Friday, November 2, 2018
Public Access


Category:
Category: All

02
November 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Boutique Éphémère Cartier Parfums
Location:
Galerie 121
121, rue Vieille du Temple
75003 Paris
France
Description:
Pour célébrer son nouveau parfum Cartier Carat, transposition olfactive de l'éclat du diamant, Cartier vous convie dans un lieu éphémère, 121 rue Vieille du Temple, au cœur du Marais, du 12 octobre au 4 novembre.

On s'y donne rendez-vous pour découvrir Mille Facettes, une installation immersive inspirée de la manière dont la lumière se diffracte à l'intérieur d'un diamant.

On en repart avec une vidéo et une photo de son portrait, capturées depuis une multitude d'angles et de couleurs dans l'architecture de prismes de Mille Facettes.

On y expérimente le parfum différemment.

Boutique Éphémère Cartier Parfums

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:30-17:00] Inauguration du furoshiki géant de l'Hôtel de Ville
Location:
Parvis de l'Hôtel de Ville de Paris
Place de l'Hôtel de Ville
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Description:
Anne Hidalgo et la Gouverneure de Tokyo inaugurent le furoshiki géant de l'Hôtel de Ville

Vendredi, dans le cadre du Tandem Paris-Tokyo, Anne Hidalgo et Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo, inaugurent le furoshiki géant installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Un point presse se tiendra à l'issue de la rencontre.

Technique d'emballage traditionnelle avec du tissu, le Furoshiki représente la tradition, l'art et le savoir-faire écologique du Japon. Il est utilisé depuis le VIIIe siècle pour différents usages de la vie quotidienne : transporter ou emballer des objets, offrir un cadeau... Le Furoshiki est considéré comme le « premier éco-bag » du monde, et propose une alternative simple à l'utilisation d'emballages.

Dans le cadre du Tandem Paris-Tokyo, programme d'échanges culturels organisé par Paris et Tokyo, un Furoshiki géant est installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville.

La visite de la Gouverneure de Tokyo à Paris souligne les liens d'amitié qui unissent les deux villes et sera l'occasion de renforcer la coopération entre Tokyo et Paris à la faveur des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 et 2024.

Déroulé de la visite :
14h30 : accueil presse - à l'angle de la rue de Rivoli et du boulevard Sébastopol (4e)
14h40 : visite de l'exposition du Concours d'affiches Paris-Tokyo, avec l'EPSAA - boulevard Sébastopol (4e)
15h00 : inauguration du Furoshiki géant - parvis de l'Hôtel de Ville (4e)
16h00 : discours et point presse d'Anne Hidalgo et de Yuriko Koike - Salon des Arcades, Hôtel de Ville (4e)

Furoshiki - 風呂敷

>> invitation

15:00
16:00
17:00 [17:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
Du Vendredi 2 Novembre au Samedi 24 Novembre 2018
de 14h à 20h tous les jours sauf dimanche et jours fériés
Vernissage le Vendredi 2 Novembre de 17h à 21h

Michel GRAFF
peinture

Hélène MILAKIS
peinture

Isabelle MILLERET
sculpture

Francine SCRIGNAC
peinture

[17:30-20:00] Vernissage de Kyoko Tamada "KA SA NE"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Kyoko TAMADA / Verre et encens
« KA SA NE »

Kyoko Tamada, artiste verrier, utilise le verre comme matériau contemporain afin de représenter le phénomène culturel « Miyabi » qui a germé au Japon il y a de cela 1200 ans. Caractérisé par l'élégance et la grâce, ce phénomène de cour engendré par l'empereur et l'aristocratie, n'est rien d'autre que la création de « couleur » et de « caractères japonais ». C'est un phénomène culturel mondial qui fait la fierté du Japon. « KA SA NE » est une création qui en encerclant l'œuvre du Dit du Genji créée il y a plus de 1000 ans par Murasaki Shikibu dans un livre de verre, donne une représentation de l'éternité et de l'instant.

Exposition : Les vendredi 2 et samedi 3 novembre
Vernissage : vendredi 2 novembre, 17h30-20h
Avec une démonstration à 18h et un atelier à 18h30 (également le 3 à 14h, 16h et 18h)

Vernissage de Kyoko Tamada "KA SA NE"


[18:00-23:55] Soirée Maison St-Germain
Location:
Cercle d'Aumale
22, rue d'Aumale
75009 Paris
France
Mail : cercle-daumale@by-kadrance.com
Internet Site : www.by-kadrance.com/lieux/le-cercle-daumale
Description:
Les 5 au 6 octobre, nous avons le plaisir de vous inviter à la Maison St-Germain, pour déguster de délicieux St-Germain Spritz et bien plus si affinités.

[18:00-21:00] Vernissage de Caroline Worner "Des fleurs au fusil"
Location:
Etampes
Etampes
91150 Etampes
M° Gare SNCF d'Etampes
France
Internet Site : www.mairie-etampes.fr
Description:
en présence du maire Bernard Laplace

jusqu'au 24 novembre, sur les grilles de l'Hôtel de Ville, du conservatoire et à l'Espace Déclic

Une expo labellisée par la « Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale », réalisée en partenariat avec la Ville d'Etampes.

Vernissage de Caroline Worner "Des fleurs au fusil"

[18:00-21:00] Vernissage de Michaël Barek "Eяяances & Abstяaction"
Location:
Module
9, rue Cyrano de Bergerac
75018 Paris
M° Jules Joffrin, Lamarck - Caulaincourt
France
Mobile : +33 (0)6 59 11 51 70
Mail : contact@lemoduleparis.fr
Internet Site : www.lemoduleparis.fr
Description:
Michaël Barek est né en 1970, il vit et travaille à Paris.

Depuis le début des années 90, Michaël s'amuse et expérimente sur divers supports, en extérieur et en atelier.

Toujours, très inspiré par la ville, il la parcourt de long en large principalement sur son fidèle vélo. En recherche permanente, il essaye sans cesse de se renouveler.
Depuis quelques années, pour des raisons professionnelles, il se déplace principalement en banlieue nord. Il publie quotidiennement sur son compte Instagram les photos de ses errances urbaines ( #93streetz #myjob).

Invité par Le Module, il présentera une dizaine de dessins récents, dont certains sont issus de ses nombreux sketchbook.
A cette occasion, il a compilé ses photos urbaines et un catalogue des œuvres exposées dans un livre de 110 pages qu'il mettra en vente le soir du vernissage et pendant toute la durée de son exposition.

http://www.michaelbarek.com/
https://www.instagram.com/morocco.poland70

Vernissage de Michaël Barek "Eяяances & Abstяaction"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Biennale de l'Image Tangible 2018"
Location:
Villa Belleville
Résidence de Paris Belleville
23, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Couronnes
France
Mail : contact@villabelleville.org
Internet Site : www.villabelleville.org
Description:
1 - 18 novembre 2018
du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Vernissage Vendredi 2 novembre à 18:00

Dans le cadre du festival Biennale de l'Image Tangible, les artistes exposés à la Villa Belleville ont été rassemblés autour des thématiques de la disparition et du rapport au visible.
Le festival propose une programmation de 16 expositions et événements situés dans le 20e arrondissement de Paris, autour des pratiques qui s'émancipent d'un usage classique de la photographie. Que ce soit à la recherche de nouveaux supports, de techniques hybrides ou bien même d'un nouveau rapport à la réalité, il s'agit d'explorer les développements de la photographie actuelle à ses frontières.

Avec Matthieu Boucherit / Thierry Fournier / Danièle Gibrat / Matthieu Lor / Hélène Marcoz / Lisa Sartorio / Rafael Serrano / Michael Wittassek

avec en exclusivité le hors-série "Autour de l'Image" de Point Contemporain

#Bit20Paris


Matthieu BOUCHERIT

Né à Cholet en 1986. Vit et travaille à Paris.
Diplômé en communication visuelle à Nantes et d'un Master en arts plastiques à l'université de Toulouse 2.
Représenté par la Galerie Valérie Delaunay, Paris.
Les Blessures, Série de 252 laptopogrammes, non révélés, fixés sur papier argentique noir et blanc. 2008-2018 (3 cadres de 132x165.5 cm)

Floue, diaphane, la série des laptopogrammes semble incarner une image latente, dont on ne sait si elle est sur le point de disparaître ou d'apparaître. Réalisées par contact avec l'écran de nos ordinateurs (laptop) et fixées par chimie argentique sans être révélées, ces images paraissent littéralement « exposées », comme s'il s'agissait de toucher par la pensée. Débutée en 2008, cette série manifeste un trouble entre l'archive et le souvenir brumeux, elle affirme la volonté d'agir sur les images à défaut de pouvoir agir sur le monde. C'est pourquoi, à bien considérer ces dernières, quelque chose résiste. Le vide qui les traverse incarne une violence plus palpable que ce qu'elles dissimulent. Plutôt que d'ajouter des images aux images, Matthieu Boucherit s'obstine, dans une sorte de compulsion de répétition, à inverser les pratiques de retouche de propagande, afin d'en atténuer ses effets. S'il en soustrait le contenu ce sera donc pour mieux le révéler ou en affirmer le déni. Les cicatrices se referment, les impacts de balles disparaissent, les corps et les traces de sang au sol s'éclipsent. Seule l'image, en tant que support de mémoire, subit la violence de l'écran par insolation. Pour Matthieu Boucherit il ne s'agit pas de rendre visible mais de rendre sensible la démesure qui fait monde.

matthieuboucherit.com

-

Thierry FOURNIER

Né à Oullins en 1960. Vit et travaille à Aubervilliers.
Diplômé de l'École nationale supérieure d'Architecture de Lyon.
Non-lieu, série de trois impressions numériques, papier fine art sur dibond, 3 ex + 1 e.a.

Non-lieu est une série de photographies de bombardements trouvées sur le web, dans lesquelles la partie qui permettrait de voir et de situer l'action est remplacée par le motif de fond d'écran en damiers de Photoshop. La collision entre cette surface et ces images tronquées témoigne d'une distance irréductible vis-à-vis du réel. Le terme de « non-lieu » désigne l'abandon d'une procédure judiciaire, du fait de l'impossibilité de poursuites. Ici, le regard rejoint en quelque sorte la condition des opérateurs de drones qui ont produit ces frappes, questionnant ce qu'une technologie permet aussi de ne pas voir.

www.thierryfournier.net

-

Danièle GIBRAT

Née à Suresnes en 1957. Vit et travaille à Paris.
Horitzò : les racines. Pièce au sol: photographie sur pvc, photographie sur papier, bois 134cmx164cm / Pièce au mur : calque polyester, stylo-bille, pinces 64cmx63cm.

Horitzó est le nom catalan pour « horizon ». C'est le titre d'une série commencée en 2016 et qui évoque un lieu précis, un mas, retrouvé grâce à Googlemaps. Il s'agit d'un endroit où « quelque chose s'est passé », longtemps tu. Depuis mon enfance, ce silence a sûrement inscrit dans mon esprit une forme de confusion, mais surtout il m'a fait prendre le parti du regard. Sans insister sur la part biographique (ma « part d'ombre » comme Ellroy a nommée la sienne), anecdotique, j'ai voulu traiter, pour une fois frontalement, du thème du secret et de sa révélation. Même quand je ne me le formulais pas clairement, tout ce que j'ai fait a été hanté par ce thème, sans toutefois s'y borner. Ce que la série tend à montrer, simplement, c'est ce que le regard vise, ce qui se trouve au-delà. J'ai voulu deviner ce qu'on voit (voyait ?) du seuil de la maison quand on lui tourne le dos et qu'on s'en détache: un paysage, que je n'ai jamais vu « en vrai », des montagnes, qui ressemblent à des plis...

danielegibrat.com

-

Matthieu LOR

Né à Paris en 1990, vit et travaille à Paris.
Diplômé de l'école des Beaux Arts de Nantes d'un DNSEP.
Le huitième continent, papier, encre à gratter, triptyque 80x120cm.

Sur Terre, les ressources se raréfient. Certains réfléchissent alors à l'exploitation de ce qu'ils considèrent comme le huitième continent : la Lune.
Sur ce satellite sans atmosphère, ou chaque action a un impact irréversible, que vont devenir ces paysages lunaires ?
Ces images imprimées avec une encre à gratter, placent le spectateur face à un dilemme : faut-il gratter cette surface, ce paysage sélène, ou faut-il le laisser intact pour préserver l'œuvre ?
Ce procédé qui renvoie au jeux d'argents, permet de faire un parallèle avec notre réalité. Seulement ici, on gratte le paysage, et sous l'encre, il n'y a rien à gagner.
Ce projet induit une réflexion sur nos paysages terrestres et leurs fragilités, en invoquant un sujet plus lointain, celui de la Lune, un lieu fantasmé et encore intouchable.

www.matthieulor.com

-

Hélène MARCOZ

Née en 1974 à Vincennes. Vit et travaille à Lille.
Diplômée en 1999 de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Bourges.
Concrete jungle, tirages contrecollés sur sur dibond, 90 x 90 cm.

Plusieurs images surimprimées sur un même négatif argentique enregistrent le déplacement des ombres dans des espaces architecturaux déshumanisés. A la question des dégradés de gris s'ajoute le désir de réinterpréter le clair-obscur et de jouer, au niveau de la composition, avec des motifs géométriques simples, doublés de leurs ombres portées.
Ces architectures statiques, à la fois sujets et supports de leur propre représentation ne produisent naturellement qu'une seule ombre à la lumière du soleil. Mais ici, sous l'effet de la rotation de la Terre et du processus d'enregistrement photographique, une forme de tension s'établit entre le sujet architectural fixe, presque immuable et la surimpression de cette ombre qui se démultiplie et devient dynamique voire cinétique.

www.helenemarcoz.fr

-

Lisa SARTORIO

Née en Tunisie en 1970. Vit et travaille à Paris.
Formée à la sculpture à l'École des Beaux-Arts de Paris et à l'Institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques.
Représentée par la Galerie Binôme, Paris.
Série Ici ou ailleurs, tirage jet d'encre pigmentaire sur papier Awagami Murakumo kozo, encadrées 43.5 x 43.5 cm, image 30 x 30 cm.

Partant du constat critique à l'égard d'images désincarnées et lissées par la diffusion médiatique, Lisa Sartorio s'empare de photographies de villes ravagées par les bombardements, qu'elle imprime sur papier Awagami kozo. Elle vient ensuite en travailler manuellement la surface par gommage, plissement ou encore effritement. En altérant ces photographies de lieux, dont elle ne conserve que le nom du conflit en sous-titre, elle amène le regardeur à l'épiderme de l'image. En la modelant de ses doigts, elle convoque dès lors de nouveaux signes. Elle charge le papier d'une expérience, lorsque dans sa planéité, la photographie ne suffisait plus à évoquer l'histoire d'un moment tragique. De ces histoires fugaces, dont les traces s'estompent de nos mémoires Lisa Sartorio propose d'en restituer une forme matériellement sensible et impactée. La série Ici ou ailleurs redouble dès lors l'effondrement de la représentation des conflits contemporains par la photographie médiatique. Elle restaure notre considération de l'autre et du vivant, en interrogeant par le sens du toucher, la distance prise avec ces images.

sartorio-lisa.fr

-

Rafael SERRANO

Né à Caracas en 1977. Vit et travaille à Paris.
Diplôme du master en photographie et art contemporain de l'université Paris 8.
Représenté par la Galerie ABRA, Caracas, Venezuela.
Objets photographiques détendus, toile Canvas, 90 x 60 x 20 cm.

Invitation à concevoir l'image photographique non pas comme une surface plate et bidimensionnelle, mais comme un volume qui questionne certains éléments du système de représentation perspectiviste. Notamment une attention particulière est portée au support physique de l'image. Ce travail cherche mélanger les champs de la sculpture et de la photographie.
La conséquence directe de cette forme photographique qui ne se veut pas exclusivement plate est celle de questionner les possibilités informatives propres au medium photographique et de favoriser un déplacement du réfèrent. Ce sont des images-objets abstraites qui se confrontent à la notion de document. Elles sont plutôt une sorte d'anti-document, un objet opaque, sans contexte et de forme variable.

www.rafaelserrano.net

-

Michael WITTASSEK

Né à Bergisch (Gladbach, Allemagne) en 1958. Vit et travaille à Bergisch Gladbach.
Mélanographie, 11 photographies n/b, 181 x 112 cm chacune, câble d'acier, dimension totale 300 cm, ø 150 cm.

L'installation Mélanographie se présente comme une imposante sculpture noire, composée de plusieurs tirages grand format entremêlés, qui viendra occuper l'espace, comme un obstacle à contourner. Il s'agit d'images qui auraient perdu leur référence à une réalité reconnaissable et qui nous montrent alors les choses d'un point de vue déconcertant. Un courant-d'air généré par le visiteur qui passe dans ce lieu mettra en mouvement le papier photographique. Contrairement à son apparence pesante l'œuvre manifeste alors sa légèreté.

www.michaelwittassek.de

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Collectif #5"
Location:
Galerie Sonia Monti
6, avenue Delcassé
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 45 61 45 56
Mobile : +33 (0)6 87 47 85 37
Mail : soniamonti.galerie@gmail.com
Internet Site : sonia-monti.com
Description:
La Galerie Sonia Monti a le plaisir de vous présenter quatre des artistes issus de sa session hivernale pour ce tout nouveau vernissage vendredi 2 novembre

PHILIPPE ARVIN
SYLVIE COLSON
LUCAS WORKS
TWOODJE

Sélectionnés par la célèbre galeriste Sonia Monti, toujours à la pointe de la contemporanéité et du goût en matière d'art, ces quatre artistes nous feront l'honneur de leur présence pour nous présenter des travaux inédits disposés à être exposés dans ladite galerie pour une courte durée. L'occasion est donc rêvée pour faire une acquisition exceptionnelle, ou pour simplement venir se délecter de mets et d'oeuvres d'art savoureuses en heureuse compagnie le temps d'une soirée qui s'annonce mémorable.

Vernissage de l'exposition "Collectif #5"

[18:30-21:00] Vernissage de Reiulf Ramstad Architects "Remoteness"
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
Reiulf Ramstad Architects, Oslo
Remoteness

2 novembre - 1 décembre 2018

Où est le centre de la Terre ?
une barrière mentale ou un champ des possibles,
qu'est ce que la périphérie / la banlieue.
RRA est intervenu dans des endroits reculés (...) - projets des plus radicaux, où les gens impliqués étaient sans préjugés architecturaux et ouverts aux projets les plus audacieux.

Osés et audacieux, mais sans prétention et simples : voilà qui résume les bâtiments conçus par l'agence d'architecture Reiulf Ramstad Architects (RRA) basée à Oslo. L'architecte norvégien Reiulf Ramstad, qui a fondé son agence en 1995, s'inspire du travail d'Aldo Rossi, de Carlo Scarpa et de Sverre Fehn. Il examine leur vocabulaire de conception unique, les qualités expressives des matériaux, leurs apparences particulières et les réinterprète dans ses propres bâtiments de manière novatrice. Au fil des ans, RRA a produit de nombreux projets innovants et révolutionnaires, aux variations d'échelle et de programme exceptionnelles. Reiulf Ramstad Architects s'est forgé une réputation à créer une architecture audacieuse et simple, fortement reliée au contexte scandinave et à son imposant paysage. L'agence a fait preuve d'une multitude d'approches pour résoudre des missions à la fois nationales et internationales, et a reçu de nombreux prix et reconnaissances pour ses projets.

Conférence Mardi 27 novembre à 19:00
Conférence de Reiulf Ramstad, mardi 27 novembre 2018 à 19h, au Pavillon de l'Arsenal : 21, boulevard Morland 75004 Paris / RSVP : mail@galerie-architecture.fr

Vernissage de Reiulf Ramstad Architects "Remoteness"
Plateforme Trollstigen
© Diephotodesigner.de

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés