Tuesday, June 19, 2018
Public Access


Category:
Category: All

19
June 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

  Fashion Week Homme Printemps-été 19
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
du 19 juin au 24 juin

http://www.modemonline.com/fashion/fashion-weeks/spring-summer-2019/paris/men/fashion-shows
http://www.modemonline.com/fashion/fashion-weeks/spring-summer-2019/paris/men/events

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Location:
Musée Français de la Carte à Jouer
16, rue Auguste Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 83 60
Fax : +33 (0)1 41 23 83 66
Mail : musee@ville-issy.fr
Internet Site : www.museecarteajouer.com
Description:
Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018, prolongation jusqu'au 12 août 2018
Du mercredi au vendredi : 11h - 17h / Samedi et dimanche : 14h - 18h
Groupes : sur rendez-vous du mardi au dimanche - Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée libre le premier dimanche de chaque mois
Plein tarif : 4.70 € / 3.60 € pour les Isséens et GPSO
Tarif réduit : 3.60 € / 2.60 € pour les Isséens et GPSO
Gratuit pour les moins de 26 ans
Audio guide français / anglais : gratuit

Labellisée « Centenaire Auguste Rodin », cette exposition au Musée Français de la Carte à Jouer sera la dernière manifestation de cette année consacrée à l'une des figures les plus indépendantes du monde de l'art. Mêlant sculptures et photographies, elle s'accompagnera d'une riche programmation avec des conférences mensuelles et des projections.

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d'années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l'atelier d'un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l'expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C'est en particulier à lui qu'est confiée la tâche d'achever la mythique Porte de l'Enfer en 1917.

Jusqu'à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l'un des principaux lieux d'activité du Musée Rodin.

A la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d'un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L'ensemble sera présenté au côté d'une sélection d'œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L'exposition a en effet bénéficié de l'aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l'accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s'arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

#CentenaireRodin
#Rodin100
http://rodin100.org/fr/actualit%C3%A9s/auguste-rodin-et-son-mouleur-paul-cruet

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Paul Cruet procédant au moulage d'Ugolin, tirage photographique 22.4 x 17.3 cm, coll. M F C J - Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Vernissage de l'exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), L'Âge d'airain (Grand modèle), 1877, plâtre patiné au vernis gomme laque, 180 x 68.5 x 54.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Saint Jean-Baptiste (Grand modèle), 1880, plâtre patiné au vernis gomme laque, 203 x 71.7 x 119.5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet"
Auguste RODIN (1840-1917), Buste de Dalou, 1883, plâtre stéariné, 52 x 43 x 24 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Exposition "Picasso et la danse"
Location:
Opéra national de Paris
Palais Garnier / Opéra Garnier
place de l'Opéra
8, rue Scribe
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
Bibliothèque-musée de l'Opéra
Entrée à l'angle des rues Scribe et Auber
Courriel : bibliotheque-musee-opera@bnf.fr

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"

Du 19 juin au 16 septembre 2018
Tous les jours 10h > 17h

Tarifs de visite
Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 €
Entrée gratuite pour les moins de 12 ans, personnes en situation de handicap et leur accompagnateur, demandeurs d'emploi.

Commissariat
Bérenger Hainaut, conservateur au département de la Musique, BnF
Inès Piovesan, chef du Service des éditions, Opéra national de Paris

Catalogue
Picasso et la danse
Sous la direction de Bérenger Hainaut et Inès Piovesan BnF Éditions
22 x 27 cm, 192 pages, 100 illustrations environ, 39 €

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
David Douglas Duncan
Pablo Picasso et Jacqueline Rogue dansant devant Les Baigneurs à la Garoupe
Juillet 1957
Photographie (reproduction)
Musée national Picasso-Paris DunDav120
© RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
David Douglas Duncan
Pablo Picasso dansant devant Les Baigneurs à la Garoupe
Juillet 1957
Photographie (reproduction)
Musée national Picasso-Paris DunDav120
© RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) © Succession Picasso 2018

Pablo Picasso (1881-1973) est certainement l'un des artistes les plus complets du xxe siècle : à la fois peintre, dessinateur, sculpteur, graveur, il n'a cessé d'approfondir toutes les techniques, explorant les champs et les modes d'expression les plus divers. À partir des années 1910, il découvre le monde du spectacle et travaille à la création de décors et costumes qui marqueront l'histoire du ballet. Parade (1917), Le Tricorne (1919), Pulcinella (1920), Mercure (1924) constituent autant de repères majeurs pour cet art. L'héritage de Picasso reste d'ailleurs vivace au sein du répertoire du Ballet de l'Opéra de Paris, témoignant de l'importance de la place qu'il occupe dans le paysage chorégraphique.
Mais il faut dépasser le cadre du ballet pour découvrir que l'intérêt de Picasso pour la danse s'est en réalité exprimé dès ses plus jeunes années. Des danseuses de cirque des années 1900 aux danses érotiques du dernier Picasso, en passant par les scènes de bacchanales des années 1940 à 1960, tout a semblé prétexte à représenter des corps en mouvement. La dynamique du mouvement dansé a ainsi traversé toute l'œuvre du maître, allant parfois jusqu'à alimenter son geste artistique.
L'exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France et l'Opéra national de Paris explore les différentes facettes du rapport de Picasso à la danse, entre vie de troupe et recherches créatrices, entre beaux-arts et spectacle vivant.


I. La troupe des Ballets russes

En mars 1915, Jean Cocteau cherche à rencontrer Picasso. Le jeune écrivain, qui côtoie les Ballets russes depuis 1909, souhaite marquer les esprits et s'imposer en tant que créateur auprès de Serge Diaghilev, le directeur de la compagnie. Il imagine donc de rallier le chef de file du mouvement cubiste et de le convaincre de participer à un de ses projets scéniques : Parade. Au début de l'été, le compositeur Edgar Varèse accepte de présenter Cocteau à Picasso : cette première rencontre signe le début de la collaboration de l'artiste avec les Ballets russes.
De 1917 à 1925, Picasso partage régulièrement la vie de la troupe, à l'occasion de résidences de travail ou de tournées, en France et à l'étranger. Il incarne une forme de renouveau au sein des Ballets russes, aux côtés de Cocteau mais aussi de Léonide Massine, alors principal chorégraphe. Au fil de ces années de collaboration, Picasso noue de nombreuses amitiés, dont témoignent portraits et caricatures, ainsi qu'une abondante correspondance. Sa forte implication dans l'univers mondain du ballet s'explique aussi par sa rencontre avec Olga Khokhlova : danseuse pour Diaghilev depuis 1911, elle entame une liaison avec Picasso en 1917, avant de l'épouser le 12 juillet 1918. Jusqu'en 1924, elle sera omniprésente dans ses œuvres.
Dans ce contexte, le ballet devient une thématique à part entière : Picasso réalise de nombreuses études de mouvements dansés et multiplie les dessins de danseurs, de ballerines et de pas de deux.

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Danseuse ayant servi de frontispice pour le livre de Boris Kochno, Le Ballet, mars 1954 lithographie en couleur BnF, Estampes et photographie

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso (d'après), Deux danseurs (1925) reproduction issue de l'ouvrage Pablo Picasso, Grâce et mouvement Zürich, Louis Grosclaude, 1943 BnF, Réserve des livres rares © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Trois danseuses, [1919-1920] Crayon graphite sur trois feuilles de papier raboutées Musée national Picasso-Paris Dation Pablo Picasso, 1979
© Sylvie Chan-Liat / RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) © Succession Picasso 2018


II. Travailler pour le ballet

Picasso a contribué à dix productions de ballets, dont six pour les Ballets russes. Son implication se limite parfois à un simple rideau de scène, ou à des indications pour le faire réaliser : c'est le cas par exemple pour Le Train bleu (1924) ou Le Rendez-vous (1945). Entre 1917 et 1924, il s'investit toutefois très activement dans quatre productions majeures : Parade (1917), Le Tricorne (1919), Pulcinella (1920) et Mercure (1924), ballets pour lesquels il conçoit décors, costumes et rideaux de scène.
Ces réalisations coïncident avec une prise de distance vis-à-vis de la technique cubiste. Après une dizaine d'années de recherches systématiques, qui l'ont mené du proto-cubisme des Demoiselles d'Avignon (1907) au cubisme synthétique, il commence à explorer de nouvelles directions. Des dessins naturalistes font leur réapparition dès 1915. Dans Parade cohabitent éléments néo-classiques et éléments cubistes, que Picasso n'abandonne pas pour autant : il les distille au fil des productions, par petites touches, avant de leur substituer une première forme de surréalisme dans Mercure. Le ballet accompagne ainsi les mutations successives de l'artiste.
À partir des années 1970, certains de ces ballets ont été reconstitués par l'Opéra de Paris. Après Parade, recréé en 1979 à l'occasion d'un hommage à Erik Satie, ce sont Le Tricorne, Le Train bleu et Le Rendez-vous qui intègrent simultanément le répertoire de l'Opéra en 1992. En comptant aussi Icare, dans une nouvelle production créée au Palais Garnier en 1962, cinq des ballets de Picasso sont actuellement au répertoire de l'institution.

Parade, 1917

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Projet pour le rideau de scène du ballet Parade, [1916-1917] Crayon graphite et aquarelle sur papier Musée national Picasso-Paris Dation Pablo Picasso, 1979 © Succession Picasso 2018

Imaginé par Cocteau, l'argument de Parade est très simple : devant un chapiteau, les artistes tentent de convaincre le public d'entrer pour assister à leur spectacle en donnant un aperçu de leurs numéros (la « parade »). Cocteau veut puiser la « force de vie » présente dans le cirque pour « féconder » un art théâtral jugé moribond. Ce projet ne pouvait mieux convenir à Picasso : particulièrement sensible à l'univers des saltimbanques, il s'identifie à Arlequin, « double mélancolique » très présent dans son œuvre. Sollicité par Cocteau, il accepte de participer, aux côtés de Massine et du compositeur Erik Satie. Il réalise un décor cubiste, qui contraste avec le néo-classicisme de son rideau de scène. Par ailleurs, Picasso modifie le ballet de façon notable. Il introduit les personnages des managers, dont les costumes sont pensés comme des sculptures cubistes, ainsi qu'un numéro de « cheval-jupon », sur le modèle de celui qu'il a observé au cirque Medrano. Ses costumes contribuent largement au scandale de la création de Parade, qui finit néanmoins par s'imposer.

Le Tricorne, 1919

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso (d'après), Le Tricorne : maquette du décor définitif (1919) planche issue du portf. : Trente-deux reproductions de maquettes en couleurs d'après les originaux des costumes et décors par Picasso pour le ballet Le Tricorne Paris, P. Rosenberg © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso (d'après), Projet de costume pour le ballet Le Tricorne : un voisin (1919) planche issue du portf. : Trente-deux reproductions de maquettes en couleurs d'après les originaux des costumes et décors par Picasso pour le ballet Le Tricorne Paris, P. Rosenberg © Succession Picasso 2018

Après la réussite de Parade, Diaghilev invite Picasso à participer à un second ballet, entièrement espagnol : El Sombrero de tres picos (Le Tricorne), adapté du roman picaresque de Pedro de Alarcón. Manuel de Falla compose la musique et Massine est de nouveau chargé de la chorégraphie, conseillé par Félix Fernandez, un danseur de flamenco. L'intrigue du ballet s'articule autour des personnages du meunier et de sa femme, convoitée par le gouverneur de la province. À la suite de nombreuses péripéties, le gouverneur est rossé, avant que la foule ne se lance dans une jota finale, danse traditionnelle espagnole. Picasso réalise des décors aux teintes douces, à la fois naturalistes et subtilement cubistes, sur lesquels ses costumes très colorés, d'inspiration populaire, se détachent vivement. Le Tricorne, qui lui rappelle ses racines andalouses, lui permet d'exprimer sa passion pour la corrida, qu'il fait infuser dans le ballet : il fait danser matador et picador au milieu des villageois, et représente sur le rideau de scène une arène, un jour de corrida.

Pulcinella, 1920

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso (d'après), Étude de décor pour le ballet Pulcinella [ca. 1920] Procédé Jacomet (gouache appliquée au pochoir sur impression phototypique) BnF, Bibliothèque-musée de l'Opéra © Succession Picasso 2018

En avril 1917, les Ballets russes sont en tournée en Italie : la troupe se produit à Rome, avant de gagner Naples. Alors que Picasso travaille sur Parade, Diaghilev et Massine rassemblent des matériaux pour un nouveau ballet, inspiré de la commedia dell'arte. Adaptant une pièce du théâtre napolitain du xviiie siècle, Massine écrit l'argument de Pulcinella quelques mois plus tard. Diaghilev, de son côté, après avoir collecté des manuscrits attribués à Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736), propose à Igor Stravinsky de s'en servir pour composer une nouvelle musique de ballet. Picasso rejoint le projet en décembre 1919 et réalise une première série d'esquisses évoquant l'esthétique du Second Empire. Après plusieurs refus de Diaghilev, il opte pour une scène de rue nocturne : Naples est représentée selon les principes cubistes, avec vue sur le Vésuve. Les costumes qu'il conçoit empruntent à la fois aux costumes du XVIIIe siècle et aux traditions populaires napolitaines, qu'il a découvertes en 1917. Pulcinella est créé par les Ballets russes à l'Opéra de Paris le 15 mai 1920.

Mercure, 1924

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Scène de la confrontation entre Mercure (Léonide Massine)et Apollon (Boris Lissanevitch), Mercure [1927][Photographe non identifié], © BnF, Bibliothèque-musée de l'Opéra © Succession Picasso 2018

En 1924, Diaghilev et Cocteau montent Le Train bleu. Sollicité, Picasso accepte qu'un de ses tableaux soit reproduit pour servir de rideau de scène. Au même moment, le comte Étienne de Beaumont lance un projet concurrent. Pour ses « Soirées de Paris », il réunit une équipe composée de Satie, Massine et Picasso, auxquels il commande un ballet autour du dieu Mercure.
Picasso a carte blanche. S'éloignant du cubisme, il conçoit des « poses plastiques » d'allure surréaliste : les Trois Grâces apparaissent travesties ; certains personnages sont incarnés par des sculptures mobiles. L'artiste approfondit aussi une nouvelle technique, à base de lignes continues : ce style, dit « calligraphique » ou
« curvilinéaire », irriguera sa production dans les années suivantes.
Lors de la première de Mercure, le 15 juin 1924, un groupe de dadaïstes menés par André Breton et Louis Aragon déclenche une cabale visant Satie et Beaumont. Quelques jours plus tard, ils dressent toutefois dans la presse un portrait élogieux de Picasso : son dernier ballet majeur signe ainsi son entrée dans le surréalisme.

Icare, 1962

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Attilio Labis dans le rôle-titre d'Icare Palais Garnier, Paris, 1962 BnF, Bibliothèque-musée de l'Opéra © Roger Pic/ BnF © Succession Picasso 2018

En 1962, Serge Lifar est invité par l'Opéra de Paris à remonter son ballet Icare. L'argument qu'il a conçu s'inspire de la mythologie grecque : grâce aux ailes fabriquées par son père Dédale, Icare s'élance dans les airs ; mais grisé par le vol, il s'approche trop près du soleil, la cire de ses ailes fond et il tombe dans la mer. Créé en 1935, le ballet est un manifeste où la danse s'écrit indépendamment de la musique : outre la chorégraphie, Lifar est responsable des « rythmes » qui l'accompagnent, orchestrés par Arthur Honegger.
Pour cette reprise, l'ancien danseur conçoit lui-même de nouveaux costumes et propose à son ami Picasso, rencontré grâce aux Ballets russes dans les années 1920, de réaliser décor et rideau de scène. Depuis 1924, Picasso n'a plus travaillé pour le ballet, à l'exception d'un rideau pour Le Rendez-vous (1945) de Roland Petit, qui reprend une toile existante. L'artiste accepte pourtant d'imaginer ce nouveau décor : il fournit à Lifar une esquisse rappelant une autre « chute d'Icare », celle de la fresque qu'il a peinte en 1958 pour le siège de l'Unesco.


III. Représenter la danse

Au-delà de l'univers du ballet, Picasso a représenté un grand nombre de scènes de danses. Dès la fin des années 1890, des danseuses de cabaret apparaissent dans ses œuvres. L'artiste fréquente alors beaucoup music-halls et cafés-concerts : les danseuses de french cancan mais aussi les bals populaires qu'il dépeint, sont autant de témoins de sa vie de bohème, en prise avec le monde de la nuit et de la fête. Ces premières thématiques laissent ensuite la place à d'autres sujets, prétextes à l'introduction de nouvelles danses : danses orientales, danses mythologiques, danses traditionnelles espagnoles comme le flamenco, la jota ou encore la sardane, liée à la
« ronde de la paix »...
Réalisé entre 1904 et 1972, l'œuvre gravé de Picasso accompagne l'évolution de son rapport au mouvement dansé et permet de proposer un aperçu de la présence continue de la danse dans sa production, à travers quatre thématiques majeures.

Au cirque - Forains et saltimbanques

Picasso a toujours été fasciné par le monde circassien. À Paris, dès 1904, il est un habitué du cirque Medrano. Cette fréquentation assidue se ressent dans sa création : en 1905, les saltimbanques deviennent omniprésents dans ses œuvres. Suivant les traces de Henri de Toulouse-Lautrec, Picasso dessine ses premières « danseuses à cheval » ou « écuyères à panneau », du nom de la selle plate sur laquelle ces baladines se produisent. Au fil des années, il convoquera souvent cette figure, que l'on retrouve notamment sur le rideau de Parade.

Les danses mythologiques

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Faunes et chèvres, 1959 linogravure en couleurs BnF, Estampes et photographie © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Grand nu dansant, 1962 linogravure en couleurs, BnF, Estampes et photographie © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso, Centaure dansant, fond noir, octobre 1948 lithographie BnF, Estampes et photographie © Succession Picasso 2018

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso Bacchanale avec une femme assise tenant un bébé, 1959 linogravure en couleurs BnF, Estampes et photographie © Succession Picasso 2018

La mythologie gréco-latine a profondément nourri l'œuvre de Picasso. Si le minotaure, alter ego de l'artiste, domine les années 1930, ce sont les bacchantes et l'ensemble du cortège dionysiaque qui s'imposent à partir des années 1940. Les bacchantes sont ces femmes enivrées qui pratiquent une danse rituelle en l'honneur de Dionysos-Bacchus, dieu du vin et du théâtre. Picasso s'inspire des bacchanales du classicisme français pour représenter ce nouveau type féminin. En août 1944, dans l'euphorie de la Libération de Paris, il reproduit Le Triomphe de Pan de Nicolas Poussin (1594-1665), qu'il réinterprète d'une manière cubiste : célébrant la joie de vivre retrouvée, cette peinture initie un nouveau départ dans son œuvre. À la faveur du retour à la paix et de séjours réguliers à Antibes, satyres, centaures, faunes et bacchantes s'affirment alors dans des compositions mêlant musique, danse et fête, dans lesquelles on voit parfois poindre l'influence du néo-classicisme de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867).

Danser la corrida

Dans la culture populaire espagnole, les affinités entre danse et tauromachie sont nombreuses : les paroles et les figures du flamenco font souvent référence à la corrida ; le paso doble évoque le tercio de muleta, combat final du matador contre le taureau. Réciproquement, un certain nombre de musiques de danse sont jouées tout au long de la corrida. Lorsque le matador choisit de poser lui-même les banderilles, il le fait au son d'une valse ou d'une jota issue du folklore espagnol, dansant et virevoltant devant le taureau pour provoquer sa charge. Puis, alors que l'orchestre interprète un paso doble, le matador exécute, avec une cape rouge, une série de passes parfois comparées à des mouvements de flamenco, avant l'estocade finale. Picasso a pleinement intégré le potentiel dansant de la corrida. Si les danseurs des Ballets russes incarnaient matador et picador dans Le Tricorne, ce sont ici les toréros qui se font danseurs. Les banderilleros sont suspendus dans des postures qui semblent chorégraphiées, tandis que chevaux et taureaux se figent au milieu de pas de deux brutaux.

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Pablo Picasso
Tauromaquia : suerte de muleta
1957
Aquatine au sucre
BNF, Estampes et photographie

Le pouvoir érotique de la danse

Au cours des années 1960, la présence de l'érotisme dans les œuvres de Picasso s'intensifie considérablement. L'artiste revisite les sujets qui lui sont chers pour en proposer une nouvelle interprétation, fortement sexualisée. En particulier, il explicite beaucoup plus que par le passé le caractère sensuel voire luxurieux de la danse : bacchantes, circassiennes et danseuses orientales apparaissent nues, leurs attributs sexuels exacerbés. Plus encore, ses représentations mettent en scène avec insistance le pouvoir érotique de la danse. Les danseuses adoptent des poses lascives, attirant de façon magnétique le regard de spectateurs concupiscents, auxquels Picasso paraît une nouvelle fois s'identifier. Ces jeux de séduction fascinent diverses figures incarnant l'autorité ou le pouvoir, captives de ces visions érotiques, tel Hérode face à Salomé. Le public lui-même est renvoyé à sa posture de voyeur, à l'image de ce cavalier, échappé de l'univers de Rembrandt (1606-1669), qui surprend une bacchanale nocturne dans une composition de 1971.


IV. De la danse au geste dansé

Vernissage de l'exposition "Picasso et la danse"
Picasso Pablo (dit), Ruiz Picasso Pablo (1881-1973). Paris, musée national Picasso - Paris. MP819. © René Gabriel Ojéda / RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) © Succession Picasso 2018

Amateur de bals populaires et de fêtes mondaines, Picasso a dansé toute sa vie. Sur certains clichés, on le voit, amusé, tenter un levé de jambe maladroit en pleine rue, ou ébaucher un pas de danse en compagnie de Jacqueline Roque, sa dernière égérie. Pour autant, cette affinité avec le mouvement dansé peut-elle avoir influencé sa pratique artistique ?
La série de photographies réalisée par Gjon Mili pour le magazine Life en août 1949 apporte quelques éléments de réponse. À l'aide d'un crayon lumineux, Mili invite Picasso à exécuter des dessins immatériels. Constitué d'une ligne ininterrompue de lumière, chaque motif est fixé sur la pellicule grâce à une durée d'exposition très longue. Parfois, une succession de flashs permet de capturer différents états de la gestuelle de l'artiste : son corps apparaît tourné dans plusieurs directions à la fois, à la façon d'un tableau cubiste.
Cette technique du trait continu, Picasso l'a expérimentée dès la fin des années 1900 : la pointe du crayon se pose sur le papier et ne le quitte qu'une fois le dessin achevé. Entre 1917 et 1924, l'artiste s'en sert de nouveau, aboutissant au « style curvilinéaire » de Mercure. Mais la proposition de Mili implique une nouveauté de taille : cette fois, le tracé s'épanouit dans un espace à trois dimensions. Mouvements amples des bras, extension maximale, le corps de Picasso semble se projeter dans une sphère pour déployer une imagerie en volume. Son geste devient, en quelque sorte et pour un bref instant, un geste de danseur, immortalisé par l'œuvre photographique, comme une esquisse de notation chorégraphique.

https://www.operadeparis.fr/visites/expositions/picasso-et-la-danse

08:00 [08:00-18:00] Sommet du Grand Paris 2018
Location:
Grande Arche de La Défense
1, parvis de La Défense
92044 Paris la Défense
M° La Défense
France
Phone : +33 (0)1 40 90 52 20
Internet Site : www.lagrandearche.fr
Description:
Les ambitions d'une Ville-monde, les conditions pour transformer l'essai

La Tribune organise le 19 juin sa première édition du Sommet du Grand Paris. Tous les grands enjeux de la Région Île-de-France et de la métropole du Grand Paris seront passés au crible : Grand Paris Express, CDG Express, JO 2024, développement des quartiers d'affaires (La Défense) et des territoires de demain (Plaine Commune, Saclay...). Deux ans après le Brexit, la région Capitale déploie ses ambitions de ville monde en matière d'attractivité, de transports et de mobilités, de logements et d'infrastructures. Ce nouveau rendez-vous vous permettra d'entendre et de rencontrer les principaux acteurs économiques, privés comme publics, du Grand Paris, débattre des défis du futur.

>> RSVP

#SommetGParis


[09:00] Ouverture de la première réunion de la commission de coordination Paris 2024
Location:
Hôtel Pullman Paris Tour Eiffel
22, rue Jean Rey
18, avenue de Suffren
75015 Paris
M° RER C Champ de Mars, Bir-Hakeim
France
Phone : +33 (0)8 10 11 50 16
Fax : +33 (0)1 44 38 56 10
Mail : h7229@accor.com
Internet Site : www.pullmanhotels.com/fr/hotel-7229-pullman-paris-tour-eiffel
Description:
Ouverture de la première réunion de la commission de coordination Paris 2024



[10:30-13:00] Vernissage de l'exposition "Immersion Industrielle"
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
du 19.06 à 14h au 22.06. 17h30
Vernissage : 19/06 10h30

A l'occasion de l'exposition « Immersion Industrielle » organisée par Business France à l'Hôtel de l'Industrie, nous vous invitons à découvrir en avant-première, l'USINE EXTRAORDINAIRE, qui se tiendra du 22 au 25 novembre 2018 au Grand Palais.

Business France, partenaire de ce projet d'envergure vous propose de :

- Découvrir le projet dans sa globalité et assister aux témoignages des grands mécènes de l'Usine Extraordinaire (Michelin, Sanofi, EDF...)

- Profiter des photos de IMMERSION INDUSTRIELLE pour le dernier jour de leur présence à l'Hôtel de l'Industrie.

Au programme le 22.06 :

8h30 : Accueil petit-déjeuner

9h00 : Introduction par les Présidents de la FIM Bruno Grandjean, de Hopscotch Groupe Frédéric Bedin et Julie Cannesan, Directrice de la communication et membre du Comex de Business France.
Prise de parole des soutiens de l'Usine Extraordinaire : Karim Vissandjee SVP, Head of Business Services ; Valerie Bernet Directrice de la communication Energies EDF, Michel Georges Directeur de la communication de Michelin, Patrice Begay, directeur Executif de BPI France.

10h00 : visite libre de l'exposition photo "immersion industrielle".

Une surprise sera remise à chaque participant !
Si vous souhaitez venir à deux ou plus, merci d'inscrire chaque personne.

Nombre de places limité. Inscrivez-vous avant le 21 juin.

C'est promis, nous nous engageons à faire briller l'Industrie française en France et à l'International !

Invitation le 22 juin réservée aux professionnels dans la limite du nombre de places disponibles.

NB : l'exposition de photos Immersion industrielle est ouverte au public du 19.06 à 14h au 22.06. 17h30

Vernissage de l'exposition "Immersion Industrielle"

[10:45-12:00] 60ème anniversaire des relations Paris - Kyoto
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Anne Hidalgo, Maire de Paris, accueillera Daisaku Kadokawa, Maire de Kyoto, à l'occasion du 60e anniversaire des relations entre les deux villes. L'opportunité pour les deux Maires de revenir sur cette amitié de longue date et de signer un nouvel accord de partenariat.

La Ville de Paris et la Ville de Kyoto ont conclu un Pacte d'amitié et de coopération en 1958. Ce partenariat historique a contribué à une meilleure connaissance mutuelle entre les habitants des deux villes, à travers de nombreuses initiatives citoyennes, culturelles et économiques.

Mardi, Anne Hidalgo, Maire de Paris, accueillera Daisaku Kadokawa, Maire de Kyoto, à l'Hôtel de Ville, à l'occasion du 60e anniversaire des relations entre les deux villes. Elles signeront une déclaration commune, qui contribuera à poursuivre leurs partenariats, notamment dans les domaines de la ville durable, de la protection de l'environnement et de l'innovation.

L'année 2018 met à l'honneur le Japon à Paris, avec plusieurs évènements majeurs dont le cadre du Tandem culturel entre les villes de Paris et Tokyo et de « Japonismes 2018 » qui célèbre les 160 ans des relations diplomatiques entre le Japon et la France.

Déroulé

10h45 Ouverture de l'accueil presse

11h Entretien à huis clos
Bureau de la Maire de Paris (pool images uniquement, en début d'entretien)

11h40 Signature de la charte en présence des journalistes
Bureau de la Maire de Paris

11h45 Echanges avec la presse
Bureau de la Maire de Paris

Personnalités présentes :
- Anne Hidalgo, Maire de Paris
- Daisaku Kadokawa, Maire de Kyoto
- Patrick Klugman, adjoint à la Maire de Paris en charge des relations internationales et de la Francophonie
- Son Excellence Monsieur Masato Kitera, Ambassadeur du Japon en France




[11:00-19:00] Killy Pop up exclusif
Location:
nous
48, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra, Concorde
France
Mobile : +33 (0)6 03 06 03 06
Internet Site : nous.paris
Description:
À L'OCCASION DE SA TOURNÉE INTERNATIONALE « SURRENDER YOUR SOUL » KILLY INSTALLE UN POP UP EXCLUSIF CHEZ NOUS LE 19 JUIN 2018

À l'occasion de sa première tournée internationale « Surrender Your Soul » et son concert parisien à la Boule Noire le 19 juin prochain, KILLY investit le concept store « nous », avec une collection de T.shirts inédits, mardi 19 juin, quelques heures avant sa montée sur scène. Cette série exclusive sera uniquement disponible le jour de son concert parisien. KILLY est un artiste originaire de Toronto dont le son mélodique, sombre et ambiant est inspiré par Travis Scott. Le prodige du rap a connu un succès mondial immédiat depuis 'Killamonjaro' qui a atteint près de 15 millions de vues sur YouTube. Début 2018, Il sort son premier album, Surrender Your Soul et entame sa première tournée internationale éponyme.
Le concept store phénomène de la rue Cambon a pour mission de faire découvrir des produits inédits et des talents venus du monde entier, réunis à travers une direction artistique exigeante et une équipe passionnée. Créé par Sébastien Chapelle, « nous » propose le meilleur de la culture contemporaine allant du streetwear à l'horlogerie masculine en passant par les dernières tendances Hi-Tech, accessoires ainsi qu'une librairie dédiée à la street culture. Pensé comme un catalyseur d'inspiration, « nous » explore les influences urbaines pour dénicher les essentiels de demain à travers des séries limitées et des collaborations uniques.

Plus d'information sur killy.co

Killy Pop up exclusif







[14:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Le centre ne peut tenir"
Location:
Lafayette Anticipations
Fondation d'entreprise Galeries Lafayette
9, rue du Plâtre
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 45 96 68 68
Mail : lafayetteanticipation@galerieslafayette.com
Internet Site : www.lafayetteanticipation.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Le centre ne peut tenir"

LE CENTRE NE PEUT TENIR
Exposition du mercredi 20 juin au dimanche 9 septembre 2018

Le centre ne peut tenir est la première exposition collective dans le bâtiment rénové de Lafayette Anticipations, rassemblant une nouvelle génération d'artistes français et internationaux. L'exposition réagit à la simplification des débats socio-politiques actuels, au renforcement des catégories culturelles, sociales et politiques, et à la peur de la différence.

« Tournant, tournant dans la gyre toujours plus large ; Le faucon ne peut plus entendre le fauconnier. Tout se disloque. Le centre ne peut tenir. L'anarchie se déchaîne sur le monde », écrit le poète W. B. Yeats au lendemain de la Première Guerre mondiale, alors présentée comme « la guerre pour mettre fin à toutes les guerres ». Cent ans plus tard, un profond sentiment de désorientation plane à nouveau sur nos sociétés. Pourtant, le centre devrait-il toujours tenir ? Ou serait-ce l'opportunité de rééquilibrer les pouvoirs ?

L'exposition rassemble les oeuvres de :
Isabelle Andriessen, Lucy Beech, Eve Chabanon, Julien Creuzet, Danielle Dean, Kenny Dunkan, Cooking Sections (Daniel Fernández Pascual et Alon Schwabe), Rana Hamadeh, Paul Maheke en collaboration avec Ligia Lewis et Nkisi, Jumana Manna et Yuri Pattison. Avec la participation d'Andrés Jaque / Office for Political Innovation.

Vernissage de l'exposition "Le centre ne peut tenir"
Andrés Jaque, The Transvector
© Andrés Jaque and Office for Political Innovation

Vernissage de l'exposition "Le centre ne peut tenir"
Kenny Dunkan, Music Temple © Mathieu Faluomi

Vernissage de l'exposition "Le centre ne peut tenir"
Lucy Beech, Vue du film produit dans le cadre du Centre ne peut tenir, 2018
© Lucy Beech









[16:00-17:00] Défilé Arthur Avellano
Location:
Saint-Ouen
Saint-Ouen
93400 Saint-Ouen
M° RER C Saint-Ouen, Garibaldi, Mairie de Saint-Ouen
France
Internet Site : www.saint-ouen.fr
Description:
Stade Bauer (Red Star FC)

Défilé Arthur Avellano

Défilé Arthur Avellano

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Discreet Violence"
Location:
La Colonie
128, rue La Fayette
75010 Paris
M° Gare du Nord, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 45 81 03 05
Internet Site : www.lacolonie.paris
Description:
Discreet Violence : L'architecture et la guerre française en Algérie est une exposition mise en place par la chercheuse Samia Henni. Présentée à Zurich, Rotterdam, Berlin, et Johannesburg, elle n'avait jamais été montrée en France jusqu'alors.

La Colonie, de par sa place particulière dans le paysage culturel français et par son attention aux questions post-coloniales et de décolonisation, se devait de présenter Discreet Violence qui présente l'histoire des "camps" de regroupement" pendant la guerre d'Algérie.

A cette occasion, elle porte le projet d'un ensemble de rencontres et de conférences autour de la militarisation et des espaces et des corps.

L'exposition Discreet Violence sera présente à La Colonie dès le 19 juin et sera doublée de réflexions sur la question de l'état d'urgence aujourd'hui en France, sur la continuité des pratiques architecturales militaires de l'armée française et sur la question des déplacements identitaires et mémoriels (19 juin) mais aussi sur les spoliations induites par l'existence des camps de regroupement (4 juillet).

Le programme

Mardi 19 juin - Vernissage et colloque
16h - 18h Table rondes - conférences - 16h à 18h :
Avec Léopold Lambert, Hassina Mechaï, Sihem Zine et Samia Henni
18h30 - Vernissage de l'exposition et colloque

Mercredi 4 juillet - Les déracinés de Cherchell
Rencontre et une discussion autour du livre, Les déracinés de Cherchell, autour de l'histoire des camps de regroupement avec Kateb Kamel (auteur) et Dorothée Myriam Kellou (cinéaste et journaliste) qui présentera pour l'occasion les premières images de son documentaire L'Arrachement

Tout le programme de l'exposition :
http://www.lacolonie.paris/agenda/discreet-violence-larchitecture-et-la-guerre-francaise-en-algerie

Merci à Samia Henni, Nadine Atallah, à Kader Attia, à Guus Beumer, à Cornaton Michel, à Lucas Erin, à Patricia Falguières, à Flora van Gaalen, à Alix van Buuren Hugonnier, à Léopold Lambert, à Lucie Moriceau, à Niels Olsen, à Nataša Petrešin Bachelez, à Véronique Pontillon, Sabine Sarwa, Nadine Schütz, Pascal Schwaighofer, Daniel Sommer, Laurent Stalder, Philip Ursprung, Damien Vitry, Clément Willemin et Pierre Willemin.

Vernissage de l'exposition "Discreet Violence"










[17:00-20:00] Copper Branch, le fastfood 100% végétal débarque en France
Location:
Quai de la Rapée
Port de la Rapée
Quai de la Rapée
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Quai de la Rapée, Gare d'Austerlitz
France
Description:
La Péniche L'événement est situé sur le Quai Saint-Bernard dans le 5ème arrondissement de Paris.

Le 19 juin de 17 à 20 heures, Copper Branch vous invite à sa soirée de lancement sur la péniche Évènement, quai de Bercy, dans le 12ème arrondissement de Paris. Au programme ? Dégustation et découverte de la franchise qui compte bien conquérir la France et bientôt le reste de l'Europe !

Après un passage remarqué sur le salon de la Franchise Expo à Paris, Copper Branch organise une soirée dans le 12ème arrondissement de Paris afin de fêter son arrivée en France. Vin vegan, dégustation des recettes et DJ pour animer la soirée sont au programme. L'enseigne promet donc une soirée gourmande aux ambiances lounge, qui se tiendra de 17h à 20h sur la péniche Évènement, au quai de Bercy dans le 12ème arrondissement.
Afin de découvrir l'enseigne, ses valeurs ainsi que ses produits, les journalistes et les professionnels du secteur de la restauration sont donc conviés à venir à la soirée, organisée le 19 juin à Paris.

>> invitation

[17:00-21:00] Mirror présente la Collection NJK Collection
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Mirror
10 rue Sainte-Anastase
75003 Paris
+ 33 1 44 61 36 30
contact@mirror-paris.fr

Mirror présente
NJK Collection
by Jeannie McArthur

Vêtements vintages en KASURI, châles, pièces de décoration d'intérieur et plus encore ...

Vernissage
Mardi 19 juin - à partir de 17h

Mirror présente la Collection NJK Collection

NJK Collection est à découvrir en exclusivité chez Mirror

du Mardi 19 juin au Dimanche 24 juin 2018
de 10h à 18h30

Mirror présente la Collection NJK Collection

NJK Collection est exposée annuellement à Londres depuis trois ans et à Tokyo depuis dix ans, avec un grand succès.
C'est le premier Pop up de la marque à Paris.

Vêtements vintage en KASURI, chemises HOBO et robes KURTA
(désignés en collaboration avec le Savio Jon Studio Goa) ;
châles et couvre-lit cousus de façon unique et patchwork de tissages Indigo ;
tissus de Kimono et Sari composés d'imprimés indien de carreaux et rayures ;
shopping bags et perles, mais aussi quelques surprises de la collection privée
de Jeannie McArthur seront à découvrir chez Mirror !
RSVP avant le 11 juin 2018 : contact@mirror-paris.fr
Ai Tamura (+ 33 6 12 76 94 89) / Sophie de Veyrac (+ 33 6 58 32 14 91)


A propos de NJK Collection

Jeannie McArthur a eu une longue et brillante carrière dans la mode, notamment avec Issey Miyake avec qui elle a travaillé comme directeur des ventes UK.

Il y a 7 ans, elle décide de créer son propre label de vêtements et de textiles, NJK Collection.

Fabricant en Inde avec de talentueux artisans, elle mixe de rares imprimés vintages avec des kimonos ou des tissages indigo. Le travail de Jeannie est devenu une vraie expression de ses deux passions culturelles : le Japon et l'Inde. Passions qu'elle combine avec son amour des friperies où elle chine des trésors. Jeannie travaille sur chaque pièce individuellement, jouant avec les combinaisons de textures et de motifs.

En juin, cette année, NJK sera présenté pour la première fois à Paris à la galerie Mirror.

[17:00-20:00] Présentation Ambush
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Atelier Brancusi

[17:00-22:00] Présentation Boramy Viguier
Location:
Garage La Paix
LAPAIX - Sixt Paris Centre
10/12, rue de la Paix
75001 Paris
M° Opéra, Pyramides, Tuileries
France
Mail : contact@lapaix.paris
Description:
1st Men's presentation in Paris

[17:00-19:00] Troisième Comité de coordination Paris 2024 (CIO)
Location:
Hôtel Pullman Paris Tour Eiffel
22, rue Jean Rey
18, avenue de Suffren
75015 Paris
M° RER C Champ de Mars, Bir-Hakeim
France
Phone : +33 (0)8 10 11 50 16
Fax : +33 (0)1 44 38 56 10
Mail : h7229@accor.com
Internet Site : www.pullmanhotels.com/fr/hotel-7229-pullman-paris-tour-eiffel
Description:
Troisième Comité de coordination Paris 2024 (CIO)

[17:00-21:00] Vernissage de Shikikatsu Nakamura
Location:
Galeries Satellite
7, rue François de Neufchâteau
75011 Paris
M° Charonne, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 43 79 80 20
Mail : mm@galeriesatellite.com
Internet Site : galeriesatellite.jimdo.com
Description:
Shikikatsu Nakamura. L'art numérique

Vernissage mardi 19 juin à partir de 17h

Artiste invité/ Bob Lens (Pays-bas) Performance 18h30
http://www.boblens.com/news.html

Exposition jusqu'au 2 juillet

Vernissage de Shikikatsu Nakamura

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Paul Philibert-Charrin"
Location:
Galerie Peinture Fraîche
29, rue de Bourgogne
75007 Paris
M° Varenne, Solférino, Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 45 51 00 85
Mail : peinturefraiche@wanadoo.fr
Description:
Peintures - Collages

du 19 au 30 juin 2018
Vernissage ce mardi 19 juin de 17h à 21h

Vernissage de l'exposition "Paul Philibert-Charrin"
Vernissage de l'exposition "Paul Philibert-Charrin"

[17:30-20:00] Vernissage d'Andoche Praudel et Jean-Jacques Gonzales "TERRE & CIEL"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Andoche PRAUDEL et Jean-Jacques GONZALES / Céramique et photographie
« TERRE & CIEL »

Un photographe et un céramiste explorent les fondamentaux de leur art.
Une expérience dont la poésie est le chiffre ;
Plus étroite est la règle, plus grande est l'invention.

Du mardi 19 au samedi 30 juin
Vernissage : mardi 19 juin, 17h30-20h

Vernissage d'Andoche Praudel et Jean-Jacques Gonzales "TERRE & CIEL"











[18:00-20:00] Présentation, signature et cocktail pour le roman "L'Ami intérieur"
Location:
Librairie de Paris
7, place de Clichy
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 45 22 47 81
Internet Site : www.librairie-de-paris.fr
Description:
"C'est avec un grand plaisir que je vous annonce la parution le 30 mai chez Flammarion de mon livre l'Ami intérieur, « Libérer le meilleur de soi », fruit de nombreuses années d'observation, d'étude et de réflexion sur le soin et le développement personnel. C'est à la fois, un bout d'autobiographie, un voyage initiatique, un conte métaphorique et un manuel d'évolution personnelle avec de nombreux outils pratiques."
Dr Halim Youcef-Dumez

Présentation, signature et cocktail pour le roman "L'Ami intérieur"

[18:00-21:00] Rencontre avec Art Spiegelman
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
Géraldine Martin, directrice de la Librairie Artcurial
Éric Leroy, directeur du département Bandes Dessinées d'Artcurial

Michel-Edouard Leclerc & Natalia Olzoeva Leclerc, fondateurs de MEL Publisher
Lucas Hureau, directeur de MEL Publisher

sont heureux de vous convier à une rencontre et dédicace avec

ART SPIEGELMAN
À l'occasion de la présentation de ses estampes réalisées avec MEL Publisher.

Cocktail et séance de dédicace
Mardi 19 juin 2018, de 18h à 21h

Rencontre avec Art Spiegelman

[18:00-21:00] Vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 15 au 28 JUIN 2018
Vernissage mardi 19 JUIN de 18h à 21h

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
Du 19 au 24 juin 2018 de 10h30 à 18h30, la galerie Beauté Du Matin Calme propose une exposition collective organisée par la commissaire d'exposition Juanita Sonigo :
- Mona Boitière
- Marie Dubor
- Nathaniel
- Lolo

A cette occasion, nous organisons un vernissage le soir même de l'ouverture de l'exposition le 19 juin 2018 de 18h à 21h. Certains de ces artistes seront présents, nous comptons donc sur votre présence afin de venir les soutenir et découvrir ou (re)découvrir leurs travaux.

De plus, pour la fête de la musique le 21 juin, la galerie fera nocturne jusqu'à 21h.

Vernissage de Sonigo Juanita

[18:00-21:00] Vernissage de Laura Loriers
Location:
Laboratoire d'exposition Art&Moi
Groupement Intensité
11-13, rue de l'Echiquier
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis
France
Mail : uta.kriesten@free.fr
Description:
Exposition du 18 au 24 juin 2018
Du lundi au samedi de 15h à 21h
et dimanche de 14 à 19h

De l'air !

Œuvres de Laura Loriers
Mon rêve le plus fou. Vivre dans une grotte tout tout tout toooooouuuuut en haut d'une très très très trrrrèèèèèèèès haute montagne. Seule. Avec mon chat et ma presse. Je vivrais exclusivement d'art et de bonbons tombés du ciel (livrés par hélicoptère).
Je n'ai pas encore osé réaliser ce rêve de peur que vous ne me manquiez.

Ma dernière exposition personnelle était il y a deux ans. Depuis mon travail navigue entre l'estampe et l'objet. C'est pour cela que je tenais à profiter de cette exposition pour vous faire découvrir deux artistes que j'admire tout particulièrement : la graveure Sylvie Abélanet et le sculpteur Simon Cohen Hadriah.

Vernissage de Laura Loriers

[18:00-21:00] Vernissage de Marie-Claude Bugeaud
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
19 > 23 juin 2018
Vernissage mardi 19 juin 2018 à partir de 18h

Vernissage de Marie-Claude Bugeaud

[18:00-21:00] Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Exposition en entrée libre, galerie de photographies du Centre Pompidou

20 juin - 15 octobre 2018

L'exposition présentée au public dans la Galerie de photographies rassemble près de quatre-vingts photographies vintage, pour la plupart inédites, de Sabine Weiss sur le thème de la rue et couvre les années de 1945 à 1960. Les photographies présentées sont issues d'un achat par le musée national d'art moderne et d'un don récent de la photographe, qui a souhaité confier un ensemble significatif de photographies au Centre Pompidou. Sabine Weiss est aujourd'hui la dernière représentante du grand courant de la photographie dite humaniste. Ce courant, typiquement français, a souvent été à tort réduit à des images sentimentalistes.

Les photographes humanistes français, pour la plupart réunis au sein de l'agence Rapho (Edouard Boubat, Robert Doisneau, Jeanine Niepce, Willy Ronis...) ont rendu compte de leur époque en adoptant une démarche d'observation sociologique et non critique. Sabine Weiss, comme ses collègues, s'intéresse au quotidien. Dans ces photographies, réalisées pour elle-même, dans les moments libres, elle pose un regard à la fois doux et compréhensif sur les habitants de sa ville. Sabine Weiss est à la recherche des beautés simples des moments suspendus, de repos ou de rêverie sans pour autant cacher la pauvreté du quotidien de l'Europe de l'après-guerre. Ses œuvres sont pleines de lumière, de jeux d'ombres et de flous mais elles témoignent aussi et surtout d'un engagement de la photographe en faveur d'une réconciliation avec le réel.

L'exposition propose de réactualiser le regard posé sur cette production, riche et variée, qui par bien des aspects dépasse le seul contexte de la photographie humaniste. Cette nouvelle lecture du travail de Sabine Weiss est rendue possible par la mise en regard de ses archives personnelles avec ses œuvres et celles de quatre artistes contemporains - Viktoria Binschtok, Paul Graham, Lise Sarfati et Paola Yacoub - qui travaillent sur la thématique de la rue et de la ville contemporaines, avec des approches radicalement différentes, mais qui font écho à la démarche de la photographe.

Née en 1924, en Suisse, Sabine Weiss s'intéresse très tôt à la photographie et décide de faire de sa passion un métier. Durant la guerre, elle est apprentie au studio Boissonnas, à Genève, et décide de s'installer à Paris après l'armistice. Elle travaille quelques années avec le photographe Willy Maywald qui l'introduit dans le milieu de la mode et de la haute société parisienne. Peu après, elle devient photographe indépendante et publie abondamment dans la presse illustrée : Paris Match, The New York Times, Life, Picture Post, Die Woche. Sabine Weiss publie son premier reportage photographique à vingt et un ans, en 1945. À vingt-huit ans, elle participe à l'exposition « Post-War European Photography » au MoMA New York et rejoint l'agence Rapho. En 1954, l'Art Institute of Chicago lui consacre une exposition individuelle qui fera le tour des États-Unis. L'année suivante, en 1955, trois de ses photographies figurent dans l'exposition « The Family of Man » au MoMA. Elle travaille également pour l'édition française de Vogue tout au long des années 1950 et réalise des reportages à l'étranger et des publicités pour de grandes agences de communication. En parallèle, Sabine Weiss se consacre à des travaux plus personnels. Elle photographie des enfants jouant dans les terrains vagues de son quartier, Porte de Saint-Cloud mais aussi la ville de Paris, son quotidien, son métro, ses marchés aux puces...

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, Paris, France, 1954
Epreuve gélatino-argentique - 21 x 30.3 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, Paris, France, 1952
Epreuve gélatino-argentique - 21 x 27.4 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, Moscou, URSS, 1961
Epreuve gélatino-argentique - 23.8 x 29 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, Manifestation, New York, Etats-Unis, 1955
Epreuve gélatino-argentique - 24 x 30.5 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/ Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, New York, Etats-Unis, 1955
Epreuve gélatino-argentique - 23.3 x 30.3 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/ Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

Vernissage de Sabine Weiss "Les Villes, la rue, l'autre"
Sabine Weiss, Petit matin brumeux, Lyon, France, 1950
Epreuve gélatino-argentique - 30.5 x 24.1 cm
Collection Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP © Sabine Weiss

[18:00-20:30] Vernissage de l'exposition "Couleurs de Malte, Céramiques de Paul Haber"
Location:
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 50 75 01
Internet Site : mairie1.paris.fr
Description:
Exposition du 20 au 29 juin 2018
Lundi, Mardi, Mercredi & Vendredi : de 10h à 17h
Jeudi : de 10h à 19h30 / Samedi : de 10h à 12h30
VERNISSAGE : Mardi 19 juin de 18h à 20h30

Une invitation au voyage à ne pas manquer dans un Paris congestionné par les grèves.

Infatigable et extraordinaire artiste de la couleur, le sculpteur-céramiste Paul Haber nous invite à découvrir l'incroyable palette des couleurs de Malte dans un parcours chromatique original.

25 céramiques d'art monumentales vous attendent à la Mairie du Louvre (1er arrondissement de Paris) du 19 au 29 juin à la découverte des paysages maltais dont Paul Haber tire son inspiration.

Rares sont les artistes qui, comme Paul Haber, ont travaillé avec autant d'habilité et de succès à s'emparer de la céramique, et de ses secrets, comme un agent catalytique à l'expérimentation de glissements techniques mis au service d'effets visuels empruntés à la nature.

Dans une scénographie parfaite, le photographe maltais Daniel Cilia a accepté de prêter quelques planches photographiques dont la combinaison chromatique apporte ce supplément d'émotions.

Cette exposition est une pure invitation au voyage et à l'émotion. A ne pas manquer !

Entrée gratuite mais RSVP OBLIGATOIRE. Merci de confirmer votre présence auprès de l'Ambassade de Malte en appelant le 01.56.59.75.90 ou par mail : events.paris@gov.mt

Cet exposition est soutenue par le Cultural Diplomacy Fund, Malta Tourism Authority, Valletta 2018, Alka Ceramics, The Snop House.

Vernissage de l'exposition "Couleurs de Malte, Céramiques de Paul Haber"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La Vie d'Adèle"
Location:
Galerie de l'Angle
45, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 52 39 90 20
Mail : galeriedelangle@free.fr
Internet Site : www.galeriedelangle.fr
Description:
Des tableaux réalisés pour le film « La Vie d'Adèle » seront exposés du 19 au 24 juin à la galerie de l'Angle...

Vernissage de l'exposition "La Vie d'Adèle"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Once upon a time in America"
Location:
Galerie Roussard
13, rue du Mont-Cenis
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 46 06 30 46
Fax : +33 (0)1 42 52 38 00
Mail : galerieroussard@gmail.com
Internet Site : www.roussard.com
Description:
La YAM Galerie et la Galerie Roussard présentent...
UNE EXPOSITION ÉVÉNEMENT
"Once upon a time in america"
Carte blanche à Jaëraymie

Exposition jusqu'au 3 Juillet inclus
Vernissage le Mardi 19 Juin 2018 de 18h à 21h

Elle regroupe certains des meilleurs street artists de la nouvelle scène française et l'un des street artists les plus célèbres de Los Angeles, WRDSMTH.

La notoriété de WRDSMTH est mondiale. Son visuel est très reconnaissable, inspiré par son métier d'écrivain: une machine à écrire vintage de laquelle sort une page blanche sur laquelle s'inscrit une écriture typographique.

Lorsque Jaëraymie a su que WRDSMTH, avec qui il avait collaboré à L.A., venait à Paris, il lui a aussitôt demandé de participer à l'exposition que nous étions en train de préparer au YAM. Il s'agissait de l'exposition pour son retour des Etats-Unis où il avait passé deux mois avec ses acolytes Combo et Raphaël Federici. Pour l'accompagner dans cette exposition, il a demandé également à d'autres street artists de participer: Toc-toc, Lego to the party, Polar bear et Shaz.
Jaëraymie, street artiste parisien, a commencé ses premiers collages en novembre 2016. Il s'est fait connaître avec sa série, "le romantisme c'est un truc de bonhomme". WRDSMTH s'est fait connaître avec des phrases comme "dream bigger" et surtout "aspire to inspire others and the universe will take note." Les affinités artistiques sont évidentes entre eux. Pour son voyage en France, WRDSMTH refait une collab avec Jaëraymie, cette fois sur papier, et nous prépare des pièces uniques pour cette exposition.

Mais, ne nous trompons pas sur la teneur de l'évènement. Ce n'est pas une simple rencontre franco-américaine. La série sur le romantisme de Jaëraymie est une oeuvre engagée d'incitation à se comporter en gentleman avec les femmes, et, comme WRDSMTH, il est un artiste à message qui a des choses à dire. Les Etats-Unis lui inspirent de nombreuses réflexions. Raphaël Federici reprend pour l'exposition son travail de rue fait aux Etats-Unis avec des pièces comme "Homeless" et "Le natif américain". Combo, connu comme artiste engagé, fera aussi référence à ce voyage. Toc-toc, Lego to the party, Polar bear et Shaz enrichiront cette exposition de nouvelles oeuvres. Une vraie émulation s'est créée autour de ce projet et Lego to the party nous livre sa plus grosse pièce jamais réalisée, tandis que Shaz présentera un travail très différent de ce qu'il a l'habitude de faire. D'autres surprises sont prévues, peut-être d'autres guests. Si vous voulez savoir de quoi est faite la nouvelle génération française et voir l'un des plus grands street artists américains, venez à l'exposition.

avec
COMBO
Raphaël Federici
LEGO TO THE PARTY
Jaëraymie
POLAR BEAR
SHAZ
TocToc
WRDSMTH

Vernissage de l'exposition "Once upon a time in America"

[18:30-21:00] Présentation du livre "Cueillette Sauvage" de Christl Exelmans
Location:
Appétit
librairie culinaire pas ordinaire
12, rue Jean Ferrandi
75006 Paris
M° Saint-Placide, Vaneau
France
Mobile : +33 (0)6 17 36 45 35
Mail : contact@appetit.paris
Internet Site : www.appetit.paris
Description:
Cueillez et cuisinez !
Les plantes sauvages sont aussi délicieuses que surprenantes...
La connaissance et l'usage des plantes comestibles prennent de plus en plus de place dans le quotidien pour qui cherche à reprendre contact avec des choses simples. Dans Cueillette sauvage aux éditions Mango, Christl Exelmans nous initie à la cueillette de plantes connues de tous et nous indique comment les cuisiner. Ces recettes sont délibérément simples pour ne pas altérer la pureté des saveurs...

Indispensable pour tous ceux qui se baladent avec un panier ... et pour les autres aussi !
Dédicace et dégustation mardi 19 juin à partir de 18h30 !

BOTANIQUE CHIC

Cueillette Sauvage, Christl Exelmans, éd. Mango 22.50€

60 variétés de fleurs, feuilles, fruits ou racines avec pour chacune des conseils et une recette simple et délicieuse

Présentation du livre "Cueillette Sauvage" de Christl Exelmans

[18:30-21:30] Summer Time 2018
Location:
Quartier du Faubourg Saint-Honoré
Rue du Faubourg Saint-Honoré
Croisements avec les rues Royale et Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Madeleine, Concorde
France
Description:
Afin de célébrer les 115 ans du Faubourg Saint-Honoré

Le Comité organise la Summer Time 2018 et met cette année le début du XXème siècle à l'honneur !

Summer Time 2018

Mardi 19 juin
de 18h00 à 21h30

Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Le Faubourg Saint-Honoré, exceptionnellement rendu aux piétons, fait un pas dans le passé, et vous propose une soirée unique et surprenante ponctuée de happenings festifs"

Summer Time 2018

[18:30-21:00] Vernissage de Julien Chapsal "L'été"
Location:
Galerie Folia
13Abbaye - Galerie du groupe Libella
13, rue de l'Abbaye
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 03 21 83
Mail : folia@galerie-folia.fr
Internet Site : www.galerie-folia.fr
Description:
du 20 Juin au 1 Septembre 2018
Vernissage le mardi 19 juin à partir de 18h30
RSVP: folia@galerie-folia.fr

La galerie Folia a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition «L'été» de Julien Chapsal.

Depuis 2007, Julien Chapsal mène en France un projet de grande ampleur, qu'il construit en plusieurs séries autonomes et complémentaires. Avec «L'été», il poursuit son exploration de l'espace et de l'humain à travers les régions françaises, du littoral à la montagne, des lacs aux rivières.

Les œuvres présentées ici ont la beauté intemporelle de nos souvenirs de vacances : couleurs tendres, lumière douce, béatitude des corps. Le sujet, en apparence facile, est traité ici avec profondeur. Le photographe prend le temps d'observer les postures, les gestes, les attitudes, et restitue des images belles et fortes comme des tableaux.

Les œuvres de Julien Chapsal sont présentées en écho à d'autres images - celles, iconiques, de photographes comme Cartier-Bresson, Jamet et Doisneau au temps des premiers congés payés, mais aussi celles d'amateurs restés anonymes qui révèlent à travers des scènes intimes une histoire collective et sociale.

Vernissage de Julien Chapsal "L'été"

[18:30-20:00] Vernissage de Laurent Mallet "Rétroportraits"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Galerie du Luxembourg

Du 19 juin au 9 juillet
Du lundi au vendredi 10h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

Vendredi 29 juin à 15h : VISITE COMMENTÉE de l'exposition par Laurent Mallet suivie d'un Café-Thé

Rétroportraits : Dis-moi ce que tu regardes, je te dirai qui tu es !

Laurent Mallet parcourt souvent les musées et les expositions et c'est là qu'il a commencé à photographier les correspondances involontaires entre les peintures et leurs admirateurs.
Ce thème est très vite devenu passionnant et amusant. Il lui permet aussi de créer modestement ses propres « œuvres » !

Vernissage de Laurent Mallet "Rétroportraits"

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "C-PROJECT"
Location:
Galerie Joseph Minimes
16, rue des Minimes
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com/privatisation-espace-paris-minimes
Description:
Vernissage de l'exposition "C-PROJECT"












[19:00-21:00] 14ème édition du Grand Prix de l'Héroïne Madame Figaro
Location:
Hôtel Raphael
17, avenue Kléber
75116 Paris
M° Kléber
France
Phone : +33 (0)1 53 64 32 00
Fax : +33 (0)1 53 64 32 01
Mail : management@raphael-hotel.com
Internet Site : www.raphael-hotel.com
Description:
Douze livres sont en compétition pour le Grand Prix de l'Héroïne, édition 2018, qui récompensera ce mardi 19 juin un roman français, un roman étranger et une biographie. Tour de piste.

Depuis 2006, Madame Figaro célèbre le meilleur de la littérature française et étrangère et couronne 3 lauréat(e)s parmi : un roman français, un roman étranger et une biographie/document. Sélectionnés par la rédaction, ces ouvrages ont pour héroïnes des femmes extraordinaires.

Ce mardi 19 juin, dans le salon Tauber de l'Hôtel Raphael à Paris, se tiendra l'édition 2018 qui récompensera donc un roman français, un roman étranger et une biographie. Le jury, présidé encore cette année par Patrick Poivre d'Arvor, est composé de Rachida Brakni, Sarah Lavoine, Caroline de Maigret, Anna Mouglalis, Nathalie Rykiel, Bernard Babkine, Pierre Lescure, Alex Lutz et de cinq lectrices.

[19:00-22:00] ASOS Barbecue Party
Location:
Docks en Seine
Cité de la Mode et du Design
34, quai d'Austerlitz
75013 Paris
M° Gare d'Austerlitz
France
Internet Site : www.citemodedesign.paris
Description:
Debonair

[19:00-20:00] Défilé CMMN SWDN
Location:
Ecole Nationale Supérieure Création Industrielle
Les Ateliers
48, rue Saint-Sabin
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 49 23 12 12
Fax : +33 (0)1 49 23 12 96
Internet Site : www.ensci.com
Description:
CMMN SWDN Spring/Summer 2019 Paris

rsvp : cmmn-swdn@starworksgroup.com

En janvier dernier, le créateur Alejandro Gomez Palomo ouvrait la Semaine de la mode masculine avec un défilé où créatures et jeunes éphèbes traversaient dans d'incroyables tenues une forêt enneigée. Un temps pressenti pour ouvrir la nouvelle saison, puis retiré du calendrier officiel, l'Espagnol laisse au duo Cmmn Swdn le soin d'ouvrir les débats parisiens.

Une ambiance calme pour inaugurer cette nouvelle Fashion Week, mais un coup de projecteur sur deux talents rencontrés à la Central Saint Martins de Londres, Emma Hedlund et Saif Bakir, tous les deux passés par le studio créé par Kanye West à Los Angeles, avant de rejoindre Londres et Paris.

A l'entrée du défilé, un container bourré de textiles. Un message sur la surproduction massive de l'industrie textile et de la fast-fashion dont on a du mal à comprendre tous les ressorts.

Baptisé « It's a jumble out there » - le grand mix -, le défilé de Cmmn Swdn séduisait d'entrée avec une série de mannequins aux silhouettes boxy arborant tous des top en mesh - « effet seconde peau déjà vu chez Jean Paul Gaultier, chuchotait la voisine, plus Dries Van Noten pour d'autres » -, suivant les tendances du moment par ses inspirations graphiques sport et moto-cross (voir GmbH), mais sortait des comparaisons faciles dans une série d'associations mesh et broderies faites main franchement réussies.

Une mode secouant le traditionnel tailoring, sensuelle et créative dans ses déclinaisons de chemises inspirées du costume business et revues avec des transparences, une mode sexy avec ses touches de résille à la taille des garçons, ses chemises métalliques ou vernies et ses pantalons tout cuir. Une mode manquant parfois d'un grain de folie, mais juste et parfaitement portable.

Distribuée dans une cinquantaine de points de vente dans le monde, dont un large tiers en Asie (chez Beams ou Edifice à Tokyo, Addicted à Séoul), visant les multimarques de pointe à l'image de Totokaelo à New York et Maas & Stacks à San Francisco, la marque est également présente en Europe via une dizaine de boutiques dont Tom Greyhound à Paris, Très Bien à Malmö, en Suède, ou Goodhood à Londres.

Candidate du Prix Woolmark cette année, Cmmn Swdn vient d'être nommée demi-finaliste et bataillera pour une place en finale début juillet.

Défilé CMMN SWDN

[19:00-22:00] Gala des Services Généraux 2018
Location:
Pavillon d'Armenonville
Allée de Longchamp
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Porte Maillot
France
Phone : +33 (0)1 44 30 11 11
Fax : +33 (0)1 44 30 11 12
Mail : l.jean@butard-enescot.com
Internet Site : www.pavillon-armenonville.fr
Description:
Le Gala des Services Généraux s'est tenu le 19 juin 2018 au Pavillon d'Armenonville. De plus en plus confrontés à la robotisation dans leur entreprise, le comité d'organisation en a fait le fil rouge de son Gala. Nicolas BOUZOU, Economiste et essayiste, Directeur-Fondateur d'Asterès nous a apporté sa vision sur la thématique, « Les robots, menaces ou opportunités pour les services généraux ? »

[19:00-22:00] Inauguration du LomoWall
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
Il y a 25 ans, le monde de la photographie a changé pour toujours - quand un groupe d'amis passionnés s'est métamorphosé en un important mouvement de l'argentique et du heureux hasard - grandissant en une communauté qui s'engage à être à contre-courant et à développer une photographie expérimentale, argentique dans le monde entier. Les LomoWalls sont les symboles de Lomography : les kaléidoscopiques témoins visuels de sa présence.

Mi-exposition, mi-expérience, le LomoWall est né du désir de Lomography de trouver une manière plus folle et éloquente d'exposer des photos, plus démocratique et interactive. Un quart de siècle après sa création, Lomography célèbre l'amour de la photographie avec un LomoWall en plein air au Point Éphémère !

Nous vous invitons à le mardi 19 Juin à partir de 19h, à admirer vos plus beaux clichés !

N'oubliez pas de participer à notre compétition afin que votre photo soit intégrée à ce LomoWall :
https://www.lomography.fr/competitions/3208-le-lomowall-au-point-ephemere

Inauguration du LomoWall

[19:00-21:00] Soirée d'ouverture du nouveau flagship H&M
Description:
H&M, 1-3 rue La Fayette 75009 Paris

avec la présentation de la nouvelle collection exclusive "Bonjour Paris"

Il y avait du monde, mardi soir, en plein coeur de Paris, pour l'inauguration de la plus grande boutique H&M de France. Il y a plusieurs mois, le géant du prêt-à-porter suédois avait fermé les portes de son magasin rue La Fayette pour des travaux de rénovation et d'agrandissement version XXL. Au programme, de la beauté, de la déco, et bien sûr, des fringues à gogo... sur plusieurs étages, pour rendre nos virées shopping encore plus folles. Pour fêter cette nouvelle boutique en grande pompe, H&M a donné une grande soirée où se bousculaient les stars dans les rayons. Alice Isaaz, Karidja Touré, Marie-Ange Casta, qui ornent toutes les trois les grandes affiches publicitaires exposées devant la nouvelle boutique, mais aussi le mannequin Noémie Lenoir, l'actrice Alysson Paradis, Bambou ou Elisa Tovati, toutes avaient répondu présent. Pendant la soirée, les invités ont dansé sur un concert de Lou Lesage. Découvrez les images de ce tapis rouge prestigieux.

Après des mois d'attente, H&M a enfin dévoilé et ouvert son flagship rue Lafayette. Une immense boutique de 5000m², s'étalant sur six étages avec tous les concepts mode de l'enseigne réunis (femme dont femme enceinte et sport, homme et enfant) mais aussi un espace dédié à la beauté et surtout 400 m² consacrés à la ligne Home qui réunit décoration et linge de maison.

Mardi 19 juin, Philippe Houzé (président du directoire du groupe Galeries Lafayette) et Thomas Lourenço (directeur général de H&M France) accueillait un beau parterre de stars le temps d'une soirée durant laquelle la marque en a profité pour dévoiler la collection H&M "Bonjour Paris" en présence de ses trois égéries : Karidja Touré, Alice Isaaz et Marie-Ange Casta. Les trois jeunes complices assuraient la promotion d'une édition limitée de classiques contemporains so French lancée pour célébrer l'ouverture de ce magasin, avant qu'elle ne soit disponible en ligne dans le monde entier à partir du 20 juin.

Sublime dans une étonnante combinaison rayée, Marie-Ange Casta a donné le ton sous les yeux d'une Karidja Touré pétillante et printanière. Alice Isaaz jouait quant à elle une carte florale, non loin de sa copine Victoria Monfort ou d'Elisa Tovati. La jeune garde du cinéma français était également là, de Garance Marilier (Grave) à Juliette Dol en passant par la belle Gaia Weiss, Christa Théret, Alice David, Jean-Baptiste Lafarge, Kate Moran, Amir El Kacem, Manon Valentin, Margot Bancilhon, Zoé Marchal (la fille d'Olivier Marchal), Eye Haïdara, Marilyn Lima, Noémie Merlant ou encore Shain Boumedine. Le tout sous les yeux d'Elsa Zylberstein ou d'une Sara Forestier remarquée avec sa veste ouverte et son soutien-gorge rose apparent. Alysson Paradis, Niels Schneider et Noémie Lenoir étaient également au casting.

On a aussi croisé la danseuse de Beyoncé Knowles Carter et partenaire à DALS de Camille Lacourt, Hajiba Fahmy, sa consoeur Dorothée Gilbert, Iman Perez (la fille de Vincent Perez et Karine Silla), la petite-fille de Bébel, Annabelle Belmondo, Lulu Gainsbourg et sa compagne Lilou, le mannequin Elena Carrière, Kiddy Smile, la chanteuse Mai Lan, Dorca Coppin et son compagnon Roberto Calvet, Dominique Rinderknecht et sa compagne Tamy Glauser, Daphné Patakia et son compagnon Corentin Fila ou encore Emily Marant.

en présence de Noémie Lenoir, Elsa Zylberstein, Sara Forestier, Marie-Ange Casta, Karidja Touré, Alice Isaaz, Deborah Reyner Sebag, Dorca Coppin et son compagnon Roberto Calvet, Gaia Weiss, Noémie Merlant et Margot Bancilhon, Alice David, Alysson Paradis, Bambou, Christa Theret, Hajiba Fahmy, Elisa Tovati, Dolorès Doll, Iman Perez, Victoria Monfort, Juliette Dol (Maillot), Dorothée Gilbert, Dominique Rinderknecht et sa compagne Tamy Glauser, Annabelle Belmondo, Kate Moran, Zoé Marchal, Manon Valentin, Eye Haïdara, Niels Schneider, Inès Rau, Lulu Gainsbourg et sa compagne Lilou, Shain Boumedine, Jean-Baptiste Lafarge, Elena Carrière, Kiddy Smile, Mai Lan, Garance Marillier, Amir El Kacem, Sandor Funtek, Emily Marant, Daphné Patakia et son compagnon Corentin Fila, Marilyn Lima, Clara Marz,

concert de Lou Lesage

Soirée d'ouverture du nouveau flagship H&M
Marie-Ange Casta

[19:00-22:00] Soirée des EY Alumni
Location:
Maison des Polytechniciens
12, rue de Poitiers
75007 Paris
M° Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 74 54
Mail : a.d@maisondesx.com
Internet Site : www.maisondesx.com
Description:
« EY et les ingénieurs, un ensemble infini » : tel était le thème de la soirée qui a rassemblé près de 400 invités à la Maison des Polytechniciens le 19 juin 2018.

[19:00-22:00] Vernissage #8 de Soh May
Location:
La Vénus Noire
ancien Caveau de la Bolée
25, rue de l'Hirondelle
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 09 83
Mail : lavenusnoire@yahoo.fr
Internet Site : www.lavenusnoire.com
Description:
8ème exposition de la Galerie de Vénus

Biographie

Après un parcours scolaire chaotique et un BTS en Design Graphique, je me suis lancée dans le tatouage. Mes études m'ont montré l'importance de l'expérimentation dans le dessin, on peut donc dire que mes œuvres ne sont qu'une compilation d'expériences visant à construire, petit à petit un style qui un jour me sera propre.

Je trouvais intéressant de travailler sur ma vision de l'érotisme, thème que je n'aborde presque jamais et qui pourtant est à la fois universel et personnel à chacun.

Mon rapport au corps est assez similaire au rapport que j'ai au dessin : timide, douloureux, organique, amoureux.

Site Internet
https://www.instagram.com/soh.mayy

Vernissage de Soh May

Vernissage de Soh May

Vernissage de Soh May

[19:00-21:00] Vernissage d'Abby May Miller "Adornment: Beauty and Power of the Inanimate"
Location:
Reid Hall
Columbia University's Campus in Paris
4, rue de Chevreuse
75006 Paris
M° Vavin, RER B Port-Royal
France
Phone : +33 (0)1 43 20 33 07
Fax : +33 (0)1 43 20 52 96
Mail : paris.cgc@columbia.edu
Internet Site : www.reidhall.com
Description:
Adornment: Beauty and Power of the Inanimate
Works by Abby May Miller

Opening - June 19, 2018 - 7pm
Vernissage - 19 juin 2018 - 19h

Exhibition of works through July 15, 2018
Exposition d'oeuvres jusqu'au 15 juillet 2018 inclus

curator Kim Benzel

Abby May Miller was raised in Arvada, Colorado. She received two Bachelor's degrees from Colorado State University in Fine Art and Fashion Design. Upon finishing college, Abby moved to NYC to pursue an internship with Diane Von Furstenberg where she learned how to create collections and refine her merchandising skills. Shortly after her internship, she began fabricating one of a kind art-to-wear jewelry, combining hammered metal, stones, and crystals to create a richly unique collection. Her work is inspired by the vast landscape and bold colors found in the large scale geodes, rocks, and minerals of the Southwest. After 15 years in NYC, Abby continues to draw inspiration from the city's dramatic architecture, eclectic culture, and demanding pace, designing and handcrafting each of her pieces in her Manhattan studio. Abby May Jewelry has been sold to private clients and specialty stores both nationally and across the globe. This is the first exhibition of her work in Europe.

Vernissage d'Abby May Miller "Adornment: Beauty and Power of the Inanimate"

[19:00-21:00] Vernissage de Mohamad Omran "Un monde d'hommes"
Location:
Le 61
3, rue de l'Oise
75019 Paris
M° Crimée, Ourcq
France
Phone : +33 (0)1 42 05 09 17
Mail : 61paris@gmail.com
Internet Site : www.61paris.fr
Description:
exposition du 19 juin au 15 juillet
vernissage mardi 19 juin 19h

"Un monde d'hommes"
Cet ensemble, sur lequel je travaille actuellement, est la prolongation d'un thème que jʼavais exploré : l'attente. Ce sont des hommes assis sur des chaises, dans des positions similaires, portant leurs lunettes noires et leurs uniformes. Ils pourraient être des hommes de pouvoir, des hommes dʼautorité, des dictateurs, des chefs mafieux. Mais ils pourraient aussi être des hommes normaux. Leur pouvoir patriarcal est limité par la géométrie des cadres. Les lignes qui dessinent leurs corps se chevauchent parfois tellement qu'on oublie leur présence dans un espace dominé par le noir et le blanc.

Mohamad Omran
Né à Damas en 1979, vit à Paris.
Diplômé de la Faculté des beaux-arts de Damas, Mohamad Omran commence une carrière de sculpteur immédiatement acclamée sur la scène artistique locale. En 2007, il quitte la Syrie pour entreprendre un master puis une thèse en histoire de l'art à l'Université Lyon II. Le début 2011 marque un tournant dans son travail artistique. Ses œuvres sur papiers sont vite remarquées et Mohamad Omran multiplie les expositions individuelles ou collectives : atelier La Façon à Lyon, Galerie Europia et Institut des Cultures d'Islam à Paris, Le Rocher de Palmer à Bordeaux, Forum Factory à Berlin, Galerie Al Mashrek à Amman, Art on 56th à Beyrouth, Round Tower à Copenhague, Halles de Schaerbeek à Bruxelles. Son travail fait partie de nombreuses collection privées et publiques notamment le British Museum et la Fondation Atassi.

Vernissage de Mohamad Omran "Un monde d'hommes"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'Aventure spatiale russe"
Location:
Centre Culturel Russe
Centre de Russie pour la Science et la Culture
61, rue Boissière
75116 Paris
M° Boissière, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 44 34 79 79
Fax : +33 (0)1 44 34 79 74
Mail : crsc.paris@gmail.com
Internet Site : www.crsc.fr
Description:
À travers une exposition (photographies, documents, objets le visiteur découvrira le quotidien des cosmonautes, leur alimentation, leur entraînement. Du vol de Youri Gagarine, premier vol spatial d'un homme à celui de Valentina Terechkova, première femme à voyager dans l'espace, cette balade historique retrace les grandes dates de l'exploration spatiale russe.

Cette exposition est organisée par le Centre Culturel Russe et l'association Linguarik en partenariat avec le parc aux Étoiles installé à Triel-sur-Seine, le musée de l'histoire astronautique de Kalouga, l'agence fédérale Roscomos, le musée Cosmos de Yaroslavl, les archives nationales russes de la documentation scientifique et technique.

Conférence du spationaute Sergei Zalyotine. Cette impressionnante Conférence en compagnie de Sergei Zalyotine permet de mesurer ce que signifie être astronaute aujourd'hui.

Réservation : crsc.paris@gmail.com

Vernissage de l'exposition "L'Aventure spatiale russe"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le 14ème côté jardin"
Location:
Galerie du Montparnasse
55, rue du Montparnasse
75014 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Vavin, Edgar Quinet
France
Phone : +33 (0)1 43 22 72 77
Description:
Galerie des Artistes - 55, rue Montparnasse.

31e Salon APST - 14 « Le 14e Côté jardin »

Du 17 au 29 juin 2018. Ouvert tous les jours de 12h à 20h.
Nocturnes avec collation vendredi 22 et samedi 23 juin jusque 23h.
Vernissage le mardi 19 juin à 19h.

Le 31e Salon des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e est l'une des rencontres incontournables de juin, un mois toujours riche en événementiels artistiques et culturels.

Le thème 2018, « Le 14e côté jardin » s'insère dans les festivités autour du bicentenaire de la naissance en 1817 de Jean-Charles Alphand, ingénieur en chef des promenades et plantations de la Ville de Paris, et dans un vaste programme parisien de politique de la campagne à la ville, puisqu'il n'est plus question de mettre les villes à la campagne. La Mairie du 14e s'est mobilisée tout au long de l'année en diverses animations et rencontres autour de la végétalisation des quartiers, reprises par les artistes de l'APST-14 et sa présidente Marie-Lize Gall. Ils proposent une vision toute personnelle des parcs et squares déjà bien connus, des jardinets épanouis découverts en des lieux improbables et d'autres, lors d'ateliers ou de concours, telles les photos des plus belles plantations, ou de La Journée de l'Arbre. Ils ont visité des potagers, quelques jardins suspendus, ceux de la Petite Ceinture, de la rue des Thermopyles, découvrant Le Jardin du Monde de la Cité Universitaire et tant d'autres nouveaux qui émanent d'initiatives privées, se familiarisant enfin avec la nouvelle parure des murs « végétalisés ». Des témoignages annoncés sur l'affiche représentant l'huile sur toile de Jean-Louis Marie et la sculpture en acier patiné de Roland Erguy, qui ajoutent une nouvelle page au passé-présent de l'arrondissement.

Vernissage de l'exposition "Le 14ème côté jardin"

[19:30-22:00] 2ème cérémonie de remise des OUT d'or
Location:
Maison des Métallos
établissement culturel de la Ville de Paris
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 05 88 27
Fax : +33 (0)1 48 05 88 21
Mail : info@maisondesmetallos.org
Internet Site : www.maisondesmetallos.paris
Description:
en présence de Muriel Douru et Marianne James, Soufiane Ababri et Camille Cottin, Jonas Benahmed et Amandine Gay, Laura Flessel-Colovic, Khalid Abdel Hadi et El Païs, Louise Hemmerlé et Jacques Toubon, Louise Hemmerlé, Clémence Allezard, Clément Giuliano, Mary Labory (journaliste d' Arte et présentatrice de la cérémonie), Marianne James, Bo Van Spilbeeck, Élodie Font, Amandine Gay, Elisabeth Lebovici, Camille Cottin, Giovanna Rincon, Muriel Douru, Khalid Abdel Hadi, Soufiane Ababri et Rebecca Chaillon (comédienne et présentatrice de la cérémonie), Augustin Trapenard, Clémence Allezard, Michel Simon (président de LINK) et Clément Giuliano, Juliette Arnaud et Émilie Mazoyer, Aurélien Beaucamp et Clémence Allezard, Giovanna Rincon, Olivier Nicklaus, Soufiane Ababri, Shirley Souagnon, Mary Labory (journaliste d' Arte et présentatrice de la cérémonie), Elisabeth Lebovici et Nadia Daam, Bo Van Spilbeeck, Élodie Font, Muriel Douru, Héloise Mary, Julian Mezrani

La seconde édition de la cérémonie française a récompensé une myriade d'artistes, de militants et de médias engagés dans les luttes LGBT et leur droit à la visibilité.

Ce mardi 19 juin avait lieu à la Maison des métallos à Paris, les «Out d'or» 2018, la cérémonie française de remise de prix de la visibilité LGBTI (lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes). Et pour cette deuxième édition, toujours organisée par l'Association des journalistes LGBT (AJL), il y avait du beau monde pour accueillir les primés sur scène : le Défenseur des droits Jacques Toubon, la ministre des Sports Laura Flessel, la réalisatrice Amandine Gay, la comédienne Camille Cottin... Présentée en tandem par la journaliste Marie Labory (Arte) et la metteuse en scène Rébecca Chaillon, cette soirée honorait à nouveau artistes, médias, militants et autres soutiens engagés dans les luttes LGBT et leur droit à la visibilité.

Au palmarès des grands lauréats de cette nouvelle saison des «Out d'or», on retrouve Jonas Ben Ahmed, acteur transgenre de 26 ans connu du grand public depuis quelques mois pour son personnage dans la série Plus belle la vie (désigné personnalité LGBT de l'année) ; Marinette Pichon, l'ancienne capitaine de l'équipe de France de football (l'une des premières sportives françaises de haut niveau à avoir fait son coming out) ; la youtubeuse Mx Cordélia pour ses recommandations de livres queer et ses réflexions sur les questions «sexo» des minorités de genre et sexuelles ; ainsi que Giovanna Rincon, présidente de l'association Acceptess-T et grande gagnante de la catégorie «coup de gueule» après avoir dénoncé dans une vidéo du Huffington Post l'insécurité des femmes transgenres dans l'espace public.

Côté médias, les grands vainqueurs sont RTL Girls dans la catégorie «rédaction engagée» ainsi que le quotidien espagnol El Pais pour avoir posté le 26 avril dernier une vidéo intitulée «Journée de la visibilité lesbienne : 26 femmes font face». À titre individuel, les journalistes Élodie Font - auteure des podcasts «Il était une fois la PMA» et «Coming In» - Marie-Violette Bernard et Louise Hemmerlé - pour leur enquête sur le malaise des patients LGBTI chez le médecin - ont été récompensées.

Le dessinateur franco-marocain Soufiane Ababri, pour ses séries Bed Work et Haunted Lives, et le chanteur Eddy de Pretto, pour son premier album Cure, se partagent «l'Out d'or» de la création artistique. L'«Out d'or du dessin engagé» a été quant à lui attribué à l'illustratrice Muriel Douru.


Mardi 19 juin 2018, l'AJL (l'association des journalistes LGBTI) et le Fonds de dotation LINK organisaient la seconde édition des OUT d'or. Une cérémonie de remise de prix qui se tenait à la Maison des Métallos, dans le 11e arrondissement de Paris.

L'AJL, association des Journalistes LGBTI (lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes), et le Fonds de dotation LINK ont donc récompensé artistes, journalistes et personnalités qui, grâce à leurs actions, accroissent et valorisent la visibilité des thématiques LGBTI en France et à l'international. Plusieurs stars étaient présentes à cette seconde édition des OUT d'or.

Sur le photocall de la soirée, on a ainsi pu voir la comédienne et chanteuse Marianne James (bientôt de retour avec le spectacle Tatie Jambon), le journaliste Augustin Trapenard, l'actrice Camille Cottin ou encore le défenseur des droits Jacques Toubon, la ministre des Sports Laura Flessel-Colovic, Michel Simon (président de LINK), l'humoriste Shirley Souagnon, la journaliste Nadia Daam, la comédienne Juliette Arnaud, l'animatrice radio Émilie Mazoyer... L'animation de la cérémonie était confiée à la journaliste d'arte, Marie Labory et la metteuse en scène et performeuse Rébecca Chaillon.


Le palmarès complet :

OUT d'or de la personnalité de l'année - Prix du public (Prix spécial décerné par le grand public ayant voté sur le site 2018.outdor.fr)
Jonas Ben Ahmed pour être le premier acteur transgenre dans une série française, Plus belle la vie diffusée sur France 3.

OUT d'or de la presse étrangère
La rédaction d'El PaÏs (Espagne) pour avoir publié le 26 avril 2018 une vidéo intitulée Journée de la visibilité lesbienne : 26 femmes font face.

OUT d'or de la personnalité sportive
Marinette Pinchon, ancienne capitaine de l'équipe de France de football, pour avoir été l'une des premières sportives françaises de haut niveau à faire son coming out, et pour avoir publié cette année Ne jamais rien lâcher, son livre aux éditions First

OUT d'or du documentaire
Élodie Font pour sa série de podcast "Il était une fois la PMA" diffusée par Cheek Magazine, sur le parcours de combattantes qu'est celui de la PMA et le podcast "Coming In" diffusé sur Arte Radio, récit de la prise de conscience de son lesbianisme.

OUT d'or de la chaine YouTube
MX Cordelia avec ses deux chaînes. La première, Cordélia aime, débusque et partage des recommandations de livres queer, tandis que la seconde, Princ(ess)e, est un espace de débat et de réflexion sur les questions "sexo" des minorités de genre et sexuelles.

OUT d'or de l'enquête/reportage
Marie-Violette Bernard et Louise Hemmerlé pour leur reportage Le Malaise des patients LGBTI chez le médecin publié le 1 er mars 2018 par franceinfo.web.

OUT d'or du coup de gueule
Giovanna Rincon, militante pour les droits des trans, pour sa vidéo dénonçant l'insécurité des femmes transgenres dans l'espace public, publiée le 3 mars 2018 par le Huff Post.

OUT d'or du dessin engagé
Muriel Douru dont le dernier livre Chroniques d'une citoyenne engagée compile des centaines de billets d'actualité dessinés sur les égoïsmes mais aussi sur les aspirations de notre société, parution en 2017 aux éditions Hugo image.

OUT d'or de la rédaction engagée
RTL Girls qui, avec ses catégories "égalité", "société" et "sexualité", donne la parole aux premières concernées et contribue à lutter contre les clichés.

OUT d'or de la création artistique
Eddy de Pretto pour son album Cure et Soufiane Ababri pour ses séries Bed Work et Haunted Lives. Deux hommes qui déconstruisent les modèles de masculinités oppressives.

[19:30-22:30] Présentation de la saison 2018-2019 du Théâtre 71
Location:
Théâtre 71/cinéma Marcel Pagnol
Scène Nationale de Malakoff
3, place du 11 novembre
92240 Malakoff
M° Malakoff - Plateau de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 55 48 91 00
Mail : billetterie@theatre71.com
Internet Site : www.theatre71.com
Description:
Spectacles, résidences, éclairages, temps forts, surprises, le programme complet des festivités 2018.2019 vous sera dévoilé, le mardi 19 juin à 19h30, par Pierre-François Roussillon - directeur de la Scène Nationale de Malakoff - aux côtés de toute l'équipe du Théâtre 71 et du cinéma Marcel Pagnol et en présence de quelques artistes.

[19:30-21:30] Rencontre avec Louis-Stéphane Ulysse
Location:
Librairie Charybde
129, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Reuilly - Diderot
France
Phone : +33 (0)9 54 33 05 71
Mail : contact@charybde.fr
Internet Site : www.charybde.fr
Description:
Mardi 19 juin, nous aurons la joie d'accueillir Louis-Stéphane Ulysse, de bref passage à Paris, autour de la réédition de son somptueux "Harold" (aux éditions de La Bibliothèque). Il serait étonnant que l'on n'évoque pas aussi un peu The Cramps, et le magnifique "Médium les jours de pluie".

Rencontre avec Louis-Stéphane Ulysse

Rencontre avec Louis-Stéphane Ulysse

[19:30-20:30] Vernissage d'Alexandre Léger
Location:
Perpignan
Perpignan
66000 Perpignan
M° Gare SNCF de Perpignan
France
Internet Site : www.mairie-perpignan.fr
Description:
Galerie Librairie du Filaf
4 bis place Grétry
66000 Perpignan

Alexandre Léger produit un travail aux confins de la poésie, du dessin et de la sculpture. Fasciné par Pérec et William Blake, il retrouve dans les mots croisés qu'il remplit les poèmes qui s'y cachent, et dessine tout autour en s'en servant de point de départ. De même ses sculptures faites de crayons usent de procédés d'épuisement du sens d'une phrase poétique, révélant sa valeur plastique.

Vernissage d'Alexandre Léger













[20:00-23:55] 200 ans du rosé Veuve Clicquot
Location:
Jardin d'Acclimatation
6, avenue du Mahatma Gandhi
Carrefour des Sablons
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 67 91 55
Fax : +33 (0)1 45 02 86 82
Internet Site : www.jardindacclimatation.fr
Description:
#VCRose200

[20:00-21:00] Défilé GmbH
Location:
Le Consulat
Le Consulat De La Gaîté
2, rue Vercingétorix
75014 Paris
M° Gaîté
France
Mail : hello@leconsulat.org
Internet Site : www.leconsulat.org
Description:
GmbH Spring Summer 2019
show tonight at 8 pm
RSVP PRESS: events@ritualprojects.com















[22:00-23:55] Arthur Avellano Aftershow Party
Location:
Saint-Ouen
Saint-Ouen
93400 Saint-Ouen
M° RER C Saint-Ouen, Garibaldi, Mairie de Saint-Ouen
France
Internet Site : www.saint-ouen.fr
Description:
Stade Bauer (Red Star FC)

Défilé Arthur Avellano

Défilé Arthur Avellano

[22:00-23:55] Soirée de clôture du Champs-Elysées Film Festival
Location:
L'Elyséum
20, rue Quentin Bauchart
75008 Paris
M° George V
France
Mail : contact@groupe-pearl.com
Internet Site : www.groupe-pearl.com/nos-etablissements/location-de-salles-a-paris/elyseum.htm
Description:
Soirée de clôture du Champs-Elysées Film Festival
















[23:00-23:55] Gmbh Aftershow Party
Location:
Le Consulat
Le Consulat De La Gaîté
2, rue Vercingétorix
75014 Paris
M° Gaîté
France
Mail : hello@leconsulat.org
Internet Site : www.leconsulat.org
Description:
GmbH Spring Summer 2019
show tonight at 8 pm
RSVP PRESS: events@ritualprojects.com

09:00
10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés