Monday, May 14, 2018
Public Access


Category:
Category: All

14
May 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  [Cannes] 71ème Festival International du Film de Cannes 2018
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
71ème Festival de Cannes 2018

du 8 au 19 mai 2018

http://www.festival-cannes.fr

#Cannes2018

[Cannes] 71ème Festival de Cannes 2018
L'affiche officielle du Festival de Cannes 2018 montre « Pierrot le fou » de Jean-Luc Godard (1965). Un beau baiser entre Anna Karina et Jean-Paul Belmondo

Fête nationale du Paraguay
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale du Paraguay

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-14:00] Vernissage presse de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Du 15 mai au 9 septembre

Le collectif protéiforme teamLab présente une installation immersive et interactive par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif. Les tableaux évoluent en fonction des déplacements des visiteurs pour un dépaysement onirique garanti.

Une coproduction de La Villette, teamLab et la Japan Foundation, dans le cadre de Japonismes 2018: les âmes en résonance

Originaire du Japon et formé en 2001, le collectif protéiforme teamLab a fait du digital son credo. Il présente à La Villette sa première exposition monographique en France, par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif.

Dans cette installation immersive et interactive, les visiteurs sont entourés d'images à 360° sorties tout droit de l'imaginaire de teamLab. D'inspiration à la fois électronique et organique, les tableaux évoluent en fonction des déplacements et des mouvements des visiteurs. L'exposition devient elle-même un organisme numérique vivant qui produit sans cesse de nouvelles images en rupture totale avec notre quotidien, pour un dépaysement onirique.

Plus d'information sur l'exposition événement sur :
lavillette.teamlab.art

#teamLabLaVillette
https://www.teamlab.art



TEAMLAB - SALLE 1

Graffiti nature - mountains and valleys

Dans la première salle, retrouvez Graffiti Nature - Mountains and Valleys, où les visiteurs sont invités à dessiner leurs propres animaux.

Dans cette installation comme dans notre écosystème, certains animaux en mangent d'autres, et seront à leur tour eux-mêmes mangés. S'ils contreviennent à ce principe, les animaux sont voués à mourir - et donc à disparaître de cette « nature en graffitis ».

Dans cette « Graffiti Nature », les visiteurs, invités à dessiner leurs propres animaux, les verront se multiplier lorsqu'ils mangent d'autres créatures. De même, dans les espaces où les fleurs sont abondantes, les papillons pullulent. Tous font partie du même écosystème.

Selon ce même principe, si les visiteurs marchent trop longtemps sur un crocodile, il mourra. Si au contraire ils se tiennent immobiles près des fleurs en les observant, il les verra peu à peu éclore et fleurir ; tandis qu'elles se disperseront s'ils leur tournent le dos....

A La Villette, les papillons s'éveillent plus que jamais. Ils volent au-delà de l'installation dans laquelle ils sont habituellement consignés, mutent, vont se poser dans d'autres installations, dans des espaces qui ne leur sont pas habituellement réservés... Et les frontières se dissolvent pour créer une œuvre-monde.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLE 2

Peace can be Realized Even without Order & Walk, Walk, Walk: Search, Deviate, Reunite

Dans la deuxième salle, retrouvez Peace Can Be Realized Even Without Order, où les visiteurs font l'expérience d'une harmonie apaisée qui peut naître du désordre.

PEACE CAN BE REALIZED EVEN WITHOUT ORDER
SALLE 2 - GALERIE D'IMAGES
Cette installation digitale interactive est composée d'un ensemble infini d'hologrammes de taille humaine. Chaque personnage est unique. Tantôt jouant de la musique, ou dansant, chacun d'eux est influencé par les sons qui s'échappent des hologrammes qui leur sont proches. Ici, aucune des « personnalités » ne mène la danse, ne supervise ou n'exerce d'emprise sur les autres ; de la même façon, aucun parcours ordonné n'est désigné, imposé aux visiteurs.

Si parfois certains éléments venus de l'extérieur peuvent venir créer un désordre, ce n'est que temporaire : la paix sera ensuite petit à petit rétablie. Lorsqu'un visiteur entre dans l'installation, et que l'un des personnages-hologrammes sent la présence du regardeur, elle répond à son regard et arrête alors de jouer, avant de passer le mot aux silhouettes voisines. Elle reprendra sa danse ou son instrument après quelques secondes, mais cette perturbation aura troublé l'harmonie globale. Dès lors que le regardeur se tient immobile ou s'éloigne, les danseurs forment à nouveau un groupe uni, et l'harmonie est alors rétablie.

Il existe au Japon un festival de danse, le "Awa Dance Festival", dont l'origine est si lointaine que l'on ne sait la dater précisément. Des groupes de danseurs y jouent de leurs instruments, en s'emparant du village tout entier de façon spontanée. Chacun d'eux joue et danse comme il l'entend. Mais la musique qui prend part du lieu est celle d'une seule et même harmonie musicale. Les danseurs qui rencontrent au hasard d'autres groupes de danseurs accordent petit à petit et inconsciemment le tempo de leur musique à celui du groupe rencontré. Ce ne sont pas là des règles éditées qui permettent cette harmonisation, c'est le fruit de sensations, sans qu'aucun choix ne soit consciemment formulé.

Il semblerait que lorsque nous nous libérons de nos inhibitions, cette harmonie apaisée puisse émerger, et ce malgré l'absence de règles préétablies. Peut-être touchons-nous ici du doigt la manière dont les peuples des temps ancestraux entretenaient un climat de paix et d'harmonie.

Aujourd'hui, à l'heure d'internet, nous nous connectons les uns aux autres à une vitesse fulgurante. Nous sommes de plus en plus reliés les uns aux autres, tout autour du monde, formant des connexions nouvelles de plus en plus importantes. Ce dont nous faisons l'expérience aujourd'hui pourrait en ce sens faire échos à celle de ce festival de danse peut-être y-a-t-il une manière de trouver, de créer un climat de paix à partir de ces connections apparemment désordonnées.

Les personnages des hologrammes restent anonymes, inconnus, afin que le regardeur puisse se sentir comme appartenant de cet ensemble. Et chacun peut alors faire l'expérience de cette harmonie apaisée qui peut naître du désordre.

WALK, WALK, WALK: SEARCH, DEVIATE, REUNITE
SALLE 2 - GALERIE D'IMAGES
Dans cet espace, un ensemble de silhouettes aussi anonymes que variées évolue. Elles marchent, sans s'arrêter, continuellement, et la pièce toute entière se déplace alors au rythme de leurs pas. Les personnages réagissent aussi au contact des visiteurs : lorsqu'ils les touchent, elles choisissent tantôt de s'arrêter, de rebrousser chemin, ou d'emprunter une autre direction. Les visiteurs sont ainsi amenés à prendre des décisions, à faire des choix, alors qu'ils marchent également eux aussi dans la pièce. Si au contraire ils cessent de bouger, décident de se faire immobiles, les illustrations, elles, continuent de se déplacer, de se croiser entres elles.

L'expression zen "Hoho kore dojo" nous apprend que chaque nouveau pas est le lieu d'un apprentissage. Les silhouettes projetées dans cette oeuvre ne cessent d'avancer alors qu'elles sont confrontées à de nouvelles situations. En suivant certains personnages en particulier, ou en se confrontant toujours à des figures nouvelles, les visiteurs sont aussi invités à prendre des décisions au cours de leur propre cheminement.
Cette pièce, animée par un programme informatique, n'est ni une animation préenregistrée, ni une image en boucle. L'installation dans son entier est en mouvement constant, les animations et interactions qui ont eu lieu ne seront jamais plus répétées et à nouveau observées.

A la Villette, les personnages sortent de leur pièce, entre à l'intérieur d'autres espaces, et interagissent avec les visiteurs, brouillant ainsi les frontières pour créer une oeuvre-monde sans barrières.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLE 3

Crows are chased and the chasing crows are destined to be chased as well, transcending space
- Artwork title tba

Dans la troisième salle, retrouvez Crows Are Chased And The Chasing Crows Are Destined To Be Chased As Well, Transcending Space, où les corbeaux se transforment en fleurs.

Le collectif protéiforme teamLab présente Au-delà des limites, une installation immersive et interactive par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif.

CROWS ARE CHASED AND THE CHASING CROWS ARE DESTINED TO BE CHASED AS WELL, TRANSCENDING SPACE
SALLE 3 - GALERIE D'IMAGES
Cette installation digitale interactive plonge les regardeurs, libres de leurs mouvements, dans une pièce dans laquelle l'espace qui les entoure est tout entier recouvert de projections. Les corbeaux, alors qu'ils prennent leur envol, et s'emparent de l'espace, laissent des traînées de lumière dans leur sillage, dessinant une calligraphie spatiale. Ils se chassent les uns les autres, chacun se faisant tantôt chasseur tantôt chassé. Lorsqu'ils sont sur le point de s'entrechoquer, ils se changent en bouquet de fleurs projetées dans l'espace. Ils tournent aussi autour des visiteurs, qui peuvent devenir leurs cibles : mais là encore, le point de contact se change en un jet de fleurs.

Lorsque l'on se tient debout en un point précis au centre de l'installation, la délimitation entre le mur et le sol s'évanouit, l'espace réel se dissout : nous sommes alors immergés dans l'oeuvre-monde, et les lignes dessinées par la course effrénée des corbeaux paraissent dessinées en 3D dans l'espace.

Cette pièce, animée par un programme informatique, n'est ni une animation préenregistrée, ni une image en boucle. L'installation dans son entier est en mouvement constant, les mouvements et interaction qui ont eu lieu ne peuvent jamais être répétés et à nouveau observés.

A la Villette, les corbeaux sortent de leur pièce, entrent à l'intérieur d'autres espaces, et interagissent avec les visiteurs, brouillant ainsi les frontières pour créer une œuvre-monde sans barrières.

ARTWORK TITLE TBA
Au sortir de la troisième salle, une toute nouvelle pièce présentera une nuée de poissons, qui nageront en dehors de l'espace confiné qui devait les accueillir pour entrer dans les espaces d'expositions voisins, et se confondre avec les corbeaux de la pièce précédente.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLES 4 ET 5

Universe of water particles, transcending boundaries & Flowers and people, transcending boundaries - a whole year per hour
- Artwork title tba

Dans les quatrième et cinquième salles, retrouvez Universe Of Water Particles, Transcending Boundaries et Flowers And People, Transcending Boundaries - A Whole Year Per Hour.

UNIVERSE OF WATER PARTICLES, TRANSCENDING BOUNDARIES
SALLE 4 - GALERIE D'IMAGES
Une cascade qui s'étend du haut des murs jusqu'au sol, l'eau se répandant à travers l'espace d'exposition, sous les pieds des visiteurs. Le concept d'Espace Ultra Subjectif, incarnée dans cette installation, est une notion centrale dans le travail de teamLab, faisant tout à la fois référence à la représentation de l'espace dénuée de perspectives de l'art japonais prémoderne, et plongeant le visiteur au cœur de cette pièce.

L'écoulement de l'eau trouve ici sa source dans les interactions multiples de centaines de milliers de particules, qui viennent alors dessiner des lignes d'eau, dont l'accumulation vient alors donner forme à la cascade.
Lorsqu'un visiteur se tient dans l'installation, il bloque alors le passage de l'eau, comme le ferait un rocher, et le cours de l'eau change alors de trajectoire : les interactions avec l'humain influencent ici son mouvement.
Chaque séquence d'images réalisée en interaction avec les visiteurs est unique, et ne peut donner lieu à de nouvelles occurrences identiques.
Le cours de l'eau influence également d'autres pièces présentées.

ARTWORK TITLE TBA
SALLE 4
Nouvelle pièce jamais encore présentée, produite pour cette exposition, qui s'inspirera de la pièce What a Loving, and Beautiful World.

ARTWORK TITLE TBA
SALLE 5
Nouvelle pièce jamais encore présentée, produite pour cette exposition, en adaptant la pièce en 3D.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"


[11:00-18:00] Présentation des Collections
Location:
Cercle Suédois
242, rue Rivoli
Escalier A, 2ème étage
75001 Paris
M° Concorde, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 60 76 67
Fax : +33 (0)1 42 61 46 06
Mail : direction@cercle-suedois.com
Internet Site : www.cercle-suedois.com
Description:
DÉCOUVREZ LES COLLECTIONS A/H 18-19 DE
CATHERINE GAILLARD & GRETEL Z
DANS LE LIEU MYTHIQUE DU CERCLE SUÉDOIS

Présentation Presse
LUNDI 14 MAI 2018
11H-18H
IMONI SHOWROOM PARIS

Présentation des Collections







[16:00] Hommage à Geneviève Claisse (1935 - 2018)
Location:
Cimetière du Père-Lachaise
16, rue du Repos
75020 Paris
M° Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 70 70 33
Internet Site : www.pere-lachaise.com
Description:
Geneviève CLAISSE s'est éteinte brutalement dimanche 29 Avril 2018.

Figure emblématique de l'Abstraction Géométrique, son oeuvre restera plus vivante que jamais. Elle lègue un travail sublime à l'avenir.

Un hommage lui sera rendu le lundi 14 mai à 16h au cimetière du Père Lachaise à Paris.

[16:00-21:00] Inauguration de la manifestation "Indonésie, un fascinant voyage !"
Location:
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 50 75 01
Internet Site : mairie1.paris.fr
Description:
Du14 au 19 MAI, L'INDONESIE invite les parisiens
Au programme MODE, GASTONOMIE, BIEN-ÊTRE, EXPO, CONCERTS, SPECTACLES

Dans le Cadre de la diversité culturelle la Mairie du 1er arrondissement invite l'Indonésie en tant que "Pays invité d'honneur" sous le patronage de la Commission Nationale française pour l'UNESCO et soutenu par l'Ambassade d'Indonésie à Paris.

Un voyage fascinant en Indonésie vous attend à Paris. Entre tradition et modernité, l'Indonésie va vous étonner ! Un évènement organisé par le réseau de la Diaspora Indonésienne en France. Au programme : Mode, Gastronomie, Bien-être, exposition photo, danses, concerts et shopping pour découvrir l'Indonésie.

Un évènement dynamique et Multi site du 15 au 19 Mai 2018.

L'entrée est libre.

Expositions à La Mairie

14 au 26 mai - Salle des expositions
Indonésie, galerie de portrait
Photographie de Tenny Schneider

14 au 26 mai - Hall
Batik Patrimoine culturel
Collection polychrome sur Mannequins

14 au 19 mai - Beffroi
Borobudur Under the Moom
Photographie de Caroline et Hugues Dubois

14 au 19 mai
Maquette de Temple de Borobudur.

14 au 26 mai - Grilles de la Mairie
Bali, l'ile des dieux
Photographie de Bruna Rotunno

Conférences

Salle des Mariages
15 mai - 11h30
La place des femmes dans la société Indonésienne.

Défilés de Mode
14 mai 18 heures - Salle des mariages
Défilé de mode marque POPULO par Baï.
La marque POPULO dépoussiéré le Batik et lui donne de la modernité.

14, 17 et 18 mai à 17 heures - Cour de la mairie
Défilé de mode de Dian OERIP Batik,
L'art de porter les Ikats non coupés.

Ateliers à la Mairie
Du 15 au 19 mai - Cour de la Mairie du 1er
- Atelier de décoration d'ombrelles par Heru Mataya pour enfant et adulte.
mercredi 16 mai de 14 à 16h à partir de 7 ans.
Prix 10€ - réservation : 06 42 37 33 65, Novalia.
- Atelier tampon Batik pour enfant et adulte -
mercredi le 16 mai à 14 à 16 heures
Prix 10€ - Réservation : 06 30 57 74 81 Desi.
- Cours de massage Parent/enfant Balinais Crânien, Nuque et Main. Habillé, assis sur un tapis.
Jeudi 17 - Vendredi 18 Mai à 13h. Gratuit
Dans la tradition familiale Indonésien. Parents et enfants recourent au massage pour se transmettre détente et bien être et l'utilisent comme Médecine Douce Traditionnelle. Massages bien être.

Animations
Du 14 au 19 mai - Place du Louvre
- Carrioles d'Indonésie de 10h à 19h.
Artisanat et marque indonésienne : Panier, Accessoires de plage TOWELS BALI, bijoux
Pause gourmande avec le restaurant Djakarta Bali
- Massages Balinais Crânien, Nuque et Main. Habillé, assis sur le tapis, durée 20 minutes.
Dans la tradition Indonésien, massages pour détente et bien être comme Médecine Douce Traditionnelle.
Prix 20€ les 20mm - Tous les jours de 10 h à 17 heures.
- Danses et spectacles musicaux traditionnelles : Gebyar, Tari Piring, Cendrawasih, Angguk, Jaipongan, Rantak, Tor Tor... A partir de 17 heure tous les jours

INAUGURATION - Lundi 14 mai
16h Accueil des invités à La mairie du 1er arrondissement.
16h45 Ouverture des festivités avec un spectacle de danses et musiques traditionnelles
17h Inauguration des expositions et carrioles d'Indonésie par l'ambassadeur de l'Indonésie en France, Hotmangaradja Pandjaitan, de Carla ARIGONI présidente du comité d'animation culturelle du 1er Heri Utomo, président d'Indonesian Diaspora Network united et de Nina HANAFI, président d'Indonésian Diaspora Network France.
18h Défilé de mode entre tradition et design contemporain de la marque POPULO par Baî.
19h Cocktail autour d'un concert de Jazz

Cette inauguration n'est pas ouverte au grand public. Elle est réservée aux officiels, aux journalistes et influenceurs.

Dans le cadre vigipirate une Invitation est obligatoire, une demande à envoyer à Caroline Falque.

Indonesian Diaspora Network France www.indonesiandiasporanetwork.com

contact presse :
Caroline Falque
06 62 18 11 21 / caroline@carolinefalqueconseils.fr

Inauguration de la manifestation "Indonésie, un fascinant voyage !"








[17:30-20:00] Vernissage de Michiko Nakashio "La passion"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Peinture à l'huile

Je pense que nous tous avons quelque part au fond de notre coeur cette lueur, qui parfois s'embrase avec éclat, et d'autres fois scintille avec mélancolie.
Cette chose dénuée de forme, que nous ne pouvons ni toucher ni voir avec nos yeux, nous l'appelons "la passion", ou bien "la force vitale". Tout ce que je peux faire, c'est la représenter sur mes tableaux.
Veuillez donc apprécier cette lueur présente dans les coeurs à travers mes peintures à l'huile réalisées avec une matière particulière et des teintes fantaisistes.

Du lundi 14 au samedi 19 mai
Vernissage : lundi 14 mai, 17h30-20h

Vernissage de Michiko Nakashio "La passion"









[18:00-20:00] Finissage de Laurence Bessas Joyeux
Location:
Maison du Citoyen et De la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Lucien Aubry
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 76 90
Fax : +33 (0)1 49 74 76 92
Mail : mdcva@fontenay-sous-bois.fr
Internet Site : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr
Description:
Du 2 au 12 mai 2018
Vernissage mercredi 2 mai de 18h30 à 22h00

Vernissage de Laurence Bessas Joyeux

[18:00-20:00] Finissage de Sumiko Nariyoshi
Location:
Maison du Citoyen et De la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Lucien Aubry
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 76 90
Fax : +33 (0)1 49 74 76 92
Mail : mdcva@fontenay-sous-bois.fr
Internet Site : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr
Description:
Du 2 au 12 mai 2018
Vernissage mercredi 2 mai de 18h30 à 22h00

http://www.sumiko-nariyoshi.com

Vernissage de Sumiko Nariyoshi

[18:00-21:00] Vernissage de Marion Gambin "Olympic Stadium"
Location:
Le Patio Opéra
5, rue Meyerbeer
75009 Paris
M° Chaussée d'Antin - La Fayette, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 40 98 00 92
Mail : contact@lepatio-opera.com
Internet Site : www.lepatio-opera.com
Description:
Exposition photo : Olympic Stadium de Marion Gambin

Du 14 mai au 31 mai
Samedi et dimanche 14h - 18h
Vernissage le 14 mai à 18h

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Richard Deacon - Foundation studies"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Une exposition de dessins contemporains, au cabinet des dessins Jean Bonna

Du 15 mai au 20 juillet 2018
du lundi au vendredi de 13 h à 18h
Fermeture exceptionnelle le 21 mai 2018

Vernissage le lundi 14 mai, à 18h

Commissariat :
Emmanuelle Brugerolles, avec la collaboration de Jill Silverman Van Coenegrachts.

Professeur aux Beaux-Arts de Paris de 1999 à 2009, Richard Deacon expose pour la première fois en France au Cabinet Jean Bonna un ensemble de dessins exécutés entre 1968 et 2018. Reconnu comme une des figures marquantes de la sculpture contemporaine, il a présenté en 2014 à la Tate Britain à Londres un choix d'oeuvres, qui ont mis en valeur la diversité des formes et des matériaux qu'il privilégie.

Si l'oeuvre sculptée de Richard Deacon nous est donc plus familière à travers ses créations en matériaux les plus divers (bois, aluminium, céramique, résine...), sa production dessinée nous est moins connue.

D'une grande acuité et tout aussi variée, elle nous livre une nouvelle facette de l'artiste, dont le geste créateur s'exprime avec la même liberté.

Ces trente dernières années, plusieurs musées français ont déjà accueilli des oeuvres de l'artiste, sans consacrer un focus particulier à sa production graphique : l'Arc à Paris en 1989 avec une dizaine de sculptures, le LaM de Villeneuve d'Ascq avec Between Fiction and Fact, sculpture monumentale en acier peint en 1992, le musée départemental de Rochechouart avec un ensemble de sculptures et d'estampes en 1997. Enfin une très belle rétrospective The Missing Part lui a été consacrée au musée d'art moderne et contemporain à Strasbourg en 2010, où a été présenté pour la première fois un grand nombre d'oeuvres sur papier du début de sa carrière.

Intitulée Foundation studies, l'exposition des Beaux-Arts de Paris permet de découvrir une dizaine de dessins de grands et moyens formats, ainsi qu'un large choix de carnets d'études aux techniques les plus diverses, aquarelle, graphite, encre de Chine, feutres de couleur.

La première oeuvre, datée de 1968, représente un grand tube de dentifrice orange « proto-pop », pressé en son milieu et sans bouchon; quatre dessins, Them and us, exécutés entre 1995 et 1996, dévoilent chacun l'alphabet des motifs de l'artiste qui trouvent des résonances dans différentes composantes de la vie organique ; deux dessins datés de 1985 dévoilent la mise au net des opérations techniques nécessaires à l'exécution d'un projet de sculpture monumentale et son mode de fabrication ; un dessin daté de 1979 représentant un profil est empreint, par ses contours très purs, d'une grande sensualité, tandis que celui de 2012, s'attache à développer une sorte de chorégraphie minimaliste.

Deacon présente également une oeuvre conçue spécialement pour l'exposition : un dessin de plus de huit mètres qui se déroule sur une des cimaises du cabinet à la manière d'un rouleau chinois, mais sur plusieurs feuilles se superposant : on y retrouve le plaisir de l'artiste à se livrer à une expérience physique non plus face à un objet sculpté, mais dessiné.

Une sélection de carnets, jamais montrés, offrira un aperçu intime de la façon dont papier et crayon ont accompagné Deacon à travers une vie nomade consacrée à la sculpture et au voyage. Si l'attachement du sculpteur aux qualités singulières de chaque matériau - bois, résine, aluminium ou céramique - s'affirme dans ses sculptures, les oeuvres sur papier dévoilent une nouvelle facette de l'artiste dont l'engagement créatif est voué à laisser le matériau s'exprimer d'une manière toujours très entière.

Sur le papier, une autre part de lui-même s'exprime : c'est le sentiment profond de vivre un moment particulier, d'être égaré ou peut-être las, en voyage, dans une chambre d'hôtel ou bien à l'atelier dans l'après-midi, quand rien d'autre ne se présente à son esprit...
« Je dessine souvent lorsque je m'ennuie », reconnaît-il.

Vernissage de l'exposition "Richard Deacon - Foundation studies"

Vernissage de l'exposition "Richard Deacon - Foundation studies"

Vernissage de l'exposition "Richard Deacon - Foundation studies"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Du 15 mai au 9 septembre

Le collectif protéiforme teamLab présente une installation immersive et interactive par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif. Les tableaux évoluent en fonction des déplacements des visiteurs pour un dépaysement onirique garanti.

Une coproduction de La Villette, teamLab et la Japan Foundation, dans le cadre de Japonismes 2018: les âmes en résonance

Originaire du Japon et formé en 2001, le collectif protéiforme teamLab a fait du digital son credo. Il présente à La Villette sa première exposition monographique en France, par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif.

Dans cette installation immersive et interactive, les visiteurs sont entourés d'images à 360° sorties tout droit de l'imaginaire de teamLab. D'inspiration à la fois électronique et organique, les tableaux évoluent en fonction des déplacements et des mouvements des visiteurs. L'exposition devient elle-même un organisme numérique vivant qui produit sans cesse de nouvelles images en rupture totale avec notre quotidien, pour un dépaysement onirique.

Plus d'information sur l'exposition événement sur :
lavillette.teamlab.art

#teamLabLaVillette
https://www.teamlab.art



TEAMLAB - SALLE 1

Graffiti nature - mountains and valleys

Dans la première salle, retrouvez Graffiti Nature - Mountains and Valleys, où les visiteurs sont invités à dessiner leurs propres animaux.

Dans cette installation comme dans notre écosystème, certains animaux en mangent d'autres, et seront à leur tour eux-mêmes mangés. S'ils contreviennent à ce principe, les animaux sont voués à mourir - et donc à disparaître de cette « nature en graffitis ».

Dans cette « Graffiti Nature », les visiteurs, invités à dessiner leurs propres animaux, les verront se multiplier lorsqu'ils mangent d'autres créatures. De même, dans les espaces où les fleurs sont abondantes, les papillons pullulent. Tous font partie du même écosystème.

Selon ce même principe, si les visiteurs marchent trop longtemps sur un crocodile, il mourra. Si au contraire ils se tiennent immobiles près des fleurs en les observant, il les verra peu à peu éclore et fleurir ; tandis qu'elles se disperseront s'ils leur tournent le dos....

A La Villette, les papillons s'éveillent plus que jamais. Ils volent au-delà de l'installation dans laquelle ils sont habituellement consignés, mutent, vont se poser dans d'autres installations, dans des espaces qui ne leur sont pas habituellement réservés... Et les frontières se dissolvent pour créer une œuvre-monde.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLE 2

Peace can be Realized Even without Order & Walk, Walk, Walk: Search, Deviate, Reunite

Dans la deuxième salle, retrouvez Peace Can Be Realized Even Without Order, où les visiteurs font l'expérience d'une harmonie apaisée qui peut naître du désordre.

PEACE CAN BE REALIZED EVEN WITHOUT ORDER
SALLE 2 - GALERIE D'IMAGES
Cette installation digitale interactive est composée d'un ensemble infini d'hologrammes de taille humaine. Chaque personnage est unique. Tantôt jouant de la musique, ou dansant, chacun d'eux est influencé par les sons qui s'échappent des hologrammes qui leur sont proches. Ici, aucune des « personnalités » ne mène la danse, ne supervise ou n'exerce d'emprise sur les autres ; de la même façon, aucun parcours ordonné n'est désigné, imposé aux visiteurs.

Si parfois certains éléments venus de l'extérieur peuvent venir créer un désordre, ce n'est que temporaire : la paix sera ensuite petit à petit rétablie. Lorsqu'un visiteur entre dans l'installation, et que l'un des personnages-hologrammes sent la présence du regardeur, elle répond à son regard et arrête alors de jouer, avant de passer le mot aux silhouettes voisines. Elle reprendra sa danse ou son instrument après quelques secondes, mais cette perturbation aura troublé l'harmonie globale. Dès lors que le regardeur se tient immobile ou s'éloigne, les danseurs forment à nouveau un groupe uni, et l'harmonie est alors rétablie.

Il existe au Japon un festival de danse, le "Awa Dance Festival", dont l'origine est si lointaine que l'on ne sait la dater précisément. Des groupes de danseurs y jouent de leurs instruments, en s'emparant du village tout entier de façon spontanée. Chacun d'eux joue et danse comme il l'entend. Mais la musique qui prend part du lieu est celle d'une seule et même harmonie musicale. Les danseurs qui rencontrent au hasard d'autres groupes de danseurs accordent petit à petit et inconsciemment le tempo de leur musique à celui du groupe rencontré. Ce ne sont pas là des règles éditées qui permettent cette harmonisation, c'est le fruit de sensations, sans qu'aucun choix ne soit consciemment formulé.

Il semblerait que lorsque nous nous libérons de nos inhibitions, cette harmonie apaisée puisse émerger, et ce malgré l'absence de règles préétablies. Peut-être touchons-nous ici du doigt la manière dont les peuples des temps ancestraux entretenaient un climat de paix et d'harmonie.

Aujourd'hui, à l'heure d'internet, nous nous connectons les uns aux autres à une vitesse fulgurante. Nous sommes de plus en plus reliés les uns aux autres, tout autour du monde, formant des connexions nouvelles de plus en plus importantes. Ce dont nous faisons l'expérience aujourd'hui pourrait en ce sens faire échos à celle de ce festival de danse peut-être y-a-t-il une manière de trouver, de créer un climat de paix à partir de ces connections apparemment désordonnées.

Les personnages des hologrammes restent anonymes, inconnus, afin que le regardeur puisse se sentir comme appartenant de cet ensemble. Et chacun peut alors faire l'expérience de cette harmonie apaisée qui peut naître du désordre.

WALK, WALK, WALK: SEARCH, DEVIATE, REUNITE
SALLE 2 - GALERIE D'IMAGES
Dans cet espace, un ensemble de silhouettes aussi anonymes que variées évolue. Elles marchent, sans s'arrêter, continuellement, et la pièce toute entière se déplace alors au rythme de leurs pas. Les personnages réagissent aussi au contact des visiteurs : lorsqu'ils les touchent, elles choisissent tantôt de s'arrêter, de rebrousser chemin, ou d'emprunter une autre direction. Les visiteurs sont ainsi amenés à prendre des décisions, à faire des choix, alors qu'ils marchent également eux aussi dans la pièce. Si au contraire ils cessent de bouger, décident de se faire immobiles, les illustrations, elles, continuent de se déplacer, de se croiser entres elles.

L'expression zen "Hoho kore dojo" nous apprend que chaque nouveau pas est le lieu d'un apprentissage. Les silhouettes projetées dans cette oeuvre ne cessent d'avancer alors qu'elles sont confrontées à de nouvelles situations. En suivant certains personnages en particulier, ou en se confrontant toujours à des figures nouvelles, les visiteurs sont aussi invités à prendre des décisions au cours de leur propre cheminement.
Cette pièce, animée par un programme informatique, n'est ni une animation préenregistrée, ni une image en boucle. L'installation dans son entier est en mouvement constant, les animations et interactions qui ont eu lieu ne seront jamais plus répétées et à nouveau observées.

A la Villette, les personnages sortent de leur pièce, entre à l'intérieur d'autres espaces, et interagissent avec les visiteurs, brouillant ainsi les frontières pour créer une oeuvre-monde sans barrières.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLE 3

Crows are chased and the chasing crows are destined to be chased as well, transcending space
- Artwork title tba

Dans la troisième salle, retrouvez Crows Are Chased And The Chasing Crows Are Destined To Be Chased As Well, Transcending Space, où les corbeaux se transforment en fleurs.

Le collectif protéiforme teamLab présente Au-delà des limites, une installation immersive et interactive par-delà les frontières de l'art, de la science, de la technologie et du créatif.

CROWS ARE CHASED AND THE CHASING CROWS ARE DESTINED TO BE CHASED AS WELL, TRANSCENDING SPACE
SALLE 3 - GALERIE D'IMAGES
Cette installation digitale interactive plonge les regardeurs, libres de leurs mouvements, dans une pièce dans laquelle l'espace qui les entoure est tout entier recouvert de projections. Les corbeaux, alors qu'ils prennent leur envol, et s'emparent de l'espace, laissent des traînées de lumière dans leur sillage, dessinant une calligraphie spatiale. Ils se chassent les uns les autres, chacun se faisant tantôt chasseur tantôt chassé. Lorsqu'ils sont sur le point de s'entrechoquer, ils se changent en bouquet de fleurs projetées dans l'espace. Ils tournent aussi autour des visiteurs, qui peuvent devenir leurs cibles : mais là encore, le point de contact se change en un jet de fleurs.

Lorsque l'on se tient debout en un point précis au centre de l'installation, la délimitation entre le mur et le sol s'évanouit, l'espace réel se dissout : nous sommes alors immergés dans l'oeuvre-monde, et les lignes dessinées par la course effrénée des corbeaux paraissent dessinées en 3D dans l'espace.

Cette pièce, animée par un programme informatique, n'est ni une animation préenregistrée, ni une image en boucle. L'installation dans son entier est en mouvement constant, les mouvements et interaction qui ont eu lieu ne peuvent jamais être répétés et à nouveau observés.

A la Villette, les corbeaux sortent de leur pièce, entrent à l'intérieur d'autres espaces, et interagissent avec les visiteurs, brouillant ainsi les frontières pour créer une œuvre-monde sans barrières.

ARTWORK TITLE TBA
Au sortir de la troisième salle, une toute nouvelle pièce présentera une nuée de poissons, qui nageront en dehors de l'espace confiné qui devait les accueillir pour entrer dans les espaces d'expositions voisins, et se confondre avec les corbeaux de la pièce précédente.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

TEAMLAB - SALLES 4 ET 5

Universe of water particles, transcending boundaries & Flowers and people, transcending boundaries - a whole year per hour
- Artwork title tba

Dans les quatrième et cinquième salles, retrouvez Universe Of Water Particles, Transcending Boundaries et Flowers And People, Transcending Boundaries - A Whole Year Per Hour.

UNIVERSE OF WATER PARTICLES, TRANSCENDING BOUNDARIES
SALLE 4 - GALERIE D'IMAGES
Une cascade qui s'étend du haut des murs jusqu'au sol, l'eau se répandant à travers l'espace d'exposition, sous les pieds des visiteurs. Le concept d'Espace Ultra Subjectif, incarnée dans cette installation, est une notion centrale dans le travail de teamLab, faisant tout à la fois référence à la représentation de l'espace dénuée de perspectives de l'art japonais prémoderne, et plongeant le visiteur au cœur de cette pièce.

L'écoulement de l'eau trouve ici sa source dans les interactions multiples de centaines de milliers de particules, qui viennent alors dessiner des lignes d'eau, dont l'accumulation vient alors donner forme à la cascade.
Lorsqu'un visiteur se tient dans l'installation, il bloque alors le passage de l'eau, comme le ferait un rocher, et le cours de l'eau change alors de trajectoire : les interactions avec l'humain influencent ici son mouvement.
Chaque séquence d'images réalisée en interaction avec les visiteurs est unique, et ne peut donner lieu à de nouvelles occurrences identiques.
Le cours de l'eau influence également d'autres pièces présentées.

ARTWORK TITLE TBA
SALLE 4
Nouvelle pièce jamais encore présentée, produite pour cette exposition, qui s'inspirera de la pièce What a Loving, and Beautiful World.

ARTWORK TITLE TBA
SALLE 5
Nouvelle pièce jamais encore présentée, produite pour cette exposition, en adaptant la pièce en 3D.

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

Vernissage de l'exposition "TeamLab : au-delà des limites"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition des Copistes au Louvre
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon du Vieux Colombier

Du 5 au 28 mai
Du lundi au vendredi 10h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

La nouvelle exposition des Copistes au Louvre permet de redécouvrir les copies authentiques de chefs-d'œuvre peints entre le XVe et le XVIIIe siècle par des peintres français, italiens ou espagnols et admirer la précision de la main du copiste.

Depuis le XIXe siècle, la copie au Louvre fait école. Aucun autre mouvement artistique n'étant encore venu désarçonner la copie de tableau puisqu'elle permet à un artiste de se perfectionner tel un virtuose dans la magie des couleurs et des formes.

Mercredi 23 mai à 15h : VISITE COMMENTÉE par Jean Aubert, Conservateur général du Patrimoine.

Vernissage de l'exposition des Copistes au Louvre

Vernissage de l'exposition des Copistes au Louvre

[18:30-21:00] Vernissage de Fabien Giraud & Raphaël Siboni "La forme du non"
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Du mardi 15 mai 2018 au samedi 7 juillet 2018
Vernissage le lundi 14 mai 2018

Une proposition de Mihnea Mircan

Depuis quelques années, Fabien Giraud et Raphaël Siboni travaillent sur un opus protéiforme racontant à rebours une histoire de la technologie. Cette exposition s'articule à la croisée des trois cycles d'oeuvres qui le composent. Elle sonde la première saison récemment terminée The Unmanned, une histoire de l'informatique racontée en huit films, et préfigure les trajectoires des saisons à venir en interrogeant les notions de valeur et de négativité.

La nouvelle saison intitulée The Everted Capital est initiée ici, avec un film et une performance de 24 heures retransmise en direct, explorant les différents modes d'accumulation, la consolidation réciproque entre ce qui est considéré comme ayant une valeur et comme étant inévaluable à différentes périodes historiques. Un autre nouveau cycle, The Form of Not, troisième et dernière saison de leur projet, est introduit à travers une installation sculpturale, qui s'inspire autant des calculs algorithmiques que de schémas anthropologiques pour calculer la forme inatteignable de la « première lame », autour de laquelle l'événement inaugural d'une « première coupe » aurait eu lieu.

Valeur et négativité, transformation et récursivité soutiennent également The Outlawed, le seul épisode de The Unmanned présenté à la Fondation d'entreprise Ricard. Le film se concentre sur la dernière partie de la vie d'Alan Turing, lorsque, sous l'effet d'un traitement hormonal forcé, il entreprend des explorations morphologiques en Grèce. Il visualise « la coupe » comme étant la forme négative et inversée par laquelle la politique et les corps, les biographies et les abstractions, les devenirs naturels et technologiques maintiennent un semblant de séparation tout en s'hybridant de manière convulsive.

http://www.theunmanned.com

Vernissage de Fabien Giraud & Raphaël Siboni "La forme du non"
1953-The Outlawed
The Unmanned Saison 1, Episode 3, film 16 mm, 13 mm, 2018 ©Fabien Giraud & Raphaël Siboni

[18:30-21:00] Vernissage de la fresque de Pantónio
Location:
13ème arrondissement de Paris
13ème arrondissement de Paris
75013 Paris
France
Internet Site : www.mairie13.paris.fr
Description:
Vernissage de la dernière née des fresques de Paris 13
En présence de l'artiste Pantónio

Boulevard Vincent-Auriol, au niveau de la rue du Chevaleret










[19:00-23:00] Cocktail de présentation des nouveautés Vari-Lite
Location:
Le Showcase
sous le pont Alexandre III
Port des Champs-Élysées
rive droite
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 45 61 25 43
Mail : privatisation@showcase.fr
Internet Site : www.showcase.fr
Description:
Découvrez les nouveaux Vari-Lite
VL2600 et VL800

Freevox et Vari-Lite vous invitent à découvrir la nouvelle génération de projecteurs automatiques VL2600 Spot, Wash et Profile accompagnés du VL800 BeamLine.

Nous vous accueillons le lundi 14 mai 2018 à 19h00 au AAA (anciennement ShowCase) - 75008 Paris pour une présentation découverte des nouvelles machines Vari-Lite suivie d'un cocktail dînatoire.

Entrée sur inscription préalable. Nous vous invitons dès maintenant à vous inscrire en cliquant sur le bouton ci-dessous qui vous dirigera vers le formulaire d'inscription.
>> RSVP

>> invitation

Cocktail de présentation des nouveautés Vari-Lite

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés