Sunday, October 14, 2018
Public Access


Category:
Category: All

14
October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Boutique Éphémère Cartier Parfums
Location:
Galerie 121
121, rue Vieille du Temple
75003 Paris
France
Description:
Pour célébrer son nouveau parfum Cartier Carat, transposition olfactive de l'éclat du diamant, Cartier vous convie dans un lieu éphémère, 121 rue Vieille du Temple, au cœur du Marais, du 12 octobre au 4 novembre.

On s'y donne rendez-vous pour découvrir Mille Facettes, une installation immersive inspirée de la manière dont la lumière se diffracte à l'intérieur d'un diamant.

On en repart avec une vidéo et une photo de son portrait, capturées depuis une multitude d'angles et de couleurs dans l'architecture de prismes de Mille Facettes.

On y expérimente le parfum différemment.

Boutique Éphémère Cartier Parfums

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00-16:00] Vernissage des nouvelles expositions
Location:
Galleria Continua
Le Moulin
46, rue de la Ferté Gaucher
77169 Boissy-le-Châtel
M° Gare SNCF Coulommiers
France
Phone : +33 (0)1 64 20 39 50
Mobile : +33 (0)6 07 37 69 56
Mail : lemoulin@galleriacontinua.com
Internet Site : www.galleriacontinua.com
Description:
AHMED MATER
Stand in the pathway and see

ORNAGHI & PRESTINARI
Early Autumn

SUSANA PILAR
Jardinera

NEDKO SOLAKOV
Paintings from Long Ago


Bus :
Départ à 11h du Jardin des Plantes, place Valhubert, Paris 5e.
Merci de réserver le nombre de sièges à
reservation@galleriacontinua.fr

Programme:
12h00 - Moulin de Sainte-Marie
12h30 - Sislej Xhafa, Onion Soup (performance)
13h00 - Moulin de Boissy
13h30 - Buffet & DJ Set
15h30 - 1er départ pour Paris



[14:00-20:00] Opening party de Private Choice 2018
Location:
Appartement Private Choice
7 avenue Franklin D. Roosevelt
7, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
M° Champs-Élysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Invalides
France
Description:
du lundi 15 au dimanche 21 octobre
de midi à 19h
Visite sur invitation après inscription sur le site internet : www.privatechoice.fr

Nadia Candet investit un appartement, proche de la Foire internationale d'art contemporain, pour exposer sa sélection d'artistes.

C'est un bel appartement, proche du Grand Palais où se tiendra, du 18 au 21 octobre, la 45e édition de la Foire internationale d'art contemporain : une adresse confidentielle que les initiés s'échangent sous le manteau. Comme une FIAC « off », en quelque sorte. L'exposition Private Choice ouvre ses portes au public le 15 octobre.

Reflets / Reflects

Pour sa sixième édition, Private Choice s'installe au cœur du huitième arrondissement de Paris. C'est dans un élégant appartement haussmannien, à quelques pas du Grand Palais, que prend place une collection éphémère et inédite d'art et de design.
Private Choice offre une nouvelle manière de vivre la relation aux œuvres dans un espace privé et intime ; une expérience unique pour découvrir et acquérir des œuvres d'art et de design de créateurs du monde entier sélectionnés par Nadia Candet, fondatrice de Private Choice, accompagnée d'un comité artistique.
Cet espace entièrement dédié à la création se visite comme un appartement de collectionneur, une expérience originale permettant de s'approprier les œuvres d'art, passant de pièce en pièce, changeant d'ambiance et de configuration.
Le ton est donné pour cette sixième édition de Private Choice: la collection s'exprime à travers le thème du reflet, reflet physique ou celui d'une époque, donnant son titre cette nouvelle édition: « Reflets / Reflects ».
Dès l'entrée, la collection suscitera une relation spécifique avec le visiteur grâce à ces mots, à la fois interrogateurs et révélateurs : «Your Choice» ; un néon spécialement réalisé par l'artiste Eric Michel (Galerie 8+4 / Bernard Chauveau), à l'occasion de l'événement. Des toiles réalisées spécialement pour Private Choice seront aussi présentées dans l'entrée par l'artiste BEN (galerie Eva Vautier).
La visite se poursuivra dans le grand salon qui sera l'écrin des délicates œuvres de Sophie Whettnall (Galerie Michel Rein), dont la volupté des papiers déchirés tient à leur absorption de la lumière. Le visiteur aura également le plaisir d'y découvrir les tables de Sebastian Herkner (La Chance) dont les plateaux cuivrés sauront refléter l'espace environnant avec précision, tandis que, tout autour danseront les formidables balais de Vivien Roubaud (Galerie In Situ), au rythme de chatoyants reflets.
Que le visiteur soit rassuré, tout sera sous contrôle avec la guirlande lumineuse « Control » de Jeanne Susplugas, qui déposera une élégante lumière sur les murs de l'appartement haussmannien. Enfin l'artiste Sabine Pigalle apportera une touche d'humour à ce grand salon, grâce à ses plaques de marbre Sloganus (Galerie RX) qui détournent de célèbres maximes latines en d'amusantes formules érotiques gravées pour l'éternité dans le marbre.
Ensuite, les oeuvres de Boris Chouvellon accueilleront le visiteur dans le petit salon. L'artiste s'amuse à prélever des «fragments du monde», débris ou objets du quotidien qu'il s'applique à révéler autrement. Ainsi seront présentés ses enjoliveurs de voiture trouvés sur le bord de la route, moulés un à un avant d'être en partie dorés à la feuille d'or - passant, par cette métamorphose poétique, du statut d'objet de rebut à celui de relique d'un temps passé. La galerie Miranda présentera de grandes photographies Polaroïd de l'artiste américaine Ellen Carey, oeuvres qui n'ont encore jamais été montrées au public.
Les artistes Edgar Sarin (Galerie Michel Rein) et Mateo Revillo qui réalisent cette année un projet intitulé «Un Titanic, Reprise» pour la Nuit Blanche, recevront à Private Choice carte blanche pour investir un espace de 21.08 mètres carrés où seront révélées des œuvres personnelles, mais aussi collaboratives.
L'appartement sera illuminé par le Candélabre de l'artiste bulgare Stefan Nikolaev (Galerie Michel Rein) qui détourne le mythique Porte-Bouteille de Marcel Duchamp, nous invitant à contempler le reflet d'une autre époque, celle du père de l'Art contemporain.
Si le temps semble s'arrêter quand on visite Private Choice, Bastien Mairet (Galerie 8+4 / Bernard Chauveau) choisit de nous rappeler qu'il court toujours avec une ingénieuse horloge.
Le détonnant duo d'artistes Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize aura le loisir d'étonner une nouvelle fois le visiteur avec des vides poches sculptés et un duo de vases en céramique, pièces produites spécialement pour Private Choice.
La chambre de l'appartement se mue en boudoir pour cette nouvelle édition, où se déploieront la préciosité du jade et la délicatesse de la porcelaine au travers des réalisations du Studio MVW et du designer Djim Berger (Galerie BSL).
L'ambiance y sera élégante et feutrée, habillée d'une élégante moquette rosée de chez CODIMAT. On pourra y contempler une série de collages de Victor Cadenne et de l'artiste Silvie Brière qui empreinte au grand Gustave Courbet le dessin de l'Origine du Monde pour y projeter de nouvelles images évocatrices de la condition féminine. Seront également présentés plusieurs dessins gouachés du grand Jean Dewasne.
La galerie MiniMasterpiece revient pour cette édition en proposant de nouvelles collaborations et offre au visiteur la possibilité d'acquérir de nombreux bijoux d'artistes comme ceux des Nøne Futbol Club, de Frédéric Ruyant, de la designer Constance Guisset, ou encore de François Azambourg. Ce dernier, qui aime plus que tout se lancer des défis, est parti à la conquête d'un champ passionnant : les bijoux. Pour cette occasion, il conçoit au cours de l'été 2018, dans le calme de sa « retraite bretonne », un ensemble inédit de 30 à 50 bijoux, pièces uniques. Il explore le métal argent sous toutes ses formes et possibilités afin de réaliser ces objets à la croisée du design, de l'art et du bijou. Ceux-ci sont réalisés en collaboration avec la Galerie 8+4/Bernard Chauveau et MiniMasterpiece pour Private Choice.
La salle à manger sera éclairée avec les PET Lamps, un projet qui mélange des techniques de tissage traditionnelles provenant de différents endroits du monde tels que la Colombie, le Chili ou encore l'Éthiopie. Une initiative lancée par le designer Alvaro Catalán de Ocón.

Le visiteur aura également le plaisir de contempler dans la salle à manger les dessins de l'artiste polonaise Angelika Markul, qui appartiennent au projet « Archipelago of Tierra del Fuego » et dont la puissance des rouges évoque l'urgence de la situation écologique de cette île d'Amérique du Sud.
De subtils reflets émaneront également du verre coloré, matériau sublimé par Jean-Michel Othoniel (Galerie Perrotin), au travers de ravissantes lampes perles, branchées sur des « Cables jewellery » BLESS.
Cette année, Private Choice collabore avec le collectif Label Famille, porté par Anne Bourrassé, Cyril Quenet et Camille Zonca. Ce nouveau modèle
d'organisation est formé par une cinquantaine d'artistes et de designers dont les diverses coopérations prônent la transdisciplinarité. Le visiteur pourra notamment découvrir Tchin, (éd. Plumbum) un minibar aux lignes pures, bordé d'un rideau de tubes de verre.
Nous présenterons la grande lampe circulaire de Bina Baitel, en laiton et fausse fourrure, qui s'allume par des caresses. Sera également disposée dans le couloir illuminé par Eric Michel une collection de feutres signés My Bob.
Le visiteur pourra contempler son reflet dans les miroirs d'Aurélia Bire ou ceux appartenant à cet illustre lieu ayant traversé toutes les époques depuis le XIXème siècle. L'élégante ambiance parisienne sera accentuée par le délicat parfum des bougies « Paris » de la célèbre maison diptyque. Le fleuriste parisien Thierry Féret (Flowered by) réalisera d'élégantes compositions florales qui orneront les vases de Sacha Walckhoff et de Guillaume Delvigne (La Chance). Nos visiteurs pourront déguster au cours de leur déambulation de délicieux macarons fournis par la Maison du Chocolat.


Liste complète des artistes, courtesy et partenaires

Artistes / Designers
ACdO / Alvaro Catalán de Ocón, François Azambourg, Bina Baitel, Benoît Barbagli, BEN, Djim Berger, Atelier BL119, BINÔME / Fréderic Pain et Ingrid Michel, Aurélia Bire, BIIS, BlankBlank, BLESS, Silvie Brière, Victor Cadene, Lord Anthony Cahn, Ellen Carey, Boris Chouvellon, Carlos Cruz-Diez, d.d. trans, Odile Decq, Yann Delacour, Guillaume Delvigne, Jean Dewasne, David Dubois, Carol Egan, Pierre Frey, Mara Fortunatović, Samuel Gassmann, Pierre Gonalons, Pierre Guariche, Constance Guisset Studio, Sebastian Herkner, Eric Hibelot, Gilles Jonemann, Charles Kalpakian, Lucie Koldova, Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, Bastien Mairet, Sylvie Maréchal, Pia Maria Raeder, Angelika Markul, Pia Mathes, Bérénice Mayaux, Régis Mayot, Eric Michel, Michel Mortier, Vera Molnár, Simon Naouri, Stefan Nikolaev, Nøne Futbol Club, ORLAN, Jonathan Omar, Jean-Michel Othoniel, Sabine Pigalle, Anne et Patrick Poirier, Pool, Julien Quiesse, Mateo Revillo, Vivien Roubaud, Jacques Emile Ruhlmann, Frédéric Ruyant, Edgar Sarin, Ugo Schiavi, Studio Formes Libres, Studio MVW, Jeanne Susplugas, Jonah Takagi, Nathalie Talec, Stefano Trapani, Muller Van Severen, Emil Lagoni Valback, Rebecca Vallée Selosse, Emmanuelle Villard, Sacha Walckhoff, Frederik Werner, Sophie Whettnall

Designers Label Famille: Stéven Coëffic, Mylène Escande, Déborah Janssens, Philippine Klahr, Jonathan Omar (collaboration avec Lionel Dinis Salazar), Camille Zonca

Courtesy
Bernard Chauveau, Galerie 8+4, Paris · Galerie BSL, Paris · Double V Gallery, Marseille · Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris · Label Famille, Paris · La Chance, Paris · Galerie miniMASTERPIECE, Esther de Beaucé, Paris · Galerie Miranda, Paris · PERROTIN, Paris, New-York, Hong-Kong, Seoul, Tokyo · Plumbum Design, France · Michel Rein, Paris/Brussels · Galerie RX, Paris - My Bob, Paris · Galerie Julien Segard, Saint-Ouen · Studio ACdO / Alvaro Catalán de Ocón, Madrid · Studio Beau & Bien, Paris· Studio Othoniel, Paris · Galerie Triode, Paris · Galerie Eva Vautier, Nice

Partners / Partenaires
APPIA Art & Assurance · ARTORA· Champagnes Artéis & co · l'atelier des garçons · By Terry· CODIMAT · Daco· diptyque· Domaine GRESSER Andlau · Flowered by - Thierry Féret · La Maison du Chocolat · LES MAUVAISES GRAINES · Alain Milliat · Nespresso · Reca peintures · SENS GOURMAND· Un jour, du ciel

Contribution
Agnès Alexandre · Augustin Altobelli · Oscar Duboÿ · Gérard Galby · Catherine Hellier du Verneuil · Laura Largillet · Vincent Le Bourdon· Rosella Mangeruca· Cyrille Martin · Paul Mouginot · Judith Souriau · Carine Soyer · Claire de La Villemarqué . Agnès Violeau

Equipe / Team
Nadia Candet : Fondatrice et conceptrice de Private Choice + 33 6 60 23 47 22
Marianne Tricoire : Responsable de la coordination opérationnelle, Ecole du Louvre + 33 6 28 33 15 72
Constance Remy : Chef de mission, Ecole du Louvre / ESSEC
Haude le Roux : Médiatrice, Ecole du Louvre / ESSEC
Clément Gaesler : Médiateur, Ecole du Louvre
Albane Morawski : Médiatrice, La Sorbonne
Walter Serra : Régisseur
Tristan Candet : Images vidéo
Théo Baulig, Didier Delmas : Photographes
Adrien Mouginot : Illustrations
Thibault Caizergues et René Bertramo : Design graphique
Matthew Parker et Agnès Alexandre : Traduction

Avec la collaboration de stagiaires de l'IESA

Nadia Candet : Fondatrice et conceptrice de Private Choice
+ 33 6 60 23 47 22

Press Contact :
Morgane Barraud, Anne Samson communication :
morgane@annesamson.com ou press@privatechoice.fr
+33 1 40 36 84 32 ou +33 6 60 23 47 22

Press Preview de Private Choice 2018

[14:00-18:00] Vernissage de Michael Heizer
Location:
Gagosian Gallery Le Bourget
800, avenue de l'Europe
93350 Le Bourget
M° RER B Le Bourget
France
Phone : +33 (0)1 48 16 16 47
Fax : +33 (0)1 70 24 87 10
Mail : paris@gagosian.com
Internet Site : www.gagosian.com
Description:
16 octobre 2018 - 2 février 2019
Vernissage: dimanche 14 octobre, 14:00 - 18:00

Lorsque j'ai réalisé les «sculptures négatives» j'ai pris conscience de la possibilité d'un vocabulaire complet, en produisant des sculptures avec des matériaux de base comme la terre. J'ai senti que les sphères du dessin et de la peinture devaient également être enveloppées de manière à exposer tout le vocabulaire.
-Michael Heizer

Gagosian est heureuse de présenter une exposition d'œuvres de Michael Heizer, datant de 1968 à nos jours.

En cinquante ans, Heizer a redéfini l'idée même de la sculpture à travers ses explorations de la taille de la masse et du processus. Ses constructions terrestres mouvantes, ses peintures et ses dessins explorent la dynamique des espaces positifs et négatifs.

Jeune artiste à New York dans les années 1960, Heizer a commencé à réaliser des «peintures de déplacement», des toiles géométriques dans des tons clairs et sombres. Pendant l'hiver 1967, dans les montagnes de la Sierra Nevada, il a creusé plusieurs failles dans la terre, adaptant les peintures de New York en trois dimensions. Ces «non-sculptures», ou «sculptures inversées», sont devenues la base d'un tout nouveau vocabulaire sculptural, Heizer ayant commencé à utiliser la terre, ainsi que son retrait, comme médium de référence.

Pendant l'été 1968, Heizer a installé Ciliata et Slot Mass à la frontière entre la Californie et le Nevada. Ciliata, un volume rectangulaire de terre évidée, contenait des protubérances en bois en saillie comme les cils cellulaires. L'œuvre adjacente Slot Mass se composait de rails parallèles inclinés creusés dans le sol. Les formes négatives soutenaient un rocher qui reposait sur leurs extrémités les plus profondes. Slot Mass était le précurseur de Levitated Mass, une sculpture qu'Heizer a initialement tenté de réaliser en 1969; une version plus grande de Levitated Mass a été installée de façon permanente en 2012 au Los Angeles County Museum of Art. Ciliata et Slot Mass ont toutes deux été construites avec du bois et de la terre, et étaient destinées à se dégrader. Les versions permanentes en acier des deux sculptures, Cilia (1968-90) et Slot Mass (1968-2017), sont présentées pour la première fois au public à Gagosian Le Bourget, dans la même configuration qu'en 1968.

Scoria Negative Wall Sculpture (2016), une masse de roche vésiculaire sombre étroitement encastrée dans un cadre en acier profond, est installée à l'intérieur d'un mur adjacent de la galerie, reproduisant la configuration positive/négative de l'œuvre d'Heizer Displaced/Replaced Mass (1969).

L'exposition comprend trois peintures des années 1970, aux formes géométriques et aux tons sombres et clairs. Un triptyque de peintures de 2017 (Untitled) sera exposé pour la première fois. Les toiles incurvées sont liées aux Munich Optical Paintings de 1972 et à la sculpture Munich Depression de 1969. Les formes schématiques des peintures plus récentes font écho à la suggestion, présente dans les travaux antérieurs, de voir au-delà de la périphérie de la vision.

Les vitrines installées dans une première galerie contiennent des documents d'archives provenant des dossiers d'Heizer, notamment des études de peintures d'origine. Étant donné que les premières itérations des œuvres d' Heizer à la fin des années 1960 ont été conçues comme des installations temporaires et se sont détériorées par la suite, elles n'existent plus que dans des photographies et des croquis préparatoires. Servant de matériel contextuel au corpus monumental de l'œuvre d'Heizer, ces documents mettent en lumière l'évolution d'un artiste américain unique, des premières excavations dans le désert au projet en cours City (1970-), une vaste sculpture située dans le désert du centre du Nevada, sur lequel l'artiste travaille depuis maintenant près de cinquante ans.

Vernissage de Michael Heizer
Installation view with Michael Heizer, Scoria Negative Wall Sculpture (2016)
Artwork © Michael Heizer. Photo: Thomas Lannes

Vernissage de Michael Heizer
Michael Heizer, Ciliata, 1968 (top), and Slot Mass, 1968 (bottom)
© Michael Heizer




[15:00-19:00] Vernissage de Béatrice Bonnafous
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
Vernissage de Béatrice Bonnafous

[15:00-18:00] Vernissage de l'exposition "Arménie, Terre de Vie"
Location:
Culturel Alex Manoogian de l'UGAB
Union Générale Arménienne de Bienfaisance
118, rue de Courcelles
75017 Paris
M° Courcelles, Wagram
France
Phone : +33 (0)1 42 27 12 26
Fax : +33 (0)1 40 50 88 09
Mail : paris@ugabfrance.org
Internet Site : paris.agbueurope.org
Description:
Exposition photo retraçant les plus beaux moments des 4 éditions du programme humanitaire « Arménie, Terre de Vie » !

A partir de 15h. Cocktail, exposition et projection des films des différents voyages de 2011, 2013, 2015 et 2017.

Vernissage de l'exposition "Arménie, Terre de Vie"






[17:00-19:00] Les Professeurs des Ateliers Beaux Arts exposent
Location:
Clichy
Clichy
92110 Clichy
M° Mairie de Clichy, Gare SNCF de Clichy
France
Internet Site : www.ville-clichy.fr
Description:
8 Rue Curton
92110 Clichy

Exposition des travaux personnels des Professeurs des Ateliers Beaux Art Emile Grittel dans le cadre de la 6ème édition de Podada.

avec Marko Echeverria, Fede Fierrostain, Jean-Luc Guin Amant, Marie Ô Baccard, Raphaelle Lavaud-Bonnard, Thomas Tronel Gauthier, Olga Yaker.

POT de FINISSAGE le dimanche 14 octobre à partir de 17h00

Les Professeurs des Ateliers Beaux Arts exposent

[17:00-21:00] Verre de l'amitié avec Alain Husson-Dumoutier
Location:
Galerie JPHT
Jean-Philippe Thérond
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 08 25 45 97
Mail : contact@galeriejpht.com
Internet Site : www.galeriejpht.com
Description:
Alain Husson-Dumoutier
Artiste de l'UNESCO pour la Paix
Commandeur des Arts et des lettres

Matière, Antimatière et Mondes Invisibles

Peintures

Du Mardi 2 Octobre 2018 au Samedi 20 Octobre 2018

VERNISSAGE
Mardi 2 Octobre 2018 de 18h30 à 22h30 en présence de l'artiste

VERRE DE L'AMITIE
Samedi 13 et Dimanche 14 Octobre 2018 de 17h00 à 21h00 en présence de l'artiste

Exposition virtuelle
Du Mardi 2 Octobre 2018 au Jeudi 10 Novembre 2018
www.galeriejpht.com

Selon les scientifiques nous ne connaissons que 5% de l'Univers. Or il y aurait déjà 17 milliards de planètes dans notre simple galaxie. Autant dire que les lois mathématiques et les équilibres quantiques supposent qu'il y aurait plausiblement 19 planètes bleues dans notre univers. Sans compter que l'univers n'est qu'un parmi tant d'autres aux dimensions différentes. Nous vivons donc plus dans l'invisible que dans le visible.

L'Art vient à la rescousse des astrophysiciens encore que Stephen Hawking suppose que les trous noirs restitueraient dans l'antimatière tout ce qu'ils absorbent !

Husson-Dumoutier voyageait déjà dans le cosmos en 1975, date de sa première exposition, où il avait retracé Mars avant la sonde Viking. Quarante-trois ans plus tard il parcourt l'espace-temps en trouvant les différentes planètes bleues dans les constellations partiellement connues comme Bételgeuse, Cassiopée, le Cygne, Alcyon et Magellan. Mais il voyage aussi et surtout dans l'invisible.

Il décrit également ce qui se passe sur la fameuse exoplanète de Proxima B du Centaure qui serait déjà habitable.

Il ne ment pas, il décrit ce qu'il voit et ressent

site web : www.husson-dumoutier.org

Vernissage d'Alain Husson-Dumoutier
Dyptique "Alcyon": Huile, acrylique, pigment pur sur bois - 100 x 90 cm








[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
avec une performance de Kaori ito sur une musique de Peter Corse





Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Exposition du 16 octobre 2018 au 17 février 2019

Pour sa onzième édition d'art contemporain, le château de Versailles invite Hiroshi Sugimoto cet automne dans un nouveau lieu emblématique. L'artiste japonais investira les jardins du domaine de Trianon où il conviera art, architecture et spectacle vivant.

Depuis 2008, le château de Versailles organise une exposition consacrée à un artiste français ou étranger. Jeff Koons en 2008, Xavier Veilhan en 2009, Takashi Murakami en 2010, Bernar Venet en 2011, Joana Vasconcelos en 2012, Giuseppe Penone en 2013, Lee Ufan en 2014, Anish Kapoor en 2015, Olafur Eliasson en 2016 et l'exposition collective Voyage d'Hiver en 2017 : tous ces artistes ont établi un dialogue original entre leurs oeuvres, le château et les jardins de Versailles. Invité pour cette année 2018, l'artiste japonais Hiroshi Sugimoto a choisi de présenter ses oeuvres dans le domaine de Trianon dédié à l'intimité des souverains, et plus particulièrement le Petit Trianon, les fabriques et les jardins.

Créé par Louis XIV qui y fit construire un château de marbre, aujourd'hui appelé le Grand Trianon, le domaine est ensuite transformé par la reine Marie-Antoinette qui trouve au Petit Trianon un refuge aux contraintes de la cour de Versailles. Elle y fait aménager un jardin de style romantique agrémenté de fabriques, d'un théâtre et ensuite d'un hameau.

Convier Hiroshi Sugimoto à Versailles c'est y accueillir l'éclectisme qui fait la singularité de ce grand artiste japonais. En s'installant à Trianon, Sugimoto porte un regard contemporain, pour la première fois, sur ce domaine auquel ses résidents successifs, de Louis XIV à Napoléon, de Marie-Antoinette à Louis-Philippe, ont apporté les créations de leurs temps. En cette année « Japonismes », Sugimoto illustre à Versailles qui les a souvent symbolisés, les liens culturels entre le Japon et la France, déclare Catherine Pégard, présidente de l'Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

"Ma carrière artistique a débuté avec la photographie, un travail en deux dimensions. Après des années passées à exposer mes photographies dans des galeries aux espaces difficiles à utiliser, j'ai décidé de devenir architecte pour créer des espaces tridimensionnels qui servent les artistes. Mon intérêt s'est ensuite tourné vers le spectacle vivant, qui ajoute à l'espace une quatrième dimension, le temps. Loin d'aller vers l'harmonie, comme on pourrait raisonnablement s'y attendre, ma carrière artistique semble s'orienter vers le désordre. Reconnaissant de l'opportunité qui m'est offerte de présenter une exposition in situ à Versailles, j'ai soigneusement réfléchi à l'artiste que je suis devenu et à comment je pourrais y intégrer toutes mes activités de manière cohérente", explique Hiroshi Sugimoto.

Commissariat
Alfred Pacquement, commissaire pour l'art contemporain à Versailles
Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Vue aérienne du Temple de l'amour au domaine de Trianon
© château de Versailles / Thomas Garnier

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto devant le Belvedère au domaine de Trianon

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto devant le Belvedère au domaine de Trianon

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, simulation de Surface of Revolution, photomontage (photographie originale / original picture © Tadzio), 2018, Courtesy de l'artiste

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Louis XIV, 2018
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Napoléon Bonaparte, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Voltaire, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Benjamin Franklin, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Diana, Princess of Wales, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Elizabeth II, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Charles I, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Duke of Wellington, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Queen Victoria, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco) © Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Salvador Dalí, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Fidel Castro, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Emperor Hirohito, 1999
Tirage argentique, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Norma Shearer, 1994
Tirage argentique, 119.5 cm x 149
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, Londres / London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco) © Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Hiroshi Sugimoto, Petit Théatre de la Reine, Versailles, 2018, 149 x 119.5 cm
Courtesy de l'artiste & Gallery Koyanagi (Tokyo) ; Marian Goodman Gallery (New York, London, Paris) ; Fraenkel Gallery (San Francisco)
© Hiroshi Sugimoto

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Glass Tea House Mondrian, dessin préparatoire
Commissionnée à l'origine par Pentagram Stiftung pour LE STANZE DEL VETRO, Venice, 2014. Architectes : Hiorshi Sugimoto + Tomoyuki Sakakida / New Material Reasearch Laboratory. Courtesy de l'artiste & Pentagram Stiftung

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"
Glass Tea House Mondrian, simulation, Bassin du Plat Fond, Versailles, 2018, commissionée à l'origine par Pentagram Stiftung pour LE STANZE DEL VETRO, Venice.
Architectes : Hiorshi Sugimoto + Tomoyuki Sakakida / New Material Reasearch Laboratory. Courtesy de l'artiste & Pentagram Stiftung

C'est la première fois qu'un photographe s'installe à Versailles. Il semblait indubitable qu'un photographe puisse incarner la modernité, l'année où se dévoile l'exposition gigantesque de Louis-Philippe qui devait transformer la résidence des rois en un musée montrant au monde les rebonds de l'histoire de France.

Saviez-vous que Louis-Philippe voulait recréer Versailles à travers un livre d'images au moment même où naissait la photographie et une nouvelle narration historique. Vous n'êtes pas sans savoir que 2018 note le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Cette exposition est un mariage original entre les deux culture à l'image de cette maison de thé et de ces fabriques dissimulées qui fait écho à ce lieu où Marie-Antoinette aimait s'isoler des bruits de la Cour.

Cette exposition investit différents espaces au sein du Domaine de Trianon. Le Petit Trianon, le Belvédère, le Théâtre de la Reine, le Pavillon Français, le Bassin du Plat-Fond et le Grand Trianon se transforment en écrin pour accueillir les personnages fictifs et oeuvres contemporaines du maitre.

A travers son exposition, Hiroshi Sugimoto restaure à sa façon les ombres des personnages qui ont hantés ces lieux. Pour ce faire, il utilise des photographies de mannequins de cire. Après une visite révélatrice au Musée Tussaud à Londres en 1994, l'artiste photographie depuis les tyrans, souverains, puissants et artistes de ce monde en version immortalisée.

Outre la photographie du mannequin de cire de Louis XIV conservé au Château ou celle de Marie-Antoinette incarné par Norma Shierer, Hiroshi Sugimoto a choisi d'installer des personnages qui sont venu à Versailles comme Salvador Dalí, Fidel Castro ou encore La Reine Victoria.

Mais l'artiste ne s'arrête pas à la photographie. Il diversifie son art en abordant l'architecture. A Versailles, l'artiste réinstalle la Maison de thé Mondrian montrée à Venise dans le cadre de la Biennale d'architecture. Elle prend place au centre du Bassin du Plat-Fond dans la perspective du Grand Trianon. Modernisme et tradition se marie sur cette oeuvre.

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"

Vernissage de l'exposition "Sugimoto Versailles - Surface of Revolution"


13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés