Thursday, April 12, 2018
Public Access


Category:
Category: All

12
April 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Salon des Maires d'Île-de-France 2018
Location:
Paris Event Center
20, avenue de la Porte de la Villette
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : 08 11 11 55 55
Mail : contact@parisevent-center.com
Internet Site : www.parisevent-center.com
Description:
Du 10 au 12 avril

Créé en 1997, le Salon des Maires d'Île-de-France (AMIF) est dédié aux élus et décideurs franciliens. Il regroupe durant 3 jours l'ensemble des prestataires des collectivités territoriales.

Chaque année, élus, experts et techniciens se réunissent autour de grands thèmes d'actualité qui sont au coeur des préoccupations des décideurs locaux.

L'équilibre entre l'aspect intellectuel et commercial représente la quintessence d'un salon professionnel.

Aujourd'hui, la renommée du Salon des Maires d'Île-de-France est affirmée. Le taux de renouvellement de ses exposants s'élève à plus de 85%. Le visitorat ne cesse d'augmenter et sa qualité, largement reconnue, confère une plus value à cet événement attendu de tous. Les plus hautes personnalités du monde politique et des grandes institutions régionales nous font l'honneur de leur présence année après année.

http://salonmairesiledefrance.fr

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-14:00] [Cannes] Conférence de presse du Festival de Cannes
Location:
UGC Normandie
116, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° George V
France
Phone : 08 92 70 00 00 #16
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?id=2
Description:
Ils seront une vingtaine de films à se disputer la prestigieuse Palme d'or. C'est un jury présidé par Cate Blanchett qui aura les honneurs de récompenser le meilleur de la sélection cette année.

La vingtaine de films en course du 8 au 19 mai pour la Palme d'or a été dévoilée à 11h ce jeudi 12 avril 2018. Pour l'heure seul un film de la compétition avait déjà été annoncé : Everybody Knows de l'Iranien Asghar Farhadi, avec Javier Bardem et Penélope Cruz, qui ouvrira le festival le 8 mai.

Cannes a reçu un nombre de films record : 1.906 longs-métrages, "tous visionnés". "Cette année, vous constaterez un fort renouvellement, générationnel, des gens qui vous n'attendiez peut-être pas à cette place là", a annoncé Thierry Frémaux, le délégué général du Festival.

Le jury sera présidé cette année par l'actrice australienne Cate Blanchett, figure de proue de la lutte contre le harcèlement sexuel, six mois après le scandale Weinstein qui a fortement secoué le monde du cinéma. Elle sera la douzième femme à se voir confier ce rôle dans l'histoire du festival.

Les films retenus pour la Sélection officielle cette année sont :
- Everybody Knows (Asghar Farhadi, avec Javier Bardem et Penélope Cruz)
- En guerre (France - Stéphane Brizé)
- Dogman (Italie - Matteo Garrone)
- Le livre d'image (France - Jean-Luc Godard)
- Asako 1 & 2 (Japon - Ryusuke Hamaguchi)
- Plaire, aimer et courir vite (France - Christophe Honoré)
- Les filles du soleil (France - Eva Husson)
- Ash is Purest White (Chine - Jia Zhangke)
- Shoplifter (Japon - Hirokazu Kore Eda)
- Capharnaüm (Liban - Nadine Labaki)
- Burning (Corée du Sud - Lee Chang-dong)
- Black Klansman (États-Unis - Spike Lee)
- Under the Silver Lake (États-Unis - David Robert Mitchell)
- Three Faces (Iran - Jafar Panahi)
- Zimna wojna (Pologne - Pavel Pavlikovsky)
- Lazarro Felice (Italie - Alice Rohrwacher)
- Yomeddine (Egypte - A. B. Shawky)
- Leto (Russie - Kirill Serebrennikov)

Le Festival a aussi annoncé quelques oeuvres qui seront projetés dans d'autres sélections et moments du festival. La Séance spéciale sera réservée à 10 ans en Thaïlande, The State against Mandela and the other (Nicolas Chapeau, Gilles porte), O Grande Circo Mistico, Les âmes mortes (un film de 8h15 !), À tout vent ou encore à un documentaire de Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit. Hors compétition, le Festival projettera Solo : A Star Wars Story mais aussi Le Grand Bain de Gilles Lelouche.

Beaucoup de premiers films et de nouveaux noms composent enfin la sélection Un Certain Regard dont le président du jury est Benicio del Toro : Rance, Sofia, Les Chatouilles, Long Days Journey to Night, Girl, Gueule d'ange (avec Marion Cotillard), Euphoria, Mon tissu préféré, Les Moissonneurs, Rafiki, In My Room, El Angel, The Gentle Indifference of the World, À genoux les gars (sur les rapports femmes-hommes et les nouveaux modes de sexualité)...

12:00
13:00
14:00  
15:00 [15:00-21:00] Vernissage de Keiichirô MURAMATSU & Michel MONTEAUX
Location:
Galerie espace marie-robin
18, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Mobile : +33 (0)6 80 26 74 04
Mail : espace.marie-robin@wanadoo.fr
Description:
Vernissages :
Jeudi 12 avril 15h-21h
Samedi 14 avril 15h-20h

Du 13 avril au 8 mai 2018



[17:00-21:00] Vernissage d'Yann Stofer "CHIEN FOU"
Location:
Espace d’exposition éphémère Un-Spaced
11, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Mobile : +33 (0)6 66 20 68 17
Mail : hugues@un-spaced.com
Internet Site : www.un-spaced.com
Description:
12-27 avril 2018
Signature du livre Poursuite avec Yann Stofer et Julien Magre le 21 avril dès 14h

Pour sa première exposition personnelle, Yann Stofer, photographe français dont la photographie a marqué des magazines comme Vanity Fair, M Le Monde, Vice et bien d'autres, propose une sélection de ses différents travaux personnels.

Un ensemble d'un trentaine d'œuvres d'horizons divers seront présentées dans l'espace de la galerie.
L'exposition se déroulera du 13 au 28 avril 2018.

Le livre Poursuite auto édité en 2017 par Yann Stofer et Julien Magre, sera la matière d'une installation vidéo créée et présentée pour la première fois à cette occasion.

Un séance de signature du livre Poursuite par ses deux auteurs, Yann Stofer & Julien Magre, aura lieu le samedi 21 avril à la galerie dès 14h.

«Il arrive à l'improviste avec son chien, sa Volvo break et son appareil photo :
Yann Stofer semble toujours débarquer sur une planète qui n'est pas la sienne.
Position insolite, parfois douloureuse, qui lui permet d'aborder le monde à contre-pied.
Le décalage et le sens de l'absurde fonctionnent ainsi à plein dans ses images : gants en latex perdus au-dessus d'une assiette de frites, espadon replié sur un scooter à l'immatriculation inconnue, motifs impossibles d'une chemise répondant à une forêt de sapins.
Il fait mouche à chaque fois, épinglant le détail qui cloche - l'élément dissonant - avec un œil éternellement neuf.»

Extrait de la biographie de Yann Stofer Par Alexandre Kauffmann


CHIEN FOU

Il voit plus loin que nous, c'est un aigle.

Il n'est jamais là quand il ne faut pas mais toujours là au bon moment.
Ses images sont bavardes mais les mots sont toujours justes.
Parfois juste un mot.
Parfois un cri qu'on n'entend pas mais qui fait trembler les murs.
Peur des silences.

Il regarde le monde avec humilité et n'a pas peur de tomber pour mieux l'appréhender.

Il a des démons qu'il métamorphose en petits diamants dans ses images.

Ce ne sont jamais des séries, c'est un tout. A prendre ou à laisser.
Il regarde, il prend et il donne, c'est un manifeste à lui tout seul.
L'inverse du banal.

On ne peut pas parler de photographie, mais peut être de fulgurance.
« Faire des images » est sans doute un moyen pour lui de s'extirper de son propre chaos.
Toujours en suractivité mentale.

Cerner le sens des choses.

Il n'est pas en errance, mais en mouvement, en permanence.
Il ne voyage pas. Il est déjà là-bas.
Ailleurs et déjà là.

Il va et vit ce qu'il voit.
Il est.
Vivant il est, comme le chien fou.

Julien Magre

Vernissage d'Yann Stofer "CHIEN FOU"

[17:00-22:00] Vernissage du Salon International du Livre Rare & de l'Autographe
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Du 13 au 15 avril 2018

Horaires :
Vendredi 13 avril : 11h - 21h
Samedi 14 avril : 11h - 20h
Dimanche 15 avril : 11h - 19h

Jeudi 12 avril 2018
Vernissage sur invitation uniquement
17h-22h
>> invitation

4 bonnes raisons de venir au Salon Livres Rares & Objets d'Art du 13 au 15 avril au Grand Palais :

1.Entrer dans la plus grande bibliothèque du monde

C'est la 30ème édition du Salon du Livre Rare, le salon du livre ancien le plus important au monde rassemblant 150 libraires. Et quelques pépites à découvrir notamment sur Proust, Apollinaire, Mai 68, la première guerre mondiale ....

2.Faire expertiser ses objets auprès des plus grands spécialistes

C'est le seul salon d'experts au monde. Pour la seconde année, les experts en objets d'art ont rejoint les libraires : 50 experts (contre 40 l'an dernier) proposeront à la vente et expertiseront des objets dans toutes les spécialités.

3.Participer à une grande fête culturelle

Assister à une visite guidée, participer à la fabrication de papier d'exception ou aux ateliers de reliure, de restauration, de conservation, s'initier à la bibliophilie, participer à des débats, écouter un concert de musique classique....

4.Rencontrer des personnalités du monde de l'art d'aujourd'hui

Cette année les Villages du Livre ont invité Lassaâd Metoui, actuellement exposé à l'IMA. Il réalisera le 12 avril à 19h un livre peint et calligraphié sur une surface de 100m2, exposé ensuite pendant tout le salon.

Les Grands Ateliers d'art de France ont invité Edouard Elias, reporter de guerre, ancien otage en Syrie libéré en 2014 à l'âge de 22 ans, pour la sortie de son livre « Mediterraneum » réalisé avec la maître d'art héliograveur Fanny Boucher. Durant toute la durée du salon, ses photographies d'actualité sur le conflit en Ukraine seront imprimées en héliogravure sur une presse portative et données aux visiteurs. Il participera à une conférence « Du regard à la mémoire par les Métiers d'Art » (14 avril 17h)

Iconem la start up qui numérise en 3D le patrimoine détruit par Daech, présentera ses travaux de numérisation des objets d'art et participera à une conférence avec Françoise Bortolotti d'Interpol et Daniel Lebeurrier, expert en archéologie sur « La protection des biens culturels en temps de conflit » (13 avril 15h30)

Les deux invités d'honneur de l'édition 2018 :
L'IMEC, l'Institut Mémoires de l'édition Contemporaine, installé à l'Abbaye d'Ardenne près de Caen fête ses 30 ans et exposera quelques trésors de son immense collection : des manuscrits de Marguerite Duras, Erik Satie, Jacques Audiberti, Philippe Soupault, Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute ...
Le CNAM, qui rassemble la plus ancienne collection industrielle et technologique au monde, montrera au public ses méthodes de conservation et de restauration des objets.

https://www.salondulivrerare.paris

Vernissage du Salon International du Livre Rare & de l'Autographe




[18:00-22:00] Vernissage d'Amaury Sabin "Women Shadows"
Location:
Galerie de la Clé
23, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Mail : info@galeriedelacle.com
Internet Site : www.galeriedelacle.com
Description:
Vernissage Jeudi 12 Avril de 18H00 à 22H00
Exposition jusqu'au 28 Avril 2018

La Galerie de la Clé a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition WOMEN SHADOWS de Amaury Sabin.

Amaury Sabin est un artiste qui travaille essentiellement sur la femme et la couleur avec une approche plastique et optique de sa représentation. Dans ses toiles, l'espace de vie fait émerger calme et positivité donnant à ses oeuvres une dimension presque hiératique, lyrique et silencieuse.

Vernissage d'Amaury Sabin "Women Shadows"

[18:00-21:00] Vernissage d'Elizabeth Prouvost et Jonathan Abbou "Bestiaire..."
Location:
Espace G-Spot Le Marais
23, rue des Filles du Calvaire
Code 15B76
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 27 19 09 31
Mail : nina.prinzhorn@sfr.fr
Description:
« Bestiaire, Herbier et autres Bestioles »
Jonathan Abbou - Elizabeth Prouvost

Exposition de photographie

Du 12 Avril au 16 Avril 2018
Vernissage le Jeudi 12 Avril 2018 à partir de 18 h 00

Cette exposition sur 5 jours présente la vision de deux auteurs-photographe sur un thème commun ; celui de la nature. Pour réaliser ce travail Elizabeth Prouvost et Jonathan Abbou se sont associés avec la GALERIE CHARDON spécialisée en taxidermie. C'est autour de ces animaux empaillés, comme éléments de base à ce travail, que les deux artistes confrontent leurs points de vu créatifs. Utilisant le medium traditionnel de la photographie, il s'agira, par l'image, de redonner une « troisième vie » à ces natures mortes.
Nous serons aussi en présence de l'éditeur BERNARD DUMERCHEZ avec lequel nous réalisons des ouvrages de bibliophilie qui seront présentés pour l'occasion.
Notre invité, l'artiste-photographe FRED CHEMAMA (MIRA) sera présent tout au long de ces 5 jours d'expositions pour proposer au public des animations autour du light painting par un procédé unique, qu'il a conçu lui-même.
Durant ces 5 jours nous aurons aussi de nombreuses animations et invités, dont nous tiendrons informé le public, au jour le jour, du contenu, sur l'évènement Facebook crée pour la circonstance.


NATURE VS BEAUTÉ PAR JONATHAN ABBOU

Selon de nombreux auteurs, la nature à ceci de particulier qu'elle n'a pas besoin d'art qui l'imiterait pour être belle. Elle est Belle et c'est un fait. Le philosophe Kant nous narre, que rien n'est plus beau que la nature et nous tient pour preuve que si une personne se trouvait en pleine nature et que par le biais d'une supercherie on imiterait le chant d'un oiseau, cette personne trouverait ce chant très beau. Si par la suite on lui dévoilait la supercherie, il changerait radicalement d'avis et ne trouverait plus ce sifflement beau. Il semblerait que les gens soient moins sensibles à l'imitation qu'au réel. Il est certain, que la pensée commune, préfère l'authentique à son plagia. Plagier la nature telle qu'elle n'apporte pas réellement d'intérêt pour l'art, étant donné que l'original surpasse de loin en beauté. Capter la nature telle quelle est une sorte de tentative d'enfermement de celle ci, une fonctionnalité qui permet de la déplacer dans un salon. Il s'agit d'une évocation de cette nature. Au même titre que l'on voyage et que l'on emporte dans son appareil photo la Tour Eiffel ou celle de Pise. Mais alors, sur le chant de l'oiseau et de la supercherie, que s'est il passé ? N'y aurait-il pas une composante autour du mystère qui ferait que
l'on préfère le chant mystérieux de l'oiseau plutôt que le sifflement de l'homme qui l'imiterait. ? Maintenant lorsque cette nature est intériorisée par l'artiste, n' y a t il pas ce mystère, inhérant à l'homme d'art, lorsque qu'il la représente ? Souvent certaines œuvres peuvent nous apporter beaucoup plus d'émotions, par la part qu'apporte l'auteur dans sa représentation, son interprétation. Lorsqu'un auteur s'imprègne de cette nature, et qui par passage de son filtre

émotionnel, en donne une interprétation, nous pouvons dire qu'il y a une part de phénoménologie qui nous permet d'appréhender partiellement l'âme de l'artiste. A travers cela il y a tout un mystère qui se déroule, qui peu nous amener, nous public à des sensations qui peuvent être plus fortes que la nature elle-même. En témoignent les nombreuses œuvres de Van Gogh, qui nous plonge au cœur de la sensibilité de l'artiste. Le choix du lieu, des formes subjectives, de la couleur etc. fait que la toile nous est réstituée avec toute la beauté que l'artiste y a perçue. Ce travail, bien souvent, nous aide à percevoir cette nature sous un autre angle, et nous la fait paraître sous un jour, pour moi beaucoup plus beau. C'est un peu dans cet esprit d'imprégnation, d'intériorisation et de digestion de cette nature que je vous propose mes dernières séries photographiques.

TEXTE DE STEPHAN LEVY-KUENTZ SUR L'EXPOSITION

DANS L'ŒIL EMPAILLÉ DU TEMPS

Bestiaire, herbiers et autres bestioles
Jonathan John Abbou & Élizabeth Prouvost

Dans la lignée des travaux néo-taxidermiques de Joel-Peter Witkin, Annette Messager, Damien Hirst, Jan Fabre ou Maurizio Cattelan, l'exposition Bestiaire, herbiers et autres bestioles associe les travaux de Jonathan Abbou et d'Elizabeth Prouvost. Autour du thème de la naturalisation, une mise en parallèle qui interroge un concept d'animalité dont l'embaumement réanime notre désir d'éternité.

Si le cabinet de curiosités de Jonathan Abbou, emprunte à la taxidermie de « mise en scène » initiée au XIXe siècle, la voilà prolongée d'une part érotique qui, faisant appel aux Naïades, déplace et érotise le propos. Ces saynètes élaborées qui mêlent l'humain et la bête, le vivant et l'inerte, le pelage et la peau nue, doivent à un médium photographique dont l'enjeu est de créer une illusion d'intemporalité. Saisis dans la même pellicule puis conjointement figés sur le tirage, la vie et la mort deviennent ici indissociables dans le mouvement arrêté. Après Poséidon amoureux de Méduse la Gorgone, après Léda séduite par un Zeus transformé en cygne, Abbou, brouillant les catégories, teste ses propres légendes ésotériques.

La révélation de cet accrochage à double focale prend corps dans l'approche d'Élizabeth Prouvost dont le choix artistique est, à l'inverse, celui de mettre en valeur le détail, sujet incontournable de l'art. Une histoire de l'œil dont la facture du bougé, caractéristique chez la photographe, prenant le contrepied des mythologies d'Abbou, consiste à capter des vérités intemporelles dans le regard vivant-mort du modèle. À l'inverse du safari photo, l'illusion du mouvement réside bien ici dans une utilisation « vivante » de l'objectif. Si Abbou compose dans l'éloignement baroque et fantasmatique, Prouvost opte pour un minimalisme introspectif qui confine à l'hallucinatoire.

Plan large et net contre plan serré et flou, donc. Par ces deux prismes complémentaires présentés « en diptyque », il ne s'agit déjà plus d'une relation au réel mais à la représentation de ce réel. En reproduisant un simulacre de vie, c'est-à-dire en dupliquant sa représentation empaillée, la photographie pérennise finalement sur la pellicule la mort imitant la vie. Du réel au mythe, il n'y a qu'un cliché de différence. Mais entre ressemblance et vraisemblance, que croire dans les images présentées ? Cette jeune muse est-elle de marbre ? La chouette prendra-t-elle son envol ? L'oeil du fauve est-il vraiment en verre ? Il a l'air si vivant. Va-t-il pivoter et nous regarder ? Du fond de son miroir, tout regard exprime une signification muette. Ensauvagé sous des ciels préhistoriques, son reflet apparaît ici comme une foudre prête à fondre sur nos certitudes mammifères.

Du vivant à son imitation, de l'humain à l'animalité, Bestiaire, herbiers et autres bestioles résonne comme la commémoration d'une condition ancestrale, cette éternité enfouie qui finit, certains jours, certaines nuits, par regagner la surface de ce que nous continuons d'ignorer de nous-mêmes.

Stéphan Lévy-Kuentz
Avril 2018

Vernissage d'Elizabeth Prouvost et Jonathan Abbou "Bestiaire, Herbier et autres Bestioles"

[18:00-21:00] Vernissage d'Eléonore Wismes "Tahiti"
Location:
Vitrine DD
DD Vitrine Créative
5, cité Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple, République
France
Mail : bonjour@avecdd.fr
Internet Site : www.avecdd.fr
Description:
Vernissage d'Eléonore Wismes "Tahiti"

[18:00-21:00] Vernissage de Bruno Peinado "Hand me down your love"
Location:
Editions Dilecta
49, rue Notre Dame de Nazareth
54, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 43 40 28 10
Fax : +33 (0)1 43 40 28 62
Mail : info@editions-dilecta.com
Internet Site : www.editions-dilecta.com
Description:
Exposition du 13 avril au 19 mai 2018

« Hand me down your love » procède de notre rencontre avec Bruno Peinado à l'occasion de l'édition
d'Il faut reconstruire l'Hacienda, catalogue de son exposition éponyme au Musée régional d'art
contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à l'été 2016. Il y proposait un dialogue entre
espace intime et espace public, nourri de la pensée situationniste et de son urgence de réinvention.
Débordant les salles muséales, son intervention s'étendait jusqu'à la façade de l'extension qui
s'inaugurait alors et dont il a créé l'apparence permanente, évoquant un musée retourné comme un
gant, les œuvres accrochées à tous vents, sur un fond gris qui lui est cher, présent depuis les tout
débuts de son art, un gris qui est la couleur de toutes les couleurs, qui ne peut qu'être le fruit d'un
métissage. À l'intérieur, une reproduction du dancefloor du club mancunien du même nom s'offrait
aux activités les plus variées à l'invitation de l'artiste, suggérant ainsi que l'utopie se trouve peut-être
juste sous nos pieds, qu'il ne nous reste qu'à l'activer.

« Hand me down your love » en est un écho lointain.

Les dessins aux tons pastels de la série « Pas perdus » qui la peuplent, comme passés au soleil,
évoquent le sud de la France, terre natale de l'artiste, tout autant qu'une Californie de fantasme.
Chaque série émane d'un temps d'improvisation qui se donne comme une promenade, des pas
sans autre but qu'eux-mêmes, des tracés dont le cheminement est aussi la fin. Ou peut-être s'agitil
d'impromptus, si l'on préfère la métaphore musicale : les motifs, abstraits, sont rejoués dans un
espace qui tente de mettre en perspective les enjeux de composition comme de rythme.

Résonne non loin un ensemble de mains, « Hand me down your love ». Chacune, unique, et pourtant
si semblable à toute main, à la main de tout un chacun, se présente donc aussi dans un rapport
ambigu à la notion de série. Tout au contraire de la production en série, il est ici question de minutie.
Moulées sur l'entourage de l'artiste, ces mains sont celles de ceux qui lui donnent la main, qui
lui donnent un coup de main, qui mettent la main à sa pâte. Leurs couleurs douces appellent autant
à la caresse que la rugosité de leur matière parle de leur humanité. Ces mains participent activement
d'une communauté, tout sauf figées, elles produisent. Des objets, des relations, c'est selon.
Le wabi-sabi, cette conception esthétique japonaise selon laquelle la beauté procède de l'acceptation
de l'imperfection inspire ici Bruno Peinado : portant fièrement les marques de leur fabrication,
exhibant leurs cassures rehaussées de fils d'or en allusion au kintsugi, art nippon de la réparation
magnifiant d'or les cassures resoudées, ces mains s'offrent comme un hommage à l'humain, à sa
finitude comme à son infinie résilience. L'artiste aime à les penser à la manière d'archipels, de fragments
de continents. L'on pourrait aussi dire que dans cet éclatement elles nous parlent de ce qui
nous relie.

Aude Launay


Bruno Peinado est originaire de Montpellier, où il a fait une partie de ses études aux Beaux-Arts,
avant de rejoindre l'école de Nantes. Dès le collège, il côtoie dans ce sud des proches des artistes de
Supports / Surfaces et, avec eux, s'ouvre à une peinture radicale en prise avec le monde et ses réalités
sociales et politiques. Cette dynamique a été fondatrice pour lui. Il vit et travaille désormais à
Douarnenez.
Ses œuvres sont notamment présentes dans les collections de la Caisse des dépôts et consignations
(Paris), du Fonds National d'Art Contemporain (Paris), du FRAC Normandie (Caen), du FRAC
Corse (Corte), du FRAC Grand Large - Hauts-de-France (Dunkerque), du FRAC Provence Alpes
Côte d'Azur (Marseille), du FRAC Poitou-Charentes (Angoulême), du Kunsthaus (Zurich), du musée
d'Israël (Jérusalem), du musée des Beaux-Arts de Tours et du MUDAM à Luxembourg.

Bruno Peinado est représenté par la Galerie Lœvenbruck.

Vernissage de Bruno Peinado "Hand me down your love"

Vernissage de Bruno Peinado "Hand me down your love"

[18:00-21:00] Vernissage de Cari Gonzalez-Casanova "Mimétisme et psychasthénie légendaire"
Location:
Galerie MFC Michèle Didier
66, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 27 34 41
Mail : info@micheledidier.com
Internet Site : www.micheledidier.com
Description:
13 avril - 26 mai 2018

L'exposition Mimétisme et psychasténie légendaire se développe autour du livre Home Guard Manual of Camouflage / Manuel de camouflage pour la protection du territoire de Cari Gonzalez-Casanova, livre inspiré du manuel que Roland Penrose rédige en 1941 pour l'armé britannique. Dans son livre, Cari Gonzalez-Casanova montre comment et par quel moyen est pratiqué la politique de la peur. Il s'intéresse aussi aux mécanismes de transmission et d'appropriation des peurs à l'échelle collective.

Home Guard Manual of Camouflage / Manuel de camouflage pour la protection du territoire est le résultat d'un travail de recherche présenté sous une forme hybride mêlant ainsi ouvrage fonctionnel et étude anthropologique. Il est composé de textes issus de manuels militaires sur le camouflage, publiés entre la première guerre mondiale et les années 80, de manuels de sécurité gouvernementaux, d'études scientifiques sur le camouflage utilisées par les contingents militaires spécialisés, du premier manuel des Boys Scout sur comment fabriquer un abri et d'autres sources tel que How to build your own living structures de l'architecte Ken Isaacs, qui y propose des conseils à la fois pratiques, utopiques et absurdes.

Écrit en anglais et en français, l'ouvrage est divisé en 12 livrets thématiques parmi lesquelles: le mimétisme, le camouflage dans la nature, le bluffe, les leurres, l'invisibilité et la dispersion comme stratégies de camouflage. Associé à ces livrets, plusieurs auteurs issus du monde de la philosophie, de la psychanalyse, de la recherche scientifique et de l'art ont répondu à l'invitation de Cari Gonzalez-Casanova à contribuer à cet ouvrage : Anne Casanova, psychanalyste et écrivaine; Jean-Pierre Cometti, philosophe, éditeur, traducteur et auteur de plusieurs livres ; Derek Hodgson, chercheur à l'University of York en neuroscience, cognition, archéologie et anthropologie et Brice Matthieussent, écrivain, traducteur, critique et professeur de l'histoire de l'art contemporain à l'Ecole Supérieure d'Art et de Design Marseille-Méditerranée.

Le manuel est accompagné d'une version numérique et d'une vidéo présentant d'autres images d'archives militaires de projets de camouflage.

Dans l'œuvre de Cari Gonzalez-Casanova, cet ouvrage clôture une série de projets autour du thème du camouflage.

Les techniques et stratégies du camouflage l'intéressent moins pour leurs qualités visuelles ou esthétiques que pour leurs relations directe à l'Autre. Pour l'artiste, le camouflage et ses applications laissent supposer une analyse de l'Autre : ses ambitions, ses peurs, ses désirs, ses forces, ses faiblesses et sa culture. Le camouflage, prenant en compte tous ces paramètres est une réponse explicite à une certaine mythologie de l'Autre.

Home Guard Manual of Camouflage / Manuel de camouflage pour la protection du territoire sera présenté à la galerie avec des objets modélisés issus du manuel.

Ces objets font référence aux différentes stratégies de camouflage tels que le mimétisme. Pour cela, l'artiste a pioché dans les manuels militaires publiés pendant la seconde guerre mondiale et la guerre froide, mais aussi dans les manuels DIY (Do It Yourself) de la contre culture américaine. Gonzalez-Casanova a ainsi construit des meubles et une panoplie d'objets et d'accessoires tirés directement de ces manuels.

Vernissage de Cari Gonzalez-Casanova "Mimétisme et psychasthénie légendaire"

[18:00-20:00] Vernissage de Françoise Huguier "Horizons"
Location:
Galerie Maeght
42, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 45 15
Fax : +33 (0)1 42 22 22 83
Mail : galerie.maeght@maeght.com
Internet Site : www.maeght.com
Description:
13 Avril 2018 - 2 Juin 2018

J'ai passé mon enfance au Cambodge dans une plantation de caoutchouc, où les arbres sont alignés sans horizon visuel. Puis dans la jungle, où il n'y a pas non plus de perspective. Lors de mes premiers voyages en Asie, notamment en Indonésie, je n'ai eu de cesse de chercher l'horizon, de respirer avec l'horizon. Le paysage à perte de vue, c'est un sentiment de liberté. J'ai découvert l'Afrique avec le Nord du Mali, où l'horizon n'a pas de fin, paysages désertiques animés seulement par quelques bosquets. J'ai cherché à retrouver cette sensation en Sibérie polaire, dans la toundra. Je n'étais pas à la recherche du vide, mais plutôt à l'affut de signes - le lichen, l'arbuste... - de vie. De la vue au vivre, c'est ce à quoi le paysage nous invite. - Françoise Huguier

Vernissage de Françoise Huguier "Horizons"

[18:00-21:00] Vernissage de LiFang "Figur'Action"
Location:
Galerie Sparts
41, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 05 44
Fax : +33 (0)1 40 51 73 62
Mail : contact@spartsgallery.com
Internet Site : www.spartsgallery.com
Description:
Peintures

du 12 avril au 12 mai

Vernissage de LiFang "Figur'Action"

[18:00-21:00] Vernissage de Nobuko Murakami "muSeum of everything"
Location:
artefact project space
23, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Mail : info@artefact-marais.com
Internet Site : www.artefact-marais.com
Description:
Exposition: 9 Avril - 20 Mai 2018

Pour cette exposition chez artefact project space, du 9 avril au 20 mai, Nobuko Murakami a choisi une sélection de son travail à son image, avec finesse, élégance, féminité et espièglerie.

Le titre est une référence au projet anglais "Museum of Everything". Ce musée itinérant est dédié aux artistes autodidactes, visionnaires et atypiques, à ces artistes de l' « autre » histoire de l'art, qui fonctionnent hors de la théorie, du marché et la société d'art. Leur acte créatif et l'impulsion de faire ne dépendent pas de la destination ou de la définition de la nature de l'art.

Pour l'artiste, cette vision de l'art résonne à la fois dans son travail, sa démarche à travers les oeuvres en papier pliées, en cire, en ustensiles de cuisine qu'elle réunit aujourd'hui dans ce musée de tout.

Avec Nobuko, les œuvres se laissent désirer, elles apparaîtront timidement tout au long de votre déambulation. Il s'agit pour elle de penser l'exposition comme un tout, où l'ensemble de ces travaux mis côte à côte prendrait la forme d'un rêve lucide, d'un souvenir parfois lointain. Au fond qu'importe donner du sens ou de faire sens ?

Les passants sont invités à s'immerger, à plonger, dans son univers le temps de leur pause. Ainsi elle parle d'une relation, particulièrement intimiste qui se noue entre elle et les objets qu'elle détourne, mais aussi entre elle et le regardeur. Entre installations, dessins, sculptures et photographies, elle compose d'abord avec des milliers de papiers pliés. Selon l'artiste « un petit module de pliages de papier incorpore plusieurs facettes cachées. A l'image de la vie, les histoires et les souvenirs cachées, s'abritent dans les plis »

Ces traces éphémères ont pour l'artiste un enjeu d'enchantement, des lieux domestiques, voire familiers pour certains, sont transformés pour un temps donné. La récupération est un projet « en cours » pour elle, à travers des chaussures méduses, des jouets d'enfants, des gants... elle prend soin des objets qui croisent son chemin et lui parlent.

*muSeum of everything* invite le visiteur à changer son rythme, à prendre une respiration, à réfléchir aux mystères du temps. A travers cette exposition, Nobuko Murakami présente des papiers pliées, dont les secrets et transformations sont à découvrir, peu à peu, l'air de rien, le sujet change, elle procède à un glissement.

Vernissage de Nobuko Murakami "muSeum of everything"

[18:00-21:00] Vernissage de Patrick Monicat "Les plaisirs colorés"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Du 12 au 18 avril
Vernissage le jeudi 12 avril à 18h

Patrick Monicat, peintre et sculpteur dans l'Oise, mais aussi, et surtout sur les routes de France, recherche la lumière et la chaleur pour peindre et sculpter et éprouver le bonheur de laisser la couleur dessiner ses émotions... Découvrez aujourd'hui en quelques tableaux et sculptures sa passion des plaisirs colorés.

Vernissage de Patrick Monicat "Les plaisirs colorés"

[18:00-22:00] Vernissage de Raphaël Federici
Location:
Oscar Paris
16, rue du Cygne
75001 Paris
M° Etienne Marcel
France
Mobile : +33 (0)7 87 29 87 01
Mail : hello@oscarshop.fr
Internet Site : www.oscarshop.fr
Description:
Revendiquant son art comme "tout terrain", alliant peinture classique, peinture aérosol, illustration, et d'autres formes d'arts utiles à la fabrication de son univers (sculpture, maroquinerie, projection, menuiserie...). Il travaille aussi bien en atelier qu'en milieu urbain.

http://www.raphaelfederici.com

Vernissage de Raphaël Federici
Vernissage de Raphaël Federici

[18:00-21:00] Vernissage de Simon Schwyzer "Constellation"
Location:
Galerie 75 Faubourg
75, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 44 51 75 75
Fax : +33 (0)1 49 24 91 57
Mail : info@75faubourg.com
Internet Site : www.75faubourg.com
Description:
Photographic Works

Vernissage 12 avril 2018 à 18h
Exposition du 13 avril au 12 mai 2018

L'exposition regroupe le travail personnel de Simon Schwyzer et les près de 500 portraits de créateurs et personnalités du monde de l'art qu'il réalise depuis dix ans pour la collection de livres « Made by... » éditée par la Galerie Enrico Navarra.

Vernissage de Simon Schwyzer "Constellation"
Vernissage de Simon Schwyzer "Constellation"

[18:00-21:00] Vernissage de Stéphane Erouane Dumas "Légendes d'hiver"
Location:
Galerie Pierre-Alain Challier
Pacea
8, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 49 96 63 00
Mail : galerie@pacea.fr
Internet Site : www.pacea.fr
Description:
Huiles sur toiles & huiles sur papier

Exposition du 12 avril au 12 mai 2018
du mardi au samedi de 11h à 19h

"En hiver, les arbres sont en bois..."
Jules Renard

Peindre les paysages envoûtants, les forêts immaculées par la neige, contempler ce qui nous entoure, c'est ce que Stéphane Erouane Dumas propose avec ses tableaux abstraits. Des couleurs claires pour refléter au mieux la douceur que nous offre la nature. Un voyage hors du temps où perspectives et formes s'entremêlent.

Vernissage de Stéphane Erouane Dumas "Légendes d'hiver"
"Le Grand Lac" - Huile sur toile, 2017 - 200 x 270 cm

Vernissage de Stéphane Erouane Dumas "Légendes d'hiver"

[18:00-21:00] Vernissage de Sylvie Lesgourgues "L'été en pointillés"
Location:
Galerie Martine Moisan
6-8, galerie Vivienne
entrée par le 5, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 97 46 65
Mobile : +33 (0)6 82 22 65 87
Mail : martine-moisan@wanadoo.fr
Internet Site : art-martine-moisan.blogspot.fr
Description:
du 12 au 22 avril

http://www.lesgourgues.com

[18:00-21:00] Vernissage de Viviane-José Restieau "Luminescence"
Location:
Galerie Nikki Diana Marquardt
9, place des Vosges
10, rue de Turenne
75004 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 42 78 21 00
Fax : +33 (0)1 42 78 86 73
Mail : galerie@galeriemarquardt.com
Internet Site : www.galerienikkidianamarquardt.com
Description:
L'Art Lumière : rendre visible l'invisible.
Viviane José Restieau

du 11 au 29 avril

http://lumieredesmondes.com

Vernissage de Viviane-José Restieau "Luminescence"

[18:00-22:00] Vernissage de Yumi Kamiya
Location:
Espace Linda Farrell
31, rue de Longchamp
75116 Paris
M° Iéna, Boissière, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 43 06 10 12
Mobile : +33 (0)6 72 66 38 45
Mail : mask22@bbox.fr
Description:
H2O ProjectsのOCHIAI Hitomiさんからメールで届いた展覧会案内をシェアします。

"Le nouveau kakajiku" (*1)
Quand je me suis engagée à ce projet d'une exposition, "L'éloge de l'ombre" de Jun'ichiro Tanizaki m'a interprétée.

L'auteur défend une esthétique de la pénombre comme par réaction à l'esthétique occidentale où tout est éclairé, s'employant à comparer divers usages de la lumière et de l'éclairage chez les japonais et les Occidentaux. Il souligne en particulier l'importance du tokonoma dans ce jeu du clair-obscur. De plus, fidèle à l'esthétique du "sabi" il revendique la patine des objets par opposition à la manife de la propreté occidentale. (*2)

Dans une famille traditionnelle où j'ai grandis, j'étais entourée par l'espaces qui n'étaient pas très logiques mais l'esthétiques sur cette terme. Néanmoins, cette jeune fille a été attirée par la clarté. .

Yumi Kamiya voit la subtilité des couleurs de "sabi" avec son regard modern. Pour sa 1ère exposition à Paris, Yumi Kamiya présente "le nouveau kakejiku" (Nihon-ga entourée des tissus de kinomo / obi). Le nihon-ga signifie littéralement peinture japonaise : on réunit sous ce nom depuis plus d'un siècle des conventions, les techniques et les matériaux de la peinture japonaise traditionnelle et est apparu à la fin du XIXe siècle en réaction à la peinture occidentale.

Étant attachée par la beauté de kinomo ancien, Yumi Kamiya s'en sert comme ornement. Sa signature est remplacée par l'armoiries. Yumi Kamiya a crée ce "nouveau kakejiku" combinant par tout matières chères pour elle avec son goût personnel et modern.

C'est un petit aperçu de "L'éloge de l'ombre" qui sorte de condensé de la culture japonaise, qui n'est pas celle de la clarté - trop éblouissante, donc trompeuse, mais celle de l'ombre, du crépuscule.

Hitomi Ochiai (Conseil Artistique)

Vernissage de Yumi Kamiya

[18:00-22:00] Vernissage de l'artiste Arty "Prémices"
Location:
12 rue Notre Dame de Nazareth
12, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
France
Description:
La M7 Art Galerie revient avec ARTY!

La peinture aux couleurs limitées et pastel d'Arty nous fait découvrir le monde tel qu'il le perçoit : un univers brut, mélancolique et poétique.

Avec l'exposition "Prémices", la M7 Art Galerie est fière de vous présenter pour la première fois le travail d'ARTY et ainsi vous faire pénétrer dans son monde.

Le vernissage aura lieu le 12 avril 2018 de 18h à 22h.

https://www.instagram.com/m7_art_galerie/

Vernissage de l'artiste Arty "Prémices"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "CLAUD'IO"
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
CLAUDIO COLTORTI / IO BURGARD

Vernissage jeudi 12 avril de 18h à 21h
Exposition du 12 avril au 26 mai 2018

Smaltown boy, Bronsky beat. Écoute moi camarade, Mohamed Mazuni. Europa Endlos, Krfatwerk. No time, no space, La stagione dell'amore, Summer on a solitary beach, Up patriot to arm, Franco Battiato. Friday, JJ Cale. Demain Berlin, Guerre froide. Breakfast, Le-Le. More Women, You could be more as you are, Saada Bonnaire. Houses Emotion, Talking Heads. Shout, Tears for fears. Inspector Norse, Todd Terje. Normalize, Letta Mbulu. Shadow of blood, Lena Platonos. Lady Bug, Bumblebee unlimited. Get up and boogie, Silver Convention. No Milk Today, Herman's Hermit. Hagoromo, Susumu Yokota Sakura. Game rey, Beck. Blue velvet, Bobby Vinton. Human Behavior, Bjork. Help me sombody, Brian Eno, David Byrne. Electricity, Captain Beffheart. Monsieur - Madame, Chacha Guitry, It's chad my dear, Connan Mockasin. Decadence, Deux. Kobra, Donatella Rettore.

Claudio Coltorti et Io Burgard travaillaient côte à côte entre 2011 et 2014, chez Jean-Michel Alberola, aux Beaux Arts de Paris.

IO BURGARD
Née en 1987 à Talence, France. Vit et travaille à Paris, France.
Actualité : La Bête dans la jungle, Musée d'Art Contemporain de Sérignan du 7 avril au 16 septembre 2018
Ses oeuvres procurent une dimension sculpturale au dessin, par la résine et le cadre en plâtre, selon un principe de bas-relief qui engendre une troisième forme, ni dessin, ni sculpture mais les deux qu'elle résume par la formule 1+1 = 3.
En 2015, Io Burgard réalise une résidence de un an au sein de la maroquinerie de Seloncourt, pour la Fondation d'entreprise Hermès. Son travail est présenté au Palais de Tokyo (2017) dans le cadre de l'exposition Les Mains sans sommeil, Fondation d'entreprise Hermès sous le commissariat de Gaël Charbau.

CLAUDIO COLTORTI
Né en 1989 à Naples, Italie. Vit et travaille à Paris, France.
Dans les peintures poétiques de Claudio Coltorti, chaque forme et surface est travaillée minutieusement et crée un ensemble harmonieux, lumineux et envoûtant. Il prépare ses toiles à la colle de peau qu'il étale avec une carte, technique utilisée en Allemagne. Pour Claudio Coltorti le volume et le mouvement sont des notions essentielles qui constituent une part importante de son travail. Claudio Coltorti a obtenu son DNSAP des Beaux-Arts de Paris avec les félicitations du jury. Son travail a été présenté dans l'exposition Felicità 17, diplôme des félicités, Palais des Beaux-Arts, Paris.

Vernissage de l'exposition "CLAUD'IO"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Rozsda - retrouvailles"
Location:
Galerie Les Yeux Fertiles
Art du XXème siècle - Surréalisme
27, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 27 91
Fax : +33 (0)1 46 34 19 27
Mail : contact@galerie-lesyeuxfertiles.com
Internet Site : www.galerie-lesyeuxfertiles.com
Description:
Du 13 avril au 12 mai
Du mardi au vendredi : 14h - 19h
Samedi : 11h - 13h et 14h - 19h

Endre Rozsda (Mohács, Hongrie 1913 - Paris 1999) est l'auteur d'une œuvre personnelle et secrète, à la frontière de différents mouvements artistiques, récusant la distinction abstraction-figuration, dont l'idée du temps constitue le sujet essentiel.

En 1938, il est ébloui par un concert de Bela Bartok qui lui révèle sa propre modernité. Il vient à Paris où il rencontre Vieira da Silva, Alberto Giacometti, Pablo Picasso et se lie d'amitié avec Françoise Gilot

Persécuté par le nazisme retourne en Hongrie, où il sera piégé par le stalinisme, Rozsda décide, en 1957, de s'installer définitivement en France. André Breton préface le catalogue de sa première exposition à la Galerie Fürstenberg et, en 1964, Marcel Duchamp lui décerne le prix Copley

Soutenu par des amateurs éclairés, Rozsda poursuivra son œuvre dans l'intimité de son atelier, loin du marché de l'art. Il pouvait passer plusieurs années sur un tableau « sans se plier aux exigences de la mode » comme l'avait noté Jack Lang. Il a peint et dessiné, inlassablement, jusqu'à la fin de ses jours au Bateau Lavoir.
Après la rétrospective ROZSDA le temps retrouvé, présentée en juin dernier à l'Orangerie du Sénat, la Galerie Les Yeux fertiles propose une exposition ROZSDA Retrouvailles où le public parisien va pouvoir redécouvrir cette œuvre exceptionnelle.

« RETROUVAILLES »

Ce sont tout d'abord des Retrouvailles avec la ville de Paris, adoptée, aimée par Rozsda, arpentée inlassablement avec crayon et appareil photo. Retrouvailles, aussi, avec le quartier de St Germain des Prés où André Breton avait présenté ses toiles pour la première fois en 1957, place Fürstenberg dans la galerie de Simone Collinet, la galerie même où Joyce Mansour a présenté en 1963 la dernière exposition publique de Rozsda.
Retrouvailles, ensuite, avec les œuvres que Rozsda avait cachées au public depuis 1963, dont la galerie Les Yeux fertiles nous offre une belle sélection.
Enfin, la galerie Les Yeux fertiles nous permet des Retrouvailles avec l'esprit promeneur de Rozsda : elle est située en bas de la rue de Seine, juste en face de la rue des Beaux-Arts, avec vue sur l'Académie des Arts, l'ancienne librairie du Minotaure et l'hôtel des Beaux-Arts où Rozsda avait rencontré Jorge Luis Borges.

Vernissage de l'exposition "Rozsda - retrouvailles"

[18:00-20:30] Vernissage de l'exposition collective "duende"
Location:
Galerie Akié Arichi
26, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)9 51 46 51 14
Fax : +33 (0)1 40 27 94 88
Mail : galeriearichi@hotmail.com
Internet Site : www.galeriearichi.com
Description:
avec Tony Soulié, Michel Dieuzaide, Vincent Verdeguer

13 Avril au 3 Mai 2018

En présence des artistes.Dédicace du livre du bibliophilie « Corrida », poèmes de Federico Garcia Lorca avec des œuvres de Tony Soulié.
La plaquette "Duende" est à votre disposition.

La galerie Akié Arichi est heureuse de présentér trois artistes français pour l'exposition DUENDE. A cette occasion, nous présentons des photographies, des peintures et des estampes. Michel Dieuzaide né 1951 et fils du photographe Jean Dieuzaide est photographe et cineaste. Il a été l' assistant de Brassaï. « Cette curiosité pour la tauromachie, tient ses racines autour de mon amour pour l'Espagne. Il est dû aux amitiés qui étaient les miennes dans un Toulouse ayant accueilli une bonne part des réfugiés de la guerre civile. La ville posséda de grandes arènes jusqu'en 1976, et les corridas de mai et septembre étaient incontournables pour l'adolescent que j'étais. Plus tard je découvris les « Férias du Sud Ouest » Bayonne, Vic-Fézensac, Mont de Marsan et Dax ... Ce fut la prise de conscience d'une véritable identité culturelle, qui unissait ce Sud de France, autour d'un des « spectacles ? » Les plus fascinants qui puissent être donnés à voir : la tentative de mariage entre animalité et beauté, autour de la mort ! Mon propos fut alors d'essayer de rendre par l'image, les bribes d'émotion, violentes ou sublimes, qui traversent tous les esprits de l'arène... Et j'ai donc plongé dans ce qu'on nomme le « mundillo » pendant plus de 30 ans, de l'Andalousie à la Castille, du Pays Basque à la Provence... . » Michel Dieuzaide
Tony Soulié, né en 1955 et artiste, a exposé dans une cinquantaine de musées dans le monde.Son style de photo-peinture avec la technique spontanée, images colorées et des sujets géopoétiques, nature, fleurs sont reconnus dans le monde de l'art. « De Mycène à la grotte d'Altamira du campo au ruedo. Le rite fondamental en est le sacrifice. Un taureau qui lance des ombres semble sculpter l'espace, stylistique et poétique ; et trouve une forme dans ce tourbillon. Le silence du geste à l'offrande : Le Minotaure. Qu'y a t-il au fond des yeux de cette masse taurine, face à un tourbillon d'or, de capes roses, de paillettes écarlates ; une relique baroque qui ondule. Va t-il être harponné ? Est ce une flamme ? Car la mort est une flamme, un feu qui éclaire : Brave ! La naissance de la tragédie de Nietzsche « Dansons maintenant » Être dans l'œil du taureau, chercher. La géométrie, le cercle, le centre, une cape qui virevolte comme pour agrandir cette commotion jusqu'à s'agenouiller sur le sol fatal. Tony Soulié »
Vincent Verdeguer est né en 1951 et est agrégé d'art plastique. Son sujet est lié à la nature, la marée saline, les arbres et obsédé par la matière épaisse. Souvent il greffe une photo dans le paysage et il mêle l'image réelle et irréelle. Comme son père est d'origine catalane, il s'intéresse beaucoup à l'art de la corrida. « L'ombre et la lumière des arènes mythologiques, laissent remonter la forte présence du Minotaure, acteur de la singulière danse chamanique de l'homme et la bête. Lumineuse alchimie d'où l'homme abandonne le cercle de l'éternel retour pour revenir à l'immanence originelle. Vincent Verdeguer »

La galerie présente les œuvres de trois excellents artistes français et évoque le duende plutôt que la cruauté de la corrida.

Vernissage de l'exposition collective "duende"

[18:00-22:00] Vernissage de la 3ème édition de la foire Urban Art Fair
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : accueil@carreaudutemple.org
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
Du 13 au 15 avril 2018
Vendredi 13 avril de 11h à 20h
Samedi 14 avril de 10h à 20h
Dimanche 15 avril de 10h à 19h

Preview VIP de 11h à 18h et vernissage de 18h à 22h le jeudi 12 avril

http://urbanartfair.com

[18:30-20:00] Cocktail musical pour l'exposition de Gao Zengli
Location:
Galerie Schwab Beaubourg
35, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 12 16
Mail : edouard.schwab@hotmail.fr
Internet Site : www.galerieschwabbeaubourg.com
Description:
Vous aurez le plaisir d'entendre deux musiciens de jazz (de 18h30 à 20h) : la chanteuse Isabelle Seleskovitch et le pianiste Fady Farah.


dans le cadre de l'exposition de Gao Zengli

Exposition du 28 mars au 28 avril 2018
Vernissage jeudi 29 mars de 18h à 21h en présence de l'artiste

Vernissage de Gao Zengli
Alberto Giacometti, 2017, 116 x 89 cm, Technique mixte

Né en 1964 à Lanzhou en Chine, Gao Zengli s'est installé en France en 1998. Formé d'abord en Chine puis à Paris, ayant maintenant la double nationalité, cet artiste de grand talent, portraitiste exceptionnel, s'est fait connaître en Asie et en Europe à travers de nombreuses expositions : à Paris, Genève, Barcelone, Bâle, Moscou, Miami, Pékin, Shanghaï, Hong-Kong, Taipei, Tokyo, Singapour.
Des expositions lui ont aussi été consacrées dans des musées, à Pékin (Found museum Beijing en 2009, 2011 et 2013 et Sunshine International Art Museum en 2010), Shanghaï (Duolum Museum of Modern Art en 2007), Paris (Orangerie du Sénat en 2006), Florence (Fondation d'art Gori en 2006).
Ses œuvres ont rejoint des collections prestigieuses, dont en France la Fondation d'Édouard Carmignac.
L'exposition que nous présentons montre de grands portraits de célébrités, comme Alberto Giacometti, Auguste Rodin ou le Dalaï-lama et des drapés qui évoquent la statuaire romaine. Cela avec une technique étonnante qu'il a mise au point. Sur un châssis en bois, il fixe un treillis de cordes en lin sur lequel il colle un morceau de toile de jute plissé de façon irrégulière. C'est sur ce support incongru, en relief, qu'il peint ensuite ses tableaux à l'acrylique, saisissants de vérité pour les portraits, de réalisme pour les drapés.

Vernissage de Gao Zengli
Drapé n°16, 2018, 116 x 89 cm, Technique mixte

Vernissage de Gao Zengli
Drapé n°12, 2018, 130 x 97 cm, Technique mixte

Vernissage de Gao Zengli
Rodin, 2017, 116 x 89 cm, Technique mixte

Vernissage de Gao Zengli
Lucian Freud, 2017, 150 x 150 cm, Technique mixte

Vernissage de Gao Zengli
Simone Veil, 2017, 120 x 120 cm, Technique mixte

Vernissage de Gao Zengli
Zao Wou-Ki, 2017, 120 x 120 cm, Technique mixte

[18:30-21:00] Vernissage de Muneki Suzuki "Le paradigme de la transparence"
Location:
Galerie Grand E'terna
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : k-nishikawa@jsb-g.co.jp
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
vernissage JEUDI 12 AVRIL DE 18h30 à 21h
exposition DU 13 AVRIL AU 12 MAI 2018

Vernissage de Muneki Suzuki "Le paradigme de la transparence"

[18:30-20:00] Vernissage de l'exposition "Artistes de l'Île Maurice"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon du Vieux Colombier

Du 9 au 21 avril
Du lundi au vendredi 10h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

L'île Maurice présente une mosaïque de cultures, qui s'interpénètrent et s'enrichissent mutuellement tout en gardant chacune leur caractère propre.

Les artistes plasticiens mauriciens vous invitent à venir découvrir le monde en un seul pays à travers son expression artistique.

Vernissage de l'exposition "Artistes de l'Île Maurice"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Au fil de l'art"
Location:
Maison des Arts d'Antony
20, rue Velpeau
Parc Bourdeau
92160 Antony
M° RER B Antony
France
Phone : +33 (0)1 40 96 31 50
Mail : maisondesarts@ville-antony.fr
Internet Site : www.ville-antony.fr/maison-des-arts
Description:
13 avril - 3 juin 2018

LILI BEL
EVELYNE ALICE BRIDIER
ANNE-VALÉRIE DUPOND
MARJOLAINE SALVADOR-MOREL
FRANÇOISE TELLIER-LOUMAGNE

VISITES GUIDÉES
- 21 avr. à 16h avec les artistes
- 26 mai à 16h

CONFÉRENCE
- 2 juin à 16h par Yves Sabourin :
«Le textile et l'art contemporain»

YARN BOMBING
- jusqu'au 3 juin dans le parc Bourdeau
(tricot dans le parc, ouvert à tous, renseignements à la Maison des Arts)

CONTES
- 5 mai à 16h par Anne Marchand sur le thème
«Au fil des mots» (sur réservation)

ATELIERS PRATIQUES
- 18 avr. à 14h30 : création d'un objet en textile
- 16 mai à 14h30 animé par Évelyne Alice Bridier :
réalisation d'une fleur en feutre (sur réservation)

MERCREDI-LECTURE
- 23 mai à 14h30 sur le thème du textile,
en partenariat avec la Médiathèque
Anne-Fontaine (sur réservation)

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Illusions Charnelles partie 2"
Location:
Galerie #22 - Art Gallery Dièse22
Coppélia Pique
22, rue des Vertus
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 77 16 69 52
Mail : galery22@coppeliapique.com
Internet Site : www.coppeliapique.com
Description:
Exposition Illusions Charnelles

Du jeudi 12 avril au samedi 12 mai 2018
Vernissage le jeudi 12 avril de 18h30 à 21h30, en présence des artistes.

Avec
Adrien Pezennec, Fur Aphrodite,
Mihai Grecu, Romy Alizée,
Mathilde Nabias,
Anne-Kennory Kim et Axelle Migé

Installations, art vidéo, photographies et lettres.

L'absence et le manque de l'Autre, Être aimé ou simple projection, seront mis en abîme à travers l'interprétation des artistes. Un sujet subtil et personnel qui portera sur trois axes de réflexion : un désir inexprimé, lié à la distance ou à un imaginaire fantasmé, une volonté de possession irascible, ou les réminiscences du passage de l'Autre dans un lieu.

Vernissage de l'exposition "Illusions Charnelles partie 2"

[18:30-22:30] Vernissage de l'exposition "MICro MACro"
Location:
Le 100 E.C.S.
Etablissement Culturel Solidaire
100, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 05 55
Fax : +33 (0)1 58 51 23 29
Mail : accueil@100ecs.fr
Internet Site : 100ecs.paris
Description:
DU 12 AU 24 AVRIL

Les Venus d'ailleurs abordent le livre comme mode d'expression artistique. En jouant sur les échelles d'impression, l'exposition donnera à voir des livres d'artistes, estampes numériques, architecture de papier - Exposition d'œuvres plastiques, conférences, concert et théâtre.

Sur une proposition de la maison d'édition Les Venus d'Ailleurs

Articulée autour d'une confrontation entre œuvres éditées et oeuvre originales, l'exposition est le fruit d'une résidence dans l'atelier d'imprimerie du 100esc.
Jouant avec les échelles d'impression les 22 artistes sollicités ont réalisé livres d'artiste et estampes...

Artistes invités
Aurélie AURA (montages éphémères, photographies) - Gajan
Claude BALLARÉ (collages) - Crest
Julie-Anne BARBE (Dessins) - Alès
Cédric DE BATZ (Peintures) - St Bonnet du Gard
Michel CADIERE (dessins) - Nîmes
DARNISH (collages, peinture, sculpture) - Dieppe
Lou DUBOIS (collages, écrivain) - Paris/Malaga
Tristan FELIX (dessins, écrivain) - Paris
Claude FRANÇOIS (cinéma, écrivain) - Bruxelles
Yoan Armand GIL (dessins, fi lms, musique) - Gajan
Patricia HECKENBENNER (collages) - Paris/Malaga
Florence JOLY (dessins) - Lyon
Grégoire LACROIX (collages, écrivain) - Paris
Philippe LEMAIRE (collages) - Villeneuve d'Ascq
Charlotte MASSIP (gravures) - Bordeaux
Susan MENDE (collages) - Uzès
Patrice MÉRIOT (collage) - Douarnenez
Ariane MAYER (écrivain) - Paris
Benjamin MONTI (dessins) - Liège (B)
Benoit PINGEOT (peinture) - Bayonne
Eric POIRIER (Théâtres de papier) - Montfrin
Nathalie MOULIN (collages) - Le Bruiguier
Yves REYNIER (collages) - Nîmes
Pierre ROJANSKI (collages) - Montolieu
Nadine RIBAULT (dessins, collages, écrivain) - Condette

SOIRÉES ET PERFORMANCES
Outre les spectacles de marionnettes, les événements sont gratuits et ouverts à tous.

Jeu. 12 Avril
VERNISSAGE de 18H30 à 22H30
LECTURE à 19H30
Les considérations de Grégoire - 20 mn

Ven. 13 Avril
THÉÂTRE DE PAPIER à 20H
avec Eric Poirier - Histoires d'Anton Tcheckhov - 45 mn
Entrée 8 €

Sam. 14 Avril
CONFÉRENCE à 16H
Présentation & échange autour des éditions VENUS D'AILLEURS
VENUS ANIMA à 20H
Première partie : Projection de courts métrages - 45min
Deuxième partie : Le pavillon des 12 de Claude François - 55min

Dim. 15 Avril
ARTO-BRUNCH à 11H30,
Rencontre avec les artistes - Visite de l'exposition à 14h
LE PETIT THÉÂTRE DES PENDUS à 15H,
avec Tristan Félix, Poupées de song - 30 mn
Entrée 8 €

Vernissage de l'exposition "MICro MACro"





[19:00-21:00] Inauguration des nouveaux locaux d'Artprecium & Millon
Location:
Quartier Drouot
Quartier Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Le Peletier
France
Internet Site : www.quartierdrouot.com
Description:
Inauguration des nouveaux locaux d'Artprecium & Millon - Photographies de Cinéma

RSVP
Natalia RACIBORSKI
photographie@millon.com

Inauguration des nouveaux locaux d'Artprecium & Millon - Photographies de Cinéma

[19:00-21:00] Rencontre avec Anna Malagrida
Location:
Galerie RX
Rodrigue & Dereumaux
16, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Paul, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 71 19 47 58
Mobile : +33 (0)6 37 88 04 98
Mail : info@galerierx.com
Internet Site : www.galerierx.com
Description:
dans le cadre de l'exposition d'Anna Malagrida "Espace liminal"

16 mars - 21 avril, prolongation jusqu'au 25 avril
Vernissage jeudi 15 mars, à partir de 18h

Anna Malagrida présente à la galerie RX l'exposition Espace liminal qui rassemble deux travaux photographiques différents montrant la ville en tant que territoire politique de conflit et de fragmentation sociale : « Cristal house » et « Los muros hablaron». Cette dernière série est présentée en France pour la première fois.
C'est à travers l'espace liminal que s'ouvrent des contraires apparents (extérieur/intérieur, ombre/lumière, inscription/effacement) car les œuvres permettent de jeter un regard autoréflexif sur les conditions fragiles dans lesquelles se développe la vie des sujets contemporains.

Los muros hablaron 2011-2013 (Les murs ont parlé)

Se compose de deux séries de photographies, les murs et socles. Des images de mots en disparition, presque invisibles, nous parlent du Mouvements des Indignés (Movimiento del 15M) qui est né en Espagne le 15 mai 2011. Les images montrent les effacements effectués sur les inscriptions que les participants de ces manifestations inscrivaient lors des concentrations de rue sur les murs des institutions financières et politiques ou publiques de Barcelone et de Madrid. En parallèle, une vidéo reprend les slogans de ces mouvements sous la forme de textes des voix des protestations qui se suivent.

Cristal House, 2016

Cristal house, qui signifie la maison de verre, évoque également le nom d'un cheval de course. Ce travail composée de photographies, vidéos et de textes, a été réalisé à Paris dans le cadre de la Carte blanche PMU et présenté au Centre Pompidou en 2016. Nous montrons à la galerie un extrait composé des photographies et des textes.

Vernissage d'Anna Malagrida "Espace liminal"

[19:00-21:00] Vernissage "Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise"
Location:
L'Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Voltaire, Père Lachaise
France
Internet Site : www.atelier-lumieres.com
Description:
Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise
Une réalisation Gianfranco Iannuzzi - Renato Gatto - Massimiliano Siccardi - avec la collaboration musicale de Luca Longobardi

Du 13 avril au 11 novembre 2018

Réalisée par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, avec la collaboration musicale de Luca Longobardi, l'exposition « Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise » constitue une immersion dans l'oeuvre du peintre et architecte viennois Friedensreich Hundertwasser (1928 - 2000). À la fois peintre et architecte, il est l'héritier de la Sécession viennoise, quelques décennies plus tard. Il incarne un renouveau artistique, fortement marqué par la révolution instiguée par Klimt. Sa peinture, comme son architecture, ancrées dans le respect total de la nature et de l'homme, remontent à la source de la vie et des éléments. Comme Gustav Klimt ou Egon Schiele, l'artiste abandonne la perspective au profit d'une succession de plans et comme eux, il préfère à la ligne droite une ligne plus vivante, traçant des formes irrégulières. « La ligne droite est un danger créé par l'homme car elle est étrangère à la nature de l'homme, de la vie, de toute création », disait-il.

La peinture d'Hundertwasser est une explosion de couleurs qui transporte à la source même de la vie et des éléments naturels, dans une spirale sans fin. Son travail artistique portant sur le nivellement architectural et humain est réinterprété au moyen de techniques issues de l'infographie et de la vidéoanimation. L'espace de l'Atelier des Lumières se métamorphose en un parcours fragmenté d'images numérisées. Sa cité idéale se construit pas à pas sur les façades monumentales de l'Atelier, dans une grande fresque dynamique qui se dessine alors, composée de formes et couleurs déployées au rythme de la musique. Des fenêtres à la géométrie bancale animent des tableaux aux couleurs flamboyantes, et la ligne se déroule pour dessiner un monde utopique où la Nature est le modèle et l'Homme son centre. Flânant librement dans l'espace, le public entre en scène à son tour et participe par sa présence à l'oeuvre elle-même.

Vernissage de l'exposition "Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise"

Vernissage de l'exposition "Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise"

Vernissage de l'exposition "Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise"

Vernissage de l'exposition "Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise"

© Culturespaces / E. Spiller

[19:00-21:00] Vernissage "L'Art au service du pouvoir - Napoléon Ier - Napoléon III"
Location:
Atelier Grognard
6, avenue du château de Malmaison
92500 Rueil-Malmaison
M° RER Rueil-Malmaison
France
Phone : +33 (0)1 47 14 11 63
Fax : +33 (0)1 47 14 54 77
Mail : expositions.ateliergrognard@mairie-rueilmalmaison.
Internet Site : www.mairie-rueilmalmaison.fr
Description:
du 13 avril au 9 juillet 2018

Elle présente les magnifiques oeuvres commandées par les Maisons de l'empereur et propose une approche inédite pour relire le parcours hors-norme de ces deux souverains et revisiter l'art du XIXe siècle.

[19:00-21:00] Vernissage "Nymphéas. L'abstraction américaine et le dernier Monet"
Location:
Musée national de l'Orangerie
Jardin des Tuileries
75001 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 44 77 80 07
Mail : information-orangerie@culture.gouv.fr
Internet Site : www.musee-orangerie.fr
Description:
Exposition du 13 avril au 20 août 2018

En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes "décorations" demeurées dans l'atelier de Giverny commencent à attirer l'intérêt des collectionneurs et musées.
Monet est alors présenté comme "une passerelle entre le naturalisme du début de l'impressionnisme et l'école contemporaine d'abstraction la plus poussée" de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. La réception du dernier Monet s'opère alors en résonance avec l'entrée au musée de l'expressionnisme abstrait américain. Au même moment est forgée la notion d'"impressionnisme abstrait".
C'est sur ce moment précis de la rencontre entre la redécouverte des grandes décorations du maître de Giverny et la consécration de l'École abstraite new-yorkaise que l'exposition du musée de l'Orangerie s'arrêtera, à travers une sélection de quelques œuvres tardives de Monet et une vingtaine de grandes toiles d'artistes américains tels que Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman, Clyfford Still, Helen Frankenthaler, Morris Louis, Philip Guston, Joan Mitchell, Mark Tobey, Sam Francis, Jean-Paul Riopelle et Ellsworth Kelly.
A l'entrée des Nymphéas, un hommage sera rendu à Ellsworth Kelly, artiste américain abstrait disparu en 2015 et dont l'oeuvre ne cessa de dialoguer avec celle de Monet. Cet accrochage est conçu par Eric de Chassey avec le soutien des American Friends of the Musée d'Orsay and the Musée de l'Orangerie.

Commissaire général
Cécile Debray, conservateur en chef, directrice du musée de l'Orangerie

Avec le généreux soutien de la Terra Foundation for American Art, de Ponticelli, Grand Mécène, et de Wilhelm & Associés

Vernissage de l'exposition "Nymphéas. L'abstraction américaine et le dernier Monet"
Claude Monet (1840-1926), Saule pleureur, entre 1920 et 1922
Huile sur toile. H. 110 ; L. 100 cm
Paris, musée d'Orsay. Donation de M. Philippe Meyer, 2000
© RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Adrien Didierjean

[19:00-21:00] Vernissage de Fanny de Rauglaudre "Offensive de la douceur"
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
EXPOSITION des peintures de l'artiste Fanny de Rauglaudre

du 12 au 28 avril 2018, de 14h à 19h.
les mercredi, jeudi, vendredi et samedi

VERNISSAGE le jeudi 12 avril à partir de 19h

Cette exposition (du 12 au 28 avril) présente une sélection de peintures abstraites. Fanny de Rauglaudre questionne dans cette série la capacité d'acclimatation au chaos à travers l'illusion, de ce qu'elle nomme le "filtre Fanny".

"Vivre l'art, c'est exactement expérimenter, imaginer au-delà du policé, comme un cousin de sauvage, cet endroit-là où les espaces se parlent, se composent tout en s'improvisant ensemble. La réunion de ces conditions-là de vie/art est à réajuster à chaque instant, la vie/art nourrit et épuise en même temps, mais comment sincèrement vivre autrement ?"

Fanny de Rauglaudre

Vernissage de Fanny de Rauglaudre "Offensive de la douceur"

[19:00-21:00] Vernissage de Franz Roth "Contes et Légendes de la vie ordinaire"
Location:
Galerie Derniers Jours
5, rue Saint-Blaise
75020 Paris
M° Porte de Bagnolet, Gambetta, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 85 07 63 32
Mail : lazy@9kub.com
Internet Site : www.derniersjours.com
Description:
12 avril >> 21 mai 2018
mardi à samedi 16:00 >> 19:00
Vernissage le 12 avril 19:00

Vernissage de Franz Roth "Contes et Légendes de la vie ordinaire"

Les pieds fermement ancrés en terre et l'esprit cosmique de Franz Roth sont reliés par un coeur palpitant.

Dans son quotidien, aucune urgence, aucune nécessité, sauf celles d'être là, ici et maintenant, à savourer la présence des dieux dans les moindres faits et gestes.

En ville, parmi les trains, les rues et les usines, dans les bars et les ports, ou dans le désert, au bord de la mer, en forêt et dans les cieux; partout les anges et démons croisent le fer et se rappellent à notre bon souvenir.

Rencontrer les dieux chaque jour n'est pas donné à tout le monde. Sur la route depuis sa tendre enfance, accompagnant son père vendant des fromages suisses en Italie, Franz Roth eut la chance, les jours de pluie, de visiter des musées. Quelques années d'études d'art et graphisme à Berne lui donne le bagage nécessaire pour prendre la route et peindre. L'Inde et son cortège de déités à chaque coin de rue, Pakistan, Afghanistan, Iran ... et retour rapide en Suisse avant de remettre les voiles chasser d'autres manifestations terrestres de sommités célestes: Californie, Mexique, Guatemala, Mexique encore, longtemps cette fois-ci. Quelques mois passés à tutoyer animaux sacrés, cieux magiques dans la sierra Tarahumara puis quelques années, sac posé, sur la montagne sacrée des Huicholes laissent nécessairement des traces.

Tout au long de sa route, Franz aura croqué et peint les manifestations divines inséparables de sa vie quotidienne. L'amour, la découverte, la guerre, les souvenirs, les corridas, la boxe, les bars et les femmes: aucun n'existe sans sa dimension éternelle.

Ainsi opère la magie des oeuvres de Roth: elles nous parle du quotidien, le magnifie, le place en état de fête et de deuil permanents. Un désamour? Et voici apparaître un tableau qui nous parle de tellement près qu'il n'y pas d'écart. Une beuverie? La mort est là dans un éternel bras de fer.

Toute la générosité et toute la simplicité de Franz Roth nous sont données si proches et si actuelles qu'elles en deviennent globales et éternelles.

Il est toujours possible d'invoquer Chagall, Bosch et quelques autres, le Surréalisme et une touche folkloriste mais Franz nous dégage de ces références en nous offrant des instants de pure simplicité.

Vernissage de Franz Roth "Contes et Légendes de la vie ordinaire"

Vernissage de Franz Roth "Contes et Légendes de la vie ordinaire"

Vernissage de Franz Roth "Contes et Légendes de la vie ordinaire"

[19:00-21:00] Vernissage de Jean-Marie Périer
Location:
Brand Store BMW George V
38, avenue George V
75008 Paris
M° George V, Franklin D. Roosevelt, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 40 69 43 00
Internet Site : brandstore.bmw.fr
Description:
Un concept inédit et ambitieux, créé en 2017, pour le réseau de concessions BMW, transformées en galeries éphémères. // Le BMW Pop-Up Photo Tour a pour vocation de diffuser en région la photographie contemporaine, grâce aux interventions d'artistes majeurs.

Le plus célèbre des photographes yé-yé, Jean-Marie Périer présente son spectacle et son exposition « Flashback » au Brand Store BMW George V le 12 avril 2018 à 19h.

Les Beatles, Johnny Hallyday, Les Rolling Stones, Alain Delon, Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Sylvie Vartan, Miles Davis, James Brown ou encore Claude François ; ses portraits les plus célèbres défilent sur un écran où Jean-Marie Périer évoque ses rencontres, les anecdotes, les aventures qu'il a vécues avec les personnages portraiturés... Il raconte une époque, les années 60, son époque.

« Flashback » au BMW Brand Store sera le premier événement de la tournée de Jean-Marie Périer dans le BMW Pop-up Photo Tour 2018.

Spectacle Flashback et vernissage le 12 avril 2018 ; Exposition des tirages jusqu'au 10 juillet 2018.

Les tirages de l'exposition sont en vente, l'exposition est ouverte au public.

Dijon, spectacle le 26 avril. BMW Savy- Dijon - Beaune, 18 rue Antoine Becquerel, 21300 Chenove.
Vélizy, spectacle le 31 mai. BMW Distribution, 39 Av Louis Breguet, 78140 Vélizy-Villacoublay.

Le BMW Pop-up Photo Tour est un concept inédit créé pour le réseau de concessions BMW, en partenariat avec l'ADAP (Association de diffusion de l'art photographique) présidée par Pierre Cornette de Saint Cyr. Cette initiative s'inscrit dans la continuité de la politique de mécénat photographique initiée par BMW France à travers la Résidence BMW dédiée à la photographie émergente et ses partenariats avec Paris Photo et les Rencontres d'Arles. Communication et relations publiques

Inspiré par les tournées de concerts, le BMW Pop-Up Photo Tour a pour vocation de diffuser en région la photographie contemporaine, grâce aux expositions d'artistes majeurs. Cette nouvelle forme de promotion de la culture, inédite et ambitieuse, est totalement en adéquation avec les valeurs portées par le groupe BMW et son réseau de concessionnaires, qui offre à travers tout le territoire des espaces Premium se transformant en galeries éphémères.

Vincent Salimon, Président du Directoire BMW France commente : « BMW fidèle à sa tradition d'innovation créée la surprise en installant la photographie dans ses concessions automobiles transformées pour l'occasion en galeries éphémères. Je me réjouis que le réseau BMW propose ainsi un évènement prestigieux, aux amateurs de photographie et à ses clients passionnés par le design et l'innovation ».

Les artistes Matthieu Ricard et Oliviero Toscani ont été les premiers à présenter leur travail autour d'une exposition d'une trentaine de tirages photographiques, signés et numérotés. La présence de l'artiste lors du vernissage de l'événement permet un échange avec le public et une véritable médiation directe. BMW, Mécène engagé dans la création photographique contemporaine

Oser créer, oser innover est depuis toujours dans les gênes de BMW. Depuis près de 50 ans, BMW Group soutient plus de 100 projets de création contemporaine à travers le monde, contribuant ainsi à la diffusion de la connaissance et des arts.

Depuis 2003, BMW France soutient la photographie, en cohérence avec son activité fondamentalement basée sur l'innovation, l'esthétique et le plaisir de conduire. Cet engagement s'est d'abord concrétisé aux côtés de Paris Photo dans le Prix BMW - Paris Photo. Décerné pendant 8 ans, ce prix est devenu une référence internationale primant le travail d'artistes présenté par les galeries et contribuant au renouvellement du langage photographique. BMW est partenaire de Paris Photo depuis cette date et en est aujourd'hui partenaire officiel. Il s'est poursuivi avec les Rencontres d'Arles, dont BMW est partenaire depuis huit ans.

Cet engagement s'est renforcé en 2011, avec la mise en place de la Résidence BMW. Basée sur l'expérimentation, la recherche de nouveaux modes d'expression et de nouvelles voies photographiques, cette résidence offre un soutien pérenne et la construction d'un lien durable entre les lauréats et BMW Art & Culture. Elle constitue une véritable aventure humaine autour de valeurs communes partagées sous forme d'une carte blanche donnée chaque année à un lauréat, choisi par un jury de personnalités du monde de la photographie. Communication et relations publiques.

La Résidence BMW a permis la rencontre entre un photographe et un lieu chargé de l'histoire de la photographie, au milieu des collections historiques, accompagné par François Cheval, conservateur en chef ainsi que les équipes du musée. Après six ans de partenariat au musée Nicéphore Niépce à Chalon sur Saône, BMW a donné une nouvelle direction à la Résidence pour que les prochains lauréats bénéficient d'un environnement entièrement tourné vers l'innovation, l'expérimentation, la transmission et les nouvelles technologies, avec un nouveau partenariat avec Gobelins, l'école de l'image, à Paris. François Cheval en est le directeur artistique.

Vernissage de Jean-Marie Périer

Vernissage de Jean-Marie Périer

Vernissage de Jean-Marie Périer

Vernissage de Jean-Marie Périer

[19:00-23:00] Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
Location:
VOZ'Galerie
41, rue de l'Est
92100 Boulogne
M° Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 41 31 40 55
Mobile : +33 (0)1 41 31 40 33
Mail : contact@vozimage.com
Internet Site : www.vozimage.com
Description:
Exposition du 12 avril au 15 septembre 2018
Du mercredi au samedi de 15h à 19h30

Autour de l'exposition
Soirée Projection de films :
« Comme un seul homme », un film d'animation en stop-motion de Nicolas Henry I Mercredi 6 juin 2018 à 19h

Visite commentée de l'exposition par l'artiste :
Samedi 9 juin 2018 à 15h


Jeudi 12 avril 2018 de 19h à 23h, la VOZ'Galerie vous invite à découvrir l'univers de Nicolas Henry autour de son exposition photographique « Cabanes autour du monde ».

« Les photos de Nicolas Henry sont une démonstration parfaite de cette mythique phrase de Shakespeare : « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs. » Grâce à son oeil de poète et sa façon unique de photographier le monde dans lequel nous vivons, il redonne toute sa splendeur à l'humanité dans une vision magique et utopique, où la beauté de l'homme et de la nature rayonnent dans chaque image. »
Irina Brook

Une photo, c'est un lieu et des hommes. Découvrir et tenter de comprendre un contexte, des habitants, une vie locale, tel est le dessein de l'artiste. À l'écoute d'anecdotes individuelles, de rêves ou de colères collectives, de difficultés quotidiennes ou d'initiatives transformatrices, Nicolas Henry fabrique un univers autour d'un récit qu'on lui a conté et en propose une résolution plastique en invitant la population locale à participer à une performance collaborative de construction d'une cabane, théâtre du récit de leur histoire.

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Cabanes Imaginaires autour du monde

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Supershaktiman

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Les Cabanes de nos grands-parents

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Les Cabanes de nos grands-parents

[19:00-21:00] Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
Première rétrospective en France de l'artiste indien Subodh Gupta, figure emblématique de l'art contemporain.

su 13 avril au 26 août
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne le mercredi jusqu'à 21h

Subodh Gupta (né en 1964 et vivant à New Delhi) est un artiste contemporain de renommée internationale. Peintre de formation, Gupta, qui réside et travaille à New Delhi, s'est aussi intéressé à d'autres formes artistiques telles que la performance, la vidéo, la photographie, la sculpture, ou les installations. Subodh Gupta conçoit l'exposition comme un lieu propice à la rencontre, un rendez-vous que l'on se donnerait, entrainant discussions, échanges et débats, à l'image du mot et concept hindi « Adda ».

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
Subodh Gupta, Very Hungry God, acier inoxydable, 2006. PINAULT COLLECTION | © Subodh Gupta

Cette exposition, qui met en valeur la diversité du travail de Subodh Gupta, présente des sculptures emblématiques composées d'ustensiles de cuisine en inox comme Very Hungry God (2006), son œuvre la plus connue, ou d'objets moulés en métal, comme Two Cows (2003), ainsi que de nouvelles productions telles que Unknown Treasure (2017) ou la vidéo Seven Billion Light Years (2016). Outre la diversité des matériaux employés, l'œuvre de l'artiste se caractérise par une constante exploration de la présence des rituels et de la spiritualité au sein de notre quotidien.

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
Subodh Gupta, Faith Matters, 2007-2010 - Courtesy the artist and Hauser & Wirth - Stefan Altenburger Photography Zürich

De la même manière que la cuisine est au centre de tous les foyers indiens, ce sont les éléments qui s'y trouvent qui sont au coeur du travail de Gupta. C'est à partir de ce quotidien là qu'il mène une réflexion, non seulement sur des pratiques personnelles et communautaires, mais aussi sur la façon dont, souvent, certains objets et expériences intimes, apparemment insignifiants, amènent vers une autre dimension, celle du cosmos.

L'exposition, qui occupe l'escalier d'honneur et les salons historiques du 11 Conti, le long des rives de la Seine, se poursuit dans les cours intérieures de la Monnaie de Paris avec des sculptures monumentales spécialement conçues à cette occasion.

La diversité des œuvres exposées montre l'utilisation que fait l'artiste des différentes échelles et matériaux, mais aussi sa pratique du « readymade ». Certaines œuvres sont exposées au coeur de la collection du musée du 11 Conti afin de susciter une réflexion sur les usages du métal, à la fois du point de vue de sa valeur symbolique, que du point de vue des techniques et des savoir-faire nécessaires pour le mettre en œuvre et lui donner sens.

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
Two Cows, 2003-2008 - Courtesy the artist and Hauser & Wirth © Stefan Altenburger Photography Zürich

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
There is Always Cinema (I), 2008, Courtesy the artist and GALLERIA CONTINUA © Ela Bialkowska

Cette exposition amène au dialogue entre deux univers : les œuvres métalliques monumentales de Subodh Gupta et à l'ADN de la Monnaie de Paris, qui depuis 1150 ans travaille le métal précieux. Il s'agit d'une véritable rencontre entre l'artiste et les savoirfaire de la Monnaie de Paris.

Le parcours de l'exposition se développe en 6 parties :
Le langage du commun
Vanité insatiable
There is always cinema
Les dieux sont dans la cuisine
Voyage et exil
Corps célestes

Une exposition placée sous le commissariat de Camille Morineau, Directrice des Expositions et des Collections de la Monnaie de Paris et Mathilde de Croix, Commissaire d'exposition à la Monnaie de Paris.

#expoGupta

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
Unknown Treasure (2017) Courtesy the artist and GALLERIA CONTINUA, San Gimignano / Beijing / Les Moulins / Habana © Monnaie de Paris | Martin Argyroglo

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Atta » [Pâte/Dough], 2010 - bronze peint, farine, table en bois
« A première vue "Atta" (2010), ne semble être qu'un peu de pâte à pain enfarinée sur une rudimentaire table en bois. Subodh Gupta, pourtant, se joue de nous, cachant le métal derrière le masque du quotidien. Placées au début de l'exposition, ces œuvres en trompe-l'œil sont à l'échelle de la main et contrastent avec "Very Hungry God". »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Oil on Canvas » [Huile sur toile], 2010 - bronze et peinture à l'huile
« Subodh Gupta aime à confondre notre regard par des trompes l'œil, comme avec "Oil on Canvas" (2010), deux moulages en bronze d'huiles sur toile. Cette œuvre s'attaque non sans ironie aux archétypes du minimalisme. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Faith Matters » [La foi est importante], 2007-2008 - tapis roulant à sushi, moteur, acier inoxydable, aluminium et ustensiles en laiton
« Œuvre iconique de l'artiste, "Faith Matters" (2007- 2008) exprime une prise de position économique et politique. Les boîtes à repas - les traditionnelles "tiffin dabba" - tournent à vide et en boucle sur un circuit mécanique. Elles évoquent la route de la soie et symbolisent le transport alimentaire mondial. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Two Cows » [Deux vaches], 2003-2008 - bronze, bronze plaqué chrome
« Avec "Two Cows" (2003-2008), Subodh Gupta évoque la distribution quotidienne de lait. Placés contre un mur, comme prêts à partir, ces deux vélos font partie d'une série iconique de l'artiste où celui-ci transfigure en métal des objets courants en Inde. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Jal Mein Kumbh, Kumbh Mein Jal Hai » [L'eau est dans le pot, et le pot est dans l'eau/Water Is in the Pot, and the Pot Is in the Water], 2012 - bateau en bois trouvé, laiton, corde
« Amarrée face à la Seine pour quelques mois, la barque de Jal Mein Kumbh, "Kumbh Mein Jal Hai" (2012) évoque tout autant la migration que le passage vers l'au-delà ; d'autant qu'elle est associée à des pots qui, pour les soufis, symbolisent le corps humain. C'est une œuvre très importante pour l'artiste - qu'il apprécie particulièrement. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Doot », 2003 - aluminium
« Cette sculpture en aluminium reproduit à l'échelle réelle l'"Ambassador Car", voiture iconique utilisée par la majorité des taxis en Inde. Le thème de la mobilité et du déplacement est un axe majeur du travail de Gupta. Elle est exposée dans la cour de la Fonderie, la cour qui mène à l'entrée du musée 11 Conti dans lequel la suite du parcours de l'exposition se prolonge. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« 1 KG War » [1 KG de guerre], 2007 - 1 kg d'or, 24 carats
« Trouvant un écho dans le kilo étalon conservé dans les collections patrimoniales de la Monnaie de Paris, "1 KG War" (2007) par son titre inscrit à même l'œuvre, interpelle le spectateur, en commentant les dangereuses relations entre désir de possessions économiques et conflits mondiaux - à l'instar de la Guerre du Golfe. »

Vernissage de Subodh Gupta "Adda / Rendez-vous"
« Very Hungry God » [Acier inoxydable/Stainless Steel], 2018 - ustensiles en inox
« "Very Hungry God", présentée en majesté dans le salon Dupré, est l'œuvre qui l'a fait connaître sur la scène internationale. Cette vanité résume le basculement sémantique de son travail que l'on pourrait décrire de la sorte : des ustensiles de cuisine à l'alimentation, de l'alimentation à la spiritualité, de la spiritualité à la religion, de la religion au syncrétisme, du syncrétisme à un commentaire sur la société et plus particulièrement la société de consommation. »

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Enfers et fantômes d'Asie"
Location:
Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques
37, quai Branly
218, rue de l'Université
75007 Paris
M° RER C Pont de l'Alma, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 56 61 70 00
Internet Site : www.quaibranly.fr
Description:
Galerie Jardin

Du mardi 10 avril 2018 au dimanche 15 juillet 2018
Fermeture le lundi
lundi, mardi, mercredi, dimanche : 11h00-19h00
jeudi, vendredi, samedi : 11h00-21h00

Plongée dans le monde des esprits, de l'épouvante et des créatures fantastiques : l'exposition s'empare des histoires de fantômes en Asie. À travers l'art religieux, le théâtre, le cinéma, la création contemporaine ou le manga, un parcours aux frontières du réel.

À PROPOS DE L'EXPOSITION
Des peintures bouddhiques au J-Horror, des estampes d'Hokusai à Pac-Man, du culte des esprits en Thaïlande au manga d'horreur, la figure du fantôme hante l'imaginaire asiatique depuis des siècles. En Chine, en Thaïlande ou au Japon - terrains d'étude de l'exposition - l'engouement populaire pour l'épouvante est bien réel, imprégnant une grande diversité des productions culturelles. Esprits errants de la forêt, femmes-chats vengeresses, revenants des enfers affamés (« walking dead »), vampires sauteurs ou yokaïs (créatures fantastiques du folklore japonais) : leurs apparitions sont multiples et se jouent des époques et des supports artistiques.

Pour mieux en saisir les codes, Enfers et fantômes d'Asie propose d'explorer leur omniprésence dans les arts du spectacle, le cinéma et la bande dessinée. Car si le bouddhisme a contribué à la construction de cet imaginaire - en supposant une attente des âmes entre deux réincarnations -, c'est bien en marge de la religion, dans l'art populaire et profane, que la représentation des spectres s'est surtout développée.

Le parcours audioguidé en son 3D de l'exposition a été réalisé grâce à Crédit Agricole Corporate and Investment Bank.

COMMISSAIRE
Julien Rousseau, responsable de l'unité patrimoniale Asie au musée du quai Branly - Jacques Chirac

CONSEILLER SCIENTIFIQUE POUR LE CINÉMA
Stéphane du Mesnildot, journaliste aux Cahiers du Cinéma, auteur, spécialiste du cinéma asiatique

#EnfersEtFantomesDAsie

Vernissage de l'exposition "Enfers et fantômes d'Asie"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"
Location:
L'Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Voltaire, Père Lachaise
France
Internet Site : www.atelier-lumieres.com
Description:
Gustav Klimt
Une réalisation Gianfranco Iannuzzi - Renato Gatto - Massimiliano Siccardi - avec la collaboration musicale de Luca Longobardi

Du 13 avril au 11 novembre 2018

Pour son ouverture, l'Atelier des Lumières présente un parcours immersif autour des représentants majeurs de la scène artistique viennoise, dont Gustav Klimt fait figure de proue. À l'occasion du centenaire de sa disparition, ainsi que celle d'Egon Schiele, leurs oeuvres s'animent en musique sur l'espace de projection XXL de l'ancienne fonderie.

Dans la Vienne impériale de la fin du XIXe siècle, Gustav Klimt figure parmi les grands peintres décoratifs des somptueux monuments de la Ringstrasse. À l'aube du siècle nouveau, il s'impose à la tête de la Sécession viennoise, un courant qui aspire à régénérer l'art en profondeur. Célébré autant que contesté, Klimt ouvre la voie vers la peinture moderne. L'or et les motifs décoratifs, caractéristiques de ses oeuvres, resteront un symbole de cette révolution artistique. L'exposition immersive présente ainsi les oeuvres qui ont fait la singularité et le succès de Klimt : sa période dorée, ses portraits et ses paysages.

L'exposition immersive présente également des oeuvres de grands artistes viennois comme Egon Schiele et Friedensreich Hundertwasser, influencés par le travail de Klimt. Poussé par l'effervescence artistique caractéristique de la fin du XIXe siècle, Schiele s'inscrit dans une nouvelle forme de représentation du paysage et du corps humain. Quant à Hundertwasser, dont nous célébrerions les 90 ans en 2018, il insuffle à ses constructions architecturales autant qu'à ses peintures une dimension toute symbolique.

Produite par Culturespaces et réalisée par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, avec la collaboration musicale de Luca Longobardi, cette programmation artistique inaugurale invite les visiteurs à un voyage au coeur des oeuvres colorées et lumineuses de Gustav Klimt, de ses contemporains et de ceux qu'il a inspirés. Traversant 100 ans de peinture viennoise, l'exposition immersive propose un regard original sur Klimt et ses successeurs à travers la mise en scène des portraits, paysages, nus, couleurs et dorures qui ont révolutionné la peinture viennoise dès la fin du XIXe siècle et pendant le siècle suivant.

Commissariat : Beatrice Avanzi. Nommée directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces en 2017, Beatrice Avanzi est notamment en charge du Musée Jacquemart-André, du Musée Maillol et de l'Hôtel de Caumont - Centre d'Art. En tant que conservatrice du département des peintures du musée d'Orsay depuis 2012, elle avait assuré le commissariat d'expositions majeures telles que Le Douanier Rousseau - L'innocence archaïque ou Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Claude Monet à Vassily Kandinsky.



Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

Vernissage de l'exposition "Gustav Klimt"

© Culturespaces / E. Spiller

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Happygallery Swiss Watches"
Location:
Oppidum Galerie
Spirale S.A.R.L.
30, rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 40 27 08 03
Fax : +33 (0)1 40 27 08 13
Mail : contact@espaceoppidum.com
Internet Site : www.oppidumgalerie.fr
Description:
exposition collective du 13 au 15 avril 2018

curatée par Kolly Gallery

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Invasion 1968"
Location:
Centre Culturel Tchèque
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris
Description:
Salle Janáček

12 avril - 1 juin 2018
Mardi - Samedi de 13H à 18H

Vernissage Jeudi 12 avril 19:30 - 22:00
Performance-monologue de Clara Leclerc « Mon printemps de Prague »

Commissaire de l'exposition : Dana Kyndrová

Une sélection de photographies par la commissaire et photographe Dana Kyndrová documentant l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes des armées du Pacte de Varsovie le 21 août 1968, sera exposée au Centre tchèque à l'occasion du 50ème anniversaire de l'invasion.


Pour commémorer les 50 ans du Printemps de Prague et de l'invasion des troupes du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie, le Centre tchèque prépare une exposition de photographies qui sera inaugurée le 12 avril.

Une quarantaine de photographies noir et blanc seront exposées durant presque deux mois rue Bonaparte. Elles ont été sélectionnées par la commissaire Dana Kyndrová - elle-même photographe - et illustrent toutes les premiers jours après l'invasion dans la nuit du 21 août 1968.

La commissaire a choisi de présenter des images d'une vingtaine de photographes différents, des professionnels - comme V. Lammer, M. Novotný, D. Sýkorová, L. Kyndrová, mais également des photographes amateurs.

Les images témoignent à nouveau de ces heures de désespoir profond, du désarroi, mais aussi du courage des photographes qui ont pris des risques de prendre ces clichés mais également de les avoir gardés clandestinement jusqu'à la révolution de velours en 1989.

Par cette exposition nous rendons hommage à plus de 100 civils qui ont perdu la vie durant ces jours en manifestant pour la souveraineté de la Tchécoslovaquie et à tous ceux dont les espoirs et les rêves ont été brisés par l'arrivée d'un demi million de soldats, des milliers de chars et avions et par le retour à un régime néostalinien et à la normalisation.

L'exposition sera accompagnée d'une nouvelle installation multimédia interactive pour permettre aux visiteurs de découvrir davantage l'histoire de la Tchécoslovaquie.


Contexte historique

La Tchécoslovaquie a connu dès le début de l'année 1968 et jusqu'au 21 août une période de la libéralisation progressive, appelée Le printemps de Prague. En janvier, une nouvelle direction du Parti communiste est élue avec Alexander Dubček à sa tête. Les sujets jusqu'alors tabous sont désormais abordés, la censure est supprimée, les frontières sont ouvertes et un espoir de vies meilleures commence à régner.

Mais l'Union soviétique a perçu ces réformes comme des menaces. Après avoir essayé de ramener les politiques tchèques à l'obéissance, les Soviétiques ont décidé de forcer les choses. Dans la nuit du 20 au 21 août, les troupes du Pacte de Varsovie franchissent la frontière tchécoslovaque et occupent l'aéroport et d'autres endroits stratégiques du pays. Des affrontements ont lieu entre les citoyens non armés et les soldats en de nombreux endroits.

L'un des plus grands conflits a lieu à Prague à proximité du bâtiment de la radio Tchécoslovaque. La radio était l'objectif principal des soviétiques, car elle transmettait les vraies informations sur l'invasion dans l'ensemble du pays. Dans la matinée, une vingtaine d'hommes défendent la bâtiment de la radio contre les chars sur une barricade improvisée. 17 d'entre eux sont massacrés par les soldats. Le bâtiment sera le témoin muet de cette intervention « d'entraide fraternelle ».


DANA KYNDROVÁ

Dana Kyndrová "grande dame de la photographie classique tchèque". Elle a à son actif plus de soixante-dix expositions en République tchèque, mais également à l'étranger. Citons entre autres celles à la Side Gallery - Newcastle (Grande Bretagne), à la Galerie Faouëdic - Lorient (France), à la Maison de la culture Mont Royal - Montréal, à la Torre medioevale - Moggio Udinese (Italie), aux Centres tchèques à Londres, Paris, Stockholm et à Budapest, à la Galerie Mánes à Prague. Ses photos font partie de collections par exemple au Musée de l'Elysée à Lausanne (Suisse), à la Side Gallery de Newcastle, à la Bibliothèque Nationale de Paris et au Musée des Arts décoratifs à Prague. Dana Kyndrová réalise ses photos uniquement en noir et blanc.

Août 2018 marque la commémoration des 50 ans de l'invasion de la Tchécoslovaquie par l'armée russe. Le Printemps de Prague apporte ici un éclairage sur le totalitarisme à travers les yeux d'une femme dont le destin fut bouleversé par la vie politique.

Vernissage de l'exposition "Invasion 1968"

Vernissage de l'exposition "Invasion 1968"

Vernissage de l'exposition "Invasion 1968"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Poetic_Ai" par le collectif Ouchhh
Location:
L'Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Voltaire, Père Lachaise
France
Internet Site : www.atelier-lumieres.com
Description:
Du 13 avril au 31 août

Conçu comme un véritable voyage onirique, l'installation numérique POETIC_AI fait appel à l'Intelligence Artificielle utilisée dans le processus de création visuelle : les formes, la lumière, le mouvement, sont générés à travers un algorithme qui compose une oeuvre digitale unique et contemplative.

Projection dans le Studio, bar immersif de l'Atelier des Lumières
Durée : 17 minutes

Vernissage de l'exposition "Poetic_Ai" par le collectif Ouchhh

Vernissage de l'exposition "Poetic_Ai" par le collectif Ouchhh

Vernissage de l'exposition "Poetic_Ai" par le collectif Ouchhh

Vernissage de l'exposition "Poetic_Ai" par le collectif Ouchhh

© Ouchhh

[19:00-21:00] Vernissage de la foire Miart
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
fieramilanocity, Viale Scarampo - Gate 5

13 to 15 April 2018
VIP preview and vernissage 12 April 2018

http://www.miart.it






[20:00-23:00] Lancement Villa Schweppes 2018
Location:
Hôtel Salomon de Rothschild
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
11, rue Berryer
75008 Paris
M° George V, Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 93 75 37
Fax : +33 (0)1 71 93 75 38
Mail : contact@HotelSalomondeRothschild.com
Internet Site : www.hotelsalomonderothschild.com
Description:
SCHWEPPES a le plaisir de vous convier à la soirée

FOLIES TONIC

à cette occasion, retrouvez-nous à l'Hôtel Salomon de Rothschild

Jeudi 12 Avril 2018

20h CONFERENCE DE PRESSE
(Présentation de la Nouvelle Publicité Schweppes (BETC), Une Nouveauté Produit et les Festivités 2018 Villa Schweppes - Paris, Cannes, Calvi)

21h COCKTAIL

22h30 FOLIES TONIC PARTY

RSVP avant le 10 avril

David Lasne
SPARK-AGENCY
Digital & Medias Relations
+33 (0)6 10 16 05 48
david.lasne@spark-agency.fr
Insta : @sparkagencycom

Lancement Villa Schweppes 2018

Le 12 avril prochain, Villa Schweppes revient placer la fête au cœur de la capitale le temps d'une soirée folle, dans le cadre exceptionnel d'un hôtel particulier. On ressent déjà les bonnes vibrations d'ici... Prêts à rejoindre les invités ?
Le coup d'envoi de la saison Villa Swcheppes 2018 est sur le point d'être lancé. Cela fait maintenant plus de dix ans qu'elle s'impose comme la référence dans le monde de la nuit. Délicieuse et légère, envoûtante jusqu'au petit matin, brassant tous les genres musicaux, convoquant toutes les personnalités... Villa Schweppes réserve toujours plus de belles surprises à ses convives, entre émerveillement et extase, parsemées sur trois rendez-vous incontournables tout au long de l'année.

La première de ces invitations aura lieu le 12 avril, à l'intérieur de l'hôtel Salomon de Rothschild dans le VIIIème arrondissement de Paris, qui marquera le lancement de Villa Schweppes en 2018. Une soirée festive où la programmation musicale exigeante risque de vous faire danser jusqu'à l'aube, cocktail à la main, dans plusieurs ambiances qui ont toutes le même objectif : vous faire passer une nuit inoubliable. Un peu plus tard, au soleil, les festivités continueront pendant le Festival de Cannes dans un cadre idyllique et se déplaceront même jusqu'à la plage paradisiaque Mar A Beach en Corse, Calvi On The Rocks oblige. Comme toujours avec Villa Swcheppes, il faudra s'attendre à de la bonne musique entre lives et DJ sets, des rafraîchissements savoureux et des soirées complètement folles.

Lancement Villa Schweppes 2018
Le couloir à bulles de la Villa Schweppes 2018 à Paris

Lancement Villa Schweppes 2018
Le "piano-cocktail" de la Villa Schweppes 2018 à Paris

Lancement Villa Schweppes 2018
Le Lavomatic de la Villa Schweppes 2018 à Paris

Lancement Villa Schweppes 2018
La Villa Schweppes 2018 - Folie's Tonic à Paris

Lancement Villa Schweppes 2018
Le jardin enchanté de la Villa Schweppes 2018 à Paris

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés