Friday, April 27, 2018
Public Access


Category:
Category: All

27
April 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Jour de la Liberté - Afrique du Sud
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Le jour de la Liberté (en anglais Freedom Day, en afrikaans Vryheidsdag) est un jour férié en Afrique du Sud depuis 1995 qui commémore notamment la fin de la domination politique de la minorité blanche sud-africaine.

Institué par Nelson Mandela, le premier président noir du pays, cette date commémore la tenue des premières élections nationales multiraciales depuis l'abolition de l'apartheid et de l'entrée en vigueur de la nouvelle constitution intérimaire, négociée pendant 3 ans au sein de la CODESA entre le gouvernement de Klerk, le congrès national africain (ANC), le parti national et 19 autres partis politiques de plus ou moins grande importance ainsi que les représentants des Bantoustans. Le scrutin eut lieu du 26 au 29 avril. Sur un total de 22,7 millions d'électeurs, plus de 16 millions de Noirs votaient pour la première fois pour élire leurs représentants au parlement et dans les nouvelles législatures provinciales. L'ANC remporta 252 sièges sur 400 dans la nouvelle Assemblée et la majorité des suffrages dans sept des neuf nouvelles provinces. Le 27 avril est également la date de la levée du nouveau drapeau sud-africain et du nouveau statut de Nkosi Sikelel' iAfrika en tant qu'hymne national au côté de Die Stem van Suid-Afrika, l'hymne national depuis 1927.

Auparavant, depuis 1910, seuls les Blancs d'Afrique du Sud avaient toujours bénéficié d'un droit de vote sans restriction, mise à part une obligation de résidence d'au moins 5 ans dans le pays pour être élu, alors que les droits électoraux des Coloureds acquis précédemment dans la colonie du Cap et maintenu dans la province du Cap par le South Africa Act lors de la formation de l'Union sud-africaine avaient été rognés par une loi d'apartheid en 19564. La constitution sud-africaine de 1983 mit en place un parlement tricaméral où les indiens et les métis purent élire leurs représentants dans des chambres séparées tandis que les Noirs continuaient à n'avoir aucune représentation élue au niveau national.

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Fête nationale du Togo
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance en 1957

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

08:00  
09:00 [09:30-13:00] Vernissage presse du 63ème Salon de Montrouge
Location:
Le Beffroi
Le Beffroi Montrouge
2, place Emile Cresp
92120 Montrouge
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 40 92 62 30
Internet Site : www.ville-montrouge.fr/414-le-beffroi.htm
Description:
Le Beffroi - Salle Nicole Ginoux

visite libre entre 9h30 et 13h en présence d'Ami Barack et Marie Gautier, directeurs artistiques et des artistes de la 63e édition


Du samedi 28 avril au mercredi 23 mai 2018
Entrée libre tous les jours de 12h à 19h

Directeurs artistiques : Ami Barak et Marie Gautier

Depuis sa création en 1955, le Salon de Montrouge est la manifestation emblématique pour la découverte des artistes émergents en France, toutes disciplines confondues. Elle peut se vanter aujourd'hui de bénéficier d'une qualité, d'une exigence et d'un rayonnement qui dépassent les frontières.

Le Salon de Montrouge, depuis plus de 60 ans, constitue un soutien déterminant sur lequel repose l'avenir de la scène artistique française, dans toute sa diversité et pour un public toujours aussi fidèle et curieux (plus de 25 000 visiteurs viennent chaque année découvrir la nouvelle édition).

Organisé et financé depuis sa création par Montrouge, ville d'accueil pour l'art contemporain, le Salon a révélé de nombreux artistes notoires comme Felice Varini, Hans Bouman, Valérie Favre, Georges Rousse, Hervé Di Rosa, et, plus récemment, les nouveaux talents du monde de l'art, comme Théo Mercier, Pauline Bastard, Marion Bataillard, Clément Cogitore...

UNE JEUNE CREATION CONTEMPORAINE EN ADÉQUATION AVEC SON TEMPS

La direction artiste de cette 63e édition est confiée - et ce pour la 3e année consécutive - à Ami Barak, l'un des catalyseurs les plus actifs de la scène artistique contemporaine et à Marie Gautier, co-directrice artistique.

La pluridisciplinarité est plus que jamais représentée cette année : photographies, peintures, sculptures, dessins, vidéos, performances et installations seront exposés au grand public dans les 1500m2 du Beffroi, monumentale architecture des années 1930.

La scénographie, confiée à Vincent Le Bourdon, repose sur la médiation entre l'architecture du lieu, les visiteurs, les projets artistiques et le discours curatorial d'Ami Barak et Marie Gautier, tandis que l'identité visuelle du Salon est conçue par les jeunes graphistes Camille Baudelaire & Jérémie Harper.

France, Iran, Mongolie, Congo, Belgique, Arménie, Russie, Espagne, Pays-Bas... les 52 artistes sélectionnés en 2018 représentent 12 nationalités différentes, preuve s'il en est de l'intérêt croissant qu'incarne le Salon de Montrouge aux yeux de la scène émergente en France et à l'étranger.

Ils ont été sélectionnés par Ami Barak et Marie Gautier, aidés d'un comité composé de personnalités de l'art contemporain, qui ont pu constater la forte imprégnation des questions sociétales, environnementales, politiques et esthétiques actuelles au sein des projets artistiques proposés par les artistes, révélant une jeune création contemporaine en adéquation avec son temps.

Les artistes seront soumis aux regards expérimentés d'un jury présidé par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, qui leur remettra, lors du vernissage le 27 avril prochain, les prix du Salon de Montrouge.

Tout le programme sur salondemontrouge.com

Réuni le 20 novembre, le comité de sélection du 63ème Salon de Montrouge a choisi 52 artistes - parmi 1 687 dossiers reçus - pour participer à l'événement qui se tiendra du 28 avril au 22 mai 2018 au Beffroi de la ville. Autour d'Ami Barak et Marie Gautier, directeurs artistiques du Salon, ce comité regroupait cette année une dizaine de personnalités du milieu de l'art : Boris Achour (artiste), Sarina Basta et Marie Bechetoille (commissaires), Anne-Sarah Bénichou (galeriste), Léa Chauvel-Lévy (journaliste), François Quintin (directeur artistique de la Fondation Lafayette Anticipation), Matthieu Lelièvre (directeur artistique de la Fondation Fiminco), Emmanuelle Lequeux (journaliste), Claire Moulène (commissaire au Palais de Tokyo), Nathalie Mamane-Cohen (collectionneuse) et Julie Pellegrin (directrice de La Ferme du Buisson).

Les artistes sélectionnés sont : Samira Ahmadi Ghotbi, Mali Arun, Alexandre Barré, Francois Bianco, Baptiste Brossard, Pierre Brunet, Roland Burkart, Clémentine Carsberg, Baptiste César, Célia Coëtte, Lauren Coullard, Octave Courtin, Jules Cruveiller, Odonchimeg Davaadorj, Laurence De Leersnyder, Clémence de Montgolfier, Romuald Dumas-Jandolo, Paul Duncombe, Elise Eeraerts, Clémence Estève, Cédric Esturillo, Raphaël Fabre, Julia Gault, Antoine Granier, Anne-Sophie Guillet, My-Lan Hoang-Thuy, Princia Itoua, Jean-Baptiste Janisset, Pauline Julier, Yann Lacroix, Camille Lavaud, Ronan Le Creurer, Samuel Lecocq, Lucas Léglise, Ariane Loze, Fabien Marques, Garush Melkonyan, Mayrhofer-Ohata, Andrey Pavlov, Zoë Philibert, PAÏEN, Baptiste Rabichon, Octave Rimbert-Rivière, Emmanuelle Rosso, Mostafa Saifi Rahmouni, Clara Saracho de Almeida, Pauline Toyer, Pieter van der Schaaf, Marianne Vieules, Quentin Vintousky, Thomas Wattebled et Katarzyna Wiesiolek.

Vernissage du 63ème Salon de Montrouge

En étant partenaire pour la cinquième année du Salon de Montrouge, les éditions d'art Tribew contribuent à la promotion et à la diffusion de la jeune création artistique.

Le Prix Première édition by Tribew pour le 63ème Salon de Montrouge sera remis lors de la soirée de vernissage le vendredi 27 avril.

Composé de personnalités du monde de l'art contemporain, le jury choisit un artiste qui bénificiera de l'édition d'un livre numérique consacré à son travail dans la collection WorkOf des Editions d'art Tribew.

Présidente du Jury :
Isabelle de Maison Rouge

Membres du Jury :
Valérie Delaunay - Galeriste
Aurélie Déplus - Responsable Mecenat Artistique Société Générale
Estelle Francès - Directrice de la Fondation d'entreprise Francès
Brigitte Saby - Collectionneuse




Etienne Lengereau, maire de Montrouge, Ami Barak et Marie Gautier, directeurs artistiques du Salon et Jean de Loisy, Président du Jury, ont annoncé les noms des lauréats du 63e Salon de Montrouge à l'occasion de l'inauguration officielle, vendredi 27 avril 2018.

Ils ont été désignés parmi une sélection de 52 artistes sélectionnés pour cette 63e édition, 52 jeunes talents représentants 12 nationalités différentes, preuve s'il en est de l'intérêt croissant qu'incarne le Salon de Montrouge aux yeux de la scène de l'art contemporain en France et à l'étranger.

Le Jury était présidé cette année par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, accompagné de Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts Magazine, de Madeleine Mathé, directrice du Centre d'art contemporain Chanot de Clamart, d'Anne Dressen, commissaire d'exposition à l'ARC - le département contemporain du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, de Caroline Bourgeois, commissaire des expositions de la Fondation Pinault, de Jean-Marc Bustamante, directeur de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et d'Angélique Sloan, adjointe au directeur général adjoint en charge du pôle culture du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

A l'issue des délibérations, le Jury de la 63e édition du Salon de Montrouge a récompensé :

Grand Prix du Salon-Palais de Tokyo : Mali Arun
Le Palais de Tokyo accueillera un projet personnel de Mali Arun, dans le cadre de sa mission de soutien à la création émergente.

Prix des Beaux-Arts de Paris : Samuel Lecocq
Samuel Lecocq bénéficiera d'une aide à la production de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris (ENSBA).

Prix du Conseil départemental des Hauts-de-Seine : Ariane Loze
Ariane Loze recevra le soutien du Conseil départemental des Hauts-de-Seine pour la réalisation d'un projet inédit.

D'autres prix ont également été remis lors du vernissage :

Le Prix ADAGP - « Révélation Arts Plastiques » : Odonchimeg Davaadorj
Odonchimeg Davaadorj bénéficiera d'une dotation. Le jury ADAGP sera coprésidé par Philippe Ramette, et Elizabeth Garouste, et composé de Mélanie, Bouteloup (Directrice de Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff), Françoise Monnin (rédactrice en chef d'ARTENSION), et des artistes Carole Benzaken, Kokou Ferdinand Makouvia et Kenny Dunkan

Résidence à Moly-Sabata : Baptiste Rabichon
Baptiste Rabichon sera accueilli en résidence durant deux mois à Moly-Sabata et recevra une dotation. Il sera désigné par un jury composé d'Eva Nielsen, artiste, Marie de Brugerolle, commissaire d'exposition, professeur d'histoire de l'art à l'ENSBA Lyon et auteure, Sarah Ihler-Meyer, critique d'art et commissaire indépendante, et de Pierre David, directeur de Moly-Sabata

Le Prix Kristal : Roland Burkart
Le Prix Kristal a été remis par un jury d'enfants issu du Conseil municipal des enfants. Florian Mermin, lauréat du Prix Kristal, bénéficie d'une dotation de la Ville de Montrouge, ainsi que d'une exposition personnelle à la Galerie Artyfamily.

Première édition Tribew : Paul Duncombe
La maison d'édition Tribew, spécialisée dans la jeune création, réalisera un eBook monographique pour Paul Duncombe.

Sélection artiste et chercheur associé aux Ateliers Medicis : Princia Itoua Dickelet
Princia Itoua Dickelet se verra invité à rejoindre le programme des artistes et chercheurs associés aux Ateliers Médicis en 2019.

Production Orange Rouge : Samira Ahmadi Ghotbi
Samira Ahmadi Ghotbi est invitée à mener un projet artistique avec un groupe de collégiens. Ils réaliseront ensemble une oeuvre collective, présentée lors de l'exposition annuelle d'Orange Rouge.


[10:30-11:30] Vernissage presse d'Adrian Ghenie "Jungles in Paris"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
28 Avril - 16 Juin 2018
Vernissage samedi 28 Avril 2018, 16h-19h

Le titre de l'exposition « Jungles in Paris » est emprunté à celui de la rétrospective consacrée par la Tate Modern à Henri Rousseau en 2005-06 (présentée ensuite au Grand Palais, Paris puis à la National Gallery, Washington D.C). La tension visuelle créée par la juxtaposition de deux environnements totalement opposés, le caractère urbain et sophistiqué de Paris et la jungle exotique indomptable, est au centre de cette nouvelle série.

La peinture du Douanier Rousseau (1844-1910), caractérisée par un traitement distancié de la surface et composée de plans et de motifs juxtaposés, annonce beaucoup d'aspects du Modernisme et fascine depuis longtemps Ghenie, qui le considère comme « le premier artiste abstrait ». L'artiste autodidacte qu'est Rousseau a fait l'objet d'un culte et était révéré par de nombreuses figures artistiques des avant-gardes dont Picasso, Brancusi, Delaunay et Apollinaire qui affichaient ouvertement leur admiration pour sa peinture d'un style naif très personnel.

La fascination de Ghenie pour la texture des sujets et des objets qu'il choisit de peindre est plus présente que jamais dans cette nouvelle série d'œuvres. Selon Ghenie : « Ce n'est jamais le motif qui m'intéresse mais plutôt la texture de mes sujets et comment le temps transforme celle-ci et dévoile une histoire secrète. »

Sa palette vive, faite de nuances turquoises, jaunes et vertes apposées en contraste à des tons plus terreux de brun, d'ocre et de blanc cassé, capture la chaleur et la lumière de la forêt et de la jungle. Des motifs en forme de vrilles rouge vermillon et jaune cadmium se faufilent à la surface complexe des toiles. Parfois cachés dans le paysage ou dans le feuillage, des bêtes sauvages, des animaux étranges, et des carcasses en décomposition semblent en cours de métamorphose, de façon plus ou moins nette. La superposition d'une présence humaine et d'éléments urbains perturbe souvent le caractère sauvage de la scène. (...)

Un groupe de neuf collages sur papier, technique essentielle à la compréhension du travail de l'artiste, est présenté en parallèle. Tirées d'Internet puis imprimées en studio, des images aussi diverses qu'une fourrure d'animal, des écailles de poisson en putréfaction ou la surface brillante des membranes de mucus, toutes choisies pour leurs textures spécifiques, deviennent les éléments constitutifs des compositions de l'artiste. Chaque œuvre commence par un collage. Formes, compositions, textures et tonalités sont rigoureusement étudiées dans ces œuvres de petit format pleines d'énergie servant de point de départ à ses toiles de grande dimension.

Vernissage d'Adrian Ghenie "Jungles in Paris"

10:00
11:00
12:00
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-21:00] artmonte-carlo 2018
Location:
Principauté de Monaco
Monte Carlo
Monaco
98000 Monaco
M° Gare SNCF Gare de Monaco - Monte-Carlo
Monaco
Description:
Grimaldi Forum Monaco

28-29.04.2018
vernissage vendredi 27 avril 2018 à partir de 16h

http://artmontecarlo.ch


[17:00-21:00] Vernissage de Noty Aroz
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
Noty Aroz se trouve à mi-chemin entre arts graphiques, arts narratifs et expérience sociale.

Leurs créations sont inspirées du livre La Théorie du syncrétisme fictif. Cet essai socio-théologique écrit par un anthropologue anonyme, dit Le Professeur, fait le constat suivant : depuis quelques décennies, certains peuples à travers le monde se seraient mis à vénérer des personnages issus à la fois de fictions populaires et de croyances traditionnelles. Cette mythologie moderne se nomme Mythologeny.

En mêlant anthropologie et analyse scénaristique, Noty Aroz ont déjà recensé 11 divinités classées en saisons et épisodes. À l'instar des anciens mythes fondateurs, chacune d'entre elles interroge différentes problématiques contemporaines et aborde des thématiques telles que la justice sociale, la stigmatisation, le féminisme, etc.

Cette nouvelle exposition interactive sera l'occasion de découvrir la douzième divinité, dénommée Ginteil, mêlant un personnage féminin de l'univers Marvel à la culture celte écossaise.

https://www.noty-aroz.com
https://www.instagram.com/noty_aroz

Vernissage de Noty Aroz

Vendredi 27 Avril nous vous convions au Lavo//Matik pour le vernissage de la nouvelle exposition solo de Noty Aroz. L'expo sera visible jusqu'au samedi 12 Mai.

Après plusieurs mois de recherches anthropolo-graphiques, une nouvelle divinité a enfin été découverte : GINTEIL !

L'épisode 2 de la saison 3 de la série Mythologeny vous sera révélé au Lavo//Matik. GINTEIL est une fusion syncrétique entre une femme masquée de l'univers X-Men et la culture celte écossaise. Le reste de l'histoire vous sera dévoilé sur place dans un univers sensoriel unique comme vous ne l'aurez jamais vu au Lavo//Matik !

Au programme :
- Live Painting par Noty Aroz
- Flash tattoo par VMR Art
- Œuvres originales et sérigraphies de Noty Aroz ainsi que des collaborations avec VMR Art, Inti Ansa, Adey, Nadège Dauvergne et Zelda Bomba.

Vernissage de Noty Aroz

[17:00-22:00] Vernissage de Sophie Testa "Masques & Fétiches"
Description:
Galerie Emeric Hahn
63 rue Sainte-Anne
75002 Paris
+33 6 10 74 10 55

Exposition du 27 avril au 5 mai 2018
Exposition ouverte tous les jours sauf le dimanche 29 avril

dessins de Sophie Testa

Les dessins s'inspirent d'objets des collections muséales d'Art Primitif du monde.

L'artiste sera présente le soir du vernissage et recevra sur rendez-vous durant toute l'exposition.

Vernissage de Sophie Testa "Masques & Fétiches"



[18:00-21:00] Vernissage d'Antoinette Clouzard-Charniot "Iconographie magique"
Location:
Galerie Feuillantine
17, rue des Feuillantines
75005 Paris
M° RER B Port-Royal, Censier - Daubenton
France
Mobile : +33 (0)6 37 23 84 88
Internet Site : www.galerie-feuillantine.com
Description:
Du 27 avril au 5 mai 2018
Vernissage le vendredi 27 avril de 18h à 21h

L'imaginaire d'Antoinette CLOUZARD-CHARNIOT à été nourri par des albums de chromos-découpis, de vignettes, de cartes postales, de jeux de cubes illustrés, d'images de mode du XIX siècle, de poupées anciennes et même des plaques de verre d'une lanterne magique !.

Devenue photographe, elle retrouve un peu de la magie dans ce mode d'expression.

Engagée en qualité d'iconographe pour illustrer une encyclopédie générale.

Toujours à la recherche d'images.

Elle apporte son expérience à une agence photographique nouvellement créée. Durant 25 ans elle entretient les relations entre éditeurs et photographes et apporte des idées de livres à réaliser.

En feuilletant des livres anciens, elle est toujours sous le charme des gravures anciennes et des papiers-reliure.

En chinant au Salon des papiers anciens, elle retrouve les découpis de son enfance, leur pouvoir d »émotion est intact.

C'est ainsi qu'elle a eu l'idée de « mettre en scène » ces petits personnages qui semblent errer, chercher un décor, un cadre pour se poser. Elle réinvente et crée le décor autour d'eux.

Vernissage d'Antoinette Clouzard-Charniot "Iconographie magique"

[18:00-22:00] Vernissage de Roxanne Hemery et Sacha Noyé "Fusion"
Location:
Maison des Ensembles
3/5, rue d'Aligre
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 53 46 75 10
Fax : +33 (0)1 53 46 75 12
Mail : maisondesensembles@laligue.org
Internet Site : ligueparis.org/centre-animation-paris-12eme-arrondissement-maison-des-ensembles/
Description:
Du vendredi 27 avril au mardi 22 mai, la Maison des Ensembles a le plaisir d'accueillir Roxanne Hemery et Sacha Noyé.

Une thématique, deux artistes, deux univers, deux approches, deux disciplines : la peinture et la photographie. FUSION.

D'un côté, Roxanne Hemery, qui interroge à travers ses peintures de grand format l'humain qui se modifie dans son espace ; de l'autre, Sacha Noyé, photographe, qui nous pousse à nous demander si la liberté des corps acquise, est réellement immuable.
Première collaboration entre les deux artistes, l'exposition "Fusion" révèle les travers des interrogations sur le corps. Sa place, sa ou ses formes, mais aussi les angles de ses connotations et ses évolutions dans les perceptions artistique, sociale, pratique.
La beauté ou la laideur ? L'inertie ou l'activité ?
Et s'il pouvait être ce tout ? Tout dépend de l'œil qui le regarde...

>> Le vernissage de l'exposition sera animé par deux performances.

1) Alexandre « Madbanana » Prybil et Sergen « Negser » Kara, deux artistes affiliés au collectif LuG, collaboreront sur l'élaboration d'une fresque, toujours sur la thématique de la fusion des corps. Comment deux visions réussissent-elles à se mouvoir en une ? À quel point l'environnement d'une personne, ses choix, et la société la façonnent, la transforment et la sculptent ?

2) « Light » ou l'esquisse d'une nébuleuse : un duo de danse entre Neaj et Nanupharr.
Même si le Hip-Hop les caractérise, leurs influences sont variées. « Light », littéralement « Lumière » : est le nom de cette alliance. La rencontre, la fusion de deux gestuelles, le temps d'une danse. Qui a dit que l'urbain n'était pas poétique... ou galactique ?

Retrouvez Roxanne Hemery et Sacha Noyé juste ici :
https://www.facebook.com/LuG.collectif
https://www.instagram.com/lug.collectif

Vernissage de Roxanne Hemery et Sacha Noyé "Fusion"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "KANA ART"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Exposition collective d'artistes chinois du 27 avril au 3 mai 2018

Vernissage de l'exposition collective "KANA ART"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "PaysageS"
Location:
Galerie-Studio Grainedephotographe.com
Galerie Graine de Photographe
14, quai de Béthune
75004 Paris
M° Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)9 80 39 42 35
Mail : contact@grainedephotographe.com
Internet Site : www.grainedephotographe.com
Description:
du 27 avril au 27 mai

Graine de photographe vous fera voyager du 27 avril au 27 mai avec l'exposition collective PaysageS.

Bruno Fontana, Mélanie Jane Frey, Laure Maugeais, Thierry Nava, Laurent Villeret, Marie-Sophie Leturcq mettent en lumière la notion de paysage et de territoire avec leur écriture singulière.

Si chacune de leur approche est unique, ils ont fait le choix d'explorer le paysage en s'appropriant de manière contemporaine d'anciennes techniques de photographie : Cyanotype, Collodion Humide, Palladium, Sténopé, Héliotropes et Polaroids.

Les procédés techniques sont présents depuis l'invention de la photographie et constituent dans un certain sens la signature de l'artiste. Par un procédé particulier, un photographe va promouvoir le caractère singulier de son oeuvre. À travers les techniques anciennes ou alternatives dans le paysage, les artistes recherchent l'expérimentation, l'accident, la sensibilité de la chimie, l'émotion au travers de l'imperfection.

Dans cette exposition le paysage est questionné sous toutes ses formes de la géologie au territoire, à la fois réel et imaginaire. Dans chaque proposition c'est finalement la place de l'humain qui est au cœur des photographies.

Vernissage de l'exposition collective "PaysageS"

[18:00-22:00] Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain de Vincennes
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
Du vendredi 27 avril 2018 au lundi 1er mai 2018 de 11h à 20h (sauf le vendredi de 11h à 22h)
vernissage le vendredi 27 avril de 18h à 22h

Un weekend à rallonge attend un certain nombre d'entre vous grâce au pont du premier mai ! Cela tombe bien particulièrement pour les amateurs d'expositions et d'art car un superbe marché se déroulera à cette date.

Une invitation au Grand Marché d'Art Contemporain de Vincennes vous ferait plaisir ?

Les amateurs et professionnels, savent que c'est un rendez-vous à ne pas manquer. Pour commencer par ce qu'il a lieu sur l'esplanade du magnifique château de Vincennes, rien que le décor est top. Mais qu'en plus c'est le moment de rencontrer de nombreux artistes talentueux qui ne demandent qu'à échanger et partager. Tout en simplicité, ils vous conteront le cheminement parcouru dans leur esprit entre le moment de la création et les œuvres qui se présenteront devant vous.

L'ambiance est chaleureuse et conviviale. De nombreuses animations sont prévues pour les enfants et les plus grands, des activités à Vincennes qui leurs feront plaisir (atelier dessin, mosaïque, sculpture et création de masques). Les inscriptions s'effectuent directement sur place auprès des animateurs.
C'est également l'occasion pour vous de dénicher de vraies belles œuvres à des tarifs très raisonnables.

Afin de profiter de cet espace d'art contemporain, n'oubliez pas de télécharger et de remplir vote invitation gratuite valable pour 2 personnes et indispensable pour pénétrer à l'intérieur du marché.

Les passionnés, et même ceux qui le sont moins, ne manqueront pas le vernissage de cet événement à Vincennes qui aura lieu le Vendredi de 18h à 22h.

>> invitation

Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain de Vincennes

Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain de Vincennes

[18:00-21:00] Vernissage du Salon SIGN'ART
Location:
Enghien-les-Bains
Enghien-les-Bains
95880 Enghien-les-Bains
M° Gare SNCF d'Enghien-les-Bains, Gare SNCF de La Barre - Ormesson
France
Internet Site : www.ville-enghienlesbains.fr
Description:
Salle des Fêtes
Angle rue de la Libération, avenue de Ceinture

Du 27 avril au 1er mai 2018
Tous les jours de 10h à 18h30
Vernissage le 27 avril 2018 à 18h

[18:30-21:00] Conférence "Un siècle d'archéologie maritime en Egypte"
Location:
Centre Culturel Egyptien
Centre Culturel d'Egypte à Paris
111, boulevard Saint-Michel
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 46 33 75 67
Fax : +33 (0)1 43 26 18 83
Mail : centre@culture-egypte.com
Internet Site : www.culture-egypte.com
Description:
donnée par le Prof. Emad KHALIL

[18:30-22:00] Vernissage de Damien Mauro & Edwin Donnart "Interstice"
Location:
Galerie Art&Craft
32, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 58 89 05 56
Mail : galerie.artcraft@gmail.com
Internet Site : www.galerie-artandcraft.com/wp
Description:
EXPOSITION DU 27 AVRIL AU 26 MAI 2018

DAMIEN MAURO aka GODDOG
L'univers de Damien Mauro se situe aux frontières de l'art urbain, de l'abstraction et de la figuration libre. Des fresques à grande échelle aux toiles exposées en galeries, lignes et formes dévoilent des mondes imaginaires géométriques où se dissimulent paysages, visages et symboles. La répétition de canevas emblématiques dans ses œuvres, les apparentes par leur récurrence à des totems contemporains. Sans volonté mystique affichée, le travail de Goddog est truffé d'évocations symboliques, ethniques et oniriques.

EDWIN DONNART aka WIDE
Depuis son enfance, Wide est fasciné par les espaces abandonnés, cédés par l'homme au sauvage. Ces ruines modernes nous renvoient à notre propre temporalité, à l'impermanence de toute chose. Cela fait 20 ans qu'il réalise des peintures, par essence éphémères, dans ces lieux en décomposition. Cette pratique a développé chez Wide un intérêt pour l'obsolescence produite par le temps et l'a amené dans cette recherche d'esthétisation de l'éphémère vers le Glitch art. Cet art consiste à reconnaître la beauté dans les erreurs d'affichage des images numériques, sous la forme de fragmentations, de répétitions et d'artefacts.
Wide tente de reproduire en peinture cette esthétique de l'obsolescence technologique qui peut apparaître sur nos écrans LCD. La collecte de photos d'identité, témoignages d'un instant T, et la capture de mots tirés du flot d'information en continu à la fois « news » et déjà dépassées, constituent la matière première du travail d'atelier de Wide. Il explore ces thèmes dans des oeuvres tendant vers l'abstraction, en expérimentant différents supports et techniques.

Vernissage de Damien Mauro & Edwin Donnart "Interstice"




[19:00-21:00] Preview de l'exposition "Pierrette Bloch - Quelques traits..."
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
28 avril - 28 juillet 2018

Depuis bientôt dix ans, la Galerie Karsten Greve soutient avec engagement le travail de Pierrette Bloch. Nous sommes fiers de lui rendre hommage avec une exposition rétrospective qui dévoile l'ampleur de son travail. L'exceptionnelle sélection de pièces présentées à cette occasion - dont beaucoup montrées ici pour la première fois - témoigne de la passion avec laquelle Karsten Greve continue de promouvoir et défendre une démarche artistique pionnière, fondée sur la réitération d'un geste jamais égal à lui-même.

Profondément ancrée dans la pratique du dessin, l'œuvre de Pierrette Bloch a su l'innover et le mettre à la une des recherches plastiques contemporaines, tout en donnant à l'abstraction une nouvelle sensibilité et poésie. Née en 1928, Pierrette Bloch partage avec les artistes de sa génération, comme Cy Twombly et Pierre Soulages, la volonté d'arriver à l'essence de l'art tout en utilisant les éléments morphologiques constitutifs de la création picturale. Le point, la ligne et les rapports établis avec la surface selon le matériau utilisé ont constitué pendant plus de soixante ans l'axe fondateur du travail de Pierrette Bloch. Mais, loin de l'héroïsme de l'outrenoir de Soulages ou du caractère tragique de la peinture de Twombly, Pierrette Bloch a exprimé toute sa force dans le choix d'une œuvre en apparence silencieuse. Ses œuvres sont en effet caractérisées par une économie de moyens - l'encre, la craie grasse, le pastel, le crin de cheval de ses sculptures - ainsi que de couleurs - le noir et le blanc - avec laquelle elle a su créer une œuvre extrêmement libre. S'il est vrai que Pierrette Bloch a vécu sa vie avec modestie, en se gardant a l'écart des circuits mondains, néanmoins ses rapports avec les plus importants artistes de sa génération furent sincères et durables. Son travail entre non seulement en résonance avec les recherches de l'art abstrait des années 50 et 60, mais est aussi pionnier dans le choix des supports et des matériaux utilisés, loin des limites imposées par la peinture traditionnelle. C'est donc grâce à son esprit curieux et à sa manière de jouer avec les matières, que Pierrette Bloch a été définie précurseur du groupe Support/Surface, actif en France entre la fin des années 60 et le début des années 70.

Vernissage de l'exposition "Pierrette Bloch - Quelques traits..."
Pierrette Bloch, Sans titre, 1978
Fountain pen and white ink on black Vergé paper - 21 x 29,7 cm
Pierrette Bloc & Galerie Karsten Greve, Paris

Les œuvres de Pierrette Bloch sont comme un voyage pour le regard, qui se meut à la surface au rythme d'une danse créée par les différents rapports qu'entretient la trace du geste créateur avec le support. Chaque dessin est alors une promenade où l'imprévu est la règle. La temporalité est ce qui importe dans le processus de création. Le rapport privilégié que Pierrette Bloch entretenait avec le moment présent transforme ses dessins en aventures de l'esprit où la sérialité du geste souligne la diversité et non pas l'égalité. Il s'agit d'une temporalité liée à l'instant, à la spontanéité, à la joie de jouer un jeu dont les règles - s'il en a - se constituent au fur et à mesure de la création de l'image. C'est ce manque de lois, ce débordement volontaire, qui éloigne l'œuvre de Pierrette Bloch de l'écriture, à laquelle elle a été pourtant souvent associée. Chez elle c'est le langage originaire de la création plastique qui organise le déploiement des signes, et non pas la recherche d'une signification. Ce sont donc la forme, l'espace et la couleur, les éléments morphologique qui constituent son discours, en rapprochant son travail moins d'artistes comme Mark Tobey que de Franz Kline.

Dans les œuvres à l'encre de Chine sur papier - que Pierrette Bloch commence à réaliser systématiquement depuis 1971 - les traces laissées par l'encre et la surface du support ont la même valeur plastique : c'est la relation du noir et du blanc, comme du plein et du vide, qui construit l'unité. Le noir étant la couleur dominante des compositions, il marque le support et vibre avec sa gamme de nuances illimitées, il est disponible aux résultats du hasard - une goutte d'eau de plus ou de moins, une hésitation du geste, une pression plus forte de la main. Dans les variations infinitésimales des forces et des présences réside l'immense liberté de cette grande âme de l'art abstrait.

Pierrette Bloch est reconnue parmi les maîtres de l'abstraction du XXème siècle. Son œuvre fait partie de nombreuses collections publiques en France et internationales, parmi lesquelles figurent le Centre Georges Pompidou, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, le Stedelijk Museum d'Amsterdam, ainsi que le MoMA et la Joseph and Annie Albers Foundation aux États-Unis, le Yokohama Museum of Art au Japon ou encore l'Eilat Museum en Israël. Cette reconnaissance internationale et la volonté de préserver la mémoire de cette grande dame de l'art abstrait sont à la base d'un projet de fondation qui est en train de voir le jour.


Pierrette Bloch (1928-2017) est née à Paris de parents suisses ; elle a vécu et travaillé entre Paris et Bages (Aude, France). Entre 1947 et 1948 elle étudie avec André Lhote et Henri Goetz. Sa première exposition a lieu à la Galerie Mai à Paris en 1951, année au cours de laquelle elle expose pour la première fois son œuvre également aux États-Unis. En 2005 elle est lauréate du prix Maratier attribué par la Fondation Pro-MAHJ. En 2002 le Centre Georges Pompidou lui dédie une importante exposition monographique et en 2014 son œuvre est mise à l'honneur au Museum Pfalzgalerie Kaiserslautern (Allemagne) avec l'exposition Pierrette Bloch - Punkt, Linie, Poesie. La même année le Musée Jenisch de Vevey (Suisse) lui rend hommage avec une première rétrospective, Pierrette Bloch : L'intervalle. La Galerie Karsten Greve a organisé la dernière exposition monographique en sa présence en 2017.

Vernissage de l'exposition "Pierrette Bloch - Quelques traits..."
Pierrette Bloch, Sans titre, 1980
Encre sur papier Arches - 57 x 76 cm - daté et numéroté
© Pierrette Bloch, Courtesy Galerie Karsten Greve Paris, Köln, St. Moritz - Photo : Adam Rzepka

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Patti Smith, Amsterdam, the 1976 session"
Location:
La Galerie Stardust / MOOD
Photographies musicales
37, rue de Stalingrad
93310 Le Pré-Saint-Gervais
M° Hoche, T3b Porte de Pantin / Parc de la Villette
France
Mobile : +33 (0)6 30 72 86 16
Mail : contact@lagaleriestardust.paris
Internet Site : www.lagaleriestardust.paris
Description:
exposition du photographe hollandais Gijsbert Hanekroot

du 27 Avril au 31 Mai
Vernissage le 27 Avril, à partir de 19h en présence du photographe qui, à cette occasion, viendra également présenter un superbe ouvrage consacré à cette session photo !

Voilà ce qu'en dit Gijsbert :
"Octobre 1976, Amsterdam, Patti Smith parcoure l'Europe et assure concerts et promotion de son nouvel opus "Radio Ethiopia".
Arista (son label) me contacte car ils veulent une session photo, une heure maxi.
Patti et moi sommes là et travaillons dur durant tout ce moment, bien que je n'ai pas énormément de contact avec elle, nous sommes très professionnels et le résultat est là !
40 ans après, cette session reste gravée et le fruit de cette brève mais intense collaboration me semble toujours aussi extraordinaire...encore plus, depuis la mise en page de Sybren Kuiper (lauréat de nombreux prix pour son travail d'éditeur) dans un ouvrage retraçant ce moment."

Cet ouvrage spectaculaire sera disponible à la vente (40!) durant l'exposition en exclusivité à la galerie.

Vernissage de l'exposition "Patti Smith, Amsterdam, the 1976 session"

[19:00-22:00] Vernissage du 63ème Salon de Montrouge
Location:
Le Beffroi
Le Beffroi Montrouge
2, place Emile Cresp
92120 Montrouge
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 40 92 62 30
Internet Site : www.ville-montrouge.fr/414-le-beffroi.htm
Description:
Le Beffroi - Salle Nicole Ginoux

Du samedi 28 avril au mercredi 23 mai 2018
Entrée libre tous les jours de 12h à 19h

Directeurs artistiques : Ami Barak et Marie Gautier

Depuis sa création en 1955, le Salon de Montrouge est la manifestation emblématique pour la découverte des artistes émergents en France, toutes disciplines confondues. Elle peut se vanter aujourd'hui de bénéficier d'une qualité, d'une exigence et d'un rayonnement qui dépassent les frontières.

Le Salon de Montrouge, depuis plus de 60 ans, constitue un soutien déterminant sur lequel repose l'avenir de la scène artistique française, dans toute sa diversité et pour un public toujours aussi fidèle et curieux (plus de 25 000 visiteurs viennent chaque année découvrir la nouvelle édition).

Organisé et financé depuis sa création par Montrouge, ville d'accueil pour l'art contemporain, le Salon a révélé de nombreux artistes notoires comme Felice Varini, Hans Bouman, Valérie Favre, Georges Rousse, Hervé Di Rosa, et, plus récemment, les nouveaux talents du monde de l'art, comme Théo Mercier, Pauline Bastard, Marion Bataillard, Clément Cogitore...

UNE JEUNE CREATION CONTEMPORAINE EN ADÉQUATION AVEC SON TEMPS

La direction artiste de cette 63e édition est confiée - et ce pour la 3e année consécutive - à Ami Barak, l'un des catalyseurs les plus actifs de la scène artistique contemporaine et à Marie Gautier, co-directrice artistique.

La pluridisciplinarité est plus que jamais représentée cette année : photographies, peintures, sculptures, dessins, vidéos, performances et installations seront exposés au grand public dans les 1500m2 du Beffroi, monumentale architecture des années 1930.

La scénographie, confiée à Vincent Le Bourdon, repose sur la médiation entre l'architecture du lieu, les visiteurs, les projets artistiques et le discours curatorial d'Ami Barak et Marie Gautier, tandis que l'identité visuelle du Salon est conçue par les jeunes graphistes Camille Baudelaire & Jérémie Harper.

France, Iran, Mongolie, Congo, Belgique, Arménie, Russie, Espagne, Pays-Bas... les 52 artistes sélectionnés en 2018 représentent 12 nationalités différentes, preuve s'il en est de l'intérêt croissant qu'incarne le Salon de Montrouge aux yeux de la scène émergente en France et à l'étranger.

Ils ont été sélectionnés par Ami Barak et Marie Gautier, aidés d'un comité composé de personnalités de l'art contemporain, qui ont pu constater la forte imprégnation des questions sociétales, environnementales, politiques et esthétiques actuelles au sein des projets artistiques proposés par les artistes, révélant une jeune création contemporaine en adéquation avec son temps.

Les artistes seront soumis aux regards expérimentés d'un jury présidé par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, qui leur remettra, lors du vernissage le 27 avril prochain, les prix du Salon de Montrouge.

Tout le programme sur salondemontrouge.com

Réuni le 20 novembre, le comité de sélection du 63ème Salon de Montrouge a choisi 52 artistes - parmi 1 687 dossiers reçus - pour participer à l'événement qui se tiendra du 28 avril au 22 mai 2018 au Beffroi de la ville. Autour d'Ami Barak et Marie Gautier, directeurs artistiques du Salon, ce comité regroupait cette année une dizaine de personnalités du milieu de l'art : Boris Achour (artiste), Sarina Basta et Marie Bechetoille (commissaires), Anne-Sarah Bénichou (galeriste), Léa Chauvel-Lévy (journaliste), François Quintin (directeur artistique de la Fondation Lafayette Anticipation), Matthieu Lelièvre (directeur artistique de la Fondation Fiminco), Emmanuelle Lequeux (journaliste), Claire Moulène (commissaire au Palais de Tokyo), Nathalie Mamane-Cohen (collectionneuse) et Julie Pellegrin (directrice de La Ferme du Buisson).

Les artistes sélectionnés sont : Samira Ahmadi Ghotbi, Mali Arun, Alexandre Barré, Francois Bianco, Baptiste Brossard, Pierre Brunet, Roland Burkart, Clémentine Carsberg, Baptiste César, Célia Coëtte, Lauren Coullard, Octave Courtin, Jules Cruveiller, Odonchimeg Davaadorj, Laurence De Leersnyder, Clémence de Montgolfier, Romuald Dumas-Jandolo, Paul Duncombe, Elise Eeraerts, Clémence Estève, Cédric Esturillo, Raphaël Fabre, Julia Gault, Antoine Granier, Anne-Sophie Guillet, My-Lan Hoang-Thuy, Princia Itoua, Jean-Baptiste Janisset, Pauline Julier, Yann Lacroix, Camille Lavaud, Ronan Le Creurer, Samuel Lecocq, Lucas Léglise, Ariane Loze, Fabien Marques, Garush Melkonyan, Mayrhofer-Ohata, Andrey Pavlov, Zoë Philibert, PAÏEN, Baptiste Rabichon, Octave Rimbert-Rivière, Emmanuelle Rosso, Mostafa Saifi Rahmouni, Clara Saracho de Almeida, Pauline Toyer, Pieter van der Schaaf, Marianne Vieules, Quentin Vintousky, Thomas Wattebled et Katarzyna Wiesiolek.

Vernissage du 63ème Salon de Montrouge

En étant partenaire pour la cinquième année du Salon de Montrouge, les éditions d'art Tribew contribuent à la promotion et à la diffusion de la jeune création artistique.

Le Prix Première édition by Tribew pour le 63ème Salon de Montrouge sera remis lors de la soirée de vernissage le vendredi 27 avril.

Composé de personnalités du monde de l'art contemporain, le jury choisit un artiste qui bénificiera de l'édition d'un livre numérique consacré à son travail dans la collection WorkOf des Editions d'art Tribew.

Présidente du Jury :
Isabelle de Maison Rouge

Membres du Jury :
Valérie Delaunay - Galeriste
Aurélie Déplus - Responsable Mecenat Artistique Société Générale
Estelle Francès - Directrice de la Fondation d'entreprise Francès
Brigitte Saby - Collectionneuse




Etienne Lengereau, maire de Montrouge, Ami Barak et Marie Gautier, directeurs artistiques du Salon et Jean de Loisy, Président du Jury, ont annoncé les noms des lauréats du 63e Salon de Montrouge à l'occasion de l'inauguration officielle, vendredi 27 avril 2018.

Ils ont été désignés parmi une sélection de 52 artistes sélectionnés pour cette 63e édition, 52 jeunes talents représentants 12 nationalités différentes, preuve s'il en est de l'intérêt croissant qu'incarne le Salon de Montrouge aux yeux de la scène de l'art contemporain en France et à l'étranger.

Le Jury était présidé cette année par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, accompagné de Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts Magazine, de Madeleine Mathé, directrice du Centre d'art contemporain Chanot de Clamart, d'Anne Dressen, commissaire d'exposition à l'ARC - le département contemporain du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, de Caroline Bourgeois, commissaire des expositions de la Fondation Pinault, de Jean-Marc Bustamante, directeur de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et d'Angélique Sloan, adjointe au directeur général adjoint en charge du pôle culture du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

A l'issue des délibérations, le Jury de la 63e édition du Salon de Montrouge a récompensé :

Grand Prix du Salon-Palais de Tokyo : Mali Arun
Le Palais de Tokyo accueillera un projet personnel de Mali Arun, dans le cadre de sa mission de soutien à la création émergente.

Prix des Beaux-Arts de Paris : Samuel Lecocq
Samuel Lecocq bénéficiera d'une aide à la production de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris (ENSBA).

Prix du Conseil départemental des Hauts-de-Seine : Ariane Loze
Ariane Loze recevra le soutien du Conseil départemental des Hauts-de-Seine pour la réalisation d'un projet inédit.

D'autres prix ont également été remis lors du vernissage :

Le Prix ADAGP - « Révélation Arts Plastiques » : Odonchimeg Davaadorj
Odonchimeg Davaadorj bénéficiera d'une dotation. Le jury ADAGP sera coprésidé par Philippe Ramette, et Elizabeth Garouste, et composé de Mélanie, Bouteloup (Directrice de Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff), Françoise Monnin (rédactrice en chef d'ARTENSION), et des artistes Carole Benzaken, Kokou Ferdinand Makouvia et Kenny Dunkan

Résidence à Moly-Sabata : Baptiste Rabichon
Baptiste Rabichon sera accueilli en résidence durant deux mois à Moly-Sabata et recevra une dotation. Il sera désigné par un jury composé d'Eva Nielsen, artiste, Marie de Brugerolle, commissaire d'exposition, professeur d'histoire de l'art à l'ENSBA Lyon et auteure, Sarah Ihler-Meyer, critique d'art et commissaire indépendante, et de Pierre David, directeur de Moly-Sabata

Le Prix Kristal : Roland Burkart
Le Prix Kristal a été remis par un jury d'enfants issu du Conseil municipal des enfants. Florian Mermin, lauréat du Prix Kristal, bénéficie d'une dotation de la Ville de Montrouge, ainsi que d'une exposition personnelle à la Galerie Artyfamily.

Première édition Tribew : Paul Duncombe
La maison d'édition Tribew, spécialisée dans la jeune création, réalisera un eBook monographique pour Paul Duncombe.

Sélection artiste et chercheur associé aux Ateliers Medicis : Princia Itoua Dickelet
Princia Itoua Dickelet se verra invité à rejoindre le programme des artistes et chercheurs associés aux Ateliers Médicis en 2019.

Production Orange Rouge : Samira Ahmadi Ghotbi
Samira Ahmadi Ghotbi est invitée à mener un projet artistique avec un groupe de collégiens. Ils réaliseront ensemble une oeuvre collective, présentée lors de l'exposition annuelle d'Orange Rouge.

[19:30-21:30] Conférence d'Alexandre Del Valle "islamiquement correct"
Location:
Centre Culturel de Serbie
123, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Châtelet, Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 50 50
Fax : +33 (0)1 42 72 52 80
Mail : info@ccserbie.com
Internet Site : www.ccserbie.com
Description:
Conférence de Alexandre Del Valle, présentation-dédicaces de son dernier livre "La Stratégie de l'Intimidation : Du terrorisme jihadiste à l'islamiquement correct"

L'introduction de M. Darko Tanaskovic, l'ambassadeur de Serbie auprès de l'UNESCO

« Plus l'on tue au nom d'Allah, plus l'Occident combat 'l'islamophobie' et plus on parle en bien de l'islam pour ne 'pas faire l'amalgame' ». Tel est le paradoxe de « l'islamiquement correct » selon lequel, loin de déclencher dans nos sociétés culpabilisées une mise à l'index des préceptes sacrés qui justifient la violence au nom de l'islam, la médiatisation des attentats terroristes renforce en fait l'attractivité de cette religion, qui bénéficie en fait d'une publicité dont aucune autre religion ne peut même rêver d'avoir.

Docteur en Histoire contemporaine, consultant international, chercheur associé au Center of Political and Foreign Affairs, Alexandre Del Valle est professeur de géopolitique et de relations internationales. Il a publié de nombreux essais, traduits dans plusieurs langues, dont « Les Vrais ennemis de l'Occident » (2016).

Conférence d'Alexandre Del Valle "islamiquement correct"

[19:30-22:30] Vernissage d'Estelle Prudent "QueerSuperPower"
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
SOS homophobie et l'artiste Estelle Prudent ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition QUEERSUPERPOWER. Cette soirée donnera lieu au lancement de la campagne de communication #QUEERSUPERPOWER portant sur les doubles discriminations.

Le programme :
- 20h : accueil des invités ;
- 20h30 : cérémonie d'ouverture avec le mot du président de SOS homophobie, le mot du groupe Racisme et Diversité ethnique de SOS homophobie et le mot de l'artiste ;
- puis découverte de l'exposition.

Le projet :
Sur les affiches, des situations ancrées dans la réalité font écho aux notions de racisme, d'exotisation, d'invisibilisation, de préjugés ou encore d'exclusion qui touchent la communauté LGBT+. Elles dénoncent et visibilisent les doubles discriminations telles que vécues au quotidien par les modèles. Ce projet est porté par le groupe Racisme et Diversité ethnique de SOS homophobie (https://www.sos-homophobie.org/groupe-racisme-diversite-ethnique-r-e-d)

L'exposition QueerSuperPower restera du 27 avril au 31 mai au Centre LGBT Paris ÎdF, pour plus d'informations :

L'artiste :
Estelle Prudent à découvrir sur www.estelleprudent.com

Vernissage d'Estelle Prudent "QueerSuperPower"

[19:30-21:00] Vernissage de l'exposition "René Teil, peintre de l'authentique"
Location:
Les églises
centre d'art contemporain de la ville de Chelles
rue Louis Eterlet
Parc du Souvenir Emile Fouchard
77505 Chelles Cedex
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 64 72 65 70
Mail : leseglises@chelles.fr
Internet Site : leseglises.chelles.fr
Description:
Du 28 avril au 25 mai
Vernissage vendredi 27 avril à 19h30

Autour de Chelles

Enfant de Seine et Marne, l'instituteur chellois s'est fait peintre de la Seine et Marne. René Teil, qui fut instituteur de 1931 à 1965 à l'école de la Villeneuve, a formé des générations d'élèves. Peintre à ses heures libres il a créé, autour de Chelles, une œuvre picturale figurative et originale. Elle a su séduire artistes et intellectuels de son époque, tout autant que les amateurs. Une balade visuelle, rythmée d'évocations mémorielles. Ce témoignage pictural, authentique, sans affèterie, des paysages de Seine et Marne, aujourd'hui métamorphosés par les évolutions de la ville et de ses environs, s'affichera pour la première fois au regard des Chellois. L'exposition René Teil parcourt une œuvre figurative méconnue. Elle s'enrichit des témoignages de ceux, élèves de l'instituteur René Teil, amis, intellectuels ou artistes dont il chérissait la compagnie. La présence de Renée Beucher, petite-fille du peintre, éclaire cette œuvre, introduisant l'œil du visiteur actuel à ce « commerce habituel avec les œuvres peintes qui affinera les sens », tel que l'artiste René Teil aimait le suggérer.

Commissaire d'exposition : Florence Dunoyer de Segonzac

http://reneteilpeintre.com

Vernissage de l'exposition "René Teil, peintre de l'authentique"

[19:30-22:00] Vernissage du Projet Jazzdog de Tereza Lochmanová
Location:
Centre Culturel Tchèque
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris
Description:
REDESIGN du Paris-Prague jazz club
en présence de l'artiste Tereza Lochmann

Vendredi 27 avril 2018 à 19H30

L'artiste tchèque Tereza Lochmann réalise une installation en gravure sur bois qui animera les espaces du Paris-Prague Jazz Club.

Le visuel s'articule autour de la figure du chien - symbole du passeur des enfers - considéré comme un intermédiaire entre le monde des humains et le monde des animaux. A travers des planches gravées, une fenêtre s'ouvre au monde parallèle habité par des visiteurs de l'espace souterrain voûté...

Programme d'accompagnement du vernissage :
CONCERT
The Squat Cat's Jazz Band | New Orleans Blues, Swing & Charleston
Triinu & Juliette JS | Baltic blues
Damon T | Americana Traditional Blues

L'installation sera accessible les vendredis soir aux heures d'ouverture du Paris-Prague jazz club : 19H - 00H


S'il est vrai que la République tchèque possède le plus grand nombre de chiens par habitant de toute l'Europe, alors l'animal mérite sa place allégorique au Centre tchèque de Paris.

Souffrant d'intentions négatives telles que le blâme, la diffamation et la calomnie à travers l'adage tchèque « Mettre la tête d'un chien à quelqu'un », l'animal est aussi le signe de cette nouvelle année 2018, année qui marque le centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie. Cette coïncidence qui met l'ami le plus loyal de l'homme et le centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie en relation appelle à la purification du sens négatif des adages Tchèques utilisant le chien en tant que thématique.

C'est ainsi que le centre culturel Tchèque à décidé de refaire le design du "Paris-Prague Jazz Club" en demandant à l'artiste tchèque Tereza Lochmanová de créer une installation en gravure sur bois dont le visuel s'articule autour de la figure du chien, symbole du passeur des enfers aussi considéré comme un intermédiaire entre le monde des humains et le monde des animaux.

Les objets installés présentent une fenêtre sur la réalité parallèle du club de jazz dans lequel visiteurs tchèques, français et internationaux se mélangent aux musiciens passionnés, aux auditeurs rêveurs et aux bohémiens nonchalants.


Tereza Lochmanová est diplômée de l'Académie des Arts, Architecture et Design de Prague (UMPRUM) et de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (ENSBA)

Vernissage du Projet Jazzdog de Tereza Lochmanová

Vernissage du Projet Jazzdog de Tereza Lochmanová

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés