Sunday, June 3, 2018
Public Access


Category:
Category: All

03
June 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00-20:00] Cocktails Spirits 2018
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Les dimanche 3 et lundi 4 juin 2018 de 12h à 20h

Rendez-vous les 3 et 4 juin 2018 au Palais de Tokyo pour suivre et découvrir la nouvelle édition de cet incontournable salon dédié aux professionnels.

Cette année encore, bartenders, cavistes, restaurateurs, acheteurs, chefs et sommeliers s'y retrouveront pour découvrir les dernières nouveautés du marché et partager des expériences.

Au menu de cette 11ème édition ? Des bartenders français et internationaux talentueux, des conférences et la présence de nombreuses marques.

LE BAR DES INNOVATIONS
Découvrez les nouveautés qui arriveront sur le marché à la rentrée ainsi que les Awards de l'Innovation.

LE BAR ROUGE
La scène du Bar Rouge proposera cette année un décryptage de 3 zones d'influences :
Paris, Athènes et la West Coast (San Francisco et Los Angeles). Découvrez le programme.

L'ESPACE BRANDS CORNER
Un panel unique où les acteurs du marché présentent leurs produits.
Découvrez les marques présentes.

SYMPOSIUM (P)OUR
Un symposium de prospective organisé entre autre par Alex Kratena et Monica Berg qui s'inspire d'autres univers professionnels pour questionner l'avenir du bar. Thème de cette 3e édition : La perfection. Par ici le programme.

https://cocktailspirits.com

#INBARTENDERSWETRUST

Cocktails Spirits 2018




[15:00-19:00] Finissage de l'exposition "...et refaire le monde"
Location:
Galerie Bessières Art contemporain
Maison Levanneur
3, rue du Bac
Île des impressionnistes
Maison Levanneur
78400 Chatou
M° RER A Rueil-Malmaison, Chatou - Croissy
France
Mobile : +33 (0)6.75.62.83.33
Mail : https://www.bessieres-art-contemporain.com/contact
Internet Site : www.bessieres-art-contemporain.com
Description:
du 8 avril au 3 juin 2018

Pour sa seconde exposition, la Galerie Bessières - Maison Levanneur reste fidèle à son ambition artistique et à son histoire, en présentant un projet qui explore l'innovation picturale et ses interactions avec différents styles et médiums.

L'exposition « ...et refaire le monde » regroupe ainsi quatre artistes qui donnent forme à leurs propres imaginaires en montrant les différentes manières de rendre compte et de se confronter à la réalité. Venus d'horizons divers, Sépànd Danesh et Sophie Ko, Béa Bonafini et Octave Marsal, s'inscrivent dans une pratique du détournement et de la réinterprétation de notre vision du monde. Sans chercher des éléments de l'ordre du magique ou du merveilleux, ces artistes combinent les éléments et les références mêmes du réel pour en obtenir une version plus poétique, en créant une sorte d'échappatoire. Le refus de « subir » une réalité envahie par la surabondance d'informations et d'images se traduit dans la tentative d'y opposer une vision plus intime - voire poétique - qui peut être lue comme une forme de résistance au réel...

Dans les peintures de Sépànd Danesh les symboles de l'histoire occidentale émergent d'un fond décoré aux formes du Moyen Orient et c'est à travers le croisement de ces deux mondes qu'une nouvelle narration se tisse. Le coin, utilisé comme motif récurrent, devient le point de fuite qui permet d'échapper la réalité, mais aussi de s'en protéger. C'est ainsi qu'il conçoitune nouvelle encyclopédie des signes, une manière de refaire son monde.

La contamination des mondes de Sophie Ko passe par l'altération de la matière. C'est à travers le feu qu'elle brûle des photographies d'archives mélangées à des pigments ; une combustion qui crée une nouvelle forme en évolution permanente. Ces paysages organiques sont formés de traces, de signes de ce qui a été, mais aussi de formes en devenir.

A travers la stratification d'éléments différents, Bea Bonafini façonne des nouvelles narrations en insérant des éléments de l'art classique dans des paysages romantiques. Des couches d'histoire personnelle mélangées à des collages d'histoire universelle, c'est ainsi que l'artiste conçoit son langage visuel, une narration « poétique » du monde qui l'entoure.

Dans ces différents processus créatifs, l'imitation n'est plus la seule réaction possible à l'objet réel. La métamorphose, l'allégorie et l'hybridation deviennent ici des éléments de résistance qui permettent aux artistes d'évoquer d'autres mondes ou réalités possibles.

avec :

Bea Bonafini
Bea Bonafini est née en 1990 à Bonn, en Allemagne. Elle vit et travaille à Londres. Elle a étudié au Royal College of Art et à la Slade School of Fine Art à Londres.

Sépànd Danesh
Sépànd Danesh est né en 1984 à Téhéran, en Iran. Vit et travaille à Paris. Il a étudié à l'Ecole Nationale des Beau-Arts de Paris et à l'académie des Beaux-Arts d'Helsinki.

Sophie Ko
Sophie Ko est née en 1981 à Tbilissi, en Géorgie. Elle vit et travaille à Milan, Italie. Elle a étudié à l'Académie de Beaux Arts de Tbilissi et à l'Académie de Brera à Milan.

Octave Marsal
Octave Marsal est un dessinateur français né en 1990. En 2017 il est Diplômé du Royal College of Art (Londres, Royaume Uni), Master of Art.

Finissage de l'exposition "...et refaire le monde"

[15:00-19:00] Vernissage de Pascale Aris "Horizons"
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
Vernissage de Pascale Aris "Horizons"








[19:00-22:00] Soirée de gala Longines avec Steffi Graf et Andre Agassi
Location:
Musée Rodin
Hôtel Biron
79, rue de Varenne
75007 Paris
M° Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 18 61 10
Fax : +33 (0)1 44 18 61 30
Internet Site : www.musee-rodin.fr
Description:
Soirée de gala Longines avec Steffi Graf et Andre Agassi

Deux Longines exclusives aux enchères pour Steffi Graf et Andre Agassi

Le partenaire horloger de Roland-Garros a rendu hommage aux deux champions et a vendu des éditions limitées aux enchères pour le compte de leurs fondations.

Soirée de gala Longines avec Steffi Graf et Andre Agassi

C'est au sein d'un écrin unique, celui de l'iconique musée Rodin à Paris, que Longines a choisi d'organiser un prestigieux gala de charité en l'honneur de Stefanie Graf et d'Andre Agassi, avec qui la marque célèbre cette année dix ans de partenariat. Au cours de la soirée, Longines a officiellement donné le coup d'envoi d'une vente aux enchères de montres exclusives « Conquest V.H.P. Stefanie Graf & Andre Agassi Foundations » en faveur des associations caritatives Children for Tomorrow et Andre Agassi Foundation for Education. Cet événement exceptionnel, tenu en présence d'invités de marque du monde du sport, du divertissement et des médias, était également l'occasion pour Longines et le couple d'ambassadeurs de l'élégance d'évoquer les nombreux souvenirs - liés notamment à Roland-Garros, dont la marque est le partenaire officiel - qui ont jalonné cette décennie de collaboration.

Édition très limitée

Haut lieu du patrimoine français, le prestigieux musée Rodin accueillait samedi une soirée de gala d'exception organisée par Longines en l'honneur de deux légendes du tennis avec qui elle entretient des liens étroits depuis dix ans, ses ambassadeurs de l'élégance Stephanie Graf et Andre Agassi. Afin de célébrer cet anniversaire, la marque a créé une montre spéciale, limitée à 10 exemplaires homme et 10 exemplaires dame, et a dévoilé, durant la soirée, la « Conquest V.H.P. Stefanie Graf & Andre Agassi Foundations ». Issus de la collection Conquest V.H.P. « Very High Precision », ces garde-temps d'exception sont également synonymes de générosité puisqu'ils sont vendus aux enchères au profit de Children for Tomorrow et de la Andre Agassi Foundation for Education, les deux associations fondées par les deux joueurs de légende.

Fondée par Andre Agassi en 1994, la Andre Agassi Foundation for Education a pour objectif de transformer en profondeur les possibilités d'éducation publique pour les jeunes défavorisés aux États-Unis. Quant à l'association Children for Tomorrow, que Stefanie Graf a créée en 1998, elle a pour but de venir en aide aux enfants et aux familles victimes de la guerre, ayant connu la fuite, les persécutions et la violence.

Acquises par Longines lors de la soirée de gala pour un montant de 100 000 USD, les pièces numérotées 1/10 seront conservées dans le musée de la marque à Saint-Imier, tandis que les neuf autres sets sont actuellement mis en vente aux enchères jusqu'au 2 juillet 2018 à 18 heures (UTC +2) sur www.longines.com/auction. Les généreux acquéreurs se verront remettre leurs montres par Stefanie Graf ou Andre Agassi, à l'occasion d'une visite de leur fondation, respectivement à Hambourg ou à Las Vegas.

Soirée de gala Longines avec Steffi Graf et Andre Agassi

Hommage à Roland-Garros

La version homme de la « Conquest V.H.P. Stefanie Graf & Andre Agassi Foundations » se présente sur cadran noir, tandis que le modèle féminin arbore un cadran en nacre blanche habillé d'une lunette sertie de 70 diamants. En hommage au tournoi de Roland-Garros, dont Longines est le partenaire officiel, les garde-temps affichent des touches d'ocre, couleur de l'emblématique terre battue parisienne, sur les aiguilles, les index et le bracelet en caoutchouc. Le fond de la boîte des deux modèles est gravé du logo de la Andre Agassi Foundation for Education pour la version masculine et de l'emblème de Children for Tomorrow pour la déclinaison féminine. Enfin, un écrin spécial, également paré des couleurs de Roland-Garros, accueille ces deux montres d'exception, numérotées de 1 à 10.

Soirée de gala Longines avec Steffi Graf et Andre Agassi

Champions de demain

Tenu en marge de Roland-Garros, le dîner de gala a réuni des célébrités locales, des membres de la presse, ainsi que des personnalités du monde du sport, telles que les anciens joueurs de tennis Alex Corretja et Arantxa Sanchez. Enfin, la soirée a permis à Longines de mettre en lumière son soutien aux champions de demain, puisque la marque avait convié les vainqueurs des précédentes éditions du tournoi des Longines Future Tennis Aces, l'occasion pour ces derniers de rencontrer une nouvelle fois le couple Graf et Agassi, activement impliqué dans le programme en tant que marraine et parrain d'honneur. La 9e édition des Longines Futur Tennis Aces qui s'est déroulée sous la tour Eifel a été remportée par le Suisse Kilian Feldbausch et l'Espagnole Victoria Jiménez à l'issue de trois jours de tournoi.









[20:30-23:30] 30ème édition du Dîner en Blanc
Location:
Esplanade des Invalides
Esplanade des Invalides
75007
M° Invalides, La Tour-Maubourg
France
Description:
A Paris, un dîner en blanc en version XXL

Ce dimanche soir à 20h30, 16 000 personnes convergeront dans la capitale vers un lieu tenu secret. Une tradition qui s'exporte dans le monde entier.

En cinq minutes, ce dimanche soir, une place de la capitale va être envahie de milliers d'hommes et de femmes en blanc, avec leurs tables et leurs chaises, un panier-repas et un chandelier à la main. Le tout dans le respect d'une organisation stricte et militaire, avec charte de bonne conduite et calcul précis de l'emplacement des tables et des convives.

« C'est un immense jeu de société », s'amuse l'oeil rieur François Pasquier, 73 ans, à l'origine de cette manifestation qui fête cette année ses 30 ans. Il s'agit certainement du plus grand pique-nique du monde et le plus « chicos », comme le dit lui-même son créateur et qui impose comme règle « le savoir-vivre à la française, le respect des lieux et surtout l'élégance ».

« Cela doit se mériter, même si tout est absolument gratuit. Les gens se retrouveront dimanche dans l'un des 130 points de regroupement, puis se dirigeront d'un coup, pour 20h30 dans LE lieu désigné ».

Et le secret du lieu est bien gardé. Seules 10 personnes connaissent le site choisi. La nouvelle se répandra ensuite à la chaîne d'un coup, une heure avant la fête. Chefs et sous-chefs s'envoient alors SMS et mails pour rallier tout ce petit monde, les convives étant parrainés par un participant de la précédente édition. « Ce secret, c'est aussi un gage de sécurité », reconnaît François Pasquier. La police « qui a notre événement à la bonne », n'est avertie que du jour des festivités. Et qu'aucune autorisation n'est demandée.

Au départ, en 1988, c'était plus simple. « Nous revenions de Polynésie avec ma femme, et nous avons voulu rassembler nos amis. Notre jardin était trop petit, on a lancé l'invitation au bois de Boulogne. En juin, les femmes voulaient être belles. Le blanc était parfait. Ça permettait aussi de nous retrouver facilement ». L'année suivante, le principe était d'inviter un autre couple... Il y a eu alors la passerelle des Art. D'autres éditions ont eu lieu place des Vosges, au Trocadéro, au Louvre, devant Notre-Dame ou les contre-allées des Champs-Elysées. En 2017, 8 000 convives ont investi le parvis de l'Hôtel de ville de Paris.

« Notre seule limite, reconnaît-il, c'est la place ». Cette année, il n'y aura donc « que » 16 000 convives, soit deux fois plus que l'an dernier, dont 6 000 étrangers.

Comme la fête de la musique elle aussi née en France, le dîner en blanc essaime désormais dans le monde entier, de Kigali (Rwanda) à New-York (Etats-Unis) en passant par Melbourne (Australie) et Sao-Paulo (Brésil) .

13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés