Monday, May 28, 2018
Public Access


Category:
Category: All

28
May 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Fête nationale d'Éthiopie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale d'Éthiopie

Fête nationale d'Azerbaïdjan
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Indépendance de la Russie en 1918

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00 [15:00-22:00] Salon de la Photographie Contemporaine 2018
Location:
Place Saint-Sulpice
Place Saint-Sulpice
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Description:
28 et 29 Mai
vernissage le lundi 28 mai de 15h à 22h

Salon de la Photographie Contemporaine 2018



[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition pédagogique "Variation d'un Multiple"
Location:
Maison des Arts de Bagneux
15, avenue Albert Petit
92220 Bagneux
M° RER B Bagneux
France
Phone : +33 (0)1 46 56 64 36
Fax : +33 (0)1 46 56 20 93
Mail : maison-arts@mairie-bagneux.fr
Internet Site : www.bagneux92.fr
Description:
du mardi 22 mai au vendredi 15 juin 2018

créations artistiques réalisées par les élèves de la ville de Bagneux

Vernissage de l'exposition pédagogique "Variation d'un Multiple"





[19:00-22:00] 30ème Nuit des Molières 2018
Location:
Salle Pleyel
252, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 42 56 13 13
Mail : rp@sallepleyel.fr
Internet Site : www.sallepleyel.fr
Description:
Les Molières - Cérémonie des Molières 2018

Lundi soir, la 30e Nuit des Molières a récompensé le meilleur du théâtre français, d'Ariane Mnouchkine à Jean-Philippe Daguerre, en passant par Blanche Gardin ou encore Jean-Pierre Darroussin.

La 30e Nuit des Molières a récompensé lundi soir le meilleur du théâtre français. La légendaire Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil, a été sacrée en son absence meilleure metteure en scène pour Une chambre en Inde, écrite sur fond des attentats à Paris. Deuxième grand vainqueur de cette soirée : Adieu Monsieur Haffman, pièce émouvante sur un juif caché dans une cave dans la France de Vichy signée Jean-Pierre Daguerre. Europe 1, partenaire de la cérémonie des Molières, revient sur les principaux prix décernés.

La "reine" Mnouchkine
Elle est la troisième femme depuis la création de cette cérémonie à recevoir ce prix, aux côtés d'Irina Brook et de Zabou Breitman, qui a présenté cette édition. Figure emblématique d'un théâtre engagé, Ariane Mnouchkine, 79 ans, n'a toutefois pas assisté à la cérémonie organisée à la salle Pleyel. Une chambre en Inde, qui avait été oubliée par erreur en 2017, a également obtenu le Molière de la meilleure pièce du théâtre public. La pièce met en scène une troupe qui se retrouve en Inde alors que les attentats frappent Paris, et détourne l'horreur des attentats par le rire pour tenter de mieux l'appréhender. Mnouchkine décroche ainsi son deuxième Molière pour la mise en scène, après celui remporté pour Tambours sur la digue en 2000.

Le sacre de Jean-Philippe Daguerre
Jean-Philippe Daguerre, jusque-là connu pour ses mises en scène de classiques comme L'avare ou Le Cid, a empoché quatre Molières pour Adieu Monsieur Haffman, meilleure pièce du théâtre privé. Larmes aux yeux pendant la cérémonie, Daguerre a également remporté le Molière du meilleur auteur francophone. Tragi-comédie racontant l'histoire d'un bijoutier juif qui se cache dans une cave pour échapper aux Nazis dans la France occupée, cette pièce a été écrite et montée par Daguerre, 50 ans, qui se présente comme un "provincial" arrivé à Paris à l'âge de 19 ans. Dans cette pièce, on peut entendre des enregistrements d'époque expliquant "Comment reconnaître un juif". Julie Cavanna, qui joue le rôle de la femme du joaillier qui cache le juif Monsieur Haffman, a remporté le Molière de la révélation féminine, tandis que Franck Desmedt, qui joue le rôle d'un nazi, est sacré meilleur comédien dans un second rôle.


L'humour féminin de Blanche Gardin

Jean-Pierre Darroussin - l'un des acteurs les plus appréciés des Français - décroche le Molière du meilleur acteur du privé dans une reprise d'Art, pièce à succès de Yasmina Reza. Le metteur en scène Joël Pommerat, qui avait obtenu en 2016 le Molière de la meilleure pièce du théâtre public, repart avec trois Molières, notamment le meilleur metteur en scène d'un spectacle privé (Cendrillon).

Dans le théâtre de l'humour, Blanche Gardin, seule femme dans cette catégorie, l'a emporté face à Jamel Debbouze et Jérôme Commandeur. Présentant elle-même la catégorie, elle a provoqué une cascade de rire dans le public en ouvrant l'enveloppe annonçant le vainqueur : "Je le savais, c'est moi", a-t-elle dit. Ironisant sur l'intérêt accru porté aux femmes après les scandales de harcèlement sexuel, elle s'est exclamée : "Je suis la seule femme (nommée) l'année de l'affaire Weinstein, c'est trop. Le jour où j'ai un prix, il n'a aucune valeur."


Des déceptions

Le fils, pièce sur le malaise d'un adolescent après le divorce de ses parents, est le grand perdant de la soirée. Ayant obtenu six nominations, la pièce écrite par le dramaturge Florian Zeller, n'en décroche qu'une, celle de la révélation masculine remportée par le jeune Rod Paradot (César du meilleur espoir masculin en 2016 pour La tête haute) qui joue le rôle du fils traumatisé. L'acteur de cinéma Yvan Attal, venu avec sa femme Charlotte Gainsbourg et qui espérait remporter son premier Molière, a dû s'incliner face à Darroussin.

Même déception pour Les fourberies de Scapin, mises en scène par Denis Podalydès, qui n'a remporté aucune de ses quatre nominations, notamment celle de Benjamin Lavernhe qui a été battu par Jacques Gamblin (1 heure 23'14" et 7 centièmes). Dans le registre de l'émotion, Vous n'aurez pas ma haine, récit poignant du journaliste Antoine Leiris après la mort de sa femme au Bataclan en novembre 2015, a obtenu le Molière du "Seul en scène".


Retrouvez les principaux prix décernés lors de la 30e cérémonie des Molières :

Molière du théâtre public : Une chambre en Inde, d'Ariane Mnouchkine

Molière du théâtre privé : Adieu monsieur Haffman, de Jean-Philippe Daguerre

Révélation féminine : Julie Cavanna, dans Adieu monsieur Haffman

Révélation masculine : Rod Paradot dans Le fils

Molière de la comédie : Le gros diamant du prince Ludwig, mise en scène de Gwen Aduh

Molière de la comédienne d'un spectacle de théâtre public : Marina Hands dans Actrice

Molière du comédien d'un spectacle de théâtre public : Jacques Gamblin dans 1 heure 23'14" et 7 centièmes

Molière de la comédienne d'un spectacle privé : Laure Calamy dans Le jeu de l'amour et du hasard

Molière du comédien d'un spectacle privé : Jean-Pierre Darroussin dans Art

Molière de l'auteur francophone vivant : Jean-Philippe Daguerre, pour Adieu Monsieur Haffman

Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public : Ariane Mnouchkine, pour Une chambre en Inde

Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre privé : Joël Pommerat pour Cendrillon

Molière de la création visuelle : Cendrillon de Joël Pommerat

Molières du spectacle musical : Histoire du soldat, mise en scène de Stéphan Druet

Molière du jeune public : Le Petit Chaperon rouge, de Joël Pommerat

Molière de l'humour : Blanche Gardin dans Je parle toute seule

Molière "Seul en scène" : Vous n'aurez pas ma haine, mise en scène de Benjamin Guillard

[19:00-21:00] Initiales/La Revue : Isa Genzken
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Une proposition de Claire Moulène et Emmanuel Tibloux

Les Rencontres Initiales visent à débattre des formes et des modalités de la transmission en art, dans le temps, autour d'une figure, comme dans l'espace, à partir d'un territoire.
Paraissant deux fois par an, Initiales, est une revue produite et éditée par l'École nationale supérieure des beaux-arts (Ensba) de Lyon, et coproduite par la Fondation d'entreprise Ricard. Elle est diffusée par les Presses du réel.

Initiales, revue d'art et de recherche éditée par l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, est fière de consacrer sa onzième livraison à cette figure majeure de la sculpture contemporaine qu'est Isa Genzken.

Pour fêter la plasticienne berlinoise, la revue Initiales met à l'honneur plusieurs générations d'artistes inspirés par l'univers de Genzken.

Les travaux d'Alexandra Bircken, Camille Blatrix, Jean-Alain Corre, Audrey Dazelle, Jordan Derrien, Rachel Harrison, Renaud Jerez, Florence Schmitt, Armando Andrade Tudela et Sarah Tritz y entrent ainsi en dialogue avec le regard de critiques et de curateurs, tandis qu'une série d'articles théoriques signés Benjamin Buchloh, Bernhard Rüdiger ou Pierre Tillet examine l'œuvre proprement dite de la sculptrice, depuis les Ellipsoïdes impeccables de 1976-1982 jusqu'aux récentes séries humoristiques de Néfertiti à lunettes, en passant par la réflexion sur l'espace social que traduisent ses nombreux projets architecturaux.

Au cœur de cet Initiales IG, on trouve enfin, bien sûr, une rencontre avec l'artiste elle-même, et de précieux entretiens avec ceux qui l'ont côtoyée, dont Kim Gordon ou Paul Groot.

Lancements :

Numero 11 dédié à Isa GENZKEN :

Lundi 28 mai à 19 heures

Avec la participation de :
Emmanuel Tibloux, directeur de la publication et de la rédaction
Eric Loret, rédacteur en chef de ce numéro
Bernhard Rüdiger, rédacteur en chef associé au numéro
Marie Proyart, coordination graphique
Marine Leleu et Clément Faydit, design graphique

Et un concert d'Abraham Murder

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent - Les dessins de jeunesse"
Location:
Musée Yves Saint Laurent Paris
5, avenue Marceau
3, rue Léonce Raynaud
75116 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 44 31 64 00
Mail : contact@museeyslparis.com
Internet Site : www.museeyslparis.com
Description:
du 29 mai au 9 septembre 2018

Pour commémorer les dix ans du décès d'Yves Saint Laurent, survenu à Paris le 1er juin 2008, le Musée Yves Saint Laurent Paris lui rend hommage avec une présentation inédite d'une soixantaine de ses dessins de jeunesse, exposés dans les salons de haute couture, du 29 mai au 9 septembre 2018.

Réalisés durant son adolescence à Oran, jusqu'à son arrivée à Paris en septembre 1954, ces œuvres sont pour la plupart présentées pour la première fois au public. Elles offrent un regard nouveau sur ses débuts et abordent ses passions pour la littérature, le théâtre, le ballet et la mode, permettant ainsi de comprendre les sources d'inspiration de ses créations futures.

Exceptionnellement pour l'anniversaire du décès du couturier, l'entrée au musée sera gratuite (sans réservation) le vendredi 1er juin 2018, de 11h à 21h (dernière entrée à 20h15).


La jeunesse d'Yves Saint Laurent (1936 - 1954)

Yves Mathieu-Saint-Laurent naît le 1er août 1936 à Oran, en Algérie. Aux côtés de ses parents, Lucienne et Charles, et ses deux soeurs, Michèle et Brigitte, ce jeune garçon timide grandit en plein coeur de la brillante société oranaise. Ses talents de dessinateur se manifestent très tôt, alors qu'il est encore adolescent.

Sa créativité s'exprime d'abord à travers le théâtre qu'il découvre lors d'une représentation de L'école des femmes, mise en scène par Louis Jouvet, à Oran en 1950. Les costumes de Christian Bérard sont une révélation pour le jeune homme qui commence à concevoir des décors et costumes pour son « Illustre Petit Théâtre », une véritable scène miniature sur laquelle évoluent des personnages en carton. Il dessine des costumes pour des pièces telles que Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux ou encore L'Aigle à deux têtes de Jean Cocteau.

Cette passion pour le théâtre rejoint son goût pour la littérature, lui qui s'applique aussi à retranscrire et illustrer ses romans et poèmes préférés comme Madame Bovary de Gustave Flaubert.

Dès 1953, Yves Saint Laurent s'intéresse aussi à la mode et imagine la maison de couture de ses rêves en découpant les silhouettes de ses mannequins préférés dans les magazines de mode de sa mère. Pour ces poupées de papier, il crée de vastes garde-robes, dont 50 pièces sont présentées dans cette exposition, pour la première fois en France.

En 1954, le jeune homme décide d'orienter sa carrière vers la mode sur les précieux conseils de Michel de Brunhoff, le rédacteur en chef du magazine Vogue (Paris) qu'il rencontre grâce aux relations de son père. Dans une série de lettres, dont certaines sont exposées, Yves Saint Laurent fait part à Michel de Brunhoff de ses hésitations entre se consacrer à la mode ou à la conception de costumes et décors de théâtre. Finalement, il choisit de s'inscrire à l'école de la Chambre syndicale de la couture à Paris, avant d'entrer chez Christian Dior à l'été 1955.

Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent - Les dessins de jeunesse"
Croquis de décor (non réalisé) pour le ballet Les Forains d'Henri Sauguet, 1951, Musée Yves Saint Laurent Paris

Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent - Les dessins de jeunesse"
Croquis de costume (non réalisé) pour La Reine dans la pièce L'Aigle à Deux Têtes de Jean Cocteau, 1951, Musée Yves Saint Laurent Paris

Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent - Les dessins de jeunesse"
Croquis de costume (non réalisé) pour Madame de Vermont, dans la pièce La Reine Margot, d'après le roman éponyme d'Alexandre Dumas, 1953, Musée Yves Saint Laurent Paris

Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent - Les dessins de jeunesse"
Paper doll Bettina, 1953, Musée Yves Saint Laurent Paris

[19:15-20:15] Défilé Louis Vuitton Cruise
Location:
Fondation Maeght
623, chemin des Gardettes
06570 Saint-Paul-de-Vence
M° Gare SNCF de Cagnes sur Mer
France
Phone : +33 (0)4 93 32 81 63
Fax : +33 (0)4 93 32 53 22
Mail : accueil@fondation-maeght.com
Internet Site : www.fondation-maeght.com
Description:
Ce lundi 28 mai, c'est au tour de Louis Vuitton de présenter sa collection croisière 2019 au cœur de la fondation Maeght à Saint-Paul de Vence. Un défilé mode très attendu après ceux de Chanel et Dior.

Après Chanel au Grand Palais à Paris et Dior dans les grandes écuries du château de Chantilly, c'est au tour de Louis Vuitton de dévoiler sa fameuse collection Croisière 2019. Pour l'occasion, Nicolas Ghesquière, a choisi le sud de la France et le cadre magique de la fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence. Le directeur artistique de la maison qui vient de renouveler son contrat pour cinq ans chez Vuitton devrait recevoir le soutien ce soir de nombreux VIP et la présence de ses égéries et ambassadrices maison comme Emma Stone ou Alicia Vikander mais nul ne sait encore si Brigitte Macron, qui s'habille quasi exclusivement en Louis Vuitton sera présente... Réponse ce soir à 19h15 en live sur gala.fr, un rendez-vous à ne pas manquer !



Louis Vuitton : la magie opère pour le défilé croisière à la fondation Maeght

L'autre Tour de France : celui des défilés des collections croisière, mis en scène dans des lieux emblématiques. Ce lundi soir, c'est Louis Vuitton qui a apporté sa patte, avec une proposition expérimentale, mais tout à fait portable.

Présentée à la Fondation Maeght, la collection croisière 2019 de Louis Vuitton était en synergie totale avec le lieu et son jardin de sculptures unique, regroupant des œuvres majeures d'artistes de légende comme Joan Miró, Alexander Calder, Anthony Caro et Barbara Hepworth. Lignes, couleurs, attitude, cette collection fait la part belle à l'innovation.

« Fabuleux ! » s'est exclamée Jennifer Connelly, la muse du créateur, vêtue d'un pantalon rayé et d'une veste de baseball bleu électrique ornée d'un logo Louis Vuitton graphique. « Fantastique ! » a renchéri Sienna Miller, en robe de cocktail blanche ornée du monogramme de la marque sur un fond gris géométrique en forme de diamant.

Les épaules imposantes et volumineuses faisaient écho aux arches et aux structures curvilignes de Calder et Miró, sans jamais en faire trop toutefois. Les impressionnantes cuissardes-sneakers étaient quant à elles idéales pour évoluer sur le sol en gravier du jardin où avait lieu le défilé. Sans aucun doute un futur best-seller.

« Je suis venu pour la première fois dans ce lieu spécial il y a 20 ans. Et la relation unique entre cette famille et les artistes qu'ils aimaient et qu'ils ont accueillis ici a toujours été une grande source d'inspiration », confiait Nicolas Ghesquière après le défilé, après une séance de pose sous les flashs des photographes avec Ruth Negga et Léa Seydoux.

Les superbes vestes à plumes étaient aussi résolument avant-gardistes, portées avec de mini-robes cocktail et de remarquables vestes en jean aux couleurs de la fondation.

« Je dirais qu'elles sont très Miami, plutôt acides et dans des tons évoquant les années 1960, le moment auquel la fondation a été créée », a souligné le créateur à FashionNetwork.com.

Autre trait de génie : demander à sa vieille amie Grace Coddington de créer plusieurs motifs représentant des chats. Rien d'étonnant lorsque l'on sait que l'ex-directrice de Vogue vit avec une demi-douzaine d'entre eux. « Nous sommes très bons amis, mais elle préfère les chats et je suis plutôt chiens », s'est amusé Nicolas Ghesquière, qui a récemment déménagé pour offrir un jardin à son labrador brun.

Tout était présenté sans aucune fausse note dans l'environnement fascinant de la Fondation Maeght, où les mannequins déambulaient autour du labyrinthe de Joan Miró.

Nicolas Ghesquière a un faible pour les itinéraires tortueux. Les mannequins défilaient sur un podium de lumière, l'une des ressources favorites du designer, dont la première collection croisière pour Louis Vuitton avait été présentée à Monaco en 2014. Les mannequins y évoluaient sur un podium de verre ondoyant au-dessus d'une vidéo de bord de plage de galets créée par l'artiste Ange Leccia.

Le PDG de Louis Vuitton, Michael Burke, avait d'ailleurs profité de ce défilé monégasque pour initier une nouvelle stratégie de tour du monde des collections croisière Louis Vuitton, qui se sont jusqu'à maintenant arrêtées à Palm Springs, Rio, Kyoto et maintenant Saint-Paul-de-Vence.

Les collections croisière Louis Vuitton entrent souvent en résonance avec leur site. Le défilé Cruise du créateur à Rio en 2016 faisait référence à l'univers graphique du football brésilien à travers ses motifs et son défilé à Kyoto de l'année dernière jouait avec les codes des maquillages Kabuki, des armures de samouraï et des couleurs de Kurosawa.

Et la collection de ce soir ne faisait pas exception à la règle : une robe de cocktail brillante dans des tons de jaune, blanc et argent paraissait presque arrachée d'une céramique murale de 1953 de Fernand Léger.

Il y a trois jours, Christian Dior présentait sa version d'une collection croisière avec Diorodeo, un défilé aux influences mexicaines et plus exactement inspiré des escaramuzas, sous une pluie battante aux Écuries de Chantilly. Le monde de la mode va maintenant tourner les yeux vers Arles, avec un défilé mercredi soir dans un site romain antique, probablement sous la pluie également.

« C'est amusant de voir les dieux de la météo aux prises avec les seigneurs du luxe », pouffait Eugenia de la Torriente, la rédactrice en chef du Vogue espagnol. Les dieux ont en tout cas eu la clémence de retenir les premières gouttes de pluie jusqu'à la fin de ce défilé.

La saison est loin d'être finie, cependant. Koché, le label montant de la créatrice française Christelle Kocher, présentera sa première collection croisière à Marseille lundi 19 juin, sur le pont d'un ferry méditerranéen semble-t-il.

Ce Tour de France des croisières n'a pas peur de jouer les prolongations : le premier défilé de la saison était en effet celui de Chanel au Grand Palais le 3 mai dernier. Mais étant donné la remarquable qualité des présentations jusqu'à maintenant, on serait tenté de le renommer Tour de Force.

http://be.fashionnetwork.com/galeries/photos/Louis-Vuitton-Cruise-2019,32392.html

Défilé Louis Vuitton Cruise

Défilé Louis Vuitton Cruise

Défilé Louis Vuitton Cruise

Défilé Louis Vuitton Cruise

Défilé Louis Vuitton Cruise

Défilé Louis Vuitton Cruise






[20:00-22:00] Soirée de Gala "ACTION ENFANCE fait son cinéma"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
C'est à l'occasion d'une soirée de Gala d'exception, au Grand Rex le 28 mai à 20h, que les courts métrages réalisés au cours du projet « ACTION ENFANCE fait son cinéma », seront présentés et célébrés avec tous les enfants, les étudiants, les partenaires et les soutiens de la Fondation. Pour accompagner et encourager les jeunes talents, de nombreuses célébrités se sont mobilisées pour constituer un Jury unique qui récompensera les artistes en herbe.

Cette soirée de clôture co-animée par Ariane Massenet et Laurent Fontaine, accueillera parmi les nombreux invités, 150 enfants et éducateurs des Villages et foyers ACTION ENFANCE ainsi que près de 60 étudiants en cinéma. Tous viendront présenter leurs courts métrages devant le Jury d'exception composé entres autres de personnalités du monde artistique telles que Olivier BAROUX, Bérangère KRIEF, Christophe Carrière, Fabienne CARAT, Gil ALMA, Sandrine Quétier, Philippe BAS, Anne DEPETRINI ou encore Alisson WHEELER.







[21:00] Match International de football France/République d'Irlande
Location:
Stade de France
rue Jules Rimet
93216 Saint-Denis La Plaine Cedex
M° Saint-Denis - Porte de Paris, RER B La Plaine, RER D Stade de France
France
Phone : +33 (0)1 55 93 00 00
Fax : +33 (0)1 55 93 00 05
Internet Site : www.stadefrance.com
Description:
Match International de football France/République d'Irlande









[23:00] After de la 30ème Nuit des Molières 2018
Location:
Salons Hoche
9, avenue Hoche
75008 Paris
M° Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 53 53 93 93
Fax : +33 (0)1 49 53 04 82
Mail : contact@salons-hoche.fr
Internet Site : www.salons-hoche.fr
Description:
Les Molières - Cérémonie des Molières 2018

Lundi soir, la 30e Nuit des Molières a récompensé le meilleur du théâtre français, d'Ariane Mnouchkine à Jean-Philippe Daguerre, en passant par Blanche Gardin ou encore Jean-Pierre Darroussin.

La 30e Nuit des Molières a récompensé lundi soir le meilleur du théâtre français. La légendaire Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil, a été sacrée en son absence meilleure metteure en scène pour Une chambre en Inde, écrite sur fond des attentats à Paris. Deuxième grand vainqueur de cette soirée : Adieu Monsieur Haffman, pièce émouvante sur un juif caché dans une cave dans la France de Vichy signée Jean-Pierre Daguerre. Europe 1, partenaire de la cérémonie des Molières, revient sur les principaux prix décernés.

La "reine" Mnouchkine
Elle est la troisième femme depuis la création de cette cérémonie à recevoir ce prix, aux côtés d'Irina Brook et de Zabou Breitman, qui a présenté cette édition. Figure emblématique d'un théâtre engagé, Ariane Mnouchkine, 79 ans, n'a toutefois pas assisté à la cérémonie organisée à la salle Pleyel. Une chambre en Inde, qui avait été oubliée par erreur en 2017, a également obtenu le Molière de la meilleure pièce du théâtre public. La pièce met en scène une troupe qui se retrouve en Inde alors que les attentats frappent Paris, et détourne l'horreur des attentats par le rire pour tenter de mieux l'appréhender. Mnouchkine décroche ainsi son deuxième Molière pour la mise en scène, après celui remporté pour Tambours sur la digue en 2000.

Le sacre de Jean-Philippe Daguerre
Jean-Philippe Daguerre, jusque-là connu pour ses mises en scène de classiques comme L'avare ou Le Cid, a empoché quatre Molières pour Adieu Monsieur Haffman, meilleure pièce du théâtre privé. Larmes aux yeux pendant la cérémonie, Daguerre a également remporté le Molière du meilleur auteur francophone. Tragi-comédie racontant l'histoire d'un bijoutier juif qui se cache dans une cave pour échapper aux Nazis dans la France occupée, cette pièce a été écrite et montée par Daguerre, 50 ans, qui se présente comme un "provincial" arrivé à Paris à l'âge de 19 ans. Dans cette pièce, on peut entendre des enregistrements d'époque expliquant "Comment reconnaître un juif". Julie Cavanna, qui joue le rôle de la femme du joaillier qui cache le juif Monsieur Haffman, a remporté le Molière de la révélation féminine, tandis que Franck Desmedt, qui joue le rôle d'un nazi, est sacré meilleur comédien dans un second rôle.


L'humour féminin de Blanche Gardin

Jean-Pierre Darroussin - l'un des acteurs les plus appréciés des Français - décroche le Molière du meilleur acteur du privé dans une reprise d'Art, pièce à succès de Yasmina Reza. Le metteur en scène Joël Pommerat, qui avait obtenu en 2016 le Molière de la meilleure pièce du théâtre public, repart avec trois Molières, notamment le meilleur metteur en scène d'un spectacle privé (Cendrillon).

Dans le théâtre de l'humour, Blanche Gardin, seule femme dans cette catégorie, l'a emporté face à Jamel Debbouze et Jérôme Commandeur. Présentant elle-même la catégorie, elle a provoqué une cascade de rire dans le public en ouvrant l'enveloppe annonçant le vainqueur : "Je le savais, c'est moi", a-t-elle dit. Ironisant sur l'intérêt accru porté aux femmes après les scandales de harcèlement sexuel, elle s'est exclamée : "Je suis la seule femme (nommée) l'année de l'affaire Weinstein, c'est trop. Le jour où j'ai un prix, il n'a aucune valeur."


Des déceptions

Le fils, pièce sur le malaise d'un adolescent après le divorce de ses parents, est le grand perdant de la soirée. Ayant obtenu six nominations, la pièce écrite par le dramaturge Florian Zeller, n'en décroche qu'une, celle de la révélation masculine remportée par le jeune Rod Paradot (César du meilleur espoir masculin en 2016 pour La tête haute) qui joue le rôle du fils traumatisé. L'acteur de cinéma Yvan Attal, venu avec sa femme Charlotte Gainsbourg et qui espérait remporter son premier Molière, a dû s'incliner face à Darroussin.

Même déception pour Les fourberies de Scapin, mises en scène par Denis Podalydès, qui n'a remporté aucune de ses quatre nominations, notamment celle de Benjamin Lavernhe qui a été battu par Jacques Gamblin (1 heure 23'14" et 7 centièmes). Dans le registre de l'émotion, Vous n'aurez pas ma haine, récit poignant du journaliste Antoine Leiris après la mort de sa femme au Bataclan en novembre 2015, a obtenu le Molière du "Seul en scène".


Retrouvez les principaux prix décernés lors de la 30e cérémonie des Molières :

Molière du théâtre public : Une chambre en Inde, d'Ariane Mnouchkine

Molière du théâtre privé : Adieu monsieur Haffman, de Jean-Philippe Daguerre

Révélation féminine : Julie Cavanna, dans Adieu monsieur Haffman

Révélation masculine : Rod Paradot dans Le fils

Molière de la comédie : Le gros diamant du prince Ludwig, mise en scène de Gwen Aduh

Molière de la comédienne d'un spectacle de théâtre public : Marina Hands dans Actrice

Molière du comédien d'un spectacle de théâtre public : Jacques Gamblin dans 1 heure 23'14" et 7 centièmes

Molière de la comédienne d'un spectacle privé : Laure Calamy dans Le jeu de l'amour et du hasard

Molière du comédien d'un spectacle privé : Jean-Pierre Darroussin dans Art

Molière de l'auteur francophone vivant : Jean-Philippe Daguerre, pour Adieu Monsieur Haffman

Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public : Ariane Mnouchkine, pour Une chambre en Inde

Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre privé : Joël Pommerat pour Cendrillon

Molière de la création visuelle : Cendrillon de Joël Pommerat

Molières du spectacle musical : Histoire du soldat, mise en scène de Stéphan Druet

Molière du jeune public : Le Petit Chaperon rouge, de Joël Pommerat

Molière de l'humour : Blanche Gardin dans Je parle toute seule

Molière "Seul en scène" : Vous n'aurez pas ma haine, mise en scène de Benjamin Guillard

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés