Thursday, November 8, 2018
Public Access


Category:
Category: All

08
November 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Salon de la Photo 2018
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Du 8 au 12 novembre
Du jeudi 8 au dimanche 11 novembre : 10h - 19h
Le lundi 12 novembre : 10h - 18h

>> RSVP
code SPEOS18

>> informations

Salon de la Photo 2018

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

08:00  
09:00  
10:00 [10:30] Cérémonie à l'occasion du centenaire de la mort de Guillaume Apollinaire
Location:
Cimetière du Père-Lachaise
16, rue du Repos
75020 Paris
M° Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 70 70 33
Internet Site : www.pere-lachaise.com
Description:
Cérémonie à l'occasion du centenaire de la mort de Guillaume Apollinaire

11:00  
12:00 [12:00] Remise du Prix Décembre 2018
Location:
Hôtel Lutetia
45, boulevard Raspail
75006 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 49 54 46 00
Fax : +33 (0)1 49 54 46 00
Internet Site : www.hotellutetia.com
Description:
Remise du Prix Décembre, doté par la Fondation Pierre Bergé-YSL, au Lutetia, dont le lauréat est Michaël Ferrier pour « Portrait d'un absent » (Gallimard).

13:00  
14:00 [14:00-22:00] Opening : Paris Vintage Photobook Fair
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
Espace photographique de Sauroy
58, rue Charlot
dans la cour, à gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 16 76
Mail : espacesauroy@orange.fr
Description:
du 8 au 11 novembre

Heures d'ouverture:
Jeudi/Thursday 14h-22h
Vendredi/Friday 11h-20h
Samedi/Saturday 11h-20h
Dimanche/Sunday 11h-18h

paris-vintage-photobook.com

[14:00-21:00] Vernissage de la seconde édition du salon "A PPR OC HE"
Location:
Le Molière
40, rue de Richelieu
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 61 99 40
Mobile : +33 (0)6 81 80 99 05
Mail : mathilde@lemoliere.net
Internet Site : www.lemoliere.net
Description:
Vernissage de la seconde édition du salon "A PPR OC HE"


[15:00-18:00] Preview presse de la foire fotofever
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
preview presse à partir de 15h
RSVP Pwatteau@communicart.fr

#FOTOFEVERPARIS2018

Pour sa 7ème édition à Paris, fotofever foire internationale de photographie contemporaine revient au Carrousel du Louvre du 8 au 11 novembre 2018.

fotofever paris 2018 c'est 100 galeries & éditeurs, 250 artistes contemporains, 2 000 œuvres et plus de 20 pays représentés !
Découvrez nos exposants : https://bit.ly/2xoAiMi

JAPONOGRAPHIE
En écho au programme culturel Japonismes 2018, fotofever met à l'honneur la fascinante scène photographique japonaise avec un programme dédié et 30 artistes du Japon ou s'en inspirant.

YOUNG TALENTS FOTOFEVER PRIZE with Dahinden
Cette année, fotofever lance la première édition du YTFP en partenariat avec le laboratoire Dahinden. Ce prix récompense trois jeunes talents de la photographie en leur offrant leur première exposition dans une foire internationale.

START TO COLLECT
La référence de l'initiation à la collection de photographie avec:
- L'Appartement du Collectionneur, avec Roche Bobois Paris
- La Ruche, nouvel espace avec 40 solo et duo shows
- Les Talks, sur le marché et la collection de photographie
- Les Visites Guidées, avec Anaïs notre «décodeuse» d'art
- Masters of Photography, des tirages contemporains de Roger Schall présentés par la galerie ARGENTIC
- Books of Photography, avec le Photobook social club


INFOS PRATIQUES

Jeudi 08 novembre :
Vernissage de 18h à 22h
(sur invitations seulement)

Ouverture au public :
Vendredi 09 novembre de 11h à 20h
Samedi 10 novembre de 11h à 20h
Dimanche 11 novembre de 11h à 18h

Tarifs :
Plein tarif : 18€
Tarif réduit : 12€
Catalogue : 20€ ou 15€ si acheté avec un billet
Enfants -18 ans : gratuit
Pass Privilège : 75€ (2 billets adultes + 1 catalogue + 2 coupes de champagne)
Billetterie : http://www.fotofever.com/fr-547-billetterie.html

Vernissage de la foire fotofever
© Cesar Ordoñez courtesy Fifty Dots Gallery




[17:00-21:30] Vernissage de Lena Amuat et Zoë Meyer "Artefakte und Modelle"
Location:
L'ahah
4, cité Griset
75011 Paris
France
Phone : +33 (0)1 71 27 72 47
Mail : info@lahah.fr
Internet Site : www.lahah.fr
Description:
du vendredi 9 novembre au samedi 22 décembre 2018
vernissage jeudi 8 novembre - 17h - 21h30

Inaugurée en septembre dernier, la programmation d'expositions monographiques des artistes membres de l'association L'ahah se poursuit cet automne avec Artefakte und Modelle de Lena Amuat & Zoë Meyer.
Nées respectivement en 1977 et 1975, Lena Amuat & Zoë Meyer vivent et travaillent entre Berlin (Allemagne) et Zurich (Suisse) où elles se sont rencontrées durant leurs études de photographie à la Studienbereich Fotografie ZHdK (dont elles ont également été diplômées en beaux-arts). Lena Amuat & Zoë Meyer oeuvrent en duo depuis 2008. Lauréates du Swiss Design Award en 2012, elles ont déjà bénéficié de nombreuses expositions collectives ou personnelles en Europe.

Artefakte und Modelle, qui se déploiera sur les deux espaces d'exposition de L'ahah (à #Griset et à #Moret), est la première exposition personnelle d'ampleur du duo en France. Une double exposition, comme il se devait pour ce binôme ayant fait de la figure du double, du principe de rejeu et de la réflexion spéculaire quelques-unes des articulations formelles et conceptuelles de leur travail.

Artefakte und Modelle s'inscrit dans un ensemble d'expositions et de publications à travers lequel Lena Amuat & Zoë Meyer interrogent la production des savoirs et utilisent la photographie comme une forme de reliquaire contemporain. Les deux artistes s'emparent d'objets et d'images utilisés dans la transmission des connaissances et issus de bibliothèques, fonds d'archives et collections en tous genres. Elles les (re)mettent en scène dans des photographies dont le potentiel plastique est indéniable, puis mettent en scène ces photographies dans des accrochages et des installations. À travers les mises en abîme et changements d'échelle, l'espace d'exposition lui-même devient objet photographique.

Pour cette double exposition parisienne, le duo d'artistes suisses produira un certain nombre de photographies et de volumes dans une mise en espace spécifique à #Griset et #Moret. Lena Amuat & Zoë Meyer montreront notamment 24 nouveaux tirages issus de la série des «Mathematische Modelle» menée depuis 2009, ainsi que le tout-dernier volet des publications qui leur sont dédiées et qui paraît en parallèle aux éditions Aboutbooks (Berlin / Zurich).

Vernissage de Lena Amuat et Zoë Meyer "Artefakte und Modelle"

[17:00-20:00] Vernissage de Nú Barreto "Africa : Renversante, renversée"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
Africa : Renversante, renversée

8 novembre - 29 décembre, 2018
vernissage jeudi 8 novembre 2018 de 17h à 20h

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter "Africa : Renversante, renversée" la première exposition personnelle de Nú Barreto à la galerie.

Né en 1966 à Sao Domingos en Guinée-Bissau, Nú Barreto est une figure majeure de la scène contemporaine africaine. Il intègre les différentes étapes de l'histoire bouleversante du continent africain à travers plusieurs médium dont les peintures qui seront présentées dans l'exposition.

C'est en 2009 que Nú Barreto entreprend une nouvelle série de peintures revisitant le drapeau américain sous les couleurs panafricaines. États Désunis d'Afrique est une déclinaison de neuf œuvres présentées au sein de l'exposition à la galerie. L'artiste aborde ici une démarche nouvelle et questionne différents thèmes, notamment celui de la désunion du peuple Africain.

En reprenant la structure du drapeau américain et en faisant référence à l'American Flag de Jasper Johns (1954-1955), Nú Barreto s'inscrit dans une lignée d'artistes qui utilisent la puissance visuelle du symbole afin de mettre en exergue des questions sociétales. Nous pouvons citer l'artiste, David Hammons, avec African-American flag (1990), qui interpelait l'opinion sur l'identité culturelle afro-américaine. En s'appropriant la palette de couleur du drapeau de l'UNIA (Universal Negro Improvment Association), il proposait une réinterprétation hybride de ce drapeau. Cette œuvre historique marqua clairement la dimension politique de son travail.

L'oeuvre de Nú Barreto explore la culture et l'histoire appartenant au continent africain. Les peintures de la série États Désunis d'Afrique sont toutes réalisées avec les couleurs communes aux drapeaux des nations africaines: le rouge, le vert, le noir. Elles sont composées de cinquante quatre étoiles représentant chaque état du continent. Disséminées de façon éparse sur la toile, parfois même arrachées du drapeau dans Dépités - ou bien suspendues avec Déraciné, la disposition de ces symboles témoigne d'un désordre lié aux conflits entre les états.

Au delà des divergences politiques qui nous éloignent d'une vision utopiste de nation africaine unie, c'est aussi un continent tout entier qui fait face à son héritage parfois sanglant. L'œuvre Yako (compatir à la douleur, mot d'origine Akan en Côte d'Ivoire), est un drapeau parsemé de douilles transperçant la toile et disposées à même le sol ; Nú Barreto fait ici écho aux guerres fratricides, aux coups d'états ayant eu lieu au XXème siècle. De même, l'utilisation d'ossements dans certaines de ses œuvres, accentue la violence de son message et dénonce les génocides d'Afrique.

Vandalisme coloré, un drapeau piqué d'une multitude d'épingles, tel une poupée vaudou, résume la douleur et les stigmates des populations encore aujourd'hui. Malgré les difficultés, Nú Barreto souligne les ressources intellectuelles et culturelles dont bénéficient les nations africaines. Tel un message d'espoir, des livres d'auteurs africains suspendus à la toile de l'œuvre La Source nous présente l'Afrique comme un réservoir d'optimisme.

L'œuvre de Nú Barreto semble être en bouillonnement permanent. Son travail s'ancre autant dans l'Histoire que dans l'actualité. L'artiste nous interpelle par des actions marquées, des corps à corps avec ses œuvres : il nous fait quelque part ressentir une violence et une rage, aussi visuelles que métaphoriques, sans pour autant laisser de côté la recherche d'une esthétique singulière. L'utilisation de cauris, de douilles et autres gris-gris transforment ces drapeaux en sculptures et nous rappellent les œuvres textiles d'El Anatsui formées de milliers de capsules concassées. Les drapeaux de Nú Barreto deviennent des tableaux exutoires, des fenêtres ouvertes sur le monde, témoins de l'Histoire d'un peuple.


Nú Barreto est né en 1966 à Sao Domingo (Guinée-Bissau). Il vit et travaille à Paris (France).

Arrivé en 1989 en France pour étudier la photographie puis entrer à l'Ecole Nationale de Métier de l'image des Gobelins. L'œuvre pluridisciplinaire et engagée de Nú Barreto a fait l'objet de nombreuses expositions personnelles et collectives. En 2018, il expose au côté d'El Anatsui, Issac Julien ou encore William Kentridge avec Reloaded Avant-Garde 2018 à la galerie Sabine Knust (Munich, Allemagne). L'artiste a également bénéficié d'une exposition personnelle Ressonãncia, Casas au musée de Taipa en 2015 (Macau, Chine). Il a également participé à l'exposition 100 obras 10 años à la fondation Árpád Szenes et Viera da Silva en 2012 (Lisbonne, Portugal) ainsi qu'à la Biennale d'Art Contemporain Africain de Dakar en 2006 (Sénégal). Nú Barreto a aussi représenté le pavillon de la Guinée à l'Exposition Universelle de Lisbonne en 1998 (Portugal).

Ses œuvres sont présentes dans de grandes collections publiques et privées telles que celle du Museo Capixaba do Negro (Mucane), de la Vitória (Brésil), de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), du musée de Macao (Chine), de la Fondation Pro-Justitiae à Porto (Portugal) ou encore de la fondation PLMJ à Lisbonne (Portugal).

Vernissage de Nú Barreto
Portrait de Nú Barreto, crédit Photo : Thierry Caron

[17:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Sumié MATSUURA"
Location:
Jugetsudo
By Maruyama Nori
95, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 33 94 90
Fax : +33 (0)1 46 33 06 84
Internet Site : www.jugetsudo.fr
Description:
Rencontre de l'Art contemporain avec le thé japonais /
Sumié MATSUURA

Vernissage : le 8 novembre 2018 17:00 - 19:00
Exposition : 8-14 novembre 2018 11:00 - 19:00

http://www.jugetsudo.fr/actualites/sumie-matsuura/





[18:00-21:00] Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Études Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque.

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos

[18:00-21:00] Inauguration du Dad's Den
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
DADS DEN PARIS
17 rue Saint-Paul
75004 Paris

en présence de Brahim Zaibat, Jean-Barthèlèmy Bokassa, Juliette Besson, Grègory Bakian, Morgan Koch, Fouad, Amanda Scott, Karim Belkhadra, James Thierrée (petit fils de Charly Chaplin), Jean-Pierre Mocky, Albert Kassabi (Bebert des Forbans)

Le quartier du Marais accueille un nouveau restaurant, le "Dad's Den" ! L'établissement a ouvert ses portes jeudi 8 novembre. Brahim Zaïbat et la fille de Luc Besson étaient de la partie.
Ville lumière, ville de l'amour, capitale de la mode, Paris est également la ville de la gastronomie ! Un nouveau restaurant y a ouvert ses portes le week-end dernier. Brahim Zaibat et la fille de Luc Besson en ont découvert la déco design et la carte...

Le quartier du Marais accueille le Dad's Den ! L'établissement situé rue Saint-Paul, dans le 4e arrondissement, a reçu plusieurs célébrités jeudi dernier (8 novembre), soir de son inauguration. Parmi les invités de l'événement, figuraient le danseur et chorégraphe (et ex-compagnon de Madonna) Brahim Zaibat, l'actrice Juliette Besson ainsi que Karim Belkhadra.

L'animatrice télé Amanda Scott, le comédien Fouad et Jean-Barthélémy Bokassa étaient également de la partie. Le restaurant fondé par Morgan Koch a célébré son ouverture en grande pompe !

Cocktail presse & Vip Gastronomie festive

[18:00-20:00] Lancement Fanzine "Roller Spray" par BadYear85, Mosa & Friends
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Editions Nuit Noire & BATT COOP vous convient au lancement du Fanzine "Roller Spray" par BadYear85, le Jeudi 08 Novembre 2018 de 18h à 20h.

Cet évènement se déroulera lors du salon Offprint Paris 2018 sur le stand de la librairie BATT COOP.

« ROLLER SPRAY
Récit photographique d'une épopée urbaine singulière.
Dans les rues du nord de Paris et de sa banlieue, Mosa, Skubb, Coco et Johan Papacontantino, quatre taggeurs capés, œuvrent sous un soleil de plomb.
Traçant le bitume chaud, déambulant en patins, rollers et à vélo, ces contre-héros se répandent dans les rues comme leur peinture sur les murs auxquels ils s'attaquent.
Les capes colorées volent dans le gris maussade de la ville, des tags surprenants se tracent et se propagent, bousculant les codes du graffiti et déconstruisant les mythes.
Le photographe BadYear85 a suivi ce groupe insolite jusqu'à la baignade finale et retranscrit cette performance dans un récit coloré. »

Fanzine point métallique
21 x 29.7cm - 68 pages
Papier 120gr/m2
Couverture 300gr/m2

Accès au salon Offprint Paris 2018 :
ENTREE GRATUITE de 17h à 18h
Tarif unique 5€ (billet d'entrée valable durant toute la durée du salon).
Gratuit pour les étudiants, demandeurs d'emploi, - de 18 ans, PMR, journalistes (sur présentation d'un justificatif en cours de validité).
Plus d'infos sur :
https://www.luma-arles.org/fr/details/offprint-paris

http://www.editionsnuitnoire.com
http://www.batt-coop.org

[18:00-20:00] Lancement de "Pianiste" par Jean Echenoz & Miquel Barceló
Location:
Librairie Yvon Lambert
Yvon Lambert Bookshop
14, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 45 66 55 84
Mail : librairie@yvon-lambert.com
Internet Site : shop.yvon-lambert.com
Description:
« PIANISTE »
par
Jean Echenoz
avec quatre gravures de
Miquel Barceló

Présentation & signature
jeudi 8 novembre 2018 de 18h à 20h

Les Presses de Serendip se sont données comme principe dès leur création de provoquer la rencontre imprévue d'un peintre et d'un écrivain, sous les auspices du hasard heureux ; et c'est fidèle à ce principe que Patrick Mauriès a rassemblé Jean Echenoz et Miquel Barceló autour de leur amitié pour le pianiste Alain Planès. Fréquemment représenté par Miquel Barceló, qui reprend ici ses variations sur le motif, cet interprète virtuose de Schubert et Debussy se confia au moment de la rédaction d'Au piano à Jean Echenoz qui joue, à quinze ans d'écart, avec ses notes d'alors, esquissant à son tour un portrait du pianiste prodige.

Lancement de "Pianiste" par Jean Echenoz & Miquel Barceló

[18:00-21:00] Lancement du Concours Archi'bois 2018
Location:
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris - Val de Seine
3/15, quai Panhard et Levassor
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 72 69 63 00
Fax : +33 (0)1 72 69 63 81
Internet Site : www.paris-valdeseine.archi.fr
Description:
La première édition aura pour thème « Prendre de la hauteur ». Il s'agit de lancer un défi aux futurs architectes : conjuguer le matériau bois et la construction de grande hauteur dans un milieu urbain. Alors que le bois est aujourd'hui de plus en plus prisé dans les projets de logements mais aussi de bureaux, un défi reste à relever : la construction d'un bâtiment en hauteur mettant à l'honneur cette matière.

Evénement de lancement du concours : jeudi 8 novembre 2018 à 18h à l'ENSA Paris-Val de Seine
Date de limite pour les inscriptions : vendredi 31 janvier 2019 à midi
Date de limite pour le rendu des dossiers : vendredi 15 mars 2019 à midi
Première délibération et annonce des 10 groupes finalistes : mardi 16 avril 2019
Oraux, annonce des gagnants et soirée de remise des prix : jeudi 16 mai 2019 au Pavillon de l'Arsenal à Paris

Les prix à gagner par les étudiants sont les suivants :

1er prix : 5 000 euros
2ème prix : 4 000 euros
3ème prix : 3 000 euros

Le concours se déroulera sur deux phases :

Première phase : Rendu d'un dossier. Le jury examinera les dossiers et 10 groupes finalistes seront annoncés le mardi 16 avril 2019.
Deuxième phase : Oral de soutenance. Chaque groupe devra prendre en compte les commentaires et recommandations émis par le jury. L'oral comprendra 15 min de présentation et 10 min de questions. Chaque groupe devra présenter une maquette de son projet.
Les 10 groupes d'étudiants finalistes soutiendront leur projet le 16 mai 2019 au Pavillon de l'Arsenal à Paris, date et lieu où se déroulera la cérémonie de remise des prix lors d'un cocktail festif le soir même.

Le jury sera composé des membres suivants :

- Elizabeth Touton, adjointe au Maire de Bordeaux chargée de l'urbanisme, de l'habitat et des déplacements
- Alexandre Labasse, directeur du Pavillon de l'Arsenal
- Thierry Soquet, architecte spécialisé dans la bio-conception et la construction bois, fondateur du cabinet - Architecture Plurielle à Rennes
- Dominique Pélissier, président directeur de Techniwood, entreprise spécialisée dans la construction de panneaux en bois innovants
- Nicolas Ziesel, co-fondateur du cabinet d'architecture Koz
- Jérémy Germe, architecte co-fondateur de l'agence Pseudonyme
- Stéphanie Obadia, rédactrice en chef, les Cahiers techniques du bâtiment
- Jean de Gastines, architecte et associé de Shigeru Ban

[18:00-20:45] Vernissage "La collection graphique de l'École alsacienne 1914-1918"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon Victor Faure

Exposition du vendredi 9 au lundi 26 novembre 2018
Du lundi au vendredi 11h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

Ah mon Dieu ! Quel vacarme ! Tais-toi donc, mon enfant, tu vas attirer les Zeppelins !!...
La collection graphique de l'École alsacienne 1914-1918

L'école Alsacienne possède une rare collection de dessins d'enfants réalisés pendant la Première Guerre mondiale.
Ces dessins forment un témoignage précieux pour tenter de comprendre l'imaginaire des élèves durant la guerre.
La collection présente une grande qualité graphique et reflète le nouvel enseignement du dessin scolaire au tournant du siècle.

Vernissage de l'exposition "La collection graphique de l'École alsacienne 1914-1918"

Vernissage de l'exposition "La collection graphique de l'École alsacienne 1914-1918"

[18:00-21:00] Vernissage d'Alejandro Anton "Fleurs et chimères"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : www.mairie07.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Fleurs et chimères

Du 8 au 21 novembre
Vernissage le jeudi 8 novembre à 18h

Jacques Prévert est le mieux placé pour décrire cette belle exposition d'Alejandro ANTON : « La vie est une cerise/ La mort est un noyau/ L'amour un cerisier ».

[18:00-21:00] Vernissage d'Emma Tandy
Location:
Espace Icare
31, boulevard Gambetta
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Phone : +33 (0)1 40 93 44 50
Fax : +33 (0)1 40 93 46 07
Mail : infos@espace-icare.com
Internet Site : www.espace-icare.com
Description:
Du 6 au 28 novembre
Vernissage le jeudi 8 novembre à 18h

Exposition réalisée dans le cadre du collectif Ik-Art de l'espace Icare qui s'inscrit dans les Semaines isséennes des droits de l'enfant, à l'initiative de la Ville d'Issy-les-Moulineaux et du CLAVIM.

Emma Tandy est une artiste britannique qui vit et travaille à Issy-les-Moulineaux. Elle est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Ses oeuvres nous entraînent dans un monde imaginaire ou le végétal se multiplie. Des arbres qui poussent anormalement, des feuillages qui remplissent les espaces à une vitesse incroyable. Une très belle esthétique précise et délicate qui accompagne le visiteur dans un monde qui interroge le réel et l'imaginaire.

Vernissage d'Emma Tandy

[18:00-21:00] Vernissage d'Etiyé Dimma Poulsen
Location:
Galerie Sparts
41, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 05 44
Fax : +33 (0)1 40 51 73 62
Mail : contact@spartsgallery.com
Internet Site : www.spartsgallery.com
Description:
du 8 au 30 novembre

[18:00-21:00] Vernissage d'OLGA LUNA
Location:
Galerie BOA
11, rue d'Artois
angle rue Paul Baudry
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 45 63 77 41
Mail : galerie.boa@gmail.com
Internet Site : www.galerieboa.com
Description:
EXPOSITION :
02.11.18 - 30.12.18

VERNISSAGE :
Jeudi 08.11.18

Vernissage d'OLGA LUNA

[18:00-20:30] Vernissage d'Olivier Grenson "Judith Warner"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Galerie Champaka Bruxelles
Rue Ernest Allardstraat, 27
1000 Brussels
Tel : +32 475 26 94 08
sablon@galeriechampaka.com

La Galerie Champaka présente,
à l'occasion de la parution,
du 13eme album de XIII Mystery
(Scénario: Jean Van Hamme - Editions Dargaud)
l'exposition

"Judith Warner"
de
Olivier Grenson

Vernissage en présence des auteurs,
le jeudi 8 novembre 2018
de 18h00 à 20h30

Exposition du 9 novembre au 1er décembre 2018

Mise en ligne et en vente des originaux le 8 novembre 2018 à 18H00
en galerie et sur www.galeriechampaka.com

Jean Van Hamme savait, depuis le début du cycle XIII Mystery, dont il est le grand architecte pour les Editions Dargaud, que le tome 13 - chiffre magique - serait confié à Olivier Grenson... et qu'il en écrirait le scénario. Celui-ci est dédié à Judith Warner, un personnage qui lui tient à cœur depuis Le Dossier Jason Fly et La Nuit du 3 août, sans oublier la présence de Jessica Martin, une tueuse professionnelle apparue dans 5 albums de XIII et désormais poursuivie par le FBI. Olivier Grenson met en scène avec force les scènes d'action et avec douceur la relation naissante entre deux femmes que tout devrait opposer.

La galerie Champaka exposera en exclusivité des originaux liés à cet album qui marque le grand retour de Van Hamme sur « XIII ». Planches originales, couvertures, crayonnés et illustrations inédites de grand format témoigneront des talents multiples d'Olivier Grenson.


Vernissage d'Olivier Grenson "Judith Warner"

[18:00-21:00] Vernissage de Billy Gee "Je m'expose à vous"
Location:
Maquis-art Shop and Gallery
42, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 34 18 86 83
Fax : +33 (0)9 55 95 40 81
Mail : shop@maquis-art.com
Internet Site : www.maquis-art.com
Description:
MAQUIS-ART en collaboration avec Mika Papamichail présente :
« Je m'expose à vous »

Vernissage de l'exposition solo du street artiste grec BILLY GEE

Le Jeudi 8 Novembre 2018 à partir de 18h

Un des éléments qui caractérise le plus les toiles et peut-être plus spécifiquement les dessins de Billy Gee, c'est la diversité des sujets traités, mais aussi l'accent mis sur les expressions !

Elles sont méticuleusement retranscrites, oscillant entre l'excitation, l'émotion, et bien sûr l'humour à travers des personnes, des choses et des situations.

Dans un univers mêlant rêves et réalité Billy Gee nous expose une vision de notre société, des grandes villes, de la rue d'où il puise son inspiration.

Ses œuvres retranscrivent des petits instants de la vie quotidienne, laissant au spectateur le soin de voguer entre le réel et l'irréel.

Vernissage de Billy Gee "Je m'expose à vous"

[18:00-21:00] Vernissage de Carmen Marti Sarteur "Memories" + Thierry Dehais
Location:
ArtEthic Galerie
3, rue de Lanneau
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 01 08 04
Mail : contact@artethic-galerie.fr
Internet Site : www.artethic-galerie.fr
Description:
Après ses deux dernières expositions personnelles comme invité d'honneur au Musée de l'Hôtel Groslot à Orléans et au Patio Jaume 1 à l'Hôtel de ville de Tarragona Espagne en 2018, ArtEthic Galerie a le plaisir d'accueillir l'exposition "Memories" de l'artiste Carmen MARTI SARTEUR.

Carmen MARTI SARTEUR est une artiste qui depuis plus de vingt ans crée en oscillant constamment entre la figuration et l'abstraction avec une grande liberté d'expression.

"Mon atelier est un laboratoire où j'expérimente, je cherche, j'invente.

Je travaille tous les médiums : l'acrylique, l'huile, l'encre,
j'y insère parfois des collages, des mots, le dessin, les déformations pour atteindre peu à peu mon écriture personnelle.
Je joue des couleurs, des superpositions de celles-ci par glacis successifs.

Partir d'une image puis l'oublier, la voir réapparaître, transformée
ne pas connaître le chemin à suivre, imaginer, composer autre chose, suivre cette nouvelle piste, réajustement, dialogue avec la toile.

Peindre pour moi, c'est créer une réalité"


Cette exposition sera accompagnée des sculptures de Thierry Dehais.

Thierry DEHAIS est né en 1955, à Vincennes. Il se forme à la chaudronnerie durant trois ans.
Dès l'âge de 24 ans, il dirige une entreprise d'arts graphiques dans le Val-de-Marne. Mais il consacre son temps libre à la sculpture, influencé par Alberto Giacometti et d'Auguste-Jean Gaudin.
Ses travaux possèdent plusieurs facettes, différents matériaux: sur bois brûlé, acier, bronze...
Des sculptures sur bois épurées, représentent des personnages taillés à la tronçonneuse et jetés dans le feu, d'une grande simplicité et d'une grande solennité, des représentations de musiciens de jazz en bronze longilignes et en mouvement, ainsi que des animaux ou des figures humaines dictées par un travail sur la matière qui vise à dire l'essentiel (le sculpteur réalise lui-même ses patines, afin d'obtenir le rendu des lumières auquel son expérience des arts graphiques l'a accoutumé), les pièces d'acier abstraites, sont les témoins d'une création au "corps à corps" avec ce matériau et de ses manipulations: façonnages divers, déchirures, pliures...

Vernissage de Carmen Marti Sarteur "Memories" + Thierry Dehais

[18:00-21:00] Vernissage de Catherine Théry "Je suis Vierge, et vous ?"
Location:
Galerie Artelie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 27 21
Mail : ek@artelie.fr
Internet Site : www.artelie.fr
Description:
Vernissage de Catherine Théry "Je suis Vierge, et vous ?"

[18:00-21:00] Vernissage de Damien Daufresne "détroits"
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
06 > 10 novembre 2018
Vernissage jeudi 8 novembre à partir de 18h

Vernissage de Damien Daufresne "détroits"

[18:00-21:00] Vernissage de David Selor "Nature humaine"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Vernissage le jeudi 8 novembre à partir de 18 heures
Exposition du jeudi 8 au dimanche 18 novembre 2018

Résidant à Bordeaux, David Selor vient exposer pour la première fois en solo, à Paris, au cabinet d'amateur. L'exposition « Nature humaine » vous invite dans l'univers du « Mimil », personnage mi-homme mi-animal qu'il fait s'exprimer sur les murs depuis 2013.
Il a fait évoluer sa technique au gré de ses rencontres et de ses voyages et s'exerce aujourd'hui dans des styles comme la peinture rupestre contemporaine ou encore l'acrylique. Habituellement il peint sur les parpaings ou d'autres supports utilisés pour condamner les maisons inhabitées. Ses œuvres, compostions très colorées, mêlent coulures, animaux imaginaires aux traits naïfs et enfantins et souvent accompagnées d'une petite légende ironique. Cette série de « Mimil » parle des problèmes inhérents à l'humain dans ses relations aux autres et à son environnement. C'est à travers ces quelques mots que percent plus visiblement les convictions de David Selor, pour qui l'aspect social de l'art urbain semble être fondamental.

Vernissage de David Selor "Nature humaine"

[18:00-20:30] Vernissage de Frédérique Lucien "Trames & Variations"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
8 novembre - 21 décembre
vernissage jeudi 8 novembre, 18h - 20h30

Pour la neuvième exposition personnelle de Frédérique Lucien à la galerie Jean Fournier, nous sommes heureuses de présenter un ensemble d'œuvres sur papier, les Feuiller, pour lequel Frédérique Lucien recourt à la découpe et à l'élaboration de trames géométriques et colorées. « Je ne dessine pas sur le papier mais dans le papier » nous confie l'artiste en préparant l'exposition.

Depuis les années 1990, le travail de Frédérique Lucien se construit à partir d'un vocabulaire de formes et de motifs liés au végétal, au minéral, à l'organique et au corps humain. Travaillant en série, Frédérique mène de front simultanément plusieurs ensembles thématiques : le corps humain avec le dessin, la sculpture et la céramique, et le végétal principalement avec le dessin et les papiers découpés. Chacune de ces séries nourrissant l'autre.

La série des Feuiller est à l'œuvre depuis 2012. Invitée dans le cadre du projet Dessiner-Tracer, Frédérique Lucien s'est rendue au musée Matisse du Cateau-Cambrésis et au musée La Piscine à Roubaix. La restitution de ses visites s'est d'abord concrétisée par des dessins et des découpages dans des carnets. Ensuite, certaines pages ont été publiées dans la revue Cursif en corollaire du projet (1). Cette série est tout à la fois nourrie des dessins et des papiers découpés de Henri Matisse et de l'observation de tissus anciens conservés à la tissuthèque du musée roubaisien. C'est un dialogue fécond entre deux conceptions du décoratif. On retrouve la liberté de Henri Matisse dans les formes végétales et linéaires mais également une attention particulière pour les arts appliqués.

Les Feuiller s'inscrivent au cœur d'une démarche où le dessin se conjugue aux motifs et où l'observation d'éléments végétaux est la base d'une réflexion vers l'abstraction. Leur titre se réfère à la fois à la feuille de papier en tant que support mais aussi à la feuille organique. Le répertoire des Feuiller est constitué de formes découpées, simples ou juxtaposées, vides ou pleines. La découpe de ces déclinaisons abstraites d'éléments d'origine organique et végétale, se superpose sur des trames. Ces dernières, extrêmement variées, peuvent être tant régulières, répétitives, géométriques qu'aléatoires.

Si le vocabulaire de Frédérique Lucien est immédiatement reconnaissable, cette série a renouvelé radicalement son rapport à la couleur et l'on peut observer en six années une évolution audacieuse à marier des couleurs sourdes avec d'autres plus franches et à se jouer de contrastes toujours plus vifs. Les trames se sont elles aussi complexifiées avec une multiplicité de lignes et de motifs proches de l'univers Art & Craft. On peut y déceler un aspect plus gestuel parfois même expressionniste, tout à fait nouveau pour Frédérique Lucien.

Pour cette exposition, elle conçoit une présentation spécifique sur le grand mur de la verrière de la galerie où se mêlent différents formats comme le faisait Matisse dans son atelier où les compositions découpées créaient un environnement sans cesse repensé. Cette forme de présentation accentue l'idée de série et de passage d'une œuvre à l'autre, elle inscrit également le travail de Frédérique Lucien dans un rapport à l'espace en se confrontant à l'échelle du lieu.

À l'occasion de l'exposition, un livre d'artiste "Trames & Variations" est édité à 300 exemplaires comprenant 30 tirages de tête incluant une œuvre originale, avec des textes de Guitemie Maldonado et Emilie Ovaere-Corthay (Sunart Editions).

(1) Cursif, le dessin dans tous ses états, Tome 1, éditions Analogues, Association des Conservateurs des musées
du Nord-Pas de Calais, 2011-2012.

Vernissage de Frédérique Lucien "Trames & Variations"

[18:00-23:00] Vernissage de Gabriel Gebka "impromptu"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Le Balto, 15 rue Mazarine 75006 Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Gary Webb "TRAVEL BUBBLE"
Location:
Galerie Mitterrand
79, rue du Temple
Hôtel de Montmort
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 26 12 05
Fax : +33 (0)1 46 33 44 83
Mail : info@galeriemitterrand.com
Internet Site : www.galeriemitterrand.com
Description:
09/11 > 22/12 2018

La Galerie Mitterrand est heureuse de présenter une nouvelle exposition personnelle de l'artiste anglais Gary Webb à Paris.

Gary Webb appartient à cette génération de sculpteurs britanniques qui a succédé aux prestigieuses générations de la Nouvelle sculpture anglaise des années 80 (avec Tony Cragg, Richard Deacon, Anish Kapoor, etc.) et des Young British Artists des années 90 (Damien Hirst, Sarah Lucas, Rachel Whiteread, etc.). Il est ainsi l'héritier de cet âge d'or de la sculpture anglaise et à la fois l'un de ses principaux artisans aujourd'hui. Depuis ses études au Goldsmiths College à Londres à la fin des années 90, Gary Webb est connu pour ses sculptures hybrides dans lesquelles sont fusionnées avec une grande liberté les références historiques, culturelles et matérielles. Ses sculptures se caractérisent par leurs compositions inattendues et contrastées, mi abstraites et mi figuratives, à la fois géométriques et organiques, mêlant les références modernistes à des motifs décoratifs kitsch. Ces apparentes contradictions qui cohabitent de manière déroutante et presque humoristique, s'accordent finalement dans l'esthétique joyeuse, colorée et ludique de Gary Webb. Ses sculptures constituent une somme surprenante des moyens de production industrielle et artisanale de notre époque. La diversité des matériaux utilisés (acier, aluminium, cuivre, plexiglas, plastique, verre, bois, marbre, néon, etc.) et le soin porté à leur assemblage et leur finition ne sont d'ailleurs pas étrangers aux méthodes de production des objets de design contemporain.

Pour son exposition Travel Bubble à la Galerie Mitterrand, Gary Webb présente un ensemble d'œuvres, parmi lesquelles figurent deux nouvelles sculptures - réalisées en fonte d'aluminium et couvertes de peinture laquée - s'apparentant autant à des bouliers colorés qu'à des totems fantastiques et bigarrés. La suite de la visite laisse place à la découverte de deux pièces murales récentes qui témoignent de la recherche et de l'exploration constantes des matériaux par l'artiste. Dans Blue face (2017), Gary Webb a travaillé son œuvre à la manière d'un vitrail ou encore d'une marqueterie par assemblage de matériaux colorés divers, à la fois opaques, translucides et réfléchissants. Travel Bubble (2018), sorte de vortex d'une machine à voyager dans le temps ou l'espace, est une œuvre exubérante qui combine l'utilisation d'aluminium chromé et de latex dans lequel sont librement dilués des pigments. Enfin, le visiteur découvre une série de sculptures réalisée en 2009 et reprenant dans de plus petites combinaisons tous les codes caractéristiques du travail de l'artiste : jeu, instabilité, juxtaposition, contraste, titres évocateurs, etc.

Gary Webb est né en 1973 à Dorset, Hampshire, au Royaume-Uni. Il vit et travaille à Londres. Il est diplômé du Goldsmiths College London. Son travail a fait l'objet de plusieurs expositions personnelles, notamment au Consortium de Dijon en 2005, au deCordova Sculpture Park and Museum, Massachusetts, aux Etats-Unis en 2012 et plus récemment au Bloomberg Space à Londres (2014). Il a également participé en 2011 à l'exposition Modern British Sculpture à la Royal Academy of Arts à Londres. Ses œuvres sont présentes dans les collections de la Tate Gallery et de l'Arts Council à Londres, du S.M.A.K. à Gand en Belgique, du Musée départemental d'Art contemporain de Rochechouart et du Fonds régional d'art contemporain des Pays de la Loire à Carquefou en France.

Vernissage de Gary Webb "TRAVEL BUBBLE"

[18:00-21:00] Vernissage de Guillaume Gehannin
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
Guillaume Gehannin est le prix indépendant de progress gallery à la 67eme édition de Jeune Création.

Guillaume Gehannin filme la zone - c'est la ceinture en grec, portion d'espace intermédiaire jamais bien définie. Il affectionne ces lieux incertains, espaces périurbains monotones, dérisoires, qui constituent l'anti-paysage par excellence : gravières désaffectées, décharges à ciel ouvert, friches industrielles, remblais et terrains vagues en contrebas des écrasantes masses de béton des infrastructures routières. Les rives aussi, lignes de démarcations instables s'il en est. L'entre-deux constitue son terrain de prospection. Ses captations « sur le motif » viennent fouiller chacun de ces endroits jusqu'à mettre à jour le réseau complexe de relations qui le modèlent et l'organisent. Inventaire minutieux et expressément dénué d'emphase, duquel transparaît l'inévitable devenir entropique de ces espaces suburbains.
Avant même de filmer pourtant, Guillaume Gehannin marche. Il faut souligner combien ses vidéos procèdent de cette activité première. Dans sa pratique, ce mode spécifique de déplacement tient en effet lieu d'outil spéculatif - c'est même le moyen artistique liminaire par lequel il revisite et interroge le paysage. La perspective critique de son travail doit s'entendre à l'aune de cette propension à la flânerie : c'est la marche qui l'amène à exprimer dans ces vidéos cette lenteur, cette liberté de mouvements qui sont autant de négation des contraintes temporelles effrénées de la condition contemporaine. Partant de lieux plus que communs c'est par la marche qu'il parvient, au propre comme au figuré, à d'autres situations.
Le choix de capter et de restituer à l'avenant ce qui dans le paysage relève de la nature ou du saccage écologique, traduit l'attachement de Guillaume Gehannin à se faire toujours témoin du monde. Façon de réaffirmer ce qui constitue pour cette première exposition personnelle le principe même de son médium : « Video !», stricto sensu « Je vois ».

Marion Delage de Luget


Né en 1988, Guillaume Gehannin est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy (ENSAPC) où il a pratiqué plusieurs médiums. Après avoir commencé son cursus avec la peinture et le dessin figuratif, il a pratiqué la performance, la pièce sonore, la photographie et le cinéma. Il a ensuite intégré l'ENSAD pour approfondir ses connaissances dans les champs de la vidéo et de la photo.
Projectionniste argentique et numérique durant ses études, il visionne de nombreux films. Il a, par la suite, eu plusieurs expériences de cameraman pour des théâtres et d'assistant décorateur sur des fictions. Il a monté avec d'autres artistes un collectif nommé «Cascades».
Il a montré son travail en 2016 au 27ème festival international de cinéma FID de Marseille, avec "Risque d'atmosphère explosive", sélectionné dans la compétition premier film, puis en 2017 au 28e FID de Marseille, ainsi qu'au Festival International de cinéma d'animation de Rimini.
En 2016, il reçoit le prix du jury au festival du court d'art district, cinéma Royal Palace (94) pour le film "La luthière". En 2011, il participe à la résidence Bandjoun Station, créée par l'artiste Barthélémy Togo au Cameroun. Il a présenté son travail à la 67ème édition de Jeune Création en 2017, à la galerie Thaddaeus Ropac à Pantin et y reçoit le prix indépendant progress gallery.

Vernissage de Guillaume Gehannin
Vernissage de Guillaume Gehannin

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Christophe Ballot "L'éternité et un jour"
Location:
Loo & Lou Gallery (George V)
45, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 53 75 40 13
Mail : contact@looandlou.com
Internet Site : www.looandlougallery.com
Description:
Photographies

9 novembre 2018 / 18 janvier 2019
du mardi au vendredi 11h - 19h
(Interruption les 25 déc et 1er janv)

Vernissage le 8 novembre

Vernissage de Jean-Christophe Ballot "L'éternité et un jour"
« La 13ème arcane du tarot »
40x60 cm
tirages lamdba sur papier chromogène

Vernissage de Jean-Christophe Ballot "L'éternité et un jour"
« Réchauffement climatique »
40x60 cm
tirages lamdba sur papier chromogène

Vernissage de Jean-Christophe Ballot "L'éternité et un jour"
« En descendant le Styx »
tirage lambda sur papier argentique baryté

[18:00-20:30] Vernissage de Joel Meyerowitz "Inside | Outside"
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Jusqu'au 19 janvier 2019

Vernissage de Joel Meyerowitz "Inside | Outside"

Vernissage de Joel Meyerowitz "Inside | Outside"

Vernissage de Joel Meyerowitz "Inside | Outside"

[18:00-20:30] Vernissage de Kyriakos Kaziras "Ours"
Location:
Galerie Gadcollection
5, rue des Sablons
Code 43816
Immeuble en fond de cour
75116 Paris
M° Trocadéro, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 77 32 41 53
Mobile : +33 (0)6 86 08 32 20
Mail : info@gadcollection.com
Internet Site : www.gadcollection.com
Description:
8 novembre - 4 décembre 2018

Vernissage de Kyriakos Kaziras "Ours"

[18:00-21:00] Vernissage de Laurie Bayard
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Galerie Carla Magna
3, 5 rue Charlemagne
75004 Paris
galeriecarlamagna@hotmail.com
http://galeriecarlamagna.com

Vernissage de Laurie Bayard

[18:00-20:00] Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"
Location:
Instituto Cultural de México à Paris
Institut Culturel du Mexique
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 61 84 44
Fax : +33 (0)1 44 61 84 45
Mail : idemexfra@sre.gob.mx
Internet Site : icm.sre.gob.mx/francia/index.php/fr/
Description:
Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

Du 9 novembre 2018 au 26 janvier 2019

Commissaire : Christine Frérot

Trois années ont été nécessaires à la photographe mexicaine Lourdes Almeida (Mexico, 1952) pour réaliser un travail de grande ampleur, précis et sensible sur le phénomène migratoire qui affecte la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis (portraits individuels et de groupes dans les deux pays, murs, déserts, villes-frontières, vie quotidienne).
Ni photojournaliste, ni photoreporter, Lourdes Almeida est une artiste qui documente et témoigne par la photographie d'une réalité humaine et sociale qui est au centre d'une actualité dramatique. Si la dimension sensible et anthropologique du projet est la priorité de l'artiste, comme celle de la curatrice, la dimension esthétique participe aussi des exigences de leurs choix. L'exposition, qui compte une sélection de quatre-vingt-dix photographies en couleurs de dimensions différentes (sur plus de 3 000 réalisées entre 2015 et 2017), est accompagnée de plusieurs créations de l'artiste effectuées par l'hybridation d'images.

Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

Vernissage de Lourdes Almeida "Frontera"

[18:00-21:00] Vernissage de MOIRIGNOT "Aimer Créer Rêver"
Location:
Galerie Lee
9, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 14 98
Fax : +33 (0)1 43 25 14 98
Mail : leegalerie@gmail.com
Internet Site : www.galerielee.com
Description:
Vernissage de MOIRIGNOT "Aimer Créer Rêver"

[18:00-21:00] Vernissage de Mathieu K. Abonnenc "Fossile et psyché"
Location:
Galerie Marcelle Alix
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Internet Site : www.marcellealix.com
Description:
8.11.18 - 26.01.19
Vernissage jeudi 8 novembre, 18h-21h

Le savoir chez Mathieu Kleyebe Abonnenc n'est pas loin d'être une performance du rêvé. Chaque fois qu'il est au plus près de la matière et de ses opérations complexes, on ne peut s'empêcher de penser qu'il est aussi au plus près du rêve. Cet apprentissage du rêve dont l'artiste se sert au quotidien pour évoluer passe par l'affirmation de vies parallèles, dont nous connaissons au moins deux versants marquants : la vie du chercheur, toujours prêt à réunir sa famille de penseurs et d'artistes, et celle de l'explorateur, utilisant son corps pour accéder à sa propre mémoire, partiellement enfouie dans le sol de la forêt guyanaise.

CB: Mathieu entretient un rapport au temps plus indomptable que chronologique, travaillant des manières de s'ouvrir à ce qui est différent, à l'image de la forêt ou de la Savane, perçues comme créatures vivantes et imprévisibles dans l'œuvre du poète et écrivain Wilson Harris, originaire de la même région (le plateau des Guyanes) que lui. La vision intense et très imagée de l'écrivain accompagne l'artiste jusque dans les processus de fabrication de ses œuvres récentes. L'exposition encore en cours au musée de Rochechouart est une très belle invitation au voyage. Chaque œuvre montre une nature instable et louche, capable de bifurquer, comme au pays des eaux qu'est la Guyane. L'exposition est l'endroit où les rêves restent accessibles, à portée de main. Les œuvres se découvrent comme nous en constante évolution, elles fluidifient cet accès à l'inconscient et rendent palpable ce dénominateur commun qui nous lie tous aux paysages : qu'ils se taisent ou qu'ils livrent leurs secrets, il faut en découdre avec la possibilité d'un renversement brutal (moment où le positif cesse de l'être, où il glisse vers le négatif, et inversement). Toute matière précieuse née des entrailles de la terre est hérissée de croyances et de destructions, c'est ce que murmurent ces peintures rouges palpitantes et tranquilles qui rapportent par leur légende (Etudes pour la chambre de la rançon (Atahualpa), cinabre sur châssis en cuivre, 2018) leur nature vénéneuse et incontrôlable.

IA : Je reviens sur Wilson Harris et son texte « Fossile et psyché », dans lequel il souligne la capacité moderne à prendre de la distance vis-à-vis d'un manque de liberté passé et à nous illusionner sur la liberté offerte par le présent : il analyse plusieurs œuvres littéraires traitant d'expéditions comme étant en creux, des récits d'exploitation. Tu parlais de paysage et de mémoire enfouie: aucun paysage que nous explorons n'est en réalité nouveau selon Harris, il nous ramène à un paysage mental, lieu de « découverte authentique »* de notre passé, de notre propre aliénation, de ce qui continue à nous encombrer au fil des générations. Cet élan vers le paysage guyanais est moins un retour aux sources pour Mathieu, qu'un chemin de traverse régulièrement emprunté. Tu évoquais l'autre jour ses œuvres anciennes, réalisées en « found footage », comme Le Bord du monde (2003). La forêt était déjà là. L'exploration était mentale avant d'être concrétisée par plusieurs voyages retour que l'artiste a effectués le long du fleuve Maroni à la recherche de Wacapou, village d'orpailleurs disparu où se trouvait la maison de sa mère. Son exposition précédente à la galerie, Chimen Chyen (2015) narrait l'un de ces premiers voyages qui s'était soldé par un échec à trouver la maison, et par la destruction partielle et fortuite des images super 8 qu'il avait ramenées. Fossile et psyché révèle une pénétration plus profonde de Mathieu dans la forêt qui recouvre aujourd'hui l'ancien village de Wacapou. Les objets témoins de l'emplacement du village - trouvés grâce à un guide local - et les matériaux qu'il utilise comme substituts du mercure polluant les rivages du Maroni (cinabre brossé sur des cadres en cuivre, gallium versé dans des carapaces de tortue) sont autant de signes, dans l'exposition, de l'apprivoisement partiel du paysage. Comme une capacité acquise avec le temps de s'approprier son propre passé et de faire face plus directement à ce qui forme notre inconscient.

CB : Je crois que Mathieu voit de plus en plus ses productions comme des parties de cette créature vivante qu'est le paysage. Toutes ses propositions récentes augmentent sa vison d'une réalité physique et même charnelle à travers laquelle la matière étreint et mord comme chez le réalisateur Ciro Guerra (L'étreinte du serpent, 2015). L'œuvre poursuit au fil de sa vie une lente mutation qui est aussi celle de l'humanité, il y a forcément enchevêtrement, contamination et même symbiose. La variété des matériaux utilisés à Rochechouart comme à la galerie ne contredit pas l'envie chez Mathieu de provoquer des évènements qui puissent se relier par des principes de vases communicants, soit une mécanique des fluides par laquelle le contenu s'équilibre indépendamment du volume et de la forme de son contenant. Les formes de l'exposition sont ainsi, elles ne rêvent que de laisser échapper quelque chose (un souffle, une musique ou encore des composés toxiques naturels ou chimiques), comme on libère la parole, sachant que le mot peut nous « mettre en marche ». Il peut conduire très loin si l'on s'en réfère encore à Wilson Harris : à la reconstitution du Moi comme à l'Autre, à une certaine complétude qui passe par la compréhension de rythmes puissants avant de trouver le sien propre. Vivre au risque du paysage comme au risque des autres. Penser la mort comme un travail collectif encore en suspens ou l'exposition en tant que forme de la réconciliation. Je terminerais par cette citation qu'un ami m'a récemment envoyé : « peut-être, comme les survivants de la guerre eux-mêmes, avons-nous besoin de raconter encore et toujours, jusqu'à ce que nos histoires de mises à mort, de frôlements de la mort ou de vies épargnées nous aident à faire face aux défis du présent. »**

IA : les expositions de la galerie et de Rochechouart s'achèvent sur la projection de Wacapou, un prologue ou Une pièce dans la maison de ma mère un film qui rejoint par endroits l'entreprise narrative de Secteur IX B (2015), réalisation précédente de l'artiste. L'héroïne de ce dernier est atteinte d'hallucinations dues à l'ingestion de médicaments provenant de la « boîte à pharmacie coloniale » et semble contaminée par son objet d'étude, l'expédition Dakar-Djibouti évoquée par Michel Leiris dans L'Afrique fantôme. En changeant de continent et se rapprochant de son histoire personnelle, Mathieu revient à une méthode de production plus simple, réalisant un montage d'images d'archives empruntées à l'anthropologue Michèle Baj-Strobel et à sa mère, et de plans tournés avec Victor Zébo sur le fleuve Maroni puis dans la forêt recouvrant Wacapou en décembre 2017. La musique composée par Thomas Tilly mais aussi par Mary-Jane Leach soutient cette forme qui, bien que plus abstraite, souligne la même possibilité de se trouver contaminé, voire profondément affecté jusqu'à notre inconscient, par ce que nous observons ou cherchons. Le paysage-archive considéré comme mémoire des événements passés permet de revivre le trauma, plus que de l'étudier de façon distanciée. Il me semble que nous partageons toutes deux l'idée d'un passage alchimique de la mémoire historique à l'œuvre d'art.

*Wilson Harris, Fossil and psyche, Ocasional publication, African and Afro-American Studies and Research Center, The University of Texas at Austin, 1974.
**Anna Lowenhaupt Tsing, Le champignon de la fin du monde - Sur la possibilité de vivre dans les ruines du capitalisme, Les Éditions de la découverte, Paris, 2017, p75.

Mathieu Kleyebe Abonnenc est né en 1977, il vit à Sète (France). Ces dernières années, il a exposé son travail à la Fondation Jumex, au Kunstforum Bâloise (2018), au MMK Francfort (2016), à la Kunsthalle Basel, au Bielefelder Kunstverein (2013) ou à la Fondation Serralves à Porto (2012). Il a participé à la 56ème Biennale de Venise (exposition internationale et Pavillon belge, 2015), à la 8ème Biennale de Berlin (2014), à la Triennale, Paris (2012) et à Manifesta 8 (2010). Il est lauréat du Prix Bâloise pour l'Art (2015) décerné dans le cadre de la foire Art Basel.
Fossile et Psyché est organisée en parallèle de l'exposition Le Palais du paon au Musée départemental d'Art contemporain de Rochechouart (jusqu'au 16 décembre 2018).

Vernissage de Mathieu K. Abonnenc "Fossile et psyché"
Portrait of the artist as a night reader (after Marseus Van Schrieck), by Marcelle Alix

[18:00-21:00] Vernissage de Maud du Jeu
Location:
Galerie Gavart
5, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 26 98
Mail : galeriegavart@gmail.com
Internet Site : www.galeriegavart.com
Description:
Vernissage de Maud du Jeu

[18:00-21:00] Vernissage de Nathalie Baetens "Figures Libres"
Location:
Curieuse Galerie
25, rue Chanzy
75011 Paris
M° Charonne, Faidherbe - Chaligny
France
Mobile : +33 (0)6 63 04 44 58
Internet Site : www.curieusegalerie.com
Description:
Curieuse galerie vous invite à découvrir
les photographies de Nathalie Baetens
lors du vernissage de l'exposition Figures Libres
le jeudi 8 novembre à partir de 18h.

En résonance avec les créations des céramistes :
Patricia Vieljeux, Alison Thirion, Hélène Raynal

Vernissage de Nathalie Baetens "Figures Libres"

[18:00-21:00] Vernissage de Nicolas Wagner "CONCATENATION"
Location:
Garage La Paix
LAPAIX - Sixt Paris Centre
10/12, rue de la Paix
75001 Paris
M° Opéra, Pyramides, Tuileries
France
Mail : contact@lapaix.paris
Description:
Vernissage de Nicolas Wagner "CONCATENATION"

[18:00-21:00] Vernissage de Rached "L' Entre-Monde"
Location:
Galerie Thomé
anciennement Galerie Feuillantine
19, rue Mazarine
75006 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 37 23 84 88
Mail : contact@galerie-thome.com
Internet Site : www.galerie-thome.com
Description:
peintures, pastels et gravures

Exposition du 17 octobre au 17 novembre 2018
vernissage le jeudi 8 novembre de 18h à 21h

Artistes invités
Bertrand BATAILLE, René BOTTI, Maité MARTINEZ, Paco PUYUELO et Françoise BARON

Vernissage de RACHED "L' Entre-Monde"

Vernissage de RACHED "L' Entre-Monde"

Vernissage de RACHED "L' Entre-Monde"

[18:00-21:00] Vernissage de Rajak Ohanian "Portraits"
Location:
Galerie Catherine Putman
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 45 55 23 06
Fax : +33 (0)1 47 05 61 43
Mail : contact@catherineputman.com
Internet Site : www.catherineputman.com
Description:
8 - 21 novembre 2018
Vernissage jeudi 8 novembre de 18 à 20h30

La galerie Catherine Putman est heureuse de présenter, à l'occasion de la semaine de la photographie à Paris et pour la première fois, une exposition de Portraits de Rajak Ohanian.
Le point de départ de cette exposition est un portfolio, édité en 2016, intitulé Bram van Velde, qui réunit neuf portraits de cet artiste historique de la galerie réalisés par Rajak Ohanian.

Charles Juliet, l'auteur de Rencontres avec Bram van Velde qui a permis la rencontre du photographe avec le peintre qu'il admirait, préface l'album par un texte dans lequel il évoque ainsi cette série de Rajak Ohanian :

« Rajak lui avait rendu visite à deux reprises alors que nul ne venait à lui. Cette série de photos est précieuse, car à ma connaissance, elle est unique. Elles le montrent grave, méditatif, ébauchant un sourire ? L'une d'elle est significative. Il est assis près d'un olivier. De l'autre côté du tronc, une chaise vide. »

La beauté des clichés et la justesse du photographe dans son approche du peintre ont fait naître l'envie de cette exposition et d'y adjoindre une sélection de portraits qu'il a réalisés au fil des ans. Quelque soit le thème abordé, le travail de Rajak Ohanian s'inscrit dans le temps long, celui de la rencontre celle d'un lieu, d'une personne, d'une entreprise, d'une ville ou d'un village.

Aussi ces portraits réalisés depuis soixante ans témoignent des rencontres, des amitiés, des affinités artistiques ou intellectuelles de l'artiste. Ils sont écrivains, musiciens, artistes, philosophes, gens de théâtre ou du cinéma. Ces photographies ne relèvent en rien de la galerie de portraits de personnalités remarquables, mais de la rencontre et de la nécessaire question du témoignage et de la trace du réel qu'implique la photographie.

Vernissage de Rajak Ohanian

[18:00-21:00] Vernissage de Reine Paradis "midnight"
Location:
Galerie Catherine et André Hug
9, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 93 75
Fax : +33 (0)1 43 26 93 75
Mail : c.hug@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriehug.com
Description:
6 novembre - 19 décembre 2018
Vernissage jeudi 8 novembre 18h/21h

Reine Paradis travaille ses différentes séries, chacune avec sa propre couleur de contrepoint (orange foncé aveuglant, citron saturé), le bleu est la constante. Dans son travail le plus récent, le bleu est rejoint par un certain vert lime. Alors que le bleu est déployé principalement dans sa place de ciel quasi naturelle ou peut-être comme une sorte de sol aquatique, le vert est utilisé pour les costumes, accessoires et sculptures qui retracent les éléments du récit. Pour son entreprise, il est essentiel que les scènes imaginées soient «réellement photographiées», ce qui signifie que des images de scénarios élaborés, optiquement chargés mais fondamentalement analogiques, sont prises. L'animation de ces fictions sur place est la figure de l'artiste elle-même, l'héroïne vivante de sa propre histoire mécanique et un autre objet parmi tant d'autres. La photographie devient alors le seul moyen pour elle de créer un monde qui existe entre la réalité et l'imagination.

Vernissage de Reine Paradis "midnight"

Vernissage de Reine Paradis "midnight"

[18:00-21:00] Vernissage de Sakiko Nomura "Ango"
Location:
Galerie &co119
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 70 97 59 18
Mail : contact@8co119.co
Internet Site : www.8co119.co
Description:
du 6 novembre 2018 au 12 janvier 2019
vernissage le 8 novembre 2018

La galerie &CO119 est fière de présenter le travail de la photographe japonaise Sakiko Nomura. À l'occasion de cette exposition, le livre Ango, édité par les éditions Match&Company, qui présente côte à côte des images de la photographe et le texte Une femme et la guerre de l'écrivain Ango Sakaguchi (1906-1955), sera lancé en édition limitée à 300 exemplaires numérotés et signés en version française.

Le livre "Ango", né de la rencontre du travail de l'écrivain Ango Sakaguchi et de celui de la photographe Sakiko Nomura, parle de la complexité des relations et de la solitude des êtres.

Sakiko Nomura s'est pour cet ouvrage, replongée dans ses archives pour établir le dialogue présenté dans le livre édité par Match&Company. "Il y a l'écrivain Ango Sakaguchi, et il y a moi. J'espère que les lecteurs pourront, par la sélection des photographies qui veulent donner une autre dimension à l'oeuvre, ressentir encore un tout nouvel univers".

Vernissage de Sakiko Nomura "Ango"

Vernissage de Sakiko Nomura "Ango"

Vernissage de Sakiko Nomura "Ango"

Vernissage de Sakiko Nomura "Ango"

[18:00-21:00] Vernissage de Sophie Bourgenot
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Sophie Bourgenot, la Galerie Maître Albert, seraient heureux de votre présence, autour d'un verre, le jeudi 8 novembre 2018. à partir de 18 heures à 21 heures pour son vernissage

Exposition du 6 au 18 novembre 2018

Vernissage de Sophie Bourgenot

[18:00-22:00] Vernissage de Sylvia Galmot "Paris est une femme"
Location:
Galerie Catherine Houard
15, rue Saint-Benoît
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)9 54 20 21 49
Mail : galerie@catherinehouard.com
Internet Site : www.catherinehouard.com
Description:
Vernissage de Sylvia Galmot "Paris est une femme"

[18:00-20:30] Vernissage de Toshio Shibata "cibachromes"
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Jusqu'au 19 janvier 2019

Vernissage de Toshio Shibata "cibachromes"

Vernissage de Toshio Shibata "cibachromes"

Vernissage de Toshio Shibata "cibachromes"

[18:00-21:00] Vernissage de Vladimir Veličković
Location:
Lyon
Lyon
69000 Lyon
M° Gares SNCF, aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
France
Internet Site : www.lyon.fr
Description:
galerie anne-marie et roland pallade - art contemporain
35 Rue Burdeau
69001 Lyon

du 08 novembre au 12 janvier 2019
vernissage le jeudi 8 novembre en présence de l'artiste

Entre chien et loup

Soyons franc. On ne présente pas ou plus l'œuvre de Vladimir Veličković. Un travail qui se déploie à compter de 1959 en vastes séquences où la puissance visuelle s'accorde à la virtuosité technique en dévoilant sa propre intelligibilité dans son existence même. Un art poétique qui se révèle dans l'expérience et non dans la règle. Ici le dessin irrigue la peinture, la structure, la prolonge. La force du propos, l'évidence de cette pensée visuelle peut induire une admiration muette. L'émerveillement le dispute à la stupéfaction dans cette captation des regards. Pour autant la glose n'oblitère pas l'émotion. L'intelligence de la peinture peut se découvrir entre le vertige et le commentaire. Toutefois la sensation reste première. Car c'est bien de cela dont il est question, de ce trouble indicible que la peinture suscite.

Les différentes pièces présentées par la galerie Anne-Marie et Roland Pallade se déclinent au présent de l'artiste. Réalisées entre 2016 et 2018, elles prolongent sa pérennité thématique : feux, corbeaux, chiens, avec une inflexion particulière sur l'espace. Les quelques éléments présents de la figure et du corps s'inscrivent en effet dans le paysage. Aucun dessin, la peinture étant privilégiée, mais quelques sculptures. Des têtes, projets / modèles d'une création plus ample qui se découvre désormais sur le chemin qui conduit au Vésuve. Le feu, les brasiers, l'incandescence, plus que jamais ... Mais aussi les gibets, les potences, les corps suppliciés. L'appréhension de l'horreur ... La sélection existe. Choisir de donner à voir...
Pour Vladimir Veličković, le simple fait de proposer une période pose question car chaque œuvre se révèle, dans le même mouvement, rétrospective et annonciatrice. Ici point de segment, mais un même souffle, un seul geste, la manifestation d'une singulière volonté de rendre compte du silence habité du chaos. Chaque élément développe ainsi l'essence du projet plastique, de ce qu'il faut appeler une manière, un style, un univers.
Ecoutons Vladimir Veličković à propos de l'exposition initiée en 1977 par Alain Jouffroy, Guillotine et peinture, Topino-Lebrun et ses amis. « ...
1. Exécutions de l'image.
2. Approche physique de l'histoire comme fiction mortelle : un destin en ombre de poignard.
3. Action des séquences où le temps se raye. Arrêt brutal : chaque constat fixe le présent.
4. Guillotine du clair-obscur : condamnation de la palette et restes symboliques des épaves d'artiste.
5. Exposition horizontale, rétrospective du corps : le peintre livré à tout venant.
6. Largué, jeté, basculé aux profits et pertes : à moins que ne commence un face à face avec l'inconnu.
7. Du mouvement brisé de la lumière naît un geste incurable.
8. Répétition de la tuerie : Le possible bégaie.
9. Des documents entre meurtre et mensonge : flashes épinglés sur éphémérides de la mort ».
Au-delà du projet spécifique à propos de l'auteur de La Mort de CaÏus Gracchus, la peinture apocalyptique de Vladimir Veličković se découvre telle une peinture d'histoire contemporaine. On sait la mémoire à vif du peintre sur ses souvenirs des atrocités de l'occupation nazie en Yougoslavie. Aucune dimension anhistorique dans ces visions cauchemardesques, mais un processus de dissociation symbolique pour rendre compte de l'actualité des ciels vides et des espaces dévastés. Le trait expressionniste, l'aveuglante noirceur de la lumière, la subtile flamboyance de la couleur (rouges, noirs, clairs-obscurs) manifestent ce paroxysme permanent, incisif, corrosif du temps et de l'espace.
Le cycle inspiré des photographies d'Edward Muybridge (1973) et représenté ici par un seul tableau participe à cette stratégie de la tension. Dissocier pour rendre compte de la corruption du temps. Décomposer dans toutes les acceptions du terme.
Si Vladimir Veličković est bien l'un des acteurs essentiels du renouveau de la figuration des années soixante de l'autre siècle, son apport reste singulier. Ses images tournent résolument le dos aux artéfacts de la culture médiatique. L'imagerie pop lui est étrangère et il tient à distance les outils numériques. L'œil, la main, avant toute chose.
Vladimir Veličković est et reste peintre. Fondamentalement. Essentiellement. Un peintre crépusculaire, de ce passage, du jour à la nuit, et aussi qui marque l'instant qui précède le lever du soleil. Entre chien et loup. Quand l'homme ne peut distinguer le chien du loup. Quand le chien et l'homme deviennent loups. Entre chiens et loups ... à la temporalité du singulier s'ajoute le pluriel de la matérialité des sujets. C'est dans ce double mouvement du temps et des corps, dans cet intervalle, ce hiatus, que l'œil, la main et la mémoire appréhendent symboliquement le réel. Un entre-deux devenu le lieu du déploiement de l'acte de peindre, qui se constitue et s'affirme dans sa particularité visionnaire.

Vladimir Veličković a la conviction que la flamme de la peinture a été préservée par certains grands artistes figuratifs. Il trouve naturellement sa place sur la liste, non comme le gardien d'un temple en péril mais tel le messager d'une peinture qui sait trouver en elle-même les moyens et les fins de son dépassement.

Robert Bonaccorsi, octobre 2018

Vernissage de Vladimir Veličković

[18:00-21:00] Vernissage de Wendelin Wohlgemuth "view from nowhere"
Location:
Galerie Joseph Minimes
16, rue des Minimes
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com/privatisation-espace-paris-minimes
Description:
La Galerie Guido Romero Pierini présente pour la première fois en France l'artiste américain d'origine allemande Wendelin Wohlgemuth à la Galerie Joseph PARIS (16 rue des Minimes, 75003 Paris)

Vernissage Jeudi 8 novembre à partir de 18h

Exposition du 9 au 25 novembre 2018
Du mardi au samedi de 11h à 19h

En collaboration avec Jacques Sotty et Michael Timsit

Texte critique: Anne-Laure Peressin:

Face à nous, une silhouette spectrale vêtue d'une ample veste noire semble s'avancer placidement dans un silence étouffé. Indiscernable, son identité se terre dans le voile embué de l'atmosphère, si bien qu'il paraît difficile de savoir s'il s'agit réellement d'une personne ou d'une apparition fantomatique. Sa présence, hors du temps, hors de quelconque repère spatial, absorbe le regard, happe l'attention, pour mieux nous plonger dans un spleen sans cause manifeste. Pourquoi ressentir un tel émoi devant cette image, celle d'un banal anonyme comme il en existe sept milliards sur Terre ?

Avec ses pinceaux, ses raclettes et sa peinture à l'huile, Wendelin Wohlgemuth peint des images nostalgiques à l'aspect photographique. Car oui, cette œuvre - et toutes les autres -, n'est pas un tirage terni par un éclairage trop intense mais bien une huile sur panneau. Si l'origine de la scène provient d'une vidéo ou d'un cliché existants, l'artiste la sort de son contexte, se débarrasse de l'anecdotique, pour générer un sens nouveau. Un sens inhérent au seul travail esthétique opéré minutieusement par le peintre, qui dans son atelier berlinois, perturbe volontairement la lisibilité de l'image originelle en la balayant par de larges raclages, en bandes horizontales ou verticales, lorsque la matière est encore humide. En s'appropriant de la sorte l'image, Wendelin Wohlgemuth jette autant le flou sur l'identité des portraits immortalisés, que sur la subjectivité de la photographie et de la peinture à transmettre des informations intelligibles, à commencer par leur propre essence, leur propre médium.

Défaillances et défauts de l'appareil photographique sont ainsi au cœur de l'effet esthétique recherché par l'artiste, et renvoient davantage au statut d'outil de travail que d'un moyen objectif de voir le monde. En effet, Wendelin Wohlgemuth commence chaque toile par imiter le fonctionnement même de l'appareil photographique - celui de reproduire mécaniquement une image -, et souligne alors la dimension purement technique, et sa conséquence qui est la disparition de l'aura, concept théorisé par l'allemand Walter Benjamin (1). C'est au moment fatidique où il étire l'huile que Wendelin Wohlgemuth fait renaître cette aura, insuffle cette subjectivité, toutes deux fondamentales dans le rapport à l'art, dans le rapport au monde. Autrement dit, la seule manière de toucher à l'objectivité n'est possible que grâce à l'intervention subjective et unique de l'artiste. Cette revendication peut se lire discrètement par la manifestation de la matière picturale apposée parfois au doigt sur certains panneaux comme le point final, l'ultime signature du peintre. Seul l'observateur assidu et attentif percevra cette marque ô combien révélatrice d'une réflexion autour du paradoxe de la perception.

En jouant des notions de reproduction et d'appropriation, de figuration et d'abstraction, de construction et de reconstruction, Wendelin Wohlgemuth interroge notre propre rapport perceptif au monde avec la sensation physique et mentale que nous n'arrivons plus à faire une mise au point. Dès lors, si cette silhouette spectrale vêtue d'une ample veste noire est aussi troublante, c'est parce qu'elle échappe au flux d'images aseptisées de notre société en quête d'absolu, pour toucher à notre mémoire collective et intime qui fait de nous des êtres imparfaits.

(1) Benjamin Walter, L'œuvre d'art à l'ère de sa reproductibilité technique, 1936


https://www.wendelinw.com

Vernissage de Wendelin Wohlgemuth "view from nowhere"

Vernissage de Wendelin Wohlgemuth "view from nowhere"

Vernissage de Wendelin Wohlgemuth "view from nowhere"

[18:00-21:00] Vernissage de William Lighter "Corée du Nord"
Location:
Galerie Jacques de Vos
Espace Seven
7, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 88 94
Fax : +33 (0)1 40 46 95 45
Mail : alexdevos@seven-gallery.com
Internet Site : www.seven-gallery.com
Description:
William Lighter, Corée du Nord, sur la route

Du 9 novembre au 31 décembre, la Galerie Jacques De Vos présente à l'Espace Seven Corée du Nord, sur la route, une exposition dédiée aux photographies de William Lighter.

Uniformes, défilés militaires, les photographies de William Lighter nous évoquent immédiatement le régime autoritaire de la Corée du Nord. Ancien photojournaliste, il rassemble les témoignages de zones de guerre et d'exclusion qu'il a photographiées à travers le monde.

Parmi ses archives, il sélectionne les images : au lieu de présenter directement la douleur, la violence, William Lighter nous offre des visages, des gestes, des sourires d'enfant. Il joue sur les contrastes, travaille la saturation, ajoute des filtres mauves qui nous suggèrent le pop art... En ôtant la dimension journalistique et purement documentaire de ses photographies, il nous invite à reconsidérer, au-delà de la détresse, les attitudes, les regards de ceux qui vivent la répression tous les jours.

Texte : Anne Cuzon

Vernissage de William Lighter "Corée du Nord"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Bijou à deux voix"
Location:
Galerie de l'INMA
Institut National des Métiers d’Art
23, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 85 85
Fax : +33 (0)1 55 78 86 15
Internet Site : www.eurosema.com
Description:
Bijou à deux voix
4 écoles - 4 workshops

Du 9 au 30 novembre 2018

Du 9 au 30 novembre, dans le cadre de la Saison France-Israël et du Parcours Bijoux organisé à Paris, l'INMA accueille l'exposition « Bijou à deux voix ».

« Bijou à deux voix » nous entraîne dans l'univers du bijou contemporain, avec des créations nées de la collaboration entre artistes israéliens et étudiants de quatre écoles d'art et design : l'Ecole Boulle, l'Institut de Bijouterie de Saumur, la Bezalel Academy de Jérusalem et le Shenkar College of Engineering and Design de Ramat Gan. A travers des workshops organisés en 2018, cultures et techniques de bijouterie se sont entrelacées pour apporter un regard croisé sur le bijou contemporain.

L'INMA s'attache à valoriser les réalisations innovantes dans le domaine des métiers d'art ; il est fier d'accueillir un projet interculturel et intergénérationnel, montrant la vitalité du secteur et son renouvellement constant.

Lors du vernissage de l'exposition le 8 novembre de 18h à 21h, Lynn Holstein dédicacera son livre « Artisans of Israel » (textes en anglais, hébreux et arabe) qui présente 40 professionnels des métiers d'art dont les savoir-faire revisitent la culture de ce territoire.

Expositions autour des bijoux contemporains français et israéliens

Du 9 novembre au 20 décembre, plusieurs galeries parisiennes accueillent des expositions de bijoux contemporains réalisés par des artistes français et israéliens. Cette promenade culturelle faite de rencontres et dialogues entre les deux cultures et les différentes manières d'aborder le bijou vous emmène à la Galerie Hebert (Paris 4), la Galerie La joaillerie par Mazlo (Paris 6), la Galerie Elsa Vanier (Paris 6), la Galerie Bénédikt Aïchelé (Paris 6), la Galerie L'objet rare (Paris 12), et la Galerie de l'INMA, au Viaduc des Arts.

Ces événements sont organisés par l'association Un bijou de saison.


La Saison France-Israël

Depuis le mois de juin, la Saison France-Israël 2018 célèbre le dialogue culturel, scientifique et intellectuel entre les deux pays. Axée sur la jeunesse, l'innovation et la création, cette saison se veut génératrice d'échanges tournés vers l'avenir grâce à plus de 400 événements.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Correspondances"
Location:
Le Voleur d'Images
9, rue de Saint-Simon
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 51 07 77
Mail : contact@le-voleur-dimages.fr
Internet Site : www.le-voleur-dimages.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Correspondances"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "De Rouletabille à Gaston Leroux"
Location:
Bibliothèque des littératures policières
BILIPO
48-50, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 42 34 93 00
Mail : bilipo@paris.fr
Internet Site : equipement.paris.fr/bibliotheque-des-litteratures-policieres-bilipo-2879
Description:
Vernissage de l'exposition "De Rouletabille à Gaston Leroux"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jeune Photographe Japonais" par Nico
Location:
Galerie Planète Rouge
25, rue Duvivier
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)9 83 57 29 35
Mobile : +33 (0)6 64 62 60 43
Mail : contact@galerieplaneterouge.com
Internet Site : www.galerieplaneterouge.com
Description:
Comme chaque année, un groupe de jeunes photographes japonais vient exposer à la galerie Planète Rouge.

Vernissage de l'exposition "NICO"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "L'art du chantier"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citedelarchitecture.fr
Description:
Galerie haute des expositions temporaires

L'art du chantier. Construire et démolir du 16e au 21e siècle
#ExpoChantier

>> RSVP

du 9 novembre 2018 au 11 mars 2019

Comment les hommes ont, en Occident, depuis la Renaissance, regardé, conçu et imaginé le lieu où l'on bâtit. La grande diversité des observateurs, la multiplicité des images et la variété des publics auxquels s'adressent l'exposition montrent qu'il s'agit d'un thème fort, dépassant largement les mondes de l'architecture et de la technique.
L'exposition réunit un ensemble d'œuvres et de documents produits par des artistes, des journalistes, des amateurs, mais aussi par ceux qui travaillent à cet endroit : ingénieurs, architectes, entrepreneurs et - ce qui est plus rare - ouvriers, à travers des ex-voto ou des chefs-d'œuvre réalisés par les Compagnons du Devoir. Elle s'achève avec les témoignages de trois constructeurs contemporains : Patrick Bouchain, Marc Mimram et Martin Rauch pour qui le chantier est aujourd'hui plus que jamais le lieu où l'architecture affronte la complexité, comme l'inventivité et les aspirations du monde contemporain.

Fruit d'une collaboration étroite entre spécialistes de l'art et spécialistes des techniques, l'exposition propose une lecture multiple du thème : technique, mais également sociale, politique et artistique. Si le chantier est un lieu éminemment technique, il est en outre un théâtre pour les gouvernants, qui aiment s'y montrer et pour les ouvriers, qui y apparaissent tantôt comme des opprimés, tantôt comme des héros.


Commissariat

Valérie Nègre
Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Marie-Hélène Contal
Commissaire associée,
Directrice du développement culturel, Cité de l'architecture & du patrimoine

Vernissage de l'exposition "L'art du chantier"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Résidence des Talents"
Location:
Galerie Déborah Chock
20, place des Vosges
75004 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 44 61 01 18
Mobile : +33 (0)6 20 65 00 47
Mail : galeriedeborahchock@gmail.com
Description:
Pour l'heure, je serais heureuse de vous recevoir jeudi soir autour d'un cocktail où vous pourrez découvrir des Espoirs dans plusieurs domaines de la création.
J'ai parrainé cet été, du côté de Royan, au sein de l'Espace des possibles, une résidence d'artistes qui a révélé plusieurs talents. Les travaux des lauréats seront exposées du 8 au 11 novembre à la galerie.

Vernissage de l'exposition "Résidence des Talents"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition caritative "IDEAT"
Location:
School Gallery
322, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 78 20
Mobile : +33 (0)6 13 50 78 87
Mail : olivier.schoolgallery@gmail.com
Internet Site : www.schoolgallery.fr
Description:
Vernissage de l'exposition caritative "IDEAT"

[18:00-21:00] Vernissage de la foire AKAA - Also Known As Africa
Location:
Carreau du Temple
3, rue Dupetit-Thouars
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire, République
France
Mail : accueil@carreaudutemple.org
Internet Site : www.carreaudutemple.eu
Description:
9 - 11 novembre 2018
vernissage 8 novembre

AKAA est heureux de vous accueillir pour sa troisième édition au Carreau du Temple du 9 au 11 novembre 2018.
Venez découvrir 49 exposants et plus de 130 artistes venus des 4 coins du monde pour vous présenter le meilleur des scènes contemporaines d'Afrique.
Toutes les infos sur www.akaafair.com.

Vernissage de la foire AKAA - Also Known As Africa
Ananias Leki Dago - Série "Shebeen blues" 2006 - Epreuve aux Sels d'argent - 50x60 cm © Ananias Leki Dago - Courtesy LouiSimone Guirandou Gallery

[18:00-21:00] Vernissage de la foire fotofever paris 2018
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
#FOTOFEVERPARIS2018

Pour sa 7ème édition à Paris, fotofever foire internationale de photographie contemporaine revient au Carrousel du Louvre du 8 au 11 novembre 2018.

fotofever paris 2018 c'est 100 galeries & éditeurs, 250 artistes contemporains, 2 000 œuvres et plus de 20 pays représentés !
Découvrez nos exposants : https://bit.ly/2xoAiMi

JAPONOGRAPHIE
En écho au programme culturel Japonismes 2018, fotofever met à l'honneur la fascinante scène photographique japonaise avec un programme dédié et 30 artistes du Japon ou s'en inspirant.

YOUNG TALENTS FOTOFEVER PRIZE with Dahinden
Cette année, fotofever lance la première édition du YTFP en partenariat avec le laboratoire Dahinden. Ce prix récompense trois jeunes talents de la photographie en leur offrant leur première exposition dans une foire internationale.

START TO COLLECT
La référence de l'initiation à la collection de photographie avec:
- L'Appartement du Collectionneur, avec Roche Bobois Paris
- La Ruche, nouvel espace avec 40 solo et duo shows
- Les Talks, sur le marché et la collection de photographie
- Les Visites Guidées, avec Anaïs notre «décodeuse» d'art
- Masters of Photography, des tirages contemporains de Roger Schall présentés par la galerie ARGENTIC
- Books of Photography, avec le Photobook social club


INFOS PRATIQUES

Jeudi 08 novembre :
Vernissage de 18h à 22h
(sur invitations seulement)

Ouverture au public :
Vendredi 09 novembre de 11h à 20h
Samedi 10 novembre de 11h à 20h
Dimanche 11 novembre de 11h à 18h

Tarifs :
Plein tarif : 18€
Tarif réduit : 12€
Catalogue : 20€ ou 15€ si acheté avec un billet
Enfants -18 ans : gratuit
Pass Privilège : 75€ (2 billets adultes + 1 catalogue + 2 coupes de champagne)
Billetterie : http://www.fotofever.com/fr-547-billetterie.html

Vernissage de la foire fotofever
© Cesar Ordoñez courtesy Fifty Dots Gallery

[18:00-21:00] Vernissages : Mehryl Levisse / Guillaume Pelloux
Location:
Galerie Bertrand Grimont
42-44, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 30 87
Mobile : +33 (0)6 85 45 01 30
Mail : info@bertrandgrimont.com
Internet Site : www.bertrandgrimont.com
Description:
Mehryl Levisse
"Il faut du bruit pour entendre le silence"
Du 8 novembre au 31 décembre 2018

Vernissages : Mehryl Levisse / Guillaume Pelloux
"le jardin aux souvenirs", 2018


Guillaume Pelloux
"Melancholia Artificialis"
Du 8 novembre au 1er décembre 2018

Vernissages : Mehryl Levisse / Guillaume Pelloux
"Hidden Diva, Untitled", 2017

[18:30-21:30] Vernissage d'Evelyne Mary & Jeanne Picq "Animale NATURE"
Location:
Slow Galerie
5, rue Jean-Pierre Timbaud
141, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 43 55 44 68
Mail : contact@slowgalerie.com
Internet Site : www.slowgalerie.com
Description:
du 08 novembre au 01 décembre
Vernissage le 08 Novembre de 18h30 à 21h30

Evelyne MARY et Jeanne PICQ exposent « Animale NATURE » du 08 novembre au 1er décembre : autour d'une série de gravures - eaux fortes et linogravures - les deux artistes se lancent, avec beaucoup de liberté, d'humour et de poésie, à l'assaut de ce sujet qui puise dans les tréfonds de l'ambiguïté de notre nature animale .

« Animale NATURE, c'est notre double animal, une figure qui commence par s'inviter, puis s'impose. Notre moi sauvage. Notre nature profonde ». Dans les dessins d'Evelyne Mary, reviennent souvent comme un long poème, une petite fille à l'épaisse chevelure brune, une panthère, un loup, un éléphant, une forêt luxuriante... Tous vivent ensemble comme au sein d'une vaste et idéale fratrie où les frontières animales n'existent plus. « Il n'y a pas beaucoup de différences entre la petite fille qui court dans la forêt avec son arc et la panthère qui bondit hors des feuillages, toutes les deux s'élancent, vers où, à l'assaut de quoi ?» Les images d'Evelyne sont à double langage : « est-ce la force tranquille de l'éléphant qui permet à la petite fille installée sur son dos d'avancer ou bien lui sert-elle de guide dans la forêt ? La petite fille rassure-t-elle le loup ou bien est-ce le contraire ? ». Cette symbiose représente une dualité idéale, celle de l'homme en harmonie avec une Nature qui fusionne avec sa nature animale.

Changement de cap vers l'univers de Jeanne Picq qui se démultiplie à l'infini comme dans un jeu de miroirs. Jeanne présente 3 séries de gravures. Sur une gravure de sa série « (Dé)masqués » Jeanne Picq plaque avec ironie un masque de bœuf sur le visage d'un boucher comme un ultime pied de nez, comme une petite vengeance. Le port d'un masque a la magie de nous faire devenir l'image portée et le boucher devient étrangement l'animal sacrifié dans une représentation à la fois sensible, décalée, et pleine d'humour. Etranges, irréelles et presque chamaniques sont aussi les deux autres séries « Prendre Racines » et « A-quoi-rium ». Les entrailles de la terre stoppent l'élan d'un cerf par un savant système de racines et d'exubérantes touffes végétales poussent sur la tête des poissons. « Les protagonistes de cet univers s'avancent tel un cortège d'une famille recomposée, escortée par la faune victime avalée déjà par la Terre-mère. Si, comme on l'a dit, l'humour est la politesse du désespoir, tel dans un miroir, on voit ici que le désespoir est la politesse rendue par l'humour."

Textes d'Evelyne MARY, et du Papa de Jeanne PICQ.

Vernissage d'Evelyne MARY & Jeanne PICQ "Animale NATURE"

[18:30-21:00] Vernissage de Benoit Lemercier "D'un infini à l'autre"
Location:
Galerie Valérie Delaunay
22, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Châtelet, Hôtel de Ville
France
Mobile : +33 (0)6 63 79 93 34
Mail : contact@valeriedelaunay.com
Internet Site : www.valeriedelaunay.com
Description:
Exposition du 8 novembre au 15 décembre 2018
Vernissage le jeudi 8 novembre de 18h30 à 21h

Vernissage de Benoit Lemercier "D'un infini à l'autre"
Supercordes, 2018, acier peint, 39 x 44 x 31 cm

[18:30-21:00] Vernissage de Benoît Gilardoni
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
VERNISSAGE :
Jeudi 8 novembre à partir de 18h30

EXPOSITION :
du Vendredi 9 au Mardi 20 novembre 2018
Tous les jours de 13h à 18h
Fermé le mercredi et le dimanche.

https://labggaleriedart.wordpress.com

Vernissage de Benoît Gilardoni

[18:30-21:00] Vernissage de Jean Lehmans
Location:
Mairie du 4ème arrondissement
2, place Baudoyer
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 80
Internet Site : www.mairie04.paris.fr
Description:
exposition des œuvres du peintre et sculpteur Jean Lehmans, résident du 4e

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "Corita Kent - Harness the Sun"
Location:
Galerie Allen
59, rue de Dunkerque
75009 Paris
M° Barbès - Rochechouart, Gare du Nord, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 45 26 92 33
Mail : galerieallen@galerieallen.com
Internet Site : www.galerieallen.com
Description:
VERNISSAGE :: CORITA KENT :: HARNESS THE SUN - CELEBRATING 100 YEARS OF CORITA KENT

Vernissage jeudi 8 novembre, 18h30 - 20h30
Exposition du 9 novembre au 22 décembre 2018

La Galerie Allen est heureuse de présenter la troisième exposition personnelle de l'artiste Corita Kent qui vient célèbrer le 100e anniversaire de sa naissance.

Née sous le nom de Frances Kent (20 novembre 1918) à Fort Dodge en Iowa, puis son enfance passée à Los Angeles, Soeur Corita Kent était à la fois une artiste iconoclaste, activiste, religieuse catholique et professeur d'art. Son inépuisable lutte pour la justice sociale se communiquait aussi à travers son art révolutionnaire et ses processions publiques dans les rues d'Hollywood en Californie, où elle a étudié et enseigné par la suite au Immaculate Heart Community College à Los Angeles.
Sa vie extraordinaire et sa production foisonnante lui ont permis de créer près de 800 sérigraphies différentes, écrire et concevoir des livres, produire des films, orchestrer des happenings et réaliser d'innombrables commandes pour des oeuvres d'art publiques ainsi que des campagnes de publicité. Elle produira notamment une peinture murale pour le Pavillon du Vatican à la Foire mondiale de New York, en 1964-1965.

Alors que le Pop art vivait son ascension fulgurante, le travail fondateur des femmes était souvent négligé voire oublié. Même à la lumière de tels défis sociaux, l'impact et l'influence considérables de Corita Kent ont réussi à s'imposer dans le paysage artistique. En 1966, elle est nommée l'une des "Femmes de l'année" dans le Los Angeles Times et l'année suivante, elle apparaît sur la couverture du Newsweek. Ses méthodes d'enseignement, son éthique du travail exalté, son ouverture d'esprit aux autres cultures et sa méthodologie forment, peut-être, sa dotation la plus significative à la pédagogie contemporaine. Elle rédigea plusieurs livres et manuels sur sa méthodologie, ses célébrations, ses croyances et son éthique ainsi que des volumes de poésies et de littérature illustrés. Son engagement dévoué s'illustre parfaitement par sa collaborations avec les Frères Berrigan, des prêtres jésuites révolutionnaires recherchés et finalement incarcérés par le FBI en 1968 et 1969, pour des protestations politiques au cours desquelles ils brûlèrent des fichiers de l'US Army à l'aide de napalm.

L'esprit positif et de célébration de Corita Kent traverse l'ensemble de sa vie. Sa production artistique, guidée par sa passion, son intolérance envers l'injustice et sa croyance absolue en l'esprit divin, crée un héritage notable dont l'influence marque le Pop Art, l'éducation, la typographie contemporaine, la religion alternative, la possibilité de protester, les concepts de collaboration, les positions de la contre-culture, les modules de design et notre façon de penser les commandes publiques et privées.

Cette exposition coïncide avec la multitude de célébrations organisées par le Corita Art Center à Los Angeles, son apparition à la Biennale de Rennes, "À Cris Ouvert" et l'actuelle exposition personnelle intitulée "We Have No Art" au CAC Passerelle de Brest.

Vernissage de Corita Kent "Harness the Sun"
Corita Kent
harness the sun, 1967
silkscreen on paper
52 x 58 cm
courtesy the Corita Art Center, Immaculate Heart Community, Los Angeles

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Fusillé pour l'exemple"
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : www.mairie02.paris.fr
Description:
Devoir se battre pour son pays, être tué par sa patrie.

Du 5 au 30 novembre, dans le cadre du centenaire de l'armistice de la «Grande Guerre», la Mairie du 2e vous invite à une exposition retraçant une facette méconnue du conflit : la justice militaire. Réintégrés dans la mémoire nationale par le Premier ministre Lionel Jospin, les fusillés pour l'exemple et leur famille attendent toujours une réhabilitation par la loi.

Vous êtes conviés au vernissage de l'exposition qui se tiendra le 8 novembre à 18h30 en salle des expositions.

Une conférence historique sur la revue de presse du 11 novembre 1918 vous sera proposée à 19 h en salle des mariages.

Exposition en partenariat avec La Ligue des Droits de l'Homme et l'association Arts Découvertes & Citoyennetés.

Conférence historique organisée par la société d'histoire et d'archéologie des 1er et 2e arrondissement

Vernissage de l'exposition "Fusillé pour l'exemple"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Japonismes 2018 - Liberté"
Location:
Espace Linda Farrell
31, rue de Longchamp
75116 Paris
M° Iéna, Boissière, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 43 06 10 12
Mobile : +33 (0)6 72 66 38 45
Mail : mask22@bbox.fr
Description:
Pendent 5 semaines, nous allons vous présenter plus de 150 artistes japonais, Vernissage les jeudis ; 1, 8, 15, 22, 29 novembre, chaque semaine environ 30 artistes sont présentés.

Vernissage de l'exposition "Japonismes 2018 - Venez Voler"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Photographier Paris"
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Lundi 5 novembre à 15h, la Ville de Paris présentera la nouvelle exposition de la Salle Saint-Jean, « Photographier Paris : nouveaux regards sur la Ville », consacrée à la nouvelle photographie contemporaine, en présence des commissaires de l'exposition.

Paris n'a jamais cessé d'être une source d'inspiration pour les artistes. Lieu de vie bouillonnant, ville cosmopolite sans cesse transformée mais aussi enracinée dans son histoire, Paris nourrit les expériences, favorise les rencontres et les découvertes. Influencée par la mode, le cinéma, la littérature mais surtout par les soubresauts de la vie quotidienne, comment une nouvelle génération de photographes observe-t-elle Paris ?

À travers le regard des seize photographes présentés, l'exposition dévoile un nouveau visage de la capitale. Une ville d'une richesse folle, électrique, éclectique laissant entrevoir tous les possibles.

Lundi 5 novembre à 15h, Fannie Escoulen, Pierre Hourquet et Anna Planas, commissaires, présenteront cette nouvelle exposition en Salle Saint-Jean.

Photographes exposés : Lucile Boiron, Thomas Boivin, Laurent Chardon, Stephan Keppel, Geoffroy Mathieu, Louis Matton, Paulien Oltheten, Ola Rindal, Sandra Rocha, Yusuf Sevinçli, Peter Tillessen.

Autour de ces projets, les images de Safouane Ben Slama, Quentin de Briey, Laurent Kronental, Ye Rin Mok, Maxime Verret.

Vernissage de l'exposition "Photographier Paris"

[18:30-21:00] Vernissage spécial street art
Location:
ChamPop Galerie
93, rue de Turenne
75003 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 51 81 43 62
Mail : deborah@champopgalerie.com
Internet Site : www.champopgalerie.com
Description:
Vernissage spécial street art






[19:00-22:00] 14ème édition des Venus beauté Version Femina
Location:
Pavillon Gabriel - Potel et Chabot
5, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 68 18 18
Fax : +33 (0)1 42 68 04 96
Mail : gabriel@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com/lieux-reception/pavillon-gabriel.htm
Description:
14ème édition des Venus beauté Version Femina

[19:00-21:00] Avant-première du film "Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald"
Location:
UGC Ciné Cité Bercy
2, cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : 08 92 70 00 00 #12
Fax : +33 (0)1 53 44 79 80
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?id=12
Description:
Les Animaux Fantastiques 2 : une avant-première mondiale exceptionnelle à Paris en présence de l'équipe dont J.K Rowling

Avant de découvrir le deuxième volet de la saga des Animaux Fantastiques sur grand écran le 14 novembre, les fans de l'univers magique sont invités à une avant-première exceptionnelle à Paris en présence des acteurs. Sortez vos baguettes !

Le deuxième opus de la saga des Animaux Fantastiques voit les héros du premier volet s'embarquer dans une aventure magique et périlleuse à la poursuite du puissant Grindelwald. Au cours de leurs pérégrinations, Norbert, Tina et Jacob seront amenés à découvrir de nouveaux territoires et feront notamment escale à Paris !

Et pour fêter leur arrivée, quoi de mieux qu'une avant-première exceptionnelle dans la capitale française ? C'est à l'UGC Ciné Cité de Bercy que les auteurs et acteurs des Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald donnent rendez-vous aux fans du monde d'Harry Potter et autres sorciers amateurs pour un événement international. Le 8 novembre prochain, à une semaine de la sortie du film, les spectateurs de la France entière sont invités à assister à cette soirée. Dans la salle pour les plus chanceux mais également sur internet où elle sera diffusée en livestream et même depuis une vingtaine de cinémas en province. Pour participer, les Potterheads peuvent se rendre sur la page Facebook du film dès ce lundi 15 octobre.

Un événement unique qui coincide avec les 95 ans du studio Warner Bros et la ressortie des 8 films de la saga Harry Potter en DVD et en Blu-ray dans de toutes nouvelles éditions. L'occasion de (re)découvrir le monde magique du sorcier à lunettes dans des coffrets inédits. Celui de L'Ecole des Sorciers, par exemple, qui contient le film en 4k, blu-ray et DVD, le premier documentaire de la série « La conception du monde d'Harry Potter » et un livret de 48 pages. Mais également celui des Animaux Fantastiques qui comprend une peluche de Niffleur. Ou encore l'intégrale steelbook composée d'un boitier collector en métal, des 8 films en steelbook Blu-Ray et l'intégralité de la série documentaire « La conception du monde d'Harry Potter ». Les amoureux de l'univers qui mangent, dorment et respirent Harry Potter pourront également y trouver une boutique Fan store où trouver baguettes, déguisements et autres objets de décoration.

[19:00-21:00] Conférence sur le travail de Ryudai Takano par Lena Fritsch
Location:
Pierre-Yves Caër Gallery
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 39 41
Mail : info@pierreyvescaer.com
Internet Site : www.pierreyvescaer.com
Description:
Échange avec le Dr. Lena Fritsch sur le travail photographique de Ryudai Takano

Dr. Lena Fritsch
Curatrice du département d'art moderne et contemporain de l'Ashmolean Museum (Oxford), Lena Fritsch s'intéresse plus particulièrement à la photographie japonaise, dont elle a d'ailleurs fait son sujet de thèse : "The Body as a Screen: Japanese Art Photography of the 1990s". Cette dernière examine l'utilisation du corps humain comme motif dans la photographie japonaise des années 1990. Aujourd'hui professeur à l'Université d'Oxford, Lena Fristch est également régulièrement sollicitée par de prestigieux musées, tels le Tate Modern, pour la curation d'expositions. Avec son dernier livre "Ravens and Red Lipstick" (Thames & Hudson, 2018), Lena Fritsch asseoit davantage encore son expertise en photographie japonaise.

Conférence au coeur des photographies et en présence de l'artiste

Conférence sur le travail de Ryudai Takano par Lena Fritsch
Ryudai Takano, ca.ra.ma.ru #19.

Conférence sur le travail de Ryudai Takano par Lena Fritsch
Ryudai Takano, 2000.12.04.Lc#F07.


Dans le cadre de l'exposition "Fleurs du Japon | Défloraison"

Ryudai Takano, Kohey Kanno et Mark Vassallo
"Fleurs du Japon | Défloraison"

Vernissage le mercredi 31 octobre, de 18h à 21h
Exposition du 31 octobre au 29 novembre 2018

En exposant simultanément les travaux de trois photographes vivant au Japon - Ryudai Takano, Kohey Kanno et Mark Vassallo -, Pierre-Yves Caër Gallery interroge notre perception de la beauté des fleurs et de la beauté des corps. Ces deux thèmes, qui ont été les sujets d'inspiration des plus grands photographes - parmi lesquels Nobuyoshi Araki ou Robert Mapplethorpe -, rappellent le caractère éphémère de la beauté et de la vie. L'exposition "Fleurs du Japon | Défloraison", du 31 octobre au 29 novembre 2018, propose trois approches qui ont en commun la sensibilité, la fragilité, l'érotisme.

[19:00-22:00] Lancement de la campagne Listen to Yourself
Location:
Hôtel Bourbon
Maison pour Insomniaques
39, rue des Petites Ecuries
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Poissonnière, Château d'Eau
France
Mail : bonsoir@hotelbourbon.fr
Internet Site : www.hotelbourbon.fr
Description:
avec Urbanears et Yazbukey

[19:00-21:00] Passa-Parole. Une performance italo-française de poésie contemporaine
Location:
Istituto Italiano di Cultura de Paris
Institut Culturel Italien de Paris - Hôtel de Galliffet
73, rue de Grenelle
50, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 44 39 49 39
Mail : pubblico.iic.parigi@esteri.it
Internet Site : www.iicparigi.esteri.it
Description:
Soirée organisée dans le cadre de "Paris en Toutes Lettres", en collaboration avec la Maison de la Poésie.

Avec : Michaël Batalla, Andrea Inglese (en collaboration avec Sergio Trapani, vidéo-artiste), Mariangela Guatteri, Nathalie Quintane, Gilles Weinzaepflen, Michele Zaffarano

La poésie italienne et la poésie française ne se contentent pas de se fréquenter de temps en temps, au cours de ces trente dernières années, elles se sont engagées dans un dialogue désormais ininterrompu. Ce dialogue, s'il est souvent discret, éparpillé à travers une multitude d'initiatives différentes (traductions, rencontres, publications), existe bel et bien et permet la circulation des visions d'un pays à l'autre ainsi que le passage des textes et des mots d'une langue à l'autre.

Cette soirée présentée à l'Institut culturel italien est à la fois un témoignage de ce dialogue et une occasion inédite de le mettre à l'œuvre. Trois auteurs italiens ont invité trois auteurs français pour donner lieu à une performance d'une heure, réalisée à travers un montage continu de leurs différentes voix et actions poétiques.

Chacun des six poètes contribue à sa manière à l'élargissement du champ poétique, à travers l'expérience de l'édition et de l'activité culturelle (Michaël Batalla, Mariangela Guatteri, Nathalie Quintane, Michele Zaffarano), le dialogue avec les arts plastiques et la photographie (Michaël Batalla, Mariangela Guatteri, Andrea Inglese, Nathalie Quintane), la pratique de la musique et du cinéma documentaire (Gilles Weinzaepflen), l'exercice de la traduction (Michaël Batalla, Andrea Inglese, Michele Zaffarano), l'expérimentation dans le domaine des genres narratifs (Andrea Inglese, Nathalie Quintane, Gilles Weinzaeplfen).

[19:00-21:00] Rencontre avec ORLAN
Location:
Ceysson & Bénétière - Galerie Bernard Ceysson
anciennement Galerie B.C. Beaubourg
23, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 08 22
Mobile : +33 (0)6 08 07 02 79
Mail : galerie@ceysson.com
Internet Site : www.ceyssonbenetiere.com
Description:
Dans le cadre de l'exposition d'ORLAN "ORLAN AVANT ORLAN"

vernissage le 18 octobre 2018, à partir de 18h
dans le cadre de la FIAC Nocturne des galeries

jusqu'au 8 décembre 2018

La galerie Ceysson & Bénétière est heureuse d'annoncer l'exposition ORLAN avant ORLAN.

Née en 1947 à Saint-Étienne, ORLAN présentera pour la première fois des œuvres peintes entre 1971 et 1974 intitulées Problématiques géométriques. Cette exposition sera le premier volet d'une relecture de la carrière de l'artiste et permet d'annoncer la représentation d'ORLAN dans nos galeries et les sur les foires internationales.

Les Peintures géométriques, si on les reporte dans le contexte artistique de la période, témoignent d'un rejet a rmé du nouveau réalisme, de l'art cinétique, des figurations épuisées et de Supports/Surfaces déjà empêtré dans ses glossolalies théoriques.
[...]
Certaines des œuvres d'ORLAN reproduites ici me surprennent par la symétrie de la répartition des « motifs » par rapport à l'affirmation de la verticalité d'un axe central qui partit l'œuvre en deux tout en accomplissant son unicité. Une ou deux de ces peintures me suggèrent la possible insertion d'une figure humaine dans leur configuration géométrique. On peut évoquer alors, je l'ai fait plus haut, L'Homme de Vitruve de Léonard, Fernand Léger et le Modulor musclé, mais un peu androgyne, de Le Corbusier. Mais on peut être tenté de voir dans les assemblages de formes géométriques de ces peintures des représentations schématisées de l'intérieur du « corps machine » de La Mettrie révisé à partir des mécaniques de Picabia et des machineries célibataires de Duchamp. Supports/Surfaces a, peut-être, joué son rôle, fournissant à ORLAN un argument pour en récuser le primat qu'accorde alors à cette avant-garde le milieu de l'art. À la toile libre, plissée et flottante, elle oppose un support dur, industriel, non « artistique », sans dénotations, connotations et signi cations intrinsèques comme la toile, favorisant l'éclat de la couleur émaillée et la réi cation accusée de peintures-objets que l'on peut presque catégoriser comme sculptures.

Bernard Ceysson, avant-propos, in cat. ORLAN avant ORLAN, Ceysson éditions d'Art, 2018.


En 1971, trois ans après la révolution culturelle de Mai 68, ORLAN a 24 ans et en a assez des rôles assignés aux sexes. Elle se découvre un mépris profond pour les hiérarchies patriarcales, notamment celles qui minent la vie familiale, et se prend à rêver d'un monde libre de ses entraves. Pour ORLAN, les cuisines en granit, sols en parquet, torchons à carreaux et ustensiles en inox n'incarnent pas la vie domestique, mais plutôt une illusion d'ordre ; derrière ce fantasme de ménage propret, elle est consciente de l'existence des structures oppressives et systématiques qui entretiennent cette inertie. Les codes sexistes de la vie pavillonnaire conditionnent le travail des femmes, leur apparence, leurs comportements et leur sexualité. ORLAN sait que ce type d'environnement ne lui permettra jamais d'explorer pleinement son potentiel ; alors, au lieu de fonder un foyer, elle en extrait les composantes pour les intégrer à son art.

Eli Hill, ORLAN avant ORLAN, in cat. ORLAN avant ORLAN, Ceysson éditions d'Art, 2018.


En 1971, trois ans après la révolution culturelle de Mai 68, ORLAN a 24 ans et en a assez des rôles assignés aux sexes. Elle se découvre un mépris profond pour les hiérarchies patriarcales, notamment celles qui minent la vie familiale, et se prend à rêver d'un monde libre de ses entraves. Pour ORLAN, les cuisines en granit, sols en parquet, torchons à carreaux et ustensiles en inox n'incarnent pas la vie domestique, mais plutôt une illusion d'ordre ; derrière ce fantasme de ménage propret, elle est consciente de l'existence des structures oppressives et systématiques qui entretiennent cette inertie. Les codes sexistes de la vie pavillonnaire conditionnent le travail des femmes, leur apparence, leurs comportements et leur sexualité. ORLAN sait que ce type d'environnement ne lui permettra jamais d'explorer pleinement son potentiel ; alors, au lieu de fonder un foyer, elle en extrait les composantes pour les intégrer à son art.
Eli Hill, ORLAN avant ORLAN, in cat. ORLAN avant ORLAN, Ceysson éditions d'Art, 2018.

Avec ces peintures, elle revient aux origines de l'émotion pure face à une œuvre d'art. Ces toiles sont les seules œuvres de sa carrière qui ne soient pas une pensée verbale. Il s'agit d'une peinture avant le mot, avant le dire. Et par extension, avant la naissance. ORLAN avant ORLAN . Au lieu de mesurer le monde par son corps, elle prend du recul et laisse place à une géométrie non figurative qui organise l'espace, comme fondement d'une expérience intellectuelle. Une géométrie que préfiguraient très clairement ses collages, rigoureusement composés. Cette branche des mathématiques, la géométrie, devient alors le support de son imaginaire et précède tout ce qui suivra. Elle passe ainsi par une période que l'on pourrait rapprocher formellement du constructivisme, période qui porte en elle un sujet en devenir. Ici, le baroque s'e ace au pro t d'un art de la Renaissance où l'humain se positionne par rapport à la nature en essayant d'inscrire le cercle dans le carré. C'est un exercice de style puissant qui renoue avec l'esprit de Descartes et son Discours de la méthode. Il y évoque « des problèmes qu'on peut construire sans y employer que des cercles et des lignes droites ». À cela, ORLAN se livre à merveille.

Léa Chauvel-Lévy, ORLAN Fondamentale, in cat. ORLAN avant ORLAN, Ceysson éditions d'Art, 2018.


Un ouvrage sera publié à l'occasion de cette exposition en version française et en version anglaise (ORLAN avant ORLAN, 23.5 x 31.5 cm, 128 pages, Ceysson éditions d'Art, octobre 2018).

Vernissage d'ORLAN "ORLAN AVANT ORLAN"

[19:00-21:00] Soirée Factory & Co Bercy
Location:
Bercy Village
28, rue François Truffaut
Cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 02 91 99
Fax : +33 (0)1 40 02 90 83
Mail : presse@bercyvillage.com
Internet Site : www.bercyvillage.com
Description:
Soirée Factory & Co Bercy

[19:00-21:00] Soirée Vuitton
Location:
Magasin Louis Vuitton (avenue Montaigne)
Siège de LVMH
22, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 44 13 22 22
Fax : +33 (0)1 44 13 22 23
Internet Site : www.lvmh.fr
Description:
Soirée Vuitton

[19:00-21:00] Vernissage d'Hélène Legrand, Aurélie Abadie et Samuel Sauques
Location:
Versailles
Versailles
78000 Versailles
M° Gares SNCF Versailles - Chantiers, Versailles - Rive Droite, Versailles - Château, Montreuil, Porchefontaine
France
Internet Site : www.versailles.fr
Description:
Galerie Vanaura
Carrés Saint-Louis
24, rue Royale
78000 Versailles
Tél. : 01 39 24 03 44
contact@galerie-vanaura.com / vanaura@wanadoo.fr
https://www.instagram.com/galerie.vanaura
https://twitter.com/galerievanaura

Hélène Legrand
peinture
et
Aurélie Abadie et Samuel Sauques
sculpture

6 novembre au 1er décembre 2018

[19:00-21:00] Vernissage de Caroline Gasch "COLORS"
Location:
Renaissance Paris Le Parc Trocadéro Hotel
55-57, avenue Raymond Poincaré
75116 Paris
M° Victor Hugo, Boissière, Trocédero
France
Phone : +33 (0)1 44 05 66 66
Fax : +33 (0)1 44 05 66 00
Internet Site : www.marriott.com/hotels/travel/parsp-renaissance-paris-le-parc-trocadero-hotel/
Description:
La Galerie Vieceli a le plaisir de vous annoncer qu'elle participera à l'événement organisé par Luigi Di Donna ce Jeudi 8 Novembre.

Vernissage de l'exposition
« COLORS »
De l'artiste photographe CAROLINE GASCH

Le jeudi 8 novembre 2018 de 19h à 21h

L'Hôtel Renaissance Paris Le Parc Trocadéro et Luigi Di Donna, fondateur du Concept Signature en partenariat avec les Galeries d'art contemporain Vieceli et la maison de Haute Parfumerie « Jul et Mad » ont le plaisir de vous convier au vernissage de la nouvelle exposition « Colors » de l'artiste Caroline Gasch le jeudi 8 novembre 2018 lors d'un cocktail privé.

Un rendez-vous « Emotion » avec cette photographe coloriste qui met en image ses inspirations par le biais de la grande complexité de notre environnement urbain. Au travers de son objectif, Caroline transpose l'énergie de chaque endroit qu'elle choisit en une authentique force visuelle et picturale.

[19:00-23:55] Vernissage de Christian Adnin "Montmartre_itude"
Location:
L'Atelier Montmartre
6, rue Burq
75018 Paris
France
Phone : +33 (0)1 42 51 32 27
Mail : atelierburq@gmail.com
Description:
« Les passants ont filé ici et là, furtifs et incognito, le long des flancs de la Butte Montmartre, de la colline "inspirée", celle du divin sacré, de la création artistique et de la mystique de Satie.
L'exposition montre des femmes et des hommes, anonymes dans leur course ordinaire, "sublimé.e.s" dans un instant de grâce où la physionomie et l'expression du commun des corps prennent un éclat, un rayonnement inhabituels.
Cette transfiguration, c'est la montmartritude, l'émulsion photographique du lambda et de l'oméga. »
Christian Adnin

Vernissage de Christian Adnin "Montmartre_itude"

[19:00-21:00] Vernissage de Jessica Backhaus "Eternity in an hour"
Location:
Goethe-Institut
17, avenue d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna, Boissière
France
Phone : +33 (0)1 44 43 92 30
Fax : +33 (0)1 44 43 92 40
Mail : info@paris.goethe.org
Internet Site : www.goethe.de/paris
Description:
8 novembre 2018 - 8 janvier 2019
Vernissage le jeudi 8 novembre à 19h en présence de l'artiste

À l'occasion de la Foire Internationale de photographie d'art PARIS PHOTO, le Goethe-Institut de Paris en coopération avec la Robert Morat Galerie de Berlin présente des travaux de la photographe Jessica Backhaus. L'artiste compte parmi les voix les plus marquantes de la photographie contemporaine allemande. L'exposition ETERNITY IN AN HOUR (L'éternité en une heure) montre différentes étapes de son processus créatif et la permanente évolution de son travail artistique.

Vernissage de Jessica Backhaus "Eternity in an hour"

Sous le titre « Eternity in an hour » (L'éternité en une heure »), le Goethe-Institut Paris, en coopération avec la Robert Morat galerie, montre des travaux de la photographe Jessica Backhaus. L'artiste est l'une des voix les plus marquantes de la photographie contemporaine en Allemagne.

L'exposition présente différentes étapes de son processus de création et montre la transformation continue de son travail artistique. Jessica Backhaus part sans cesse à la recherche de nouveaux moyens d'expression ; il en résulte un jeu fascinant entre la représentation de la réalité et l'abstraction énigmatique. L'artiste se concentre sur les objets et les situations de la vie quotidienne et à travers son appareil photo, elle regarde le monde à partir de perspectives inhabituelles. De son jeu libre avec les matériaux naissent des natures mortes mises en scène, des collages et des expériences minimalistes de couleurs et de lumière. Comme son titre le suggère, l'exposition « Eternity in an hour » (L'éternité en une heure ») livre un aperçu du vaste éventail de son œuvre. Sont exposées des travaux des trois séries « One day in November » (« Une journée/Un jour en novembre » (2008), « Six degrés de liberté » (« Six degrés de liberté ») (2015), « A Triology » (« Une trilogie ») (2017) ainsi qu'une sélection d'œuvres inédites.

Née en 1970 à Cuxhaven (Allemagne), Jessica Backhaus a étudié la photographie à Paris. Après ses études, elle a passé 14 ans à New York. Actuellement, elle vit et travaille à Berlin. Ses œuvres sont exposées dans le monde et font partie d'importantes collections publiques et privées. Les éditions Kehrer Verlag de Heidelberg ont jusqu'à présent publié huit monographies.

Vernissage de Jessica Backhaus "Eternity in an hour"

[19:00-21:00] Vernissage de Jisbar & Friends x J.M. Weston
Location:
Avenue des Champs-Elysées
Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées
France
Description:
J.M. Weston
55, Avenue des Champs-Elysées

Vernissage de Jisbar & Friends x J.M. Weston

[19:00-22:00] Vernissage de Khadija El Abyad "Peau Ecrans"
Location:
Galerie la Maison Juste
4, impasse Charles Petit
75011 Paris
France
Phone : +33 (0)1 40 09 15 50
Description:
Khadija El ABYAD utilise l'art vidéo, la photographie, l'installation ou encore le dessin et revendique une approche plastique plurielle, représentant le corps et ses blessures archivées de façon esthétiquement troublante. La condition humaine est au centre de son œuvre, à travers celui-ci, Khadija interroge l'identité corporelle de l'être humain en mettant le spectateur face à ses blessures internes et externes, face à son langage cutané.

Vernissage de Khadija El Abyad "Peau Ecrans"

[19:00-21:00] Vernissage de Lucio Perinotto "TARMAC ET CIEL"
Location:
Galerie Vitesse
48, rue de Berri
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil, George V, Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 42 25 48 13
Fax : +33 (0)1 42 25 48 13
Mail : contact@galerievitesse.com
Internet Site : www.galerievitesse.com
Description:
LUCIO PERINOTTO, peintre de l'air,
"TARMAC ET CIEL"

Du 8 novembre au 1er décembre 2018

Aux cimaises de la Galerie Vitesse, Lucio Perinotto propose ses œuvres récentes.
Ses compositions très affûtées subliment les ciels où vrombissent Concorde, P-51 Mustang, DC-3 ou Constellation. On s'affaire sur les tarmacs, à Orly, au Bourget, où les machines reflètent sur un sol détrempé l'animation magique des lieux.
Nous en avons profité pour poser quelques questions à l'artiste :

Qu'est-ce qui t'as amené à la peinture ?
J'ai toujours dessiné et peint. Je n'étais pas particulièrement doué mais probablement plus entêté que la normale !
Une chose importante s'est passée dans mon enfance (parce que tout commence par là) : j'étais témoin chaque année de la réalisation des chars de carnaval et surtout la mise en couleurs par le peintre-décorateur. Je pouvais rester des heures à le regarder travailler et le voir faire apparaître les volumes comme par magie grâce à la couleur. J'étais fasciné et cette vision ne m'a plus quitté.

Pourquoi les avions ?
Question piège qui revient sans cesse (rires). En fait je n'en sais rien : c'est d'abord la Conquête de l'espace qui m'a accroché, alors, passer de la fusée à l'avion s'est sûrement fait dans la foulée.

Comment en as-tu fait ton métier ?
Un jour, un ami graphiste (je travaillais pour la pub) voyant que je savais me servir de pinceaux m'a convaincu de faire une série de peintures et de les exposer. J'ai choisi le noir et blanc et l'aviation et, contrairement aux prévisions, une part importante de cette production a trouvé acquéreur : je venais de rencontrer mon public !

Et ta technique ?
J'ai toujours travaillé la peinture à l'huile mais je me souviens des difficultés des débuts : soit la peinture ne séchait pas, soit elle craquelait ou alors c'était un autre problème... Mais peu à peu, en tâtonnant, j'ai trouvé les solutions. L'huile demeure à mes yeux et aujourd'hui encore, le meilleur des médiums en peinture !

Vernissage de Lucio Perinotto "TARMAC ET CIEL"
Bréguet Deux ponts dans le désert 30X60

Vernissage de Lucio Perinotto "TARMAC ET CIEL"
Constellation au départ d'Orly 33X55

[19:00-21:00] Vernissage de Michael Dullin "MetaLuX"
Location:
Hôtel de Ville de Sèvres
54, grande Rue
92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres, Gare SNCF Sèvres - Rive Gauche
France
Phone : +33 (0)1 41 14 10 10
Mail : mairie@ville-sevres.fr
Internet Site : www.ville-sevres.fr
Description:
Exposition MetaLuX dans le cadre des 15es Rencontres de l'Imaginaire. Découvrez les ingénieuses sculptures lumineuses de Michael Dullin dès ce soir à 19h, lors du vernissage et jusqu'au 1er décembre

[19:00-22:00] Vernissage de Miguel Chevalier "Power Pixels 2018"
Location:
La galerie par Graf Notaires
104, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
France
Phone : +33 (0)1 86 90 05 50
Fax : +33 (0)1 86 90 05 8
Mail : galerie.graf@paris.notaires.fr
Internet Site : galerie-graf-notaires.com
Description:
L'exposition "Power Pixels" présente une série d'oeuvres virtuelles, d'impressions numériques et de sculptures sur le thème de la ville et de l'urbanisation à l'heure de la révolution numérique.

Du 10 octobre 2018 au 22 janvier 2019
Directeur artistique : Héléna dos Santos
Vernissage : Jeudi 8 novembre 2018

L'exposition "Power Pixels" présente une série d'oeuvres virtuelles, d'impressions numériques et de sculptures sur le thème de la ville et de l'urbanisation à l'heure de la révolution numérique. Sur les différents écrans de la galerie, défilent sous nos yeux des "Méta-Cités". Ces villes virtuelles s'inspirent des espaces urbains propres aux mégalopoles. Ces cités planétaires, sans début, ni fin, sans centre ni périphéries, se génèrent d'elles-mêmes en un chaos de flux non programmables. Entièrement filaires, elles ne sont plus que des immenses enchevêtrements de réseaux, une architecture du cyberespace impossible à parcourir en totalité. Ces cités digitales révèlent un principe urbain générique qui s'auto-reproduit sans état d'âme, sans souci de singularité. Elles nous projettent dans des villes où la nature disparaît au profit d'un urbanisme effréné et où, à terme, les villes se rejoindront entre elles.
Au regard de ces oeuvres sur écran, sont présentées une série d'impressions en couleur et en noir et blanc qui fige ces villes imaginaires dans leurs expansions.
L'exposition présente enfin une série de sculptures en Plexiglas réalisée grâce à la technique de découpe laser, qui matérialise ces architectures imaginaires. La superposition des plaques transparentes ajourées crée des effets de mouvements cinétiques inédits renforcés par la lumière qui traverse les découpes. Il en émerge une esthétique du virtuel, mêlant matière et pixels. L'artiste devient un sculpteur du virtuel.
Ces villes entre réel et simulation traduisent les formes de la vie contemporaine et des villes d'aujourd'hui : renouvellement incessant, vitesse, transformation. Abandonnant toute mémoire chronologique et linéaire, Miguel Chevalier construit en images une "constellation de temps et d'espaces" urbains, entre destruction et construction, croissance et mutation.
Ses créations sont le fruit d'une réflexion pour renouveler le regard sur la ville et sur l'architecture, pour réinventer la ville de demain et imaginer notre monde futur.

Vernissage de Miguel Chevalier "Power Pixels 2018"

[19:00-21:30] Vernissage de Nicolas de Crécy "Carnets d'été"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Du 9 novembre 2018 au 5 janvier 2019
Vernissage en présence de l'artiste le jeudi 8 novembre de 19h à 21h30

La galerie a le plaisir d'accueillir Nicolas de Crécy pour son exposition Carnets d'été. Elle présentera en exclusivité près de 110 dessins à l'aquarelle, pastel et encre de Chine. Cette exposition aura lieu sur nos les espaces.

À cette occasion, la galerie publie 500 dessins : volume III, en couleur et format à l'italienne. Tiré à 2000 exemplaires, cette édition fait l'objet d'un tirage limité à 100 exemplaires et assortis d'une gravure originale numérotée et signée par l'artiste.

La galerie édite également le tirage limité du premier roman écrit et illustré par Nicolas de Crécy : Les amours d'un fantôme en temps de guerre (Albin Michel, 2018) en grand format avec couverture originale, pages de croquis et un ex-libris inédit en digigraphie numéroté et signé. Parution novembre 2018.

Vernissage de Nicolas de Crécy "Carnets d'été"

[19:00-21:00] Vernissage de Rieja van Aart
Location:
Galerie 15 Saussure
Galerie15
15, rue Saussure
75017 Paris
M° Rome, Villiers, Pont-Cardinet
France
Mobile : +33 (0)6 21 09 01 75
Mail : galerie15.saussure@sfr.fr
Internet Site : www.galerie15.fr
Description:
Vernissage de Rieja van Aart

[19:00-22:00] Vernissage de Stéphane Lavoué et Stephen Dock
Location:
Leica Store Paris
Concept Store Leica
105-109, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 77 72 20 70
Fax : +33 (0)1 72 25 49 65
Mail : info@leicastore-paris.com
Internet Site : www.leica-stores.fr
Description:
Venez découvrir le travail des finalistes du prix Leica Oskar Barnack 2018 : Stéphane Lavoué (oeuvre : "A terre") et Stephen Dock (oeuvre : "Architecture de la Violence") lors d'une exposition excetionnelle dans vôtre Leica Store Paris.

Qui dit exposition exceptionnelle, dit invitée exceptionnelle. Karin Kaufmann, directrice artistique du groupe Leica Camera, sera également présente.

Qui sont-ils ?

[Stéphane Lavoué - A Terre]
Photographier l'univers de la pêche sans partir en mer. Stéphane Lavoué est resté à quai pour témoigner d'une réalité qu'on oublie trop souvent : un emploi de marin créé quatre emplois à terre. Il est entré dans les chantiers navals, les forges marines, les ateliers de marée, les conserveries pour mettre en lumière ces hommes et ces femmes qui travaillent dans l'ombre. En suivant son regard, on découvre les ouvriers qui fabriquent et livrent la glace qui servira à conserver le poisson à bord. Les charpentiers et forgerons qui fabriquent et entretiennent les bateaux qui partent à la conquête du poisson. Les employés de marée qui trient, découpent et expédient le poisson qui se retrouvera sur les étals du monde entier. Stéphane Lavoué a sillonné Le Guilvinec et la façade maritime du pays bigouden pour capter le corps et les yeux de ces travailleurs qui participent à la grande odyssée de la pêche. Ses photos nous dévoilent un monde qui, souvent, échappe à notre regard.

A propos de Stéphane Lavoué
De Pierre Soulages à Salman Rushdie, de François Hollande à Vladimir Poutine, artistes, hommes politiques, acteurs ou intellectuels ont tous posé face à l'objectif de Stéphane Lavoué. Aussi à l'aise dans l'art du portrait que dans la photo de reportage et de documentaire, cet habitué des pages de der de Libération est né à Mulhouse en 1976. il entame parallèllement aux nombreuses commandes, des projets personnels tels que The North East Kingdom réalisé dans le Vermont aux Etats-Unis. Stéphane Lavoué est pour la seconde fois finaliste du prix Leica Oskar Barnack. Il vient de recevoir le prix NIEPCE 2018.

Stéphane Lavoué est exposé à la Fisheye Gallery pendant Paris Photo du 8 au 11 novembre 2018.

[Stephen Dock - Architecture de la violence]
En Irlande du Nord, le Peace Agreement signé en 1998, met fin à trois décennies de guerre civile entre loyalistes et nationalistes. Les « Troubles » cessent, les communautés cohabiteront dans une molle et froide époque de paix. La haine entre les belligérants a façonné le territoire, de petits fragments de cette guerre se sont enchâssés au quotidien, en imprégnant les rues. Ses murs en sont marqués, jusqu'aux visages-mêmes des survivants et de la nouvelle génération : preuve et promesse d'un désarroi identitaire. Les coups sanglants des querelles ont meurtri la mémoire collective : entre représentations partagées et souvenirs transmis en l'état, la jeunesse se pare d'un voile sociétal reposant sur un anachronisme.
Charlotte Guy

A propos de Stephen Dock
Après des études de photographie à Lyon, Stephen Dock se dirige vers le photojournalisme et se confronte très rapidement au terrain. Un premier sujet sur les hôpitaux publics au Venezuela en 2008 marque le début de son engagement à l'international sur des sujets liés à la vie, ses différentes facettes et la place que l'homme peut y prendre.
Il travaille sur les dysfonctionnements des sociétés ; ses reportages le conduisent en Cisjordanie, en Syrie, en Irlande du Nord, au Mali, en République Centrafricaine, au Liban, en Erythrée, au Cachemire indien ou encore au Népal.

EXPOSITION du 08.11 au 1.12.2018

Vernissage de Stéphane Lavoué et Stephen Dock

[19:00-22:00] Vernissage de Tijana Kojic "Syllogismes"
Location:
Galerie Boris
3, rue Saint-Philippe du Roule
75008 Paris
France
Phone : +33 (0)1 45 62 33 16
Mail : galerieboris@gmail.com
Internet Site : www.galerie-boris.com
Description:
Vernissage de Tijana Kojic "Syllogismes"

Peintures

5 - 30 NOV 2018

Tijana Kojic est née en 1987 à Belgrade, diplômée de la Faculté des Arts Appliqués de Belgrade. À déjà participé à plus de 120 expositions de groupe et plus d'une dizaine d'expositions personnelles. Elle a reçu plusieurs prix et bourses d'État (Fondation pour le développement des réalisations scientifiques et artistiques, Fonds de bourses d'études de la ville de Belgrade pour les jeunes talents "Dositeja", Bourse du Ministère de l'éducation et de l'information de la République de Serbie pour des études doctorales).

L'originalité de ses œuvres réside dans l'art d'associer plusieurs techniques dans une même œuvre : le dessin, la peinture, la gravure.

Ainsi, l'exposition présente une série d'œuvres combinant ces techniques graphiques, de peinture et de dessin sur divers formats de plaques d'aluminium, souvent traitées en polyptyques.
Un ensemble inspiré du livre d'Emil Cioran « Syllogismes de l'amertume ». Écrits séquentiellement et caractérisés par le doute radical, l'humour amer, le lyrisme occasionnel et les idées radicales poussées à l'excès, Tijana Kojic y répond en créant une séquence d'interprétations libres et personnelles du texte dans une mosaïque comme environnement.


L'auteur Ljubica Radovanovic explique sa démarche :

Le dessin - la peinture - l'estampe. Cet ordre a permis à Tijana Kojic de trouverspontanément sa voie artistique à travers le développement d'une expression picturale et qui est complètement silencieuse, est devenu indiscutable. Elle repousse les limites établies par l'ordre donné avec ses œuvres. À cet égard, l'artiste fait un changement et dirige l'attention de ses contemporains sur la signification et la valeur de l'estampe.

Le processus même du travail et la création des peintures de Tijana Kojic est organique, c'est son fragment le plus important. Le cœur de chaque œuvre d'art est imprimé. L'estampe comme le début, l'estampe comme la fin. L'estampe au sens fonctionnel se multiplie kaléidoscopiquement. Les estampes sont unies dans la lumière, se propageant, s'écrasant, s'entremêlant. En observant leurs points de départ, les estampes agissent de manière identique. Et puis le mouvement commence. Chaque œil tremblant, déclenche un mouvement kaléidoscopique, la lumière se réfracte, et les sillons donnant un tout, entament leur processus de transformation et de mimétisme, montrant l'influence de la prérenaissance sur leur créateur.

Les estampes se multiplient, se superposent. Elles s'alignent comme la pensée de Tijana Kojic. Chaque idée conduit à l'autre, les mots se connectent syllogistiquement, s'impriment sur le fond. Les impressions sur les œuvres sont les impressions que l'artiste nous transmet. Souvenirs, visions, réflexions, mémoire, écrits, non-dits. Symboliquement, ils errent dans leur voie . Chaque mouvement, chaque perception imprimée porte l'authenticité de l'expression, possède une nuance évidente, une profondeur ainsi qu'un moment unique et une idée.

Les sillons, les empreintes, les chemins - inamovible, éternels. Des idées dans les œuvres de Tijana Kojic sont nées et ne restent pas immobiles. Les fragments, l'unité de travail de base, forment une série, un tout qui entre dans l'ambient et en forme la dimension. Le travail de Tijana Kojic transforme le temps dans l'espace.

Ces travaux soulèvent une question : où finit la mémoire et où commence le souvenir ? Les impressions du souvenir de l'artiste donnent une image de sa mémoire, de ses émotions, de ses mimiques et de ses mouvements que nous voyons devant nous. Avec son souvenir imprimé sur les œuvres, l'artiste influence directement la formation de la mémoire individuelle de l'observateur. Les œuvres provoquent des associations, forment des souvenirs, des odeurs, des sons. Par le biais de son travail, de nouvelles impressions apparaissent et effacent les frontières entre le mur et l'environnement, le passé et le présent, mais directement influent sur qui nous serons et comment nous nous souviendrons de nous-mêmes.
Les estampes de Tijana Kojic vivent. Elles vivent en elle, mais elles s'impriment aussi au spectateur. Elles deviennent un point d'intersection, nous donnant l'occasion de nous demander qui nous sommes et où nous allons.

Biographie
Née à Belgrade en 1987. Diplômée en 2011 de la faculté des arts appliqués de Belgrade. Elle a reçu plusieurs bourses d'État (Fondation pour le développement des réalisations scientifiques et artistiques, Fonds de bourses d'études de la ville de Belgrade pour les jeunes talents "Dositeja", Bourse du Ministère de l'éducation et de l'information de la République de Serbie pour des études doctorales).
Au cours de sa carrière artistique, elle a participé à douze expositions personnelles (dont: THE CIRCLE dans la galerie de l'association ULUS en 2013 (Belgrade, Serbie), KRUG / CIRCLE / LE CERCLE au Centre culturel serbe à Paris en 2015, SUBEKUMENA dans le Galerie du centre culturel étudiant en 2015 (Belgrade, Serbie), exposition STRATUM à la galerie du Graphic Collective, 2016 (Belgrade, Serbie) Exposition SKEPSIS dans la galerie de l'association ULUS en 2017 (Belgrade, Serbie), et plus de cent quarante expositions de groupe en Serbie et à l'étranger (Grèce, Macédoine, Bosnie-Herzégovine, Italie, Bulgarie, Suisse, Espagne, Allemagne, Mexique, États-Unis d'Amérique, France, Chine).
Elle est membre de l'association ULUPUDS depuis 2012 et membre régulière de l'association ULUS depuis 2012.
Elle a reçu de nombreuses récompenses et reconnaissances pour la peinture, le dessin et les estampes, parmi lesquelles : le premier prix du concours Nis Art Foundation, le prix de la Faculté des arts appliqués du fonds Aleksandar Tomasević, le premier prix du fonds Vladimir Veličković, prix pour le dessin "Golden Osten », Prix du Salon de la ville de Zemun.

Vernissage de Tijana Kojic "Syllogismes"
Tijana Kojic - Charabia - 170x100 - huile sur aluminium - 2018

Vernissage de Tijana Kojic "Syllogismes"
Tijana Kojic - La Plethore des Vocables - 210x100 - huile sur aluminium - 2018

Vernissage de Tijana Kojic "Syllogismes"
Tijana Kojic - Le Juron, Le Télégramme et L'Épitaphe - 170x100 - huile sur aluminium - 2018

[19:00-22:00] Vernissage de Vik Muniz
Location:
Barnes Saint-Honore
120-122, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
France
Description:
Vernissage de Vik Muniz

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "30 UNDER 30 WOMEN PHOTOGRAPHERS"
Location:
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 17 01 11
Fax : +33 (0)1 53 17 07 08
Mail : contact@claude-samuel.com
Internet Site : www.claude-samuel.com
Description:
À l'occasion de Paris Photo et en partenariat avec ARTPIL,
la MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE de Lille présente
30 UNDER 30 WOMEN PHOTOGRAPHERS

Exposition du 8 novembre au 2 décembre 2018
Vernissage le jeudi 8 novembre 2018 à 19h

L'exposition sera également présentée à la Maison de la photographie de Lille
du 13 décembre au 8 janvier 2019.

La Maison de la Photographie et Artpil présentent une exposition inédite de jeunes femmes photographes du monde entier, pour donner ainsi de la voix aux préoccupations actuelles de notre société et partager avec tous la vision des femmes par leurs œuvres.

30 Under 30 Women Photographers consacre le travail de femmes photographes du monde entier offrant leurs visions, leurs œuvres avec pureté et absence de désillusion, à travers des portraits, arrêts sur images du quotidien, photos de paysages, d'art et d'architecture, de mode ou même encore de guerre, dans un milieu traditionnellement dominé par les hommes.

PHOTOGRAPHES : Ekaterina Anchevskaya, Solène Ballesta, Anna Bardaka, Sarah Blesener, Angélique Boissière, Catherine Canac-Marquis, Oyku Canli, Julia de Cooker, Weronika Cyganik, Tania Franco Klein, Audrey Gagnaire, Maria Gutu, Emma Howells, Christina Kougioumtsidou, Ksenia Kuleshova, Maéva Lecoq, Maria Mavropoulou, Tamara Merino, Brittainy Newman, Stefania Orfanidou, Katia Repina, Sara Rinaldi, Flavia Rossi, Ranita Roy, Valentina de Santis, Gaia Squarci, Kamila Stepien, Kasia Strek, Margaux Tillier, Meg Vogel.

Vernissage de l'exposition "30 UNDER 30 WOMEN PHOTOGRAPHERS"
© Gaia Squarci

Vernissage de l'exposition "30 UNDER 30 WOMEN PHOTOGRAPHERS"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Andrade / Debourg / Perez-Flores"
Location:
Galerie Denise René Rive Gauche
Espace Rive Gauche
196, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 77 57
Fax : +33 (0)1 45 44 89 18
Mail : info@deniserene.com, gdr@deniserene.com
Internet Site : www.deniserene.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Andrade / Debourg / Perez-Flores"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Artextures"
Location:
Galerie A l'Ecu de France
76, avenue du Général Leclerc
1, rue Robert Cahen
BP 16
78221 Viroflay
M° RER C Viroflay Rive Gauche, Gare SNCF Viroflay Rive Droite
France
Phone : +33 (0)1 39 07 11 80
Fax : +33 (0)1 39 07 11 81
Mail : dac@ville-viroflay.fr
Internet Site : www.ville-viroflay.fr
Description:
Olivier Lebrun, maire de Viroflay,
Vice-président du Conseil départemental des Yvelines

Jane-Marie Hermann,
maire-adjoint, chargé de la Culture

Catherine Bonte
Présidente de France Patchwork

Marie-Francine Brochard
Responsable d'Artextures

sont heureux de vous inviter au vernissage de l'exposition

ARTEXTURES - 10e EDITION
Exposition d'art textile contemporain

jeudi 8 novembre à 19h


Vernissage en musique avec le Morning Jam Quartet - Thimotée Foggia / Piano - Nicolas Caroff / sax ténor - Jean-François Caron / contrebasse - Eric Tisserand / batterie.


En lien avec l'exposition :

> Visite commentée gratuite de l'exposition
Tous les mercredis et dimanches à 16h30

> Atelier découverte
Samedi 24 novembre de 14h30 à 17h30
Créations au crochet, avec Nathalie Leverger, plasticienne. Tarif : 26 €.
Renseignements et inscriptions à l'accueil de l'Ecu de France au 01 39 07 11 80

Vernissage de l'exposition "Artextures"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Corps et Âmes"
Location:
Galerie L'Entrée des Artistes
25, rue des Tournelles
75004 Paris
France
Phone : +33 (0)9 51 01 06 32
Mobile : +33 (0)7 68 85 00 79
Mail : galerie.lentreedesartistes@gmail.com
Internet Site : www.galerie-lentreedesartistes.com
Description:
avec Sylvia Baldeva, Diane Vo Ngoc et Ho my An qui dévoilent ici leurs visions très personnelles et différentes du corps

L'exposition se poursuivra jusqu'en décembre.

Trois femmes, trois visions du corps comme un écho familier. Les corps se dévoilent, se dissimulent, ils dansent, ils se devinent. Beauté lisse ou brute, ils fascinent. Notre regard ne peut quitter ces courbes qui s'enchevêtrent, ces lignes qui virevoltent. Ces trois artistes ensorcellent par leur travail et leur talent.

Ainsi, les encres et aquarelles de Sylvia Baldeva sont pures et élégantes, imaginatives et douces, rêveuse. L'artiste nous invite à pénétrer le monde de ses nymphes colorées et à partager leurs souvenirs. N'hésitez pas à vous laisser entraîner par ses muses sur le chemin de la poésie des corps et des rêves.

Les femmes de Ho My An sont comme des nymphes qui nous invitent dans une danse endiablée, dans un tourbillon de couleurs et d'émois. Elles nous prennent par la main et nous emportent dans un univers doux et poétique.

La talentueuse photographe Diane Vo Ngoc oriente sa recherche vers la culture et l'histoire communautaire et personnelle des femmes. Tout en délicatesse et élégance elle nous emmène à la découverte de femmes du monde entier. Elle nous fait voyager d'Afrique à l'Asie avec sensibilité et grâce.

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Les Iconiques de Kate Barry"
Location:
Galerie Artcube
Espace Neolux
9, place Furstenberg
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)6 48 10 28 45
Mail : jonathan.gervoson@artcube.fr
Internet Site : www.artcube.fr
Description:
en présence de Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg

Vernissage de l'exposition "Les Iconiques de Kate Barry"
Vernissage de l'exposition "Les Iconiques de Kate Barry"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Planches de salut"
Location:
Maison de l'Argentine
Fondation Argentine
27 A, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 29 00
Mail : culture.arg1@gmail.com
Internet Site : www.casaargentinaenparis.com
Description:
Planches de salut, BD argentine alternative

Du 8 au 30 novembre

La Maison de l'Argentine et les Éditions Insula ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition
Planches de salut. BD argentine alternative
le jeudi 8 novembre à 19h
en présence de Pedro Mancini
musique live avec Fidel Bravo et Natacha Hazon-Izard

Cette exposition présente une sélection de 14 autrices et auteurs à travers 92 planches et illustrations qui reflètent les modes de création et d'édition alternatifs apparus entre la fin des années 1990 et le début des années 2000 en Argentine.

Autrices et auteurs: Pablo "Feli Punch" Boffelli, Ernán Cirianni, Delius (Maria Delia Losupone), Manuel Depetris, Gustavo "Jeneverito" Deveze, Dante Ginevra, Natalia Lombardo, Ariel López V., Pedro Mancini, Minaverry, Natalia Novia, Sole Otero, Jorge Quien et Lucas Varela.

Commissariat: Claire Latxage

Exposition du 9 au 30 novembre 2018
Du lundi au vendredi
de 10h à 13h et de 14h à 19h (sauf jours fériées)
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Vernissage de l'exposition "Planches de salut"

L'exposition Planches de salut, BD argentine alternative présente un panel de 14 auteurs des années 90 à nos jours.

L'argument : Les éditions Insula organisent à la Maison de l'Argentine une exposition dédiée à la bande dessinée alternative de ce pays.

Intitulée Planches de salut, l'exposition présente une sélection de 14 artistes à travers 92 planches et illustrations originales, afin de témoigner de la créativité de la bande dessinée alternative argentine apparue entre la fin des années 1990 et le début des années 2000. Le pays est à cette époque plongé dans une grave crise économique et sociale, dont le pays ne sort partiellement qu'en 2010. La plupart des revues et des structures éditoriales disparaissent. Les auteurs se tournent alors vers le fanzinat et l'auto-édition, créant ainsi de nouveaux espaces de création.

L'exposition organisée conjointement par les éditions Insula (qui fêtent cette année leurs cinq ans) et la Maison de l'Argentine se tient du lundi au vendredi (10h-13h et 14h-19h) au au sein de la Cité Universitaire (Paris 14). Le vernissage de l'exposition aura lieu jeudi 8 novembre à partir de 19h en présence de Pedro Mancini, qui réalisera pour l'occasion une performance dessinée en musique.

Dans le cadre de cet événement, une table-ronde consacrée à la bande dessinée argentine alternative se tiendra le 27 novembre de 19h à 20h, en présence de Raphaël Barban, Laura Caraballo, Claire Lataxgue, Pedro Mancini et Maël Rannou. Elle sera animée par notre rédacteur en chef Frédéric Michel.

Pedro Mancini, auteur argentin en résidence en France, sera en dédicace le 23 novembre à la librairie Super-Héros à Paris dans le cadre de l'expo-vente de ses strips et de ses planches originales.

L'exposition dévoilera au public français la nouvelle scène de la bande dessinée argentine qui, d'Alberto Breccia à José Muñoz, a déjà fourni de très grands talents au 9e art.

Vernissage de l'exposition "Planches de salut"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Visages - Photos du groupe Focus"
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Rennes, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
du 9 novembre au 15 décembre 2018
Vernissage le 8 novembre à 19h

Le groupe Focus a été créé en 1977 par de jeunes photographes de la ville de Pécs soucieux de contribuer au renouveau formel de leur discipline. Même si, ces dernières décennies, ils arpentaient séparément les chemins argentiques puis numériques de la photographie, l'envie de travailler ensemble restait la même. Une sélection d'une centaine de portraits témoignent du plaisir de ces retrouvailles. Véritable panorama de la société de Pécs, « Visages » nous plonge dans le quotidien de cette ville importante du sud de la Hongrie.

Vernissage de l'exposition "Visages - Photos du groupe Focus"
Ferenc Kálmándy Pap, Lívia Bánfai, nageuse
Photographie
© Ferenc Kálmándy Pap

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition collective "FRONT"
Location:
Galerie Nextstreet
23, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 42 78 69 63
Mobile : +33 (0)6 42 21 00 15
Mail : contact@nextstreetgallery.com
Internet Site : www.nextstreetgallery.com
Description:
NEXTSTREET GALLERY
23, Place des Vosges
75003 Paris

NextStreet Gallery regroupe au sein d'une exposition exceptionnelle cinq artistes qui façonnent l'art urbain aujourd'hui.

VERNISSAGE le Jeudi 8 Novembre, à partir de 19h
EN PRESENCE DE PICHI AVO ET NUNO VIEGAS
L'événement est gratuit et ouvert au public


Les artists exposés :

- Telmo Miel
Telmo Miel est un duo d'artistes muralistes hollandais qui combine la technique du spray avec un réalisme classique, l'abstraction et même le surréalisme.

- Martin Whatson
Martin Whatson est un street-artiste norvégien passionné par le contraste entre les couleurs. Il utilise des nuances de gris comme base, puis ajoute des couleurs vibrantes d'énergie pour casser la monotonie et amener une explosion de vie dans ses motifs.

- Pichi & Avo
Pichi & Avo sont deux artistes espagnols ayant collaborés ensemble depuis une dizaine d'année. Pichi & Avo font preuve d'une qualité d'exécution remarquable qui donne naissance à des œuvres hyperréalistes représentant la statuaire antique grecque mêlée au street art vandale.

- Nuno Viegas
Nuno Viegas, aussi connu sous le nom de Metis, est un artiste portugais né à Faro en 1985 et élevé à Quarteira. Dans ses peintures, Nuno nous montre le contraste entre la réalité visuellement agressive de ce monde et ses représentations paisibles et épurées

- Snik
Snik est un duo d'artistes basé au Royaume-Uni avec une décennie d'expérience dans la peinture murale. Leur esthétique se caractérise par des actions dynamiques figées dans le temps.

- Swoon
Caledonia Curry, alias Swoon, est une artiste américaine ainsi qu'une humanitaire. Son travail d'art urbain a pour but d'améliorer le monde et de rendre les gens heureux.

Vernissage de l'exposition collective "FRONT"

[19:30-22:00] Good Morning Keith x Kiliwatch Paris
Location:
Espace Kiliwatch
64, rue Tiquetonne
75002 Paris
M° Etienne Marcel, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 17 37
Internet Site : www.espacekiliwatch.fr
Description:
Du 29 octobre au 19 novembre 2018, Good Morning Keith s'installe dans le corner talents de KILIWATCH PARIS !

LAUNCH PARTY | JEUDI 8 NOVEMBRE de 19h30 à 22h

KILIWATCH PARIS vous invite à découvrir l'univers de Good Morning Keith dans une ambiance électrique !

Au programme, rock psyché, guitares saturées et mélodies planantes avec The Sentinelese et Unisun. Les plus audacieuses et audacieux pourront se faire piquer au tattoo bar** par les artistes tatoueurs Lamine, Bebar et Yakes !

GOOD MORNING KEITH

Ancrée dans l'héritage des mouvements culturels et musicaux des 60's, 70's et 90's, la jeune marque parisienne en réinterprète les basiques iconiques avec finesse. Ainsi, vêtements et accessoires sont confectionnés avec soin en privilégiant les savoir-faire artisanaux et des matières textiles qualitatives !

Good Morning Keith x Kiliwatch Paris

[19:30-22:00] Performance de Tokyo Rumando
Location:
Galerie Clémentine de la Féronnière
51, rue Saint-Louis-en-l'Île
deuxième cour
75004 Paris
M° Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 43 54 07 79
Mobile : +33 (0)6 50 06 98 68
Mail : mail@galerieclementinedelaferonniere.fr
Internet Site : www.galerieclementinedelaferonniere.fr
Description:
Pendant Paris Photo, la galerie accueille une série de performances de Tokyo Rumando "The Story of S"
du jeudi 8 novembre au samedi 10 novembre
(trois fois par jour 19:30 - 20:30 - 21:30).

Un évènement organisé par la Zen Foto Gallery et la Taka Ishii Gallery Paris

Japanese photographer Tokyo Rumando will be presenting a live performance with installation in Paris. In March this year Tokyo Rumando introduced her new work "S" at Zen Foto Gallery, Tokyo. She has transformed her self-directed and self-performed works by incorporating theatrical elements, showing us her new world of "Rumando Theatre". In a live performance in the courtyard of Galerie Clémentine de la Féronnière in Paris, Tokyo Rumando will perform as the character "S" inside an installation created by herself.
3 times per day for 3 days, start from 19:30, 20:30, 21:30

Performance de Tokyo Rumando







[20:00-23:55] Remise du Prix de Flore 2018
Location:
Café de Flore
172, boulevard Saint-Germain
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 26
Fax : +33 (0)1 45 44 33 39
Mail : info@cafe-de-flore.com
Internet Site : www.cafe-de-flore.com
Description:
Le jury du Prix de Flore a établi sa deuxième sélection le 17 octobre 2018 au Café de Flore. Le prix sera remis le 8 novembre 2018 au Café de Flore.

- Arcadie d'Emmanuelle Bayamak-Tam (P.O.L)
- Babylone Express de Mathilde-Marie de Malfilâtre (Le Dilettante)
- Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud)
- Anatomie de l'amant de ma femme de Raphaël Rupert (L'Arbre vengeur)

Le jury, présidé par Frédéric Beigbeder, est composé de Jacques Braunstein, Manuel Carcassonne, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Jean-René Van Der Plaetsen, François Reynaert, Jean-Pierre Saccani, Bertrand de Saint-Vincent, Christophe Tison, Philippe Vandel, Arnaud Viviant.

Le Prix de Flore fut fondé un jour de mai 1994, autour d'une des tables du Flore, dans le but de couronner un auteur au talent « prometteur ». Les critères de sélection étant l'originalité, la modernité, la jeunesse. Le jury se distingue par son indépendance, sa liberté, son insolence. C'est au mois de novembre que le Prix est remis lors d'une soirée au Café de Flore. Le lauréat reçoit un chèque de 6100 euros ainsi qu'un verre de Pouilly gravé à son nom, à consommer sans modération durant une année au Flore.


Le #PrixdeFlore2018 revient à Raphaël Rupert pour Anatomie de l'amant de ma femme aux Editions de l'Arbre vengeur. Ce 24e lauréat succède à Pierre Ducrozet, pour L'invention des Corps (Actes Sud) et Zarca pour Paname underground (Goutte d'or), Prix de Flore 2017 ex-aequo. Le Prix de Flore est doté de la somme de 6150 euros et d'un verre de Pouilly fumé, au nom du lauréat, à déguster au Café de Flore tout au long de l'année.

Présentation de l'éditeur :
A trop fréquenter la littérature, il arrive qu'on tombe dedans. Lecteur invétéré, époux d'une écrivaine nantie d'un petit renom, architecte en rupture de plans, le héros de ce premier roman n'est pas avare de confidences sur son grand projet : écrire un livre, lui aussi.
Mais son écran d'ordinateur ne se remplit que d'images qui ralentissent son travail tout en accélérant son flux sanguin...Les affres de la création deviennent de terribles compagnons dont on se distrait d'un poignet actif.
Alors, le jour où par ennui ou par dépit, notre homme commet l'incorrection de parcourir le journal intime de sa femme, il en est puni par une découverte qui porte un nom : Léon, et par une révélation : c'est un amant hors normes.
Affolé, vexé mais stimulé, il se lance dans une enquête qui a tout d'une quête : pourquoi chez lui sexualité et littérature sont-elles autant liées ? Cet amateur de théories cocasses s'épanche et nous entraîne, l'air de rien, dans la dernière des grandes aventures : celle qui mène à soi.










[23:00] After Show : Victoria's Secret Fashion Show 2018
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
C'est l'un des rendez-vous les plus attendus de l'année. Le 23ème défilé Victoria's Secret avait lieu jeudi 8 novembre 2018 à New York. Et comme pour chaque année le célèbre show a accueilli bon nombre de grands mannequins.

Kendall Jenner, Gigi Hadid, Bella Hadid, Adriana Lima, Candice Swanepoel, Devon Windsor, Sofie Grace, Grace Bol, Barbara Palvin, Josephine Skriver, Stella Maxwell, Taylor Marie Hill, Romee Strijd, Lais Ribeiro, Behati Prinsloo se sont succédé une à une lors d'un défilé très travaillé (comme à chaque année).

Paillettes, couleurs vives et autres lumières sont venues aiguiller ce gigantesque spectacle qui nécessite des mois de préparation. Devant les caméras et photographes, les quelques soixante mannequins de la marque ont enflammé la salle.

Présentant la nouvelle collection de lingerie de Victoria's Secret, les jeunes femmes étaient accompagnées des artistes Bebe Rexha, Rita Ora et Shawn Mendes, qui ont interprété leurs plus beaux morceaux en live.

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Winnie Harlow, Gigi Hadid et Kendall Jenner lors du défilé Victoria's Secret 2018

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Bella Hadid

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Kendall Jenner

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Kendall Jenner

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Devon Windsor

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Sofie Grace

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Gigi Hadid

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Rita Ora

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Josephine Skriver aux côtés du chanteur Shawn Mendes

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Romee Strijd

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Lais Ribeiro


L'after-party glamour du défilé Victoria's Secret à New York

Jeudi 8 novembre, après un show grandiose, les mannequins du défilé Victoria's Secret et leurs proches se sont retrouvés pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit

Des sourires, de la bonne humeur et un tapis rouge des plus glamour. Jeudi soir, Victoria's Secret avait installé son podium à New York pour un défilé haut en couleur. Après un show d'exception marqué par le départ d'Adriana Lima et le retour de mannequins emblématiques tels que Gigi Hadid, Kendall Jenner et Behati Prinsloo, la marque de lingerie avait convié quelques invités triés sur le volet à une after-party. Devant l'objectif des photographes, les stars du défilé ont continué à faire le show, aux côtés de leurs proches.

Dentelle, sequins et décolletés vertigineux
Sur le tapis rouge - ou plutôt rose -, les mannequins présents sur le podium quelques heures auparavant avaient troqué leur ensemble en lingerie pour des tenues tout aussi sexy. Alors que Bella Hadid avait opté pour une robe fendue en sequins au décolleté vertigineux, sa sœur, Gigi, irradiait de beauté dans une combinaison pantalon ultra-moulante. Pour l'occasion, les deux jeunes femmes ont pu compter sur la présence de leur mère, l'ancien mannequin Yolanda Hadid, très élégante en total look noir. Le trio a également été rejoint par le chanteur The Weeknd, petit ami de Bella depuis quelques années.

De retour sur le podium après trois ans d'absence et deux grossesses, Behati Prinsloo avait le sourire aux lèvres jeudi soir, ravie de faire à nouveau partie de l'aventure Victoria's Secret. Son mari, le chanteur du groupe Maroon 5 Adam Levine, n'a pas loupé une miette du show et a ensuite accompagné sa belle à la soirée. Winnie Harlow, sublime en robe rose à franges, était elle aussi entourée de son compagnon, le rappeur Wiz Khalifa, venu applaudir sa petite-amie pour son premier défilé avec la marque de lingerie.

[23:00] Preview : The Salon Art + Design
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
Park Avenue Armory
643 Park Avenue
between 66/67 streets

COLLECTOR'S PREVIEW
Jeudi 8 Novembre : 17h - 21h sur invitation uniquement

EXHIBITION
Vendredi 9 Novembre : 11h - 20h
Samedi 10 Novembre : 11h-19h
Dimanche 11 Novembre : 11h - 19h
Lundi 12 Novembre : 11h - 17h

https://www.thesalonny.com

[23:00] Victoria's Secret Fashion Show 2018
Location:
New York
New York
10007 New York
Etats-Unis
Internet Site : www.nyc.gov
Description:
C'est l'un des rendez-vous les plus attendus de l'année. Le 23ème défilé Victoria's Secret avait lieu jeudi 8 novembre 2018 à New York. Et comme pour chaque année le célèbre show a accueilli bon nombre de grands mannequins.

Kendall Jenner, Gigi Hadid, Bella Hadid, Adriana Lima, Candice Swanepoel, Devon Windsor, Sofie Grace, Grace Bol, Barbara Palvin, Josephine Skriver, Stella Maxwell, Taylor Marie Hill, Romee Strijd, Lais Ribeiro, Behati Prinsloo se sont succédé une à une lors d'un défilé très travaillé (comme à chaque année).

Paillettes, couleurs vives et autres lumières sont venues aiguiller ce gigantesque spectacle qui nécessite des mois de préparation. Devant les caméras et photographes, les quelques soixante mannequins de la marque ont enflammé la salle.

Présentant la nouvelle collection de lingerie de Victoria's Secret, les jeunes femmes étaient accompagnées des artistes Bebe Rexha, Rita Ora et Shawn Mendes, qui ont interprété leurs plus beaux morceaux en live.

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Winnie Harlow, Gigi Hadid et Kendall Jenner lors du défilé Victoria's Secret 2018

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Bella Hadid

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Kendall Jenner

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Kendall Jenner

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Devon Windsor

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Sofie Grace

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Gigi Hadid

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Rita Ora

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Josephine Skriver aux côtés du chanteur Shawn Mendes

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Romee Strijd

Victoria's Secret Fashion Show 2018
Lais Ribeiro


L'after-party glamour du défilé Victoria's Secret à New York

Jeudi 8 novembre, après un show grandiose, les mannequins du défilé Victoria's Secret et leurs proches se sont retrouvés pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit

Des sourires, de la bonne humeur et un tapis rouge des plus glamour. Jeudi soir, Victoria's Secret avait installé son podium à New York pour un défilé haut en couleur. Après un show d'exception marqué par le départ d'Adriana Lima et le retour de mannequins emblématiques tels que Gigi Hadid, Kendall Jenner et Behati Prinsloo, la marque de lingerie avait convié quelques invités triés sur le volet à une after-party. Devant l'objectif des photographes, les stars du défilé ont continué à faire le show, aux côtés de leurs proches.

Dentelle, sequins et décolletés vertigineux
Sur le tapis rouge - ou plutôt rose -, les mannequins présents sur le podium quelques heures auparavant avaient troqué leur ensemble en lingerie pour des tenues tout aussi sexy. Alors que Bella Hadid avait opté pour une robe fendue en sequins au décolleté vertigineux, sa sœur, Gigi, irradiait de beauté dans une combinaison pantalon ultra-moulante. Pour l'occasion, les deux jeunes femmes ont pu compter sur la présence de leur mère, l'ancien mannequin Yolanda Hadid, très élégante en total look noir. Le trio a également été rejoint par le chanteur The Weeknd, petit ami de Bella depuis quelques années.

De retour sur le podium après trois ans d'absence et deux grossesses, Behati Prinsloo avait le sourire aux lèvres jeudi soir, ravie de faire à nouveau partie de l'aventure Victoria's Secret. Son mari, le chanteur du groupe Maroon 5 Adam Levine, n'a pas loupé une miette du show et a ensuite accompagné sa belle à la soirée. Winnie Harlow, sublime en robe rose à franges, était elle aussi entourée de son compagnon, le rappeur Wiz Khalifa, venu applaudir sa petite-amie pour son premier défilé avec la marque de lingerie.

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés