Wednesday, March 14, 2018
Public Access


Category:
Category: All

14
March 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Exposition "Voyage au centre de la Terre"
Location:
13ème arrondissement de Paris
13ème arrondissement de Paris
75013 Paris
France
Internet Site : www.mairie13.paris.fr
Description:
espaces éphémères d'Emerige
7 rue Tolbiac

9-15 mars 2018, prolongée jusqu'au 25 mars
en accès libre de 12h à 19h

Commissariat : Jérôme Sans

Emerige et le Fonds de dotation Emerige présentent du 9 au 15 mars l'exposition « Voyage au centre de la Terre » : une expédition à travers l'univers de 8 artistes - Romain Bernini, Jennyfer Grassi, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Eva Jospin, Bruno Perramant, Lucie Picandet et Pierre Seinturier - qui ont pris possession d'une série d'anciens entrepôts dissimulés derrière le portail du 7 rue de Tolbiac. Ces espaces d'expérimentation abritent depuis plus d'un an une activité artistique plurielle, mise en lumière in situ grâce à l'exposition qui se veut un voyage esthétique et poétique, non linéaire, au cœur de la création en train de se faire.

Mécène engagé aux côtés de la scène artistique française depuis de nombreuses années, conscient du manque d'ateliers pour les artistes vivant à Paris, Emerige a choisi de mettre à disposition ses espaces du quartier Bibliothèque François Mitterrand à ces 8 artistes représentatifs du dynamisme de la scène émergente française. À travers cet accompagnement matériel, le Groupe leur offre un soutien fondamental sur le long terme.

Voué dans quelques semaines à la démolition, ce théâtre éphémère de la création artistique deviendra à l'horizon 2021 une immeuble de logements réalisé par Emerige.

Une déambulation « au delà du miroir »

Vernissage de l'exposition "Voyage au centre de la Terre"
© Florian Kleinefenn

Renouant, d'une certaine manière, avec l'histoire passée des ateliers collectifs, où les cultures se répondent et s'entrecroisent, les artistes se sont emparés des lieux. Tous ont en commun une recherche qui tend vers la notion de profondeur saisissable au fil des espaces : au rdc des paysages de forêts tels de gigantesques bas-reliefs qui seraient issus de contes fantastiques chez Eva Jospin ; des fleurs photoluminescentes plongées dans l'obscurité par Jennyfer Grassi comme des chimères, jusqu'aux peintures de jungles imaginaires et autres mythologies contemporaines de Romain Bernini.

À l'étage, dans les combles, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige présentent autant de vestiges des transformations invisibles des mondes souterrains. Dans la pièce voisine, les aquarelles de Lucie Picandet prennent forme tel un voyage introspectif à l'intérieur de son organisme, et, lové au fond du couloir, Pierre Seinturier dévoile un univers graphique et pictural qui campe comme une intrigue, un suspens issus de films policiers américains ou de série B.

Enfin, le sous-sol devient un vaste jardin onirique pictural, bordé d'allées, habité aussi d'êtres étranges évoluant dans des fonds marins indéterminés, créés par Bruno Perramant. Utopies, rituels, expériences rythment ces diverses propositions dans un autre espace-temps, celui du processus de création.

Réunis comme une île à la périphérie du paysage du centre parisien, les espaces du 7 rue Tolbiac ont constitué pour ces artistes un nouveau centre original du monde. Aujourd'hui, c'est aussi un écho à la fois proche et lointain du futur pôle artistique et culturel porté par Emerige qui naîtra sur l'Île Seguin d'ici 2021 : l'amorce d'un programme ambitieux, inattendu, hors des sentiers battus de l'art contemporain, dans lequel Emerige se porte comme un nouvel acteur du rayonnement de la création contemporaine française à l'échelle internationale. L'histoire ne fait que commencer...

Vernissage de l'exposition "Voyage au centre de la Terre"

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4,70 € / 3,60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3,60 € / 2,60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68,5 x 54,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71,7 x 119,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00 [09:00] Lancement de la 2ème édition de Champagne Tasting
Location:
Hôtel Salomon de Rothschild
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
11, rue Berryer
75008 Paris
M° George V, Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 93 75 37
Fax : +33 (0)1 71 93 75 38
Mail : contact@HotelSalomondeRothschild.com
Internet Site : www.hotelsalomonderothschild.com
Description:
Lancement de la 2ème édition de Champagne Tasting

10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-19:00] Preview de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Location:
Galerie Eva Hober
156, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 48 04 78 68
Fax : +33 (0)1 48 04 78 07
Mail : galerie@evahober.com
Internet Site : www.evahober.com
Description:
Vernissage le 14 mars de 18h à 21h
Exposition du 15 mars au 11 mai 2018

Peter Klasen, artiste majeur et pionnier de la Nouvelle Figuration et du mouvement de la Figuration Narrative au début des années 60, est exposé du 14 mars au 11 mai 2018 par la galerie Eva Hober. Sera présentée une série d'oeuvres récentes en hommage à Kasimir Malevitch, Piet Mondrian et Kurt Schwitters.

Installée depuis octobre dans le 8e arrondissement de Paris, Eva Hober a le plaisir d'annoncer sa première exposition de Peter Klasen.

Peter Klasen (né à Lubeck le 18 août 1935) vit et travaille à Paris depuis1959. L'artiste, engagé, est connu pour ses « tableaux-rencontres» : collages et photographies - matériau de prédilection de l'artiste qu'il tire d'affiches publicitaires, de cinéma et de magazines - réinterprétées à l'aérographie et inspirées de la réalité urbaine et de ses codes. Avec ses oeuvres, Peter Klasen dénonce les dangers des médias et leur impact sur le monde.

Les thématiques telles que la société de consommation, l'obsession, la folie, les relations de pouvoir, l'enfermement, les faits divers, le corps et le cinéma sont récurrentes dans l'oeuvre de Peter Klasen qui a ouvert avec force la voie aux artistes qui interrogent aujourd'hui la société.

Peter Klasen commence en 2010 la série des hommages aux grands maîtres : des oeuvres dialoguant avec les artistes tels que Duchamp, Friedrich, Léger, Mondrian, Picasso, Schwitters, de Vinci, El Gréco ou encore Le Tintoret.

Dans ses compositions picturales tout comme dans les thématiques abordées, l'influence des grands maîtres sur l'oeuvre de Peter Klasen est omniprésente et l'artiste leur rend une nouvelle fois hommage avec une série d'oeuvres inédites dédiée à Malevitch, Mondrian et Schwitters.

Pour son exposition à la galerie Eva Hober, Peter Klasen détourne les codes et les références qui ont marqué sa propre peinture dans des mises en scènes fragmentées où renaissent les héritages du passé dans d'extravagantes créations originales.

A l'ère du numérique et de la retouche photographique aseptisée, Peter Klasen prend le contre-pied et mêle acrylique, impressions numériques, collages, typographies, photographies, logotypes, rehauts au pastel et néons. Il souligne ainsi son intérêt pour la déconstruction, le recyclage des formes préexistantes, avec des citations, des pastiches et des parodies.

«Dans la lignée de Jacques Derrida, Peter Klasen convoque le concept postmoderne de déconstruction, qui sous-tend que derrière tout sens articulé se cachent d'autres significations, réprimées et même antithétiques qui introduisent ambivalence et ambiguïté dans les tableaux. Le maître analyse l'art comme un procédé et met en avant un protocole expérimental marqué par un espace fractionné. Comme le philosophe dans « Psyché : invention de l'autre », Klasen semble nous dire : « Que vais-je pouvoir inventer encore ? » écrit Renaud Faroux, historien de l'art spécialiste de la Figuration Narrative.

Une exposition d'un « maître de la subversion des images » à découvrir à la galerie Eva Hober à partir du 14 mars 2018.

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Portrait Peter Klasen 2016 © Sydney Klasen

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
"volant inflammable, Hommage à Malevitch", 2017, 92x73

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Hommage à Schwitters
Volant / Peroxyde Organique / S 5.1 Technique mixte sur toile + néons 150 x 240 cm

[17:00-21:00] Vernissage d'Amandine Urruty "The Party"
Location:
Arts Factory / Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Mobile : +33(0)6 22 85 35 86
Mail : artsfactory@free.fr
Internet Site : www.artsfactory.net
Description:
vernissage le mercredi 14 mars de 17h à 21h
exposition du 15 mars au 28 avril 2018

Après "Bedtime Stories", son dernier solo show programmé en 2015 dans le cadre de HEY! Acte III au Musée de la Halle Saint Pierre, Amandine Urruty est enfin de retour sur la scène parisienne avec une ébouriffante collection de dessins, fruit de deux longues années de travail. Fascinante immersion dans un univers baroque et singulier, "The Party" - à l'instar du film éponyme de Blake Edwards - nous entraîne dans une invraisemblable bacchanale, orchestrée par une surdouée du crayon. Véritable alchimiste de l'histoire de l'art et de la culture populaire, Amandine Urruty convoque sur les quatre niveaux de la galerie Arts Factory les grands maîtres de la peinture flamande, pour livrer, entre autres prouesses graphiques, sa propre version des Sept Péchés Capitaux en mode Muppet Show.

Figure centrale de compositions saturées au fusain et à la mine de plomb, une galerie de personnages trop poupins pour être tout à fait honnêtes, veille sur un Neverland résolument borderline. Rejetons illégitimes d'une famille recomposée avec Jérôme Bosch, Lewis Carrol, Stephen King et Jérôme Zonder en ombres tutélaires, ils sont les acteurs d'un petit théâtre masqué, où tout semble sur le point de basculer à grands coups de martinet. Ambitieuse, érudite et foisonnante, cette exposition est aussi l'oeuvre d'une enfant des années 80 qui aurait malicieusement déversé son gargantuesque coffre à jouets, pour organiser la fête d'anniversaire ultime, autant redoutée par les parents qu'une invasion de Gremlins affamés.

Trop de chance vous êtes invités ...
Welcome to The Party !


Amandine Urruty est née en 1982, elle vit et travaille à Paris - sur son lit - une valise débordant de crayons toujours à portée de main.

Après quelques années d'études universitaires et une brève carrière dans la chanson française underground, Amandine pose les bases d'une oeuvre subtilement déviante, alliant costumes grotesques et décorum baroque, réconciliant miraculeusement les amoureux de l'Angleterre Victorienne avec les jeunes filles trop maquillées. Redoutable stakhanoviste de la mine de plomb, Amandine compose ses images comme l'on erre dans les allées d'un vide-grenier dominical, empruntant aux forêts de bibelots - tour à tour féroces ou apaisants, décoratifs ou encombrants - leur ambivalence fondamentale. En résulte la célébration d'un chamanisme de comptoir, où objets et animaux chimériques s'animent au coeur de saynètes puériles et perverses; improbable rencontre entre Jérôme Bosch et les Crados.

"Des étoiles plein les fesses" - son premier solo show à la galerie toulousaine GHP - révèle dès 2008 un univers fort et singulier. En 2009, elle rejoint le crew d'artistes de la galerie Arts Factory, avec qui elle collabore encore aujourd'hui. Entre-temps, Amandine aura illustré de nombreuses pochettes de disques et affiches de concert, puis - toujours guidée par son amour pour la musique populaire - expérimenté l'art du body-painting sur le corps plus ou moins consentant de Philippe Katerine, lors de quelques séances photos et performances d'anthologie.

Les Requins Marteaux publient en 2011 "Robinet d'amour", un pétaradant recueil de dessins aux couleurs fluo qui permet à un large public de se familiariser avec son travail. Suivront des participations ultra-remarquées à l'exposition HEY! Modern Art & Pop Culture de la Halle Saint Pierre, aux différentes éditions du festival Pictoplasma et une résidence au Lieu Unique / scène nationale de Nantes. La sortie du livre "Dommage Fromage" chez United Dead Artists en 2014 est couplée avec une exposition personnelle programmée par la galerie Arts Factory.

L'occasion pour Amandine de présenter une impressionnante nouvelle série de dessins en noir et blanc qui sera notamment repérée par Jonathan Levine; le galeriste new-yorkais l'invitant à participer dans la foulée à plusieurs group shows. Cette première incursion outre-atlantique marque le point de départ d'une reconnaissance internationale, Amandine Urruty ayant depuis enchaîné les expositions aux Etats-Unis et en Europe, au côté des grandes figures du pop-surréalisme et de la scène low-brow.

En 2018, deux ouvrages publiés aux éditions Critères et United Dead Artists accompagnent l'exposition The Party, à nouveau produite par la Galerie Arts Factory.

Vernissage d'Amandine Urruty "The Party"
amandine urruty - "la gourmandise", 2017/2018 graphite et fusain sur papier - 61 x 91 cm

Vernissage d'Amandine Urruty "The Party"
amandine urruty - "here we are now", 2017/2018, graphite et fusain sur papier - 120 x 80 cm

Vernissage d'Amandine Urruty "The Party"
portrait © tomtom photography

[17:00-22:00] Vernissage de Roz Delacour "au delà du réel"
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
Exposition de photo à l'argentique N/B de travaux récents sur le thème de l'Ineffable (ce qui ne peut être formulé)

VERNISSAGES
mercredi 14 mars de 17h à 22h
vendredi 16 mars de 17h à 22h

EXPOSITION
du mercredi 14 au dimanche 19 mars de 12h à 19h30

Vernissage de Roz Delacour "au delà du réel"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "wall to wall 1.1"
Location:
14 rue Jean-Jacques Rousseau
14, rue Jean-Jacques Rousseau
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Palais Royal - Musée du Louvre, Les Halles
France
Description:
MOLIN CORVO gallery

avec :
bruna rotunno | bruno hadjadj | cesare callegari | emanuele ravagnani
gabriele dal dosso | ilaria bochicchio | isaac cordal
leonardo fernandez della pietra| | max blotas | maxence de bagneux
queenie rosita law | rose morant | silvia coccaglio

Vernissage le mercredi 14 Mars 2018 de 17h00 à 21h00

l'exposition sera ouverte jusq'au 23 Mars 2018 | du lundi au samedi | de 11h00 à 19h30

Vernissage de l'exposition collective "wall to wall 1.1"


[18:00-19:00] Rencontre et dédicaces avec Jim Dine
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
A l'occasion de la parution du catalogue d'exposition "Jim Dine. Paris Reconnaissance", les Editions du Centre Pompidou, Steidl et la librairie Flammarion Centre vous invitent à une séance de dédicaces avec Jim Dine.

Rencontre et dédicaces avec Jim Dine

dans le cadre de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"

Musée - Niveau 4

14 février 2018 - 23 avril 2018
de 11h à 21h

Commissaire : Mnam/Cci, Bernard Blistène, Annalisa Rimmaudo

Artiste et poète américain de renommée mondiale, Jim Dine, né en 1935, rejoint New York en 1958. Il délaisse alors le happening pour la peinture, ses sujets mêlant expressionnisme abstrait et pop, sans se réclamer du mouvement. À l'occasion de l'importante donation faite par l'artiste au Musée national d'art moderne, le Centre Pompidou consacre une exposition inédite à son œuvre.
À travers la peinture et la sculpture sous toutes leurs formes, développant une iconographie puissamment personnelle, l'artiste fait entendre depuis soixante ans sa voix singulière.

Jeudi 15 mars à 19h : House of Words, lecture performance par Jim Dine dans le cadre du cycle In Vivo (Cinéma 2)


Bernard Blistène - Vous offrez à la France quelque vingt-cinq œuvres couvrant votre parcours. Quel est le sens de cette donation exceptionnelle ?
Jim Dine - La France m'a tant apporté que cette donation me paraît naturelle. Elle est un signe de reconnaissance envers la culture française, sa peinture, son histoire, mes liens profonds avec des interlocuteurs depuis tant d'années - je pense ici entre autres, au grand Aldo Crommelynck avec qui j'ai réalisé tant de gravures... J'ai toujours eu ma bicyclette avec moi à Paris, avec l'idée de découvrir quelque chose dans ce pays où je vis et travaille plusieurs mois de l'année ! Je n'ai été nulle part ailleurs avec tant de plaisir.

BB - Si je vous demandais quel est le sens de votre travail, que me répondriez-vous ?
JD - Chaque œuvre a une signification propre. Je travaille tout simplement parce que je ne sais rien faire d'autre ! Je n'ai jamais cessé de faire des choses, depuis l'âge de deux ans ! Je suis sans doute né ainsi !

BB - Au milieu des années 1980, un changement radical s'opère dans votre œuvre. Comment l'expliqueriez-vous ?
JD - Curieusement, aujourd'hui que je suis devenu un vieux bonhomme, j'ai le sentiment qu'il n'y a pas de différence entre ma façon de faire des objets et ma façon actuelle de peindre. Je fais et refais sans cesse. Appelez ça une alchimie ! Il y a toujours eu une dimension physique dans mon travail, qu'il s'agisse en son temps de performances ou de mes travaux actuels, y compris dans mon œuvre poétique.

BB - Pour tout un chacun, vous êtes d'abord l'homme d'une image : celle de ce cœur que vous dessinez et peignez sans cesse, tel un leitmotiv au milieu de mille autres choses qui sont apparues au fil des années. Comment l'expliquer ?
JD - J'ai vieilli, j'ai changé, j'ai évolué comme tout être humain ! Duchamp ne me suffisait pas, l'expressionisme abstrait ne me suffisait pas ! Peindre seulement ne me suffisait pas ! J'ai ajouté des images et puis j'ai eu le sentiment d'avoir trop d'images. Alors, j'en ai enlevé... Tout cela n'est rien d'autre que ce que vous êtes quand vous vous réveillez le matin et que vous rêvez de nouvelles expériences.

BB - Que sont-elles aujourd'hui ?
JD - Je fais de l'art ! J'aime faire des choses plus que jamais ! J'aime rassembler ce que je faisais, il y a soixante ans et ce que je découvre toujours et encore. Lorsque j'étais gamin, je ne voyais pas la différence entre un pinceau et un marteau. J'adorais entremêler des objets et des outils du quotidien. Je vivais cela de façon naturelle. Il n'y a pas de raison pour que j'y renonce aujourd'hui !

in Code Couleur, n°30, janvier-avril 2018, pp. 32-33

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, Nancy and I at Ithaca (Straw Heart), 1966 69/1998
Acier, paille, résine, colle
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Ellen Page Wilson © Adagp, Paris 2017

Jim Dine occupe une place à part dans l'histoire de l'art de plus d'un demi-siècle. Le Centre Pompidou expose l'exceptionnelle donation que Jim Dine a faite récemment au Musée national d'art moderne et qui se compose de 28 œuvres, de peintures et de sculptures, réalisées entre 1961 et 2016. Un don par lequel, Jim Dine, comme il le dit lui-même, voudrait « rembourser la France d'une dette culturelle et personnelle », à savoir les nombreuses années passées à Paris qui lui ont permis d'accéder à « une esthétique » qui a éclairé ses choix. En saluant ce geste, l'exposition retrace de façon saisissante son parcours unique et toujours aussi fécond.

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, A Child in Winter Sings, 2011
Diptyque, acrylique et sable sur bois - 244 x 244 cm
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Kerry Ryan McFate © Adagp, Paris 2017

Né en 1935 à Cincinnati, dans l'Ohio, il s'installe à New York en 1958 où il débute sa pratique artistique et se fait connaître par ses environments et happenings réalisés aux côtés de Claes Oldenburg. Figure centrale d'une pratique qu'on assimile sans doute trop rapidement au pop art, il s'en éloigne, reconnaissant encore aujourd'hui ce qu'il doit à l'œuvre de De Kooning et à l'expressionnisme abstrait. Durant les années 1970, il se tourne vers les pratiques du dessin et de l'estampe et entreprend une remise en question radicale qui l'amènera, dès la fin de ces années, à redecouvrir la figuration.

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, Sawhorse Piece, 1968
Deux toiles peintes, deux tréteaux en bois, bandes de tissus, pot de peinture, seau, pinceau, serre-joint, couteau, carreau de céramique, plâtre, verre, élastique - 107 x 366 x 30,5 cm
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Ellen Page Wilson © Adagp, Paris 2017

Au tournant des années 1980, Dine s'approprie les éléments stylistiques des cultures anciennes, les icônes artistiques et les images vernaculaires, développant une pratique attentive aux formes du passé et somme toute post-moderne, bâtie sur l'amour du travail manuel et imprégnée de symboles personnels.

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, The Garden of Eden, 2003
Cadre en acier avec éléments en bronze peint - 203 x 280 x 61 cm
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Jim Dine Studio © Adagp, Paris 2017

La donation, entièrement exposée, comprend les toutes premières œuvres dans lesquelles s'affirment le vocabulaire plastique et l'originalité des thèmes de l'artiste. L'outil y tient une place déterminante et donne d'emblée à l'œuvre une dimension spécifique, mêlant son histoire personnelle à une recherche identitaire qu'il n'abandonnera jamais. De splendides assemblages mariant les matériaux les plus composites illustrent le foisonnement des recherches de Dine au tournant des années 1970. Les motifs récurrents de son œuvre, cœurs, robes dechambre et autres objets du quotidien de l'artiste figurent aussi au nombre des pièces présentées. Les premières sculptures visitant les icônes de l'art comme la Vénus de Milo ou les masques du Fayoum côtoient les Pinocchio polychromes devenus autant de doubles de l'artiste. L'ensemble se compose également de ces treillis et autres paravents de métal auxquels Dine accroche, comme autant de reliques, ses différents objets et outils fétiches tels ces fragments de corps qui peuplent ses travaux antérieurs.

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, Window with an Axe, 1961
Bois, verre peint et objet - 161 x 81 x 33 cm
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Adam Reich © Adagp, Paris 2017

Enfin, de grandes peintures d'une liberté et d'une richesse de matière aux tonalités à l'opposé des œuvres sévères et quasi monochromes des débuts de l'artiste, mettent en évidence sa liberté d'allure et le désir intarissable de fabriquer des œuvres exemptes de toute contrainte.

Homme passionné et inquiet qui n'a jamais voulu se fixer quelque part, en perpétuel mouvement, il court - encore aujourd'hui - de par le monde, de l'Amérique où il est né et continue de vivre sporadiquement à l'Europe et la France où il ambitionne désormais de passer le plus clair de son temps. Car Jim Dine, on le sait, aime la France.

Commissaire de l'exposition: Bernard Blistène assisté de Annalisa Rimmaudo.

Vernissage de l'exposition "Jim Dine - Paris Reconnaissance"
Jim Dine, The Prince, 2008
Email et peinture sur bois - 184 x 72 x 66 cm
Collection Centre Pompidou, Musée national d'art moderne photo © Amahra Leaman © Adagp, Paris 2017

[18:00-21:00] Vernissage d'Albert Palma "Eléments"
Location:
Galerie 24B
24 bis, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries, Opéra
France
Mobile : +33 (0)6 86 93 84 69
Mail : 24b.paris@gmail.com
Internet Site : www.24b.paris
Description:
Exposition du 15 mars au 5 mai
Vernissage le mercredi 14 mars à partir de 18h

Présentation du livre
Dans l'Atelier d'Albert Palma
de Aude Goullioud, Dominique Rabaté et Philippe Nassif
24b - Mindscape Éditions (Collection Implicite)

Projection du court-métrage
De Sabre et de Plume
réalisé par Thomas Johnson
M Way Films - Mindscape Vision

Vernissage d'Albert Palma "Eléments"
Diptyque, encre sur papier, 110 * 150 cm, 2017

[18:00-22:00] Vernissage d'Utku Varlik "All that fall"
Location:
Galerie David Hicks
12, rue de Tournon
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 55 42 82 82
Fax : +33 (0)1 55 42 82 89
Mail : info@davidhicksfrance.com
Internet Site : www.davidhicksfrance.com
Description:
du 14 au 24 mars

http://www.utkuvarlik.com

[18:00-21:30] Vernissage de Gérard Garouste "Diane et Actéon"
Location:
Musée de la Chasse et de la Nature
Hôtel de Mongelas
62, rue des Archives
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 53 01 92 40
Fax : +33 (0)1 42 77 45 70
Mail : musee@chassenature.org
Internet Site : www.chassenature.org
Description:
DU 13 MARS AU 1er JUILLET 2018

Œuvres inédites de Gérard Garouste à découvrir.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

À la demande du musée de la Chasse et de la Nature, Gérard Garouste s'est intéressé au mythe de Diane et Actéon, l'un des plus beaux qu'ait relatés le poète latin Ovide (43 av. J.C. - 17 ap. J.C.) dans ses Métamorphoses : Actéon, chasseur insatiable, s'étant aventuré dans un bois à la recherche de la fraîcheur, surprend la déesse Diane alors qu'elle se baigne nue avec ses suivantes. Lui, simple mortel, ose porter un regard de désir sur la divinité qui se venge en lui jetant un sort. Soudain transformé en cerf, il devient la proie de ses propres chiens qui le mettent à mort.

Vous découvrirez également "Seven Lakes Drive", une exposition de l'artiste plasticienne Laurie Karp qui investit les collections permanentes du musée. Sa vision de la nature n'est pas celle d'un Eden immobile et serein. Elle l'envisage plutôt comme une sorte de théâtre tragicomique. Formée à la technique de la céramique à la Rhode Island School of Design, Laurie Karp expérimente diverses techniques allant de la peinture à la vidéo. Ayant le goût des hybridations, elle mixe fréquemment ces modes d'expression au sein d'une même œuvre. Ce sont souvent des fragments anatomiques, lambeaux ou viscères, petites formes charnelles qui paraissent destinés à un festin barbare. La cruauté n'est jamais loin.

Vernissage de Gérard Garouste "Diane et Actéon"

[18:00-21:00] Vernissage de Louisa Fernanda Debarnot Pineda
Location:
Galerie l'Art et la Matière
23, rue Saint-Louis-en-l'Île
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 46 91 65
Mobile : +33 (0)6 27 28 53 54
Mail : artgalerie23@orange.fr
Description:
Du 14 mars au 8 avril 2018

Vernissage de Louisa Fernanda Debarnot Pineda

[18:00-21:00] Vernissage de Maia Flore "Au lieu de ce monde"
Location:
Galerie Esther Woerdehoff
36, rue Falguière
75015 Paris
M° Pasteur, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 21 44 83
Fax : +33 (0)1 43 21 45 03
Mail : contact@ewgalerie.com
Internet Site : www.ewgalerie.com
Description:
du 14 mars au 5 mai 2018
ouvert du mardi au samedi, de 14h à 18h

vernissage le mercredi 14 mars, de 18h à 21h, en présence de l'artiste

dans le cadre du Festival Circulation(s)

Pour ouvrir notre nouvelle saison d'exposition, nous sommes heureuses de présenter les dernières oeuvres de Maia Flore, où le collage et le dessin viennent rencontrer la photographie.

Lauréate du prix HSBC en 2015, elle a fait connaître à travers de nombreuses expositions, son travail marqué par la recherche de ponts entre le réel et l'imaginaire. Elle détourne, modifie ou augmente le monde, comme pour dire qu'elle ne se soumettra pas à ses lois.

Depuis l'automne 2017, Maia Flore poursuit ses recherches à l'école du Fresnoy-Studio des arts contemporains. Ce contexte exceptionnel d'enseignement l'amène à penser la manière qu'a le corps, son premier outil, de réagir avec l'environnement dans lequel il se trouve. Partant du réel et de ses contraintes, elle ancre son corps dans le paysage qu'elle photographie, et par une chorégraphie pensée, elle équilibre l'espace.

Pour cette nouvelle exposition, présentée dans le cadre du Festival Circulation(s), Maia Flore présente des situations qui racontent sa poursuite superbe et sans fin du moment absolu, celui où tous les éléments d'un espace s'équilibrent pour faire ressentir un frisson de quelques secondes, qui s'évapore ensuite. Il faut alors recommencer. Ces photographies sont des quêtes, des processus nourris par l'itinérance de l'artiste, et qui réussissent à faire sortir la photographie du cadre, en ajoutant à la prise de vue un travail de collage et d'assemblage de matériaux.

Avec ces recherches récentes, Maia Flore explore encore plus loin la relation entre le corps et l'espace, et nous transmet avec ses images les sensations qu'elle a elle-même ressenti : une chute, le souffle du vent, le froid d'un morceau de glace, et enfin, le soulagement d'avoir échappé pour quelques instant aux règles de l'espace et du temps.

Vernissage de Maia Flore "Au lieu de ce monde"
© Maia Flore, Courtesy Galerie Esther Woerdehoff

Vernissage de Maia Flore "Au lieu de ce monde"
© Maia Flore, Courtesy Galerie Esther Woerdehoff

[18:00-20:00] Vernissage de Ron Gorchov
Location:
Berlin
Berlin
10871 Berlin
M° U-Bahn Berlin
Allemagne
Internet Site : www.berlin.de
Description:
Galerie Max Hetzler
Bleibtreustrasse 45

14 March - 14 April 2018
Preview Wednesday 14 March, 6 - 8 pm

Vernissage de Ron Gorchov

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art et Mathématiques"
Location:
Abstract Project
Espace des Arts Abstraits
5, rue des Immeubles Industriels
75011 Paris
M° Nation
France
Mobile : +33 (0)6 82 89 14 16
Mail : contact@abstract-project.com
Internet Site : www.abstract-project.com
Description:
Vernissage mercredi 14 mars de 18h à 21h
Exposition du 15 au 24 mars 2018
ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h

avec :
David APIKIAN
Françoise AUBRY
Milija BELIC
Roger BENSASSON
Charles BEZIE
Guillaume CHAUSSE
Isabelle DE GOUYON MATIGNON
DELNAU
Denise DEMARET-PRANVILLE
Michel-Jean DUPIERRIS
Gerhard HOTTER
Viatcheslav KOLEYCHUK
Ulysse LACOSTE
Younja LEE
Pascal MAILLARD
Jean-Luc MANGUIN
Philippe RIPS
SAXON
Ivan SIZONENKO
Roger VILDER

Art et Mathématiques

Notre exposition Art et mathématiques réunit des artistes revendiquant l'utilisation de divers langages mathématiques dans leur travail.

Parmi ces artistes, il y a les mathématiciens et les architectes de formation, et ceux qui pratiquent la géométrie intuitive.

Cette exposition a lieu dans le cadre de la Semaine des mathématiques, événement initié par le Ministère de l'Éducation et dont l'un des objectifs affirmés est de « mettre en lumière l'importance des mathématiques dans l'histoire des civilisations et leur lien avec l'art ».

En parallèle, se déroulera du 13 au 23 mars l'exposition Art et Mathématiques, organisée par l'ESMA (Association européenne pour les mathématiques et les arts), à la mairie du 5e arrondissement de Paris.

Chaque artiste a exprimé, en regard de son œuvre, son propre rapport de travail et de création avec la thématique de l'exposition.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Ballet Couture"
Location:
Alfalibra Gallery
324, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)7 89 07 33 21
Mail : galerie@alfalibra.com
Internet Site : www.alfalibra.com
Description:
15 Mars - 04 Mai 2018, prolongation jusqu'au 31 mai
Vernissage Mercredi 14 Mars 2018 de 18h à 21h

Ballet Couture, unit deux univers créatifs, témoignant d'une attitude inimitable. Alfalibra Gallery a pu réunir un ensemble diversifié d'œuvres photographiques remarquables ayant pour sujet les plus grands danseurs de ballet internationaux et leurs costumes de grands créateurs.

C'est une sélection originale de photographies que compose cette exposition, avec un regard photographique et esthétique d'artistes de toutes générations. Véritable hommage et coup de projecteur sur le lien intrinsèque entre ballet et haute couture, c'est aussi une rencontre entre chorégraphes et couturiers séduit par la scène. Cette fascination réciproque apporte des collaborations étonnantes depuis le début du siècle dernier. En commençant par le plus surréaliste en 1939, avec Salvador Dali pour le ballet «Bacchanale» de Léonid Massine photographié par Horst P.Horst, à l'association de Ricardo Ticsci, Marina Abramovic, Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet pour le ballet «Bolero» en 2013, en passant par Olivier Rousteing de la maison Balmain pour l'Opéra National de Paris avec «Renaissance», le nouveau ballet du chorégraphe Sébastien Bertaud.

Des modèles iconiques comme Agnès Letestu, Dorothée Gilbert, Jeremie Belingard, Marie-Agnès Gillot, Hugo Marchand, Sergeï Polunin ou encore Friedemann Vogel; des couturiers emblématiques tels Iris van Herpen, Ricardo Tisci, Jean Paul Gaultier, Hervé Leger; et des photographes à l'image de Julien Benhamou, Agathe Poupeney, Ali Madhavi, Lisa Roze, Ann Ray, James Bort, Matthew Brookes, mais aussi Robert Mapplethrope et Horst P. Horst se rencontrent dans cette exposition d'une grande diversité alternant pièces de collections privées et œuvres contemporaines pouvant être acquises.

La danse, c'est un mouvement qui met les corps, les vêtements, les étoffes en vie. Des attitudes les plus classiques, aux envoûtements les plus contemporains, une salle dédiée aux courts métrages dévoilera la fougue d'Alice Renavand par Cédric Coldefy, l'audace de Germain Louvet dans «Tempest» de Delphine Roche, la créativité de Sébastien Bertaud pour «Renaissance» par James Bort...

Vernissage de l'exposition "Ballet Couture"
© A. Bezard & A. Albisson - Renaissance de S. Bertaud par J. Benhamou

[18:00-23:00] Vernissage de l'exposition "Impulsion"
Location:
Art en Transe Gallery
4, rue Roger Verlomme
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 81 39 39 80
Mail : contact@entransegallery.com
Internet Site : www.entransegallery.com
Description:
par les artistes de Arton Galerie Paris
artongalerieparis@gmail.com

Vernissage le mercredi 14 mars 2018 de 18h à 23h.
Galerie Arton. 4, Rue Roger Verlomme 75003 Paris

ENTRÉE SUR LISTE UNIQUEMENT (PLACES LIMITÉES). ENVOYEZ VOTRE NOM ET PRÉNOM AVEC LE LIEN.
RSVP : https://goo.gl/forms/PvAHoVur9WvBH2cS2

Le 14 mars 2018 le street art s'expose à la galerie Arton. Omniprésents dans notre quotidien, le street art se téléporte pour nous en mettre plein la vue!

Artistes exposés :
- Mygalo/Keno/Salamech/Asu

En présence des artistes, la galerie d'art Arton a en effet choisi de mettre en lumière 4 artistes internationaux talentueux qui travaillent et revisitent le street art.
Les amateurs du genre et collectionneurs de street art sont donc invités à découvrir cette collection "IMPULSION" réunie pour une soirée dans le Marais !

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Take a Breath"
Location:
Galerie Guigon
39, rue de Charenton
75012 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 53 17 69 53
Mobile : +33 (0)6 07 04 84 86
Mail : info@galerie-guigon.com
Internet Site : www.galerie-guigon.com
Description:
Exposition Art urbain contemporain

Vernissage jeudi 15 Mars 2018 dès 19 heures
Exposition du 15 Mars au 31 Mars 2018

Le souffle, notion à la fois immatérielle et vitale est appréhendée dans cet événement par le jeu des regards aussi complexes que multiples.
Au coeur de l'acte même de respirer, le visiteur écoute la mélodie universelle de son mouvement. Entre saturation et instant paisible, c'est dans les pauses que cette mécanique devient palpable et réelle.
Cette rythmique tant visuelle que narrative nous est contée par le travail graphique à la fois figuratif et abstrait des peintures qui se sont emparés du sujet et qui offrent au public une nouvelle expérimentation de ces sensations idées parfois oubliées.

Vernissage de l'exposition "Take a Breath"

[18:00-21:00] Vernissage des nouvelles acquisitions de la Galerie Chaptal
Location:
Rue Chaptal
Rue Chaptal
75009 Paris
M° Pigalle, Blanche, Saint-Georges, Liège
France
Description:
Arsinopia - Julien Petit

seront heureux de vous présenter
leurs dernières acquisitions

Galerie Chaptal

Mercredi 14 mars 2018
à partir de 18h

7, rue Chaptal - 75009 Paris

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Nicolas Barral x Nicolas"
Location:
Galerie Treize-dix
Galerie XIIIX
13, rue Taylor
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Mobile : +33 (0)7 87 80 00 41
Mail : galerie.treize.dix@gmail.com
Internet Site : www.michellagarde.fr
Description:
> Vernissage : 14 mars 2018 - 18h30
> Exposition : 13-24 mars 2018
du mardi au jeudi de 14h30 à 19h30
et du vendredi au samedi de 14h30 à 20h

La galerie Treize-dix et NICOLAS vous convient à l'inauguration de l'exposition des dessins de Nicolas Barral, le mercredi 14 mars à partir de 18h30 à l'occasion de la sortie de son nouveau catalogue Vinothèque.
Nous vous attendons nombreux du 13 au 24 mars 2018 !

CONCERNANT L'EXPOSITION :
Le catalogue Vinothèque se présente en deux parties imbriquées l'une dans l'autre. D'une part le catalogue-tarif proprement dit, classiquement ordonné par grandes régions d'origine, de l'autre ce que l'on pourrait appeler une histoire Nicolas, autrement dit un texte illustré sur un des nombreux aspects de la Maison qui soufflera ses 200 bougies dans peu de temps. L'an dernier vous avez eu l'histoire de l'architecture de nos magasins, racontée par Thierry Devynck et illustrée par François Avril. Vous découvrirez cette année celle des moyens de transport du vin, du producteur au négociant et aux magasins de détail, mais aussi la chronique des petits véhicules de livraison à la clientèle. L'entreprise devait passer par de patientes recherches documentaires, dans les archives de la maison d'abord, mais aussi dans les bibliothèques techniques parisiennes et à la très riche fondation Marius Berliet de Lyon. Nous avons eu l'idée, qui devrait vous plaire, de traiter ces illustrations dans l'esprit de la bande dessinée réaliste, pour bien montrer les véhicules et les paysages, routes et rues, quais, scènes d'entrepôts et de garages, etc. Nicolas Barral, un maître du genre, a su rendre comme nul autre l'ambiance de chaque époque. Gérard Merian a réalisé avec beaucoup de soin et de goût une mise en page qui, nous l'espérons, saura vous séduire.
Le texte de Thierry Devynck, spécialiste de l'histoire de l'affiche et de l'art publicitaire, nous accompagne dans cette déambulation à la fois nostalgique et vivante où seul le son manque à l'appel.
Enfin vous verrez....

Vernissage de l'exposition "Nicolas Barral x Nicolas"



[19:00-21:00] Artist Talk : Genevieve Gaignard and Ami Barak
Location:
Mona Bismarck American Center for art & culture
Fondation Mona Bismarck
34, avenue de New-York
75116 Paris
M° Alma - Marceau, Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 47 23 81 73
Fax : +33 (0)1 40 70 02 99
Mail : info@monabismarck.org
Internet Site : www.monabismarck.org
Description:
En partenariat avec la galerie Praz Delavallade, le Mona Bismarck American Center accueillera un artist talk exceptionnel avec l'artiste Genevieve Gaignard le mercredi 14 mars. Elle sera en conversation avec le commissaire et historien de l'art Ami Barak.

Née et élevée dans le Massachusetts d'une mère blanche et d'un père noir, Genevieve Gaignard a grandi entre deux cultures. Alors qu'elle était inscrite au Massachusetts College of Art et Design, elle a expérimenté avec la photographie et le collage, en étudiant la dynamique raciale à travers des environnements composés et des personnages fictifs. Après avoir obtenu son diplôme du Massachusetts College of Art en 2007, elle a été acceptée au prestigieux programme de Master of Fine Arts de l'Université de Yale. Au cours des deux années qui suivirent, Genevieve Gaignard continua d'explorer les notions d'identité à travers l'autoportrait photographique fictionnel, la vidéo, la sculpture et les installations.
Influencé par la musique émouvante de Billy Stewart (un chanteur et pianiste de Caroline du Nord dans les années 60), l'esthétique kitsch de John Waters et l'artifice provocateur de la culture drag, l'artiste utilise une sensibilité pop pour créer des récits visuels dynamiques. Elle y mêle humour, personnalité et culture populaire afin de montrer un mélange de réalités contrastées. Genevieve Gaignard positionne son propre corps féminin comme territoire principal de ses explorations et met ainsi les spectateurs au défi de naviguer dans la puissance et les angoisses de l'identité intersectionnelle.
L'artiste utilise la culture des médias sociaux pour mettre en scène ses photographies, se transformant en divers archétypes de femmes. Son travail est souvent présenté dans des installations de campement ; des environnements chargés d'objets et de signifiants qui expriment une représentation intime de la race et du genre.

«L'art est un outil puissant pour le changement social», confirme Genevieve Gaignard, même si elle souhaiterait que l'art ne soit pas l'unique ressort de compréhension de la vies des noirs. Ce n'est pas la réalité dans laquelle nous vivons dit-elle : « J'espère créer un langage visuel à la fois accessible et impitoyable pour articuler l'importance de l'identité noire. Avec ma peau claire vient un privilège et je me suis engagé à ne pas devenir complaisante avec ce privilège ».

Ami Barak est un commissaire d'exposition et critique d'art résidant actuellement à Paris. Il a été directeur de la FRAC Languedoc-Roussillon ainsi que de l'association internationale des curateurs d'art contemporain - IKT. Jusqu'en 2008, il dirigeait le département d'art visuel du Conseil de la Ville de Paris. Dans le cadre de cette fonction, il a été coordinateur et directeur artistique des éditions 2003 et 2004 de la Nuit Blanche, et a initié le programme de commission publique Art for the Tram. Au cours des 20 dernières années, il a commissionné de nombreuses expositions d'envergure internationale. Parmi ses projets récents, on peut citer Art for the World [the Expo] : the City of Forking Paths. Il s'agit du projet de sculpture de l'Expo Boulevard à la World Expo Shanghai 2010, révélant vingt sculptures monumentales en provenance de Chine et d'ailleurs.
Ami Barak est actuellement maître de conférence à Paris I Panthéon-Sorbonne, conseiller artistique, ainsi que collaborateur permanent du magazine IDEA arts+society.

Cet Artist talk sera l'événement de lancement de sa première exposition à Paris, Hidden Fences, du 17 mars au 28 avril 2018 à la galerie Praz Delavallade.

>> RSVP

Artist Talk : Genevieve Gaignard and Ami Barak

[19:00-21:00] Inauguration du Pop-up de Rien x Fuze Tea
Location:
Galerie Joseph Bachaumont
7, rue Bachaumont
75002 Paris
M° Sentier, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com
Description:
Du 15 au 19 mars

Réapprendre aux français à ne rien faire... C'est le défi que se lance Fuze Tea à l'occasion de l'ouverture de son Pop-up 'De Rien x Fuze Tea', dans le quartier Montorgueil.

L'ART DE NE RIEN FAIRE
Du 15 au 19 mars, Fuze Tea, la nouvelle boisson rafraîchissante entre thé, arômes de plante et jus de fruits lancée par Coca Cola ouvre les portes de son Pop-up store éphémère dans le 2ème arrondissement.

Au programme de ce lieu original, apprendre à ne rien faire et questionner son rapport au temps. Le lieu nommée Pop-up De Rien, sera pensé comme une exposition artistique avec des découvertes en tous genres, à la fois sensorielles et gustatives. Un seul mot d'ordre : déconnecter et prendre soin de soi !

L'événement est gratuit et les sessions ont lieu chaque jour de 15h à 18h et durent une heure environ.

[19:00-21:00] Vernissage "Claude-Marie, Edouard et Guillaume Dubufe"
Location:
Musée des Avelines
Musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud
60, rue Gounod
92210 Saint-Cloud
M° Gare SNCF de Saint-Cloud
France
Phone : +33 (0)1 46 02 67 18
Fax : +33 (0)1 47 71 27 00
Mail : musee-avelines@saintcloud.fr, musee@saintcloud.fr
Internet Site : www.musee-saintcloud.fr
Description:
Vernissage "Claude-Marie, Edouard et Guillaume Dubufe, la peinture en héritage (1790-1909)"

Du 15 mars au 24 juin 2018

Le musée des Avelines, musée d'art et d'histoire de la ville de Saint-Cloud, présente à partir du 15 mars une exposition consacrée à une dynastie de peintres du XIXème siècle : les Dubufe.

Le grand-père, Claude-Marie (1790-1864), le père Édouard (1819-1883) et le fils Guillaume (1853-1909), sont tous trois des peintres célèbres de Salon. Cette exposition d'envergure (plus de 90 oeuvres) invite à un voyage rare et bénéfique dans la peinture académique du 19e siècle, portrait, peinture d'histoire et peinture décorative.

Vernissage "Claude-Marie, Edouard et Guillaume Dubufe, la peinture en héritage (1790-1909)"

[19:00-22:00] Vernissage de Corinne Séguin "Shark Beauty"
Location:
Bistrot des Artistes
6, rue des Anglais
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 43 29 06 73
Mobile : +33 (0)6 25 00 26 54
Mail : lebda@bistrot-des-artistes.com
Internet Site : www.bistrot-des-artistes.com
Description:
14-28 mars 2018
Vernissage : le 14 mars 2018 de 19h à 22h

Exposition solo des oeuvres de Corinne Séguin Art

Vernissage de Corinne Séguin "Shark Beauty"

[19:00-21:00] Vernissage de François Boucq "Bouncer"
Location:
Galerie Glénat
22, rue de Picardie
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 46 86
Mail : galerie@glenat.com
Internet Site : www.galerie-glenat.com
Description:
Exposition du 14 Mars au 3 Avril 2018

A l'occasion de la parution des tomes 10 et 11 de Bouncer aux Éditions Glénat,
La galerie est heureuse de vous inviter au vernissage
Mercredi 14 Mars de 19h à 21h en présence de l'auteur.

Vernissage de François Boucq "Bouncer"

[19:00-21:00] Vernissage de Geneviève Hergott "Faces"
Location:
Les éditeurs associés
11, rue de Médicis
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 36 81 19
Mail : edassocies@gmail.com
Internet Site : www.lesediteursassocies.com
Description:
exposition du 13 au 31 mars 2018
rencontre et vernissage mercredi 14 mars à 19h

La fascination exercée par les visages entraîne Geneviève Hergott, artiste et éditrice (Solo ma non troppo) à visiter tous les possibles.

Visages "vrais" ou fantaisistes, visages-âmes, visages-sensations, visages-références, visages-fantômes : une juxtaposition de portraits tendres et brutaux, rendant compte du monde sensible, fantasmatique, culturel et social.

Vernissage de Geneviève Hergott "Faces"

Geneviève Hergott est graphiste-plasticienne, co-fondatrice des éditions solo ma non troppo. Elle vit et travaille à Paris et St-Ouen. Son médium de prédilection actuel est le dessin.

Chaque jour nouveau nous fait la promesse de découvrir de nouveaux visages.
La fascination exercée par les visages entraîne l'artiste à visiter tous les possibles, c'est-à-dire les visages qui peuvent arriver sur sa feuille de papier. Visages "vrais" ou fantaisistes, visages-âmes, visages-sensations, visages-références, visages-fantômes : une juxtaposition de portraits tendres et brutaux, rendant compte du monde sensible, fantasmatique, culturel et social.

[19:00-21:00] Vernissage de Nicolas Lefebvre "UN"
Location:
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie9.paris.fr
Description:
Delphine Bürkli
Maire du 9e arrondissement - Conseillère régionale de Paris Île-de-France

Nicolas Lefebvre
Sculpteur

ont le plaisir de vous convier à l'exposition

« UN »
SCULPTURES ET INSTALLATION

Du 14 mars au 11 avril

Nicolas Lefebvre vit et travaille à Paris. Influencé par le surréalisme, le dadaïsme et l'arte povera, cet artiste est un chineur d'objets anciens, rares et traditionnels. Nicolas Lefebvre fait ainsi dialoguer les civilisations et les époques entre elles et tente de réconcilier l'Homme avec la nature, le sacré avec le trivial.

Poils de singe blanc, miroir Khmer, côte de baleine, monnaie du Niger, lance papoue, moulin à prière tibétain, piquet de tente berbère, l'artiste assemble ces objets pour leur donner une seconde vie. « C'est eux qui me parlent et me disent quoi faire avec d'autres objets », confie le sculpteur.

Vernissage le mercredi 14 mars à 19h

RSVP : 01 71 37 76 00 - reservationma09@paris.fr

Vernissage de Nicolas Lefebvre "UN"

[19:00-21:00] Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Location:
Galerie Eva Hober
156, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 48 04 78 68
Fax : +33 (0)1 48 04 78 07
Mail : galerie@evahober.com
Internet Site : www.evahober.com
Description:
Vernissage le 14 mars de 18h à 21h
Exposition du 15 mars au 11 mai 2018

Peter Klasen, artiste majeur et pionnier de la Nouvelle Figuration et du mouvement de la Figuration Narrative au début des années 60, est exposé du 14 mars au 11 mai 2018 par la galerie Eva Hober. Sera présentée une série d'oeuvres récentes en hommage à Kasimir Malevitch, Piet Mondrian et Kurt Schwitters.

Installée depuis octobre dans le 8e arrondissement de Paris, Eva Hober a le plaisir d'annoncer sa première exposition de Peter Klasen.

Peter Klasen (né à Lubeck le 18 août 1935) vit et travaille à Paris depuis1959. L'artiste, engagé, est connu pour ses « tableaux-rencontres» : collages et photographies - matériau de prédilection de l'artiste qu'il tire d'affiches publicitaires, de cinéma et de magazines - réinterprétées à l'aérographie et inspirées de la réalité urbaine et de ses codes. Avec ses oeuvres, Peter Klasen dénonce les dangers des médias et leur impact sur le monde.

Les thématiques telles que la société de consommation, l'obsession, la folie, les relations de pouvoir, l'enfermement, les faits divers, le corps et le cinéma sont récurrentes dans l'oeuvre de Peter Klasen qui a ouvert avec force la voie aux artistes qui interrogent aujourd'hui la société.

Peter Klasen commence en 2010 la série des hommages aux grands maîtres : des oeuvres dialoguant avec les artistes tels que Duchamp, Friedrich, Léger, Mondrian, Picasso, Schwitters, de Vinci, El Gréco ou encore Le Tintoret.

Dans ses compositions picturales tout comme dans les thématiques abordées, l'influence des grands maîtres sur l'oeuvre de Peter Klasen est omniprésente et l'artiste leur rend une nouvelle fois hommage avec une série d'oeuvres inédites dédiée à Malevitch, Mondrian et Schwitters.

Pour son exposition à la galerie Eva Hober, Peter Klasen détourne les codes et les références qui ont marqué sa propre peinture dans des mises en scènes fragmentées où renaissent les héritages du passé dans d'extravagantes créations originales.

A l'ère du numérique et de la retouche photographique aseptisée, Peter Klasen prend le contre-pied et mêle acrylique, impressions numériques, collages, typographies, photographies, logotypes, rehauts au pastel et néons. Il souligne ainsi son intérêt pour la déconstruction, le recyclage des formes préexistantes, avec des citations, des pastiches et des parodies.

«Dans la lignée de Jacques Derrida, Peter Klasen convoque le concept postmoderne de déconstruction, qui sous-tend que derrière tout sens articulé se cachent d'autres significations, réprimées et même antithétiques qui introduisent ambivalence et ambiguïté dans les tableaux. Le maître analyse l'art comme un procédé et met en avant un protocole expérimental marqué par un espace fractionné. Comme le philosophe dans « Psyché : invention de l'autre », Klasen semble nous dire : « Que vais-je pouvoir inventer encore ? » écrit Renaud Faroux, historien de l'art spécialiste de la Figuration Narrative.

Une exposition d'un « maître de la subversion des images » à découvrir à la galerie Eva Hober à partir du 14 mars 2018.

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Portrait Peter Klasen 2016 © Sydney Klasen

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
"volant inflammable, Hommage à Malevitch", 2017, 92x73

Vernissage de Peter Klasen "Dialogue avec les maîtres"
Hommage à Schwitters
Volant / Peroxyde Organique / S 5.1 Technique mixte sur toile + néons 150 x 240 cm

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Style de Chine"
Location:
Centre Culturel de Chine à Paris
1, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 59 20
Fax : +33 (0)1 53 59 59 29
Mail : cccparisinfo@gmail.com
Internet Site : www.cccparis.org
Description:
Style de Chine - Art des personnages à l'eau et à l'encre de l'Académie nationale de peinture de Chine

9 mars - 5 avril 2018
10:00-12:30/14:00-18:00
Du lundi au samedi (sauf jours fériés et samedi pendant les vacances scolaires)

Bâtiment ancien

Art des personnages à l'eau et à l'encre de l'Académie nationale de peinture de Chine

L'art pictural à l'eau et à l'encre est une tradition culturelle chinoise d'excellence qui contient et prolonge la quintessence de l'esprit de cinq mille ans de civilisation. Au cours d'un processus de développement de pérennisation et d'innovation de plus d'un millénaire, l'art de l'eau et de l'encre, par sa haute qualité esthétique et son système de valeurs indépendant, a constitué une forme d'art spécifiquement chinois. L'art traditionnel de l'eau et de l'encre avec pour vocation fondamentale la manifestation de la pensée et le véhicule de l'esprit, selon le mode spéculatif central de « transcription de l'intentionnalité », et au moyen d'un procédé de création combinant poésie, calligraphie, peinture et sceau, influence profondément jusqu'à aujourd'hui les réalisations et la recherche dans l'art de l'eau et de l'encre de la Chine contemporaine.

Depuis près d'un siècle, l'art chinois de l'eau et de l'encre dans une posture d'ouverture, au cœur généreux tel la mer qui contient les cent fleuves, intégrant amplement la fleur des arts de nations et de peuples différents, et sur la base d'une conservation claire des veines de la lettre traditionnelle, en renouvellement continu a composé le nouveau visage aux formes multiples et aux valeurs diverses de l'art de l'eau et de l'encre contemporain.

L'Académie nationale de peinture de Chine en tant qu'autorité dans la création et la recherche sur les arts de Chine a pour responsabilité l'importante tâche culturelle de guider et d'orienter les progrès dans le domaine de l'art chinois, et de favoriser les échanges artistiques sino-étrangers. Depuis un an «Style de Chine - exposition itinérante internationale des chefs-d'œuvre en beaux-arts de l'Académie nationale de peinture de Chine » dont la mise en exécution est organisée par l'Académie nationale de peinture de Chine, s'est déjà successivement produite aux États-Unis, en France, en Angleterre, en Allemagne, en Russie, en Corée du Sud, au Japon, en Bulgarie, en Thaïlande, à Maurice, à Malte, et ont été simultanément tenues des activités d'échange telles que colloques, conférences ou créations d'après nature, lesquelles ont produit une influence positive dans la promotion des échanges artistiques entre la Chine et l'étranger et dans l'approfondissement de la compréhension et de la reconnaissance mutuelles entre cultures chinoise et étrangères.

Les artistes participant à la présente manifestation « Style de Chine - exposition sur l'art des personnages à l'eau et à l'encre de l'Académie nationale de peinture de Chine » organisée au Centre culturel de Chine à Paris sont de prestigieux représentants actifs dans le monde de l'art de la Chine contemporaine. Leurs œuvres représentent l'état actuel de la création et de la recherche dans l'art de l'eau et de l'encre de la Chine contemporaine, elles sont encore davantage l'expression artistique des artistes de la Chine contemporaine, de leur ressenti de la vie, de leur expérience du présent, de l'exploration du pouls de l'esprit et des émotions de leurs contemporains.

Vernissage de l'exposition "Style de Chine"







[23:00] Vernissage de Taysir Batniji "Home Away from Home"
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
Aperture Gallery and Bookstore
547 West 27th Street,
4th Floor
New York, NY

Exposition personnelle de Taysir Batniji, Home Away from Home à la Aperture Gallery, dans le cadre du programme de résidence Immersion, commande photographique franco-américaine créée par la Fondation d'entreprise Hermès, en partenariat avec la Fondation Aperture.

Du 15 mars au 10 mai 2018
Vernissage le 14 mars de 19h à 20h30

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés