Friday, June 8, 2018
Public Access


Category:
Category: All

08
June 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Du 22 janvier au 10 juin
Tous les jours de 11h à 19h

Vernissage le dimanche 21 janvier en présence d'Olivier Saillard, Christoph bon Weyhe, Jean-Baptiste Mondino, Naomi Campbell, Didier Krzentowski, Jack Lang, Cindy Crawford Kaia Gerber, Farida Khelfa, Carla Sozzani, Paolo Roversi

Disparu le 18 novembre 2017, le génie d'Azzedine Alaïa s'expose au sein de son atelier et de sa galerie d'art dans le 4ème arrondissement de Paris dès aujourd'hui. Orchestrée par Olivier Saillard, cette exposition met en lumière les pièces les plus emblématiques du créateur, qui sera également à l'honneur du Design Museum de Londres qui, dès le mois de mai 2018, accueillera l'exposition "Azzedine Alaïa, The Couturier". Le plus ? C'est le créateur lui-même qui a choisi les 60 pièces couture exposées.

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Décédé le 18 novembre 2017, Azzedine Alaïa a laissé une mode meurtrie de son départ mais enrichie par ses créations. Avec son élégance et ses coupes précises sublimant les courbes comme marques de fabrique, le couturier se voit déjà célébré par une exposition parisienne. Direction l'atelier et la galerie d'art du créateur, situés au 18 rue de la Verrerie dans le quatrième arrondissement où les créations les plus emblématiques d'Azzedine Alaïa se donnent à voir, scénographiées par Olivier Saillard, ancien directeur du Palais Galliera. A voir jusqu'au 10 juin 2018. Et cette année sera assurément l'année Alaïa puisqu'Outre-Manche, le créateur sera également à l'honneur d'une exposition au Design Museum.

Du 10 mai au 7 octobre 2018, "Azzedine Alaïa : The Couturier" dévoilera une soixantaine de silhouettes choisies avec soin par le maître avant son décès. Curatée en partie par le créateur lui-même, cette exposition promet de mettre en scène des pièces plus qu'intimes et chargées d'histoire. C'est à même la peau de ses mannequins qu'il sculptait ses robes aujourd'hui pièces de collection. Travaillant les tissus les plus luxueux, Azzedine Alaïa mêlait aussi son savoir-faire précieux aux matières innovantes et aux techniques modernes.

Pour faire écho à plus de 35 ans de couture, des pièces architecturales seront commandées pour l'occasion. Artistes et designers rendront ainsi hommage au couturier à la passion brûlante de la mode.

Azzedine Alaïa : Je suis Couturier - jusqu'au 10 juin 2018 18 rue de la Verrerie 75004 Paris

Azzedine Alaïa : The Couturier - du 10 mai au 7 octobre 2018 Design Museum - 224-238 Kensington High St, Kensington, Londres

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Vernissage de l'exposition "Azzedine Alaïa : Je suis Couturier"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-13:00] Séance de Dédicace de Kanako
Location:
nous
48, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra, Concorde
France
Mobile : +33 (0)6 03 06 03 06
Internet Site : nous.paris
Description:
COCA-COLA MET PARIS EN BOUTEILLE CHEZ "NOUS"

RENCONTRE EXCLUSIVE VENDREDI 8 JUIN DE 11H A 13H
AVEC KANAKO, L'ILLUSTRATRICE DE MyLittleParis

A l'occasion du lancement officiel du coffret Carrousel Coca-Cola en édition limitée
« nous » le concept-store de la rue Cambon accueille Kanako
pour une séance de dédicace exclusive ce vendredi 8 juin 2018 de 11h à 13h

#QUARTIERSENBOUTEILLES

Depuis près de 100 ans, Coca-Cola fait partie intégrante des rituels des Parisiens,
de leurs moments de convivialité et de partage. Coca-Cola s'est associé à MyLittleParis
et son illustratrice Kanako pour créer une collection de 10 bouteilles aluminium collector
et célébrer le Paris des Parisiens & leurs quartiers !

Pour cette première édition, 10 quartiers sont à l'honneur : Batignolles, Belleville, la Motte-Picquet, Opéra, Montparnasse, Montmartre, Pigalle, le Quartier Latin, Saint-Germain et République.

Séance de Dédicace de Kanako

12:00
13:00  
14:00  
15:00 [15:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Studiolo #04" : Lauren Coullard et Paolo Giardi
Location:
Less is More Projects
5, rue du Dahomey
fond de cour
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Mobile : +33 (0)6 74 15 43 94
Mail : lessismoreprojects@me.com
Internet Site : www.lessismoreprojects.com
Description:
galerie 3m2
Jardin du Palais Royal
145 galerie de Valois

Studiolo #04
Lauren Coullard et Paolo Giardi

6 - 27 juin 2018

Ici Même - Less is More Projects présente son quatrième Studiolo contemporain au cœur de la galerie de Valois, dans les sublimes jardins du Palais Royal. Tout comme les cabinets de curiosités originels se voulant des reproductions du monde en miniature, le Studiolo Less is More Projects à Palais Royal répertorie, dans ce microcosme qu'est l'espace de la galerie, les multiples visages de la création artistique actuelle.


Lauren Coullard

Née en 1981 à Paris
Vit et travaille à Paris

Formation : Chelsea College of Art and Design, Londres (2008 - 2010)

Les peintures de Lauren Coullard ressemblent à des suaires. Il n'y a rien de mortifère pourtant dans ses tableaux arlequins et toonnesques, dont la palette, sûre d'elle et de ses effets, ose toutes les combinaisons.
Disons plutôt qu'ils ont une certaine faculté à faire remonter à la surface des personnages enfouis et des épopées lointaines, comme ici, un reliquat d'amour courtois, tel qu'on le pratiquait au Moyen Âge, mais qui chez Lauren Coullard s'actualise et s'étoile aux quatre coins du tableau grand format pour laisser deviner une amazone au sein nu et à l'oeil qui frise, une épée affûtée, l'épine dorsale d'un dragon ou le blason d'un château fort.

Au fond, le plus important chez Lauren Coullard qui pratique avec beaucoup d'aisance l'art du portrait et son pendant ancestral, celui du maquillage, est bien ce qui se cache et donne de l'épaisseur à ces peintures sur toile, sur mousse, sur bois et même parfois sur des paquets de céréales. On y retrouve d'abord les références littéraires escamotées, d'Alexandre Dumas à Gogol en passant par Pierre Louÿs, et puis la mise en condition que pratique l'artiste avant chaque peinture : la disposition du set et le choix d'une harmonie de couleurs qui la feront, c'est selon, monter à la verticale - c'est le cas du violet sombre et profond qu'elle utilise dans l'une de ses dernières séries - ou s'aventurer dans des plaines sans horizon, comme l'explique cette érudite qui « subit les couleurs » autant qu'elle essaye de les comprendre, en relisant, par exemple, Vassily Kandinsky. Il reste que derrière chaque châssis tendu main se cache réellement un collage format carte postale réalisé à partir d'images anciennes imprimées et rephotocopiées et de chutes plastifiées ramassées dans l'atelier.

On y découvre généralement des héroïnes à la face décomposée puis suturée, ressurgies des entrelacs de l'histoire de l'art ancien. Ce collage, invisible, est la boîte noire de chaque peinture de Lauren Coullard. À l'avenir, c'est vers des personnages cyborg que cette jeune artiste, co-fondatrice des ateliers partagés du Doc à Paris, entend se tourner.

Par Claire Moulène


Paolo Giardi

Né en 1964 à Florence, Italie
Vit et travaille à Londres

Formation : Instituto delle Belle Arti, Firenze

The Botanist (Le Botaniste)

Le projet Vous Pouvez Apprendre Beaucoup des Fleurs permet de mettre en lumière une collection préservée, de spécimens de plantes, qui fût assemblée par un botaniste amateur passionné.

La réelle identité de ce self-made man demeure entourée de mystère, et tout ce que l'on en connait, c'est s'étendent de l'alchimie à l'ésotérisme en passant par l'astrologie et le pouvoir magique des amulettes égyptiennes; la mythomanie, entre autres, étaient sa principale occupation.

Depuis ses études en écologie, il est possible de remonter au fondement de ses idées grâce aux travaux de Carl Linnaeus, un botaniste du 18ème siècle. Dans son livre Systema Naturae, Linnaeus, établit, en tout premier, un système de nomenclature révolutionnaire, basé sur le nombre d'organes reproducteurs des fleurs, mettant ainsi en évidence la sexualité des plantes. Comme l'un des derniers apôtres passionné des enseignements de Linnaeus, notre inexpérimenté botaniste décida de combiner ses recherches en conservation botanique avec sa passion pour "les jeunes filles", jeunes femmes photographiées dans des poses suggestives pour les pages centrales des magazines pour adultes.

Le résultat de cette curieuse obsession prend la forme d'un vaste Herbarium de créatures hybrides, ou ce qu'il nomma parfois, les "femme-fleurs". Créé au sein de 'interception et des disjonctions de la silhouette des plantes, ce qui était autrefois destiné au regard du voyeur et devenu un objet d'étude et d'analyse. Les projections et les stéréotypes sexuels masculins sont obtenus par médiation et atténués par la transformation. La plante et l'objet du désir : les deux reunies sont égales. Le botaniste devient le voyeur et vice-versa.

Vernissage de Lauren Coullard et Paolo Giardi
Lauren Coullard, Lose your bearings, 2018
Huile sur toile - 100 x 81 cm
Courtesy of the artist and Less is More Projects



[17:00-20:00] Vernissage de Benoît Maire "Un cheval, des silex"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
8 juin - 21 juillet 2018
vernissage vendredi 8 juin de 17h à 20h

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter Un cheval, des silex la première exposition personnelle de Benoît Maire à la galerie. L'œuvre de l'artiste, né en 1978 à Pessac, est protéiforme : à la croisée de l'esthétique et des arts visuels elle interroge les limites de la représentation. Son travail recourt ainsi à la peinture, la sculpture, la photographie, la vidéo, l'écriture et la performance.
Il bénéficie actuellement d'une grande exposition au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, jusqu'au 2 septembre 2018 et sa première monographie publiée par le CAPC paraîtra le 19 mai.

Pour son exposition Benoît Maire mêle différentes œuvres, des Peintures de nuages accrochées aux murs, des Sphinx suspendus en l'air, des Châteaux déposés sur des socles ou encore des pièces de mobilier singulières. Certaines de ses œuvres lévitent autour de nous alors que d'autres paraissent sortir de leurs piédestaux et s'organisent en display, mais toutes cohabitent pour donner corps à une ambiguïté (qui peut donc se lire selon deux ou plusieurs sens différents).

Les Peintures de nuages s'inscrivent dans une série entreprise en 2012. Ce sont des toiles de formats variables, peintes à l'huile sur lesquelles l'artiste fait apparaître des nuages à la bombe, au pinceau, au couteau, dans une matière liquide ou en glacis plus vaporeux. De ces peintures naissent des motifs se transformant en figures qui questionnent les limites de l'abstraction en jouant de la paréidolie - un phénomène psychologique par lequel nous reconnaissons des formes familières en regardant un paysage, un nuage ou une tâche d'encre. Par son travail de composition et de repentir, Benoît Maire nous invite à projeter notre imaginaire sur ces fonds colorés et ces nuages aux contours flous.

Les Sphinx et les Châteaux sont des sculptures qui mettent en tension des objets naturels et d'autres manufacturés par la civilisation. L'artiste questionne ces éléments par une recherche d'association de formes, de couleurs et de matériaux. Des coquillages flottants côtoient des pièces moulées en cristal, des structures en métal sont fixées à des niveaux à bulles, une roche fossilisée nous pointe du doigt. Ces associations concrètes et conceptuelles se résolvent en œuvres polysémiques : au-delà du Ready Made, Benoît Maire interroge la nature et la force de ses objets tout en leur conférant une dimension quasi- anthropomorphique.

Dans le travail de Benoît Maire, la matière n'est pas seulement physique ; elle est également théorique. L'art et la philosophie sont indissociables. Les concepts élaborés par Lyotard, Agamben, Bataille ou Lacan, irriguent ses œuvres au même titre que des substances physiques. Si la distinction entre nature et culture est interrogée, Benoît Maire s'intéresse aussi aux qualités intrinsèques des objets qu'il choisit pour leur force énigmatique. D'ailleurs sa première exposition à la galerie Un cheval, des silex repose sur l'axiome que « le pluriel de cheval est silex ». L'artiste, dont le sens de l'humour colore le travail, semble se jouer de nous : indubitablement, que peut signifier que le pluriel de cheval soit silex? Une question résiste et plane au-dessus du paysage suspendu de cette installation, et en restant irrésolue cette énigme semble perdurer à l'infini.


Benoît Maire est né en 1978 à Pessac (France). Il vit et travaille à Bordeaux (France).

Depuis une dizaine d'année, l'artiste a entrepris la rédaction d'un manuel d'esthétique, mélangeant images, objets et textes questionnant l'esthétique contemporaine.

Benoît Maire est diplômé d'un DNSEP à la Villa Arson de Nice (France, 2003) et d'un master en philosophie à Paris 1, Panthéon-Sorbonne (France, 2002). Il a été pensionnaire du Palais de Tokyo à Paris (France, 2005-2006).

Son œuvre fait actuellement l'objet d'expositions personnelles au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux avec Thèbes (France, 2018) et récemment avec Disaster à la galerie Croy Nielsen à Vienne (Autriche, 2017), Cloud Paintings, à Arsenal à New York (USA, 2017), Castled à la Galerie José Garcia à Mérida dans le Yucatán (Mexique, 2016), Castling the Queen à la galerie Meessen de Clercq à Bruxelles (Belgique, 2016), George Slays the Dragon au Bielefelder Kunstverein (Allemagne, 2016), Nuages et déchets à la Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico à Paris (France, 2015), Sticker Beings à la Kiria Koula à San Francisco (USA, 2015), Letre à La verrière Fondation Hermès à Bruxelles (Belgique, 2014), Spiaggia di menzogne (Lying Beach) à la Fondazione Guiliani à Rome (Italie, 2013), Weapon à la David Roberts Art Fondation à Londres (Royaume-Uni, 2013), Soon the metel between us will turn into gold à la Kunsthalle de Mulhouse (France, 2011), The Object of Criticism au De Vleeshal à Middelburg (Pays-Bas, 2011).

Benoît Maire a bénéficié d'expositions significatives dans des institutions prestigieuses, notamment en ce moment avec Nature Morte ou le préfixe conceptuel de l'art romantique, dont il est également le commissaire d'exposition, au Centre d'art du domaine de Château Chasse-Spleen à Moulis-en Médoc (France, 2018), KEDEM-KODEM-KADIMA au Cac de Tel Aviv (Israel 2018), Sans Réserves au Mac /Val à Vitry-sur-Seine (France, 2017), Réponse au MACL Saint-Jérôme au Québec (Canada, 2016), L'effet Vertigo au Mac/Val à Vitry (France, 2015), L'anatomie de l'automate à la Panacée, centre culture contemporaine à Montpellier (France, 2015), Là où commence le jour au Lille-Métropole Musée d'Art Moderne (LAM) (France, 2015), Nel Mezzo del Mezzo au Museo Riso à Palerme en Sicile (Italie, 2015), Transmissions aux Beaux-Arts de Paris (France, 2015), After Dark au MAMCO à Genève (Suisse, 2015), L'usage des formes au Palais de Tokyo à Paris (France, 2015), Ernesto et Seymour au CEAAC à Strasbourg (France, 2014), Le musée d'une nuit à la Fondation Hippocrène à Paris (France, 2014), A house of leaves à la David Roberts Art Foundation à Londres (Royaume-Uni, 2013), Collections contemporaines au Centre Pompidou à Paris (France, 2011), Tableaux au Magasin à Grenoble (France, 2011).

Benoît Maire a été lauréat du 1% artistique associé à la MÉCA (projet de la Région Nouvelle-Aquitaine qui en assure la maîtrise d'ouvrage) et présentera « un détail », une demi-tête d'Hermès en bronze qui sera installée sur les gradins extérieurs cette année. Il a également été récompensé par le Solo Prize Winner à Art Brussels en 2017 avec la galerie Meessen de Clerq. En 2010, il a été lauréat du prix de la Fondation Ricard.

Son travail est présent dans des collections publiques et privées de renom telles que le FRAC Ile-de-France (Paris, France), le FRAC Aquitaine (Bordeaux, France), la Kadist Art Fondation (Paris, France), la Fondation David Roberts (Londres, Royaume-Uni), le FRAC Franche-Comté (Besançon, France), l'Artothèque de Pessac (France), le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux (France), la Nomas Foundation (Rome, Italie), le Centre Georges Pompidou - Musée National d'Art Moderne (Paris, France), le FNAC Fonds National d'Art Contemporain (Paris, France), la Fondazione Giuliani (Rome, Italie), le MAC/VAL (Vitry- sur-Seine, France), la Francès Fondation (Senlis, France), la Vancouver Art Gallery (Canada).

Vernissage de Benoît Maire "Un cheval, des silex"




[18:00-21:00] Lancement de "Endpaper (copies_c)" de Caroline Reveillaud
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
Lancement / présentation de Endpaper (copies_c) de Caroline Reveillaud

+ lecture d'un extrait de la nouvelle Amours du pas grand-chose de Jade Boyeldieu d'Auvigny.
Conteuse : Irene Varano


Endpaper* est un journal d'images composé de dix photographies d'extraits de films projetés dans une salle vide. Comme un début d'inventaire, ces images lumineuses re-capturées proposent des paysages semblables : coulées d'asphalte figées, roches de littoral sinueuses, chemins sableux jonchés d'empreintes, surfaces de marbres piqués, ciselés, etc. Le paysage apparaît comme pulvérisé, espace disloqué, dont l'apparence et les perspectives ne fournissent pas d'ordre clair. Ces étendues de variations tapissantes, ou sols organiques ramenés au mur, sont pliés en leur centre par l'angle dans lequel ils sont projetés. La forme du livre apparaît. L'écriture naît de l'image, née elle-même de la découverte et de l'invention de la surface. Ces surfaces comme genèse des écritures idéographiques nous ramènent à la tablette mésopotamienne comme première émergence de la page : produit de la pensée de l'écran. Ces surfaces transformées en images, habitent un espace hors-champ. Ce hors-champ devient ici l'espace de projection des images.

« [...] perhaps the « secrets of the universe » are just as pedestrian
- not to say dreary [...]
[...] At any moment my feet were apt to fall through the cardboard ground. I am convinced that the future is lost somewhere in the dumps of the
non-historical past; it is in yesterday's newspapers [...]»

extraits de Robert Smithson, « A Tour of the Monuments of Passaic, New Jersey »,
Artforum, décembre 1967, p. 52-56

*Endpaper, signifie « page de garde ». C'est le feuillet simple non imprimé placé au commencement et à la fin d'un livre pour en protéger respectivement, la première et la dernière page. Les gardes étaient souvent décorées par des artisans de l'imageries. Endpaper c'est aussi littéralement « la fin du papier », ce qui nous renvoie hors l'espace du livre, directement dans l'espace architectural.


Endpaper (Copie_c)
Paris, 2018
8 p.
numérique couleur, non relié, sous blister sérigraphié
50 exemplaires, numérotés
5 €

dans le cadre du projet Copies dirigé par Théophile Calot
invité par la galerie Eric Mouchet


editeur : Théophile's Papers
graphisme : Alexis Jacob

Lancement de "Endpaper (copies_c)" de Caroline Reveillaud

[18:00-21:00] Thomas Baas dédicace "Fromage"
Location:
Librairie Gourmande Maruani
Librairie Nicole Maruani
171, boulevard Vincent Auriol
75013 Paris
M° Nationale, Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 45 85 85 70
Mail : librairiemaruani@gmail.com
Internet Site : www.librairiemaruani.fr
Description:
Dans le cadrefromage baas dédicace signature dégustation nouveaux fromagers de Le pari des libraires, nous recevons Thomas Baas, l'illustrateur de ce magnifique livre sur le fromage (éditions Milan Etdemi), conçu par Les Nouveaux Fromagers.

Un tour de France des fromages qui associe art et terroir, met en appétit et donne plein d'idées de dégustation pour une prochaine virée chez le fromager (Genty Gastronomie par exemple ! Avec qui nous élaborerons une dégustation de fromages)

Du Saint-Nectaire au Beaufort, en passant par le Munster et le Brocciu sans oublier bien sûr les Camembert, Brie ou autre Roquefort... cette sélection de quelque 70 fromages français présente leur histoire et les particularités de leur fabrication en récapitulant leurs caractéristiques.

Des interludes « culture fromage » viennent ponctuer cette carte en présentant les façons de couper les accords heureux vin-fromage/pain, les label existants, les différents laits et familles de fromage, leur saisonnalité, etc...Sous une forme qui évoque le placard publicitaire, Thomas Baas s'est emparé de leur représentation avec humour et élégance, mêlant décalage et réalisme, et laissant libre cours à sa passion inspirante pour l'école des illustrateurs alsaciens, tels que Doré, Hansi ou Ungerer.

Thomas Baas dédicace "Fromage"

[18:00-20:00] Vernissage de Batia Suter "Sole Summary"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
du samedi 9 juin au dimanche 15 juillet 2018
du mardi au dimanche / 13h-19h / entrée libre
Vernissage le vendredi 08 juin 2018 de 18h à 20h

Batia Suter (née en Suisse en 1967, basée à Amsterdam) puise dans un vaste corpus d'images qu'elle collecte puis retouche, séquence, agence, colle. L'installation réalisée pour la pièce sur cour, est construite à partir de la collection de curiosités et de peintures ayant appartenu à une tante de l'artiste décédée, secrétaire à l'université de Zurich née en 1940. L'exposition est à la fois hommage et enquête autour d'un complexe et fascinant cosmos personnel qui a été compilé, assemblé et chéri le long de toute une vie. En résulte un voyage kaléidoscopique dans le temps, la culture et les goûts, basé sur la puissance structurelle du monde de l'image et de l'objet.

Batia Suter a notamment publié Parallel Encyclopedia (éd. Roma Publications) qui compte aujourd'hui deux volumes.

batiasuter.org

À voir aussi : Radial Grammar, autre exposition personnelle de Batia Suter, présentée du 26 mai au 26 août au Bal, en association avec le CCS.

Vernissage de Batia Suter "Sole Summary"
Batia Suter, Sole Summary, 2018 / © Batia Suter

Vernissage de Batia Suter "Sole Summary"
Batia Suter, Sole Summary, 2018 / © Batia Suter

[18:00-21:00] Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
Vendredi 08 juin, ce sera le vernissage d'une nouvelle expo solo, en l'occurrence celle du couple franco-autrichien Jana & JS. Connus et reconnus dans le monde entier, ils ont choisi le lavo//Matik pour présenter leur seule exposition de l'année à Paris : « Ode to the other »

Ce titre "Ode to the other" fait référence au caractère très poétique des œuvres qui sont présentées. Chacune d'entre elle pourrait être vue comme un poème dédié à l'autre.

Si toutes ces images présentent un personnage seul, l'autre, la relation à l'autre ou l'intimité du couple sont omniprésents.

D'autre part le rapport à l'autre est essentiel dans le travail de Jana & JS, qui ont construit leur univers sur la relation forte qui les unit. Tantôt photographe ou peintre, tantôt photographié ou peint, l'autre qu'il soit sur le devant de la scène ou dans l'envers du décor joue toujours un rôle déterminant.

Les œuvres présentées se déclinent sur différents supports, assemblages de bois, papier blanc, papier vintage, toile. Une nouvelle sérigraphie sera aussi proposée.

L'expo sera visible jusqu'au samedi 23 juin.

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

Vernissage de Jana & JS "Ode to the other"

[18:00-20:00] Vernissage de Mathieu Pernot et Mohamed Abakar "Déplacement"
Location:
Collège de France
11, place Marcelin Berthelot
75231 Paris Cedex 05
M° Maubert - Mutualité, Cluny - La Sorbonne
France
Phone : +33 (0)1 44 27 12 11
Mail : message@college-de-france.fr
Internet Site : www.college-de-france.fr
Description:
Exposition de Mathieu Pernot, artiste en résidence et de Mohamed Abakar, photographe

Vernissage le vendredi 8 juin 2018 de 18h à 20h dans le Foyer du Collège de France

L'exposition est visible librement lorsque les salles sont ouvertes pour les enseignements.

Mathieu Pernot a découvert le travail de Mohamed Abakar à l'occasion de l'exposition collective Vitrines de l'Atelier des artistes en exil accueillie par le ministère de la Culture en 2018 et présentée dans les vitrines du Palais Royal. Présentées avec d'autres travaux de réfugiés, les photographies prises par Mohamed Abakar dans les jardins du château de Versailles montrent des sculptures recouvertes de tissus pour les protéger du froid hivernal. Ces images ont interpellé Mathieu Pernot qui a reconnu dans celles-ci une parenté esthétique et symbolique avec son propre travail réalisé en 2009 sur des migrants photographiés dans leur sommeil, le corps enveloppé dans des draps. Le point de vue d'un jeune migrant soudanais, confronté à un lieu de mémoire de l'histoire de France, semble répondre à celui du photographe français montrant les corps de migrants sur les trottoirs de Paris.

Cette exposition établit un dialogue entre les deux séries et nous interroge sur notre capacité à imaginer ce qui nous est caché. Elle pose la question du sujet photographié et de l'histoire de ceux qui font les images. Deux destins de vie de photographes se croisent et sont ici pour la première fois réunis. Cette exposition est la première étape d'une série de travaux que les deux auteurs souhaitent mener ensemble.

Vernissage de Mathieu Pernot et Mohamed Abakar "Déplacement"

[18:00-21:00] Vernissage de Nathan Zeidman "wallflowers, malflowers"
Location:
High Art
1, rue Fromentin
75009 Paris
M° Pigalle, Blanche
France
Phone : +33 (0)9 84 09 67 83
Mail : info@highart.fr
Internet Site : www.highart.fr
Description:
08.06 - 15.07.2018
Vernissage vendredi 8 juin 18-21h

Vernissage de Nathan Zeidman "wallflowers, malflowers"

[18:00-20:00] Vernissage de Tacita Dean & Julie Mehretu
Location:
Galerie Marian Goodman
66&79, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 04 70 52
Fax : +33 (0)1 40 27 81 37
Mail : parisgallery@mariangoodman.com
Internet Site : www.mariangoodman.com
Description:
8 JUNE - 20 JULY 2018
OPENING RECEPTION: FRIDAY 8 JUNE, 6:00-8:00 PM

Galerie Marian Goodman Paris is pleased to announce a forthcoming exhibition with Tacita Dean and Julie Mehretu. This is the first exhibition to unite the work of these long-time friends, in a unique collaboration which will debut new works made for the occasion across the gallery at 79, rue du Temple as well as the Librairie Marian Goodman at 66, rue du Temple. The exhibition will open on the evening of Friday, June 8th with a reception from 6:00 to 8:00 pm.

Tacita Dean is currently the subject of a landmark series of exhibitions in London across three venerable institutions - The Royal Academy, The National Gallery and the National Portrait Gallery - a unique partnership that marks the first time these museums have simultaneously presented the work of a single artist. In October the Kunsthaus Bregenz will dedicate its Peter Zumthor building to an ambitious exhibition of Dean's films and a new, monumental chalk drawing.

Julie Mehretu was recently the subject of retrospective exhibitions at the Serralves Museum in Porto, Portugal and the Fundación Botín in Santander, Spain. The Los Angeles County Museum of Art is currently planning a major retrospective exhibition which will open in 2019. The San Francisco Museum of Modern Art has recently unveiled a monumental painting in two parts which was commissioned by the museum for a long-term installation in the main entrance lobby of the museum.

Tacita Dean & Julie Mehretu will remain on view through July 20 at 66 and 79, rue du Temple. The gallery is open to the public from Tuesday through Saturday from 11:00 to 7:00 pm.

Vernissage de Tacita Dean & Julie Mehretu

[18:00-21:00] Vernissage de Takatoshi Kuronuma "気 配 - entre existence et absence"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
du 8 au 14 juin 2018

http://www.takatoshikuronuma.com

Vernissage de Takatoshi Kuronuma "気 配 - entre existence et absence"

Vernissage de Takatoshi Kuronuma "気 配 - entre existence et absence"

[18:00-21:00] Vernissage de Twoone "Statues from forgotten world"
Location:
Galerie Mathgoth
34, rue Hélène Brion
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 63 01 41 50
Mail : galerie@mathgoth.com
Internet Site : www.mathgoth.com
Description:
Vernissage de Twoone "Statues from forgotten world"

Du 8 juin au 7 juillet 2018
Du mercredi au samedi de 14 à 19 heures
Vernissage en présence de l'artiste le vendredi 8 juin à partir de 18 heures

TWOONE, de son vrai nom Hiroyasu Tsuri, est né à Yokohama au Japon en 1985. Il doit sa notoriété internationale à la grande qualité de son travail ainsi qu'aux nombreuses et impressionnantes fresques qu'il réalise aux 4 coins du monde. Certaines de ses œuvres figurent dans la collection permanente du Victoria and Albert Museum, à Melbourne. Il a peint début mai sa première œuvre murale en France à Lieusaint dans le cadre du Wall Street Art festival. La galerie Mathgoth l'avait déjà accueilli dans ses expositions collectives et pour son premier solo show, l'artiste se concentrera sur une vingtaine d'œuvres aux styles, formats et techniques très variés.

Artiste pluridisciplinaire, TWOONE s'est distingué depuis ses débuts dans divers travaux, de la fresque murale aux performances en live, en passant par la sculpture et les installations artistiques. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, le Japonais a toujours créé des objets, peint et dessiné, cultivant dès le collège un intérêt pour le graffiti et le graphisme de la culture skate : « Il y avait un célèbre mur de 1.6 km le long de la voie ferroviaire où j'allais parfois faire du skate. Comme c'était semi-légal, c'est là que les writers peignaient leurs plus belles pièces. Il y avait des Japonais mais aussi des graffeurs étrangers et, en tant qu'adolescent, je trouvais cela esthétique mais j'étais surtout attiré par la nature anti-autoritaire de ce type d'intervention ».

TWOONE s'adonne au graff vandale après le collège. A la fin de ses études au Japon, il souhaite apprendre l'anglais. C'est ainsi qu'à l'âge de 18 ans il part pour l'Australie. Il y suit des études et sort diplômé en arts visuels et multimédia en 2012. Son premier mur commissionné remonte à 2005 à Melbourne, à la suite de quoi il devient rapidement une figure incontournable du Street Art australien. Il se fait connaître - entre autres - pour sa production de nombreux animaux, ce qui lui vaut le surnom de "bête affamée". En parallèle de ses fresques monumentales, il expérimente de nouveaux matériaux et méthodes de création, de telle sorte que son style et ses sujets changent régulièrement. L'art pictural demeure son mode d'expression privilégié et à ce titre il développe la technique du mark-marking, qui consiste à créer des traces ou marques sur des outils et supports divers (verre gratté, pulvérisation d'eau, couteaux, aiguilles...).

Le titre de l'exposition intitulée "Statue From Forgotten World" découle notamment de l'une de ses découvertes : c'est lors de sa venue à Paris pour l'exposition "Made in Berlin" en 2015 à la galerie Mathgoth, qu'il trouve dans la rue un livre sur l'artiste Malvina Hoffmann, un ouvrage publié en 1930 contenant des images de ses différentes sculptures. TWOONE les réinterprète ici sous forme de peintures. Dans le catalogue présenté, les sujets principaux sont des statues existant dans l'espace public. Chaque titre d'œuvre possède les coordonnées GPS correspondant à son emplacement réel sur une carte du monde. Une idée avec laquelle il joue depuis 2017, elle lui est venue alors qu'il était en train de regarder la statue de Saint Georges à Melbourne. Son imagination a voyagé vers le futur, se figurant la statue parée de couleurs étranges, toujours debout au beau milieu d'une nature qui aurait repris ses droits après que l'humanité toute entière ait disparu.

Vernissage de Twoone "Statues from forgotten world"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Challenge Artistique de l'été"
Location:
La Galerie des Arts Plastiques
28, rue Darcet
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Mobile : +33 (0)7 60 87 86 44
Mail : Contact@La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Internet Site : www.La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Description:
Vernissage de l'exposition "Challenge Artistique de l'été"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Prière d'insérer"
Location:
Immanence
21, avenue du Maine
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Falguière
France
Phone : +33 (0)1 42 22 05 68
Fax : +33 (0)1 42 22 05 68
Mail : immanence.art@club-internet.fr
Internet Site : www.art-immanence.org
Description:
Dates : du 08 au 30 juin 2018
Vernissage : le 08 juin à 18h

Artistes : Agentzia, Pierre Albert-Birot, Art Critcs Orchestra, Enrico Baj, John Baldessari, Gianfranco Baruchello, Pedras Brancas, Gianni Bertini, Joseph Beuys, George Brecht, Claudine Capdeville, Cavellini, Henri Chopin, E.E.Cummings, Jean Degottex, François Dufrêne, Jean Dupuy, Erró, Fluxus, Paul-Armand Gette, Michael Gibbs, Claude Gilli, Rodney Graham, Raoul Hausmann, Bernard Heidsieck, Jasper Johns, Mike Kelley, Yves Klein, James Lee Byars, Maurice Lemaître, Jean-Jacques Lévêque, e.m de melo e castro, Jean-Claude Moineau, Thomas Ockerse, Claes Oldenburg, A.R. Penck, Raymond Pettibon, Dieter Rot, Carlo A. Sitta, Jacques Spacagna, Michael Snow, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, Roland Topor, David Tremlett, Ben Vautier, Wolf Vostell, Emmett Williams, Constantin Xenakis, La Monte Young

Commissaires : Michel Tabanou Frédéric Vincent

La revue Eter N°1 du 30 Mai 1968 contient une affiche pliée en quatre donnant les dates clés des évènements de mai 68. La dernière date est le 7 Juin 1968, FLINS, à suivre. Cinquante ans plus tard nous poursuivons l'aventure.
Le vernissage de l'exposition « Prière d'insérer » aura donc lieu le 8 juin 2018.
Il s'agit pour l'exposition « Prière d'insérer », de présenter des pièces rarement montrées, des livres et des documents comme la suite de la revue Eter et New Eter, Eter Contestation avec des interventions de Bellegarde, Degottex, Gette et Xenakis. EN Novembre 68 sort le double album blanc des Beatles, Ici deux exemplaires signé par l'auteur de la pochette : Richard Hamilton. Sera aussi présenté la correspondances de l'artiste Henri Chopin au mathématicien François Norguet. Ainsi qu'un choix de livres d'artistes, correspondances, périodiques, photographies, disques vinyles issus du fond documentaire Archive Station.
Archive Station est la réunion de deux collections, celle de Michel Tabanou et celle de Frédéric Vincent. Deux collections c'est-à-dire, deux regards différents, deux générations, deux passions autour d'une même envie, celle de rendre visible, ce qui d'habitude, reste caché. Cette réunion de collections est consultable sur place, de nombreux, musées et centres d'art y font appel pour des prêts lors d'exposition temporaires. Le centre de documentation et de recherche d'Immanence est une bibliothèque spécialisée disposant d'un fond documentaire et patrimonial en arts plastiques, photographie, son, vidéo, nouveaux médias.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Suivez le fil !"
Location:
Château des Tourelles
19, avenue de la Maréchale
94420 Le Plessis-Trévise
M° RER E Les Yvris - Noisy-le-Grand
France
Phone : +33 (0)1 45 93 34 78
Mail : chateau@leplessistrevise.fr
Description:
Du 8 juin au 16 juillet 2018
Du lundi au vendredi : 14h - 17h
Samedi & dimanche : 15h - 18h

Suivez le fil !
Tom AUDEBERT, Karen FINGERHUT, Emmanuelle DUPARCHY

Vernissage de l'exposition "Suivez le fil !"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "BAM Collective"
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Florence BERTHOUT, Maire du 5e arrondissement Conseillère Régionale d'Ile-de- France, Présidente du Fonds régional d'art contemporain d'Ile-de- France.

Corinne GABADOU adjointe à la maire chargée de la petite enfance de la vie scolaire et de la politique familiale.

Pierre Casanova
1er Adjoint, chargé de la culture

et

la Fondation SAGAPO ( www.sagapo.org ) sont heureux de vous convier à l'inauguration de l'exposition.

BAM COLLECTIVE

Pour la reconstruction d'une école au Mexique suite au tremblement de terre de septembre 2017, le vendredi 8 juin 2018 à 18h30, Salle du Souvenir.

BAM Collective réunit les oeuvres de six artistes en réponse à l'appel lancé par la Fondation Sagapo pour aider à la reconstruction de l'école primaire Lic. Benito Juárez.

Cette école, détruite lors du tremblement de terre de septembre 2017 à Santa Monica près de Mexico, accueillait 448 enfants et beaucoup d'entre eux se sont trouvés forcés de chercher du travail pour subvenir aux besoins de leur famille.

Christina Drakos (Fondatrice de Sagapo), Nour Awada, Peter Knox, Martine Pierson, Delphine Ida et Philippe Torrecilla, artistes peintres et sculpteurs, ont répondu à l'unisson pour reverser une part des oeuvres vendues à la Fondation Sagapo.

Cette exposition invite ainsi artistes et collectionneurs à s'engager ensemble dans la redistribution de la valeur des oeuvres, et à devenir acteurs d'un projet humanitaire dédié aux enfants du monde.

BAM Collective est accueillie à cette occasion à la Mairie du 5ème arrondissement de Paris, du 4 au 15 juin 2018 - entrée libre.

Vernissage de l'exposition "BAM COLLECTIVE"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition collective "Made in Portugal"
Location:
GCA Gallery
2, place Farhat Hached
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Mobile : +33 (0)6 09 07 75 99
Mail : info@gcagallery.fr
Internet Site : www.gcagallery.fr
Description:
avec AKACORLEONE, Mário Belém, Gonçalo MAR, MrDheo, Nuno Viegas, Pantónio, João Samina

Exposition collective du 9 Juin au 14 Juillet 2018
Vernissage le 08 juin à partir de 18h

GCA Gallery Paris présente « Made in Portugal », une liste non exhaustive d'artistes les plus influents de la scène du street-art portugaise. Nés pour la plupart au début des années Hip-Hop, l'influence de l'art urbain nous est transposée ici dans des univers multiples aux techniques artistiques bien distinctes : pochoirs, collages, pinceaux, bombes aérosols, assemblages...

En provenance de plusieurs régions du Portugal, ces 7 artistes présentés lors de cet événement nous proposent des couleurs éclatantes et nous transposent l'univers aussi chaleureux que vivant de leur pays. Malgré leurs racines communes, leurs expériences internationales et artistiques font de cette exposition un rassemblement riche et passionnel, montrant ainsi un large panel artistique du Portugal.

Grâce au développement de la mondialisation et aux éveils de curiosité, l'appel de connaissances et de découvertes artistiques a permis pour la plupart de ces artistes d'enrichir leur style. Se retrouvant aux quatre coins du monde et s'imprégnant de diverses cultures, ces graffeurs portugais exposent leur talent en associant à ces nouvelles connaissances leurs propres recherches.

Nous constatons à travers ces oeuvres la grande ouverture artistique et la modernité dont est capable le Portugal. En conciliant à la fois une identité artistique qui lui est propre et d'autres inspirations venues du monde, le Portugal se présente à nous comme un puit d'imagination infini.

Alors que l'art urbain commence à bien s'ancrer aux Etats-Unis ou en France dans les années 60, le Portugal n'y succombe que quelques années plus tard. Nous pouvons être d'autant plus surpris de ce retard lorsque nous savons que le Portugal est reconnu aujourd'hui pour être un des meilleurs spots de street-art au monde.

« Made in Portugal » permet au public français de rencontrer une partie artistique de ce pays devenu une référence internationale dans l'art urbain. La qualité et la multiplicité des oeuvres en sont devenues une attraction principale, attirant le monde et des personnalités renommées du graff.

Recevoir ces artistes reconnus dans le monde entier est donc une opportunité unique, puisque leurs murs qui captent l'intérêt mondial nous sont amenés sur toiles. Et en grand.

Vernissage de l'exposition collective "Made in Portugal"
Pantónio

[18:30-21:00] Vernissage du 22ème prix de peinture Antoine Marin
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
DU VENDREDI 8 AU SAMEDI 30 JUIN 2018
Vernissage et remise des prix vendredi 8 juin à 18h30

Depuis sa création en 1997, le prix Antoine Marin, en étroite collaboration avec la Ville d'Arcueil, a accueilli de nombreux artistes plasticiens. Cette politique d'aide à la jeune création enrichit la programmation des arts plastiques et devient un rendez-vous arcueillais incontournable qui s'étend bien au-delà des frontières de la ville.
Chaque année douze artistes âgés de moins de quarante ans sont parrainés par douze artistes de renom. A l'issue de la concertation des membres du jury, trois prix sont décernés.
Le prix Antoine Marin, c'est la volonté d'exposer la jeune création, de l'aider à se développer, de créer des rencontres et de favoriser de belles aventures artistiques.

PARRAINS ET ARTISTES :
Jean-Michel Alberola présente Ulysse Bordarias
Pat Andrea présente Mariano Angelotti
James Brown présente Jean Claracq
Philippe Cognée présente Marine Wallon
Claude Darras présente Ari Poma
Marc Desgrandchamps présente Edouard Wolton
Bruno Dufourmantelle présente Pierre Bellot
Bernard Frize présente Laura Garcia Karras
Fabrice Hyber présente Sylvain Azam
Loïc Le Groumellec présente Thomas Dunoyer De Segonzac
Yvan Messac présente Olympe Racana-Weiler
Axel Pahlavi présente Jeremie Martino
Antonio Seguí présente Adrien Cicero
Jan Voss présente Samuel Richardot

COMPOSITION DU JURY :
Daniel Breuiller / Hervé Di Rosa / Iris Levasseur / Christian Métairie / Gabriela Morawetz / Pancho Quilici / Vladimir Veličković





[19:00-22:00] Présentation de la saison 2018-2019 du Nouveau Théâtre de Montreuil
Location:
Nouveau Théâtre de Montreuil
Centre dramatique national (CDN)
10, place Jean-Jaurès
93100 Montreuil
M° Mairie de Montreuil
France
Phone : +33 (0)1 48 70 48 90
Internet Site : www.nouveau-theatre-montreuil.com
Description:
en salle Jean-Pierre Vernant
puis sur la place Jean Jaurès

Mathieu Bauer et l'équipe du Nouveau théâtre de Montreuil sont heureux de vous convier à la soirée de présentation de saison, le vendredi 08 juin à 19h !

Cette année encore, nous faisons le pari de vous faire découvrir l'ensemble de la programmation 2018 / 2019 en 45 minutes, montre en main... Mathieu Bauer sera mis à l'épreuve du temps ! Entre extraits vidéo et courtes présentations : spectacles, temps forts et nouveaux projets seront dévoilés.

La soirée se poursuivra en extérieur et en musique avec les parrains des fanfares modernes : Ceux qui marchent debout. Après 25 ans de carrière, 9 albums et plus de 1200 concerts, ces grooveurs infatigables font toujours danser la planète. Le funk est leur style. Qu'il soit second line, go-go, P-funk ou rocksteady (la soul jamaïquaine), il est au cœur de toutes leurs compositions. Leur show fun et énergique parsemé de descentes dans le public est toujours un ravissement !

Et pour ceux qui ne peuvent pas être présents, la présentation sera retransmise et relayée sur nos réseaux sociaux. En direct sur Facebook.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "TRIP-TIK"
Location:
Espace 33
33, rue Bouret
75019 Paris
France
Phone : +33 (0)9 82 20 52 70
Mail : infoespace33@gmail.com
Internet Site : espace33.org
Description:
avec Léo Scalpel, Artyculteur, Wilfrid Strintz

Vernissage le vendredi 8 Juin
du 5 au 20 juin de 15h a 22h

Vernissage de l'exposition "TRIP-TIK"

[19:00-21:00] Vernissage de la 168ème édition de la Palette du Val de Marne
Location:
Le Perreux-sur-Marne
Le Perreux-sur-Marne
94170 Le Perreux-sur-Marne
M° RER E Nogent - Le Perreux, RER A Val de Fontenay, Neuilly-Plaisance et Nogent-sur-Marne
France
Internet Site : www.leperreux94.fr
Description:
Centre des bords de Marne
2, rue de la Prairie

jusqu'au 28 juin

Vernissage de la 168ème édition de la Palette du Val de Marne

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés