Friday, May 4, 2018
Public Access


Category:
Category: All

04
May 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00-15:00] Présentation en avant-première de la Maison de la Reine
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
Présentation en avant-première de la Maison de la Reine

OUVERTURE APRÈS RESTAURATION ET REMEUBLEMENT DE LA MAISON DE LA REINE

La Maison de la Reine ouvre ses portes au public le 12 mai 2018, grâce au mécénat de Dior. Située au coeur du Hameau construit par Richard Mique pour Marie-Antoinette, entre 1783 et 1787, la Maison nécessitait une restauration complète. Celle-ci a été accompagnée d'un remeublement, selon le plus ancien état historique connu, celui conçu pour l'impératrice Marie-Louise, seconde épouse de Napoléon Ier. Pour la première fois depuis deux siècles, les visiteurs pourront découvrir l'extrême raffinement du décor intérieur de la Maison, contrastant avec son apparence extérieure pittoresque et champêtre.

UNE RESTAURATION INDISPENSABLE SELON LES DISPOSITIONS D'ORIGINE

La restauration de la Maison de la Reine et du Réchauffoir, situé à proximité, était devenue d'autant plus nécessaire que leur état de vétusté interdisait l'accueil du public. Le programme engagé depuis 2015 a porté à la fois sur un assainissement des ouvrages et sur une restauration complète des structures maçonnées, des charpentes et des couvertures. La consolidation structurelle autorise désormais les visites guidées. Les sols, menuiseries et peintures ont été repris selon leurs dispositions précisées par les mémoires de travaux du XVIIIe siècle, ou selon l'aménagement effectué au début du XIXe siècle pour l'impératrice Marie-Louise, petite-nièce de Marie-Antoinette. La restauration du Réchauffoir - bâtiment annexe abritant cuisine et pièces de service (garde-manger, argenterie, dressoir, potager et four à pain) utilisé pour la préparation des repas servis dans la salle à manger de la Maison de la Reine voisine - permet d'évoquer le fonctionnement et la vie du Hameau sous l'Ancien Régime. La recomposition des jardins et des abords de ces bâtiments parachève l'opération. Les dispositions paysagères du Hameau sont rétablies comme dans les années 1930 : elles conjuguent l'état refait pour Marie-Louise en 1810 et quelques souvenirs des dispositions conçues pour Marie-Antoinette (l'escalier hélicoïdal, les jardins potagers ...)

UN REMEUBLEMENT EXCEPTIONNEL

La restauration des décors intérieurs et le remeublement des pièces principales de la Maison de la Reine et de la Maison du Billard, qui lui est accolée, constituent un élément majeur de cette opération. Deux cents ans après la chute de l'Empire, les lieux retrouvent aujourd'hui leur raffinement conçu pour Marie-Louise et l'opposition souhaitée par les souveraines entre des dehors rustiques « en vétusté » et des intérieurs au luxe inouï. Maçons, menuisiers, charpentiers, chaumiers, électriciens, chauffagistes, peintres, jardiniers ... de nombreux corps de métiers ont contribué à cette opération sous la conduite de Jacques Moulin, Architecte en chef des monuments historiques. Ébénistes, soyeux, passementiers, tapissiers, restaurateurs de textiles anciens, peaussiers, bronziers, sculpteurs sur bois, doreurs, autant d'artisans d'art ont concouru à cette réussite, sous la direction de Jérémie Benoît, conservateur général au château de Versailles, en charge des châteaux de Trianon. Les savoir-faire d'excellence des artisans d'art français sont ainsi, une nouvelle fois, mis à l'honneur.

UN NOUVEAU MUSÉE

Depuis de nombreuses années la valorisation du domaine de Trianon est une priorité pour le château de Versailles. Débutés en 2008 au Petit Trianon, poursuivis en 2016 dans les appartements présidentiels du Grand Trianon et à la Maison de la Reine en 2018, la restauration et le remeublement complet de ces espaces permettent de mettre en lumière des lieux singuliers et évocateurs de l'intimité des monarques. Le château de Versailles invite ses visiteurs à ouvrir sans cesse de nouvelles portes.


La restauration de la Maison de la Reine a été réalisée grâce au mécénat de Dior.


http://presse.chateauversailles.fr/chantiers/grands-travaux/ouverture-de-la-maison-de-la-reine/

[12:00-15:00] Vernissage de Claire Adelfang "Intérieur- Extérieur"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
Au Petit Trianon

4 mai - 2 septembre 2018

Photographies du Hameau de la Reine

Vernissage de Claire Adelfang "Intérieur- Extérieur"

Vernissage de Claire Adelfang "Intérieur- Extérieur"

Vernissage de Claire Adelfang "Intérieur- Extérieur"



[14:00-22:00] Vernissage de la foire Photo Doc
Location:
Espace d'Animation des Blancs-Manteaux - Pierre-Charles Krieg
48, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 79
Description:
Du 4 au 6 mai 2018

Vernissage de la foire Photo Doc







[18:00-21:00] Finissage "La classe renversée : faire surgir l'inédit possible"
Location:
Parc Saint-Léger
Centre d'art contemporain
Avenue Conti
58320 Pougues-les-Eaux
M° Gare SNCF Pougues-les-Eaux
France
Phone : +33 (0)3 86 90 96 60
Fax : +33 (0)3 86 90 96 61
Mail : contact@parcsaintleger.fr
Internet Site : www.parcsaintleger.fr
Description:
La classe renversée : faire surgir l'inédit possible
microsillons & invités

Vernissage vendredi 02 mars 2018 à 18h
À 19h : présentation du projet par microsillons

Exposition du 3 mars au 6 mai 2018
Ouverture du mercredi au dimanche,
de 14h à 18h et sur rendez-vous
Entrée libre

Le collectif microsillons a invité les artistes Aurélien Gamboni avec Sandrine Teixido et Myriam Lefkowitz avec Cécile Lavergne à intervenir au Parc Saint Léger et à collaborer avec des classes et des enseignants de la région. Leurs interventions posent la question du cadre scolaire - physique et symbolique - et nous engagent à le percevoir différemment. Ces propositions appellent à développer des actions qui reconfigurent les relations et les normes en place pour définir en commun ce qui est fondamental ici et maintenant, pour dépasser les fatalismes et pour faire surgir, comme le disait le pédagogue brésilien Paulo Freire, des « inédits possibles », c'est à dire des actions auparavant inimaginables qui pourront être réalisées. L'exposition elle-même opère une forme de renversement, puisque son ouverture marquera simplement le début d'un processus qui durera jusqu'au finissage, moment festif où elle sera complète. Les visiteurs sont également invités à participer au contenu en réalisant une série « d'exercices » proposés par les artistes.

Vernissage de l'exposition "La classe renversée : faire surgir l'inédit possible"

[18:00-21:00] Inauguration de La Vallée Rive Gauche
Location:
Meudon
Meudon
92190 Meudon
M° Gares SNCF de Meudon et Bellevue, RER C Meudon - Val Fleury, Tramway T2 et T6
France
Internet Site : www.meudon.fr
Description:
Berges en fête
Pelouse
Côté Seine
Face à la rue de la Verrerie
92190 MEUDON

La Seine rendue à ses habitants

Le Département des Hauts-de-Seine aménage la Vallée Rive Gauche depuis 2011. 2018 marque l'aboutissement de l'aménagement des berges de la Seine sur Meudon, Issy-les-Moulineaux et Sèvres.

A partir de 18h, le vendredi 4 mai, venez nombreux pour célébrer l'ouverture des berges de Seine à ses habitants. De nombreuses animations sont prévues, échassiers, concerts, ateliers ludiques plein d'autres surprises !

Inauguration de La Vallée Rive Gauche

Rénovation des berges : Patrick Devedjian inaugure la Vallée rive gauche

Le département des Hauts-de-Seine et les trois communes concernées (Issy, Meudon et Sèvres) ont inauguré, vendredi 4 mai 2018, la Vallée rive gauche, réaménagement des berges de la Seine rendues aux promeneurs, joggeurs et cyclistes.

Patrick Devedjian, président du département des Hauts-de-Seine, a inauguré vendredi 4 mai des berges de la Seine entièrement réaménagées, le long de la RD7, sur les communes d'Issy, Meudon et Sèvres, en présence de nombreux élus. André Santini (Issy-les-Moulineaux), Denis Larghero, (Meudon), et Grégoire de La Roncière (Sèvres) étaient notamment présents, tout comme Pierre-Christophe Baguet (Grand Paris Seine Ouest).

« Ce projet global d'aménagement des berges de Seine, des espaces publics attenants et de la route départementale 7, qui s'étend sur 4 km et 20 ha, a été impulsé en 2011 par le Département, financé par le conseil départemental et cofinancé par les communes concernées », indiquent les services de la collectivité.

Ces travaux ont permis un confortement et une protection des berges contre l'érosion et l'amélioration de la protection contre les crues, fait valoir le Département. Les réseaux et les amarrages des bateaux-logement autorisés ont également été réaménagés et le stationnement réorganisé de l'autre côté de la RD7. « Les traversées sont plus sûres avec un accès aménagé pour les personnes à mobilité réduite. Des continuités cyclables sont établies le long de la RD7 entre le pont de Sèvres et Paris. L'aménagement de la RD7 en boulevard urbain a permis de mettre fin à la saturation de la RD7 et d'accompagner l'essor économique et urbain du Val de Seine », ajoute la collectivité.

Un chantier complexe à mener, indiquent les Hauts-de-Seine, en raison de son étendu sur un linéaire de plusieurs kilomètres. Sa durée, son insertion entre ville et fleuve, son interface avec plusieurs ZAC en construction, ont également constitué des défis à relever, tout comme la diversité et l'ampleur des ouvrages réalisés, la nécessité de maintenir la circulation de jour comme de nuit sur la RD7, sans compter les crues de la Seine de grande ampleur comme en juin 2016 ou en janvier 2018, ajoute le département.

« Il a fallu coordonner les chantiers des berges et de la voirie, en travaillant parfois en simultané et synchroniser une multitude de tâches. Des dizaines d'ingénieurs, de techniciens, de conducteurs de travaux, de chefs de chantier et d'ouvriers tous corps d'état ont travaillé ensemble pendant plusieurs années pour mener à bien ce projet du département des Hauts-de-Seine », poursuit la collectivité.

Boulevard urbain

L'inauguration des lieux a fourni l'occasion de retracer l'histoire des berges. En l'espace d'un siècle, le lieu de divertissement que représentait la Seine a presque disparu au profit du développement économique et de l'urbanisation du territoire. Ce n'est que depuis peu, dans les années 1990-2000, que le fleuve et ses berges sont revenus au centre de l'attention.

En 1993, la route départementale 7 (RD7) entre dans le domaine routier départemental que les élus souhaitent transformer en boulevard urbain. Le premier projet de réaménagement par le département des Hauts-de-Seine date de 1999, mais il laisse trop de place aux automobiles et sera profondément remanié pour répondre aux enjeux de développement durable suite aux états généraux des Hauts-de-Seine de 2004 et au Schéma d'aménagement et de gestion durables de la Seine et de ses berges établi en 2006 par le département, en partenariat avec les 17 communes riveraines de la Seine, les associations, les partenaires institutionnels et l'ensemble des habitants du département.

Un nouveau projet prévoit alors d'une part l'intégration du boulevard urbain dans son environnement par une adaptation du tracé au méandre de la Seine et aux projets immobiliers riverains et d'autre part, de faciliter l'accès aux berges de la Seine pour les ouvrir à la fréquentation d'un très large public.

Promenade bleue
Les enjeux de transformation de la voirie et de création de la « Promenade bleue », objectif premier du schéma des berges, sont dès lors menés de concert. Le Département lance la concertation s'adressant à l'ensemble des citoyens concernés par ce projet (usagers de la RD7, riverains, élus, représentants des associations locales, acteurs publics, entreprises d'Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres et toute autre personne portant intérêt à l'opération), en 2008. Une enquête publique diligentée par le préfet des Hauts-de-Seine a lieu en 2010. Les travaux débutent en 2011, après déclaration d'utilité publique du projet par le préfet.


Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : département des Hauts-de-Seine
Maîtrise d'œuvre : département des Hauts-de-Seine pour les espaces de
voirie ; le groupement Ilex/OGI/Confluences/Menighetti/Ateliers Lion pour les espaces publics et les berges
En partenariat avec les communes d'Issy-les-Moulineaux, de Meudon et de Sèvres - Grand Paris Seine Ouest - les services de l'État - les établissements publics : Ports de Paris, la RATP, SNCF - les associations d'usagers
La Vallée rive gauche en chiffres :
190 millions d'euros investis par le département des Hauts-de-Seine pour l'opération
3 communes concernées : Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres
4 km d'étendue
20 ha d'aménagement, dont 14 ha réservés aux espaces verts paysagers et aux circulations douces et 6 ha pour la voirie
77 % d'augmentation d'espaces verts après le réaménagement
6 000 m² de surface engazonnée

[18:00-21:00] Vernissage de Kiki Xue "Points de suspension"
Location:
Galerie Hors-Champs
20, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 53 48 14 04
Mail : galerie.hors.champs75@gmail.com
Internet Site : www.galerie-hors-ch​amps.com
Description:
La Galerie Hors-Champs est heureuse de vous inviter au vernissage des peintures et photographies de Kiki Xue, "Points de suspension", le vendredi 4 mai de 18 heures à 21 heures.

L'exposition se termine le 17 juin 2018.

Au fil des dernières années, le jeune Kiki Xue a su s'imposer, à travers ses portraits explorant toute une Histoire de l'esthétique, comme l'une des principales figures émergentes de la photographie de mode dans le monde entier. Sa première exposition à la Galerie Hors-Champs, « Beauté : un point de basculement » (2015), traitait de l'éveil, donc du trouble, de la beauté par sa confrontation dialectique avec son contraire (le morbide, le bizarre...). Il nous revient avec d'autres points, de suspension cette fois-ci, peints en dripping sur de grands papiers de Chine.

Cette série est composée de 15 tableaux abstraits entièrement tapissés des tâches de la peinture s'écoulant du pinceau de Kiki Xue, tâches parsemées de part en part dans une composition uniforme où l'ambiance d'une teinte dominante est adoucie par des touches blanches et/ou de teintes opposées.

La manière méticuleuse de disperser les points semble relever du procédé pur (le pointillisme), d'une technique obsessionnelle qui s'apparenterait à de la froideur, mais de même que les détails, la vie de chaque point, se dissolvent dans l'ensemble comme des gouttes dans un océan, le procédé lui-même finit par se mettre en retrait au profit de l'instinctif et de l'émotion. Les tableaux sont en effet des projections correspondant aux nuances des sentiments et des humeurs ; tout un univers psychique à l'apparente simplicité mais dont la texture est une complexe superposition de couches et de tonalités. Et, fidèle à l'héritage de la poésie asiatique, chez Kiki Xue l'état psychique devient respiration des éléments, évoque les saisons et l'énergie qui les caractérisent, le roucoulement des ruisseaux, le bruissement des pétales sur la roche ou des flocons enchantés. Cette ébullition des couleurs, c'est le temps qui se suspend, un point de ce temps fixé dans son mouvement vers l'ailleurs. Le travail de Kiki Xue est de montrer la fourmillante multitude qui compose, qui porte cette suspension.

Une sélection de photographies accompagne les peintures. Elles invitent à mettre en perspective ces dernières dans le prolongement de l'œuvre jusque là photographique de Kiki Xue. Déjà, avec sa série de fleurs, la tentation de l'abstrait émerge comme un envers de la mode, soudainement si charnelle, si périssable, voire blessée. Les points deviennent jeune bulle de chewing-gum prête à éclater au monde ou nénuphars berçant le funeste sommeil d'Ophélie. Confrontés à ce garçon au couteau, ils deviennent tâches de sang ; et pour la jeune fille dans l'eau, ils s'imprègnent de mélancolie ou de sérénité, un espace mental comme un monde flottant Ils sont la rêverie de ces figures, comme une échappée où se lover.

Hannibal Volkoff


Kiki Xue est né en 1987 à Chengdu (Chine), il vit et travaille à Paris et Milan. Ses photographies apparaissent régulièrement dans les plus prestigieux magazines de mode, de Vogue à L'Officiel en passant par Harper's Bazaar ou Boycott Magazine. Il a été lauréat du prix PhotoVogue en 2012. "Points de suspension" est sa première exposition de peintures.

Vernissage de Kiki Xue "Points de suspension"

[18:00-21:00] Vernissage de Tatsuya Donkai "L'esprit de Kyoto"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Vernissage de Tatsuya Donkai "L'esprit de Kyoto"
Vernissage de Tatsuya Donkai "L'esprit de Kyoto"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

[18:00-21:00] Vernissage du duo Nevercrew "Incidence"
Location:
GCA Gallery
2, place Farhat Hached
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 09 07 75 99
Mail : info@gcagallery.fr
Internet Site : www.gcagallery.fr
Description:
La GCA Gallery PARIS vous invite au vernissage de l'exposition du duo d'artistes suisses: les NEVERCREW

Vernissage du duo Nevercrew "Incidence"

[18:30-21:00] Rencontre/signature avec Flore Kunst, Musta Fior et Guillaume Soulatges
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
Culture Commune édite depuis 2013 de confidentiels ouvrages destinés aux adultes. Sa collection Automne/Hiver se compose de « Chère Nadine », de Flore Kunst, « Rendez-vous avec Gynéco-pervers », de Musta Fior, et de « Love Cocks, Not Cops 2 », de Guillaume Soulatges. Ces trois livres ont en commun un goût certain pour le décoratif et les secrétions corporelles. Vous êtes cordialement invités à les découvrir lors de cette rencontre.

« Chère Nadine »est un hommage amusé et délicat à l'érotisme suranné de Paris-Hollywood et à son courrier des lecteurs. Avec une grande économie de moyens, procédant par de simples découpes de formes et superpositions, Flore Kunst joue à cacher/montrer une nudité féminine faite de seins, de fesses et de froufrous.

« Rendez-vous chez Gynéco-pervers » relève d'une approche minimale de la pratique du collage de Musta Fior, ici juxtaposition de deux seuls éléments. Conservant l'intégrité de son support de base, une revue porno trouvée, il y ajoute un simple élément ornemental, créant un jeu de montré/caché qui conserve cependant la charge sexuelle de celui-ci. L'ouvrage est destiné aux adultes goûtant la sodomie et le papier peint.

« Love Cocks, Not Cops 2 », de Guillaume Soulatges, illustre avec délicatesse ou maniérisme, selon le point de vue, les joies simples de l'existence. Le livre sera présenté en exclusivité à cette occasion, il ne convient donc pas d'en dire plus.

Rencontre/signature avec Flore Kunst, Musta Fior et Guillaume Soulatges

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Objets d'Etude"
Location:
Le Cœur
83, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 83 57 25 23
Mail : charlotte@lecoeur-paris.com
Internet Site : www.lecoeur-paris.com
Description:
Objets d'Étude, the Politics of the Study Collection in the Fashion Museum

par les étudiants de Parsons Paris

Vernissage de l'exposition "Objets d'Etude"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Sorties de cours"
Location:
Cergy
Cergy
95000 Cergy
M° RER A Cergy - Préfecture, Cergy - Saint-Christophe, Cergy - Le Haut
France
Internet Site : www.ville-cergy.fr
Description:
Le Carreau, 3-4 rue aux Herbes - Cergy

Du mercredi 2 au mercredi 16 mai 2018
Du mercredi au vendredi : 13h-18h / Samedi : 14h-19h / Dimanche : 14h-18h

Du mercredi 2 au mercredi 16 mai 2018, Le Carreau, espace des arts visuels de la ville de Cergy, accueille l'exposition Sorties de cours. Chaque année, cette exposition met à l'honneur les associations cergyssoises qui enseignent et diffusent les arts visuels par une sélection de travaux réalisés au cours de l'année.

L'exposition se place au cœur de l'enseignement artistique et invite à une visite riche de la diversité des œuvres exposées, des techniques utilisées et des multiples pratiques artistiques représentées.

Cette année, cette richesse prend vie à travers la participation de douze associations toutes uniques et créatives : AACS | Alineaire | Allo Julie| Art Osons | Association culture chinoise | Astelle | Ateliers Arrosés | Collectif XIV | L'Aiguisoir | le Club de l'Image | Pinceau Pastel | YGRK KLUB.


Démonstrations et initiations

Les associations et des artistes vous permettent de découvrir les différentes techniques proposées à travers des ateliers organisés au cours de l'exposition :

Initiations aux techniques d'arts plastiques les 5 et 12 mai
Donner vie aux mots et aux images le 2 mai avec l'artiste Inge Bruinenberg
Lettrage et graffitis le 9 mai avec l'artiste Audrey Letartre
Reliefs et volumes faits de recyclage le 16 mai avec Véronique Valier

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Vinci à Venir II"
Location:
Da Vinci Art
87, rue de Cléry
75002 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Bonne Nouvelle, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 83 56 35 04
Mail : vinciarts@hotmail.com
Internet Site : www.vinciarts.fr
Description:
Vernissage de l'exposition collective "Vinci à Venir II"








[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Délires et Fantasmes"
Location:
Concorde Art Gallery
179, boulevard Lefebvre
75015 Paris
M° Porte de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 48 28 78 02
Mail : contact@concorde-art-gallery.com
Internet Site : www.concorde-art-gallery.com
Description:
du 05/05/2018 au 23/06/2018

Artistes :
David Dahan
Frenchkris
MattFoxx
Christian Peter
Sweet Instant
Alain Tarlet Gauteur

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Phare, la lumière de arts"
Location:
Galerie-Librairie Impressions
17, rue Meslay
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Description:
Vendredi 4 mai à partir de 19h : vernissage de l'exposition collective d'artistes cambodgiens "Phare, la lumière de arts"
Exposition collective d'artistes formés à l'Ecole des Arts Visuels de Phare Ponleu Selpak
Dans le cadre du festival "Cambodge, d'hier à aujourd'hui"
Exposition jusqu'au 26 mai 2018

Performances de sculptures sur bois en live de l'artiste cambodgien Bor Hak ;
Samedi 5 mai de 14h à 17h, mercredi 9 mai de 18h à 21h et samedi 12 mai de 14h à 17h

Vernissage de l'exposition "Phare, la lumière de arts"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "le portrait"
Location:
Viry-Châtillon
Viry-Châtillon
91170 Viry-Châtillon
M° RER D Viry-Châtillon
France
Phone : +33 (0)1 69 12 62 12
Mail : accueil@viry-chatillon.fr
Internet Site : www.viry-chatillon.fr
Description:
en partenariat avec le Musée français de la photographie de Bièvres. Une exposition avec des œuvres de Yann Arthus-Bertrand, Alain Laboile, Florence Levillain, Olivier Pasquiers et Harry Ossip Meerson

du 5 au 26 mai

à la Grande Galerie (espace Condorcet)

[19:00-21:00] Vernissage des étudiants de l'académie Brassart Delcourt
Location:
Galerie Octopus
80, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol
France
Mobile : +33 (0)6 03 00 11 80
Mail : contact@galerieoctopus.com
Internet Site : www.galerieoctopus.com
Description:
Exposition Les étudiants de l'académie Brassart Delcourt font leurs originaux !

Pour bien démarrer le mois de mai, la galerie Octopus a le plaisir d'accueillir les étudiants de l'école Brassart Delcourt pour une exposition où les jeunes artistes exposeront leurs originaux.
Environ 30 planches originales de bandes dessinées et d'illustrations dans des univers graphiques et des techniques différentes seront exposées.

La galerie Octopus se positionne comme détecteurs de talents, de soutien, d'accompagnements aux jeunes artistes et émergents souhaitant se professionnaliser dans le secteur de la bande dessinée et de l'illustration.
C'est dans cette optique qu'elle développe un partenariat avec l'Académie Brassart Delcourt afin de mettre en avant les jeunes étudiants pour les confronter au public et à un environnement de galerie avec lequel, nous l'espérons, ils seront amenés un jour à exposer.
La galerie Octopus représente également des artistes plus connus qui apportent une visibilité non négligeable aux artistes moins connus.

L'ABD, l'école parisienne dédiée à l'art de la bande dessinée est lancée en 2014 à l'initiative de Brassart (groupement d'école en arts appliqués) et de Guy Delcourt (PDG du groupe Delcourt : 1er éditeur de bandes dessinées).

Vernissage des étudiants de l'académie Brassart Delcourt

13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés