Wednesday, June 6, 2018
Public Access


Category:
Category: All

06
June 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Fête nationale de Suède
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Sacre de Gustav Vasa en 1523. Constitution de 1809.

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

08:00  
09:00 [09:30-12:00] De l'héritage à la nouvelle effervescence culturelle polonaise !
Location:
EP7
Guinguette numérique et gourmande
133, avenue de France
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Mail : hello@ep7.paris
Internet Site : ep7.paris
Description:
A l'occasion du recouvrement de l'indépendance de la Pologne (1918), L'Institut Polonais de Paris avec l'aimable soutien de l'EP7, vous convie à une conférence de presse animée par la comédienne Elisabeth Duda.

CINEMA//DANSE//GRAPHISME//HISTOIRE//LITTÉRATURE//MUSIQUE//THEATRE//

Les grands évènements à venir cette année vous seront présentés par :
Anna Bilos, Directrice de l'Institut Polonais de Paris,
Michel Bouvet, Graphiste, affichiste et directeur artistique du mois du graphisme d'Echirolles
Wanda Kutyla, Chef de projet de l'Institut Polonais de Paris, (musique, scène et danse)
Michal Grabowski, Chef de projet de l'Institut Polonais de Paris, (littérature, langue et société)
Frédéric Boyer, Directeur artistique du Festival de Cinéma Européen des Arcs.

>> RSVP

Contact presse :
Scandra HAÏF - scandra.haif@pprww.com
01.56.03.10.12

[09:30-18:00] Journée de Presse au BHV Marais
Location:
BHV Marais
BHV Rivoli
52, rue de Rivoli
75189 Paris Cedex 4
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 77 40 14 00
Fax : +33 (0)1 42 74 96 79
Internet Site : www.bhv.fr/magasins/bhv-paris/
Description:
Journée de Presse au BHV Marais




[12:30] Conférence de presse de rentrée RMC Découverte 2018-2019
Location:
Restaurant La Gare
19, Chaussée de la Muette
75016 Paris
M° La Muette
France
Phone : +33 (0)1 42 15 15 31
Mail : receptionlagare@groupe-bertrand.com
Internet Site : www.restaurantlagare.com
Description:
Conférence de presse de rentrée RMC Découverte 2018-2019








[16:00-22:00] Vernissage de Nicole Bottet
Location:
Galerie Nichido
61, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 62 86
Mobile : +33 (0)6 14 18 32 17
Fax : +33 (0)1 42 66 62 86
Mail : nichido@wanadoo.fr
Internet Site : www.nichido-garo.co.jp/paris
Description:
Dans le cadre de la Nocturne Rive Droite

peintures de Nicole Bottet

Vernissage le mercredi 6 juin de 16h à 22h
Exposition du 6 juin au 21 juillet 2018









[17:00-23:00] Vernissage d'Alessandra Maio "La tête dans les nuages"
Location:
Teodora Galerie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 77 17 28 45
Mobile : +33 (0)6 07 08 86 51
Mail : angelaghezzi@hotmail.it
Internet Site : www.teodora.fr
Description:
6 juin - 28 juillet 2018
VERNISSAGE le mercredi 6 juin 2018 à partir de 17h
pendant la soirée Nocturne Rive Droite

La Galerie Teodora est heureuse de vous convier au Vernissage de l'exposition "La tête dans les nuages" de l'artiste italienne Alessandra Maio qui aura lieu pendant la soirée Nocturne Rive Droite.

Evénement incontournable pour les collectionneurs et les amateurs d'arts, l'édition 2018 de la Nocturne Rive Droite aura lieu le mercredi 6 juin de 18h à 23h.

Plus de cinquante participants se réunissent pour proposer un parcours éblouissant au promeneur qu'il soit amateur, curieux, collectionneur ou passionné.

Vernissage d'Alessandra Maio "La tête dans les nuages"
Non devo pensarci più, 2018 photo imprimée sur papier de coton et stylo 42 x 59.4 cm

[17:30-22:00] Vernissage de Bang Hai Ja "Lumières du Monde"
Location:
Galerie Guillaume
32, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 71 07 72
Fax : +33 (0)1 44 71 07 73
Mail : galerie.guillaume@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerieguillaume.com
Description:
A l'occasion de la Nocturne Rive Droite,
en présence de Son Excellence Monsieur Jong-Won Yoon, ambassadeur de Corée auprès de l'OCDE

Guillaume Sébastien
a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition

Bang Hai Ja
Lumières du Monde

Mercredi 6 Juin 2018
à partir de 17h30

Exposition du 7 juin au 27 juillet 2018
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Fermé les samedis en juillet

Vernissage de Bang Hai Ja "Lumières du Monde"
Bang Hai Ja : « Envol », 2017,
Pigments naturels sur géotextile, 58.5 x 87.5 cm










[18:00-23:00] Nocturne Rive Droite 2018
Location:
Carré Rive Droite
Quartier de l'Elysée
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Mail : contact@francoisleage.com
Internet Site : www.art-rivedroite.com
Description:
#NRD2018

Nocturne Rive Droite 2018

[18:00-21:00] Nocturne de l'exposition "Toulouse" - Old School/New School
Location:
ADDA & TAXIE gallery
35, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Mail : adda@addagallery.com
Internet Site : www.addataxie.com
Description:
Dans le cadre de l'exposition "Toulouse" - Old School/New School

"TOULOUSE"

Old School/ New School
La scène du graffiti toulousain

avec Der - Ianik - Landry A. - Monde - Reso - Sherio - Sike - Snake - Soone - Tonce

Vernissage le samedi 12 mai à 18h en présence des artistes.
Exposition du 12 mai au 16 juin 2018.

Alors que Paris est reconnue comme le berceau du graffiti historique, dés le début des années 80, Toulouse nourrissait elle aussi une scène particulièrement active.

Loin des référents américains, l'école de Toulouse s'est très vite démarquée et a installé de façon pertinente et récurrente sa propre écriture.

Aujourd'hui encore, autour de ses artistes « Old School » Toulouse reste une scène importante du graffiti européen, qui perdure avec les plus jeunes générations offrant ainsi champs artistiques et plastiques innovants.

ADDA&TAXIE, regroupe alors à Paris Old School et New School autour de cette exposition « Toulouse » montrant ainsi les avancées plastiques du graffiti contemporain et les influences sur les scènes actuelles.

Présentation d'oeuvres, sérigraphies, photographies.

Vernissage de l'exposition "Toulouse" - Old School/New School
SOONE
"Yakuza Blue Red"
encre émaillée sur carreaux de céramique
84 x 65 cm

[18:00-21:00] Vernissage "En société. Pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe siècles"
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
Rotonde Sully sud

Du 7 juin au 10 septembre 2018
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu'à 21h45

Avec le château de Versailles, le musée du Louvre a la chance de conserver la collection de référence nationale de pastels européens des 17e et 18e siècles. Pour l'essentiel peintes au siècle d'or du pastel (18e siècle), ces oeuvres, d'une extrême fragilité puisque créées à l'aide d'une poudre colorée que l'on a souvent comparée à celle couvrant les ailes de papillon, permettent de mesurer tout le génie des artistes qui les ont exécutées.

Représentés par d'exceptionnels ensembles, Maurice Quentin de La Tour, Jean-Baptiste Perronneau et Jean-Baptiste Siméon Chardin s'imposent aujourd'hui parmi les artistes les plus renommés. Il convient de leur adjoindre Jean-Marc Nattier, François Boucher, Louis Vigée, Adelaïde Labille-Guiard, Marie-Suzanne Giroust, Joseph Boze ou bien encore Élisabeth-Louise Vigée Le Brun (Elisabeth Vigée Le Brun) qui, tous, sont illustrés par des oeuvres importantes dans la collection. Leurs créations ont été exécutées non pas comme des études préparatoires rehaussées de pastel, mais comme des oeuvres en elles-mêmes.

Grâce au mécénat des American Friends of the Louvre, en particulier celui de Joan et Mike Kahn, la collection réunissant plus de 150 oeuvres a été systématiquement restaurée et remontée afin d'être protégée de la poussière. Ce chantier a permis d'étudier à nouveau la collection et de livrer le fruit de cette recherche dans un inventaire raisonné dont la publication en français et en anglais sera rendue possible grâce au mécénat du Joan Kahn Family Trust.

L'exposition invite à revoir certains chefs-d'oeuvre comme le Portrait de la marquise de Pompadour par Maurice Quentin de La Tour (la restauration de cette oeuvre a bénéficié du mécénat de Canson®), ainsi que de nouvelles acquisitions, à l'exemple de l'effigie de l'acteur Lekain par Simon Bernard Lenoir. Elle donne aussi l'occasion de comparer ces créations françaises à celles d'autres maîtres étrangers, comme Rosalba Carriera à Venise, Jean-Étienne Liotard à Genève ou John Russell à Londres.

Commissaire(s) :
Xavier Salmon, musée du Louvre.

#PastelsDuLouvre

Vernissage de l'exposition "En société. Pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe siècles"
Maurice Quentin de la Tour, Portrait de la marquise de Pompadour, musée du Louvre

Vernissage "En société. Pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe siècles"

Vernissage "En société. Pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe siècles"

Vernissage "En société. Pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe siècles"
Jean-Baptiste Chardin, Autoportrait aux bésicles

[18:00-20:30] Vernissage d'Annick Ranvier
Location:
Editions L. Mauguin
poésie contemporaine
32, rue Vergniaud
75013 Paris
M° Glacière, Corvisart
France
Phone : +33 (0)1 40 51 71 54
Mail : editionlmauguin@orange.fr
Internet Site : www.editionslmauguin.com
Description:
"Les couleurs s'offrent. (...) C'est la nature qui me donne à peindre ; rien n'est figé, tout existe ; je n'ai donc pas - ou ne veut plus - d'idée préconçue, pas de couleur exclusive, pas de choix définitif. Être surprise, émue..."
Ces quelques phrases extraites de l'Entretien avec Annick Ranvier, qui paraît le jour du vernissage de la nouvelle exposition d'Annick Ranvier, nous donnent une entrée très nette dans sa peinture. Jaune, vert, blanc... rouge... s'imposent, tels un débordement, une poussée, telle l'émotion qui a accompagné l'expérience visuelle du peintre et qui nous envahit à notre tour.
Au plaisir de partager avec vous ces grandes peintures sur papier et de vous revoir
Laurence Mauguin

Annick Ranvier
peintures sur papier

exposition 6 au 20 juin 2018
vernissage mercredi 6 juin de 18h à 20h30

avec la parution, à cette occasion, de l'ouvrage Entretien avec Annick Ranvier, aux éditions L. Mauguin

Vernissage d'Annick Ranvier

[18:00-21:00] Vernissage d'Arthur Dorval
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Aborigène Galerie
46 rue de Seine
75006 Paris

Du 6 au 17 juin 2018
Vernissage Mercredi 6 Juin 2018

Vernissage d'Arthur Dorval

[18:00-22:00] Vernissage d'Omar Mahfoudi "Tanjawi"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
sensualité et violence des hommes au Maroc

DU 06 JUIN AU 24 JUIN
DE 14H00 À 20H00
Vernissage le mercredi 6 juin de 18h à 22h

... avec un djset de Mohamed Sqalli

L'artiste Omar Mahfoudi, Tangérois désormais installé à Paris, est invité à présenter sa nouvelle exposition. Il proposera un regard cru, humaniste et contemplatif de sa ville natale avec un projet multi-médias inédit composé d'une vidéo, d'une dizaine de dessins en techniques mixtes et de photographies en grand format. Cette exposition a été conçue par Omar Mahfoudi sur une idée de Gwenaëlle Kerboul, curatrice indépendante.

En partenariat avec Dyptik magazine, Huffingtonpost Mroc, Onorient. Et le Point Ephemere.
Conception graphique : Ann Céline Vlanc, Agence Stela.
Contact : Gwenaelle Kerboul

Vernissage d'Omar Mahfoudi "Tanjawi"

[18:00-21:00] Vernissage de Bruno Durieux "Les Caractères"
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
Les caractères ou Les mœurs de ce siècle

Bruno Durieux - Jean de La Bruyère
Une exposition - Un livre

Vernissage de l'exposition de Bruno Durieux
- Les Caractères -
Mercredi 6 juin à partir de 18h

Vernissage de Bruno Durieux "Les Caractères"

[18:00-21:00] Vernissage de Catherine Starkman
Location:
Galerie Catherine Houard
15, rue Saint-Benoît
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)9 54 20 21 49
Mail : galerie@catherinehouard.com
Internet Site : www.catherinehouard.com
Description:
Peintures et oeuvres sur papier

Des abstractions allusives aux figures d'inspiration africaine, le répertoire partagé de ces séries témoigne à la fois de sa volonté d'expérimentation et de la continuité de ses recherches sur la matière et la couleur.
Il révèle un monde sensible et singulier.
Catherine Starkman a installé son atelier dans le Sud et a été invitée par le centre d'Art Les Arcades à Antibes, le Gallifet Art Center à Aix-en-Provence et le Mucem à Marseille à exposer en 2017 et 2018.

A découvrir, à la galerie jusqu'au 23 Juin
Du mardi au samedi de 11h à 19h

Vernissage de Catherine Starkman

[18:00-21:00] Vernissage de Claude Viallat
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Galerie Benjamin Sebban
2b rue Saint Georges
1050 Brussels, Belgium
https://www.benjaminsebban.com

La galerie est fière de présenter une exposition estivale de 10 oeuvres de Claude Viallat.

Du 6 Juin au 7 Juillet 2018

[18:00-20:00] Vernissage de John M Armleder
Location:
Galerie Almine Rech
64, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 45 83 71 90
Fax : +33 (0)1 45 70 91 30
Mail : contact.paris@alminerech.com
Internet Site : www.alminerech.com
Description:
June 6 - July 28, 2018
Opening on June 6, 2018 / 6 - 8 pm

Parmi les œuvres présentées dans l'exposition de John M Armleder à la galerie Almine Rech à Paris, au côté de peintures murales de 2018, figure une nouvelle série de « Puddles Paintings » ou « peintures en flaques ».

Réalisées par déversement de matériaux hétérogènes à même la toile (peinture acrylique, vernis, liquides pour surfaces extérieures, mais également poudres, confettis, paillettes et petits objets décoratifs), ces peintures s'élaborent selon un mode doublement aléatoire : leur dépôt sur la surface à peindre n'est pas contrôlé par un geste de maîtrise artistique et leur mélange provoque un changement chimique de leurs propriétés originelles, tant sur le plan chromatique que physique. A cela s'ajoute que l'application des substances de la peinture est réalisée à plat (contrairement aux « Pour Paintings » ou « peintures de coulées », dont les premiers exemples remontent aux années 1970) et que la verticalisation du résultat, une fois les couches formées, modifie encore profondément l'aspect du tableau. Ainsi, se dessinent de nouveaux plissés, se forment des rigoles irisées et surgissent d'une couche précédemment recouverte d'improbables vagues chromatiques, quand n'éclatent pas des « bulles » qui s'étaient formées à la surface, déversant soudainement un magma de composantes à densité variable sur les accrétions affleurantes.

Cette technique picturale, qui doit autant peut-être à la vulcanologie qu'aux principes de composition aléatoire présents dans l'histoire de l'art de la deuxième moitié du vingtième siècle, permet à l'artiste de programmer une perte de contrôle, de déclencher des accidents et des éruptions inattendues, bref : de combiner le « lâcher prise » cher à John Cage avec une forme d'expressivité sans subjectivité.

Leo Steinberg fait remonter l'invention du « flatbed picture plane », soit de l'horizontalité du plan pictural, aux années 1950 et l'attribue aussi bien à Robert Rauschenberg qu'à Jean Dubuffet. Chez le premier, c'est l'usage du rebut et la pratique de l'assemblage qui permet de dépasser le statut « d'image » (fût-ce-t-elle abstraite) de tout travail pictural « à la verticale ». Chez le second, c'est la recherche matériologique et la volonté « d'abaisser » le tableau au plan du réel, qui transforme la relation de l'œuvre à la dichotomie nature-culture. Au passage, ces artistes auront défait la délimitation nette entre peinture et sculpture et bouché la « fenêtre » de la représentation ouverte à la Renaissance.

Dans le geste d'horizontalisation des « Puddles Paintings » de John M Armleder résonne peut-être l'écho de l'assemblage, mais il ne charrie pas la charge émotionnelle des recyclages de Rauschenberg : les objets utilisés, englués dans la viscosité des liquides colorés, évoquent plutôt la question de l'ornementation, à la manière dont un parasol miniature ou en mélangeur en plastique transforment une boisson industrielle en « cocktail », contaminant de leur registre inutile et joyeux une expérience quotidienne. Et, si la palette chromatique et l'épaisseur de la matière picturale de la nouvelle série de « Puddles Paintings » rappellent l'informel français, les œuvres convoquent plutôt le souvenir des pratiques d'Eugène Leroy ou de Larry Poons que celle de Dubuffet. Car, ce que John M Armleder invoque, avant tout, c'est cette image d'un « pudding culturel », mélange de toutes les références, lieu de toutes les équivalences et substance qui « gélifie » les intentions les plus radicales.

Ainsi, l'aspect aussi bien que la texture de ses « Puddles Paintings » seraient-elles à l'image d'une théorie culturelle qu'il développe et met en pratique depuis de nombreuses décennies. Dans les années 1980, les « Furniture Sculptures », sculptures d'ameublement au sens d'Erik Satie, marquaient le destin mobilier des pratiques d'avant-garde. Dans les années 1990, les « Pour Paintings » et les peintures murales affirmaient le caractère ancillaire de la composition à un programme plus ou moins aléatoire. Dans les années 2000, ses plateformes installatives renvoyaient les efforts aussi bien artistiques que curatoriaux à l'horizon de la « série B », où un dispositif prévu pour un autre scénario devient le lieu d'une nouvelle réalisation. Aujourd'hui, alors que nous percevons le mouvement général de cet œuvre singulier, nous pouvons plonger le regard au cœur de ce maelström de formes, de médias, d'inventions et de reprises, de gestes et de références et, comme dans la nouvelle de Poe, nous comprenons que ce vortex entraîne tout dans sa force tourbillonnante. Certains pensent même que le phénomène a un œil ; gageons que, dans ce cas, c'est lui qui nous regarde.

Lionel Bovier

Vernissage de John M Armleder
John M Armleder, Pruniers fleuris, 2018, Mixed media on canvas, 225 x 150 cm, 88 5/8 x 59 inches / Courtesy of the Artist and Almine Rech Gallery / Photo: © Annik Wetter

[18:00-21:00] Vernissage de Julia & Vincent "Le Grand Est"
Location:
Mannerheim Gallery
11, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 81 40 44 81
Mail : elise@mannerheimgallery.com
Internet Site : www.mannerheimgallery.com
Description:
Du 6 au 10 juin 2018

Mannerheim gallery et Frenzy pictures sont heureux de présenter la première exposition personnelle de Julia & Vincent, à l'occasion de la parution de leur livre Le Grand Est.

Photographes et réalisateurs, Julia & Vincent ont tous les deux grandi en Alsace. En 2014, ils s'associent et naît alors l'idée d'une série photographique qui évoquerait leur vision de ce qu'ils nomment le Grand Est, empruntant ainsi à l'imaginaire d'un Far West américain vu par les yeux du glamour hollywoodien.

Car en effet, leur regard sur ce territoire est à la fois fait de réminiscences de leur enfance, combinées à un univers visuel singulier aux multiples références, allant du film Showgirl de Verhoeven aux films érotiques de années 80, en passant par Gianni Versace et la couleur violette qui parcourt les pages du livre en un leitmotiv acidulé.

La réalité est ainsi passée au prisme double des souvenirs qui la distordent et d'un imaginaire pop, glamour et teinté d'un humour tendre. On y croise une carpe ficelée dans un collier de perles, des jantes de voiture ultra glossy, une bouteille de soda vintage, une paysanne aux airs de poupée futuriste, ou encore un portrait de la grand-mère de Julia en robe mauve dans les champs de blé alsaciens.


Nés respectivement à Mulhouse et Strasbourg, Julia & Vincent vivent et travaillent à Paris. Après des études en Arts appliqués à Strasbourg, ils s'installent à Paris et commencent à travailler en duo à partir de 2014. Ils signent chez Frenzy en 2017 et réalisent leurs deux premiers clips (myth Syzer et L'imperatrice). Parallèlement ils développent leur projet Le Grand Est entre 2016 et 2017 qui prend la forme d'un livre auto-édité à 200 exemplaires, dont ils confient la conception graphique à Jeff Pag.

Vernissage de Julia & Vincent "Le Grand Est"
Mémé et Maya, 2017

Vernissage de Julia & Vincent "Le Grand Est"

Vernissage de Julia & Vincent "Le Grand Est"
Trouvaille au lac des truites
Tirage numérique jet d'encre, 15 x 20 cm, 2017

[18:00-21:00] Vernissage de Melissa Coote et Karen Farkas "Tête à Tête"
Location:
Galerie Baudoin Lebon
8, rue Charles-François Dupuis
75003 Paris
M° Temple, République, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 09 10
Fax : +33 (0)1 42 72 02 20
Mail : info@baudoin-lebon.com
Internet Site : www.baudoin-lebon.com
Description:
07/06/2018 - 28/07/2018

Pour cette nouvelle exposition, la galerie baudoin lebon présente deux artistes dont les travaux semblent avoir peu en commun, mais un sujet unique : le corps.
Si Melissa Coote s'expose via l'immense et l'infiniment petit, Karen Farkas elle, se représente par la suggestion et le mouvement.
Mais toutes deux recherchent l'équilibre entre l'intérieur et le visible, le montrable et le caché. Les oeuvres de Melissa Coote et de Karen Farkas invitent à l'intimité et à la distance.
Ce tête à tête nous ouvre au dialogue, au partage de points de vue entre deux femmes, deux continents, deux démarches et deux techniques, tel qu'on aimerait partager avec l'ami ou l'inconnu.


Melissa Coote

Gigantisme et profondeur définissent le travail de Melissa Coote.

Ce parti-pris d'une échelle hors norme, pousse - malgré nos idées bien ancrées - à nous interroger sur ce qui s'affiche devant nos yeux : l'évidence du corps, tels des paysages topographiques dont chaque bosse, chaque creux est détaillé, accentué. A cela s'ajoute une autre dimension : le passage de l'intérieur à l'extérieur, de l'intériorité au visible. L'artiste met en avant ce qui se cache, ce que l'on connaît peu ou auquel on ne prête pas suffisamment attention comme les mains, une chevelure, un torse ou un cœur.

Melissa, en sacralisant ces parties oubliées du corps s'apparentant à des memento mori ou des vanités, renoue à la fois avec l'histoire de l'art et les représentations de talismans dans les cultures non-occidentales.

Cette rencontre entre l'art et le rituel apporte aux œuvres le pouvoir de nous absorber et de nous envoûter. L'art de Melissa Coote demande que nous élevions nos attentes à des choses ordinaires. Elle porte son attention, notre attention à l'intuitif, à l'histoire interne du corps.

La fonction organique et vitale d'une main ou d'un cœur par exemple, est délaissée pour sa qualité esthétique.

L'influence de Gerhard Richter se retrouve dans les œuvres de Melissa Coote, plus particulièrement dans ses estompages (avec du papier de verre ou de la laine de mouton), l'artiste sublime ce qui d'emblée semblait désuet ou laid. L'aspect final ainsi obtenu, le rendu hyperréaliste des œuvres peut faire référence à de la photographie, discipline qui tient une place prépondérante dans le travail de l'artiste. Elle y a d'ailleurs consacré beaucoup de temps au début de sa carrière.

Outre l'allure générale de ses dessins qui s'apparentent parfois à de la photographie, Coote parvient à nous révéler par touches diverses, la présence de la lumière qui, tantôt éclaire un détail, tantôt le dissimule. La référence directe à la photographie noir et blanc y est ici clairement manifeste.

A travers le prisme de Melissa Coote, nous pouvons répondre à un objet, une idée, une œuvre en l'utilisant comme un pont, une façon de dépasser l'ordinaire.

Comment ? Probablement par un autre état de conscience.


Karen Farkas

Si Karen Farkas, après un diplôme de l'Ecole d'Architecture Paris Villemin, s'est d'abord lancée dans cette voie, la découverte du peintre Balthus lors d'une exposition dans le Morvan, en 1999, fut pour elle à la fois une révélation et une libération. Les leçons d'architecture apprises n'ont pas été oubliées, elles lui ont permis d'opérer une synthèse entre une recherche de structure, un lâcher prise et une rupture de l'équilibre.

La puissance du hasard, de ces formes qui s'imposent d'elles-mêmes, se révèle dans le travail de Karen Farkas, grâce à l'emploi de la coulure. La part d'inconnu, d'imprévisible est constitutif de l'oeuvre. Le motif ou sujet ainsi créé, s'érige dans ce paradoxe d'équilibre et de déséquilibre, stigmates des coulures. Le résultat né de cette expérience intérieure retranscrit les couleurs, les réserves de blanc (sortes de respiration) et le mouvement, que l'artiste synthétise par la notion « d'abstraction narrative ». Rien n'est figé, tout est en progression.

Vernissage de Melissa Coote et Karen Farkas "Tête à Tête"
Karen Farkas / Melissa Coote

[18:00-21:00] Vernissage de Patrick Rimond "Hudros et Hypnagogies"
Location:
Artphotoby
Galerie Sophie Leiser Paris
40, rue de la Tour d'Auvergne
75009 Paris
M° Pigalle, Notre-Dame-de-Lorette, Le Peletier
France
Mobile : +33 (0)6 80 68 13 32
Mail : contact@artphotoby.com
Internet Site : www.artphotoby.com
Description:
jusqu'au 20 juillet

"Observer le monde et y trouver une place. Ma pratique de la photographie est contemplative. Je regarde le monde intensément, que ce soit les paysages ou les humains. J'éprouve la distance avec l'extérieur pour me situer. Je photographie sans jugement et sans a priori à la recherche d'une harmonie entre moi et le sujet. Cela se traduit par des compositions soignées, sans recherche du spectaculaire ou de l'inédit." Patrick Rimond

Après des études d'ingénieur, Patrick Rimond s'est entièrement consacré à la photographie au Japon où il vécut 9 ans. À Osaka, il produit un premier corpus de paysages urbains et de portraits qui sont une capture directe et sensible de la réalité.

La spiritualité japonaise lui a permis de trouver un adossement auquel ajuster sa relation au monde.

Il est invité à exposer ses photographies (Plaza Gallery Sengawa Tokyo, Graf museum-gallery Osaka, ISSISS Gallery Kyoto, Belgium Flanders Museum Gallery Osaka) et a ses photos publiées (Water Planet Osaka, Aman Iman France, Intersection Londres).

Depuis son retour en Europe en 2005, Patrick Rimond a ajouté à son travail de plasticien d'autres expériences photographiques comme la participation au spectacle vivant lors de résidence intermedia (Caravane à Plume Pyrénées, Ce Qui Secret Nantes, Choreos Paris), les collaborations avec d'autres artistes et une nouvelle pratique, la manipulation des images.

PUBLICATIONS
Livres monographiques
- 2016 Canal de Marseille HUDROS 2016, Edition Iki
- 2015 Arles Perspectives 2015, Le Pont Rouge, Edition Iki
- 2009 Portrait 2009 Edition Presses de l'ENSTA
Livre-objet en héliogravure
- 2011 Le Ronin du 21ème siècle, 2012, Edition Malaxe

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

- 2017 Festival Promenades Photographiques | Vendôme France
- 2017 Galerie Frangulyan | Paris France
- 2016 Plateforme | Paris France
- 2010 Galerie KH15 | Berlin Allemagne
- 2009 Galerie Plaza, Tokyo Art Museum | Tokyo Japon
- 2008 Galerie O.N. | Poznan Pologne
- 2006 La Générale | Paris France
- 2006 Galerie KH15 | Berlin Allemagne
- 2005 Festival Transphotographiques, Espace Pier Paolo Pasolini | Valenciennes France
- 2003 Galerie Hitomi Bushi D'eau | Paris France
- 2002 Graf Museum Gallery | Osaka Japon
- 1999 ISSISS Gallery | Kyoto Japon
- 1998 Belgium Flanders Museum Gallery | Osaka Japon

EXPOSITIONS COLLECTIVES
- 2016 Le Collectionneur Moderne | Paris, France
- 2015 La(b) Galerie Artyfact | Paris, France
- 2014 La(b) Galerie Artyfact | Paris, France
- 2012 Galerie DufayBonnet | Paris, France
- 2010 Plateforme | Paris, France
- 2010 Prospekto Gallery, Photosophy, In Focus | Vilnius, Lituanie
- 2009 Central Slovakian Gallery | Banska Bystrica, Slovaquie
- 2008 La Maison d'art Bernard Anthonioz, Fnagp | Nogent-sur-Marne, France
- 2008 La Générale en Manufacture, Parcours West II | Sèvres, France
- 2004 Maison de la Photographie Nord Pas de Calais | Lille, France
- 2004 Galerie Nikki Diana Marquardt | Paris, France.
- 2002 Musée de l'Histoire de la Photographie | Cracovie, Pologne

Vernissage de Patrick Rimond "Hudros et Hypnagogies"
Vernissage de Patrick Rimond "Hudros et Hypnagogies"

[18:00-23:00] Vernissage de l'exposition "LUMEN"
Location:
Galerie Sifrein
10, rue Lavoisier
75008 Paris
M° Saint-Augustin, Saint-Lazare, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 45 63 31 14
Mail : contact@sifrein.com
Internet Site : www.sifrein.com
Description:
Sifrein participe à la Nocturne Rive Droite 2018 et présentera l'exposition "LUMEN" qui s'articule autour de la notion lux-lumen, "la visibilité du monde et la perception visuelle de la peinture".
Pour cet événement Sifrein galerie a choisi de sélectionner les œuvres de cinq artistes contemporains : BAYTER ROMERO, LUINO, LOZANO MERCHAN, PROVINO, WALLAS.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Reinhoud & ses créatures"
Location:
Galerie Antoine Laurentin
23, quai Voltaire
75007 Paris
M° Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 97 43 42
Fax : +33 (0)1 42 97 58 85
Internet Site : www.galerie-laurentin.com
Description:
du 7 juin au 13 juillet

Vernissage de l'exposition "Reinhoud & ses créatures"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Ricerche di un antiquario"
Location:
Galerie Maurizio Nobile
34, rue de Penthièvre
75008 Paris
France
Phone : +33 (0)1 45 63 07 75
Mail : paris@maurizionobile.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Ricerche di un antiquario"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "SPLASH ! Nos artistes se jettent à l'eau"
Location:
Galerie Isabelle Laverny
Maison sur Pilotis
27, rue Guersant
75017 Paris
M° Porte Maillot, Ternes, Péreire
France
Phone : +33 (0)1 45 72 55 69
Mail : contact@maisonsurpilotis.com
Internet Site : www.maisonsurpilotis.com
Description:
Du 6 juin au 27 juillet
Vernissage : le 6 Juin de 18h à 21h

Artistes : V. Betoulaud, C. Bisiaux, V. Boucraut, V. d'Harcourt, M. Hejmalova, C. Fontalirant et N. Leverger

Une exposition plus qu'estivale accompagne l'été pour nous donner un vent de fraîcheur. Des eaux chlorées aux mers les plus déchaînées, le focus sera mis sur les eaux chaudes et fraîches, les grands espaces bleus et les étendues qu'on se plait à admirer. L'installation ne sera pas en reste avec les petits mondes aquatiques de Martina Hejmalova.

[18:00-20:30] Vernissage de l'installation de Wesley Meuris "The Pubic Art Center"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Inauguration le mercredi 6 juin 2018 de 18h à 20h30
réservation auprès de office@societies.fr

Exposition du 7 au 10 juin 2018
au Centre Pompidou, salle Focus, niveau 5

En 2013, l'association Art + Université + Culture a initié, dans le cadre de l'action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France, une commande artistique confiée à l'artiste belge Wesley Meuris visant à rendre tangible l'important patrimoine artistique des établissements d'enseignement supérieur français. Exposée au niveau 5 du Musée national d'art moderne, The Public Art Center est conçue comme une institution muséale fictionnelle prenant la forme d'un inventaire de la collection des oeuvres des universités. À la fois archive, collection et exposition, cette sculpture composée de caisses de transports ouvragées par l'artiste et de deux cent cadres présentant des montages-collages originaux permet de mesurer la richesse du patrimoine des universités françaises.

Cette commande artistique d'envergure confiée à Wesley Meuris, dont la production et la médiation ont été assurées par la structure not-for-profit SOCIETIES a fait l'objet d'un don, et est inscrite à l'inventaire du Fonds national d'art contemporain, collection gérée par le Centre national des arts plastiques. Elle est destinée à être exposée dans les musées internationaux et nationaux, faisant ainsi entrer non pas l'art à l'université, mais l'université au musée.
>> plus d'information

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation de France, de la Fondation Daniel & Nina Carasso, de la Conférence des présidents d'université, du Centre national des arts plastiques, du réseau Art + Université + Culture, de la Caisse des Dépôts et de la CASDEN Banque Populaire.

Vernissage de l'installation de Wesley Meuris "The Pubic Art Center"

[18:30-21:00] Cocktail MEL Publisher
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
La Librairie Artcurial est heureuse d'annoncer une collaboration à long terme avec la maison d'édition MEL Publisher créée par Michel-Edouard Leclerc et Natalia Olzoeva-Leclerc dans le but de promouvoir et rendre accessible au plus grand nombre la création contemporaine.
En moins de deux ans, MEL Publisher a travaillé avec près de 40 artistes et produit plus de 130 estampes, qui seront visibles et en vente directe à Librairie Artcurial.
Le 6 juin 2018, une première sélection d'estampes de grand format signées Christophe Blain, Stéphane Blanquet, Luciano Castelli, Hervé di Rosa, Emmanuel Guibert, Lorenzo Mattotti, Françoise Pétrovitch, James Rielly, Alain Séchas, Barthélémy Toguo, Winshluss, Agnès Thurnauer ou Damien Deroubaix sera dévoilée et mise en vente.

Cocktail :
Jeudi 6 juin, de 18h30 à 21h

Exposition publique :
Du jeudi 6 au dimanche 10 juin

Cocktail MEL Publisher

[18:30-21:00] Fête de l'entreprise : remise des prix Rotary Club et GEBS
Location:
Sartrouville
Sartrouville
78500 Sartrouville
M° RER A Sartrouville
France
Internet Site : www.sartrouville.fr
Description:
Avec la présence de Mme Alexandra Dublanche,
Vice-Présidente de la Région Île de France
Adjointe au Maire de Sartrouville

Le Mercredi 6 Juin 2018
à 18H30 précises

Au cours de cet évènement, il sera remis:

Le Prix Entreprendre du Rotary 2017-2018
Le Prix de l'Investissement du GEBS 2018

à Sartrouville - Espace St Paul - 19, Rue des Rosiers
Parking conseillé: Debussy ou Gueriot

>> RSVP

[18:30-20:30] Vernissage de Boris Achour "Encores"
Location:
Galerie Allen
59, rue de Dunkerque
75009 Paris
M° Barbès - Rochechouart, Gare du Nord, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 45 26 92 33
Mail : galerieallen@galerieallen.com
Internet Site : www.galerieallen.com
Description:
7 juin 2018 - 14 juillet 2018
Vernissage Mercredi 6 juin 2018 18h30 - 20h30

La Galerie Allen est heureuse de présenter une exposition personnelle des nouvelles oeuvres de l'artiste Boris Achour, né en 1966 à Marseille, France, il vit et travaille actuellement à Paris.

Répète, et répète encore.

Encore est un mot à double-fond, puisque la langue anglaise l'a presque unanimement adopté pour désigner ce rituel du retour d'un artiste sur la scène pour une ultime performance après la fin pourtant présumée du spectacle. Un bis qui pousse souvent à se demander, quand l'artiste réapparaît pour régaler son public, si la personne en question avait planifié ce rappel tout en ne donnant au quasi-final que l'apparence d'une fin définitive. C'est précisément ce laps de temps intermédiaire, qui détermine à quelle fin on a affaire, qu'il s'agit de prendre en considération. Ce que nous cherchons s'est peut-être déjà présenté à nous sous un aspect qui nous échappe. De même, une maîtresse de cérémonie adroite en la matière saura nous entraîner dans la direction de son choix, en nous demandant de poursuivre un quelque chose qui s'écarte de ce que nous pensions venir chercher. Boris Achour, à travers son art, n'agit pas autrement, et pourtant l'impression qu'il reste dans notre camp persiste, comme s'il était assis à nos côtés, dans les gradins de son propre théâtre.

La nouvelle d'Edgar Allan Poe intitulée La Lettre volée repose tout entière sur le procédé qui consiste à disposer une chose de manière si évidente qu'elle en devient invisible. Cette histoire a servi d'exemple au philosophe et psychanalyste Jacques Lacan pour illustrer son concept de chaîne signifiante, qui renvoie à l'ordre et à l'emplacement des symboles les plus importants de notre inconscient. Comme le présentateur d'un spectacle, Achour nous dirige vers ce qu'il veut nous faire découvrir, parfois caché mais prêt à se révéler pour qui prend la peine de regarder. Son travail résulte donc bien souvent d'un mélange entre quelque chose de connu (et de rassurant) avec quelque chose d'inconnu (et source de gêne). De cette dualité jaillit le sentiment que nous sommes confrontés à quelque chose qui restait invisible, mais que nous le percevons cette fois de l'intérieur.

L'artiste choisit de jouer avec les limites de notre zone de confort à l'aide d'objets et de meubles tirés d'un passé proche et familier. En les tordant de différentes manières, Achour encourage l'apparition de nouvelles fonctions et significations, propose des considérations inédites et suscite des schémas de pensée intérieure.

Il suffit de regarder, par exemple, le grand lampadaire dont la base soutient un texte rétro-éclairé qui descend en spirale le long de l'abat-jour. Achour nous invite à tourner autour de cette source lumineuse, face à l'étourdissante spirale de l'inscription, qui se donne et se soustrait simultanément à notre entendement. En l'intitulant Lalampe, il renvoie au concept de « lalangue » forgé par Lacan pour désigner un état de pré-langage comme celui qui sert à la communication entre une mère et un nouveau-né.

Fournissant un méta-regard sur l'exposition et l'œuvre d'Achour tout entière, The Big Combo, 2018, mélange film et sculpture : c'est un assemblage d'assemblages. En utilisant à la fois des séquences filmées et d'autres en animation 3D, le film oscille lui-même entre réalité et fiction, par le biais d'une séquence inspirée de vidéos pédagogiques dévoilant les étapes de construction d'un objet à la fonction inconnue. La superposition de références et d'objets fournit au spectateur une intense grille de lecture en combinant des éléments d'une précision toute machinique (qui pourraient provenir d'une arme, d'une caméra ou d'un instrument de mesure) à d'autres d'apparence organique (une branche d'arbre torsadée et nouée ou peut-être même le fameux cigare de Lacan ?). Le tout émaillé de plaisanteries et de références abstraites renvoyant à la propre production artistique de Boris Achour.
Ce mélange de composants, qui seraient ailleurs incompatibles, nous invite dans une sorte de non-réalité filmique qui n'appartient ni à l'avenir ni au passé. Cet ancrage se renforce lorsque l'on reconnaît une même mallette présente à la fois dans le film et posée sur le sol de la galerie. Cet objet clos, se dérobant et pourtant quelque peu inquiétant, aide à matérialiser hors du film l'instrument mentionné plus tôt.

Peut-être plus sobre, mais tout aussi adroit et précis, Papamoule, 2017, est un moulage en bronze de l'espace vide contenu dans un vieil étui à pipe. Le bronze ne remplace pas la pipe elle-même, il remplit le vide que nous cause sa disparition. L'œuvre peut d'ailleurs fonctionner que l'étui soit ouvert ou fermé, et cette existence sur plusieurs plans renforce sa dualité, ancrée dans la complémentarité entre le vide et le solide. Le choix d'un titre en forme de jeu de mots évoque plusieurs points d'entrées au sein de l'œuvre, puisque le bronze a bien dû sortir d'un moule pour conserver une empreinte, sans taire pour autant la référence au coquillage, la moule qui se blottit dans sa coquille et dont la couleur foncée n'est pas sans rappeler curieusement celle du bronze, lui aussi mis au repos sous sa forme enveloppée. Sans compter les connotations sexuelles qui se rattachent à ce mot en français.

S'affirmant sans gêne aucune entre sculpture et peinture, une nouvelle œuvre, constituée d'un matériau aussi commun que le papier mâché, impose une présence à la fois remarquable et floue. Si l'on devait la percevoir en tant que tableau, on pourrait la rapprocher d'un Mondrian aux contours indistincts, comme si les couleurs et les rigueurs de la forme avaient glissé de son cadre. Ressemblant à présent à une étagère un peu vague, l'œuvre ne pourrait pas fonctionner selon ces critères. Malfaçon ou image jugée sans objet, l'œuvre échappe ainsi à la sévère autorité du référentiel moderniste, déformée par une dissidence toute en désinvolture.

La fascination de Boris Achour pour le langage est encore plus évidente dans LLV (La lettre volée), 2018, qui se réclame directement de la nouvelle de Poe. Un jeu de trace-lettres pour enfant est rendu inutilisable par la disparition d'une des 26 lettres indispensables qui le composent à l'ordinaire. Fruit d'un sabotage volontaire ou objet véritablement mis au rebut pour défaut de fabrication, il met à jour l'une des profondes motivations de son auteur : ce que l'on voit en premier en découvrant l'œuvre, ce n'est pas ce qui est montré, mais cette chose singulière qui y manque. Face à cette œuvre, révélatrice des positions de Lacan sur les questions de signification, de sens, et de la manière dont on construit des opinions et des vérités, nous réalisons que les plus grands problèmes posés par notre inconscient sont précisément de ceux qui se cachent sous notre nez et que l'on évite parfois trop soigneusement.

Véritable bis, ou rappel sur scène, le réaccrochage de l'œuvre la plus déroutante de la dernière exposition de l'artiste à la galerie, 's not dead, 2016, soulève encore plus de questions. Un cintre flaccide, si détendu qu'il en aurait perdu jusqu'à sa forme, demeure inébranlable dans sa langueur, à l'exception notable de son crochet recourbé. Ce retour cyclique, comme après une migration, renvoie dos à dos les notions de mode ou de réinvention, leur préférant la récurrence des petits fléaux - comme ce moustique dont vous pensiez être débarrassé, l'eczéma qui devait pourtant disparaître au sortir de l'adolescence, ce cauchemar qui revient sans cesse, ou des souvenirs désagréables pourtant gravés dans notre mémoire. Pour le spectateur, l'œuvre a de quoi évoquer un point d'interrogation ou une apostrophe, même si l'artiste insiste pour y voir un point d'exclamation, rappelant la teneur de son obsession pour le langage ainsi qu'un sens de l'optimisme et de la détermination.

La succession d'œuvres qu'Achour présente pour Encores invite à reconsidérer la nature du langage à l'aune de la valeur que possèdent les choses incomplètes. Cette exposition part d'une faute d'orthographe (et pourtant, pourquoi ne pourrions-nous pas mettre au pluriel un mot qui renvoie directement à la répétition ?) pour arriver à des œuvres dont le fonctionnement est volontairement fautif, qui occultent entièrement leurs éléments les plus importants ou d'autres qui se soustraient à une simple résolution. Plutôt que de les mettre à mal, ces excentricités sont précisément ce qui fortifie et éclaire leurs aspects les plus passionnants. À travers une insistance répétée et par la contemplation de ce qui se cache sous nos yeux, nous revenons ainsi pour ce rappel qui nous était bien réservé.

Traduit de l'anglais par Noam Assayag


Boris Achour (né à Marseille, France, vit et travaille à Paris, France). Le travail de Boris Achour a fait l'objet d'expositions personnelles et collectives dont la 56ème Biennale de Venise, Italie ; Centre Pompidou/Musée National d'art Moderne, Paris, France ; Palais de Tokyo, Paris, France ; S.M.A.K, Gent, Belgique ; Grand Palais, Paris, France ; El Eco, Mexico City, Mexico ; Credac, Ivry, France ; Frac Champagne-Ardenne, Rennes, France ; MAC/VAL, Val-de-Marne, France ; Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne, France ; Biennale d'art contemporain de Rennes, France ; MNAC, Bucharest, Roumanie ; LiveInYourHead, Genève, Suisse.

Vernissage de Boris Achour "Encores"

[18:30-22:00] Vernissage de Pascal Mannaerts "Inde, instants éternels"
Location:
Maison de la Chine
76, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint - Sulpice, Mabillon, Sévres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 40 51 95 00
Internet Site : www.maisondelachine.fr
Description:
Les Maisons du Voyage - 76, rue Bonaparte

Photographies de Pascal Mannaerts

Exposition jusqu'au 6 octobre 2018
Entrée libre du lundi au samedi, de 10 à 19 heures
Vernissage le 6 juin 2018 à partir de 18h30

Photographe indépendant, Pascal Mannaerts sillonne les routes du monde depuis plus d'une dizaine d'années. En 2000, il se rend en Inde pour la première fois. L'Inde opère en lui comme un déclencheur. Il y retournera encore et toujours. Les photographies couleur exposées aux Maisons du Voyage dévoilent ces instants de beauté saisis au hasard de ses rencontres, que ce soit au travers de portraits, de scènes de vie ou de rituels religieux. Un travail photographique qui place l'Humain au-dessus de tout. Pour un aperçu de son travail, rendez-vous sur son site :
www.parcheminsdailleurs.com

Vernissage de Pascal Mannaerts "Inde, instants éternels"

Vernissage de Pascal Mannaerts "Inde, instants éternels"

Vernissage de Pascal Mannaerts "Inde, instants éternels"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "#jedessine"
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
conçue par l'association DessinezCréezLiberté, présentée à l'Hotel de ville de Paris, elle valorise les dessins reçus chez Charlie Hebdo après le 7 janvier

Vernissage de l'exposition "#jedessine"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Nocturne Rive Droite 2018"
Location:
Galerie Laurent Strouk
2, avenue Matignon
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 40 46 89 06
Mobile : +33 (0)6 71 09 71 68
Fax : +33 (0)1 40 46 89 04
Mail : galerie@laurentstrouk.com
Internet Site : www.laurentstrouk.com
Description:
À l'occasion de l'édition 2018 de la Nocturne Rive Droite, la Galerie Laurent Strouk vous invite à venir découvrir ses artistes autour d'une coupe de champagne.

Vernissage Mercredi 6 juin à partir de 18h30
Ouverture du lundi au samedi, de 10h30 à 19h

Valerio Adami, Ben, Brusk, César, Robert Combas, Erró, Keith Haring, Philippe Hiquily, Damien Hirst, Peter Klasen, Jacques Monory, Takashi Murakami, Philippe Pasqua, Richard Phillips, Jean-Pierre Raynaud, Retna, Gérard Schlosser, Antonio Seguí.

Vernissage de l'exposition "Nocturne Rive Droite 2018"











[19:00-21:00] 9ème édition du Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2018
Location:
Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP)
Campus d'ESCP Europe
79, avenue de la République
75543 Paris Cedex 11
M° Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 49 23 20 00
Fax : +33 (0)1 43 55 99 63
Mail : info.fr@escpeurope.eu
Internet Site : www.escpeurope.eu/fr
Description:
Le Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires a pour objectif de repérer, récompenser, aider et accompagner les réussites locales et inspirantes pour en faire des modèles pour tous les entrepreneurs. Les nombreux entrepreneurs distingués et soutenus depuis 10 ans forment aujourd'hui une véritable communauté partageant des valeurs semblables.

Au coeur de nos territoires, dans les villes, les quartiers et les régions de France, des femmes et des hommes entrepreneurs inventent, créent, développent et pérennisent des innovations utiles au monde.

Ce sont ces réussites locales et puissamment inspirantes que la Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur distingue et soutient grâce au Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires. Avec comme objectif de repérer, récompenser, aider et accompagner ces réussites pour en faire des modèles pour tous les entrepreneurs.

Depuis 2007, ce sont plus de 80 entrepreneurs qui ont été accompagnés et suivis, formant une véritable communauté partageant des valeurs communes et mettant en œuvre opération des pratiques convergentes.

www.fondation-entrepreneurs.mma

[19:00-21:00] Poulette Party
Location:
19 Côté Cour
19, rue Marc Seguin
75018 Paris
M° Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 85 09 04 10
Mail : contact@19cotecour.fr
Internet Site : www.19cotecour.fr
Description:
poulettesummerparty

[19:00-21:00] Projection de films de Nicolas Henry
Location:
VOZ'Galerie
41, rue de l'Est
92100 Boulogne
M° Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 41 31 40 55
Mobile : +33 (0)1 41 31 40 33
Mail : contact@vozimage.com
Internet Site : www.vozimage.com
Description:
Mercredi 6 juin à 19h, Nicolas Henry vous convie à une séance de projection de ses films, qu'il a réalisés et scénographiés. L'occasion unique de découvrir pleinement l'univers de cet artiste et de comprendre son cheminement créatif.

Vous vous demandez comment Nicolas Henry arrive à ce résultat ? Venez découvrir l'incroyable making of de « Maya et la déclaration d'amour ». Nicolas Henry vous présentera aussi ses secrets de montage autour du film d'animation « Comme un seul homme », inspiré de l'histoire d'Éric Bellion, ce jeune navigateur passionné qui porte l'idée forte de promouvoir la richesse de la différence.

Nicolas Henry est diplômé des Beaux Arts de Paris. Il a été formé dans l'industrie du cinéma en tant que réalisateur de films à l'Emily Carr Institute of Art and Design à Vancouver, Canada. Parallèlement à une carrière d'éclairagiste et de scénographe dans le spectacle (musique, danse contemporaine et théâtre), il a parcouru le monde pendant trois ans en tant que réalisateur pour le projet « 6 milliards d'autres » de Yann Arthus-Bertrand, il en a assuré la direction artistique lors de l'exposition au grand Palais au début de 2009.

19h : Accueil autour d'un cocktail dînatoire
19h30 : Projection de films
21h : Dédicace des livres

GRATUIT
Nombre de places limité
Inscription par email sur contact@vozimage.com


Dans le cadre de l'exposition de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"

Exposition du 12 avril au 15 septembre 2018
Du mercredi au samedi de 15h à 19h30

Autour de l'exposition
Soirée Projection de films :
« Comme un seul homme », un film d'animation en stop-motion de Nicolas Henry I Mercredi 6 juin 2018 à 19h

Visite commentée de l'exposition par l'artiste :
Samedi 9 juin 2018 à 15h


Jeudi 12 avril 2018 de 19h à 23h, la VOZ'Galerie vous invite à découvrir l'univers de Nicolas Henry autour de son exposition photographique « Cabanes autour du monde ».

« Les photos de Nicolas Henry sont une démonstration parfaite de cette mythique phrase de Shakespeare : « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs. » Grâce à son oeil de poète et sa façon unique de photographier le monde dans lequel nous vivons, il redonne toute sa splendeur à l'humanité dans une vision magique et utopique, où la beauté de l'homme et de la nature rayonnent dans chaque image. »
Irina Brook

Une photo, c'est un lieu et des hommes. Découvrir et tenter de comprendre un contexte, des habitants, une vie locale, tel est le dessein de l'artiste. À l'écoute d'anecdotes individuelles, de rêves ou de colères collectives, de difficultés quotidiennes ou d'initiatives transformatrices, Nicolas Henry fabrique un univers autour d'un récit qu'on lui a conté et en propose une résolution plastique en invitant la population locale à participer à une performance collaborative de construction d'une cabane, théâtre du récit de leur histoire.

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Cabanes Imaginaires autour du monde

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Supershaktiman

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Les Cabanes de nos grands-parents

Vernissage de Nicolas Henry "Cabanes autour du monde"
© Nicolas HENRY / Les Cabanes de nos grands-parents

[19:00-21:00] Remise du Prix Jean d'Ormesson
Location:
Centre national du Livre
Hôtel d’Avejan
53, rue de Verneuil
75007 Paris
M° Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 68 65
Mail : marilyne.arcaini@culture.gouv.fr
Internet Site : www.centrenationaldulivre.fr
Description:
Le Prix Jean d'Ormesson été décerné à Jacques Stephen Alexis pour L'espace d'un cillement chez Gallimard.

[19:00-22:00] Soirée de lancement de La Plage de Glaz'art
Location:
Glaz'art
7-15, avenue de la Porte de la Villette
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 36 55 65
Mail : hello@glazart.com
Internet Site : www.glazart.com
Description:
Soirée de lancement de La Plage de Glaz'art

[19:00-22:00] Soirée du Trophée des Légendes Roland-Garros
Location:
Fouquet's
99, avenue des Champs-Elysées
46, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 40 69 60 50
Fax : +33 (0)1 40 69 60 55
Mail : fouquets@lucienbarriere.com
Internet Site : www.lucienbarriere.com/localized/fr/restaurants/nos_restaurants/fouquets.htm
Description:
soirée du Trophée des Légendes et des clubs France Coupe Davis et Fed Cup

en présence de Marat Safin, John McEnroe, Yevgeny Kafelnikov, Mark Philippoussis, Andreï Medvedev, Cédric Pioline, Boris Becker, Lionel Chamoulaud, Emilie Loit, Sandrine Testud, Arantxa Sánchez Vicario, Guy Forget, Conchita Martinez, Kim Clijsters, Henri Leconte

[19:00-21:00] Vernissage "Squaring the Circle, Harriet Hale Woolley, Past & Present"
Location:
Fondation des Etats-Unis
15, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 53 80 68 80
Mail : administration@feusa.org
Internet Site : www.feusa.org
Description:
La Fondation des Etats-Unis est heureuse de présenter sa première exposition d'anciens boursiers Harriet Hale Woolley, accompagnés des boursiers actuellement résidents. L'exposition regroupe donc des artistes de multiples générations (des années 60 à aujourd'hui) et célèbre non seulement leurs univers artistiques éclectiques mais également l'existence de cette bourse depuis bientôt un siècle. Grace au legs fait à la Fondation des Etats-Unis par Mme Harriet Hale Woolley dans les années 30, plus de 300 étudiants en art, en musique et en psychiatrie ont vécu et travaillé dans les mythiques studios du 5e étage. Cette exposition est la première à examiner l'histoire artistique de cette bourse et à rassembler des anciens dont certains vivent en France, d'autres aux Etats-Unis. Les thèmes de l'exposition sont inspirés par les œuvres des artistes eux-mêmes : nature, collection, mémoire.

Avec la participation de Sharon Beckman, Ed Bernstein, Ronald Bowen, Tali Gai, Ed Lazansky, Guy Livingston, Maureen O'Leary, Kelly Reedy, Jennifer May Reiland, Taylor Smith, Victor Sparrow, Judy Thomas, Liz Ward et Murray Zimiles.

Idée d'origine : Maureen O'Leary. Commissaire : Tali Gai. Organisation : Fondation des Etats-Unis.

Exposition du 7 juin au 31 juillet
Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et 14h30 à 18h.
Visite le soir ou weekend sur rendez-vous : culture@feusa.org

Vernissage "Squaring the Circle, Harriet Hale Woolley, Past & Present"

[19:00-20:30] Vernissage de Manolo Laredo "20 ans après"
Location:
Maison des Etudiants Suédois
7 F, boulevard Jourdan
Cité internationale universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 53 80 81 50
Mobile : +33 (0)6 80 47 58 79
Fax : +33 (0)1 53 80 81 55
Mail : contact@maisondelasuede.org
Internet Site : www.svenskastudenthemmet.com
Description:
Exposition du photographe Manolo Laredo

20 ans après avoir photographié les résidents de la Maison des étudiants suédois, Manolo Laredo revient pour exposer les portraits des résidents actuels.

Vernissage le 6 juin de 19h à 20h30 dans le cadre du parcours Art-Hop-Polis à la Cité Universitaire.
Exposition du 6 au 29 juin 2018
Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
FERMETURE samedis et dimanches

Vernissage de Manolo Laredo "20 ans après"

[19:00-22:00] Vernissage de Sandrine Cornillot "Impression Japon"
Location:
Château de l'Amiral
1, rue de Fontenay
110, rue Houdan
92330 Sceaux
M° RER B Sceaux
France
Internet Site : www.labellefriche.com
Description:
L'exposition "Impression Japon" est décalée du 7 au 15 juin 2018 afin de créer un collectif autour du thème "semaine du japon" à l'Amiral
vernissage le 6 juin à partir de 19h

Vernissage de Sandrine Cornillot "Impression Japon"

[19:00-21:00] Vernissage de la vitrine de Flora Moscovici
Location:
Le Plateau
Espace d'Art Contemporain / FRAC Ile de France
22, rue des Alouettes
75019 Paris
M° Jourdain, Buttes Chaumont
France
Phone : +33 (0)1 76 21 13 41
Fax : +33 (0)1 53 19 88 19
Mail : info@fraciledefrance.com
Internet Site : www.fraciledefrance.com
Description:
Antenne culturelle
22 cours du 7e art
75019 Paris

La Vitrine
Flora Moscovici
« Comme les impressionnistes »

06.06 - 22.07.18
Vernissage de la vitrine mercredi 6 juin à 19h

Chaque mois, la vitrine de l'antenne accueille un nouveau projet artistique pensé en lien avec les expositions du plateau, la collection du frac île-de-france et ses actions pédagogiques.

Pour la nouvelle vitrine, le frac île-de-france invite Flora Moscovici pour « Comme les impressionnistes ».
L'artiste s'inspire ici du Parc des Buttes-Chaumont, où elle faisait des courses d'endurance en élémentaire, afin de créer une peinture in situ dans la vitrine.

Vernissage de la vitrine de Flora Moscovici

[19:00-21:00] Visite privée de l'exposition "Tennis"
Location:
Galerie Jean-Denis Walter
Gallery of Sports Art
56, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° La Tour-Maubourg
France
Mobile : +33 (0)6 60 07 30 63
Mail : jeandeniswalter@gmail.com
Internet Site : www.jeandeniswalter.fr
Description:
22 mai - 27 juin
Lundi - Samedi > 10h - 20h

Vernissage > mardi 22 mai : 18h30 - 21h

Cette exposition présente les œuvres de Corinne Dubreuil, Simone Perolari et Gerry Cranham.

Si ce dernier est considéré comme un véritable pionnier de la photographie de sport anglaise, le second, est un grand photojournaliste italien.

La première, quant à elle, à qui nous consacrons une grande partie de l'exposition, a su concilier ses deux passions : la photographie et le tennis pour en faire son métier. Aujourd'hui, elle est l'une des plus grandes photographes du circuit et son talent est mondialement reconnu. Corinne Dubreuil se renouvelle sans cesse et change notre manière de regarder ce sport et ses icônes.

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Corinne Dubreuil, Rafa I

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Gerry Cranham, Ilie Nastase

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Simone Perolari, La Decima III

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Corinne Dubreuil, Kristina

Vernissage de l'exposition "Tennis"

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Corinne Dubreuil, Twins

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Simone Perolari, Roland-Garros III

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Serge Philippot, Yannick et Zacharie

Vernissage de l'exposition "Tennis"
Corinne Dubreuil, Roger

[19:30-21:00] Vernissage de Christine Maillard "Odyssée singulière"
Location:
Colegio de España
7 E, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 40 78 32 00
Fax : +33 (0)1 45 80 39 58
Mail : cultura@colesp.org
Internet Site : www.colesp.org
Description:
Peintures de Christine Maillard

Au fait de son art, Christine Maillard, dans son « Odyssée singulière » nous invite à découvrir ses toiles, dans lesquelles des personnages nous appellent à imaginer des histoires qui se révèlent à nous dans une joyeuse fantaisie.

Exposition du 6 au 30 juin, 9h/20h
Vernissage organisé dans le cadre d'Art-Hop-Polis mercredi 6 juin à 19h30

Vernissage de Christine Maillard "Odyssée singulière"












[20:30-22:00] Performance de Melik Ohanian "BORDERLAND - I Walked a Far Piece"
Location:
Silencio
144, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier, Grands Boulevards
France
Mail : contact@silencio-club.com
Internet Site : www.silencio-club.com
Description:
Melik Ohanian

BORDERLAND - I Walked a Far Piece

Silencio, Paris, France
Mercredi 6 juin 2018 - 20h30

Errance en territoire frontalier ...
Performances simultanées d'une durée de 55 min
avec Sir Jean et Alpha Petulay

Merci de confirmer votre présence à rsvp@silencio-club.com

Performance de Melik Ohanian "BORDERLAND - I Walked a Far Piece"
BORDERLAND - I Walked a Far Piece, 2017 © Melik Ohanian ADAGP / Paris 2018

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés