCF
Location:
Ground Control
81, rue du Charolais
75012 Paris
M° Reuilly - Diderot, Gare de Lyon
France
Internet Site : www.groundcontrolparis.com
Description:
A l'occasion des 80 ans de SNCF, le mardi 6 mars à 9h, se tiendra à Ground Control, la présentation de la démarche design de SNCF expliquée pour la première fois par Mathias Vicherat, directeur général adjoint, et de la collection d'objets de la nouvelle boutique Magasin Grand Train SNCF dédiée à l'univers du voyage et du train.

[09:30-13:00] Présentation presse de la nouvelle collection du 107Rivoli
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
au 107Rivoli

Le 107Rivoli vous invite à venir découvrir ses nouvelles collections Printemps/Été demain, mardi 6 mars 2018, de 9h30 à 13h à l'occasion de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes. La collection idéale de Diane Venet".

Présentation presse de la nouvelle collection du 107Rivoli


[10:30-11:30] Défilé Chanel
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
en présence de Carla Bruni, Vanessa Paradis, Lily Allen, Yasmin Le Bon, Stéphanie de Monaco, Caroline de Monaco, Pauline Ducruet, Alexandra de Hanovre, Hollysiz (Cécile Cassel), Lolita Chammah, Diane Rouxel, Joana Preiss, Caroline de Maigret, Alma Jodorowsky, Sébastien Tellier, Amandine de la Richardière, Audrey Marnay, Monique Lang, Alexandra Golovanoff, Peter Marino, Karl Lagerfeld, Keira Knightley, Marc Jacobs, Anna Wintour, Lara Stone, Géraldine Chaplin

avec Kaia Gerber, Adwoa Aboah

C'est dans un Grand Palais transformé en forêt d'automne que Chanel et son directeur artistique, le créateur Karl Lagerfeld, ont présenté leur nouvelle collection prêt-à-porter. Carla Bruni et Vanessa Paradis l'ont découverte depuis leurs sièges respectifs au premier rang. Carla avait pour voisines la chanteuse britannique Lily Allen et le top model Yasmin Le Bon.

Tout de noir vêtues (à l'exception d'un jean gris pour la seconde), Carla Bruni et Vanessa Paradis ont fait sensation dès leur arrivée au Grand Palais. Les photographes et la foule rassemblés à l'entrée de l'établissement ont aussi chaleureusement accueilli les autres invités du défilé Chanel, dont faisaient partie les filles des princesses Stéphanie et Caroline de Monaco, Pauline Ducruet et sa cousine, la princesse Alexandra de Hanovre, la chanteuse Hollysiz (Cécile Cassel), les actrices Lolita Chammah, Diane Rouxel (Les garçons sauvages, sorti le 28 février) et Joana Preiss (bientôt dans Les dents, pipi et au lit) ainsi que le mannequin Caroline de Maigret.

En ce 9e et dernier jour de Paris Fashion Week, les Françaises sont sorties en nombre et avec style pour clôturer cette fête de la mode.

Elle reprendra cet été, avec une nouvelle Fashion Week consacrée aux collections masculines et Haute Couture.

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel
Alma Jodorowsky, Lily Allen, Carla Bruni Sarkozy, Yasmin Le Bon

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel

Défilé Chanel
Kaia Gerber



[11:00-13:00] Vernissage presse de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
De Calder à Koons, bijoux d'artistes
La collection idéale de Diane Venet

Du 7 mars au 8 juillet 2018

Hashtag : #Bijouxdartistes_MAD

Commissaire
- Karine LACQUEMANT, attachée de conservation département Moderne et Contemporain

Scénographie
- Antoine PLAZANET

Graphisme
- ÉRICANDMARIE

De Alexander Calder à Jeff Koons, en passant par Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, César, Takis, ou encore Louise Bourgeois, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s'être intéressés de près au bijou. Diane Venet, collectionneuse de bijoux d'artistes depuis plus de 30 ans, nous fait partager sa passion pour ces œuvres miniatures qui souvent accompagnent le langage plastique de l'artiste. Sa collection, riche de 230 pièces, associée à des prêts exceptionnels de galeries mais aussi de collectionneurs et de familles d'artistes, illustre, de façon chronologique et thématique, le travail de 150 artistes français et internationaux. Lors de cette promenade muséale, du 7 mars au 8 juillet 2018, les bijoux de Diane Venet entrent en résonance avec des œuvres plastiques plus monumentales permettant de varier les échelles, les rythmes et d'annuler les hiérarchies. L'infiniment petit rejoint l'infiniment grand. L'ensemble de la scénographie a été confiée à l'architecte d'intérieur Antoine Plazanet et aux graphistes ÉricandMarie. Le Musée des Arts Décoratifs se réjouit de montrer ainsi ce qu'il est possible de dévoiler comme la plus belle des collections idéales.

Diane Venet, épouse du sculpteur Bernar Venet, se souvient de l'origine de sa collection devenue une référence : « Ma passion pour le bijou d'art est née le jour où Bernar s'est amusé à enrouler autour de mon annulaire gauche une fine baguette d'argent pour en faire une alliance... Ce geste, attendrissant dans sa spontanéité a eu un autre effet sur moi, celui de me faire découvrir l'univers trop peu connu de ces bijoux d'art uniques, précieux pour leur rareté et leur charge symbolique souvent à l'origine de leur création ».

Quelle est la particularité d'un bijou d'artiste ? Porter un tel bijou n'est pas un acte anodin. C'est s'approprier en quelque sorte un peu du génie de l'artiste qui l'a créé et le magnifier en une vie nouvelle. Objet de curiosité, sujet de conversation, il révèle chez celle ou celui qui le porte un désir de singularité.

Il n'appartient ni à l'univers de la haute joaillerie, ni à celui du bijou fantaisie, ni même à celui des paruriers, apparu à l'instigation d'Elsa Schiaparelli ou de Gabrielle Chanel.

Le bijou d'artiste n'est pas non plus associé aux créateurs indépendants du bijou contemporain qui conçoivent autant qu'ils réalisent, et considèrent l'objet comme un champ d'expression à part entière.

Geste d'affection, souvent conçu pour un proche, il est l'œuvre de plasticiens, de peintres ou de sculpteurs pour lesquels cette pratique est occasionnelle, souvent inhérente à leur mode de création.

Rares sont les artistes qui réalisent eux-mêmes leurs bijoux. Harry Bertoia, John Chamberlain, Louise Nevelson, Claude Viallat, ou Alexander Calder font figure d'exception, ce dernier transformant le moindre fil de cuivre, d'or ou d'argent en parures destinées à ses proches.

Les bijoux d'artistes façonnés dans des matériaux traditionnels : or, argent, bronze, émail ont été réalisés pour la plupart par des orfèvres. L'atelier de François Hugo met en lumière son travail qui consiste à retranscrire en broches et pendentifs les découpages de Jean Arp, les Crétoises de Derain ou encore, la fantaisie de Dorothea Tanning. Sans oublier l'atelier de Giancarlo Montebello à Milan qui a édité les plus célèbres : les frères Pomodoro, Man Ray, Pol Bury, ou la muse des Surréalistes, Meret Oppenheim, puis Niki de Saint Phalle.

Les artistes d'avant-garde ouvrent le parcours avec la représentation du « Portrait ». Picasso, fasciné par le potentiel sculptural des matériaux en deux dimensions, saisit avec une grande économie cette thématique, Derain transpose dans ses têtes en bronze « bijoutées » son admiration pour le Bénin.

Les idées provocatrices des Surréalistes sont évoquées sous le titre « Rêve et fantaisie » avec le masque perforé de Man Ray, les bijoux de Salvador Dalí, l'univers onirique de Jean Cocteau ou de Leonor Fini.

L'exposition se poursuit avec une vision plus transversale et résolument contemporaine du bijou autour des « Métamorphoses de la nature ». Cette veine naturaliste s'exprime avec Lowell Nesbitt qui traite le sujet de la fleur de façon monumentale pour en dépasser la beauté ou Giuseppe Penone avec l'empreinte de sa main sur une feuille d'or.

Le « Memento mori » est évoqué avec Wim Delvoye, qui questionne le religieux dans ses pendentifs de crucifix en forme d'anneau de Moebius. « La Couleur » est illustrée par Grayson Perry qui transpose dans le bijou et la céramique ses avatars féminins. Niki de Saint Phalle, quant à elle, traduit à l'échelle du bijou l'image forte et ludique de ses célèbres Nanas.

Parler du bijou, c'est aussi évoquer le « Corps contraint » avec le collier en laine surdimensionné de l'artiste japonaise Yayoi Kusama, ou la broche d'Orlan qui transcende les codes de la beauté en se référant à la série des Self hybridation.

Les grands mouvements modernes et contemporains sont également représentés. L'Art abstrait est illustré par l'univers poétique de Fausto Melotti et les surfaces monochromes lacérées de Lucio Fontana, déclinées sur ses bracelets. Le Pop Art, de Roy Lichtenstein à Robert Rauchenberg, dépeint avec humour et ironie « L'American way of life ».

Les Nouveaux Réalistes, César et Arman, empruntent sous formes de compressions et d'accumulations les symboles de la consommation.

Pol Bury évoque l'Art Cinétique avec l'insertion d'éléments mobiles dans ses bijoux. Takis formule des propositions originales sur le magnétisme.

L'Art minimaliste et conceptuel est convoqué avec les bagues uniques de Sol LeWitt réalisées pour ses filles. Enfin, l'art intemporel de Pierrette Bloch duplique ses motifs à l'infini.

L'exposition s'achève sur une scène contemporaine anglaise très active, la Young British Artists, à l'instar de Damien Hirst ou les frères Chapman, artistes et grands provocateurs apparus dans les années 1990. Elle est aussi internationale avec les bijoux d'Erwin Wurm ou d'Ai Weiwei. La scène française est représentée par Claude Lévêque ou Jean-Luc Moulène qui ont réalisé, à la demande de Diane Venet, des bijoux inédits.

Non exhaustive, subjective et poétique, dictée par des coups de cœur, cette exposition est à l'image de l'histoire du Musée des Arts Décoratifs et de la passion de Diane Venet pour la création : multiforme, ludique et exigeante.

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bernar Venet, Bague Ligne indéterminée, 1998
Or, pièce unique, Collection Diane Venet
© Greg Favre, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Niki de Saint Phalle, Broche Nana, 1973
Émail, Édition Gem Montebello, Collection Marina Karella
© Sherry Griffin, Brooklyn

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Lucio Fontana, Bracelet Elisse Concetto Spaziale, 1967
Édition 5/150 par Gem Montebello, argent, laque, Collection Diane Venet
© Philippe Gontier, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Frank Stella, Bague, 2010
Or, édition de 5 par The Gallery Mourmans, Collection Diane Venet
© Brian Moghadam, New York

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Salvador Dalí, Broche Cuillère avec montre-peigne, 1957
Or, émail, Édition de 6, Collection Diane Venet
© Philippe Servent, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bijou Man Ray, © Diane Venet

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Compression César

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bracelet Alexander Calder, image © Alexander Calder

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Pendentif « Petit Faune » Pablo Picasso, réalisé par François Hugo, image © Galerie MiniMasterpiece

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Jeff Koons pour Stella McCartney, image © Jeff Koons

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bracelet Alberto Giacometti pour Elsa Schiaparelli, autour de 1935 - Image © MADParis

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bague « Hecate », Georges Braque, en rencontrant Loewenfeld, lui avait demandé de réaliser un objet à partir d'un de ses dessins de « Profils grecs"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Broches Araignées - Louise Bourgeois 2006 © Adagp, Paris 2009




[12:30-13:30] Défilé Beautiful people
Location:
Pavillon Ledoyen
1, avenue Dutuit
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 05 10 00
Internet Site : www.ledoyen.com
Description:
Défilé Beautiful people

avec Caroline Issa, Mona Matsuoka

https://www.instagram.com/beautifulpeople_officialsite/

Défilé Beautiful people

Défilé Beautiful people - Mona Matsuoka
Mona Matsuoka





[13:30-14:30] Défilé Wendy Jim
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
au Yoyo






[14:30-15:30] Défilé Miu Miu
Location:
Conseil économique, social et environnemental
Palais d'Iéna
9, place d'Iéna
75775 Paris Cedex 16
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 44 43 60 00
Internet Site : www.conseil-economique-et-social.fr
Description:
en présence de Lou Doillon







[15:30-16:30] Défilé Junko Shimada
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Défilé Junko Shimada








[16:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Continuum"
Location:
Galerie Thessa Herold
7, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 78 78 68
Fax : +33 (0)1 42 78 78 69
Mail : galherold@free.fr
Internet Site : www.thessa-herold.com
Description:
Exposition du 6 mars au 21 avril, prolongation jusqu'au 5 mai
Vernissage le mardi 6 mars de 16h à 20h

La galerie Thessa Herold, depuis 1993 contribue, en liaison avec les archives Michaux, à la connaissance de l'oeuvre peint d'Henri Michaux en présentant neuf expositions autour de ce poète artiste.
Depuis huit ans nous avons sélectionné trente-cinq oeuvres que nous avons présentées à Claude Frontisi à partir desquelles il a écrit un ouvrage sur Henri Michaux qui sert de catalogue à cette neuvième exposition que nous avons intitulée Continuum.

Vernissage de l'exposition "Henri Michaux - Continuum"
Pancho Quilici, Trois vues n°1, 2013/2014
Sans titre, 1975
Peinture à l'encre de Chine
98 x 147 cm

[16:30-17:30] Défilé JOURDEN
Location:
Le Centorial
18, rue du 4 Septembre
25, rue de Gramont
75002 Paris
M° Quatre-Septembre
France
Phone : +33 (0)1 53 64 30 09
Mail : jean.delvalle@cbre.fr
Internet Site : www.lecentorial.fr
Description:
par Anaïs Jourden
https://www.instagram.com/anaisjourden

Introducing "Anaïs Jourden". Starting AW18, our name will now be eponymous to its designer. The journey of relevation continues to celebrate our love for today's women, who inspire us with their courage and aspirations. We are grateful for the continued support. With Anaïs Jourden, we look forward to taking you on this new chapter! xx @anaisjourden #anaisjourden

Défilé JOURDEN









[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "entré dans les moeurs"
Location:
Galerie Michel Journiac
47-53, rue des Bergers
75015 Paris
M° Lourmel, Charles-Michels
France
Mail : galeriejourniac@univ-paris1.fr
Internet Site : www.galeriemicheljourniac.net
Description:
Vernissage de l'exposition "entré dans les moeurs"

[17:30-18:30] Défilé Moon Young Hee
Location:
Faculté de Médecine Paris Descartes (rue de l'Ecole de Médecine)
12, rue de l'Ecole de Médecine
75270 Paris Cédex 06
M° Odéon
France
Phone : +33 (0)1 76 53 16 16
Mail : dgs@parisdescartes.fr
Internet Site : www.parisdescartes.fr
Description:
Défilé Moon Young Hee

[17:30-20:00] Vernissage de Françoise Jallot
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Françoise Jallot / Peinture
« Matière à silence »

Peindre le mouvement, c'est entrer dans une danse, composer un mouvement en silence. Déposer des souvenirs pour mieux les saisir. Je malaxe, intègre sable, cendre, pigments, fleurs... étale et donne du relief à la toile. La matière nourrit la toile. La fait grandir. Parfois, j'utilise des katagamis, qui me rappellent le Japon. Un voyage nécessaire qui faisait suite à la perte d'un être cher. Un moyen d'exorciser la douleur. Les katagamis prennent donc vie d'une autre manière, d'une autre nature, m'inspirant un paysage, puis un autre, sans fin. Une seconde existence faite de silence et de beauté.

Du mardi 6 au samedi 17 mars
Vernissage : mardi 6 mars, 17h30-20h

Vernissage de Françoise Jallot










[18:00-22:00] Inauguration de Lafayette Anticipations
Location:
Lafayette Anticipations
Fondation d'entreprise Galeries Lafayette
9, rue du Plâtre
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 45 96 68 68
Mail : lafayetteanticipation@galerieslafayette.com
Internet Site : www.lafayetteanticipation.com
Description:
Avec l'exposition :
The Silence of the Sea
Lutz Bacher
10 mars - 30 avril 2018

En présence de :

Guillaume Houzé
Président

François Quintin
Directeur délégué

Rem Koolhaas
OMA

Ainsi que l'ensemble des équipes de la Fondation.


Les samedi 10 et dimanche 11 mars de 11h à 22h, Lafayette Anticipations ouvrira ses portes pour un week-end inaugural gratuit et accessible à toutes et à tous.

À l'occasion de l'inauguration presse de la Fondation, découvrez la boutique "À Rebours", l'Alter ego marchand de Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette.
La boutique "À Rebours" sera visible pendant le vernissage presse et ouvrira ses portes le 10 mars 2018 au 46, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie.

Inauguration de Lafayette Anticipations

Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette annonce son ouverture au public le 10 mars 2018 au 9 rue du Plâtre et dévoile son programme inaugural. Lutz Bacher présentera jusqu'au 30 avril sa première exposition en France, conçue pour le bâtiment réhabilité par Rem Koolhaas.

Avec cette programmation inaugurale, Lafayette Anticipations veut célébrer l'œuvre importante de Lutz Bacher dont la renommée s'est construite depuis les années 1970 entre la Californie, New York et l'Europe. Pour sa premiére exposition monographique en France, Lutz Bacher accompagne de sa vision l'ouverture de l'institution nouvelle, et conçoit une installation qui met en lumière la verticalité du bâtiment réhabilité par Rem Koolhaas. S'emparant de tous les espaces, elle souhaite porter son regard sur l'élévation symbolique de l'édifice, en particulier ce vide central investi par l'architecte qui rappelle nombre d'architectures parisiennes dont les grands magasins sont une indéniable référence.
Le 9 rue du Plâtre, premier bâtiment de Rem Koolhaas à Paris.
La Fondation d'entreprise Galeries Lafayette s'installe dans un bâtiment industriel du XIXè siècle situé en plein cœur du Marais et réhabilité par Rem Koolhaas et son agence OMA. L'architecte a conçu cet espace de 2200m2 comme une machine curatoriale et inséré dans sa cour centrale une « tour d'exposition » d'acier et de verre composée de quatre planchers mobiles. Ce jeu innovant de plateformes permet de modifier l'espace en une quarantaine de configurations. Le 9 rue du Plâtre répond ainsi à un souhait de flexibilité et d'adaptation aux nombreux projets futurs. Après 3 ans de travaux, l'édifice propose 840m2 de surfaces d'exposition, des ateliers de production, un espace dédié au jeune public, un restaurant et une boutique : une offre diversifiée et originale à l'image du caractère défricheur de la Fondation.

Inauguration de Lafayette Anticipations

Inauguration de Lafayette Anticipations

Inauguration de Lafayette Anticipations

[18:00] Inauguration de la salle Tignous
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Une "salle Tignous", qui rend hommage au dessinateur tué lors de l'attaque jihadiste contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo en janvier 2015, a été inaugurée hier à l'Hôtel de Ville de Paris. Une plaque a été dévoilée dans une salle de commission, accessible au public, dont les murs ont été peints de dessins de Tignous reproduits par Thierry Garance, dessinateur et ami du caricaturiste.

La maire de Paris Anne Hidalgo a dit dans son hommage au dessinateur qu'il était un "révélateur et un amplificateur d'humanité. "Qu'il avait l'audace des timides en laquelle bien souvent consiste le courage. Qu'il vivait de cette liberté pour laquelle il est mort", a-t-elle ajouté.

La cérémonie a eu lieu en présence de la famille du dessinateur, de l'urgentiste et ex-chroniqueur à Charlie Hebdo Patrick Pelloux et de Maryse Wolinski, veuve de Georges Wolinski, également tué dans l'attaque.

[18:00-21:00] Remise des Prix de la Créatrice 2017
Location:
Assemblée Nationale
Palais Bourbon, Hôtel de Lassay
126, rue de l'Université
33, quai d'Orsay
75355 Paris 07 SP
M° Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 40 63 60 00
Fax : +33 (0)1 45 55 75 23
Mail : infos@assemblee-nationale.fr
Internet Site : www.assemblee-nationale.fr
Description:
Remise des Prix de la Créatrice 2017

[18:00-21:00] Vernissage d'Hervé Baudat "La chambre des fleurs"
Location:
Galerie L'oeil Pense
12, rue Léopold Bellan
75002 Paris
France
Phone : +33 (0)1 42 74 26 36
Description:
Dans le cadre de son action culturelle,
l'association Pour Que l'Esprit Vive
vous invite à découvrir l'exposition
« La chambre des fleurs »
Photographies d'Hervé Baudat

VERNISSAGE LE MARDI 6 MARS 2018 DE 18H À 21H

Exposition du mercredi 7 au samedi 31 mars 2018
Ouverture du mercredi au samedi de 13h à 19h
Dimanche de 11h à 14h et sur rendez-vous

Vernissage d'Hervé Baudat "La chambre des fleurs"

[18:00-21:00] Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Location:
Galerie du Haut-Pavé
3, quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 58 79
Mail : contact@haut-pave.org
Internet Site : www.haut-pave.org
Description:
6 mars - 13 avril 2018

C'est avec le dessin que j'articule l'ensemble de ma pratique.
Je considère celui-ci comme une écriture qui me permet d'organiser intellectuellement et plastiquement mes propositions.
Depuis 2016, affirmant ce constat j'ai entamé une série de dessin au long court intitulé L'Office du dessin.
Le protocole consiste à utiliser systématiquement du papier quadrillé qui me sert d'appui et conditionne l'esthétisme de chacun des dessins.
Tour à tour formels, typographiques, figuratif, les champs d'investigation sont larges et vont de pair avec une réflexion quotidiennement accumulée dans des carnets remplis de croquis qui alimente ce travail.
Chacune des idées numérotées et compilées dans L'Office du dessin augmente la série et les potentielles réalisations en dehors du papier ; sculptures, installations, wall drawings et animations.

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"

Le territoire du crayon (1), le titre du célèbre ouvrage de l'écrivain Robert Walser pourrait drôlement introduire le travail plastique d'Olivier Garraud tant le dessin et les carnets y occupent une place cruciale, relevant à la fois d'une attitude comme d'une activité continuelle. S'inscrivant dans la tradition du comics américain et questionnant une certaine mythologie de l'image, les pièces de l'artiste puisent dans la veine satirique de Robert Crumb ou s'influencent de la production de David Shrigley, ainsi qu'à travers la filiation codifiée du dessin de presse et de l'univers du rock' n roll. Plus qu'un glissement entre basse et haute culture, il est plutôt question ici d'emprunter des représentations offrant le cadavre exquis ou des jeux de renversement de l'interprétation. Glaneur et observateur ironique de la société, Olivier Garraud revendique le rapport analogique et low tech au monde qui l'entoure comme une façon narquoise de poser son regard sur celui-ci. Volontiers grinçantes, ses productions participent au détournement généralisé de signes empruntés au réel ainsi qu'à une sphère médiatique et contemporaine. Si un tel travail s'alimente en partie par l'usage élargi du crayon, celui-ci développe prismes et compilation d'icônes par le biais de séquences animées, d'installations mixtes ou d'accrochages muraux.

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, Wieners Losers, 2015
Wall Drawing, Posca - Dimension variable
Olivier Garraud, Crédit photo: Germain Herriau

Tel que le ferait un Raymond Carver du début du XXI ème siècle, de par ce corpus empruntant au quotidien, c'est à travers la pose du mémorialiste involontaire que l'artiste dresse le tableau d'un zeitgeist désenchanté. Explorateur de l'inconscient collectif, Olivier Garraud amalgame les indices racontant en filigrane la société de consommation, la solitude urbaine, le branding, la religion et l'athéisme... La typographie, le slogan ou la citation constituent les prétextes à un album qui fait défiler textures et sources hétérogènes sur fond d'écroulement des idéologies. Entre idée de croyance et référence à l'« ère du soupçon », l'artiste ausculte le climat ambiant et développe un paysage absurde sur le mode d'une boîte noire qui évoquerait autant de fables à l'heure d'Internet et des décennies qui suivirent la chute du mur de Berlin. Son wall drawing planisphère où sont répertoriés les Losers et les Wieners cristallise à la fois une lecture du monde où les hégémonies géopolitiques ne tiennent qu'à une faute de frappe. Coulures apparentes et primitivistes, intitulés erronés et stratégie de l'approximation, l'esthétique délibérée de l'a peu près se conjugue au décalage des repères, comme Poing pied mettant en scène le signe des Black Panthers et d'I want you ou Babies please don't go fabriquées en papier attrape tue mouches. Plongeant dans les méandres de l'imaginaire occidental, Olivier Garraud s'appuie sur le registre du dérisoire et d'un domestique mutant, à l'instar d'arbres à dollars Arbre monde, loterie sacrée ou de tapis en peau de vache arborant une citation célèbre sous le mode du calembour publicitaire et décoratif. Les idées de syncrétisme et d'écosystèmes deviennent dès lors des phénomènes témoins à la façon de processus subliminaux comme sa parure indienne, ornement spectral et trouble, symbole diffus et test de Rorschach hypothétique.

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, Des pieds et poings, 2014
Plâtre, technique mixte - Dimension 50 x 25 cm environ
Olivier Garraud, Crédit photo: Germain Herriau

Si l'artiste se défend de la critique engagée au long cours, il préfère glisser entre effets potaches et humour vache : un mauvais esprit qui va de pair avec une écriture blanche et intime qui procède par le non dit et la suggestion. Thématiques récurrentes, les cycles et les tautologies qui déraillent font agréger pêle-mêle les motifs au travers de cette logique de l'éclatement : heroïc fantasy, série B, théorie du complot ou franc-maçonnerie comme autant de fils narratifs et improbables qui font se rencontrer la pomme d'Apple, un demi-dieu artiste, les oiseaux d'Hitchcock... Reprenant les trames d'un atlas warburgien où accroches et fragments se diffusent en échos, les tracés au noir d'Olivier Garraud délivrent autant d'ombres sur papier que d'espaces célibataires, autant de lieux qui figurent l'écran de nos vies blanches. Une pratique foutraque et iconoclaste du dessin, dosée et distillée avec un humour à froid.

Frédéric Emprou

(1) Robert Walser, Le territoire du crayon, Microgrammes, éditions ZOE Poche, Carouge, 2013.

www.oliviergarraud.com

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, l'office du dessin, 2017

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, L'office du dessin, 2016
Posca - 21 cm x 29,7 cm
Olivier Garraud

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, L'office du dessin, 2017
Posca - 21 cm x 29,7 cm
Olivier Garraud

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, L'office du dessin, 2016
Posca - 21 cm x 29,7 cm
Olivier Garraud

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, L'office du dessin, 2016
Posca - 21 cm x 29,7 cm
Olivier Garraud

Vernissage d'Olivier Garraud "L'office du dessin"
Olivier Garraud, L'office du dessin, 2016
Posca - 21 cm x 29,7 cm
Olivier Garraud

[18:00-21:00] Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
Location:
Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Description:
Min Jung-Yeon
La lettre de Pluton - Pluto's letter
dessin - peinture drawing - painting

6. 03. - 28. 04. 2018
VERNISSAGE : mardi 6 mars de 18h à 21h en présence de l'artiste.

En 2006 la planète Pluton s'est vu exclure du système solaire et reléguée au rang de « planète naine » en raison de sa masse et son volume tous deux trop faibles et d'une trajectoire « déviante ». Les premières images de Pluton envoyées par la sonde New Horizons (2015) révélaient une surface en partie couverte de glace de méthane et d'azote prenant à un endroit la forme d'un cœur. Le symbolisme de ce rejet d'une petite planète différente au grand cœur de glace a inspiré Min Jung-Yeon. La lettre de Pluton explore ainsi la notion de réconciliation avec une perte, de l'intégration de ce qui nous échappe, de points de vue et d'appréciations autres. Cette volonté d'équilibre malgré les divergences, de cohésion en dépit des contrastes trouve son expression picturale dans les nouvelles œuvres de l'artiste. Une troisième dimension, celle d'une matière plus dense et plus brute s'est développée en parallèle aux touches d'une finesse et d'une précision extrême. La couleur est employée avec parcimonie dans une palette où dominent des tons doux et clairs et le noir de l'encre de Chine.

Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
1. MIN JUNG-YEON | La raison de détourner | 21 x 28 cm | encre de Chine et crayon de couleur sur papier | Indian ink and colour pencil on papier | 2018

Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
2. MIN JUNG-YEON | La peau | 100 x 100 cm | acrylique sur toile | acrylics on canvas | 2017

Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
3. MIN JUNG-YEON | Tissage | 100 x 100 cm | acrylique sur toile | acrylics on canvas | 2018

Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
4. MIN JUNG-YEON | Gaia 1 | 23 x 19 cm | encre de Chine et crayon de couleur | Indian ink and coloured pencil on paper | 2018

Vernissage de Min Jung-Yeon "La lettre de Pluton"
5. MIN JUNG-YEON | Hibernation | 28,5 x 21 cm | encre de Chine et acrylique sur
papier | Indian ink and colour pencil on paper | 2018

[18:00-21:00] Vernissage de Nadège Dauvergne "Judith et Chabal"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Vernissage le mardi 6 mars à partir de 18 heures
Exposition du mardi 6 au dimanche 11 mars 2018

Le livre de Judith - récit biblique deutérocanonique - raconte l'histoire d'une héroïne juive, riche et belle qui décida, pour libérer son peuple assiégé par un tyran, de prendre le risque de s'introduire dans le camp ennemi. Elle s'y installe avec sa servante puis rapidement repérée pour sa beauté, la voici invitée à festoyer au côté d'Holopherne, général en chef de l'armée assiégeante. Laissée seule avec lui et profitant de l'ivresse de l'homme, Judith s'empare de son épée et lui tranche la gorge.

Les artistes ayant illustré Judith sont nombreux et après Cranach, Mantegna, Boticelli, Le Caravage, Rubens ou Artemisia Gentileschi, voilà que ladite Judith s'invite à la galerie pendant quelques jours, dans une interprétation toute contemporaine. Les créations que je propose, pour cet exercice de la « Masterpiece », s'inscrivent dans la lignée de mes collages de rue, jouant sur l'intégration de figures de la peinture classique dans l'environnement urbain.

Nouveaux décors, nouvelles mises en scène pour cette héroïne d'un autre temps.

Masterpiece : « Judith et Chabal », 202 x 120 cm
Assemblage d'éléments rappelant ces matériaux jetés et regroupés fortuitement sur les trottoirs.
Figure peinte : bombe aérosol et acrylique sur kraft, collée sur carton.
D'après « Judith », 1840, d'August Riedel.

Dix recherches, 40 x 50 cm sous forme de « miniatures », reprenant le décor de la rue avec assemblages de matériaux et intégration d'un dessin inspiré d'une figure de « Judith ». Techniques mixtes avec encadrement sobre constitué d'une vitre bordée de kraft. Participation de Codex Urbanus pour une des mises en scène, en écho d'une collaboration urbaine.

Vernissage de Nadège Dauvergne "Judith et Chabal"

Vernissage de Nadège Dauvergne "Judith et Chabal"

[18:00-21:00] Vernissage de Sophie Rocco
Location:
Galerie 34 Bonaparte
Rémy Haardt
34, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Mobile : +33 (0)6 33 05 09 42
Mail : galerie34bonaparte@gmail.com
Internet Site : www.galerie34bonaparte.com
Description:
Vernissage de Sophie Rocco

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le ciel inversé"
Location:
Curieuse Galerie
25, rue Chanzy
75011 Paris
M° Charonne, Faidherbe - Chaligny
France
Mobile : +33 (0)6 63 04 44 58
Internet Site : www.curieusegalerie.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Le ciel inversé"

[18:30-19:30] Défilé Louis Vuitton
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
cour Denon

Dirigée par le talentueux Nicolas Ghesquière, fan inconditionnel de Brigitte Macron, la griffe au monogramme a, une fois encore, déployé une armée de silhouettes à la féminité assumée devant une assemblée constellée d'invités cinq étoiles.

Alors que la matinée avait été marquée par le légendaire défilé Chanel, infusé de l'imaginaire de Karl Lagerfeld qui avait transformé le Grand Palais en sublime forêt, la soirée a, quant à elle, été témoin d'une apothéose de mode bien pensée et d'un rassemblement de stars dans l'enceinte du Louvre. Face à l'imposant escalier de la cour Lefuel du lieu, le gotha a autant étincelé que la horde de mannequins qui se succédait sur le podium. Une assistance étincelante, composée de figures de la mode, du cinéma ou de la musique, venues de l'Hexagone et d'ailleurs.

Après avoir parcouru une bonne partie des shows parisiens, Isabelle Huppert a bien évidemment répondu présente pour acclamer les nouveautés Louis Vuitton. Catherine Deneuve était aussi de la partie et a prouvé qu'elle était aussi Belle de jour que de nuit en robe et escarpins noirs laissant entrevoir son tatouage à la cheville. À leurs côtés, une pluie de people a garni les rangs de l'évènement, d'Emma Stone rayonnante, à Justin Theroux - plus célibataire que jamais depuis sa rupture d'avec Jennifer Aniston -, en passant par Anna Wintour, Jean-Paul Gaultier, Léa Seydoux, Xavier Dolan... et la liste est encore (très) longue !

en présence de Bernard Arnaud, Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, Emma Stone, Justin Theroux, Anna Wintour, Jean-Paul Gaultier, Léa Seydoux, Xavier Dolan, Camelia Jordana, Farida Khelfa, Lea Seydoux, Anna Wintour, Sienna Miller, Chloë Grace Moretz, Michelle Williams, Noomi Rapace, Marina Foïs, Sophie Turner, Karlie Kloss, Jaden Smith, Jennifer Connelly, Ruth Negga

[18:30-21:00] Inauguration du pop-up store de la Nouvelle-Aquitaine
Location:
Maison de la Nouvelle-Aquitaine
anciennement Maison de l'Aquitaine
21, rue des Pyramides
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 55 35 31 42
Fax : +33 (0)1 40 20 07 18
Mail : contact@maisonaquitaine.com
Internet Site : www.maisonaquitaine.com
Description:
Toute l'équipe de la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris est heureuse de vous annoncer l'ouverture du premier Pop-up store de région à Paris.

Cette boutique éphémère accueillera des producteurs de Royan Atlantique du 27 février au 14 mars et sa soirée d'inauguration le mardi 6 mars à 18h30.

RSVP AVANT LE 28 Février 2018
Melanie.zachwalinsky@gmail.com

La Communauté d'Agglomération Royan Atlantique en partenariat avec l'Office de Tourisme Communautaire « Destination Royan Atlantique » et La Maison de la Nouvelle Aquitaine ont le plaisir de vous convier à :
L'inauguration de sa boutique éphémère qui mettra à l'honneur la Destination Royan Atlantique.

A cette occasion : rencontre avec les producteurs locaux et dégustation de leurs spécialités : cognac, vin, pineau, fleur de sel, huîtres. L'occasion de découvrir leur savoir-faire et leur démarche dans un système de « circuit-court », authentique.

Au programme également l'exposition photos « saveurs locales & portraits de producteurs » par l'artiste Thibaut STIPAL.

ENTRE TERRE & MARAIS, DÉCOUVREZ CES HOMMES ENGAGÉS

>> invitation

[18:30-21:00] Vernissage de Sabine Samele "Lignes de terre et d'eau"
Location:
Couvent de l'Annonciation des frères dominicains
Le cloître ouvert - Fabrique du 222
222, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, George V
France
Phone : +33 (0)1 44 95 13 10
Internet Site : www.le222.org
Description:
Acryliques et huiles sur toiles

du 06 au 27 mars
Vernissage : 06 mars à 18h30

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
De Calder à Koons, bijoux d'artistes
La collection idéale de Diane Venet

Du 7 mars au 8 juillet 2018

Hashtag : #Bijouxdartistes_MAD

Commissaire
- Karine LACQUEMANT, attachée de conservation département Moderne et Contemporain

Scénographie
- Antoine PLAZANET

Graphisme
- ÉRICANDMARIE

De Alexander Calder à Jeff Koons, en passant par Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, César, Takis, ou encore Louise Bourgeois, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s'être intéressés de près au bijou. Diane Venet, collectionneuse de bijoux d'artistes depuis plus de 30 ans, nous fait partager sa passion pour ces œuvres miniatures qui souvent accompagnent le langage plastique de l'artiste. Sa collection, riche de 230 pièces, associée à des prêts exceptionnels de galeries mais aussi de collectionneurs et de familles d'artistes, illustre, de façon chronologique et thématique, le travail de 150 artistes français et internationaux. Lors de cette promenade muséale, du 7 mars au 8 juillet 2018, les bijoux de Diane Venet entrent en résonance avec des œuvres plastiques plus monumentales permettant de varier les échelles, les rythmes et d'annuler les hiérarchies. L'infiniment petit rejoint l'infiniment grand. L'ensemble de la scénographie a été confiée à l'architecte d'intérieur Antoine Plazanet et aux graphistes ÉricandMarie. Le Musée des Arts Décoratifs se réjouit de montrer ainsi ce qu'il est possible de dévoiler comme la plus belle des collections idéales.

Diane Venet, épouse du sculpteur Bernar Venet, se souvient de l'origine de sa collection devenue une référence : « Ma passion pour le bijou d'art est née le jour où Bernar s'est amusé à enrouler autour de mon annulaire gauche une fine baguette d'argent pour en faire une alliance... Ce geste, attendrissant dans sa spontanéité a eu un autre effet sur moi, celui de me faire découvrir l'univers trop peu connu de ces bijoux d'art uniques, précieux pour leur rareté et leur charge symbolique souvent à l'origine de leur création ».

Quelle est la particularité d'un bijou d'artiste ? Porter un tel bijou n'est pas un acte anodin. C'est s'approprier en quelque sorte un peu du génie de l'artiste qui l'a créé et le magnifier en une vie nouvelle. Objet de curiosité, sujet de conversation, il révèle chez celle ou celui qui le porte un désir de singularité.

Il n'appartient ni à l'univers de la haute joaillerie, ni à celui du bijou fantaisie, ni même à celui des paruriers, apparu à l'instigation d'Elsa Schiaparelli ou de Gabrielle Chanel.

Le bijou d'artiste n'est pas non plus associé aux créateurs indépendants du bijou contemporain qui conçoivent autant qu'ils réalisent, et considèrent l'objet comme un champ d'expression à part entière.

Geste d'affection, souvent conçu pour un proche, il est l'œuvre de plasticiens, de peintres ou de sculpteurs pour lesquels cette pratique est occasionnelle, souvent inhérente à leur mode de création.

Rares sont les artistes qui réalisent eux-mêmes leurs bijoux. Harry Bertoia, John Chamberlain, Louise Nevelson, Claude Viallat, ou Alexander Calder font figure d'exception, ce dernier transformant le moindre fil de cuivre, d'or ou d'argent en parures destinées à ses proches.

Les bijoux d'artistes façonnés dans des matériaux traditionnels : or, argent, bronze, émail ont été réalisés pour la plupart par des orfèvres. L'atelier de François Hugo met en lumière son travail qui consiste à retranscrire en broches et pendentifs les découpages de Jean Arp, les Crétoises de Derain ou encore, la fantaisie de Dorothea Tanning. Sans oublier l'atelier de Giancarlo Montebello à Milan qui a édité les plus célèbres : les frères Pomodoro, Man Ray, Pol Bury, ou la muse des Surréalistes, Meret Oppenheim, puis Niki de Saint Phalle.

Les artistes d'avant-garde ouvrent le parcours avec la représentation du « Portrait ». Picasso, fasciné par le potentiel sculptural des matériaux en deux dimensions, saisit avec une grande économie cette thématique, Derain transpose dans ses têtes en bronze « bijoutées » son admiration pour le Bénin.

Les idées provocatrices des Surréalistes sont évoquées sous le titre « Rêve et fantaisie » avec le masque perforé de Man Ray, les bijoux de Salvador Dalí, l'univers onirique de Jean Cocteau ou de Leonor Fini.

L'exposition se poursuit avec une vision plus transversale et résolument contemporaine du bijou autour des « Métamorphoses de la nature ». Cette veine naturaliste s'exprime avec Lowell Nesbitt qui traite le sujet de la fleur de façon monumentale pour en dépasser la beauté ou Giuseppe Penone avec l'empreinte de sa main sur une feuille d'or.

Le « Memento mori » est évoqué avec Wim Delvoye, qui questionne le religieux dans ses pendentifs de crucifix en forme d'anneau de Moebius. « La Couleur » est illustrée par Grayson Perry qui transpose dans le bijou et la céramique ses avatars féminins. Niki de Saint Phalle, quant à elle, traduit à l'échelle du bijou l'image forte et ludique de ses célèbres Nanas.

Parler du bijou, c'est aussi évoquer le « Corps contraint » avec le collier en laine surdimensionné de l'artiste japonaise Yayoi Kusama, ou la broche d'Orlan qui transcende les codes de la beauté en se référant à la série des Self hybridation.

Les grands mouvements modernes et contemporains sont également représentés. L'Art abstrait est illustré par l'univers poétique de Fausto Melotti et les surfaces monochromes lacérées de Lucio Fontana, déclinées sur ses bracelets. Le Pop Art, de Roy Lichtenstein à Robert Rauchenberg, dépeint avec humour et ironie « L'American way of life ».

Les Nouveaux Réalistes, César et Arman, empruntent sous formes de compressions et d'accumulations les symboles de la consommation.

Pol Bury évoque l'Art Cinétique avec l'insertion d'éléments mobiles dans ses bijoux. Takis formule des propositions originales sur le magnétisme.

L'Art minimaliste et conceptuel est convoqué avec les bagues uniques de Sol LeWitt réalisées pour ses filles. Enfin, l'art intemporel de Pierrette Bloch duplique ses motifs à l'infini.

L'exposition s'achève sur une scène contemporaine anglaise très active, la Young British Artists, à l'instar de Damien Hirst ou les frères Chapman, artistes et grands provocateurs apparus dans les années 1990. Elle est aussi internationale avec les bijoux d'Erwin Wurm ou d'Ai Weiwei. La scène française est représentée par Claude Lévêque ou Jean-Luc Moulène qui ont réalisé, à la demande de Diane Venet, des bijoux inédits.

Non exhaustive, subjective et poétique, dictée par des coups de cœur, cette exposition est à l'image de l'histoire du Musée des Arts Décoratifs et de la passion de Diane Venet pour la création : multiforme, ludique et exigeante.

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bernar Venet, Bague Ligne indéterminée, 1998
Or, pièce unique, Collection Diane Venet
© Greg Favre, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Niki de Saint Phalle, Broche Nana, 1973
Émail, Édition Gem Montebello, Collection Marina Karella
© Sherry Griffin, Brooklyn

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Lucio Fontana, Bracelet Elisse Concetto Spaziale, 1967
Édition 5/150 par Gem Montebello, argent, laque, Collection Diane Venet
© Philippe Gontier, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Frank Stella, Bague, 2010
Or, édition de 5 par The Gallery Mourmans, Collection Diane Venet
© Brian Moghadam, New York

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Salvador Dalí, Broche Cuillère avec montre-peigne, 1957
Or, émail, Édition de 6, Collection Diane Venet
© Philippe Servent, Paris

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bijou Man Ray, © Diane Venet

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Compression César

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bracelet Alexander Calder, image © Alexander Calder

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Pendentif « Petit Faune » Pablo Picasso, réalisé par François Hugo, image © Galerie MiniMasterpiece

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Jeff Koons pour Stella McCartney, image © Jeff Koons

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bracelet Alberto Giacometti pour Elsa Schiaparelli, autour de 1935 - Image © MADParis

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Bague « Hecate », Georges Braque, en rencontrant Loewenfeld, lui avait demandé de réaliser un objet à partir d'un de ses dessins de « Profils grecs"

Vernissage de l'exposition "De Calder à Koons, bijoux d'artistes"
Broches Araignées - Louise Bourgeois 2006 © Adagp, Paris 2009











[19:00-21:00] Inauguration du centre de documentation du Musée de l'Armée
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Inauguration du centre de documentation du Musée de l'Armée

[19:00-21:00] Vernissage de Sergey Melnitchenko "Behind the scenes"
Location:
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 17 01 11
Fax : +33 (0)1 53 17 07 08
Mail : contact@claude-samuel.com
Internet Site : www.claude-samuel.com
Description:
Exposition du 6 au 31 mars 2018
Vernissage le mardi 6 mars à 19h

Des travestis, des filles qui se baignent dans des baignoires de bière, des acteurs saouls et encore plus de visiteurs saouls. Le « All of this club » est le club où je travaille. Cela fait un an que je suis venu en Asie pour travailler en tant que danseur. Les derniers mois, nous jouions dans un club chinois, qui ressemblait à un immense bar avec une seule scène. Aucuns des visiteurs ne dansaient ici. À un moment, j'ai réalisé que beaucoup de choses énorme se passaient ici, c'est ainsi que la série « Behind the scenes » est née. C'est l'inverse, le côté invisible du club, l'atmosphère, dont je fais maintenant partie. Derrière la scène il y a plus de burlesque que sur scène, la concentration des fluides sexuels est plus puissante que l'oxygène. Il n'y a pas de mensonge - ce n'est pas une scène, c'est leur vie de tous les jours, notre vie, ou plutôt la mienne.

Sergey Melnitchenko, lauréat découverte du prix Leïca Oskar Barnack

www.melnitchenko.com

Vernissage de Sergey Melnitchenko "Behind the scenes"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Foujita. Peindre dans les années folles"
Location:
Musée Maillol
Fondation Dina Vierny
61, rue de Grenelle
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 59 58
Fax : +33 (0)1 42 84 14 44
Mail : contact@museemaillol.com
Internet Site : www.museemaillol.com
Description:
Du 7 mars au 15 juillet

Du 7 mars au 15 juillet 2018, le Musée Maillol à Paris, présente une exposition consacrée à l'artiste japonais, naturalisé français, Léonard Tsuguharu Foujita. Plus d'une centaine d'oeuvres majeures, issues de collections publiques et privées, retracent le caractère exceptionnel des années folles de Foujita à Montparnasse, entouré de ses amis Modigliani, Ossip Zadkine, Chaïm Soutine, Indenbaum, Moïse Kisling ou Jules Pascin. L'exposition se concentre sur la première période parisienne de l'artiste, très productif entre 1913 et 1931.

L'exposition retrace l'histoire d'un destin unique, celui d'un artiste évoluant entre deux cultures. De ses prémices au Japon, en passant par son ascension et la révélation de son oeuvre, son parcours le mènera jusqu'à la création de ce personnage si singulier dans le contexte parisien des années folles. Ses thèmes récurrents - femmes, chats, natures mortes, enfants et autoportraits - sont spécifiques du foisonnement de sa production artistique. Foujita traverse les grands courants modernistes sans dévier de son schéma de recherche, respectueux de ses racines japonaises et du classicisme des grands maîtres occidentaux.
Ses oeuvres en appellent d'autres, celles de ses voisins d'atelier, ses amis, admirateurs et inspirateurs, pour un dialogue enrichissant permettant de mesurer l'originalité et la complémentarité des artistes regroupés sous l'appellation « École de Paris ».

Les oeuvres majeures en provenance d'institutions et de musées remarquables et une centaine d'oeuvres rares de quelques 45 collections privées en provenance du Japon, des États-Unis et d'Europe, concourent à souligner à la fois l'extraordinaire génie créateur de Foujita et à inviter le visiteur à découvrir l'intimité d'un artiste surprenant. Les deux diptyques monumentaux, Combats I et II et Compositions au lion et au chien datés de 1928, prêts du Conseil Départemental de l'Essonne, coeur des Années Folles et de l'exposition, démontrent la puissance virtuose de Foujita et l'impact qu'il eut sur son époque. Ces grands formats, confiés par Foujita à sa femme Youki, étaient considérées par l'artiste comme ses tableaux les plus aboutis. L'exposition démontre le talent de l'artiste fou de dessin qui, après son illustre prédécesseur Hokusai, maniait le pinceau avec brio. Le trait de Foujita se révèle d'une sureté infaillible et ses lignes d'une finesse calligraphique exemplaire avec l'utilisation du sumi (encre noire japonaise) autant sur le papier que pour ses huiles. Il laisse à la couleur un rôle secondaire mais si décisif qu'elle en sublime le trait. La délicatesse de la gouache et de l'aquarelle emplit les formes par aplat, pour des transparences subtiles lorsqu'il s'agit de peinture à l'huile. Ses fonds d'or renforcent quant à eux l'impression de préciosité et de raffinement.

Cinquante ans après la mort de Foujita en 1968, le musée Maillol met à l'honneur l'oeuvre lumineuse et rare du plus oriental des peintres de Montparnasse.

Vernissage de l'exposition "Foujita. Peindre dans les années folles"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tintoret - Naissance d'un génie"
Location:
Musée du Luxembourg
19, rue de Vaugirard
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Odéon, Rennes, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 25 95
Mail : info@museeduluxembourg.fr
Internet Site : www.museeduluxembourg.fr
Description:
7 mars - 1er juillet 2018

A l'occasion du 500e anniversaire de la naissance du Tintoret, le Musée du Luxembourg célèbre l'un des plus fascinants peintres de la Renaissance vénitienne.
L'exposition se concentre sur les quinze premières années de sa carrière, période décisive et déterminante pour comprendre comment il se construit. Elle propose ainsi de suivre les débuts d'un jeune homme ambitieux, pétri de tradition vénitienne mais ouvert aux multiples nouveautés venues du reste de l'Italie, décidé à renouveler la peinture dans une Venise cosmopolite. Peinture religieuse ou profane, décor de plafond ou petit tableau rapidement exécuté, portrait de personnalité en vue ou d'ami proche, dessin ou esquisse... les œuvres rassemblées rendent compte de la diversité du travail de Tintoret et de sa volonté de frapper l'œil et l'esprit par son audace.
L'exposition retrace en définitive l'ascension sociale d'un homme d'extraction modeste, fils de teinturier, qui, grâce à son talent, parvient à s'élever dans la société, à s'imposer et à se faire un nom sans rien oublier de ses propres origines.


Commissariat

Commissaire général : Roland Krischel, Conservateur en charge de la Peinture médiévale au Wallraf-Richartz Museum & Fondation Corboud, Cologne
Conseiller scientifique : Michel Hochmann, Directeur d'études à l'Ecole Pratique des hautes études (EPHE, PSL)
Commissaire associée pour la présentation de l'exposition à Paris : Cécile Maisonneuve, Conseil scientifique à la Rmn-GP

Scénographie : Véronique Dollfus

Cette exposition organisée par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais et le Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud est présentée à Cologne du 6 octobre 2017 au 28 janvier 2018

Vernissage de l'exposition "Tintoret - Naissance d'un génie"

Vernissage de l'exposition "Tintoret - Naissance d'un génie"
La Conversion de Saint Paul

[19:30-21:00] Présentation de la collection automne-hiver de la marque chinoise ERAL
Location:
Salon des Miroirs
13, passage Jouffroy
12, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards, Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 47 70 15 21
Fax : +33 (0)1 47 70 15 21
Mail : infos@salon-miroirs.com
Internet Site : www.salon-miroirs.com
Description:
PRESS OFFICER
PR & INFLUENCE AGENCY
JUST
sayhello@press-officer.com
01 48 01 69 93
www.press-officer.com

>> invitation

[19:30-22:00] Vernissage de l'exposition "VANISHING WAR"
Location:
Maison Heinrich Heine
Fondation pour l'Allemagne
27 C, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 13 00
Fax : +33 (0)1 44 16 13 01
Mail : info@maison-heinrich-heine.org
Internet Site : www.maison-heinrich-heine.org
Description:
exposition du 7 mars au 2 avril 2018, 10h - 20h, Grande Salle

Vernissage
en présence des artistes Susanne von Bülow
et Ruppe Koselleck
mardi 6 mars 2018
19h30

VANISHING WAR - LA GUERRE S'ESTOMPE
exposition de dessins de Susanne von Bülow et d'art conceptuel de Ruppe Koselleck, suivie d'un débat avec Armin Owzar

Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, deux artistes allemands offrent un regard original sur la mémoire des années 1914 à 1918. Susanne von Bülow présente ses dessins d'un ancien champ de bataille dans les Vosges réalisés avec une peinture fabriquée avec les myrtilles qui envahissent désormais ces lieux. L'artiste conceptuel Ruppe Koselleck montre un projet de démystification d'un héros de guerre : en redéplaçant la terre sacrée du tombeau d'Albert Mayer - le premier soldat allemand tombé en 1914 dont l'urne avait été transportée au Musée de Widukind à Enger par les nazis - il libère un individu des représentations qui l'avaient instrumentalisé. Ruppe Koselleck présentera son installation sous la forme d'une performance artistique le soir du vernissage.

traduction simultanée

Vernissage de l'exposition "VANISHING WAR"












[20:00-21:00] Défilé Paul & Joe
Location:
Salons France Amériques
Hôtel particulier du comte Le Marois
9/11, avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 45 61 96 02
Fax : +33 (0)1 45 61 06 41
Internet Site : www.france-ameriques.fr
Description:
Défilé Paul & Joe













[21:00] Stéfanie Renoma cocktail - exposition "Mecs à Poil"
Location:
Chez Castel
15, rue Princesse
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 51 52 80
Description:
cocktail donné par Stéfanie Renoma lors de la clôture de la Fashion Week

RSVP raphael.stefanierenoma@gmail.com

Stéfanie Renoma cocktail - exposition "Mecs à Poil"















[23:00] Vernissage de Kim Tschang-Yeul
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
ALMINE RECH GALLERY
39 East 78th Street
New York, NY 10075, USA
T +1 (212) 804 8496
contact.newyork@alminerech.com

March 6 - April 14, 2018

Opening reception on
Tuesday, March 6th, 2018
From 6 to 8pm

Almine Rech Gallery New York is pleased to announce an exhibition of historic works by renowned Korean artist Kim Tschang-Yeul.

Known for his iconic images of drops of water, Kim presents this deceptively simple motif in a wide variety of contexts and mediums. In this exhibition, paintings range from an early 1968 abstraction, made while the artist participated in Korea's Art Informel movement, to his more recent Recurrence series in which sparkling droplets emerge against a background of Chinese characters. Reflecting his accomplishments over the course of the last four decades, this succinct survey of thirty-two paintings underscores the reasons that Kim Tschang-Yeul has been one of the most internationally celebrated artists from Korea for most of his career.

Combining the restraint of Zen practice with the skill of an Old Master, Kim Tschang-Yeul perfects a balance between Eastern and Western influences, reflecting the various art movements he has witnessed over the course of his lifetime. Born in 1929 in Maengsan in what was then the northern part of a unified Korea, he was exposed both to The Book of 1.000 Characters, a Chinese text for studying calligraphy, and reproductions of the works of Leonardo da Vinci. His family moved south to escape the impact of Communism and the ensuing Korean War left the young artist scarred for life. Already embracing international ambitions, he participated in the Paris Biennale in 1961 and the Sao Paulo Bienal in 1965 which led to him living abroad for over forty years, first in New York where he studied at the Art Students League and later in Paris. Despite language barriers and cultural differences, he embraced the avant-garde wherever he lived, fully absorbing western masters from Jackson Pollock and Morris Louis to Jasper Johns and other Pop Artists. His enormous talent enabled him to fully assimilate modes of abstraction and photo-realism, calligraphy and minimalism, to create his own original iconography.

But a survey of Kim's work is much more than a history lesson in recent movements in art. Each work is a visceral experience bringing viewers into a state of contemplation, mesmerized by the artist's superlative facility with oil paint and other mediums. In the 1972 painting, Événement de la nuit, a nightscape of moonlight and shadow is captured in the single magnified drop of water that is the focus of the canvas. In Waterdrops from 1979, the canvas appears to be weeping a curtain of jeweled tears, so realistic that we expect them to instantly dry before our eyes. The artist himself has spoken of these works as acts of healing, attempts to reach a state of serenity conquering the enormous inner conflicts left by his experiences with war and repression from his early days in Korea. Even without this explanation, viewers are able to share in the intensity of the artist's vision and his insistence that we find meaning in the most fundamental of experience.

Because, after all, a drop of water is the very essence of life, the beginning of all life on earth, according to both myth and science. Kim Tschang-Yeul complicates this truth in his more recent works, which pair water drops with text. In the 1980s, he began to paint water drops on the surface of French newspapers, allowing the larger-than-life splashes to magnify the print. He has continued this practice more regularly since the year 2000, creating ever more complicated feats of tromp l'oeil. In the latest works in the exhibition, Kim returns to his early lessons in calligraphy, replicating the Book of 1.000 Characters, as an ink-filled background against which his water drops glimmer and shine. Whereas an actual drop of water will eventually be absorbed into the surface of the material and fade away, Kim's carpet of dew remains in place forever, inviting his audience to contemplate the ethereality of existence and the endurance of art.

-Barbara Pollack


In 2016, the Kim Tschang-Yeul Museum of Art opened in the scenic Jeju Island in Korea, the highest honor for a Korean artist. By then, Kim's works have been celebrated in France, Korea, Taiwan, the United States, Belgium, China, Japan, Germany, Brazil, Switzerland, Canada and Singapore with recent exhibitions at the Gwangju Museum of Art in 2014; the National Taiwan Museum of Fine Arts in 2012; Busan Museum of Art in 2009; National Art Museum of China in 2006; and the Galerie Nationale du Jeu de Paume in Paris in 2004. In 2017, he was awarded the Officicier medal, the highest honour of the Ordre des Arts et des Lettres bestowed by the Embassy of France in Seoul. His paintings are in the permanent collection of Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, USA; Aqua Museum 104°, Shimane, Japan; Bochum Museum Art Collection, Bochum, Germany; Centre Georges Pompidou, Paris, France; Fondation Veranneman, Ghent, Belgium; Fukuoka Art Museum, Fukuoka, Japan; Fundació Stämpfli, Sitges, Barcelona, Spain; Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, D.C., USA; Leeum, Samsung Museum of Art, Seoul, Korea; and the Tokyo Metropolitan Museum of Art, Tokyo, Japan, among many others.

Vernissage de Kim Tschang-Yeul
Kim Tschang-Yeul, Waterdrops, 1985 - Oil and indian ink on canvas - 76 3/4 x 59 inches; 195x150cm - Photo: Rebecca Fanuele - Courtesy of the Artist and Almine Rech Gallery © Kim Tschang-Yeul

[23:00] Vernissage de Wallace Whitney "Braided sky"
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
Ceysson & Bénétière
956 Madison Avenue
New York NY 10021
USA

vernissage le mardi 6 mars 2018, 18h-20h
jusqu'au 21 mars 2018

Né en 1969, à Boston, Etats Unis.
Vit et travaille à New York, Etats Unis.

Formation
MFA, Painting, Milton Avery Graduate School of the Arts, Bard College, Annandale, États-Unis
BA, Hampshire College, Amherst, États-Unis.

Vernissage de Wallace Whitney "Braided sky"

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés