Friday, October 12, 2018
Public Access


Category:
Category: All

12
October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Fête nationale de Guinée Equatoriale
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Guinée Equatoriale

Boutique Éphémère Cartier Parfums
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Pour célébrer son nouveau parfum Cartier Carat, transposition olfactive de l'éclat du diamant, Cartier vous convie dans un lieu éphémère, 121 rue Vieille du Temple, au cœur du Marais, du 12 octobre au 4 novembre.

On s'y donne rendez-vous pour découvrir Mille Facettes, une installation immersive inspirée de la manière dont la lumière se diffracte à l'intérieur d'un diamant.

On en repart avec une vidéo et une photo de son portrait, capturées depuis une multitude d'angles et de couleurs dans l'architecture de prismes de Mille Facettes.

On y expérimente le parfum différemment.

Boutique Éphémère Cartier Parfums

Fête nationale d'Espagne
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Jour de l'Hispanité

Hispanité (en espagnol Hispanidad) désigne tantôt l'ensemble des 23 territoires où se pratique la langue espagnole, ou castillan, tantôt l'espace immatériel où se déploient les faits culturels fondés sur la langue espagnole et sur les traditions hispaniques. Il n'est donc pas tout à fait synonyme d'hispanophonie.
Le Jour de l'Hispanité est une fête nationale espagnole, célébrée le 12 octobre.
La Virgen del Pilar, dont la fête tombe le même jour, est la sainte patronne de l'Hispanité.

Découverte de l'Amérique en 1492 pour les espagnols.
La Découverte de l'Amérique est l'expression couramment employée pour désigner la découverte du Nouveau Monde par un groupe d'Européens commandé par Christophe Colomb dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492. Il aborde alors avec moins de cent hommes répartis dans trois navires – La Pinta, la Nina et La Santa Maria dont il était amiral – une île des Caraïbes du nom de Guanahani (San Salvador).

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

08:00  
09:00 [09:30-14:00] Press Preview de Private Choice 2018
Location:
Appartement Private Choice
7 avenue Franklin D. Roosevelt
7, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
M° Champs-Élysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Invalides
France
Description:
du lundi 15 au dimanche 21 octobre
de midi à 19h
Visite sur invitation après inscription sur le site internet : www.privatechoice.fr

Nadia Candet investit un appartement, proche de la Foire internationale d'art contemporain, pour exposer sa sélection d'artistes.

C'est un bel appartement, proche du Grand Palais où se tiendra, du 18 au 21 octobre, la 45e édition de la Foire internationale d'art contemporain : une adresse confidentielle que les initiés s'échangent sous le manteau. Comme une FIAC « off », en quelque sorte. L'exposition Private Choice ouvre ses portes au public le 15 octobre.

Reflets / Reflects

Pour sa sixième édition, Private Choice s'installe au cœur du huitième arrondissement de Paris. C'est dans un élégant appartement haussmannien, à quelques pas du Grand Palais, que prend place une collection éphémère et inédite d'art et de design.
Private Choice offre une nouvelle manière de vivre la relation aux œuvres dans un espace privé et intime ; une expérience unique pour découvrir et acquérir des œuvres d'art et de design de créateurs du monde entier sélectionnés par Nadia Candet, fondatrice de Private Choice, accompagnée d'un comité artistique.
Cet espace entièrement dédié à la création se visite comme un appartement de collectionneur, une expérience originale permettant de s'approprier les œuvres d'art, passant de pièce en pièce, changeant d'ambiance et de configuration.
Le ton est donné pour cette sixième édition de Private Choice: la collection s'exprime à travers le thème du reflet, reflet physique ou celui d'une époque, donnant son titre cette nouvelle édition: « Reflets / Reflects ».
Dès l'entrée, la collection suscitera une relation spécifique avec le visiteur grâce à ces mots, à la fois interrogateurs et révélateurs : «Your Choice» ; un néon spécialement réalisé par l'artiste Eric Michel (Galerie 8+4 / Bernard Chauveau), à l'occasion de l'événement. Des toiles réalisées spécialement pour Private Choice seront aussi présentées dans l'entrée par l'artiste BEN (galerie Eva Vautier).
La visite se poursuivra dans le grand salon qui sera l'écrin des délicates œuvres de Sophie Whettnall (Galerie Michel Rein), dont la volupté des papiers déchirés tient à leur absorption de la lumière. Le visiteur aura également le plaisir d'y découvrir les tables de Sebastian Herkner (La Chance) dont les plateaux cuivrés sauront refléter l'espace environnant avec précision, tandis que, tout autour danseront les formidables balais de Vivien Roubaud (Galerie In Situ), au rythme de chatoyants reflets.
Que le visiteur soit rassuré, tout sera sous contrôle avec la guirlande lumineuse « Control » de Jeanne Susplugas, qui déposera une élégante lumière sur les murs de l'appartement haussmannien. Enfin l'artiste Sabine Pigalle apportera une touche d'humour à ce grand salon, grâce à ses plaques de marbre Sloganus (Galerie RX) qui détournent de célèbres maximes latines en d'amusantes formules érotiques gravées pour l'éternité dans le marbre.
Ensuite, les oeuvres de Boris Chouvellon accueilleront le visiteur dans le petit salon. L'artiste s'amuse à prélever des «fragments du monde», débris ou objets du quotidien qu'il s'applique à révéler autrement. Ainsi seront présentés ses enjoliveurs de voiture trouvés sur le bord de la route, moulés un à un avant d'être en partie dorés à la feuille d'or - passant, par cette métamorphose poétique, du statut d'objet de rebut à celui de relique d'un temps passé. La galerie Miranda présentera de grandes photographies Polaroïd de l'artiste américaine Ellen Carey, oeuvres qui n'ont encore jamais été montrées au public.
Les artistes Edgar Sarin (Galerie Michel Rein) et Mateo Revillo qui réalisent cette année un projet intitulé «Un Titanic, Reprise» pour la Nuit Blanche, recevront à Private Choice carte blanche pour investir un espace de 21.08 mètres carrés où seront révélées des œuvres personnelles, mais aussi collaboratives.
L'appartement sera illuminé par le Candélabre de l'artiste bulgare Stefan Nikolaev (Galerie Michel Rein) qui détourne le mythique Porte-Bouteille de Marcel Duchamp, nous invitant à contempler le reflet d'une autre époque, celle du père de l'Art contemporain.
Si le temps semble s'arrêter quand on visite Private Choice, Bastien Mairet (Galerie 8+4 / Bernard Chauveau) choisit de nous rappeler qu'il court toujours avec une ingénieuse horloge.
Le détonnant duo d'artistes Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize aura le loisir d'étonner une nouvelle fois le visiteur avec des vides poches sculptés et un duo de vases en céramique, pièces produites spécialement pour Private Choice.
La chambre de l'appartement se mue en boudoir pour cette nouvelle édition, où se déploieront la préciosité du jade et la délicatesse de la porcelaine au travers des réalisations du Studio MVW et du designer Djim Berger (Galerie BSL).
L'ambiance y sera élégante et feutrée, habillée d'une élégante moquette rosée de chez CODIMAT. On pourra y contempler une série de collages de Victor Cadenne et de l'artiste Silvie Brière qui empreinte au grand Gustave Courbet le dessin de l'Origine du Monde pour y projeter de nouvelles images évocatrices de la condition féminine. Seront également présentés plusieurs dessins gouachés du grand Jean Dewasne.
La galerie MiniMasterpiece revient pour cette édition en proposant de nouvelles collaborations et offre au visiteur la possibilité d'acquérir de nombreux bijoux d'artistes comme ceux des Nøne Futbol Club, de Frédéric Ruyant, de la designer Constance Guisset, ou encore de François Azambourg. Ce dernier, qui aime plus que tout se lancer des défis, est parti à la conquête d'un champ passionnant : les bijoux. Pour cette occasion, il conçoit au cours de l'été 2018, dans le calme de sa « retraite bretonne », un ensemble inédit de 30 à 50 bijoux, pièces uniques. Il explore le métal argent sous toutes ses formes et possibilités afin de réaliser ces objets à la croisée du design, de l'art et du bijou. Ceux-ci sont réalisés en collaboration avec la Galerie 8+4/Bernard Chauveau et MiniMasterpiece pour Private Choice.
La salle à manger sera éclairée avec les PET Lamps, un projet qui mélange des techniques de tissage traditionnelles provenant de différents endroits du monde tels que la Colombie, le Chili ou encore l'Éthiopie. Une initiative lancée par le designer Alvaro Catalán de Ocón.

Le visiteur aura également le plaisir de contempler dans la salle à manger les dessins de l'artiste polonaise Angelika Markul, qui appartiennent au projet « Archipelago of Tierra del Fuego » et dont la puissance des rouges évoque l'urgence de la situation écologique de cette île d'Amérique du Sud.
De subtils reflets émaneront également du verre coloré, matériau sublimé par Jean-Michel Othoniel (Galerie Perrotin), au travers de ravissantes lampes perles, branchées sur des « Cables jewellery » BLESS.
Cette année, Private Choice collabore avec le collectif Label Famille, porté par Anne Bourrassé, Cyril Quenet et Camille Zonca. Ce nouveau modèle
d'organisation est formé par une cinquantaine d'artistes et de designers dont les diverses coopérations prônent la transdisciplinarité. Le visiteur pourra notamment découvrir Tchin, (éd. Plumbum) un minibar aux lignes pures, bordé d'un rideau de tubes de verre.
Nous présenterons la grande lampe circulaire de Bina Baitel, en laiton et fausse fourrure, qui s'allume par des caresses. Sera également disposée dans le couloir illuminé par Eric Michel une collection de feutres signés My Bob.
Le visiteur pourra contempler son reflet dans les miroirs d'Aurélia Bire ou ceux appartenant à cet illustre lieu ayant traversé toutes les époques depuis le XIXème siècle. L'élégante ambiance parisienne sera accentuée par le délicat parfum des bougies « Paris » de la célèbre maison diptyque. Le fleuriste parisien Thierry Féret (Flowered by) réalisera d'élégantes compositions florales qui orneront les vases de Sacha Walckhoff et de Guillaume Delvigne (La Chance). Nos visiteurs pourront déguster au cours de leur déambulation de délicieux macarons fournis par la Maison du Chocolat.


Liste complète des artistes, courtesy et partenaires

Artistes / Designers
ACdO / Alvaro Catalán de Ocón, François Azambourg, Bina Baitel, Benoît Barbagli, BEN, Djim Berger, Atelier BL119, BINÔME / Fréderic Pain et Ingrid Michel, Aurélia Bire, BIIS, BlankBlank, BLESS, Silvie Brière, Victor Cadene, Lord Anthony Cahn, Ellen Carey, Boris Chouvellon, Carlos Cruz-Diez, d.d. trans, Odile Decq, Yann Delacour, Guillaume Delvigne, Jean Dewasne, David Dubois, Carol Egan, Pierre Frey, Mara Fortunatović, Samuel Gassmann, Pierre Gonalons, Pierre Guariche, Constance Guisset Studio, Sebastian Herkner, Eric Hibelot, Gilles Jonemann, Charles Kalpakian, Lucie Koldova, Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, Bastien Mairet, Sylvie Maréchal, Pia Maria Raeder, Angelika Markul, Pia Mathes, Bérénice Mayaux, Régis Mayot, Eric Michel, Michel Mortier, Vera Molnár, Simon Naouri, Stefan Nikolaev, Nøne Futbol Club, ORLAN, Jonathan Omar, Jean-Michel Othoniel, Sabine Pigalle, Anne et Patrick Poirier, Pool, Julien Quiesse, Mateo Revillo, Vivien Roubaud, Jacques Emile Ruhlmann, Frédéric Ruyant, Edgar Sarin, Ugo Schiavi, Studio Formes Libres, Studio MVW, Jeanne Susplugas, Jonah Takagi, Nathalie Talec, Stefano Trapani, Muller Van Severen, Emil Lagoni Valback, Rebecca Vallée Selosse, Emmanuelle Villard, Sacha Walckhoff, Frederik Werner, Sophie Whettnall

Designers Label Famille: Stéven Coëffic, Mylène Escande, Déborah Janssens, Philippine Klahr, Jonathan Omar (collaboration avec Lionel Dinis Salazar), Camille Zonca

Courtesy
Bernard Chauveau, Galerie 8+4, Paris · Galerie BSL, Paris · Double V Gallery, Marseille · Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris · Label Famille, Paris · La Chance, Paris · Galerie miniMASTERPIECE, Esther de Beaucé, Paris · Galerie Miranda, Paris · PERROTIN, Paris, New-York, Hong-Kong, Seoul, Tokyo · Plumbum Design, France · Michel Rein, Paris/Brussels · Galerie RX, Paris - My Bob, Paris · Galerie Julien Segard, Saint-Ouen · Studio ACdO / Alvaro Catalán de Ocón, Madrid · Studio Beau & Bien, Paris· Studio Othoniel, Paris · Galerie Triode, Paris · Galerie Eva Vautier, Nice

Partners / Partenaires
APPIA Art & Assurance · ARTORA· Champagnes Artéis & co · l'atelier des garçons · By Terry· CODIMAT · Daco· diptyque· Domaine GRESSER Andlau · Flowered by - Thierry Féret · La Maison du Chocolat · LES MAUVAISES GRAINES · Alain Milliat · Nespresso · Reca peintures · SENS GOURMAND· Un jour, du ciel

Contribution
Agnès Alexandre · Augustin Altobelli · Oscar Duboÿ · Gérard Galby · Catherine Hellier du Verneuil · Laura Largillet · Vincent Le Bourdon· Rosella Mangeruca· Cyrille Martin · Paul Mouginot · Judith Souriau · Carine Soyer · Claire de La Villemarqué . Agnès Violeau

Equipe / Team
Nadia Candet : Fondatrice et conceptrice de Private Choice + 33 6 60 23 47 22
Marianne Tricoire : Responsable de la coordination opérationnelle, Ecole du Louvre + 33 6 28 33 15 72
Constance Remy : Chef de mission, Ecole du Louvre / ESSEC
Haude le Roux : Médiatrice, Ecole du Louvre / ESSEC
Clément Gaesler : Médiateur, Ecole du Louvre
Albane Morawski : Médiatrice, La Sorbonne
Walter Serra : Régisseur
Tristan Candet : Images vidéo
Théo Baulig, Didier Delmas : Photographes
Adrien Mouginot : Illustrations
Thibault Caizergues et René Bertramo : Design graphique
Matthew Parker et Agnès Alexandre : Traduction

Avec la collaboration de stagiaires de l'IESA

Nadia Candet : Fondatrice et conceptrice de Private Choice
+ 33 6 60 23 47 22

Press Contact :
Morgane Barraud, Anne Samson communication :
morgane@annesamson.com ou press@privatechoice.fr
+33 1 40 36 84 32 ou +33 6 60 23 47 22

Press Preview de Private Choice 2018

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00 [14:00-22:00] Vernissage d'Isabelle Cornaro
Location:
Galerie Balice Hertling Arts et Métiers
239, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
October 12 - November 24, 2018
opening on Friday, October 12, 2018 from 2 - 10 pm

Pour sa quatrième exposition à la galerie, la présentation de sculptures, de peintures et d'une courte animation (Hofu Orrore, 2018) par Isabelle Cornaro évoque un paysage vacillant dans la lueur du crépuscule. Les couleurs de la tombée de la nuit, que l'artiste décrit comme « à la fois naturelles et anti-naturelles, » dominent les plans nets de ses six socles peints au spray (Untitled, P#14-19, 2018) et les surfaces mates de ses sept tableaux encadrés de laiton vibré (Golden Memories, 2018). Les bleus et violets utilisés par l'artiste sont électrisés, tandis que ses jaunes et rouges s'estompent vers des gris cendrés et des bruns terreux.

La couleur a toujours tenu une place importante dans le travail de Cornaro, mais peut-être encore davantage dans le cas présent. En préparation de cette exposition, elle a réfléchi à « l'anamorphose des couleurs » et l'impact qu'un changement de point de vue peut avoir sur leur intensité, et ainsi sur l'identité perceptible d'un matériau ou d'un objet. Le crépuscule a un effet radical sur la perception des couleurs, des formes et des distances; ce moment fugace avant que tout ne devienne noir. Peintes dans les tons contusionnés de nuages menaçants, et maintenant présentés sous une forme austère et autonome - non plus groupés à la manière d'une scène ou d'un paysage, les sculptures de l'artiste apparaissent d'autant plus minimalistes.

Cornaro emploie le terme « fantôme » pour décrire les tableaux intitulés Golden Memories. « Transcription d'un processus similaire à la photographie, » l'artiste explique que ces travaux capturent un « aspect résiduel de la peinture, le témoignage d'un moment dans l'atelier. » Cornaro considère la série des Golden Memories « comme de la poussière, le résidu d'une autre pratique» et, de fait, les peintures réalisées sur de la moquette en laine comportent des traces - particules de peinture projetée, de poussière et de colle - des matériaux utilisés par l'artiste dans la fabrication d'autres oeuvres. À l'aide d'un pistolet à peinture, les socles ont été recouverts de petites taches de peinture qui, d'un certain point de vue, rappellent le grain du film. « C'est une surface vibrante, » explique Cornaro, qu'elle compare à un « éclat de couleur » cinématographique venant orner les surfaces horizontales des socles, dont certaines portent aussi des amas d'objets brillants ou informes. Chacun assez petit pour être tenu au creux de la main, ces objets comme ceux des collections enfantines brillent au soleil mais ne sont d'aucune valeur.

Ils font référence aux matériaux bruts, métal et pierre, qui sont extraits du sol, et plus généralement à ce qui est interne ou souterrain. Le travail physique nécessaire à leur extraction ajoute une valeur qui se multiplie au fur et à mesure que les matériaux sont raffinés et mis en circulation sur le marché global. Les objets de Cornaro, abordables et produits en masse - des clefs, des bijoux, des petits objets décoratifs - sont contrefaits dans une certaine mesure lorsqu'elle les plonge dans du nickel (un matériau pour fabriquer la monnaie) ou viennent évoquer les formes d'objets de plus grande valeur, pierres précieuses taillées ou haute joaillerie. Ces trésors étincelants contrastent avec l'obscurité du souterrain. Ici, pour la première fois, certains des socles de Cornaro sont nus. Allégés de leurs charges, ils changent de fonction et se tiennent seuls à l'image de stèles, de pierres tombales ou de ruines. Bien que Cornaro s'écarte de l'expressionnisme, et de toute trace de la main ou du corps, nous sommes pris dans un mouvement ininterrompu face à ses oeuvres.

Dans son récent roman expérimental, Lincoln in the Bardo, George Saunders imagine les pensées du président des États-Unis lors du deuil de son jeune fils : "J'avais tort quand je le pensais guéri et stable, quand je pensais que je l'aurais toujours. Il n'avait jamais été guéri, ni stable, mais seulement une boule d'énergie, éphémère, de passage. J'avais des raisons de le penser. N'avait-il pas été différent à la naissance, encore à quatre ans, puis à sept, jusqu'à éclore de nouveau à neuf ans ? Il n'était jamais resté le même, ne serait-ce que d'un instant à l'autre. Il émergeait du vide, prenait forme, était aimé, éternellement destiné à replonger dans le vide."

Cornaro nous rappelle l'instabilité des paysages et de la couleur, la violence et la fragilité inhérentes à la condition humaine. Ce qu'Erwin Panofsky décrivait comme élégiaque dans les scènes de Nicolas Poussin - un artiste qui inspire toujours Cornaro - semble être présent ici sous l'aspect de lamentations poétiques dans les formes et les couleurs. Peut-être que la vie est un flash coloré : hasard total, éclat absolu. Il est question de la « consistance des choses que vous imaginez. »

Lillian Davies

Traduit en français par Nina Gautreau
- Citations de l'artiste provenant de conversations dans son studio à Paris, Septembre 2018.
- Georges Saunders, Lincoln in the Bardo, New York : Random House, 2017. p.244 Traduit en français par Nina Gautreau.
- Erwin Panofsky, Poussin et la tradition Élégiaque, Oxford : Clarendon Press, 1936.

Vernissage d'Isabelle Cornaro
Isabelle Cornaro, Golden Memories (#3, Antique Gold), 2018, acrylic paint on carpet, mounted on dibond, brass frame, 201 x 111 x 3 cm. Photo: François Doury, courtesy the artist and Balice Hertling

[14:00-21:00] Vernissage de Riccardo Paratore "Diphthong"
Location:
Section 7 Books
31, passage du Ponceau
Code 7396
75002 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 74 23 90 18
Mail : section7books@gmail.com
Internet Site : www.section7books.com
Description:
Edouard Montassut
24 passage du Ponceau, code: 7396 - 75002 Paris
+33 (0)6 31 92 83 97
http://www.edouardmontassut.com
mail@edouardmontassut.com

October 12 - November 10, 2018
Opening Friday October 2 / 9pm
Saturday October 13 / 12 - 6pm
Sunday October 14 / 12 - 6pm

dans le cadre de Paris Avant Première

Vernissage de Riccardo Paratore "Diphthong"


[15:00-21:00] Vernissage de la foire FRAMExperience
Location:
Galerie 55Bellechasse
55, rue de Bellechasse
75007 Paris
M° Solférino, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 75 57 39 39
Mobile : +33 (0)6 98 22 15 15
Mail : Info@55bellechasse.com
Internet Site : www.55bellechasse.com
Description:
Addresses of the venue :
61, Rue de Varenne
55, Rue de Bellechasse
10 Cité Vanneau

FRAMExperience opening days :
12-21 Octobre 2018
9h - 21h

EXHIBITORS
55Bellechasse (Paris - France & Miami - USA)
About Art (Lugo - Spain)
Léna & Roselli (Budapest, Hungary)
Louis Gendre (Chamalières -France)
Mona Lisa (Paris -France)
Galerie Mansart (Paris - France)
Galerie NH (Mexico City - Mexico)
Galerie des Petits Carreaux (Saint-Briac-Sur-Mer - France)
SCHOOL GALLERY (Paris - France)

START-UP
All Mecen Group
Anatoletools
Artify
Notoryou
NewArt Advisor
Seezart
Wit Art

ARTISTS
Niloufar BANISADR / Christiaan CONRADIE / David RAMIREZ-GOMEZ / Pascal VOCHELET / Géraldine BEIGBEDER / Olga CALDAS / Jon DAVIS / Diadji DIOP /Giotto DOICHITA / Didier GAILLARD-Hohlweg and Gilles PARIS / Tomasz KANIOWSKI / Jérôme LETELLIER / Milan MEDIC/ Elodie PIERRAT /Gabriel SOBIN /Mélanie WEINER / Fran BOBADILLA / Mozes INCZE / Eric BATTUT / Marcin SOBOLEY / Anne Marie ROGNON / Jacques BERTHIER / Laurent DESCHAMPS / Masao HATAYAMA / Rufino TAMAYO / Jose NUNO / Mathias GOERITZ / Carlos GARCIA / Noriega BUENO / Pierre GALOPIN / Ron HASELDEN / John TIMBERLAKE / BACHELOT & CARON / Stephan GLADIEU / Éric BATTUT / Marcin SOBOLEV / Anne Marie ROGNON / Lulu NUTI / Katherine OH

Vernissage de la foire FRAMExperience

Vernissage de la foire FRAMExperience





[18:00-21:00] Avant-Première: Tobias Kaspar's The Incomplete Aesop
Location:
Section 7 Books
31, passage du Ponceau
Code 7396
75002 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Mobile : +33 (0)6 74 23 90 18
Mail : section7books@gmail.com
Internet Site : www.section7books.com
Description:
AFTER 8 BOOKS

Tobias Kaspar's The Incomplete Aesop & PROVENCE REPORT AW 18/19

Avant-Première: Tobias Kaspar's The Incomplete Aesop
THE INCOMPLETE AESOP

Intense appropriation of a cosmetic consumer item and hacking onto existing narratives are recurring methods in Kaspar's work, including the film Hydra Life (2013), in which a performer applies the namesake pro-youth facial cream for hours.

Aesop relies on "prestige branding" to market its healthy products, eschewing traditional advertisements, instead gaining notice for the design and placement of its products, communication and stores.

In keeping with the concept of building a legendary reputation, the company's name derives from a Greek storyteller whose tales include lessons about kindness, responsibility and greed.

In one such fable, "The Dog and His Shadow", a hound crossing a river with a sausage in his mouth is confused by an illusory image of himself and loses his grip on reality.

Kaspar casted The Complete Aesop in Riga, using for the glazing very little color, letting the casts remain mainly white like found ancient Greek sculptures

For the casts Tobias Kaspar used vintage porcelain (from 1970's) from a well known porcelain manufactory in Sowjet Riga, the casts & glazing was made spring 2018 in the Latvian porcelain school in Riga.

The Incomplete Aesop will be on view at the bookstore through the 21st October!


Avant-Première: Tobias Kaspar's The Incomplete Aesop

The PROVENCE REPORT Autumn/Winter 2018/2019 focal point is Art in the service of...
We look at moments when artists use their practice and skills in the service of something or someone else. In the backdrop, we are confronted with an artistic field triggering "descriptions" and suggestions like the Content Industrial Complex's false sublation of art into life or-on the other end of the spectrum- the self-abolition of all art and art workers. While the former is some sort of Kulturindustrie takeover, the latter is drafted as a left political practice. Paradoxically, with both comes the end of the art world. In this highly volatile period of criticism, how might a renewed interest in services comment on art's relative autonomy? As thoughts without content are empty, primary research forms the basis for this issue of PROVENCE REPORT: where possible, we have elected for conversations held or reports written by practitioners in the field.

[18:00-23:55] Inauguration du Floréal Belleville
Location:
Galerie du Bar Floréal
43, rue des Couronnes
75020 Paris
M° Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 43 49 55 22
Fax : +33 (0)1 43 49 69 34
Mail : contact@bar-floreal.com
Internet Site : www.bar-floreal.com
Description:
Autrefois un bar et une boulangerie, plus tard investi par le collectif de photographes « Bar Floréal », le 43 rue des Couronnes renaît aujourd'hui sous le nom de Floréal Belleville.

Ce nouvel espace accueille un bar/restaurant ainsi qu'un espace d'exposition, de culture, de rencontres.

Le Floréal Belleville vous invite à sa crémaillère le vendredi 12 octobre de 18h à minuit, pour trinquer à la santé du XXe arrondissement, danser, et assister au vernissage de sa première exposition !


L'ESPACE D'EXPO

Vernissage de l'exposition "Thérapie / Le Visage des Oubliés" par Monsieur Bonheur.
https://www.monsieurbonheurartist.com

L'exposition sera ensuite visible jusqu'au 7 novembre 2018.


LE RESTO

Dégustation, bières et cocktails de bienvenue en début de soirée.

Les amis du Floréal Belleville seront présents pour nous faire danser !

Animal Records & Kitchen Groovin' Crew
Marcel (Babylon Rockers)
Theo Athlani (La Dynamiterie) - Downtempo set

[18:00-21:00] Preview de l'exposition collective "The Border is a State of Mind"
Location:
Galerie Poggi
2, rue Beaubourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 84 38 87 74
Mail : office@galeriepoggi.com
Internet Site : www.galeriepoggi.com
Description:
avec Babi Badalov, Eric Baudelaire, Bady Dalloul, Nikita Kadan, Kapwani Kiwanga, Sophie Ristelhueber, Société Réaliste

13 octobre - 17 novembre 2018

The Border is a State of Mind est un projet collectif qui s'articule autour de la notion de frontière territoriale et des portées symboliques qu'elle contient aujourd'hui, dans un contexte mondial de montée des nationalismes, du « retour des murs » et des nouveaux conflits géopolitiques.

La galerie Jérôme Poggi a invité le curateur Sasha Pevak à concevoir une exposition se déployant en deux temps. Le premier volet du projet sera présenté à la galerie. La seconde partie de l'exposition aura lieu à l'occasion de la 45e édition de la FIAC, sur le stand 1.H11 dans le secteur Ouest des Galeries Supérieures du Grand Palais.

Ce projet a été réalisé avec la complicité de Kyveli Mavrokordopoulou, chercheuse à l'EHESS. Jérôme Poggi remercie la Galerie Juana de Aizpuru pour sa collaboration autour de l'œuvre d'Eric Baudelaire.

Vernissage de l'exposition collective "The Border is a State of Mind"
Kapwani Kiwanga, Desire Paths, Alyth Railyard, 2018
Courtesy Galerie Jérôme Poggi, Paris

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La galerie Beauté Du Matin Calme vous invite pour sa nouvelle exposition collective qui se tiendra du 11 au 21 octobre, et dont le vernissage aura lieu exceptionnellement un vendredi : le 12 octobre de 18h à 21h.

Autour d'un charmant petit apéritif, nous vous proposons de venir découvrir les oeuvres de
So Du Sud,
Betty Habib,
Jung Mi Kim,
David R. Jones,
Francis Berger,
Vanaja Braibant,
Martine Dé.

Vernissage d'exposition collective

[18:00-23:55] Vernissage de Cédric Rivrain "Portraits"
Location:
Shanaynay
78, rue des Amandiers
75020 Paris
M° Ménilmontant, Père Lachaise
France
Mail : info@shanaynay.fr
Internet Site : www.shanaynay.fr
Description:
12.10-03.11.2018
Opening Friday October 12th 6pm - midnight

as part of Paris Avant Première

[18:00-21:00] Vernissage de Flora Klein et Tiphanie Kim Mall "The Judge on the Patio"
Location:
Treize
24, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 48 05 79 48
Mail : treize.galerie@gmail.com
Internet Site : www.treize.site
Description:
Vernissage vendredi 12 octobre
Exposition du 13 octobre au 17 novembre 2018
Ouvert du jeudi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous

Une exposition de Flora Klein et Tiphanie Kim Mall accompagnée par un texte de Camilla Wills.

L'exposition bénéficie du soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture. Elle fait partie du parcours Avant-Première.
Treize reçoit le soutien de la Mairie de Paris et de la DRAC Île-de-France.

[18:00-21:00] Vernissage de Francesca Ciaceri
Location:
Le Fil Rouge
Les Petits Chantiers
4, rue Wurtz
75013 Paris
M° Glacière, Corvisart
France
Mail : lespetitschantiers@free.fr
Internet Site : www.lespetitschantiers.com
Description:
du 12 octobre au 19 octobre 2018
Vernissage le vendredi 12 octobre dès 18 heures

Francesca Ciaceri est née à Lausanne en 1971 et vit à Rome. Après avoir obtenu en 1997 le diplôme de l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques de Paris, elle revient à Rome pour se dédier à son travail personnel de peinture et de sculpture ainsi qu'à sa famille.
Influencée par l'Optical Art, le Minimalisme, l'Arte Povera, l'Art Brut et l'Expressionisme Abstrait, sa recherche l'amène à utiliser différentes techniques (dessin, peinture, sculpture, couture), ainsi que différents matériaux et supports.

Ses œuvres sont abstraites et privilégient la répétition de lignes et de points. Elle travaille sans pinceaux ni couleurs déjà fabriquées, et préfère utiliser différents matériaux comme le tissu, la colle et la couture. En parcourant l'ensemble de sa production on découvre que son intérêt porte plus particulièrement sur la répétition du geste, sur l'action et la réaction des matériaux. Que ce soit avec ses coulures séquentielles de peinture sur tissu d'ameublement, ou ses séries de gouttes de colle assemblées méticuleusement et obsessionnellement les unes aux autres, ou encore ses séries de cercles concentriques réalisés à la machine à coudre, elle privilégie la simplicité et le minimalisme du geste qui prend corps dans la multitude.

Pour son dernier travail réalisé cette année et présenté au Fil Rouge, elle explore le papier et la couture: matériaux pauvres et formes simples, elle répète ses aller-retour avec des fils de couleurs différentes, jouant de la fragilité du papier et de la force de la machine à coudre pour stratifier et multiplier ses passages.

Vernissage de Francesca Ciaceri

[18:00-22:00] Vernissage de Jane Puylagarde "Life"
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
EXPOSITION :
du samedi 13 octobre au jeudi 15 novembre 2018 de 12h à 20h

VERNISSAGES :
vendredi 12 octobre de 18h à 22h
samedi 13 octobre de 18h à 22h

SOIREE DE PROLONGATION :
samedi 20 octobre de 18h à 22h

Vernissage de Jane Puylagarde "Life"

[18:00-21:00] Vernissage de Karine Rougier "Les sables mouvants"
Location:
Nice
Nice
06000 Nice
M° Gare SNCF Nice
France
Internet Site : www.nice.fr
Description:
Espace A VENDRE
10 rue Assalit
espace-avendre.com
contact@espace-avendre.com
+33 (0)9 80 92 49 23 - +33 (0)6 11 89 24 89

Les sables mouvants
Une exposition carte blanche à l'artiste Karine Rougier

12 octobre - 1er décembre 2018
Vernissage : Vendredi 12 octobre - 18h

Après les cartes blanches consacrées à Emmanuel Régent en 2016, puis à Philippe Ramette en 2017, la rentrée 2018 sera dédiée à l'artiste Karine Rougier.

Formée à l'école d'art d'Aix-en-Provence et montrée à de multiples reprises depuis 2006 et sa première exposition personnelle à l'espace à vendre, Karine Rougier continue d'explorer l'univers qui lui va si bien, allant de bêtes sauvages en corps enlacés, de paysages psychédéliques en figures chimériques.

Et si le dessin reste le medium historiquement utilisé par la jeune artiste pour raconter ses passions, ses monstres et ses mystères, l'exposition Les sables mouvants se plaira à parcourir divers supports. Karine Rougier y présentera notamment sa dernière série de peintures, inspirée de la « carte de Tendre », sorte de géographie des sentiments amoureux,

Karine Rougier a en outre décidé d'utiliser ce retour à Nice pour inviter des artistes qu'elle suit, apprécie et défend.

Artistes invités :
Thomas Bonny
Magali Dougados
Sandy Lalane
Marlene Mocquet
Valérie Pelet
Mike Redmond & Faye Coral Johnson
Stefan Rinck
Mathilde Roussel
Konstantin Sgouridis
Emeli Theander

Vernissage de Karine Rougier "Les sables mouvants"

[18:00-21:00] Vernissage de Lucy Stein "£10.66"
Location:
Palette Terre
9, rue Rochebrune
​code : 3975
5ème étage à gauche
75011 Paris
France
Mobile : ​+33 (0)6 32 67 09
Mail : info@paletteterre.com
Internet Site : www.paletteterre.com
Description:
Opening :
VENDREDI 12 OCTOBRE de 18h à 21h

dans le cadre de Paris Avant Première
www.parisavantpremiere.com

visible sur rdv jusqu'au 28 octobre

Lucy Stein gave birth to these paintings between 12th October 2018 and 14th october 1066. The paintings depict knights in the Norman invasion of England, also known as the "Norman conquest". During this time Lucy also gave birth to Mary and began "combination feeding" her from the breast and the bottle. These events led her to consider the idea of motherhood as an historical re-enactment. Lucy suspects that these knights are straight forward images from her animus.

Vernissage de Lucy Stein "£10.66"

[18:00-21:00] Vernissage de Mircea Cantor "History is just a bullet on your timeline"
Location:
VNH Gallery
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 85 09 43 21
Mail : gallery@vnhgallery.com
Internet Site : www.vnhgallery.com
Description:
12 OCTOBER - 17 NOVEMBER 2018

[18:00-21:00] Vernissage de Pavel Büchler "Rien à dire"
Location:
galeriepcp
Peter Cybulski
8, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 04 75 34
Mail : info@galeriepcp.com
Internet Site : www.galeriepcp.com
Description:
Friday October 12 / 12 - 7pm
Saturday October 13 / 12 - 7pm
Sunday October 14 / 12 - 7pm
Until november 24th

Czech born artist Pavel Büchler, now living in Manchester, presents work around the themes of silence and the passing of time, reflecting on how presence can be defined by absence.

Vernissage de Pavel Büchler "Rien à dire"

[18:00-21:00] Vernissage de Simon Fujiwara "Revolution"
Location:
Lafayette Anticipations
Fondation d'entreprise Galeries Lafayette
9, rue du Plâtre
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 45 96 68 68
Mail : lafayetteanticipation@galerieslafayette.com
Internet Site : www.lafayetteanticipation.com
Description:
du 13 octobre 2018 au 6 janvier 2019

Revolution de Simon Fujiwara est la première exposition monographique de l'artiste en France. Conçue en dialogue avec le bâtiment récemment rénové de la Fondation, Revolution rassemble des œuvres et installations à grande échelle dont deux ont été produites par Lafayette Anticipations. Cette invitation est la prolongation d'un dialogue entamé en 2014 avec Simon Fujiwara lors du développement de son projet New Pompidou développée dans le cadre du programme de préfiguration de la Fondation.

À travers un ensemble d'œuvres qui investit tous les espaces d'exposition de la Fondation, le travail de Simon Fujiwara aborde l'importance que notre société accorde aux médias de masse et à la fétichisation de l'expérience individuelle dans une ère de révolution technologique. Il se conçoit comme une réponse à la fois complexe et critique autour des questions de l'omniprésence de la représentation de soi aujourd'hui.

L'exposition s'ouvre sur une installation proposant une expérience immersive inédite. Empathy I(2018) est née de l'intérêt de l'artiste pour les lieux de loisirs, les visites de sites touristiques, telles que celle du château de Neuschwanstein, ou les parcs à thème comme Disneyland. En collaboration avec une société concevant des attractions pour les parcs de loisirs, Simon Fujiwara a créé son propre simulateur. Plutôt que d'explorer des thématiques historiques ou imaginaires, il embarque le public dans le "monde réel", à l'aide de vidéos en caméra subjective collectées sur internet.

Le parcours se poursuit avec The Happy Museum, conçu en collaboration avec le frère de l'artiste, Daniel. "Economiste du bonheur", son métier consiste à transformer les facteurs contribuant au bien-être de la société en données. Ces données sont ensuite utilisées par des entreprises, des gouvernements et des ONG pour promouvoir des politiques mettant en avant la notion de bien-être. Produite à l'occasion de la 9e Biennale de Berlin, cette installation, en perpétuelle évolution, est constituée de différents objets et artefacts témoignant des contradictions profondes de notre société. Fujiwara assimile cette oeuvre à un fil d'actualités, les objets sont en effet amenés à changer ou être "mis à jour" en fonction des lieux où ils sont exposés.

La série Joanne s'articule autour de plusieurs photographies grand format et un film. Joanne Salley est une ancienne professeure d'arts plastiques de Simon Fujiwara. En 2011, elle doit démissionner suite à la circulation sur internet d'images d'elle non-autorisées. Ce projet révèle le pouvoir destructeur des tabloïdes sur cette ancienne reine de beauté et questionne plus largement l'image des femmes dans les médias mainstream.

Enfin, au dernier étage de la Fondation, Likeness, produite spécialement pour l'exposition, installe au coeur du dispositif, la reproduction de cire de la figure d'Anne Frank, identique à celle exposée depuis 2012 au musée Madame Tussauds de Berlin. On y voit la jeune fille à son bureau, écrivant son journal dans le décor de sa cachette. Image d'une humanité figée et éternellement fragile, le mannequin regarde le spectateur avec un léger sourire. Poussant à l'extrême le besoin visceral de faire des images, déjà à l'oeuvre dans ces musées devenus prétextes à d'incessantes parades de selfies, Simon Fujiwara a entrepris de filmer la poupée de cire avec un Bolt, une caméra équipée d'un bras et d'un dispositif entièrement robotisé. Anne Frank devient alors l'objet d'une scrutation intrusive qui confine à l'indécence. Tel un contrepoint au bâtiment-machine de Lafayette Anticipations, Likeness apparaît comme le présage d'un monde mécanisé dans lequel la notion de mémoire collective se confronte à l'objectivité froide sans retenue de gestes autrefois exécutés pas des êtres humains.

Vernissage de Simon Fujiwara "Revolution"
Simon Fujiwara, Likeness, 2018
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Dvir Gallery, Tel Aviv ; Taro Nasu, Tokyo ; Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris. Photo : Marc Domage

Vernissage de Simon Fujiwara "Revolution"
Simon Fujiwara, Empathy I, 2018 (Extrait du film)
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris © Simon Fujiwara

Vernissage de Simon Fujiwara "Revolution"
Simon Fujiwara, Empathy I, Esther Schipper, Berlin, 2018 (Vue de l'exposition)
Courtesy de l'artiste et Esther Schipper, Berlin. Photo : Andrea Rossetti

Vernissage de Simon Fujiwara "Revolution"
Simon Fujiwara, Joanne, 2016
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Dvir Gallery, Tel Aviv ; Taro Nasu, Tokyo. Commande de Film and Video Umbrella, The Photographers' Gallery et Ishikawa Foundation. Avec le soutien de Arts Council England © The Photographers' Gallery

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Japan's soul"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Exposition du groupe "C.N.U.J."
Calligraphies japonaises

Ne manquez pas de venir la performance de Wadaiko (tambours traditionnels japonais) avec le Paris Taiko Ensemble le soir du vernissage (vers 19h).

Vernissage de l'exposition "Japan's soul"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Je me souviens. Images-oiseaux"
Location:
La Terrasse : espace d’art de Nanterre
57, boulevard de Pesaro
Face au 4 boulevard de Pesaro
92000 Nanterre
M° RER A Nanterre-Préfecture
France
Phone : +33 (0)1 41 37 52 06
Mail : arts.plastiques@mairie-nanterre.fr
Internet Site : www.nanterre.fr/annuaire/430/144-annuaire.htm
Description:
Du 12 octobre au 22 décembre
Vernissage vendredi 12 octobre 2018 de 18h à 21h

L'exposition « Je me souviens. Images-oiseaux » présente 18 œuvres vidéo de la collection du Centre national des arts plastiques - Cnap, sélectionnées par des personnes détenues à la Maison Centrale de Poissy.

Entrepris à partir de janvier 2017 à la Maison Centrale de Poissy, les ateliers de lectures de films de la collection du Centre national des arts plastiques ont été conçus comme une invitation aux personnes détenues à des promenades tracées dans le champ de la création contemporaine, pour aller à la rencontre de ces films, pour établir des dialogues avec des oeuvres, des artistes, et afin de faire advenir le film intérieur.

Avec des œuvres de : Doug Aitken, Ismaïl Bahri, Bertille Bak, Guy Ben-Ner, Romain Kronenberg, Florence Lazar, Ange Leccia, Dominique Gonzalez-Foerster, Marie Losier, Valérie Mréjen, Daniel Pflumm, Noëlle Pujol, Allan Sekula, Marie Voignier.

Un projet suivi par Pascale Cassagnau, Cnap, et soutenu par la Maison Centrale de Poissy et le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation des Yvelines.

En écho à cette proposition, Ange Leccia présente une installation vidéo monumentale dans la vitrine, visible depuis l'espace public.

Guy Ben-Ner, Wild Boy, 2004, 17', FNAC 07 - 278, Collection Centre national des arts plastiques © Droits réservé, Cnap, photo : Galerie Nathalie Obadia

Vernissage de l'exposition "Je me souviens. Images-oiseaux"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La Retoucherie"
Location:
Le Petit Oiseau Va Sortir
Location de studios photo
7, rue de Mont-Louis
3, impasse de Mont-Louis
75011 Paris
M° Philippe Auguste
France
Phone : +33 (0)1 43 70 22 23
Fax : +33 (0)1 43 70 11 62
Mail : contact@lepetitoiseauvasortir.com
Internet Site : www.lepetitoiseauvasortir.com
Description:
"La Retoucherie"
Margaux Roy et Gabrielle Chaillat
12, 13 et 14 octobre 2018 au Studio le Petit Oiseau Va Sortir

Studio Photo Le Petit Oiseau Va Sortir s'associe au Collectif F 1.4 pour proposer une programmation événementielle autour des enjeux du métier de photographe en conviant régulièrement des talents à prendre l'espace et la parole.

À travers des photos, installations et vidéos, Margaux Roy et Gabrielle Chaillat vous invitent à (re)découvrir la retouche numérique sous ses aspects artistiques, techniques et historiques. Dans les domaines de la couture, peinture, gravure et photographie, la retouche est supposée invisible des yeux des spectateurs et ne peut exister sans le support sur lequel elle est appliquée. Dans "La Retoucherie", elle est extraite de son contexte et mise sous les feux des projecteurs en tant qu'objet à part entière.

- Vernissage le vendredi 12 à 18h
- Ouvert le samedi 13 octobre et dimanche 14 octobre de 11h à 19h
- Table-ronde le samedi 13 octobre de 15h à 16h:

"La retouche existe depuis la création de la photographie. Elle est cependant pointée du doigt comme faussaire de la réalité, une pratique de tromperie qui abîmerait la photo. Pourquoi cette mauvaise image lui colle à la peau et pouvons-nous un jour envisager un changement d'état d'esprit ? Le métier ayant beaucoup évolué, le simple terme de « retouche » ne semble plus approprié. Un rebranding de la retouche et du métier est il ainsi concevable ?"

Intervenants : Viviane Korkmaz (retoucheuse et co-fondatrice de l'association La Confrérie des Retoucheurs), Adrien Blanchat (retoucheur et co-fondateur du studio de post-production The ABC Company), médié par Hélène Fargues (journaliste indépendante)

Vernissage de l'exposition "La Retoucherie"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Mad child of a wise mother"
Location:
Galerie Crèvecoeur
9, rue des Cascades
75020 Paris
M° Ménilmontant, Pyrénées, Gambetta
France
Phone : +33 (0)9 54 57 31 26
Mail : info@galeriecrevecoeur.com
Internet Site : www.galeriecrevecoeur.com
Description:
CACBM
9 rue des cascades - 75020 Paris
https://cacbm.fr
info@cacbm.fr

October 12 - November 25, 2018
Friday October 12 / 11am - 7pm
Saturday October 13 / 11am - 7pm
Sunday October 14 / 11am - 7pm

dans le cadre de Paris Avant Première

Mad child of a wise mother

Tom Friedman, Doris Guo, Jutta Koether, Louise Lawler, Patricio Lima Quintana

Curated by Clément Delépine

Amongst the many American legends, there is a malediction which exclusively targets the presidents. When William Henry Harrison waged wars on the sacred land of Native Americans in 1811, he unleashed the curse of Tecumseh (or Tippecanoe). When elected a year evenly divisible by 20, Tecumseh condemns all American presidents to an inescapable death before the end of their term. 7 presidents succumbed to the curse, including Abraham Lincoln, Franklin D. Roosevelt, and John F. Kennedy. By surviving an assassination attempt in 1981, Ronald Reagan seems to have conjured the malediction.

When Reagan's Chief of Staff published his memoirs in 1998, he revealed that for 7 years, the First Lady Nancy Reagan hired a psychic to neutralize the nefarious effects of the curse. Each important presidential decision was first sanctioned by the voyant from San Francisco who drew charts and calculated horoscopes to ensure that the planets were positively aligned for the success of this or that enterprise.

In the early 1980s, politics of the world's greatest power were under the influence of the same kind of superstition that made Voltaire once declare: "Superstition is to religion what astrology is to astronomy, the mad daughter of a wise mother."

This presidential anecdote isn't the narrative frame of Mad child of a wise mother, nor clairvoyance its focal point, however, the works exhibited here question one's relationship to superstition as a performative force which still exercises a very strong influence in our modern times.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Un regard sur le printemps arabe"
Location:
Gennevilliers
Gennevilliers
92230 Gennevilliers
M° Gabriel Péri, Les Agnettes, Les Courtilles, RER C Gennevilliers
France
Internet Site : www.ville-gennevilliers.fr
Description:
Espace Aimé Césaire
6 avenue du Luth
92230 Gennevilliers
https://www.facebook.com/espaceaimecesairegennevilliers

Ecrivain et journaliste à Mediapart de 2008 à 2017, aujourd'hui collaborateur du Monde Diplomatique et de plusieurs autres médias. Après avoir travaillé pour les services international et internet du quotidien La Croix, enseignant à Sciences-Po, spécialiste du Maghreb, du Moyen-Orient et de l'islam politique. Pierre Puchot vient échanger avec les Gennevillois autour de ses ouvrages et de l'exposition « Un regard sur le Printemps arabe », présentée à l'Espace Aimé Césaire du 12 octobre au 14 décembre 2018.

A 18h : vernissage de l'exposition
A 19h : rencontre-débat avec Pierre Puchot
Rencontre suivie d'une vente de livres.
Entrée libre

Vernissage de l'exposition "Un regard sur le printemps arabe"

[18:00-23:00] Vernissage de la 4ème édition d'Artagon
Location:
Magasins Généraux
Magasins Généraux de Pantin
1, rue de l'Ancien Canal
93500 Pantin
M° Eglise de Pantin
France
Mail : Hello@magasinsgeneraux.com
Internet Site : www.magasinsgeneraux.com
Description:
Quatrième édition de l'exposition internationale des étudiants en école d'art.

Présentée aux Magasins généraux, elle rassemble 32 artistes sélectionnés par un jury international au sein de 16 écoles d'art situées entre Paris et Moscou.

12 octobre − 11 novembre 2018
Tous les jours de 12h à 21h

Soirée d'ouverture et performances le vendredi 12 octobre de 18h à 23h

Entrée libre

AVERTISSEMENT : l'exposition présente certaines oeuvres qui peuvent heurter la sensibilité des visiteurs

Cap à l'Est !

Après la France en 2015 (ARTAGON.I), la Suisse et la Belgique en 2016 (ARTAGON.II), les grands pôles artistiques de l'Europe de l'Ouest en 2017 (ARTAGON.III), le voyage se poursuit à l'Est.

Au printemps dernier, un jury international composé de 25 artistes et professionnels de l'art a visité 16 écoles d'art situées entre Paris et Moscou pour y rencontrer leurs étudiants. Ils ont traversé l'Europe pour se rendre en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en République Tchèque, en Serbie, en Roumanie, en Pologne, en Ukraine et en Russie. Deux étudiants ont été sélectionnés dans chaque école.

Déployée sur 1000 m2, l'exposition met en lumière les oeuvres de ces jeunes artistes établis en Europe et originaires du monde entier. Ils sont pour la plupart nés après la chute du mur de Berlin, ils ont grandi avec internet, et sont désormais confrontés aux nouveaux enjeux qui agitent nos sociétés : fluidité des genres, des frontières et des identités, place des femmes dans la société, culture queer, spleen de la mondialisation et des technologies, capitalisme et consumérisme exacerbés. L'exposition nous plonge dans leurs histoires, leurs combats, leurs visions et leur quête de sens.

Commissaires : Anna Labouze & Keimis Henni
Production ARTER


Écoles d'art visitées

FRANCE
École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy (ENSAPC)
École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (ENSAD)
École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (ENSBA Paris)
École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (ENSBA Lyon)
Haute école des arts du Rhin, Strasbourg (HEAR)

BELGIQUE
École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, Bruxelles (ENSAV La Cambre)

SUISSE

Haute école des arts de Berne (HK Berne)
École cantonale d'art de Lausanne (ECAL)

AUTRICHE
Académie des beaux-arts de Vienne

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
Académie des beaux-arts de Prague

SERBIE
Université des arts de Belgrade

ROUMANIE
Université d'art et de design de Cluj-Napoca

POLOGNE
Académie des beaux-arts de Cracovie
Université des arts de Poznań

UKRAINE
Académie nationale des beaux-arts de Kiev

RUSSIE
Rodchenko School of Photography and Multimedia, Moscou


Jury

Silvia Ammon & Clément Delépine - Directeurs, Paris Internationale, Paris
Valentin Carron - Artiste, Martigny, Suisse
Blanche de Lestrange - Directrice adjointe, FIAC, Paris
Aurélie Deplus - Responsable du mécénat artistique et directrice de la Collection d'art, Société Générale, Paris
Zoran Erić - Conservateur en chef, Museum of Contemporary Art, Belgrade
Lev Evzovich - Artiste, AES +F, Moscou
Anne Imhof - Artiste, Berlin
Michał Lakota - Galeriste, Galeria Stereo, Varsovie
Snejana Krasteva - Commissaire d'exposition, Garage Museum of Contemporary Art, Moscou
Balthazar Lovay - Directeur artistique, Fri Art / Kunsthalle Freiburg, Fribourg, Suisse
Christine Macel - Conservatrice en chef, Musée national d'art moderne − Centre Pompidou, Paris
Boris Mikhailov - Photographe, Berlin & Kharkov, Ukraine
Michal Novotný - Directeur du centre d'art contemporain FUTURA, Prague
Emmanuel Perrotin - Galeriste, Galerie Perrotin, Paris
Nataša Petrešin-Bachelez - Commissaire d'exposition, Paris
Mihai Pop - Galeriste, Galeria Plan B, Berlin & Cluj-Napoca, Roumanie
Estelle Pietrzyk - Conservatrice en chef, Musée d'art moderne et contemporain, Strasbourg, France
Renaud Sabari - Fondateur et président, ARTER, Paris
Marinko Sudac - Collectionneur et fondateur de l'Avantgarde Museum, Zagreb
Evgeny Svyatsky - Artiste, AES +F, Moscou
Thibaut Wychowanok - Rédacteur en chef, Numéro art, Paris
Daniela Zyman - Directrice artistique et conservatrice en chef, Thyssen-Bornemisza Art Contemporary (TBA21), Vienne


Artistes exposés

Ismail Alaoui-Fdili - École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy
Alexander Brodarsky - Académie nationale des beaux-arts de Kiev
Collectif CHAVKI : Aram Abbas, Kim Bradford, Charlotte Nicoli & Joseph Perez - École nationale supérieure des beaux-arts de Paris
Charlotte Cherici - Haute école des arts du Rhin, Strasbourg
Jean Claracq - École nationale supérieure des beaux-arts de Paris
Bogdan Čontoš - Université des arts de Belgrade
Hélène Cottet - Haute école des arts du Rhin, Strasbourg
Ophélie Demurger - École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
Théo Ghiglia - École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris
Hélène Hulak - École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
Yuliya Kyrychenko - Académie nationale des beaux-arts de Kiev
Sarah Lévy - École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, Bruxelles
Ula Lucińska & Michał Knychaus - Université des arts de Poznań
Paul Mittler - Académie des beaux-arts de Vienne
Albina Mokhryakova - Rodchenko School of Photography and Multimedia, Moscou
Julie Monot - École cantonale d'art de Lausanne
Kate NganWa Ao - Université des arts de Poznań
Dunja Ožegović - Université des arts de Belgrade
Alma Lily Rayner - Académie des beaux-arts de Prague
Marco Rigoni - École cantonale d'art de Lausanne
Ann Rotaenko - Rodchenko School of Photography and Multimedia, Moscou
Stefanie Schwarzwimmer - Académie des beaux-arts de Vienne
Sina Schöpf - Haute école des arts de Berne
Andrei Sclifos - Université d'art et de design de Cluj-Napoca
Hamid Shams - École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris
Michał Soja - Académie des beaux-arts de Cracovie
Anca Stătică - Université d'art et de design de Cluj-Napoca
Naoki Stylanos Karathanassis - École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, Bruxelles
Anouk Ursin - Haute école des arts de Berne
Ondřej Vicena - Académie des beaux-arts de Prague
Jisoo Yoo - École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy
Adam Zduńczyk - Académie des beaux-arts de Cracovie


Partenaires et comité

"ARTAGON.IV - Heading East!" est réalisée avec le soutien et la participation des écoles d'art, des membres du jury et des partenaires d'Artagon : Société Générale, ARTER, ministère de la Culture et de la Communication, Région Île-de-France, FIAC, Paris Avant Première, BETC, Magasins généraux, HISCOX, Art Services | Groupe BBL, ADAGP, Aesop, KATAPULT, Atelier Berger Milà, HORS-CADRE, Le Géant des Beaux-Arts, Numéro art, Nova, Les Inrockuptibles, Point contemporain, Artaïssime et L'Observatoire de l'art contemporain.

Le projet bénéficie des conseils des membres du comité d'Artagon : Jean-Jacques Aillagon, Chantal Crousel, Hans Ulrich Obrist, Mohamed Bourouissa, Catherine David, Jennifer Flay, Elena Filipovic, Sandra Hegedüs, Eugénie Lefebvre, Antoine Lévi, Jessy Mansuy-Leydier, Pierre Oudart, Nelson Pernisco, Mario Pfeifer, Gea Politi et Emmanuel Tibloux.

Vernissage de la 4ème édition d'Artagon

[18:00-21:00] Vernissage des Portes Ouvertes de la Cité Montmartre aux Artistes
Location:
Cité Montmartre aux Artistes
189, rue Ordener
75018 Paris
France
Mail : contact@montmartre-aux-artistes.com
Internet Site : www.montmartre-aux-artistes.org
Description:
Portes Ouvertes : la plus grande cité d'artistes d'Europe célèbre la Paix !

Projet issu de la mobilisation des premiers artistes résidents, la Cité des artistes de Montmartre inaugure en 1933 la première édition des journées Portes Ouvertes de Montmartre aux Artistes. Lieu emblématique du paysage Montmartrois, la Cité Montmartre aux Artistes, est désormais la plus grande cité d'artistes d'Europe qui demeure un îlot singulier de l'architecture de la rue Ordener dans le quartier des grandes carrières et de Paris.

Terre d'accueil des artistes, la Cité abrite cent quatre vingt ateliers répartis sur trois immeubles de six étages séparés par trois cours et agrémentée de jardins.
Cette année encore, c'est l'occasion de rencontrer et d'échanger avec un grand nombre d'artistes dans leur lieu de création et de visiter ou de découvrir cet endroit exceptionnel à Paris.

Les artistes vous invitent à déambuler de coursives en étages à la découverte d'un parcours initiatique hors du commun. Lieux étonnants de la création contemporaine, les ateliers dévoilent leurs secrets dans une ambiance sereine, intimiste et chaleureuse.
Pour ces artistes, c'est un véritable engagement qui participe chaque année à promouvoir le patrimoine historique et artistique de la Cité autour d'un moment unique et chaleureux de découvertes et de rencontres.

Vernissage des Portes Ouvertes de la Cité Montmartre aux Artistes

[18:00-21:00] Vernissage des Portes Ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil 2018
Location:
Montreuil
93100 Montreuil
M° Robespierre, Croix de Chavaux, Mairie de Montreuil
France
Internet Site : www.montreuil.fr
Description:
Vernissage des Portes Ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil 2018

[18:00-22:00] Vernissage des trois expositions de rentrée
Location:
Palais des Beaux-Arts de Paris
Salle Melpomène
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 83
Internet Site : palaisdesbeauxarts.tumblr.com
Description:
Nairy Baghramian, invitée d'honneur du festival d'Automne à Paris, expose des œuvres créées in situ, selon sa démarche critique qui interroge les rapports de l'œuvre à l'institution.

Georges Focus, La folie d'un peintre de Louis XIV, la découverte de l'œuvre de Georges Focus produite lors de son enfermement aux Petites Maisons suscite aujourd'hui l'étonnement, pour ne pas dire un choc qui nous bouleverse.

Robert Walser, Grosse kleine Welt Grand petit monde, présentée pour la première fois en France, une sélection d'une cinquantaine de microgrammes du célèbre écrivain suisse / Lire la suite

- Vernissage le 12 octobre, 18h - 22h
- Expositions du 13 Octobre 2018 au 9 Janvier 2019
- Ouverts tous les jours sauf le lundi, de 13h à 19h

Vernissage des trois expositions de rentrée

[18:30-21:00] Vernissage de Haegue Yang "Traversée Chronotopique"
Location:
Montpellier
Montpellier
34000 Montpellier
M° Gare SNCF de Montpellier
France
Internet Site : www.montpellier.fr
Description:
La Panacée - MoCo

13 octobre 2018 - 13 janvier 2019
Vernissage vendredi 12 octobre 2018 - 18h30

Vernissage de Haegue Yang "Traversée Chronotopique"
Haegue Yang, Sonic Half Moon Type IV - Large Light #23, 2015, structure en acier, grille métallique, thermolaquage, clochettes en laiton chromé, clochettes en nickel, anneaux métalliques, fil d'acier, 187 x 84 x 84 cm - Courtesy de l'artiste et de la Galerie Chantal Crousel, Paris © Haegue Yang

[18:30-21:00] Vernissage de Laurent Chaouat "Rester en surface"
Location:
Maison des Arts de Bagneux
15, avenue Albert Petit
92220 Bagneux
M° RER B Bagneux
France
Phone : +33 (0)1 46 56 64 36
Fax : +33 (0)1 46 56 20 93
Mail : maison-arts@mairie-bagneux.fr
Internet Site : www.bagneux92.fr
Description:
Du 12 octobre 2018 au 11 janvier 2019
Vernissage vendredi 12 octobre à partir de 18h30

https://www.laurentchaouat.net

Vernissage de Laurent Chaouat "Rester en surface"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Colombo"
Location:
L'Atelier de Belleville
29, rue de la Villette
75019 Paris
France
Mobile : +33 (0)7 78 81 25 80
Mail : latelierdebelleville@gmail.com
Internet Site : www.atelierdebelleville.com
Description:
du 8 octobre au 12 novembre

autour du nouvel album d'Hervé Celcal

Hevé CELCAL nous invite à un voyage profond vers les Antilles, à l'Atelier de Belleville.

COLOMBO, une exposition dédiée au nouvel album d'Hervé CELCAL

Le pianiste de jazz Hervé CELCAL sort son nouvel album : « COLOMBO » le 16 novembre prochain (TING BANG - L'Autre Distribution).

« COLOMBO », comme ce mélange d'épices d'Asie ; le nom d'un plat antillais par excellence, qui symbolise peut-être la culture créole ; Colombo comme celui qui crut rallier les Indes en découvrant l'Amérique ? Un salut particulier adressé aux ancêtres Amérindiens, comme aux « koulis », ramenés des Indes à la fin du XIXe siècle ; un hommage à l'art de vivre créole magnifiquement résumé par le bèlè (musique traditionnelle de la Martinique) ; des envolées classiques... : en somme un vrai jazz créole !

Hervé CELCAL réalise un album qui réussit l'exploit d'être en même temps ludique et ambitieux en mêlant l'amour de la fête à une réflexion sur ses racines antillaises.

Hervé a choisi L'Atelier de Belleville pour présenter COLOMBO à la presse un soir d'octobre, et c'est l'occasion pour la galerie de proposer une exposition singulière, au croisement entre les styles et les arts. COLOMBO, ici, c'est le regard de six artistes plasticiens qui se sont penchés sur la musique profondément créole d'Hervé, ou le regard d'artistes dont le travail est en lien avec la musique d'Hervé.

le peintre-sculpteur martiniquais Christophe MERT
le peintre-sculpteur allemand Orson BUCH
la peintre martiniquaise DAMI
La plasticienne guadeloupéenne OTAMA
le peintre martiniquais Claude HENRY
le néerlando-parisien BERKEN

Vernissage de l'exposition "Colombo"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "One shot !"
Location:
Vitrine - 65
65, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)7 83 20 26 20
Mobile : +33 (0)6 72 70 13 34
Mail : contact@vitrine-65.gallery
Internet Site : www.vitrine-65.gallery
Description:
Les éditions Multiples Un sont heureuses de vous inviter
au vernissage de l'exposition

"ONE SHOT !"

avec :
Quentin Derouet, Pierre Galopin, Hadi Tabatabai,
Matt Waples et Frédéric Galliano

A travers cette exposition, c'est toute l'idée du geste fulgurant, du processus sans repentir ou retouche possible qui est mise en lumière.
La "sècheresse" de cet état d'esprit ne produit pas obligatoirement d'oeuvre monochrome, minimale ou conceptuelle même si cela s'en rapproche parfois.
Si l'immédiateté de cette posture de travail est une évidence, elle ne rime pas forcément avec manque de longueur en bouche. La sélection présentée ici s'efforce aussi d'éclairer la notion du contemplatif qui suit la réalisation de ce genre de productions.
Des roses écrasées de Quentin Derouet dans des monochromes de couleurs particulières aux tableaux vernis de Pierre Galopin, en passant par des insolations directs de papiers photos du canadien Matt Waples, de la gravure laser sur monochrome de l'américain Hadi Tabatabai ou les impressions directs de Frédéric Galliano, il sera donné à voir différentes expériences de ces "One shot".

Vernissage le vendredi 12 octobre 2018 à partir de 18h30 à la galerie VITRINE-65 en présence des artistes.

[18:30-21:00] Vernissage du Challenge Artistique
Location:
La Galerie des Arts Plastiques
28, rue Darcet
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Mobile : +33 (0)7 60 87 86 44
Mail : Contact@La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Internet Site : www.La-GALERIE-Des-Arts-Plastiques.org
Description:
Vendredi 12 octobre dès 18H30 vernissage du Challenge Artistique de la Galerie des Arts Plastiques des Batignolles.

L'exposition se poursuivra jusqu'au jeudi 25 octobre par une soirée finissage dès 18H30

Martinelli Alexandre
"VIVANT(E)
A quel moment une œuvre, un tableau prend-il vie ? Est-ce une fois le travail de l'artiste accompli ? Ou est-ce bien avant ? ..."

Natalie ROUX
"La peinture est toute sa vie, et toute sa vie, elle l'a organisée pour peindre.
Avant même qu'elle sache lire ou écrire, elle dessinait déjà..."

Simov George
"Le dessin fait partie de ma vie depuis mon enfance.
L'un des thèmes principaux de ma peinture est la figure féminine.
J'ai été entouré de belles femmes au caractère fort comme ma grande mère, ma mère, ma sœur..."

Bednarova Katerina
"Ce que je recherche avant tout dans ma création, c'est de reconstituer par la couleur et par les traits un corps humain. Un corps où s'expriment beauté subjective..."

Et

Martel François
"1999 Dieu a un peu perdu la main. Dans un dernier spasme, il crée le Konica Q-M100, considère ce qu'il a créé... et persiste à trouver cela très bon. Avec le recul, les avis s'avèreront plus nuancés. Le Konica Q-M100 étant doté d'un capteur d'un (seul) million de pixels, ces derniers piquent en effet rapidement les yeux, au gré des agrandissements successifs. C'est pourtant muni de cette poignée de pixels originels, que François réalise Comb Ray - sa première création digitale..."

Vernissage du Challenge Artistique






[19:00-21:00] Vernissage de Gavin Watson "Raving 89"
Location:
Galerie Iconoclastes
20, rue Danielle Casanova
75002 Paris
M° Opéra, Pyramides, Tuileries
France
Mobile : +33 (0)6 60 15 10 33
Mail : iconoclastesgalerie@gmail.com
Internet Site : www.galerieiconoclastes.com
Description:
Exposition du 12 au 19 octobre 2018
Vernissage le vendredi 12 octobre 19h - 22h en présence de l'artiste pour une séance de dédicace.

2018 marque le trentième anniversaire du « Second Summer of Love », cette période bénie de « peace, love and techno » qui a marqué l'avènement des rave parties et de la musique acid house en Europe, prenant racine à Ibiza puis rapidement en Grande-Bretagne.

Une période de la contre culture qui ne s'est jamais vraiment éteinte et revit aujourd'hui son âge d'or à Paris notamment, où les soirées rave et le look acid sont devenues monnaie courante chez les Millenials. Dans ce contexte, nous avons le plaisir d'organiser chez Iconoclastes Galerie, une exposition inédite, dédiée au photographe majeur de la contre culture britannique, Gavin Watson, du 12 au 19 octobre prochain.

Célèbre pour ses clichés sur les skins et les punks de la fin 70 début 80, Gavin Watson est internationalement reconnu mais n'avait jamais encore exposé en France. Plus précisément, nous nous sommes attachés à montrer son travail couvrant la période folle et haute en couleurs des premières raves parties en Angleterre, de 1988 à 1993.

Gavin a été l'un des rares photographes à couvrir cette scène composée alors d'une jeunesse hétéroclite dans les goûts et les looks, mais unie dans la fête face à la montée du chômage dans une ère thatchériste hostile et sans espoir.

Gavin Watson a publié en 2011 un livre culte de photographies sur la scène rave, « Raving'89 », et pour cette exposition des clichés inédits de cette période seront tirés.

Gavin Watson
http://www.gavinwatsonarchive.com

Vernissage de Gavin Watson "Raving 89"

[19:00-21:00] Vernissage de Tching Kao "Impermanence du signe"
Location:
Galerie-Librairie Impressions
17, rue Meslay
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Description:
Exposition de peintures et dessins de Tching Kao : "Impermanence du signe"

Vernissage vendredi 12 octobre à partir de 19h
Exposition jusqu'au 10 novembre 2018

Tching Kao et le signe
Entre peinture et écriture

Cette exposition monographique retrace le travail pictural de la créatrice taïwanaise Tching Kao autour de la question du signe.
Le thème a fasciné en elle l'artiste, mais aussi la linguiste et la sémiologue. Car Tching Kao a deux visages. D'un côté, le maître de conférence à l'université Paris VII, auteure de nombreux ouvrages de référence sur la sémiologie de la publicité, a placé au centre de son travail l'étude du caractère d'écriture chinois. De l'autre, comme peintre, Tching Kao est entrée dans le geste de cette écriture.
A travers ses peintures, c'est ainsi une nouvelle facette du signe qu'elle explore. Dans l'écriture chinoise, le signe est permanent. Dans la publicité, il est évident, immédiat, sans équivoque. A force de décortiquer ces signes sous un angle scientifique, Tching Kao a ressenti le besoin de créer ses propres logogrammes : un vocabulaire éphémère et impalpable, aussi léger et instantané qu'un vent qui traverserait une forêt de bambous, sans laisser de trace. Ni réels, ni irréels, les signes de Tching Kao s'apparentent plus à des poésies zen qu'à des peintures : l'instant, longuement observé, est fixé sur le papier d'un geste, comme une calligraphie.

Vernissage de Tching Kao "Impermanence du signe"

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Le fantôme d'une puce"
Location:
Pauline Perplexe
90, avenue de la Convention
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Mobile : +33 (0)6 67 28 86 97
Mail : paulineperplexe@gmail.com
Internet Site : www.paulineperplexe.com
Description:
12.10 - 28.10.18

Vernissage et transactions sous le manteau
le Vendredi 12 Octobre à partir de 19h

avec : Antoine Barberon, Audrey Bartis, Marie Bette, Cécile Bouffard, Anne Bourse, Willie Brisco, Christel Conchon, Morgan Courtois, Florent Dégé, Jean-Louis Deresnes, Adrien Genty, Sarah Holveck, Rosa Joly, Max Kaario, Johnathan Kafé, Baptiste Perrin, Claire de Pimodan, Daisy Raynal, Mathilde Rives, Hill Adado Sani, Josselin Vidalenc, Sabrina Violet, Sebastian Wiegand.

Le fantôme d'une puce sera aussi ouvert de 14h à 19h les 12, 13 & 14 Octobre lors de l'évènement Paris Avant Première https://parisavantpremiere.com
ensuite il y aura des visites sur rdv du 15 au 28 Octobre

- - -- - . . .. . .
le fantôme d'une puce
saut d'une étoile filante, un virage en tête d'épingle
le spectre bondit comme le fil dans le chas d'une aiguille,
recrache la tête du lion dans une bille de plomb, il passe de l'un
à l'autre; léopard hirsute croisant son reflet dans une statue de
salon, tigre de papier révélé par les eaux de la crue, panthère
postée au seuil de la cave
on attend le retour du chat fugueur
le joueur de flûte au long manteau multicolore charme rats et
enfants, la farine se pétrit, le diable est dans la pâte
le temps pour les nouilles de fondre dans le bouillon, le
tintement des cloches emporte le bruit des rues, l'arbre est
préfiguré dans la graine, balayée par le vent
le sésame fleurit au pied du portail mécanique, échange ses
feuilles aux arrivants contre leurs pièces
à cause d'une seule de ces bestioles, il faut brûler la maison
une éclipse dans une boîte de cirage

[19:00-23:00] Vernissage de l'exposition "PARIS FASHION WEEK"
Location:
13ème arrondissement de Paris
13ème arrondissement de Paris
75013 Paris
France
Internet Site : www.mairie13.paris.fr
Description:
AS PART OF Paris Avant Première

HIGH ART & BONNY POON PRESENT

PARIS FASHION WEEK

with
CAMILLE ALENA
VICTORIA COLMEGNA
MARIE KARLBERG
BRADLEY KRONZ
NINA KOENNEMANN
BONNY POON

SATURDAY, OCTOBER 12TH / SAMEDI 12 OCTOBRE
7-11PM / 19-23H
@
10 RUE VANDREZANNE, TOUR ONYX, 75013, PARIS

Vernissage de l'exposition "PARIS FASHION WEEK"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Peindre la nuit"
Location:
Centre Pompidou Metz
1, Parvis des Droits de l’Homme
CS 90490
57020 Metz Cedex 1
M° Gare SNCF de Metz
France
Phone : +33 (0)3 87 15 39 39
Internet Site : www.centrepompidou-metz.fr
Description:
Du 13 octobre 2018 au 15 avril 2019

La nuit se retrouve au cœur de débats actuels, qu'ils soient sociétaux (faut-il ouvrir les magasins la nuit ou la consacrer au sommeil ?), écologiques (comment limiter la pollution lumineuse qui nous empêche de voir les étoiles ou qui dérègle la vie animale ?), politiques (nuit debout, traversées clandestines de frontières) ou scientifiques (on repousse sans cesse notre connaissance de la nuit).

Ce monde de la nuit, avec tous ses questionnements, est omniprésent chez les artistes, notamment depuis la fin du XIXe siècle. La nuit a évolué et nous a transformés, à travers des révolutions majeures comme l'électrification et l'éclairage, la psychanalyse ou la conquête spatiale : autant de bouleversements dans la définition et le rapport que l'on entretient avec la nuit.

Du 13 octobre 2018 au 15 avril 2019, le Centre Pompidou-Metz consacre une exposition de grande ampleur au thème de la nuit dans la peinture moderne et contemporaine, accompagnée d'une publication et d'une riche programmation d'événements associés.

Source d'inspiration majeure de l'histoire de l'art, la nuit demeure aujourd'hui encore un terrain d'expériences fécond. Revenir à un sujet aussi vaste que la nuit permet de poser des questions essentielles sur notre condition et notre place dans l'univers, comme sur le rôle de l'art.
Si la proposition peut paraître d'emblée comme une contradiction, « peindre la nuit » se révèle au contraire riche de sens. Le titre contient volontairement une ambiguïté : peindre la nuit signifie soit représenter la nuit, soit peindre de nuit. Peindre l'obscurité ou peindre dans l'obscurité, c'est déjà faire un choix, celui d'affiner sa vision extérieure ou bien celui de l'abandonner. La nuit permet, tant sur le plan physique que symbolique, ce « détachement du monde » si cher à la modernité. Le moment du crépuscule pourrait d'ailleurs être la parfaite métaphore de la volatile frontière entre figuration et abstraction.

À travers une approche liée à la perception de la nuit plutôt qu'à son iconographie, l'exposition se présente elle-même comme une expérience nocturne, une déambulation qui transforme le visiteur en noctambule, et qui transmet ce vertige que procure la nuit : vertige des sens, vertige intérieur, vertige cosmique. On avance dans l'exposition comme on avance dans la nuit.

Fidèle à l'esprit des expositions du Centre Pompidou-Metz, l'exposition ne se limite pas de manière exclusive à la peinture, bien que centrale, mais offre résonances et parallèles avec la musique la littérature, la vidéo et la photographie.
Elle rassemble une centaine d'artistes, de figures historiques (Winslow Homer, Francis Bacon, Anna-Eva Bergman, Louise Bourgeois, Brassaï, Helen Frankenthaler, Paul Klee, Lee Krasner, Henri Michaux, Joan Mitchell, Amédée Ozenfant, etc.) et d'artistes contemporains (Etel Adnan, Charbel-joseph H. Boutros, Ann Craven, Peter Doig, Jennifer Douzenel, Rodney Graham, Martin Kippenberger, Paul Kneale, Olaf Nicolai, Gerhard Richter, etc.) ainsi que de spectaculaires installations dont certaines sont conçues spécialement pour ce projet (Harold Ancart, Raphaël Dallaporta, Spencer Finch, Daisuke Yokota, Navid Nuur, etc.).

Commissaire :
Jean-Marie Gallais, responsable du pôle Programmation, Centre Pompidou-Metz
Chargée de recherches et d'exposition : Alexandra Müller

Vernissage de l'exposition "Peindre la nuit"
Peter Doig
Milky Way 1989-90
Huile sur toile
152x204 cm
Scottish National Gallery of Modern Art
© Peter Doig. All Rights Reserved, DACS/Artimage 2018. Photo: Jochen Littkemann / ADAGP Paris, 2018

[19:00-21:00] Vernissage de la 10ème édition du Festival Lumière 2018
Location:
Lyon
Lyon
69000 Lyon
M° Gares SNCF, aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
France
Internet Site : www.lyon.fr
Description:
Institut Lumière

en présence de Vincent Lindon

Festival Lumière
Grand Lyon Film Festival
10e édition
Du samedi 13 au dimanche 21 octobre 2018
www.festival-lumiere.org

[19:30-23:00] Visite des expositions "Jean-Michel Basquiat" & "Egon Schiele"
Location:
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
M° Les Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 69 96 00
Mail : contact@fondationlouisvuitton.fr
Internet Site : www.fondationlouisvuitton.fr
Description:
Dans le cadre des Journées Particulières organisées par LVMH, la Fondation Louis Vuitton vous ouvre ses portes le vendredi 12 octobre de 19h à 23h. Découvrez son architecture ainsi que ses deux expositions du moment.
Jean-Michel Basquiat - Egon Schiele
D'un bout à l'autre du XXème siècle, de l'Europe - Vienne - à l'Amérique - New York, les œuvres et les vies d'Egon Schiele et Jean-Michel Basquiat fascinent par leur fulgurance et leur intensité.

>> RSVP







[20:00-20:30] Performance danse-musique "Listen to me #2"
Location:
Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Description:
Sophie Bocquet et Nicolas Martel donnent à voir des corps qui nous sont familiers, dans leur cognées, étreintes, incertitudes, dérapages de l'expérience quotidienne.
L'univers musical que développe Malik Soares est proche du folk-blues américain, dans ses compositions il travaille sur l'errance.

Création inspirée de nouvelles de Raymond Carver, à la rencontre de l'univers de Peter Martensen.


Dans le cadre de l'exposition de Peter Martensen "Call from inside"

dessin et peinture

Du 14 septembre au 3 novembre 2018
Vernissage en présence de l'artiste le vendredi 14 septembre de 18h à 21h

Un dimanche à la galerie
Evénement Dimanche 23 septembre 12:00 - 18:00
Un dimanche à la galerie
100 galeries parisiennes seront ouvertes.
15h-18h : Frédéric Bosser, rédacteur en chef de LES ARTS DESSINES présente cette jeune revue dédiée au dessin.

Listen to me #2
Performance Vendredi 12 octobre 20:00 - 21:00
Performance danse-musique
Sophie Bocquet - Nicolas Martel - Malik Soares
Création inspirée de nouvelles et de poésies de Raymond Carver, à la rencontre de l'univers de Peter Martensen.

Actions déterminées, apathie et immobilité cohabitent dans les nouvelles œuvres de Peter Martensen. Des scénarios parallèles se jouent simultanément - une atmosphère à la fois étrange et familière plane sur l'ensemble... S'en dégage un sentiment de mystère, de démission, voire de chaos où s'immisce ici et là une image d'une tranquillité hors du temps.
Call from inside* le titre de sa nouvelle exposition interpelle. Est-ce une allusion faite à notre for intérieur ? S'agit-il d'un renvoi à un registre originel, d'un rappel de certains fondamentaux de l'existence humaine ? ou encore d'une incitation à s'éveiller ?

quand l'eau monte... la pièce continue

The Play (La pièce) figure une femme décoiffée, immobile sur le devant d'une scène dont le bord divisé en strates fait songer à une surface écartée par un tremblement de terre. Elle tient un objet avec une faisceau de lumière à la main. Une boule - peut-être une boule de cristal - se trouve à ses pieds. En bas de la « scène » les têtes d'une audience sont esquissées par une touche rapide. Le rideau de scène en partie écarté ouvre vers une lumière forte, éblouissante... The show must go on, dit-on pour exprimer la nécessité de poursuivre malgré tout et l'idée d'un mouvement qui ne peut cesser. Or, la femme sur la scène parait absente, ailleurs, ignorant l'éclairage, la boule et la fosse à ces pieds.

La grande peinture Stjernenat (Nuit étoilée) nous présente trois hommes assis dans un paysage formant un isthme. Une table basse et des objets domestiques (livres, papiers, verres, couverture, thermos, chariot) sont dispersés par terre. L'homme installé sur la chaise la plus haute regarde vers l'eau qui monte à leurs pieds et où flotte un sac à dos. De minuscules femmes dont les longues robes claires rappellent des époques passées se tiennent le long des côtes. Plusieurs échelles cohabitent ainsi dans la composition. A l'arrière-plan, un homme scrute on-ne-sait-quoi à l'aide d'une lampe torche. L'eau luit du reflet des étoiles ; dans le lointain un projeteur se détache de la côte obscure....

Peter Martensen construit tel un scénographe qui juxtapose et rythme accessoires et figures humaines dans un espace pour découvrir l'effet produit. Une approche formelle - qui tend vers une neutralité émotionnelle - à laquelle vient s'ajouter les désirs et les motivations du plasticien manipulateur de matière. Or, de par les choix que retient l'artiste, ses œuvres deviennent le véhicule d'observations poignantes, d'angoisses profondes, de rêves. Dans un monde multivers, Peter Martensen fait se rencontrer registres et « réalités » des plus divers, qui constituent notre cadre perceptif dans toute son étendue complexe. Il parle d'une « réalité mentale ».

éclairage - éclaireur

Une vidéo récente, Planet X, montre des figures en blouse blanche, équipées de torches, déambulant et naviguant dans un paysage nocturne. Ces « spécialistes » - dans le vocabulaire de Peter Martensen - scrutent ; ils cherchent, tels des éclaireurs dans l'obscurité. Est-ce l'expression d'une inquiétude profonde quant aux lumières d'une humanité à la mémoire courte ? Ou s'agit-il simplement une exploration plasticienne des possibles du clair-obscur ? Le laboratoire de recherche plastique de Peter Martensen n'impose rien. Au contraire, il étudie, propose et montre ses « découvertes », fruits d'une quête infinie.


Peter Martensen (né au Danemark en 1953) expose régulièrement dans les institutions et les galeries de son pays ainsi qu'en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. La Galerie Maria Lund a accueilli huit expositions personnelles de l'artiste : CLONE CLUB PAINTINGS (2000), CIVILISATION (2002), STRANGE DAYS (2004), THE TEST (2007), TESTING FREEDOM (2008), MUSEUM (2011) FEELINGS (2013) et UNDONE SKETCHES (2016).

En 2010, Peter Martensen était l'un des huit artistes nordiques contemporains de l'exposition Nuances de noir, événement fondateur du Passionisme - mouvement identifié par la jeune historienne d'art danoise Merete Sanderhoff - et accueillie par les musées d'Ordrupgaard et de Vejle au Danemark. Auparavant, en 2006, l'exposition rétrospective de l'œuvre de Peter Martensen SOLO avait été montrée par les institutions Sophienholm et Vejle Kunstmuseum (Danemark). En 2014, le musée Brandts à Odense (Danemark) a présenté From Grid to Romance, une exposition réunissant peintures, dessins et vidéos de la période 1990-2014 de l'artiste.

Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint Etienne Métropole - MAMC+ a exposé son œuvre dessinée pour la première fois en 2016 dans l'exposition Intrigantes Incertitudes. En 2017 son exposition personnelle RAVAGE a été présentée par le musée puis par la Maison du Danemark à Paris - permettant ainsi au public français d'apprécier l'univers de Peter Martensen dans toute son ampleur (peinture, dessin, vidéo et sculpture). Un catalogue complet de RAVAGE réunissant des textes de Lorand Hegyi, Jens Christian Grøndahl, Merete Sanderhoff et un entretien avec l'artiste de Martine Mourès-Dancer a paru aux Editions Kerber, Berlin.

L'œuvre de Peter Martensen a rejoint de nombreuses de collections publiques : Statens Museum for Kunst (Copenhague), V&A (Londres), Kunsthalle Rostock, Centre Culturel de Hainaut, FRAC Haute-Normandie. Une de ses peintures est actuellement en cours d'acquisition par le MAMC+.

L'artiste est également sollicité pour répondre à des commandes publiques et privées (portraits, sculptures et peintures monumentales). Au printemps 2017, son art du portrait était le sujet de l'exposition PORTRAITS au Musée d'histoire nationale de Frederiksborg (Danemark) qui retraçait un parcours de près de quarante ans avec cette forme particulière de l'étude de l'être humain.

Cet automne, une sélection de ses dessins sera montrée dans Intriguing Uncertainties à The Parkview Museum, Singapour. Au printemps 2019, The Parkview Museum, Pékin accueillera à son tour ce panorama du dessin contemporain.

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Play
huile sur toile
20 x 25 cm - 2018
K26639

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Present
huile sur toile
20 x 25 cm - 2018
K26640

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
Aften (Soir)
huile sur toile
24 x 30 cm - 2018
K26637

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
Fantom
huile sur toile
175 x 110 cm - 2017
K26625

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
Stjernenat - Nuit étoilée
Huile sur toile
110 x 175 cm - 2018

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Big Discussion
Huile sur toile
160 x 200 cm - 2018
PMM5810918160X200ML

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Director
Huile sur toile
90 x 110 cm - 2018

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Exchange
Huile sur toile
80 x 100 cm - 2018

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
The Heritage Calling
Fusain sur papier
33 x 41 cm - 2018

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
Home
Fusain sur papier
28 x 38 cm - 2018

Vernissage de Peter Martensen "Call from inside"
Words are fire
Fusain sur papier
120 x 85 cm - 2018

[20:00-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Palette Hair"
Location:
Palette Terre
9, rue Rochebrune
​code : 3975
5ème étage à gauche
75011 Paris
France
Mobile : ​+33 (0)6 32 67 09
Mail : info@paletteterre.com
Internet Site : www.paletteterre.com
Description:
Opening :
VENDREDI 12 OCTOBRE de 20h à 22h

visible on the weekend of 11/12 October from 3pm to 7pm
at 11 rue Rochebrune, Paris 11e

Jonathan Binet
Nina Childress
Bastien Cosson
Josquin Gouilly-Frossard

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés